Partagez | .
Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 528
Points d'Expériences : 815

MessageSujet: Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]   Mar 21 Mar - 23:53




    La Givrali ne savait plus combien de temps elle avait passé à se fixer dans la glace avec cet air perplexe et presque terrifié. Comment... Comment avait-elle pu se tromper de la sorte ? Il fallait être terriblement inattentif pour ne pas s'en être aperçu. Et justement, Lyra ne comprenait toujours pas comment elle n'avait pas pu s'en rendre compte. Parce que l'adolescente, en se rendant acheter ce qu'il lui fallait pour une nouvelle teinture de cheveux, afin de renforcer de nouveau le brun qu'elle portait depuis presque un an et entretenait régulièrement, s'était malencontreusement trompée de couleur. Oui, de brun foncé que l'on confondait avec le noir, elle était passée à... du vert. La couleur n'était pas laide, en soi elle était même plutôt jolie, mais... le problème était que Lyra n'avait pas acheté qu'un seul exemplaire du produit et elle n'allait pas savoir lui trouver une quelconque utilité. Car effectivement... sa couleur ne lui plaisait pas. Mais pas dans le sens qu'elle ne le plaisait absolument pas du tout. Lorsqu'elle s'était rendu compte de cela, elle s'était mise à paniquer, à pester, à crier de rage, à tourner en rond dans sa chambre sans même vouloir en sortir. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire pour ça ? Il était évident que sa couleur, elle ne pouvait pas la changer, la faire disparaître comme cela, d'un seul coup. Elle ne comprenait même pas comment elle avait pu faire pour confondre les deux produits ou comment elle avait pu se laisser distraire. Peut-être étaient-ils posés à une place qui n'était pas la leur, peut-être les avait-on changés de place et Lyra s'était alors retrouvée avec le vert au lieu du noir. Mais le fait était qu'elle ne pourrait pas se débarrasser de sa couleur aussi vite que cela, et que donc elle allait devoir faire avec. A cette pensée, elle se sentit incroyablement gênée et mal à l'aise. Elle craignait que des jugements vis à vis de ses cheveux ne se posent sur elle, qu'on se mette à la critiquer, à l'isoler encore plus... Et elle avait sans doute passé plus d'une heure à chercher une solution pour cacher cela.
         Et la demoiselle avait opté pour une capuche. Mais attention, pas une capuche qu'elle porterait uniquement les jours pluvieux, pas une capuche qui ne servirait qu'à la protéger de menaçantes gouttelettes, non. Une capuche qu'elle porterait sur le sommet de son crâne où qu'elle aille, quoi qu'elle fasse, qu'elle soit en cours ou à l'extérieur. Et elle ne l'ôterait que lorsqu'elle serait dans sa chambre, ou dans un endroit où elle serait assurée d'être seule. Autrement, non, elle ne la retirerait pas, sous aucun prétexte. Et ce même si les professeurs venaient à le lui demander. Elle n'écouterait pas, trouverait une excuse, mais peu importe elle ne s'en séparerait pas. C'était le meilleur moyen qu'elle avait trouvé jusqu'à présent pour dissimuler cette couleur qu'elle jugeait trop « voyante » ou trop « étrange ». Mais pourtant, elle lui allait bien...  Mais il ne fallait pas chercher, elle n'aimait pas et elle s'était mise à paniquer en songeant tout de suite aux réactions qu'auraient pu avoir les autres. Elle ne savait simplement pas qu'elle n'avait pas à s'en faire de la sorte. Elle finirait sans doute par s'y habituer, à cette couleur. Ses cheveux ne repoussaient pas très vite et la Givrali préférait les avoir longs que courts, et cette teinture n'avait pas l'air temporaire, non, et ce qu'il y avait d'écrit sur le produit le disait.... Il faudrait qu'elle patiente. Un long moment. Et peut-être qu'un jour elle finirait par l'apprécier, cette couleur.

    Lorsque ce qu'elle nommait comme un soucis fut réglé, après un très long temps d'hésitation elle finit par ouvrir la porte de sa chambre. Elle se risqua dans les couloirs mains dans les poches, capuche abattue sur la tête tandis que sur son visage était plaqué un air atterré, honteux ou presque déprimé. Elle tentait de se faire la plus discrète possible, et lorsque les pas d'une Givrali errant dans les couloirs parvenaient à ses oreilles la Médecin se plaquait instinctivement contre le mur, retenant aussi fort qu'elle le pouvait sa respiration. Dans sa tête ne cessaient de trottiner ces mêmes questions et inquiétudes, elle ne cessait de se répéter qu'elle était stupide au point d'arriver à confondre deux couleurs différentes en tout point, qu'elle allait sans doutes s'attirer les jugements d'autres élèves et qu'elle avait l'air complètement ridicule comme cela. Raison de plus pour elle de ne pas vouloir se montrer. Et même avec cette capuche, elle avait l'impression que quelqu'un pouvait voir au travers et distinguer sa couleur. Être a ce point anxieuse, tout de même... La jeune fille était toujours comme cela. Qu'est-ce qu'on penserait d'elle, physiquement ? Son physique avait toujours été sujet à de nombreux reproches, soit disant qu'elle n'était pas assez grande, pas assez jolie, que son visage faisait bien trop gamin... Et cela, elle l'avait souvent entendu de la bouche des garçons. Quel était leur problème, à la juger comme cela ? Et d'une manière ou d'une autre, Lyra avait toujours remarqué que certains garçons jugeaient beaucoup les filles de loin, sur leur apparence, sans même les connaître, et que parfois même certains d'eux s'amusaient à se comparer à elle. Certains disaient de filles pas assez jolies ou trop différentes qu'ils n'avaient pas besoin d'elle, et que si elles n'avaient pas été là, cela n'aurait strictement rien changer. Sauf que l'adolescente s'était parfois mise à la place de ce genre de garçons, et elle s'était bien vite dit que « Dans un monde sans femmes, on serait tous à comparer nos attributs inutiles et à se demander lequel de nous pissera le plus loin. »

         Heureusement pour elle, la salle commune était très calme et elle n'avait pas encore remarqué la présence d'autres personnes. Elle sentait sur elle le regard insistant de sa starter qui semblait lui dire d'arrêter de psychoter de la sorte et de se calmer. Sauf que Lyra était beaucoup trop focalisée sur ce qu'elle appelait le « désastre » en désignant sa couleur qu'elle n'avait toujours pas remarqué le regard de la Mistigrix sur elle. L'adolescente pressa le pas pour à toute vitesse franchir la salle commune, quand une voix qu'elle reconnaissait bien lui parvint aux oreilles. Aussitôt, elle se figea en contenant en elle un soupir qui, si il était libéré, témoignerait de son agacement le plus profond. Mais à ce moment elle s'interrogea. Est-ce que la référente Givrali était parvenue à distinguer sa couleur malgré le camouflage et qu'elle comptait faire une remarque dessus ? Pitié, non. Immobile, l'adolescente ne daigna pas bouger d'un pouce, les mains toujours enfouies au creux de ses poches. Elle se pinça les lèvres pour éviter de grommeler et se tapa discrètement le crâne contre la paume de sa main, avant de regarder de côté la professeure quand cette dernière s'adressa à elle.

-Oh, Lyra ? J'ai failli ne pas vous reconnaître, mais tant mieux si je ne me suis pas trompée ! Une nouvelle élève arrivée il y a peu et ayant intégré le dortoir nous a fait parvenir qu'elle souhaiterait s'entraîner avec une élève connaissait les bases du combats Pokémon, en plus de suivre les cours enseignant cela. Alors comme je sais que vous vous y connaissez un peu dans le combat Pokémon, vous vouliez vous orienter là dedans auparavant si j'ai bien comprit ? Je souhaiterais vous demander si vous accepteriez de l'entraîner ! Oh d'ailleurs, elle ne devrait pas tarder à arriver !

    Cet air honteux et blasé que la brune gardait sur son visage laissa la place à une grande perplexité, mais inutile de préciser qu'intérieurement la jeune fille se sentait en proie à une panique totale. Non. Tout simplement non. Elle se souvenait encore de ce qui s'était passé lorsqu'elle avait souhaité s'entraîner avec une autre élève, et ce qu'elle craignait plus que tout était qu'une pareille chose  se reproduise. Cela avait bien prouvé à quel point ses capacités de dresseuse étaient médiocres, de même que l'adolescente ne se sentait pas le moins du monde capable d'aider quelqu'un à s'entraîner dans le combat, peu importe qu'il soit nouveau ou compétent. Elle n'osa même pas regarder sa référente dans les yeux et à vrai dire, bien qu'elle sache ce qu'elle voulait répondre, elle ne parvenait pas à trouver les bons mots pour faire comprendre qu'elle refusait. Si elle s'écoutait, elle s'emporterait et parlerait de façon irrespectueuse. Mais ce long silence, ce fut la professeure Jauplin qui le rompit. Elle fixa Lyra avec un immense sourire tandis que cette dernière peinait à la regarder, et reprit.

-Et bien je prend ça pour un oui ! Merci bien Mademoiselle Scarlet. La jeune fille se nomme Shana et ses cheveux sont rouges, vous n'aurez aucun mal à la remarquer ! Oh d'ailleurs, très jolie couleur !

    Et la professeure partit sans permettre à Lyra d'ajouter quoi que ce soit de plus.

    Quand elle s'assura d'être seule, l'adolescente hurla d'une rage incontrôlée, son poing rencontrant le mur. D'abord cette fichue couleur, et puis ensuite on lui imposait de faire quelque chose qu'elle redoutait plus que tout ? Et cela n'aidait absolument pas à arranger son humeur du moment. Elle était si instable, et la Médecin ne se sentait pas dans son assiette, elle ne se sentait réellement pas bien. Il lui arrivait parfois de se sentir attristée sans qu'elle ne connaisse la raison, de se sentir horriblement mal, de se sentir déprimée et d'avoir le souhait de hurler de rage, comme maintenant. Il en fallait peu pour qu'elle se sente gênée ou terriblement mal à l'aise, comme il en fallait très peu pour la pousser à bout et la mettre en colère. Elle en avait assez de se contenir et cette explosion de rage soudaine en était le témoin. Elle se pinça les lèvres en tremblant. Pourquoi est-ce qu'il fallait qu'on lui confie une tâche qu'elle détestait plus que tout ? Elle redoutait les entraînements et les combats depuis bien longtemps, elle était terrifiée par le fait de savoir qu'elle puisse blesser ses propres Pokémons comme ceux des autres, les mettre en danger. Elle n'aimait pas ça. Ça lui faisait peur, tellement peur. Mais maintenant elle supposait qu'elle n'avait pas le choix.
          La mine sombre, elle se laissa tomber sur l'un des fauteuils disposés contre les murs. Sa starter restait non loin d'elle, camouflant sous ce regard à première vue impassible une certaine tristesse à l'égard de sa jeune dresseuse. Tête baissée, Lyra guettait l'arrivée d'une jeune fille aux cheveux rouges comme l'avait décrit la référente, n'oubliant pas de lever la tête. Elle avait gardé à ses côtés les Pokéballs de toute sa petite équipe, les gardant dans les poches de son pantalon et de sa veste. Elle n'était pas douée dans le combat Pokémon, ça elle le savait. Il fallait dire que cela lui faisait peur, depuis qu'elle savait que si elle ne faisait pas suffisamment attention à son équipe elle pouvait mettre en danger l'un d'entre eux. Elle n'était pas compétente dans ce domaine et elle savait qu'elle préférait mille fois prendre soin d'eux. C'était pour cela qu'elle avait demandé à changer de voie. Après une attente qui lui parut interminable elle vit finalement apparaître cette jeune fille que lui avait décrit la référente. La brune réprima un grognement avant de s'adresser à la dénommée Shana d'une voix désintéressée, levant à peine la tête pour la regarder.

-T'es Shana, c'est ça ? Madame Jauplin m'a demandé de t'entraîner au combat Pokémon, parce que apparemment tu souhaitais t'entraîner avec quelqu'un qui connaissait les bases du combat. Du coup bah... Si tu veux bien me suivre... On va sortir, c'est toujours mieux que de rester à l'intérieur et de toute manière, t'as pu constater que la salle commune du dortoir n'était pas un endroit propice à l'entraînement.

    Avant de franchir le seuil de la porte, elle vint récupérer sa Mistigrix dans ses bras qu'elle serra avec force contre elle, à la grande surprise de la starter. Le visage de l'adolescente était déformé par la panique. Qu'est-ce qui allait se passer si elle n'y arrivait pas ? Non, elle n'y arriverait pas, c'était certain. Tout ce qui paraît au-dessus de tes forces n'est pas forcément impossible ; mais tout ce qui est possible à l'homme ne peut être au-dessus de tes forces. Lui avait-on dit un jour. Mais clairement, là, c'était au dessus de ses forces. Elle savait bien qu'elle n'y arriverait pas, et que c'était fichu d'avance. Autant dire à Shana tout de suite qu'elle ne parviendrait pas à l'entraîner et qu'elle pouvait partir. Mais la brune n'avait pas envie de la décevoir. Même si elle était persuadée que ce serait le cas. Intérieurement, elle était paniquée même si à première vue, elle n'en donnait pas l'air.
         Elle avait invité Shana à la suivre, et avait commencé à traverser l'intérieur du campus, sans avoir vraiment d'idée de lieu d'entraînement. Mais dans son souvenir, l'adolescente pensait savoir que les Ruines Jirachi n'étaient pas souvent visitées. Et elle aimait beaucoup cet endroit. Pourquoi ne pas s'y rendre ? Tant qu'elles n'y trouvaient pas le professeur Roseverte. En cette période de l'après-midi, l'adolescente voyait que le crépuscule approchait et l'endroit était sans doutes parfait pour que les demoiselles puissent s'y entraîner un petit moment. Inutile de préciser simplement que Lyra ne voulait pas. Plus elles approchaient l'endroit qu'avait décidé Lyra, plus cette dernière tremblait de panique. Elle ne se reconnaissait même plus. Avant elle ne se démontait pas. Avant elle ne cédait pas aussi facilement à une panique intérieure. Avant... Elle savait être forte et aller au delà de ce qu'elle considérait comme impossible. Mais désormais... Elle n'y arrivait pas. Elle avait beau faire de colossaux efforts, elle n'y parvenait pas et laissait de plus en plus ses émotions négatives la dominer. Elle avait peur. Elle ne voulait pas aider la demoiselle à s'entraîner surtout en sachant qu'elle était probablement débutante, et elle redoutait bien plus qu'il lui arrive quelque chose aussi bien à elle qu'à ses Pokémons. Lyra ne devrait pas paniquer autant, mais ça non plus... Ça non plus elle n'y arrivait pas. Elle n'arrivait pas à se calmer et se contenir et plus ça passait plus elle avait l'impression qu'elle finirait par craquer. C'était dur, de retenir ses émotions. Elle y arrivait pas. Elle voulait pas. Elle ne voulait pas l'entraîner, elle était tellement médiocre, tellement incompétente... Elle était tétanisée et s'imaginait le pire des scénarios alors qu'il ne s'était pour l'instant rien passé. Elle était si stupide. Lyra se détestait d'être comme ça. De ne pas être forte, de ne pas être capable de surmonter ses craintes et de toujours se dire qu'elle n'allait pas y arriver. Au final, de quoi est-ce qu'elle avait peur ? Des autres ? De blesser ceux qu'elle aimait, humains comme Pokémons ? ...d'elle-même ? Elle avait juste peur, tellement peur.

    Elle avait si peur que maintenant, elle n'osait même plus avancer.
Nous nous devons de faire notre meilleur... | Avec Shana Roscoe

©BBDragon

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Rosalia
Âge : 12 ans
Niveau : 12
Jetons : 688
Points d'Expériences : 188

MessageSujet: Re: Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]   Ven 31 Mar - 21:17

Nous nous devons de faire de notre

meilleur ...

Shana Roscoe - Lyra Scarlet

Shana était sur un banc non loin du dortoir Givrali. Elle était totalement paniquée et tétanisée par la peur. Comment avait elle osée demander un cour de combat pokémon ? Cette question restait dans ça tête et revenait en boucle.
C'est vrais qu'elle s'était surprise elle même en faisant cette demande. Habituellement elle était bien trop timide pour oser demander quoi que se sois à qui que se sois. Ce qu'elle avait fait n'était pas habituelle chez elle. C'est comme si elle avait été possédée par quelqu'un d'autre de beaucoup moins timide qu'elle qui en avait profité pour faire la demande à sa place.
Shana avait fait un gros effort en faisant cette requête, elle c'était dit que c'était une bonne idée sur le moment mais maintenant elle commençait à regretter ce qu'elle avait fait. Elle allait se trouver face à un inconnu, la pire de ses craintes. Elle ne savait pas si il serait gentil ou bien si il se moquerait d'elle en voyant qu'elle n'avait aucune expérience dans ce domaine. La rouquine avait horreur de l'imprévu, elle aimait bien savoir qui elle voyait, où et pourquoi. Elle voulait sur tout savoir QUI elle allait rencontrer. Cela lui permettait de se préparer à l'avance pour gérer son stresse et ne pas paraître totalement paniquer à ne pas parvenir à cracher un mot devant l'inconnu.

L'heure de la rencontre approchait, Shana stressait de plus en plus. Elle ne parvenait pas à se calmer. Alors, elle eu l'idée de faire sortir Bealfire de sa pokéball. Il me donnera le courage de me lever et d'aller jusqu'au point de rendez vous … Pensa-t-elle. La jeune fille aux cheveux de feux s’exécuta donc, prit la pokéball de son starter dans sa main et le fit sortir. La petite créature orangé apparut. Elle regardait sa dresseuse et ressentit vite son stresse.
C'est alors qu'il grimpa sur le banc, s'assit à coté d'elle et mit sa petite patte orange sur la main de Shana. Il la regarda et poussa un petit cri pour tenter de la rassurer.
La fillette tourna la tête en direction de son fidèle compagnon, elle le voyait lui sourire ce qui la mit plus à l'aise. Elle se sentit un peu plus décontracter et se mit à lui sourire un peu en retour. Ensuite elle tendit sa main pour caresser son Salamèche. Celui-ci vint s’installer sur ses genoux et se laissa caresser. Il semblait beaucoup apprécier car il poussait des cri joyeux de temps à autres et sa queue remuait légèrement aussi.

C'est après quelque minutes que la fille aux yeux rougeâtres se décida à enfin bouger. C'était l'heure d'aller au rendez-vous. Elle prit son pokémon dans ses bras et ce leva. La jeune Givrali n'avait pas posée son pokémon à coté d'elle pour qu'il la suive car elle était plus rassurée de pouvoir le tenir dans ses bras. En faisant cela, elle pouvait en quelque sorte se cacher dernière son pokémon ce qui l'arrangeait bien finalement.
La rouquine entra donc dans le dortoir Givrali en marchant doucement en direction de l'endroit où on lui avait dit de ce rendre.
Au bout d'un moment, la jeune fille arriva face à son inconnue. Elle ne savait pas que c'était elle à vrais dire mais quand la rousse fut à quelque mètres d'elle, celle-ci lui adressa la parole donc elle en déduisit que c'était elle la fameuse personne qui assurerait son cours. A première vu, elle paressait sympas et sa couleur de cheveux qu'elle entrevoyait sous sa capuche ne dérangeait pas du tout Shana. Après tout elle avait un demi-frère qui avait les cheveux bleus alors pourquoi irait-elle critiquer une autre couleur de cheveux ? De plus, les gens faisaient se qu'ils voulaient, si elle voulait avoir les cheveux verts, elle en avait le droit. Puis ensuite, la fille en question ce mit à parler et Shana comprit à se moment là que leur relation allaient être compliqués vu son aire désintéressée.

-  T'es Shana, c'est ça ? Madame Jauplin m'a demandé de t'entraîner au combat Pokémon, parce que apparemment tu souhaitais t'entraîner avec quelqu'un qui connaissait les bases du combat. Du coup bah... Si tu veux bien me suivre... On va sortir, c'est toujours mieux que de rester à l'intérieur et de toute manière, t'as pu constater que la salle commune du dortoir n'était pas un endroit propice à l'entraînement.

A ses mots Shana baissa la tête pour regarder ses pieds. Elle n'osait rien dire et avait l'impression de déranger. C'est alors qu'elle hocha tout simplement la tête d'un aire timide sans rien dire. Elle ne voulait pas déranger cette personne qui avait eu la gentillesse d'accepter de lui faire ce cour même si la jeune Givrali avait plus l'impression qu'on l'avait forcée à faire ce cours. Elle en était désolée d'avance pour la fille qui se tenait en face d'elle si c'était le cas.

C'est alors que la rousse aux yeux rubis suivit sa cadette sans rien dire. Puis, au fur et à mesure qu'elle marchait, son regard se leva. Elle restait cependant toujours derrière son guide. Elle regardait le paysage qui se dressait devant elle. Puis elle se rendit compte à un moment que la fille l’entraînait dans un endroit qu'elle ne connaissait pas. La fillette se demandait bien où elle pouvait avoir décidée de l'emmener quand elle arriva dans les Ruines Jirachi. L'endroit était magnifique, la fille fut très contente de pouvoir observé un si beau paysage. Elle était tellement distraite qu'elle n'avait pas remarquer que Lyra c'était arrêter et lui rentra donc dedans sans le vouloir. Quand elle s’aperçut de son énorme bêtise elle s'insulta dans ses pensés. Quelle idiote, franchement, je vais encore tout gâcher ... Je suis vraiment trop nul ! Ragea-t-elle intérieurement. Cette action risquerait de ruiner leur relation, déjà qu'elle n'était pas grandiose.
C'est alors que Shana s'empressa de bégayer :

- Pa .. Pardon …  Je … Je suis désolée … Je … Je regardait le paysage et … Et j'ai pas … Pas remarquer que tu t'était arrêter... Excuse moi. Lui déclara-t-elle tétanisée par la peur, elle regardait par terre et serrait un peu plus fort son Samalèche qui tentait de la rassurer en lui caressant les bras avec ses petites pattes.

Shana se recula de deux pas et n’osait regarder la jeune fille qui se tenait en face d'elle, elle avait peur de voir son aire furieux. La fille se tenait là, droite comme un piquet, incapable de bouger ne serais-ce qu'un pauvre muscle. Elle attendait avec anxiété de savoir à quelle sauce elle allait être mangée.


Codage par Libella sur Graphiorum




     
Hello


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6068-420-shana-roscoe-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6141-t-card-shana-roscoe-givrali#65462
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 528
Points d'Expériences : 815

MessageSujet: Re: Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]   Sam 1 Avr - 23:38




- Pa .. Pardon …  Je … Je suis désolée … Je … Je regardait le paysage et … Et j'ai pas … Pas remarqué que tu t'étais arrêtée.. Excuse moi.

    Tirée de ses pensées, l'adolescente peina à comprendre ce qui se passait. Elle avait à peine remarqué que celle aux cheveux rouges l'avait bousculée. C'est à peine si, au cœur de ce flot de pensée duquel la Givrali peinait à s'extirper, elle avait capté la présence de sa camarade. Au creux de ses oreilles n'étaient montées que ses excuses, des excuses dont la Médecin jugeait qu'elles n'avaient pas lieu d'être. Cela arrivait à tout le monde, les choses de ce genre. Et même si Lyra n'était pas de ceux qui « appréciaient » qu'on les bouscule, elle n'allait pas hurler sur cette pauvre jeune fille alors qu'elle n'avait fait qu'observer le paysage. Non. Ici, tout n'avait été provoqué que par la verte. C'était elle, qui s'était immobilisée au beau milieu du chemin. C'était elle, qui avait stoppé sa course sans même penser à avertir. C'était elle qui causait des ennuis aux autres. A cela, elle n'avait pu que soupirer. Ce ton dans la voix de la jeune fille... Lyra ne pouvait pas le lui reprocher. Quelques années plus tôt, c'était elle qui se retrouvait très facilement dans un tel état. Gêner n'importe qui, n'avoir aucune estime d'elle-même... Il s'avérait qu'au final, cela était toujours le cas, même après être arrivée ici. Elle devait sans doutes importuner cette jeune fille.Comme elle l'avait toujours fait. Toutes les deux, elles étaient sans doutes dans la même galère. Celle aux cheveux rouges paraissait paniquée, affolée, inquiète. ...Comme elle. Elle qui fut pareille, et qui toujours l'est, elle n'a pas à faire le moindre reproche à cette petite nouvelle.
         Main dans les poches, ce fut à son tour de noyer son regard dans ce paysage baigné par cette douce lumière crépusculaire qu'elle aimait tant. A vrai dire, peu importait le dressage, non ? Lyra avait chassé cette idée. Elle ne lui apprendrait rien. Parce qu'elle n'en était pas en mesure. A vrai dire, elle se demandait comment cette petite avait pu en avoir l'idée, de demander de l'entraînement. Elle paraissait tétanisée. La verte avait l'impression de se revoir. Elle ne pouvait pas rester sans bouger. Sans agir. Sans aider cette jeune fille. Mèches et capuche balayée par le vent naissant, elle se retourna, lentement. Elle tenait sa tête baissée, un genou appuyé contre l'autre.

-Eh. Relève la tête.

    Elle avait tiré d'une de ses poches sa main, pour la lever lentement vers le visage de la fillette. Aucune mauvaise intention de la part de la verte. Elle vint simplement appuyer le bout de son index contre le front de la rouquine. Le froid regard qui caractérisait si bien son visage s'était dissipé, pour laisser la place à une expression détendue et calme. Et plus que tout... Une sorte de sourire étirait ses lèvres. Un sourire imprégné d'une sincère douceur. Ce n'était pas souvent qu'elle souriait comme cela. Étrangement... Elle ressentait comme un besoin d'aider cette jeune fille. Elle avait l'impression de se revoir, quelques années plus tôt. Et maintenant... La médecin manquait toujours autant d'assurance et de confiance en elle, et ce bien qu'elle tente en vain de le cacher. Elle ne le pouvait plus réellement. Mais si elle pouvait aider cette jeune fille ne serait-ce pour qu'elle parvienne à prendre un peu plus confiance en elle.... Ça paraît impossible, en fait, qu'une fille ne se portant pas la moindre confiance puisse aider une autre à en gagner. Mais... Lyra n'aimait pas garder à l'esprit que toute chose était impossible.

-Je vais pas te manger, Shana. T'excuses pas comme ça, j'ai pas l'intention de t'en vouloir ni rien. Ca arrive à tout le monde ce genre de truc. T'as pas spécialement envie de t'entraîner, je me trompe ? Dans ce cas, ça me dérange pas non plus. Je t'avoue que je ne suis pas celle à qui on peut demander ce genre de truc. En tant qu'entraîneuse, je suis vraiment médiocre.

    Elle ne comprit même pas comment elle parvenait à en rire. En conservant une certaine nervosité, certes, mais... Ce qu'elle redoutait, ce qu'elle se détestait, elle en riait. Peut-être était-ce à cause de cette simple volonté d'aider l'adolescente. Bon sang. Si cela se trouvait, elle ne ferait qu'accentuer le malaise de cette pauvre Shana. Comment est-ce qu'elle pouvait faire ? Le problème était bien qu'elle était tout bonnement incapable de savoir comment s'y prendre. Mais ce silence lui pesait. Et Arceus sait combien Lyra hait les longs silence. Sans réellement réfléchir, dans un élan précipité, elle attrapa le poignet de la fillette qui tenait toujours son Salamèche au creux de ses bras, et l'entraîna dans la direction d'un petit rocher non loin de là, assez large pour leur permettre à toutes les deux de s'y asseoir. Alors qu'elle se laissa tomber, réajustant sa capuche au sommet de son crâne, elle commença à fouiner dans sa petite sacoche à la recherche d'une quelconque chose qu'elle pourrait présenter à l'autre Givrali, tout en lui faisant le signe de s'asseoir à ses côtés. Ce ne fut qu'une petite bouteille d'eau qu'elle fut capable de lui donner. Elle en emportait toujours avec elle, depuis un certain temps. Parce qu'elle en avait besoin, et par précaution elle n'en gardait pas qu'une. Elle relâcha son Capumain dont le pelage étincelait au Crépuscule, et il ne lui fallut pas longtemps pour aller se présenter au Salamèche en gardant sur son visage un immense sourire. Dans un grand silence, seulement percé par le murmure du vent, l'adolescente dévissa le petit bouchon qui refermait sa propre bouteille, attendant de voir si Shana faisait de même. Elle but de grandes gorgée d'une étonnante vitesse, comme si elle ne s'était pas hydratée depuis des mois. Aussitôt qu'elle tourna le visage dans la direction de Shana apparut de nouveau un sourire, plus discret cette fois, mais toujours aussi sincère.

-Bon, j'vais être honnête, je sais pas comment je peux faire pour t'aider à être un peu moins timide, fin tu vois, mais... Si une situation comme ça se reproduis, même si tu t'excuses, ne panique pas, d'accord ? C'est bien plus facile à dire qu'à faire, je reconnais.

    Passant furtivement une main derrière son crâne, elle jeta un regard discret sur le paysage, regardant à demi la jeune fille.

-Mais je suis un peu dans le même cas que toi. Ouais, je me met souvent à paniquer pour pas grand chose quand je fais quelque chose de travers.

    Elle s'étonnait elle-même. Elle avait du mal à s'avouer ses propres défauts, parce qu'ils ne faisaient que la conforter dans cette idée qu'elle n'était faite que de lâcheté et de faiblesse. Et pourtant... c'était bien la toute première fois qu'elle avouait avec autant de facilité une chose pareille.

-Alors entre timides, la moindre des choses c'est d'éviter d'être timide l'une envers l'autre ! 'Fin.. Je dois mal m'exprimer, je sais pas si tu comprends ce que je veux dire. Mais je veux te demander qu'à partir de maintenant, ne soit pas gênée de tout ce que tu me diras, ce que tu feras, de comment tu agiras. En tout cas envers moi. Dit toi bien qu'on est un peu pareilles, toutes les deux. Entre nous, je pense qu'on a aucune raison de paniquer.

    Elle prit une nouvelle gorgée d'eau. Au final, elle ignorait si ce qu'elle disait avait du sens. Elle avait l'impression qu'elle s'embrouillait, dans ses propos. Mais étrangement, c'était bien la première fois qu'elle ne se mettait pas à paniquer face à quelqu'un. Et ce n'était même pas à la vue de la jeunesse de celle aux cheveux flamboyants. Elle avait l'impression que pour une fois... Elle n'avait rien à craindre. Avec un peu d'effort, peut-être que les deux arriveraient à se comprendre.

-On est pas obligées de s'entraîner. Si tu veux, on peut juste rester là. Et on peut juste discuter.

    C'était bien la première fois que l'adolescente se comportait d'une manière aussi naturelle.
Nous nous devons de faire notre meilleur... | Avec Shana Roscoe

©BBDragon

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Rosalia
Âge : 12 ans
Niveau : 12
Jetons : 688
Points d'Expériences : 188

MessageSujet: Re: Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]   Sam 29 Juil - 0:18

Nous nous devons de faire

notre meilleur...

Lyra Scarlet - Shana Roscoe

- Eh. Relève la tête

A ses mots, Shana leva les yeux sans bouger sa tête. Devait-elle vraiment le faire ? La jeune fille n'en savait rien à vrais dire. Elle était en plaine crise de panique et était tout simplement incapable de faire quoi que se sois pour l'instant.
Cependant, malgré sa peur évidente, la jeune fille se devait d'obéir à son aîné et puis il fallait vraiment qu'elle se calme, elle le savait.
Aller Shana, reprend toi, donne une bonne image de toi. Enfin essaie de rectifier le tire au moins...! Se disait-elle avant de fermer ses yeux rougeâtres. Elle inspira un bon coup silencieusement puis expira. La rouquine se sentait déjà un peu mieux. Elle se disait enfin que cette fichu crise allait enfin passer.
Puis, quelque secondes plus tard, elle sentie un doigt toucher son front. C'est à se moment là que la jeune Givrali releva doucement sa tête. Elle avait encore peur, c'était sur, mais elle avait enfin trouver le courage d'affronter le regard de Lyra. Elle le vit, il était froid mais pas hostile ce qui la rassurait quelque par. Puis elle vit que la fille aux cheveux verts lui souriait. Ce sourire était doux et sincère, c'est se que Shana devait voir pour se détendre un peu. Elle n'avait plus cette sensation de déranger et de ne pas se sentir à sa place. Elle s'aperçut que la fille qui se tenait en face d'elle n'avait rien d'un monstre, au contraire, ça avait l'aire d'être quelqu'un de gentil. Elle se rendit compte qu'elle avait mal jugée la jeune fille, en vu de son aire désintéressée, Shana avait pensée qu'elle ne voulait pas d'elle mais apparemment ce n'était pas le cas et cette constatation la soulagea. Ses bras se desserrent donc un peu, au grand soulagement de son pokémon. Elle avait toujours cette boule au ventre mais la rousse paressait un peu plus détendu qu'au par avant.

- Je vais pas te manger, Shana. T'excuses pas comme ça, j'ai pas l'intention de t'en vouloir ni rien. Ca arrive à tout le monde ce genre de truc. T'as pas spécialement envie de t'entraîner, je me trompe ? Dans ce cas, ça me dérange pas non plus. Je t'avoue que je ne suis pas celle à qui on peut demander ce genre de truc. En tant qu'entraîneuse, je suis vraiment médiocre.

Elle ne parvenait pas forcément à le faire voir en vu de sa nervosité mais les paroles de la Givrali lui faisait beaucoup de bien. La première chose qui lui vint en tête fut de s'excuser d'avoir autant perdu contrôle d'elle mais elle se souvint que Lyra venait de lui demander de ne plus s'excuser pour rien donc elle prit la décision de ne rien dire. Un silence gainant s’installa. La jeune fille fut face a son deuxième gros problème. Elle cherchait a établir un contacte avec la personne qu'elle avait en face d'elle mais elle ne trouvait pas comment. Elle cherchait un sujet de conversation intéressant mais rien ne lui venait. Dans ses moments, qu'es qu'elle pouvait se détester. Ne pouvait elle pas être quelqu'un de parfaitement sociable pour une fois ? Ou plus tôt, ne pouvait elle pas l'être au moins une fois dans sa vie ?
La jeune fille n'eu pas le temps de se poser d'autres questions car Lyra lui prit le poignet et l’entraîna plus loin. La rouquine ne s'y attendait tellement pas qu'elle trébucha avant de la suivre correctement. Elle se demandait se que la Givrali avait en tête et où es qu'elle tentait de emmener. Malgré toutes ses questions, la jeune fille se laissa guider. Elle sentait, pour une raison qui lui était inconnue, qu'elle pouvait faire confiance à Lyra.
La Givrali s’arrêta devant un long rocher pour s'y asseoir. Shana n'eu pas le réflexe de s'asseoir à son tour, non elle restait là, planter comme un piquet. Elle la regardait fouiller dans son sac en se demandant se que pouvait bien chercher la fille aux cheveux verts.
Ce n'est que quand Lyra l'invita à s'asseoir que la jeune fille prit place aux cotés d'elle. C'est comme si elle attendait depuis le début d'avoir l'autorisation pour s'asseoir. C'était peut être parce qu'elle était encore un peu tendu ou simplement par pure politesse qu'elle agissait comme cela. A vrais dire, Shana elle même l’ignorait.
Puis la rousse reçut une bouteille d'eau de la par de son aîné. Elle la prit sans bronché. Elle appréciait beaucoup l'attention que lui portait la Givrali. Puis elle la vit relâcher son Capumain.
Shana trouvait le pokémon très sympathique et son sourire la décrispait encore un peu plus.
Quand il vint se présenter à Bealfire, son Salamèche, celui ci poussa un crie heureux. Il venait de rencontrer un nouvel ami et ça le rendait heureux. Il regarda donc sa dresseuse comme pour lui demander si il pouvait aller jouer. Shana, qui se sentait mieux, lui sourie puis le posa délicatement au sol. Le Salamèche lui sourie en retour, fit quelque pas avant de se retourner comme pour s'assurer qu'il pouvait bien la laisser seule, qu'elle n'avait plus besoin de lui. La fille aux yeux rougeâtres, qui avait comprit se que voulait son pokémon, se contenta de hocher la tête pour lui dire qu'il n'avait pas à s'inquiéter. C'est alors que son pokémon partie jouer avec le Capumain de Lyra.
Ensuite, Shana entendit la Givrali ouvrie sa bouteille. Elle regarda celle qu'elle avait dans les mains avant de l’ouvrir a son tour. Quand elle tourna la tête vers la fille eux cheveux verts, celle-ci buvait à grandes gorgés. Shana en profita donc pour boire quelque gorgés à son tour.

- Bon, j'vais être honnête, je sais pas comment je peux faire pour t'aider à être un peu moins timide, fin tu vois, mais... Si une situation comme ça se reproduis, même si tu t'excuses, ne panique pas, d'accord ? C'est bien plus facile à dire qu'à faire, je reconnais.

Shana s'étonnait de la franchise de la Givrali. Elle ne s'attendait pas du tout a se qu'elle lui parle de sa timidité. Cependant, malgré sa surprise, Shana écoutait attentivement et avec un grand sérieux se que lui disait son aîné. Elle comprit qu'elle était aussi timide et qu'elle paniquait souvent. Shana était surprise car, à première vu, elle n'aurait jamais dit qu'elle était timide ou d'un naturel stresser. Elle en a conclut que la fille devait avoir apprit au fil du temps à ne pas trop faire voir ses émotions.

-Alors entre timides, la moindre des choses c'est d'éviter d'être timide l'une envers l'autre ! 'Fin.. Je dois mal m'exprimer, je sais pas si tu comprends ce que je veux dire. Mais je veux te demander qu'à partir de maintenant, ne soit pas gênée de tout ce que tu me diras, ce que tu feras, de comment tu agiras. En tout cas envers moi. Dit toi bien qu'on est un peu pareilles, toutes les deux. Entre nous, je pense qu'on a aucune raison de paniquer. 

Quand elle eu finit de parler, Shana se mit à répondre. Elle ne l'avait pas fait avant car elle attendait tout simplement que Lyra finisse de parler pour parler à son tour.

- Honnêtement, je ne suis pas sur que tu puise y faire quelque chose … Je n'arrive pas moi même à maîtriser ma timidité et mes engouasses … J'ai toujours été comme ça... Enfin, ça fait un long moment que je suis comme ça et je ne sais même pas si ça s’arrangera avec le temps … Lui révéla-t-elle, détaché en fixant le paysage qui se trouvait droit devant elle avant de dirigé son regard vers Lyra. Je promet d'essayer de ne plus autant paniquer quand ça m'arrivera à nouveau mais je ne te garantie rien, mes crises de paniques arrivent quand je ne le veux pas la plus par du temps à vrais dire … Mais là ça va mieux, j'ai réussit à me calmer et je ne suis plus paniquée, je me sent mieux et je pense que ma gène va partir au fur et à mesure. Lui dit-elle en lui souriant gentiment. Tu à raison, j'ai aucune raison de m'inquiéter de quoi que se sois, et je me sent déjà un peu plus détendue donc c'est bon signe. Rajouta-t-elle en riant. Par contre, si je doit être honnête avec toi, j'aurais jamais cru que tu sois timide toi aussi, tu m'avait l'aire plutôt sur de toi à première vu. Osa-t-elle lui confié en lui souriant.

La jeune fille avait confiance à présent c'est pour ça qu'elle osait autant parler. Son discourt était encore un peu hésitant, certes, mais on sentait qu'elle se décontractait de plus en plus et que la plus par de sa peur était partie. Maintenant qu'elle connaissait mieux la personne qui lui faisait face, elle se sentait mieux.

-On est pas obligées de s'entraîner. Si tu veux, on peut juste rester là. Et on peut juste discuter.


Shana haussa ses épaules.

- Je pourrait peut être remettre ça à plus tard, ouais. En plus l'endroit est chouette ici, se serrait dommage de ne pas en profiter. Lui disait-elle.

Elle avait bien comprit que la Givrali, selon elle, était nul en combat pokémon. Elle sentait que c'était plus Lyra qui n'avait pas envie de faire l'entrainement plutôt qu'elle même. Shana ne voulait pas forcer la Givrali à faire quelque chose qu'elle ne semblait pas aimé faire.

Codage par Libella sur Graphiorum



     
Hello


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6068-420-shana-roscoe-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6141-t-card-shana-roscoe-givrali#65462
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]   

Revenir en haut Aller en bas
Nous nous devons de faire notre meilleur... [Ft | Shana Roscoe]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-