Partagez | .
Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Rhode
Âge : 28
Niveau : 0
Jetons : 94
Points d'Expériences : 5

MessageSujet: Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]   Jeu 1 Juin - 20:50

« C'est par-fait ! »

C'était pas parfait du tout. L'affirmation de Cannelle était manifestement erronée, au dernier degré. Néanmoins, la fausse rouquine se tenait fièrement dans son appartement minuscule au cœur de Lansat.

Des valises dans un coin, un paquet de chips à moitié entamé dans l'autre, et des meubles vides, voilà le décor qui tenait lieu de perfection. Les sens maniaques de Dio, le Nounourson roi de l'organisation, recevaient des stimuli de chaque centimètre carré de cet endroit d'un confort contrastant grandement avec la chambre douillette qu'il avait quittée à Phénacit.

Conscient que sa maîtresse mettrait un temps indécent à finir son déménagement, il laissa échapper un couinement plaintif, puis se retourna pour rejoindre son panier.
Ha, oui.
Son panier était encore dans les cartons. Le canapé du pré-meublé fera l'affaire. Pendant ce temps, Cannelle ouvrit une valise d'un mouvement leste sur la fermeture à glissière. Une quantité non-négligeable de vêtements et d'objets en tout genre profita de l'appel d'air pour sortir de leur conteneur, telle une explosion d'affaires mal organisées.

« Bon, si je me rappelle bien, j'ai mis la perceuse et le tournevis là, parmi mes vêtements. Hmm... ha, les voilà ! Et les vis sont dans ma trousse de toilette ! »

Un autre débordement d'objets plus tard, elle trouvait ses quatre vis dans la-dite trousse.

« Bon, et la plaque pour mon commerce doit se trouver parmi les poêles ! »

Dio observait le manège de sa dresseuse, mi-terrifié, mi-fasciné. Chaque chose qu'elle recherchait était au milieu de trucs qui n'avaient rien à voir et se trouvait dans un bagage différent, et pourtant Cannelle savait précisément où les trouver. C'était un mélange d'illogique et d'organisé qui trouvait malgré tout son équilibre.

Son butin en main, la Rhodienne partit d'un pas enjoué à l'extérieur. Dio l'entendit descendre les marches à une allure bien trop dangereuse selon lui pour un truc qui tient sur deux pattes. D'un nouveau soupir, il plongea la tête dans ses pattes pour tenter de faire une sieste. Il enviait presque son camarade Bento, qui était encore dans sa pokéball et n'avait pas vu tout ce désolant spectacle.


D'un dernier coup de tournevis appuyé, la jeune dame finit d'installer sa plaque à côté de sa porte.

« Cannelle Darucini - Pharmacologue et herboriste »

Tels étaient les mots s'étalant sur un rectangle métallique vissé quasiment droit. Toujours aussi satisfaite d'elle, elle fit deux pas en arrière pour mieux admirer le résultat. Oui. C'était le départ d'un commerce florissant et d'une vie pleine d'entrain. Elle se rappela l'échange qu'elle avait eu avec le douanier en arrivant sur l'île.

« - Et qu'est-ce que vous venez faire à Lansat ?
- Je viens pour ouvrir mon entreprise de pharmacologie-herboristerie.
- C'est peu commun ça ! Pourquoi donc à Lansat ?
- Ben, j'ai entendu qu'il y avait un lycée ici, ou une académie, j'sais plus, qui était pas très à cheval sur la sécurité de ses élèves. ÇA FAIT DES TAS DE CLIENTS !
- Vous exag...*l'agent se remémora les passages les moins responsables que l'on peut trouver sur ce forum* … moui, ce n'est pas si faux. Bien, vous avez une adresse où on pourra vous joindre à Lansat ?
- Bien sûr, c'est... heu... »

La suite eut lieu par téléphone, Cannelle demandant à sa mère quelle était sa nouvelle adresse, puisqu'elle avait oublié tous les papiers concernant son appartement à Phénacit. Évidemment, il était une heure du matin à Rhode.

«  Ha ha, c'est l'aventure, c'est l'aventure ! rigola-t-elle à haute voix en sortant de son souvenir. Hum... Maintenant que j'y pense, j'aurais ptêtre dû aller chercher des herbes ou autres avant de mettre ma plaque en place. Y a une jungle pas si loin, ce sera parfait pour trouver des herbes exotiques, mais si un client arrive avant que j'aie fait ma cueillette... »

Brève réflexion interne.

« Naaaaaah, ça risque pas d'arriver, ce serait vraiment pas de bol ! »


_________________
USER WAS BANNED FOR THIS POST.


Dernière édition par Cannelle Darucini le Jeu 1 Juin - 21:06, édité 2 fois (Raison : Bonjour, je sais pas intégrer des images)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1692

MessageSujet: Re: Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]   Mar 13 Juin - 16:38

''Je t'avais prévenue, hein. Vous êtes témoins, vous autres que je l'avais prévenue ? Mais est-ce qu'on m'écoute ? Noooooon et regarde comment ça finit !''

J'arrive pas à y croire. J'dois être en en train de rêver, c'est ça (Non Lucki, c'est pas une invitation pour une Forte-Paume, c'est juste une façon de parler !). Et pourtant, force est de constater que tout ce qui se déroule dans cette chambre à l'air bien réel : Assis sur mon lit, mon équipe en cercle autour du tapis, je contemple avec le reste de la troupe une certaine Sabelette d'Alola qui se tortille, les pattes croisées sur le ventre. Avec un hochement de tête dépité, je pivote alors pour contempler la source de son tourment : un paquet dont l’emballage a été mystérieusement entamé, par une séries de coups de griffes tranchantes. Quelques cristaux de glace ornent encore les bords du papier kraft éventré, tandis qu'une sorte de jus poisseux recouvre le reste de l’objet.
Reportant mon attention sur Neaki, je ne peux pas m'empêcher d'être désolé pour elle..Mais en même temps, elle l'a bien cherché !

'Combien de fois je t'ai dit de PAS dévorer tout ce que m'envoie Noé, sans vérifier ce que c'est d'abord ? J'dois être une des seules personnes (Avec Ginji, quand on y pense) de tout Lansat qui sait comment manger une Willia Volcanique, sans risque de finir à l'infirmerie !''

Pour ne rien arranger, Neaki est de type Glace...Alors un plat pareil, ça doit créer un joli souk dans son estomac. Autant verser de la lave fondu sur de la neige fraiche, vous aurez une idée de ce que doit traverser la Sabelette, à l'heure actuelle. En cercle autour de cette dernière, aucun de mes équipiers ne semblent en mesure de lui venir en aide, pas plus que le Ranger rose qui consulte son Ipok pour la huitième fois....Non décidément, à part une baie Fraive mixée ou des médicaments bien spécifiques, je n'ai même pas un type Glace sous la main pour faire passer la brûlure de Neaki.
Pour ne rien arranger, un rapide coup d'oeil au planning de Needle me confirme que cette dernière est en consultation jusqu'au début du mois de Juillet...Autant dire que ma coéquipière aura depuis longtemps fondue, avec un tel délai d'attente.
Aux grands maux, les grands remèdes, il est temps d'opérer une expédition de sauvetage !

''Allez, une...deux ! Neaki...Faut VRAIMENT que tu fasses un régime, t'es louuuuuurde !''

Une Sabelette d'Alola dans les bras, il ne me reste plus qu'à rejoindre le portail de l'académie, pour prendre un bus en direction de Lansat. Y'aura bien au moins une boutique susceptible de me vendre un remède, une glace ou même de l'azote liquide !

********************

''Fermé, fermé, fermé...Y'a une distribution de beignets gratuits sur l'île d,à coté, ou c'est moi ?''

C'est pas possible, tout est fermé. Même pas un seul marchand de glace ouvert (Et avec une telle température, Neaki n'est pas la seule à fondre !), ils sont tous partis en vacances, ou quoi ? Errant au hasard dans les rues de la ville, accompagné de Lucki et ma Sabelette roulée en boule dans les bras (C'est froiiiiid), je suis pourtant sûr d'être déjà passé devant ces bancs au moins...quatre fois.C'est définitif, je ne sais absolument pas vers où me diriger ! Et les spasmes de Neaki ne cessent de s'accroître, jusqu'à ce que maintenir la Sabelette en place ne soit plus aussi simple qu'à l'accoutumée !

''Arrête, Neaki, tu vas tom...Ouah !''

Et voila, qu'est-ce que j'avais dit ! Après un mouvement encore plus violent que les précédents, la Type Glace vient de m'échapper. Et comme Arceus est toujours aux aguets pour un bonne blague en ce qui me concerne, elle a bien choisi son moment et dévale donc la pente en roulant, pile à l'instant où je passais devant cette dernière. Bouge Lucki, on doit la rattraper !

''Attentioooooooooon !''

*SBUNK*

Aie, ça doit faire mal, ça...Mais au moins, cette porte vient de stopper net la course de ma partenaire. On ajoute juste le choc à la liste de ses tourments. Rattrapant la Sabelette, je m’agenouille à sa hauteur, pour constater que l'impact l'a tout bonnement assommé. Au moins, elle ne subit plus les assauts de son estomac, c'est un bien pour un mal.
En me redressant, en revanche, je découvre une petite plaque gravée et fixée aux murs...Ok, Arceus, je retire ce que j'ai dit.

''Cannelle Darucini - Pharmacologue et herboriste''

''Y'a quelqu'uuuuuuuun ? On aurait besoin d'un coup de main pour une boule de bowling un peu trop gourmande !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Rhode
Âge : 28
Niveau : 0
Jetons : 94
Points d'Expériences : 5

MessageSujet: Re: Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]   Sam 16 Sep - 14:06

Une pointe, deux pointes, trois pointes, pas chassés.
Cannelle opérait un véritable ballet chez elle, esquivant gracieusement les innombrables vêtements jonchant le sol qu'elle avait sortis avant sa session bricolage. Dans sa grande logique organisationnelle, elle avait décrété que l'étape suivante pour son aménagement consistait à brancher son réfrigérateur. Dio ronflait sur le canapé sans profiter du spectacle offert par le petit Rattata d'opéra improvisé.

La pharmacologue en devenir se pencha devant la machine, et regarda de part et d'autre, tentant de mettre la main sur la prise. Il s'avéra après deux minutes de galères que tout était déjà branché, et qu'il suffisait de tourner la molette intérieure pour lancer la réfrigération. Ne faisant pas les choses à moitié, Cannelle la tourna au maximum et un ronronnement métallique résonna dans le caisson. N'ayant rien à manger nécessitant du froid pour le moment, la rouquine plaça à l'intérieur la bouteille à moitié entamée qu'elle avait achetée sur le bateau, d'un geste empreint de fierté. Absolument n'importe quoi lui paraissait être une nouvelle pierre accélérant l'ascension dans sa carrière et son indépendance.

Elle avait hâte de finir son déménagement -ce qui réalistement lui prendrait au mieux deux semaines à ce train-là- et d'avoir ses premiers clients.

« Hum, faudra que je réfléchisse à mon prospect. Les clients, ça n'arrive pas en claquant des doigts. »

Joignant le geste à la parole, elle fit un claquement sonore d'un ample geste de main.

« Y'a quelqu'uuuuuuuun ? On aurait besoin d'un coup de main pour une boule de bowling un peu trop gourmande ! »

... Un client. Un client venait d'appeler depuis l'extérieur. Cannelle regarda sa main avec étonnement... puis fit une dizaine de claquements en succession rapide. Dio leva la tête, l'air bougon, sans rien comprendre à ce bruyant manège.

Bon, de toute évidence, ses phalanges n'avaient aucun pouvoir magique. La jeune dame se précipita alors vers la cage d'escalier, à nouveau à une allure beaucoup trop élevée.

« Elle va se casser la figure si elle continue », pensa le Nounourson fraîchement réveillé.

Bien joué, Nostradamus. À quelques enjambées de la porte, Cannelle fit un faux pas et dévala les trois dernières marches sur son arrière-train. Ne se laissant pas démonter, et ayant l'habitude de ce genre de gamelles, elle se releva prestement pour ouvrir la porte donnant sur la rue, et déclama sa phrase d'introduction avec force précipitation.

« Cannelle Darucini, pharmaciste et herbologue, que puis-je faire pour vous ? »

Il y eut un bref moment de silence. Elle profita de l’hébétement du nouveau venu pour l'observer. Il ne fallut qu'une poignée de secondes pour qu'elle laisse échapper :

« R-Rose ! »

Le regard du visiteur passa de l'intrigué à l'agacé. N'en faisant pas grand cas, Cannelle reporta son attention sur le Sabelette en mauvais état.

« - Ô grand Arceus, qu'arrive-t-il à votre Sabelette, il ne bouge plus ? Huh, à l'observer de plus près, on dirait qu'il a pris un mauvais coup.
- Heu, oui, c'est pas vraiment pour ça que je viens. »

Dans une ellipse qui m'est fort pratique, Cael expliqua la situation à la jeune dame. Celle-ci ne put contenir son excitation : son premier patient était un cas simple ! Pas de mauvaise publicité dès le début causée par ses compétences balbutiantes.

« Je dois avoir du concentré de Fraive en comprimé sécable, veuillez me suivre. »

Cannelle.
Réfléchis avant de proposer des trucs comme ça. L'étudiant put admirer la moitié de la collection vestimentaire de l'herboriste, dans une représentation toute en tissus de Guernica. La rouquine ne se laissa pas décontenancer, du moins en apparence, puisque tous ses sens la traitaient de boulet intérieurement.

« Ha ha, je viens juste -subtil coup de pied pour dégager des culottes- d'emménager, genre depuis même pas dix minutes -coup d’œil sur l'horloge, ça fait trois heures-. Asseyez-vous sur le canapé, j'en ai pas pour longtemps. Et n'hésitez pas à pousser mon Nounourson. »

L'intéressé était moyennement d'accord. Peu importait à Cannelle, qui voyait sa réputation faire de la chute libre en temps réel. Mais, hé, la chute libre ne se fait-elle pas forcément avec un parachute, pour un atterrissage flamboyant ?

« Les comprimés sont ic- »

Pas de comprimé dans le sac, Cannelle avait viré les médicaments avant son départ pour faire place à son antique Game Boy Color. OK, pas de parachute pour ce crash annoncé. Il était temps de mettre en œuvre ses talents de comédienne. Encore plus que d'habitude.

« J'ai une proposition incroyable pour vous, cher patient ! Que diriez-vous d'assister à la création de votre remède, de la recherche des ingrédients aux dernières touches menant à la finalisation d'un médicament artisanal ? La forêt est juste à côté, et ho, il y a tout juste la place dans mon frigo (vide) pour un Sabelette en quête de froid. Qu'en dîtes-vous ? »

Si Dio avait des mains, il aurait fait le plus fantastique facepalm de l'histoire (pourtant chargée) des facepalms. Une goutte de suée froide dégringolant de son front, Cannelle attendait la réponse de la tignasse rose.


_________________
USER WAS BANNED FOR THIS POST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1326
Points d'Expériences : 1692

MessageSujet: Re: Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]   Mer 20 Sep - 20:54

*Toc, toc, TOC*

Booooon...Apparemment, c'était un faux espoir. La porte reste résolument close et avec Neaki qui se tortille de plus en plus, je ne vais pas pouvoir garder la posture très longtemps. Tant pis pour cete échoppe, plus qu'à se rendre au Centre Pokémon, en espérant qu'il ne soit pas trop surchargé...J'vais avoir l'air malin, quand il va falloir leur expliquer la raison de l'état de cette goinfre de Sabelette.
La-dite type Glace étant manifestement sur le point de fondre, il va falloir faire vite. Ok, dernier essai et ensuite, on est reparti !

*To..*

''Cannelle Darucini, pharmaciste et herbologue, que puis-je faire pour vous ?''

''Ouah !''

Oui, je sais, faut dire ''Bonjour'' quand on est bien éduqué. Mais vous avez vu comment elle vient d'apparaitre, celle-là  ? Déjà que la couleur rosée de sa chevelure suffirait à me faire planter sur place, voila qu'elle me déballe son nom, son métier et sa demande en moins de 1,5 secondes. Pour ne rien arranger, je sais pas pourquoi, mais je lui trouve un petit air de famille, sûrement mon imagination. Tandis que mon starter pose un regard intrigué sur l'apparition, je me prépare à lui répondre, en secouant un peu la tête pour retrouver mes esprits. Sauf que...

''R-Rose !''

Hein, quoi ? Où ça ? Pourquoi elle...Oh. NON MAIS C'EST FINI, OUI ? EST_CE QUE JE LA DÉVISAGE COMME ÇA, SURTOUT AU NIVEAU DE SES CHEVEUX ? Et pis en plus, elle les a de la même couleur, alors elle a rien le droit de dire ! Et te fiches pas de moi, Lucki, j'le sens très bien que t'es mort de rire !
Avant que je ne puisse céder aux pulsions meurtrières et terrifiantes...bon, ok, juste pas contentes qui m'ont submergées, la jeune femme semble prendre conscience que je ne suis pas venu taper à sa porte pour le simple plaisir de faire des comparaisons capillaires. Avisant Neaki qui profite du moment pour laisser échapper un léger râle de douleur, on dirait qu'il va falloir en venir aux explications.

'' Ô grand Arceus, qu'arrive-t-il à votre Sabelette, il ne bouge plus ? Huh, à l'observer de plus près, on dirait qu'il a pris un mauvais coup ''

''Heu, oui, c'est pas vraiment pour ça que je viens.''

C'est gentil de s'inquiéter pour le choc contre sa porte, mais vu la façon dont elle se tient le ventre, il y a un peu plus urgent, non ? Manifestement, elle s'y connait au moins suffisamment pour diagnostiquer un remède rapide et simple à se procurer (Note : Ne plus jamais utiliser les mots ''rapide'' et ''simple'' dans une phrase impliquant cette fille).
Pénétrant à sa suite dans la boutique, je découvre ainsi un espace qui en remontrerait à ma chambre, niveau bordel. Y'a des affaires étalées dans tous les recoins et des...attends, c'est des vêtements, ça ? Comment ça se fait que y'a plus de trous que de tissus ? Et ça, ça se porte comment...Lucki, pourquoi tu me colles tes pattes sur les yeux (Et toi, tu profites du spectacle, c'est ça ?)!
Tant bien que mal, je parviens à naviguer jusqu'au-dit canapé que l'on vient de me désigner, découvrant une petite créature poilu (et rose...décidément,c'est pas mon jour). Cette dernière exhale une aura aussi blasé que dépité, j'me demande bien pourquoi. De son coté, Lucki ne peut s'empêcher d'étudier les lieux en détail...On se croirait dans le bureau de Roseverte, avec tous ces trucs bizarres qui trainent.

''Les comprimés sont ic-''

Ic- ? Ic- quoi ? Neaki laisse maintenant échapper des couinements de plus en plus nombreux et sa carapace est étrangement moite et chaude. Comparé à la température glaciale qui émane habituellement de la Sabelette, je pense pas que ça soit bon signe...
S'ensuit alors une proposition pour le moins étrange : elle ne peut pas tout simplement donner ses comprimés à Neki ? (Aucun imbécile ne se ferait avoir par une excuse aussi grossière, si on traduis ''les dernières touches'' dont parle cette spécialiste, on peut facilement comprendre qu'elle n'est pas en mesure de soigner Neaki et qu'il va falloir l'amener rapidement au Centre Pokémon. Non, sérieusement, personne ne serait assez stupide, pour...)

''Oh, c'est une idée, ça ! En plus, je la connais super bien, cette forêt ! Je peux même vous servir de guide, si vous voulez, madame !''

(...Oubliez ce que je viens de dire.) Bah, Lucki, pourquoi tu te facepalm comme ça ? C'est gentil de sa part de proposer une solution de secours, le temps de préparer le remède et en plus, si c'est une spécialiste qui le dit, il vaut mieux l'écouter. En plus, ça implique de faire un tour dans la petite Jungle, donc, c'est tout bénef !

******************

Et une demi-heure plus tard, nous voici donc en train de cheminer entre les racines épaisses qui jonchent le sol de la forêt luxuriante qui jouxte l'académie. Y'a pas à dire, c'est quand même vraiment cool : de quoi grimper et se déplacer à plusieurs mètres du sol, des Pokémons sauvages dans tous les recoins et des baies dispersées un peu partout pour les petits creux. Néanmoins, nous ne sommes pas ici pour nous remplir la panse : si je me souviens de ma dernière visite, il y avait des baies Fraives dans la partie Est de la forêt et, à moins que les buissons n'aient été déracinées, on devrait en trouver suffisamment pour guérir une centaine de Sabelette trop gourmandes !
Et pour Lucki ? Oh ben, il marche à une centaine de mètres derrière nous, je pense qu'il boude. Même si j'aimerais bien savoir pourquoi...

''Ah, je crois qu'on a trouvé !''

En effet, les petits buissons aux larges feuilles, parsemées de baies triangulaires et bleutées se dévoilent à notre expédition, tandis que nous approchons d'une immense clairière. Cannelle se dirige donc tout naturellement dans la direction de ces derniers, avant de faire...En fait, je sais pas trop ,je présume que c'est ça qu'il faut faire avec des baies Fraives pour les transformer en médicaments. Je lui donnerais bien un coup de main, mais moi, tout ce que je sais faire avec des baies Fraives, c'est les manger...

''Hm ? Lucki ? Qu'est-ce qu'il y a ?''

C'est bizarre, il est en train de me relayer quelque chose : via son empathie naturelle, le Lucario ne transmet une impression d'urgence, un sentiment d'attente et...Oh, oh. Une minute.On est en juin. En pleine saison des baies Fraives, donc. Et qu'est-ce qu'il y a d'autre en Juin ? La saison des récoltes pour les Pi-!

''-feuils. Canelle, je ne veux pas trop vous presser, mais il faut vraiment qu'on parte d'ici !''

Trop tard. Surgissant d'un buisson proche, une silhouette mince au long nez se jette sur la jeune herbologue, qui lâche sa préparation dans la panique. Cette dernière ne tarde pas à être piétinée, tandis que le type Plante s'obstine a poursuivre sa victime...Il doit penser qu'on est venu lui voler ses baies !

''Capture, go !''

Dans un éclair de lumière, le disque de Capture est projeté de ma sangle d,épaule, avant d'enserrer le Pifeuil. Petit à petit, ce dernier semble ralentir, avant de s'immobiliser complétement et de nous fixer avec curiosité. Pifou, il n'y en avait qu'un...J'aurais pas apprécié de me faire encercler par toute la bande, surtout depuis ma dernière visite chez eux.

''TENGA-LICE !''

Ah, coucou Tengalice...Ça va, depuis la dernière fois ? Tu m'en veux pas trop pour la petite raclée que tu 'es pris, hein, j'suis sûr que t'as le pardon facile ! Émergeant à la suite d'une ribambelle d'autres Pifeuils, l'énorme Tengalice, maitre du clan de la petite Jungle, se dresse juste devant nous et vu la fureur qui plane dans ses yeux, inutile de tenter de le raisonner. Enfin, c'est ce que j'aurais probablement dit, si son regard n'était pas tombé sur Canelle...Ce sont des coeurs que je vois là, ou c'est mon imagination ?

''Lucki !''

Inutile de lui dire deux fois d'intervenir immédiatement : d'un bond, le Lucario a parcouru la moitié de la clairière, pour atterrir au milieu du cercle de Pifeuils. Leur nombre ne laisse planer aucun doute sur l'issue d'un affrontement direct...Sauf que moi, je suis un Ranger donc, ma priorité n'est pas celle que vous pensez !

''Désolé madame Canelle, mais c'vous la priorité...Lucki, évacuation !''

Mni une, ni deux, le Lucario s'élance de nouveaux, la jeune femme et son Nounourson sous le bras, avant de rejoindre une branche haute et de poursuivre sa course entre les arbres. Quelques Balles Graines tentent bien de le stopper en vol, mais face à un type Acier, je peux vous assurer que vous perdez votre temps...Bon, par contre, il reste un petit problème à régler.

''*Glumps*''

'Liiiiice...'''

Pourquoi il me regarde comme ça, maintenant ? Ouah, lâchez-moi ! Mais lâchez-moi, je suis pas un trophée que vous pouvez transporter façon gigot ! Neaki, si je m'en sors, je te priverai de casse-croûte pendant une semaine !
Escorté par mes ravisseurs, je retrouve sans grand plaisir le sous-bois abritant leur nid, ainsi que son immense estrade de troncs entremêlés. Le Tengalice disparait alors un instant dans un recoin, avant de revenir, porteur d'un objet fort étrange, composé de feuilles maintenues ensemble par des fils de Manternel...Une minute, c'est une...AH NON!

''Si tu crois que je vais porter cette robe, tu peux aller t'brosser ! ''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]   

Revenir en haut Aller en bas
Les herbes bizarres - [pv Caël Joy]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-