Partagez | .
[Intrigue #9] Il n'y a pas de fumée sans feu...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 64
Jetons : 9984
Points d'Expériences : 2042

MessageSujet: Re: [Intrigue #9] Il n'y a pas de fumée sans feu...   Lun 7 Aoû - 3:59

Il ne réagit pas. Enfin si. Mais plus tard. Debout, elle l’observait. Que voulait-il ? Était-il en train de crever ? Était-ce grave ? Elle n’en avait pas particulièrement l’impression. Et puis, finalement, il parla. Il s’excusa dans une longue tirade. Pourquoi ? Pour quoi ? On aurait dit un de ces personnages de dessin animé qui soudainement retrouve toute leur forme, se rendent compte de leur stupidité, de leur erreur. Jouait-il la comédie ? Elle plissa les yeux. Sur le coup, elle ne lui faisait pas confiance. À quoi pensait-il ? Pas grand-chose, probablement. Il est stupide.
Stupide. C’est le mot qui lui vint à l’esprit. Et quand il lui demanda comment cela se passait l’incendie, à l’intérieur, cela lui renforça cette pensée. Elle ne sut pas quoi répondre. Faisait-il exprès ou… ? Devait-elle lui répondre sérieusement ou non ? Elle le fixa un moment. Elle plissa les yeux. Puis elle haussa les épaules. Flemme. De toute manière, il ne comprendra pas.
« Bon, c’est pas tout, mais je dois me barrer. ‘Plus. »
Déjà, elle n’était pas rentrée à l’intérieur. À l’intérieur des flammes, peut-être, mais pas dans le bâtiment. Et elle se sentait elle-même stupide de s’être fourrée dans une situation pareille pour une raison débile. Stupide. Et de n’avoir eu aucune once de réussite.
N’ayant pas particulièrement envie de papoter avec quelqu’un incapable de la comprendre, elle décida simplement de s’en aller. Où ? Elle ne savait pas vraiment. Après s’être assez éloigné pour se poser dans un coin tranquille, son regard se posa sur son doigt bandé. Elle étouffa un rire.

Des Carapuces arrivent de partout. Assise sur son coin de gazon, Hope les observent éteindre l’incendie, bien plus efficacement que ce que la plupart des élèves avait pu faire. Au loin, des professeurs commencent à rappeler les élèves. Bientôt, ils seront acheminés à l’académie pour y finir leur nuit. Ils en avaient bien besoin. Beaucoup n’étaient pas en très bon état, mais la Pyroli ne s’en souciait guère. Elle ne savait que penser de ces évènements. Et alors qu’elle s’apprêtait enfin à se lever pour rejoindre les autres élèves et retourner à l’académie, le dernier étage du bâtiment explose. La crinière de Hope s’envole. Elle se cache les yeux. Du sable vole, accompagnant les morceaux de béton. Autour d’elle, personne en particulier semblait avoir été touché. De toute manière, il y avait assez de monde pour s’en occuper à sa place.
Et dans le clair de lune, elle vit une silhouette s’envoler.

De retour dans sa chambre, la seule question qui la turlupine reste celle de l’entraînement matinal. La jeune fille essayait de s’occuper avec d’autres pensées. Elle sentait les fantômes d’un ancien événement qui lui remontait dans l’esprit, cela ne la plaisait guère. Cela avait engendrer beaucoup trop d’actions qui n’avaient pas lieu d’être. Elle avait l’impression qu’ils la poursuivaient encore. Alors, presque inconsciemment, elle réfléchit à autre chose, des questions qui importent peu. Mais au fond, qu’est-ce qui est vraiment important ?

[Fini aussi, pour moi]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 1412
Points d'Expériences : 172

MessageSujet: Re: [Intrigue #9] Il n'y a pas de fumée sans feu...   Mer 9 Aoû - 23:35

La jeune adolescente se nommait donc Gwenn et comme l'avait deviné Ellen, elle logeait dans la chambre au dessus de la sienne et était donc bien une Givrali.

- Et non je ne suis pas la depuis très longtemps, je suis arrivé au mois de février.

Tandis qu'elle parlait, la blonde remarqua que la mignonne brune n'était pas à son aide, sûrement n'était-elle pas du genre bavarde. D'ailleurs, cette dernière profita du moment où la coach lui répondait pour faire apparaître un Lockpin d'une pokéball puis donna quelques instructions à ses deux pokémons qui s'affairèrent ensuite
autour de la Givrali aux yeux bleus.

Tout comme lui demanda Gwenn, la gamine se laissa faire, et se sentit soudain rafraîchit lorsque le Lockpin appliqua sur ses plaies une mousse gorgée d'eau.

La brune tenta une discussion mais elle se perdit dans ses propres paroles mais, as-ce qu'en compris Ellen, elle était toujours sous le choc de l'incendie. Ce qui était tout à fait compréhensible. Chaque élève présent à cet événement n'en reviendrait pas sans séquelles, autant morales que physique.
Et bien sûre que personne ne pouvait considérer cela comme une aventure banale, c'était tout simplement un nouveau tournant dans la vie pour le moins traumatisant selon les personnes. Et comme l'avait dit Gwenn, elle avait l'impression que " ce n'était pas sa vie ", et bien qu'elle n'en avait pas l'air si certaine avec sa voie bafouillante, elle avait raison. Aucun élève n'aurait du vivre ça, ce n'était pas leur vie.

Ellen pensait pouvoir vite s'en remettre bien que pour le moment elle ne soit pas en état de le prouver. Mais elle ne savait que dire de Gwenn... en tous cas, elle espérait revoir sa camarde de dortoir afin de reprendre de ses nouvelles... mais encore faudrait-il qu'elles sortent d'ici.

Revenant à la réalité, Ellen se rendit compte qu'elle avait été absente pensant quelques instants et les derniers mots de la brune résonnèrent dans sa tête comme le bruit d'un tambour. Elle se précipita de répondre :

- Oui oui ne t'en fais je vais beaucoup mieux ! C'est très gentil de ta part et de la part tes pokémons aussi.

Elle sourit au deux pokémons puis passa une main dans ses cheveux couverts de cendre puis soupir.
Elle était bien partie pour plusieurs shampooing vu l'état.

Son regard balaya les environs. Quelque chose semblait avoir changé. Comme si le chaos venait soudain de disparaître et que la terre entière retenait son souffle.

Puis il y eut cet alarme, signe que le calvaire allait s'arrêter et que tous allait enfin redevenir comme avant.

Les pompiers étaient arrivés !
Ellen se releva soudainement puis entraîna Gwenn avec elle.

- Vite allons voir !

La situation semblait s'être améliore depuis qu'elles s'étaient partis s'isolés quelques instants. Des carapuces de pompier s'activaient pour éteindre les flammes,  quand soudain, le toit du dernier étage explosa.

Sans réfléchir, la pokéathelte attrapa son amie par le poignet puis la fit reculer d'un bond. Une plaque en béton venait d'atterrir à quelques mètres de l'endroit où elles se trouvaient. Une odeur nauséabonde de fumée remplit leurs narines et les prit d'une nouvelle trinque de toux.

Malgré ses yeux rougis par la fumée et la cendre, Ellen leva les yeux en direction de l'explosion et réussit à discerner à travers tout ce nuage de fumée une silhouette floue s'envoler de ce qui restait du toit. Elle plissa les yeux mais ne réussit pas à en voir plus et bientôt l'étrange silhouette disparu. Une chose était sûre, elle n'avait rien d'humaine.
Elle fut parcouru d'un prison puis fit signe à Gwenn et ses pokémons de la suivre.

- Ne restons pas ici.

Elles ne tardèrent pas à tomber sur un professeur qui les pressa de rejoindre les autres élèves. Tous abordaient une mine inquiète et étaient recouvert d'égratignures et de cendre.
Ellen ne préféra pas s'attarder sur les blessés, de peur de retrouver un de ses amis.

Elle du abandonnée quelques instants Gwenn lorsque les élèves durent réformer les cercles puis ferma les yeux et se retrouva l'instant suivant dans l'académie.

Son coeur se fit soudain plus léger mais sa conscience resta déranger.

Un brouhaha s'installa mais les professeurs ainsi que les préfets réussirent vite à prendre le dessus et rangèrent les élèves par dortoir.
Ellen retrouva ensuite Gwenn, avec qui elle fit le chemin. Elles n'osaient pas trop se parler mais avant d'aller dans leur chambre, la blonde demanda à faire en sorte qu'elles se revoient puis lui fit la bise et lui souhaita bonne nuit.

Elle retrouva Aria et à part s'assurer que tout allait bien pour son amie, elle ne discuta pas plus.

Elle s'allongea sur son lit puis contempla l'astre lumineux de la nuit par sa fenêtre. Autant ne pas se mentir et avouez qu'elle ne dormit que très peu cette nuit et que ses courtes minutes de somnolence furent dérangés par des cauchemars.

Disons tout simplement que cette nuit n'avait pas été facile.

HRP:
 

_________________
 
I pushed like a rose among
the nettles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6098-i-know-you-know-i-know-ellen-whirst http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6144-ellen-whirst-givrali
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Kanto
Âge : 17 ans
Niveau : 26
Jetons : 3074
Points d'Expériences : 599

MessageSujet: Re: [Intrigue #9] Il n'y a pas de fumée sans feu...   Sam 12 Aoû - 1:09

En retard, Gwenn, tu es en retard. Tu agis toujours un temps après tout le monde, fichue hésitation. Pourquoi ne te fais-tu pas confiance ? Pourquoi passes-tu ton temps à hésiter pour au final ne plus avoir le temps de rien faire ? Cette fois-ci encore. Quand apprendras-tu ?

Les pompiers étaient arrivés. La jeune fille soupira. Un mélange de soulagement et de déception. En effet, d’un côté, elle était rassurée que des personnes compétentes et professionnels viennent finalement s’occuper de l’incendie. Celui-ci semblait d’ailleurs se faire plus docile. Et de l’autre, elle n’avait pas su se rendre utile. Même pas un petit peu. Autour d’elle, elle voyait tout le monde aider à soigner, à maîtriser le feu, parfois au péril de leur vie. Et Gwenn ? Elle n’avait pas fait grand-chose. Elle s’était contenté d’emmener un blessé à l’infirmerie après avoir glander sur le gazon pendant un bon quart d’heure. Elle savait que personne ne blâmerait, mais elle-même n’était pas fière. Un certain malaise s’instaura en elle. Elle fut tirée de ses pensées par Ellen qui l’entraîna observer les pompiers à l’action. Une horde entière de carapuces s’affairaient à gérer l’incendie. Ces derniers étaient d’ailleurs adorables. La brune ne put retenir un sourire en les voyant, si concentré pour la bonne cause.
Et soudain, quelque chose explosa. Si Gwenn était un peu longue à la détente, ce ne fut pas le cas d’Ellen qui la plaqua immédiatement en arrière pour éviter une plaque en béton. Stupéfaite, elle mit un moment à réaliser ce qui venait de se passer. Un mélange de fumée et de poussière les entourait. Elle secoua sa main pour essayer d’atteindre un peu d’air frais. En levant la tête, elle vit au dernier étagem qui n’était plus après l’explosion, une vague silhouette. En un clin d’œil, celle-ci disparut. Elle eut beau continuer à fixer l’endroit où elle se trouvait, elle ne réapparut plus. Elle se tourna finalement vers la blonde.
« Merci. »
Puis elle repensa à ce qu’elle venait de dire. Elle réalisa qu’elle venait de frôler la mort peut-être. Et elle ne trouvait rien de mieux à dire qu’un simple merci ? Devrait-elle se montrer plus expressive, plus redevable ? Cela ne dérangea pas son interlocutrice qui lui fit signe de la suivre. Elle ne se fit pas prier. Venait-elle de frôler la mort ? Probablement que non. Elle avait de la peine à le réaliser. En s’en allant, elle jeta un regard par-dessus son épaule vers la plaque en béton. Oui, elle devait être lourde.

Les deux filles se quittèrent le temps du transport pour retourner à l’académie. Cependant, elle se retrouvèrent bien vite une fois dans l’enceinte de l’établissement. Le bruit lui donnait un peu mal à la tête. En prenant du recul, elle se demandait comment ils pouvaient être aussi bruyants, mais d’un côté, vu le nombre d’élèves, il ne serait pas étonnant que seul un maigre dixième de ceux-ci ne soient en train de parler. Le silence de la nuit amplifiait le vacarme.
Le silence tomba finalement. Gwenn fit le chemin de retour vers son dortoir en compagnie de la blonde. Silencieuses, aucune des deux ne parla. Cela arrangeait bien la brune, elle appréciait cette atmosphère nocturne si on omettait tous les évènements qui venaient de se passer. Avant de se séparer une fois dans la cage d’escalier, elle se promirent de se revoir. Et Gwenn retourna se coucher avec presque un sourire aux lèvres. Ellen s’était montrée très gentille.
Le sommeil l’emporta rapidement. Elle voulait penser le moins possible au sinistre.

HRP : Fini aussi !
Ellen > Tkt, c'est pas grave x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2029-gwenn-emmings-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2062-gwenn-emmings-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Intrigue #9] Il n'y a pas de fumée sans feu...   

Revenir en haut Aller en bas
[Intrigue #9] Il n'y a pas de fumée sans feu...
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village Portuaire :: Autres Lieux Importants :: Lieu Mystère-