Partagez | .
Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   Lun 8 Mai - 1:22

''Je suis absolument désolééééé, mes pauvres petits. J'ai bien tenté de défendre votre cause auprès de notre bien-aimée directrice, mais cette dernière a été extrêmement claire : notre budget n'est pas extensible à l'infini. Rendez-vous compte, elle a refusé que je fasse venir une nouvelle cargaison de costumes d'Unys alors que la toute-nouvelle collection de printemps vient de sortir ! Il y avait un petit haut absolument fa-bu-leux qui...
Vous comprendrez donc que je ne peux pas accéder  votre demande, j'en suis profondément na-vré !''

Tu ne manifestes aucune émotion. Enfin, pas beaucoup plus que d'habitude, à peine un petit froncement de sourcil et une crispation des maxillaires. Ce sera amplement suffisant pour que n'importe qui te connaissant un tant soit peu, comprenne que tu es légèrement agacé, Nolan. Inutile néanmoins de maugréer contre ton référent : ce pauvre Andreas a fait des pieds et des mains toute la semaine, depuis que tu as franchi la porte de son bureau.
Après votre passage sur scène au Nouvel An, le club ECHO a repris les répétitions ponctuelles et les choses semblaient plutôt bien engagés poru vous. Malheureusement, avec les semaines vinrent les mois et avec les mois, une cruelle réalité a finit par vous rattraper : répéter exige des instruments et à force de les utiliser, ces derniers finissent fatalement par s'user. À moins que tu n'acceptes de sacrifier l'intégralité de ta réserve de cordes de rechange, rien que l'entretien de vos guitares et basses exigera l'équivalent de plusieurs missions de salaire.
Rien d'étonnant donc à ce que tes partenaires de club (Janet et Idalienor en premières lignes, soutenues par une Libra dont les plans semblaient de plus en plus fous) se soient regroupés pour te ''motiver'' à demander de l'aide à Heartnett. C'est donc la mort dans l'âme que tu as frappé à la porte de ce dernier et que tu as accepté de jouer les jurys pour son essayage hebdomadaire (Les couturiers de Lansat sont probablement tous millionnaires à l'heure qu'il est), en échange de son intervention auprès de l'administration. Vous ne demandiez pas grand chose, juste de quoi assurer le maintien du club...Et manifestement, c'est raté.

''Je suis vraiment, vraiment désolé, les enfants. Peut-être que dans d'autres circonstances...''

Ça ne pouvait pas fonctionner tout seul. Dès que l'argent et l'art doivent cohabiter, les choses  ne peuvent tout bonnement pas s'aligner toutes seules comme les notes sur une partition. Avec un geste sec, tu inscris rapidement un bref message de remerciement sur ta tablette, avant de te lever de la chaise que t'avais tiré le référent Voltali. Tu ne lui en veux pas, c'est juste....que tu te demandes déjà comment tu vas l'annoncer aux autres. Au-delà de leur réaction (qui ne te préoccupe pas plus que ça, les déceptions arrivent), c'est davantage votre prochain mouvement qui te pousse à t'interroger de la sorte : vous ne pouvez quand même pas demander à vos familles d'assumer le coup d'un club au sein de l'académie. Et à moins de faire le siège permanent du tableau des mission, je doute que vous trouviez suffisamment de jetons en quittant Lansat sur des périodes aussi brèves. Non, il faut trouver une autre solution...
En poussant la porte en bois laqué, c'est donc sans surprise que tu découvres janet, assise sur une petite chaise qui jouxte le bureau d'Heartnett. Rien qu'à ton regard de dénégation, la Givrali semble comprendre que votre entreprise s'est heurté à un échec retentissant. Dans le même temps, Libra fait son apparition dans un scintillement, jaugeant le résultat de ta tentative à la seule vue de ton absence totale de réactions. La Gardevoir parait légèrement agacé...Il faut dire qu'elle t'a briefé pendant plus d,une semaine et qu'elle en a même profité pour déposer moults cadeaux devant le bureau d'Heartnett pour ''augmenter vos chances''. Alors que tu attèles à lui faire comprendre que vous devriez reconsidérer vos options, en traçant rapidement quelques mots sur ta tablette...

''Apparemment, l'école n'a pas de quoi nous aider, ne serait-ce que d'un jeton. Il ba falloir prévenir les autres. ''


En fait...Il y aurait bien un moyen. Presque inconsciemment, ta main effleure la sangle de la housse que tu portes en bandoulière ; un geste tout simple et pourtant, tu l'as exécuté des dizaines de fois quand tu étais à Oliville. Un geste qui servait de prélude à...
Vivement, tu arraches presque la tablette des mains de Janet, avant d'inscrire ton idée le plus rapidement possible. De l'ardeur, Nolan ? C,est assez rare de ta part. Mais vu l'idée qui vient de te frapper, tu est pleinement excusé.

''Je crois que j'ai une idée. Quand j'étais à Oliville, mon conle m'avait conseillé de profiter de tous les instants possibles pour m'entrainer. Sauf que ça rendait mon père complétement fou lorsque je passais mes journées à jouer à la maison, donc j'avais fini par le faire dans la rue.
Tu vois où je veux en venir ?''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 794

MessageSujet: Re: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   Dim 21 Mai - 17:56


Une tite pièce siouplait ?
feat Nolan Dèannag
Janet attendait à l'entrée du bureau d'Heartnett la boule au ventre. S'il refusait de leur donner un minimum de subventions nécessaires pour la vie du club de musique, ils allaient vite devoir mettre la clé sous la porte... Au delà des instruments à entretenir, il fallait penser aux dépenses liées aux amplis, aux micros et à tout les branchements qui les accompagnaient. Et puis il y avait les partitions. Ils avaient beau vivre dans une île paumée au milieu de la mer, s'ils voulaient travailler des morceaux déjà existants pour s'entraîner, ils devraient passer par le paiement de ces bouts de papiers. Il y avait bien la méthode... Plus ou moins légale, mais Janet avait la certitude qu'avec la poisse inhérente à cette école de fous, les lois concernant la propriété intellectuelle n'allaient pas tarder à les rattraper. Et quelque chose lui disait que la directrice n'avait que moyennement envie de se retrouver à gérer un procès collé aux fesses de certains de ses étudiants...

La jeune fille sursauta soudain en entendant la porte s'ouvrir. En moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire, elle se releva avec un sourire d'espoir, mais le regard de son ami anéantit bien vite toute once d'espérance chez elle. Elle n'eut presque pas besoin de lire sa tablette pour comprendre que l'école ne leur donnerait pas un rond...

- Mince, comment on va annoncer ça aux autres... ?

Elle les voyait déjà fermer boutique avant même d'avoir commencé. C'était d'une tristesse... Elle avait presque envie de se pointer chez Mlle Snow et de lui faire entendre sa façon de penser ! Pourquoi tout le monde récoltait des subventions et pas eux ? Elle détestait ce rapport de hiérarchie, comme si le dressage ou la mode étaient plus importants que la musique !
Alors qu'elle serrait les dents, Nolan arracha presque sa tablette de ses mains pour écrire frénétiquement dessus. Intriguée, Janet le laissa faire, un sourcil levé. Quand elle eut la réponse entre les mains, son sourire illumina à nouveau sa face angélique.

- Oui je vois tout à fait ! On va aller s'entraîner dans les rues de Lansat et grappiller un peu d'argent ! Puis ça nous permettrait sans doute de nous faire connaître... On à qu'à y aller tout de suite, tu as ta guitare, j'ai un minimum d'affaires... C'est parti !

Enthousiaste, Janet enfila son sac à dos et pris la direction de la sortie de l'établissement. Il était un peu plus gros qu'à l'accoutumée parce qu'elle portait l'oeuf que Josh lui avait offert. Il avait mis très longtemps à arriver à maturation mais elle le sentait prêt à éclore d'une minute à l'autre... Hors de question de le laisser seul ! Evidemment, Ginger, sa Nymphali l'accompagnait en faisant flotter ses rubans, suivie de près par Prada, la dernière venue de l'équipe. La fière Plumeline se révélait avoir un don pour la danse hispanique, elle les aiderait certainement pour le spectacle de rue ! On captivait toujours plus l'attention lorsqu'on avait des danseurs.

Après un petit peu de marche, ils arrivèrent sur la place marchande, pavée, avec une jolie fontaine... On aurait presque cru une petite ville du sud de Kalos. Ils trouvèrent sans difficulté un coin où s'installer, à l'ombre d'un arbre et pas très loin d'un café, cela leur ferait du public facile. Janet enleva le chapeau de paille qui servait à protéger sa peau pâle du soleil et le posa par terre pour recueillir les éventuelles pièces, puis elle se tourna vers Nolan.

- Prada sera plus à l'aise sur des rythmes un peu rythmés... Un genre de salsa ou fe flamenco, tu vois ?

Ils se mirent rapidement d'accord sur la première chanson. Ginger gardait fièrement l'oeuf, un peu en retrait, alors que la Plumeline était au premier rang. Janet laissa Nolan poser les premiers accords de guitare et enchaîna rapidement sur une chanson légères aux accents ibériques. L'oiseau rouge captivait déjà la foule alors que la jeune bleue ponctuait ses phrasés de quelques rythmes au tambour de basque. Elle avait un petit côté exotique et bohémien, renforcé par sa longue robe printanière qui virevoltait autour d'elle aussi légèrement que les ailes d'un papillon.


_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   Mar 13 Juin - 0:21

Manifestement, c'est à vous de prendre les choses en main. Au moins, ta camarade Givrali n'a pas l'air réfractaire à l'idée de jouer les artistes de rues (Qui a dit ''mendiants'' ?). Et puis, ce n'est pas comme si vous aviez d'autres choix : entre implorer la pitié de la directrice et jouer les troubadours modernes, la solution de facilité semble s'imposer...
Janet semble même plutôt motivée par ce qui va suivre, vu le pas dynamique et presque dansant que la jeune fille marque, tout en se dirigeant vers la sortie de ton dortoir, puis en direction du portail principal. Pour ta part, tu es plutôt...neutre, vis-à-vis de ce plan. Même s'il s'agit de ton idée, ce genre de pratiques ne t'es pas inconnue. Tu espères donc que vous ne rentrerez pas bredouille de votre tentative, l'avenir de votre club (et le moral de la Givrali) risque de dépendre de votre succès !
Pour un tel projet, inutile d'embarquer l'intégralité de tes équipiers (Vous allez monter un spectacle de rue, pas une projet de démolition du centre de Lansat), il convient donc d'effectuer une petite sélection : aucune chance que Libra accepte de rester en arrière, pour commencer. De ton expérience, l'ajout d'un facteur ''mignon'' augmente drastiquement les chances de maximiser vos gains (Tu n'as d'ailleurs jamais compris pourquoi les jeunes filles d'Oliville semblaient si pressés de jeter quelques pièces dans ton étui...), aussi la présence de Mu associée à celle de la Nymphali de Janet devrait être un atout non négligeable. Et pour finir...Yuna. La Munna semble toujours aussi endormi, mais sa capacité à matérialiser les rêves et les ressentis devrait permettre d'ajouter un petit élément visuel pour accompagner ta musique.
Bientôt, votre petit groupe ne tarde pas à rejoindre les rues ombragées de Lansat. Avec l'arrivée des beaux jours, le ciel est aussi dégagé que torride et les habitants de la ville semblent profiter de ce retour du soleil, pour reprendre possession des petites ruelles et des échoppes d'attrapes-couillons pour touristes qui boosteront l'économie d'une île perdue d'artisanats locaux. Un peu de repérage...En face de vous, une rue commerçante coupée perpendiculairement par une voie ombragée et bordée par des arbustes et des bancs. Un peu plus loin, un café à la terrasse bondée (Autant de petites pièces à venir) et pour compléter le tableau, une petite place qui jouxte votre point de chute...

''Prada sera plus à l'aise sur des rythmes un peu rythmés... Un genre de salsa ou fe flamenco, tu vois ? ''

Hmm ? Tiens donc, un Plumeline. Depuis ta rencontre avec ceux de l'île mystérieuse, il y a quelques mois, tu n'as pas eu l'occasion d'étudier en profondeur leurs étranges mouvements. Manifestement, celui de Janet est d'une couleur différente de ceux que tu avais rencontré, lors de la confrontation entre Art et ce Goupix des glaces. Néanmoins, s'il possède les mêmes facultés de danseur de ses congénères, votre petit spectacle aura un certain cachet.
Tu as ton atmosphère, ton instrument, une danseuse...Il ne manquerait plus que le bruit des vagues, et tu aurais presque l'impression d'être de retour à Oliville. Mais pour le moment, c'est à vous d'entrer en scène !

(Faites place ! Et gardez vos applaudissements pour la fin...Quoi que non, vous pouvez tout de suite commencer à applaudir et à lancer fleurs et compliments, je ferais avec !)

(Libra...)

(Silence, ménestrel ! Maintenant, jouez pour votre dame, nous avons moults écus à gagner !)

Note personnel, limiter le nombre de romans de chevalerie que Libra lit à Art le soir, dorénavant. Tout en soupirant légèrement, tu parviens tout de même à réfréner les ardeurs de ta starter : Prada se chargera de ton premier morceau, avant que la Gardevoir et Ginger ne prennent le relais. En enchainant correctement deux styles bien distincts, vous devriez pouvoir attirer bon nombre de spectateurs.
Pinçant brièvement quelques cordes, tu laisses le Plumeline s'échauffer, juste avant d'effleurer les six lignes tendues à plusieurs reprises...Allegro.

Flamenco Plumeline

Elle est douée. Tu as juste commencé à jouer, que le type Vol frappe le sol de ses pattes, créant un claquement rapide et répétitif, qui se synchronise presque instantanément avec tes propres mouvements. Petit à petit, tu perds ainsi conscience du mur auquel tu t'es adossé, de Janet et Libra qui claquent des mains en rythme et même de la présence du Plumeline qui tourbillonne devant toi...Il ne reste que les notes qui s'élèvent dans les airs et viennent contrebalancer le bruit des discussions et des mouvements des passants.
Quelques curieux ont tournés la tête dans votre direction, mais bien peu interrompent leur marche au premier abord...En tout as, avant de voir le Plumeline dansant, qui semble tout aussi perdu dans son monde que le jeune garçon qui le fixe, sans relâcher un instant la vitesse de ses propres frottements de corde. Et lorsque le tempo s'accélère, le type Vol ne perd pas un instant et se rapproche de sa Dresseuse : lorsque tu rouvriras les yeux, ce sera pour découvrir un duo accompagné par les claquements de mains des spectateurs hilares et sifflants.
Du coin de l'oeil, tu repères même Libra qui passe au milieu de ces derniers, un chapeau à larges bords en main (Où a-t-elle dégoté ça ?). La Gardevoir localise rapidement les resquilleurs et tu constates qu'il est effectivement très difficile d’échapper à une type Psy souriante et déterminée, surtout lorsque celle-ci se téléporte juste devant les rares spectateurs un peu trop radins.
Pour une fois...Tout semble se dérouler suivant ta partition.

********************

(Cinquante...Soixante...Quatre-vingts...Et cent !)

Plus exactement, cent-quatre jetons. Un bon score pour deux heures de travail, mais ce sera bien loin de suffire pour remplir les caisses d'ECHO. Malheureusement, ta résistance est en train d'atteindre ses limites et comme une loi immuable, tu as à peine posé ta guitare pour décrisper tes doigts, que le public se disperse tout autour de vous, afin de reprendre sa route.
Il va falloir trouver autre chose. Dans tous les cas, ce spot n'est plus utilisable, il devient nécessaire de trouver un autre emplacement...

''Mais dites-moi, qu'avons-nous là ?''

C'est...grinçant. Une voix grinçante pour être plus précis, même. À l'image de son propriétaire, donc, que tu découvres, adossé à un mur, non loin de votre position : Un manteau maculée de taches de graisses et de boue, une sorte de bonnet de marin miteux sur la tête, l'homme parait avoir une bonne cinquantaine d'année et la barbe qui mange méchamment le bas de son visage, s'agite au rythme de ses paroles, tandis qu'il vous dévisage tout deux, en affichant un rictus quelque peu malsain. Un accordéon passé en bandoulière qui parait avoir connu des jours meilleurs, il vous fait signe d'approcher semble-t-il. Il faudrait être bien stupide pour écouter un tel personnage...

(On a besoin de sous, alors on fait de la musique !)

Stupide...Ou Mu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 794

MessageSujet: Re: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   Mar 18 Juil - 16:07


Une tite pièce siouplait ?
feat Nolan Dèannag
Le petit groupe improvisé fonctionnait plutôt bien. Ils avaient réussi à ameuter un sacré paquet de monde, mine de rien. Janet s’en donnait à cœur joie, chanta nt puis dansant, désireuse d’en mettre plein la vue au plus grand nombre. Elle avait vu Libra passer dans les rangs, harcelant (si peu) la foule pour obtenir les pièces tant recherchées. Ils avaient dû se donner à fond, pendant un long moment, pour espérer récupérer une somme convenable. Mais le corps a ses limites et, tôt ou tard, il fallut s’arrêter pour reprendre des forces, dissipant en même temps toute la magie qui avait été créée jusqu’à cet instant. En s’étirant, la jeune fille commença à compter les pièces avec son ami, sous le regard inquisiteur de leurs pokémons. Une petite somme tout de même !

Le résultat restait pour autant bien loin de suffire. La jeune dresseuse allait se relever pour partir en reconnaissance, histoire de trouver un nouvel endroit où se mettre en scène, lorsqu’un homme à l’allure tout droit sortie d’un roman de Dickens ne vienne les aborder. Comme par réflexe, Janet saisit le contenu du chapeau pour le mettre à l’abri dans son porte monnaie. C’était peut-être une ruse pour venir leur piquer ce qu’ils avaient durement acquis, après tout…
Tout le monde semblait sur la défensive, sauf Mu. Cet imprudent jugea visiblement bon d’informer le personnage des activités de la petite troupe. Ce dernier partit d’un grand éclat de rire, gras et guttural.

- Vous m’en direz tant ! Et si j’vous disais que j’ai un moyen de vous aider… ?

Alors que Janet fronçait les sourcils en consultant Nolan du regard, l’homme s’avança d’un pas, en tapotant légèrement sur le bois vieilli de son accordéon miteux.

- Ouais… Je connais un endroit où les gens vivent littéralement pour la musique… C’est assez secret, mais si vous êtes bons, y’a moyen de se faire un sacré paquet de flouze… Vous m’suivez ?

La jeune fille ne savait pas trop quoi dire. Elle ne faisait pas vraiment confiance à l’allure de cet homme mais s’il possédait un moyen de gagner rapidement de l’argent afin de servir leur cause, ne valait-il pas mieux tenter le coup ? Même Ginger, d’ordinaire amicale avec tous les inconnus qu’elle croisait, sembler vouloir fuir devant ce type étrange. En déglutissant, la jeune fille se décida à parler, prête à décliner l’invitation.

Ce fut sans compter sur l’intervention expresse de Libra, qui semblait bien décidée à suivre les pas de ce triste bonhomme. Janet se retrouva avec l’herbe coupée sous le pied, assez soufflée par le caractère vénal du pokémon psy. Comment pouvait-elle vouloir suivre un homme pareil, même pour une poignée de jetons ? Enfin… Le sort était jeté !
Prudemment, elle rappela Ses pokémons près d’elle alors qu’ils s’engageaient dans des ruelles sombres et bizarrement humides malgré la chaleur environnante.

- Et comment qu’vous vous appelez les jeunes ?

La jeune fille passa une main dans ses cheveux bleus, visiblement nerveuse.

- Moi c’est Janet… Et lui c’est Nolan.

L’homme darda son regard sur le grand dadais, jaugeant sa taille en mastiquant une gomme imaginaire.

- Pas très bavard ton copain à c’que j’vois… Fin bon. Moi j’ai pas d’nom. Fin dans le milieu on m’appelle Pennywise. C’tout c’que vous avez à savoir.

La jeune fille frissonnait. Un courant d’air fétide lui caressa la joue alors qu’ils tournaient derrière des immeubles de plus en plus défraîchis. Ils s’arrêtèrent enfin devant une porte vermoulue, aux jointures rouillées, d’où s’échappaient des odeurs étrangement alcoolisées. Plus que jamais, la jeune fille avait envie de faire demi tour, alors qu’ils pénétraient dans un couloir étroit qui descendait loin dans le noir. On entendait des rires, des accords grinçants d’instruments surannés et des chocs de verres qui tapaient les uns contre les autres.

- Bienvenue dans Le Club mes petits chats… héhéhéhéhé.



_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   Lun 7 Aoû - 22:11

''Ouais… Je connais un endroit où les gens vivent littéralement pour la musique… C’est assez secret, mais si vous êtes bons, y’a moyen de se faire un sacré paquet de flouze… Vous m’suivez ?''

Un endroit où les gens vivent de leur musique ? Oh non. Non, non, non, non, non ! Il n'y a aucune chance pour que vous suiviez cet importun (Et louche personnage) : pour avoir déjà joué les artistes de rue, tu sais parfaitement que ces derniers se divisent en deux catégories. D'un coté, les jeunes musiciens comme toi, qui ne cherchent que le plaisir du jeu et du tempo. Et de l'autre...Une véritable marée de pauvres hères qui tentent de récupérer de quoi se sustenter sur les trottoirs. Et la plupart du temps, ces derniers ne sont pas, mais alors PAS DU TOUT disposés à partager leur gagne-pain !
Hors de question donc, de suivre ce bien étrange bonhomme, d'autant que le seul son de sa voix grinçante suffit à te faire avoir des frissons. Posant la main sur le bras de Janet, tu te prépares à tourner les talons, afin d'ignorer prudemment le vieil homme. Après tout, personne de censé ne suivrait ce genre de personne ?

(T'as entendu, Nolan ! Une occasion pareille, ce serait bête de la rater, on y va !)

...J'avais bien précisé quelqu'un de censé. Malheureusement, ta starter semble bien décidée à faire honneur (une fois de plus) à sa réputation et malgré tes tentatives pour lui parler, Libra semble convaincue que la gloire et la fortune vous attende au bout du chemin. Vu l'apparence de votre guide, ta prédiction est beaucoup plus pessimiste...

''Et comment qu’vous vous appelez les jeunes ?''

Peu désireux de répondre à la question de l'individu (Et encore moins de dévoiler ton handicap), tu laisses la question planer quelques instants, juste avant que votre guide ne se contente d'un mouvement d'épaules et ne reprenne sa marche rapide. Du coup de l'oeil, tu remarques que son trajet semble vous éloigner des quartiers les plus animés, jusqu'à vous entrainer dans des ruelles de plus en plus sombres. L'odeur de poisson et d'air marin se fait plus fort et tu comprends rapidement qu'il semble vous mener non loin des quais dans un véritable entrelacs de ruelles.
Rien que le rythme de cet homme te fout la boule au ventre : C'est haché, vicieux et ça n'obéit à aucune règle...Un peu comme son propriétaire, sans doute. Tes doigts se raffermissent sur ta guitare et tu te laisses quelque peu distancer. Une fois dans le dos de votre guide, tu exécutes rapidement l'idée qui vient de te traverser, avant de rattraper le groupe. Ce n'est peut-être rien, mais tu es toujours du genre à prendre tes précautions, Nolan. Plus qu'à espérer que vous n'ayez pas besoin de recourir à ton stratagème.

''Bienvenue dans le Club mes petits chats… héhéhéhéhé.''

Ok...Ça ne va PAS DU TOUT le faire, là. Rien qu'à l'aspect, le ''Club'' en question semble tellement vermoulue que c'est un miracle que le batîment ne se soit pas déjà effondré. Associé à l'odeur, les lieux semblaient dans un tel état de décrépitude, que tu ne peux t'empêcher d'esquisser un léger mouvement de recul à l'ouverture de la porte : en bas d'une volée de marches grinçantes, vous vous retrouvez finalement presque poussé par le vieil home, dévoilant un lieu à l'image de ce dernier.
Dispersées un peu partout dans une salle mal éclairée, une série de tables craquantes accueillent toute une population de dockers et de marins aux habits élimés. L'odeur de poisson se fait encore plus forte, tandis que tu laisses le rythme des lieux t'envahir...Vous n'êtes pas à votre place, ici.

''Eh, Prosper ! J't'ai ramené de la viande fraiche !''

Euh, pardon ? Te retournant, tu tentes d'esquisser un mouvement réflexe en direction de l'escalier, uniquement pour te voir arrêter par...une montagne ? En tout cas, c'est l'effet que te fait le grand barbu blond, au sourire plein de dents cassées qui te fixe, bras croisés. Malgré ta taille, tu remarques que ce dernier te met quand même quelques centimètres et tout en reculant, tu en profites pour faire passer Janet juste derrière toi. De son coté, Libra ne semble même pas avoir remarqué votre manège et observe les lieux avec ravissement.

(Wow, on se croirait dans un bar mal famé de gangsters ! C'est super bien fait ! Dites, M'sieur Pennywise, c'est quoi ce Club ?)


''Eh eh...Eheheheheh !''

Aie, Libra, c'est le genre de questions qu'il ne faut pas poser. L'air mauvais, Pennywise se contente de claquer deux fois dans ses mains. Immédiatement, les conversations et grognements qui emplissaient la salle s'estompent un à un, laissant la place à un silence de mauvaise augure.
Un à un, avec des rires goguenards et de grands sourires malsains, les clients massifs se lèvent pour venir se placer juste face à vous. Impossible de fuir, Nolan : derrière vous, un colosse impassible et devant, une horde de malfrats qui vous fixent avec des yeux gourmands...Il semblerait que votre situation ne fasse qu'empirer, je pense que c'est le bon moment pour...

''Plum, plum, plum ♪''

...Une minute, c'est un accordéon, ça. Clignant des yeux, tu découvres alors que le tenancier de cette établissement (Qu'on pourrait aisément confondre avec un Monaflemit portant une chemise à carreaux), vient de sortir l'instrument de dessous son comptoir et commence à faire swinguer ce dernier. Brisant le silence, ces quelques notes se muent rapidement en une véritable cacophonie, tandis que Pennywise et les clients présents commencent à se balancer de droite à gauche...avant de se jeter sur vous, sans cesser de chanter !
Cahotés en tout sens, tu sens confusément qu'au milieu des paires de mains qui vous emportent, votre cortège prend la direction d'un coin bien précis de la salle. Dans le même temps, des paroles aussi mélodieuses qu'un choeur de Ranboum viennent résonner sur les murs moisis !

Peut-être connaissez-vous ce repaire  ♪♪♪
Que les gueux de Lansat ont choisi pour tanière  ♪♪♪
Ce lieu est un tabernacle qu'on baptise Le Club des Miracles ♪♪♪

Joyeux spectacle!  ♪♪♪

Où les Chaffreux dansent  ♪♪♪
Où l'Argouste voit  ♪♪♪

Les Spectres font silence  ♪♪♪
Le silence est de mort,  ♪♪♪
les morts ont toujours tort  ♪♪♪

Nous protégeons des espions en intrusion  ♪♪♪
Ce nid de fripons comme font les Scalpions  ♪♪♪
Ce serait en ce Club des Miracles ♪♪♪
Un miracle étonnant si vous en sortiez vivants ♪♪♪

L'envie est là, mais la technique laisse encore à désirer. Quoi, comment ça, je prête pas attention aux bons détails ?
Sans ménagement, vos porteurs laissent glisser les deux élèves déboussolés que vous êtes sur une grande scène de bois, avant de prendre place en demi-cercle, en bas de l'estrade. Tout en aidant Janet à se relever, tu remarques que vos Pokémons semblent tout aussi perdus et ont manifestement reçu le même traitement que vous.
Avec des gestes extrêmement lents, Pennywise se hisse sur votre estrade, une espèce de mégaphone en main. Tu remarques alors qu'il a changé de tenue, pour passer des vêtements en meilleur état : un ensemble noir et un chapeau à large bord sur la tête, le vieil homme vous regarde en ricanant, avant de désigner l'assemblée du bras.

''Mes chers amis...Nous voici réunis pour notre grande confrontation hebdomadaire. Car oui, au Club des Miracles, tout est possible, vous le savez bien ! Aujourd'hui, nous avons même la visite de deux charmants minois, qui sont trés enthousiastes à l'idée de participer à notre petite sauterie.
Pour ceux qui n'ont encore jamais assistés à nos petits divertissements, permettez-moi d'éclairer vos lanternes : chaque manche se déroulera entre deux duos. Celui que le public acclamera le plus, se verra remettre le double de sa mise de départ. Mais en cas de fausse note....Le Club sera ravi d'accueillir vos dons si généreusement offerts !''


Et joignant le geste à la parole, votre ex-guide (et actuel kidnappeur) brandit alors votre propre chapeau plein de jetons, avant de le lancer dans une grande bassine qui jouxte la scène. Avec une légère appréhension, tu remarques alors les regards brillants du public, qui se dirigent en nombre vers le tas de pièces. Et lorsque certains commencent à sortir divers instruments de dessous leurs tables...Tu soupires. Que faire d'autre dans cette situation ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 794

MessageSujet: Re: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   Jeu 26 Oct - 13:30


Une tite pièce siouplait ?
feat Nolan Dèannag
Cette fois ils s'étaient vraiment foutus dans un sacré pétrin. L'odeur acre du club qui semblait rongé par le sel et les vers la prenait à la gorge et les regards torves des saoûlards commençaient à lui faire peur. Elle se tenait toute proche de Nolan, très déboussolée, et cherchant vaguement une forme de protection derrière ses deux mètres de haut. Elle aurait bien voulu trouver une issue pour leur échapper mais déjà, ils se faisaient entraîner dans une ronde endiablée au rythme d'un accordéon bien trop vieux pour servir encore à quelque chose. Une scène se rapprochait de leurs pieds alors qu'elle était ballotée à droite et à gauche, entre les bras de marins et loubards rieurs et inquiétants alors que sa main se tendait désespérément vers celle de Nolan pour tenter de l'attraper.

Sa rencontre avec le sol lui valu une douleur aux genoux qui laissaient présager deux beaux hématomes. Elle se laissa relever avec un regard plein de gratitude alors que Ginger et Prada essayaient de retomber tant bien que mal sur leurs pattes, visiblement déséquilibrées par cette joyeuse débandade. La scène était grande, assez grande pour accueillir deux groupes. Il y avait des lumières, un vieux piano, des guitares et même des percussions sommaires. Voilà qui ne laissait rien présager de bon...

En effet, le rustre Pennywise ne perdit pas un instant pour confisquer leur cagnotte et leur expliquer les règles du jeu. La jeune fille aurait bien voulu protester mais l'assemblée patibulaire la dissuada de dire quoi que ce soit. Mince... Mais qu'allaient-ils bien pouvoir faire ? Elle réfléchissait déjà à une idée de chanson qu'elle aurait pu interprêter mais un groupe de 4 hommes déguinguandés, environ la trentaine, monta sur scène. Ils se ressemblaient beaucoup. Des frères peut-être ? Ils étaient grands, presque autant que Nolan et ils avaient les traits plus qu'émaciés, la peau olivâtre et leurs yeux étaient cerclés de cernes qui auraient fait pâlir le plus atteint des insomniaques. Celui qui semblait être le leader leur fit une révérence railleuse.

- Comme de coutume, c'est aux habitués d'ouvrir le tournoi... Admirez le spectacle jeunes débutants !

Aussitôt, il attrapa un micro alors qu'un des frères se mettait au piano et que les deux autres entamaient un rythme entraînant aux percussions. Un espèce de swing encanaillé.

Hé, écoutez-moi tous, loubards enivrés
A moins bien sûr d'être déjà assommés
Écoutez l'Histoire à en faire pleurer un squelette
Dont ces regrettés jeunes gens s'ront bientôt les vedettes !

Mort, mort
Vous y passerez
Mais vous en faites pas, finalement c'est O.K.
Faut pas oublier vous aurez beau vous cacher
Quand l'sort aura tourné vous s'rez des macchabées !


La jeune fille regarda Nolan d'un air circonspect alors que le public entrait dans le jeu du groupe. Est-ce qu'ils venaient de se faire menacer de mort à demi-mots ? Mais il n'y avait pas des lois contre ce genre de truc sur cette foutue île ? Excédée, elle se préparait à sauter de l'estrade, récupérer sa mise et ficher le camp avec son ami lorsque le chanteur l'attrapa par la main pour une danse endiablée où elle se trouva à nouveau entraînée. Elle se trouva à tourner et virevolter sous la poigne bien trop forte que l'homme exerçait sur son poignet en jetant un regard suppliant en direction de son camarade.

Et quand tu rouvriras les yeux tu seras clamsée.
Votre mise envolée et vos coeurs brisés.
Vous aurez beau pleurer sur le parquet en chêne
Personne ne viendra jamais briser vos chaînes !


Et encore un coup de refrain alors que Janet était à nouveau expulsée de la danse, se rattrapant de justesse au bras du Voltali, les sourcils froncés. Bientôt, leur chant fut terminé, sous la clameur de la foule. Ça y était.

Janet était excédée.

Ils voulaient jouer aux marins lourdingues ? Très bien, elle allait leur donner une bonne leçon. Ramassant ses cheveux en chignon, lissant les plis de sa robe et remettant son gilet correctement, elle glissa quelques indications de rythme et une tonalité au jeune homme avant de venir sur le devant de la scène. Elle semblait si petite au milieu de ces gens !

Paillettes de Ginger. Ambiance tamisée.

Les amis, écoutez bien ma petite chanson...
Les coups durs on fait de vous, de solides garçons !
Gardez votre entrain, écoutez moi bien...


Appui de la rythmique et petit déhanché. Le mode chanteuse de jazz est débloqué. D'un geste leste, elle enlève son chandail qu'elle laisse tomber sur la scène. On l'avait rarement vue aussi affirmée.


Hey les gars ! C'est le moment !
Cet aprèm on a tout l'temps !
Laissez vos rêves se réaliser, laissez moi vous gâter !

Oui vous les durs taillés comme des armoires !
Je sais bien que vous traînez un coeur tout gros plein de cafard !
Remuez vous, buvez vos bières
Allez-y laissez moi faire
vous n'êtes pas abandonnés...

Laissez-moi vous gâteeeer !


Si un jour quelqu'un lui avait dit qu'elle se donnerait en spectacle de la sorte, elle ny aurait pas cru.



_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]   

Revenir en haut Aller en bas
Un tite pièce, siouplait ? [PV Janet]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-