>

Partagez | .
L'art du camouflage et du déguisement.
avatar
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1696

Sujet: L'art du camouflage et du déguisement.   Ven 7 Avr - 14:30

L'art du camouflage et du déguisement

Le camouflage, ou l’art de passer inaperçu, est un élément important que tout bon espion qui se respecte se doit de prendre en compte. Soyons sérieux deux secondes, une infiltration réussie grâce à un carton qui traînait par là, ça ne marche que dans les jeux vidéos. Dans la vraie vie, tout le monde se doutera que le carton qui vient mystérieusement d’apparaître est un petit peu suspect. Il sera alors primordial de savoir comment entrer dans un bâtiment sans attirer l’attention, afin de pouvoir évoluer parmi les gens sans être immédiatement repéré. « Lorsque l'ombre t'est refusée, choisis la lumière puisque être visible est souvent le meilleur moyen de ne pas être vu. »


Quelles sont les règles d'un bon camouflage ?
Le camouflage n’est pas quelque chose d’inné et doit s’apprendre sur le tas, mais à un moment ou à un autre, un espion finira toujours par en faire usage, ne serait-ce que pour pouvoir entrer plus facilement dans un endroit protégé. Dès lors, il faudra prendre en compte plusieurs paramètres pour ne pas se faire bêtement attraper. Car un espion n’est jamais en sécurité durant ses missions, et s’il est incapable de s’adapter à la situation, les chances pour qu’il n’en ressorte pas en un seul morceau sont assez élevées. Pour éviter cette probabilité, voici quelques conseils et recommandations, à prendre en compte si vous devez, un jour, utiliser le camouflage pour vous infiltrer quelque part.

Adaptez-vous à ce qui est demandé. Ça peut paraître stupide, mais se fondre dans le moule est le meilleur moyen de ne pas être vu. Vous voulez infiltrer une agence de mannequinat pour récupérer des papiers ? Devenir un mannequin est peut-être le meilleur choix à faire pour être accepté dans l’entreprise. Si être mannequin ne vous branche pas, d’autres voies sont possibles : même une entreprise de mannequinat a des secrétaires, des adjoints, des agents de maintenance ou des agents de sécurité. Quelque soit le choix que vous ferez, il vous faudra vous adapter aux besoins de l’entreprise pour aller et venir sans éveiller les soupçons sur vous.

N’oubliez pas vos Pokémon. Après tout, vous partez en mission avec eux, et vous pourrez être amené à les sortir devant tout le monde pour une raison ou pour une autre. Si vous êtes dans une agence de mannequinat, un Pokémon gracieux, comme Delcatty ou Persian, se fondra bien mieux dans la foule qu’un Pokémon un peu plus atypique, comme Girafarig ou Grotadmorv. Réfléchissez bien à celui que vous allez utiliser : certains Pokémon sont moins répandus que d’autres selon l’endroit où vous vous trouvez, et les Pokémon chromatiques attirent immédiatement le regard de par leur extrême rareté. Il serait dommage que l’un des employés de l’endroit où vous étiez vous reconnaisse plus tard à cause de ce Pokémon chromatique que vous avez eu la bêtise de sortir au vu et au su de tout le monde…

Un camouflage est à utilisation unique. Ne faites jamais l’erreur de réutiliser une identité : malgré le fait qu’il soit vaste, le monde est incroyablement petit, surtout avec les nouvelles technologies et nos habitudes d’hyper-connectés. Veillez à inventer une nouvelle identité à chaque mission et à ne jamais piocher dans celles que vous avez créées auparavant. Le risque de croiser une personne qui vous connaissait existe, et cette personne ne comprendra pas pourquoi celui qu’elle a connu mécanicien se présente maintenant comme étant performer. Gardez votre esprit affûté, votre imagination en mouvement perpétuel, et faites le choix d’une toute nouvelle identité à chaque nouvelle mission pour ne pas bêtement vous attirer des ennuis et griller votre camouflage et votre couverture d’espion.

Ne soyez pas trop gourmands. Si on vous envoie en mission récupérer un objet A au milieu d’une série d’objets volés, apprenez à faire la part des choses pour ne pas vous mettre en danger. Vous êtes un espion, pas un bon samaritain, et on vous a payé pour retrouver l’objet A, pas l’objet B à quelques centimètres de vos doigts. Vouloir faire trop de zèle vous attirera des ennuis, en plus de signer l’échec de la mission puisque vous augmentez les risques de vous faire attraper et de ne pas repartir avec l’objet demandé. Vouloir mener plusieurs missions à la fois est une bêtise que les espions aguerris ne font pas. Vous passerez la majorité de votre temps à veiller à ce que votre camouflage ne saute pas bêtement, évitez d’en perdre inutilement pour voler et cacher une chose que vous ne deviez pas récupérer à la base, et concentrez-vous plutôt sur votre mission.

Ces quelques petits conseils ne sont qu’un début, des pistes pour appréhender le camouflage sans se mettre trop de pression. Cependant, le camouflage ne peut pas se résumer à quatre conseils, et si plusieurs paramètres doivent être pris en compte, nous ne nous intéresseront ici qu’aux deux critères primordiaux d’un bon camouflage optimisé, à savoir la création d’une nouvelle identité et la cohérence de la nouvelle personne que vous incarnerez.


Se créer une nouvelle identité
En mission d’infiltration, l’identité d’un espion doit complètement disparaître au profit d’une nouvelle identité, plus adaptée autant aux besoins de la mission qu’à ceux de l’entreprise ou organisation que vous allez rejoindre. Cependant, si se créer une nouvelle identité peut sembler quelque chose de secondaire, certains pensant qu’ils peuvent y aller au culot et inventer des éléments au fur et à mesure, une identité et un passif solides sont des atouts de taille à ne surtout pas négliger.

Se forger une nouvelle identité n’est pas quelque chose d’anodin et devra être fait avec énormément de clairvoyance pour ne pas créer quelque chose aux antipodes de ce que vous êtes. Vous faire passer pour un tueur sanguinaire alors que vous êtes une personne timide qui ne ferait pas de mal à une mouche vous desservira plus que ça ne vous aidera. Aussi faut-il réfléchir sur vous-mêmes, sur ce que vous êtes capable ou incapable de faire avant de penser à une nouvelle identité factice. Et ne pensez même pas y aller au culot : répondre aux questions par des choses inventées peut sembler bien sur le début, mais comment ferez-vous si on vous repose la question, ou si la personne avec qui vous êtes répond noir quand vous avez dit blanc ? Une identité se doit d’être réfléchie avec soin pour ne pas s’attirer bêtement des ennuis, aussi est-il préférable de commencer par se poser différentes questions sur soi-même pour connaître ses forces, ses faiblesses, ses qualités, ses défauts, bref, tout ce qui fait que vous êtes une personne avec une identité propre. Il est infiniment plus simple de prendre l’identité d’une personne ayant des mêmes traits de caractère que vous : si vous êtes très timide, vous mettre dans la peau d’un bavard assuré est à proscrire. Si vous avez peur du vide, oubliez l’idée de devenir un dresseur aérien. Si vous êtes mal à l’aise sur scène, ne vous transformez pas en coordinateur excentrique, même pour les besoins d’une mission. Les solutions les plus évidentes ne sont pas forcément les meilleures, car il existe toujours d’autres voies détournées pour accéder tout de même à l’endroit où vous devez vous rendre sans devoir tenir le rôle d’une personne que vous êtes incapable d’être au plus profond de vous, même l’espace de quelques heures.

Alors comment faire pour se créer une identité qui tient la route ? Il suffit de repartir depuis le début de sa vie. Quel âge a la personne que vous incarnerez ? Quand est-elle née ? Dans quelle ville ? Quel parcours professionnel a-t-elle suivi ? Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Pourquoi choisir d’entrer dans cette boîte plutôt qu’une autre ? Construisez-lui un passé, un présent et un avenir, inventez-lui des joies, des peines, rendez-la attachante ou horripilante, bref, faites-la vivre pour donner l’impression que vous êtes cette personne depuis le début de sa – de votre – vie. Bien entendu, si vous êtes avec d’autres personnes, il vous faudra faire ce plan ensemble et réfléchir deux fois plus, puisqu’à n’importe quel moment, vous pourrez être séparés pour que quelqu’un vous pose les mêmes questions afin de comparer vos réponses, et surtout la question la plus primordiale : comment vous êtes-vous connus ? Prenons par exemple deux membres de l’ancienne Team Rouage, qui décident d’entrer dans une nouvelle team. Pourquoi ? Parce qu’ils sont poursuivis par la police internationale depuis la chute de leur organisation et que se planquer dans une autre team est le meilleur moyen de leur échapper. Que peuvent-ils apporter à la nouvelle team ? Les savoirs et compétences de la Team Rouage afin d’améliorer la nouvelle team. Comment se sont-ils rencontrés alors que les membres de la Team Rouage ont tous un masque pour préserver leur anonymat ? Parce que l’un était médecin et l’autre simple sbire, et que le sbire s’est rendu à l’infirmerie sans son masque pour soigner ses Pokémon et est tombé sur le médecin sans son masque. Les deux ont décidé de garder le silence pour ne pas s’attirer d’ennuis. Comment se sont-ils retrouvés ? Ils se sont enfuis ensemble ou se sont reconnus et ont décidé de rester ensemble pour plus de prudence. Réfléchir à toutes les questions qu’on pourrait poser pour y trouver une réponse commune est un travail qui doit se faire ensemble, pour s’assurer que l’un ne réponde pas de travers ou ne donne une mauvaise réponse, signant immédiatement la fin de la mission. Votre nouvelle identité devra vous coller à la peau. Oubliez votre nom, votre passé et ce que vous êtes : durant toute la mission, vous n’êtes plus cette personne-là, mais celle que vous avez décidé d’incarner, avec un nouveau nom et un nouveau passé qu’il vous faudra respecter sur le bout des doigts.


Devenir une autre personne
Maintenant que le problème de l’identité est réglé, l’espion doit apprendre à devenir une nouvelle personne en passant de la théorie à la pratique. Parce qu’avoir une nouvelle identité, c’est bien, mais être incapable de la tenir plus de quelques minutes, c’est mal. Il est impossible de savoir si l’identité devra être gardée une minute, une heure, un mois, un an, ou toute une vie, aussi faut-il se préparer à toutes les éventualités. Certains espions agitent leur camouflage au grand jour, devenant de célèbres coordinateurs ou des scientifiques brillants, ce qui leur ouvre de nombreuses portes, certes, mais en leur empêchant de changer de camouflage puisque le monde entier les connaît.

Devenir une autre personne équivaut à changer vos habitudes pour vous fondre dans le moule. Pour reprendre l’exemple de la boîte de mannequinat, il faudra veiller à agir et réagir comme un mannequin, si c’est l’identité que vous avez choisi de prendre. Il vous faudra alors vous renseigner, à la fois sur les habitudes des mannequins que sur l’entreprise en elle-même. Que mangent les mannequins ? A quelle fréquence ? En quelles quantités ? Que portent les mannequins ? Quel est leur emploi du temps ? A quels endroits de l’agence ont-ils accès ? Au final, toutes ces questions devront trouver réponse puisqu’en tant que nouveau mannequin, il vous faudra être crédible pour ne pas vous faire repérer. Si vous mangez trop, vous attirerez l’attention. Si vous ne portez pas les vêtements adaptés, on vous regardera de travers. Si on vous trouve dans un endroit où vous ne devriez pas être, vous vous attirerez bêtement des ennuis. Si le Pokémon que vous voulez utiliser est trop reconnaissable, car difficilement trouvable ou chromatique, on ne vous lâchera pas des yeux, et vous prendrez le risque d’être reconnu bien après la mission à cause de ce même Pokémon. De ce fait, changer de Pokémon pour un plus adapté au métier ou à la région d’où vous provenez (ou plutôt, d’où la personne que vous incarnez vient) pourrait être une excellente idée. Si la personne que vous êtes pour les besoins de la mission a passé sa vie à Kanto, sortir un Couafarel serait malavisé puisqu’ils ne sont pas trouvables à Kanto, mais à Kalos. En revanche, si elle a beaucoup voyagé, vous pourrez justifier la possession de Pokémon divers et variés venant des différents endroits du continent sans être regardé avec surprise parce que vous sortez un Pokémon d’Unys quand vous avez affirmé avoir passé toute votre vie à Johto. Si vous voulez ou devez utiliser un Pokémon chromatique, le sortir à l’abri des regards indiscrets serait préférable, à moins que vous n’ayez déjà dehors un Pokémon comme Zorua ou Zoroark, qui sera plus à même de dissimuler ce chromatisme mal venu… Mais également de dissimuler les autres membres de votre équipe pour leur permettre de travailler sans être vus.

Le style vestimentaire est une chose que tout espion camouflé se doit se respecter à la lettre pour évoluer sans être vu. Après tout, un valet vêtu de couleurs criardes sera immédiatement repéré, à moins que le maître des lieux ne soit un excentrique qui en exige ainsi de tous ses domestiques. Tout bon espion qui se respecte doit apprendre à utiliser les vêtements, déguisements et costumes à leur juste valeur pour parfaire son camouflage et se fondre dans son environnement comme un Kecleon. Si votre carrure physique vous le permet, vous pourrez même changer de genre afin d’accéder à des lieux qui vous seraient normalement interdits. Certaines personnes ne s’entourent que de femmes, et un espion devra donc apprendre à se travestir afin de passer pour une femme et être plus facilement accepté par les autres. Dans un endroit fréquenté seulement par les hommes, une espionne devra également se travestir pour cacher ses traits féminins, sa poitrine, et passer pour un jeune homme svelte afin de pouvoir accéder à l’endroit où elle aurait trop attiré l’attention sans un effort de déguisement. Pour parfaire le travestissement, n’importe quel Pokémon Psy un tant soit peu entraîné sera capable de modifier le ton de la voix de son dresseur, la rendant plus douce, plus dure, plus forte, plus timide, plus féminine, plus masculine… Ainsi, l’espion caché au milieu des femmes ne se trahira pas avec sa grosse voix rauque, et l’espionne infiltrée dans un milieu d’hommes ne se fera pas immédiatement remarquer à la première phrase prononcée. Les espions doivent apprendre à changer de vêtements à chaque identité qu’ils endossent pour se fondre dans le moule et ainsi se déplacer aisément sans faire tache au milieu des autres. C’est ça, le camouflage. Être capable de se créer une nouvelle identité, puis de l’endosser, de l’assumer, de la faire vivre et de la rendre aussi crédible que possible, autant par le passé, la voix, le prénom ou le style vestimentaire. Un espion qui maîtrise le camouflage sera capable de s’infiltrer partout pour récupérer les éléments qu’on lui a demandé de récupérer, et même si, du jour au lendemain, la disparition de la femme de ménage ou du garde du corps est notifiée après la mission, ce sera la perfection et l’attention portée au camouflage qui permettra à l’espion de s’en sortir sans qu’on ne remonte jusqu’à lui.


Le mot de la fin
Pour les néophytes, le camouflage peut sembler quelque chose de difficile à appréhender, mais il se révèle vite incroyablement important et limite incontournable à toutes les missions d’espionnage, puisqu’il vous faudra garder secret votre parcours pour valider votre diplôme. Cacher sa spécialisation avec une autre est considéré comme du camouflage à petite échelle, mais pour aller plus loin et mener à bien ses missions, un espion devra très vite voir plus grand, plus loin, pour ne jamais être pris et pouvoir se tailler un nom dans le dur monde de l’espionnage.


Auteur anonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'art du camouflage et du déguisement.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Administration de l'école :: gestion du personnage :: Ateliers :: Exposés-