>

Partagez | .
Entraîner son équipe d'espionnage.
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: Entraîner son équipe d'espionnage.   Ven 7 Avr - 14:29

Entraîner son équipe d'espionnage

L’entraînement d’une équipe d’espionnage est la base à respecter pour la rendre viable. Votre équipe aura beau être hétéroclite, multifonction, et utile à votre spécialisation de couverture, elle n’en restera pas moins incompétente sur le terrain si vous omettez cet aspect essentiel qu’est l’entraînement. Bien entendu, je ne parle pas seulement d’entraînement physique. Les espions étant, de base, des Pokéathlètes, ils ont, en règle générale, un minimum de sport pour entraîner physiquement leur équipe (minimum qu’il ne faut pas hésiter à repousser toujours plus loin pour renforcer son équipe, ce point étant encore plus vrai pour ceux qui choisissent coach en spécialisation de couverture). D’autres paramètres rentrent en compte, tels que le mental, le moral, et l’autonomie.


Comment entraîner efficacement son équipe ?
Les manières d’entraîner son équipe sont aussi diverses que variées. Se payer les services d’un coach ou devenir coach soi-même, se mêler aux Pyroli pour profiter de leurs entraînements matinaux, aller courir dans les bois, suivre des cours d’arts martiaux avec un Pokémon Combat… Seule votre imagination pourra vous arrêter, car n’importe quelle activité peut devenir un entraînement pour vos Pokémon, même une fouille, une recherche, un spectacle de coordination, bref, toutes les activités que vous serez amené à faire durant votre scolarité peuvent devenir des entraînements pour vos Pokémon, ainsi que pour vous-même.

N'en favorisez aucun. Les équipes hiérarchisées aident à garder un certain contrôle sur tous, en général sur les plus jeunes, et il n'est pas rare que, dans les équipes d'espionnages, le starter devienne le chef d'équipe. Il serait cependant très mal pensé de ne faire appel qu'à lui, ou qu'aux autres Pokémon choisis en tant que chefs par votre équipe. Tous les membres de votre équipe se doivent d'être entraînés pour qu'ils puissent tous se débrouiller en cas de problème, sans attendre désespérément un ordre de leur dresseur ou une aide de leur chef d'équipe. Tous vos Pokémon ont un potentiel à exploiter, et les laisser de côté quand ils ne demandent qu'à s'entraîner aussi ne leur donnera pas vraiment confiance en eux.

Entraînez-vous avec eux. Vos Pokémon ne doivent pas être les seuls à s'entraîner. Participer à l'entraînement avec eux renforcera vos liens, et surtout le respect qu'ils vous portent. Car c'est bien connu, on a tendance à porter plus de respect à un professeur qui participe au cours plutôt qu'à un professeur qui donne les ordres sans bouger. Vous entraîner avec eux vous permettra de, petit à petit, comprendre comment ils pensent et réfléchissent, et donc d'adapter vos entraînements par rapport à eux. De même, cela leur permettra de comprendre à leur tour comment leur dresseur pense, et de modifier leur comportement et leur manière de penser pour que l'entraînement soit obtimal - et donc, à terme, que les missions d'espionnage se passent bien.

Ne vous posez pas de limites. Comme dit plus haut, vos seules limites sont celles de votre imagination car n'importe quel moment de votre vie peut devenir un entraînement palpitant pour vos Pokémon. Une fouille peut être le moyen de les entraîner à se débrouiller seuls, leur demander de vous retrouver, de vous guider vers la sortie. Une pièce de théâtre peut être utilisée pour leur apprendre à se dissimuler, se cacher, perdre leur identité au profit d'une autre plus appropriée pour l'occasion, leur apprendre à mentir et à faire semblant. Même un simple moment de jeu peut devenir un entraînement, en formant des équipes et en jouant avec eux, pour les pousser à réfléchir par eux-mêmes pour gagner contre ceux qu'il considèrent comme leurs supérieurs. En bref, il ne faut jamais penser qu'un entraînement serait ridicule. Toutes les occasions sont bonnes à prendre, il faut juste savoir les saisir.

Ne devenez pas leur leader. Vous avez beau être leur dresseur, la personne qui donne les ordres et qui doit être obéie, il serait mal venu de vous imposer, dans leurs esprits, comme le leader, celui qui créée et gère les entraînements de l'équipe. Avant d'être vos Pokémon, ils sont avant tout vos amis, voire même votre famille, et ils viendront vite vers vous pour demander le droit de parole. Pourquoi le leur refuser ? Vos Pokémon aussi peuvent avoir des idées pour des entraînements, des mises en situation, des jeux pour se dépenser, et travailler en collaboration avec eux sera de suite bien plus enrichissant que de vous imposer comme étant l'autorité suprême qui a droit de veto sur tout et rien.

Ces quelques petits conseils ne sont qu'un premier pas, une base pour comprendre qu'il ne faut jamais chercher à se limiter, à imposer sa vision des choses à votre équipe. S'entraîner ne doit pas devenir une corvée pour votre équipe, il vaut mieux éviter qu'elle vous suive contrainte et forcée sans en tirer le moindre plaisir. Pour ceux et celles qui ne sauraient pas trop comment entraîner leurs Pokémon, qui chercheraient des pistes pour le faire sans transformer l'entraînement en calvaire pour leur équipe, voici deux moyens généraux d'entraîner vos Pokémon, qui sont l'entraînement physique, et l'entraînement mental.


Veiller à leur forme physique
La forme physique d’un Pokémon est primordiale, quelle que soit la voie que vous ayez choisi de prendre. Sans entraînement régulier, les Pokémon sont lents, mous, faibles, et vous desserviront au lieu de vous aider. A contrario, un Pokémon entretenant sa forme physique sera fort, rapide, vif, capable d’esquiver une attaque et de se fondre dans son environnement pour disparaître et attaquer au moment opportun. Négliger la forme physique de son équipe serait une grave erreur, et même si l’entraînement peut sembler barbant, le prendre à la légère finira par se retourner contre vous.

Les Pokémon d’un espion doivent être adaptés à l’espionnage, n’importe qui vous le dira. Cependant, cette adaptation ne se fait pas toute seule, comme par magie. Elle ne peut venir que par une pratique constante, qui passe par un entraînement régulier afin de faire d’eux des cracks dans leur domaine. On ne demandera jamais au Pokémon d’un espion d’être suffisamment fort pour vaincre un champion, car en l’occurrence, ce n’est pas la puissance de ses attaques qui nous intéressent, mais la puissance brute que le Pokémon peut avoir. Est-il bon en attaque ? Comment est sa défense ? S’il se fait attaquer par un Pokémon ayant le type avantagé au sien, tiendra-t-il le coup ou une baffe suffira à le jeter par terre ? Si la situation exige qu’il se mette à courir, traînera-t-il la patte ou foncera-t-il sans s’essouffler ? Ce sont toutes ces questions que doit se poser un espion qui veut entraîner ses Pokémon afin de pouvoir leur préparer un programme spécialisé qui leur permettra de combler leurs faiblesses et d’améliorer leurs forces. Certes, s’entraîner en permanence pour que votre équipe garde la forme peut se révéler extrêmement barbant, mais gardez à l’esprit que durant une mission, vos Pokémon seront vos seules armes, votre seul moyen de mener à bien cette mission d’espionnage pour laquelle vous avez été embauché. Avoir une arme en main, c’est bien, mais si cette dernière est émoussée car trop longtemps négligée, c’est moins bien. Ce n’est pas en plein milieu du combat que vous devrez vous mettre à l’affûter ; il vous faudra cependant en prendre grand soin pour pouvoir l’utiliser quand vous en aurez besoin. A la manière de ce couteau, il vous sera impossible d’attendre de vos Pokémon qu’ils soient compétents en mission si vous n’avez jamais pris la peine de vous occuper d’eux. La compétence vient avec la pratique, et la pratique vient avec l’entraînement.

Profitez du fait qu’en tant qu’espion, vous êtes un Pokéathlète : personne ne s’étonnera de voir un Pokéathlète s’entraîner avec régularité, qu’il soit coach ou médecin. Les plus courageux d’entre vous peuvent également participer à l’entraînement matinal des Pyroli, ce qui ne déplaira pas au Général Jackie. Attention cependant : si vous décidez d’y venir volontairement, c’est tous les matins sans exception, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige. Si vous n’êtes cependant pas adepte de sport pur et dur, l’entraînement peut être trouvé dans l’amusement, ou dans d’autres situations ne nécessitant pas de courir autour du terrain pendant deux heures. Comme je l’ai déjà dit plus haut, une fouille peut être l’occasion de tester leurs réflexes : faites-les se cacher, demandez-leur de vous surprendre, obligez-les à redoubler d’imagination pour trouver des cachettes toujours plus ingénieuses. Ce petit jeu n’en a pas l’air, mais il garde les Pokémon en forme. Vous pouvez également les faire combattre les uns contre les autres pour tester leurs attaques, leurs défenses, ou trouver d’autres moyens de les entraîner sans devoir passer par les moyens officiels. Bien entendu, n’oubliez surtout pas de vous entraîner avec eux, car si leur forme est importante, la vôtre l’est tout autant, et vos Pokémon seront encore plus motivés s’ils voient que leur dresseur met aussi la main à la pâte. Pour ceux qui ont des équipes nombreuses, n’hésitez pas à vous tourner vers le Pokémon alpha de l’équipe afin de préparer le programme d’entraînement avec lui. Chef parmi votre équipe, il sera le mieux placé pour savoir qui a besoin de travailler quoi, permettant ainsi à chacun de s’entraîner et de faire petit à petit disparaître ses points faibles.


Ne pas négliger le mental
Si la forme physique d’un Pokémon est importante, sa forme mentale l’est tout autant. Un Pokémon n’ayant pas été entraîné pourrait ralentir ou trahir la position de son dresseur, et le mettre en grand danger par son hésitation. A contrario, un Pokémon entraîné combattra sans attendre d’ordres, saura agir de lui-même sans avoir besoin que son dresseur ne lui dise quoi faire, et au final, sera bien plus utile en agissant de son propre chef que s’il avait attendu que son dresseur lui donne un ordre.

L’entraînement mental, souvent négligé, reste pourtant la base de tout bon espion qui se respecte. Dans n’importe quelle mission, l’espion pourra être amené à se cacher, et ce sera à son équipe de débloquer la situation sans le faire repérer. Comment faire, alors, si l’entraînement mental a été négligé, et que le Pokémon reste là, les bras ballants, à attendre que son dresseur lui dise quoi faire ? Prononcer un ordre le ferait repérer à coup sûr, en plus de mettre le Pokémon inactif en danger, et ce dernier ne saurait pas quelle attaque utiliser puisque son dresseur ne lui donne aucun ordre… Et cela peut très vite se transformer en cercle vicieux, voire mortel, tout ça parce qu’un petit entraînement de rien du tout a été négligé. Aussi, le dresseur doit se poser plusieurs questions : comment son Pokémon réagit-il face à la menace ? Que fait-il s’il est laissé seul ? Est-il capable de se débrouiller par ses propres moyens ? S’il se fait attaquer, fuira-t-il ou attaquera-t-il de son propre chef ? Il faudra bien entendu se poser la question pour chaque Pokémon de l’équipe et adapter chaque entraînement en fonction de chaque Pokémon pour ne pas en laisser un derrière soi. Un entraînement mental peut être difficile à appréhender, mais c’est en réalité quelque chose de facile : en règle générale, il suffit de se poser pour réfléchir quelques instants à quels problèmes vous pourriez être confronté en mission. Être capturé, être découvert, être blessé, être séparé de vos Pokémon… Et par la suite, réfléchir à comment vous pourriez faire comprendre à vos Pokémon qu’ils doivent se débrouiller, continuer la mission, venir vous chercher, vous protéger, attaquer, fuir, sans toutefois devoir ouvrir la bouche pour leur donner l’ordre explicite de le faire. Ils doivent le comprendre par eux-mêmes, et avoir l’intelligence de savoir qu’ils peuvent – et doivent – agir d’eux-mêmes en mission pour que cette dernière soit brillamment conclue.

Le moyen le plus simple de les entraîner dans ce domaine est encore de leur laisser le choix. Quand l’un de vos Pokémon vous demande votre avis, trancher pour lui est la mauvaise solution : demandez-lui plutôt ce que lui veut faire, et laissez-le décider seul. Plus il comprendra que vous n’êtes pas là pour décider à sa place, plus sa capacité d’autonomie sera grande, lui permettant, à terme, d’agir de lui-même dans une situation, ou de vous surprendre en faisant quelque chose à laquelle vous n’auriez jamais pensé. Pour l’entraînement mental, votre seule limite est votre imagination, car tout peut être prétexte à s’entraîner et s’exercer, même si ni les Pokémon ni le dresseur n’en ont réellement conscience. Apprenez-leur l’autonomie, la dissimulation, affûtez leur intelligence, bref, apprenez-leur à se débrouiller sans vous. En espionnage, le dresseur n’est pas et ne sera jamais la bouée de sauvetage du Pokémon, et l’inverse est tout aussi vrai, car le dresseur aussi doit apprendre à se débrouiller sans ses Pokémon, afin de pouvoir travailler en harmonie avec eux. Faites-les combattre entre eux ou contre d’autres Pokémon, laissez-les tester, expérimenter d’eux-mêmes leurs propres attaques pour qu’ils apprennent à attaquer d’eux-mêmes et à réagir au danger, utilisez les jeux ou les promenades pour les forcer à réfléchir par eux-mêmes, et au final, votre équipe vous sera bien plus utile que vous ne l’auriez imaginé. Car pendant que vous fouillerez un bureau, l’un de vos Pokémon ira spontanément faire le guet, un autre servira de barrage pour empêcher les ennemis d’entrer, d’autres fouilleront la pièce avec vous, et au final, votre travail n’en sera que plus rapide parce que vos Pokémon auront appris à agir d’eux-mêmes sans que vous n’ayez besoin de leur dire individuellement ce que vous attendez d’eux, ce qui, disons-le clairement, est une aberration pour un espion, en plus d’être une totale perte de temps.


Le mot de la fin
L’entraînement d’une équipe d’espionnage est quelque chose de primordial, surtout si l’espion veut que son équipe puisse le suivre en mission et l’assister aussi efficacement qu’intelligemment. Une équipe mal préparée, autant sur le plan physique que mental, ralentira tout le monde en plus de nuire au bon déroulement de la mission, pouvant potentiellement mettre tout le monde en danger. Tout bon espion qui se respecte devra donc veiller scrupuleusement à l’entraînement de ses compagnons, car il existe mille et une manières d’entraîner des Pokémon sans trop se fouler et en le faisant dans une ambiance aussi joyeuse que festive, donnant ainsi envie aux Pokémon d’apprendre puisque l’apprentissage devient un jeu.


Auteur anonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Entraîner son équipe d'espionnage.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-