Partagez | .
en apesanteur
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 4
Jetons : 1079
Points d'Expériences : 0

MessageSujet: en apesanteur   Dim 19 Mar - 21:00

Fate is coming, that I know.
Time is running, got to go.
Tout se déroulait à  m e r v e i l l e.

Et par là, elle voulait bien entendu dire que c'était une journée absolument catastrophique. La jeune fille aux douces mèches roses n'avait pas trop le moral, ces derniers temps. Rien n'avançait comme prévu. Et tous ces...plans qui foisonnaient dans sa tête n'étaient finalement que des idées en l'air qu'elle n'avait ni l'ingéniosité, ni les moyens, ni le temps de mettre en application. Qui aurait pensé que ses cours lui demanderaient autant d'investissement ? Peut-être qu'elle les prenait un peu trop au sérieux, finalement. Peut-être qu'elle était un peu trop perfectionniste.

Tandis qu'elle traversait le dortoir Mentali pour se rendre en cours, elle regarda son emploi du temps de la journée sur son iPok. Elle commençait la journée avec un cours de botanique, puis elle avait un test d'athlétisme. Mais son seul cours de l'après-midi était un cours de stratégie, et s'il y avait une chose qu'elle n'allait pas regretter, c'était bien de passer deux heures en compagnie d'Ace Salaud Creed. C'était décidé, aujourd'hui, elle sècherait la stratégie.

Quand la sonnerie signala la fin des cours de la matinée, Cadence ramassa ses affaires en vitesse et alla se changer dans les vestiaires du gymnase, avant de se diriger vers le réfectoire pour le déjeuner. Puis elle s'éclipsa pour retourner au dortoir des Mentalis.

Elle ressortit de sa chambre ving minutes plus tard et passa le début de l'après-midi à arpenter le parc de l'académie armée d'une pacarte, de flyers et d'autocollants – et de son précieux mégaphone. Harpagant les élèves qui entraient dans son champ de vision, prêchant ses idées avec un discours qui rencontra malheureusement peu de succès. Probablement parce qu'il s'adressait principalement aux coordinateurs, et que la plupart d'entre eux devaient avoir cours en ce début d'après-midi. Mais tout dérappa véritablement quand son Bébécaille, auquel elle avait choisi de faire prendre un peu l'air, attira l'attention d'une jeune fille qui s'enthousiasma sur ses couleurs pastel – notamment son écaille frontale en forme de petit coeur rose. Si cette attitude agaçait Cadence, qui n'aimait pas que l'on s'intéresse uniquement à ses pokémon pour leur apparence, elle sembla déplaire plus encore au petit reptile, qui entreprit de confronter la nouvelle venue d'une façon un peu trop musclée à son goût. Cadence intervint immédiatement pour tenter de calmer le pokémon, qui n'apprécia pas que l'on gêne son duel, et la situation dérappa un peu – jusqu'à ce que le mégaphone de la coordinatrice soit cassé dans la lutte, et que Cadence rappelle son pokémon sans autre forme de procès.


Et c'était ainsi qu'elle se retrouvait, à errer dans le Centre Commercial de Lansat un mardi après-midi, en pleine période de soldes, à la recherche d'un nouveau mégaphone. Heureusement pour elle, il y avait un peu moins de foule un après-midi de semaine, mais il était désormais 16h passées et beaucoup d'étudiants avaient fini leur journée de classe. Impatiente d'en finir et de pouvoir retourner à son programme chargé, l'Unyssienne se glissa rapidement dans l'ascenseur et appuya sur le bouton du deuxième étage. L'appareil s'ébranla, commença à monter... et s'arrêta. D'un coup. Entre deux étages.

Cadence mit quelques secondes à percuter, fixant l'ampoule au plafond qui s'était mise à vasciller au moment de l'arrêt, avant de s'éteindre complètement.

« C'est pas vrai ! » pesta la jeune fille en tournant son regard vers les boutons à côté desquels elle se tenait et de tenter d'appuyer sur tous ceux qui lui passaient sous la main, sa pijako commençant à s'agiter sur sa tête. Voyant que rien ne réagissait, elle n'hésita pas à enclencher l'appel d'urgence. Mais, là encore, sans succès.

« Raaaaaaaah »

Avec un soupir, elle appuya son épaule contre la paroi – et sursauta au contact froid. Elle avait des manches longues pourtant, à quel point est-ce qu'il faisait froid là-dedans ? Surprise, elle jeta un coup d'oeil autour d'elle. Il y avait trois personnes avec elle, deux jeunes filles – dont l'une qu'elle avait déjà aperçue dans le dortoir des Mentali – et un garçon. Cadence n'était pas la seule à être accompagnée de son pokémon, et son regard lie-de-vin s'arrêta alors sur la silhouette d'une...goupix, entièrement recouverte de glace ? À en juger par la neige qui commençait à se former à ses pattes, et au givre qui envahissait peu à peu les parois de l'ascenseur, elle devait être à l'origine de la chute de température que Cadence avait sentie.

Génial.

Cadence commença à tambouriner contre les portes, en appelant.

« Hey ! Il y a quelqu'un ? »

mardi ; 28 février 2017


Infos : le rp se déroule le mardi 28 février 2017 dans l'après midi. C'est la période des soldes au Centre Commercial de Lansat. Cadence, Logan, Anemone et Keira se trouvent au rez-de-chaussée du Centre Commercial à 16h passées et rentrent en même temps dans l'ascenseur. Cadence rentre la première et se tient près de l'entrée, à côté des boutons (elle avait prévu d'aller au 2e étage donc elle a déjà appuyé sur le bouton, si vos persos allaient à un autre étage ils peuvent appuyer sur le bouton correspondant en rentrant dans l'ascenseur). L'ascenseur démarre et s'arrête entre le rez-de-chaussée et le premier étage (la lumière s'éteint, les boutons ne réagissent pas).

Cadence porte cette tenue (sans le bâton). Elle est accompagnée par sa pijako chromatique, qui est installée sur sa coiffe.

La goupix (forme d'Alola) qui est en train de transformer l'ascenseur en chambre froide appartient à Logan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5664-cadence-l-fairburn-she-rules-her-life-like-a-bird-in-flight#60001 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6218-cadence-l-fairburn-mentali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kalos
Âge : 13
Niveau : 0
Jetons : 412
Points d'Expériences : 32

MessageSujet: Re: en apesanteur   Dim 19 Mar - 22:54

En apesanteur


Keïra Hanna | Cadence L. Faiburn | Logan Atkinson | Anemone Serendas




-----------------------------------------------



Keïra avait l'impression d'être de jour en jour plus en plus maudite.
Alors quelle pensait pouvoir se détendre après les cours et l'habituelle et très dur entrainement matinal du général Jackie, elle ne s'imaginait pas se retrouver coincée dans un ascenseur avec trois autre personnes à l'intérieur mais bon, reprenons du début !

Keïra était partie juste après les cours avec Tiko, son psytigri, qui était fièrement dressé sur l'épaule de sa dresseuse et tout comme elle, il sembait plus que ravis de sortir.
Les deux partenaires sortirent donc de l'établissement afin d'aller se détendre dans la partie plus "vivante" de l'île oùdes petits magasins avec des maisons était disposé près d'un trottoir ou quelques arbres dont des sapins était placés. Keïra ne connaissait pas trop voir pas du tout l'extérieur, elle n'a pas grand sens de l'orientation et elle a beau avoir été inscrite il y a presque un mois à l'Académie, elle a encore besoin d'un petit plan "au cas où" elle se perdrait, alors imaginez un peu ce que cela donne en extérieur alors qu'elle n'est sortie que à l'occasion d'une sortie de capture sur une île accesible presque uniquement que par bateau et au parc d'attraction quand Logan l'avait trouvée totalement perdue et déboussolée en train de pleurer toute seule dans un coin, en pensant à ce souvenir, pas si vieux que ça au fond, elle sourit légèrement en ce disant qu'il l'avait vraiment aidée pendant ce moment de détresse intérieur.
Elle se baladait depuis déjà un moment quand elle tomba nez à nez devant un immense centre commercial, elle n'avait nullement de l'argent sur elle mais elle avait juste envie d'y faire un tour, elle regarda Tiko qui lui aussi semblait de son avis, elle se dirigea donc dans le centre commercial, en observant brièvement l'intérieur.
Soudain, elle vit Logan aller vers un ascenseur, accompagnée de Elsa, elle sourit, peut-être connaissait t'il bien cette endroit et qu'il pourrait lui montrer un peu les différentes choses trouvable ici.

Elle alla donc vers lui en courant légèrement mais pas trop, de peur d'être prise pour une folle, et entra juste après lui dans l'ascenceur.
Voyant qu'ils ne sont pas seules et que deux filles ,qui lui sont inconnus, sont également dans l'ascenseur, elle préféra tenir sa langue en place, ne lui adressant pour le moment qu'un petit sourire alors que Tiko salua brièvement Elsa.

L'ascenseur se mit à monter puis... Plus rien, nada.
À voir les lumières s'éteindre dans l'ascenseur, Keïra comris : ils étaient tous les trois coincés dans l'ascenseur comme des sardines en boîtes.

Une des filles s'empressa d'appuyer sur les boutons comme s'y elle s'énervait sur une manette  de jeux vidéo tout comme son pokémon oiseau ressemblait à une sorte de petite perruche.

Soudain, il semblait faire plus froid, Tiko éternua un peu et keïra vit que la cause du froid est la petite Elsa qui devait sûrement commencer à paniquer vu la situation, Tiko essaya de la rassurer en lui tapotant gentiment le sommet du crâne.

_________________
Anniversaire de création de Keïra : 03/04/2016
Bonne anniversaire ma petite OC ^^


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: en apesanteur   Lun 20 Mar - 18:14

en apesanteur





quand on ne sait pas où l’on va, il faut y aller et le plus vite possible.

Cadence L. Faiburn
Keïra Hanna
Logan Atkinson


Au fond, ce n’était sans doute pas plus mal. On peut dire que la nuance entre indécision et opportunisme peut parfois se révéler plus fine qu’on ne le croit.

Anemone ne se contentait pas de faire la planche, oh non ; Anemone faisait le bateau de croisière voire même le readeau de la Méduse, envers et contre tout. Elle avait élevé l’action de ne pas agir au rang d’Art, une lutte de tous les instants pour se laisser porter par les virevoltantes vagues de la vie. Un parti pris qui l’amènerait sûrement un jour à se faire Titanic, mais qu’importe ! À travers son inconscience voilée, elle en acceptait déjà les conséquences. Le vent soufflait dans ses voiles avec chaque jour qui passait ; si elle n’en attendait rien, sûrement ne serait-elle pas déçue. Lundi, mardi, mercredi... Elle n’était pas malheureuse, non. Elle flottait, c’était tout. Le weekend. Tant que son sourire garderait cette innocence, nul ne saurait... Il résultait également du suspense de laisser sa vie aux mains du hasard une forme d’excitation enfantine, comme un Noël impromptu où l’on aurait oublié d’écrire une lettre au Père Noël. Un autre lundi. Le vent la menait bien quelque part après tout. Sans ancre à jeter ni gouvernail à braquer, autant se satisfaire de sa direction, quelle qu’elle soit, non ?

Vint un autre mardi.

Un appel de sa mère dans l’après-midi tomba tel une goutte sur l’étang. L’onde disparut bien vite, mais la surface de l’eau n’était plus exactement la même, sans que l’on puisse discerner l’imperceptible changement. Pourquoi ne pas aller faire du shopping, mon Anny ? Tu devrais profiter de ta liberté ! Des paroles face auxquelles Anemone avait acquiescé docilement sans réfléchir. L’idée paraissait acceptable voire sensée. La jeune fille n’avait pas de raison d’aller à l’encontre des attentes de sa mère à son égard. Oui, bien sûr, elle irait faire du shopping au centre commercial en fin d’après-midi. Pourquoi pas ? Le temps de se préparer à sortir et de saisir ses affaires, Anemone était partie en direction du réputé centre commercial de l’île.

Une fois à l’intérieur, il suffit de quelques brefs instants à la dresseuse pour se rendre compte que cela n’aboutirait pas à grand-chose. Elle n’était clairement pas à sa place. Faire du shopping ? Mais pour acheter quoi ? Anemone semblait savoir ce qu’elle faisait, mais cela s’arrêtait là. Elle donnait le change. La mode, les vêtements, les parfums... Sa mère avait toujours tout choisi pour elle. De quoi avait-elle envie ? Qu’est-ce qui lui irait ? Comment coordonner les couleurs ? Elle n’en avait strictement aucune idée, mais elle souriait en regardant les vitrines. Ah, ces articles ne sont sûrement pas assez extravagants pour elle... Elle va avoir du mal à trouver son bonheur, la gosse de riches ! Tant de pensées qu’Anemone ne percevait même pas et qui étaient à l’insu de tous empreintes d’une ironie certaine.

Sa mère lui demanderait sûrement de lui envoyer des photos de ses achats. Là résidait tout le problème. Elle ne pouvait pas se contenter de faire le tour du magasin et de rentrer bredouille, non, il lui fallait choisir et acheter ! Mais le centre commercial était immense, une bénédiction pour certains comme une malédiction pour d’autres. Les formes, les couleurs, les prix et les styles partaient dans tous les sens, trop de facteurs qu’Anemone ne parvenait à considérer en même temps qu’avec grande difficulté. De quoi avait-elle besoin ? De rien, en somme. Et de quoi avait-elle envie ? Ah, là était le problème de sa vie. Et elle continuait à sourire, sourire aux vendeurs, aux gens, aux rayons remplis de marchandises. C’était donc cela, se promener seule dans un centre commercial. C’en était presque... angoissant. Mais heureusement pour elle, la jeune fille était bien trop éloignée de ses propres émotions pour réaliser que cette situation la mettait mal à l’aise ; ainsi, elle pouvait se contenter de se balader en attendant le déluge, ou peut-être pire, un coup de cœur.

Ayant suffisamment arpenté le rez-de-chaussée, Anemone se dirigea vers l’ascenseur. Elle ne se souvenait plus vraiment de quel étage correspondait à quoi, aussi y rentra-t-elle sans même appuyer sur un bouton. Elle descendrait à l’étage où les portes s’ouvriraient, tout simplement. Ah, que la vie était facile lorsqu’on en déléguait tous les recoins aux inconnus qui passent !

Lorsque les portes se refermèrent, Anemone jeta un rapide coup d’œil à ces inconnus auxquels elle avait relégué une infime partie de sa vie : deux jeunes filles et un garçon. L’une des deux filles lui rappelait quelque chose, peut-être l’avait-elle déjà croisée quelque part ? Sa tenue lui paraissait sortir légèrement de l’ordinaire, surtout son couvre-chef. Bien sûr, Anemone se garda bien d’émettre, même dans son esprit, ne serait-ce que le moins décisif des jugements, hormis « cela lui va bien ». Conciliante, elle se dit exactement la même chose de l’autre jeune fille à l’apparence plus ordinaire. Enfin, le jeune homme... Plutôt grand ; si elle voulait étudier son visage, il lui faudrait lever la tête, et ce serait évident qu’elle le dévisageait, non ? Ce serait impoli. Anemone se contenta de regarder devant elle, dans le vide. Ce n’était pas comme si elle allait passer beaucoup de temps avec eux, de toute façon, même s’ils avaient décidé de l’étage où elle atterrirait.

...quoique ?

Apparemment, le destin voulait que ce ne soit pas leur seule intrication avec la vie de la demoiselle aux cheveux verts. À peine avait-il démarré que l’ascenseur s’arrêtait déjà.

Ah.

Un instant de silence, physiquement et mentalement. Mais non, tout allait bien se passer, ils étaient entre personnes civilisées qui attendraient calmement que cela se passe. Au point où elle en était, Anemone n’en avait cure ; attendre que cela se passe, c’était déjà ce qu’elle faisait de façon générale, de toute façon. Cependant...

L’une des deux jeunes filles commençait déjà à s’énerver sur les boutons de l’ascenseur. Voilà qui était... problématique. Gênant. Fâcheux, même ? Un flot d’énergie lui parvint en provenance de la fille aux cheveux roses qui tambourinait à présent contre le mur de l’ascenseur. Il s’agissait souvent du genre de personnes qui n’appréciaient guère Anemone de par sa sempiternelle mollesse, contrastant avec leur dynamisme. Mais là, elle ne pouvait pas vraiment éviter qui que ce soit... Enfin, elles n’avaient pas de raison de s’opposer, donc cela devrait s’arranger, non ?

En parallèle, elle s’aperçut que la température baissait. L’autre jeune fille était déjà en train de s’occuper de la cause du phénomène, apparemment : un adorable pokémon... un Goupix ? De glace ? Enfin, un adorable pokémon en tout cas semblait provoquer la chute de chaleur à l’intérieur de l’ascenseur. Dans un endroit clôt, cela risquait de s’avérer complexe, comme problème. Enfin, la fille aux cheveux bruns tentait déjà de le calmer, donc cela devrait s’arranger, non ?

Une rapide évaluation des soucis de ces inconnus réunis dans une cabine d’ascenseur, tout cela pour au final émettre un petit rire gêné et se contenter de ces simples paroles :

« Ahah... Ça devrait aller. Dans un si grand centre commercial, ils verront rapidement qu’un ascenseur ne fonctionne plus. Prenons notre mal en patience ~ »

Des paroles vides pour une proposition banale, et le tout avec un innocent sourire complimentant parfaitement sa longue robe violette. Aucune surprise de la part d’Anemone, donc. Entre la confiance et l’inconscience, la jeune fille manquait cruellement de méfiance envers les conséquences de ses propos. Mais là était tout son charme... non ? On verra bien.

Chou
Revenir en haut Aller en bas
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1857
Points d'Expériences : 1312

MessageSujet: Re: en apesanteur   Lun 20 Mar - 18:54

En apesanteur


Keïra Hanna | Cadence L. Faiburn | Logan Atkinson | Anemone Serendas

   

   


La fin des cours est synonyme de repos et de détente. Mes pokémons le savent très bien et pour certains c'est l'heure de la sieste. Comme pour Phoën et Terry. Après avoir passé leur temps à jour ils sont fatigués évidemment. Je les allonges dans le lit et leur laisse Speedy comme nounou. Pour une fois, elle est aussi fatiguée et ne semble pas avoir envie de voler. Je lui laisse les petits, même si Terry est comme assez mature pour se débrouiller seul, et part avec Elsa. J'ai des projets pour elle. Depuis quelques temps la spé. Coordination me tente et la seule qui soit capable de sublimer sa beauté, c'est ma Goupix. Et je suis bien décidé à l'entraîner dans cette voie surtout qu'elle n'a pas l'air en désaccord avec mon projet. Comme tout le monde de dort, direction le centre commercial dans une boutique spécialisé dans les effets de sorties. Vous savez les petites déco quand le pokémon sort de sa ball. Voila c'est ça assez réputé à Sinnoh et à Johto.

Le voyage se passe sans trop d'accroc si ce n'est que Elsa est en chaleur. Me demandez pas pourquoi voyez avec le principal quadrupède concerné. En plus il fait bon donc la création de glace bat des records. Moi ? Oh je suis pas trop frileux mais j'aime bien être en sweat à capuche et en jean je me sens à l'aise. Nous rentrons dans le centre commercial avec une véritable traînée de givre derrière nous.

J'arrive dans la boutique de capsule ball et je dépose la ball de Elsa.

-Bonjour ce serait pour cette petite Goupix si vous pouviez faire quelque chose pour sa sortie.

-Bien sûr jeune homme, que veut-elle ?

-Heu c'est-à-dire qu'elle est plus dans les thèmes neige et lumière.

-Très bien laissez nous sa ball et revenez d'ici une heure.

-Merci beaucoup. A toute à l'heure.

Je sors avec Elsa et me dirige vers l'ascenseur pour monter sur la terrasse. Histoire d'utiliser leurs transat et leurs distributeurs. Elsa passe la première et appuie sur le bouton du toit. Juste après moi Keïra rentre et m'adresse un petit sourire. Elle à l'air d'aller mieux que quand je l'ai rencontrée il y a quelque temps. Je me rapproche d'elle.

-Salut. Qu'est-ce que tu viens faire ici ?

A peine j'ai fini ma phrase que l'ascenseur se stoppe net. Non seulement on tombe en panne mais l'unique éclairage s'éteint. La seule source de lumière que je parviens à percevoir est dû aux boutons de l'ascenseur, qui ne manque pas d'être pilonner par une main innocente. Elsa commence à paniquer, aurait-elle peur du noir, mais le Psystigri de Keïra essaie de la calmer. Déjà que sa création de glace dépasse celle habituelle, elle commence à créer un véritable climat hivernale. Bon d'accord je vous l'accorde dans un ascenseur en métal c'est pas génial. J'enlève mon sweat et le pose par terre.

-Elsa tu veux bien monter dessus ? Si tu n'es pas en contact direct avec le sol le givre se propagera moins vite.

Elle me regarde dans les yeux et monte sur son « trône ». Mais le mal est déjà fait. La vapeur d'eau remplace rapidement mon souffle et je suis en t-shirt. Je sors mon i-pok et je compose le numéro des urgences bien que la fille aux cheveux verts pense que l'on va être rapidement sauvé.
« Veuillez patienter, toute nos lignes sont actuellement occupées, nous allons vous mettre en relation avec les secours. Veuillez patienter, toute nos lignes sont actuellement occupées, nous allons vous mettre en relation avec les secours. Veuillez patienter, toute nos lignes sont actuellement occupées, nous allons vous mette en relation avec les secours. »

Évidemment ils nous laissent en plan avec une petite musique douce. Comme une musique d'ascenseur le comble de l'ironie. Arceus si j'ai fait quelque chose merci de me tenir au courant. Juste à cet instant mon i-pok vibre et s'éteint. Ok. Message reçu Arceus. Par pur réflexes humains, je martèle les boutons d'ascenseur déjà grignotés par le givre. Rien bien évidemment. Serait-on trop lourd ? Je regarde la limite indiqué : 300kg. Pour ma part je suis à un bon 75kg et Elsa en fait 10 à sa dernière pesé. Je ne vais pas leur demander leurs poids ça ne se fait pas.

-Mouais, enfin si le signal d'urgence ne fonctionne pas et que les lignes sont occupés. Le temps qu'il trouve la panne, appelle l'ascensoriste, qu'il arrive, que les secours arrivent. Il y en a au moins pour 2h. Donc on va faire un tour de cabine, histoire de patienter. Moi c'est logan, élève à la PC et voici Elsa ma goupix. Je viens de poser sa ball à la boutique de capsule ball. Je voulais me prélasser au soleil sur leur terrasse. A qui le tour ?

Le haut-parleur de l'ascenseur commence à cracher des sons aiguë. Ce sera sans soute la dernière fois que j'emmène Elsa au centre commercial sans Phoën.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: en apesanteur   

Revenir en haut Aller en bas
en apesanteur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-