Partagez | .
[Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Lun 27 Fév - 23:45




Jeu, traque, et match
Alban Abernaty & Calua R. Kana

Ah, Jackie… Quelle joie, que de retrouver encore une fois Jackie. Comme s’il ne la voyait pas déjà assez comme ça dans la semaine. Entre les cours, les missions et les séances particulières à entendre le doux son de sa voix tandis qu’elle vous beuglait de mieux récurer ses innombrables paires de rangers « collector ». Oh, heure bénie. Jackie… Quoi de mieux après son déjeuner que de passer quatre, cinq, six voire sept heures en sa douce compagnie ? De quoi vous faire digérer avec douceur et efficacité… dans le cas où vous arriveriez à conserver vos aliments récemment ingérés dans les endroits dédiés, évidemment. Indice : l’œsophage dans ce sens-là, ce n’est pas la bonne direction. Ah…

Dans le regard de ses jeunes camarades, Alban pouvait y lire le même genre de résignation désabusée. Avec un soupçon de déception quant au fait d’avoir à passer quatre heures avec Jackie, au lieu de cette charmante Mademoiselle Hortense. Mais bon. Ils étaient tous là en pleine connaissance de cause. Enfin… Tous sauf les trois abrutis en fond de peloton qui n’écoutaient jamais et qui se retrouvaient à devoir assister à ce cours spé sans avoir au préalable fait le deuil de Mademoiselle Hortense - et leur propre deuil, au passage -. Alban hocha la tête, exaspéré. Depuis le temps, n’avaient-ils pas appris à lire un emploi du temps ou une feuille d’inscription ? On n’assistait JAMAIS à un cours de Pokéathlétisme sans avoir au préalable vérifié qui serait l’enseignant du jour. JAMAIS. A présent, il était bien mal vu de sangloter silencieusement comme ils le faisaient, s’épaulant l’un et l’autre, cherchant du soutien auprès de ceux qui, comme eux, avaient fait la malheureuse confusion. Alban leva les yeux au ciel. Trois abrutis inconscients, c’était déjà bien plus qu’il ne l’aurait pensé. Il ne devait pas y en avoir un quatrième, si ?

Perdu dans sa contemplation de ce triste spectacle, Alban entendit avec un peu trop de retard l’appel symphonique du Général Jackie. Ses réflexes le firent se mettre en garde à vous, mais avec une petite fraction de seconde de décallage par rapport aux autres. Pas moyen de passer inaperçu dans ces cas-là. Avec rapidité, Godzilla lui donna un coup de nageoire façon bitch slap, et il serra les dents en rajustant sa posture. Ok. L’humiliation dès les premières secondes de cours, check. Il fut néanmoins loin d’être le seul à recevoir le châtiment de Godzilla, d’autres bruits de claques s’étant fait entendre un peu partout dans les rangs. Trop concentré pour essayer de voir ce qui se passait autour de lui, Alban tint sa pose, main fièrement dressée contre sa tempe, regard dans le lointain.

Devant lui, Jackie commençait déjà à faire les cents pas en faisant claquer ses rangers dans une parade d’intimidation qui, ma foi, était fort réussie. Elle les regarda tous un par un avec la hargne qui l’habitait constamment, puis vint se positionner devant son audience en croisant les bras. De sa voix suave, elle leur dicta ensuite son habituel discours d’introduction. Discours durant lequel Alban entendit quelques sanglots étouffés, loin derrière lui. Evidemment… Pour les non-initiés - bonjour les nouveaux semestres -, Jackie devait certainement faire office de douche froide en plein hiver. Lui aussi avait eu cette sensation, lors de ses premiers cours avec elle. Mais après plus d’un an passé à trimer sous ses doux chants quotidiens, Alban avait appris à s’endurcir.

Laissant de côté ses doux souvenirs nostalgiques, Alban cligna des yeux plusieurs fois lorsqu’il vit que Jackie agitait des petits drapeaux rouges et jaunes devant eux, façon corrida. Elle leur expliqua ensuite l’exercice du jour, à savoir - si on faisait le tri dans son flot de paroles militaires -, une chasse au drapeau sur la plage… sur un terrain que - il ne fallait pas être un génie pour l’avoir compris -, le Général avait réaménagé à son « goût ». Alban déglutit, ses souvenirs d’un certain jeu de Voleur, Traître et Policier organisé par son propre référent lui hurlant de se méfier de l’apparente simplicité de cet exercice. Simplicité qu’un malheureux se permit de soulever, d’ailleurs.

D’un air interdit, le Voltali prononça une prière silencieuse pour ce pauvre gars au courage exemplaire - mais à la stupidité qui l’était tout autant - qui subissait à présent le courroux du Général Jackie. Encore que, une série de cinquante pompes, ce n’était pas le pire dont elle était capable. Tandis donc que l’élève s’époumonait sur son exercice, Jackie poursuivit ses explications, désignant d’un air dramatique le terrain de désolation derrière elle. Ils allaient s’affronter en un contre un ou en deux contre deux. Le but, très simple, serait de cacher son drapeau et de s’emparer du drapeau des adversaires avant qu’ils ne s’emparent du vôtre. Clair, précis, concis. Alban hocha la tête avec détermination. Pour une fois, il était sur un sujet qu’il connaissait plutôt bien. Les histoires de traque et de stratégie, c’était clairement son truc. Depuis les Hunger Games, le Loup Garou, et sa partie de Paintball dans Lansat, on pouvait dire qu’il avait l’habitude. Se retenant d’esquisser un sourire - qui aurait forcément énervé la référente Pyroli -, Alban commença à observer le terrain. Du sable… Ce n’était clairement pas le meilleur endroit pour une opération camouflage, mais la difficulté de l’exercice allait lui permettre de se dépasser. Par contre, il émettait un peu plus de réserves quant à sa capacité à courir longtemps sur pareil terrain. Le sable, ça fatiguait rapidement les mollets… Il allait devoir se montrer intelligent et être avare en déplacements, s’il voulait se montrer le plus efficace possible. Hm…

Laissant de côté ses réflexions alambiquées lorsque Jackie beugla les premières compositions de binômes ou quatuor, Alban sentit un petit coude contre sa hanche. Se retournant sur sa droite, il vit qu’on lui tendait une feuille avec la liste des groupes inscrits. Super. Avec ça, il allait pouvoir repérer directement avec qui il serait, et commencer à réfléchir. Remerciant brièvement l’élève qui lui avait passé la feuille, il chercha son propre nom. Il se trouva en équipe avec une certaine Calua R. Kana, et contre deux élèves qu’il ne connaissait pas. Une Givrali et un Noctali, tous deux en spécialité Pokéathlètes. Bon eh bien, il allait faire sa stratégie sur le tas, hein ?

L’important dans les premières minutes, c’était surtout de trouver cette fameuse Calua et d’aller lui parler un peu avant que ce ne soit leur tour de faire cette chasse au drapeau. Plus il en apprendrait sur elle et ses Pokémon avant l’exercice, et plus il pourrait se montrer efficace. Repérant donc son dortoir - Pyroli -, il essaya de trouver des têtes connues qu’il savait être sous la tutelle de Jackie. Il avisa bien rapidement la présence d’une fille à côté de qui il s’était retrouvé un jour, lors du cours d’Ace Stupide Creed, et se dirigea vers elle à petites foulées. Zéphyr, sur son épaule, piailla et alla se cacher derrière sa chevelure, intimité par la beauté de la demoiselle.

- Salut Charlotte. Dis-moi, heu… Tu ne saurais pas qui est Calua R. Kana ?

La fille eut un petit rictus et lui désigna une brune, un peu plus loin, qu’il ne voyait pas totalement.

- Ouep Alban. La demeurée. Celle qui se prend pour une magicienne, ou je sais pas quoi. Bon courage en tout cas, tu vas en avoir besoin.
- Heu… merci. Bon courage aussi.

Il prit congé de la jeune fille, puis se dirigea vers sa binôme du jour, la boule au ventre. Apparemment, elle n’était pas forcément bien vue par certaines personnes de son dortoir. Aïe. Sur quel genre de personne était-il tombé, encore ? Il essaya de ne pas avoir d’apriori, mais ce fut difficile lorsqu’il vit enfin qui était Calua R. Kana. Ah. Ouais. Sans la traiter de demeurée pour autant, il était évident qu’elle était un peu… particulière… Essayant néanmoins d’être aussi aimable qu’à son habitude, même s’il sentait que cette coopération risquait de lui donner du fil à retordre, le châtain esquissa un petit sourire timide.

- Calua R. Kana, c’est ça ? Je suis Alban Abernaty. On est en binôme pour l’exercice… Enchanté.

Zéphyr, sur son épaule, sortit timidement le bec des mèches éparses de son dresseur dans le but de saluer poliment la jeune fille. Une petite aile blanche zébrée d’or se leva, et un gargouillis s’échappa de la gorge du volatile. Jolie demoiselle, donc, d’après Zéph’. Le sourire d’Alban s’agrandit un peu plus. Si Zéphyr avait ce genre de réaction, il fallait donc s’attendre à ce que la personne ait un bon fond ; auquel cas il ne gargouillait pas du tout. Et ce, quelle que soit la beauté de la fille en question. L’essentiel était cependant de savoir à présent si elle était du genre sportive, astucieuse ou, à défaut, assez docile et assez peu maladroite pour suivre ses indications à la lettre. Hm. Déjà, pour la discrétion des habits, on repassera. Mais dans le pire des cas, il pouvait toujours s’en servir comme d’un appât de choix… Haussant les épaules, il coula un rapide regard vers le terrain, où les premiers groupes commençaient déjà l’exercice.

- Je suis Pokéathlète Coach, sinon, et toi ? J’ai un peu l’habitude de ce genre d’exercices, mais je suis rarement en équipe avec des gens que je ne connais pas du tout. On va essayer de faire de notre mieux pour que tout aille bien en tout cas, tu es d’accord ? Je suis plutôt du genre à analyser et à établir des stratégies. Foncer dans le tas, c’est pas vraiment dans mon tempérament. Essayons de trouver un terrain d’entente pour que notre coopération soit optimale. Pour commencer… Tu as quels Pokémon avec toi ? Quels sont tes points forts, d’après toi ? Sur quoi te sens-tu un peu plus faible ? Avec ces informations, on pourra déjà commencer à établir une première ébauche de plan…

Il l’invita à s’asseoir sur le sable à côté de lui, puis sortit un calepin. Ils avaient encore un peu de temps - sûrement ? - avant que les premiers groupes finissent l’exercice. Autant en profiter pour commencer à réfléchir un peu…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Mar 7 Mar - 13:21

*SWIFF*

''Hak, range ça ! Tu vas blesser quelqu'un avec ce poireau (aucun sous-entendu) !''

Comment ? Le grand Hak, commettre une telle erreur alors qu'il maitrise les arcanes légumineuses les plus secrètes ? Impossible ! Ses mouvements sont absolument parfaits, son arme fend les airs au rythme de ses katas et jamais il ne frôlerait les élèves les plus proches (Et le fait que l'un d'entre eux a manqué de se faire décapiter il y a quelques secondes, n'est qu'une pure coïncidence). Par pure politesse, le Canarticho s'écarta donc de quelques mètres sans cesser de fixer sa Dresseuse qui, poings sur les hanches, continuait de le gronder en pure perte. Elle aurait pu le menacer de récupérer le bandeau frontal qu'il avait improvisé en se servant dans sa penderie, mais...Nan, elle était trop gentille pour ça.
En revanche, lorsque Jackie sonna le rassemblement dans l'ordre et la discipline (Comprenez par là ''menacer des pires souffrances tout ceux qui ne s'exécuteraient pas assez vite''), la magicienne prit les devants et rappela son Ninjarticho dans sa Pokéball...Tout plutôt que de perturber la présentation de sa référente ! Car oui, aussi étrange que cela puisse paraître, Calua adorait la Générale. N'importe qui de censé pourrait considérer une telle attitude comme ''légèrement'' suicidaire, mais la petite magicienne avait ses raisons : Ok, Jackie était terrifiante, surtout lorsqu'elle se mettait en colère. Mais d'un autre coté, on ne pourrait jamais lui reprocher de ne pas être à fond dans tout ce qu'elle faisait et de limiter ses efforts dans son travail. Et ça, c'était quelque chose que la Pyroli respectait plus que tout.
Rien d'étonnant donc, à ce que la coordinatrice se soit littéralement jeté sur la feuille d'inscription pour le cours de sa référente. Mais à cet instant, debout dans le vent frais du large, Calua était curieuse : depuis la veille au soir, Jackie a interdit l'accès à la plage afin d'installer le matériel nécessaire. Familière des entrainements un peu extrêmes de la Générale, elle ne pouvait donc qu'imaginer ce que cette dernière leur avait réservé...Considérant que son dernier cours marquant était un mélange de danse et de lutte avec des types Combat, tout était possible. Au garde-à-vous, sourire jusqu'aux oreilles, elle attendait donc avec impatience que les explications commencent.

''Matricule 399 ! Retirez-moi cette air niais de votre visage !''


...Wow. J'ai jamais vu quelqu'un changer d'expression aussi vite. Ou plutôt essayer, parce que même à l'admonestation de Jackie et malgré tous ses efforts, Calua ne parvint à conserver un air neutre, qu'une petite dizaine de secondes. En même temps, vous vous attendiez à quoi ?
Pour ne rien arranger, à l'instant où Jackie commença à détailler les règles du ''jeu'', la jeune fille ne put retenir un cri ravi : Tel que la Générale venait de le décrire, l'exercice s'apparentait à une gigantesque partie de cache-cache, mélangé à du relais et à une chasse au trésor. Il n'en fallait pas plus pour que Calua exprime bruyamment sa joie. Sauf qu'on ne perturbe pas un discours de Jackie, même quand c'est de l'enthousiasme suicidaire : Godzilla, fidèle au poste, laissa échapper un grognement de mauvaise augure, juste avant que sa nageoire vengeresse ne s’abatte dans la direction approximative du trouble-fête.
Heureusement pour Calua, sa visée était encore à revoir et les élèves les plus proches se muèrent en boucliers involontaires : Lorsque le Lamantine reprit sa surveillance, l'un des voisins de la magicienne était tout bonnement étalé, face contre le sable après sa rencontre malchanceuse avec la nageoire du monstre. Inconsciente de ce qui venait de se passer, la Pyroli continuait d'écouter avec attention les paroles de Jackie, tandis qu'Apollo planait à hauteur de la tête du malheureux pour la tapotait avec compassion.

''Certains d'entre-vous s'affronteront en un contre un, d'autres en deux contre deux. Libre à vous de vous organiser avec vos Pokémon, et potentiels partenaires, pour assurer une tactique opérationnelle à la fois sur le plan défensif, et offensif. L'affrontement s'arrête dès qu'un drapeau a été capturé.''

Laissons de coté le sérieux de la situation et voyons un peu ce qui se passe dans la tête de notre magicienne préférée...Ok, c'est encore pire que ce que j'imaginais : Ça a l'air rigolo comme jeu et en plus, c'est en équipe ! Bon, d'abord, on a besoin d'un château. Un giga-chateau avec des murs impénétrables, des tours, un donjon et des catapultes ! Et pis comme ça, j'ferais la sorcière sur les remparts. Pollo, ce sera le chevalier et Hak...Oh je sais, c'est un samouraï qui vient d'un pays suuuuuuuper loin et qui a mis son katana au service du seigneur du château. Ah mais zut, j'peux pas être le Roi, si je suis la sorcière. Genre Arthur, il avait Merlin, mais c'était pas Merlin qui commandait le château, non ? Où est-ce qu'on va bien pouvoir trouver un Roi ?
Conclusion, il lui fait un partenaire. Sauf qu'avec autant d'élèves massés, c'est pas facile de repérer la perle rare. Hissée sur la pointe des pieds, Calua cherchait donc les candidats potentiels, tandis que la plupart de ces derniers rejoignaient leur binôme. Elle finit même par repérer Stella, boitillant un peu à cause des ses béquilles, mais manifestement sa colocataire avait été associée à un autre élève.

''Calua R. Kana, c’est ça ? Je suis Alban Abernaty. On est en binôme pour l’exercice… Enchanté.''

Oh oh, mais que voila un Roi de qualité... Et il a même un oiseau trop mignon avec des ailes d'or, ça sera parfait sur son blason ! Pivotant sur elle-même, Calua détailla rapidement le jeune homme qui venait de la rejoindre, avant de répondre à son salut par une petite révérence. Avec le mouvement de cape pour compléter le tout, évidemment !

''Enchanté Alban....J'peux t'appeler Alby ? J'ai moins de mal avec les surnoms. Oh et, ravie d'être en équipe avec toi, j'serais ta magicienne-sorcière-conseillère personelle ! À votre service, monseigneur !''

Ok, elle allait sûrement passé pour une folle...Si elle ne complétait pas le tout d'un clin d'oeil. Elle était surexcitée à l'idée de ce qui allait suivre, mais il ne fallait pas que son nouveau partenaire en pâtisse. Se redressant, la jeune fille se contenta donc d'attendre que ce dernier reprenne la parole en souriant, tandis qu'Apollo soupirait profondément à ses cotés. Un peu plus conventionnelle, le Coxy   rouge et argent vint se placer en vol stationnaire devant Alban, avant de lui tendre l'une de ses pattes. Le salut réglementaire effectué, l'Insecte revint se placer aux cotés de sa Dresseuse, prêt à se rendre utile de toute manière qu'elle jugerait nécessaire.

''Je suis Pokéathlète Coach, sinon, et toi ? J’ai un peu l’habitude de ce genre d’exercices, mais je suis rarement en équipe avec des gens que je ne connais pas du tout. On va essayer de faire de notre mieux pour que tout aille bien en tout cas, tu es d’accord ? Je suis plutôt du genre à analyser et à établir des stratégies. Foncer dans le tas, c’est pas vraiment dans mon tempérament. Essayons de trouver un terrain d’entente pour que notre coopération soit optimale. Pour commencer… Tu as quels Pokémon avec toi ? Quels sont tes points forts, d’après toi ? Sur quoi te sens-tu un peu plus faible ? Avec ces informations, on pourra déjà commencer à établir une première ébauche de plan…''

''À vos ordres, mon général !''

Elle ne pouvait qu'approuver l'approche de son camarade : Quand on est magicien, un show est toujours planifié à l'avance dans les moindres détails. L'improvisation ne conduit qu'aux accidents et  la catastrophe, lorsqu'elle est visible sur scène, c'est que l'artiste joue extrêmement bien la comédie. Puisqu'Alban avait besoin de ces informations, elle n'allait pas se faire prier ! Le temps de laisser sortir un certain Canarticho ninja de sa Pokéball et on est parti !

''Alors...Je suis le cursus de Performer en Coordination. Ma spécialité, c'est la magie et la prestidigitation, mais je pense que ça se voit un peu, non ? J'vais commencer par mes Pokémons, si tu veux bien...Alors d'abord, on a Pollo, mon Coxy. Bon, son vrai nom c'est Apollo, mais je l'appelle toujours comme ça. Tu peux lui demander n'importe quoi, il est capable de faire pleins de choses, mais la plupart du temps, c'est un pro pour tout ce qui est Mur Lumière et Protection. Et l'autre, c'est Hak. Lui, il suit son nîndo depuis qu'il a éclot. J'ai pas encore eu trop l'occasion de le voir en conditions réelles, mais pendant les entrainements, il est super rapide, presque intouchable et il peut faire des trucs incroyables avec sa lame-poireau. Une fois, je l'ai même vu trancher trois baies en un seul mouvement, sans qu'il ai eu l'air de bouger !
Ensuite...Pour ce que je sais faire, j'serais la plus grande magicienne du monde un jour, tu veux voir ?''


Et sans attendre, la jeune fille plongea ses deux mains dans les replis de sa cape...avant d'en sortir une dizaine de jetons, placés entre ses doigts. S'ensuivit alors un lent ballet d'apparitions-disparitions qui ne prit que quelques secondes. Au terme de cette dernière, elle ne se priva pas pour faire sortir de son sac, apparemment sans fond, quelques éléments de son matériel, cordes en premier lieu. Et encore, tout à ses mouvements, elle était pratiquement sûre qu'Alban n'avait pas perçu le plus important...

''Pour tout ce qui est illusion, tu peux compter sur moi ! Après, je pense que je me débrouille pas trop mal pour la construction ou l'installation de mécanismes, même si j'ai pas le matériel parfait pour le faire. Ça me sert beaucoup pour mes spectacles. Euh...Sinon, j'avoue que je ne suis pas trés forte en combat Pokémon...Même Pollo, il s'y connait mieux que moi. Et puis, on me dit souvent que j'en fais trop quand je suis lancé dans quelque chose, mais sinon, je pourrais pas faire sourire le public, donc ça compte pas !
Ah et avant que j'oublie...Je peux faire ÇA, aussi !''

Joignant le geste à la parole, la magicienne se contenta alors de claquer des doigts. Même dans le brouhaha de la plage, le son sec se répercuta étrangement...juste avant qu'un autre bruit, beaucoup plus violent ne se fasse entendre ! Quelques mètres derrière Alban, une explosion miniature vint tout bonnement projeter du sable sur les élèves les plus proches, tandis qu'un mince filet de fumée rouge commença à s'élever de son point d'origine.
Devant la surprise de son camarade, Calua se contenta de pencher la tête de coté, et d'afficher un air faussement innocent pendant...Oh, pas loin de trois secondes. De la main droite, elle fouilla rapidement dans son sac, avant d'en sortir un carré de tissu noué.

''Avec ce que j'ai embarqué ce matin, j'ai une petite dizaine de charges. Ça fait juste du bruit et de la fumée, pas de quoi blesser quelqu'un ! Et je peux même changer les couleurs  ou l'odeur si je veux ! C'est super naturel en plus, je les fabrique qu'avec des réactifs issus de Pokémons...D'ailleurs, tu m'as toujours pas montré les tiens !''

Laissant au coach le temps de sortir ses propres équipiers, Calua ne pouvait masquer son excitation, ni le pétillement qui parsemait ses pupilles azur : Il avait l'air d'avoir la tête sur les épaules, elle avait de quoi produire pas mal de petites ''surprises'' pour leurs assaillants...Le spectacle pouvait commencer !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Mar 7 Mar - 18:16




Jeu, traque, et match
Alban Abernaty & Calua R. Kana

Plus il la regardait, et plus son accoutrement le fascinait. Il avait l’impression de se retrouver face à une version plus jeune et plus féminine d’Andreas Heartnett - encore que pour le « féminine », il avait des doutes -. Grand chapeau de magicienne, cape travaillée, robe et bottes. Pas forcément la meilleure des tenues pour un cours de Pokéathlétisme, au passage. Mais si elle pouvait courir avec ça, Alban ne pouvait qu’admirer. Il ne manquait plus que les paillettes et les pétales de rose. Mais qui pouvait savoir ce qui se cachait dans sa cape et son sac besace ? Quoi qu’il en soit, cette fille faisait forte impression. Mauvaise ou bonne, il ne savait pas encore ; mais assumer un style pareil, c’était respectable en soi. Lui souriant donc avec gentillesse, il se présenta à elle comme se devait de le faire un vrai gentleman. En retour, la Pyroli exécuta une petite révérence et fit virevolter sa cape de façon dramatique.

Bon. En soit, ce n’était pas si grave. Ce qui l’était plus cependant, c’était ce surnom dont elle venait de l’affubler. Alby ? Sérieusement ? Ce n’était pas forcément très sexy mais avec ce genre de personne, Alban savait d’avance qu’il n’aurait pas le choix. Elle lui rappelait un peu Audrey dans sa façon d’agir, de parler, de se comporter… et même dans son raisonnement. Ce qui n’aurait pas dû le rassurer, loin de là. Acquiesçant donc avec un air neutre sur le visage il cachait sa joie, bien sûr, Alban accepta son renommage imposé. Il allait devoir s’y habituer, au moins pour la durée de ce cours, hein ? Il tiqua néanmoins lorsqu’elle l’appela « monseigneur ». Quelque part, elle lui faisait un peu penser à Leype… Ouais… Clairement, elle aurait eu sa place chez les Voltali. Entre Andreas, Leype, Loan et Hélios…

Ne faisant aucun commentaire là-dessus, Alban tendit une main pour serrer la patte que lui tendait le Coxy. Il commença ensuite à expliquer son plan de bataille à la brune, priant intérieurement pour qu’elle accepte de jouer de la façon dont il le souhaitait. S’ils commençaient à partir dans tous les sens, c’en serait fini de leurs rêves de victoire. Et honnêtement, Alban n’avait pas du tout envie de perdre. Ou de subir les représailles de Jackie en cas de défaite, d’ailleurs. Essayant donc de la convaincre subtilement qu’il fallait qu’ils coopèrent à comprendre : qu’elle suive ses directives, Alban acheva son monologue par une question de premier ordre. Il voyait bien qu’elle avait un Coxy avec elle. Et même s’il connaissait mal ce Pokémon, il avait déjà pu observer quelques attributs chez lui qui pourraient être utiles à leur équipe. Mais qu’en était-il du reste ?

Calua lui adressa un « à vos ordres » tonitruant, avant de s’exécuter fissa. Visiblement, l’entraînement de Jackie avait porté ses fruits, avec cette petite. Ecoutant donc avec attention sa coéquipière se présenter, Alban nota mentalement les informations qu’elle lui dispensait. Coordinatrice Performer… ça, il s’en était un peu douté. Magicienne également ? Oui, ça se tenait en voyant son accoutrement. Quant à ses Pokémon… Un Coxy capable de créer des barrières, et un Canarticho ninja visiblement très rapide. Ok. Elle devait sûrement être arrivée récemment dans l’académie, pour avoir si peu de Pokémon. Mais pas d’inquiétude, ils allaient se débrouiller avec ce qu’ils avaient. Si le cours était ouvert aux promotions inférieures et supérieures, cela signifiait bien que le nombre de Pokémon n’avait aucun impact sur le résultat. Du moment qu’on était capable de se servir de sa tête…

Enchaînant sur un autre sujet, Calua lui proposa de lui faire une démonstration de ses talents. Sortant des jetons de sa cape, elle entreprit de les faire apparaître et disparaître avec habileté. Pas mal ! Alban ne s’y connaissait pas énormément en magie, mais il savait que ce genre de tour n’était pas forcément très simple à maîtriser. Il se souvenait qu’Opale, lors de leur première rencontre, lui avait parlé du cirque, des magiciens, des illusionnistes… Il se rappelait s’être renseigné là-dessus pour elle en arrivant sur Lansat, en assistant à de nombreuses représentations d’artistes de rue. En général, les magiciens parvenaient à vous faire croire ce qu’ils voulaient grâce à leurs tours savamment préparés. Ce n’était pas réellement de la « magie » à proprement parler. Mais pour Alban, c'était tout comme.

Emerveillé comme un gosse, le Coach se détendit un peu plus face à Calua. Elle n’était pas bien méchante, pour le peu qu’il en voyait. Elle avait l’air un peu enfantine et dans son monde, certes, mais n’avait probablement pas mauvais fond. En outre, elle avait l’air passionnée par ce qu’elle faisait. Elle ferait sans doute de gros efforts durant leur chasse au drapeau… Notant donc les dernières informations dont il avait besoin sur ses points forts et faibles, Alban releva la tête lorsqu’elle claqua des doigts… et qu’une dénotation au loin se fit entendre. Wow. Wow wow wow.

- C’est géant ! commenta-t-il en lui coupant la parole, sans pouvoir se retenir.

Derrière lui, il voyait le filet de fumée rouge. Comment avait-elle fait ça ? Essayant de trouver le « truc », il la regarda sortir un morceau de tissu noué… sans pour autant lui expliquer de quoi il s’agissait réellement. Evidemment. C’était une magicienne, elle n’allait pas lui révéler ses secrets. Pour autant, Alban commençait à voir un véritable avantage à la présence de ces sortes de mines antipersonnel. Pas de dégâts, capables de dégager une fumée de la couleur et de l’odeur de leur choix ? Il sentait que son esprit fourmillait de millions d’idées, toutes plus sadiques les unes que les autres.

Il fut coupé dans ses plans diaboliques par la voix de Calua qui lui demanda indirectement de lui montrer ses Pokémon. Ah oui. Vrai qu’il avait complètement oublié ce point de détail, tant il avait été subjugué par ces genres de mini bombes. S’excusant, il tapota sur ses Pokéballs et fit sortir quelques-uns de ses Pokémon.

- Alors, j’en ai pas mal. Il y a évidemment Zéphyr, que tu vois là. Il est excellent pour le repérage et l’espionnage ; il est capable de détecter un détail de très loin, avec sa vue. Le Noctali, c’est Auster. Il fait partie de mes plus puissants Pokémon. Il a des sens très développés qui me permettent de traquer les autres et de savoir quand un danger est proche. C’est également un bon combattant et il possède pas mal d’attaques qui pourront nous être utiles pour l’attaque comme pour la défense. Ici, tu as Hélios. C’est un Larveyette couturier qui est capable de créer des choses très rapidement. Efficace pour piéger les autres avec ses soies collantes. Et enfin, ma dernière recrue…

Il se tourna vers les bosquets qui bordaient la plage et s’accroupit pour essayer de repérer Levanter. Il ne mit pas longtemps à le trouver, caché derrière des feuilles, à les observer d’un air mauvais. Sortant ensuite une brosse de son sac à dos, il l’agita devant le Brindibou qui, après quelques hésitations, s’approcha d’eux à petits pas.

- Levanter, un Pokémon d’Alola. Il est encore un peu sauvage mais il est très précis quand il lance ses feuilles ; un véritable sniper. Il se prend un peu pour un ninja, ceci dit, alors…

Alban se pencha pour brosser le Pokémon, tout en lui indiquant d’un signe de tête discret, le Canarticho de Calua.

- Eh mon grand. Je sais que tu ne m’aimes pas vraiment mais… ma coéquipière Calua a ici un Canarticho qui se prétend être le meilleuuur des ninjas. Alors évidemment, je lui ai dit que tu étais bien plus fort et doué, mais elle ne me croît pas trop. Ça te dirait de te joindre à nous pour l’exercice ? Comme ça on verra lequel de vous deux est le meilleur ninja. Qu’en dis-tu ?

Il se tourna vers Calua pour lui faire un clin d’œil style « ne dis rien, je gère la situation », et attendit la réponse de son Brindibou… Qui ne se fit pas attendre longtemps. Plutôt offusqué qu’on ose le comparer à un autre, Levanter voleta jusqu’aux pieds d’Alban et se tint droit et fier, bien décidé à montrer à Hak comment un ninja de ce nom devait se comporter. Equipe complète !

- Voilà donc mes Pokémon. J’en ai d’autres mais ils sont soit trop jeunes, soit trop repérables. Avec un ciel de cette couleur, mon Altaria blanc se fera trop remarquer. Et s’il doit se fondre dans les nuages pour se camoufler, il ne nous sera pas d’une grande utilité. J’ai également un Ramoloss et une Togépi mais ils risquent plus de nous pénaliser qu’autre chose. Je les sortirai éventuellement si on en a besoin, mais bon…

Il haussa les épaules et nota les équipes sur son calepin. A présent qu’il avait toutes les informations en main, il était temps de commencer à monter une stratégie.

- En tout cas, le combat Pokémon n’est pas notre point fort. Je ne suis pas très bon en duels non plus… Au niveau de mes compétences, disons que je suis capable d’élaborer assez rapidement des plans et des pièges. On n’est pas forcément complémentaires, mais si on a les mêmes capacités, on peut en tirer profit. La meilleure solution pour nous, selon moi, serait de la jouer finement et de ne pas foncer dans le tas. Puisque nous ne sommes pas très bons en face à face, on va devoir se contenter d’une approche plus discrète. Je pense qu’on peut être véritablement bons sur la protection du drapeau. Par contre, concernant le fait de s’emparer du drapeau adverse…

Ouais. Se contenter de protéger son propre drapeau n’allait pas être suffisant, dans cet exercice. Pour autant, Alban et Calua avaient l’air d’être le genre de personnes faites pour une opération de cette envergure. S’il y avait à choisir, Alban aurait préféré rester en arrière pour s’assurer que leur drapeau ne risquait rien, et envoyer Calua au front récupérer l’autre drapeau. Mais en serait-elle capable ? A contrario, s’il y allait à sa place… pourrait-elle protéger convenablement leur base ? Il fit tourner son stylo autour de ses doigts, pensif. Il ne connaissait pas leurs adversaires. Il n’avait donc aucune information sur leur mode de fonctionnement. Raaah…

- Comment fonctionnent tes détonations, sinon ? Est-ce qu’elles peuvent se déclencher quand quelqu’un marche dessus ? Je me disais que ça pourrait être pratique pour protéger la base. Ça nous permettrait de savoir où se trouvent nos adversaires… Tu m’as dit que tu en avais dix. Quelles odeurs et couleurs auront les détonations ?

Quoi qu’il en soit, pour la base, il préférait tabler sur quelque chose de discret… Pas la peine de construire une forteresse si c’était pour être repérables à des kilomètres à la ronde. Ce qu’il leur fallait, c’était…

- Pour la base en tout cas, j’aimerais partir sur quelque chose de discret. Tu vois la plage ?

Il tourna la page de son calepin et montra à Calua une représentation schématique de la plage.

- Je ne sais pas encore quels pièges de Jackie il y a, mais il faudra qu’on fasse attention. La base devra être dans un endroit difficile d’accès pour les adversaires, mais pas dans une impasse non plus. Car si les autres découvrent la base, il faut être capable de déplacer le foulard sans être bloqués.

Il barra de son stylo quelques endroits qu’il savait être cernés par la mer par trois de leurs coins.

- J’aimerais bien qu’on ait deux bases. Une base discrète où on cachera le foulard, et une base, plus visible, qui servira de leurre. Il faudra qu’elle soit lourdement piégée, également. Je ne sais pas comment tu te sens pour prendre possession d’une base adverse, mais personnellement, je me sens plus performant sur la protection de notre base que sur la récupération du foulard adverse. Du coup, si on arrive à piéger nos ennemis et à les immobiliser, on aura un peu plus champs libre pour aller attaquer de front leur base. Que penses-tu être capable de monter comme pièges ?

Il s’interrompit quand il entendit un coup de sifflet, indiquant qu’un groupe avait fini.

- LAMENTABLE ! beugla le Général Jackie, avant de se tourner vers la foule d’élèves derrière elle. MATRICULE 399 ! MATRICULE 258 ! MATRIULE 450 ! MATRICULE 427 ! EN PISTE !

Eh merde, c'était déjà à eux ?! Se relevant en tendant la main à Calua pour l’aider à se remettre sur pieds, Alban s’agita nerveusement. Il aurait bien aimé avoir un peu plus de temps pour élaborer un plan complet mais… tant pis, ils allaient faire sur le tas. Trottinant donc vers le Général, le duo se mit au garde à vous tandis que l’enseignante leur distribuait un foulard. Jaune pour eux. Rouge pour l’équipe adversaire. De l’autre côté, la Givrali attrapa le foulard et regarda Calua en plissant des yeux.

- Général. Cette fille a un foulard rouge. Comment s’assurer qu’ils ne vont pas tricher en utilisant celui-là pour faire croire qu’ils nous ont pris le nôtre ?

Alban vit le Général se tourner vers l’impertinente. Dans son regard semblaient danser les flammes de l’enfer.

- MATRICULE 427, VOUS ME PENSEZ INCAPABLE DE SUIVRE ET DE DETERMINER S’IL Y A TRICHERIE OU NON ?!

La fille se ratatina, tandis que tout le monde retenait son souffle, mal à l’aise.

- RETOURNEZ VOTRE FOULARD.

Alban retourna le morceau de tissu jaune, et vit une sorte de silhouette de dinosaure radioactif particulièrement féroce en imprimé noir. Il ne savait pas de quoi il s’agissait, mais ça n’avait pas l’air commode. Il se demanda un instant où le Général voulait en venir, avant de comprendre brusquement. Ah mais oui. Comme ça, Jackie pouvait s’assurer que personne ne trichait en usurpant le foulard. Habile.

- Et maintenant, si vous ne voulez pas faire une série de 50 pompes, magnez-vous le train et rejoignez le terrain TOUT DE SUITE !

Le Voltali ne se fit pas prier deux fois. Entraînant Calua à sa suite, il se mit à courir vers une zone de la plage qu’il savait particulièrement difficile d’accès. Evitant les pièges et les installations bizarres de la référente Pyroli, le châtain s’arrêta finalement à un endroit, caché derrière une dune de sable, pour s’y accroupir.

- Bon, ça commence. Je viens d’avoir une idée. Tu as des morceaux de foulard jaune comme le nôtre, sur toi ? On pourrait s’en servir pour créer des leurres et induire les autres en erreur, qu’en penses-tu ?

En attendant sa réponse, il tendit le poignet devant lui et Zéphyr vint s’y poser. Après lui avoir chuchoté de faire le guet, Alban donna une impulsion de l’avant-bras et la mouette chromatique s’envola. Puis, regardant autour de lui, il avisa un endroit à l’ombre qui avait l’air d’être parfait pour y déposer leur foulard. Le montrant du doigt à Calua, il chuchota :

- Ça ferait une belle base ça, non ?


Dernière édition par Alban Abernaty le Mar 21 Mar - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Mar 14 Mar - 2:44

L'espèce de mouette était trop mignoooooooooonne ! Avec ses petites ailes et son long bec qui claquait avec un bruit sec, Calua pourrait la serrer contre elle sans même y penser. Son poste à celui...Ouais, elle le voyait bien en Compagnon Ailé du Seigneur. Mais il faut avouer que le coté Dark, c'est quand même drôlement classe aussi, surtout chez le Noctali d'Alban....Et s'il pouvait vraiment faire tout ce que venait de dire son Dresseur, c'était encore plus cooooool ! En fait, c'est comme un radar avec des oreilles fluffy, non ? Vu leur force de frappe...Ok, c'est bon, ce sera le Chevalier Noir de leur équipe ! Ou le Mage Noir ? Bah, on déterminera au moment voulu !
Par contre, la petite bestiole...Calua n'avait pas particulièrement de problèmes avec les Insectes, mais celui-là, elle ne savait pas trop quel rôle il pourrait tenir. Dans le doute....Autant le nommer Chambellan du Seigneur. Surtout que ça lui irait bien, une petite cape rouge fourrée, une couronne avec un gros joyau et un petit sceptre dans une de ses multiples pattes.

''Et enfin, ma dernière recrue...''

Euh...Ben, où il est ? Elle compte que trois Pokémons, pourquoi il parle d'un quatr...OH MON DIEU, IL EST TOUT ROND ! Et tout plumeux (Oui, ce verbe existe). Les étoiles dans les pupilles de Calua se muèrent en supernovas, lorsqu'Alban parvint à convaincre son Brindibou de se joindre à leur réunion stratégique. Dans le même temps, Apollo ne pouvait retenir un facepalm à la mention du mot ninja: Comment ? Déjà qu'il devait composer avec un volatile aux velléités de ninjutsu, voila qu'en plus, il serait forcé de s'en coltiner un second ? Du coté de Hak, en revanche, pas la moindre réaction, le Canarticho se contenta d'un bref mouvement de bec en direction de son ''confrère'', avant de reporter son attention sur les mouvements des élèves déjà en course.
Calua, quand à elle, ne put retenir un couinement attendri devant la posture ''conquérante'' du dernier-venu. Pas sûr que ce dernier lui rende la pareille...
Alban avait décidément beaucoup de Pokémons à disposition. Et elle, elle en avait...deux. Difficile de se sentir plus débutante, en ce genre de circonstances. Mais elle n'allait pas se laisser abattre ! Si chaque Pokémon d'Alban faisait un dixième du boulot et ben les siens, il en ferait dix, non, dix mille fois plus, voila ! Bon, alors, que pourrait-elle faire avec tout ça ? Les différents Pokémons d'Alban possédaient forcement des éléments physiologiques qu'elle pourrait prendre en compte, lors de la conception de ses ''tours'' Tout en écoutant la suite de l'exposé, la jeune fille approuvait distraitement de la tête (Ben quoi ? Il dit des trucs qui sont justes et intelligents, elle va pas le couper) tout en sortant son Ipok. Le temps de parcourir rapidement le Pokédex intégré...Effectivement, il y avait bien quelque chose à faire en amont, pour préparer le show.

''Aloors...J'suis d'accord que le choc frontal, ça sera pas tip-top. Si on est super trop fort pour la défense, autant leur faire une base tellement difficile, qu'ils ne pourront JAMAIS la prendre. On va te la protéger aux petites oignons, tu vas voir ! Et puis au pire...La Générale a pas dit que ça devait être nous, qui récupérons le drapeau, non ?''


Alban n'avait pas l'air très confiant, concernant leurs chances de s'emparer du butin adverse. La tâche semblait impossible, compte tenu de leurs capacités et des Pokémons dont ils disposaient. Mais pour Calua, le terme ''impossible'' revêtait une signification toute particulière : Après tout, qu'est-ce qu'un magicien, sinon un créateur d'impossible ?

''J'ai peut-être une idée..Elle est sans doute bête, hein, mais j'suis sûr que tu pourras la rendre meilleure. Si pendant qu'on défend, Hak et un de tes Pokémons...Par exemple Auster, ils partaient comme des ninjas, pour contourner l'ennemi. Pendant qu,ils nous attaquent et qu'on fait diversion, ils vont récupérer le drapeau et ils noue le rapportent.
Et non..Levanter, c'est ça ? Je pense que tu dois rester avec nous...Le meilleur des ninjas doit rester pour nous défendre, donc je pense que tu dois te sacrifier pour notre noble cause et pour mener le Seigneur Alby à la victoire !''


Un peu grandiloquent...Suffisamment pour qu'elle se rende compte qu'en parlant, elle venait de se relever, le poing dressé. Rougissante, la jeune fille se rassir rapidement, avant de fixer Alban, honteuse. Apollo finira par intervenir, en la tapotant sur l'épaule, afin qu'elle reprenne.

''En fait...Je pensais faire un peu comme pour la prestidigitation. Tu caches un truc dans une main, pendant que tu focalises l'attention du public sur l'autre. Là, c'est pareil, nous ont est la main droite et l'équipe de récupération, la main gauche.''

''Comment fonctionnent tes détonations, sinon ? Est-ce qu’elles peuvent se déclencher quand quelqu’un marche dessus ? Je me disais que ça pourrait être pratique pour protéger la base. Ça nous permettrait de savoir où se trouvent nos adversaires… Tu m’as dit que tu en avais dix. Quelles odeurs et couleurs auront les détonations ? ''

''Eh mais, t'essayerais pas de me piquer mes secrets de magicienne ? J'te préviens, si je te le dis, faudra jurer de pas les révéler !...J'plaisante, c'est tout simple, on le trouve de n'importe quel manuel de magie un peu avancée. C'est juste un mélange de nitrate et de soude, je les récupère dans des produits d'entretien. Les sacs sont divisés par une petite cloison et quand je tire sur la ficelle, ça déchire la paroi centrale et ça mélange le tout. Ensuite, en fonction des...ben, des réactifs que j'ai mis dedans, ça produit ses effets. Je suis pas sûr que ça fonctionne quand tu marches dessus, mais si tu places le fil et que quelqu'un passe dessus, ça fera le même effet, non ?
J'ai toutes les couleurs de l'arc-en-ciel en stock, et de quoi faire une odeur super sucrée ou un truc qui pique les yeux. Après...Comme j'ai dit, je les fais à partir de réactifs Pokémons. Avec les tiens, j'ai peut-être deux-trois idées !''


Détaillant chacun des Pokémons d'Alban un par un, la petite magicienne se laissa alors dans une rapide explication: S'il lui laissait cinq minutes, elle pourrait récupérer les composants dont elle avait besoin. Juste des poils, des plumes, ou des fluides, elle était pas facilement dégouté. D'après son Pokédex, Noctali pouvait produire une sueur empoisonnée à effet léthargique. SiI Auster voulait bien se donner la peine, elle pourrait probablement s'en servir. Elle ne savait pas combien de temps les toiles d'Helios resteraient gluantes, mais en les stockant dans une troisième cavité, elle pourrait les dissimuler avant l'explosion. Par contre, Goelise et Brindibou, elle ne les connaissait pas trop...Bah, ils trouveraient bien un moyen de les exploiter différemment. Et en parlant de ça...

''J’aimerais bien qu’on ait deux bases. Une base discrète où on cachera le foulard, et une base, plus visible, qui servira de leurre. Il faudra qu’elle soit lourdement piégée, également. Je ne sais pas comment tu te sens pour prendre possession d’une base adverse, mais personnellement, je me sens plus performant sur la protection de notre base que sur la récupération du foulard adverse. Du coup, si on arrive à piéger nos ennemis et à les immobiliser, on aura un peu plus champs libre pour aller attaquer de front leur base. Que penses-tu être capable de monter comme pièges ?''

''J'aurais pas le temps de fabriquer un robot géant, je crois mais j'suis sûre que je peux bricoler quelques trucs. Si je t'emprunte ton Larveyette, avec l'aide d'Apollo, je peux fabriquer quelques trucs avec ses fils. Un filet qui tombe, une espèce de herse collante et des déclencheurs pour mes Sacs-Surprises. Sinon...''

*TRIIIIIIIIIILL*

Argh, le sifflet de la Générale ! Ils n'avaient plus le temps d'élaborer leur plan d'action, il faudrait improviser un peu. Trottant derrière Alban, Calua affichait une mine extrêmement concentré, le visage renfrogné. Elle n'oublia pourtant pas de se mettre au garde-à-vous, peu désireuse de subir les foudres de sa référente. Néanmoins, le ton glacial de sa camarade la sortit de ses réflexions, tandis que la jeune fille clignait rapidement des yeux, sans trop comprendre...Quoi, qu'est-ce qu'il avait son foulard ?
Sans y penser, elle porta rapidement la main à ce dernier ; Même si Jackie lui demandait de l'ôter...Elle ne saurait absolument pas comment réagir. Ce foulard, c'était un peu son doudou. Sans lui, sûr qu'elle se mettrait à paniquer et qu'elle serait un poids mort pour Alban. Petit à petit, la magicienne sentait le stress l'envahir et ses yeux se mouiller...Elle voulait pas...Elle avait rien...

''MATRICULE 427, VOUS ME PENSEZ INCAPABLE DE SUIVRE ET DE DETERMINER S’IL Y A TRICHERIE OU NON ?!''

....Évaporer les larmes à la chaleur des flammes infernales de Jackie, bonne méthode. Complétement abasourdi, Calua  vit Alban qui retournait leur foulard, pour dévoiler un...Euh ? C'est quoi ce truc ? Ça a des dents, ça fait ''Graouh'' et c'est énorme, on dirait un dinosaure dessiné par un enfant de 5 ans. Après l'avoir pris des mains de son coéquipiers, la simple vision de ce dessin pour le moins...abstrait, provoqua une réaction immédiate chez Calua: Un léger rire, rapidement dissimulé en éternuement entre ses mains, tandis que la jeune fille fixait sa référente, avec une adoration renouvelée. Elle avait tout prévu...Elle était parfaite.

''Et maintenant, si vous ne voulez pas faire une série de 50 pompes, magnez-vous le train et rejoignez le terrain TOUT DE SUITE ! ''

''OUI, GÉNÉRALE !''

Un claquement de talons bien comme il faut, et elle emboitait le pas à Alban, sans oublier de tirer la langue à la pimbêche Givrali au passage. Apollo ne semblait pas aussi confiant, lorsqu'il dépassa le duo : Si la jeune fille ne payait pas de mine, son acolytes masculin ressemblait fortement à un Monaflemit avec un peu moins de poils. En se retournant, le Coxy entraperçu un bref éclair rouge, indiquant sans aucun doute que leurs adversaires venaient de laisser sortir leurs propres équipiers. La partie allait être rude...
Le duo se retrouva donc rapidement entourés par un espace rocheux, rendu encore plus hostile par la présence de multiples pièges : Avec adresse, ils traversèrent ainsi un espace immergé et creusé, en naviguant sur des planches étroites. Puis, Alban la guida ensuite derrière une sorte de petite dune. Depuis leur emplacement, impossible de les voir ou de les atteindre depuis la plage, sans traverser un espace où Jackie avait ''gentiment'' déposé un groupe de Krabby aux pinces vindicatives. Et Apollo et Auster avaient déjà pris position depuis leur chemin d'arrivée, pour prévenir toute attaque surprise.

''Bon, ça commence. Je viens d’avoir une idée. Tu as des morceaux de foulard jaune comme le nôtre, sur toi ? On pourrait s’en servir pour créer des leurres et induire les autres en erreur, qu’en penses-tu ? ''

''Un, deux, trois....T'en veux plus ou ça suffira tu penses ?''

Avec un grand sourire, la Pyroli continuait de sortir des morceaux de tissu rouge, de son sac apparemment sans fond. Farfouillant dans le fatras qu'il contenant, elle déposait les petits rectangles écarlates entre les mains d'Alban. Finalement, ce fut une petite pile de sept foulards, semblables au leur le dessin en moins, qui parut suffisante au Voltali. Mais Calua ne comptait pas s'en arrêter là...

''Si tu veux, j'ai du bleu, du rouge, du vert...Même un arc-en-ciel ! T'es vraiment sûr qu'on pourrait pas s'en servir ?''

Ça serait vachement joli, mais Alban ne parait pas emballé...Tant pis, elle décorerait leur base avec, au pire ! Pour le moment, le Pyroli était fasciné : Comme un fauconnier des temps anciens, Alban venait juste d'envoyer son Goelise en éclaireur avec le mouvement de poignet trop classe qui va avec ! Les yeux brillants, elle cligna brusquement lorsque le Voltali lui indiqua subitement un espace bien précis : Un peu en retrait, un amoncellement de rochers avait créé une sorte de couloir naturel. Effectivement, difficile de penser qu'ils se seraient dissimulés là-dedans...surtout si leur leurre était aussi visible que le sommet de cette dune !

''Vendu ! Vu que Zephyr, Auster et Pollo montent la garde, je pense qu'on peut organiser un peu les lieux, sans risque de se faire surprendre. Du coup...La dune, c'est notre leurre, là-bas, c'est la vraie base. On peut aller la voir de plus près ? Je pose deux petites surprises sur le chemin comme ça, tu pourras les éviter en passant.''

Et ni une, ni deux, la magicienne se releva avant de partir à grand pas sur le sable, en direction de l'endroit indiqué. Situé non loin de la dune, la piste de sable blanc semblait en apparence dépourvue de piège, mais Alban repéra bien vite les démarcations sur le sable, qui délimitait l'emplacement de quelques gros trous, dissimulés par des bâches couvertes de sable. La Générale n'avait pas chômé....Et Calua entendait bien lui faire honneur ! Poings sur les hanches, elle reint Alban, juste avant qu'il ne commence à zigzaguer entre les pièges.

''Attends...J'vais te montrer un peu de magie. Tu peux m'aider ? Les fils d'Helios sont assez solides, tu penses ?''

Son plan était relativement simple : À l'aide de quelques fils d'Helios, la Pyroli pouvait tout simplement tendre des ''câbles'' improvisés juste en dessous des bâches qu'il avait repéré. Ensuite, en reliant les différents câbles jusqu'à leur véritable base et en les faisant passer par un petit interstice...Désormais, les pièges étaient neutralisés et supporteraient un passage rapide. Par contre, que quelqu'un tire sur un fil et la trappe retrouverait instantanément sa fonction. Pour parfaire l'illusion, la Pyroli demanda à Alban de marcher volontairement sur deux ou trois bâches, afin de faire croire à leurs assaillants qu'ils avaient eux-mêmes activés les pièges.

''Ça devrait déjà les ralentir. Tu penses que y'a une autre entrée à cet endroit ? J'vais placer une petite surprise là, puis dès que j'ai terminé, j'te préviens et je rejoins Pollo et Auster. Va falloir lui donner un peu de cachet à notre fausse base, avant qu'ils arrivent ! J'te laisse Hak pour la suite  ! ''

Tandis qu'Alban partait explorer le coin ombragé qu'ils avaient choisis avant d'en étoffer les défenses, la Pyroli demanda l'aide d'Helios pour poursuivre son œuvre : À l'entrée de leur base, elle dissimula rapidement sous une petite pile de sable l'un de ses Sacs-Surprises. Avec le dosage et l'ajout d'un peu de poudre de Baie Tamato pilée, dès que quelqu'un marcherait sur le fil, le sac produirait une petite explosion et un panache de fumée rouge s’élèverait...Tout en dégageant une odeur suffisamment piquante pour faire pleurer n'importe qui !
C'est en repassant devant l'entrée un peu étroite, qu'elle eu une idée particulièrement...fourbe.

''Dis...Tu penses que t'arriverais à monter des gros cailloux là-haut ? Si on met une cale comme ça, j'suis sûr que Levanter ou Hak pourrait la déloger en un seul coup avec un tir de ninja.''

Elle en voulait, notre Calua ! Ils allaient voir ce qu'isl allaient voir : Forte de sa première expérience, elle se dirigea ensuite rapidement en direction de la dune qui leur servirait de leurre, tandis qu'Alban exécutait le reste de l'opération ''Avalanche''. Avec un air solennel, elle récupéra un morceau de bois flotté qui trainait un peu plus loin, avant d'en faire un drapeau improvisée. Puis, en prenant soin de marquer les emplacement avec de petites pierres, selon le code établi avec son coéquipier, elle enfouit rapidement quatre Sacs-Surprises supplémentaires, autour de leur base. Maintenant, il lui fallait un peu de toile d'Helio et de la poudre brillante de Pollo : bientôt, un véritable réseau brillant se dispersa avec l'aide d'Hak et de Levanter autour de leur leurre. Sous la lumière du soleil et orienté de la sorte, toute personne qui aborderait leur base par le chemin des passerelles en bois, aurait les plus grandes difficultés à garder les yeux ouverts sans pleurer...Ce qui n'est pas recommandé quand on doit garder son équilibre !

''Bon, messieurs, notre château est prêt...Nos adversaires sont peut-être plus forts que nous, mais nous, nous avons le courage...Nous avons la volonté...Nous avons...POLLO !''

Malgré les couinements de protestations du Coxy, la magicienne le souleva droit vers le ciel, avec un rire satanique. Qu'ils y viennent, elle les attendait...Plus qu'à rejoindre Alban, pour voir ce qu'il avait pu faire de son coté. Oh et puis non, elle allait directement le rejoindre...De toute façon, avec une garde rapprochée, ils ne manqueraient pas de sentinelles pour les prévenir en cas d'assaut-éclair. Impossible qu'ils attaquent directement par la Chaussée des Krabby !
Néanmoins, la précipitation de Calua allait encore lui jouer des tours : alors qu'elle contournait leur véritable base pour rejoindre Alban à l'arrière (On est jamais trop prudents, des oreilles ennemis pourraient être en train de nous voir, ou des yeux, nous écouter...Euh, wait...), le sol sembla se dérober sous ses pieds ! Jackie avait manifestement placé un de ses trous un peu plus en retrait et la magicienne ne manqua pas de tomber dedans !
La chute fut amorti par le sac, malgré un petit couinement de douleur, mais une fois au fond du trou (C'est le cas de le dire...), impossible pour elle de remonter à cause des parois friables ! Dans sa chute, le sac de la magicienne ne se priva pas pour éparpiller son contenu un peu partout au fond du piège. Pataugeant à moitié dans le fond humide et rempli d'une sorte de boue sablonneuse, Calua tâtonna ainsi quelques instant pour rassembler tant bien que mal les cordes, foulards de couleur et autres petits articles de prestidigitations. Une fois son matériel récupéré, elle se décida rapidement pour  appliquer donc la meilleure stratégie possible dans ce genre de situations.

''ALBAAAAAAAAAAAAAAAN ! POLLOOOOOOOOOOOO !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Mar 21 Mar - 22:30




Jeu, traque, et match
Alban Abernaty & Calua R. Kana

Enfin. Ils y étaient. Les cris du Général Jackie - et ses menaces - s'étaient tus, pour laisser la place au silence du début de cette épreuve. D’un accord tacite, les deux groupes se séparèrent et prirent des directions différentes. Inutile de lancer un premier assaut immédiatement ; là n’était pas le but de l’exercice. Alban profita donc de ce moment de répit pour mettre le plus de distance possible entre ses adversaires et eux. L’objectif dans un premier temps ? Trouver une base parfaite pour pouvoir y installer leur drapeau et leurs pièges. Puis, dans un second temps, préparer une seconde base leurre afin d’induire leurs adversaires en erreur. Ils allaient devoir la jouer finement, s’ils voulaient tromper les autres. Ne pas rester trop près de la véritable base pour ne pas qu’ils se doutent de quelque chose… Sans pour autant en être trop loin, afin de la défendre au mieux au besoin. Ça, c’était clairement une tâche qui était faite pour lui. Après tout, dans le duo, il était en quelques sortes celui qui connaissait le mieux l’architecture des lieux.

Evitant habilement les pièges posés là par le Général Jackie, Alban s’arrêta enfin derrière une dune. Zéphyr, posté en éclaireur au-dessus d’eux, allait leur donner le temps nécessaire pour faire les choses au mieux. Si jamais quelqu’un s’approchait, ils le sauraient immédiatement et pourraient ajuster leur plan en fonction. Mais puisque pour le moment, l’autre groupe était certainement en train d’établir leur propre base, Alban estimait qu’ils pouvaient éviter de se précipiter. Il préféra donc commencer par proposer une idée qu’il avait eue en tête grâce à l’intervention de la Givrali adverse ; celle des foulards. Par chance, Calua trimbalait sur elle l’équivalent de la garde-robe de Powell. Ainsi, elle fut en mesure de lui sortir des carrés de tissus jaunes qui ressemblaient à s’y méprendre à celui qu’ils devaient cacher.

- Parfait ! Sept ça ira très bien et heu… non, je ne pense pas avoir besoin des couleurs arc-en-ciel… Vraiment sûr.

Il capta la mine boudeuse de la Pyroli, mais ne se laissa pas attendrir. Ils n’avaient pas besoin d’autres couleurs. Le rouge aurait pu être sympa pour un coup de bluff, mais Alban doutait que cela puisse réellement marcher. Dans les faits, s’ils arrivaient à s’emparer d’un foulard rouge, cela signifiait que la partie était finie. Ils n’avaient pas reçu de règle particulière sur le fait de devoir le ramener à leur propre base ou autre. S’ils mettaient la main sur le foulard rouge, l’exercice était gagné. Mais cela marchait également dans l’autre sens.

Il se renfrogna. Pas moyen qu’on mette la main sur ce qu’il devait protéger.

La base enfin choisie, Alban acquiesça. La dune lui semblait une bonne idée pour le leurre, même si elle avait quelque chose d’un peu trop… visible. Instinctivement, il se disait que ce serait trop « gros » et que leurs opposants ne seraient pas dupes. Et puis, il se rappela du fait que 50% de la population de l’académie était constituée d’abrutis, et il chassa cette inquiétude de sa tête. Il y avait de tels kamikazes que l’idée d’une base au sommet d’une dune n’était même pas si farfelue que ça. Surtout quand on se retrouvait en binôme avec Calua R. Kana.

Laissant Zéphyr surveiller le terrain pour eux, Alban repartit le long du sentier de sable. Il avertit plusieurs fois sa collègue pour lui éviter de se prendre les pieds dans un piège, et tenta de masquer son agacement lorsqu’elle lui demanda de rester avec lui pour lui montrer un peu de magie. Ils n’avaient pas vraiment le temps, à quoi jouait-elle ? Il décida cependant de prendre sur lui et hocha la tête pour lui confirmer que les fils d’Hélios étaient effectivement plutôt solides. Il avait déjà empêtré bon nombre d’élèves là-dedans, et pouvait dire que c’était du costaud. Dur à casser et collant ; un véritable cauchemar pour les malheureux qui avaient l’audace de s’en approcher.

Faisant donc venir son Larveyette à lui, Alban lui ordonna de suivre les indications de Calua. Bien qu’au départ réticent, Hélios finit enfin par comprendre que sa présence était indispensable - la flatterie, un art ma foi bien utile -, et il consentit tisser quelques toiles pour l’espèce de truc bizarre en cape qui s’agitait à côté d’eux. Les toiles tissées, Alban regarda Calua neutraliser les pièges et lui demander de marcher dessus. Hm.

- T’es sûre que ça ne risque rien ? demanda-t-il, totalement réticent à l’idée de se retrouver coincé dans un piège de Jackie.

Connaissant son enseignante, cela ne l’aurait pas étonné qu’elle mette des trucs piquants et tranchants à l’intérieur de ses pièges. Sous le regard insistant de Calua, il décida néanmoins de lui faire confiance - erreur mon cher Alban, erreur -, et de marcher sur les bâches pour y laisser son empreinte. La bonne nouvelle ? Aucun piège ne s’était déclenché. La mauvaise ? A présent, il était relativement simple de comprendre quelle route ils avaient prise rien qu’en regardant les traces de pas dans le sable. Même si d’autres groupes étaient passés avant eux, Alban avait l’impression que toutes les empreintes convergeaient vers la même direction ; soit, leur base.

Probablement était-il un peu parano. Mais il ne cessait de voir cette grosse flèche rouge pointée vers cette petite zone dans laquelle ils comptaient cacher leur foulard. Ça n’allait pas le faire.

- Levanter ! Peux-tu venir ici ?

A tire d’aile, le Brindibou quitta son poste pour s’approcher de lui avec méfiance. Alban jeta une poignée de sable sur les pièges neutralisés par Calua, puis marcha une nouvelle fois dessus pour que ses pas se dirigent autre part.

- A partir de maintenant, je veux que tu repasses derrière nous pour effacer toutes nos empreintes de pas qui pourraient indiquer que notre base est là-bas, OK ? Laisse toutes les autres. Il ne faut pas qu’ils remarquent qu’il y a quelque chose d’anormal. Calua a fait un super boulot en faisant un double piège avec ceux installés par Jackie. Il faut faire honneur à son travail.

Levanter hocha la tête, puis s’envola en rase-motte. De ses ailes, il effaça les traces dans le sable, en évitant évidemment de déclencher un piège par erreur. Le problème réglé, Calua resta en retrait afin d’installer quelques sacs surprises, tandis qu’Alban commençait à s’attaquer à la défense de leur base. La jeune fille ayant besoin d’Hélios, Alban le lui laissa volontiers et récupéra Hak, le Canarticho. Il ne savait pas encore trop comment il allait lui être utile, mais il allait se débrouiller. Sifflant Auster pour qu’il quitte son poste de surveillance pour venir l’aider, le châtain se faufila discrètement jusqu’à la base et observa les environs.

Il y avait des pièges de Jackie disposés de façon aléatoire tout autour de leur base. Alban attrapa une poignée de brindilles mortes et les plaça de façon à ce que Calua et lui puissent facilement savoir où les pièges se situaient. Il fit attention à ce que ses ajouts fassent assez naturels pour ne pas que les deux autres se doutent de quelque chose. Puis, il entreprit de s’occuper de renforcer son coin.

Ayant laissé le foulard rouge à Calua, il dégagea quelques pierres afin qu’elle puisse y mettre leur drapeau quand elle reviendrait. Puis, sortant son propre matériel de son sac, il commença l’opération.

Afin que l’accès vers leur drapeau soit piégé, il demanda à Auster d’utiliser Tunnel pour creuser un trou énorme. Au fond, il vida le contenu de sa bouteille d’eau pour que le sable soit un peu plus boueux et collant, puis il y plaça un filet de Sécrétions qu’Hélios lui avait fait avant de partir avec Calua. Levanter étant revenu entre temps, Alban lui demanda de lui créer une mince couche qui servirait de bâche grâce à Feuillage. Puis, à l’aide du Jet de Sable de Hak, ils recouvrirent le piège pour lui donner un aspect absolument neuf. Indétectable pour ceux qui ne savaient pas qu’il était là. Par précaution, Alban posa une brindille à l’entrée du piège afin de ne pas oublier sa portée.

Le Pokéathlète releva la tête lorsqu’il entendit Calua se diriger vers eux. La jeune fille semblait être très inspirée, puisqu’elle lui demanda s’ils pouvaient créer un piège capable de tomber sur les malheureux comme un éboulement. Même s’il trouvait l’idée dangereuse, Alban estima que des petits rochers ne feraient pas grand mal.

- Je pense que je peux. Par contre, ce serait trop dangereux s’ils tombent sur nos adversaires. Je vais réduire leur taille pour éviter les problèmes, d’accord ?

Il regarda une nouvelle fois les gros cailloux et pris sa décision. Tapotant sur une Pokéball accrochée à sa ceinture, il fit sortir Aura, sa Togépi, qui se matérialisa avec un air joyeux.

- Je ne te laisse pas longtemps sortie, Aura. J’ai juste besoin que tu réduises la taille de ces pierres de moitié avec Eclate Roc, s’il-te-plaît.

La Togépi ne parut pas s’émouvoir du fait qu’elle ne resterait que peu de temps hors de sa Pokéball. Se mettant en conformation boule de bowling, elle roula vers les pierres et les pulvérisa en petits morceaux. Puis, après avoir fini son travail, Alban la rappela. Demandant ensuite à Auster d’utiliser Psyko, il fit se lever les cailloux qu’il empila au-dessus de leur base, sans oublier de positionner quelques cales à des endroits stratégiques pour que le tout tombe au besoin.

Bon. A défaut d’avoir plusieurs pièges, au moins en avaient-ils des efficaces. Alban devait avouer qu’il manquait de moyens pour faire mieux. Ses meilleurs poseurs de pièges, Hélios et Zéphyr, n’étaient pas vraiment disponibles pour le moment. Tant pis. Il avait d’autres idées pour piéger la zone entière et la rendre difficile d’accès. Mais pour ça… il allait avoir besoin de Zéphyr !

Se redressant, il s’apprêta à rejoindre son Goélise lorsqu’un cri le fit sursauter. Calua ? Calua ?!

Il essaya de la repérer mais ne vit personne. Avait-elle été attaquée ? Allait-elle bien ? Il sentit une bouffée de panique dans sa poitrine. S’il y avait des adversaires, comment avaient-ils fait pour passer outre la surveillance de Zéphyr ? Rah, pas le temps d’y réfléchir ! Abandonnant sa base, Alban se mit à courir vers la direction de la voix. Auster, grâce à son flair, lui aboya plusieurs fois dessus pour le faire changer de direction. Enfin, il vit une sorte de gros trou avec des traces désordonnées autour qui indiquaient que quelqu’un était probablement tombé dedans. Sautant pour éviter un piège de Jackie, il s’accroupit au-dessus du gouffre et regarda à l’intérieur. Au fond, sa coéquipière d’un jour, les bottes totalement enlisées dans une espèce de boue de sable. Ouf. Il avait cru que quelque chose de pire lui était arrivé. Rassuré de voir qu'elle était simplement tombée, le Pokéathlète la rassura - en partie pour qu'elle se taise et arrête de signaler aussi ouvertement leur position -.

- Je suis là, je suis là, ne t’en fais pas. Je vais te sortir de là. Attend… ne bouge pas.

Il réfléchit et regarda autour de lui. Hélios, qui accompagnait Calua au moment de sa chute, se tourna vers lui en haussant les épaules, comme s’il n’y était pour rien. Alban savait que pour tisser une échelle de secours en soie, cela allait lui prendre du temps. Et ils n’avaient pas vraiment de temps à perdre. Que faire alors ? Utiliser Psyko d’Auster pour la faire léviter jusqu’à la sortie ? Non, mauvaise idée… Auster y parviendrait, certes, mais cela lui demanderait beaucoup trop d’efforts. Il n’y avait donc qu’une seule solution…

- Levanter. Utilise Feuillage. Hélios, Nœuds Herbe.

Les quelques spores endormies dans la couche de sable prirent vie et bourgeonnèrent pour créer un dense réseau de lianes, renforcé par les feuilles fournies par le Brindibou d’Alban. Une sorte d’échelle végétale se matérialisa, et Alban tendit la main à sa coéquipière.

- Tu n’es pas blessée ? Tu peux grimper toute seule ?

Visiblement encore capable de grimper à une échelle toute seule, Calua remonta doucement. Il l’aida et la supporta en lui attrapant les mains et en la sortant enfin de ce trou infernal. Inquiet, il regarda précipitamment dans le sac de la brune pour s’assurer que le foulard jaune était bien là.

- Bon ça va, notre drapeau est toujours là. Tu ferais mieux d’aller le cacher dans la base avant qu’une autre catastrophe n’arrive, non ? Je vais rejoindre Zéphyr à la fausse base et je vais lancer le reste de l’opération. Fais attention à toi sur la route. Auster va t’accompagner, si tu veux. Je te laisse Hak, aussi. Ensuite, quand tu me rejoindras, on enverra notre fine équipe s’occuper du drapeau ennemi.

Il lui fit un clin d’œil et la laissa cacher le drapeau. Il n’avait pas envie de l’engueuler ou quoi que ce soit pour le piège dans lequel elle était tombée. Ce n’était pas de sa faute, après tout. En lui laissant installer elle-même le drapeau, il lui montrait qu’il continuait de lui faire confiance et qu’il n’avait pas envie de la materner à cause d’une maladresse. Il attendit qu’elle parte puis poursuivit le reste du jeu. Se dirigeant donc vers leur leurre, il se cacha derrière la dune et fit venir Zéphyr jusqu’à lui. Il demanda à Levanter de le remplacer momentanément, et le petit Brindibou s’envola pour se poser tout en haut de la dune.

- Zéph’, on va se la jouer à l’ancienne, OK ? Tu vas me cracher autant de Brume que possible pour qu’elle envahisse toute la zone devant nous. Le vent nous est favorable pour l’instant puisqu’il ne souffle pas dans notre direction. Mais si jamais tu vois que la zone de brouillard revient de notre côté, utilise Vents Violents pour la repousser. Il ne faut pas que la fumée envahisse notre camp, sinon on ne verra plus où sont les pièges que nous avons posés. Avec la vue que tu as, tu devrais être capable de voir même à travers le brouillard si les ennemis arrivent. Préviens-nous lorsque ce sera le cas. Oh et, Hélios… Peux-tu nous faire des bouchons d’oreille en Sécrétions, s’il-te-plaît ? J’aimerais lancer une opération Ultrasons pour désorienter nos adversaires lorsqu’ils seront dans notre territoire. Et je n’ai pas envie qu’on soit touchés. Aucun membre de notre camp.

Ses deux Pokémon acquiescèrent, et Alban laissa Zéphyr reprendre son poste d’origine. Maintenant, il ne restait plus qu’à attendre que Calua revienne, et ils pourraient se répartir correctement les rôles. En attendant, il ne voyait pas trop ce qu’ils pouvaient faire d’autre.

Quelle stratégie allait adopter l’autre groupe ? Il regarda autour de lui et avisa la présence d’une autre dune un peu plus en amont de la leur. S’il grimpait, il pourrait avoir une assez bonne vision de ce qui se passait, un peu plus loin. Et puis… S’il restait trop près de leur fausse base, ses adversaires risquaient de se douter de quelque chose. Furtif comme une ombre, il se dirigea donc avec Levanter vers sa nouvelle zone d’observation. Zéphyr et Hélios étaient restés derrière avec Pollo pour surveiller le leurre. Il ne se faisait donc pas de soucis là-dessus.

Avec discrétion, il entreprit l'ascension de la dune et… manqua de tomber en arrière lorsqu’une forme sortit du sable.

Il recula précipitamment - ou glissa le long de sa dune, devrait-on dire -, tandis qu’un pâté de sable se matérialisait. Le truc avait une sorte de petite pelle rouge plantée dans la tête, et Alban aurait juré qu’il s’agissait d’un de ces nouveaux Pokémon d’Alola dont il ne connaissait pas encore le nom. Surpris au départ, il comprit néanmoins rapidement qu’il s’agissait là des premières « attaques » ennemies. Sifflant pour signaler à Levanter de faire attention à lui, il remarqua avec effroi que Zéphyr venait de crier le signal d’alarme.

Il ne le voyait pas puisqu’il n’était pas en hauteur et que la Brume de Zéphyr avait tout recouvert mais, droit devant eux, une véritable armée de Pokémon était en train de les envahir. Un Taupiqueur, un Minotaupe, un Feurisson, et cette espèce de trucs en forme de château de sable qui était en face de lui. Tous grâce à l’attaque Tunnel. Raison pour laquelle Zéphyr n’avait pas pu les voir avant. Paniqué, Alban se releva pour courir vers leur territoire et prévenir Calua lorsqu’une gerbe de sable se souleva et l’envoya rouler en arrière. Enseveli, Alban cracha ce qu’il venait d’avaler et sentit le sol trembler. OK. Un Séisme maintenant ? Sérieux ? On les attaquait comme ça ?!

Tant pis pour la discrétion. Sortant Mistral de sa Pokéball, Alban sauta souplement sur son dos et s’éleva dans les airs. Il rejoignit en quelques battements d’ailes Zéphyr, et contempla le désastre devant lui. Si tout ça continuait, les Pokémon adverses auraient vite fait de les envahir grâce à leurs Tunnels. Voilà une façon bien maligne d’éviter les pièges et de rallier leur base tout en restant discrets. Il y avait sûrement un Spécialiste Sol dans l’équipe adverse, et une personne particulièrement maligne. Bon. Aux grands maux, les grands remèdes.

- Zéphyr ! On laisse tomber l’écran de Brume. Utilise Lames d’Air pour chasser tout ça. A mon signal… EN H4, MAINTENANT !

Le Goélise s’exécuta et fit briller ses ailes pour envoyer une attaque en plein dans le Feurisson qui venait de sortir la tête de sous le sable. Sous l’impact, le type Feu roula en arrière, tandis que la Brume se dissipait progressivement. Bataille navale ? Ouais, s’ils voulaient jouer à ça, Alban allait jouer.

- MAINTENANT BALANCE VIBRAQUA EN F9 !

Zéphyr plongea vers le Taupiqueur adverse et lui envoya une trombe d’eau à la figure. Le Pokémon replongea cependant dans son Tunnel pour se cacher. Bah… L’eau allait bien finir par s’engouffrer dedans et à le toucher, non ? Alban n’était pas inquiet. Il allait défendre son territoire avec la même détermination que Jackie quand elle voulait vous botter le derrière.

Se sentant un peu comme un joueur d’échec aérien, Alban aurait pu continuer longtemps s’il n’avait pas oublié quelques détails. De un : les dresseurs adverses n’allaient probablement pas le laisser taper encore sur leur équipe. Et de deux : était-ce un cri qu’il venait d’entendre, loin derrière lui ? Heu… Calua ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Lun 27 Mar - 17:33

Bon, pas de panique...On ne panique pas, on ne tremble pas, tout va bieeeeen. J'AI DIT PAS DE PANIQUE...*tousse* Désolé. Certes, la situation de Calua pourrait être plus deséspérée mais en attendant, la petite magicienne commençait sérieusement à se demander si elle sortirait un jour de ce piège. Rendez-vous compte, cela faisait presque  MINUTES qu'elle se trouvait là-dedans. Elle allait sûrement passer le reste de ces jours dans ce trou humide, elle finirait par se transformer en Écrapince et puis voila ! D'ailleurs, comment pouvait bien être la vie d'un Écrapince ? Une interrogation cruciale...Et puis, c'est pas comme si elle pouvait faire autre chose que se poser ce genre de question, à cet instant précis !
Arceus merci, il semblerait que son coéquipier ai également des aptitudes de ''héros-sauveur de jouvencelles en détresse'' : Lorsque le visage d'Alban apparut finalement au bord du gouffre, la Pyroli poussa un cri de joie...juste avant de plaquer les mains sur sa bouche, lorsque le jeune homme lui fit signe de se montrer moins bruyante. Il ne manquerait plus qu'ils se fassent repérer par leurs adversaires, tiens !

''Tu n’es pas blessée ? Tu peux grimper toute seule ?''

''Pas de problèmes, Alby !''

Plus facile à dire qu'à faire, en fait : la boue sablonneuse provoquait un effet de succion limité, qui retenait solidement les bottes hautes de la jeune fille au fond de la gange de sable. Serrant précieusement son sac (Ce serait trop bête de perdre leur drapeau, maintenant), elle tirait de son bras libre sur l'échelle de corde, afin de s'en extraire. La prochaine fois, elle mettrait des sandales ! Avec une sorte de *SHLOUP* bruyant, ses jambes semblèrent s'arracher de leur prison et la magicienne, un peu déséquilibrée, serait probablement retombée au fond du trou sans la main secourable de son coéquipier.
À moitié couverte de sable, elle commença a en enlever la majeure partie, tandis qu'Alban se penchait précipitamment pour vérifier le contenu de son sac à malices. Eh, fait-lui un peu confiance, elle a vérifié trois fois ! Pas facile de s'y retrouver dans son sac de toute façon, il était plein de boue (Beeeeh...Elle allait devoir tout nettoyer, ce soir.) En revanche, à l'annonce de sa nouvelle mission, la Pyroli claqua une nouvelle fois des talons, avant de repartir en courant, suivi du Noctali et de son Ninjarticho, toujours aussi silencieux. Alban comptait faire diversion pour lui laisser le temps de positionner le drapeau dans leur véritable base...Elle allait accomplir sa mission sans faillir !
Rejoindre les lieux ne lui prit que quelques secondes et d'un geste solennel, elle disposa leur foulard au sommet d'un petit monticule de sable, hâtivement constitué. Ceci était le coeur de leur château, non de leur empire ! Si l'ennemi parvenait à y pénétrer, c'est que leurs troupes auront échoués et que les ténèbres auront vaincus les forces du bien...Ou que Jackie leur collerait une sale note, ce qui n'était pas très différent. En revanche, une fois le drapeau déposé...

''Bon et maintenant, plus qu'à rejoindre Alby....AH NON ! HAK, ARRÊTE-LE !''

Répondant au cri de sa Dresseuse, le Canarticho fut néanmoins plus lent qu'Auster, qui avait anticipé l'assaut : surgissant d'un trou dans le sable, la tête ronde d'un Sabelette apparut soudainement juste à coté de leur drapeau, manifestement bien décidé à l'emporter dans son refuge souterrain. Un coup de pattes du Noctali sur le museau le forca à replonger dans son trou, mais au vu des crissements sous leurs pieds, il ne comptait pas s'arrêter là. Commença alors un long jeu de chasse-Taupiqueur, les tentatives du type Sol se soldant par une intervention d'Auster ou de Hak, pour le repousser. Calua de son coté, leur indiquait la direction à prendre pour intercepter le voleur, mais tout ceci ne menait à rien...Elle allait prendre les choses en main !

''Hop ! Et maintenant, tu fais comment ? AAAAAAH, tu triches !''

Très têtu, ce Sabelette : En tout cas suffisamment pour sortir tout bonnement de son trou et pour se mettre à courir de toutes la force de ses pattes derrière la Pyroli, pendant que cette dernière courrait en cercle dans leur base. Auster et Hak se regardèrent un instant, avant de soupirer et de prendre en tenaille le poursuivant, qui ne tarda pas à se retrouver coincé contre un mur par le Canarticho. D'un coup de poireau bien ajusté, ce dernier assomma proprement l'intrus, avant de le trainer par une patte et de le jeter sans plus de cérémonie dans son tunnel. Le canard-ninja se plaça ensuite devant le-dit trou, prêt à réitérer l'opération si le Sabelette esquissait le moindre mouvement. Essoufflée, Calua déposa de nouveau le drapeau au centre de la grotte avant de faire signe à Auster de la suivre.

''Ok...Je retourne vers Alby, Auster tu m'accompagnes. Hak, tu ne bouges pas et si jamais il retente quoi que ce soit, t'en fais un pot-au-feu !''

Le trajet en sens inverse ne lui prendrait que peu de temps et elle pourrait aller aider Alban...Euh, c'est quoi tout cet brouillard ? La météo avait annoncé un grand ciel bleu et voila que les alentours se retrouvaient plongés dans un nuage opaque. À tâtons, la Pyroli s’avança dans la direction des bruits du combat qui faisait rage, mais force est de constater qu'elle aurait tout aussi bien pu tenter de rejoindre Hoenn à pied : impossible de réellement savoir où elle allait et les tentatives d'Auster pour la réorienter se soldèrent par de cuisants échecs, la jeune fille n'ayant qu'une vague idée de la position de son coéquipier.
Perçant le brouillard, elle parvint finalement à sortir de la nappe mais le spectacle qui s,offrit à elle n'était pas exactement celui attendue.

''Ooooooh...Oh oh oh ! Auster, tu penses à ce que je penses ?''

Le Noctali ne répondit pas, mais Calua était sûr de son approbation : devant eux, s'ouvrait un large espace dégagé, parsemé de petits tas de sable et de morceaux de bois flottés. Et sur une sorte de structure rapidement constituée, un foulard rouge semblait les narguer, à moins de vingt mètres de leur position. Manifestement, leurs errances les avaient menés pile au niveau de la base ennemi, en les contournant sous couvert du brouillard. Bien décidé à remporter la victoire à l'instant, Calua s’élança donc en direction de la structure...et ce serait probablement blessée gravement lamentablement, sans l'intervention d'Auster !

''Non mais...Ils sont dingues ou quoi ?''

En contrebas de chaque petites dunes et dissimulés sous le sable, leurs adversaires n'avaient rien trouvé de mieux que de placer une multitudes d'éclats de roches coupants. Calua s'y connaissait assez pour reconnaitre une attaque Piège de Roc et lorsque Auster la tira en arrière, l'une des pierres se mit même à léviter avant de lui foncer dessus. L'agilité du Noctali lui permit d'éviter l'impact, mais autant dire que pénétrer de front dans la zone était un véritable suicide...
Pourtant, Calua ne comptait pas renoncer aussi facilement. Pour le moment, cet endroit était comme une scène qu'elle se devait d'analyser pour comprendre le ''truc'' qui leur permettraient de franchir l'obstacle. Prévoyant, ils avaient même attaché le foulard à des planches trop nombreuses et trop lourdes pour que le Psyko du noctali suffise à le déloger.
Non, il fallait qu'elle prenne le problème autrement...La question n'était pas de savoir comment atteindre le drapeau, mais comment leurs adversaires avaient fait pour sortir de la zone. Ils avaient forcément laissé un chemin spécifique libre d'accès, au cas où il serait nécessaire de déplacer leur foulard. Donc, la meilleure solution, ce serait qu'ils guident Calua et Alban sur ce dernier jusqu'au drapeau. Ou du moins, qu'ils soient forcés de le faire...

''...Auster, tu te débrouilles comment avec l'attaque Tunnel ?''

*******************
Son plan n'était pas parfait mais au moins, il aurait la flamboyance nécessaire. Après avoir terminés ses préparatifs, la jeune fille reprit la direction du champ de bataille, tandis qu'Auster se secouer rapidement pour chasser tout le sable qui le recouvrait. Alors, la dernière fois, elle était passé par là...Donc si elle tournait à gauche...

''Ça va prendre encore longtemps ?''

''Non.''

..Ok, ça, c'était pas la voix d'Alban. Le ton glacial et méprisant n'était que trop familier à Calua, qui se plaqua immédiatement derrière la dune la plus proche, rapidement suivi d'Auster. Voila qu'ils débarquaient dans le dos de leurs adversaires...Si jamais elle se faisait repérer, autant dire adieu à leurs chances de victoires. Tapie dans leur cachette, le Pokémon et la jeune fille ne perdirent pas une miette du spectacle qui s'offrait à eux : un peu plus loin, Alban parvenait à repousser un groupe de tunneliers, malgré leur supériorité numérique. Les assaillants se retrouvaient complétement trempé et se repliaient à intervalles réguliers, avant de repartir à l'assaut. en revanche, ce qui inquiéta davantage la Pyroli, fut le groupe de Pokémons en attente à coté de leurs Dresseurs.
Tygnon, Onyx, Torterra...Pourquoi est-ce qu'ils ne participaient pas au combat ?

''Pourquoi t'attends comme ça ? Envoie ta troupe de bourrins, il ne tiendra pas plus d'une minute contre eux.''

''Non''

''L'autre cinglée ne s'est pas montrée, c'est ça qui t'inquiète ?''

''Oui.''

''Dis pas de conneries, elle est plus un handicap qu'autre chose (ATTENDS QUE JE TE CHOPE, TOI !). On l'épuise encore cinq minutes et on y va ?''

''Oui.''

Si le ton était posé (Ce gorille ne communiquait que par monosyllabes ?), les implications de ce dernier ''oui'' suffirent pour glacer Calua jusqu'au sang. Alban avait besoin de son aide..et de ces informations. Imitant Auster qui s'était littéralement aplati sur le sable, la Pyroli se laissa guider par le type Ténèbres en rampant entre les dunes. Décrivant une courbe large afin d'éviter le duo, la Pyroli et son guide en vinrent même à se déplacer à plat ventre dans une fine pellicule d,eau au niveau du rivage. On est jamais trop prudent !
Concentré sur la bataille en cours, Alban ne s’aperçût de la présence de la jeune fille que lorsque cette dernière lui tapota sur l'épaule. Tandis qu'Auster rejoignait son dresseur, c'est une Calua surexcitée qui prit la parole.

''Coucou ! Bon, mission accomplie pour le drapeau et tu devineras jamais : On a trouvé leur base ! Bon, on s'est un peu perdu dans ton brouillard pour ça, mais...Y,avais même leur drapeau. Sauf qu'ils ont tout piégé un peu comme nous, y'a des Pièges de Rocs tout autour. Ils ont même alourdis leur drapeau pour pas qu'on puisse le prendre par les airs.
Mais t'inquiète Alby, j'ai un super plan ! Faut juste qu'on trouve un moyen de les occuper encore...2 minutes et 23 secondes, tout pile. À ce moment là, la petite surprise que j'ai laissé pas loin de leur base devrait nous aider un peu.
Par contre, faut que je te prévienne, ils vont.. ''


''TERRAAAAAAAAAAA !''

Avant que la Pyroli ne puisse finir sa phrase, un véritable grondement manqua de la faire tomber à la renverse : depuis le sommet de la dune opposé, la silhouette massive du Torterra se hissa péniblement, tandis que de minces rayons lumineux semblaient pénétrer au cœur de son bonzaï.
En quelques secondes, ce dernier se retrouva complétement chargé et un véritable torrent d'énergie vint frapper la dune qui abritait le duo. Cette dernière tint bon, mais lorsque Calua leva les yeux vers le sommet, ce dernier avait tout bonnement disparu, vaporisé par un Lance-Soleil brûlant.

''Ils ont des troupes en réserve et je pense qu'ils viennent de décider de les envoyer en bloc. Y'avais un Tygnon, un Onyx et l'espèce de canon sur pattes là-bas. Oh, oh...Pollo !''

Espérons que Alban dispose aussi d'équipiers avec des facultés de protection : malgré le réflexe de Calua, le Mur Lumière d'Apollo ne sera jamais suffisant pour bloquer complétement la prochaine attaque du Torterra !

_________________


Dernière édition par Calua R. Kana le Dim 9 Avr - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Sam 1 Avr - 19:36




Jeu, traque, et match
Alban Abernaty & Calua R. Kana

Il avait beau repousser les troupes adverses, Alban avait l’impression qu’elles ne cessaient d’avancer. Perché sur le dos de Mistral, le châtain n’avait que Zéphyr sous le coude pour orchestrer la dérouillée de l’armée opposée. Ses autres Pokémon étaient pour la majorité en défense sur la base et la fausse base, tandis que son meilleur combattant était sûrement quelque part avec Calua. Mais où était-elle passée ? Il se tourna légèrement pour essayer de la repérer mais ne parvint pas à la voir. Pourtant, il voyait une masse floue marron et verte qui semblait être Hak, près de leur véritable base. Mince… Etait-elle encore tombée dans un trou ? Pas possible… Auster était avec elle. Il ne se serait pas laissé prendre dans un piège, surtout dans leur propre zone.

Se reconcentrant sur son propre combat, Alban ordonna à Zéphyr d’envoyer une nouvelle gerbe d’eau en direction du Feurisson. Ce dernier siffla et retourna dans son Tunnel, se recroquevillant sur lui-même pour essuyer le moins de dégâts possibles. Du coin de l’œil, Alban vit d’autres Pokémon Sol débouler vers eux, toujours dans ces galeries souterraines. Fichtre. Il allait avoir besoin d’aide. Et s’il ne concentrait pas son activité sur le combat devant lui, il risquait fort de perdre trop de territoire. Il réfléchit un instant. Hak était en train de protéger la véritable base. Hélios et Levanter étaient entre la fausse base et la dune de surveillance de la fausse base. Non… Il y avait déjà trop peu de Pokémon surveillant les points névralgiques. Il ne pouvait pas se permettre de les faire combattre contre les envahisseurs au milieu du terrain.

Sifflant néanmoins, il donna un léger coup sur le flanc de Mistral pour revenir du côté d’Hélios et de Levanter.

- Vous deux ! Utilisez vos attaques Plante pour créer un réseau devant les dunes. Feuillage, Nœuds Herbe, tout ce que vous voulez… Il faut qu’il soit assez profond pour que les Pokémon adverses ne puissent pas passer dessous grâce à Tunnel. Et assez haut pour qu’ils ne puissent pas sauter au-dessus sans escalader. Ce sont majoritairement des Pokémon Sol donc ils auront du mal à passer un barrage végétal. Ça les ralentira, au moins, le temps que je puisse les dégager. Ok ?

Les Pokémon hochèrent de la tête et se mirent à luire d’une aura verte. Se concentrant, ils réveillèrent les spores enfouies dans les grains de sables pour qu’elles se mettent à pousser à vitesse accélérée. Le chiendent et le chardon s’éleva, étirant leurs racines jusqu’à la mer pour puiser des forces. Alban vit une barrière s’élever d'un mètre, cinq mètres devant la base factice. En-dessous, le réseau était probablement en train de se former également. Ce serait plus lent car il leur faudrait aller plus profond, mais Alban pouvait repousser ses opposants en attendant.

Voyant que Zéphyr commençait à fatiguer, Alban le siffla pour qu’il vienne se poser sur son avant-bras. Il fouilla dans son sac et lui donna une Baie Sitrus pour le remettre un peu d’aplomb. Il fallait qu’il trouve un plan. Et vite. Mistral agita ses ailes en position stationnaire, tandis que son dresseur observait les Pokémon adverses.

- …

Pourquoi, à présent qu’ils étaient arrivés à mi-chemin entre leur base et le territoire adverse, étaient-ils hors du sable ? S’il avait été à leur place, Alban aurait continué son chemin avec Tunnel jusqu’à la base opposée, au lieu de s’exposer ainsi aux attaques des Pokémon adverses. Il comprit rapidement en voyant que le terrain était en pente, et qu’elle descendait dans leur sens. Mais oui. L’eau. Tous les Pokémon adverses qui étaient à sa droite - le Pokémon de sable inconnu, un autre Pokémon qu’il n’avait pas vu mais qui avait réussi à atteindre leur base avant de se faire arrêter par Hak - avaient pu rester sous terre le plus longtemps possible. A l’inverse, tous les Pokémon à sa gauche - côté mer -, étaient sortis et tentaient d’accéder à leur zone. Ils suivaient un pattern défini. Chaque Pokémon avançait en ligne droite pour couvrir le plus de terrain possible. Mais ceux qui étaient proches de l’eau ne pouvaient plus creuser trop profond dans le sable car le niveau d’eau et de sable humide était plus haut qu’ailleurs. C’était logique. Quand vous êtes sur une plage, même si vous êtes sur le sable, à force de gratter vous tomberez forcément sur du sable humide. Plus vous êtes loin de la mer, et plus la couche humide sera profonde. Leur attaque Tunnel était donc limitée. Et s’ils ne pouvaient pas aller plus haut et étaient obligés de passer par l’air libre, c’était à cause de…

- Les pièges, comprit brusquement Alban.

S’ils ne pouvaient plus aller aussi profond qu’avant, ils ne pouvaient plus passer sous les pièges de Jackie. Et à l’aveuglette dans le sable, il leur était difficile de détecter leur présence. Sortir était donc la solution la plus logique. Le dresseur qui menait l’opération avait dû le comprendre, et il avait sûrement donné la consigne à ses Pokémon de sortir à mi-chemin car le niveau de sable devenait plus bas. Malin.

Ayant un brusque éclair de génie, Alban se pencha sur le dos de Mistral pour que seuls ses Pokémon soient dans la confidence. Il leur expliqua rapidement son plan, puis, il tendit le bras pour que Zéphyr reprenne son envol. Ses adversaires voulaient jouer violemment ? Il n’allait pas se gêner non plus.

Donnant un coup sur le flanc de Mistral, Alban plongea vers le Minotaupe qui venait de ressortir du sable sous lequel il s’était caché. L’Altaria l’attrapa par les bras pour ne pas qu’il lui glisse entre les serres, et il le projeta vers une petite bosse dans le sable. Au moment où il touchait le haut de la bosse, Zéphyr lança une attaque Vibraqua pour déclencher le piège. Dans une explosion, un trou béant s’ouvrit et le Minotaupe fut engloutit par une espèce de cage confectionnée par Jackie. Alban eut un petit sourire. Il n’en était pas encore au point d’utiliser les attaques de Mistral car son but n’était pas non plus de blesser les Pokémon adverses. Mais au moins se tiendraient-ils plus tranquilles avec cette stratégie-là.

Recommençant donc l’opération avec un autre type Sol, Alban l’envoya bouler dans un piège de Jackie - une toile collante, cette fois-ci -. Il comptait continuer ainsi jusqu’à ce que toute l’armée soit repoussée, mais lorsque Mistral fondit vers le Feurisson, Alban comprit qu’il avait fait une erreur. Le Feurisson activa brusquement les flammes sur son dos, et Mistral le lâcha, surpris, en prenant de l’altitude par réflexe. Le Feurisson tomba de deux mètres et fut désorienté quelques secondes, avant de retourner dans son trou. L’état de son propre Pokémon était cependant plus préoccupant.

- Mistral ?! Rien de cassé ?!

L’Altaria émit une note triste, et Alban sentit à l’odeur que le bas de ses pattes était brûlé. Il pesta et demanda à son Pokémon de revenir au niveau de leur zone de surveillance. Il fallait qu’ils se replient pour le moment, afin de se soigner. Se posant derrière la dune, Alban sortit un onguent Anti-brûlure de son sac pour l’appliquer sur les pattes blessées de son Pokémon. Il sentit alors une main se poser sur son épaule, et il sursauta en se retournant. Il soupira de soulagement en reconnaissant Calua.

- Calua ! Où étais-tu passée ? Tu n’as rien ?

La brune semblait aller bien, même si sa respiration rapide indiquait qu’elle venait de courir. Auster, à ses côtés, hocha noblement la tête. Puis, voyant que Mistral était blessé, il se rua vers lui pour utiliser une attaque Rayon Lune. Alban serra les dents en voyant son Pokémon mal en point, mais redescendit rapidement sur terre lorsque Calua lui fit son rapport. Apparemment, Auster et elle avaient trouvé la base. Il retint un soupir de joie mais son visage se renfrogna lorsqu’il comprit que leur base semblait presque imprenable. D’ailleurs, comment Calua et Auster avaient-ils pu la trouver ? Il se fit la réflexion qu’ils avaient sûrement utilisé Tunnel également, et qu’ils étaient revenus ainsi avant que le barrage végétal ne devienne trop profond. Bien.

La jeune Pyroli semblait avoir un plan, et Alban acquiesça. Retenir encore un peu les troupes adverses était clairement possible. D’autant plus qu’il avait mis deux Pokémon hors d’état de nuire, et qu’il n’en restait donc plus beaucoup. En outre, le barrage végétal allait leur permettre de les tenir encore plus à l’écart. Au moins le temps que Zéphyr termine le travail.

- Deux minutes et vingt-trois secondes ? Je pense que c’est dans mes cord-

- TERRAAAAAAAAAAA !

Alban releva brusquement la tête et vit, au loin, une masse verte se hisser sur une dune. Son cœur rata un battement lorsqu’il reconnut le Pokémon, et il vira carrément au blanc en voyant la lumière sur le dos du cuirassé. Encore une fois, il avait parlé trop vite.

- A couvert !

Il attrapa Mistral et Auster et les força à se baisser tandis qu’une vague de chaleur leur frôlait la tête. Lorsqu’il rouvrit les yeux, le haut de la dune qui les protégeait avait carrément DISPARU. Il se sentit nauséeux. Attendez… On venait vraiment de les attaquer avec un Lance-Soleil ? Il avait joué soft en évitant d’utiliser des attaques de Mistral telles que Dracosouffle, mais visiblement, l’équipe adverse avait moins de réserves à ce sujet. Il écouta d’une oreille distraite ce que lui disait Calua, encore sonné. En plus de ce Torterra, il y aurait également un Tygnon et un Onix. Well…

Tout aussi estomaqué qu’il l’était, Alban réagit néanmoins avec rapidité lorsqu’il entendit Calua appeler son Coxy. Claquant des doigts deux fois, il se tourna vers Hélios qui comprit rapidement sa demande. L’Abri du Larveyette se dressa en même temps que le Mur Lumière d’Apollo, absorbant la majorité de l’attaque Lance-Soleil. Alban ressentit néanmoins l’air se réchauffer brusquement, tandis que le Torterra se remettait à briller. Bordel. Comment faisait-il pour être aussi rapide dans ses attaques ?! Hélios n’allait très certainement pas pouvoir relancer une attaque Abri de sitôt.

Remarquant enfin quelque chose, Alban leva la tête et vit que le soleil brillait bien plus fort. Il ne l’avait pas capté avant à cause de la Brume de Zéphyr, mais ce soleil n’était pas normal. Une attaque Zénith… Qui permettait au Torterra de lancer ses attaques beaucoup plus vites. Ok. Ils allaient devoir y faire quelque chose.

Il ne voulait pas trop avoir recours à cette technique car cela impliquait transformer totalement le terrain, mais tant pis. Tapant sur une Pokéball à sa ceinture, Alban fit sortir Ether. Le Ramoloss chromatique se matérialisa devant lui, tandis que le châtain se redressait, prêt à courir au prochain impact.

- Ether. Utilise ton attaque Danse-Pluie. Mistral, comment tu sens-tu ?

Les pattes badigeonnées d’onguent, l’Altaria semblait aller beaucoup mieux. Alban hocha la tête et s’assura qu’il pouvait revoler, avant de remonter sur son dos. Il prit également avec lui Zéphyr et Hélios.

- Calua, je te laisse Auster, Levanter et Pollo. Je me charge de retenir les troupes adverses. Toi, va chercher le drapeau adverse. Ok ? Ah, et mettez-ça tout de suite.

Il tendit les bouchons d’oreille en toile qu’Hélios avait confectionnés, puis revêtit lui-même les siens. Un peu long à la détente, son Ramoloss se nimba enfin d’une aura bleutée. Petit à petit, les gouttes se mirent à tomber et la pluie envahit le terrain. Le Torterra sembla déboussolé un moment, tandis que la lumière sur son dos cessait de se charger aussi rapidement qu’avant. Ils pourraient avoir un peu de sursis, ainsi…

Rappelant Ether dans sa Pokéball, Alban fit un dernier sourire à Calua avant de donner un coup sur les flancs de Mistral et de reprendre son envol. Il ne pouvait pas vaincre le Torterra ; c’était impossible. Mistral était son Pokémon le plus grand, et il ne ferait pas le poids face à un Torterra aussi immense. Si Zénith avait été là, les choses auraient été différentes… Mais actuellement, il ne pouvait pas faire grand-chose. A part user de techniques de faibles.

Prenant de l’altitude, Alban regarda au loin le terrain. Ses bouchons vissés dans ses oreilles, il avait l’impression que le monde était soudainement devenu silencieux. Il n’entendait plus la pluie… Plus rien. Du coin de l’œil, il vit que l’Onix opposé s’était replié derrière une dune pour ne pas être touché par la pluie. Evidemment. Un Pokémon Roche n’était pas à l’aise sous la pluie. De même que le Feurisson qui semblait complètement déboussolé. Restait donc ce Tygnon et ce Torterra.

Fondant vers le Tygnon, Alban demanda à Hélios d’utiliser Ecosphère et Nœud Herbe. Une balle d’énergie végétale pure fondit sur le type Combat pour lui faire perdre l’équilibre, et des lianes sortirent du sol pour immobiliser ses jambes. Décidé à ne plus être l’Alban « trop bon trop con » qui ménageait ses adversaires, le châtain ordonna un Dracochoc à Mistral. L’Altaria se nimba d’une aura violette, puis il fondit vers le Tygnon, l’envoyant rouler au loin. Il fut achevé par une Lame d’Air de Zéphyr.

Sans aucun regret, Alban donna une caresse à Mistral. L’Altaria plaqua ses ailes cotonneuses contre son corps et pris un peu plus de vitesse pour foncer vers le Torterra. D’un sifflement il fit revenir Zéphyr sur le dos de Mistral, et il déclencha l’Abri d’Hélios pour éviter un Lance-Soleil. Grimaçant tandis qu’il perdait un peu de terrain à cause de la puissance de l’attaque du Torterra, Alban demanda à ses Pokémon de se boucher les oreilles. Il boucha lui-même les orifices auditifs de Zéphyr, et balança la sauce.

- Mistral ! Utilise Berceuse !

L’Altaria ouvrit le bec et lâcha quelques notes mélodieuses en direction du Torterra. La pluie qui camouflait grandement les sons étouffa la majorité des notes de Mistral, mais leur proximité avec le type Plante parvint à rendre l’attaque efficace. Après quelques secondes, le Torterra se mit à tourner de l’œil, et ses pattes flanchèrent tandis qu’il s’endormait, écrasant à moitié la dune de sable.

Un sourire s’étira sur les lèvres d’Alban, et il enleva ses bouchons d’oreille. Il espérait que Calua avait également mis les siens. Quoique. Même si ce n'était pas le cas, elle devait être assez loin d’eux pour que la pluie lui épargne le sommeil. Ayant mis au tapis tous les Pokémon qui les menaçaient, Alban se sentit un peu plus soulagé, avant de voir Zéphyr ouvrir le bec pour lancer un cri.

Il se tourna et vit le Pokémon de sable inconnu traverser le terrain à toute vitesse vers eux. Il reconnut la pelle rouge plantée sur sa tête, mais également… un drapeau jaune. Leur drapeau.

Son sang ne fit qu’un tour. Paniqué, il regarda la scène sans comprendre et vit que la barrière végétale avait été carbonisée sur tout un endroit par une attaque Lance-Soleil. Il ne savait pas où était Hak - peut-être avec Calua ? -, s’il était K.O ou s’il allait bien mais s’était juste laissé prendre par surprise. Avec la pluie, il voyait à peine. Merde. Merde, merde, merde. Il avait fait une grosse erreur en oubliant ce Pokémon !

Se tournant vers Jackie, paniqué, il vit néanmoins que cette dernière n’avait pas sifflé la fin de l’exercice. Cela signifiait donc que tant que les dresseurs n’avaient pas mis la main sur le drapeau, ils n’avaient pas encore gagné ? Alban sentit un regain d’espoir, tandis que ses yeux cherchaient Calua. Il donna un coup sur les flancs de Mistral et amorça un mouvement pour se diriger vers le Pokémon sable, lorsqu’un Luxray déboula sur sa droite et le renversa au sol. Il tomba de sa monture et roula sur le sable. Par chance, ils se trouvaient à moins de deux mètres d’altitude.

Hélios roula également à côté de lui, et Alban sentit une patte lourde se poser sur son torse pour le maintenir au sol. Il vit le Luxray montrer les crocs, lui intimant de ne pas bouger. Zéphyr, au-dessus de sa tête, piailla d’affolement tandis que Mistral se relevait difficilement, ses ailes semblant paralysées par l’électricité émise par le Luxray.

- Calu... murmura-t-il, le souffle à moitié coupé.

Il vit la fille de l’équipe adverse se diriger vers lui, un air goguenard sur le visage. Elle lança un regard vers Alban et lui dit un truc qu’il ne comprit que parce qu’un de ses bouchons d’oreille s’était fait la malle quand il était tombé.

- Dommage Abernaty, mais je crois qu’on a gagné.

Elle semblait être seule. Son coéquipier était certainement en train de surveiller la base.

Alban serra les dents, tandis qu’elle se penchait pour récupérer leur drapeau que lui apportait son Pokémon. Quand il vit les doigts vernis de la Givrali se tendre vers le drapeau, il sentit dans sa poche l’horloge de son iPok qu’Hélios avait réglée lorsqu’ils étaient en vol vibrer. Deux minutes et vingt-trois secondes. Le plan de Calua.

A plusieurs mètres d’eux, quelque chose explosa et Alban ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Dim 9 Avr - 17:28

Ça tient, ça tient, ça tient...Peut-être qu'en le répétant encore et encore, Calua pourrait renforcer la barrière créée par leurs Pokémons et éviter qu'elle ne se brise. Le rayon d'énergie libérée par le Torterra était bien plus puissant que tout ce qu'elle aurait pu imaginer (Il y avait sûrement quelque chose à exploiter...Peut-être dans un spectacle de démolition), le simple fait que Pollo et Helio parviennent à stopper étant déjà digne d'admiration.
Néanmoins, il semblerait que cette tourelle sur pattes n'est pas de problèmes de rechargement, vu la vitesse à laquelle son bonzai retrouva son éclat. Les minces filaments lumineux qui s'accumulaient autour de ce dernier n'augurait rien de bon, surtout si l'on considère que le Coxy avait été soufflé par la première attaque et peinait encore à se maintenir dans les airs. Heureusement pour le duo, il y en eu au moins un qui ne céda pas à la panique : reprenant le contrôle des opérations, Alban avait rapidement libéré un nouveau coéquipier, réorganisé leurs troupes et déclenché une nouvelle phase de son plan. Tandis qu'il remontait sur le dos de son Altaria, Calua saisit les deux boules quiès qu'il venait de lui tendre (Sans bien comprendre...Mais bon, on obéit toujours quand le Général donne un ordre et on pose les questions après !)

''Calua, je te laisse Auster, Levanter et Pollo. Je me charge de retenir les troupes adverses. Toi, va chercher le drapeau adverse. Ok ? Ah, et mettez-ça tout de suite. ''

''Bien compris. Lancement de l'opération...Alban, elle s'appelle comment notre mission ?!''

Trop tard, il a déjà décollé...C'était un problème, ça. Comment on peut lancer une mission top-secrète, si elle a pas de nom de code ? C'est comme...Comme un gateau sans la cerise dessus, ou un tour de magie sans explosion. Ça peut fonctionner, mais il manquera toujours le petit quelque chose pour faire toute la différence. Non, elle devait absolument trouver une idée, et le plus tôt sera le mieux !
Voyons voir...Son boulot, c'était de profiter de la diversion offerte par Alban pour partir chercher le drapeau ennemi. Une mission de Ninja, donc...Où pouvait bien être Hak, quand on avait besoin de lui ? Bon, elle allait devoir improviser. La première idée, ce serait un truc comme ''Opération Moonlight Desert'', mais on était en plein jour, ça ne colle pas. Ou alors ''Sunlight Desert'', mais on perd le coté sombre et mystérieux d'une nuit de pleine lune. Avec une moue pensive, la Pyroli se remit à réfléchir, sans remarquer le soupir que ses trois coéquipiers venaient de pousser.

''Nan, ça marchera pas....Eh Pollo ! ''

Prenant les choses en main, le Coxy s'était tout bonnement placé derrière sa Dresseuse, avant de la pousser d'autorité dans la direction qu,elle avait indiquée à son arrivée. Avec un hochement de tête las, Auster lui emboita le pas, tandis que Levanter affichait toujours le même air indifférent. Guidé par le Noctali, le quatuor put ainsi éviter la zone d'affrontement principal, noyée sous un déluge torrentielle. Le rideau aqueux empêchait de discerner quoi que ce soit au centre du champ de bataille, mais Calua était sûr d'avoir aperçu au moins deux fois le bout d'une aile de Mistral et la silhouette floue de son cavalier. Privée de l'ouie, la jeune fille ne pouvait que supposer et imaginer ce qui se déroulait à l'intérieur de l'averse...Sûrement une victoire écrasante et définitive d'Alby, mais pour lui faire honneur, elle allait accomplir sa mission sans tarder (plus que d'habitude) !
Contournant dune et creux dans le sable, la Pyroli et son guide improvisé décrivirent un large détour. À intervalles réguliers, Calua consultait le chronomètre de sa montre, comptant les précieuses secondes qui les séparaient de la réalisation de son plan.
Le temps qu'ils rejoignent les abords du champ de mines qui protégeait le drapeau ennemi, il ne restait plus qu'une petite minute avant que le spectacle ne commence. Aucune trace de leurs adversaires, tout se déroulait exactement comme elle l'avait prévu, il ne restait plus qu'à attendre. Tapi derrière une petite dune proche, un champ de vision bien dégagée sur le drapeau adverse, la jeune fille se mit à détailler ses dernières instructions.

''Ok Pollo. Voila le plan...Dès que tu vois le signal, tu fonces pour attraper le drapeau et tu me le rapportes...Me demande pas quel signal, je veux pas te gâcher la surprise ! Auster et Levanter, faut que vous reteniez tout ceux qui tenteront de nous arrêter, pendant que je cours apporter ce truc à Alby. Ça va marcher, j'en suis sûr !''

''Non.''

Quoi ? Comment ça, ''Non'' ? Ben si, elle avait tout prévu ! Lors de son bref passage près de la base, la Pyroli avait tout bonnement enterré  ses derniers sacs-surprises sous une mince pellicule de sable, en additionnant leurs réactifs pour ralentir le processus de mise à feu. Au terme du délai imparti, un gigantesque *BOUM* allait retentir, accompagné d'un épais nuage de fumée rouge à l'odeur piquante. Rien de mieux pour attirer l'attention de leurs adversaires et les forcer à rejoindre leur drapeau. Aveuglés par la fumée, ils seraient forcés de nettoyer le terrain pour rejoindre leur drapeau ou d'emprunter une voie sécurisée pour s'assurer que leur bien était toujours là. Et à ce moment-là, la Pyroli comptait profiter de l'occasion pour s'en emparer !
Un plan parfait, donc...Mais qui ne prévoyait absolument pas que la montagne de muscle qui leur servait d'adversaire se pointe dans son dos, bras croisés et visage fermé. Assez grand pour lui maquer le soleil, le garçon ne trahissait pas la moindre surprise, ni excitation devant la présence de Calua aussi près de sa base. En une fraction de seconde, Auster, Pollo et le Brindibou s'étaient placés devant la jeune fille,  babines retroussées, pattes et ailes levées, prêts au combat.
Sans s'en émouvoir le moins du monde, le colosse se contenta d'effleurer une Pokéball à sa ceinture et dans un éclair rougeoyant, un Carmache fit son apparition. D'un seul geste, son Dresseur lui désigna le duo qui lui faisait face...et le Pokémon s'évapora dans les airs. Ou du moins, c'est l'impression qu’eut Calua, dans la seconde de flottement qui sépara sa disparition et le cri d'alarme d'Auster ! Sans l'intervention du Noctali, Pollo se serait certainement fait découper en quartiers de Coxy, par la lame du type Dragon. Comment cette bestiole pouvait bouger aussi vite, c,était presque...de la magie. Même à trois contre un, Apollo, Levanter et Auster pouvaient à peine esquiver les assauts tranchants du prédateur, qui les gardait ainsi éloignés du drapeau adverse.
Renonçant à son plan et à son timing, Calua se précipita en direction de ce dernier, prête à tout pour le récupérer pendant que ses coéquipiers la protégeait. Levanter sur  ses talons, elle n'était plus qu'à un mètre de la zone dangereuse, lorsque une main énorme se referma sur son avant-bras pour la tirer en arrière.

''Aieuh...Lâche-moiiiiiii !''

Pas de réponses.  À la place, le malabar se contenta de la dépasser, avant de la repousser sans douceur en arrière. Chutant sur le sable, la Pyroli se redressa presque immédiatement, pour découvrir que désormais, son adversaire se tenait pile entre elle et le drapeau, bras croisés. Il semblait bien décidé à lui barrer la route...
Derrière eux, Auster était parvenu à atteindre le Carmache, soutenu par les Protection que générait Apollo. Néanmoins, le Dragon n'avait pas dit son dernier mot et à la différence des deux autres Pokémons, il était encore parfaitement frais et dispos.

''Tu vas pas me laisser passer comme ça, c'est ça ?''

Un mince sourire éclaira le visage qu'elle pensait rigide de son opposant. Écartant légèrement les bras, il semblait l'inviter à s'avancer, mais elle savait très bien que vu sa carrure, elle avait autant de chance de le renverser que Pollo en avait de venir à bout de ce Carmache. Et elle n'avait plus le temps de le contourner, il fallait absolument qu'elle arrête ce combat avant que leurs Pokémons ne se blessent.
C'est alors que son regard tomba sur un petit détail...Rien de bien important, juste un tas de sable plus sombre, situé pile entre les jambes du colosse. Le genre de tas de sable que quelqu'un aurait formé récemment pour dissimuler quelque chose. Comme si le temps ralentissait autour d'elle, sa bouche s'ouvrit pour crier un avertissement, à la seconde même où une légère trille jaillissait de sa montre. Et comme s'il répondait à ce signal pourtant si mélodieux, l'enfer se déchaina...

*BAOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUM*

Située pile entre les jambes du garçon, la première charge libéra l'intégralité de son contenu sous la forme d'un panache de fumée coloré, qui l'engloutit tout bonnement dans son rideau opaque. Calue ne discernait plus que sa silhouette qui agitait les bras en essayant de se sortir de ce brouillard pimenté. Malheureusement pour lui, la Pyroli avait vu les choses en grand : tout autour du premier point d'explosion, une série de charges secondaires se mit à exploser avec le même entrain, libérant d'autres nuages tout aussi épaix et piquants. Même les Pokémons engagés en combat s'immobilisèrent, complétement stupéfaits devant le spectacle qui s'offrait à eux.
Chaque pas de la pauvre victime, prisonnière au milieu du cercle d'explosions, semblait provoquer une nouvelle détonation. Qu'il tourne à gauche, à droite, ou qu'il avance, de nouvelles charges l'ensevelissaient toujours plus sous un déluge de couleur, d'odeurs et de bruits plus terribles les uns que les autres. Même en étant éloignée de quelques mètres, Calua ne put éviter qu'une partie du nuage écarlate ne se disperse dans sa direction et son visage ne tarda pas à être maculée de rouge.
Néanmoins, même si elle toussait quelque peu, la Pyroli parvint à garder les yeux ouverts suffisamment longtemps pour pousser un cri horrifié, lorsque le grand gaillard fit un pas en arrière...puis d'un autre...

''ATTENTION !''

Complétement aveuglé, son adversaire était tout bonnement en train de reculer, droit dans la zone remplie de Piège de Roc ! Sans même réfléchir, la jeune fille se jeta en avant pour le plaquer à terre, tandis que les premières pierres se mettaient à léviter et à se percuter à hauteur d'hommes, dans un concert de crissements sinistres. C'était comme de percuter un mur de pierre en pleine course, mais la Pyroli parvint à ignorer la douleur, tandis qu'ils chutaient tous les deux.  Avec une culbute, le duo se retrouva ainsi pêle-mêle sur le sable. Réalisant son erreur, la Pyroli ferma les yeux et ne lacha qu'un seul cri, lorsqu'une multitude de nouvelles pierres s’élevèrent dans les airs avant de foncer dans leur direction !
Pourtant...Rien. Pas le moindre choc, ni de douleur atroce. Ce n'est que lorsque ses papupières s’entrouvrirent, qu'elle découvrit qu'elle était toujours allongé sur le torse complétement recouverts de poudre rouge et collante du garçon, que la Pyroli put découvrir qu'ils n'était plus seuls : plantés comme des piliers en quatre points différents, leurs Pokémons se tenaient chacun devant un petit tas de gravats éparpillés. Couverts de sueur , leurs équipiers avaient tout bonnement pulvériser chacune des pierres volantes, au prix de nombreuses écorchures. Les plus mal en point étaient sans doute le Carmache et Auster, qui avaient encaissés le plus grand nombres de projectiles.
Maladroitement, Calua parvint à se relever, avant de se jeter bras grands ouverts au cou du Noctali...Puis d'attraper Polo...Et aussi Levanter et le Carmache, pas d'exception ! Même si le Brindibou ne parut que très moyennement apprécier le traitement, écrabouillé au milieu de tout ce monde, elle ne le relâcha que lorsqu'une main se posa sur son épaule. En se retournant, la jeune fille se figea en découvrant le garçon, à l'expression indéchiffrable. Ce dernier la fixait de ses yeux bruns, sans même ciller, le regard sévère, à tel point que la petite magicienne culpabilisait de plus en plus après ce qu'elle lui avait fait subir. Elle aurait voulu s'excuser mais il ne lui en laissa pas le temps : sans un mot, l'élève se retourna et attrapa une nouvelle Pokéball. Cette fois, ce fut un Foretress qui fit son apparition et sur le signe de son dresseur, le nouveau venu se lança dans une série de Tour Rapide qui nettoyèrent l'intégralité de la zone des ièges de Rocs qui la protégeaient. En quelques pas, son Dresseur rejoignit rapidement son drapeau, avant de s'en saisir et de revenir vers Calua. Puis, le visage toujours aussi fermé, son bras se tendit dans la direction de la magicienne, pour lui tendre le foulard aussi rouge que l'était les deux élèves. Incrédule, elle s'en empara doucement, avant de le retourner entre ses doigts.

''C'est..pour moi ?''

''Oui.''

''Tu es sûr...C'est pas de la triche ?''

''Non.''

''Et ton amie...elle va t'en vouloir, non ?''

''Oui''

''Mais tu veux quand même me le donner ?''

''Oui.''

''...*Snirfl*''

Non, c'est pas vrai, elle était pas en train de pleurer, elle avait juste du sable dans les yeux ! Et le fait qu'elle renifle en lui faisant un câlin maladroit, avant de repartir en courant, suivi des Pokémons d'Alban et de Pollo, ça comptait pas ! Au fur et à mesure de sa course, la Pyroli parvint néanmoins à arrêter ses larmes et à retrouver une bonne partie de son sourire. Ils avaient gagnés ! Elle devait ramener le drapeau à Alby pour lui montrer, c'était eux les plus fort, c'était...

''Alby ?! Laisse-le tranquille !''

Avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, Auster l'avait déjà dépassé pour foncer en grondant sur celui qui menacait son Dresseur. Une lueur bleutée ne tarda pas à environner le Luxray, qui s'envola pour s'écraser (Avec un tout petit peu moins de douceur qu'on aurait pu l'espérer) sur une dune proche. Accélérant, Calua rejoignit rapidement Alban, tandis que la dresseuse du type Electrik se contentait d'un regard méprisant à la petite magicienne, tout en rappelant son Pokémon.

''Alby, on a gagné ! Ça a été un peu compliqué, mais j'ai leur drapeau, donc on a été les premiers et...Alby, pourquoi tu fais cette tête ?''

Non..Elle ne pouvait pas avoir perdu. Fin, si elle pouvait, mais c'était pas juste. Elle avait le drapeau, elle aussi, elle le serrait le plus fort possible comme si elle craignait de s'être trompé, comme si le simple fait de libérer le tissu de l'emprise de ses doigts donnerait raison au sourire sarcastique de la Givrali qui les contemplait tous les deux.
Perdue dans sa détresse, elle ne sentit absolument rien lorsqu'Alban attrapa la main qu'elle lui avait tendu précédemment pour se relever. Elle ne vit pas leur second adversaire se joindre à la réunion, ni Jackie descendre de sa chaise d'arbitre pour se rapprocher à grands pas. S,ensuivit un conciliabule animée entre sa référente et leurs adversaires, la Givrali ne se privant pas pour appuyer à quel point il avait été ''facile de mettre leur équipe à genoux''. Même la tentative de Pollo pour lui tapoter l'épaule ne la fit pas sortir de son état de dérive....Mais le ton extrêmement calme et menaçant de Jackie, en revanche, l'électrisa de la tête aux pieds, lorsque sa référente récupéra le bout de tissu jaune qu'on lui tendait.

''...Vous vous fichez de moi, matricule 427 ?''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   Lun 10 Avr - 19:24




Jeu, traque, et match
Alban Abernaty & Calua R. Kana

Tout était fini. Il avait beau essayer de déloger les pattes énormes du Luxray qui le clouait au sol, il ne parvenait qu’à faire se renforcer sa prise. Les griffes acérées se plantèrent un peu plus dans sa chemise, et le châtain grimaça en sentant un picotement désagréable en-dessous de son téton gauche - oui je voulais caser le mot téton dans ce RP, et je. ne. regrette. rien. -. Mais bon, vu les griffures qu’il devait lui-même être en train de faire au Pokémon, on pouvait dire qu’ils étaient à peu près quittes. Impuissant, il regarda donc son adversaire se pencher pour récupérer le foulard jaune. Leur foulard jaune. Il déglutit avec difficulté. Ce n’était qu’un exercice, après tout. Mais il s’était tellement laissé prendre au jeu qu’il n’avait pas envie de perdre. Il avait trop donné de sa personne pour échouer maintenant. Amer, il suivit donc les doigts de la Givrali se refermer sur leur précieux fanion lorsque…

BOUM !

Il sursauta et sentit que la prise du Luxray s’affaiblissait sous le coup de la surprise. Profitant de cet infime moment de déséquilibre, il poussa férocément le Pokémon opposé et parvint à se dégager un bref instant… avant que le Luxray ne le colle de nouveau contre le sol. Cette fois, l’impact fut beaucoup plus violent. Il n’était pas sûr que la force que le Luxray y avait mis était volontaire ; après tout, dans la panique, il avait agit plus par réflexe qu’autre chose. Néanmoins, Alban sentit clairement que sa chemise se tâchait d’une petite fleur rouge, cette fois-ci. Il vit danser quelques chandelles au-dessus de sa tête, et se sermonna pour la stupidité de son geste. Après tout, à quoi bon se débattre maintenant que leur drapeau était en possession ennemie ? Il n’avait pas beaucoup d’espoir. Calua était censée mettre son plan en marche après l’explosion. Or, la Givrali avait récupéré leur drapeau pile à ce moment-là. Quoi que la Coordinatrice fasse, ils auraient un train de retard.

Ça le mettait vraiment sur les nerfs.

Agaçé contre sa propre incapacité, Alban se laissa enfin faire et resta tranquille sur le sol. L’autre fille n’avait pas l’air de vouloir le libérer de sitôt, et elle semblait savourer sa victoire. Elle lui adressa un petit sourire en coin, visiblement ravie de le voir en position de faiblesse ainsi, et le châtain soupira. Du coin de l’œil, il vit que Hélios était en train de tenter un truc, mais c’était inutile.

- Calmez-vous, tout le monde. On a perdu. Inutile de continuer à sa battre.

Hélios sembla déçu de sa réaction, mais tous comprirent qu’effectivement, il n’y avait pas besoin de lutter. Lutter pour quoi, de toute façon ? L’exercice était fini. Au loin, il entendit le coup de sifflet de Jackie. Il avait mis un peu de temps à arriver, certes, mais elle avait sûrement dû avoir du mal à démêler les évènements avec toute cette pluie et cette poussière. Complètement trempé, Alban décida de rectifier un peu la météo pour quelque chose de plus agréable, néanmoins. S’il se faisait enguirlander par Jackie, il préférait que ce soit sous un soleil de plomb, et pas sous une pluie digne d’une scène de rupture dans un film à l’eau de rose. Ce serait trop déprimant.

- Hélios, juste… Utilise Zénith pour arrêter la pluie.

Le Larveyette s’exécuta et en quelques secondes, l’averse s’arrêta pour laisser place à un beau soleil printanier. La Givrali se pencha vers lui, le drapeau jaune bien en vue pour le narguer un peu plus. Elle ne semblait pas s’inquiéter outre mesure de l’explosion de plus tôt. Peu lui importait que son coéquipier soit potentiellement blessé ? Ou avait-elle tellement confiance en eux qu’elle estimait qu’il s’agissait de Calua, la blessée ? Alban se mordit la lèvre.

Il entendit un cri sur sa droite, et vit débouler Calua. Son cœur rata un battement lorsqu’il la vit avec le drapeau rouge dans la main… Il était heureux, certes, mais au fond il savait qu’ils avaient perdu. Cela n’en rendait que leur défaite moins humiliante. Ou plus frustrante, il n’arrivait pas à se décider. Voyant ensuite Auster entrer dans son champ de vision, il percuta brusquement quelque chose. Eh mer-

- Auster ! Atte-

Trop tard. Auster, fou de rage, se nimba d’une aura violette. La Psyko percuta le Luxray de plein fouet, l’envoyant s’écraser contre une dune de sable. En quelques coups de pattes, le Noctali rejoignit son dresseur et se plaça devant lui, babines retroussées, prêt à le protéger contre un quelconque autre agresseur. Aïe. Alban n’avait même pas eu le temps de lui dire que l’exercice était fini, et qu’il ne risquait donc plus rien. Intérieurement content néanmoins - ah, le doux glas de la vengeance -, le châtain caressa doucement les oreilles de son Pokémon.

- Tout va bien mon grand, ne t’inquiète pas.

Il entendit l’habituel bruit de pattes de Levanter, puis Calua sautilla vers lui en tendant fièrement le drapeau rouge.

- Alby, on a gagné ! Ça a été un peu compliqué, mais j’ai leur drapeau, donc on a été les premiers et… Alby, pourquoi tu fais cette tête ?

Il n’eut pas le courage de lui dire tout de suite qu’ils n’avaient pas gagné, même si elle avait récupéré le drapeau. Il avait peu d’espoir qu’elle ait réussi à s’en saisir avant l’explosion… Elle lui avait bien dit qu’elle avait besoin de cette distraction pour passer outre les pièges de leurs ennemis. Dépité, le châtain attrapa la main gantée qu’elle lui tendait pour se remettre sur pied. Il essaya d’ignorer la Givrali qui les toisait avec mépris en jubilant silencieusement. Il essaya d’ignorer le sourire qui venait de s’effacer sur le visage de la brune. Il déglutit. Cette déception dans l’expression de sa partenaire était encore pire que le fait d’avoir perdu. Gêné, il s’avança vers elle et lui attrapa doucement la main.

- Je suis désolé Calua, c’est de ma faute, je n’ai pas réussi à les retenir et…

Il fut interrompu par Jackie qui venait de les rejoindre. Aussitôt, il s’écarta de Calua pour se tenir bien droit, à la limite du garde à vous. L’enseignante, accompagnée de son Lamantine, adressa un regard critique à Alban et sa chemise déchirée et tâchée de sang. Elle avisa la présence des deux drapeaux, mais le Voltali n’était pas dupe. Ils avaient réussi à avoir ce drapeau après l’autre équipe. Il était impossible que Jackie ne l’ait pas vu.

La Givrali s’avança alors vers la référente, un air fier sur le visage.

- Nous avons gagné, évidemment. C’était prévu d’avance, de toute façon. Abernaty aurait peut-être pu opposer un peu de résistance mais avec un poids mort comme binôme, le match était plié avant même qu’il ne commence. Goldstein a certes perdu le drapeau… - elle s’interrompit pour lui lancer un regard noir - … mais on a récupéré le nôtre avant donc nous avons gagné. C’était de toute façon tellement simple de mettre l’autre équipe à genoux. Enfin voyez, leur base était vraiment mal protégée et ils ne faisaient clairement pas le poids face à la supériorité de notre équipe. Bon d’accord, en combat aérien on aurait été désavantagé face à eux mais la plage c’était clairement notre domaine donc…

Elle continuait de déblatérer, et Alban avait de plus en plus envie de l’étrangler. Le dénommé Goldstein restait silencieux, de son côté, complètement amorphe aux reproches que sa coéquipière lui adressait. Le châtain vit Pollo essayer de tapoter l’épaule de sa dresseuse, inconsolable, et il se sentit encore plus mal. C’était lui qui avait merdé, dans toute cette histoire. C’était à cause de lui qu’ils avaient perdu…

Indifférent à l’aile de Zéphyr qui lui caressait la joue pour le rassurer, Alban regarda Jackie se saisir du drapeau jaune et le retourner.

- … Vous vous fichez de moi, matricule 427 ?

Alban leva la tête sans trop comprendre. Il vit que la Givrali était aussi perdue qu’eux. Puis, il reporta son attention sur le tissu jaune. Tissu… complètement vierge. Que…

- Vous osez venir vous vanter devant moi alors que vous vous êtes faits avoir comme des bleus ?! Ceci n’est PAS mon foulard ! C’est celui de matricule 399 !
- C-comment ? Ce n’est pas possible…

Son visage se décomposa, tandis que Jackie récupérait le foulard rouge que tenait Calua.

- Celui là est un bon foulard réglementaire. Cela veut dire que l’équipe jaune a gagné.
- M-mais ?! N-n-non ! C’est impossible je… on a rien récupéré le drapeau de leur base principale… On a évité le leurre qui était évident et…
- Vu les têtes d’abrutis de matricule 399 et matricule 258, ce n’est pas un leurre volontaire de leur part. Matricule 399, passez-moi votre sac.

Jackie arracha le sac de la main de Calua et commença à fouiller dedans. Elle sortit la totalité des foulards jaunes et les inspecta. Aucun ne portait sa marque.

- Bravo équipe jaune, vous avez réussi à perdre sans le faire exprès mon foulard, et à berner vos adversaires. Votre prestation pitoyable sera à peine réhaussée par votre victoire maladroite et imprévue. Et non méritée. Equipe rouge, vous êtes des crétins pour avoir considéré comme vôtre la victoire alors qu’elle ne l’était pas. Matricule 427, votre geste d’avoir remercié matricule 399 en lui donnant votre foulard était certes très fair-play, mais également idiot sur un champ de bataille.
- Tu as fait QUOI ?! hurla la Givrali à son coéquipier, qui fit semblant de ne pas l’entendre.
- Prestations pitoyables des deux côtés. C’est honteux. Dépêchez-vous de retourner hors du terrain avant que je ne vous y conduise à la force de mes rangers. Et Abernaty, allez faire soigner ces blessures auprès de Needle. Pour l’amour d’Arceus, vous êtes vraiment trop fragile…

Elle croisa les bras et leur tourna ostensiblement le dos. Alban n’en revenait pas. Il regarda Calua, qui le regarda, puis il se jeta sur elle pour la prendre dans ses bras.

- On a gagné ! On a gagné ! articula-t-il silencieusement avec un grand sourire pour ne pas que Jackie l’entende.

Puis, prenant la brune par l’épaule, il la ramena jusqu’à l’endroit où les autres élèves attendaient. Une main griffue vint se fermer sur son poignet. Il se retourna et vit la Givrali, rouge de colère, qui essayait de le tuer d’un regard.

- V… Vous… J… Bande de…
- Dommage, mais je crois qu’on a gagné, lui dit-il avec un sourire, en prenant volontairement le même ton qu’elle avait employé plus tôt.

Puis, éclatant de rire, il se retourna en emportant Calua avec lui. Il félicita leurs Pokémon respectif et prit de nouveau la Pyroli dans ses bras. Il ne savait pas par quelle chance ils étaient parvenus à gagner. Ni où se trouvait leur drapeau, à l’heure qu’il était. Il aurait pu être n’importe où… Mais peu lui importait. Après tout c’était peut-être ça, non ? La magie…

Heureux malgré les remontrances du Général Jackie, il déposa donc un baiser sur la joue de Calua avant de la saluer pour se diriger vers l’infirmerie. Il s’assura de donner son numéro d’iPok avant à la jeune fille, afin qu’elle puisse le contacter si elle en avait besoin, un jour. Comme quoi, les cours… ça forgeait quelques amitiés, hein ?

HRP : RP Terminé !
Pour info, le foulard jaune de Jackie est au fond du trou dans lequel Calua est tombée lorsqu'elle a marché sur le piège. Elle a oublié d'en récupérer un et en a mis un qu'elle pensait être le bon dans leur véritable base. Alban et elle n'ayant aucune idée de l'endroit où le foulard a été perdu, ils ne le mentionnent donc pas clairement dans leurs RPs. Voilà pour l'explication !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
[Cours 07 – Pokéathlète] Jeu, traque, et match [PV Calua] [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La plage-