Partagez | .
Les centres pokemons et leur fonctionnement
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Les centres pokemons et leur fonctionnement   Ven 14 Avr - 20:19

Les centres pokemons et leur fonctionnement
En tant que dresseur de cette académie, vous connaissez tous les centres pokemons. Ces grandes infrastructures présentes dans presque toutes les villes du globe permettent au dresseur en difficulté de venir trouver de l’aide, principalement pour leurs pokemons mais aussi pour eux-mêmes. Ces lieux permettent aux pokemons de retrouver la santé et le sourire, et tout cela gratuitement. Ces quelques informations sont celles de base, que presque tous les citoyens de ce monde connaissent. Je vais vous apprendre avec cette thèse plus d’informations sur ces bâtiments essentiels à tout bon dresseur, et plus particulièrement sur leur fonctionnement qui lui en revanche est plus méconnu aux yeux du grand public. Ayant passé une semaine en stage à l’intérieur, je suis en position d’éclairer votre lanterne sur le sujet.

I- Principes fondamentaux des centres pokemons
Avant toute chose, il est important de rappeler que les soins donnés au pokemon sont gratuits pour tous les dresseurs, peu importe leur origine ou la quantité de soins à donner. C’est un élément très important qui a fait le succès de ces infrastructures. Les soins, s’ils étaient à la charge du client, seraient assez chers et classeraient vite les gens dans des catégories en fonction du niveau de richesse. C’est ce que les différents chefs d’états ont bien compris, et pour éviter cela, ils ont instauré au niveau mondial cette gratuité des centres pokemons, pour mettre tout le monde sur un même pied d’égalité.

Evidemment, ces centres ne fonctionnent pas seuls. Ils ont besoin d’argent pour faire tourner la machine, en d’autre terme payer les employés, les machines, les médicaments, etc. C’est avec les impôts des habitants de chaque région que les centres pokemons sont bâtis et alimentés. Cela permet d’équilibrer l’argent à donner en fonction des revenus de chaque famille, système jusque-là très efficace et qui n’est pas prêt de changer, son efficacité n’étant plus à démontrer. Bien sûr, il y a des endroits où il n’y a pas de centre, faute d’habitants. Cette décision parfois contestée respecte néanmoins une certaine logique. Moins il y a d’habitants, moins l’intérêt de la présence d’un centre pokemon est grand car il y a potentiellement moins de dresseurs.

Pour mieux me faire comprendre, on peut prendre un exemple simple. Vous trouveriez cela absurde que dans une ville où il y a une arène pokemon il n’y ait pas de centre pokemon. Et vous auriez raison, car la demande de soin y est très importante. Mais dans un petit village où les duels de pokemons ne sont pas communs, la présence d’une de ces installations devient superflue. Il y a malheureusement déjà eu des incidents par le passé de pokemons transférés trop tard parce que dans la ville où se trouvait le dresseur il n’y avait pas de centre pokemon.

Ses incidents sont toutefois rares et tout est fait pour que cela n’arrive pas. Chaque centre possède par exemple une ambulance pour aller chercher des pokemons en cas d’urgence dans une ville voisine dans les plus brefs délais. Il y a toujours quelques défauts à ce système mais les gérants de ces endroits font de leur mieux pour palier à ces manques, qui restent peu significatif (seule une ville sur 10 de Kanto ne possède pas de centre pokemon).

II- Architectures des centres pokemons
Pour continuer, je vais aborder les différences d’un centre pokemon à l’autre, notamment en fonction de sa région. Vous avez peut-être déjà remarqué que les bâtiments n’ont pas la même apparence en fonction du lieu où il se trouve. La plus grande différence notable à ce jour est la présence ou non de boutique à l’intérieur même de l’infrastructure. En effet, à Kanto Johto Hoenn et Sinnoh, les boutiques sont des bâtiments à part indépendants du centre pokemon. Cependant, à Unys, Kalos et Alola, elles sont directement intégrées au centre.

Cette nouvelle installation tend à se populariser à travers les régions puisqu’en cas de rénovation du centre, la boutique est intégrée systématiquement dans le bâtiment. Ce système est plus pratique pour les dresseurs qui trouvent tout au même endroit, sans devoir chercher un nouveau lieu, mais cela permet également de libérer l’espace qu’occupait la boutique pour de nouvelles constructions comme des lieux touristiques ou des habitations.


De plus, bien qu’il y ait une couleur « standard » pour les centre pokemons, à savoir le orange, il reste tout de même des endroits, comme à Mauville, où la couleur est légèrement modifiée mais cela reste rare. Bien sûr, la taille de l’infrastructure dépend aussi de la taille de la ville. Plus il y a d’habitants, plus la taille augmente, pour satisfaire la demande.

Enfin, il existe des centres pokemons plus particuliers, comme ceux présents juste avant les ligues pokemons de chaque région qui ont une architecture similaire à la ligue à laquelle ils sont rattachés. On peut citer l’exemple du centre pokemon de la Route Victoire d’Unys, qui ressemble à une mini-pyramide. Les services y sont un peu plus limités. Certaines rumeurs avancent la possibilité d’accéder à un mystérieux palais par ce bâtiment mais aucune réelle preuve n’a été avancée à ce jour. Comme quoi, même un centre pokemon peut cacher bien des mystères.

Les boutiques incluses dans ces centres sont assez variables, et leurs stocks ainsi que le choix disponible varient d’un endroit à l’autre et encore une fois de la demande. Vous aurez plus de chance de trouver un objet en particulier dans le centre pokemon d’une grande ville que dans un plus petit village. Bien sûr, il y a les centres commerciaux qui regorgent d’une diversité d’objet difficilement égalable par une simple boutique.

III- Les logements disponibles dans ces infrastructures
Dans tous les centres pokemons, il y a la possibilité d’être logé, souvent pour une nuit dans des petites chambres. Relativement simples, elles contiennent un ou plusieurs lits simples dans certains cas, un bureau, une commode par lit présent dans la pièce et une petite salle de bain. Le strict minimum mais amplement suffisant pour les dresseurs. Il y a également la possibilité d’emprunter des oreillers ou couvertures supplémentaires pour les donner aux pokemons des résidents de la chambre.

Elles sont situées à l’étage du centre pokemon, au-dessus des salles de soins. Rassurez-vous, pour y avoir passé une nuit je vous assure que l’on y dort très bien et qu’aucun bruit du rez-de-chaussée n’arrive à nos oreilles. La première nuit passée dans le centre pokemon est gratuite et comprend également un petit déjeuner pour le lendemain matin. Il est préparé le plus souvent par les infirmières de garde de nuit pendant leur temps libre et n’est composé que de produits locaux, pour faire fonctionner le commerce de proximité. De la nourriture pour les pokemons y est également disponible. Il vous est aussi possible d’emmener votre propre repas. Toutes les solutions sont bonnes.

Cependant, à partir de la deuxième nuit, ces services deviennent payants. Cette décision respecte de nouveau une certaine logique. En effet, ces chambres sont faites pour accueillir les dresseurs en voyage, qui ne restent pas plus de deux trois jours au même endroit. On peut toutefois dormir pendant une semaine dans la même chambre pour un tarif réduit, système pratique pour les dresseurs qui se livrent aux matchs d’arène de la ville en question. Bien sûr, si vous cherchez un peu plus de confort, il y a des hôtels disponibles mais cela reste une bonne alternative, très économique pour les petites bourses.


IV- Fonctionnement des soins du centre
Enfin, nous allons parler de l’aspect le plus important du centre pokemon : les soins. Evidemment, comme le nom du bâtiment l’indique, ce n’est pas un hôpital pour les humains mais bien pour les pokemons ! Les infirmiers se feront un plaisir de répondre à d’éventuelles questions vous concernant mais ce n’est pas leur priorité. Ce sont vos compagnons qui sont au centre de l’attention des médecins ici.


La première chose qui a fait un grand boum dans le monde médical et qui constitue la base de n’importe quel centre pokemon c’est sa machine pour les soins légers. Quand vos pokemons n’ont que des blessures superficielles, les infirmiers récupèrent vos pokeballs et les placent dans les endroits prévus à cet effet sur la machine. Après avoir fermé le couvercle, elles mettent en route le programme et en une trentaine de secondes, vos compagnons reviennent en pleine forme. La technologie fait vraiment des miracles maintenant. Cette invention a permis de gagner énormément de temps dans le roulement du centre mais aussi en efficacité. Cela a également permis aux personnels soignants d’être plus nombreux sur des cas plus grave.

En effet, il arrive parfois que les blessures de votre pokemon soient importantes, et ce pour de multiples raisons. Mais ne vous en faites pas. Dans ce type de situation, les médecins prennent immédiatement en charge le pokemon pour le soigner. Ayant suivi le parcours d’un pokemon présentant de graves blessures, je vais vous détailler son chemin à travers le centre pokemon, de l’arrivée du dresseur à la guérison totale du pokemon.

Pour commencer, le dresseur confie son pokemon à un infirmier qui va immédiatement le transférer dans le bloc de soin. C’est une partie du centre pokemon interdite au public sauf exception, et c’est là-bas que se traitent toutes les urgences. Je rappelle que rentrer son pokemon dans sa pokeball en cas d’importantes blessures n’est pas une bonne chose à faire et peu même empirer l’état du pokemon.

Si vous êtes dans l’incapacité totale de le déplacer, appeler une ambulance spécialisée mais ne prenez pas le risque d’aggraver son état. Le pokemon blessé arrive donc dans une première salle où un bilan rapide sur ses blessures est fait. Une fois ceci fait, il est transféré à une équipe définie, qui sera la plus a même à effectuer les soins. Bien sûr, cette équipe est constituée de médecins spécialisés dans divers domaines, d’infirmiers mais aussi de pokemon qui sont un atout indispensable aux soins des malades. Les Leveinards et les Naméouies sont les plus efficaces grâce à leurs attaques soignantes et à leur grand sens du devoir, plus développé que la moyenne chez les autres pokemons.

Avec l’aide de techniques médicales, mais aussi de produits comme des guérisons et des pokemons du personnel, le blessé va être ramené à un état dit « stable » et à nouveau changer de pièce pour accéder à une salle de repos, où il sera surveillé pendant 2 à 12 heures en fonction de la gravité des blessures. Les infirmiers jugeront alors s’il est prêt à retourner avec son dresseur ou s’il doit encore subir une série de soins.

Dans certains cas, les pokemons peuvent être transférés dans des cliniques spécialisées mais cela reste encore une fois très rare. Une fois que l’infirmier chargé de s’occuper du pokemon a confirmé sa sortie, il est ramené à son dresseur. On lui remet également une fiche qui détaille tous les soins effectués lors de son traitement au centre. Le dresseur peut donc repartir avec son compagnon de nouveau en forme. Vous avez donc maintenant compris le chemin d’un pokemon malade ou blessé à travers le centre.


Conclusion
Pour conclure, vous avez désormais compris que la présence des centres pokemons est nécessaire au voyage de tout bon dresseur qui prend soin de ses pokemons. Leur organisation est complexe, et va plus loin que le sourire de l’infirmière Joëlle à l’accueil. Le travail de tous les médecins présents est très intense et ils sauvent chaque jour la vie de vos compagnons. Il est possible désormais de faire des dons au centre pokemon pour aider l’infrastructure à se développer. C’est aussi une façon d’aider le système à s’améliorer et assister vos compagnons de façon indirecte. Si vous avez des questions plus précises, ma porte est ouverte n’hésitez pas, je ne mords pas. Vous pouvez tout aussi bien vous adressez aux infirmiers eux-même lorsque vous allez dans un centre pokemon mais veillez à ne pas les agacer, ils ont du travail.


Questions supplémentaires : : - Pensez-vous que les centres pokemons doivent également présenter un espace de soins pour les dresseurs où les deux structures doivent elles rester séparées ?
- Auriez-vous des choses que vous aimeriez voir apparaître dans les centres pokemons et qui vous semblent nécessaire à tous les dresseurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les centres pokemons et leur fonctionnement
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: Les quartiers :: grand stade :: Le Centre Pokémon-