[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Lun 20 Mar - 14:07

La liste pour les inscriptions à la prochaine sortie capture avait tourné dans le dortoir, faisant hausser un sourcil surpris à la jeune préfète. Ca faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu de listes, tiens. La sortie capture de Noël avait été organisée à l’arrache quand la directrice avait appris que l’île mobile était dans les parages, aussi. Sans grande conviction, elle avait écrit son nom à la suite des autres. Son équipe était suffisamment remplie, mais les sorties captures, c’était l’occasion de quitter un peu le carcan de l’académie pour se promener sur des îles inconnues. Certes, lesdites îles étaient parfois – trop souvent – relativement dangereuses, et il y avait fort à parier que celle-ci ne dérogerait pas à la règle. Bah. C’est ça qui était marrant, après tout ! L’adrénaline, le stress, la joie de ne pas faire partie des 15% de pertes de monsieur Rivardi ! Brave petite Pyroli, va. Quoi qu’il en soit, le rendez-vous était posé pour samedi matin, neuf heures, sur les quais. Et pour y aller, comme d’habitude : débrouillez-vous ! Après quatre ans à l’académie, la brune avait visualisé le chemin, cela dit, et elle ne comptait pas attendre les retardataires. Aurait-elle dû ? Tait-ce son rôle de préfète ? De son point de vue, ce n’était pas forcément la peine. Les élèves se débrouillaient toujours pour arriver à l’heure… Et aucun d’eux n’était jamais venu lui demander de l’accompagner. Nul doute qu’elle aurait accepté en souriant, cela étant, mais en attendant, elle se résignait à y aller seule.

A huit heures trente, la Pyroli était sur les quais, se mêlant aux autres élèves de l’académie qui avaient eu la prudence élémentaire de venir en avance. Franklin Roseverte présidait la sortie capture, et il n’était pas connu pour sa patience légendaire. Le connaissant, il serait bien capable de faire partir le ferry là tout de suite maintenant s’il l’avait pu, et ce n’était pas Janice Jauplin qui allait l’en empêcher, à tous les coups. Aussi, dès qu’il fut possible d’embarquer, la brune se mêla à la foule pour monter à bord, et se trouver un coin tranquille où elle pourrait patienter pendant le temps de la traversée. Cependant, son coin tranquille fut vite envahi, et elle se retrouva entourée par une Givrali et un Phyllali, avec lesquels elle fit la causette. Grand bien lui en prit, puisqu’en apprenant qu’elle était préfète, ils la bombardèrent de questions sur le déroulement d’une sortie capture. Comment ça se passe ? Combien de Pokémon peuvent-ils attraper ? Jusqu’où peuvent-ils aller ? S’ils se perdent, quelqu’un viendra les chercher ? Sur ce dernier point, ils avaient de la chance d’être arrivés maintenant, et pas il y a quelques années. Nul doute que Riven Rivardi n’aurait eu aucun scrupule à les abandonner sur l’île, dont elle ignorait tout, accessoirement. Ca faisait partie des règles du jeu. En sortie capture, ils n’apprenaient leur destination qu’en s’approchant de l’île. Il fallait donc être prudents, car en plein coeur du mois de Juin, ils pouvaient fort bien être envoyés sur une montagne enneigée…

Au bout de quelques heures de traversée, l’île fut enfin en vue, et la brune fronça les sourcils. C’était un volcan. Sans un mot, elle fit comme les autres, et ôta son pull pour le ranger dans son sac. La chaleur commençait déjà à devenir écrasante, et le changement de température était assez brutal. D’accord, le Printemps pointait le bout de son nez, il recommençait à faire chaud, mais il y avait une différence flagrante entre une île au début du Printemps et une île volcanique. Quand le bateau finit par accoster, Aileen avait fini ses préparatifs. Son pull était rangé dans son sac, remplacé par un gilet qui couvrait maintenant ses épaules. On est jamais trop prudent. Le temps que tout le monde descende, la brune se tourna vers l’océan, et rappela prestement deux de ses Pokémon, à savoir son Lokhlass et son Amphinobi, qu’elle avait libérés pour leur permettre de profiter un peu de l’eau pendant la traversée. Comme les autres Pokémon aquatiques des élèves, ils avaient suivi le bateau, Soledad se mêlant à ses compagnons pendant que Naveen évoluait tranquillement au fond de l’eau, l’effleurant parfois avant de replonger. Finalement lassée d’attendre, la Pyroli fit comme à son habitude, s’appuyant à la rambarde pour passer au-dessus, et sauter au sol sans s’embarrasser des voies conventionnelles. Mais aussi, s’ils ne mettaient pas des heures à descendre de ce foutu ferry…

L’île semblait assez hostile, à première vue, et Aileen se rassura en se disant qu’au moins, le Général Jackie n’était pas là. Un endroit pareil aurait été un fantastique terrain de jeu pour elle, et elle ne se serait pas gênée pour y entraîner ses troupes. Rejoignant les autres, la brune écouta les vagues explications de leurs professeurs. Faire attention, respecter l’environnement, être de retour à l’heure. Comme d’habitude. Puis comme ils s’y attendaient tous, Roseverte et Jauplain s’en allèrent pour « étudier la géothermie de l’île ». Bien sûr. Tout le monde y croit. Finalement, chacun se dispersa en petits groupes, et la brune analysa ses différentes options. Apparemment, il y avait des sources chaudes. Elles allaient vite être envahies d’élèves voulant y faire trempette, elle pouvait le parier. Il y avait aussi une forêt, mais qui dit forêt dit araignées. Elle préférait ne pas tenter le coup. Les tunnels, elle préférait ne pas tenter le coup. A tous les coups, ça allait être un vrai labyrinthe, comme sur l’île Durin, et elle allait encore se perdre dedans. Bon, d’accord, elle avait Sphax et son merveilleux sens de l’orientation, mais quand même. Mais alors, où aller ? Elle n’allait pas errer autour de l’île comme une âme en peine, non plus… D'un coup d'oeil, elle surveilla son Ninjask, qui s'envolait pour filer vers la forêt, sans doute pour voir s'il pourrait y trouver des baies à manger. Bah, il reviendrait bien tout seul. Finalement, en levant les yeux, elle aperçut la raison pour laquelle cette île était une île volcanique, et la raison pour laquelle il y faisait si chaud. Le volcan, qui se dressait avec majesté au centre de cette fournaise infernale. La brune esquissa un léger sourire, auquel son starter répondit par un grognement d’acceptation.

Elle avait toujours voulu savoir à quoi ressemblait le coeur d’un volcan…

HRP : Coucou mes lardons ♥ Je possède 15 Poké Ball, un BC1 et un BC3. En plus de la zone de base, je choisis le cratère (donc zone CS Vol). J'utilise aussi la CS Plongée et la CS Coupe. Merci ! o/

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11664
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Lun 20 Mar - 19:24
ETAPE 1

Voici les dix Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en cinq dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.

[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 263[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 371[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 702[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 266[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 570
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 355[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 246[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 657[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 58[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 201

Vous possédez 15 PokéBalls.
Résultat Plongée : Raté
Résultat Coupe : Baie Maron x2 // Baie Repoi x2

_________________
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 7z5c
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Lun 20 Mar - 21:15
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 570 [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 355 [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 246 [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 657 [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 201

Espionne G4 : Vos chances de trouver un Pokémon caché passe à 30% (résultat entre 50 et 80).
Et faites un bon tirage surtout ! o/

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11664
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Lun 20 Mar - 23:23
ETAPE 2

Tu rencontres Zorua caché ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 570

_________________
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 7z5c
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Mar 21 Mar - 13:33

Elle aurait bien aimé monter jusqu’au sommet à pied, mais un rapide coup d’oeil lui fit comprendre qu’elle ne le pourrait pas. C’était beaucoup trop loin, et elle n’aurait jamais le temps d’atteindre le sommet. Elle aurait fait la moitié du chemin avant que ne sonne l’heure de repartir… Cependant, il existait un autre moyen, à savoir passer par la voie des airs. D’autres l’avaient fait, chevauchant leurs Pokémon Vol pour s’élancer à travers le ciel afin d’atteindre plus vite la destination qu’ils souhaitaient. Dans son état, Errol ne pourrait jamais la porter. Le Brindibou, bien que pétri de bonne volonté, était un chouia trop faiblard pour porter un être humain sur son dos, ou même s’envoler avec. Il restait un Brindibou, aussi. Heureusement, elle avait Seyn, son Nosferalto, toujours prêt à affronter les éléments pour lui rendre service. Ah, elle en avait fait, du chemin, avec lui… Posant la main sur sa Poké Ball, elle fit sortir son Nosferalto, qui s’élança dans le ciel avant de la rejoindre d’un battement d’ailes chuintant. Il se positionna de telle manière à ce qu’elle puisse grimper sans soucis, ce qu’elle fit, pendant que Sphax réintégrait sa Poké Ball puisqu’il ne savait pas voler. Enfin, techniquement, si, avec sa Méga-Evolution. Mais ils avaient pu se rendre compte, pour l’avoir maintes fois testé, que ce processus ne se mettait en place que pendant les situations d’urgence. Un combat, par exemple, ou un danger de mort. Et « suivre sa dresseuse depuis la voie des airs parce qu’on n’aime pas trop être enfermé dans une Poké Ball » ne fait malheureusement pas partie des situations d’urgence.

D’un nouveau battement d’ailes, Seyn s’envola, vite rejoint par Errol, qui comptait aussi profiter de l’immensité bleue. Enfin, cendrée, pour le moment. Rapport au fait que bon, volcan, tout ça, quoi. Plus par les gestes que par la parole, elle le guida dans le ciel pour lui faire comprendre où elle voulait aller. De toute manière, la parole aurait été inutile avec le vent qui battait leurs oreilles. Il n’aurait probablement rien entendu. Heureusement, Seyn était intelligent, et il comprit vite où sa dresseuse voulait en venir. Elle voulait aller sur le gros caillou au centre de l’île. Pigé. Alors il s’y dirigea placidement, entraînant le Brindibou avec lui, ce dernier s’amusant dans les différents courants d’air, oscillant entre le chaud et le froid, tournant sur lui-même comme s’il était piégé dans une machine à laver. Cela dit, il avait l’air de s’amuser comme un petit fou, alors Aileen ne s’inquiétait pas. Elle s’inquiétait plus de ce qu’elle voyait en bas : même si elle n’avait pas le vertige, merci pour elle, elle s’inquiétait un peu de la hauteur vertigineuse qu’ils prenaient. L’île rétrécissait tandis qu’ils montaient haut dans le ciel, et le volcan, lui, semblait grossir à vue d’oeil. Le chemin pour y accéder à pied apparaissait nettement, lui aussi, et la brune se félicita d’avoir choisi la voie des airs. Le sentier semblait escarpé et assez mal entretenu, malgré quelques palissades de bois placées aux endroits stratégiques, maigres garde-fous en cas de chute.

D’une acrobatie savamment maîtrisée, Seyn s’arrêta à hauteur du volcan, permettant à sa dresseuse de sauter au sol pour prendre pied sur le plateau en hauteur. Assez large et massif, il était cassé en son centre par la gueule béante du volcan, grande ouverture ronde qui donnait sur le centre de la montagne enfumée. C’était pour ça qu’Aileen était venue. Aussi s’en rapprocha-t-elle prudemment, Sphax sortant de sa Poké Ball pour la rejoindre en quelques bonds gracieux. Il n’était pas aussi curieux qu’elle, mais il préférait être là pour veiller à sa sécurité. Un accident est si vite arrivé ! Se stoppant au bord du précipice, la brune se pencha avec prudence pour regarder le fond, Sphax tendu à côté d’elle, prêt à la saisir par la manche pour la tirer en arrière si la montagne faisait mine de se réveiller d’un coup. Mais en lieu et place de la fournaise qu’elle s’imaginait… Il n’y avait rien. Tout du moins, rien d’autre que de la fumée, et une espèce de grosse fleur de feu qui remontait doucement vers elle en chantonnant. La brune cilla. Qu’est-ce que… ? Finalement, la fleur arriva à sa hauteur, et elle recula de quelques pas tandis que Sphax se mettait en position défensive, grognant vers la drôle de fleur pour lui signaler qu’il ne voyait aucun problème au fait de la mettre en pièces.

« Sphax ? Tu la vois aussi, hein ? »

L’Absol lâcha un grondement. C’était bien ce qu’elle craignait. Ils se retrouvaient devant une fleur gigantesque aux allures assez dérangeantes de Flowey, elle chantonnait et riait, et Sphax la voyait. Parfait. Ils allaient mourir. En boucle. Parce que Flowey contrôle toutes les timelines, non ? Cependant, avant que Flowey de feu ne puisse passer à l’attaque, il y eut un couinement, un choc, et quelque chose roula vers eux tandis que la fleur disparaissait. Surprise, la brune se tourna vers la source du bruit, et comprit en un éclair ce qu’il s’était passé. La fleur n’était qu’une illusion. L’illusion très inspirée d’un Zorua, qui en avait profité pour fouiller dans son sac. Manque de bol, l’illusion n’avait pas touché les Pokémon pris dans les Poké Ball puisque le Zorua ignorait qu’ils étaient là, et l’un de ces Pokémon, son Pandespiègle plus exactement, était sorti de la sienne, faisant couiner de surprise le Zorua, une seconde avant que son Poing-Karaté ne heurte la petite boule de fourrure noire, qui s’était retrouvée projetée loin du sac grand ouvert. Mécontente, la brune croisa les bras en fronçant les sourcils, toisant le Zorua qui se redressait en crachotant.

« Tiens tiens tiens. Qu’avons-nous là ? Un petit illusionniste voleur ? C’est du propre, ça, tiens. »

Le Zorua couina, indigné. Oh. C’était une elle. Bah. Un voleur, une voleuse, c’était du pareil au même. C’était mal. D’un mouvement de pattes, l’Absol récupéra ce qui avait roulé à leurs pieds, soit l’oeuf qu’elle avait récupéré un peu par hasard à la fin du cours de Yoga. Mademoiselle Hortense l’avait trouvé par terre, et avait tout naturellement pensé qu’il lui appartenait. En retournant sur les lieux du cours, la brune avait été incapable de trouver un indice prouvant que l’oeuf était recherché par ses parents, alors elle l’avait gardé avec elle pour ne pas l’abandonner en pleine nature. Bien que son équipe soit bien remplie, elle avait trop de cœur pour abandonner un Pokémon. La Zorua, qui s’était redressée, se campa sur ses pattes, faisant naître un deuxième mirage pour s’échapper. Lotso n’eut pas besoin d’un signe pour comprendre ce qu’il devait faire, et un deuxième Poing-Karaté heurta la boule de fourrure pour l’empêcher de les plonger en pleine illusion. Cette dernière roula, et se redressa à nouveau, ne perdant rien de sa combativité. Pas bête, la Zorua avait bien compris qu’elle ne pourrait rien faire contre eux. Le petit panda coloré avait le type supérieur au sien, ses coups faisaient mal, et il y avait fort à parier que la demoiselle n’avait pas que deux Pokémon et un œuf. Mais elle avait faim. Et le sac sentait bon. Finalement, la faim vainquit la raison, et la Zorua s’élança vers le sac au moment où Aileen comprenait ce que la petite boule de poils voulait vraiment.

« Lotso, NON ! »

Trop tard. Le coup était parti, fauchant la Zorua, qui roula à nouveau, mais pas n’importe où. Pourquoi rouler n’importe où alors qu’il y a un cratère grand ouvert à quelques pas, hein ? Ce fut dans cette direction que la Zorua fut envoyée, et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, elle bouscula dans sa route l’Absol chromatique qui, s’il parvint à tenir bon, ne put empêcher l’oeuf mystère d’être emportée par la force du choc. Sous les yeux effrayés de la brune, Pokémon et œuf plongèrent dans le cratère. Ne se démontant pas, elle leva la tête vers le ciel pour siffler avec force, et Sphax, comprenant l’idée générale, se mit à japper pour attirer l’attention de Seyn et Errol. Seyn, le premier, remarqua l’horreur à venir, et il plongea en piqué, le Brindibou à sa suite. Cependant, Errol était trop petit pour se saisir d’un œuf ou d’un Zorua, seul Seyn pourrait les sauver. Mais il ne pourrait en avoir qu’un seul, pas deux. Lequel des deux allait-il choisir ? La brune ne lui offrit pas le luxe de ce dilemme cornélien. Se saisissant d’une Poké Ball vide, elle la jeta dans le cratère. Elle avait toujours été bonne en lancer, et comme elle l’avait prévu, la Poké Ball heurta la Zorua, qui se laissa placidement enfermer, comprenant sans doute que c’était le mieux à faire si elle ne voulait pas mourir. Alors les oiseaux se séparèrent. Seyn fonça vers l’oeuf, et Errol piqua vers la Poké Ball. Il n’y avait plus qu’à espérer que l’opération réussisse...

HRP : Tentative de capture de la Zorua sauvage. Merci ! o/

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11664
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Mar 21 Mar - 15:15
ETAPE 4

Tadam ! Zorua caché est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 570

Il vous reste 14 Pokeballs.

_________________
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé] 7z5c
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   Sam 1 Avr - 22:55

Sous le regard angoissé de la jeune Pyroli, les deux oiseaux plongèrent dans le cratère sans marquer la moindre hésitation. Seyn, le premier, atteignit l’objectif, et il se saisit de l’oeuf avant de se redresser d’une pirouette pour remonter d’un battement d’ailes, laissant la gestion de la Poké Ball à son camarade feuillu. Errol, avec quelques secondes de retard, attrapa la Poké Ball du bout des serres et suivit le Nosferalto pour remonter. Cependant, Errol avait du mal. La Poké Ball était lourde au bout de sa patte, et battre frénétiquement des ailes avec ce poids le fatiguait, l’attirant vers le bas. Sa prise n’était pas sûre, et l’objet sphérique glissait, bien qu’il tentât de la rattraper comme il le pouvait. Très vite, il dut ralentir, puis s’arrêter, laissant Seyn prendre de la hauteur tandis qu’il tentait de raffermir sa prise sur la sphère de capture qui s’échinait à vouloir s’enfuir. Aileen, penchée vers le cratère malgré le danger, ne put que voir son petit hibou se battre contre la Poké Ball. Rapidement, elle porta la main à sa ceinture, ayant dans l’optique de laisser sortir Aurum. Le Ninjask était petit, mais avec ses nombreuses pattes d’insecte, il pourrait mieux attraper la Poké Ball. Depuis le temps qu’elle le possédait, elle le savait. Elle n’eut cependant pas le temps. La Poké Ball finit par échapper au Brindibou pour retomber vers l’abîme, et sans réfléchir, le hibou feuillu se retourna pour la suivre sans se rendre compte du danger qu’il courait.

« Errol ! »

Si elle l’avait pu, Aileen se serait jetée dans le volcan pour aller chercher son hibou, mais Sphax avait attrapé son bras avec fermeté, plantant ses crocs dans la chair pour l’empêcher de s’élancer vers la mort. Mais son hurlement de panique avait alerté le Nosferalto, et en se retournant, Seyn comprit. D’un mouvement de pattes agiles, il envoya l’oeuf vers le haut, laissant la Gardevoir la récupérer de ses pouvoirs psychiques avant de replonger vers les profondeurs du volcan pour porter secours à son ami volant. Le Brindibou était rapide, mais moins que le Nosferalto. Cependant, la chauve-souris partait de plus loin, et s’il lui fallut quelques secondes pour rejoindre son camarade, ce furent quelques secondes de trop. Errol avait récupéré la Poké Ball, mais il n’arrivait plus à remonter, sans doute affaibli par la chaleur du cratère, et s’il battait des ailes avec force, il était inexorablement attiré vers le bas. Son hululement de peur se répercuta dans le cratère. Son seul moyen de remonter était de lâcher la Poké Ball. Mais il n’allait pas laisser mourir la Zorua. Ses serres se resserrèrent autour de la sphère, et il battit à nouveau des ailes, réussissant à se stabiliser l’espace de quelques secondes. Juste le temps nécessaire pour que Seyn le rejoigne en piqué. D’une pirouette maîtrisée, il se redressa juste en-dessous du Brindibou, et il récupéra la Poké Ball pour l’alléger de ce poids. Mais le Brindibou n’en pouvait plus : trop jeune, il n’avait pas su économiser son énergie, et s’était épuisé pour se maintenir en vol stationnaire. Sans ciller, Seyn l’attrapa dans sa gueule géante avant de remonter en flèche.

Si la Poké Ball ne pesait rien, Errol l’alourdissait. Il était cependant hors de question qu’il l’abandonne. Un regard vers le haut lui apprit qu’Aileen ne pouvait pas prendre le risque de rappeler le hibou. S’il bougeait un peu trop, le rayon rouge risquait de le frapper lui, et Errol finirait au fond du cratère avec la pauvre Zorua. Ce n’était pas grave. Il remonterait à la seule force de ses ailes. Il tint bon jusqu’à la moitié du parcours. Puis il commença à fatiguer. Ses mouvements d’ailes se firent moins vifs, et s’il continuait à monter, il perdait petit à petit de la vitesse et du terrain. Errol pesait de plus en plus lourd dans sa gueule. Là-haut, sa dresseuse l’encourageait bruyamment pour qu’il remonte, mais il n’y arrivait plus. Il avait mal aux ailes. Si seulement il avait pu en avoir une deuxième paire ! Il aurait pu voler beaucoup plus vite sans se fatiguer autant ! Dans sa gueule, Errol hulula. Il pouvait remonter tout seul, maintenant. Alors Seyn le lâcha, et le hibou s’envola, l’allégeant et lui permettant de prendre un peu plus de hauteur. La seconde suivante, un rayon rouge englobait le Brindibou. Aileen n’allait pas passer à côté d’une occasion pareille, tout de même…

« Allez Seyn, à toi ! Lance la Poké Ball, Sookie la récupère, et je te mets en sécurité ! »

Docile, le Nosferalto obéit, et il lança la Poké Ball vers le sommet. Cette dernière heurta le bord du cratère, mais Sookie la récupéra tout de même, la mettant en sécurité aux côtés de l’oeuf. Il fallait qu’il remonte, maintenant. Vaillamment, il battit des ailes, mais il dut bien se rendre à l’évidence. Elles ne lui obéissaient plus. Il avait trop forcé dessus, et, maintenant engourdies, elles ne faisaient que bouger inutilement sans toutefois l’élever vers la sécurité. Ce fut avec une surprise teintée d’une pointe de fatalisme qu’il se sentit chuter à nouveau, tandis que le rayon rouge de sa Poké Ball le ratait de peu.

« SEYYYYN ! »

Le Nosferalto disparut de son champ de vision, et les crocs de l’Absol se resserrèrent à nouveau sur son bras tandis qu’un silence choqué tombait dans leur petite équipe. Coincé dans le bras d’Aileen, Errol lâcha un hululement mortifié. Tout était de sa faute… Tremblante, Aileen s’accroupit pour plonger son regard dans le cratère. Elle ne voyait plus Seyn. Elle ne voyait plus rien. Le poids de sa responsabilité lui tomba lourdement sur les épaules. Seyn était mort. Sur son ordre. A cause d’elle. Parce qu’elle lui avait ordonné de plonger dans le cratère, il était mort en héros, en sauvant l’oeuf, la Zorua, et Errol. Abattue, elle ferma les yeux, manquant la lumière blanche au fond du volcan. Mais les autres ne la ratèrent pas, et couinèrent de surprise, lui faisant rouvrir les yeux. Le volcan brillait de blanc. Elle se pencha un peu plus, plissant les yeux pour comprendre. Cette couleur, elle la reconnaissait. Ca ne pouvait vouloir dire qu’une chose, et son coeur bondit d’espoir, au moment où une flèche d’un blanc pur sortait du volcan pour s’élancer vers le ciel.

Tout était arrivé pendant sa chute. Il n’avait pas abandonné, et avait continué de battre des ailes. Il ne mourrait pas sans combattre pour sa survie jusqu’à la fin. Ce furent son acharnement et sa détermination qui déclenchèrent son évolution. Partie du bout des ailes, elle se propagea dans tout son corps, et il se transforma rapidement en boule de lumière. Seyn avait vite compris. Né Nosferapti, il avait évolué en Nosferalto avant que Freya ne le capture, avant qu’Aileen ne décide de le prendre dans son équipe. Patient, il attendit, continuant de se battre pour sa vie. Et quand, enfin, il sentit que l’évolution prenait fin, il cessa de battre des ailes. Il retomba. Et fila comme une balle vers le haut, battant rapidement des nouvelles ailes puissantes qui étaient apparues avec son évolution en Nostenfer. Le sommet du cratère était proche. Franchi. Le Nostenfer s’élança vers le ciel, l’éclairant brièvement du blanc de son évolution, comme un petit soleil, avant se se laisser tomber vers sa dresseuse. Il se posa au sol, malhabile sur ses nouvelles pattes, et Aileen se jeta sur lui pour l’enserrer de ses bras.

« Seeeeyn, je suis désolée, je suis désolée, je suis désolée... »

Sans comprendre, la chauve-souris lui tapota la tête du bout d’une aile. Pour Seyn, ce n’était pas de sa faute. C’était lui qui avait décidé de plonger, personne ne l’y avait forcé. Mais dans la tête d’Aileen, la culpabilité pesait lourd. Elle l’avait mis en danger et il avait failli mourir. Et si… ? Elle ne put parvenir au bout de ses pensées, un craquement sec les arrêtant net. L’oeuf était en train d’éclore. Lâchant le Nostenfer, Aileen se pencha vers l’oeuf, l’éloignant du cratère par précaution, curieuse de voir ce qui allait en sortir. Au bout de quelques secondes, la coquille se volatilisa, et ce fut un petit chien qui apparut. Un tout petit chien cramoisi, qui jappa en levant les yeux vers elle. Attendrie, elle tendit la main pour lui caresser la tête, grimaçant en sentant son pelage rêche sous ses doigts. Il avait pourtant l’air si doux…

« Tu choisis bien ton moment pour naître, hein… Bienvenue, petit bonhomme. »

Le chien jappa à nouveau. Mais quand il se mit à bâiller, elle le rentra vite dans une Poké Ball pour qu’il ne se fatigue pas trop. Restant assise, elle perdit son regard vers l’horizon. Il allait bientôt être l’heure de redescendre et de retourner au bateau, mais elle se sentait encore trop faible pour le faire. Pour le moment, mieux valait rester assise, pour réfléchir, se remettre en question, et accepter. Et même si le bateau partait sans elle, après tout, elle pouvait rentrer sur le dos de son Lokhlass. Alors la brune ferma les yeux, souriant quand l’ombre du Nostenfer passa brièvement entre le soleil et elle.

Elle était fière de lui.

HRP : Evolution de Seyn (de Nosferalto à Nostenfer) et éclosion de l'oeuf de Rocabot chromatique.

[ Et sortie capture terminée, merci pour la modération o/ ]

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]   
[#19] Débarquement de rapaces sur l'île Micle. [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :