Partagez | .
[Mission] La malédiction de l'Océane
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: [Mission] La malédiction de l'Océane    Ven 7 Avr - 19:40




Je crois que petit à petit je réalise que je trouve ma place à la Pokemon Community. Au fil du temps, j’ai l’impression de ne plus être une petite feuille sur l’arbre de l’académie mais une petite branche et qui je l’espère deviendra une branche porteuse. J’ai envie de petit à petit apporter ma pierre à l’édifice qu’est ce lieu qui m’a tant apporté depuis presque 2 ans. Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas du tout l’intention de m’en aller bien au contraire. Je me plais beaucoup ici et j’ai encore pleins de choses à faire. Je suis loin d’avoir assez de connaissance pour porter mes projets à terme, j’ai encore beaucoup à apprendre. J’ai hâte de voir tout ce que cet endroit à encore à m’apporter. Ça me fait penser qu’il n’y a pas longtemps l’administration m’a remis un étrange bracelet avec un cristal dedans. On m’a dit que cela venait de la région d’Alola et que cela permet de libérer toute la puissance des pokemons de type ténèbres si l’on faisait une sorte de danse appropriée. C’est un peu bizarre comme affaire, et la danse en question est très ridicule. Enfin bon toujours est-il que depuis je le porte autour du poignet mais je n’ai jamais osé essayer. Je ne sais pas si j’en aurais un jour l’occasion mais je dois dire que c’est intriguant. J’ai essayé d’en parler avec Ruru mais elle n’avait pas l’air de savoir ce que c’était.

Bon revenons à nos Wattouats. Aujourd’hui, j’étais en cours comme d’habitude. Pop assis sur le bord de la fenêtre à écouter le cours avec moi, je songeais aux exposés intéressant de Mademoiselle Hortence. Elle a une façon d’expliquer qui donne envie de s’intéresser à son cours. Je ne fais pas comment elle fait parce que sur le papier ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus mais avec elle, tout devient fascinant. La sonnerie met fin à l’heure de cours et tout le monde range ses affaires dans un léger brouaha pour quitter la pièce, avec en prime un petit devoir pour dans 3 jours. J’ai rapidement lu le sujet ça n’a pas l’air trop difficile. Je ferais ça ce soir pour m’en débarrasser. Je pars dans les derniers mais je suis retenue par la professeur.

Idalienor, je peux vous parler une minute ?

Oui bien sûr Madame, tout va bien ?

Oh oui moi ça va très bien merci mais ce n’est pas la question. En fait j’ai besoin de vous pour une mission. L’Océane a été retrouvé au large des côtes de Kanto et pour le remettre en état les mécaniciens ont besoin de votre aide. Je me suis dit que vous seriez l’élève appropriée pour cette tâche.

Je vous remercie Madame de m’accorder votre confiance. Je suis seule sur cette mission ?

C’est ce que j’avais prévu au départ mais nous avons un nouvel élève de ce semestre qui souhaite intégrer la filière Pokeathlète puis le parcours Médecin. Il a l’air prometteur et votre expérience lui sera utile pour apprendre plus vite. Vous partez donc demain à 7 heures, un petit bateau vous attendra. Sur ce passez une bonne soirée.


Mademoiselle Hortence me remit un formulaire avec plus de détails sur la mission puis quitta la pièce avec sa sacoche sous le bras, satisfaite. Et moi aussi d’ailleurs. Cela fait un moment que je n’ai pas fait de mission Pokeathlète et l’idée de transmettre mes connaissances à un nouveau m’enchante au plus au point. Comme l’herboriste a pu le faire pour moi, c’est à mon tour d’aider les autres à grandir et s’améliorer dans le domaine. Rien que d’y penser je suis déjà tout sourire. En revanche il y a juste une chose que je n’ai pas bien compris. Pour aider des mécaniciens, il aurait mieux choisir des … mécaniciens ? Dans la branche scientifique il y en a pleins alors pourquoi avoir fait appel à des Pokeathlètes Médecins ? Etrange étrange.

J’ai passé ma soirée à réfléchir à quoi emmener pour ce voyage. Cela ne dure qu’une journée donc je n’ai pas à emporter grand-chose mais il fallait surtout voir si j’avais besoin d’emmener des choses en particulier. Je suis allée piquer une trousse de mécanicien chez l’une des filles du dortoir pour me donner bonne conscience plus qu’autre chose parce que je n’ai aucune idée de comment m’en servir. On improvisera sur place de toute façon, et puis nous ne sommes pas seuls, des mécanos nous aideront. J’ai également pris le nécessaire de soin et un petit bouquin au cas où j’ai un trou de mémoire. Mes pokemons, de l’eau, des petits gâteaux d’Aria et je crois que le compte est bon. Je ferme la fermeture de mon sac à dos satisfaite puis je glisse dans mes draps en pensant à la palpitante journée qui m’attend demain.

6h45, je suis tout prêt du port où nous attend notre bateau. J’ai pris un peu d’avance on ne sait jamais. Comme à chaque fois que l’on part en mission, nous sommes dispensés de cours pour la journée. Parfois je loupe les meilleurs cours et c’est dommage mais aujourd’hui ça ne tombait que les cours les moins intéressants. Et je dois dire tant mieux. A mes pieds m’accompagne mon Cabriolaine et au-dessus de ma tête lévite Misis. Pour l’instant c’est eux qui sont avec moi dans la ville mais il est très probable que dans l’épave je fasse appel à d’autres de mes compagnons plus adaptés au terrain.

Au bord du quai, j’attends patiemment l’heure du départ. Mon camarade n’est pas encore là et le bateau finit tranquillement de se préparer pour partir. Il fait assez bon ce matin. Seulement quelques mèches de mes cheveux s’échappent de ma tresse pour virevolter au vent. Après 5 minutes, je sens une présence derrière moi. En me retournant, je tombe nez à nez avec un garçon, un peu plus jeune que moi et une coupe de cheveux disons originale mais assez amusante. Enchantée, je le salue avec un grand sourire.

Bonjour, je suis Idalienor Edelwen. C’est moi qui t’accompagne dans cette mission d’après ce que m’a dit mademoiselle Hortence. Je suis ravie de faire ta connaissance. Et toi quel est ton nom ?

Hrp:
 
La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Lun 10 Avr - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 2
Jetons : 104
Points d'Expériences : 28

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 10 Avr - 12:11

Elliot

Idalienor

「 La malédiction de l'Océane  」
Le soleil venait de se lever, la journée pouvait ainsi commencer, Elliot préparait ses affaires pour aller à ses cours comme toujours. Dans sa chambre, il regardait autour de lui pour être sur de rien n'avoir oublié. Il faisait l'énumération de chacun de ses objets tranquillement avant que quelque chose se pose sur sa tête. Il n'avait pas besoin de regarder ou de toucher pour savoir ce que ça pouvait bien être. Au vu du poids, du lieu et du moment, cela ne pouvait être que son pokemon. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés, Raptus avait décrété que le sommet de son crâne était son nid attitré. Il contourna son petit bureau, tandis la main pour attraper son sac avant de disparaître par la porte. Aussi motivé qu'un Tauros, le garçon allait toujours plus vite détestant arriver à l'heure ou en retard, il dépassa nombre de ses camarades à qui il ne jeta aucuns regards ou encore de signes. Il se faufila entre les chaises pour aller s'asseoir à sa place contre la fenêtre, il posa son sac sur sa table, ensuite ses coudes pour enfin loger son menton sur ses mains. Son regard d'or était complètement perdu dans l'infini du ciel, il resta ainsi jusqu'à ce que le cours commence et quelle chance, il se trouvait que la leçon était avec une prof qu'il appréciait particulièrement.

Comme à son habitude, il était complètement absorbé par les moindres paroles de son professeur, tellement qu'il n'entendit même pas la cloche sonner la fin du cours. Il resta assit, à écrire dans son cahier, les choses qu'il avait retenu d'important tout comme les questions qu'il pouvait avoir pour les prochains cours. Ce qui lui refit prendre raison fut premièrement, son pokemon qui se secoua sur sa tête et dernièrement, un toussotement assez bruyant.

« Elliot, je sais que tu es quelqu'un de passionné mais se serait bien que tu n'arrives pas en retard à tes autres cours »

Le garçon regarda la jeune femme avant de se mettre à rougir de honte, il baissa un peu la tête en s'excusant dans un murmure. Elle se mit à sourire avec une chaleur qu'elle seule en avait le secret. Elliot attrapa ses affaires qu'il jeta avec entrain dans son sac avant de se lever, poussant sauvagement la chaise. Il s'excusa à nouveau avant de commencer à partir.

« Attends, Elliot j'ai pensé à quelque chose »

Devant la porte, interloqué il se retourna pour regarder sa professeur.

« Oui madame ? »

« Voilà, je ne sais pas si tu le connais, néanmoins le navire Océane a été retrouvé il y a très peu de temps, les mécaniciens qui doivent le remettre en état ont besoin d'aide pour les aider... »

Elliot haussa un sourcil, il se demandait bien où elle pouvait en venir. Ce n'est pas comme-ci, il en était déjà un ou bien, qu'il pouvait être d'un quelconque secours.

« ...Et je voudrais que tu te joignes à leur équipe, cela te ferait je pense un très bon entraînement. C'est très bien que tu passes ton temps à lire mais tu apprendras beaucoup mieux sur le terrain. »

« Je n'ai pas pour habitude de désobéir même si je trouve cela bizarre, mais d'accord je me joindrais à eux, est-ce que je serais seul ? »

« Non, non bien sur que non, je sais déjà à qui je vais demander pour t'accompagner, alors
je te demanderais d'être présent à sept heure sur le port, un bateau vous attendra.
»

Elliot accepta, elle le contourna pour aller vers son sac d'où elle sortit un papier qu'elle lui tendit. C'était les détails de la mission, il la salua avant de sortir de la salle. Une mission...vraiment ? Pour lui ? Il se sentit d'un seul coup très stressé, mais aussi très excité par cette idée. Lui qui avait toujours eu l'habitude de l'action via ses livres, il ne savait absolument pas comment il devait géré ce genre de chose. Son pokemon semblait sentir son anxiété alors, il se mit à battra des ailes devant lui avec entrain. Le garçon posa sa main sur sa tête en souriant, très touché par le fait qu'il se sente autant concerné de son bien être. Il chassa d'un revers de main tout son stresse, parce que pour le moment il devait surtout se concentrer sur les cours qu'il lui restait à avoir.

C'est comme ça que le lendemain matin vers six heure, le garçon était déjà prêt, il avait remplit son sac de diverses choses qui pourrait peut-être lui être utile durant cette mission. Il regarda sa pokemontre, son pokemon, inspira longuement et sortit de sa chambre. Il avança machinalement jusqu'au port par où il était arrivé la première fois. Il aperçu au loin une silhouette qui semblait attendre, il ne fallait pas être un détective pour deviner qu'il s'agissait de la personne qui devait l'accompagner. Étant donné l'heure et l'endroit, cela ne pouvait être qu'elle. Il regarda à nouveau sa montre, se demandant s'il était en retard par hasard, mais non, il était dans les temps. Il avança tout doucement jusqu'à elle quand d'un seul coup, elle se retourna. Elliot sursauta quelques instants avant de bouger la bouche tel un magicarpe sans qu'un seul son ne parvienne.

« Bonjour, je suis Idalienor Edelwen. C’est moi qui t’accompagne dans cette mission d’après ce que m’a dit mademoiselle Hortence. Je suis ravie de faire ta connaissance. Et toi quel est ton nom ? »

« Oh euh bonjour, je m'appelle Elliot Mirage, ravi aussi je crois... »

Le garçon n'était absolument pas du tout doué pour les formules de politesse et encore moins à l'idée de devoir discuter avec la gente féminine. Il déglutit quelques instants, se demandant s'il devait rajouter quelque chose mais, heureusement pour lui un gros bruit parvint au large. Le bateau était arrivé. Un des passagers se présenta devant eux comme étant le capitaine du bord et, qu'il allait les emmener à l'Océane.

« Vous me paraissez tout deux bien jeunes quand même, vous êtes sûr que ça va aller ? »

Elliot cligna longuement des yeux, pour lui non ça n'allait absolument pas aller, mais il se voyait mal le dire alors que sa professeur lui faisait confiance pour cette mission. Il se retourna alors vers sa collègue de mission cherchant à savoir si oui, ça allait être okay pour eux.

Code:
Pour Elliot : #730909
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6296-431-elliot-mirage-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6301-elliot-mirage-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 10 Avr - 15:18




Avec le temps, à force de fréquenter les personnes de l’académie, j’ai appris à me faire rapidement une idée des gens que je rencontre. Leur personnalité, leur emparement deviennent facile à identifier alors qu’au début c’était moi en position de faiblesse face aux autres. Comme quoi tout change. Et là, au vu de sa réponse, il n’est pas difficile de savoir à quel type de profil il appartient. C’est un timide, et pas qu’un peu je pense. Déjà gêné à l’idée de me répondre, l’intervention du marin le met encore plus mal à l’aise. En bug face à sa remarque plutôt gentillette, c’est à moi de prendre le relais et de montrer l’exemple. Tout sourire, je pose mes mains sur les épaules du garçon pour essayer de le détendre et réponds avec entrain au monsieur.

Ne vous en faites pas tout va bien se passer Monsieur ! J’ai l’habitude de partir en mission moi il n’y a aucun souci à se faire. En revanche, ce jeune homme est nouveau c’est pour ça qu’il est un peu tendu mais ne vous en faites pas il va bien s’y habituer !

Si vous le dites mademoiselle. Embarquez tous les deux, on part vers Kanto et on a pas mal de trajet.

Tous les deux nous montions sur le petit bateau et vite, le marin quitta le port pour s’élancer à travers les océans. Petit rituel, je libère mon Lokhlass de sa pokeball pour le faire nager un peu. Je lui adresse quelques caresses avant de le laisser voguer vers les grosses vagues. Il se fracasse contre elle avec force, et il a l’air de s’amuser. Ça me fait sourire de le voir heureux. En attendant, je rappelle tous mes autres pokemons dans leur pokeball puis m’assoit sur un siège pour décrire mon partenaire du jour.

Il est un peu plus grand que moi mais plus jeune, ça c’est sûr. Il a encore un visage d’enfant. Peut-être 14 ou 15 ans je dirais. Ses cheveux noirs longs font toute l’originalité de l’ado. En bataille avec quelques ornements, ça lui donne un style très sympa. Son teint mat indique qu’il ne vient pas d’une région froide aussi. Bon je vais peut-être arrêter de l’observer comme ça, il ne sera jamais à l’aise sinon. Je vais engager la conversation du coup.

Bon bah du coup je me suis présentée mais avant qu’on fasse notre mission je me dis que ça serait bien qu’on en sache un peu plus sur l’un et l’autre. Du coup je ne sais pas si Hortence t’a dit mais je suis Pokeathlète médecin depuis 1 an et demi déjà. C’est vraiment ma passion et je souhaite en faire mon métier. Je voudrais être médecin itinérant. C’est un peu fou comme ambition mais j’y crois dur comme un Galekid ! Et toi d’après Hortence tu veux aussi être médecin. Tu ne veux pas m’en dire plus ? J’aimerais bien te connaitre un peu mieux.


Le pauvre n’eut même pas le temps de répondre que la sonnerie très forte de mon Ipok se déclenche. C’est rare qu’on m’appelle, c’est peut être important. Je regarde l’écran et voit le nom d’Aria qui s’affiche dessus. J’espère qu’il n’est rien arrivé de grave à l’académie. Je décroche mais je n’ai même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’Aria hurle dans le hautparleur, ce qui m’oblige à décrocher le téléphone de mon oreille.

Idaaaaaa !! Ton œuf a éclot !!!! C’est Nuts en blanc !!! C’est trop bien !!!!! Faut que tu le voies !!!

Je mets quelques instants à réaliser et surtout à comprendre de quoi elle me parle. Mais oui, l’œuf que j’ai récupéré à la Saint Valentin ! Alors visiblement c’est un Kraknoix et il est … blanc ? Oui il faut croire au dire de ma camarade. Elle est tellement excitée que j’ai du mal à en placer une.

Je suis super contente, envoie moi une photo avec ton portable ! Je suis désolée je dois te laisser je suis déjà en mer. A ce soir !

Et je coupais le téléphone avant qu’elle reparte en délire. Tu es un personnage bien à toi Aria disons, mais c’est aussi pour ça que tu es ma meilleure amie. Un peu surprise tout de même, je réengage la conversation avec Elliot que j’ai dû couper.

Excuse-moi, c’est ma meilleure amie qui m’annonçait que mon œuf avait éclot. En même temps tu as du comprendre tout seul vu comme elle a crié fort. Enfin bref je t’ai coupé du coup raconte-moi tout.

Il se passe tellement de choses en même temps que j’en perds le fil de la conversation. Pourtant, je suis vraiment curieuse d’en apprendre plus sur lui. Je serais tellement contente de pouvoir lui apprendre les rudiments  de la filière, ce serait un grand honneur et surtout une nouvelle expérience. Avec sourire, je réponds à ces commentaires. C’est agréable comme ambiance, et puis ça nous détend avant de nous rendre sur les lieux de notre mission. Je n’ai d’ailleurs toujours pas de réponse à mon interrogation d’hier. Je verrais bien sur place, comme je l’ai toujours fait.

Au bout des 4 heures, nous accostons juste à côté de cette immense épave. On voit que le temps est passé autour de cette carcasse. Les algues se sont collées contre le bateau, signe de son temps immergé sous l’eau. Et nous on doit permettre à ce gigantesque bateau à l’eau. Comment peuvent-ils être sûrs que le moteur fonctionne toujours après autant de temps dans l’eau ? Aucune idée, après je n’y connais rien en mécanique alors je ne peux pas m’avancer sur le sujet. Peut-être qu’Elliot s’y connait un peu que moi, du moins on doit espérer.

Un groupe de jeunes gens mécanos viennent nous accueillir et nous guide vers le ponton du bateau. On voit que c’est un bateau de luxe, assez grand pour accueillir beaucoup de monde. Un peu comme le Titanic, mais en moins gros surement. Nous montons sur le pont avec l’un des jeunes qui nous montre la porte d’entrée de la calle. Il ouvre la porte et nous nous embarquons dans les lieux.

D’ailleurs je me demandais, pourquoi vous avez fait appel à nous, nous ne sommes pas mé…

Je sentis un courant d’air derrière moi, puis une porte claquer. Le mécano vient littéralement de nous laisser seul dans le noir le plus total. Dans quoi je me suis embarquée moi ?

La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Lun 10 Avr - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 2
Jetons : 104
Points d'Expériences : 28

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 10 Avr - 17:35

Elliot

Idalienor

「 La malédiction de l'Océane  」
Elliot avait laissé la jeune demoiselle parler en leur nom même s'il avait bien vu qu'elle n'était pas tout à fait sur, si lui pouvait vraiment s'en sortir dans cette mission. Il allait devoir redoubler d'effort pour que personne ne soit déçu de ses performances. Arrivé en haut du pont, il alla s'accouder pour regarder l'eau quand il entendit le bruit d'une pokeball qui s'ouvrait, il regarda avec fascination la lumière blanche voltiger jusqu'au dessus de la mer où un Locklass sortit tout heureux d'être dans son élément. Il ne pu s'empêcher de sourire, ce genre de moment joyeux, il les chérissait. Quand il voyait un pokemon heureux, cela comblait son cœur au plus au point. Il resta un certain temps à fixer le nageur avant de sentir quelque chose de bizarre, un frisson le parcouru des pieds jusqu'à l'échine. Il osa se retourner pour fixer la demoiselle qui semblait l'examiner sous toutes les coutures. Il cligna plusieurs fois des yeux, très mal à l'aise, mais il n'allait pas lui demander de regarder ailleurs comme ça, alors il endura pour les quelques instants. Il fut totalement soulagé de la voir ouvrir la bouche pour entamer la conversation.

Il était bien content de l'entendre mieux se présenter, malheureusement la prof' n'avait pas vraiment eu le temps de bien décrire la personne qu'il allait avoir à ses côtés. Il avala ses paroles en acquiesçant pour montrer qu'il écoutait. Il fut un peu surpris qu'elle s'intéresse à lui, rare était les personnes qui perdait leur temps avec lui. Il faut dire qu'il ne s'ouvrait pas tellement, si on lui demandait de l'aide ou des conseils, il répondait présent, néanmoins il ne parlait pas vraiment de lui avec les gens. Il n'aimait pas trop ça, il ne savait pas s'il valait le coup d'embêter les gens avec ses points de vues, son but dans la vie ou autres choses. Il prit sa respiration prêt à lui répondre même s'il ne savait pas encore par quoi commencer, quand tout un coup, une sonnerie retentit.

Il eut un petit soubresaut quand il entendit le hurlement à travers le mobile, il ne pu s'empêcher de rire. Trouvant que c'était peut être pas très sympa, il se cacha derrière sa main, histoire d'être un peu discret. Cette conversation était sans doute privé, mais la personne parlait tellement fort qu'il était difficile de ne pas savoir de quoi elle parlait. Un peu désorienté, Elliot attrapa un bout de mèche non loin de sa joue et la tortilla avec son index, se permettant de regarder à nouveau le Locklass. Quelques instants après, il l'entendit s'excuser, alors il la regarda à nouveau.

« Non, non ce n'est pas grave, je suis content pour toi, félicitation pour ton œuf. »

Le jeune garçon n'avait jamais eu l'occasion de voir un œuf éclore, il était un peu jaloux, mais il savait que cela lui arriverait sans doute à un moment où un autre, il ne devait pas baisser les bras. Il grimaça un peu quand, il se rendit compte qu'elle n'avait pas oublier qu'il devait parler de lui. Il se retourna pour avoir le dos contre le rebord du bateau, les coudes dessus.

« Comme tu le sais, je suis aussi en médecine, je suis tout nouveau. Comme toi je suis vraiment passionné par ça, mais je ne sais pas encore si je veux rester en centre pokemon ou encore en laboratoire, je sais juste que quoi qu'il arrive je veux soigner les pokemon. Je n'aime pas les voir souffrir... »

Il avait inconsciemment baissé la tête pendant qu'il parlait, il se rendait compte qu'au contraire de la jeune fille, lui n'était pas vraiment sûr d'où il allait finir, seul son chemin était tracé pas sa destination. Elliot se tapota les joues avant de reprendre un grand sourire, ce n'était pas l'endroit ni le moment de se morfondre, pour une fois qu'il avait une aînée avec lui, qui pouvait l'aider et peut être même répondre à ses questions, il devait en profiter. Surtout qu'ils allaient en avoir pour un grand moment de trajet. Alors prenant son courage à deux mains, il se mit à lui poser pleins de questions.

Quand le bateau s'arrêta, Elliot fut soulagé, il regarda l'épave en même temps que tout le monde. C'est fou comme le temps peut avoir raison des choses, on voyait que la nature avait reprit ses droits sur la machine. Etait-il juste possible de remettre se bateau à l'eau ? Vu son état c'était vraiment dur d'y penser... Enfin les mécaniciens étaient là pour ça, et Elli-hot pourrait un peu les aider. Il avait quelques bases que son père lui avait apprit quand ils s'amusaient à réparer divers machines du quotidien.

Le garçon suivait de prêt Ida' ainsi que les marins, il regarda bizarrement la porte d'entrée quand on leur montra pour qu'ils s'y rendent. Quelle catastrophe, l'intérieur avait l'air très ...noir. Il avait envie de rebrousser chemin, mais on ne lui laissa pas vraiment le temps. Au moment, où il allait se retourner il vu le pire se produire. La porte se referma sous leurs nez. Elliot arrêta d'un seul coup de respirer. Il ne voyait plus rien. Il détestait tellement ça, mais il devait rester courageux, il fouilla dans la poche arrière de son sac d'où il sortit une petite lampe de poche. Heureusement, qu'il était dégourdit et qu'il emportait toujours pleins de choses qui servaient à rien. Il se tourna là où se trouvait sa collègue, il allait ouvrir la bouche quand il sentit quelque chose lui toucher le cou. Ni une, ni deux, il lâcha le plus gros hurlement qu'un garçon dans la fleur de la jeunesse pouvait lâcher, en gros quelque chose d'aucunement masculin.

« Au secours !!! Y a un truc !!! »

Paniquant totalement, il se trémoussait dans tous les sens. Il sentit un truc se poser sur sa tête, il craqua littéralement, il sauta en direction d'Ida, s'accrochant à elle en pleurant. Il entendit un petit cris qu'il reconnu, il leva les yeux pour voir que son Nosferapti le regardait d'un air blasé … quelle honte. Il lâcha la demoiselle rapidement espérant qu'elle oublie ça néanmois, il resta quand même pas très loin d'elle... juste au cas où hein. Il posa une pichenette à son pokemon pour le punir de cette trouille qu'il lui avait fichu.

« Bon... je présume que nous allons devoir continuer tous seuls … peut-être qu'il y a d'autres membres du personnel un peu plus loin qui doivent nous attendre... genre la salle des machines »

Ce n'est pas comme-ci, ils avaient le choix de toute façon, la porte était belle et bien fermé derrière eux, les empêchant de faire demi-tour. Il avala difficilement sa salive.

« Raptus tu peux partir devant nous, histoire d'être sur qu'il n'y ait rien de ...bizarre... sur ce bateau, avec tes ondes tu serais capable de trouver rapidement s'il y a d'autres choses... »

Le pokemon fit un petit tour sur lui comme pour dire oui et s'envola rapidement. Une main sur son cœur qui battait à cent à l'heure, Elliot espérait ne pas avoir ruiné ses chances d'avoir une aînée qui veuille bien l'aider dans le futur avec ce moment très peu courageux. Il inspira tout doucement, et se mit à marcher devant elle, sa lampe torche lever. Plusieurs endroits du bateau était submergé, il aurait du penser à prendre des affaires de rechange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6296-431-elliot-mirage-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6301-elliot-mirage-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 10 Avr - 18:35




Je n’aime pas trop ça. Non pas vraiment. La porte a été fermée volontairement derrière nous. Enfin c’est le sentiment que j’ai. Premier réflexe, allez essayer de rouvrir la porte. Après quelques coups de mains sur la poignée pour tenter de l’ouvrir, je me résigne. On nous a enfermés dedans. C’est du grand n’importe quoi. D’où on enferme des enfants dans un bateau abandonné depuis presque un an ? Et puis, en m’énervant, j’ai eu un déclic. Et si on n’avait fait appel à nous pour autre chose qu’aider à réparer le bateau ? Ils ne sont pas bêtes non plus dans cette organisation. S’ils avaient voulu réparer le moteur, ils auraient pris des scientifiques pas nous, les « sportifs » de l’académie. Je ne suis pas encore sûre de tout ça, mais je suis persuadée que notre mission n’est pas de réparer ce fichu bateau.

Le premier à paniquer fut mon camarade de mission. Evidemment le pauvre. Il n’est pas tombé sur un cas facile pour une première mission. Mais après tout, si Hortence l’a envoyé ici c’est qu’il a du potentiel alors je ne dois pas m’en faire. Toujours est-il que pour l’instant nous sommes toujours dans le noir le plus total, et même si je n’en ai pas spécialement peur, un peu de lumière ne ferait pas de mal. Heureusement, Elliot a pensé à prendre une lampe torche, ça fera un bon substitut en attendant de trouver meilleure solution. La légère lumière permis d’éclairer un peu l’espace. Nous sommes dans un long couloir, qui doit surement traverser tout le bateau. On distingue rapidement des intersections à certains endroits mais surtout un tapis qui n’a pas perdu de son rouge vif.

Et puis il y eu un hurlement. Celui de mon camarade. Ni une ni deux, il s’accrocha à mon bras comme s’il avait vu un fantôme, ou un autre truc effrayant. La lampe tomba au sol, dissipant le peu de luminosité. Moi je n’ai rien vu mais ne connaissant pas encore bien le garçon, je préfère le rassurer plutôt que de douter de lui.

Elliot tout va bien, je suis avec toi je te rappelle. Qu’est-ce que tu as vu ?!

Intriguée à mon tour, j’attendais avec impatience que l’ado décroche un mot mais la seule chose que je finis par percevoir, c’est l’apparition dans notre champ de vision d’un petit Nosferalti. En quelques secondes, mon camarade se décrocha de moi pour donner une pichenette à son starter, du moins c’est ce que je peux en déduire vu la façon dont il en parle. J’échappe un léger rire. On voit que cela ne fait pas très longtemps qu’il se connaisse. Moi aussi au début j’avais du mal à reconnaitre la présence de Ruru. Maintenant, je la sens très facilement dès qu’elle se trouve à mes côtés. Cela ne m’empêche pas d’en rire un peu. On peut bien s’amuser un peu dans cette situation de galère quand même. Mais il est temps de retrouver son sérieux. Mon partenaire l’a déjà fait alors moi aussi je me dois de montrer l’exemple en proposant quelque chose.

Elliot tu veux bien éclairer le couloir avec ta lampe ? J’ai peut-être une idée pour qu’on y voie un peu plus clair.

Mon camarade reprit l’objet lumineux et éclaira le couloir droit devant nous. Bingo, il y a encore des bougies collées au mur. Avec un peu de chance, elles fonctionneront encore. Je fais sortir de sa pokeball Zeno, qui apparut devant moi sans trop comprendre.

Zeno, j’ai besoin que tu utilises Flammèche sur les bougies pour que l’on puisse s’éclairer.

Le Galifeu exécuta et alluma la dizaine de bougie en face de nous. Ce n’est pas encore le plein jour mais on y voit déjà bien mieux. Satisfaite, je le rappelle dans ma pokeball pour analyser la situation. Maintenant qu’on y voit plus clair il faut qu’on accède à la salle des machines, parce que même si je suis persuadée que ce n’est pas notre boulot initial, il faut quand même respecter le contrat. Elliot propose à son pokemon de faire une exploration en amont du bateau. Je vais l’aider aussi.

Ça me parait être une bonne idée. Misis, accompagne Raptus, vous ne serez pas de trop pour cette tâche.

A peine eu-il entendu son nom que le Strassie se libéra tout seul de sa pokeball pour suivre le Nosferalti. C’est pratique avec lui, même pas besoin d’actionner la pokeball. Les deux pokemons volants se dirigent donc vers le couloir et disparaissent à la première intersection. Je soupirais avant de m’adresser à Elliot.

Bon voilà une chose de faite, à notre tour de partir explorer le bateau et trouver la salle des commandes.


Sur nos gardes toutefois, nous commençons à avancer dans le couloir. Impossible de trouver un plan et les mécanos ne nous en ont pas donné avant de nous enfermer là-dedans. Et dire que la directrice cautionne ce genre de méthode. Mais l’expression c’est ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort, ou quelque chose comme ça. Et je trouve que cette formule prend tout son sens à PC. Un peu tendu, nous arrivons à environ la moitié du couloir. Je marche en tête tandis qu’Elliot me suit de quelques pas en arrière. C’est la position que nous avons choisis d’adopter tant que nous n’en saurons pas plus sur les potentielles personnes présentes ici.

Justement, je vais vite avoir une réponse à cette question. Je marche doucement quand je sens une vague glacée me parcourir tout le corps. Pas comme une tempête de froid, non pas du tout. Mais plus comme si quelque chose de physique avait traversé mon corps. C’est très dur à décrire mais toujours est-il que ça n’empêche pas une goutte de sueur froide de couler sur mon front. J’ai l’impression que mon sang est glacé. J’ai déjà senti ça mais j’ai du mal à m’en souvenir. Si ça y est je sais ! Quand les spectres étaient autour d’Alban et moi, qu’il nous traversait de toute part. Reste calme reste calme. Premièrement, informer mon camarade.

Elliot, n’avance pas plus ! Je crois que nous ne sommes pas seuls ici. Je crois qu’il y a des spectres…

La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Lun 10 Avr - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 2
Jetons : 104
Points d'Expériences : 28

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 10 Avr - 19:53

Elliot

Idalienor

「 La malédiction de l'Océane 」
Elliot avait regardé le deuxième pokemon rejoindre le sien pour s'éloigner à travers le bateau. Pour une fois, qu'il avait réussi à avoir une bonne idée dans un moment de panique. Il s'en félicitait mentalement. Peut-être n'était il pas si désespéré que ça. Le fait que les bougies étaient allumés, le rassurait quand même beaucoup, même si ça n'était pas assez fort pour qu'il puisse voir vraiment où ils allaient.

Écoutant son aînée, il commença à avancer prudemment.Un pas après l'autre, de temps en temps, il rencontrait une flaque qui lui pourrissait ses chaussures. Le garçon se demandait vraiment, pourquoi, tout était devenu si...mouvementé ? Pourquoi les membres de l'équipage les avaient-ils enfermés dans la bateau ? Rien de tout cela ne coïncidait. Ils avaient besoin des uns et des autres, pour remettre ce bateau en forme. Le visage du garçon se tordait de mille et une façon, tant il essayait de trouver une explication totalement rationnelle à tout ça, ou était-ce pour éviter de paniquer quant à la situation ? Ses yeux dorés se posèrent sur le dos d'Ida, il la trouvait bien courageuse. Il soupira en se demandant si elle n'avait pas trop était déçu de sa dernière réaction. Comment perdre toute crédibilité en deux seconds écrit par Elliot Mirage, venez donc vous ridiculisez lors de votre première mission avec une personne qui pouvait peut-être devenir votre aide pour l'école.

Au moment, où Elliot allait lever la lampe pour regarder à droite le couloir qui s'étendait, il entendit la jeune fille lui demander de s'arrêter. C'est ce qu'il fit en une fraction de seconde, il arrêta même de respirer quand il entendit le mot ''spectre''. Non pas qu'il avait peur de ses pokemons mais... il n'était pas très rassuré par ceux là et encore moins, par leur plaisir de faire peur aux humains. Il se mit à prier intérieurement pour qu'elle est tord néanmoins, un vent froid lui passa sur les cheveux. Il savait bien ce que c'était …. Le faisceau de lumière qui était fixé sur le mur, se mit à bouger comme des vagues. Elliot tremblait de tout son être. Il fallait qu'il trouve le moyen de se calmer, il ne devait en aucuns cas céder à la panique.... en aucun ….

« Bleeeeeeeeeeeeeuh ! »

Une ombre violette se matérialisa devant lui avec des yeux énormes. Le garçon lâcha à nouveau un cri tout à fait masculin avant de lancer sa lampe torche sur l'ombre. Le résultat fut pas du tout ce qu'il attendait... il venait de fracasser sa source de lumière contre le mur. La lampe tomba dans la flaque avec un beau ''plouf'', ne pouvant s'arrêter de trembler, il se retourna vers Ida' les yeux rouges, qui brillaient tant il avait envie de pleurer.

« Q-qu'est-ce qu'on fait ? je... je veux sortir d'ici »

En temps normal, Elliot était un garçon qui savait garder son sang froid, il paniquait rarement, sauf quand c'était dans des moments où il ne pouvait rien faire ou ...qu'il ne pouvait expliquer. Les fantômes faisaient partis des choses qu'il ne pouvait expliquer, qu'il ne pouvait pas prévoir. Tout tremblant, il attrapa sa lampe. Il la retourna pour voir si elle était gravement cassée, c'était le cas. La vitre était complètement brisée et le bas …bah on ne voyait plus que les ressorts. Il se mit à maudire sa prof' qu'il aimait tant pour l'avoir désigné pour cette mission. Il savait bien qu'elle ne pouvait pas se douter que tout allait se passer ainsi, mais quand même …

« Je suis désolé … continuons... »

Il posa sa main sur le mur en continuant d'avancer, de temps à autre il s'arrêtait pour regarder derrière lui, toujours avec cette horrible sensation d'être suivit. Ils descendirent des escaliers qui grinçaient à chaque pas. Une fois en bas, Elliot remarqua sur un mur une sorte de plan de secours en cas de problème. Il sortit son IPOK juste pour avoir un minimum de lumière, il l'étudia intensément. Il chercha des yeux la trappe par où ils étaient arrivés, il y posa son doigt.

« Donc on vient d'ici … si je me souviens bien du chemin qu'on a fait... »

Il fit avancer son doigt le long du chemin, bloquant au moment où ils avaient demandés à leur pokemon d'aller fouiller en amont. Il trouva sur le dessin les escaliers qu'ils venaient de prendre du coup ils étaient...

« Là ! On est pas très loin de ladite salle des machines... j'espère qu'il y aura des gens, je pourrais les aider histoire d'aller plus vite et on part vite d'ici »

Certains endroits de la carte était détruite par le temps, du coup il n'était pas sûr à cent pour cent que c'était bien la salle des machines qu'il point, mais ce n'est pas comme si, ils avaient vraiment le choix, il fallait fouiller et oser. Il se remit près de sa senior, la suivant de quelques pas derrière. Arrivé devant une porte immense, Elliot posa sa main dessus pour essayer de l'ouvrir.

« Impossible … au vu de la taille de cette entrée c'est forcément là, mais comment on va faire pour entrer ? »

Le garçon allait dire autre chose quand il la vit prendre sa pokeball et la lancer pour y laisser sortir un Cabriolaine. Un sourire apparu sur le visage du jeune qui le trouvait trop mignon, il le regarda quand il éclata la porte pour leur libérer le passage.

« Eh bien, ça c'est fait merci pour tout »

Il entendit et surtout sentit son Nosferaptus se poser sur sa tête. Il enjamba les débris de la porte pour rentrer dans la salle. Elle était gigantesque, des tonnes de machines en tout genre était situé de partout contre les murs. La poussière les recouvrait, la rouille aussi, le temps ne les avaient absolument pas épargné.

« Woah... qu'est-ce qu'on va faire ? »











_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6296-431-elliot-mirage-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6301-elliot-mirage-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 10 Avr - 20:37




De toutes les sensations que j’ai connues depuis ma courte existence, celle-ci est peut-être la pire (juste après les tempêtes de sable). J’ai l’impression d’être habitée par un corps qui n’est pas le mien. C’est comme si je me gelais sur place. Tout ceci me rappelle ma première rencontre avec Alban, et aussi avec le fantôme de ma mère. Alors que les pokemons spectres qui nous riaient au visage étaient froids comme la glace, celui de ma maman était empli d’une chaleur si douce. Je donnerais n’importe quoi pour y regoûter à nouveau. Mais là tout de suite, je sais que ce n’est pas toi maman. Toi tu ne fais pas peur comme ça, tu ne me provoques pas des sueurs froides, tu ne me déranges pas.

Il faut dire que face au danger, nous avons eu tous les deux des réactions bien différentes. Moi j’ai choisi la technique d’immobilisation ou de la statue au choix. Je ne bouge plus et j’attends que le spectre s’en aille loin d’ici. Elliot a choisi une autre méthode, un peu plus brutal. La lampe torche qu’il utilisait pour nous guider est d’un seul coup devenu un projectile contre cette présence spectrale. Il a dû la voir clairement lui contrairement à moi, ce qui lui a permis de se défendre à sa manière. La lampe est passée juste à côté de mon épaule gauche avant de s’exploser contre un mur. Les restes de l’objet font un petit plouc dans une flaque d’eau. Et le silence retomba. La sensation de froid se dégagea petit à petit de mon corps, qui retrouva sa chaleur normal. Ouf, une chose de faite. Ne nous réjouissons pas trop vite toutefois. J’ai des doutes que les spectres en reste là. On est en train d’envahir leur terrain de jeu, c’et nous les fautifs dans l’histoire.

Je tourne rapidement la tête vers Elliot. Les yeux rougis, on arrive bien à lire la peur dans ses yeux. Il n’a pas l’habitude de ce genre de situation c’est clair. En même temps, je n’ai pas beaucoup plus l’habitude que lui. J’ai un peu plus de facilité mais la sensation n’est jamais agréable. Avec un léger sourire néanmoins, je me tourne vers lui pour le calmer.

Ça va aller Elliot reprends toi. Tant qu’on ne provoque pas les spectres tout ira bien.

J’attendis quelques instants, le temps de voir sa réaction, s’il pourrait continuer en l’état. En attendant, j’observais l’environnement autour de moi. Il y a quelque chose que j’ai du mal à comprendre. En temps normal, il devrait y avoir un peu de lumière ici. Il fait très beau dehors, le soleil doit être à son zénith alors on devrait au moins avoir quelques rayons lumineux ici. Mais pourtant il fait tout noir. Depuis dehors, on voyait clairement des petites fenêtres. Ah moins que. Mais si c’est ça. Les algues ont tellement poussé quelques ont recouvert les parois de verre. On le voit bien de l’intérieur si on fait attention, les traces vertes qui se sont incrustées dans la paroi transparentes. En fait, tout est fait pour nous ralentir dans cette mission. Pfff ça m’énerve mais ne perdons pas espoir. Mon partenaire ouvre enfin la bouche pour briser le silence.

Ne t’excuse pas ça arrive à tout le monde. Oui reprenons le chemin.

Nous nous remirent à marcher, toujours doucement pour surveiller l’éventuelle arrivée d’autres spectres. Nous ne sommes pas à l’abri d’un retour de celui de tout à l’heure. Misis et Raptus ne sont toujours pas revenus de leur tour d’exploration. Ça m’inquiète un peu j’espère qu’il ne leur est rien arrivé. Après je sais que Misis se défend très bien tout seul et vu sa manière bourrine de faire les choses, on entendra vite si un combat se déclenche. On descend quelques marches dans le bateau pour tomber nez à nez avec un plan du bateau. Ce n’est pas trop tôt ! Alors d’après ce que je vois il y a un rez-de-chaussée où nous sommes avec la salle de buffet entre autre, les chambres ou d’autres endroits non annotés. Et il y a la calle avec les réserves et les canaux de sauvetage. Et bien sûr il y a le pont, par là où nous sommes arrivés. Au moins ça a le mérite d’être clair. En plus, Elliot à l’air de savoir comment lire un plan, ça m’arrange.

Je vais te faire confiance, je suis trop mauvaise en orientation pour affirmer ce genre de choses.

Un peu amusée par cette soudaine inversion des rôles, je le laisse me montrer le chemin du bout de ses doigts pour retourner vers la salle des machines. Il a l’air d’avoir bien compris alors c’est sans aucune hésitation que je le suis à travers le bateau. J’en profite pour répondre à ses dires.

J’espère que des gens nous attendront là-bas, mais j’ai le sentiment que ce ne sera pas le cas… Après si tu peux les aider à nous faire sortir de là plus vite tant mieux mais moi je ne risque pas d’être très utile, je n’y connais rien en mécanique.

Je suivais le garçon dans les couloirs. Lui-même un peu hésitant, il n’avance pas très vite, à la recherche du moins indice pour trouver cette salle. Vite, nous tombons devant une grande porte à l’air renforcé. Le garçon tenta de l’ouvrir mais rien à faire, elle est bloquée. La rouille a du abimer le mécanisme, le rendant très difficile à ouvrir pour des mains humaines. Mais pourquoi se contenter de notre propre force quand d’autres amis peuvent nous aider ? J’ai eu assez d’occasion pour comprendre que parfois, se reposer sur nos compagnons pokemons est la meilleure chose à faire.

Dama, viens m’aider s’il te plait.

Le Cabriolaine sortit de sa pokeball, et des qu’il eut aperçu Elliot, il se précipita entre mes jambes pour se cacher de son regard. Je m’accroupis à sa hauteur pour le rassurer.

Tout va bien, c’est un ami en mission avec moi. On aurait besoin de ton aide pour ouvrir cette porte. Avec ton attaque Bélier tu pourrais le faire ?

Le bouquetin jeta son regard sur la porte de fer puis se tourna de nouveau vers moi pour m’indiquer sa réponse. Dama se plaça devant la porte et fonça à toute allure dessus. Une fois, deux fois, trois fois. Et la porte céda face à la force de ses petites cornes et sa tête robuste. Je lui adresse quelques caresses et des remercîments avant de le rappeler dans sa pokeball, satisfaite.

La voie est libre on peut y aller.

Nous pénétrons dans la salle des machines, qui comme je l’avais senti est vide. Tout avait été rongé par la rouille, l’eau, mais surtout le temps. Rien n’a l’air de fonctionner ici. Je me disais bien que ça paraissait bizarre de réparer un bateau immergé depuis un an. Enfin bon, ne perdons pas espoir trop vite. J’ai peut-être une autre carte à jouer. Je libère Pop de sa pokeball sur le tableau de bord pour lui demander de l’aider.

Pop, tu veux bien essayer de voir si les systèmes fonctionnent encore, je veux dire si de l’électricité peut encore passer par exemple ?

La petite souris se posa sur les touches dégradées et lança quelques éclairs à intervalle réguliers pour essayer de tester le système. Au même moment revenait à toute vitesse Misis et Raptus, l’air paniqué. Un peu intriguée, j’essaye de comprendre.

Qu’est-ce que vous avez vu tous les deux pour être revenus si pressés ?!

Je n’eus même pas besoin d’entendre leur réponse. Un regard au loin me fit vite comprendre. Dans l’obscurité du couloir d’en face, une multitude de spectre sortait de l’ombre et se dirigeait vers nous. Tant pis pour le système, notre peau est plus importante. En plus je suis sûre qu’il est pourrit par l’eau infiltrée dedans depuis un an.

Pop, reviens ! Elliot, il y a des spectres qui se dirigent vers nous on file !

Je lui saisis le poignet et me précipite vers le couloir opposé aux spectres. Misis me suit de très près pour me protéger au cas où. Ils sont au moins une dizaine, provoquer un combat serait une mauvaise idée. Mais je ne sais même pas où aller nous planquer. Pfff j’en ai marre !

La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 2
Jetons : 104
Points d'Expériences : 28

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Dim 16 Avr - 12:28

Elliot

Idalienor

「 La malédiction de l'Océane  」
Elliot était absorbé par les machines alentours, il s'extasiait devant ce paysage. Le temps qui avait reprit les rennes du navire faisait bien comprendre que le seul maître ici, c'était lui. Le garçon ne savait pas du tout par où commencer, mais dès qu'il entendit un bruit de pokeball s'ouvrir, il devinait que sa senior, elle, savait où elle allait. Il regardait qui allait apparaitre cette fois-ci, avec un petit pincement de jalousie. Il avait hâte d'avoir aussi beaucoup de compagnon sur qui compter pour ses prochaines aventures, or pour le moment il partageait toute son expérience avec Raptus et, bien sur, il lui en était fort reconnaissant. Le petit nouveau qui apparut était un Posipi. La première chose à laquelle il pensa en le regardant bouger sa tête de droite à gauche en rythme était: qu'est-ce qu'il était mignon. Le garçon ne pu s'empêcher de sourire en le voyant. En entendant Ida' demander à son pokemon, le pourquoi il était ici, il ne pu s'empêcher d'acquiescer, ce n'était pas bête. Seulement un pokemon de type Electrique pouvait se rendre compte des dégâts que le navire avait pu subir.

Ses yeux dorés continuèrent de suivre le Posipi le temps qu'il étudiait l'état de la bâtisse. Il se sentait légèrement inutile en ce moment-même, il repensa à tout ce qu'il avait fait depuis qu'ils étaient arrivés ici, et ce n'était vraiment pas glorieux. Il espérait que cela ne remonterait pas aux oreilles de sa professeur, sinon elle allait être très déçu de ses réactions. Même si ce n'était pas vraiment contrôlé, sa peur du noir et des pokemons spectres était un peu ...beaucoup... grande. Il lâcha un soupir à vous faire fendre le cœur, continuant à marmonner dans son coin son incapacité. Il espérait qu'après tout ça, au moins, il aurait apprit des choses pour éviter d'y reproduire à nouveau. Au même moment, il entendit des petits bruits qui devinrent de plus en plus important, montrant que cela se rapprochait. Elliot regardait en même temps qu'Ida' d'où ça venait. Il cligna plusieurs fois des yeux, la lumière n'aidant pas vraiment à rendre les silhouettes plus visible. Au bout de quelques secondes, il reconnu avec certitude les pokemons qu'ils avaient envoyés en reconnaissance un peu plus tôt, sauf qu'ils avaient l'air très ...agités.

Raptus se jeta sur le visage d'Elliot en battant des ailes dans tous les sens. Elliot se batta un peu pour le retirer et le poser sur le sommet de sa tête.

« Bah oui, qu'est-ce que vous avez à être aussi paniqués ? »

Le garçon regarda sa senior qui avait l'air d'avoir vu quelque chose tant son comportement changea en un instant. Quand il entendit se qu'elle avait à dire sur la situation, Elliot sentit sa tête tourner au même moment où tout son corps fut attaquer par des frissons plutôt important.

« Oh non...pas ça... »

Elliot sentait que cette nouvelle allait le faire défaillir, il savait que son cœur allait sans doute pas supporter la suite des évènements. Il n'eut pas vraiment le temps de se préparer mentalement à la chose, qu'il vit au loin des grands yeux dorés et une bouche, qui souriait de manière machiavélique dans leur direction. La seconde d'après il sentit une chaleur autour de son poignet, sur le coup, il faillit lâcher un hurlement, juste avant qu'il se rende compte que c'était Ida' qui venait de l'attraper pour qu'il la suive. Elle n'avait pas l'air de savoir où aller, mais elle ne ralentissait pas pour autant. Elliot avait du mal à réfléchir tellement il ne se sentait pas bien dans cette situation. Il repensa quand même à ce qu'il s'était dit quelques minutes avant, il ne devait plus se laisser envahir par ses peurs ainsi, il devait trouver le moyen de ne plus se retrouver aussi bloquer dans de telle situation. Bien qu'il savait, que se retrouver dans le noir poursuivit par des pokemon spectres, ça ne devrait pas arriver tous les jours non plus.

Il prit une grande inspiration en même temps qu'ils montaient des escaliers avant de passer en revu de tout ce qu'il avait vu depuis l'entrée du navire. Une de ses plus grands points forts étaient le fait, qu'il pouvait retenir quasi tout ce qu'il voulait, c'était peut-être pour ça que beaucoup de professeur l'appréciait. Il se rappela qu'il avait étudier une carte un peu plus tôt, il essaya de se remémorer les chemins qui étaient restés tracés, et les lieux plausible où ils pourraient se cacher. Il étudia les alentours pour mieux se situer et, il ne lui fallut pas beaucoup de temps avant de se souvenir de ce qu'il lui fallait. Il se stoppa doucement et, regarda Ida'.

« Je ne resterais pas un boulet, suis-moi j'ai retenu la carte du bateau, je pense peut être savoir où on pourrait se cacher! »

Cette fois, c'est Elliot qui attrapa le poignet de la demoiselle. Raptus se mit à battre des ailes en faisant un bruit assez strident. C'était bien la première fois, que la garçon voyait son pokemon lancer une attaque depuis qu'il l'avait reçu et, un ultrason dans un tel moment était peut-être la meilleure chose qu'il aurait pu faire. Jettant un coup d'œil derrière lui, il pu voir certaines ombres chanceler sur le sol pendant que les autres continuaient à avancer dans leur direction.

« Merci...Raptus »

Le garçon se remit en mode athlète, courant aussi vite qu'il pouvait sans trop forcé pour éviter de faire tomber la demoiselle. A chaque coin du bateau, Elliot voyait la carte se dessiner devant ses yeux. Il tournait encore et encore, comme-ci il avait toujours connu l'endroit. Au même moment, il voyait une grande porte se dessiner plus il s'en approchait, c'était la destination qu'il voulait rejoindre. Il mit son épaule un peu plus en avant pour s'écraser contre l'accès et ainsi l'ouvrir rapidement. Une fois à l'intérieur, il regarda autour de lui essouffler comme jamais, il y avait des nombreuses tables, des couvertes, des assiettes ainsi que des bancs. Oui, cette salle était le réfectoire quand le bateau était encore habité. Sans lâcher pour autant sa senior, il avança à travers la pièce en cherchant des yeux la moindre chose qui pourrait les aider. Il regarda une autre porte un peu plus loin, où il se dirigea sans attendre. Ils atterrirent dans ce qui devait être la cuisine.

« Est-ce qu'on devrait se cacher dans les … »

Au même moment un bruit sourd retentissait dans la grande salle à manger, Elliot ne pu réprimer un frisson. Par reflexe, il se baissa pour se retrouver à genoux, forçant Ida' à faire la même chose. Il se rapprocha d'elle de manière à ce qu'elle puisse l'entendre sans qu'il est à parler trop fort.

« J'ai bien pensé à ce qu'on se cache dans les placards, mais je pense que s'ils nous trouvent ça risque d'être compliqué de s'enfuir... »

Il regarda par-dessus un des comptoirs en direction de la porte, pour le moment ils n'avaient pas l'air d'être découvert, mais qu'est-ce qu'ils allaient faire maintenant? Elliot venait tout juste de comprendre, qu'il venait de les enfermer dans cette pièce, la seule porte de sortie était celle où tous les spectres les attendaient.

« Je suis désolé... je crois que je nous ai plus bloqués que ...débloqués ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6296-431-elliot-mirage-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6301-elliot-mirage-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Dim 16 Avr - 18:59




Ces missions m’énervent, cette académie m’énerve, rahhhh tout m’énerve ici ! Enfin ce n’est pas vraiment pour moi que je suis énervée de la situation. J’ai l’habitude que la directrice nous envoie dans des endroits ou situations étranges ce n’est plus un problème pour moi, c’est presque une routine. Mais pour Elliot ce n’est pas pareil. Le pauvre vient à peine d’arriver à l’académie que déjà on l’envoie dans un bateau rempli de spectre. Et en plus on ne l’avait même pas prévenu. J’ai bien vu à son visage qu’il est tétanisé par l’idée d’affronter les spectres. Le garçon n’est pas au stade de Cael à ce niveau-là mais pas loin. Et si je pouvais éviter qu’il tombe dans les pommes cela m’arrangerait fortement. Même si je n’ai pas peur des spectres ils sont en large supériorité numérique. Je ne peux pas les provoquer en duel direct. La seule option viable pour le moment est de fuir et de réussir à les semer.

Je traine de force par le poignet mon camarade tout en guettant la progression des spectres sur nous. Ils sont encore suffisamment loin mais j’ai bien peur qu’il nous rattrape vite si on n’augmente pas la cadence de course. Le problème c’est que je n’ai aucune idée d’où aller. Le bateau est très grand mais je ne sais pas jusqu’où nous pouvons aller nous cacher, dans quels recoins les pokemons ne pourront pas nous trouver. Après un dernier coup d’œil je dois me résigner à une idée très tentante. Lancer un combat dans ces couloirs n’est pas du tout approprier. Le terrain est trop petit et si une attaque venait à endommager les murs, le plafond pourrait s’écrouler sur nous. Et dans ce cas-là, je ne donne pas cher de notre peau.

Mais d’un coup, mon camarade s’arrêta de courir. Cloué comme une statue, je m’arrête à mon tour pour le fixer avec inquiétude. Qu’est-ce qui lui prend ? On a une horde de spectre à nos trousses ce n’est pas le moment de faire une pause. Pourtant, j’ai vu dans son regard une lueur d’espoir, de courage nouveau. Avec détermination, c’est lui qui saisit mon poignet pour se mettre à courir tout en me parlant. Je souris à ces remarques.

Je ne t’ai jamais vu comme un boulet je te rassure mais je te suis ! Je suis mauvaise en orientation je te laisse les commandes sur ce coup-là.

Je me laisse emporter à mon tour par le garçon à travers les couloirs du bateau. Je me sens un peu rassurée qu’il est repéré le chemin. Là où je suis incapable de retenir la moindre carte, lui à l’air plutôt sur de lui et court sans se poser de questions. Son petit Nosferalti participe à l’élan de force de son dresseur et dirige toute une vague d’Ultrason en direction des ombres qui semblent un peu ralentir. C’est bien, Elliot prend confiance en lui. Au moins un peu de positif dans tout ce bazar. Misis lui aussi suivit l’initiative de Raptus et lança une attaque Pouvoir Lunaire vers les spectres. Je ne sais pas si c’est ce qu’il y a de plus efficace mais l’intention est là. Je crois qu’il faut que j’admette l’évidence : mon Strassie est un pokemon qui aime beaucoup les combats.

Mon camarade continue de courir à travers les couloirs mais cette fois-ci, une porte se présente droit devant nous. L’ado fonça droit dedans épaule en avant pour l’enfoncer. Coup de chance, il n’y avait pas de verrou visiblement puisque la porte s’ouvre toute seule, nous permettant d’atterrir dans la grande salle à manger. Le réfectoire du navire en quelque sorte. La table était renversée et les assiettes étalées sur le sol. Un vrai carnage provoqué par la chute du bateau au fond des océans. En silence mais à pas rapide, nous traversons toute la pièce pour nous diriger vers ce qui semble être les cuisines. Une nouvelle porte à passer et nous arrivons dans une pièce aux couleurs plus claires, les cuisines. Le garçon semblait avoir une proposition mais un bruit sourd retentit dans la pièce voisine. Par réflexe, il se mit à genoux et m’invita à faire de même. Le hublot des portes battantes de la cuisine aurait pu nous trahir. C’est une bonne initiative. Calmement, j’écoute ses idées qui sont loin d’être mauvaises mais pas forcement adaptées.

Je ne pense pas que les placards soient le plus judicieux vu la situation. Il faudrait trouver autre chose.

Mon regard se faufila dans la pièce à la recherche d’une idée. Qu’est-ce qu’on pourrait trouver à l’intérieur de cet endroit pour nous aider à nous sortir de là ? Des placards, des frigos, des ustensiles de cuisines et des plaques de cuisson modernes surement foutus depuis le naufrage. Mmmm, on pourrait éventuellement faire ça. Ca n’est pas très réfléchi ni hyper stratégique mais je n’ai pas d’autres idées. Je réponds dans la foulée à Elliot, déterminée à quitter ces cuisines.

Non non ne t’en fais pas Elliot, tu nous as donné une opportunité de les ralentir. Mais dans un premier temps, on doit se défendre contre eux. Et j’ai peut-être une idée pour ça.


Je rampe au sol pour l’éloigner de la petite fenêtre puis j’ouvre l’un des placards. Bon ce ne sont pas des supers munitions mais ça devrait les occuper assez longtemps. Je sors une première caisse que je fais glisser jusqu’aux pieds d’Elliot. En fouillant un peu dans les placards suivants, je trouve un autre élément qui pourrait nous être utile. J’embarque aussi ça et retourne vers Elliot. Dans la caisse se trouve toute une série d’assiette et de couverts. Et dans les deux autres sacs, il y a au moins deux kilos de pommes. On est encore loin de mes balles de Paintball fétiches mais j’espère que ça va suffire pour mon plan.

Je te propose un plan pour sortir de là et ralentir les spectres. Dans chacun des sacs, on laisse les pommes déjà présentes et on ajoute de la vaisselle. On attache ça sur l’un de nos épaules pour s’en servir comme munitions. Ensuite on sort d’ici et on jette tout ce qu’on peut sur les spectres. Ça devrait les ralentir suffisamment le temps qu’on quitte la salle de restaurant. Ensuite avec un de mes pokemons je bloquerais la porte en attendant qu’on trouve un moyen de quitter ce navire hanté. Ça te va ?

Après son accord, nous nous préparons à l’assaut. Par chance, il semblerait que le lot de spectres n’est pas repéré la pièce où nous nous cachons. Nous profitons de cet avantage pour bien nous préparer avant de lancer l’attaque. On va appeler ce plan « Pomme vs Spectre ». Bon ok je suis nulle pour les noms de code. Une fois près, nous nous adressons un signe avant de lancer ce petit manège. Je suis la première à passer la porte et à commencer l’assaut. Misis me soutient en créant autour de moi et Elliot un Mur Lumière pour nous protéger de diverses attaques ennemies ou alliées involontaires. Je lance tout ce qui me passe sous la main sur les spectres. Dans cette pièce plus spacieuse, on distingue enfin qui sont nos adversaires. Tout un groupe de Fantominus et Spectrum. J’aurais dû m’en douter. Ces pokemons adorent prendre possession des lieux abandonnés. Comme pour l’école abandonnée à côté de l’académie. Le Noctali s’en sort très bien et tire ses assiettes comme un chef. Même si parfois nos objets passent à travers leur corps spectral, d’autres fois  les pokemons sont directement touchés. Ce n’est pas la stratégie la plus efficace mais elle est suffisante pour les tenir à distance. Une fois que nous avons passé la porte, je jette à terre les munitions et referme la porte.

Yuko j’ai besoin de toi ! Ma Roserade se libère de sa pokeball, prête à exécuter mes instructions. Utilise ton attaque Racine aussi fort que tu le peux pour bloquer cette porte, une horde de pokemon spectre est à nos trousses.

Le pokemon chromatique exécute ma demande et en quelques secondes, des racines jaillissent du sol pour bloquer de tous les côtés la porte. Ça devrait les tenir enfermés un petit moment le temps qu’ils dématérialisent leur corps pour passer.

Merci Yuko tu as été super.

La Roserade retourne dans sa pokeball et nous nous lançons une fois de plus dans une course folle pour échapper à nos adversaires et trouver une solution. Aujourd’hui j’aurais bien couru au moins Jackie pourra me féliciter pour ça. Je m’adresse à Elliot pour faire appel à sa bonne mémoire.

Sur le plan tu n’as pas retenu un autre endroit par où on pourrait quitter le navire ? Rester ne nous mènera à rien, il faut qu’on sorte au plus vite.


La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 2
Jetons : 104
Points d'Expériences : 28

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 17 Avr - 18:56

Elliot

Idalienor

「 La malédiction de l'Océane  」
Elliot pensait vraiment avoir eu une mauvaise idée en les amenant ici, mais Ida' lui avait bien fait comprendre qu'au contraire, elle lui était reconnaissante. Il ne put s'empêcher de rougir de joie en se grattant par réflexe la joue -tic très problématique chez le petit-, il était content d'avoir enfin pu être utile. Depuis qu'ils avaient débarqués sur le bateau, à part hurler à la mort et lancer leur seul source de lumière, il n'avait pas fait grande chose de très utile. Le garçon regardait la jeune Pyroli s'éloigner de lui pour jeter un œil dans les placards. Il pencha la tête sur le côté, de la même manière qu'un posipi, se demandant ce qu'elle pouvait bien cherché. Ce n'est pas comme-ci, elle allait trouver ce qui allait les sauver de cette horrible situation....si ? Il cligna des yeux quand il vit une caisse glisser jusqu'à ses pieds, il haussa un sourcil alors qu'il s'en emparait pour regarder ce qu'il y avait dedans. Il mit sa main dedans pour y toucher diverses choses qui étaient complètement gelées depuis le temps que ça devait traîner ici. Il y tira une fourchette qu'il regarda perplexe. Est-ce que ça allait vraiment les aider ? Il ne pouvait rien dire, elle pouvait avoir raison et de toute manière ce n'est pas comme-ci ils avaient d'autres choix. Si seulement, il avait eu plus d'expérience, plus de pokemon peut-être qu'ils s'en sauraient sortis bien plus rapidement. C'était décidé à son retour à l'académie, il allait devoir travailler là-dessus, gagner de l'expérience et surtout agrandir son équipe.

Elliot écoutait sa senior en hochant la tête au fur et à mesure, c'était très osé comme plan, néanmoins il fallait essayer.

« Oui, c'est la meilleure idée jusqu'à maintenant je te suis »

Il regarda autour de lui pour chercher son pokemon des yeux. Raptus était posé sur une barre de la cuisine, la tête à l'envers, il fixait son dresseur. Elliot soupira avant de lui sourire, il n'avait pas besoin de lui dire ce qu'il pensait, il savait qu'il le comprendrais quoi qu'il arrive. C'était ça le lien qu'un premier pokemon avait avec son maitre, ils étaient toujours en synchronisation parfaite. Comme pour confirmer ce qu'il pensait, le Nosferapti se laissa tomber pour voleter un peu avant de se poser sur l'épaule droite du garçon. Il prépara ses munitions dans le sac qu'il mit sur son épaule gauche, pour mieux y accéder à l'aide de sa main droite. Le Noctali alla se poser non loin de la porte, laissant la demoiselle y passer en première. Après un signe de tête, il la regarda s'engouffrer dans la salle, avant de faire de même, la suivant sans la coller pour autant. Il fut content de voir que le pokemon de la demoiselle usa de ses pouvoirs pour créer un mur qui allait leur être utile. Après qu'elle est commencée à faire feu sur les spectres, Elliot en fit de même. Les assiettes volaient, s'écrasaient contre les murs dans des grands bruits de fracas. Des tonnes de morceaux jonchaient le sol, ce n'était pas très poli de casser autant de choses, mais ce n'est pas comme ci ils avaient vraiment le choix.

En voyant se matérialiser les pokemon en Fantominus, Spectrum et autres, Elliot se mit à vibrer de la tête aux pieds. Ces pokemon là aimaient vraiment jouer avec les gens et quand ils hantaient un endroit, c'était très difficile de les faire partir. Ils sont du genre très territoriale. Quelle horreur de se retrouver dans un tel endroit. Ils continuaient tous les deux à les harceler de fourchettes et couteaux, pendant que son Nosferapti lançait sans relâcha des ultrasons à tout va. Une fois qu'ils arrivèrent devant la porte, ils la traversèrent sans demander leur dus. Il imita Ida' quand elle lança ses munitions au sol. Elle appela son pokemon pour l'aider tandis qu'Elliot attrapait son propre pokemon qui semblait être affaiblis par toutes ses attaques à répétitions. Il le posa au creux de ses bras en lui caressant doucement la tête, chuchotant des remerciements. Après tout ça, s'ils s'en sortaient, il allait le féliciter comme jamais, à lui tous les bonbons pokemon du monde. Les yeux dorés du garçon passèrent sur ladite Yuko qui scellait les portes avec son attaque Racine, il lâcha un soupir de soulagement quand elle eut finit. Ida' s'adressa à lui et sa bonne mémoire pour cette fois-ci les aidaient à s'en sortir. Alors maintenant, il ne devait pas se tromper, leur liberté était à porter de main seulement s'il se concentrait.

« Je ...je vais essayer ... »

Il plissa les yeux pour imaginer à nouveau la carte du bateau devant lui. Elle se matérialisa dans ses pensées, il fixait chaque point levant le pouce pour suivre la ligne des couloirs, vu de dehors on pourrait croire un fou, mais il avait besoin de faire comme ça pour se souvenir. A plusieurs moments, il se mit à grimacer à chaque fois où les endroits de la carte avaient été détruits par le temps, puis il se souvint. Il y avait bien un endroit, mais c'était risqué, très risqué même. Néanmoins, ils n'avaient plus de choix maintenant. Entendant des bruits sourds dans la pièce qu'ils venaient de quitter, Elliot se tourna vers Ida' confiant.

« J'ai peut être une idée, mais je ne sais pas si ça ira... on doit essayer »

Ne lâchant pas son pokemon des bras, il fit signe à la Pyroli de le suivre pendant qu'il se mit à courir. Droite, gauche, prendre les escaliers, continuer tout droit, traverser une salle puis une autre, il les faisait s'enfoncer toujours plus profondément dans ce bateau. Vu qu'ils ne pouvaient pas ressortir par l'entrée qui était tout en haut, il ne restait que les cales. Il avait déjà vu ça dans des films, les gens se servaient des hublots qui s'y trouvaient pour ressortir. C'était très dangereux, car il fallait retenir sa respiration et puis, pas tous les bateaux étaient équipés correctement. De toute façon, c'était le seul endroit où ils pouvaient aller, tous les autres étaient bloqués ou envahis de pokemon spectres.

Arrivé devant une impasse, Elliot s'arrêta net pour reprendre son souffle. Il se tourna vers ida' en lui montrant du doigt un sasse juste sous leurs pieds.

« Voilà mon idée, on peut sans doute s'enfuir en passant par les cales... je dis bien sans doute car je ne sais pas si elles sont envahis d'eaux ou s'il y a des hublots ou autres choses qui nous permettraient de sortir, mais c'est la seule chose à laquelle j'ai pensé et qu'on peut atteindre pour le moment...je vais y aller en premier au cas où. »

Comme pour confirmer ce qu'il disait, il se mit en position accroupi, il déposa son pokemon sur sa tête avant de tourner la manivelle. Il tira d'un seul coup en arrière pour l'ouvrir, il pencha la tête pour essayer de voir quelque chose, mais c'était inutile, on y voyait pas grand chose. Ils n'avaient pas le choix, il fallait y aller. Elliot prit une grande inspiration, lui qui détestait le noir, là c'était le moment de mettre son nouveau courage à rude épreuve. Il attrapa le bout de l'échelle et se faufila dans la nouvelle entrée doucement. Il descendait en faisant attention à ne rien louper, il ne savait pas la distance qui le séparait du sol, du coup s'il se loupait ça pouvait lui être fatale. Quand son pied toucha le sol dans un petit bruit d'eau, il regarda en haut sans lâcher pour autant les barres en fer. Il plissa les yeux pour regarder autour de lui, il n'y avait pas l'air d'avoir de signes de quoi que se soit.

« C'est beau, il n'y a rien tu peux descendre ! »

Même sa voix raisonnait dans cette espace d'où c'était vide, ils allaient avoir quelques minutes de répits avant que les pokemon spectres ne les retrouvent. Il ne fallait pas s'endormir sur ses lauriers tout de suite.

« Maintenant trouvons le moyen de nous échapper d'ici ... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6296-431-elliot-mirage-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6301-elliot-mirage-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 17 Avr - 21:47




Et nous voilà repartit dans une course folle à travers le bateau. Comme je l’ai suggéré à mon partenaire, si on veut arrêter ce jeu dangereux, il faut qu’on quitte le navire. Il est impossible d’emprunter la première sortie. Elle est fermée à clé, surement par les marins, et probablement impossible à forcer avec un coup d’épaule. Enfin je ne sais pas je n’ai pas essayé à vrai dire mais je ne pense pas de toute façon que revenir sur nos pas nous aidera dans tout ce cirque. Il faut trouver une autre issue, autre chose qui nous permettrait de nous évader. Le terme peut paraitre inapproprié mais vu comme les mécanos nous ont enfermés dans ce navire, on peut qualifier ce lieu hanté de prison.

Je fais appel une nouvelle fois au talent de mémorisation d’Elliot pour espérer nous trouver une sortie. Moi aussi j’ai pu voir cette carte mais contrairement à lui je n’arrive pas à retenir les divers couloirs ou passages pour nous mener aux différentes pièces. Dans ma tête, ça ressemble plus à un Saquedeneu, alors que pour lui tout est clair et limpide. Il est en quelque sorte mon guide. Je n’ose pas lui demander où nous allons, de peur de le déconcentrer et surtout de le ralentir. Les spectres ne nous ont pas encore rattrapés mais ça pourrait ne pas tarder si on relâche le rythme. Nous devons être très prudents. Un peu plus confiant que tout à l’heure, il m’adresse tout de même la parole pour confirmer qu’il a bien une idée d’où aller, même si ce n’est surement pas la plus conventionnelle. De toute façon je ne suis plus à ça près.

Nous finissons par nous arrêter devant une impasse. Avec de gros yeux je regarde Elliot, surprise par ce choix. Autant dans les cuisines j’ai pu trouver une idée pour nous enfuir, autant juste avec de la tapisserie moisie je ne vois pas trop comment nous pourrions nous défendre. Cependant, un peu essoufflé mais confiant, il montre du doigt le sol. Intriguée, je baisse la tête et découvre une trappe. La calle du bateau. L’étage le plus profond mais qui pourrait bien nous permettre de nous échapper d’ici.

C’est une excellente idée. Bien sûr il y a des incertitudes mais je ne vois pas d’autres solutions de toute façon. Bien joué Elliot !


Le garçon s’accroupie au sol et ouvrit la trappe. Comme nous aurions dû nous y attendre, on ne voit pas grand-chose. Encore moins que là où nous nous trouvons. Il va falloir y aller à l’aveuglette. J’allais proposer au Noctali d’y aller mais visiblement c’est à lui de prouver sa valeur. Raptus se posa sur sa tête et l’ado commença à descendre un à un les barreaux de l’échelle, dans le noir le plus total et sous mon œil attentif. Pour l’instant, aucune trace des spectres alors je peux me concentrer sur lui. Impossible aussi de déterminer la profondeur de cet étage. Il faut être prudent.

J’entendis un petit clapotis d’eau qui me signalait qu’Elliot avait touché le fond de la calle. Rassurant, il me fait signe de descendre aussi. Misis fut le premier à se jeter dans le noir, puis doucement je suivis la troupe, en prenant soin de refermer la trappe derrière moi. Si on peut faire perde du temps à nos ennemis, je prends sans hésiter. Mes pieds se posèrent dans le petit fond d’eau et mon regard se tourna un peu partout pour essayer de trouver quelque chose qui peut nous aider. Premièrement, je fais à nouveau appel à Zeno pour allumer les dernières bougies qui se trouvent sur les murs du bateau. On y voit déjà un peu mieux. Il est temps de se concerter avec mon camarade.

Il faut trouver un endroit par lequel nous pourrions fuir sans pour autant provoquer un deuxième naufrage pour ce bateau. Il faut donc viser les points les plus hauts. Cherchons ça.


Les bougies procurent assez peu de lumière, notre recherche s’en voit très ralentie. Il faut explorer pas à pas pour être sûr de ne louper aucun détail. En plus la calle est assez grande. Ce ne va pas être de tout repos. On déplace les caisses un peu dans tous les sens pour essayer de trouver un échappatoire, mais pour l’instant, rien n’apparait comme très évident. La seule solution que je vois c’est de passer par les hublots, déjà abimé par le temps. Ils ne seront pas trop difficiles à percer. Cependant, ils sont assez hauts et ni Elliot ni moi ne pouvons les atteindre comme ça. Il faudrait empiler les caisses les unes sur les autres pour passer.

Elliot, je crois que la seule solution c’est de passer par les hublots. Cependant ils sont trop hauts…

C’est bien Ida de penser à une idée mais il faudrait l’avoir plus vite la prochaine fois. En dirigeant mon regard vers là où nous sommes arrivées, je constate avec effroi que les spectres sont déjà là. Tout un groupe de Fantomnius est en première ligne, et cette fois nous ne pourrons pas éviter le combat. Misis se place instinctivement devant moi prêt à engager le combat. Furieux, le pokemon cristal attend mes instructions pour mettre une correction à ces habitants quelque peu gênants. J’allais le faire mais les spectres sont plus rapides et l’un d’eux lance une attaque Ball’Ombre. Reflexe de dresseur go !

Misis, esquive vite … euh non en fait ne fais pas ça !

Trop tard. Le Strassie chromatique s’est décalé, esquivant la balle d’ombre. Oui mon pokemon n’est pas blessé mais l’attaque finit droit dans la calle qui explose à son contact. Un énorme trou se forme vers le bas de la calle et rapidement, l’eau s’engouffre dans le bateau. Ce que je craignais est en train d’arriver. Le navire va couler une nouvelle fois si on le laisse se remplir d’eau. Et dans l’état actuel des choses, impossible de colmater la brèche. Les spectres eux aussi paniquent et ne savent pas quoi faire devant cette arrivée massive d’eau. Ils restent tétanisés par le sort qui les attend, la noyade (enfin je ne sais pas si un fantôme peut vraiment se noyer mais je vais supposer que oui). Pour l’instant l’essentiel c’est que nous quittions ce bateau. Et l’eau sera notre alliée.

Il faut qu’on se laisse porter par l’eau ! Une fois qu’elle nous aura monté au niveau du hublot, on pourra le percer. Attrape la barre en métal à côté de toi, ça devrait suffire pour faire le boulot !

Le garçon se saisit rapidement de la barre en métal et finit lui aussi par être emporté par cette montée rapide d’eau. En à peine deux minutes, nous étions au niveau du hublot. Une dernière respiration et nous sommes totalement immergés par l’eau de mer. Il faut se dépêcher où on va finir noyé. Il y eu une alternance entre mes coups de coude et les coups de bâton du Noctali. Chaque frappe fragilisait un peu plus le verre jusqu’à ce qu’enfin, après une dizaine de coup, il cède. J’attrape la main d’Elliot et nous laisse emporter par la sortie d’eau.

Nous faisons un joli plongeon dans les mers de Kanto il n’y a pas à dire mais au moins nous sommes en vie. Avec le garçon, nous remontons à la surface, complètement essoufflés.  J’ai cru qu’on allait y passer cette fois. Je n'arrête pas de tousser pour évacuer les excès d'eau dans mon corps mais globalement plus de peur que de mal. C’était vraiment limite limite tout de même. Les spectres ont suivi le même chemin que nous et quittent le navire pour rejoindre d’autres horizons. Me laissant flotter, je me prépare à assister au naufrage de l’Océane. Vu toute l’eau dedans, il devrait bientôt rejoindre les profondeurs.

Tiens c’est bizarre. Pourquoi le bateau n’a-t-il toujours pas coulé ?

La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 2
Jetons : 104
Points d'Expériences : 28

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Mer 19 Avr - 12:02

Elliot

Idalienor

「 La malédiction de l'Océane  」
Elliot remercia Ida' quand elle demanda à son pokemon d'allumer le peu de bougies qui se trouvaient dans la cale. Certes, il ne voyait pas vraiment plus, mais c'était toujours ça à prendre. Au moins, il éviterait de se prendre les pieds dans tous les petits trucs qui traînaient sur le sol. Les yeux dorés du garçon faisaient des vas et viens sur la moindre parcelle de la salle. Qu'est-ce qu'elle était grande... avait-il eu une bonne idée ? Même si elle lui avait confirmer que c'était toujours mieux que de retourner sur leur pas. Elliot commençait à douter sérieusement de la situation. Voyant la demoiselle se mettre à pousser des caisses pour voir s'il pouvait y avoir une autre trappe ou une chose quelconque pouvant les aider, il se mit à faire de même. Quand après quelques minutes, les deux voyant que cela ne menait à rien, Ida' finit par lui donner son avis sur le fait que leur seul moyen de liberté était de passer par les hublots. Pour suivre ce qu'elle disait, il leva la tête vers lesdites petites fenêtres. C'était quand même vachement haut... il aurait bien aimé avoir un Léviator sous la main ou un pokemon de type vole qui pourrait les porter tous les deux. Il lâcha un soupir.

« Je crois bien que tu as raison … c'est notre seule chance »

D'un seul coup, la salle se mit à devenir froide, non, même glacé. Le corps du jeune se mit à frissonner de la tête aux pieds quand il sentit que son pokemon sur sa tête se mettait à remuer. Il se tourna pour se rendre compte à son tour des nouveaux venus dans la pièce. Elliot se mit à grimacer, n'auraient-ils pas juste quelques minutes de répits ? Pourquoi la malchance s'acharnait-elle sur eux ? Qu'avaient-ils donc fait de si mal pour avoir tout ça en juste une journée ?

Il n'avait pas eu le temps de réagir qu'il pu voir le pokemon d'Ida' se mettre devant eux pour initier le combat. Pour un si petit pokemon, il avait vraiment un grand courage, Elliot devrait prendre exemple sur lui. Quand l'attaque du Spectre s'élança dans la direction de Misis, le garçon retint sa respiration, il ne pouvait pas se mêler d'un combat comme ça. La dresseuse eut le réflexe de le faire esquiver, néanmoins elle comprit que trop tard que cela avait été une très mauvaise idée. Il eut à ce moment, une grande explosion qui envoya tout valser avec une grande puissance. L'eau se mit à pénétrer dans la salle avec violence, il était difficile de tenir sur place dans un tel moment. Ayant peur de la suite, Elliot attrapa sa pokeball et ne laissa pas le temps à Raptus de dire quoi que se soit, qu'il le fit entrer dedans. Malgré le boucan que l'eau faisait, il avait pu entendre Ida' lui faire part de son idée ; s'aider de l'eau pour pouvoir atteindre les hublots. Oui, ça c'était une bonne idée. Il attrapa la barre en fer non-loin de lui qui lui permettrait de casser la vitre. Il se laissait porter par les vagues tout en étant accrocher à un truc au mur, afin d'éviter de s'écraser de l'autre côté de la paroi.

Le Noctali regarda sa collègue une fois arrivé devant le hublot, ils prirent une grande inspiration et plongèrent. Après plusieurs coups de sa part et de celle du fout de fer, la vitre céda, leur permettant ainsi de sortir de ce maudit navire. Après quelques coups de main, les deux étaient remontés à la surface, reprenant leur respiration. Enfin, après tout ce temps, ils s'en étaient sortis, c'était difficile d'y croire. Il se passa une main sur sa frange qui lui tombait dans les yeux, pour la remonter en arrière, histoire de pouvoir voir quelque chose. Il tapota dans le dos de la demoiselle quand elle se mit à tousser pour évacuer l'eau qu'elle avait probablement avaler. Quand elle se mit à regarder l'Océane avec interrogation, demandant pourquoi il ne coulait pas, Elliot haussa un sourcil, c'était une bonne question. Et il eut rapidement une réponse, quand il entendit un bruit métallique, puis un autre et encore. Elliot se mit à nager pour contourner l'Océane, il se sentit défaillir quand il vit des grues et d'autres bateau qui le maintenait à flot.

« Mais c'est quoi ce délire ? »

Un plus petit bateau s'approcha d'eux, des marins se penchèrent en tendant leur bras pour attraper les jeunes. Elliot aida d'abord la demoiselle à monter -gentleman jusqu'au bout- avant de se laisser remonter à son tour. Une fois assit sur le sol, il se mit à frissonner, la différence de température était assez élevée et avec tout ce soulagement, le garçon se sentit tout un coup très fatigué. Les hommes les ramenèrent dans le même bateau qui les avait emmené jusqu'ici. On les fit s'asseoir sur une banquette, alors que le capitaine du navire vienne les voir.

« Bien joué les enfants ! Vous nous avez débarrassez de ces maudits pokemons »

« Attendez... vous allez me dire que vous nous avez enfermés pour … ? »

« Eh bien, pour vous débarrassez d'eux voyons ! Ils nous empêchaient d'y aller, on ne pouvait pas remorquer l'Océane tant qu'ils étaient là »

Elliot sentit une grande onde de colère le parcourir, mais comme à son habitude, il serra les poings lâcha un énorme soupir pour se calmer. Il préféra laisser sa collegue Pyroli prendre la suite des choses.

« Pourrait on avoir des serviettes et quelque chose à boire, quelque chose de chaud bien sur »

Il ne se sentait pas assez poli pour leur demander avec un s'il vous plait. Le chef du navire accepta la requête, demandant à quelqu'un de s'en occuper pendant qu'il repartait superviser les opérations. Quelques minutes après, un homme ramena donc les tissus pour qu'ils puissent se sécher et deux tasses de chocolats chauds. Elliot attrapa sa serviette qu'il se posa sur les cheveux avant de se tourner vers Ida'. Comme il faisait pour sa mère à l'époque, il aida la jeune fille en lui séchant doucement les siens, y allant avec délicatesse pendant qu'elle se réchauffait avec sa tasse.

« Enfin... tout ça est terminé. »

Attrapant son sac à ses pieds, il y sortit divers objets comme ; un peigne, des élastiques et autres. Ce garçon était bien pire qu'une fille quand il s'agissait de sac, il emmenait toute sa chambre avec lui.

« Je te remercie pour tout ce qui c'est passé sur la bateau et je m'excuse, je n'ai pas du faire bonne impression pour notre première rencontre. »

Il se mit à rire totalement gêné.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6296-431-elliot-mirage-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6301-elliot-mirage-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1356

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Lun 1 Mai - 12:37




Quel plongeon magnifique. Ah là il n’y a pas à dire c’était beau. Se jeter d’un hublot pour faire une chute de 3 mètres dans l’océan il fallait le faire. Je pourrais l’ajouter à la liste des trucs extraordinaires que j’ai eu l’occasion de faire à PC. Mais au moins nous sommes encore entiers et les spectres ne nous poursuivent plus. Comme emporté par le vent, ils disparaissent tous de notre champ de vision. Un léger soupir de soulagement s’échappe de ma bouche entre mes deux toussotements. Elliot m’aide d’ailleurs à évacuer l’eau de mon corps en tapotant doucement sur mon épaule. J’apprécie l’intention, c’est un vrai gentleman. Je dégage les quelques mèches de cheveux qui sont retombés dans mes yeux puis me met à réfléchir. Vu la taille du trou faite par la balle ombre, le bateau aurait dû déjà couler. Alors pourquoi n’a-t-il toujours pas bougé de position ?

Mon camarde et moi-même effectuons quelques brasses pour essayer de changer notre point de vue sur l’Océane. Très vite, l’explication s’offre devant nous. Des chaines et des grues retiennent le bateau pour l’empêcher de plonger. Mais cette réponse apporte bien évidemment d’autres questions. Je ne comprends toujours pas pourquoi on nous a mis dans le bateau. Il est clair que notre mission de base n’était pas d’aider à réparer le bateau. Alors que voulaient-ils exactement de nous ? Peut-être aurons-nous des réponses rapidement puisqu’un petit bateau s’approche de nous pour venir nous chercher. Le Noctali m’aide à me hisser sur le bord puis il grimpe à son tour. Tous les deux assis sur le plancher et frigorifiés, nous attendons des explications de la part des marins. Quand les premiers mots s’échappent de leurs bouches, j’écarquille les yeux. Ils nous ont mis dans ce truc hanté juste pour qu’on se fasse courir après et qu’on fasse fuir les spectres ? Tout est plus logique finalement, mais terriblement dangereux. Le sens des responsabilités envers les plus jeunes ça leur parle ou pas ? Une fois qu’Elliot a fini de parler, je prends le relai pour exprimer mon mécontentement.

Vous vous rendez compte des risques qu’on a pris en allant là-dedans ?! Imaginez que nous n’ayons pas réussi à briser les hublots dans la calle. Nous serions morts noyés.

Je sais que les choses sont contre nous mademoiselle, mais Mademoiselle Snow m’avait assuré de votre efficacité. Elle avait raison puisqu’au final, vous n’êtes pas morts noyé.

Pffff évidemment. S’il y était arrivé quelque chose à Elliot vous auriez eu à faire à moi. Mais bon vous avez de la chance, nous nous en sommes sortis. Maintenant vous allez nous ramener j’espère, je crois que nous avons assez donné pour aujourd’hui.

Bien sûr mademoiselle, on part dans 10 minutes direction Lansat. Vous serez rentré pour 21h30 environ, j’ai prévenu la direction.

Je décide de ne pas répondre. Si je reparle, j’aurais encore un milliard de critique à lui faire vis-à-vis de son comportement. Envoyer un nouveau dans une situation pareil c’est du suicide. Heureusement, il n’a rien eu mais je trouve quand même un peu limite le manque de précaution dont ils ont fait preuve. L’ado demande à récupérer des serviettes et des boissons chaudes pour un peu nous réchauffer. J’apprécie l’initiative et récupère rapidement une tasse de chocolat chaud que je sirote tranquillement pendant qu’Elliot se sèche les cheveux. C’est super drôle parce qu’il en a presque plus que moi. Je ne sais pas comment il fait, il a bien du courage pour entretenir une tignasse pareille.

Nous prenons ensuite le large pour retourner vers l’académie. J’échappe un bâillement. Nous avons été mis sous tension pendant cette mission, et nous avons aussi beaucoup couru.  Tout ceci était plutôt fatiguant je dois le reconnaitre. Une serviette autour du cou, toujours avec ma tasse, j’observe le garçon vider son sac sur le plancher. Brosse à cheveux, épingle et élastiques en tout genre. On dirait le sac à main d’une fille. Je ris légèrement, ce qui a l’air de le gêner. Il s’excuse d’ailleurs longuement mais c’est en souriant que je le contredis.

Mais non mais non, tu as été super. Pour une première mission c’était très bien. Tu sais, un de mes amis qui est pourtant à l’académie depuis plus longtemps que moi serait tombé dans les pommes à l’instant même où le premier Fantominus est arrivé. Si tu m’avais fait ça, là j’aurais pu te reprocher des choses, et encore je me connais je ne l’aurais surement pas fait. Je n’ose même pas imaginer comme nous aurions fait pour sortir si cela avait été le cas. Et puis si ça peut te rassurer tu m’as donné une bonne impression de toi : quelqu’un de dévoué et qui fait de son mieux pour aider même dans les situations délicates.

Le garçon souri, gêné par ma remarque. Moi je ne pouvais qu’en rire. Doucement, je défais ma tresse et essaie de sécher mes cheveux comme je peux. Ça m’a l’air d’être un vrai fouillis, je vais en avoir des nœuds à démêler moi. Mes cheveux m’arrivent quand même presque en bas du dos. Je me moque de sa tignasse mais la mienne n’est pas mal non plus. Elliot vient d’ailleurs gentiment me proposer de l’aide pour démêler mes cheveux. Il n’y a bien qu’un garçon comme lui pour proposer ça. Je suis sûre que les autres ne savent même pas comment utiliser cet instrument.

Ça serait très gentil de ta part si ça ne te gêne pas bien sûr.

Le garçon se plaça dans mon dos et commença à démêler mes cheveux mèches par mèches tout en douceur. Il est appliqué à la tâche c’est vraiment super. Mon regard perdu dans l’horizon et le soleil couchant, je ferme les yeux pour m’évader. Des images me reviennent petit à petit en tête. Des images de moi, entre les genoux de ma maman en train de démêler mes cheveux de la même façon. Bien sûr, Papa le faisait aussi, mais quand c’était Maman, cela avait une saveur différente. Les pics de la brosse longeaient mes petits cheveux bruns pour les démêler tout en douceur. Ces moments de bonheur innocent me paraissent si lointain maintenant.

Sans m’en rendre compte, quelques larmes ont coulé sur mes joues, faisant littéralement buguer Elliot. D’un revers de la main, je les chasse de ma peau comme s’il ne s’était rien passé. Essayant de reprendre un ton enjoué, je parle à mon nouvel ami.

Excuse-moi, je pensais à autre chose. Merci de m’avoir coiffé c’est super gentil de ta part. C’est mon tour maintenant de coiffer ta tignasse.

Je tendis la main vers lui pour récupérer la brosse, le sourire aux lèvres.


Hrp : Mission terminé o/ Merci c'était super ♥
La malédiction de l'Océane

©BBDragon

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli En ligne
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8889

MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    Mar 25 Juil - 19:52

Modération Mission Commun

Commun
Bon, on a droit à un duo de choc : Ida la senpai profesionnel et Elliot le petit disciple trouillard, qui se retrouve confronté à quelques situations imprévues pour un futur médecin. On le trouve même plutôt mignon dans ces réactions, par rapport à Ida qui est plus déterminée et réactive face aux différentes catastrophes. On abandonne donc deux élèves même pas mécanos dans un bateau...On dirait le début d'une blague.
Le duo progresse donc comme il peut dans les couloirs et l'exploration un peu angoissante...AAAAH DES SPECTRES...*tousse* Pardon. L'exploration un peu angoissante, disais-je,  est bien rendue. Et le coté cartésien d'Elliot mis à rude épreuve, participe à l'ambiance de manière super intéressante. L'utilisation des Pokémons couvre une large palette d'usages, allant de la recherche au repérage, en passant par la lutte directe.
Chacun son rôle, Elliot reste un peu en retrait, mais sa posture d'analyste et d,observateur ne le sort pas de l'action. Du coté d'Idalienor, elle est plus active et prend les décisions, ainsi que les interventions qu'elle exécute le plus souvent avec le soutien de ses Pokémons.
Bon, par contre...On balance des pommes sur des Spectres ? Je saisis pas trop la logique là, je l'avoue xD
La fuite me semble une bien meilleure solution et le plongeon finale, suite à une ''légère'' brèche dans la coque semble la meilleure idée, sur le moment. Au final, ils accomplissent donc leur mission...Pas de la manière prévue, mais c'est fait !

Et comme le résume si bien un PNJ à la fin de votre mission:
''Je sais que les choses sont contre nous mademoiselle, mais Mademoiselle Snow m’avait assuré de votre efficacité. Elle avait raison puisqu’au final, vous n’êtes pas morts noyé.''
En un sens, il n'a pas totalement tort...Je crois ?

PS: C'est meugnon comme duo élève-senpai. Y'a du ship dans l'air.

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] La malédiction de l'Océane    

Revenir en haut Aller en bas
[Mission] La malédiction de l'Océane
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: Reste du globe-