Partagez | .
[Performance] Edge of glory [PV Leype]
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2468

MessageSujet: [Performance] Edge of glory [PV Leype]   Sam 4 Mar - 0:39




Edge of glory
Hélios & Leype
Dans la petite pièce lourdement décorée, tu peux aisément renifler les fragrances musquées à demi emprisonnées dans des fioles de cristal. Sous ton corps d’éphèbe, une étoffe de velours te caresse et te chatouille. Avec l’élégance qui t’es caractéristique, tu rajustes tes feuilles de façon à ce qu’elles soient bien positionnées pour camoufler ton intimité. Tu les poses habilement afin de laisser entrapercevoir juste assez de peau pour être désirable, sans pour autant te perdre dans la vulgarité. Dans une position lascive, tu restes majoritairement immobile et bouge parfois simplement pour être parfaitement éclairé par la douce lumière tamisée.

Tu es Hélios. Larveyette parmi les Larveyette. Jeune dramaturge de talent. Jeune égérie pour les plus grandes enseignes de la mode. Et là, Hélios, ô grand Hélios, te voilà en train de réaliser l’un des plus beaux rêves de ta vie ; poser pour ce très cher Andreas Heartnett. D’autres diront que tu avais un peu trop insisté pour que le prodige des scènes te prenne pour modèle. Que de jaloux, ceux-là. Mais tu n'y fais pas attention. Après tout, peu importe que l’on parle mal de toi. L’essentiel étant que l’on parle tout simplement de toi. Tu ne fiches bien des aspects positifs ou négatifs. Tu es Hélios. Tu es une star. Tu es une étoile ; astre parmi les astres. Et de ce fait, tu ne peux que briller.

Avec un soupir dramatique, tu baisses légèrement la tête pour que la feuille te servant de chapeau vienne recouvrir une partie de ton visage. Tu es maître de ta plastique, Hélios. Tu sais jouer avec l’intégralité de ton corps pour émouvoir et épater. Tu sens dans le regard de ce cher Heartnett, une admiration sans bornes. Tu le sais, Hélios. Tu es quelqu’un d’exceptionnel. Tu es ce prodige qu’on ne voit qu’une fois par décennie. Adieu les Milobellus. Tu es le plus beau et tu en as bien conscience. Mais pour autant, Hélios, tu sais garder les pattes sur terre. Tu ne t’arrêteras jamais de progresser dans ton art, même si tu es déjà au sommet de celui-ci. Après la colline à gravir, attaque-toi à la montagne, aux nuages, aux galaxies, même. Ah… Peut-être que l’odeur d’encens qui flottait dans l’air t’enivrait un peu trop. Tu as l’impression d’avoir fumé quelque chose. Mais qu’importe. Car Andreas te fait confiance. Et Andreas a besoin de toi.

Brusquement, le beau Coordinateur s’arrête de griffonner ses croquis pour consulter son iPok. Soucieux, il lit l’intégralité d’un message qu’on vient de lui envoyer tandis que toi, outré, tu te demandes qui a bien pu te déranger dans votre tête à tête. Néanmoins, l’enseignant semble retrouver son sourire. Avec malice, il pose son crayon et se caresse le menton, pensif, tandis que toi tu te sens trahis et souillé. Offusqué, tu plaques tes feuilles contre ton abdomen, comme une jeune femme cacherait sa poitrine aux impurs, et tu fixes ton alter ego de tes petits yeux d’un noir brillant. Il te doit des explications. Tu ne le laisseras pas te négliger de cette façon alors que vous étiez en train de passer un si beau moment ! Oh ça, non !

Avec un petit claquement de mandibules mécontent, tu essayes de capter son attention. Semblant - enfin ! Grands dieux, que ce fut long - se souvenir de ta présence, l’homme te sourit avec gentillesse. Il te montre l’intégralité du message qu’il vient de recevoir, et tes yeux s’illuminent d’intérêt. Il le sait. Il le voit bien. Il n’est pas stupide. Il a compris, que tout ça te rend euphorique et que tu donnerais père et mère - enfin juste mère, la tête de ton père ayant été mangée lors du coït ayant mené à ta divine naissance - pour y participer. La question qui se pose est cependant la suivante : avec qui ?

La réponse logique serait évidemment Stentor. Mais vous savez tous deux qu’il a des choses plus importantes à gérer - stupide amnésie -, et qu’en plus, il ne sera probablement pas à la hauteur. Reste donc à compter sur un autre élève. Mais qui serait digne de ta confiance et de celle d’Andreas ? Sans trop réfléchir, tu as un visage bien précis qui te vient en tête. Alors, attrapant un crayon, tu te mets à écrire un nom sur un post-it du bureau d’Andreas. Tu as envie que ce soit lui. Oh oui. Lui, et personne d’autre…

***

Devant la porte de sa chambre, tu prends une grande inspiration. Ce n’est pas la première fois que tu viens ici, bien au contraire. Mais ça te fait toujours un petit quelque chose. Comme si tu poussais les portes d’une boutique de vêtements de luxe. Rajustant tes feuilles mortes collection d’Hiver pour être le plus présentable possible, tu te tiens fier et droit tandis que ce cher Heartnett frappe doucement à la porte de l’élève et… entre sans y avoir été réellement invité. Peu importe que vous soyez en train de vous changer ou de faire autre chose de moins glorieux. Chez les Voltali, le mot « intimité » n’existait pas.

- Mon cheeeeeer Leype !

Le Coordinateur exécute une pirouette tandis que tu t’accroches avec brio, un peu habitué à ses excentricités qui font tout son charme. Tu lèves même la patte pile au moment où le bras d’Andreas se dresse, noyant Leype sous une pluie de pétales de rose. Tu gardes la pose, tête fièrement dressée, yeux brillants. Tu sais que ton ami sera sensible à cette entrée grandiose !

- J’ai une nouvelle aaaaaabsolument incroyable à t’annoncer. Figure-toi que demain, dans Lansat, se tiendra une prestation des jeunes talents de Coordination. Enfin c’est plus une exhibition qu’un réel concours, mais on m’a demandé de dépêcher un élève pour s’y produire. Evidemment, tu sais que je préfère privilégier mes élèves Coordinateur et ensuite, mes cheeeers Voltali. Mais j’étais avec Hélios à ce moment-là et… figure-toi que quand nos regards se sont croisés, nous avons su que c’était lui qui devrait me représenter. C’est le destin, c’est comme ça, on n’y peut rien ! Et pour l’accompagner - accroche-toi bien -, c’est toi qu’il a choisi. Ooooh vous serez si sublimes, j’en suis sûr et certain. Vous représenterez tout le glamouuur de l’école. Ce sera ravissant.

Une nouvelle main se lève, cette fois-ci pour envoyer une pluie de paillettes multicolores.

- Alors, qu’en dis-tu ? Tu acceeeeptes, bien évidemment. Mon dieu, mon cœur bat si fort à l’idée de voir quelles prouesses esthétiques vous allez réaliser. Je sens que ce sera digne d’un spectacle de haute voltige. Je… non… c’est trop pour moi…

Dans un déhanché dramatique, le Coordinateur se laisse tomber au sol, tête baissée, jambes en conformation ballerine. Tu applaudis avec admiration, tandis qu’Andreas se relève en te remerciant chaleureusement.

- Je te laisse les informations, très cher. Vous devrez préparer vos propres costumes pour demain. Mais on est Samedi, vous devriez avoir un peu de temps. Sur ce, je vous laisse. Il ne faut pas brider la créativité, après tout. Epatez-moi ! Soyez éblouissants ! Et surtout… soyez glamouuuur !

Tu tires un fil de Sécrétion qui va s’accrocher sur l’épaule de Leype, et tu te projettes dans les airs pour arriver pile dans ses mains tendues. Pendant ce temps, Andreas disparaît dans un nuage de fumée colorée, vous laissant libre champ pour la prestation de demain.

Tu gratifies ton acolyte d’un salut noble et distingué, tandis que dans ton esprit fourmillent déjà des millions de plans de bataille. Ah oui mais en dehors… Tu as peut-être oublié le plus important. Salut Leype, comment vas-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1613
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: [Performance] Edge of glory [PV Leype]   Sam 4 Mar - 15:51

L'épée de Leype
avec Hélios & Heartnett
//
Hélios
- Tu m’as parlé de la différence entre les affects et le rationnel une fois, tu t’étais…
- Il était incroyable, complètement renversant si vous l’aviez vu. Il ne respectait aucun code et pourtant à chaque instant je savais ce qu’il ressentait aussi clairement que si je l’avais ressenti moi-même, c’était un génie qui a fait grandir mon jeu d’acteur alors que je n’avais que huit ans. Même sans être en mesure de comprendre je ressentais.
- Enflammé en parlant d’un de tes amis acteur.
- Vous comprenez pas il était pure émotion, il n’y avait aucune logique dans son jeu mais il faisait vibrer tout le monde et on attendait quelque chose de lui… Je n’ai jamais eu qu’un dixième de son talent mais j’ai travaillé ma technique qui a amélioré mon talent à toucher les affects… J’ai fait grandir quelque chose de naturel en moi de manière artificielle et c’est largement suffisant pour être acteur. Mais lui il était quelque chose de plus qu’acteur et pourtant…
- Il n’a jamais connu ce que tu as connu.
- Vous pensez que je supporte pas la perte de mon petit frère car son avenir lui a été arraché comme à ce génie qui n’a jamais pu montrer son talent ? J’apprécie votre démarche et vos efforts, vraiment. Peut-être que c’est bien la raison, mais je n’en ai rien à faire du pourquoi…
- Alors tu n’étais pas si différent que ce génie, si c’est bien les affects qui motivent tout tes choix depuis.
- Vous me saoulez toujours autant.


Son poignet lui faisait mal à force d’aller de haut en bas mais il ne pouvait pas s’arrêter avant d’avoir fini. Sa respiration saccadée ne devait pas perturber la cadence régulière de sa tâche. La fatigue ne devait pas déséquilibrer la force qu’il mettait à l’ouvrage, des gestes ni trop forts ni trop lestes. Le chevalier sentait que sa peine allait se terminer bientôt à la sensation qu’il avait sous ses doigts. Plus que quelques astiquages. Il pensait à tout ce qu’il pourrait faire avec, à tout le plaisir qu’il éprouverait et qu’il donnerait à ses compagnons. Un dernier mouvement et tout se figea… A l’instant précis où la porte de sa chambre laisse entrer deux êtres sublimes.

Très rapidement et gêné le jeune dresseur surpris en pleine action préjudiciable se dépêcha de ranger ses accessoires sous son lit. Il fut plus consciencieux en essuyant les restes de son travail sur l’objet de son attention avant de la ranger délicatement et de fermer la fermeture éclair.

Hearnett et Hélios. Hélios et Hearnett. Le chevalier compris soudainement qu’il s’était inquiété pour rien. Ce n’était sûrement pas le professeur le plus exubérant de l’académie qui allait condamner sa conduite criminelle et encore moins le soleil des soleils Hélios.

A ce moment du récit il était important de faire une pause pour vous décrire la splendide insolence de l’invité divin qui était dans la chambre de notre héros. Il avait eu l’audace de porter à la place de ses feuilles vertes, des feuilles mortes pour marquer la saison. Il exprimait son choix de montrer la beauté de la fin, l’existence de l’après, une supercherie à la vie, toute cette complexité de complexes qui lui servait d’habits. Il mettait ainsi son propre personnage et ses rêves en abîme à l’aide de quelques, prodigieuses certes, feuilles mortes. Il m’est difficile de reprendre après ça mais je vais essayer de ne pas suivre l’exemple de notre chevalier et continuer ce récit au lieu de m’adonner à des plaisirs solitaires.


Le duo d’Apollon se mirent à exécuter une entrée dansante, musicale, théâtrale et vivante dans la chambre de Leype. A chaque mouvement de main de son référent le voltali recevait à tour de rôle des pétales de roses et des paillettes. Une version plus bohème des plumes et du goudron.

J’ai une nouvelle aaaaaabsolument incroyable à t’annoncer. Figure-toi que demain, dans Lansat, se tiendra une prestation des jeunes talents de Coordination. Enfin c’est plus une exhibition qu’un réel concours, mais on m’a demandé de dépêcher un élève pour s’y produire. Evidemment, tu sais que je préfère privilégier mes élèves Coordinateur et ensuite, mes cheeeers Voltali. Mais j’étais avec Hélios à ce moment-là et… figure-toi que quand nos regards se sont croisés, nous avons su que c’était lui qui devrait me représenter. C’est le destin, c’est comme ça, on n’y peut rien ! Et pour l’accompagner - accroche-toi bien -, c’est toi qu’il a choisi. Ooooh vous serez si sublimes, j’en suis sûr et certain. Vous représenterez tout le glamouuur de l’école. Ce sera ravissant.

Le visage inexpressif de Leype n’était que du suspens à la terrible vérité que tous connaissaient, mais il ne pouvait encore montrer ses émotions. Il fallait attendre la fin de la tirade et c’en était sûrement que le début, alors il resta impassible pour faire monter la tension de la situation.

Alors, qu’en dis-tu ? Tu acceeeeptes, bien évidemment. Mon dieu, mon cœur bat si fort à l’idée de voir quelles prouesses esthétiques vous allez réaliser. Je sens que ce sera digne d’un spectacle de haute voltige. Je… non… c’est trop pour moi…

L’acteur à la renommée déjà établie se demanda à quel point le personnage d’Hearnett serait apprécié au cinéma ou sur les planches d’un théâtre mais il était évident qu’il avait consacré sa vie à la coordination et l’éducation. Les applaudissements d’Hélios devant son mouvement magistrale confirmèrent ce qu’il pensait de son professeur.

Je te laisse les informations, très cher. Vous devrez préparer vos propres costumes pour demain. Mais on est Samedi, vous devriez avoir un peu de temps. Sur ce, je vous laisse. Il ne faut pas brider la créativité, après tout. Epatez-moi ! Soyez éblouissants ! Et surtout… soyez glamouuuur !

A force de travailler sur ses textes Leype se demanda s’il avait volontairement allongé les syllabes dans un ordre précis ou non. Mais il serait temps de penser à tout ça plus tard puisque le chevalier savait que son interlocuteur allait bientôt disparaître de manière imprévisible. Il avait peu de temps pour donner sa réaction à la tirade.

Merci de vos attentes et de garder le secret sur ce que vous avez vu en entrant. On vous promet d’être les plus glamouuurs de l’exhibition.

Evidemment il avait utilisé moins de ‘u’ que son professeur car il lui restait tant à apprendre. En commençant par verrouiller sa porte quand il aiguisait son épée qu’il n’était pas censé posséder.

Avec Hélios sur l’épaule Leype constata qu’il mettrait des heures à nettoyer sa chambre après le passage d’Hearnett, un homme qui laissait des traces de son passage. Les milliers de plans d’action qui se construisaient juste à côté du chevalier l’inspirèrent.

Hélios, j’ai envie qu’on fasse honneur à notre référent demain. Je n’ai pas envie d’une tenue qui puisse être portée, j’ai envie d’une tenue qui raconte un spectacle, qui marque son passage. Je veux des explosions, des changements, de la chimie, des nuages, des paillettes… Je veux une tenue pleine d’artifices. Ça te dit ?


_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2468

MessageSujet: Re: [Performance] Edge of glory [PV Leype]   Dim 5 Mar - 20:33




Edge of glory
Hélios & Leype
Andreas et toi étiez entrés sans y avoir été invités dans la chambre de ce cher Leype mais eh, après tout, quelle importance ? Ce n’était pas comme s’il était en train de se déshabiller ou de vaquer à d’autres occupations étudiantes bien peu recommandables. Puis bon, dans le pire des cas, tu lui aurais tendu une de tes feuilles en guise de mouchoir et on en aurait plus parlé. Alors pourquoi donc cette réaction gênée lorsque vous l’aviez surpris ? Il était seulement en train… d’astiquer une sorte de grosse épée qui avait l’air bien lourde et aiguisée, non ? Tu ne comprenais pas. Mais tu n’avais pas besoin de comprendre, puisqu’était venu le temps du : shooooow !

Heureux comme jamais - mais sérieux tout de même, il ne fallait pas déconner -, tu t’étais accroché au référent Voltali pour une valse endiablée et théâtrale. Oh que tu aimais la danse, Hélios ! Elle te permettait de capter l’attention de ton auditoire, de faire virevolter avec élégance tes apparats, et même d’exhiber un peu plus de ton corps d’Apollon. Tu aimais la sensualité, Hélios. Et encore plus depuis que tu avais lu les 50 nuances de Pérégreyn. Roman éroticosensuel qui avait été plagié outrageusement pour en faire un livre version humaine - un étron sans nom, si tu osais dire -. Mais soit ! Tu n’étais pas là pour te remémorer ces plus sombres - badum tss - heures de ton existences. Il te fallait profiter. Profiter de ce ballet de haute voltige !

Noyé sous la pluie de pétales et de paillettes, tu essuyais discrètement une petite larme d’émotion qui venait de perler au coin de tes yeux d’obsidienne. C’était si beau. Aaah, par Arceus. Si ce cher Heartnett n’avait pas quitté les planches, tu aurais exigé de te produire avec lui sur une scène de renom. Sûr que vous auriez fait un malheur ! Mais pas de précipitations. Tu avais encore beaucoup à apprendre, Hélios. Car l’imagination n’avait pas de limites !

Après votre prestation, tu avais donc rejoint le côté de Leype pour que ton idole puisse disparaître dans ces effets pyrotechniques dont lui seul avait le secret. Avant qu’il ne s’évapore totalement néanmoins, tu exécutes une révérence élégante, tout en formulant une bénédiction silencieuse à l’égard de cet ange touché par la grâce du seigneur. Voilà qu’il était parti. Tu le ressentais au vide que tu avais dans le cœur. Mais ce n’était qu’un au revoir pour mieux se retrouver, Sweet Prince.

Avec dignité, tu laisses Leype te porter jusqu’à son épaule, place que tu affectionnes tout particulièrement. Oh Leype. Oh, cher Leype. Il t’avait manqué, depuis ces quelques jours où tu n’avais pas pu le voir. Mais tu ne voulais pas te montrer trop envahissant ou trop collant, ça non. Tes fils de soie l’étaient déjà bien trop à ta place ! Et puis, en vérité, tu avais envie de lui manquer un peu ; qu’il se languisse de ta présence, et te réclame à demi-mot. Tu étais comme ça, Hélios. Une véritable star savait se faire désirer, après tout. Et c’était visiblement le cas, puisque le sourire que t’adressait ton ami et égal était lourd de signification.

Fièrement installé sur l’épaule du blond, tu écoutes avec attention ce qu’il a à te dire. Il a toujours de bonnes idées. Tu le sais depuis votre première rencontre, lorsqu’il avait pallié avec brio les faiblesses de ton servit- heu pardon, de ton dresseur, Stentor. Et quoi de mieux pour représenter votre référent que de faire de cette exhibition, un éloge à son nom ? Evidemment. Tu acquiesces, totalement sur la même longueur d’onde que le Chevalier, tandis que dans ton esprit, des premiers patrons commencent à se dessiner. Leype veut des explosions, des changements, de la chimie, des nuages et des paillettes ? Tu peux à peu près voir comment tout cela va se goupiller. Mais tu as quand même envie d’être plus subtil. Il vous faut raconter une histoire… Sans mots, néanmoins. Juste avec le visuel. Le visuel…

Tu fermes brièvement les yeux et, dans une marche silencieuse, tu vois Leype entrer en scène. Son costume reste encore flou dans ton esprit, mais tu visualises à la perfection cette longue cape immense qu’il porte derrière lui, un peu comme une traîne des anciens rois. Toutefois, celle-ci n’est composée ni de tissu, ni de fourrure… Mais de papier.

Dans ton esprit, tu te souviens de cette coiffure que vous aviez faite au Mammochon. Tu as envie que cette scène soit l’histoire d’Andreas, mais également la vôtre. Tu te souviens avoir, sur les directives de Leype, taillé des silhouettes dans les poils pour en faire une sorte de spectacle en plusieurs dimensions. Un peu comme ces ombres chinoises. Spectacle d’ombre et de lumière…

Tu as brusquement un déclic. Avec agilité, tu sors un fil de Sécrétion et descend de l’épaule de Leype. Avec tes petites pattes, tu lui fais signe d’attendre quelques secondes. Puis, ouvrant la porte en actionnant la poignée grâce à tes soies, tu sors brièvement de la chambre… Toute juste à peine le temps d’aller chercher du papier et de quoi écrire dans la salle commune. Ainsi muni, tu poses ton plan de bataille sur le sol, et fait signe à Leype de se pencher à ta hauteur. Tu débouches le feutre et commence à tracer le premier patron de ce que tu veux. Ainsi que des indications claires pour le Chevalier.

Ce dont tu as envie est à la fois simple, et terriblement compliqué. Une cape. Une cape de papier, repliée en accordéon comme dans un livre. Sauf qu’à chaque fois qu’une « page » s’ouvrirait, ce serait une véritable scène en trois dimensions qui se créerait sous les yeux des spectateurs. Une construction alambiquée de papier découpé pour donner vie à des tours, des châteaux, de la végétation… et des hommes et des femmes, même ! Néanmoins, tu as envie d’inclure cette notion de changement et de chimie dans ton costume. Alors, pour habiller le papier, tu veux y coller ce matériau du nom d’opale polymère. Le nec plus ultra chez les Coordinateurs, à supposer que vous connaissiez son existence ! Tu veux qu’à chaque pas de Leype, la cape se métamorphose en forme et en couleur. Que les paysages se succèdent. Que la magie du conte perdure. Tu veux un système qui lui permette, d’un mouvement, de faire tourner les pages de votre histoire. Tu veux qu’il puisse étirer et rétracter l’opale polymère, afin qu’elle révèle toutes ses capacités. Tu veux qu’elle puisse virer du vert au bleu, du jaune à l’orangé, de l’irisé au sombre… comme les ailes d’un Prismillon.

Tu veux tout ça, Hélios… Mais tu as besoin de l’avis de Leype, là-dessus. Tu as besoin de son aval. Et surtout… Tu as besoin de savoir le plus important. Quelle histoire raconter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Performance] Edge of glory [PV Leype]   

Revenir en haut Aller en bas
[Performance] Edge of glory [PV Leype]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-