Partagez | .
La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh • Bonville
Âge : 26 y.o
Niveau : 1
Jetons : 100
Points d'Expériences : 17

MessageSujet: La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}   Mar 21 Fév - 15:27

La sonnette retentit sur le chantier.

« C'est bon les gars terminé, on reprend demain. »

Tu attendais que tout le monde retire son équipement. Ce fut à toi de récupérer le matériel. Chacun partit en soufflant, exténué de leur travail. Ils allaient probablement se saouler au bar, comme d'habitude. Tu regardais le ciel.

Le soleil s'allongeait sur la ville, s'endormant paisiblement. Le temps te semblais agréable pour un mois d'hiver. Un doux vent te caressait la nuque et les derniers rayons du soleil léchaient ton front mouillé de sueur. Tu étais bientôt toute seule sur le chantier, tu devais te dépêcher. Quel travail ingrat tu avais : tu te retrouvais seule à devoir nettoyer le chantier de débris et de matériel. Dommage, les Mackogneurs étaient partis, encore heureux que tu avais tes pokémons avec toi. De ta sacoche, tu sortis les trois pokéballs.

« Allez mes petites feignasses, finie la sieste il est temps de m'aider ! »

Tu les jetas en l'air avec légèreté, et tous apparurent avec enthousiasme. Tu donnas à chacun une tâche : A Frank, de ramasser l'outillage lourd, Anne s'occupa de ranger les combinaisons et Lisette … Tu ne lui demandais plus rien. La lapine n'en faisait qu'à sa tête, c'était une perte de temps de lui demander quelque chose, il fallait que cela vienne d'elle-même. Alors, Lisette se contente de parader, pas trop loin de toi, sur le chantier.

Avec tes petits monstres, tout allait plus vite. Tout se faisait en un quart d'heure, c'était presque de la triche. Mais tu savais qu'après cela, ils allaient avoir une récompense gourmande : tu n'osais pas l'avouer, mais tu les pourris-gâtait. Tu avais de la chance d'avoir deux pokémons sur trois qui n'abusaient pas de ta gentillesse. Tu les appelas. Ils eurent le sourire aux lèvres dès qu'ils surent où tu allais les amener. Tes petites bêtes rentèrent sagement dans leur pokéball.

***

« Alors, trois sandwichs, un soda cool, cinq cookies lavas ... »

Tu vérifias le prix de chaque produits. Pour un salaire aussi minable que le tien, ce n'était pas évident de nourrir convenablement la flatterie. Heureusement, tu avais de minimum quoi vivre, on ne pouvait pas dire que tu étais dans la rue.

« Rhalala, ils me ruinent ! »

Tu râlas, mais tu savais très bien que c'était de ta faute si tu les avais rendu comme ça. Il fallait assumer. Une fois les articles dans le sac, tu te dirigeas à la caisse régler ce joyeux bazar.

« Au revoir, à très bientôt! »

Puis tu partis.

***

L'odeur de la mer. Tu aimais cette odeur : c'était un bon bol de santé, ta maman adorerait. Sortis du magasin, vue imprenable sur les petits bateaux, tu respiras profondément, en fermant les yeux. Tu pouvais entendre les Goélises piauler, les vagues claquer les chalutiers et les navires, puis le vent qui siffle délicatement à ton oreille. Tu partis te poser sur un banc, face à la mer. Un classique romantique relatant ta triste vie sentimentale. Mais qu'importe, une vie de femme solitaire avec ses pokémons, quoi de mieux ?

Mais tu avais besoin de monde, d'une famille, de gens que tu pouvais chérir. Tu étais une femme comme ça.

Une fois les mets distribués aux monstres, tu sortis tes sandwichs et regardas avec mélancolie le ciel orangé.

« Ah, Marilyn. J'espère que tu n'es pas seule et que quelqu'un prend soin de toi. »

_________________
Not my fault.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}   Jeu 23 Fév - 2:26

-Teigne ? Teigne ! Reviens là... Je... Je suis désolée...

    Serrant le poing, la jeune fille se mordit la lèvre pour s'empêcher de grogner et crier une fois encore. Elle avait encor e disputé son Capumain, et pour pas grand chose. Elle en avait assez qu'il ne comprenne pas, qu'il ne comprenne pas que si il ne lui obéissait pas, que si il faisait tout ce qu'il voulait il finirait par se mettre en danger. Mais... Elle se répétait qu'elle y était sans doutes allée un peu trop fort, cette fois. Elle l'avait juste disputé... Mais elle n'était pas de bonne humeur. Comme à chaque fois. C'était un peu de la faute des deux, au fond. Aucun n'arrivait à comprendre l'autre comme l'autre le souhaitait. Teigne ne réalisait pas que sa dresseuse ne supportait pas ses blagues tout simplement parce qu'elle n'allait pas bien. Mais Lyra ne comprenait tout simplement pas que Teigne... il souhaitait juste lui redonner le sourire.
          C'était au cours d'une balade, alors que la Givrali avait fini par accepter de sortir en compagnie de ses Pokémons. Ils avaient emprunté la direction de la forêt, l'un des seuls endroits dans lesquels la brune se sentait calme, apaisée. Un des rares endroits où elle aimait aller sans qu'on ne l'y force. Mais Teigne n'avait cessé de faire l'imbécile, ce qui avait fortement énervé sa dresseuse. Tout simplement parce qu'elle n'était pas bien, à ce moment là. Mais elle n'avait pas cherché à comprendre, et elle s'était laissée avoir par ses émotions. Maintenant, elle regrettait. Parce qu'elle avait peur qu'il lui arrive quelque chose. Parce qu'elle craignait que par sa maladresse et son défaut d'être inattentif, Teigne ne se mette en danger. Elle aurait dû se contrôler. Elle aurait dû réfléchir. On pouvait dire que cela avait été plus fort qu'elle. Elle n'avait pas fais attention. Mais au fond, elle était vraiment une piètre dresseuse. Même pas capable de s'occuper correctement de ses Pokémons. Elle craignait tellement de choses, pour son équipe... Si elle se comportait de cette manière, ce qu'elle redoutait finirait sans doutes par arriver. Son Capumain n'en faisait qu'à sa tête, tout simplement parce qu'elle a été incapable de le comprendre.

     La brise annonçant la fin de l'après-midi vint caresser doucement le visage de la brune, arrêtée au beau milieu d'un sentier. Scrutant le paysage composé d'un bon nombre d'arbres, elle poussa un soupir désespéré, angoissé à propos de son Pokémon. Mysti, Mousse et Mist se tenaient derrière elle, à ses côtés. Le Grenousse avait posé sa patte sur la jambe de sa dresseuse pour montrer qu'il la soutenait, coûte que coûte. Mysti observait Lyra avec un air désolé, ne sachant que faire pour aider sa dresseuse. Et Mist, quand à lui, il restait près d'elle, tentant de flairer la trace du petit Capumain. L'Absol, le Grenousse et la Mistigrix étaient les trois Pokémons de l'équipe qui se trouvaient être les plus proches de leur dresseuse. Le Pokémon désastre lui ressemblait, sur énormément de points. Ils s'entendaient très bien, et il s'agissait du Pokémon qui l'écoutait le mieux, sans compter sa starter, ainsi que Mousse. Mist était très attaché à Lyra, et il voulait la protéger au mieux. Tout comme les deux autres. Mais en plus de sa dresseuse, ces deux là prenaient également soin des autres membres de l'équipe. En particulier Mousse. Il avait cet instinct incroyablement protecteur que Lyra jugeait être sa plus grande qualité, en plus d'un bon nombre d'autres. Et Mysti... même si elle ne le montrait pas vraiment, elle tenait beaucoup à sa dresseuse et se faisait toujours énormément de soucis pour elle. Elle détestait la voir aller mal, détestait la contrarier. Mais elle avait senti dans son énervement après Teigne que celui-ci était beaucoup trop grand pour être volontaire. Elle avait bien compris que la jeune fille n'endurait pas une joyeuse période. Pourtant, elle avait peur d'agrandir un peu plus sa peine, si elle tentait de l'aider. Elle s'était toujours comportée un peu comme Teigne lorsqu'elle avait été une petite Psystigri, simplement à ce moment là... les sentiments de sa dresseuse n'étaient pas aussi bouleversés.
          Le crépuscule. Les yeux rivés vers le ciel, la brune savait que cette période de la journée qu'elle trouvait la plus apaisante n'allait pas tarder à teindre le ciel de ses couleurs orangés qu'elle trouvait si belles. Bon sang. Elle n'en serait jamais arrivée là si elle était parvenue à garder le contrôle d'elle-même. Si elle n'avait pas disputé Teigne de cette façon. Etait-il réellement en colère après sa dresseuse? Ou avait-il seulement eu peur? Elle n'en savait rien. Mais elle ne voulait pas se retrouver en conflit avec son Pokémon. C'était bien la dernière des choses qu'elle désirait. Elle devait le retrouver, pour lui prouver qu'elle tenait à lui et qu'elle n'avait jamais voulu qu'il la fuie de la sorte. Au fond, est-ce qu'elle souhaitait vraiment qu'il lui obéisse parce qu'elle le voulait? Ou... Seulement parce que l'inverse lui prouvait une fois de plus qu'elle était une dresseuse pathétique, mauvaise et irresponsable...? Le regard de Lyra était désespéré. Est-ce qu'elle allait seulement réussir à le retrouver? Est-ce qu'il allait bien? Quelque chose lui était-il arrivé? Non... Non, Lyra, arrête de penser au pire. Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'imaginer les pires des choses. Elle était pitoyable. Si renfermée, si mauvaise, si insensée... que maintenant même son propre Pokémon la fuyait.

-Teigne ! Appela t-elle, une dernière fois.

    Elle sentait la rage monter en elle. Une rage destinée uniquement à elle-même. Elle reprit sa route, traînant des pieds, les poings serrés, le regard vide. Le visage toujours autant désespéré. En étant tout à fait honnête, elle était prête à passer sa nuit ici si cela lui permettait de retrouver son Pokémon. Mysti suivait doucement la jeune fille, tête baissée, réfléchissant à quelque chose qui pourrait lui changer les idées. Mist cherchait désespérément la trace du petit singe rouge, tandis que Mousse bondissait dans des sens aléatoires, prenant soin de fouiller chaque buisson, chaque coin et recoin d'où il se trouvait à la recherche du Pokémon. ...c'était de la faute de Lyra, si Teigne s'était perdu.

-Capu?

    Un bruit. La brune sursauta, de même que ses trois autres Pokémons. Sous le coup de la crainte, elle avait rappelé Mist et Mysti dans leurs Pokéballs, oubliant Mousse par inadvertance. Mais des bourdonnements ne tardèrent pas à accompagner cette petite voix, et l'adolescente se mit à trembler. Ne dites pas que... que c'était réellement ce qu'elle croyait? Non, elle devait sûrement se faire des films, c'était sûrement son imagination, ou la panique qui la faisait halluciner... Mais en même temps que la silhouette du Capumain flamboyant qui surgissait d'entre les fourrés, était apparu non loin un Dardargnant... Et il paraissait furieux. Sauf que le Capumain semblait n'avoir rien remarqué. Figée, Lyra fut incapable de prononcer le moindre mot. Parce qu'il s'agissait d'un des Insectes qu'elle redoutait le plus. Rien que leur simple vue la tétanisait. Elle n'arrivait pas à se remettre de ce choc qu'elle avait vécu durant son enfance, elle n'arrivait pas à se débarrasser de ce traumatisme qui lui avait bien fait croire que c'était la fin. Et désormais qu'elle s'était souvenue de l'origine de sa peur... Elle craignait encore bien plus les Pokémons Insecte.
         Mais c'est au moment où le Dardargnant s'apprêtait à attaquer Teigne que celui-ci le remarqua. Et c'est à ce moment également que le véritable instinct protecteur de Mousse ressurgit. Héroïquement, la Grenouille bleue vint s'interposer entre le petit singe et le Dardargnant, parant l'attaque de ce dernier avec un Vibraqua néanmoins assez puissant. Peut-être pas assez cependant pour toucher l'adversaire après avoir repoussé son attaque. La brune, suite à cet acte, reprenait doucement ses esprits. Elle n'en revenait pas. Alors la Grenouille bleue s'était dressée entre Teigne et Dardargnant, simplement pour protéger le singe, sans craindre pour sa propre sécurité? L'adolescente n'avait pas fini d'être étonnée de Mousse. Toujours paniquée, mais néanmoins un peu plus confiante, elle lui demanda d'exécuter une Vive-Attaque, sans laisser le temps à l'adversaire d'attaquer et justement, pour ne pas le lui permettre. Mais Teigne restait non loin derrière Mousse, comme émerveillé par le combat qui se déroulait entre les deux Pokémons. La brune était presque persuadée qu'elle pouvait le laisser gérer le combat tout seul. Sans réellement réfléchir, elle se précipita vers le Capumain, les bras ouverts pour le récupérer... Quand une attaque Dard-Nuée vint frapper le sol entre la dresseuse et le petit singe. L'adolescente fut si surprise qu'elle en tomba à la renverse, ne s'y étant visiblement pas attendue. Quand au Capumain... il la fixait, terrifié par ce qui venait de lui arriver, et inquiet pour elle. Mais il n'osa pas bouger. Sauf que le Grenousse commençait à se sentir ignorer. Et... Il n'avait pas dit son dernier mot.  A l'aide d'une Vive-Attaque il se précipita dans le dos de la guêpe géante, et, sur le faible ordre de sa dresseuse lui envoya une attaque écume, suivie de la tentative d'une attaque léchouille. Qui, même si elle eut au moins l'efficacité de lui infliger quelques dégâts, n'eut pas grand succès puisque la paralysie n'opéra pas. Mais la grenouille n'avait pas l'intention de se laisser faire plus longtemps. Elle se releva de l'attaque Double-Dard du Dardargnan, ripostant d'une attaque Vibraqua. De peu, il esquiva l'attaque Dard-Nuée, tentant de répliquer d'une attaque Chant-Canon, pour cette fois.

    Aucun des Pokémons ne semblait vouloir abandonner le combat. Mousse se battait comme pour défendre sa propre équipe, il s'en sortait plutôt bien. Même si... il commençait à fatiguer. Non loin de lui, Lyra, qui avait été tétanisée à nouveau, avait attendu de se calmer. Se redressant, elle avança doucement vers Teigne. Elle tendait la main vers lui, un regard suppliant, alors qu'il la fixait comme si il ne la comprenait pas. Elle avait tellement peur qu'il lui en veuille... Elle se sentait tellement coupable. Le Pokémon lui bondit alors dans les bras, se blottissant contre elle. Elle ne put s'empêcher de se figer, caressant la tête de son Pokémon d'un geste rassurant. Elle ferma les yeux, un triste sourire teintant son visage. Alors il ne lui en voulait pas. Elle était soulagée. Soulagée qu'il aille bien, soulagé qu'il ne soit pas en colère face à elle. Mais il avait peur. Elle pouvait le sentir. Mais cette fois, ce fut son imprudence qui manqua bien de la blesser. Parce que... Le Dardargnan était parvenu à contourner l'attaque de Mousse.
         La Grenouille avait été distraite, l'espace d'un instant, et le Dardargnan avait pu se précipiter dans la direction de Teigne et de sa dresseuse. Et il était prêt à attaquer. Ce ne fut que lorsqu'elle rouvrit les yeux... qu'elle réalisa qu'elle n'avait plus le temps d'éviter l'attaque. Alors il... Il lui faudrait en encaisser une? Une nouvelle fois? ...Elle en avait assez. Qu'est-ce qu'elle avait à être aussi pathétique?!

    ….Rien de ce qu'elle cru ne se réalisa. Au moment où elle aurait dû ressentir l'impact, au moment où elle aurait dû subir le choc, la petite Grenouille bleue avait héroïquement attaqué l'adversaire pour le repousser, même si cela n'avait pas stoppé l'attaque. Et à ce même moment, il s'était précipité sur sa dresseuse, afin de la couvrir, afin de l'empêcher de subir ne serait-ce que le moindre coup. Il l'avait protégée, comme il avait toujours protégé l'équipe de sa dresseuse. Elle se sentit doucement tomber à la renverse, alors que l'attaque l'avait frôlée et que Mousse l'avait reçue à sa place. La brune n'en revenait pas. Elle était figée. Paralysée. Tout comme son Capumain. Elle n'avait pas compris ce qu'il se passait. Mais elle avait peur. Mousse se tenait à côté d'elle, bien amoché par l'attaque. Il était fatigué de se battre. Mais il ne voulait pas abandonner. Il semblait tellement déterminé à protéger son équipe... Tellement déterminé à montrer à sa dresseuse qu'il en était capable. Une lueur blanche l'entoura alors, et, stupéfaite, la brune le fixait alors qu'elle le voyait lentement grandir. ...il évoluait. Le frêle petit Grenousse qu'il avait été avait laissé la place à un Croâporal sans doute plus puissant et plus robuste. Il bondit alors dans la direction du Dardargnan, qui semblait être perdu suite à cette évolution soudaine. L'approchant d'une Vive-Attaque, il exécuta l'attaque Vibraqua demandé par sa dresseuse avec une lueur d'espoir. Et la Guêpe Géante recula. Elle ne cessa de reculer, jusqu'à totalement disparaître au cœur de la forêt.
         Elle était aussi tremblante que son Capumain. Tombant à genoux alors qu'elle venait à peine de se relever, Lyra serra aussi fort qu'elle le put son Pokémon, alors que Mousse les rejoignait. Il posa sa patte sur l'épaule de sa dresseuse, lui offrant un sourire que cette dernière lui rendit.

-C'est super, Mousse... Tu as été génial. Regarde toi, tu es vraiment magnifique comme ça !

    L'air fier, le Croâporal posa a son tour sa patte sur la tête du Capumain. ...Et la brune sentit les larmes monter. Alors que son Pokémon la fixait, elle se mordit les lèvres pour ne pas fondre en sanglots.

-Teigne je... je suis désolée, j'aurais du faire attention, je n'aurais pas du m'énerver comme ça je... je te demande pardon...

    Il la dévisageait, l'air de ressentir sa tristesse et en même temps... il semblait se demander pourquoi elle était dans un tel état. Les vêtements de l'adolescente avaient légèrement pris la poussière à cause de sa chute brutale, et son visage était couvert de quelques égratignures. Elle avait également eu le malheur de se retrouver la jambe contre une brindille de bois, et suite à un mauvais mouvement son collant s'était retrouvé déchiré, et une petite blessure barrait désormais sa jambe. Elle était dans un état lamentable... Aussi lamentable qu'elle. Avec un grand sourire, le Capumain s'amusa alors à lui tirer les joues alors qu'elle s'essuyait les yeux. Elle avait tellement eu peur, et pourtant... il ne lui en voulait pas? Elle ne comprenait pas. Et en même temps... Ca lui était bien égal. Elle avait retrouvé son Pokémon. Et elle était énormément reconnaissante envers Mousse, pour l'avoir protégée de la sorte.

***


    La nuit était capricieuse, en ces temps-ci. De manière à se changer les idées, l'adolescente avait décidé de se rendre en ville, qui se faisait de plus en plus déserte à mesure que la journée défilait. Le port était le seul endroit de la ville qu'elle aimait réellement pour le calme qu'elle lui trouvait, et le vent qui apportait l'odeur du sel marin qu'elle appréciait tout particulièrement. Comme elle l'avait prédit, il n'y avait pas grand monde. Elle tenait Mysti dans ses bras, Teigne ayant insisté pour se percher comme à son habitude sur la tête de Lyra. Elle s'était jurée de ne plus réagir de la sorte, désormais. Elle ne voulait pas qu'une telle chose... Voire même pire, ne se reproduise. En bon garde du corps qu'il était, Mousse marchait aux côtés de l'adolescente, semblant tout fier de sa nouvelle forme. Néanmoins, la crainte était toujours lisible sur le visage rougi de l'adolescente. Elle avait un peu de mal à s'en remettre. Sa coquille fendillée faisait de Lyra une jeune fille confuse, perdue, dont la personnalité qu'elle s'était forgée s'emmêlait avec sa personnalité véritable, celle d'une Lyra plus douce et plus sensible. Et le résultat de cela l'avait transformée en une Lyra rongée par un chagrin qu'elle ne comprenait pas. Un chagrin qu'elle faisait de son mieux pour bannir de son cœur. Un chagrin... contre lequel elle ne savait pas lutter.
    Quelqu'un. Elle avait besoin de parler à quelqu'un. Pas forcément de lui confier ses sentiments, de lui dire ce qu'elle avait sur le cœur... Elle voulait juste parler. Étonnant, de la part de cette jeune fille qui justement, ne savait pas aller parler, d'elle-même, à quelqu'un. Mais le port était presque désert, à cette période de l'après-midi. Quelle heure était-il? Dix-sept heures? Ou peut-être Dix-huit? Elle ne savait pas. Et à vrai dire, elle n'avait pas le cœur à vérifier son Ipok. Elle jeta un œil à sa jambe. Elle avait rapidement désinfecté la blessure grâce à de l'eau, mais elle avait oublié ses affaires dans sa chambre, sans doutes par inattention. Et, parce qu'elle n'avait pas souhaité rentrer, elle s'était contentée de poursuivre son chemin, sans s'en soucier plus. Au final, le sang avait cessé de couler et bien que son collant en soit légèrement tâché, la blessure n'avait rien de profond. Son visage était sale, comme plein de poussière, de même que ses vêtements. Si seulement elle avait été d'humeur. Mais à ce moment là, elle s'en fichait. Cela lui était complètement égal, de paraître propre ou non. Elle avait besoin de se changer les idées, et peu importe qu'elle soit en sale état.

    ...Quelqu'un. Alors qu'elle longeait le port, les yeux dans le vague, rivés sur la mer colorée des lueurs orangées du crépuscule, elle avait aperçut non loin d'elle une jeune femme, assise sur un banc.... seule. Elle avait l'air attristée, et cela, l'adolescente l'avait perçut. Elle tenait toujours Mysti dans ses bras, Teigne perché sur son crâne, et Mousse veillant sur elle, à ses côtés. La jeune femme aussi, était accompagnée de Pokémon. Peut-être que... qu'il s'agissait d'une personne à qui Lyra pourrait aller se confier? Qui sait. Discrètement, l'adolescente la fixait, hésitante. Peut-être que cela lui ferait du bien, d'aller parler à quelqu'un. Mais Teigne la tira de son hésitation, puisque, à la vue des Sandwichs de cette habitante, il se précipita dans sa direction avant de s'arrêter face aux Pokémons. Gênée, mais néanmoins profitant que la jeune femme ne l'avait pas remarquée, elle s'avança doucement jusqu'au banc. Mince, pourquoi avait-il fallu que Teigne... Non. Peut-être qu’il avait senti ce qui la tracassait. ...ou peut-être avait-il tout simplement envie de nourriture. Rougissant, la brune déposa Mysti au sol et vint prendre place à l'extrémité du banc sur lequel était assise la jeune femme. Elle posa ses poings serrés sur ses genoux, fixant nerveusement ses pieds. Le silence n'allait pas pouvoir durer comme ça... Tôt ou tard, l'une devrait évidemment prendre la parole. Ou peut-être que Lyra se faisait des films, et que la jeune femme ne l'avait tout simplement pas remarquée.

-Je, euh... commença t-elle.

    Bravo, Lyra, si tu n'articules pas et que tu emmêles tes mots, elle va bien te comprendre ! Tu ne veux pas qu'elle devine ce que tu veux lui dire, non plus? Alors qu'elle avait levé son regard discrètement sur la jeune femme, elle avait eu tôt fait de baisser la tête lorsqu'elle buta sur ses paroles. L'oeil amusé de son Croâporal la fixait, non loin des deux.

-Excuse-moi, je... Commença t-elle, toujours autant gênée.

    Ah, tu vois que tu peux le faire ! Continue, maintenant. L'adolescente se pinça les lèvres.

-Tout va bien ?

    … Qu'est-ce qui t'es passé par la tête, tu avais besoin de dire ça? Tu vas te rattraper comment, maintenant?

-Euh, pardon ! Je... je voulais pas dire ça, aha.

    Bon, crache le morceau, tu commences à devenir de plus en plus ridicule. Inspire a fond, et surtout, calme-toi. Cela ne sers à rien de paniquer. Et puis, elle n'a pas l'air méchante.

-C-Ca ne te dérange pas que je m'assoie sur ce banc?

    Lyra avait parlé trop vite pour que la jeune femme aie le temps de parler. Et si, durant ces cours instants de silence elle avait tenté de parler, la nervosité et la rapidité des propos de Lyra ne lui avaient pas permis cela. L'adolescente avait passé une main à l'arrière de son crâne, à moitié tournée vers l'habitante. Elle fixait d'un œil ses pieds, de l'autre, la jeune femme. En beau boulet qu'elle était, Lyra espérait qu'elle ne la rejette pas. Elle avait vraiment... Elle avait vraiment besoin de parler avec quelqu'un.


HRP :
 

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh • Bonville
Âge : 26 y.o
Niveau : 1
Jetons : 100
Points d'Expériences : 17

MessageSujet: Re: La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}   Dim 26 Fév - 17:07



Tu mâchas avec mollesse ton sandwich aux concombres, perdue dans tes pensées. Tu regardais sans réellement l'admirer cette boule de feu immense qui s'évanouit dans la mer. Et si tu prenais le large ? Que tu partais très loin, que tu revenais à Johto pour te faire pardonner à ta belle qui te manque temps. Putain. Tu n'arrivais pas à songer à autre chose. Tes soirées étaient mélancoliques. La solitude te pesait. Tu pensais que tu pouvais vivre seule, et encore, avec tes compagnons tu ne l'étais pas. Mais toi, tu avais besoin de chaleur humaine. Tu soufflas, une fois ton morceau déglutit.

Lisette, assise à tes côtés commença à râler. Qu'avait-elle encore ? La lapine souhaitait encore des gâteries ? Tu te réveillas, regardant Anne qui avait la tête tournée. Frank lui, était parti plus loin. C'était un solitaire lui. Il t'irritait toujours un peu avec sa facette pseudo-mystérieuse et toujours tristounet. Un pokémon triste, cela te suffisais mais pas deux ! Surtout qu'il n'y avait aucune raison. Même si tu n'avais jamais connu et que tu ne t'étais jamais intéressée à lui. Tu l'ignoras.

« Tout va bien ? », ces quelques mots sifflent à ton oreille.

Tes yeux bruns se tournèrent dans la même direction d'Anne et Lisette. Cette dernière s'était permit de se mettre sur tes genoux, bousculant ton en-cas. Mais ton attention était sur tout autre chose : une gamine. Une adolescente en panique qui tenta de t'interpeller, tant bien que mal. Tu ne savais pas trop ce qui se passait ou ce qu'elle disait. Tu la regardas avec de grands yeux ronds, attendant finalement ce qu'elle souhaitait. La petite cherchait tant bien que mal ses mots, se reprenant tant qu'elle pouvait jusqu'à finalement, oser.

« Ç-Ça ne te dérange pas que je m'assoie sur ce banc ? »

Un bref silence s'en fut suit, jusqu'à ce que ce qu'à ta réponse. Un éclat de rire apaisait l'atmosphère. Tu avais un tel sourire, une telle chaleur que même toi tu étais à l'aise. Tu trouvais cette demoiselle adorable. Les filles timides, ce n'était pas trop ton truc, surtout aussi jeune mais tu te l'avouais : l'inconnue était très mignonne. Une toute petite taille, des prunelles comme du quartz fumé, de longues cheveux bleus nuits tombant en bas du dos et une peau de cire. Une gamine aux airs fragiles que tu voudrais pouponner toute la nuit. La voilà, la personne que tu cherchais pour oublier ta solitude.

« Non bien sûr que non ça ne me dérange pas ! Le banc n'est pas à moi. » lui répondis-tu d'une voix enjouée.

Comme à chacune de tes rencontres, et spécialement avec les personnes timides, tu voulais la mettre à l'aise. Lui parler, faire connaissance, même si cela paraissait incongrue. Tu étais comme cela, après tout. C'était grâce à ces interactions que ton isolement intérieur n'était  plus qu'un lointain souvenir.

Tu mettais Lisette par terre et tu calas entre elle et toi ta nourriture. Il restait là deux derniers sandwichs ainsi qu'un paquet de chips. Tu coupas de tes doigts d'ouvrière casse-croûte aux concombres et à la crème en deux. Tu fixas la jeune fille avec un large sourire rempli de bienveillance. Qu'est-ce qu'elle avait l'air gêné ! Elle te faisais presque de la peine. Tu lui tendis l'autre moitié.

« Tu as faim ? C'est pour toi. J'ai très envie de partager mon repas avec quelqu'un donc s'il te plaît, accepte-le. »

Tu attendis qu'elle le prenne avant de croquer un bout du tien. Tu espérais qu'elle eut aimer. Tu continuas à parler, imposant ton ardeur maternelle.

« Je m'appelle Annabelle. C'est un plaisir de te rencontrer Miss, j'avais besoin de compagnie. »

Tu observas toutes ses bestioles. Ils avaient l'air de tous avoir leur petit caractère. La demoiselle devait être étudiante dans cette fameuse Académie. Tu te demandais comment cela se passait, les cours. Tu n'avais jamais été à l'école des Pokémons, tu connaissais trop peu de chose là-dessus. Tu regrettais que ta mère ne t'y avait jamais amené.

« Tu fais partie de cette Académie ? Tu as l'air assez jeune. Quel âge tu as ? »

_________________
Not my fault.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}   Dim 19 Mar - 21:25




    Les yeux rivés sur l'océan, l'adolescente avait baissé la tête, le regard vague. La jeune femme n'avait pas l'air d'avoir remarqué que les vêtements de Lyra était salis et qu'elle s'était blessée. C'était une bonne chose en un sens. Au moins, cela prouvait qu'elle passait plutôt inaperçu. Le Capumain, qui était parti faire le tour des lieux, vint se jeter dans les bras de sa dresseuse en lui adressant un grand sourire. Elle eut un petit rire nerveux alors qu'elle sursautait, légèrement surprise. A la place où elle était, elle se tortillait légèrement, gênée et mal à l'aise. Ce n'était pas dans ses habitudes d'adresser la parole aux personnes qu'elle ne connaissait pas. En général, elle demeurait silencieuse et il s'agissait toujours des autres qui venaient lui parler. Mais là... C'était différent. Elle n'était pas bien et elle avait besoin de compagnie, elle avait besoin de parler avec quelqu'un quel qu'il soit et peu importe qu'elle le connaisse ou non. Cette jeune femme avait l'air d'être très gentille et ce n'était pas le genre de personne dont Lyra devait avoir peur. Son Capumain lui tira les joues en tirant la langue comme pour lui faire signe de se détendre tandis que Mysti la fixait avec un air étrangement doux et calme. Ce qu'elle n'avait pas l'habitude d'observer chez sa starter qui d'ordinaire était plutôt hautaine et réservée.
         En éternelle distraite qu'elle était, la brune remarqua au tout dernier moment l'offre de la jeune femme. Elle fut hésitante quand à accepter, ce n'est pas qu'elle n'en voulait pas bien au contraire, c'était juste que... qu'elle n'avait pas très fin. Il fallait dire que toutes ces péripéties qui avaient eu lieu plus tôt avaient coupé l'appétit de la brune qui se sentait bien plus mal encore qu'avant. Clairement, elle était très confuse dans ses pensées. Mais le silence qui s'était installé pendant l'instant de réflexion de la brune, elle commençait à le trouver pesant. Alors elle prit doucement le petit morceau dans ses mains avant de murmurer un petit « merci » à peine audible. C'était gentil de la part de la jeune femme de partager son repas avec Lyra, mais la brune continuait de croire qu'elle ne méritait pas tant d'attention et de gentillesse de la part des autres. Et puis elle ne connaissait pas la jeune femme. Mais ce qui était sûr c'est qu'elle pouvait lui faire confiance et que ça ne servait à rien de paniquer autant.  Alors... Il était là le problème. Pourquoi est-ce qu'elle paniquait autant si elle-même trouvait que ça ne servait à rien ?

-Je m'appelle Annabelle. C'est un plaisir de te rencontrer Miss, j'avais besoin de compagnie.

    Lyra eut un triste sourire. Ainsi donc elle n'était pas la seule qui avait besoin d'avoir de la compagnie. Teigne grimpa sur la tête de la brune en jouant avec ses cheveux tandis qu'elle était trop perdue dans ses pensées pour y prêter attention.

-Et bien euh... d-de même enchantée Annabelle, je m'appelle L-Lyra.

    Elle finit de lentement manger son morceau, alors qu'avec un air mélancolique, elle relevait la tête pour observer le ciel. Elle se sentait ridicule dans un état pareil, et gêné comme elle était. Et elle ne savait même plus si sa blessure saignait toujours, ou si au contraire cela avait cessé. Mais peu importe. Elle était heureuse d'avoir trouvé enfin de la compagnie, et peut-être quelqu'un à qui elle pourrait parler, et pourtant elle ne pouvait pas s'empêcher de se sentir attristée. A cause de ce qui s'était passé avant ? Pourtant, désormais Teigne allait bien, il n'avait rien et Lyra n'avait pas à s'en faire pour lui. Sauf qu'elle culpabilisait toujours pour ce qui s'était passé. C'était de sa faute si son Pokémon avait été en danger, n'est-ce pas. De sa faute, oui. Elle ne voulait plus voir ses Pokémons se retrouver dans une situation pareil. Lorsque Teigne vint se blottir dans ses bras alors que l'adolescente avait terminé de manger silencieusement, elle le serra contre elle tête baissée, et caressa doucement la tête du petit singe d'un geste rassurant. De nouveau, elle confronta son regard à l'océan dont les vagues commençaient à s'agiter. Les lueurs du crépuscule donnaient à l'eau cette teinte orangée que la brune appréciait tant.

    Elle pourrait rester des heures à contempler un crépuscule naissant qu'elle ne s'en lasserait jamais.
         
         Aux paroles d'Annabelle elle releva doucement la tête. Cette Académie ? Elle devait sûrement parler de la Pokemon Community. Ce qui parraissait le plus évident, puisqu'il n'y en avait aucune autre sur Lansat. Lyra était à la Pokémon Community depuis maintenant plus d'un an. Elle se souvenait qu'elle était venue ici sans avoir de réel but. Elle était passée par l'archéologie pour finalement devenir spécialiste Type. Mais... A croire que cette spécialité ne lui plaisait plus. Et il y avait de nombreuses raisons à cela. Néanmoins Lyra ne regrettait pas d'être venue à la Pokémon Community. Pas le moins du monde. Et Annabelle lui demandait son âge. Les gens avaient souvent tendance à croire qu'elle était plus jeune, étant donnée l'apparence qu'elle avait. La brune releva légèrement la tête, sans pourtant regarder la jeune femme. Elle gardait toujours ce même triste sourire sur son visage, tandis que ses sourcils étaient faiblement arqués vers le bas. Teigne poussa un petit couinement triste et Lyra se contenta de mollement lui tirer la joue. Il fit de même et se blottit de nouveau contre sa dresseuse, alors que cette dernière soupirait longuement.

-J'ai 16 ans. Ça va faire plus d'un an maintenant que je suis à la Pokemon Community. J'aime vraiment cette académie tu sais. Je ne regrette pas d'y être entrée. Même si je suis venue sans réel but précis.

   C'est vrai que quand elle est venue, elle n'avait pas de but, Lyra. Elle était venue sans avoir de rêves, sans savoir ce qu'elle voulait faire. Elle voulait juste tenir cette promesse qu'elle avait faite à May, cette promesse qu'elle avait faite à sa mère. Seulement... Cela faisait depuis longtemps qu'elle ne l'avait pas tenue, cette promesse.
La mélancolie du soir et l'angoisse de la nuit | Avec Annabelle M. Foston

©BBDragon

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}   

Revenir en haut Aller en bas
La mélancolie du soir & l'angoisse de la nuit • {PV;Lyra Scarlet}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village Portuaire :: Autres Lieux Importants :: Ports-