Partagez | .
[EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2130
Points d'Expériences : 1530

MessageSujet: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 3 Jan - 0:29



Event Nouvel An 2016 - 2017

NOM 1
PRENOM 1
PRYDE
CALLIOPE
Lieu : Réfectoire
Date : 31 décembre
Pokémon utilisés :
_ Non, attends... Là, voilà. Comme ça !

C'est ce qu'était en train de commenter Calliope alors qu'elle était tout juste en train d'ajuster le nœud papillon de son petit ami. Une fois terminé, elle se reculait d'un pas pour analyser le rendu final, menton dans la main, l'air quelque peu perplexe. Puis, au bout d'une poignée de secondes, un large sourire qui illuminait le visage de la rouquine, permettant de conclure que Léo était parfait. Car devant elle se dressait un majestueux lion en costume de soirée. Elle se rapprochait de nouveau de lui, posait ses mains sur les épaules du garçon et poussait un soupire de soulagement avant de finalement se hisser sur la pointe des pieds et passer l'une de ses mains dans cette tignasse blonde, préférant toujours voir cet effet décoiffé. Un baiser furtif au coin des lèvres et elle se retournait lentement afin de jauger à présent la salle dans laquelle ils se trouvaient. Il s'agissait du réfectoire, décoré pour l’événement. Mais lequel, exactement... ? La soirée du Nouvel An.

La préfète des Givrali avait eu l'autorisation de la directrice pour organiser une petite fête à l'occasion de la Saint Sylvestre. De quoi réunir les étudiants encore présents lors des vacances de Noël et de fêter dignement la nouvelle année qui approchait. Une approbation qu'elle s'était empressée de dévoiler à ses collègues. Car organiser une fête de cette envergure seule, c'était mission impossible... Tous avaient répondu à l'appel, ravis de pouvoir coordonner ce genre d’événement. Réunir les autres, partager de bons instants... C'était leur optique première. Alors, quelques semaines avant la date, ils s'étaient tous les six rassemblés afin de structurer la chose.  Chacun avait été affecté à des tâches bien précises. Le thème de la soirée avait été choisi en peu de temps : soirée mondaine, plutôt sobre...  La communication passait bien avec tout le monde. Même avec le nouveau préfets des Noctali, Paul, que  Callie connaissait déjà. Les idées s’enchaînaient, se complétaient et se modifiaient. Chacun avait pu donner son opinion, sa vision des choses... Et dans la bonne entente.

C'est tout aussi naturellement que les tâches s'étaient distribuées. Affectée en cuisine, Calliope avait pour mission de préparer plusieurs petits canapés et pâtisseries à l'aide de certains de ses compagnons -j'ai nommé Happy ! Mais on évitera les détails *tousse*- mais aussi d'autres camarades, comme Mikato ou Orren. Aileen s'était chargée de la salle avec Leonidas et Paul afin de l'agencer et de la décorer. C'est ce rendu final que la jeune fille était en train de contempler. Il y avait plusieurs tables rondes, un peu partout, nappée d'un tissu blanc. Les serviettes en papier, de couleur rouge, étaient disposées en éventail dans les assiettes. Au fond de la salle, il y avait une scène, prête à accueillir le groupe pour animer la soirée. Il y aurait tout sorte de musique, du rock, comme de la valse. N'oublions pas aussi ces jeux de lumières, qui émerveillaient la rouquine. Pour ça, Aileen avait vraiment fait un bon boulot. Et enfin, tout le long de la salle, contre les murs, le buffet. Ce dernier était bien garni, de différents canapés pour satisfaire le palet de tous. (J'ai nommé les coPAIN) Il y avait de nouveau un soupire de la part de Callie. Puis, Mikato venait rejoindre la préfète des bleus.

_ Tout est prêt. Indiquait-elle. Aileen est à son poste et des élèves sont déjà dans le hall d'entrée.
_ A nous de jouer. soufflait Calliope alors qu'elle adressait un dernier regard en arrière.

Les trois garçons étaient habillés de la même façon, quelque peu tendu. Ça faisait sourire doucement Callie avant qu'elle ne se rende compte elle-même de sa propre situation. Elle portait une robe noire, très fine et qui dessinait sa silhouette. Ses cheveux roux tombaient en cascade dans son dos, les mèches de devant attachés un peu en arrière afin de dégager ce visage à peine maquillé. Au poignet, elle avait ce fameux bracelet orné de fleurs naturelles.

La porte s'ouvrait enfin, laissant les premiers élèves entrer et découvrir le réfectoire transformé. Callie faisait un pas vers eux, se faisant violence car elle n'avait pas pour habitude d'aller vers les autres.

_ Bonsoir, et bienvenue ! N'hésitez pas à vous servir en champagne. Les garçons sont là pour ça... Ahaha !

Le rire était nerveux. Callie venait d'aborder une jolie demoiselle mais elle était incapable de mettre un prénom sur son visage. Elle la confiait donc aux garçons pour la suite, prête à accueillir les élèves suivants. Mais ni Leo, ni Paul et ni Orren n'aura eu le temps de proposer une coupe de champagne à cette demoiselle. Car ... Facteur important : Happy. Fier, il poussait la jambe gauche de Paul et la jambe droite de Leo afin de se frayer un chemin. Puis, il ajusta son nœud papillon (Oui, il porte une veste de costume et un noeud papillon xD) pour finalement se saisir d'une coupe et de la proposer à la demoiselle, le regard charmeur. MAIS, ce que vous ne savez pas, c'est que ce Cadoizo est encore malade et que... Forcement, il va éternuer. Là, dans deux secondes. Pile au moment où la jeune fille va se baisser légèrement pour attraper sa coupe et... ATCHOUM. Madame vous avez actuellement plein de morve dans votre coupe et sur votre main. Navrée pour cet incident. Heureusement, Callie n'a encore rien vu ...
(c) Alban


Event Prefet - Nouvel An
Informations
- Vous avez été informés une semaine avant par le biais de votre iPok que des festivités auront lieu à l'académie le soir du 31 décembre. Ce sont vos préfets respectifs qui vous ont adressé ce message. Une tenue de soirée sur le thème mondain/sobre est exigée.
- La fête débute à 20h. Vous avez tous rendez-vous à l'entrée du réfectoire, dans le hall. Devant, Aileen garde la porte d'entrée. Personne ne peut entrer avant le feu-vert. Aileen vous fait entrer un à un. C'est une mini-Jackie qui contrôle tout ! Alors, si vous êtes mal habillés, tant pis pour vous.
- Mikato et Calliope vous accueilleront et vous adresseront à Leo, Paul et Orren pour vous désaltérer.
- Petit bonus dans la fin de mon RP : Happy accueille la première fille sauf qu'il lui éternue dessus et lui colle de la morve sur sa main et dans sa coupe de champagne. :'D


Règles
- Cet évent comptera pour votre passage en grade. Néanmoins, vous devrez poster 3 RP minimum pour le valider.
- N'oubliez pas de faire un court résumé de votre RP à la fin de votre post pour permettre une meilleure compréhension globale.
- Il n'y a pas encore de date limite pour cet évent.
- Merci de mentionner au début de votre RP si vous parlez de Pokemon de la 7G !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1231-0116-calliope-callie-pryde-givrali#13904 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1233-calliope-callie-pryde-givrali#13937
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 64

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 3 Jan - 11:36

Ce qui est triste d’étudier aussi loin de chez moi c’est que je ne vais pas pouvoir fêter nouvel an avec ma famille mais la bonne nouvelle c’est que je n’aurais pas à travailler à la ferme le lendemain. Ça me fait un peu bizarre de me dire que je vais pouvoir passer le premier jour l’an à ne rien faire.

Je suis interrompu dans mes rêveries par la sonnerie de mon téléphone, un nouveau message, du préfet. J’espère que je n’ai pas fait de bêtise. Je le lis, pousse un soupir de soulagement et me couche sur mon lit les bras étendus. C’était une invitation pour venir fêter la nouvelle année. Ils sont vraiment au taquet dans cette école, j’ai l’impression qu'Halloween c’est terminé hier et là on se retrouve avec une nouvelle fête. Y a plus qu’à attendre la semaine prochaine je me réjouis déjà.

***

C’est le jour J, c’est l’heure de faire la fête. Je vérifie une dernière fois le message de l’invitation afin de vérifier l’heure. Ça parle de tenue sobre et regarde mon armoire. Le choix des habits ne va pas être trop difficile, j’ai qu’une seule tenue qui peut faire l’affaire. Celle que mes parents m’ont donné pour une occasion spécial, genre le jour de la remise des diplômes. Je me dis que nouvel an c’est tout aussi important que ça et c’est une excellente occasion de la dépoussiérer un peu.

Ma tenue n’a rien d’extravagante. Elle est entièrement de couleur anthracite, même la cravate, il y a juste la chemise qui est légèrement plus clair afin d’apporter un peu de contraste à tout ça. Je suis habillé de la façon la plus formel que je peux. J’espère que ça va aller. Je profite d’attraper mon nœud papillon et le mets autour de mon petit ours brun. Comme ça lui aussi donnera l’impression d’être bien habillé.

Nous sommes prêt et nous commençons à nous diriger vers la salle de fête. Time to party hard.

Vu que je n’ai pas grand-chose à faire ce jour, on est à la fête dès l’ouverture et ça me semble être une bonne idée car à l’entrée, il contrôle tous les élèves un à un pour voir s’ils remplissent les conditions d’habillement. C’est bientôt mon tour, petit coup de stress, on ne trouve rien à redire à ma tenue, ni celle de mon Pokémon, rentre dans la salle, souffle de soulagement.

Le discours de la fête et court mais efficace, car il mentionne des coupes de champagnes et moi ça me suffit. Je me dirige vers la table et on me tend la coupe. Je me retourne pour regarde la salle et voir si par hasard je ne reconnais pas quelqu’un. Advient ce qu’il adviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1070
Points d'Expériences : 1123

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 3 Jan - 11:38

Une nouvelle année qui se fini aujourd’hui à la PC alors que la prochaine s’amorce. Ca fait combien de temps que je suis ici à présent ? Je ne saurais même plus le dire comme ça, il faudrait que j’y réfléchisse pour calculer, mais là tout de suite ça me paraît difficile. Pourquoi ? …

-Sky et Blok j’ai dis non ! Même avec des nœuds papillons vous ne viendrez pas à la soirée. Vous êtes beaucoup trop gros  et surtout… Je n’ai pas besoin de garde du corps ! Je me débrouillerais très bien toute seule. On va juste à une soirée de l’académie. Que voulez vous qu’il… Bref non vous ne venez pas. En plus je ne serais pas toute seule, il y aura Saeuh Calu… Stok sera là. Tout ira bien d’accord ?

Sous les rires d’une Munna et d’un Flobio très amusé par la scène, je brandis ma béquille en direction des deux pokemons qui occupent beaucoup d’espace dans cette bien petite chambre que nous partageons Calua et moi (et encore Don est dans sa sphère). Oui je sais j’ai le genou en vrac depuis la sortie capture, mais ce n’est pas la fin du monde. Combien de fois j’ai vu mes frères en plâtre et ça ne les a jamais empêché de vivre. Ce sera pareil pour moi. Non la seule chose à craindre dans cet état c’est Jackie, mais je doute que notre référente vienne faire la fête ce soir (en tout cas j’espère). Bref j’ai besoin de sortir de cette pièce et j’ai bien l’intention d’essayer de m’amuser un peu ce soir. Si je continue à rester cloitrer à devoir subir l’affection de Calua, je vais… Je ne sais pas, mais voilà (je t’aime quand même coloc <3).  Etant déjà habillé dans une robe blanche simple, j’ai repris pour ainsi dire la même tenue que l’année dernière. C’est plus serré certes, mais vu les circonstances… Je préfère faire simple, pas la peine de dépenser pour une robe alors que je pourrais à peine bouger.  En attendant Calua, j’en profite pour ajuster les nœuds de Stok et Sam. Gad a bien mis le sien aussi, mais a peine a-t-il eu fini que Sky c’est assis sur lui en mode normal. Au moins le message est clair, lui il est privé de sorti et doit rester là. Un seul trouble fête de sortie autorisé ce soir apparemment. (Désolé Gad, moi aussi je dois faire des concessions).

-Calua tu es sûre que tu ne veux pas que je t’aide ?
-Non j’ai presque finie !  Je m’occupe de t… Ah Polo aide moi viiiiiite.
-*sigh*

A l’heure par miracle devant le hall, il y a déjà pas mal de monde présent pour cette soirée en attendant les éternels retardataires. Devant les portes Aileen siège fièrement devant la troupe, visiblement en charge de gérer l’entrée afin d’éviter le chaos (et s’assurer que personne ne vienne habiller en sac). Accompagnée d’une belle et mystérieuse magicienne, Sam et Stok sont aussi là avec leurs nœuds, chacun à mes côtés et avec une paire de lunette de soleil. … C’est limite si Calua n’en prendrait pas une paire ! *sigh* Il faut croire que je n’y couperais pas hein.

-Calua c’est gentil de vouloir m’aider, mais à l’intérieur il faudra aussi que tu t’amuses hein. Ne gâches pas ta première soirée à jouer les baby sitters. Je peux me débrouiller puis j’ai Stok avec moi. … Oui je t’ai aussi Sam… Je veux que tu t’amuses d’accord ? Profites de ton public ok ?

Pour la magicienne, ce genre de soirée est une aubaine après tout et je ne voudrais pas l’en priver. Surtout que oui, je vais bien ! Je ne sais jamais gérer quand les gens veulent  s’occuper de moi après tout, je suis bien plus à l’aise dans la situation inverse. Je veux dire même Sam s’y met après tout ! C’est vraiment trop perturbant pour moi. *Sigh* Baissant les yeux, mon regard tombe sur un Stok souriant qui me regarde avec un petit sourire compréhensif mais qui veut quand même tout dire. Ca va j’ai compris, je vais essayer de me résigner et m’habituer, mais pitié n’en faites pas trop. C’est tout ce que je demande. Je ne vais pas tarder d’ailleurs à être fixé car la voix d’Aileen s’élève alors au dessus de la foule. La soirée va commencer ! Ca et … Je suis déjà repérée… Est-ce le regard perçant de ma préfète ou les gestes peu discret de coloc, va savoir. En tout cas me voilà appelé à venir au premier rang pour rentrer la première afin de m’éviter un bain de foule je suppose. J’aurais du y penser en même temps raa, on aurait du arriver un peu plus tard pour ne pas déranger les gens… Moment gênant… Toujours accompagnée d’une Calua bien accrochée à mon bras, nous passons donc devant notre préfète en souriant et que je remercie d’un petit signe de tête pour finalement entrer dans le hall. Enfin je crois… C’est pourtant bien là, les préfets se sont donnés du mal visiblement. C’est chouette. Avançant dans le hall (pour ne pas dire clopinant), c’est une préfète Givrali visiblement nerveuse mais aussi contente qui nous accueille moi et surtout Calua qui passe le plus proche d’elle. Cela faisait un moment que je n’avais pas vu la préfète des bleues tiens, contente de voir qu’elle va bien. En revanche j’avoue être un peu surprise de sa proposition. Du champagne ? Carrément ? On a le droit d’en boire ? Oh bah pourquoi pas après tout. Voyant les garçons qu’elle nous présente, je ne peux pas m’empêcher un sourire mi contente de les voir, mais aussi mi amusée j’avoue.

-Bonsoir.

Souriante aux trois garçons, j’avoue être amusée de la situation. Dans des tenues ou ils n’ont pas l’air des plus à l’aise pour le moment, on dirait que les préfètes se sont gardées le rôle d’hôtesse pour les transformer en serveur pour la soirée.  Ce ne sont pas les seuls il semblerait en revanche car déjà un Cadoizo sort de leur rangs serrés pour s’avancer tel un dandy devant une Calua qui s’était déjà avancé pour récupérer nos verres.  J’aurais pu le faire mais bon, ce genre de petit geste est normal j’imagine et tout à … son … honneur…

-…

Bon ? Ou j’ai mis mes mouchoirs moi déjà… Pas de chance coloc, en revanche je te préviens. Cette coupe là moi, je ne la boirais pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 3080
Points d'Expériences : 1417

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mer 4 Jan - 0:53




 
Since you've gone I've been lost without a trace, I dream at night, I can only see your face, I look around but it's you I can't replace, I feel so cold and I long for your embrace, I keep crying, "Baby, baby, please"

avec alban abernaty

Au final, malgré ses jolies résolutions, elle avait été incapable d’aller voir Alban. Elle n’avait pas eut le courage de toquer à la porte du Voltali. Elle n’avait pas eut le courage de demander pardon. Elle avait toujours tellement peur. Alban n’était pas tout à fait Alban. Alban ne savait pas pourquoi elle voulait lui demander pardon. Ça entraînerait forcément des questions. Elle avait peur de devoir y répondre. Elle avait peur de tout gâcher à nouveau.

Debout devant le miroir de sa salle de bain, elle se préparait. Heureusement qu’Alex n’était pas loin pour surveiller ses gestes distraits et la conseiller. Elle se doutait qu’elle allait croiser le Voltali ce soir. C’était peut-être le moment ? Elle savait que sur son bureau, attendait la pokeball du petit Brindibou qu’elle avait capturé pour Alban. Elle savait qu’elle aurait à l’affronter tôt ou tard. Elle savait qu’elle allait devoir affronter les yeux distants de cet Alban, elle allait devoir prendre sur elle pour être neutre, pour se comporter en simple amie.

Elle ne savait pas comment se comporter avec lui. Le temps avait apaisé ses douleurs et elle se sentait prête à pardonner les mots d’Alban et à lui présenter ses excuses mais lui, est-ce que si il se rappelait soudainement il la détesterait ? Franchissait-elle les limites ? Elle ne savait pas. Une part d’elle même avait envie de profiter de l’amnésie du garçon pour repartir sur des bases plus saines, pour ne plus faire les mêmes erreurs mais en même temps, c’était pas tricher ? C’était pas jouer avec les sentiments d’Alban ? Elle ne voulait pas ça. Elle ne le voulait vraiment pas. Elle soupira légèrement en appliquant une légère couche de mascara sur ses yeux mis en valeur par un far à paupière sombre.

Elle passa un gloss légèrement rouge sur ses lèvres avant de remonter ses mèches rosées en un chignon un peu désordonné. Elle accrocha la broche qu’Alban lui avait offert avant de laisser toute la place à sa colocataire. La rousse se faisait belle, elle aussi. Elle allait probablement retrouver sa copine. Max eut un léger sourire attendrit. Alex méritait le bonheur dans lequel elle était et elle était vraiment heureuse pour sa meilleure amie. Elle voulait juste, elle aussi, un peu de ce bonheur amoureux.

- Friggy, s’il te plaît. Reste calme.

Agenouillée face au Goinfrex, elle finit d’attacher le petit nœud papillon noir autour de son cou. Son équipe désormais toute apprêtée était répartie autour de la chambre. Tout le monde ne viendrait probablement pas ce soir, simple question de bon sens, mais Max avait voulu pomponner tout le monde pour l’occasion et surtout pour prendre une jolie photo avec toute son équipe. Au revoir 2016, bonjour 2017. Elle voulait garder un souvenir bien concret de son avancée.

Elle vérifia une dernière fois sa propre tenue composée de mocassins noirs, d’un collant assez épais, noir lui aussi, d’un short doré à paillettes, d’une chemise fluide noire rentrée dans le short et d’un blazer lui aussi noir. Elle avait ajouté au tout un joli pendant doré et de simples boucles d’oreilles en or. Efficace et pratique, Max était très satisfaite de sa tenue et de sa mise en beauté. Ça lui ressemblait, simple et efficace. Elle ne voulait pas en faire trop.

En quelques claquements de mains, elle invita son équipe à se mettre en place pour la photo. Son iPok fut déposé sur son bureau et le retardateur enclenché. Quelques secondes plus tard, toute la petite équipe était immortalisée. Max eut un sourire satisfait. Voilà qui devrait lui donner un peu de courage pour l’épreuve qui l’attendait. Elle rappela le Brindibou et enroula soigneusement un ruban doré autour de la superball. Elle attrapa le paquet rouge qui traînait sur son bureau depuis trop longtemps et rangea le tout le petit sac noir qu’elle prendrait ce soir.

Elle récupéra ensuite son manteau et son écharpe avant de siffler doucement, sonnant le départ. Smaug se précipita vers elle, bien vite rejoint par Naor et Eros. Elle attrapa doucement le Granivol doré, elle ne pouvait pas vraiment se permettre de le laisser voleter librement à l’extérieur, elle le relâcherait quand ils seraient au réfectoire. Elle interrogea du regard son starter qui lui indiqua qu’il allait plutôt faire un tour dehors. Elle hocha la tête et après une dernière caresse et une exclamation pour sa colocataire, elle sortit de la chambre.

Elle ne savait pas trop à quoi s’attendre pour cette soirée, elle avait hâte de découvrir ce que les préfets avaient prévu. Elle trouvait leur attention absolument adorable. Pour tous les élèves qui n’avaient pas put ou voulut rentrer durant les vacances de Noël, pouvoir se retrouver ainsi pour le Nouvel An était véritablement sympathique et cette initiative avait été grandement saluée de manière générale.

Elle inspira grandement à l’approche du réfectoire. Elle avait peur. Elle s’apprêtait à faire ce qu’elle repoussait depuis presque six mois. C’était normal d’avoir peur, mais elle devait le faire. Elle salua de la tête la préfète-en-chef transformée pour la soirée en mini-Jackie, ce qui était à la fois amusant et terrifiant. Elle retira son manteau et son écharpe dans le vestiaire puis se dirigea vers l’intérieur. Elle ne faisait clairement pas partit des premiers arrivés, la salle commençant à bien se remplir. Elle salua chaleureusement Callie ignorant du mieux qu’elle le puisse la pointe de jalousie face à la sobre élégance de la sublime rousse.

Elle faisait pas vraiment le poids. Elle avait l’habitude maintenant mais elle appréciait bien trop la jeune femme pour laisser cette jalousie la dévorer. Elle connaissait trop bien les conséquences de ce monstre tapi dans l’ombre pour se laisser prendre au piège. Pas deux fois. Elle avait bien appris sa leçon.

Elle se glissa dans la foule, attrapant avec un sourire le verre que Paul lui offrit. Elle relâcha son Granivol doré maintenant qu’ils étaient dans une pièce fermée et sur la pointe des pieds, elle se mit à la recherche du garçon dont elle était amoureuse. En apercevant le châtain, elle inspira profondément et serra les poings avant de se diriger aussi vite qu’elle le pouvait vers lui. Elle arriva derrière lui et lui tapota l’épaule, légèrement rougissante. Incroyable l’effet qu’il avait sur elle. Les mains jointes dans son dos, camouflant ainsi ses cadeaux, elle lui adressa un sourire avant de parler.

- Coucou Alban ! Désolée de te déranger mais … comme j’ai pas eut l’occasion de te voir depuis Noël, je voulais te donner ça.

Elle lui tendit les deux paquets. Le premier contenait bien évidement la superball du Brindibou et l’autre un assortiment de petits carnets à notes. Elle se mordilla doucement la lèvre inférieure avant de reprendre, un peu moins sûre d’elle même.

- Je voulais te demander pardon aussi. Je sais que tu te souviens pas mais … j’ai dit des choses que je regrette sincèrement et que je n’aurais jamais dût dire ou même penser. Tu comptes beaucoup pour moi alors même si tu vois pas vraiment de quoi je parle, je tenais à te présenter mes excuses en bonne et due forme. Et … hum … voilà.

Les joues rouges et le regard fuyant, elle tentait tant bien que mal de garder une posture droite et correcte. Pourquoi même dans un moment pareil, elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander si Alban la trouvait jolie et attirante. Pourquoi alors qu’elle savait qu’il devait toujours être amoureux de Callie, ne pouvait-elle pas s’empêcher de vouloir tous ses regards et toutes ses pensées. Elle était bien trop accro.

Max se prépare, Max arrive à la soirée accompagnée de son Caninos (Smaug), de son Draby (Naor) et de son Granivol (Eros), ce dernier se balade avec un sac de paillette et en lance joyeusement sur tout le monde. Max aborde Alban et commence à discuter avec lui. Elle lui offre ses cadeaux de Noël (un set de carnet de note et un Brindibou).

Modération : Don de Brindibou à Alban Abernaty

_________________


Dernière édition par Max Arago le Lun 6 Mar - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mer 4 Jan - 12:51

Orren - 25/12/2016 ; 20h02

Salut les Voltas !

J'espère vous avez rien prévu le 31, parce qu'avec les autres préfets on prépare une petite soirée pour les élèves ! Enfin bon, rdv à 20h devant le réfectoire. Et s'il vous plaît, on évite le gros bordel, la directrice a bien voulu nous faire confiance ok ?

Oh et tenue de soirée obligatoire, je compte sur vous pour venir avec une tenue classe. Et que ceux qui n'ont rien à se mettre aillent voir Andreas Heartnett, je suis sûr qu'il se fera une joie de donner un coup de main. Allez bonne nuit les Voltas et encore un Joyeux Noël !

I'm fabulous. B*tch !



Orren soupira en reposant son Ipok sur son bureau et regarda autour de lui. Enfin de retour à Lansat, et il en était bien content. Il avait put récupérer les cours ratés et prenait un peu de temps pour lui au début de ces vacances. Libre. Totalement défait de son contrat avec ce fichu Flagerfell. Bordel que c'était bon ! Enfin bon... il se disait qu'il allait pouvoir s'habiller enfin comme il le voulait et arrêter de devoir se trimbaler dans des tenues aussi extravagantes que peu confortables, mais à peine était-il rentré dans sa chambre qu'il apprit une réunion des préfets qui avait été proposée par la préfète des Givralis. En effet elle avait soumis une idée acceptée à la directrice avant de venir leur en parler, tiens intéressant. Ce fut même à ce moment qu'il rencontra la nouvelle préfète Mentali, Mikato Suzoy. Une jeune fille qui suivait le parcours éleveuse et qui avait l'air quelque peu intimidée. Et il avait ainsi aussi apprit le changement de préfet Noctali après le désistement de Lucas Émerillon. Il put donc faire aussi la rencontre de Paul Nyllis, nouveau possesseur de ce titre qui semblait presque maudit. Il le connaissait de vue étant donné qu'il s'agissait d'un Top Dresseur, mais n'avait encore jamais discuté avec lui. On l'informa à ce moment qu'une fête avait été prévue par les autres préfets sous l'idée de Calliope et que visiblement tout les détails avaient déjà été discuté. Ne restait plus que son avis qui fut bien entendu favorable. Une fête, parfait ça lui ferait le plus grand bien. Il attendrait cette date avec impatience !

Et la date arriva plus vite que prévu. Orren vérifiait que sa tenue était bien conforme à ce qu'il souhaitait dans le miroir. Son visage était parfaitement rasé, ses cheveux arrangés comme il le pouvait et retenus en partie sur la nuque par un ruban noir qu'il mettait parfois pour donner un peu d'ordre à sa chevelure. Il arborait une chemise bleue nuit ornée d'une cravate blanche, le tout relevé par le reste de sa tenue d'un noir de jais. Parfait. Il n'était toujours pas totalement à l'aise avec ce genre de tenues, mais c'était déjà mieux qu'avant. Il fallait croire qu'être un esclave de Flagerfell n'avait pas eu que des mauvais cotés. Au final il avait apprit à porter ce genre de tenues qui étaient monnaie courante dans des soirées mondaines ou autre. Et encore là c'était des couleurs qui ne venaient pas vous brûler la rétine avec des association de tissu à en faire pâlir Heartnett.... Quoique. Il ne préférait pas tenter le diable.

Il s'était donc rendu au réfectoire le plus tôt possible pour aider à la préparation de la soirée. Il était allé rejoindre Mikato et Calliope dans les cuisines, aidant comme il pouvait les deux jeunes filles. ET les préparatifs avancèrent parfaitement, car ils furent tous prêts à l'heure. A temps pour laisser le soin à Orren de préparer ses quelques Pokémons l'accompagnant. Il avait choisi d'y aller avec Loki, Skoll et Thor, son Mucuscule. Chacun arborait donc fièrement un noeud papillon à leur cou, même si celui de la petite limace draconique était déjà plein de bave. Bah, pas grave. Les portes s'ouvrirent enfin et Aileen alla filtrer les élèves avant que ceux-ci ne pénètrent dans le réfectoire transformé.

Le jeune homme se sentait légèrement nerveux, ainsi en rang avec Paul et Léonidas, tout les trois habillés d'un costard et avec leur air de serveur de grand restaurant. Calliope accueilli alors les élèves d'un rapide petit discours d'introduction dans lequel perlait sa nervosité. Et léger sourire étire les lèvres du préfet des jaunes quand elle dit que pour le service, les garçons étaient là pour ça. Eh bien oui, les voilà prêt pour le service avec leur air mal à l'aise. Heureusement que les premières personnes que la rousse ne leur amène n'est autre que Stella et une autre jeune fille qu'il ne connaissait pas. Orren fit un léger signe de tête à Stella avec un sourire, regardant cependant du coin de l'oeil les béquilles qu'elle se trimbalait. Voilà qui n'était pas de chance pour elle et il s'apprêta à l'inviter à s'asseoir, quand le Cadoizo de Calliope s'avança en poussant légèrement les deux autres préfets. Oh non... Oh non. Il connaissait cette créature de malheur et sa tendance à faire n'importe quoi. Bon pour le moment il ne faisait que servir un verre à la brune accompagnant Stella, mais...

Par Yveltal, dites moi que ce n'était pas vrai ! Voilà que ce pingouin de Noël venait d'éternuer sur le verre et la main qui s'apprêtait à l'attraper, créant un magnifique cocktail de sécrétions nasales. Parfait Happy. Très glamour, la grande classe tout ça. Lâchant un profond soupir, Orren se retourna vivement pour attraper une serviette en tissu sur une des tables et la tendre à la jeune fille que celle-ci puisse s'essuyer. Il poussa de coté le Cadoizo, faisant fi de ses exclamations et reprit le verre au contenu peu ragoutant pour aller le poser bien plus loin, proche de la cuisine. Il revint avec deux nouvelles coupes qu'il proposa à Stella et son amie avant de tirer une chaise pour celle en béquilles.

-Je suis vraiment désolé de ça et euh... Stella si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à ma le dire hein. Bon euh eh bien... Passez une bonne soirée !

Oui l'expression du dracologue était complètement déconfite et il lança un regard blasé au Cadoizo avant de se tourner vers Skoll et d'échanger avec lui un soupir. Orren attrapa un plateau sur lequel se trouvait quelques verres et alla rejoindre ses camarades serveurs, proposant à chaque élève un rafraîchissement avec un sourire qu'il espérait ne semblait pas trop crispé. Voilà une belle manière de démarrer la soirée. Espérons juste que le tout se déroule bien. Il jeta un rapide regard en coin avec Léo, se souvenant de leur discussion après la réunion des préfets. Espérons qu'il puisse mettre ça en place. Bien trop occupé il ne regarda même pas où était passé Thor qui avait fuit dès l'arrivée des élèves pour se cacher sur une chaise, se pensant à l'abri.

Résumé:
 



_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 533

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 5 Jan - 0:07


 
Un buffet magique !

 


 
Je raccordais soigneusement ma cravate devant mon miroir, et me regardais de haute en bas.

"Bon.. Tout va bien se passer.."

Tous les élèves étaient invités à une soirée pour le nouvel an, cela ne faisait que quelques mois que j'étudiais a la pokémon community, le rythme était assez difficile a suivre, il fallait s'accrocher, mais pour l'instant tout avais l'air de bien se passer. Je stressais un peu à l'idée d'aller a une fête dans ce genre surtout habillé dans cette tenue, je portais un costume blanc qui me serrais la gorge, mais bon, c'était le thème de la soirée *Soupir*. Porter une tenue de ce style ne me dérangeais pas vraiment en soit, mais je stressais beaucoup à l'idée de partir a cette soirée, j'avais peur de me foutre la honte devant tout le monde.. Enfin, il fallait positiver, au moins il y avait le buffet pour me réconforter ! Ah le buffet.. J'avais hâte de me goinfrer... Je pense même rester devant le buffet pendant toute la soirée après tout ce n'est pas comme si j'étais accompagné de quelqu'un. J'allais garder le pokémon que j'avais trouvé sur l'île dans sa pokéball histoire de ne pas effrayer Tsuki, Mavis avait l'air impatiente d'aller a la fête, peut être s'attendais t'elle a un bal, Tsuki avait l'air excité a l'idée de voir le buffet pour une fois qu'il ne dormais pas c'était un miracle.


Le stress montait, nous allions enfin entrer dans la salle, j'essayais de me faufiler au plus vite vers mon objectif le buffet, mais nous sommes accueillis par les préfètes qui nous propose d'aller nous désaltérer, mais le plus drole dans tout ça s'est que nous étions servis par les préfets eux même. Je trouvais la situation assez drôle, mais j'avais trop honte de m'approcher des préfets.. La soirée avait d'ailleurs plutôt mal commencer pour une jeune fille en béquille qui s'était reçue avec sa coupe de champagne de la morve en complément. J'avais mal pour elle, j'étais sûr que le prochain, c'était moi ! À tous les coups, quelque chose allé m'arriver... Du calme ! Si je restais près du buffet que pouvais t'il bien m'arriver ? Mavis toujours a l'affût du moindre mouvement était là en cas de pépin et puis Tsuki... Je posai ma main sur la tête, il n'était plus là, sur mes épaules non plus, mais ou avait-il bien pu passer ? C'était la catastrophe... Pourquoi ce genre de chose n'arrive qu'a moi ? Depuis tout son temps passé, il ne fait que dormir et durant une soirée, il décide de se faire la malle ? Ah ! Je chuchotais à Mavis la situation, elle me fit signe de la main puis commença a chercher dans la salle, mais c'était foutu ! Comment allais-je bien pouvoir le trouver dans une salle aussi grande sans attirer l'attention de tout le monde ?


Du calme... Il n'y avait pas de quoi stresser, il allait bien revenir vers moi, un moment ou un autre oui, c'est sûr, il n'y avait pas de quoi sans faire. C'est là que je vis des pâtisseries flottait dans les airs se diriger en dessous d'une table, j'écarquillais mes yeux une fois, deux fois non, je ne rêvais pas, j'avais bien vu des gâteaux flottait dans les airs, peut être qu'avec un peu de chance personne n'avait rien vu... Je me dirigeais en direction de la table pour essayer de l'attraper, mais il avait réussi à se faire la malle entre les tables *Soupir*. En attendant de trouver une solution à ce problème, j'engloutissais les gâteaux qui d'ailleurs était très délicieux, il ne me restait plus qu'à attendre qu'il revienne et prier pour qu'il ne fasse pas trop de bêtise.

En attendant de trouver une solution à ce problème, j'engloutissais les gâteaux qui d'ailleurs était très délicieux, il ne me restais plus qu'a attendre qu'il revienne et prier pour qu'il ne fasse pas trop de bêtise. Pour l'instant, moi, j'avais des gâteaux a manger ! Parce que... manger m'aider a réfléchir !

Résumé:
 
 

 
Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________



PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 65
Jetons : 16275
Points d'Expériences : 2254

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Ven 6 Jan - 19:50




Nouvel An 2017 - Un bal pour terminer et commencer l'année ?
RP Commun

/!\ Présence de Pokémon Alola

Plonger dans les tréfonds de son subconscient par le biais des rêves était plutôt une expérience étrange. C’était comme se retrouver à l’intérieur de sa propre tête ; une pièce vaste et noire qui paraissait sans fin, parsemée de millions d’éclats de verre de tailles et de formes différentes. Certains morceaux étaient translucides, tandis que d’autres étaient teintés de douces couleurs pastels. A l’intérieur, il pouvait voir défiler quelques éléments de sa vie ; mais toujours sous une forme imagée ou détournée. Le Docteur Ghost lui avait expliqué qu’il était possible de retracer une partie de sa mémoire en analysant les rêves qui y restaient accrochés, dormant au fin fond comme des galets dans un lac. Dans un éclat de verre plus grand et plus lumineux que les autres, il pouvait par exemple voir un ciel bleu et des plumes qui flottaient comme des Cotovol. Probablement son premier vol, lui avait expliqué le Psychologue. Représenté sous la forme d’une sensation ; légèreté, liberté, bonheur… Et c’était la même chose pour tout le reste. Ainsi, grâce à Vodoo, Alban pouvait avoir accès aux clés de certains de ses rêves. Parfois, ils plongeaient dans les voiles d’un souvenir qui n’avait pas de grande importance. Mais dernièrement, ils avaient fait une découverte que le châtain avait considérée comme un énorme progrès.

Dans un éclat de verre sillonné de traces d’aquarelles, Alban avait réussi à récupérer quelques flashs d’un souvenir qui avait été « masqué » par le Pokémon Psy qui l’avait attaqué. Détrompez-vous néanmoins ; grâce à ses rêves, Alban n’était pas en mesure de revivre son passé comme un observateur externe. Il pouvait simplement avoir des sensations, des intuitions. Et, son cerveau faisant le reste du chemin, il parvenait progressivement à se rappeler de certaines choses. Pas de façon complète. Mais plus il laissait son cerveau travailler sur l’information reçue, et plus les souvenirs devenaient plus clairs. Une simple balade dans une ville au départ se transformait progressivement ; et, dès qu’il y songeait, il pouvait se rappeler des personnes qui l’accompagnaient, des discussions qu’ils avaient tenues…

Et c’était comme ça qu’il s’était rappelé de sa première rencontre avec Maxine.

Oh, entendons-nous bien. Il ne se souvenait pas parfaitement de tout ce qui s’est passé. Mais il se souvenait au moins de cette rencontre, dans l’Agence Touristique, où il lui avait demandé poliment de se pousser pour avoir accès aux dépliants. Et, une chose en entraînant une autre, ils étaient allés au Musée ensemble. Deux simples anonymes. Réunis autour d’aquarelles, parlant de mythologie, de dieux, de choix, d’art… Ce n’était pas vraiment un souvenir très palpitant ; au final, ils n’avaient fait que visiter un Musée. Mais quand il y pensait, Alban sentait une drôle de sensation au niveau de son cœur. Ce souvenir était important. Il était le commencement de quelque chose. Probablement le début de son amitié avec Maxine.

Alors, pour ne pas qu’il oublie et pour qu’il développe son cerveau, le Docteur Ghost lui avait demandé de construire. Il fallait qu’il fasse l’exercice de mettre sous forme d’objet, ce qu’il ressentait dans ses rêves. Une peinture. Un écrit. Une musique. N’importe quoi. Apparemment, cela allait grandement l’aider à « fixer » sa mémoire. Et qui sait, peut-être à créer d’autres déclics ? Comme une réaction en chaîne, peut-être finirait-il par se souvenir du reste. Toujours est-il qu’après de longues semaines à réfléchir, Alban avait eu une idée qui lui plaisait bien : faire un snowglobe.

Il n’avait jamais été un grand artiste ou quoi que ce soit. Néanmoins, il était plutôt du genre manuel et débrouillard. Probablement grâce aux longues heures passées à construire des cabanes dans la Volière de ses parents. Alors, il s’était procuré des globes en verre dans une boutique d’arts créatifs, puis avait réfléchi à ce qu’il représenterait à l’intérieur. Il avait envie de reproduire les sensations qu’il avait eues lors de cette rencontre avec Maxine. De l’aquarelle. De l’eau. De la roche volcanique. Des paysages aux couleurs pastel, mélancoliques et poétiques.

Sa première création avait été plutôt satisfaisante. Dans la sphère de verre, on pouvait voir des petits morceaux de roches volcaniques de diverses natures ; une sorte de roche poreuse et noire, et de l'obsidienne semblable à du verre. Le reste du globe était rempli d’eau, dans laquelle flottaient des tâches d’aquarelle, un peu comme du pétrole arc en ciel. Il ne savait pas comment il avait réussi à reproduire cet effet, mais le résultat était vraiment joli. Quand il retournait le globe, les tâches d’aquarelle se mélangeaient puis se dispersaient de nouveau, comme des bulles d’huile dans de l’eau. C’était… son image de sa première rencontre avec Maxine. Quelque chose de doux, d’un peu mystérieux, d’agréable et d’apaisant.

Dès qu’il avait commencé à faire ce snowglobe, il avait su qu’il l’offrirait à Maxine. Néanmoins, il n’avait pas eu le temps de le terminer pour Noël. D’ailleurs, devait-il lui offrir quelque chose pour cette fête ? Il ne savait toujours pas comment se comporter avec elle. Serait-elle gênée s’il lui offrait un cadeau ? Ou au contraire, serait-elle heureuse ? Elle n’était pas venue le voir le jour de Noël pour lui offrir quelque chose. Cela signifiait peut-être qu’ils ne s’offraient rien, d’habitude. Il n’en savait pas grand-chose. Et visiblement, peu de gens voulaient le mettre sur la piste.

Les jours étaient donc passés. Et, au fur et à mesure, Alban avait oublié cette histoire de Noël. Pour le moment, il savait juste qu’il avait pris un retard monstre sur certains de ses cadeaux, et notamment sur celui de Calliope. Il n’avait en effet toujours pas eu le temps d’aller la voir, et à dire vrai, il n’osait pas aller directement au dortoir Givrali pour aller la chercher. Il savait que Leonidas n’apprécierait pas. Et il n’avait pas envie de lui donner encore plus de raisons de le détester. Lui aussi n’aurait pas aimé qu’un garçon tourne autour de sa petite amie, après tout, et il comprenait parfaitement le Phyllali. Il soupira… Orren leur avait envoyé un message en leur disant qu’un bal allait être organisé dans moins d’une semaine. Il profiterait simplement de ce moment pour aller voir Calliope et lui donner son cadeau, et voilà tout.

Le soir fatidique, il avait donc revêtu un costume qu’il avait acheté en compagnie d’Aaron. Sur les conseils avisés de son meilleur ami, le châtain s’était donc paré d’une belle chemise blanche à rayures verticales fines grises, d’une veste bleue marine et d’un pantalon assorti. Une cravate simple et discrète rouge foncée lui donnait cet air « chic » qui était imposé dans le dresscode. Pas la tenue la plus originale du siècle. Mais ça lui correspondait ; classique et sobre. Avec peut-être le petit grain de folie qu'il n'aurait jamais tenté si Aaron ne l'y avait pas poussé. Comme Orren avait demandé aux Voltali de ne pas faire de grabuge, Alban avait laissé la totalité de ses Pokémon sous la surveillance d’Auster. Il avait simplement pris Zéphyr avec lui, qui trônait fièrement sur son épaule comme le privilégié qu’il était. Puis, après avoir pris la Pokéball du Dodoala pour Calliope, Alban avait récupéré le snowglobe de Maxine et l’avait glissé dans sa poche. Qui sait. Peut-être trouverait-il le courage de le lui offrir, ce soir-là ?

Seul, il avait donc rejoint le grand Réfectoire où Aileen faisait office de videuse. Après l’avoir saluée avec un sourire, Alban était entré et avait constaté l’immense boulot fournit par les Préfets. C’était aussi impressionnant que la soirée de l’Arborescence qu’ils avaient organisée ; et pourtant, ils étaient bien plus nombreux ! Avec un sourire, Alban tomba sur Mikato, qui lui fit signe d’aller voir Orren pour boire quelque chose. Après l’avoir remerciée, le châtain se dirigea naturellement vers son Préfet.

- Bonsoir Orren. Beau boulot pour la soirée. J’espère que vous arriverez à en profiter tout de même. Ça ne doit pas être évident…

Il attrapa la coupe de champagne qu’on lui tendait, puis, après avoir remercié Orren, Alban se mit en quête de chercher Calliope. Il la repéra bien vite, à l’autre bout de la salle, en train d’accueillir des élèves. Se faufilant parmi les jeunes filles en robes à paillettes, le Voltali parvint enfin devant la préfète Givrali, à qui il adressa un sourire.

- Bonsoir, Calliope.

Puis, lui tendant la Pokéball du Dodoala, il lui fit un léger clin d’œil.

- Ton cadeau de Noël, en retard. Je l’ai capturé sur l’île mobile parce que je me disais qu’il te plairait bien, mais je n’ai pas eu le temps de te l’offrir jusqu’à aujourd’hui. J’espère que ça te plaira. Je te laisse en tout cas, il ne faudrait pas que Leonidas s’imagine des choses. Bonne soirée. Et bon courage !

Il s’éclipsa ensuite rapidement pour ne pas qu’on interprète mal son geste, puis se retourna enfin quand il sentit qu’on lui tapotait sur l’épaule. Il baissa légèrement les yeux et tomba nez à nez avec… une Maxine plutôt ravissante dans son petit short. Aussitôt, il ressentit une énorme bouffée de chaleur. Aïe. Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle vienne le voir. Et surtout pas de façon aussi brusque.

- H-heu salut Maxine, bégaya-t-il en essayant de regarder ailleurs.

C’était dingue à quel point il la trouvait super mignonne. Et c’était perturbant, puisqu’il y a une semaine à peine, il était toujours incapable de se rappeler comment il l’avait rencontrée. La laissant donc faire la conversation, il fut encore plus pris au dépourvu lorsqu’elle lui tendit une Superball avec des petits carnets de notes. Qu’est-ce que… Son cadeau de Noël ? Il déglutit en se demandant ce que tout cela signifiait. Puis, avant même qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit d’autre, la Givrali embraya.

Elle commença par s’excuser pour ce qu’elle lui avait dit. Elle lui expliqua qu’il comptait beaucoup pour elle et que même s’il ne comprenait rien, elle tenait à lui présenter ses excuses. Ah. Oh.

Il ne sut trop que penser de toute la situation. D’un côté, cela lui donnait un peu plus d’éléments sur leur relation d’antan. S’il comptait pour elle à ce point, cela voulait dire qu’ils étaient amis, peut-être même plus… mais qu’il y avait eu des mots durs de la part de la jeune fille. Qui avaient peut-être mené à une dispute ? Toujours est-il que si elle avait dit des choses qu’elle regrettait maintenant… Qu’en était-il de lui ? Que lui avait-il dit ? Il se sentit encore plus mal à l’aise qu’au départ, mais rapidement, les rouages de son cerveau se remirent en place.

- Je… Aha, ça fait beaucoup de choses pour le coup, excuse-moi. Alors pour commencer, je te remercie pour ton cadeau. Ça me fait vraiment très plaisir ! Ensuite, je… je t’avoue que je ne comprends pas de quoi tu parles, mais sache que… ce n’est pas grave. Quoi que tu aies pu me dire, je doute que ce soit totalement injustifié donc… je pense que je te dois aussi des excuses, si j’ai pu te dire des choses blessantes.

Il s’interrompit deux secondes, puis poursuivit.

- Non en fait, je suis désolé, c’était déplacé. Je… Je te promets d’essayer de me rappeler de ce qui a pu se passer et de ce à quoi tu fais allusion. Et quand ce sera fait, je te promets que je reviendrai m’excuser en bonnes et dues formes. Je voulais également te voir depuis Noël mais je n’ai pas pu finir ce que je voulais avant, et, erm…

Il sortit le snowglobe de sa poche et le lui tendit. Il n’avait même pas pensé à faire un papier cadeau. Quel nul…

- C’est… quelque chose que j’ai construit. Pour ma thérapie, Ghost m’a suggéré de faire une activité manuelle pour « fixer » mes souvenirs, en quelques sortes. J’ai… pu avancer un petit peu dans mon travail pour retrouver ma mémoire. Et un des premiers souvenirs qui m’est revenu c’est… notre rencontre et le Musée. Je… n’ai pas encore toutes les données. Les choses me reviennent au fur et à mesure, mais… je voulais représenter dans ce snowglobe les aquarelles, la roche volcanique du Sulfura, les conversations qu’on a eues et les sensations que j’ai ressenties… Je me disais que si quelqu’un devait l’avoir, c’était toi. En fait… j’aimerais beaucoup que tu le gardes.

Probablement aurait-il dû lui laisser le temps d’en placer une. Mais il se sentait un peu trop fébrile pour s’interrompre.

- J’ai en tout cas la sensation que tu étais quelqu’un d’important pour moi. De très important, même. Et je pense que ça doit être très dur pour toi. Alors si je dois m’excuser véritablement, ce serait pour ça… Ah et heu… aussi pour ne pas avoir fait de papier cadeau.

Il éclata d’un rire nerveux et regarda volontairement ailleurs. S’il y avait un trou de souris quelque part, qu’il se manifeste. Aller se cacher, c’était une bonne option, non ?

HRP : Déroulement des événements
- Alban arrive à la soirée
- Il salue Aileen, Mikato puis Orren, à qui il dit 2-3 mots avant de récupérer son champagne
- Il va voir Calliope et lui offre son cadeau de Noël (don d'un Pokémon 7G)
- Il parle ensuite avec Max
- Il reçoit un cadeau de Max (obtention d'un Pokémon 7G)
- Il discute avec elle et lui offre son cadeau
- Il n'est accompagné que de Zéphyr (Goélise chromatique), qui vole aléatoirement dans la pièce et que vous pouvez mentionner vaguement (merci de ne pas le faire agir autrement que comme un Goélise qui vole dans la salle, ceci dit)



Dernière édition par Alban Abernaty le Lun 16 Jan - 13:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Sam 7 Jan - 14:23

Présence de pokémon G7

Dans ta chambre tu te regardes dans le miroir, tu te sentais à l'étroit dans ce costume trois pièce avec noir classique, taillé à la façon des James Bonds, tu n'étais pas vraiment partant, mais c'est le duo de séducteurs qui ne t'ont pas réellement laissés le choix, Ringabel et Ginji ont jugés nécessaires de te rendre plus beau que jamais, après tout c'était le nouvel an, puis s'il y avait Janet il te faudrait être parfait, jugent le Tarsal et le Brindibou. Tes doigts passaient nerveusement sur la cravate dans un rouge bordeaux, assorti au costume, seul la chemise blanche mettait en valeur des chaussures de même couleurs. Il y avait une petite rose dans la poche à mouchoir de la veste. Tu ressemblait à un Tiplouf comme ça, ces coutures te mettaient vraiment à l'étroit. Mais l'avantage de ta veste, c'était qu'elle était réversible aux motifs cachemires assez pétant, ça peut faire assez kitch dis comme ça, mais ça pouvait rendre les choses assez agréables. Même pour cette occasion spéciale Dark avait son noeud papillon autour du cou, rien de plus sinon le poison allait tout abîmer. Sarin et Bob eux n'avaient rien voulu mettre, le Nosférapti faisait tranquillement sa vie en volant au ralentit, c'était toujours aussi amusant à voir. Avec un petit rire tu observait Aconitine qui préparait Ivy, les deux demoiselles semblaient vouloir être magnifique pour ce soir là. Genji lui s'était lustré le plumage rien de plus alors que Ringabel était dans sa veste fabulous faite par Sirius un coordinateur mode qui a un franc succès pour sa branche.

C'était bientôt l'heure d'y aller, tu soupires un instant, il y aura de nouveaux pokemons, c'est pour sur des pokémons feu, tu appréhendes, que ce passera-t-il? Est-ce que ça finira comme cet été? Tu espérait du fond du coeur que non, tu en avais assez de cette bestialité qui sans cesse absorbait ton âme, cette haine qui jamais ne te quittais, pourquoi ne peux-tu donc pas vivre en paix? Ton bras enfin cicatrice correctement, tu peux enfin écrire, enfin refaire du sport avec, quelques croûtes subsistent, mais ce n'est pas pour cette raison qu'il faut relâcher tes efforts, c'est pour ça que tu ne dois pas faire subir des actes similaires à la violence infligée à Idalienor cet été. Alors que tu soupires, Bob vient contre toi loger sa "tête" sous ta main en lâchant un bruit rassurant. Oui, tout ira bien, c'est ce qu'il veut te dire, te transmettre, tu l'as acceuillis pour une meilleure vie, il en sera à jamais reconnaissant à Idalienor et il donnerait sa vie pour la tienne.

-On va y aller les enfants, pas trop de bêtises aussi.

Tu prends un sac dans lequel loge l'oeuf correctement installé, avec un petit rire tu caresse la coquille sombre, voilà un fier élément. En avant.
Tu quittes le dortoir, seul, tu retrouveras Janet bien assez vite à la soirée, elle sera présente tu le sais, à moins qu'elle n'aie attraper un rhume où une grippe, tu iras chercher des informations auprès de la préfète, après tout tu as bien vécu l'été entier avec Callie. Il fait un peu froid, rien de bien méchant, par précaution tu passes un peu de crème sur ta main meurtrie, il ne subsistes qu'une incroyable cicatrice rouge jusqu'au dessus du poignet, elle fait peur à voir quand on l'observe pour la première fois, il est presque difficile de croire que c'est ta propre main.

Alors que tu approches du réfectoire, on t'accoste.

-Alors Joshinou, t'es seul? Pour changer?

Cette voix, tu te retournes pour tomber face à face à Malk Raë, c'est le spé-type feu du dortoir, ce mec tu lui voue un aussi grand culte de la haine qu'à Alban cet été. Il étai là, avec sa barre en bois, sa saleté de Pyrax, tu étais habitué à voir ce pokémon, tu savais te contrôler, maîtriser tes réactions. Tu te retournes pour lui faire totalement face et passer devant les plus jeunes pokémons, Dark en fait de même en lâchant un cri menaçant, vous étiez proche du réfectoire, mais assez éloigné malgré tout. Si seulement Léo était là, tu sais qu'il s'est souvent fait coller pour violence, il aime le combat physique.

-J'ai un cadeau pour toi au fait... observe ma nouvelle amie.

Sortie de la pokéball un pokémon que tu n'avais jamais vu, tes pupilles se dilatent, ton corps se met à trembler, une sorte de serpent cracheur de flammes, tu voyais sa queue s'hérisser de flamme légèrement violettes, il y avait aussi du poison, c'était donc un pokémon de cette nouvelle région, Alola.. Ton sang se met à bouillir, ça recommence, comme cet été, rien n'a changé, Dark prends une position menaçante, le poison suinte de son corps. Elie est la seule à avoir vu une scène similaire, sinon, personne d'autre ne connait cette facette de ta personnalité, puisque depuis tu tentes de te contrôler. Pourquoi? Pourquoi ce connard venait-il anéantir tous tes efforts? Tu savais que tôt ou tard tu serais confronter à de nouveaux pokémons feux jamais vus, que tu aurais du mal à garder ton calme.

-J'vais t'crever Melk..
-Dis bonjour à ma Malamandre...

Ton regard brillait d'une lueur menaçante, tes yeux s'étaient assombris, resserrés, presque mis clos et l'expression sévère de ton visage exprimait clairement le sérieux de tes propos. Ce danger public tu allais l'envoyer un bout de temps en dehors des locaux de l'école. Mais pas soin tu retires ta veste de costume, ta cravate et ta chemise, tu ne voulais pas salir le costume que t'avais choisis tes pokemons. Tu les confies à Genji et Ringabel qui observent la scène avec intérêt pendant que Elie fait un topo général avec une voix paniquée.

Le seul qui n'a pas reculé c'est Bob lui sait ce qu'il va advenir, mais ça dépassait ce qu'il avait vu cet été, cette fois, contrairement à la dernière fois, Dark avait réellement une pulsion meurtrière, même face à congénère poison, il partageait l'élément qui avait causé la perte de bien des amis à lui, il était inconcevable que la nature puisse accepter une telle anomalie. Ce pokémon était une anomalie à détruire. Le Scobolide s'était juré de ne plus voir de telles situations arriver, de ne plus voir son dresseur vriller de cette façon ni même Dark il ne voulait plus encaisser sans répondre, il devait devenir bien plus fort, c'est pour ça qu'il faisait tous ces efforts, autant dans l'entraînement que dans l'éducations des plus petits de l'équipe, Ringabel, Sarin, Aconitine n'étaient que des petits enfants immatures. Il se montrait comme un père de famille. Un père ne laisse pas sa famille faire d'erreurs sans intervenir, il n'était pas encore l'égal du Coatox, il allait le devenir.

Mais hélas Josh, tu t'élances sur Melk et Dark sur cette Malamandre, Bob reste interdit, il refuse d'y croire, croire que tu rends coups pour coups les poings que te donnent Melk, que Dark est entrain de sérieusement vouloir la mort d'un pokémon feu. Tu n'as aucune emprise sur la situation, les bruits du combat s'ébruitent peut-être jusqu'au réfectoire, peut-être, mais vu le bruit il faudrait avoir une bonne ouïe, si les préfets s'en mêlaient? Léo comprenait ta posture, Léo savait. Mais Aileen? De tout façon qu'importe, tu as déjà quelques hématomes sur le corps. Janet si elle voyait ça? Elle serait encore folle, mais cette fois tu n'auras impliquer personne d'autre que toi. Tu recules un moment pour aviser Melk qui lui aussi souffle rapidement, mais Coatox lui domine son combat, ses griffes atteignent sa cible, la Malamandre est vraiment mal en point, mais rien n'y fait il s'acharne sur elle. C'en est trop pour Bob, le Scobolide intervient en courant à toute vitesse.

À cet instant Bob sait que s'il n'intervient pas, Dark passera un cap infranchissable, il roule de tout son long, il ne pas faire mieux, mais il s'interpose entre les combattants alors que le crapaud s'apprête à frapper sauvagement la tête. Le choc émet un bruit sourd terrifiant. Pris dans sa folle furie le Coatox s'élance à nouveau, considérant son propre ami comme un ennemi, le Scobolide prend sur lui, comme à chaque fois, il sait qu'il tiendra, qu'il encaissera. Josh, toi, tu observes la scène et Bob finit pas croiser le regard de son ami, mais il a perdu toute raison, il ne reconnait plus personne. Il ne pense qu'à sa vengeance, sa haine.

Ça suffit.

Une imposante lumière éblouis les alentours avec un cris brutal et imposant. Ton Coatox fut reposer d'un coup de queue contre un arbre alors qu'un insecte de deux mètre et demi barré la route du Coatox. Le regard paternel et mauvais qu'il adressa à Melk, sa Pyrax et Malamandre était celui d'un père dont on avait agressé ses enfants. Perturbé par ce virement de situation, le spé-type feu commence à fuir.

-Reviens là! J'en ai pas finis Melk j'dois t'envoyer à l'hôpital pour la nouvelle année!

Alors que tu commences à courir tu te sens retenu et bloquer avec une force qui égal la tienne, tu tournes le regard en reconnaissant le préfet Voltalis, ton première réflexe contrairement à cet été n'est pas de faire preuve de mauvaise fois en répondant, c'est Orren, non seulement il est aussi imposant que toi, c'est le préfet d'Alban, il a donc forcément entendu ton nom, avec Aileen qui est préfète. Mais son action t'as calmé net, comme ton Coatox qui se relève difficilement et fait face à un brutapode extrêmement imposant. Tu te détends, les muscles au repos, histoire de faire comprendre que t'as lâché le morceau.

-Bonsoir Orren, pour la colle ça sera la même que la prochaine fois, un stage chez Neddle. Puis tu ris une fois libéré en enfilant ta chemise prenant soin de ne pas trop toucher ta main endolorie bien attaquée par le combat. Y a de la glace à l'intérieur? Manière que je puisse limiter la casse.

Tu observes Bob qui revient contre toi avant de venir te renifler avec un air inquiet, tu souris et passes ta main contre son museau.

-Merci Bob... Du fond du coeur... difficile de réagir face aux ennemis connus qui provoquent avec l'inconnu. Tu regardes Orren dans son beau costume. Merci.


Résumé : hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Oblivia ; Kalos
Âge : 17 ans.
Niveau : 31
Jetons : 1315
Points d'Expériences : 739

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Sam 7 Jan - 18:36




Un bal pour terminer

et commencer l'année ?
[Event Nouvel An 2016-2017]


« - Sociabilise-toi, Alyx ! »

C’était sur ces mots que je finissais mon traditionnel coup de fil de fin d’année avec mes parents. Cette fois ne s’était pas passé aussi bien que l’année précédente. Ils me pressaient de plus en plus à me faire des amis, comme si la seule condition du bonheur d’une personne était d’être entourée de gens qu’elle aimerait plus ou moins bien. Soupirant, je m’affalais dans mon siège, fixant l’heure s’affichant sur mon iPok avant que celui-ci ne se mette en veille, l’écran s’éteignant. 19h. J’avais pile le temps de me préparer, si j’allais là où tous les autres élèves se trouvaient. Mais j’étais bien, ici, dans ma chambre, dans le silence. Si je m’y prenais bien, je pourrais même faire croire que je n’y étais pas, et ainsi avoir une soirée entière de libre à faire strictement tout ce que je voulais. Mon regard erra sur mon bureau couvert de papiers. Je savais que l’autre meuble, de l’autre côté de la pièce, était encore plus en désordre. Depuis que j’avais quelque peu chassé Hector de cette chambre, ou plutôt depuis que son manque de courage ne lui permettait plus d’essayer de me tenir tête sans même que j’aie besoin de lever le petit doigt, je pouvais ranger mes affaires exactement comme je le voulais, tant sur son lit que sur le mien, sur son bureau, dans son armoire. Il avait élu domicile avec d’autres Noctali, dans l’espoir d’un jour pouvoir reconquérir ses quartiers, ce qui n’arriverait sans doute jamais. J’avais donc déplacé certains meubles pour qu’ils soient à côté de mon espace de travail, et j’y avais posé un aquarium de taille respectable, dont le bruit des bulles me berçait et m’apaisait. Mes yeux se posèrent sur l’objet, m’arrachant un nouveau soupir. Poséidon avait l’air de s’ennuyer, tout seul dans son bocal… Il s’était attaché à Adonis, et celui-ci lui manquait sans doute plus qu’il ne l’aurait avoué. Je me disais que je devais être un peu comme lui. Mon affection était longue à obtenir, mais… Durable.

« - C’est bon, j’ai compris… »

J’avais l’impression d’entendre encore une fois la voix de ma mère, et c’était particulièrement désagréable. Mais très bien, je consentais à me lever… Pour cette fois. J’avais encore en tête certaines mésaventures, et j’espérais qu’elles ne se reproduiraient pas. Je me dirigeais vers mon armoire, l’ouvrant en grand et passant en revue chaque tenue. Rien de bien intéressant dans tout ça… A 19h15, je me décidais enfin. A 19h30, il ne me restait plus que ma coiffure, et évidemment un peu de maquillage. A 19h49 précisément, je finissais d’ajuster le nœud papillon de Cierge. Evidemment, il avait le droit d’être magnifique, lui aussi !

J’étais arrivé à 20h, en même temps que quasiment tout le monde. J’espérais avoir le droit de rentrer, quand-même, malgré ma tenue un peu voyante. J’étais plutôt chic, à mes yeux… Après, tout le monde n’était pas prêt à voir autant de beauté, je pouvais en être conscient. Je me mettais donc dans l’espèce de file qui se formait, attendant mon tour, Cierge comme à l’ordinaire sur mon épaule. Je n’avais pris que lui et Acantha, par… Mesure de sécurité. Héraclès aurait mis un désordre monstre, Poséidon n’avait pas envie de ça, et Europe était bien fatiguée depuis notre escapade sur la petite île. Quant à mon Rosélia, je pensais que c’était exactement la bonne occasion afin qu’il se familiarise avec les autres dresseurs et leurs Pokémons. Il trottait donc à mes côtés, et je me tenais prêt à le récupérer dans mes bras s’il commençait à se perdre ou à s’épuiser.

J’avais salué la « garde » de l’entrée, et arrivais dans la salle, regardant qui était présent. Des têtes connues, d’autres moins. Ce serait peut-être l’occasion de belles surprises. Pour l’instant, je me dirigeais vers les charmants garçons qui assuraient le service. Y’avait pas à dire, c’était un réel plaisir pour les yeux, tout ça. Et en plus, des hommes de pouvoir, héhé, ça en rajoute au charme ! Arrivé près d’un des serveurs d’un soir, je tournais malgré tout la tête en commençant à entendre un peu de brouhaha suspicieux venant de l’entrée, puis prenais un verre et allais vers le buffet, commençant à manger un peu. Cierge regardait partout avec curiosité, tandis qu’Acantha s’approchait sans aucune timidité des gens. Ils allaient peut-être même plus s’amuser que moi.


© AkumaCursed


HRP:
 


_________________

 
This madness is
supreme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4249-start http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4259-alyx-levi-harabo-noctali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15
Niveau : 33
Jetons : 1701
Points d'Expériences : 961

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Sam 7 Jan - 23:36

Attention ce post contient un PEGI 7G
Pokemon 7G:
 


C'est bientôt la fin de l'année et le début d'une nouvelle marquant ainsi un événement. Cela va faire presque 6 mois que j'ai eu mon premier Pokémon et depuis ce jour là ma vie a vraiment été modifiée. Fini les longues heures d'ennuis à rester collé à la fenêtre en attendant que la pluie cesse. En plus je n'en ai pas qu'un. Mais soyons sérieux une dizaine de secondes.

Une grande partie des élèves, pour ne pas dire tous, ont été invités à fêter la fin d’année avec d'autres élèves de l'école dans les locaux de l'école. C'est clair que j'aurais mieux aimé le passé à Autequia, avec ma famille. Mais arrêtons de nous plaindre et trouvons de quoi s'habiller. A mon grand regret je n'ai que deux smokings noir. Sobre mais j m' y sens bien avec le nombre de fois où je les ai  portés. Je regarde mes Pokémons et décide de tous les emmener. Evidemment Speedy, ma Airmure, commence à déployer ses ailes pour partir par la fenêtre mais je l'arrête.

-Pas ce soir ma grande, je suis désolé mais on doit tous y aller c'est important pour moi.

Je la fixe des yeux et elle se décide enfin à m'écouter. Ses ailes de métal retombe doucement sur ses flancs. Je lui caresse l'encolure pour la remercier. Déjà l'heure de début de la soirée est arrivée. Terry est lustré, Speedy brille, Phoën est propre et Elsa est bien coiffée. Je me dirige donc vers ce fameux réfectoire où ma nouvelle année commencera. Part un heureux hasard j'arrive à l'heure mais pas non plus dans les premiers avec ma fine équipe et mon smoking du soir.  

Je passe le "contrôle" d'entrée effectué par la préfète Pyroli. Elle me donne l'impression de prendre son rôle vachement au sérieux. Mais j'arrive tout de même à passer bien que Speedy ne soit pas d'humeur à faire la fête. D'ailleurs à peine ai-je passé l'entrée que madame va dans un coin et se pose afin de se reposer. Comme elle est pénible ce soir... Je souffle en la voyant. Depuis quelque temps elle passe le plus clair de son temps à sortir se balader. Peut-être qu'elle ne m'aime plus... Peut être qu'elle regrette son ancienne vie ? Faut vraiment que j'aille lui parler. Mikato et une fille que je connais accueil les arrivants un par un et les redirige vers 3 serveurs dont l'un deux est mon préfet et un autre mon camarade de Halloween et un gars qui ne me revient pas. En les voyants je ne peux m"empêcher un petit rire en les voyants mal à l'aise dedans. Je me prends un verre au hasard et vais voir ma camarade en laissant mes conseils aux trois autres qui sont: amusez vous et n'importunez personne. Alors que Elsa, Phoën et Terry profite du début de la soirée pour essayé de grignoter où de chercher son copain. Je me rapproche de Speedy.

-Alors tu as décidé de ne pas prendre part à la fête ?

Resumé::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 42
Jetons : 2572
Points d'Expériences : 1064

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 8 Jan - 18:06


LEO & ALL
HAPPY NEW ROAR


_ Non, attends... Là, voilà. Comme ça !

Comment ? Comme ça ? Tu penches un peu la tête sur le côté. Puis en arrière. Les mains de Calliope se baladent sur ton torse, ajustent, trifouillent ton nœud papillon qui visiblement n'était pas droit. Toi, derrière tes lunettes tu te permets de la détailler. De grignoter des yeux les moindres parcelles de son visage. Tu souris. Rictus étiré, amoureux, charmé. Elle s'éloigne, tu la suis du regard. De la tête aux pieds, ta vue ne se lasse pas de ses courbes et de sa démarche. Magnifique, Une enjôleuse naïve. Parfaite. Tu retiens un rire attendrie alors qu'elle se rapproche de nouveau. Tu clignes des yeux, plutôt joueur en ce jour de fête, mais c'est elle qui fait les gestes, qui s'impose sur tes épaules, qui te vole un baiser. Son parfum te chatouille le nez et si vous n'aviez pas a finir les préparatifs tu l'aurais bien garder dans tes bras quelques instants de plus.

La préparation de la fête n'avait pas été de tout repos. Entre décoration, préparer les amuses gueules en grand nombre et j'en passe, vous n'aviez pas chaumés. Fort heureusement tu avais déjà eu affaire à ce genre de situation. Organiser une fête. Pas de quoi casser trois pattes à un couaneton. C'est ce que tu avais cru au début. Ce soir la fête était plus grande, plus conséquente et destinée à des adolescents d'une fourchettes d'âge larges. Vous aviez tout prévue. Pour les « petits » comme pour les grands. Cette fête serait un véritable succès, tu en étais sûr. Et c'est bien la première fois que vous organisiez quelque chose de la sorte, entre préfets. C'était tout nouveau. Tout frais. Bien entendu, il y avait le traque de l'échec, quelque part sur toi qui se glissait malicieusement, te forçant à remonter l'une de tes mains sur ta nuque. Mais rien qui ne te ferait perdre ton sang froid. Vous étiez là pour vous amusez après tout. Alors il y allait avoir du fun !

De tes pokemons, tu n'as amené qu'Arkhan, ton Arcanin. Il est grand et pour l’occasion venait de se faire tout beau tout propre. Sa fourrure d'hiver épaisse à souhait et surtout divinement douce allé servir de petit coin détente pour l’ensemble des conviés. Il serait un peu en retrait des buffets et de la piste de danse. Son rôle ? Et bien lui aussi décoré d'un joli nœud papillon, il serait le gardien des envies de câlinou tout doux et peut-être que vous avez toujours rêver de siroter une flute de champagne adosser à une tonne de fluff chaud, aka bouilloire poilu.

L'instant tant attendu arrive enfin. Légère tension un tantinet oppressante. Un signal discret résonne dans la pièce silencieuse et commence alors une simple musique de fond. Une mélodie calme et sereine. La toute première d'une longue liste suivis des portes qui s 'entrouvrent. Tu n'oses plus toucher à ton magnifique costume et encore moins au nœud pap' que tu portes dignement sous ton menton. Tu es droit, un poil nerveux à l'idée de jouer les serveurs toutes la soirée. Que l'on te regarde, que l'on rit, d'amusement ou bien de moquerie. Un soupire, de quoi faire disparaître ce petit malaise. Une main aux doigts rigides gantés de blanc, sous un plateau d'argent. Tu es prêt.

Tu remarques sans peine la nervosité de Callie – après tout, il y avait de quoi et c'était presque drôle de la voir comme ça- et alors qu'elle accueil les premiers arrivants, tu te glisse derrière elle pour lui glisser ces quelques mots : ▬ Tu es superbe, détends toi. Et tu repars aussitôt, accostant avec le sourire les nouveaux venus que les deux préfètes t'avait envoyés. Tu essayes de jouer le jeu, de te faire le  plus noble possible. Tu esquives un ou deux pokemon endiablés par chance et t'approches d'un des convives. Flûte en main, tendue avec délicatesse, tu accostes Alyx.

▬ Bonsoir et bienvenue au bal. Je me présente, Leonidas. Enchanté et surtout à votre service pour la soirée.

Le tout signé d'un sourire, rien que ça, et voilà que tu repars donner des verres aux autres élèves. Tu gardes un œil avisé sur la préfète des bleues et sent un bien vilain frisson se dévorer l'échine quand Alban l'interpelle. Ah celui là. Tu ne 'lavais pas oublié et sans doute n'avait-il pas non plus oublier tes quatre phalanges dans son joli petit minois ni même tes doigts serrés autour de son col. Tu soupires lourdement, quand finalement Orren s'approche. Vous échangez un regard malicieux et tout est entendu entre vous. Tu lui arque même un terrible rictus et continue ta ronde au milieu des élèves. Tu guides donc certains et certaines du bout des doigts, main dans la tienne vers le buffet, les tables ou ton Arcanin couché tel une peluche dans un coin lumineux de la salle. Toujours le même entrain et la même énergie. Tu es host ce soir, tu es serveur, tu es serviteur.

Que les désirs deviennent réalités. Pour le meilleur, comme pour le pire.

Finalement, voyant la pièce se remplir de plus en plus, tu te défausses de ton plateau brillant pour te faufiler auprès de Callie. Tu la kidnappe a qui s'en serait épris l'espace d'un instant et la guide au milieu de la piste. Tu t'éclaircis la voix, main déposée sur la hanche de la rouquine.

▬  Pardonnez moi de vous interrompre, damoiselles et damoiseaux, mais je tiens à vous dire merci d'être venu ou d'être rester pendant ces vacances d'hiver pour prendre part à notre petite fête. Ah, qu'est que c'est que ça là. Une main sur ta nuque ? Je ne te savais pas aussi timide ou nerveux devant la populace Leo'. Tout ça pour dire que j'espère que vous passerez tous une bonne soirée ! Et donc, j'annonce ainsi , l'ouverture du bal ! Et d'un claquement de doigt, la musique de fond s'épuise pour laisser place à une valse. Si toi et Callie aviez répétés une quelconque forme de  chorégraphie ? Pas le moins du monde. Elle n'est d'ailleurs pas au courant. Mais si les prefets ne se lancent pas, qui le fera hm ?

▬ J'espère que tu sais danser. Sinon ne t’inquiète pas, contentes toi de suivre mes pas, je te guiderais.

Que le spectacle commence.

HRP:
 





_________________

Roar little lion man

kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1362

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 8 Jan - 21:12



Un bal pour terminer et commencer l'année ?

Idalienor Edelwen
Tout le monde
Lieu : Réfectoire
Date : 31/12/2016
Pokémon utilisés :
Je stresse.

Un peu.

Bon ok j’avoue je stresse un peu beaucoup. Ce soir c’est la soirée de nouvel-an. L’an dernier, c’était la ville qui avait géré l’événement, mais cette année c’est au tour des préfets de s’en charger. Après tout pourquoi pas. C’est eux qui représentent tous les élèves auprès de l’administration et les connaissant presque tous, je ne doute pas du tout de leur talent pour organiser une super soirée. L’an dernier, je n’étais pas encore très à l’aise à l’académie et en plus j’ai eu la brillante idée de boire un verre d’alcool. Résultat, plus aucun souvenir de la soirée, si ce n’est d’avoir choppé un bon rhume parce que j’ai passé une heure dans le froid en manche courte.

Mais alors pourquoi je stresse pour une petite soirée me direz-vous ? Et bien parce que ce soir c’est la première représentation du groupe ECHO. Eh oui, après 4 mois de création, le groupe va enfin avoir le droit de se représenter sur scène. J’ai réussi à négocier avec Mika pour qu’on puisse faire une chanson pour la soirée. Et c’était déjà super. Tout de suite après avoir obtenu son accord, j’ai réuni le groupe pour préparer une chanson. Tous les membres étaient à fond dans l’idée de cette nouvelle scène, bien qu’un peu stressé, forcement. Assez vite, nous nous sommes décidés sur un morceau et on l’a travaillé tous ensemble toute la semaine pour être enfin prêt pour le grand jour. De son côté, Sirius nous a préparé de supers costumes, parfaitement en accord avec le thème de la soirée. Chic jusqu’au bout des ongles, les tenues des filles étaient des sortes de costume mais coupé différemment, leur donnant un côté très classe et féminin. Et bien sûr, Nolan, le seul garçon du groupe a récupéré un costume standard. Tout était planifié pour que cela se passe bien.

J’ai même réussi à convaincre Sirius de nous donner des gants. De jolis gants blancs, simples mais efficaces et élégants. C’est surtout pour moi un super alibi pour cacher ma blessure. Depuis ces 8 jours, elle ne s’est pas arrangée et présente toujours une couleur violette très prononcée. Les autres ne sont pas au courant, et je compte bien qu’il ne le soit pas. De plus, je ressens des sortes de tremblement pas moment, des brides de paralysie. Normalement cela ne devrait pas me gêner pour ce soir. Normalement.

18 heures, je sors de ma chambre avec Hiro pour rejoindre les autres. La fête a lieu dans le réfectoire, mais nous nous sommes donnés rendez-vous dans la salle de musique pour nous changer et ajuster les derniers détails, notamment coiffure maquillage tout ça. Je laissais ça au bon soin de Sirius qui en quelques instants attacha mes cheveux en chignons tressé haut, avec un ruban autour de couleur rouge bordeau, ma couleur. Je dois dire que le look me plait vraiment. Je me passe vite fait un peu de maskara sur les cils pour le geste (chose que je ne fais que 2 fois dans l’année à peu près). Tout le monde est fin prêt pour la prestation, nous nous rendons donc au réfectoire.

Derrière le grand rideau rouge, chacun prend place avec son instrument, ou son micro pour Janet et moi. Je passe un œil discret entre les deux rideaux pour voir où ça en est dans la salle. La plus part des gens sont arrivés, et les préfets ont lancé un slow en nous attendant. Je respire un grand coup, le cœur battant à mille. Ce n’est pas le moment de se dégonfler, loin de là. Je me tourne vers mes amis, qui semblent attendre quelques mots de ma part et de celle de Janet. C’est vrai que toutes les deux nous occupons le rôle central. Même si les musiciens sont importants, c’est surtout nous que le public, les élèves, vont regarder.

Bon les amis, à nous de faire nos preuves. Mais surtout, n’oubliez pas qu’on fait avant tout ça pour s’amuser.


Le rideau se leva, dévoilant la scène ou nous étions. Un grand silence s’imposa dans la salle, les yeux braqués sur nous. Je tapote rapidement sur mon micro pour vérifier s’il fonctionne avant de m’adresser à la foule.

Bonsoir à tous. Euh…et bien…Je ne sais pas trop quoi dire je suis désolée, je n’ai pas l’habitude de m’adresser à autant de monde. Ce soir, ECHO va reprendre une chanson de la célèbre Sia, Cheap thrills. Merci beaucoup de nous écouter.

Je baissais le micro et fermais les yeux, attendant les premières notes de la part de mes camarades. Nous nous adressons tous un sourire et le mini concert pouvait enfin commencer. La basse, le piano, la batterie, tous les instruments s’enchainent pour permettre l’arrivée de la voix de Janet. La chanson m’emportait, nous emportait tous dans un autre monde. Moi aussi je chantais, je m’amusais, je m’éclatais sur cette scène.


Le temps de la chanson passant extrêmes vite, presque déçue que les dernières notes se dissipent dans l’air de la salle. Le sourire aux lèvres, les secondes suivantes parurent comme des heures. Un premier silence qui m’angoissa. Est-ce qu’on a mal fait quelques choses ? Je chantais peut être faux. Et puis de nouveaux sons mirent fin à ma réflexion. Des applaudissements, quelques-uns puis rapidement une foule entière nous applaudissait pour notre performance. Heureuse comme jamais, j’adressais un pouce en l’air à mes amis. On en était largement capable. Le sourire jusqu’aux oreilles, j’envoyais un dernier mot à la foule avant que le rideau ne se ferme

Merci beaucoup !


***

Une fois la chanson finit, nous avons débarrassé la scène avant de repartir nous changer. J’ai opté pour une robe noir sobre pour le reste de la soirée. Je suis allée l’acheter en ville hier, n’ayant rien d’autre de classe dans mon armoire. En revanche, je conserve ma coupe de cheveux que j’aime beaucoup. Hiro à mes pieds, je retourne dans le réfectoire pour assister au reste de la soirée. Appuyée contre un mur, j’observe le groupe qui nous a remplacés. Des professionnels. Il joue très bien il n’y a pas photo. Finalement, j’aurais bien aimé que ça soit encore nous sur cette scène.

(c) Alban



Résumé:
 

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 14
Jetons : 874
Points d'Expériences : 232

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mar 10 Jan - 23:55


UN BAL POUR TERMINER ET COMMENCER L'ANNÉE ?
[EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017]


Date : Nouvel an 2016-2017
/!\ Présence 7G /!\
Le lendemain de notre soirée de noël entre noctali, je reçus un message annonçant une grande soirée pour la dernière soirée de l'année.
J'avais donc répondu avec hâte que je serai présent. J'envoyais rapidement un message à Ashley pour lui dire que j'aurai son cadeau ce soir là. On n'avait pas eu l'occasion de se voir avant, et j'avais drôlement hâte de lui donner. J'avais longuement hésité sur le choix, et m'étais finalement décidé pour une casquette de base-ball blanche, elle adorait ce sport, sur laquelle grâce à mes feutres à tissu flambant neufs – je les avais acheté en même temps que lors de ma sortie pour le secret santa – j'avais dessiné mon amie en compagnie de Cenna.

La semaine défila à toute vitesse, et deux heures avant l'heure de la soirée, je me rendis compte que je n'avais rien à me mettre. Il était noté que le thème de la soirée était mondain/sobre, et que quiconque ne serait pas dans ce thème serait refoulé à l'entrée. Mais je n'avais qu'un seul costard, et je me voyais mal le remettre deux soirées d'affilées.
Je farfouillais un long moment dans mes affaires avant de finalement me décider.
J'optais finalement pour un jean noir, un tee-shirt orange – ma couleur préférée – légèrement usé sur le côté gauche que m'avait offert ma sœur – oui, elle adore m'offrir des fringues – et par dessus, j'enfilai une chemise-blouse blanche avec de la fausse fourrure noire autour du col. J'agrémentai ma tenue d'une cravate noire et d'une paire de mitaine de la même couleur.
Je me dévisageai longuement devant la glace, ne sachant pas trop quoi faire de mes cheveux. Ils étaient difficilement domptables, mais si je prenais le temps, je pouvais arriver à un résultat sympa.
Il me fallu vingt bonnes minutes pour être satisfait, mis deux petites barrettes au dessus de mon oreille gauche pour laisser apparaître mes piercings, et enfilai une paire de tennis noires.
J'avais la classe et il y avait des chances pour que ça fasse râler Ashley un bon moment, vu comment j'étais stylé là dedans, pensai-je avec un petit sourire vainqueur.

- Alors qu'en penses-tu ? Demandai-je à Pix une fois prêt.

Il me détailla des pieds à la tête et me répondit par un jappement appréciateur. Je le remerciai d'une caresse et pris la pokeball de Tod dans ma main.
Je ne l'avais sorti qu'une fois depuis que je l'avais récupéré, et ça c'était tellement mal passé entre lui et Pix que je n'avais pas voulu retenter l'expérience.

- Promis, après ce soir je m'occupe de toi. Mais pour l'instant tu dois rester là dedans, désolé, murmurai-je à la pokeball à l'intention de mon nouveau compagnon.

Je ne m'attardai pas plus longtemps, je n'étais pas en avance, je sortis de ma chambre puis du dortoir noctali avec rapidité. Il ne me fallu pas longtemps pour rejoindre le hall du réfectoire où la préfète des pyroli gérait les entrées dans la pièce où devait avoir lieu la soirée. Elle me reluqua des pieds à la tête d'un air inquisiteur, et pour faciliter les choses, je lui fis mon plus beau et charmant sourire, et elle finit par me laisser passer.
J'entrai dans la pièce et observais le décor avec intérêt. C'était du beau boulot, et ça n'avait rien à voir à ce qu'on avait fait pour noël.
Je ne rêvassais pas longtemps avant d'être alpagué par Mikato et une autre préfète que je ne reconnaissais pas. Elles me souhaitèrent la bienvenu et m'envoyèrent vers Paul et les deux autres préfets des dortoirs masculins, transformés pour l'occasion en serveur.
Ils n'étaient pas très à l'aise dans leur costume, et je ne pus m'empêcher d'asticoter un peu Paul là dessus quand il me servit mon verre de champagne.
Regardant autour de moi, je ne repérais personne que je connaissais. Voyant Pix lorgner sur le buffet, j'en pris la direction avec un sourire pour mon starter trop gourmand pour notre bien à tous les deux.
Je piquais dans quelques plats et tendis la moitié de ma prise à Pix qui s'installa sous la table à côté de moi.
Je repérai Alyx et je m'approchais un peu de lui. On avait fêté Noël ensemble une semaine avant, et même s'il ne semblait pas ravi d'être là, je l'aimais bien ce gars avec ses tenues pour le moins originales.

- Salut Alyx, comment vas tu ?

J'allais continuer à discuter, quand je fus percuté par un truc blanc. Je perdis un peu l'équilibre, et une fois de nouveau bien campé sur mes deux jambes, je baissai les yeux et reconnu Elsa, la goupix de Logan.

- Tiens salut toi, tu cherches ton copain ? Lui demandai-je en souriant et en lui tapotant la tête. Il est sous la table.

Elle me répondit par un jappement joyeux et fila retrouver Pix sous la table. Vu comment ils s'étaient comportés tous les deux la dernière fois qu'ils s'étaient vus, je ne voulais pas savoir ce qu'ils allaient faire là-dessous. Je me tournai ensuite vers Alyx qui avait un sourire trop mignon sur les lèvres, celui qu'il avait lors de Noël quand il avait été avec Pix. Je retins le sourire un peu moqueur qui voulut se montrer sur mon visage, je ne souhaitais pas vexer mon camarade, surtout que ce n'était pas méchant, mais on est jamais trop prudent.

- C'est Elsa, la goupix de Logan Atkinson un voltali. Elle et Pix semblent beaucoup s'apprécier, si tu vois ce que je veux dire, terminai-je avec un petit sourire de connivence.

J'aperçus, par dessus l'épaule d'Alyx, Haru qui était en train de se gaver de gâteaux. Je lui fis un signe quand il tourna la tête vers moi, mais il ne sembla pas me reconnaître, ou alors il était trop pensif pour remarquer ma présence, alors je n'insistai pas.
Peu après, un groupe monta sur scène, et j'écoutai le speech de la chanteuse :

- Bonsoir à tous. Euh…et bien…Je ne sais pas trop quoi dire je suis désolée, je n’ai pas l’habitude de m’adresser à autant de monde. Ce soir, ECHO va reprendre une chanson de la célèbre Sia, Cheap thrills. Merci beaucoup de nous écouter.

J'écoutai avec attention, et me surpris même à bouger en rythme, moi qui n'était pas un danseur. C'était un morceau entraînant et l'adaptation du groupe était propre. Quand ils eurent terminé, je me joignis au reste des élèves pour les applaudir, car selon moi c'était mérité.
Je profitai de l'accalmie pour jeter un autre coup d’œil aux gens présents. Il y avait de plus en plus de monde, et beaucoup de visages m'étaient inconnus. Pourtant au milieu de tous ces visages, j'en reconnu un.
Il me fallut un peu de temps pour reconnaître Ashley. Déjà parce qu'elle avait abandonné ses habituelles couettes roses et bleues pour opter pour un chignon tressé qui faisait un pêle-mêle de ses mèches adorable, et dont juste les mèches blondes autour de son visage étaient libres. Ça adoucissait ses traits et la rendait plus féminine.
Ensuite, histoire de ne pas me simplifier la tâche, elle avait mis une robe. Elle qui n'en mettait jamais, préférant me piquer mes fringues. Je n'avais d'ailleurs pas récupéré le dernier sweat qu'elle m'avait pris, mais ça ne me dérangeais pas.
Et pas n'importe quelle robe s'il vous plaît !
D'un blanc immaculé, lui arrivant en dessous du genoux, elle était dos nu et un gros nœud tenait les bretelles, en plus de celui qu'elle avait en bas du dos. Ce blanc faisait ressortir la pâleur de sa peau, elle avait vraiment le teint parfait des poupées de porcelaine.
Elle triturait ses longs gants, de la même couleur que sa robe et le ruban sous son chignon, signe qu'elle n'était pas à l'aise.
Je ne réussis pas à détourner mon regard de sa silhouette, et c'est certainement cela qui lui fit tourner la tête vers moi. Nos regards se croisèrent, et je sentis mes joues chauffer.
Sans comprendre, je posai ma main dessus et réalisai qu'elles étaient brûlantes et certainement rouges.
Que se passait il ? C'était la première fois que je réagissais ainsi, et puis c'était Ashley. On se connaissait bien, on passait beaucoup de temps ensemble, et jamais encore je n'avais ressenti ça en la voyant.  


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 299
Points d'Expériences : 233

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mer 11 Jan - 17:49

''C'est pas vrai, j'suis sûr de l'avoir rangée là.....Tella, t'es sûr de pas avoir besoin d'aide ? Tu vas te faire mal, j'suis sûr, laisse-moi t'aider !''

Depuis que sa coloc préférée était rentrée dans la chambre avec une jambe dans le plâtre, Calua s'était mué en un véritable tourbillon d'attention.  À peu de choses près, elle arriverait bientôt au point où Stella se ferait porter par sa colocataire attentionnée. J'ai dit à peu de choses près...
Pour l'instant, la Pyroli semblait très bien se débrouiller seul, laissant donc la possibilité à sa colocataire de se préparer pour le bal du Nouvel An. Qui dit soirée, dit foule et qui dit foule, dit public potentiel ! Pour l'occasion, Calua devait donc absolument faire encore plus d'efforts qu'à l'accoutumée en ce qui concerne sa tenue. Heureusement, le capharnaüm qui lui tenait lieu d'armure recelait encore de suffisamment de matériel pour improviser quelque chose d'élégant.
Calua tenta bien de se retourner une fois de plus pour proposer un coup de main à Stella avec sa coiffure, mais Apollo intervint d'autorité : Attrapant les épaules de sa Dresseuse, il la forca à pivoter face au miroir, avant de s'attaquer aux fermetures de sa robe de soirée... Ouverte aux épaules, elle était accompagnée d'une paire de gants blanc montant jusqu'aux coudes et de petits rubans à l’arrière pour maintenir les attaches.

''C'est bon Pollo, ça tient tout seul....AH NON, RENDS-MOI ÇA, VIIIIIIITE !''

Ça par contre, ça n'allait, évidemment, pas se faire tout seul : Pas de chapeau à cette soirée et Calua avait tentée de repousser ce moemnt le plus longtemps possible. Ainsi, lorsque son Coxy attrapa le couvre-chef pour l'emporter au loin, ses deux mains se plaquèrent sur les mèches rebelles qui ornaient son crâne, tandis que la petite magicienne laissait échapper un couinement. À coup sûr, Stella allait se moquer d'elle en voyant ses ''antennes''...Ça ne devrait plus tarder...Elle allait la pointer du doigt en rigolant...Ou pas.
Un peu étonnée devant l'absence de réaction de sa colocataire, Calua finit enfin par ôter ses mains de sa tête, avant de reprendre ses préparatifs, non sans un coup d’œil de temps à autre en direction de Stella. Elle allait quand même ajouter un nœud pour masquer les-dites antennes...Juste pour être sûre.
Et puisqu'elle n'avait pas non plus droit à sa cape, elle allait tout simplement la remplacer par son foulard. Hors de question de se débarrasser de son totem, par contre. Elle y tenait comme à la prunelle de ses yeux et s'assura donc à trois reprises qu'il était bien attaché. Il ne restait plus qu'à récupérer un collier pour compléter le tout. Le genre de collier situé au dernier étage de l'armoire et qui risque de faire tomber tout son matériel sur la petite magicienne, lorsqu'elle tirera dessus pour le dégager !


''Calua tu es sûre que tu ne veux pas que je t’aide ?''

''Non j’ai presque finie !  Je m’occupe de t… Ah Polo aide moi viiiiiite.''

Sans l'intervention du Coxy, même un archéologue confirmé aurait eu du mal à dégager la pauvre Pyroli de ce fatras. Une fois la menace écartée, elle passa rapidement le médaillon autour de son cou, avant de rejoindre Stella et de lui présenter son bras. Sa coloc avait peut-être des béquilles, mais quitte à y aller ensemble, autant qu'elle l'aide un peu. Plus rapides qu'elle ne l'aurait pensé, ils semblait que les deux jeunes filles faisaient partie des premier arrivée à la fête. Encadrant Stella tout comme ses Pokémons, Calua se figea presque sur place lorsque sa colocataire se tourna vers elle.

''Calua c’est gentil de vouloir m’aider, mais à l’intérieur il faudra aussi que tu t’amuses hein. Ne gâches pas ta première soirée à jouer les baby sitters. Je peux me débrouiller puis j’ai Stok avec moi. … Oui je t’ai aussi Sam… Je veux que tu t’amuses d’accord ? Profites de ton public ok ? ''


Elle avait...un peu honte. D'un coté, elle sentait qu'elle pouvait faire plus pour que Stella ne pâtisse pas de sa blessure à la jambe. Mais de l'autre, elle aussi, elle serait sans doute gênée par autant d'attention, si elle ne pouvait pas la rendre. Et en plus, Stella avait raison, elle avait même emporté son sac à malices en prévision de cette soirée.
Néanmoins, tiraillée entre l'idée d'abandonner son amie et celle de rater cette occasion, la magicienne sentit les larmes lui monter aux yeux. Non, il était hors de question qu'elle pleure devant, Stella ! Elle dissimula donc ses petits yeux humides derrière sa manche....l'illusion était parfaite (Si l'on omettait les tremblements et les reniflements dans sa voix, lorsqu'elle lui répondit).

''D'a...D'accord. T'es trop gentille, Tella. *Snirfl* Mais tu m'appelles , si t'as besoin de quoi que ce soit, hein ?''

Un peu revigorée, elle  serra fort sa colocataire contre elle, avant de la suivre lorsque cette dernière s'avança au signal des préfets rassemblés. Aileen était là évidemment et Calua ne se priva pas pour lui adresser un petit signe. Par contre, elle n'avait eu que peu d'occasions de croiser les autres responsables de dortoirs et elle en profita pour les détailler un peu (Au point de s'arrêter sur palce et de se faire pousser par Apollo. Le grand blond était plutôt mignon et les lunettes de soleil, c'était trop la classe ! L'autre aux cheveux noirs était intimidant par contre...Ooooh et celle qui venait de les accueillir près du buffet était super jolie ! Elle explosa de rire, néanmoins, lorsqu'un Cadoizo à nœud papillon fit son apparition pour leur tendre leur boisson. Sans y penser, elle récupéra les coupes...et le Pokémon éternua à cet instant précis, couvrant les mains de Calua d'un mucus gluant. Sauf que dans son envie de bien faire, elle tendit son verre à Stella et aurait probablement avalé le sien pour calmer son stress, sans l'intervention du préfet aux cheveux noirs. Ce dernier lui épargna les affres d'une longue maladie en changeant son verre, sous le regard peu amène du Cadoizo.
Pour consoler ce dernier, Calua se contenta de faire quelques passes, avant de tirer une rose des profondeurs de sa robe...Ouais bon, c'était juste une grosse marguerite mais on ferait avec. Elle l'accrocha à la boutonnière du serveur, avant de reporter son attention sur le préfet salvateur.
Celui-ci tira rapidement une chaise pour sa colocataire avant de s'éclipser vivement. Un peu indécise sur la conduite à suivre, elle finira enfin par laisser Stella tranquille, sur un signe encourageant de cette dernière. Évidemment, elle ne se priva pas pour lui faire un énorme clain avant de s'exécuter, c'était une obligation !

''Pollo, tu restes pas loin et tu la surveilles, hein ?...Non Tella, c'est pas une option !''

Avec un salut militaire, le Coxy claqua ses pattes l'une contre l'autre...avant d'adresser un clin d'oeil à une Stella quelque peu blasée. Pas d'inquiétude, il ne comptait pas la coller autant que sa Dresseuse et son trop-plein d'affection. À présent décidée à s'amuser un peu, Calua se glissa dans la foule, cherchant du regard Luce ou une Pyroli qu'elle connaitrait ou encore...

''....Hi hi hi.''

Victime localisée...Un certain Noctali, habillé avec soin et positionné à coté de la scène. Au moment où un groupe d'élèves commenca à installer son matériel, elle profita de la distraction du jeune garçon pour plonger la main dans son petit sac et libérer une pluie de poudre scintillante (Communément appelée ''Paillettes'') sur sa chevelure soigneusement brossée.
Et lorsqu'il se retourna avec un cri de protestation...

''Coucouuuuuuu ! T'es super brillant ce soir Star-ius, dis moi.''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 159
Points d'Expériences : 676

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Mer 11 Jan - 23:46

Tu n'as pas peur. Voir même pas du tout, en fait. Après tout, ce n'est qu'une soirée comme tu en as déjà vécu plusieurs. De plus, jouer en public n'est pas le genre de chose qui te procurerait des sueurs froides, Nolan. On peut même dire que jusqu'à ton arrivée à l'académie, c'était à peu près la seule chose qui constituait tes soirées. Non, tu n'as pas peur...Mais tu es incroyablement mal à l'aise.
Déjà, le costume rendu obligatoire par la décision de tes partenaires n'est pas exactement à ton goût : Trop pompeux, trop...''clean'', tu as l'impression d'être vêtu pour un enterrement. Arceus merci, tu as réussi à échapper au port des gants blancs, en justifiant le fait que tes doigts devraient pouvoir atteindre et effleurer les cordes sans être gênés.
Et surtout, il y a Libra...

(Roooh Nono, fait pas cette tête. T'es à croquer comme ça. Méfie-toi, les demoiselles aimeront sûrement que tu joues de ton instrument dans un cadre plus privée...si tu vois ce que je veux dire.)

(Libra !)

(Hihi, touché. Art, bouge pas autant, j'essaye de finir !)

Depuis l'annonce de cette soirée, ta starter est intenable ET avec la réception de ton costume, elle a depuis longtemps dépassé le stade de la taquinerie innocente. Ce soir, tu sortiras au bras d'une jeune fille tombée en pâmoison devant tes incroyables qualités, ainsi en a décidé la Gardevoir ! Tu lui souhaiterais bien du plaisir, si ses insinuations permanentes ne te faisaient pas violemment rougir. Pour peu,tu souhaiterais presque pouvoir te rendre invisible, si cela impliquait d'y échapper, tiens..
Le reste de ton équipe n'est pas en reste, niveau préparatifs : À l'exception de Yuna, Shaka et Stari, les autres ont bien évidemment sauté sur l'occasion de se dégourdir un peu les pattes. Art et le petit Goupix sont déjà prêt à mener moults raids sur le buffet etShaka profitera de l'occasion avec plaisir pour garder un oeil sur eux et même Asmita à, de façon surprenante, décidé de se joindre à vous pour ''observer le flux de l'univers'' comme il l'a précisé maints fois (Ou plutôt pour s'en mettre plein la panse, comme tu le soupçonnes). Quand à Libra...Tu plaindrais presque les célibataires de PC.
Juste avant de partir, tu jettes un dernier regard à ton matériel...et à la chambre, déjà vide. Alban a rejoint la fête plus rapidement que tu ne l'aurais pensé, te laissant donc t'habiller de ton coté. C'est un peu étrange...Pendant une seconde, tu as senti comme un accroc dans ta partition, un faux mouvement vite corrigée, mais dont l'influence perturbante continue de te hanter. Portant la main à ta poitrine, tu te surprends à serrer le tissu de ta chemise bien plus fort que tu ne l'aurais cru. Ce n'est pas le moment de te laisser aller, Nolan, les autres vont t'attendre...
Le chemin vers la salle de musique sera néanmoins joyeux, au milieu des couinements du Goupix et des rappels à l'ordre de Libra, qui ne se prive pourtant pas pour titiller la peluche à fourrure blanche. Mais pas pour toi...Car cette rupture, tu la sens encore. Il y a quelque chose qui cloche, sans que tu parviennes à mettre le doigt dessus. Tu as beau essayer d'envisager chaque note, modifier les mesures ou même la clé, impossible de t'apaiser complétement. Espérons que te plonger dans la musique avec le reste d'Écho suffira pour calmer ce trouble désagréable.

''Sirius, tu es vraiment sûr que c'est nécessaire ?''

Manifestement, oui, le Noctali semble décidé à te maquiller du menton au front, écartant ta tablette tendue en une protection futile avec un air résolu. En soupirant, tu le laisses s'exécuter, tout en te demandant combien de trousses de maquillages différentes il peut bien cacher sous ses habits. N'est-ce pas trop en faire que de vouloir absolument masquer la plus petite trace des marques parmi les quelques égratignures que tu as tendance à te faire à la moindre occasion ? De simples pansements suffiraient, non ?

(Sirius-chou, ne le laisse pas s'échapper...Si tu veux, je peux aussi l'attacher à sa chaise s'il se tortille trop.)

Le commentaire mental de ta starter se répercuta dans l'esprit de toutes les personnes présentes et au milieu des sourires, tu ne te privas pas pour la foudroyer du regard. Ce  à quoi la Gardevoir répondit d'un sourire malicieux, avant de t'envoyer un maximum d'ondes positives pour ce qui t'attendait.
Finalement, tu pourras enfin échapper à la tornade Noctalienne avec le reste de tes camarades, pour t'éclipser récupérer ton instrument. Avec une sorte de déférence, tu entrouvres la housse renforcée de cette dernière. La sensation de tes doigts sur la surface lisse et luisante t'électriserait presque, tandis que tu passes la sangle en bandoulière. Cela fait longtemps que tu n'as plus au l'occasion de réellement t'en servir : Alban n'apprécierait sûrement pas de voir un ampli à plein volume dans votre chambre et certains murmurent que ton préfet ne supporterait pas ce genre de technologies. On murmure même l'avoir vu sortir en fureur de sa chambre, les restes d'appareils similaires dans les bras, après qu'un grand craquement ai ébranlé tout le dortoir Voltali.
Quelque peu rassuré par la présence de l'instrument, te voila parti pour une fête, écartant comme à l'accoutumée les ombres qui semblent danser à la lisière de ton esprit. Si ta starter en prend conscience, elle ne dira cepenant rien jusqu'à ce que vous soyez arrivés face à la grande porte. Il semblerait que Aileen soit en charge des entrées et si Libra lui adresse de grands signes frénétiques, tu passes presque en coup de vent, en croisant à peine son regard. Une fois derrière le rideau, tu en profites pour vérifier que ta basse est accordée, avant de la brancher à l'ampli le plus proche.

''Bon les amis, à nous de faire nos preuves. Mais surtout, n’oubliez pas qu’on fait avant tout ça pour s’amuser.''

S'amuser ? Sûrement. Mais pour toi, cela allait bien au-delà d'un simple amusement. La musique était bien la seule chose qui te donnait des ailes, que tu aurais pourtant aimé avoir dans d'autres circonstances. Alors ce soir...Tu comptais bien le montrer une fois de plus. Ce qui te faisait vibrer. Tu étoufferais cette sensation qui t'étreint le coeur, en la brûlant au feu de tes accords. Avec la dernière mesure, ta libération se réaliserait à n'en pas douter.
Autour de toi, tes camarades s'installent un à un, certains avec nervosité. Mû par une impulsion étrange, tu te portes à hauteur d'Ida alors qu'elle prend place près du micro, avant de lui tapoter l'épaule avec maladresse. Ça ne te ressemble pas, Nolan, mais sur le coup, tu as pensé que c'était la chose à faire. Un à un, tes équipiers se sont déjà dispersés dans la foule, mais Libra demeure au premier rang, près de la scène, prête à t'encourager comme à chaque fois. Et lorsque le rideau se lève..

''Bonsoir à tous.''

Trois mots pour vous introduire, qui te suffiront pour plonger dans ta transe habituelle. Yeux fermés, tu laisses tes mains courir sur les cordes, sans même les toucher. On dit souvent que le musicien joue de son instrument, le contraignant à produire les sons qui feront vibrer le public. Mais au fond de toi, tu sais que c'est faux : L'outil fait autant résonner son utilisateur que le contraire. Lorsque ta main glisse en un mouvement coulé et répétitif, c'est aussi ton bras qui joue la mélodie. Lorsque tu enchaines une série d'accords en pizzicato, ce sont tes doigts l'instrument, pas les corde.
Autour de toi, la monde s'efface peu à peu et si tu as rouvert les yeux, tu ne vois même plus le public. Non, tout ce que tu discernes, ce sont des notes...Une à une, comme un défilé, elles s'avancent vers toi, avant de te dépasser pour céder la place à des mesures toujours plus vives, toujours plus prenantes. Et celles qui émanent de chaque parcelle de la salle, que ce soit d,autres instruments, des cris du public ou même du son de leurs pas sur le sol carrelé du réfectoire, viennent se mêler pour former un ensemble parfait. En cet instant, tu sais que tu fais partie d'un tout. Tu peut sentir chaque seconde s'écouler au rythme des battements de ton coeur et du rythme qui te parcourt. Ton sang bouillonne, tu es...vivant. Mais....Cela ne saura durer Nolan. Il te faudra bientôt rejoindre ce monde, celui auquel tu appartiens en tant qu'individu et non en tant que musicien. En cet instant, à la fois si plaisant et douloureux, tu entends les dernières paroles s'estomper avec leurs notes et tu te retrouves de nouveau sur cette scène, ta basse en main. Mais, contrairement à ce que tu espérer et malgré les applaudissements et les sourires, la sensation n'a pas disparu : elle semble même empirer lorsque tu les contemples tous, debout les uns contre les autres, formant un tous alors que toi, tu es de nouveau isolé.
Le temps de saluer brusquement et tu dépasses Ariania et sa batterie, avant de te réfugier derrière le rideau en inspirant brutalement. Une main collée au mur, l'autre sur le genou droit, tu fixes le sol en essayant de mettre de l'ordre dans tes pensées confuses...Pourquoi te sens-tu ainsi ? QU,est-ce qui peut être à l'origine de ce sentiment soudaine de panique ?

(Nolan ?)

Manifestement, ta starter a senti ton trouble, pusiqu'elle ne tarde pas à émerger de derrière le rideau. Tout en babillant quelques félicitations, la Gardevoir se porte à ta hauteur, avant de stopper brusquement lorsque ses yeux écarlates croisent les tiens.

(Ça...Tout va bien ?)

(...Oui.)

(Tu es sûr ? T'as l'air un peu...stressé.)

(C'est rien, juste la performance. Où est passé Art ?)

(...Il est avec la peluche, prêt du buffet.)

Jolie tentative de diversion, Nolan, mais tu ne parviendras pas à échapper complétement au regard suspicieux de Libra, tandis que tu tentes maladroitement de traverser la foule. Tu devrais sûrement te changer, mais pour rien au monde, tu ne voudrais attendre dans les coulisses. Si Sirius vous as offert ces costumes, c'est bien pour qu'ils servent, non ?
Balayant les lieux du regard, tu finis enfin par repérer le duo que tu cherchais. Non loin de l'une des tables du buffet, Art et le petit Goupix semblent bien décidés à faire un sort à une assiette de friands. Mais, alors que tu t'apprêtais à les rejoidnre, quelque chose te pousse à te figer sur place : Callipe est là elle aussi, en compagnie d'un grand blond que tu identifies vaguement comme le préfet des Phyllalis. Et là...Sans préavis, tu sens de nouveau ton sang qui bouillonne. Ils sont si proches que tu sens presque leurs rythmes qui s'entrelancent, ce qui , en temps normal, ne soulèverait qu'un intérêt musical de ta part. Alors pourquoi, en cet instant, chaque note est pour toi, une souffrance ? Peut-être qu'en détournant le regard et en t'écartant, tu pourras....voir Alban et Max, manifestement plongés dans une discussion similaire !
Cette fois, tu as perdu le contrôle. De nouveau, le rythme de leurs paroles, la synthèse de leurs gestes, tout semble créer une harmonie de plus en plus complète. Pourtant, cette sublime mélodie ne trouve aucun écho en toi, elle te fait juste  te sentir..vide. Terriblement vide. Légèrement chancelant, tu reportes alors ton attention sur Art, son compagnon glacial et...Une sorte de dinde de Noel qui a surgi d'un recoin du buffet. Happy est fort élégant ce soir, mais plus que son costume, ce sont les paroles qu'il échange avec le Goupix, qui attisent ta curiosité. Le type Glace finit par se tourner vers toi et sans trop savoir pourquoi, tu sens déjà qu'il a pris une décision. Hochant la tête, tu lui fais signe du bras de se lancer.
Comme dans une scène au ralenti, tu vois ainsi le petit renard et Art trottiner derrière l'oiseau gonflé d’importance, tandis que ce dernier les mènent jusqu'à Calliope. Et lorsque la Givrali soulève la  boule de poils dans ses bras, tu sens ta main se resserrer sur le manche de ta basse, sans le moindre signe avant-coureur. Pourtant, alors qu'elle avise la présence de Art et finit par te trouver du regard, tu te contentes de soupirer profondément, avant de relâcher la pression qui venait de te submerger. Avec un petit hochement de tête approbateur, tu lui désignes le Goupix, puis tourne les talons dans l'espoir de trouver un coin plus calme que le centre de cette salle bondée. La sensation n'a pas disparue, loin de là...Mais à présent, tu la sens qui s'étend petit à petit, dans chaque parcelle de ton corps. Tu aimerais mettre un nom sur ce sentiment et tu sais déjà en être capable...mais il est si nouveau...Non, ce n'est pas ça. Il n'a rien de nouveau, mais jusqu'ici, tu avais toujours réussi à vivre avec en parfaite symbiose.
Le temps d'attraper un plateau, quelques trucs à grignoter et un verre rempli, tu finis par dégoter un espace dégagé constitué d'un cercle de chaises. Les propriétaires de ces dernières n'étant pas en vue, tu t'installes tout simplement à l'écart, avant d'aviser la présence d'un Asmita flottant, les yeux clôt. Au sol, les quelques restes de friands témoignent de l'appétit du Meditikka et tu laisses ce dernier à ces méditations, pour porter la main à ton casque. La voix de ton Pokémon viendra pourtant stopper ton casque, sans que ce dernier n'exécute le moindre mouvement visible.

(....Le morceau était fort agréable.)

(Merci.)

(Pourtant, vous n’êtes pas satisfait.)

(Qu'est-ce qui te fait dire ça ?)

(Je peux le sentir. Il y a des nuages dans votre âme. Vous vous débattez en leur centre, comme un papillon au milieu des nuages de l'incendie, incapable de l'éteindre par la force de ses ailes. Je pourrais vous aider à les dissiper.)

(Peut-être...Mais je ne pense pas te l'avoir demandé.)

(Vrai. Pardonnez mon impolitesse.)

Pas contrariant pour un sou, le type Psy se replonge alors dans ses méditations, te laissant ainsi réfléchir sur la véracité de ses propos. Machinalement, tes doigts se posent alors une fois encore sur ta base...Rien. Même les notes que tu évoques n'ont plus le moindre effet. Et à cette unique seconde, pendant un éclat de temps aussi bref que marquant, tu sais ce qui t'assaille. Tu ignores encore pourquoi tu n'arrives plus à la contenir après tout ce temps, ou plutôt pourquoi tu ne souhaites plus la retenir complétement. Tu t'es fait des amis ici, Nolan, de vrais amis. Des gens dont, à défaut de savoir comment leur rendre la pareille, tu apprécies la compagnie autrement que par leurs seuls rythmes. Mais en cette soirée et contre toute attente, perdu au milieu de cette foule dont tu perçois les accords de manière confuse....Tu te sens seul.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 2805
Points d'Expériences : 921

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 12 Jan - 1:29





Defeated

Groudon que tu es con Sirius.

On te l’a souvent répété cette phrase. Ou tout du moins, tu as l’impression de l’entendre souvent. Surtout ces derniers temps. Dans le regard d’Adara. Dans les manières de Véga. Dans les jappements de Spica. Dans les phrases détournées de ton duo en Crux. Tu te sens con et au fond, pour le ressentir aussi fort dans le moindre de tes gestes (dans le moindre de leurs gestes) tu te dis que c’est peut-être pas si faux. Tu sais pas trop Sirius, tu es con (ou pas ?) Tu attend quoi au juste ? (attends-tu vraiment un truc ?) Tu veux quoi ? Tu cherches quoi ? (au fond, c’est vraiment toi ce gars qui tremble ?)

Tu crois vraiment que ça va t’apporter quelque chose (tu veux progresser après tout) tout ce que tu fais ? Tu crois vraiment que t’entraîner sur ces machines jusqu’à tomber d’épuisement (littéralement) et que Murzim soit obligée de te ramener par Psycho dans ta chambre, va t’apporter quelque chose de bon (quelque chose de mal) ? Quelque chose d’autre qu’une blessure ? En fait, c’est peut-être ça que tu cherches. (dis moi sirius, c’est ça que tu cherches ?) Tu sais Sirius. En t’acharnant comme ça, tu ne fais que creuser l’écart entre tes étoiles et toi. (tu t’éloignes sirius.) C’est peut-être juste recopier les erreurs que tu avais faites avec Soleil. C’était peut-être juste te mettre dans le même état qu’elle. Pour payer ta dette envers elle. (tu te rends compte que c’est stupide sirius ?) Ne te blesse pas. Elle voudrait pas ça. (je te l’assure, elle t’aime trop pour t’en vouloir, elle comprend sirius.)

Pourtant. C’est la fois de trop. Exactement la même erreur pas vrai ? (tu es stupide sirius après tout.) Tu n’as pas put empêcher ton corps. Il fallait que tu bouges. Que tu tentes d’oublier et maintenant que tu ne touches plus à ton violon, ça ne pouvait être que le sport Sirius. On y croit pas trop quand on te voit entrer dans le gymnase, avec tes allures, ton short de sport et ton débardeur assortit (et cette veste azur et blanc qui rappelle que tu étais powell, le capitaine, le setter ; c’est presque un autre toi powell pourtant on y croit peut-être un peu plus avec ça.) On y croit pas trop quand on te connaît de nom. Tu es le coordinateur des Noctalis. Ce type un peu bizarre qui détonne dans le camaïeu de topdresseur (ça te plaît pas vrai, cette originalité, cette reconnaissance. c’est toi sirius, c’est toi qu’on connaît et qu’on reconnaît. rien que toi. regarde moi.) On s’attend à te trouver dans ton dortoir à jouer avec des tissus, à faire des paillettes avec tes pokemons et des cabrioles au jardin d’hiver (stupides sottises ; tu vaux plus que ça). On ne pourrais avoir plus tord. Tu travailles dur Sirius (toujours, perfection, maître mot). Tu as toujours travaillé dur. Si tu ne travailles pas dur personne ne le fera pour toi et tes rêves d’étoiles (de brillance) te passeront sous le nez (comme une étoile filante). Tu as peur bien sur et pour oublier (la peur, la souffrance, les problèmes) tu travailles. (tu cours, tu tentes de voler). Tu chûtes.  

Il y a toujours eut deux buts derrière ça pas vrai ? La perfection et l’oubli. Ils sont peut-être là tes maîtres mots. Ce qui te motive (toujours plus) d’aller de l’avant (grand) de continuer (fort) de tenter (loin). C’est peut-être ça au final, qui t’as poussé à travailler comme le stupide gamin que tu es. (tu te crois tellement fort) tu es tellement faible. Eh, Sirius. Sur ton lit d’infirmerie, tu te sens grand ? Tu te sens fort ? Tu te sens loin ? Loin de la Terre, proche des étoiles. (ça t’a toujours guidé, tu y crois dur comme fer). Et aujourd’hui, alors que Needle te regarde, désapprobatrice, baragouinant des trucs que tu comprends pas par à propos des jeunes inconscients et la multitude de béquille dans cette fichue académie (ou un truc qui y ressemble).

Ta cheville est bandée et ton esprit brisé (plus ou moins, tu sais juste plus où tu en es ; mais tu aimes bien dramatiser les choses, et moi aussi. brisé, c’est plus puissant que perdu après tout). C’est une jolie façon de finir l’année Sirius, que de te blesser ainsi (te blesser ; au final tu le cherchais ?). Ce soir, tu auras l’air fin à la soirée des préfets. Pourtant tu peux pas la louper (paul, echo, calua …) Calua. Tu soupires les yeux rivés au plafond. Il est beau le donneur de leçon. Il est beau avec son pied bandé et ses rêves envolés. Toi qui aspire à si grand (si beau, si haut), te voilà cloué au sol par les affres de la réalité. C’est comme si on t’enfonçait des clous. (tu échoueras. abandonne. tu ne sers à rien. tu n’inspires personne. on ne te regarde pas.) Du coup, tu fermes les yeux Sirius. (et tu t’endors pour quelques heures.)

★★★★★

Quand il se réveilla de sa sieste improvisé, le Soleil du dernier jour de l’année commençait à se coucher. Pourtant, Sirius ne se pressa pas. Les costumes pour ECHO avaient été envoyés un peu plus tôt dans la semaine, il n’aurait juste qu’à passer en coulisse pour faire le maquillage et arranger quelques petits détails. En aussi peu de temps, et avec la multitude de travail adjacent qu’il avait, il avait été obligé de se contenter de simple et il n’avait pas put faire du sur mesure. Pourtant, il savait que les pièces qu’il avait choisit rendrait parfaitement bien sur le groupe de musique. C’était aussi ça le travail d’un styliste. Savoir choisir les pièces qui iraient le mieux à qui. Au final, il était vraiment satisfait de son travail.

Il se redressa et balança doucement ses jambes dans le vide. Le pied dans le plâtre pesait lourd. Ça faisait bizarre. Il soupira et attrapa les béquilles que lui tendait Needle sous le regard implacable de sa starter. En voilà une conversation qui promettait, et encore Sirius, si tu savais ce que la soirée te réservait … Avec un peu de difficulté puis avec une certaine aisance, Sirius fit quelques tours de l’infirmerie sous les yeux flamboyants de l’infirmière. Si ça ne tenait qu’à elle, il serait resté ici pour la nuit mais privé le pauvre jeune homme de sa soirée du nouvel an était juste trop pour elle. Elle ne pouvait juste pas le priver de ça en plus. Avec un soupir, elle le laissa partir et lui ordonna de revenir le lendemain pour vérifier que tout allait bien. Le jeune acquiesçât avant de la laisser.

Avec une vitesse grandement diminuée, mais épaulé par Adara et sa Neitram, Sirius parcourut les mètres qui le séparait de son dortoir. Puis vint l’obstacle. Les escaliers. Il lâcha un léger cri quand il se sentit décoller et que Murzim lui servait de super ascenseur. Il esquissa un petit sourire de remerciement. Il était presque content de ne plus avoir de colocataire au final … Paul ne lui poserait pas de question ainsi. Il avait encore un peu de temps pour lui même si voir l’autre coté de la chambre aussi vide lui faisait un petit quelque chose au cœur. Il était plus que Choc. Plus Dracochoc.

À peine la porte fut-elle fermée qu’Adara commença à lui gueuler dessus. Et bien parce que c’était Adara, et bien parce qu’il n’y avait qu’elle et Murzim, il releva les yeux. Et il la voyait pas très bien, parce que ses yeux étaient pleins de larmes et que c’était flou et qu’il avait mal au cœur et que c’était dur et qu’il ne savait pas quoi faire et qu’il avait juste pas besoin que sa starter l’engueule ainsi. Il avait juste besoin d’un peu de vide et de temps.

Elle comprit. Elle voulait l’engueuler bien sur, mais elle comprenait. Elle saisirait la prochaine occasion. Elle s’installa sur le bureau du garçon et récupéra sa jolie couronne en fleurs d’argent et la posa avec soin sur sa tête pendant que Sirius commençait à se préparer doucement, avec bien moins d’entrain que d’habitude. Chemise à carreau bleu et blanche, veste de smooking blanche et pantalon assortit et une chaussure de ville noire. Il déboutonna les premiers boutons de la chemise pour un léger style décontracté. Il ébouriffa ses cheveux et vérifia son reflet rapidement. Il avait pas la foi de faire mieux. Il y allait totalement au naturel ce soir. Il avait bien fait au final de prendre un costume blanc, son plâtre se verrait un peu moins.

Il sautilla vaguement sur un pied jusqu’à ses béquilles et les attrapa. Il fit signe à ses deux pokemons de le suivre. Il ne toucha pas à ses autres pokeballs. Il avait pas envie de s’ajouter des problèmes ce soir, les questions de ses camarades suffiraient. Pour ce soir, la mise au point avec son équipe, il verrait ça demain. Avec un peu de difficulté, il se dirigea vers le réfectoire, il salua vaguement de la tête Aileen et les autres préfets avant de se diriger le plus rapidement vers le fond de la salle.

Maintenant mon cher Sirius, enlève les soucis de ton visage, donne quelques explications vagues, après tout tu es juste tombé dans les escaliers, et occupe toi d’ECHO. Le groupe s’est retrouvé avec de l’avance pour que le coordinateur puisse s’occuper de fignoler les détails. Sautillant sur un pied, les béquilles abandonnées dans un coin, Sirius passait de personne en personne, accentuant un trait d’eyeliner, un rouge à lèvre, un peu plus de fond de teint pour Nolan. Lui répondre que c’est absolument indispensable et faire un clin d’œil complice à Libra. C’est comme d’habitude Sirius et le poids qui pèse sur tes épaules n’est pas très important pas vrai ?

Une fois certain que tout le monde est bel et bien prêt, il fit un rapide câlin à tout le monde, il osa même un rapide bisou sur le front de Lyra, et il quitta la salle rapidement avec un dernier « bonne chance ». Il était heureux de ne pas avoir à monter sur scène ce soir. Il n’aurait pas put. À cause de sa cheville, à cause de son stress, à cause de tout ce qu’il voulait oublier et qu’il ne pouvait pas oublier, peu importait à quel point il essayait.

Il se positionna proche de la scène, pour voir le groupe qu’il affectionnait et qu’il soutenait de tout son cœur, faire sa toute première performance. Adara posée sur son épaule et Murzim dans sa pokeball, il était prêt à voir cette chanson que le groupe répétait depuis un moment. Il avait choisit de faire rentrer la Neitram, la connaissant trop bien pour vouloir risquer un accident de souvenir sans qu’il ne puisse être au courant pour l’en empêcher.

Tout concentré qu’il l’était sur la scène, il ne repéra pas la petite brune qui sautillait vers lui avec un sourire bien trop grand pour être innocent. Il poussa donc un cri très viril quand une pluie de paillette vint festir (c’est à dire ajouter de la fête) le costume et la coiffure du Noctali. Il se retourna et soupira de soulagement quand il reconnut la petite pile électrique qu’il avait rencontré quelques jours plutôt. Il lui adressa un petit clin d’œil faussement charmeur avant de lui répondre.

- Je suis toujours étincelant Calulu chérie.

La suite fut moins amusante. Le regard bleuté de la petite glissa à ses béquilles et son regard se fit un peu inquiet. Incapable de passer une main dans ses cheveux comme il le faisait à chaque fois qu’il stressait, Sirius eut un léger rire nerveux. Son mensonge allait passer pas vrai ?

- Je suis juste tombé dans les escaliers princesse, ne t'en fait pas.

Ouais. Au vu de son regard mon cher petit Sirius, tu es totalement mort. Tente même pas de courir, elle est entraînée par Jackie et tu es en béquille. Game Over Sirius.



- La première partie c'est moi qui fait mumuse avec un style de rp. kind of. et sirius qui finit en béquille à vous de voir si ça vous intéresse ♥
- Sirius est donc habillé ainsi (www)
- Sirius est en béquille aussi
- Sirius arrive à la fête
- Sirius aide ECHO à se préparer
- Sirius se fait recouvrir de paillettes par Calua chou
- Sirius parle avec Calua et va se faire engueuler ♥

_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 


Dernière édition par Sirius B. Powell le Mer 8 Fév - 18:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 299
Points d'Expériences : 233

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 12 Jan - 14:50

Calulu...Sans trop savoir pourquoi, elle avait légèrement tiqué devant son surnom. Starius était peut-être un gentil garçon, mais il avait encore beaucoup de progrès à faire pour apprendre à surnommer les gens correctement : Depuis toute petite, le sien c'était ''Lua'', pas ''Calulu''. Un surnom, c'est fait pour raccourcir le prénom des gens, non ? Starius, ça marchait encore puisque ça avait le même nom de syllabes que Sirius. Mais Calulu...Non, là, il avait fait une erreur flagrante. C'était comme si elle, elle avait décidé de le surnommer ''Siriusidéral''...Impossible !
La petite magicienne garda néanmoins son sourire, avant de détailler de haut en bas l'élégant Noctali : ces paillettes dans les cheveux du jeune garçon ajoutaient décidemment une petite touche étincelante à la tenue de soirée de ce dernier. Et elle faisaient un joli contrepoint avec le blanc immaculée de ses habits et de son plâtre....Wait, what ?!
Clignant des yeux pour s'assurer qu'elle n'avait pas la berlue, la Pyroli se pencha même pour constater la réalité de la gange blanchâtre qui encerclait la jambe de son ami. Elle finit même par tapoter dessus de l'index, déclenchant une petite série de grimaces sur le visage de ce dernier. Impossible de se tromper, il avait même les béquilles, d'un modèle étrangement similaire à celui de sa colocataire. L'inquiétude qui rongeait la jeune filloe depuis le début de la matinée et que Stella avait réussi à étouffer revint au grand galop et en se redressant, elle plongea des yeux azurs et emplis de questions dans ceux de Sirius.

''Qu'est-ce qui s'est passé ?''

Le ton était légèrement tremblant, oscillant entre l'inquiétude et la tristesse. Si ça se trouve, il avait fait une mauvaise chute, ou un de ses Pokémons avaient été un peu trop violent comme le Bébécaille de sa colocataire. Au fond d'elle, elle espérait, non, elle voulait croire que c'était de cela qu'il s'agissait. Car en lisière de son esprit bouillonnant, une autre possibilité commençait à grandir....Une possibilité qu'elle ne pouvait pas supporter d'envisager.
Mais lorsque le Noctali laissa échapper un petit rire, ce fut cette même possibilité qui se déploya comme les ailes d'un oiseau de proie et prit le contrôle de la jeune fille. Le bleu du ciel de ses yeux se mua en une teinte plus proche du glacier, tandis qu'elle se redressait pour l'écouter, les bras croisés. Calua était naïve. Calua était facilement influençable. Mais s'il y a bien UNE chose qu'un magicien sait déterminer, c'est quand on lui ment.

''Je suis juste tombé dans les escaliers princesse, ne t'en fait pas.''

''Tu...''

*SBUNK*

Elle n'avait pas pu se contrôler. La scène s'était déroulée en un éclair, mais lorsqu'elle renoua contact avec la réalité, Sirius se frottait le crâne un peu penaud et elle, elle se tenait debout devant lui, un petit plateau en plastique entre les mains. Sans préavis, elle venait tout juste de l'attraper pour l'abattre sur la tête du Noctali. Oh, pas violemment, Calua n'aurait sûrement jamais assez de force pour blesser quelqu'un de la sorte. Mais sur le coup, c'était la seule méthode qu'elle avait trouvé pour évacuer la soudaine montée de colère qu'elle avait ressentie...
''Princesse''...Le terme était anodin, Sirius ne pouvait pas savoir mais ce simple mot, elle l'avait en horreur. Depuis qu'elle était gamine, les rares fois où son père lui avait menti ou celles, beaucoup plus fréquentes, où il la taquinait, c'était par ce terme qu'il surnommait sa fille. Au fil des années, elle avait fini par en prendre conscience, aiguisant dans le même temps ses talents à sentir le mood de son public. Car Calua était magicienne....Et si vous espérez la mettre en colère, il vous suffira de prononcer six mots trés simples : ''Les magiciens sont des menteurs''. Non, elle n'était pas une menteuse...Ses spectacles étaient même tout le contraire. Elle tissait un contrat de confiance avec son public, émerveillant ce dernier à l'aide de tours incroyable qui devaient pourtant rester réalisables par n'importe qui connaissant ''le truc'' (Une des raisons pour lesquels, elle ne supportait pas les type Psys sur scène...La télékinésie, c'est de la triche !). Alors, lorsque quelqu'un lui mentait de la sorte, elle n'était pas capable de se contrôler. Tenant toujours le plateau, elle le redressa vivement, prête à frapper lorsque le Noctali tenta de nouveau de défendre son piteux mensonge.

''Sirius...La vérité. TOUT DE SUITE !''

Plus de surnom. Cette fois, la Pyroli voulait savoir. Elle le voulait même tellement qu'elle ignora complétement les quelques élèves alentours qui commençaient à chuchoter en les montrant du doigt. Et lorsque le Noctali se confessa enfin...Roh, vous savez très bien comment ça finirait !

*Sbunk sbunk shunk sbunk*


Quatre coups enchainés comme si elle essayait de l'enfoncer dans le sol, tel un clou pailleté. Chacun bien moins fort que le précédents, tandis que le petit volcan intérieur de Calua entrait en éruption. Car les gestes ne pourraient pas exprimer ce qu'elle voulait lui dire, elle ne pouvait recourir qu'aux mots. Et lorsque la Floette du Coordinateur vint se placer de son coté de l'arène, elle explosa.

''Espéce de...de...crétin fini ! Ça t'as pas suffit la dernière fois ? Tu te rappelles ce que je t'ai dit ? Ou  tu m'as juste dit ''Oui, oui'' pour que j'arrête de te le répéter ?!''

''Floette !''


''Bien dit, Adara.T'y es arrivé, hein ? T'es arrivé à te blesser, tout ça parce que tu veux te punir pour quelque chose que t'as pas fait ! Et ce sera quoi la prochaine fois ? Tu t'en voudras encore, alors tu vas te faire les deux jambes ? Et puis les deux bras aussi ? Mesdames et messieurs, Sirius le Chrysacier ! Qui veut être Coordinateur, mais qui ne peut même plus bouger parce qu'il a été trop STUPIDE pour faire attention à lui !''

''Floette.''

''Tu sais ce que tu es Sirius ? Non seulement t'es une patate, mais en plus t'es un sale égoiste...Et un menteur ! Tu m'avais promis de ralentir le rythme, non ? C'était quoi, une fausse promesse ? Tu l'as faite sur scène en plus ! Devant tes Pokémons !''

''Floette !''

''Merci Ada. Ça t'as avancé à quoi, hein ? T'aurais juste pu te dire '' Bon, là, j'en fais trop, je continuerai demain''. Et tu sais quoi ? ET BEN, T'AURAIS CONTINUÉ LE LENDEMAIN ! ET LE JOUR D'APRÈS ! Tu vas faire quoi maintenant, retourner t'entrainer  avec une jambe dans le plâtre ?! Si tu contiues comme ça, Sirius, un jour, tu vas te blesser si gravement que la scène, ce sera ter-mi-né pour toi. Y'a une différence entre travailler dur et travailler mal : Là, tu ne travailles pas dur pour réaliser ton rêve, non. Tu t'entraines pour te prouver que t'es fort...Sauf que c'est déjà vrai. T'es un super Coordinateur, Starius, personne pourra t'enlever ça. Et si tu veux devenir plus fort...C'est...C'est pas comme ça que t'y arriveras !''

Ses derniers mots prononcés sur un volume bien moins fort que le reste de son discours, Calua lâcha le plateau sans y penser. Et comme si le son sourd de la chute venait d'électriser la petite Pyroli, elle se jeta au cou du Coordinateur, manquant au passage de le faire tomber sur ses béquilles (Et une deuxième jambe dans le platre, yipee !). Elle avait les yeux humides, des gouttes chassant l'inquiétude, la frustration, la colère...Tout ce qu'elle ressentait envers son ami. Elle ne voulait pas lu ien vouloir, elle était incapable de le faire. Non, ce qu'elle voulait...C'est que cette foutue tête de mule comprenne ce qu'elle avait essayé de lui apprendre !
Tout en reniflant un peu, elle finira par lâcher le Noctali, avant de prendre conscience des regards dirigés vers eux. Son teint changea alors du tout au tout, pour afficher un rouge Tamato du plus belle effet, tandis qu'elle ramassait rapidement le plateau pour dissimuler sa bouille terriblement gênée derrière. Mais lorsque Sirius la forca à abaisser ce bouclier dérisoire, l'écarlate reflua pour céder la place à un sourire...Un pur sourire Calua !

''C'est pas que tu te blesses qui est grave,..Fin si c'est grave, mais ça arrive. C'est que tu te dises que c'est pas grave et que tu peux me mentir pour pas m'inquiéter, Starius. Espèce de...de...Raaaaaah !''

Le retour de la rafale de coups de plateaux sur la tête ! Mais cette fois, aucune colère, ni intention de le frapper réelles, juste un moyen de lui faire comprendre ce qui l'attendait s'il s'avisait de recommencer. Et cette fois, il ferait mieux de fuir de toute la force de ses béquilles...Car elle lui ferait connaitre l'Enfeeeeer (Un rendez-vous chez le coiffeur !) !
Entrainant le Noctali derrière elle, elle le guida d,autorité vers Stella, assise dans son coin. Après tout, la musique commençait à se faire plus forte et elle avait maintenant deux pas doués rien qu'à elle ! Par contre, avant ça...

''Ah...Et si tu m'appelles ''Princesse'' encore une fois, j'te teins les cheveux en vert, t'es prévenu !''

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2960

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 12 Jan - 17:52



Les élèves défilaient, un à un, sous son regard scrutateur. Certains passaient en souriant, d’autres en se taisant, et quelques-uns, parfois, se tassaient sous son regard violet. Personne, en tout cas, ne restait insensible à sa présence. Parce qu’elle était celle qui leur donnait le feu vert pour entrer, le précieux sésame qui leur permettrait d’accéder à la soirée organisée par les préfets de l’école ? Parce que Sphax se tenait assis à côté d’elle, impeccable dans son rôle de protecteur silencieux ? Il devait y avoir de ça. Mais ce qui jouait vraiment, c’était la présence de Katyusha, posée à sa droite, un peu en avant d’elle pour surveiller qu’il n’y ait pas de mouvement de foule dans la file des élèves qui entraient un à un dans la salle. Or, la Lamantine était assez imposante pour se faire passer pour Godzilla, du moins tant qu’on ne s’intéressait pas à leurs différences. Plus petite, moins trapue, plus fine, plus élégante. Et un peu plus chromatique, aussi. Cependant, sa simple présence suffisait à mettre les élèves au pas, comme elle l’avait fait pour elle sur l’île Durin. Cela en fit sourire quelques-uns, quand ils se rendirent compte que Godzilla n’était pas vraiment Godzilla. La ressemblance n’était pas frappante, mais les Lamantine sont très peu répandus dans l’école… Dans le calme, les élèves passèrent à un rythme assez tranquille, quoique soutenu. Chacun avait reçu le texto envoyé par les préfets, et Aileen, par sécurité, avait aussi proposé à ses collègues d’accrocher un mot dans les salles communes pour rappeler la date et les prérequis aux plus étourdis. Elle ne savait pas si tout le monde s’y était tenu, mais elle avait mis une note sur le tableau d’affichage de sa salle commune, punaisant sa note d’un rose flashy sur le tableau de liège pour être bien sûre que personne ne passe à côté de cette couleur extrêmement voyante. Et on ne se moque pas de la couleur : c’est celle qu’elle utilise dans ses bouquins de cours pour garder les pages importantes, sûre et certaine que son regard accrochera le rose flash à chaque fois qu’elle attrapera le livre pour réviser.

Les élèves étaient tous très élégants. Les garçons portaient de jolis costumes, et les filles des robes plus ou moins longues selon les préférences. Aileen se sentait étrange, d’être la seule fille à ne pas porter de robe, mais elle n’en avait aucune pour l’occasion, et avec les préparations, elle n’avait pas pensé à en commander une à l’un des stylistes de l’école. Mathilde avait proposé de lui en prêter une, mais après un rapide coup d’œil dans son armoire, la brune avait prudemment fait machine arrière. Ses robes avaient trop de… Trop. Trop de fanfreluches, trop de décolleté, trop de décorations, trop de trucs trop fragiles et trop décoratifs, bref, des robes de coordinatrice, rien qu’elle ne pourrait mettre sans être immédiatement ridicule parce qu’elle ressemblerait à un sapin de Noël et qu’elle risquerait une triple fracture avec les talons assortis. Donc elle s’était rabattue sur autre chose de tout aussi acceptable pour les femmes, même s’il était rare qu’elles s’y essaient. Un costard. Aileen portait un joli costard, qu’elle avait piqué à son frère soit dit en passant. Parce que oui, cet abruti de Dracologue était enfin de retour à l’académie, après plusieurs mois à servir d’égérie à Karl Flagerfell, la bête noire de tous les élèves coordinateurs de l’école puisqu’il utilisait ses stagiaires comme des esclaves et qu’il avait la réputation de ne pas être facile à vivre. Comme tous les grands créateurs, ceci dit. Mais bref ! Aileen portait un costard. Elle avait bondi sur Calua pour que la jeune performer l’aide à faire les retouches dudit costume, afin qu’il soit à sa taille et qu’elle n’ait pas l’air d’un stupide épouvantail dedans. Ça aurait été dommage, un peu. Elle était la seule fille à ne pas porter de robe, et c’était assez amusant de voir les regards surpris ou blasés qu’on lui envoyait en la voyant dans ce drôle d’accoutrement. Alors qu’elle laissait entrer Sirius appuyé sur ses béquilles, elle sentit que quelque chose tirait sur son pantalon. Elle baissa les yeux, et vit avec une certaine surprise que c’était son Pandespiègle, qui lui tendait un verre et une assiette avec quelques toasts. Avec un sourire, la brune se pencha pour lui caresser la tête.

« Merci, Lotso. C’est très aimable de ta part. »

L’ourson couina, et Aileen se saisit du tout pour le poser sur une table non loin d’elle. Ca lui servirait de casse-croûte le temps que tout le monde soit rentré. Faire la surveillance ne l’amusait pas trop, mais il le fallait, pour éviter les invités surprises ou les gens qui ne comprennent pas ce que mondain signifie. Elle aurait préféré un truc moins chic, accessoirement, plutôt sur le thème de Noël, mais bon, tant pis. Petit à petit, tout le monde finit par passer, Aileen picora les quelques gâteaux dans son assiette et termina assez vite son verre de jus de baies, et une fois bien sûre qu’il ne restait personne, elle referma la porte du réfectoire avant de récupérer ses affaires pour tout reposer sur la table. Bien. Devrait-elle faire la sécurité toute la soirée ? Elle pourrait toujours mettre les lunettes noires qu’elle avait acheté durant l’été pour se rendre un peu plus crédible. Qui sait, ça pourrait faire rire les gens, aussi. D’un pas tranquille, elle parcourut la salle, cherchant quelqu’un qu’elle connaissait, pendant que des élèves installaient leur matériel pour pousser la chansonnette. Elle ignorait qu’il y avait un groupe de musique à l’école, tiens. Il faudrait peut-être qu’elle se penche sur la question. Faire de la musique ne lui ferait pas trop de mal, et ce serait dommage d’avoir passé de longues années à apprendre la basse en autodidacte pour finalement la laisser prendre la poussière dans un coin de sa chambre. Elle ne voyait son frère nulle part, mais les quelques murmures lui suffirent à comprendre qu’il s’occupait de Josh non loin du réfectoire. Bon sang. Il n’en a pas marre de s’attirer des ennuis à tour de bras, celui-là ? Et c’était pour quoi, cette fois, un pauvre inconscient qui a fait l’erreur de trop regarder Max ou Janet ? Quel imbécile, ce Phyllali… Alors qu’elle commençait à tourner les talons pour rejoindre Orren, une voix saturée s’éleva au-dessus de la foule, attirant l’attention de la brune vers la scène.

« Bonsoir à tous. Euh…et bien…Je ne sais pas trop quoi dire je suis désolée, je n’ai pas l’habitude de m’adresser à autant de monde. Ce soir, ECHO va reprendre une chanson de la célèbre Sia, Cheap thrills. Merci beaucoup de nous écouter. »

Idalienor. Curieuse, Aileen s’arrêta pour les écouter. Ce n’était… Pas du tout son genre. Mais ça restait sympa. Elle ne fut pas surprise de retrouver Nolan sur scène, et nota mentalement les prénoms des autres membres du groupe. Comme ça, elle saurait vers qui se tourner pour ses questions, si elle s’intéressait de près à la question de reprendre activement la musique ou non. A la fin de la chanson, il y eut un blanc, et Aileen, charitable, se mit à applaudir, entraînant les autres avec elle, faisant rayonner de joie les musiciens. La scène fut vite débarrassée, et la brune reprit sa route. Son regard tomba sur Nolan, et elle plissa les sourcils. Il avait l’air… Triste. Sans vraiment réfléchir, Aileen le suivit, et quand il s’assit, seul dans son coin, elle se rapprocha de lui avec un sourire.

« Salut Nolan. Sympa, votre petite chanson. » Elle se tâta quelques secondes, avant de se lancer. « Bon, je ne vais pas tourner cent ans autour du pot. Tu n’as pas l’air d’aller bien. Quelque chose ne va pas ? »

Nolan n’eut pas le temps de lui répondre. Le micro crachota à nouveau, et ce fut la voix de Leonidas qui s’éleva au-dessus du bruit pour prendre la parole, d’une voix claire mais légèrement stressée, une main passée à la hanche de Calliope pour se donner du courage.

« Pardonnez moi de vous interrompre, damoiselles et damoiseaux, mais je tiens à vous dire merci d'être venu ou d'être rester pendant ces vacances d'hiver pour prendre part à notre petite fête. Tout ça pour dire que j'espère que vous passerez tous une bonne soirée ! Et donc, j'annonce ainsi , l'ouverture du bal ! »

Oh ? Elle ne s’y attendait pas. Mais elle ne se laissa pas décontenancer pour autant. Avec un petit sourire, elle se tourna à nouveau vers Nolan, et son regard fut plus parlant que le reste. Le Voltali savait déjà ce qu’elle allait lui demander avant même qu’elle ne le lui demande.

« Ça te dirait, d’être mon cavalier ? Dis oui, s’il te plaît. Je n’ai pas vraiment envie de me prendre un vent de la part d’un ami. » Son sourire se fit plus lumineux. « Allez, viens Nolan, on va danser ! Ce serait dommage de ne pas profiter de cette soirée ! N’est-ce pas Libra ? »

Héhéhé. J’avais dit demander ? Oh, pardon, je voulais dire imposer. ~

L'habituel résumé hrp:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Jeu 12 Jan - 19:38

''Roh, allez Léo....Dis, dis, dis, dis ! Ça fait une semaine que tu as ton air de ''J'ai un secret et je te le dirais paaaaaaas''. Tu peux quand même m'en parler, à moi, non ?''

Pas moyen de le faire craquer, il est vraiment pas drôle ! J'ai tout essayé, les supplications, la corruption (Une semaine de viande séchée, j'étais sûr que ça passerait), le chantage (Lâcher Martel et Mithos dans la chambre sans préavis) et même le caprice hyper-mature et décidé ! Mais rien à faire, il refuse de me dire pourquoi il me fait des cachoterries et ça m'éneeeeeeeerve !

''Allez, dis-moiiiii...AH NON, T'AS PAS DE DROIT ! Non Arkhan, gentil, noooooon !''

*SLUUUUUUUUUUUUUURP*

''Beeeeeeeeeeh !''

*******************

Ça me gêne un peu...Ouais en fait, non beaucoup. J'aime pas porter une chemise, j'ai l'impression d'être complétement ridicule. En vrai, ça doit être le cas, vu les regards moqueurs que s'adressent Sol et Ven en me fixant depuis le début de l’après-midi. Pas ma faute si j'ai voulu anticiper et m'habiller directement pour l'occasion...Sans ça, j'vais oublier !
Léo a déjà quitté la chambre et Arceus merci, vu comme Martel et Mithos sont surexcités. Rien que lorsqu'il leur a dit qu'il allait y avoir une fiesta pour le Nouvel An, j'ai cru qu'ils allaient lui sauter dessus. Heureusement que Katara a accepté de remettre à plus tard sa soirée paisible pour venir surveiller ces deux monstres. Quand à Liu, même s'il s'est un peu assagi, l'Evoli manque toujours cruellement de bon sens en ce qui concerne ce qu'il peut ou ne peut pas faire...Faudra que je garde un oeil sur lui. Mais pour le moment, j'ai d'autres Chacripans à fouetter, faut que je comprenne comment ça marche ce truc ?

''Pourtant, Rod m'a dit qu'il fallait juste insérer ça là...Et pressez le bouton. Y'a quelque chose que je fais mal ?''

En essayant de ranger mon placard (J'crois que je vais abandonner une fois pour toutes, c'est définitivement une tâche hors de portée des mortels), j'me suis rendu compte qu'un sacré paquets de Capsules Techniques trainaient dans les recoins de ce dernier. Et quitte à ce qu'elles prennent la poussière, autant que ce soit chez des gens qui s'en serviront ! Le problème, c'est que pour ça, il faut encore que je les duplique en version unitaire. Et même si Rodrigue a bien voulu m'expliquer comment fonctionner le lecteur, j'suis pas sûr que la fumée noire soit prévue au programme.
Ouvrant la fenêtre en catastrophe, je parviens au moins à sauver les copies multiples, tandis que les originaux semblent avoir...euh, fondus. Non Liu, touche pas à ça ! Une fois le tout mis dans mon sac, avec le noms de chacun des destinataires inscrits au marqueur dessus, j'ai plus qu'à passer devant le miroir...Ou tout simplement à partir pour la fête, salut !
Une fois sur place, en revanche, c'est la cohue : Apparemment, c'est Aileen qui gère les entrées et les élèves passent tous par une inspection quasi-militaire pour pénétrer dans le réfectoire. Plus qu'à espérer que les Pokémons de Mama Odie ne soient pas chargés du service de sécurité, sinon je peux dire adieu au buffet ! Même si pour le moment, le plus gênant, c'est quand même la Pyroli et son sourire légèrement ironique qui détaille ma tenue de haut en bas.

''...'Soir Aileen. Je peux entrer ?''

Vite, lui tendre les trois paquets qui lui sont destinés et forcer le passage pendant qu'elle les examine. Si jamais elle prend une photo et que Cléo me voit comme ça, je vais en entendre parler pendant tout le reste de l'année ! D'abord, tout le monde sait pas faire les noeuds papillons, ou porter correctement une chemise, j'te signale ! Une fois à l'intérieur en revanche, j'ai les yeux qui brillent : Je sais pas qui a demandé à Mama Odie de se surpasser comme ça, mais le buffet est encore plus gros que celui des fêtes précédentes. Avec tout ça, j'ai au moins de quoi manger pour...un petit moment. Un peu partout, des groupes d'élèves se sont déjà formés et tandis que je tente de me hisser sur la pointe des pieds (Ils pensent jamais aux gens plus petits qu'eux....) pour repérer des visages connus, les deux tornades jumelles se sont déjà enfuies en courant et en se chamaillant. Je devrais sûrement me lancer à leur poursuite au milieu des tables et des gens, mais un petit détail attire mon attention...Non, en fait c'est pas un détail, c'est d'une importance capitale !

*Niomniomniom*

''Neaki...''

Figée sur place, la Sabelette qui s'est déjà hissée sur une table proche, se retourne extrêmement lentement avant de me fixer les joues rebondies. J'y crois pas, elle a déjà englouti deux plateaux et elle s'attaque au troisième ! En plus, y'a des friands à la tomate, à la saucisse, des bouchées aux épinards, des petits roulées aux baies épicées et même des cakes aux olives ! Hors de question que je laisse cette goinfre tout engloutir sans réagir, moi aussi j'ai droit à ma part.

*Lancement de la musique clichée de western, après l'échange des regards*

Tournant lentement une chaise face à la table en question, je prend place sans quitter des yeux une seconde la Sabelette. Cette dernière rassemble rapidement le plus de nourriture devant elle, sans pourtant y toucher. La tension est palpable, on dirait que l'air s'est changé en mélasse. Autour de nous, pas un seul élève ne semble prendre conscience du duel épique qui ne tardera pas à avoir lieu. Cette fois, pas de quartier....L'un de nous quittera ce buffet les pieds devant !

''Attention...Prêt....BAFFREZ !''

*Crunchcrunchcrunchcrunchcrunch*

Ooooh, léger avantage pour Cael, qui a déjà vidé deux assiettes, alors que son adversaire peine à cause de la taille de ses bras et...Wow, elle a des tripes, cette petite, la voila qui plonge littéralement dans un saladier pour nettoyer le contenu en tourbillonnant. Comment notre Ranger préféré va-t-il remonter la pente et OOOOOOH, très joli mouvement : En effet, mon cher Thierry, qui aurait pensé à vider le contenu de la salade de pommes de terre entre les petits pains aux épices, pour faire un sandwich ? Je ne suis pas sûr que cette action suffira pour qu'il reprenne l'avantage, mais c'était bien pensé. Ah, fatale erreur de la part de Neaki, le pudding est beaucoup trop bourratif.
Elle aurait dû le garder à la fin, maintenant, l'écart entre nos concurrents se rétrécit de plus en plus ! Et lorsque le dernier plat à cake se retrouve en milieu de table, la lueur meurtrière qu'ils échangent n'augure rien de bon. Chacun sa moitié, qui sortira vainqueur de ce terrible affrontement...Le rose, la blanche, la blanche et...NON, C'EST LE ROSE !
Et oui mesdames et messieurs, contre toute attente, notre vainqueur et Cael, qui poussera même le vice jusqu'à reprendre une parte de gâteau, alors que son adversaire s'effondre sur le dos, le ventre rond. Il a vaincu, vous dis-je !

''Petite, tu es doué...Très doué. Mais tant que je serais là, tu ne seras jamais que la seconde, mouahahaha !''

Et maintenant, le eptit mouvement de cape...bon j'ai pas de cape, donc d'épaules badass pour quitter la zone de combat. La connaissant Neaki aura récupéré d'ici quelques minutes, mais je suis pas mécontent de ma performance. Maintenant, faut que je trouve Callie, Alex, Rubis (Heureusement qu'il a ajouté une photo à son annonce) et Eryn pour leur donner leurs achats. Voyons voir...

''Eh !''

''Non mais c'est quoi ces...''

''Piiii !''

Ce cri, je le connais trop bien ! Comme deux tornades, Martel et Mithos sont en train de se courser l'un l'autre, passant entre les jambes de tous les élèves assez malchanceux pour se trouver sur leur passage. Si jamais Léo les aperçoit foutre le bordel dans une fête officielle, je vais me faire bouffer par Arkhan ! Ni une, ni deux, me voila lancé à la poursuite des deux petites souris, qui prennent un malin plaisir à esquiver mes tentatives pour les attraper. Et vas-y que ça bondit sur une table ou que ça glisse en dessous, que ça tourne en angle droit et que ça se disperse. Mais foi de Cael, je les auraiiiiiis !
Au gré de la course-poursuite, je croise néanmoins quelques visages connus. Avec un rapide ''Merci'' à chacun, je glisse ainsi un petit paquet entre les mains de Callie, sous le regard circonspect de mon bro. Puis, Alex manque de recevoir le sien sur la tête, Rubis de finir enseveli sous les trois emballages et pour finir Eryn, pour qui je prends tout de même le temps de m'arrêter : un rapide bisou, un petit paquet déposé précautionneusement entre les mains et on est reparti !

''Martel, Mithos ! Reveneeeeeez !''


HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 3173
Points d'Expériences : 303

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 15 Jan - 1:31


Folie du soir









    Lorsque quelques jours plus tôt, j’avais reçu un message de Orren, mon préfet, me signalant qu’une soirée pour les élèves était prévue ce soir, je dois avouer que j’avais été bien heureux de pouvoir mettre en action mes capacités de couture. Il me fallait une belle tenue pour pouvoir être accepté à l’entrée et donc pouvoir participer à la fête. Et il était absolument hors de question que je n’en fasse pas partie ! Après tout, au mot fête, tout le monde pensait forcément Volta ! Nous n’étions pas représentés par l’evolition de type électrique pour rien !
   Je décidais de retoucher une de mes vieilles tenues pour la transformer en tenue de soirée acceptable. Ainsi, la vieille veste noire fut raccourcie de façon à devenir un petit veston classe, je rajustais un peu la taille de la chemise blanche en dessous, qui, trop petite, m’aurait transformé en bout de bois sur pattes si j’avais pu l’enfiler. En fouillant un peu, j’arrivais à trouver un jean noir pas trop en mauvais état, qui me paraissait parfait pour y attacher la montre à gousset que je comptais utiliser durant la soirée. Prendre mon sac à dos aurait brisé complétement ma tenue, ainsi, je me sortis une sacoche accrochable à la ceinture pour y loger les objets que je pourrais utiliser dans la soirée. En plus de cela, je décidais de garder mes lunettes pour la soirée, car cela rajoutait un petit côté sympathique au tout.
   Et comme nous étions dans une académie Pokémon, il me semblait normal d’amener un de mes camarades avec moi. Et je trouvais qu’entre le généralement morne Moka, l’énergique Nanami et le calme Kruphix, c’était ce dernier qui me poserait le moins de problèmes. Je ne pus donc pas me retenir de lui créer un petit accessoire rien qu’à lui. Un simple collier en tissu noir, rien de bien spécial, mais fait de façon à ressembler à une écharpe. Une fois porté, ce collier lui donnait un petit air de charmeur, contrastant avec son caractère timide. C’était donc parfaitement ce qui lui fallait.

Au final, je me décidais à y aller un peu plus tard qu’à l’heure de prévue. Autant faire une entrée un peu plus tard, mais avoir loupé la galère du début de soirée lorsque tout le monde n’est pas encore prêt. Pourtant, comme à mon habitude, je finissais par y arriver en avance. Je ne savais pas si c’était un pouvoir spécial que j’avais mais lorsque je décidais de partir pour une certaine heure, j’y arrivais toujours en avance. Et là, j’étais arrivé presque pile à l’ouverture du réfectoire. A l’entrée, la préfète des Pyroli jugeait notre tenue pour nous dire si l’on pouvait entrer ou non. Et autant vous dire que certains se mangèrent des refus catégoriques assez fabuleux. De l’ordre du « Tu te fous de ma gueule ? » sur l’échelle du refus. Lorsque ce fut finalement à mon tour, je laissais filtrer un petit sourire… De gêne. Le fait d’être scruté de haut en bas était assez gênant, en effet. Pourtant, je pu rentrer sans problème et je remerciais la jeune femme d’un ton enjoué.
   Une fois arrivé à l’intérieur, nous étions accueillis par deux autres jeunes femmes, toutes les deux très jolies. Car oui, nous avions de la chance. Les trois préfètes des dortoirs étaient toutes belles à leur propre manière. Et il était fort agréable de les voir toutes les trois en une seule soirée. Avec un sourire, elles nous redirigeaient vers les trois préfets de sexe masculin si nous souhaitions du champagne. Cependant, l’idée d’une boisson ne me tentait pas trop. Je n’avais pas non plus spécialement faim. Et le but de cette soirée était plus spécialement de se socialiser.

   Je tournais dans la salle pendant quelques longues minutes à la recherche de personnes à qui parler. Et le problème ne venait pas du nombre de personnes à aborder. D’un côté, il y avait ceux qui étaient partis se goinfrer, et il semblait impossible de les arrêter. De l’autre, je voyais déjà principalement des groupes déjà formés. Et si j’arrivais à voir des personnes que je connaissais déjà, je souhaitais principalement aborder quelqu’un de nouveau.
   Il y avait toute sorte d’autres activités, d’un Goélise voletant au-dessus de nous à une ombre rose courant parcourant toute la salle à la suite de deux Pokémons. Par ci, par-là, il était aussi possible de voir des couples, ou même des amis s’offrir des cadeaux. Je retins un petit sourire triste. Il était vrai que je n’avais personne ici avec qui j’avais une relation assez développée pour avoir des cadeaux ou même en offrir…
   Par contre, mon attention un peu détournée, mon regard se lançant sur le côté, m’avaient permis de voir une personne un peu écartée de la foule, adossée au mur. Il tenait dans sa main une petite poche qu’il tenait contre sa joue et ses vêtements présentaient quelques déchirures, mais rien d’irréparable.

   Il était suffisamment étrange pour attiser ma curiosité. Au fond de moi, je savais que ce n’était pas ouvertement une bonne idée de l’aborder. Et que je regretterais ce que j’allais faire. Mais mon être entier me criait d’aller l’aborder. Oui, alors que je me trouvais souvent en difficulté à parler avec des personnes assez brutes, je me dirigeais vers lui. Avec ses cheveux ‘’un peu’’ en bordel, ses vêtements abîmés et son regard noir, je n’avais aucun doute sur le genre de réaction que je pourrais me manger.

   Mais tant pis. L’envie était juste trop forte. Et si jamais je me faisais renvoyer, j’irais voir ailleurs.

« Hem… Salut ! C… Ça serait bête de passer la soirée avec des vêtements dans cet état, je peux te les recoudre si tu veux. Ça sera toujours plus agréable. »

   Dans mes bras, Kruphix lançait un regard interrogateur à celui que je venais d’aborder, comme pour lui demander si il allait bien, pendant que je serrais le matériel de couture présent dans ma sacoche.









Résumé:
 

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5109-355-let-s-perform-everyone-o-elio-nagashi-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5123-elio-nagashi-voltali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 8007
Points d'Expériences : 801

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 15 Jan - 7:04

- Bon, que celui qui a joué avec ma cravate se dénonce.

Les plus petits Pokémon de Rodrigue échangèrent des regards gênés. Ah, c’était beau l’esprit d’équipe ! Le Dresseur, fulminant à moitié, retourna à son placard, laissant la bande de tissus striée, brûlée, trouée et arrachée à certains endroits dans les bras de Gringolem, qui toisait les jeunes. Si son absence d’yeux pouvait parfois être dommageable pour la compréhension, l’aura que dégageait le petit robot ne laissait aucun doute sur son état d’énervement. C’est donc avec une unité toute naturelle que les fauteurs de troubles désignèrent le petit hérisson électrique. Ce dernier embêtait Luxray en ricanant et cela demandait une sacrée dose de self contrôle de la part de ce dernier pour ne pas répliquer. Passablement excédé, le blond rappela tout le monde, mis à part le Pokémon Alolien, son starter et son majordome. Ces trois-là allaient l’accompagner, et tant pis pour les potentiels problèmes. Ah, et il devait y avoir Baudrive quelque part aussi. Bon, tant pis. Shaofouine allait garder le chalet, avec le Arcko de son frère. On n’était jamais trop prudent.

C’était qu’il y avait une petite fête organisée par les préfets pour la nouvelle année. S’il n’était pas emballé, Rodrigue avait finalement cédé face à l’insistance de ses amis Phyllali. Habillé de son bon vieux costume sobre mais efficace, mais sans cravate, il se dirigea vers le réfectoire. Rapide inspection, il n’était ni tâché, ni froissé… C’était pas le summum de l’élégance mais ça irait. Un bon costume bleu marine, une chemise blanche, de belles chaussures, il ne pouvait pas vraiment faire mieux. Avec une grande inspiration, il se jeta dans la foule, quand même pas enjoué au maximum. Il faut dire que les grandes fêtes sur Lansat avaient tendance à … dégénérer. Entre Halloween (deux fois) ou la St Valentin, il avait été plutôt servi. Après avoir passé les barrages d’entré et récupéré un verre auprès de son préfet, il se retrouva quelque peu seul. Errant sans but, il écoutait la musique, disait bonjour à quelques Phyllali, à quelques scientifiques, rigolant à quelques blagues avant de se retrouver bien seul. Mais tiens, sur scène c’était… c’était pas ?

Après une bonne séance d’applaudissements mérités, le groupe (écho, non ?) rendit la place. Attendant que les élèves qui jouaient redescendent, le blond se dirigea vers une certaine brune. C’était bel et bien Idalienor ! Quelle voix cette Pyroli avait ! Ça faisait longtemps que le blond n’avait pas eu de nouvelles.

- Hey Idalienior ! C’est Rodrigue, tu te souviens de moi ? Bindiou, votre performance était super ! Comment va Galvaran ?

Passons sur son interjection campagnarde, qui lui échappait parfois quand il était impressionné. Cette chère Pyroli, qui semblait toute menue et fragile, mais qui renfermait tout de même un sacré tempérament, était une Médecin qu’il croisait de temps en temps pendant les cours de Pokéathlétisme. La raison principale pour laquelle ils se connaissaient un minimum était qu’il lui avait confié un des Pokémon qu’il avait capturé lors d’une sortie Capture. Le lézard n’avait pas du tout apprécié l’ambiance de l’équipe du chercheur à l’époque, et à raison vu que cela coïncidait avec les moments les plus durs de la période de Luxio, sans pour autant avoir les gardes fous qu’il avait aujourd’hui. Le pauvre Pokémon électrique originaire de Kalos en avait réellement vu de toutes les couleurs, si bien qu’il avait voulu s’en aller, le plus vite possible. Et finalement, avant même que Rodrigue n’ait pu poster une annonce sur le Pôle d’Echange, il était devenu totalement énamouré de la brune. C’est quand même avec un pincement au cœur que le scientifique l’avait laissé s’en aller. Il fallait croire qu’il ne garderait que très rarement les Pokémon qu’il récupérait en Sortie Capture, chacun trouvant une meilleure place ailleurs. Il disait ça, mais il avait capturé Crabicoque en même temps et l’insecte de pierres était toujours avec lui. L’état du Dresseur à l’époque n’était tout simplement pas propice à la récupération de Pokémon demandant autant d’attention, c’était surtotu ça.

Rodrigue avait gardé un certain contact avec Idalienor, mais principalement par IPok, lui demandant régulièrement des nouvelles. De ce qu’il avait saisi, le lézard s’était bien intégré dans son équipe et était heureux, c’était ce qui était le plus important. C’était marrant de croiser la Pyroli dans ces circonstances quand même. C’était encore plus impressionnant de voir qu’elle avait formé un groupe de musique avec des Givrali, comme quoi il y avait plus de mélomanes que ce qu’il croyait dans l’académie. Ah oui, c’était peut-être aussi le bon moment de demander des conseils de médecine !

HRP:
 

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS


Dernière édition par Rodrigue Miles le Dim 5 Fév - 11:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15
Niveau : 33
Jetons : 1701
Points d'Expériences : 961

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 15 Jan - 9:14

Présence 7G

Speedy me regarde l'air de rien et commence même à me faire la tête. Elle se lève et s'éloigne de moi. En pestant contre je ne sais quel chose. C'est étrange avant elle était gentille un peu protectrice envers phoën mais vraiment vivable. Là elle devient insupportable. Oh et puis merde. Elle commence à me gonfler. Sppedy prend place dans un coin qui lui paraît calme pour finir sa "soirée". Tant pis pour elle moi je vais me gaver avec toute la nourriture que dispose cette petite fête. Je m'approche de la table et vois passer Elsa le museau à la recherche de quelque chose ou de quelqu'un. En la voyant se glisser joyeusement sous la table sans mettre de la neige partout, il est bon de le préciser, je comprends tout de suite qui est avec elle. La réponse ? Son Pix, le Goupix de feu. Comme quoi le feu et la glace...

Je reste pensif pendant un bon moment. C'est vrai que quand j'y pense tout mes Pokémons sont en crush sur quelqu'un, voir même en couple pour d'autre. Evidemment je ne compte pas Phoën qui est trop jeune pour ça ni Speedy qui ferait fuir n'importe quel mâle s'approchant d'elle. Y a que moi en fait qui n'est intéressé par aucune fille présente sur l'école. Serais-je gay, bi ? Euh... C'est pas le moment de penser à ça on verra bien en temps et en heure. Maintenant c'est l'heure de se remplir la panse.

Un bruit de micro me fait sursauter. Je me retourne et vois des gens sur une scène dont je n'avais même pas noté mentalement son existence. Une fille prend le micro et présente un groupe de musique. Ils commencent à jouer. Chouette j'ai le droit à un repas spectacle en plus. Je commence à bouger au rythme de la musique et en avalant diverse assiettes passant sous mes mains. Les musiciens ont l'air de bien s'amuser, tant mieux pour eux. Terry et Phoën tentent de grimper sur la table mais le petit Héricendre est trop petit pour atteindre la table. Le voyant ainsi je me déplace vers lui et le lève vers la table. Phoën me remercie et part retrouver Terry qui est assit avec un plat d'amuse gueule dans les pattes. Je le laisse avec Phoën. La musique et le groupe s'en va. Quoi ??? Y a qu'une chanson ??? Applaudissons tout de même pour e pas paraître malpoli.

Un peu après un autre garçon annonce le début du bal. Un bal ? Euh ... C'est-à-dire que je sais bien danser mais j'ai n'ai pas de partenaire vu que je n'ai demandé à personne de m'accompagner. Ma seule solution, ma tête de mule de Airmure. Je vais la voir en espérant qu'elle 'est calmée.

-Speedy ça te dis une petite danse ?

-Air ?

-Ben Terry et Phoën mangent et Elsa et av...

-AIIIIIIIIIIIIIIIIIR !!!!!!


-Tout doux qu'est-ce qu'il te prend ?

En lui disant ça je lui attrape son encolure et elle commence à m'attaquer à coup de Picpic.

-Mais arrête de frapper ! Je t'ai rien fait !

Elle cri encore plus et m'attaque de plus en plus violemment. Je tends ma main sur sa ball pour la rappeler avant qu'elle pète un câble.

-CALME TOI !

Je commence à essayer de couvrir sa voix mais elle cri de plus belle. Ses serres se retournent sur moi et commence à me soulever. Elle me lance de toute ses forces en plein sur la foule. Je commence à faire des roulades au milieux des personnes et passe sous la table en emmenant Elsa et son copain dans ma euh... chute. Je m'arrête tout de même et Pix, le Goupix de feu et celui de Kyo, me lance un regard mauvais et va aussitôt voir si Elsa va bien. Mais ma Elsa est forte et n'est que perturbé que son moment intime soit écourté de manière si abrupte. Elle commence elle aussi à me regarder méchamment. Mais j'y suis pour rien moi. Je les regarde partir collés l'un contre l'autre vers un endroit plus calme pour terminer leur petit moment intime. Je me relève et heurte un garçon  au cheveux blanc.

-Excuse moi.

Je sors la ball de Speedy et la fait revenir. Mon costard et déchirer par endroit et je dois enlever le haut pour être plus présentable.

-Désolé de t'avoir bousculé euh.... t'es qui ?


HRP:
 


Dernière édition par Logan Atkinson le Dim 15 Jan - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 12
Niveau : 10
Jetons : 1380
Points d'Expériences : 234

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 15 Jan - 12:59

  • Erika D'Eleos
  • Event-Nouvel an
Un bal pour terminer et commencer l'année ?
"Ah ! Quelle tenue allais-je bien pouvoir mettre ?"
C'était  l'occasion pour moi de rencontrer de nouvelles personnes et de briller sur la piste ! La préfète avait eu une idée géniale que de proposer un bal pour le nouvel an, en même temps, c'était notre préfète donc elle ne pouvait avoir que des idées géniales. J'étais devant ma garde-robe cherchant une robe qui collait au thème de la soirée, le choix était assez difficile. Une robe noire ornée de décoration ou bien une robe blanche sobre ?

"Non trop simple.."


Je commençais a désespérais a trouver une robe quand Pépite m'apporta une robe sans manche rouge avec un décolleté droit fini par quatre jolies petites bretelles. C'était parfaitement ce qu'il me fallait ! Pépite avait du goût pour me trouver des vêtements.
"Merci Pépite décidément, tu me connais par cœur !"
Je regardais l'heure, et comme a mon habitude, j'étais en retard, heureusement si je me dépêchais, je pourrais peut-être arrivais pile à l'heure ! J'ornai Pépite d'un petit ruban rouge pour que l'on soit assortit, et partit en direction du bal.


"Fiou.. Pile a l'heure !"

Un peu plus, et il allait fermer les portes, heureusement, j'était arrivé, les préfètes nous invitais à se faire servir par les préfet, je n'hésita pas une seconde, c'était dommage de rater une si bonne occasion ! Je me sentais comme une mondaine, cela me fit rappeler aux soirées que faisaient mes parents. J'allais me diriger vers le buffet quand j'entendis quelqu'un montait sur scène.

"Bonsoir à tous. Euh…et bien…Je ne sais pas trop quoi dire, je suis désolée, je n’ai pas l’habitude de m’adresser à autant de monde. Ce soir, ECHO va reprendre une chanson de la célèbre Sia, Cheap thrills. Merci beaucoup de nous écouter."

Décidément a l'académie, il ne faisait pas les choses a moitié, je reconnus quelque personnes sur scène, j'avais un peu de mal a l'admettre mais il avait fait un bon travail. Je les applaudissais comme il se doit, puis arriva enfin vers le buffet, je goûtais a quelque petits gâteaux, le bal avait commencer, mais je n'avais aucun cavalier pour m'accompagner. *Soupir* si seulement un prince charmant pouvais venir a mon secours, mais le miracle était toujours possible, je ne voulais pas rester assis sur une chaise durant tout la soirée tout de même, mais que pouvais-je y changer ? Tout le monde avait l'air de bien s'amuser, et moi, je restais assis à observer les gens rigoler et danser ? Pépite se tenait prêt de moi, elle essayer de me consoler, mais rien n'y faire, je prenais mon mal en patience pour l'instant jusqu'à qu'un miracle arrive.

Résumé:
 

_________________


Dernière édition par Erika D'Eléos le Lun 16 Jan - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1278

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Dim 15 Jan - 16:08




/!\ Présence d'un Pokémon 7G dans ce rp /!\

Parmi toutes les soirées du Nouvel An qu’ils pouvaient organiser, les préfets avaient choisi le thème mondain. Cela embarrassait beaucoup Eryn. Par chance, son impitoyable grand-mère n’en avait pas été avertie, et ne lui avait pas envoyé une batterie de tenues mondaines pour bien marquer son pseudo rang social au milieu des autres. Depuis que sa petite-fille avait changé de filière, Evene McNellis se montrait étonnamment plus douce et patiente avec elle. Sans doute parce qu’elle ne voulait pas courir le risque de s’aliéner sa fille et sa petite-fille… Mais bref. Eryn avait donc improvisé, repoussant d’emblée les robes les plus voyantes. Elle avait bien hésité quelques minutes sur sa merveilleuse robe multicolore, mais Aurora, sa Tarsal, lui avait fait placidement remarquer qu’elle serait, ma foi, bien trop voyante avec ça, et qu’elle détonnerait beaucoup au milieu de la foule. Certes. Elle s’était donc rabattue vers la robe blanche qu’Andreas Heartnett lui avait offerte, et avec un pincement d’inquiétude, l’avait enfilée avant de courir devant la glace. Un sourire effaça ses craintes. La robe lui allait parfaitement. Avec ça, elle mettrait le collier que lui avait offert Cael, et ces chaussures, là… A moins qu’elle ne mette celles-ci ? Ah, c’est dur d’être une Mentali ! Elle se décida finalement, attrapant une des deux paires pour y glisser ses pieds fins, attrapa son sac à main contenant ses Poké Ball et autres objets utiles, puis elle sortit du dortoir, rejoignant les autres qui se dirigeaient vers le réfectoire, lieu où se tenait la soirée. Y aurait-il un contrôle à l’entrée ? Après tout, la soirée était à thème, alors mieux valait veiller à ce que chacun respecte le thème imposé. Ils auraient eu l’air malins, les préfets, si quelqu’un se pointait avec un drap sur la tête !

C’était Aileen qui était à l’entrée. Pas en robe, mais en costume, ce qui fit sourire la Mentali. Bien habillée, respectant le thème de la soirée, elle reçut l’autorisation de passer, et s’engouffra dans le réfectoire, où elle fut immédiatement accueillie par les autres préfets. Les hommes au service, les femmes à la réception… Wow. C’était horriblement gênant d’être accueillie comme ça par des gens qu’elle connaissait de près ou de loin. Orren ressemblait à un pingouin… Mais il avait l’air moins ridicule qu’en tant qu’égérie de Karl Flagerfell. Le pauvre, quand même. Détachant son regard du préfet en chef, elle se mit à la recherche de quelqu’un qu’elle connaissait, pour ne pas rester seule pendant la soirée. Mais tout le monde était déjà en groupe, et elle était trop timide pour s’inviter. Ah, si seulement Dahlia était là… Ce n’est pas grave, elle se débrouillerait. En parlant de se débrouiller, où était passée sa friponne ? Par acquis de conscience, la Mentali porta la main à sa ceinture pour vérifier que sa Goupix était toujours là. Eh… Non, enfuie, la demoiselle ! Avec un soupir, la rose sut ce qu’il lui restait à faire. Retrouver la Pokémon Glace avant qu’elle ne détruise quelque chose ou qu’elle ne rentre dans quelqu’un. Alors qu’elle allait s’y atteler, une tornade rose s’arrêta devant elle pour lui tendre un CD, que la Mentali récupéra mécaniquement.

« Qu’est-ce que… Oh, bonsoir Cael ♥ Ils sont partis par là ! »

La rose tendit le doigt vers la direction où Mithos et Martel, les deux terreurs chromatiques du Phyllali, étaient partis. Le ranger lui fit un rapide bisou avant de disparaître, se remettant à courir derrière son Posipi et son Negapi. Heureusement que les siens étaient sages… En parlant de sage, elle devait toujours retrouver Cirilla, elle. Cherchant du regard, elle finit par apercevoir une Goupix blanche, vers qui elle s’avança. Cependant, quand cette dernière tourna la tête vers elle, elle sut que ce n’était pas sa Ciri. Elle ne semblait pas la reconnaître, et elle était accompagnée d’un autre Goupix, de type Feu, celui-là. Non, ce n’était pas Cirilla. Bon, alors, où était-elle ?

« Bonsoir à tous. Euh…et bien…Je ne sais pas trop quoi dire je suis désolée, je n’ai pas l’habitude de m’adresser à autant de monde. Ce soir, ECHO va reprendre une chanson de la célèbre Sia, Cheap thrills. Merci beaucoup de nous écouter. »

La rose ne s’arrêta pas. Cependant, elle tendit l’oreille, attentive, curieuse d’apprendre qu’il y avait un groupe de musique à l’académie. Elle pourrait peut-être les rejoindre… Quoique, non. Elle était beaucoup trop timide sur scène, et elle avait beau aimer la musique, elle ne pouvait juste pas jouer devant tout le monde. Les jeunes gens sont tellement cruels entre eux, et sa confiance en elle était tellement fragile qu’un rien pouvait la briser en mille morceaux. Et elle n’avait pas très envie de passer des heures à recoller les fragments de sa fierté malmenée… Le groupe, par contre, semblait assez talentueux. Par curiosité, elle jeta un œil sur scène, et nota quelques personnes qu’elle connaissait, comme Idalienor, qui avait été une de ses clientes, Cadence, une fille de son dortoir, ou Sirius, un Noctali styliste pour le moins débrouillard. C’était joli, ce qu’ils faisaient. Son côté mélomane appréciait, malgré les quelques fausses notes qui se glissaient dedans. Le stress, sans doute. Qui les blâmerait ? Alors que le groupe terminait et remballait ses affaires, elle finit par retrouver sa Goupix, assise royalement sur le buffet, occupée à manger des petits toasts bien proprement, non loin d’une demoiselle habillée de rouge accompagnée d’un Funécire et d’un magnifique Rosélia chromatique. Ce dernier, en l’apercevant, trottina vers elle, et la Mentali s’accroupit pour l’admirer.

« Bonsoir toi ! Qu’est-ce que tu es joli... » Le Roselia sembla heureux de ce compliment. « Tu es tout seul ? Où es ton dresseur ? »

D’un mouvement gracieux, le Roselia lui montra la jeune fille habillée de rouge. Elle était super jolie. Ses épais cheveux blonds retombaient en cascade dans son dos en queue de cheval, une fleur rouge accrochée dedans. Sa veste léopard lui allait très bien et se mariait bien à l’ensemble rouge que ses chaussures à talons finissait de sublimer. Et… Elle l’avait vue, aussi. Oups. Élégamment, la Mentali se releva pour se rapprocher du buffet, caressant la tête de sa Goupix blanche qui ronronna de contentement, continuant d’engloutir de la nourriture. Quelle goinfre, sa princesse farceuse. Alors qu'elle piquait dans le buffet pour manger un peu, le petit Rosélia chromatique attrapa le bas de la robe d’Eryn sans crier gare pour la tirer doucement vers sa dresseuse, forçant les deux filles à se regarder les yeux dans les yeux. Le regard de la fille était glacial, et assez dur. Elle n’avait sans doute aucune envie d’être ici.

« Euh… Bonsoir. Désolée de t’importuner, mais, hrm, c’est ton Pokémon qui m’a tirée jusqu’ici, alors... » Le Roselia sembla fier d’elle. Bon. Fais un petit effort, Eryn. « Ta tenue est vraiment magnifique, j’aime beaucoup. Tu l’as faite toi-même ? Elle te va vraiment bien, en tout cas. » La rose se tut, avant de reprendre, un peu gênée. « Euh, je m’appelle Eryn, au fait. Je suis du dortoir Mentali. Et toi ? »

Si Eryn avait su qu’elle faisait une petite méprise de genre, elle en aurait rougi. Car la jolie fille à qui elle parlait était en réalité un garçon, ce dont elle n’avait aucune idée au vu du style vestimentaire du Noctali. Elle n’eut cependant pas trop le temps de se poser la question, puisque Leonidas venait de monopoliser l’attention avec son annonce enjouée.

« Pardonnez moi de vous interrompre, damoiselles et damoiseaux, mais je tiens à vous dire merci d'être venu ou d'être rester pendant ces vacances d'hiver pour prendre part à notre petite fête. Tout ça pour dire que j'espère que vous passerez tous une bonne soirée ! Et donc, j'annonce ainsi, l'ouverture du bal ! »

Un… Un bal ? Oh non. Si c’était une soirée dansante, il allait lui falloir un cavalier. Et généralement, les garçons sans cavalières allaient spontanément se proposer aux jeunes filles seules. Là, en l’occurrence, elles étaient deux sans cavalier, et à l’évocation du mot bal, il y avait déjà quelques garçons qui commençaient à chercher dans la foule pour ne pas se retrouver seuls comme des imbéciles, à faire le pied de grue près du buffet. Il fallait qu’elle trouve Cael. Où était-il, ce petit goinfre rose ? Si elle devait danser avec un autre garçon que lui à cause de son absence, il ne devrait s’en prendre qu’à lui-même...

Résumé HRP:
 

_________________


Would you find me somewhere in the shadow, would you stay and wait for tomorrow, I was wrong to believe i was free on my own, then the place i thought it was lost, it was deep down in the frost, now I know it's okay it was only a ghost. Please stay and play, when you're here it's okay I don't care what everybody say, don't you fade away, I need you next to me side by side back in the old days.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Illumis
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 1542
Points d'Expériences : 50

MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   Lun 16 Jan - 13:12


Party Hard
RP Commun du Nouvel An
Attention, présence d'un pokémon 7G dans ce post.

Plusieurs jours auparavant, Ashley avait déboulé en trombe dans l'atelier de Sirius. Elle venait de réaliser, entre deux séances d'entraînement, que le bal du nouvel an approchait à grands pas et qu'elle n'avait pas une robe dans son armoire. Même pas une jupe ! Ce fut à ce moment précis qu'elle réalisa à quel point elle devait être la fille la moins féminine de l'académie. En dehors de ses jeans et de ses joggings, point de salut.
D'où l'importance de faire un effort, d'autant plus que les préfets avaient insisté sur l'aspect "classe" de la soirée. Et puis il y avait Kyokai... Que dirait-il, quand elle lui remettrai son présent de Noël, si elle ressemblait à une pouilleuse ? Et puis, elle n'allait quand même pas l'obliger à danser avec une fille en pantalon !! Cette pensée la décida à agir dans l'urgence. Et qui de mieux pour agir dans l'urgence en matière de tenue vestimentaire que le grand Sirius Powell ?
Celui-ci parut plutôt satisfait de la voir enfin franchir la porte de son atelier. Plusieurs fois, il l'avait tannée pour qu'elle vienne se faire habiller chez lui mais elle avait toujours refusé. Les frous frous, la dentelle et tous ces trucs de gonzesses, ce n'était décidément pas pour elle.
Elle dû faire un grand effort de persévérance pour passer toutes les tenues qu'il lui proposa. Bien sûr, la plupart étaient on ne pouvait plus... "siriusiennes". Du rose, du bleu, des paillettes, des fanfreluches. Sur une autre fille, ça aurait été certainement très élégant mais en se regardant dans le miroir, Ashley avait l'impression de tenir plus de la meringue que de la reine du Bal.

Au bout de plusieurs moues et airs dubidatif, Sirius sembla abandonner ses envies de la transformer en diva pour lui sortir quelque chose de plus sobre. Une robe blanche, qui arrivait au-dessus des genoux. La jupe large faisait une corolle immaculée. La taille serrée était retenue par un noeud délicatement noué. Le bustier, sans manches, épousait son buste et remontait jusqu'à son cou, ne dévoilant ainsi rien de son décolleté. Derrière, le dos était croisé sur un deuxième noeud. Son ami lui passa des gants, arrangea sa coiffure en chignon et la fit monter sur des escarpins nacrés. Bon... Ashley se sentait toujours étrangère à la tenue mais elle dû admettre que le résultat que lui renvoyait la glace ne lui avait pas déplu.

Quelques jours plus tard, elle répéta la même opération d'habillage, mais seule. Elle passa une bonne heure, rien que pour fixer son chignon. Les épingles lui arrachaient le crâne et elle était déstabilisée de ne pas sentir ses couettes descendre de chaque côté de ses épaules. Cena, perché sur son lit, la regardait faire avec un air vaguement moqueur alors que la petite Candice, le Bébécaille qu'elle avait capturé récemment, lui tournait autour avec des yeux ronds comme des billes.
Elle farda ses yeux bleus avec des tons marrons, posa un rien de rose sur ses lèvres, poudra ses joues et se releva pour mettre ses chaussures. Ashley se sentait en équilibre très instable sur ces machins et elle dû marcher plusieurs fois en rond dans la chambre qu'elle occupait pour se familiariser avec cette nouvelle hauteur. Bientôt, ce fut le moment de partir. Elle attacha rapidement un noeud papillon au cou de Cena - pas de raison qu'elle fût la seule à ressembler à un Pingoléon ce soir là - et fixa sur la tête de Candice une petite fleur aussi blanche que sa robe.
Avant de quitter le dortoir, elle s'assura qu'elle avait bien le cadeau de Kyokai. Une boîte d'aquarelle... Lui qui aimait dessiner, il apprécierait sûrement !

L'ambiance était déjà plutôt bien avancée quand elle arriva. En fait, elle avait chuté à cause de ses talons et avait terminé le chemin jusqu'à la salle pieds nus pour aller plus vite. Une fois rechaussée, elle pénétra dans la salle et la musique la saisit aux oreilles. Un groupe se produisait sur scène !! Elle ignorait que de tels clubs existaient dans l'école. Un peu nerveuse, elle se fraya un chemin entre les étudiants qui s'amusaient au son des notes de musique. Elle s'arrêta quand la chanson se termina, prenant le temps d'applaudir. Elle cherchait toujours son ami des yeux, titillant nerveusement ses gants qui remontaient le long de ses avant bras.

Soudain, elle le vit. Il était là, déguinguandé dans sa tenue qu'elle trouva bien plus originale que les costumes traditionnels que portaient les autres. Le orange lui allait bien d'ailleurs... Sans savoir pourquoi, Ashley sentit ses joues brûler, alors qu'elle avançait pour lui dire bonjour. Il lui faisait l'effet d'un Némélios flamboyant au milieu de la foule. Il était... Il était...

Il était beau.

Ses joues devinrent cramoisies quand elle le réalisa et ses pas la portèrent vers lui sans qu'elle n'ai eu le temps de le réaliser. Elle ouvrit la bouche mais le son sortit avec un temps de retard.

- Wah... Kyokai, tu es super classe ce soir !

Sourire, faire un compliment, saluer les personnes qui se tenaient près de lui, ce n'était pas si difficile pourtant ! Mais rien n'y faisait, elle ne parvenait pas à détacher ses yeux de son ami. Un coup de tête discret de la part de Candice la fit se ressaisir et elle regarda vers le garçon et la fille qui l'accompagnaient.

- Bonjour, je m'appelle Ashley. Je, euh... Enchantée de vous... Euh... Rencontrer ? Je suppose...

Raaaah mais qu'est-ce qu'elle disait ! N'importe quoi, n'importe quoi ! Nerveusement, elle lissa les plis de sa jupe et regarda un peu autour d'eux.

- Plutôt sympa la soirée... On sent que l'école a mis les moyens. Le... Le groupe était chouette aussi, non ?

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?   

Revenir en haut Aller en bas
[EVENT PREFET - NOUVEL AN 2016-2017] Un bal pour terminer et commencer l'année ?
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les pièces communes de l'école :: Le réfectoire-