Partagez | .
La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2354

MessageSujet: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Jeu 29 Juin - 0:31

Ginji Labelvi
      Feat. Hagawa Haru and Colombe Turner



« La ferme se rebelle, PC edition, OUSH ! »


« -Est... Est-ce que je... Je rêve ? NAN NE M'ELECTROCUTEZ PAS ! C'est bon ! Pas besoin de ça pour... Savoir si c'est réel ou pas... »

Cessant de faire grésiller ses joues, Harissa baisse la tête en une petite moue déçue, attristée par la TERRIBLE idée de ne pas pouvoir faire souffrir son dresseur. La plupart de mes autres Pokémon, et moi-même, avons plutôt le regard dirigé droit sur l'île en approche.

« -C'est.... C'EST ALOLAAAAAAAA ! »

Je lève les bras en l'air, et pousse un cri d'excitation à la vue de cette première île. Apparemment, ce n'est cependant pas sur celle-là que nous allons débarquer, notre destination se trouvant sur l'île d'Akala, et non d'Ula-Ula. C'est qu'elles ont de drôles de noms, ces îles !

Je m'écarte légèrement pour laisser à quelques uns de mes Pokémon la possibilité de regarder par delà la rambarde du ferry, et m'assure d'un bref coup d’œil l'état de chacun d'entre eux. Spark, Euphie, Webble, Meg, ainsi que Smegta, Maygta et Aegta, semblent particulièrement excités par l'approche de cette destination mystique, et qui enthousiasme autant leur dresseur. Goldfroy aussi est de bonne humeur, mais reste à distance respectable du bord de l'eau, peu enclin à se faire arroser par les remous du navire. Oz, Lucina, Châtaigne, et White Lady sont posément allongés un peu plus loin, et se dorent tranquillement la pilule, tandis que Thoron, Punch, Cutie Cute, Mjöllnir, Hongta et Arlo préfèrent rester à l'ombre des parois du bateau. L'Amagara a d'ailleurs dû équiper sa chère Capeline Arc-en-ciel, sans laquelle le pauvre Pokémon suffoquerait à cause de la chaleur ambiante, toutefois moins impressionnante que sur Touga. Tobby et Thibault lévitent tranquillement à mes côtés, et seuls Soul, Shy et Zelf ont émis le souhait de rester enfermés dans leurs Pokéballs. Quant à Harissa, elle est montée au dessus des cabines après sa petite déception sadique, certainement pour observer tout ceci de loin, ou être un peu plus tranquille.

Lorsque l'académie a annoncé la destination des vacances pour cet été, j'avoue avoir été particulièrement surpris. Moi qui m'attendais à une petite île paumée comme Touga ou Cobaba, nous voilà envoyé dans l'archipel le plus prisé de l'année ! Et qui plus est, à moindre coût ! Les deux incendies qui ont ravagé l'île de Lansat auront au moins eu pour mérite d'inciter Palladium à nous offrir ces vacances durement acquises, et que je serai bieeeen loin de refuser ! Non mais vous vous rendez compte ?! ALOLA ! Dixit l'île impossible d'accès pendant des années, et qui est désormais sur le point de nous révéler tous ces secrets ! C'est juste FABULEUX !

En plus cette année, l'école a décidé de faire les choses autrement : pas de maisonnettes partagées à quatre, cette fois-ci, on part loger chez l'habitant ! CARREMENT ! C'est juste trop bien, non ? On va pouvoir découvrir la culture locale au sein même de celle-ci ! Bon sang, j'ai tellement hâte ! Par contre, j'espère que la personne qui a accepté de nous accueillir n'est pas radine sur la nourriture, sinon je vais devoir prendre sur mes réserves personnelles... OH ! Avec tout ça, je n'ai même pas pensé à regarder si j'avais assez pour faire un petit tour chez mes parents... Arf, je m'occuperai de ça plus tard ! Pour l'instant... VACAAAAAANCES !

Le ferry doit nous déposer dans la ville de Ho'ohale, mais mon hébergement se trouve à Ohana... Bon sang, qu'ils sont compliqués, ces noms... Bref, apparemment, cette dernière est un village particulièrement rural, j'ai vraiment hâte d'y être ! J'avoue m'être laissé sans mal influencer par la description des lieux au moment de choisir notre zone d'hébergement, étant donné que j'ai conservé mon âme de paysan malgré mes dernières années passées à la Pokémon Community... Je me demande à quoi ça ressemble, la ferme façon Alola !

Au bout de plusieurs bonnes minutes de navigation, le bateau finit par amarrer aux abords de Ho-Oh-machin.  Pour des raisons de praticité, je suis obligé de rentrer mes (nombreux) Pokémon dans leurs Pokéballs le temps de descendre du navire, et dois donc me trimballer mon énorme valise à moi seul... C'est pas tant qu'elle est lourde, mais l'une des roues est complètement pétée, et du coup ce n'est pas très pratique d'avancer avec ça... Arf, c'est quand qu'ils inventent un système de Pokéballs pour vêtements ?!

Après avoir quitté le bateau et fait vérifier mon ticket, j'arrive dans le hall de l'embarcadère, où attendent toute une file de vahiné offrant des colliers de fleur aux arrivants. Béat, j'observe avec émerveillement ce qui semble être leurs tenues traditionnelles, tandis qu'une jeune femme me passe l'un des cadeaux de bienvenue autour du cou, avant de faire un geste étrange des deux mains.

« -Alola ! »

Un peu pris au dépourvu, je la regarde faire, et, légèrement perdu, imite maladroitement sa gestuelle.

« -Euh.... Sinnoh ! Dîtes, vous savez comment on se rend à Oh-nana ? Ou un truc dans le genre, attendez, j'ai le nom marqué quelque part... Ah, voilà ! Ohana ! Il y a un itinéraire précis, ou quelque chose ?... »

Normalement, nous sommes censés attendre un car qui mènera chaque groupes d'élève à la ville où ils logeront. Mais je n'ai clairement pas envie d'attendre que le bus arrive et que tout le monde soit réuni pour partir.... J'ai trop hâte de découvrir cette région pour ça ! Et de toute façon, pendant les vacances, la Pokémon Community possède bien moins de responsabilités à notre égard que durant la période scolaire. Nous pouvons aller et venir d'un coin à l'autre de la planète sans qu'ils se sentent concernés, donc je suppose qu'ils n'auront rien à faire que je parte un petit peu en avance, pas vrai ?...

La demoiselle, bien qu'un peu perplexe, me conseille de traverser la Route 4, dont l'entrée se trouve à proximité d'un certain Hôtel des Embruns. Ah, voilà enfin des noms normaux ! Après l'avoir remercié de vive voix, je me dirige vers la sortie, et observe avec tout autant d’intérêt la ville du Hall de Ho-Oh - ou p'tête Ho-Oh Hall, je sais plus môa. C'est fleuri, les bâtiments ne sont pas envahissants, mais le tout est quand même très moderne ! Ça c'est une bien belle ville ! Mais dommage pour elle, ce n'est pas là que nous veillerons ce soir... Bon, maintenant que nous avons quitté le ferry, je vais pouvoir à nouveau faire sortir mes Pokémon, mais il ne faut pas que j'oublie la législation des régions Pokémon... A savoir que seuls six Pokémon maximum peuvent m'accompagner ! Allez, on va jouer le jeu, et mettre la plupart de mes Pokéballs au fond du sac.... Et j'en garde six à la ceinture ! Voila ! Normalement, je suis censé stocker les autres dans un PC, mais... Hors de question de m'en séparer ! Allez, direction la Route 4 !

Je n'ai aucun mal à trouver ce fameux Hôtel des Embruns, ni même la route qui la précède. Ce n'est pas compliqué, la route bétonnée s'arrête brusquement aux abords d'une jungle épaisse... Aaaanh, que c'est excitant ! A l'orée de celle-ci, je fais appel à Châtaigne, mon Zéblitz, et monte sur son dos. Je tente de caler ma valise derrière moi, puis lui indique le sentier qui s'offre à nous. Et c'est parti ! Nous voilà en route dans la jungle d'Alola !

Sur la route, il y a quelques dresseurs qui semble traîner, à la recherche de partenaires d’entraînement. Si j'avais pris le bus comme tout le monde, j'aurai sans doute pu les éviter, mais... Eh, pas de repos pour les braves ! Les vrais Topdresseurs ne se reposent jamais, et sont toujours à l'affût d'un combat !

Les trois premiers dresseurs que je rencontre ne possèdent que des Pokémon m'étant connus, à savoir un Baudrive, un Goinfrex et un Draby, ainsi qu'un Rattata appartenant à un autre vacancier. Je commence à être un peu déçu par l'exclusivité inexistante de la flore de l'île lorsque, tadaaaa ! Un quatrième homme, patientant près de la sortie, me défie à l'aide de son.... WOW, c'est quoi ce truc tout mignon ?! Attendez, je l'ai vu quelque part ! C'est un... Bon bidon... Bon bidou... Euh... Bombydou ! La vache, il est super cute !... Mais pas très tenace, par contre. Une attaque Dard-Nuée de Shy suffit à l'envoyer au tapis, le pauvre....

Enfin, nous arrivons au bout du tunnel ! Ou plus précisément, de la jungle ! Normalement, à cette heure-ci, le car doit tout juste arriver à Ho'oh-truc-bidule-chouette, donc j'ai bien fait de partir en avance ! Les combats ne m'auront pas tant retardé que ça ! Du coup, si je me fie aux panneaux, Ohana devrait être juste.... Là !

« -... WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOW ! »

Je ne peux pas m'empêcher de lâcher un énième cri de fascination à la vue de la civilisation. C'est... C'EST LE FAR-WEST ! SANS DECONNER ! POUR DE VRAI ! On dirait Bonville, mais en beaucoup plus western ! C'est juste énorme ! Comment peut-on s'attendre à ce qu'une région aussi tropicale et exotique abrite un tel village ? Je comprends mieux pourquoi ils parlaient d'un milieu rural, avec tous ces ranchs, ce n'est pas les fermes qui manquent !

Et en plus, vous savez quoi ? Comme j'arrive à dos de mon Zéblitz, sans l'escouade d'étudiants censés m'accompagner, ça fait comme un vrai cow-boy solitaire ! Trop cool, pas vrai ?!... Dommage qu'il me manque le chapeau, je perds un peu en crédibilité sans lui... Comment ça, même avec je n'aurai aucune crédibilité?!

C'est donc telle une âme égarée et éreintée par le terrible désert du far west pour ne pas dire comme un touriste complètement baba des environs que j'arrive au cœur de ce village, qui a déjà conquis le mien. De cœur, j'entends. Hmm, maintenant, il faut que je trouve la maison de mes hôtes... Ils sont censés nous attendre à l'arrivée du bus, donc ça ne devrait pas être très compliqué de les... Ah, là !

Il y a un petit groupe d'adultes, rassemblés près du centre Pokémon. C'est vrai qu'avec son architecture ultra-moderne et son rouge vif, le bâtiment se démarque énormément des autres maisons, plus rustiques, ce qui en fait un excellent point de repère ! Je me rapproche donc du rassemblement, et arrivé à leur hauteur, descends de mon Pokémon.

Je tire une feuille du bric à vrac de mon sac, et lis le nom indiqué dessus. Héloïse Étoile. C'est cool, comme patronyme ! Je lève la tête, et balaye du regard les personnes présentes, à la recherche de la prétendue Héloïse. Sauf que bien évidemment, on ne peut pas deviner le nom d'une personne à sa tête, et je me retrouve donc obligé d'élever la voix pour espérer trouver mon hôte.

« -Hum.... Excusez-moi ? Il y aurait une certaine Madame Hélo... Euh, Étoile,  par ici ? »

Quelques regards se tournent vers moi, avant de se désintéresser totalement de ma personne. Pourtant, quelqu'un finit bien par avancer vers moi, un peu timidement : une femme adulte, assez âgée, plutôt petite et potelée, et à l'air passablement embarrassé.

« -A... Alola, jeune homme ! Que puis-je faire pour toi ?... »

Je fais grand sourire, et lui tends ma main.

« -Je m'appelle Ginji Labelvi ! Je suis l'élève envoyé par la Pokémon Community que vous avez accepté d'héberger le temps de l'été... C'est bien chez vous que je viens vivre, hein ? »

Héloïse paraît étonnée, et se met à scruter les environs d'un air perplexe.

« -Dé-déja ? Pourtant, je ne vois pas tes autres camarades...
-C'est parce que j'ai fait le trajet un peu en avance ! » j'attrape ma valise posée sur Châtaigne, et lui présente ce dernier   « Grâce à Châtaigne, mon Zéblitz ! Du coup, c'est par où votre maison ?
-... Mais si on part maintenant, comment tes autres amis vont savoir où ils doivent aller ?
-... Comment ça ?
-Eh bien, tu n'es pas le seul enfant que je dois héberger... Si? »

J'affiche une petite expression surprise. Oh. Je n'avais pas pensé à ça. C'est que c'est fortement possible, en plus ! Bon sang, où avais-je la tête ?... Surtout que je n'ai pas la moindre idée de qui ça peut être... Donc je suis venu ici en avance pour rien ?!

« -Non non, c'est juste que, j'étais pas au courant, qu'il y en avait d'autres, des étudiants, à venir loger chez vous, donc... Hum... Arf, ça m'apprendra à vouloir brûler les étapes ! En tout cas, merci à vous de nous accueillir, c'est très gentil de votre part !
-... Je t'en prie, ça nous fait plaisir. Et puis, il est toujours intéressant de découvrir la culture des autres, pas vrai ? Je suis sûr que cela fera du bien à Stecy, de pouvoir se faire de nouveaux amis...
-Stecy ?
-... Oh ! Oui, j'ai oublié de te la présenter ! » Héloïse se met à regarder partout autour d'elle, soudainement anxieuse « Hum, voyons, où est-elle a bien pu passer... ? Nous devions vous accueillir ensemble, mais elle a voulu s'éloigner un peu pour... Elle est du genre timide, il ne faut pas lui en vouloir ! Stecy ! Stecy ! Stysty chérie ! Où es-tu ?...
-Azy maman tu crains, je t'avais dit de pas m'appeler avec ce blaze de merde ! »

Surgissant de nul part, une jeune fille, visiblement plus jeune que moi, s'avance vers nous avec une dégaine désinvolte. Habillée de vêtements rayés noirs et blancs, à savoir une jupe et un haut plutôt court avec une fermeture éclaire positionnée bizarrement, son allure générale est loin d'être accueillante – tout comme la tête qu'elle tire, d'ailleurs. Elle a l'air passablement ennuyée, et ce par beaucoup de chose : sa présence ici, celle de sa mère, et même la mienne. Elle me jette d'ailleurs un regard à mi-chemin entre la surprise et... Le dégoût.

« -Et c'est qui ce plouc ?
-Hum, Stecy, je te présente Ji... Ginji ! Lui et.... D'autres enfants de ton âge vont venir vivre à la maison pendant les vacances d'été, donc je compte sur toi pour être accueillante et...
-Atta, c'est POUR CA que tu m'as fait venir ?! 'Tain maman ! T'abuses grave ! Je t'avais dit que j'voulais pas! T'exagères, oush ! Nan mais té-ma, regarde le avec sa tête d'ahuri ! Ziva, je veux pas qu'on fasse venir ce type chez nous, oim....
-Ste... Stecy ! Enfin ! Sois polie ! Ginji est un gentil garçon, et je suis certaine que ses autres camarades auss...
-Ok cool, balek. Oim je me tire, je rentre à la baraque, ça me gave déjà ton histoire là. »

La jeune Stecy se détourne de nous aussitôt, et s'en va sans demander son reste, sous mon regard complètement ahuri. Est-ce qu'elle vient de complètement remballer sa mère, ou j'ai rêvé ? Cette dernière a l'air extrêmement gênée par la tournure des événements, et se tourne vers moi avec hâte.

« -Je te prie d'excuser sa nature... Colérique, elle ne pensait pas ce qu'elle disait ! Je suis sûre qu'au fond d'elle, elle est ravie d'avoir d'autres enfants avec qui échanger... J'ai une idée ! Tu n'as qu'à la suivre jusqu'à la maison, pendant que moi je me charge d'attendre tes camarades, d'accord ? Comme ça, vous pourrez en profiter pour faire connaissance... »

J'observe de loin la silhouette de Stecy en train de s'en aller, et fronce les sourcils. Elle n'a pas vraiment l'air d'être si ravie que ça, selon moi... Mais soit. Je hoche vaguement la tête, et attrape la poignée de ma valise, avant d'inviter Châtaigne à me suivre. Puis, saluant brièvement Héloïse, je tente de rattraper sa fille, visiblement décidée à mettre le plus de distance possible entre nous.

… Ces vacances promettent d'être... Palpitantes.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Jeu 29 Juin - 15:28

Hagawa Haru, Ginji Labelvi, Colombe Turner
La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !

"Alola, nous voilà !"


C'était enfin les vacances, et qui disais vacances disaient classe d'été ! Nous étions partis dans le ferry en direction de la nouvelle archipel Alola ! C'était une chance inouïe de pouvoir y découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles cultures et de nouveaux pokémon ! Je scrutais à l'horizon la mer immense, en profitant de l'air marin, Tsuki et Mavis regardaient eux aussi la mer, quand a Lucifer, Pénélope et Karis elles jouaient avec des goélises qui s'étaient posé sur le pont du ferry. J'avais hâte de découvrir Alola, j'avais acheté un guide pour l'occasion. Alola était composé de quatre grand île, Mele-Mele, Ula-Ula, Poni et Akala. C'était sur cette dernière que nous allions passer notre séjour dans des habitations, nous allions loger chez des habitants ! C'est sur, que ça allait changer des huttes à Touga, comme quoi il y avait du bon avec cet incident de PALLADIUM... Nous avions eux le choix entre trois villes, Ho'ohale, KoniKoni et Ohane, les villes avaient des noms assez orignaux, Alola était tellement différente des autres régions, il y avait encore tellement à découvrir là-bas ! J'avais décidé de prendre une habitation à Ohana, c'était une ville assez rural, ce qui n'aller pas trop me depaysager de Janusia, je n'aimais pas trop les grandes villes. Je m'y perdait trop souvent... Il fallait que je pense à revenir chez moi pour les vacances, Grand-mère doit attendre de mes nouvelles en ce qui concerne mon orientation... Elle ne savait pas que je choisis le domaine de la coordination, de même pour ma mère. *Soupir* comment allais-je pouvoir leur annoncer ? Comme a Touga, nous allions être repartis par groupe dans les habitations, je me demande avec qui j'allais bien pouvoir me retrouver... L'année dernière, j'aurais commencer a stresser comme pas possible jusqu’à arriver a la dite habitation, mais cette fois-ci, je rester serein. Il n'y avait pas de raison pour que ça ne se passe bien, n'est-ce pas ?


On voyait enfin l'île en approche, Alola nous voilà ! Karis et Pénélope se mirent à me sauter dessus afin de mieux apercevoir l'île, décidément toujours irrécupérable ces deux là, Tsuki c'était appuyer sur la rambarde, et Mavis porté Lucifer afin qu'elle profite de magnifique vue. Cette fois-ci, nous étions enfin arrivés, j'avais lu dans le guide, qu'Alola était très réputé pour ses gourmandises dont les fameux malasadas, un dessert sucré est une spécialité d'Alola. Rien que d'en parler, j'avais mon ventre qui crier famine. Je devais absolument en goûter ! Et personne ne m'en empêchera ! Je dis bien personne. Les friandises, les sucreries, c'était ce que je préférais le plus dans le monde entier, que dis-je la galaxie entière ! Peut-être que les habitants allaient nous accueillir avec des malasadas peut-être ? Ce serait le rêve !

Arriver a bon port, je descends avec mes bagages, nous sommes accueillis comme il se doit par la population locale, avec des "Alola !",  j'avais lu dans le guide, que c'était leur façon a eux de souhaiter la bienvenue, drôle de façon de souhaiter la bienvenue en criant le nom de sa région, mais bon, je n'en revenais toujours pas que nous étions sur Alola, c'était comme un rêve dont on ne se reveiller pas, c'était magique ! Nous devions prendre un bus qui allait nous conduire tout droit vers Ohana, j'attendais avec impatience en étant émerveiller a chaque construction que je voyais, c'était incroyable ! Alola avait une architecture propre a elle-même ! J'avais hâte de partir en expédition, découvrir les moindres recoins de cette île ! Je n'avais même plus les mots afin de décrire comme je me sentais en ce moment ! Tout à coup, je voyais au loin une dégustation gratuite de malasadas, j'avais encore un peu de temps avant que le bus ne vienne, juste en goûter, voir deux pour la route, ça ne me ferais pas de mal ? J'avançais vers la Alolienne qui tenait un plateaux remplie de malasadas, elle me salua avec un grand sourire et m'invita a goûter ces fameux malasadas. J'en pris un dans ma main, leur texture si moelleuse, si appétissante... Je m'apprêtais à le manger quand Karis arriva tel une furie pour le piquer et l'engloutir sur le coup... Bon tant pis, je n'avais qu'a en prendre un autre... Mais Mavis m'interpella, le bus était visiblement arrivé. Les malasadas se seront pour une prochaine fois...J'arrive devant le bus, pile a temps avant qu'il ne démarre, et me voila partit en direction d'Ohana, j'observer, coller a la vitre le paysages qui défiler, c'était magnifique ! On pouvait voir des pokémon que je n'avais encore jamais vu auparavant ! Karis était le seul pokémon que j'avais qui venait de cette région, elle ne devais être pas trop dépaysagée.


Après une quinzaine de minutes, nous étions enfin arrivés à Ohana, je rangeais Karis et Lucifer dans leur pokéball pour ne garder que Mavis, Tsuki et Pénélope afin de ne pas être trop encombré pour après, mes bagages dans les mains aider de Mavis, je sortit un bout de papier de mon sac ou il y avait inscrit le nom de l'habitant chez qui nous allions loger, nous étions parti a la recherche de Hélo... Héloïse Étoile, je m'arrêtai tout à coup net. Nous étions... au Far West ! C'était magique, on se croyait tellement dans les films de western, tout été là pour nous faire rêver, les costumes de cow-boy, les saloons tout ! Je repris mes esprits puis me mis a chercher, aux alentours, je vis un groupe d'adultes regrouper devant ce qui devait être un centre pokémon gigantesque ! Les adultes cherchés les élèves et vice-versa, je me mis donc à la recherche de ma bienfaitrice.

"Euh... Je cherche une certaine Héloïse Étoile... ?"


Certaines personnes se retournes vers moi, puis une dame arrive vers moi, elle avais l'air d'être une dame simpliste tout ce qu'il y avait de plus normal, un peu rondouillette, qui lui donner un air de maman protectrice.


"Alola.. ! Tu dois être le deuxième enfant que je dois héberger enchantée !"


"Bonjour, je m'appelle Hagawa Haru, ravi de faire votre connaissance !" Lui disais-je avec le sourire

Elle avais tout l'air d'être une dame très gentille, un peu timide, mais ça se comprenait, c'était donc chez elle que j'allais passer mes vacances.

"Un de tes amis est déjà arriver, il est à la maison avec ma fille, nous allons encore attendre que votre dernière camarade arrive si ça ne te dérange pas ?"

Quelqu'un était dèja arriver ? Il est partit a pied  tout seul ? Incroyable ! Il devait courir très vite pour venir aussi vite, a moins qu'il a utiliser un pokémon ?

"Oh oui, oui bien sûr !"


Nous allions donc être trois de la Pokémon Community plus avec sa fille, je me demande comme elle pouvais bien être. En regardant sa mère, j'imagine qu'elle devait être aussi douce et gentille que sa maman ! Un de nous étais déjà arriver par je ne sais quel moyen, nous étions tous censés prendre le bus normalement ? Ces vacances ne pouvaient que bien se passer, il ne manquait plus que la dernière. Pour une fois que je n'étais pas arriver en retard !


_________________
PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Jeu 29 Juin - 15:58

La ferme se rebelle !

Le plus difficile était de convaincre ses parents. Tout allait bien se passer, ce voyage scolaire était tout de même encadré par l'établissement et puis, c'est Alola tout de même ! La nouvelle destination phare du moment. Le soleil y brille intensément, les plus belles plages au sable fin et à l'océan couleur turquoise s'offrent à ces îles magnifiques qui regorgent de splendeurs. Il ne fallait pas rater cette occasion en or pour se faire de nouveaux amis. Cette classe d'été était certainement le meilleur moyen pour faire plus ample connaissance avec autrui et, ainsi, commencer la future année scolaire dans de bonnes conditions. Sa mère fut tout d'abord extrêmement réticente. Elle souhaitait voir sa fille chérie pour ces vacances et elle aurait même pu faire l'effort de se déplacer d'elle même pour visiter Lanst et l'établissement en compagnie de son enfant. Mais sous l'insistance de sa fille et les arguments convaincants qu'elle lui exposait, madame Turner fut contrainte d'accepter ce voyage. Plusieurs conditions s'imposèrent cependant à elle, en échange de cette acceptation. Faire le plein de médicaments, l'appeler tous les soirs pour lui faire part de ses nouvelles et lui envoyer quelques photos de ses journées sous le soleil. Marché conclu ! Colombe mit en veille son téléphone après avoir raccroché. Quelle joie ! Elle allait enfin passer des vacances comme elle le souhaitait. Pas de restrictions, la demoiselle pourra manger ce que bon lui semble ! Pas d'interdictions, la demoiselle pourra se laisser guider par ses désirs ! Des vacances où aucune limite ne lui sera imposée ! Ou du moins, presque. Son diagnostic médical lui impose d'avoir une alimentation saine mais également d'éviter les activités physiques intenses. Il était alors hors de question pour la jouvencelle de signer pour la ville de Ho'ohale. Comment est-ce que l'on prononce cela ? pensa-t-elle plus d'une fois. Tant pis, de toute évidence, ce n'est pas là bas qu'elle irait. Deux choix se livrent à elle. Une ville rurale ou bien un endroit où le ciel sera décoré par les artifices ? où l'on pourra y découvrir milles et une saveurs tout en mangeant sainement ? Ohana ou Konikoni ? Le choix était déjà fait depuis déjà quelques minutes pour la jeune demoiselle. Konikoni ! Voici ce qu'elle choisira.

Le papier désormais rempli, Colombe déposa le tout dans la boite prévue à cet effet. Avec qui allait-elle tomber ? L'académie allait choisir pour elle et voici ce qui la tracassa désormais. Elle ne connaissait personne et elle ne voulait pas que ses manières princières ne déplaisent à la plèbe. Elle espérait simplement ne pas devoir partager son espace vital avec une personne sans manière, vulgaire et bien trop agressive. Elle ne savait pas comment elle allait réagir si tel était le cas. Mais au vu de l'endroit qu'elle avait choisi, rien ne pourra ruiner son excitation. Konikoni, préparez-vous à recevoir l'oiseau qui a soif de découverte !

Elle prépara longuement ses valises et vérifia plus d'une fois si tout était prêt. Médicaments, OK. Portable, recharge, papiers et argent, OK. Vêtements de rechange, maillots de bain, OK. Trousse pour les crèmes hydratantes et solaires, OK. Dans un sourire radieux, elle referma sa valise qui semblait terriblement lourde et, au vu de toutes ses affaires, une deuxième valise dut faire son apparition. Demain allait être un grand jour ! Elle allait recevoir son groupe et son billet de ferry pour rejoindre la magnifique île de Konikoni !

Le réveil fut difficile pour la jeune femme qui n'avait que très peu dormi. Était-ce à cause de l'excitation éprouvée ou de la chaleur qu'il faisait en cette saison estivale ? Ou peut-être les deux, pensa-t-elle. Quoi qu'il en était, elle se prépara sans se faire attendre ; il fallait être à l'heure pour le départ. Elle s'empara d'un peigne et ôta les nombreux nœuds qui parsemaient sa longue chevelure rose. Elle la coiffa comme à son habitude puis rinça ses doigts. Elle imbiba enfin ces derniers d'un peu de crème qu'elle étala sur son visage pour hydrater sa chair pâle puis enfila une robe sobre. Pour un voyage, il n'y avait nul besoin de revêtir une robe prestigieuse ou d'accorder plus de temps à sa chevelure. C'est ainsi qu'une simple robe rose pâle vint couvrir sa silhouette élancée. Grâce, son Tylton, était également dans tous ses états. Elle allait voyager et profiter pleinement de sa liberté ! Être conservée précieusement dans une pokéball pouvait être flatteur, mais le collectionneur était tout de même étrange. Et puis, cette liberté, elle l'avait amplement méritée. Grâce se hâta aussi ; elle nettoya ses ailes duveteuses une ultime fois avant de regagner le crâne chevelu de sa maîtresse. Tout en douceur, elle s'enroula sur elle même, tel un chapeau, pour protéger son amie du soleil éreintant. Il était désormais l'heure de quitter l'académie pour quelques temps. Colombe traversa l'établissement puis l'île de Lansat pour regagner les ferry. Ses petits talons heurtèrent le sol dans un bruit régulier puis cessèrent soudainement. L'étudiante observait le ferry qui était réellement imposant. Elle se rappela du jour où elle avait quitté sa mère pour regagner Lansat. Et voilà désormais qu'elle quitte Lansat pour regagner Alola. Un sourire somptueux anima ses lèvres pour illuminer son visage. Nul doute, la demoiselle n'avait aucun regret bien que vivre aussi loin de ses doux parents retournait son cœur. Elle déposa pieds sur le ferry et patienta son départ. Durant ce voyage long mais agréable, Colombe discutait avec son pokémon tout en profitant de l'horizon azuré qu'offrait cet océan sans fin. « Prête Grâce ? J'ai si hâte de voir ce que propose la ville de Konikoni ! » Dans un petit cri propre aux tyltons, l'oiseau de la colombe exprima sa joie et son impatience.

Voilà que cela faisait déjà quelques heures que le duo féminin sillonnait l'océan pour enfin apercevoir l'archipel d'Alola. Le climat était idéal, la vue magnifique et l'air marin rafraîchissait les voyageurs. Le rythme cardiaque de l'étudiante s'était accéléré ; elle était désormais impatiente de débarquer pour rejoindre ses colocataires et sa famille d'accueil. Elle espérait simplement s'y plaire et ne rencontrer aucune mauvaise surprise durant son périple. À peine avait-elle déposé le talon en Alola qui voilà qu'elle était déjà perdue. Un car l'attendait devant elle tandis que la foule de touristes traversaient les routes comme les rues dans un brouhaha incessant. Cela en était effrayant et, sans se poser de questions, Colombe regagna le car puis prit place. Sans en oublier la sécurité, elle attacha sa taille à l'aide d'une ceinture et enlaça son tylton entre ses bras. Le conducteur démarra le moteur du car qui fit vibrer l'intégralité du véhicule et de ses passagers. « En route pour la ville de Ohana ! » La demoiselle plissa les yeux et fronça un instant ses sourcils roses. Venait-il réellement de dire Ohana au lieu de Konikoni ? A moins que Konikoni est l'île sur laquelle elle se trouvait et que Ohana le nom de la ville ? Ou alors, Konikoni était aussi une ville et non pas le nom de l'île sur laquelle elle souhaitait se trouver. Cette partie de l'île était beaucoup moins prestigieuse que les autres. La végétation régnait en suprématie, les chemins et les routes étaient pour la plupart étroits et les quelques maisons qu'elle pouvait admirer autour du port étaient semblables à des chalet. Un peu comme ceux qu'elles avaient pu observer, un jour, lors de ses vacances au ski. Mais ici, c'était différent. Les « chalets » étaient beaucoup moins imposants et plus modestes. Sommes-nous réellement à Konikoni ? Colombe parut dubitative.

Son cœur s'emballa à nouveau de frayeur. Ohana ? Mais n'avait-elle pas choisi Konikoni ? Elle vérifia alors son papier qu'elle déplia hâtivement. Il y avait bien écrit, à côté de son prénom « Colombe Turner ; choix Ohana. » Oh non ! Le nom de ces villes et îles étaient si difficiles à comprendre qu'elle n'avait pas fait attention lorsqu'elle avait fait son choix ! Elle zieuta alors ceux qui allaient l'accompagner dans cette aventure. « Ginji  Labelvi & Haru Hagawa. » Que des garçons ?! Colombe soupira à nouveau. « Oups... Grâce tu vas m'en vouloir... » la tylton ouvrit l’œil pour l'observer tout en l'interrogeant du regard. Colombe n'en dit rien et laissa Grâce remarquer son erreur d'elle même, de toute évidence, il était temps de descendre du car. Le chemin était boueux, par endroit, et les ranchs amplifiaient cette apparence rurale. Colombe en fut surprise et Grâce également. L'étudiante s'empara de ses valises et renifla un instant. Quelle était cette odeur désagréable ? Ne serait-ce pas l'odeur des-..?! « Eurk ! » s'écria-t-elle en bouchant son nez. « Double Oups... » d'une intonation déformée par l'air qui ne ressortait plus de son nez. L'odeur de la campagne mais également des animaux domestiques se faisait aisément ressentir. Grâce ne dit rien, elle était stupéfaite. Où était-elle tombée ? Nul doute, au vu de l'odeur et de l'apparence, c'était bien un monde rural qui s'offrait aux deux précieuses demoiselles. Grâce lança un regard stupéfait à sa maîtresse. « Je suis désolée Grâce ! Ne m'en veux pas ! Je... j'ai cru avoir écrit l'île qui nous plaisait mais ! Mais tu sais, les noms sont si compliqués que j'ai certainement écrit Ohana au lieu de Konikoni, quand je devais être distraite ! Oh lala, je suis tellement désolée ! J'ai-... je n'ai pas l'âme d'une fermière et je-... » Ce n'était absolument pas le genre de Colombe et pourtant, elle eut envie de faire un caprice, ici. Grâce battit des ailes et se glissa derrière sa maîtresse pour l'inciter à avancer. « Mais il n'est pas encore trop tard pour faire demi-tour, Grâce ! » Colombe secouait la tête comme si l'endroit risquait de la traumatiser. « Non ! Mais personne ne va m'aimer en plus ici, Grâce ! Nous venons tous d'un monde opposé ! Et puis-... » Grâce ne la laissa pas achever sa phrase. Sa dresseuse devait honorer son contrat et ne pas faire demi-tour ! Dans quelle situation allait être l'habitante sinon ? Et puis, Grâce pensa sincèrement que de se détacher de ses racines lui ferait du bien.

Colombe avançait alors sous l'impulsion de son pokémon puis se figea face au centre de soins. « Grâce, on peut encore faire demi-tour te dis-je ! » La tylton chromatique battit alors des ailes et lui fit face. D'un regard autoritaire, elle semblait lui dire « te rends-tu compte de ce que tu dis ?! » Elle avait raison et sur le coup, Colombe parut totalement honteuse. Elle baissa alors les yeux et s'excusa à haute voix face à son pokémon. « Je suis désolée, c'est totalement déplacé ce que je viens de dire. Tu as raison... Allons passer des vacances dans la nature, alors ! N'es-tu pas d'accord ?! Mais avant, j'aimerai me promener. Tu sais, juste pour ne pas avoir de mauvaises surprises... » » Colombe redressa son visage pour observer avec joie son pokémon favori. Ce dernier exprima à nouveau sa jovialité face à la nouvelle attitude entreprise par sa maîtresse. Colombe souhaitait faire un tour des lieux pour s'habituer à ce nouvel environnement inconnu. Des enclos... beaucoup de verdures sauvages... c'était assez étonnant mais également reposant. La demoiselle étendit un drap sur la pelouse sauvage puis s'allongea pour admirer les cieux. Il faisait ni trop chaud, ni trop froid grâce au vent qui venait rafraîchir le duo. Suite à ce long voyage, Colombe s'assoupit contre son gré aux côtés de sa tylton qui en avait fait de même.

Colombe battit enfin des cils. Quelle heure était-il ? Mince, elle devait être en retard à présent ! Elle plia en vitesse son drap qu'elle rangea dans sa valise puis s'approcha avec hâte de la foule. De sa petite voix, elle demanda, un peu essoufflée. « Bonjour. Excusez moi de faire irruption et pour mon retard également mais, est-ce qu'une certaine Héloïse Étoile est ici ? Je suis envoyée par l'académie de l'île de Lansat et c'est chez elle que je dois loger. » une femme enrobée et plus petite que la demoiselle de quinze printemps s'approcha alors. Dans un sourire chaleureux, elle s'adressa à elle pour lui répondre gentiment. « C'est moi ! Bonjour ma petite, je-... je suis Héloïste Étoile comme c'est déjà écrit sur ton bout d'papier, j'imagine. » elle ricana d'un air gêné et idiot avant de poursuivre. « Tu es la dernière à arriver ! Alors on va pouvoir rentrer maintenant. J'espère que vous êtes tous prêts ? »

Colombe sourit et fit rouler ses valises tout en suivant l'habitante. Elle n'était pas très assurée en tout cas mais elle était toute mignonne bien que maladroite. Colombe se disait que, finalement, il ne pouvait rien lui arriver de pire et que l'habitante était adorable. Son regard se figea sur Haru et dans un sourire cordial, la demoiselle se présenta. « Coucou, je suis Colombe Turner. J'imagine que vous devez être l'un de mes colocataires mais lequel des deux êtes-vous ? » Après les présentations, l'habitante d'Alola prit la parole « Je-... je tiens à m'excuser d'avance pour les comportements de ma fille. Elle... elle est parfois un peu trop assurée, haha... » Suite à ces mots, Colombe repensa à ce qu'elle venait de songer. Et si finalement c'était cette fille qui allait lui mener la vie dure ?

« Triple oups... » Une fois le trio arrivé devant le ranch dans lequel habitait la petite famille, une voix féminine et agressive s'échappa de l'intérieur : « Maman, t'as encore ram'né d'autres ploucs ? Mais c'quoi qu'tu comprends pas quand j'te dis qu'j'en avais rien à carrer d'ces touristes ! J'vous préviens, z'avez pas intérêt à faire du bruit sinon j'vous défonce ! » s'écria une fille par la fenêtre. « Quadruple oups... » La jeune femme commençait à, finalement, regretter son erreur de plus en plus. Colombe dégaina son téléphone et, discrètement, elle composa le numéro de sa maman pour l'appeler. Ses yeux s'écarquillèrent quand, soudainement, elle s'écria ; « Comment ça, je n'ai pas de réseau ?! » Elle qui pensait pouvoir partager sa souffrance avec sa mère, que nenni ! La demoiselle était contrainte d'affronter ce périple qui lui semblait être insurmontable. Elle se ressaisit, inspira puis expira, puis orna de nouveau ses lèvres d'un sourire pleine de joie. Il n'y avait plus qu'à espérer que ses colocataires allaient être plus aimables que cette fille.
feat. Ginji & Haru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2354

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Ven 30 Juin - 0:09

Ginji Labelvi
      Feat. Hagawa Haru and Colombe Turner



« La ferme se rebelle, PC edition, OUSH ! »


« -Et donc tu t'appelles Stecy ?...
-...
-Enchanté ! Moi c'est Ginji Labelvi ! Je suis Topdresseur à la Pokémon Community, et je suis super content de pouvoir venir passer des vacances ici !
-...
-T'as des Pokémon, toi ? Tu fais des études dans quoi ?... D'ailleurs, ils ont une école de dresseurs, à Alola ?
-...
-T'sais, môa aussi je vivais dans une petite campagne isolée avant de partir pour la Pok- »

Stecy se retourne d'un seul coup, et me fusille du regard.

« -Ta gueule. Ferme ta PUTAIN de gueule. J'veux pas te causer, oim, ok ? Tu t'es cru pour mon pote, ou quoi ? Bah non, on est pas pote du tout. Alors tu la fermes et t'arrêtes de me les casser, ou je te fous mon poing dans la gueule. »

Je m'arrête, et me fige complètement. La bouche entrouverte, je la referme lentement, avant de timidement hocher la tête. Suite à sa dernière menace, Stecy m'a montré l'une de ses mains, et j'ai pu voir la gentille petite tête de mort qui se trouve sur son gant. Vraiment pas commode, la demoiselle... Toujours aussi renfrognée, elle se retourne, non sans me jeter un dernier regard noir, et se remet en marche sans un mot. Châtaigne et moi nous échangeons une œillade gênée, avant d'à notre tour reprendre le déplacement.

Au bout de quelques minutes, nous finissons par arriver devant ce qui semble être sa maison, juste à côté d'un petit cabinet médical. Stecy ouvre la porte à l'aide d'un délicat (non) coup de pied, et rentre, sans évidemment m'inviter à faire de même. Un peu craintif, je passe toutefois la tête pardessus le seuil d'entrée, et constate que la jeune fille a directement monté les escaliers. Boooooon.... Puisque je tiens toujours ma valise, je pousse gentiment la porte à l'aide de mon épaule, et pénètre à l'intérieur de la maison, beaucoup plus moderne que ce qu'on pourrait croire de l'extérieur. L'ensemble des devantures du village de Ohana font très rustiques, mais ce n'est sans doute que par respect pour leurs racines qu'ils conservent un tel aspect.

Hésitant, je quitte mes chaussures et les laisse devant la porte d'entrée, puis demande à Châtaigne de rester à l'extérieur. Je ne sais pas encore si les Pokémon sont autorisés à rentrer... J'observe brièvement le rez-de-chaussée, composé visiblement du salon, de la cuisine, d'un accès au jardin, et d'une autre pièce dont je ne vois que la porte, puis décide finalement de suivre Stecy à l'étage. Là-haut, il n'y a qu'un long couloir donnant accès à quatre portes différentes, et quelques sons s'échappent de la première qui se trouvent sur ma gauche. Je me risque à élever la voix.

« -Huuum, Stecy ?... Je la mets où, ma valise ?... Et euh... Mon Pokémon peut rentrer ou...  ? »

J'entends quelques pas, avant que la porte de s'ouvre brusquement, laissant entre-passer le visage de l'adolescente.

« -Tu te démerdes. Et tu me fous la paix. Ok ? Si tu viens me faire ièch je te défonce. »

Et elle referme la porte aussitôt, non sans la faire claquer. Je reste seul au milieu du couloir, avant de brièvement observer les autres pièces. Il y a ce qui semble être la chambre de la mère, la salle de bain, et une chambre d'ami. Il n'y a que deux lits dans cette dernière ; pourtant Héloïse a clairement sous-entendu qu'il y avait plusieurs élèves qui allaient me rejoindre, non ? Du coup, je préfère ne pas m'avancer, et décide qu'il est plus sage de redescendre ma valise en bas, en attendant le retour du maître de foyer.

Cela fait, je rejoints Châtaigne dehors, et passe ma main le long de l'encolure du Zéblitz. Je lui adresse un sourire rassurant, et lui tapote doucement le dos.

« -Ne t'inquiètes pas, va, ça ne doit pas être son jour, aujourd'hui. Après tout, si sa mère fait venir des étrangers alors qu'elle lui avait clairement dit qu'elle était pas d'accord, je comprends qu'elle l'ait de travers... On fait un petit tour vite fait, pour voir à quoi ça ressemble, dans les environs ?  »

Mon Pokémon hoche la tête, et je me mets à observer les alentours de la demeure. Nous sommes légèrement excentrés de la ville, et l'on peut voir sans mal de grandes étendues vertes à quelques pas d'ici. Cet endroit doit sans doute énormément plaire à Châtaigne. La clinique qui se trouve à côté est complètement accolée à la maison de Madame Étoile, et j'en viens à me demander si la porte que j'ai précédemment aperçu au salon ne mène pas directement à celle-ci.

Nous entreprenons ensuite de contourner le bâtiment, et suis surpris de voir une clôture juste derrière, formant un espèce de petit jardin. C'est étonnant de vouloir se restreindre à un si petit espace alors qu'il y a de gigantesques champs à côté...

L'explication de cette bizarrerie prend la forme d'un cri s'élevant de l'autre côté de la barrière. Me rapprochant, je remarque la présence d'un petit Pokémon de l'autre côté, et affiche une petite expressions surprise en découvrant la créature. Toi non plus, je ne te connais pas ! On dirait un espèce d'âne, d'à peine un mètre... Il pousse un nouveau braiment en ma direction, et je passe ma main par dessus l'enclos pour le caresser gentiment.

« -Coucou toi ! Qu'est-ce que tu as, à crier comme ça ?... » Châtaigne expire bruyamment, et m'indique d'un mouvement de la tête une bassine à l'intérieur du jardin, vide « Oh, il a soif !... Viens, on va s'en occuper.  »

Avisant un portail un peu plus loin, je fais rentrer mon Zéblitz à l'intérieur, et le laisse faire connaissance avec le Pokémon inconnu, pendant que je me dirige vers sa réserve d'eau. Il y a un énorme jerrican à côté, faisant bien le double de ma taille en hauteur et en largeur, ainsi que quelques seaux. Je remplis l'un d'eux, et commence à remplir la bassine vide, sur laquelle le Pokémon vient se jeter presque immédiatement pour s'abreuver. J'invite Châtaigne à venir lui aussi se désaltérer, et, remarquant d'énormes ballots de foin, je me permets d'en saisir une poignée pour la donner à mon compagnon. Le petit Pokémon en réclame aussitôt, et je lui en file également, espérant ne pas commettre une erreur quelconque en le nourrissant de la sorte.

Je finis par attraper mon Ipok, et rapidement, consulte ce que me dit le Pokédex au sujet de cette créature. Le Pokémon Âne, Tiboudet ! Un Pokémon Sol, qui... Mange de la terre ? Hmm, je suppose qu'il n'avait pas vraiment besoin de moi pour subvenir à ses besoins alimentaires...

Je suis brusquement tiré de ma rêverie par la voix de Stecy, qui s'élève depuis l'étage de la maison, mais sans que je parvienne à clairement entendre ce qu'elle raconte. Qu'est-ce qu'il se passe ? Sa mère est de retour ? Je demande à Châtaigne de rester avec le Tiboudet, et me rapproche de la porte arrière de la maison, que j'ouvre, pour à nouveau atterrir dans le salon.

De l'autre côté, la porte d'entrée s'ouvre sur Madame Étoile, suivie par deux adolescents. Ah ! Ce sont eux mes colocataires, alors ? Jamais vus ! Héloïse sourit en me voyant, visiblement ravie.

« -Ah ! C'est bon, vous voilà tous les trois réunis, désormais. Allez-y, débarrassez-vous de vos affaires, je vais vous montrer vos chambres... Comment ça va, Ginji ? Tu découvres les environs ?
-Oui ! Hum... » je me gratte l'arrière de la tête, gêné, et indique le jardin « J'ai vu que votre Pokémon dehors n'avait plus d'eau, et je me suis permis de lui en remettre. Et du coup, j'en ai profité pour donner un peu de foin au mien... J'espère que ça ne vous dérange pas ?
-Non, non, tu as bien fait ! C'était à Stecy de remplir son abreuvoir aujourd'hui, mais elle a sûrement oublié, tête en l'air comme elle est, ahaha... Venez, suivez-moi ! »

Après avoir retiré ses chaussures, Héloïse commence à monter les escaliers. Je fais de même de mon côté, et traverse tout le salon avec mes baskets à la main, pour venir les déposer près de la porte d'entrée. J'y rencontre alors les deux élèves venus loger avec moi : un blondinet, accompagné d'une Roserade, d'un Mistigrix, et d'une Laporeille, et une adolescente aux longs cheveux roses, suivie par un Tylton aux mêmes teintes. Ce n'est pas souvent que l'on voit des personnes avec une pareille chevelure... Parce qu'à part Estelle, je ne me souviens pas avoir déjà.... Hum. 'Faut pas que j'oublie de me présenter ! Souriant, je tends ma main aux deux étudiants, d'abord au garçon, puis à la fille qui arrive derrière.

« -Bonjour ! Ginji Labelvi, enchanté. Je suis au dortoir Voltali, à la Pokémon Community, et j'y étudie en tant que Topdresseur spécialisé dans le type Electrik. C'est marrant, de se dire qu'on a beau se côtoyer dans la même école, il a fallu que l'on parte de l'autre côté de la terre pour se rencontrer ! Il y a un Pokémon à moi, Châtaigne, qui attend juste dehors, mais j'en ai plein d'autres qui m'accompagnent... Je vous les présenterai plus tard ! »

J'attrape ma valise, puis suis Héloïse à l'étage. Arrivé en haut, elle indique, à moi et l'autre garçon, la chambre d'ami que j'avais précédemment repéré, et je rentre donc à l'intérieur pour y déposer mes affaires. La chambre est extrêmement sobre, il n'y a rien d'autre à part deux lits collés de part et d'autre de la pièce, une table de nuit en plein milieu, et deux armoires. Même sans les meubles, je pourrai difficilement faire rentrer l'intégralité de mes Pokémon à l'intérieur... Attendez, ça veut dire que je vais devoir dormir sans eux ?! Pendant TOUTES les vacances ?! Mais, mais !... Mince, je n'avais pas pensé à ça... J'espère qu'on va pouvoir trouver une solution à ce problème...

Je dépose ma valise près du lit le plus éloigné de la porte d'entrée, et laisse l'autre à mon nouveau colocataire. A peine sommes-nous tous deux rentrés dans la pièce qu'une voix s'élève depuis celle d'à côté.

« -PARCE QU'EN PLUS J'DOIS PARTAGER MA CHAMBRE ?! PUTAIN MAIS MERDE ! T'ABUSES GRAVE, LA ! C'EST CHEZ OIM ICI, J'VEUX PAS QU'UNE PLOUC VIENNE SQUATTER MA CHAMBRE A OIM !
-Stysty chérie, enfin, tu sais bien que...
-JE T'AVAIS DIT D'ARRÊTER AVEC CE BLAZE DE MERDE ! Azy tu m'as trop gavé là, j'me tire. »

On entend quelqu'un descendre rapidement les escaliers, avant que la porte d'en bas ne se claque violemment. Les dents serrés, j'échange un regard gêné avec mon camarade, puis quitte ma chambre pour rejoindre le couloir et m'adresser à Héloïse.

« -Euh... Vous êtes sûrs que ça va aller ? S'il faut, on peut dormir à trois dans notre chambre, hein. Ça me dérange pas de me mettre par terre...
-N-Non, ne t'inquiètes pas ! C'est juste que... C'est la première fois qu'on invite des gens à dormir à la maison, et elle est un peu nerveuse, c'est tout... Viens Colombe, installe-toi, je vais déplier le canapé-lit... »

Bien que peu convaincu par les propos de la mère, je ne rajoute rien de plus, et la laisse aménager la chambre de Stecy pour y installer la-dite Colombe. Au bout de plusieurs minutes, elle finit par en sortir, et commence à descendre les escaliers.

« -S-Surtout, faîtes comme chez vous ! Les toilettes sont à votre gauche, et vous pouvez relâcher vos Pokémon plus massifs dans le jardin si vous en avez envie. Le repas est à 20h, j'ai prévu de vous cuisiner quelques spécialités locales, j'espère que ça vous conviendra... »

… Elle s'en va, et nous voilà tous les trois seuls, à l'étage de la maison. Wow. On peut dire que... J'imaginais ça autrement ?... Mais ce n'est pas grave ! Il n'y a pas de raison d'être démoralisé, pas vrai ? Stecy n'a certes pas l'air très commode, mais ce n'est pas pire que Ruby L. Jones pour autant qu'elle a mauvais fond... Comme l'a si bien dit sa mère, elle est peut-être juste nerveuse... Très nerveuse.... EXTRÊMEMENT nerveuse.

Face au silence désormais retombé au niveau supérieur, je décide de prendre les devants, et viens me placer au milieu des deux portes, menant à nos chambres respectives, pour avoir chacun de mes colocataires en visu.

« -Bon ! On devrait peut-être en profiter pour faire plus ample connaissance, nan ?... Ça vous dit, qu'on aille faire un tour dehors, qu'on puisse également se montrer nos Pokémon ? En plus, le mien m'attend en bas, j'ai pas trop envie de le faire poireauter plus longtemps... » j'entreprends de descendre les marches « Vous venez ? »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Ven 30 Juin - 11:55

Hagawa Haru, Ginji Labelvi, Colombe Turner
La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !

J'attendais, bagages en main, avec Madame Héloïse la venue de la dernière élève. J'avais hâte de pouvoir visiter leur maison ! Mavis, Tsuki et Pénélope attendaient sagement avec moi, je me demandais d'ailleurs si j'allais pouvoir dormir avec Pénélope, elle qui ne voulait pas rentrer dans sa pokéball... Héloïse profita de ce moment d'attente pour discuter un peu avec moi, après tout, on aller se côtoyer pendant tout l'été autant faire plus ample connaissance !

"Alors... Le voyage n'a pas été trop difficile...?"

"Oh ça va, ça va, je n'ai même pas senti le trajet !"

"Ah, c'est bon a savoir ! Tes pokémons ont l'air tout à fait adorable !"

"M-merci, d'ailleurs ça ne dérange pas si je dors en particulier avec ma Laporeille, elle ne peut pas dormir toute seule..."

"Oh non ne t'en fait pas, vous êtes comme chez vous, ici !"

"Merci, c'est vraiment très gentil de votre part !"

On avait vraiment eu de la chance de tomber sur une femme aussi aimable et attentionnée. Ces vacances promettaient d'être enrichissantes, j'espérais que mes colocataires étaient aussi sympathiques que cette charmante dame ! Enfin, j'imagine que ça pouvait être que le cas, après tout, on était tous là pour prendre du bon temps loin du stress des études après tout ! Après quelque temps, la colocataire se présente enfin devant nous, je n'étais pas le seul à arriver en retard au rendez-vous, j'imagine, elle était vêtue d'une robe rose pâle et sur sa tête, on pouvait discerner ce qui devait être un tylton aux couleurs de sa dresseuse. Elle ne passait pas inaperçu avec ses cheveux roses, c'est sûr ! Le tylton sur sa tête faisait office de chapeau assez original, je dois dire, elle se tourna vers moi avec le sourire en oubliant pas de se présenter.

"Salut ! Moi s'est Hagawa Haru, ravi de faire ta connaissance !"

Je bugue une minute, j'ai rêvé où elle m'a vouvoyé ? Peu importe ça ne devait pas être important, ou c'est peut-être moi qui ai halluciné un instant... Enfin ! Ce n'était pas important, nous allions pouvoir partir en direction de la maison, Madame Héloïse prit alors la parole, elle disait s'excusais d'avance pour le comportement de sa fille, pourquoi donc ? Après tout, elle ne pouvait être qu'aussi aimable que sa mère..? Non...? Ou bien peut être qu'elle était tellement excitée de voir des gens d'une autre région, qu'elle allait crier dans toute la maison ? Peut-être que j'étais très loin d'imaginer la tournure des évènements... Je regardais Colombe, elle avait l'air un peu inquiète, il n'y avait que moi qui ne me faisais aucun souci ? Après tout, ça ne pouvait pas être plus pire que ce qu'on imaginait ! Valise en main, je suivais Madame Héloïse a travers la ville ou plutôt le village, c'était bon de retourner dans un endroit un peu plus calme que la ville, je n'avais pas pour habitude des grandes villes avec leurs multiples magasins en tous genres... C'était trop étouffant pour moi, je jetai un coup d'œil à mon œuf qui se trouvait dans mon sac, elle bouger de temps en temps, ce n'était pas demain la veille qu'il allait éclore.

Nous étions arrivés devant le ranch, et j'étais très loin mais alors très très loin d'imaginer ce qui allait se passer... La jeune fille douce, aimable qui devait être la fille de Madame Héloïse n'était en fait qu'une racaille, assez vulgaire... *Soupir* c'était trop beau pour être vrai n'est-ce pas ? Bon, ce n'est pas comme si ça pouvait plus mal se passer... J'entendis derrière moi Colombe s'exclamait du fait qu'il n'y avait pas de réseau ici, ce qui n'était pas surprenant vu l'endroit, elle aurait dû le savoir vu qu'elle avait choisi Ohana comme nous... Nous entrons dans le ranch, qui ressemblait plus a une maison tout ce qu'il y avait de plus normal, le coté Far West ne devait être gardé surement que pour les façades des maisons pour respecter les traditions surement, un peu comme a Janusia, ils respectaient les coutumes. Madame Héloïse nous invita à nous débarrasser de nos affaires, un jeune garçon débarque arrive depuis une porte en face, c'était surement le troisième élève qui était arrivé en avance avant tout le monde. Il avait l'air d'avoir déjà eu le temps de visiter un peu la maison, il en avait même profitait pour s'occuper de son pokémon qui se trouvait dans le jardin. C'est vrai que j'avais pu apercevoir un jardin, ainsi qu'une sorte de petit cabinet médical qui était collé à la maison, peut être qu'il appartenait a Madame Héloïse ou bien a Monsieur Héloïse, c'est vrai que je n'avais vu nulle part la présence d'un mari, peut être était-il en voyage ou tout simplement étaient-ils divorcés ? Surement que ça ne me regardait pas. Le jeune homme s'approche vers nous souriant et se présente, il appartenait au dortoir Voltali, et étudier en tant que Topdresseur spécialisé dans le typé électrique, je ne l'avais jamais vu dans l'académie avant de le rencontrer ici, bien que ça tète ne me paraissait pas non plus inconnu peut être que je l'ai déjà vu accompagné de phyllali ?

"Salut ! Ravi de faire ta connaissance ! Je m'appelle Hagawa Haru, et j'étudie en tant que Coordinateur Performer et j'appartiens au dortoir Phyllali !"


Après de courtes présentations, nous montâmes en haut, découvrir nos chambres. Je rappelais Mavis et Tsuki dans leur pokéball, en ne gardant qu'avec moi Pénélope. Héloïse nous fit visiter notre chambre a moi et a l'autre élève. Nous déposâmes tous les deux, nos affaires, j'en profitais pour regarder la chambre où j'allais passer tout mon été ici en compagnie de Ginji. La chambre était assez simpliste, c'était une simple chambre d'ami tout ce qu'il y avait de plus banale, deux lit, deux armoires, et une table de nuit en plein milieu de la pièce. Le choix des lits s'était fait sans problème, de toute façon ce n'est pas comme s'il y avait une grande différence... Nous allions pouvoir enfin nous reposer quand une nouvelle fois une voix s'élevât dans l'autre pièce. Digne d'une scène de ménage, la jeune fille partit de la maison prendre l'air, en oubliant pas de refermer violemment la porte, au moins.... on avait de l'animation dans la maison non...? Peut-être que c'était tout à fait normal, chez les jeunes d'Alola de parler dans ce dialecte avec leurs parents ? Bien que je n'aie pas lu ça dans le guide... Ginji échange un regard gêné avec moi, ces vacances promettaient d'être mouvementé...

Ginji quitte la chambre, je le suis de derrière, il n'y a pas dire ce type avait l'air vraiment sympa, il acceptait même de dormir par terre, bien qu'Héloïse ne voulût pas qu'on s'inquiète du comportement de sa fille, elle refusa la proposition du jeune homme. Le dîner était prévu à 20H, elle allait nous préparait des spécialités locales, peut être que j'aurais la chance de goûter a ces fameuse malasadas ? Hmm... Patience, il restait encore du temps avant d'aller manger. Ginji nous proposait de faire plus ample connaissance, et nous invita à descendre Colombe et moi, je regardais Colombe un petit moment, un peu gêner par les événements qui venaient de se passer, la pauvre ça n'allait pas être facile pour elle. Peut-être que ce n'était pas tout simplement son jour...?

Nous étions tous les trois dans le jardin, Ginji nous présenta le fameux pokémon Chataigne dont il nous avait parlé précédemment. C'était un Zéblitz, c'était peut-être grâce a lui qu'il était arrivé avant nous ici.

"Alors.... Tu es parti à dos de Zéblitz tout seul vers Ohana, c'est pour ça que tu es arrivé ici avant nous, j'imagine ? Si ce n'est pas indiscret, je... me posais juste la question !"

J'en profitai pour y sortir tout mes pokémon afin de les présenter à mes deux colocataires, si on devait passer tout l'été ensemble autant apprendre à se connaître un peu mieux.

"Alors voici toute mon équipe, de droite à gauche voici Tsuki, Mavis, Karis, Lucifer et Pénélope ! Et j'ai aussi un œuf que j'ai trouvé il y a quelque semaines, je vous conseille juste de faire attention à Pénélope et Karis, c'est les plus agitées de mon groupe..."


Karis n'appréciait pas vraiment que je parle derrière son dos, elle en profita alors pour m'asperger sur le visage à coup de pistolet à O, je ne comptais même plus les fois, ou je m'étais pris un jet d'eau de sa part... Après les présentations, j'en profitais pour leur demander leur avis sur Héloïse et cette Stecy.

"Alors sinon, vous trouvez comment pour l'instant votre séjour ici ? Héloïse a l'air d'être quelqu'un d'adorable, en revanche pour Stecy, mais je ne me fais pas de soucis, ça ne doit pas être facile pour elle non plus... Peut-être qu'on pourrait faire quelque chose pour elle non ? Après tout, on ne la connaît qu'à peine, elle doit avoir du mal avec les étrangers sûrement..."


On ne connaissait qu'à peine Stecy, et puis pour être honnête, je ne pense pas qu'elle soit aussi méchante qu'elle veut le faire croire, c'était sûrement une façade. J'attendais les réponses de mes colocataires, la tête dans les nuages, j'en profitais pour m'asseoir dans l'herbe fraichement coupé.


_________________
PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Ven 30 Juin - 17:53

La ferme se rebelle !

Haru... Ce prénom résonnait en elle. Elle l'avait déjà entendu, cela était certain. Elle réfléchit et haussa enfin les sourcils, comme ayant soudainement une illumination. Alors, durant sa marche en compagnie de son nouveau colocataire et de son hôtesse, Colombe répondit à Haru ; « Oh oui, ce prénom me dit quelque chose en effet. Logan a vaguement parlé de vous. Vous êtes du dortoir des Phyllali n'est-ce pas ? » demanda-t-elle en souriant. Ce sourire venait de chasser le moindre de ses doutes. La présence d'Héloïse avait rassuré ses craintes mais c'est bel et bien une fois devant la demeure qu'elle déchanta aussitôt.

Il n'y avait ni réseau ni endroit pour téléphoner à ses parents. L'attitude qu'avait eu la fille d'Héloïse dépassa toutes les craintes de Colombe ; elle était bien pire. Une jeune fille désagréable, vulgaire et sans aucune tenue. Elle n'avait absolument aucun respect pour celle qui lui avait donné la vie et pour celle qui devait se donner corps et âme pour son bonheur. Cela répugna Colombe au plus haut point. Comment pouvait-on être aussi ingrat ? aussi insolent ? dénué de tout respect ? La demoiselle fronça ses sourcils roses et rangea son téléphone. L'étudiante n'était aucunement agressive et souhaitait encore moins le malheur des autres, mais l'espace d'un instant, elle aurait apprécié être dans le corps d'Héloïse pour remettre cette fille dans le droit chemin. Alors même qu'elle n'avait pas encore vu son physique, la mentalité de Stecy écœura Colombe. Grâce en était toute retournée ; son petit cœur fut outré par les paroles de la jeunette. À ce moment précis, elle aurait aimé battre des ailes pour regagner les cieux et délaisser sa dresseuse dans son erreur. Mais elle n'en fit rien. Une véritable amie ne ferait pas cela alors elle encaissa et tint compagnie à Colombe.

En emportant ses deux valises, Colombe suivit le mouvement et pénétra dans l'enceinte de la demeure. Elle fut toute aussi surprise que ses colocataires. L'extérieur donnait cette apparence western et ancien tandis que l'intérieur brisait totalement cet aspect far-west. Les pièces étaient modernes bien qu'il n'y avait rien de prétentieux. Le tout restait sobre, suffisant mais le tout donnait naissance à une atmosphère chaleureuse. Colombe en oublia un instant Stecy et son confort habituel ; elle se sentait bien dans cette petite ferme. À travers la fenêtre, elle admirait le jardin entouré d'un enclos pour délimiter l'espace. Un sourire discret orna le visage de la demoiselle. Cette odeur rurale ne lui piquait désormais plus l'odorat et sa vue, quant à elle, était satisfaite par ce qu'elle admirait. La forêt tropicale entourait les environs tandis que des chemins sans prétention reliaient les maisons entre elles. C'est donc à cela que ressemblait la vie paysanne ? C'était simple. Sobre. Et puis, à toute heure, Colombe pouvait quitter la demeure pour s'offrir une promenade matinale et se perdre dans la magnificence de la forêt. Cette idée enjoua l'étudiante qui conservait un sourire immortel à ses lèvres. Voilà d'ailleurs un jeune garçon qui rentra dans la demeure après avoir fait un tour dans les jardins. Tout comme son premier colocataire, il était habillé simplement. Colombe devina qu'il devait s'agir de monsieur Labelvi et elle eut raison. Après s'être présenté, Colombe accorda un sourire à son interlocuteur tout en se présentant également. « Je suis Colombe Turner, pour ma part. Ravie de faire votre connaissance. Je loge au dortoir des Mentali. Je viens d'arriver il n'y a que quelques jours, je suis nouvelle ici. Et j'ai pensé qu'accepter cette classe d'été aurait été une bonne occasion pour faire des connaissances. » fit-elle en ne cessant de sourire sincèrement. « Je suis heureuse de faire votre connaissance, vous deux. » Mais le sourire qui illuminait son visage se brisa aussi vite que Stecy entrouvrit ses lèvres.

Colombe montait difficilement les escaliers suite aux indications données par Héloïse ; voilà qu'elle allait devoir partager ses nuits avec la plus ingrate des fillettes. La colombe se prépara mentalement pour ne pas craquer car elle savait qu'en toquant et en ouvrant cette porte, un drame allait se passer. Tant pis, c'est ici qu'elle allait dormir.

...Toc toc toc...

« C'qui ?! Maman, si c'toi, j't'ai d'jà dit d'me foutre la paix ! J'suis pas d'humeur là ! La tête de oim rentre pas ! » fit-elle d'un air agressif. Colombe s'empara de la poignée et l'agita pour l'ouvrir d'une délicate façon. Son cœur tambourinait à nouveau sa poitrine ; bien qu'elle était préparée, la jeune demoiselle ne souhaitait pas recevoir des insultes qu'elle n'avait pas méritées. Et à son plus grand regret, c'est ce qu'il se passa. « Putain mais t'es qui toi ? » s'écria-t-elle en lui lançant un regard noir. Alors que Colombe entrouvrit ses lèvres pour s'exprimer, Stecy augmenta le son de sa musique tout en fixant intensément son interlocutrice, comme pour la narguer. « Je suis Colombe Turner et votre maman a dit que c'est ici que j'allais dormir. Donc je suis votre nouvelle colocataire, en bref. » Colombe semblait réticente mais elle s'exprima néanmoins avec clarté et assurance. Mais voilà que Stecy cessa d'augmenter le son de la musique pour la couper subitement.  « QUOI ?! Tu t'fous d'ma gueule ? Et d'où tu me vouvoies ? Tu t'prends pour qui a'c tes manières d'princesse là ? J'suis p'tet' pas assez intelligente pour comprendre c'que tu m'racontes p'tet' ? C'ÇA QU'T'INSINUES ? Tu m'prends de haut quoi ?! Ç'va pas s'passer comme ça, moi j'te le dis ! Putain d'bourges d'MERDE-EUH ! MAMAN ! » Après cette scène, Stecy sortit de la chambre en trombe pour atteindre les escaliers. Alors qu'elle venait de claquer la porte de sa chambre, elle hurla sa rage dans toute la maison pour partager à sa mère son insatisfaction. Faire une colocation alors que c'était SA chambre lui était une chose impensable et surtout impardonnable. Elle s'éclipsa alors et fuit la maison.

Colombe resta idiote un long moment dans la chambre. Devait-elle s'en aller ou devait-elle prendre ses aises ? La mère de Stecy insista en dépliant le canapé-lit mais Colombe refusait de faire quoi que ce soit. Elle laissa alors ses valises à l'entrée de la chambre et tourna la tête pour écouter ce que Ginji racontait. Descendre avec lui ? Pour faire plus ample connaissance ? Colombe ne dit rien et laissa les deux jeunes garçons prendre les devants. Elle hésitait. Prendre ses valises et s'enfuir jusqu'au prochain car ? pour ensuite faire une réclamation à l'académie et espérer changer de groupe ? Voici plutôt à quoi ressemblait ses pensées. Mais elle venait à peine d'arriver dans l'école et faire un caprice aurait été impensable. Dans un soupire interminable, la demoiselle descendit lentement les escaliers. Sa mine joviale se brisait à chacun de ses pas. À chacune des marches. Son regard n'exprimait que le regret, ses lèvres, tirées vers le bas, témoignaient de sa tristesse et sa gestuelle maladroite amplifiait sa mine gênée et attristée. Elle n'avait pas sa place ici et les choses que lui avait dites l'ingrate l'avait profondément touchée. Elle poussa finalement d'une faible façon la porte d'entrée pour rejoindre ses colocataires.

Alors que Haru présentait ses nombreux pokémon, Colombe était songeuse. Elle rêvassait et n'écoutait que de moitié ce qu'il se racontait. Elle baissait par moment les yeux, admirait l'horizon pour se changer les idées voire même inspirait et expirait dans le but de contrôler ses émotions. La demoiselle ne se sentait pas véritablement bien et pourtant, elle était censée prendre des vacances ici. Mais voilà que Haru posa la question irritante. « Que pensez-vous de votre séjour ? » Pour commencer, elle pensa d'abord qu'il était trop tôt pour se prononcer et qu'avec un peu de chance, les choses allaient évoluer dans une façon positive comme l'avait suggéré Haru. Mais, et si ce n'était pas le cas ? Et quand bien même ce n'était qu'un masque que Stecy portait dans l'unique but de jouer un rôle, Colombe ne put oublier les paroles qu'elle avait prononcées. Lorsque vint son tour pour s'exprimer, la jeune demoiselle redressa son regard violacé et fixa le duo face à elle. Elle inspira longuement puis expira pour ne pas avoir la voix tremblante.

« J'ai envie de rentrer chez moi... » fit-elle. Elle baissa quelque peu la tête après ses mots, laissant quelques mèches roses dissimuler son regard. La jouvencelle ne se sentait réellement pas à sa place ici. « J'ai d'abord fait une erreur en remplissant le formulaire à l'académie. C'était à Konikoni ou... enfin, je ne sais plus le nom de l'île, et c'était là bas où j'aurais aimé passer des vacances. Mais je me suis trompée et, par inadvertance, j'ai coché Ohana. Et je n'ai pas envie d'aller faire des réclamations aux professeurs, il est certainement trop tard pour cela et eux aussi ont le droit à des vacances. Pourtant, Héloïse est gentille et sa maison est très chaleureuse... mais je ne me sens pas à ma place, ici, et Stecy me le fait assez remarquer comme ça. Ce n'est pas vous qui allez partager vos nuits avec elle. E-et... et si elle me tuait pendant mon sommeil ?! Bon... d'accord... j'exagère un tant soit peu mais... » finalement, la jouvencelle ne finit pas sa phrase et se contenta d'hausser une épaule. Elle inspira encore une fois et expira longuement et bruyamment. Elle semblait tourmentée par ce qu'il se passait actuellement et ne semblait plus avoir le moral.

« Désolée... mais je ne me sens pas bien, ici, moi. »
feat. Ginji Labelvi & Haru Hagawa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2354

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Sam 1 Juil - 0:15

Ginji Labelvi
      Feat. Hagawa Haru and Colombe Turner



« La ferme se rebelle, PC edition, OUSH ! »


Après m'être assuré de la présence de mes deux colocataires à mes côtés, je dévale les escaliers à vive allure et me précipite vers la porte menant au jardin.

« -On va dans le jardin, madame Étoile ! » je m'arrête brusquement en réalisant quelque chose, et me retourne « Au fait, ils s'appellent comment votre Petit-bout... Euh, Tiboudet ? »

Héloïse, en train de découper je-ne-sais quel aliment sur son plan de travail, se tourne également dans ma direction.

« -Cadichon !... Hum, Ginji, tu as laissé tes chaussures de l'autre côté.
-Hein ? » je regarde mes pieds, couvertes par de seules chaussettes, puis mes chaussures, laissées effectivement à l'autre entrée « Oh ! Merci !»

Un peu plus calmement, je ramasse mes baskets, et retourne à la sortie côté jardin pour les enfiler. Une fois dehors, Châtaigne se dirige bien rapidement vers moi, réclamant une petite caresse, pendant que Cadichon fait de petits sauts partout autour de nous. Lorsque Haru et Colombe arrivent dehors à leur tour, je leur présente immédiatement mon Pokémon.

« -Voila Châtaigne ! Et lui du coup, ça serait leur Tiboudet, Cadichon... Vous avez déjà vu un Pokémon comme ça ? Il a une bonne tête, je l'aime bien. Je me demande en quoi il évolue...  »

Je m'abaisse légèrement, pour caresser la crinière du petit âne, lorsque Haru vient me questionner au sujet de mon arrivée à Ohana. Ah, Héloïse ne leur a peut-être pas expliqué... Je me redresse, et hoche la tête à son interrogation pour confirmer cette dernière.

« -C'est ça ! En fait, j'étais pas au courant qu'on était plusieurs à loger chez l'habitant... Si j'avais su, j'aurai pris le bus, comme tout le monde. Mais j'avais tellement hâte de venir que j'ai demandé à Châtaigne de me conduire ici ! Mais ça va, il aime bien les balades, donc c'pas trop grave, au final. Puis ça nous a permis d'avoir un premier aperçu d'Alola ! C'est vraiment très beau, par ici... »

Une fois sa réponse obtenue, le Phyllali commence à sortir plusieurs Pokéballs, et fait apparaître ses compagnons au centre du jardin. Il a cinq Pokémon, le Mistigrix, la Roserade et la Laporeille vus précédemment, mais aussi une Dedenne et un Pokémon endémique d'Alola, dont, une fois n'est pas coutume, je connais le nom : Otaquin ! Je sais aussi que c'est le Pokémon Eau généralement donné en starter, dans cette région. Si je le connais, c'est uniquement parce qu'il est plutôt populaire... Haru a également un œuf, mais il ne précise pas quel Pokémon il peut contenir. Il nous demande juste de faire attention à sa Laporeille et sa Otaquin.

Je souris, amusé au moment où cette dernière gratifie son dresseur d'un jet d'eau, lorsque Haru bifurque soudainement sur un tout autre sujet. Comment on trouve le début des vacances ? Bah euh pour l'instant ça va, à part Stecy qu'est un peu à vif... Naturellement, la discussion s'oriente bien rapidement vers la jeune fille chez qui nous logeons, et Haru tente de réfléchir à ce que l'on pourrait faire pour elle. Colombe, restée parfaitement silencieuse depuis nos présentations, paraît beaucoup moins enthousiaste et affiche une bien triste mine. Elle nous explique alors qu'elle s'est trompée en remplissant le formulaire de départ en vacances, et qu'elle n'a pas atterri dans la ville souhaitée... Elle ne veut cependant pas faire de réclamation, et trouve Héloïse très gentille ; seulement, Stecy n'a clairement pas mis à l'aise son invitée à l'arrivée de celle-ci, et cette altercation a suffit à complètement refroidir Colombe. Elle parle même de se faire assassiner pendant son sommeil ! Oula, effectivement, la jeune fille est plus que peinée par ce départ en vacances, pourtant à mes yeux pas si catastrophique que ça... Je lui dirai bien qu'il y a pire, et qu'une fois on s'est même fait enlevés, mais je crois qu'on va éviter.

Voulant la rassurer, je me rapproche de Colombe pour lui filer une petite tape amicale dans le dos, le tout accompagné d'un sourire réconfortant.

« -Allons ! T'exagères. Regarde, c'est pas si terrible, ici ! Il y a de la verdure à perte de vue, et on est dans un véritable film de western ! C'est pas tous les jours que tu vas pouvoir vivre un truc pareil, crois moi ! Ch'ais pas comment c'est, à Nikonikoni-truc, mais ça peut difficilement être plus incroyable qu'ici, non ? Au pire, c'est sur la même île, t'auras de nombreuses occasions d'aller y faire un tour ! T'as deux mois pour ça ! Et quant à Stecy, eh bien... » je hausse les épaules, et m'écarte de Colombe « 'Faut la comprendre, sa mère fait venir des gens dans sa chambre sans qu'elle soit d'accord. J'dis pas que son comportement est excusable ou quoi, hein ! Mais juste que quand t'aimes pas forcément côtoyer des gens, bah c'pas agréable de se retrouver avec trois personnes de plus sous son toit. Maintenant, le tout va être de lui prouver qu'elle se fourvoye ! Euh fourvoe ! Hum nan, fourv... Qu'elle se trompe à notre sujet, quoi !  » je lève un poing en l'air, déterminé, puis croise mes bras d'un air confiant « 'Faut juste lui laisser un peu de temps, et lui montrer qu'on peut être des types vachement sympas. Ok ? »

Je marque une courte pause, puis commence à farfouiller dans mon sac. Alors que je commence déjà à tenir quelques Pokéballs entre mes doigts, je reprends la parole à l'attention de Colombe.

« -T'as dit que t'étais nouvelle ? Donc ce Tylton, c'est ton starter, c'est ça ? Il a un petit nom ? Môa, j'ai tout plein plein de Pokémon à vous présenter, donc c'est pas trop grave si vous arrivez pas à retenir les noms. Normalement, je dors avec eux tous le soir, mais vu la taille de notre chambre, Haru, on risque d'avoir un peu de mal, ahaha... Bon, c'est parti alors.  »

Habitué, j'attrape, une à une, chacune des Pokéballs, et presse sur le bouton central pour en faire sortir le locataire, avant de remettre la sphère de capture dans le sac pour pouvoir attraper la suivante. Dans une succession de son significatif d’ouverte de Pokéball et de scintillement lumineux, apparaissent non pas moins de vingt-trois Pokémon, auxquels vient s'ajouter Châtaigne pour un total de vingt-quatre. Cadichon, visiblement pas du tout habitué à une telle quantité de Pokémon, se met à sautiller partout autour d'eux, content de pouvoir gambader parmi autant de nouveaux copains.

« -Dooooonc... Dans le désordre, vous avez Goldfroy, mon Gravalanch, Soul, mon Limonde, Shy, mon Voltali, Meg, ma Loupio, Oz, mon Pikachu – et starter –, Thoron, mon Elecsprint, Mjöllnir, le Lampéroie qui se cache juste derrière Lucina, ma Luxray... Euuuh il y a aussi Webble, mon Mygavolt, Punch, mon Elektek, Euphie, ma Pichu... Shy je l'ai déjà dit, ou pas ?... J'crois que oui... Harissa, ma Emolga, Tobby, le Magnéti avec le ruban rouge, et Thibault, celui avec un ruban jaune, Arlo, un petit Amagara qu'est pas très très fan de la chaleur, donc vous le verrez rarement sans sa capeline, White Lady, ma Pachirisu, Cutie Cute, ma Mimiqui, c'est un Pokémon d'Alola donc ch'ais pas si vous connaissez, c'est une petite créature toute mignonne déguisée en Pikachu... Zelf, c'est le Lainergie qui tire la tronche, Spark, ma Dedenne – elle devrait s'entendre avec la tienne, Haru –, le frigo qui vole, c'est Smegta, un Motisma qui a infiltré un... Bah frigo, du coup, et les trois autres qui ne possèdent pas d'appareil, c'est Maygta, Hongta et Aegta. Pour les différencier, euuuuh... Môa j'ai l'habitude avec leurs visages et ondulations, mais pour vous... Pour faire simple, Maygta, c'est celui qui sera toujours souriant, Aegta, c'est le plus calme, et Hongta, bah... C'est le troisième, du coup. Il est plutôt lunatique donc c'est pas toujours évident de savoir à quoi il pense... Et du couuuuup, avec Châtaigne, le Zéblitz, on a fait le tour !  » je marque une courte pause, le temps de reprendre de cette longue énumération  « Comme je l'ai dit, pas la peine de retenir leurs surnoms à tous, si vous les appeler par le nom de leur espèce, normalement ils devraient reconnaître...  A part peut-être pour Spark, puisqu'il y a la Dedenne de Haru, mais sinon... Les Magneti, vous pouvez les appeler en fonction de la couleur de leurs rubans, et les Motisma, bah... On se débrouillera, hein ? Ah, et à titre d'information, le gros nuage au dessus de nos têtes, c'est normal. C'est ce qui arrive quand je sors tous mes Pokémon. A cause de la condensation électrique... Mais vous inquiétez pas, jusqu'à présent, ça n'a jamais provoqué de pluie ou d'orage ! »

Cette (longue) explication donnée, je me tourne vers mes Pokémon, et commence à leur expliquer le déroulement des vacances – à savoir que nous allons loger dans cette demeure en compagnie de Colombe, Haru, et leurs Pokémon respectifs, que la maison appartient à Héloïse Étoile et sa fille Stecy, que cette dernière est légèrement susceptible, qu'elles possèdent une Tiboudet du nom de Cadichon, et qu'ils sont actuellement en train d'envahir tout son enclos. Ah, et aussi que...

« -... Du coup ch'ais pas comment on va faire pour dormiiiiiir ! Je pourrai peut-être aller me procurer du matériel de camping et passer les deux mois à la belle étoile... Comme ça Colombe, tu pourrais dormir dans la chambre de Haru et le problème avec Stecy sera réglé !... J'espère juste qu'il pleut pas des masses, dans cette région... Vous avez déjà entendu parler du climat Alolien, vous ?... Ha-Harissa ! Arrête d'embêter Cadichon ! »

Après avoir levé les yeux au ciel, l'Emolga cesse de tirer sur les oreilles du Tiboudet et part se poser au dessus de l'abreuvoir du Pokémon (comme à chaque fois que je la surprends en train de faire un sale coup), tandis que la porte de la maison s'ouvre soudainement. Un plateau à la main, Héloïse manque de faire un bond en arrière en voyant tous les Pokémon présents dans son jardin, et se passe une main dans les cheveux d'un air gêné en fixant tout ce beau monde.

« -... Ou-oula ! Je n'ai pas du tout prévu autant de nourriture pour le goûter de tout le monde... T-tous ces Pokémon sont à vous ? »

Je rigole nerveusement en me grattant l'arrière de la nuque. Effectivement, ça en fait, de la nourriture pour nous tous. Et pas que vis-à-vis de la quantité de Pokémon... *gargouillement d'estomac* En tout cas, c'est gentil à elle de nous emmener le goûter ! Me rapprochant de la mère de famille, je me fais un peu plus visible pour capter son attention.

« -Euuuh, la majorité m'appartient ! Mais ne vous inquiétez pas, hein, je me chargerai moi-même de les nourrir. 'Faut d'ailleurs que vous m'indiquez où est le magasin le plus proche, que je fasse quelques courses... Dîtes, c'est quoi que vous avez amené ? Des beignets ? Ils ont l'air bon...  »

Héloïse nous fait un grand sourire, visiblement fière de ses préparations.

« -Ce sont des malasadas, une spécialité Alolienne ! Celles d'Ekaeka sont très populaires, mais les miennes n'ont rien à leur envier... Tenez, goûtez donc ! »

Elle en tend une à Colombe, puis à moi, puis à Haru. Je croque avidement dedans, et fonds littéralement face à la sensation du sucre en bouche. Woooooow, que c'est bon. Devant nos airs ravis, l'adulte dépose le plateau juste à l'entrée de la maison, puis s'engouffre à nouveau à l’intérieur.

« -J'en ai congelé plusieurs, je vais les sortir pour vos Pokémon ! »

Bien qu'ayant très envie de finir le mien, je me retrouve obligé de céder à la pression d'Euphie et la laisse croquer dedans, puis fais de même avec Thoron, puis Arlo, jusqu'à au final ne plus rien avoir. Je tire une petite moue déçue, avant de hausser les épaules, pour jeter un regard en direction de Colombe.

« -Tu vois, c'est bien par ici ! Me dis pas que t'as envie de partir après avoir goûté ça?... Et au pire si t'aimes pas, tu peux toujours me le donner... »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Sam 1 Juil - 11:52

Hagawa Haru, Ginji Labelvi, Colombe Turner
La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !

Je regardais le ciel bleuté en écoutant mes colocataires, Mavis et Tsuki jouaient ensemble quant à Pénélope, Karis et Lucifer, ils s'amusaient à courir dans le jardin. J'écoutais attentivement Colombe parler de son ressentit par rapport à cet endroit. Elle paraissait beaucoup moins joyeuse qu'avant, rien que l'évocation de Stecy rendit son visage tout pâle. Colombe me connaissait de Logan, ils s'étaient sûrement rencontrés à l'académie, je me demande quelle ville il avait bien pu choisir, l'année dernière Logan était mon colocataire d'été, mais cette année, je me suis retrouvé avec des nouvelles personnes, c'était toujours cool de rencontrer de nouvelles têtes, mais pour Colombe ça n'avait pas l'air de l'apprécier plus que ça malheureusement. Elle avoua s'être trompé de destination, la jeune fille voulait se retrouver à KoniKoni et non a Ohana. Elle s'était trompée de ville en remplissant le formulaire et ne voulais guère faire de réclamation. Même si elle trouvait Héloïse aimable, Stecy avait l'air de lui faire sacrément peur, pour penser qu'elle l'assassine durant son sommeil, il fallait quand même y aller, on dirait moi lors de ma première collocation d'été. J'étais tellement stressé à l'idée de dormir avec des personnes que je ne connais même pas, mais avec le temps, on finit par se connaître, et finalement à s'apprécier. Ce n'était que le premier jour, la réaction de Stecy, était certes, exagérer, mais j'imagine qu'il fallait essayer de la comprendre un peu, visiblement, elle n'avait pas l'air d'être mise au courant de tout ça, sa réaction était donc un peu compréhensible.

Ginji s'approcha de Colombe pour lui faire une petite tape amicale dans le dos, il essaya de la rassurer du mieux qu'il pouvait. En lui expliquant que ça ne pouvait pas être aussi pire qu'elle le pensait, personnellement, je me sentais bien ici, l'air était rafraichissant, le coté tropical et Far West était juste magnifique et puis Alola ! C'était juste une chance inouïe de pouvoir se retrouver ici ! Comparer à Touga, Alola était mille fois mieux ! J'avais hâte de pouvoir me promener dans les magnifiques plages que cette île nous proposait et plonger dans les magnifiques mers bleutées.... On était très loin de la chaleur étouffante de Touga, et des pokémons insectes qu'on pouvais trouver dans la hutte où je me trouvais.... Combien de fois j'avais pu crier pour chaque Mimitoss qui avait réussi a entrer dans la hutte... Rien que d'en parler ça me donnait des sueurs froides... C'est vrai qu'elle n'avait pas connu Touga, d'après ses dires, elle venait à peine d'arriver a l'académie, je me relevai puis essayai a mon tour de rassurer Colombe.

"Oui ! En plus, ce n'est que le premier jour, peut être qu'avec le temps, elle finira par s'adoucir. Alors laisse lui un peu de temps, et puis s'il y a un problème, on est là, tu sais ? La porte de notre chambre sera toujours ouverte si tu ne veux vraiment pas dormir avec elle ! Ce n'est pas ce petit problème qui va te faire gâcher tout ton séjour a Alola, c'est une chance incroyable de se retrouver ici ! Il y a tellement de choses à faire, à découvrir ! Alors ne te tracasse pas pour ça, on va essayer de passer de super vacance !"


Ginji trifouillé dans son sac, il ne sortit non pas une, non pas deux, non pas six, mais vingt-trois pokéball. J'étais impressionné par le nombre de pokémon que le jeune homme possédait, déjà qu'en avoir cinq, je trouvais déjà parfois problématique pour la nourriture et tout le reste, mais vingt-trois, ce n'étais plus une équipe, mais une grande famille nombreuse ! Sans compter son Zéblitz qui se trouvait déjà avec nous, il devait être à l'académie depuis très longtemps pour posséder un nombre aussi important de pokémon. Sans plus attendre, il sortit tout ses pokémon de leurs pokéball, je fut encore plus surpris du nombre important de pokémon de type électrique, même pour un Topdresseur spécialiser dans ce type, c'était déjà énorme ! Le nombre de pokémon éléctrique était tellement grand, qu'un sorte de nuage électrique s'était formé au-dessus de nous, cachant le magnifique ciel. J'imagine que c'était normal....? J'espérais juste que ce n'était pas trop dangereux... Mais Ginji avait l'air de savoir ce qu'il faisait, donc c'était ok j'imagine... C'est vrai qu'on aller peut-être à avoir un peu de mal pour contenir tout ce beau petit monde dans la chambre. Mais... On se débrouillera, après tout, j'avais l'habitude d'entendre mes pokémon la nuit, donc plus de vingt-trois pokémon, ça devrait être pareil non...?

Ginji nous présentais un par un ses nombreux pokémon, ils étaient tout spécial à leur manière, ça devait être un peu comme une seconde grande famille pour lui. Jusqu'à que le nom Webble me fit diriger mon regard vers... Cette chose... un mygavolt ?! Du calme.... ne perds pas ton sang-froid, après tout, il ne va pas venir vers toi... Je tournai la tête en essayant de paraitre le plus calme que possible devant l'affrosité de la chose, de tout les pokémon insecte qu'il y avait dans ce monde. Mygavolt atteignit bien mon top 5 des pokémon insecte les plus effroyables... Je pris une grande inspiration, avant de paraître le plus zen que possible sans faire attention au truc poilus qui se promenait dans le jardin. Tout à coup, je m'imaginais les soirs avec cette chose au-dessus du plafond me regardais avec ses multiples yeux... J'allais finir les nuits engluées de toiles... Elle allait se trimbaler avec ses pattes poilues dans l'ensemble de la pièce, c'était affreux, non, c'était HORRIBLE ! Du calme... on verra en temps voulu pour ça, peut être qu'elle n'était pas aussi horrible que ça... Hein ?

Après la longue présentation de tout ces pokémons, Ginji expliquait a tout ses pokémon le déroulement des vacances, j'avais l'impression que son Mygavolt n'arrêtait pas de me regarder... C'est moi ou je commence à me gratter dans tous les sens ? La générosité de Ginji n'arrêtait pas de me surprendre, il était prêt à dormir dans le jardin pour Colombe ! C'était vraiment un chic type ! Il nous demandait si on avait quelque informations sur le temps qu'il faisait a Alola, il me semble avoir lu quelque chose dans le guide, mais je ne m'en souviens plus.

"Franchement, je n'en ai aucune idée... J'ai acheté un guide sur tout Alola, peut être qu'il en parle dedans, si tu veux, je te le prêterai !"


Tout à coup, la porte s'ouvrit. C'était Héloïse, elle était un peu surprise du nombre incroyable de pokémon qui se trouvait dans son jardin, c'est vrai qu'un peu plus et on s'aurait cru à une fête ! Elle tenait un plateau dans la main... Que vois-je ?! C'était bien ce que je voyais... Cette couleur, ce parfum, c'était des malasadas, le saint Graal des desserts Alolien ! J'en avais presque oublié ce que raconter Madame Héloïse ! Je ne rêvais pas, c'était bien des malasadas, Héloïse le confirma, elle en tendit une à Colombe, puis a Ginji et a moi. C'était texture, c'était comme un nuage flottant dans mes mains. Cette fois rien ne m'arrêteras pour l'avaler. Je m'apprêtais à l'avaler quand la bataille que faisait Karis, Pénélope et le Pichu de Ginji derrière moi me fit tomber en avant ce qui fit tomber mon précieux malasadas par terre. Au moins, ils avaient l'air de bien s'entendre, de tout façon ce n'est pas un peu d'herbe qui aller m'empêcher de le manger ! Je m'apprêtais à l'attraper quand devant moi, je me retrouver né a né avec la monstruosité jaune devant moi, je pouvais me voir a travers ses multiples yeux. Alors pas une, ni deux, je sursautai de peur, pour me cacher derrière Mavis. Tout le monde se demandait ce qui avait bien pu m'arriver, je répondis avec un peu de mal.

"Non non... Tout va bien, j'ai juste été un peu surpris, c'est tout !"

Le mygavolt s'était emparé de mon pauvre malasadas, s'en était finit de lui. Broyer par les mandibules de la monstruosité de la chose, qui se faufila dans le troupeau de pokémon éléctrique. *Soupir* Bon j'imagine que ce n'était pas mon jour pour manger des malasadas...

Héloïse arrive avec d'autre malasadas qu'elle donna aux pokémons, je les regardais mangeais leur sucreries, triste de ne pas avoir pu en goûter, mais je ne me laisser pas abattre ! J'avais encore des tonnes d'occasion pour en manger. J'aurais bien pu en demander à Héloïse, mais je ne voulais pas passer pour un gros morfale devant tout le monde non plus. Alors je proposais une petite escapade dans la ville, histoire d'aller un peu visiter les environs, il nous restait encore un peu de temps devant nous avant le dîner.

"Ça vous dit d'aller un peu se promener dans la ville ? J'aimerais bien un peu visiter l'endroit ! Et puis, ça nous permettra d'en savoir plus sur Ohana !"

J'attendais les réponses de mes colocataires impatients, et puis qui sait peut-être qu'on allait tomber sur un vendeur de malasadas dans le coin...


_________________
PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Sam 1 Juil - 23:28

La ferme se rebelle !

Ils étaient si bavards pour une demoiselle qui était encore toute retournée. Mais cette fois-ci, elle écoutait car ils semblaient souhaiter la réconforter. Voilà que l'étudiante venait de sursauter suite à la tape amicale de Ginji. Ses sourcils s'arquèrent subitement tandis que son regard s'écarquilla. C'était bien la première fois qu'elle recevait une telle marque d'affection. Était-ce d'ailleurs réellement amical ou bien était-ce une façon à lui de la secouer pour la réveiller ? ou bien peut-être un peu des deux. Colombe en fut tellement surprise qu'elle entrouvrit ses lèvres pour s'exprimer mais, au final, aucun son n'en sortit. Elle se contenta plutôt de l'écouter. Suite au sursaut de sa maîtresse, Grâce battit des ailes et délivra le crâne chevelu de l'enfant. Voilà qu'elle se percha plutôt sur son épaule pour admirer le beau monde. Son regard croisé les nombreux pokémon et ses yeux, eux aussi, s'écarquillèrent mais pour une toute autre raison ; depuis quand étaient-ils tous arrivés ? Elle détendit finalement son visage puis reprit sa contemplation pour détailler toutes les créatures. Après tout, elle n'était pas réellement attentive.

Ginji parlait, encore et encore, et il semblait bien s'y prendre. À chacun de ses mots, la demoiselle ouvrait davantage ses oreilles pour l'écouter énoncer ses pensées. Sa mine attristée se brisait au fil des secondes ; ses lèvres s'animèrent dans un sourire discret mais jovial, ses prunelles violacées se teintèrent de gaieté tandis que ses sourcils s'arquèrent superficiellement pour amplifier ses émotions positives. Il avait raison, elle ne devait pas se laisser abattre dès le premier jour. Colombe joignit ses mains derrière son dos puis redressa la tête pour admirer ses deux colocataires.

« Tu as peut-être raison... » fit-elle discrètement. Ses mots étaient si discrets que son interlocuteur ne put certainement pas l'entendre. Alors qu'il fouillait à l'intérieur de son sac qui paraissait sans fond, Colombe répondit à sa question : « Oh oui, c'est effectivement le pokémon que m'a accordé le collectionneur. C'est une tylton et, par chance, la couleur de son plumage est tout à fait à mon goût ! Enfin, on ne juge pas un pokémon par rapport à la couleur de ses plumes ou de ses poils, je le sais, mais c'est une couleur que j'affectionne énormément. Et puis, son caractère est similaire au mien. Le courant est passé très facilement et j'en suis réellement heureuse ! » dit-elle dans un sourire. « Grâce est son prénom ! je l'ai nommée ainsi car elle était délicate dans tout ce qu'elle entreprenait et puis, c'est un prénom qui ne semblait pas réellement la déranger. » Mais voilà qu'elle se logea à nouveau dans un silence volontaire pour observer les nombreux pokémon de Ginji s'extirper de leur pokéball. Comment devait-il financer toute la nourriture dont il avait besoin pour ses pokémon ? Cela devait être des dépenses conséquentes. Et il y en avait tellement que Colombe avait déjà cessé d'écouter tous les prénoms. Mais retenir le nom des races, ça était davantage intéressant. Il y en avait tellement qu'elle n'avait jamais eu la chance d'observer dans la réalité. Les contempler à travers un écran était déjà fantastique mais avoir cette chance là, que d'admirer toute leur beauté dans la réalité, l'était davantage. Colombe recula néanmoins de quelques pas lorsqu'un étrange nuage apparut au dessus de leur tête. Qu'est-ce que c'était ? La foudre allait-elle éclater ? Mais le dresseurs des nombreux pokémon électriques précisa que ce n'était rien de grave et que le reste de la troupe pouvait rester. « Waw..! » fit-elle d'un air surpris. Elle ne savait quoi penser face à tant de pokémon surtout pour un étudiant aussi jeune que Ginji. Il devait être à peine plus âgé que Colombe et voilà qu'il avait déjà une collection digne de ce nom. Il devait être redoutable au combat, pansa-t-elle, et encore davantage lorsqu'il s'agissait de connaître les qualités et défauts du type qu'il affectionnait tant. Elle avait tant à faire pour égaler ses colocataires. Mais elle venait d'arriver ! Il est normal d'avoir du retard. Et puis, elle n'avait certainement pas les mêmes ambitions que Haru et Ginji.

« Non pas la peine de vous priver de votre lit pour moi, Ginji. » dit-elle en vouvoyant effectivement le garçon. Ses vieilles habitudes ne la quittant visiblement pas, même dans un environnement aussi sobre que la ferme. « Conservez votre lit, j'insiste. C'est très généreux, en tout cas. Et je vous remercie de vous être ainsi proposé mais j'insiste, de mon côté ; je réglerai cette histoire avec Stecy et, si elle ne souhaite pas me voir dans sa chambre, ce n'est pas vous mais bien moi qui en assumerait les conséquences. Je demanderai à Héloïse un autre endroit pour dormir. Après tout, vous avez raison, on ne peut pas contraindre une personne qui n'a pas été mise au courant de notre venue et qui a  encore moins envie de partager sa chambre. Je comprends son ressenti. » Colombe inspira puis expira à nouveau mais cette fois-ci, elle souriait. Son attention se figea enfin sur la porte d'entrée ; Héloïse venait de sortir de la maison avec un plat entre les mains. Quelle était cette odeur enivrante ? cette senteur inconnue envoûtait l'odorat de la demoiselle tandis que son ventre grogna discrètement. Dans une grimace, elle porta sa main jusqu'à son ventre. Il est vrai qu'elle n'avait rien mangé depuis le voyage et ces gourmandises inconnues arrivaient à point. Non seulement elle allait pouvoir combler sa faim mais également découvrir de nouvelles saveurs. Des malasadas ? Voici un drôle de nom pour un beignet. Colombe, enjouée, s'approcha du plateau et en attrapa quatre. Dans un sourire sincère, elle gratifia en silence l'initiative prise par Héloïse puis mangea avec envie ses deux gourmandises. Avec délicatesse néanmoins, elle mâchait la bouche fermée tandis que sa main libre voilait ses lèvres. Quelle délicieuse gourmandise ! Colombe en ferma les yeux et se laissa transporter par cette saveur nouvelle. Grâce, quant à elle, en attrapa un et le picora une fois au sol avant d'en faire de même pour le second malasada. Les deux créatures semblaient envoûtées par ce qu'elles dégustaient. « Mmmh..! C'est délicieux madame Étoile ! Merci infiniment ! Je ne me suis jamais autant régalée en mangeant un beignet de toute ma vie. » Elle cligna enfin des yeux, voilà qu'elle avait déjà dévoré son deuxième beignet. Elle en voulut d'autres mais le plateau était déjà vide. Elle écouta alors Haru pour se changer les idées.

« Oh eh bien, je suis le mouvement moi. Si vous voulez aller en ville je viens avec vous ! si vous voulez faire autre chose, je vous suis également. Juste, si vous voulez réellement partir en ville, vous m'attendrez ? je vais prendre un peu d'argent ! on ne sait jamais, vous savez. » Colombe avait retrouvé son sourire et semblait prête à découvrir l'île d'Alaka, ou plutôt les environs d'Ohana, en compagnie de ses colocataires. « Et je tiens à m'excuser pour mon précédent comportement ! je ne souhaitais pas briser l'ambiance plus qu'elle ne l'était. Pour me faire pardonner, je peux vous offrir un cocktail sans alcool d'Alola ! pour vous remercier d'avoir été gentils. Je salive déjà rien qu'à l'idée d'en boire un. Mh, quelque chose d'exotique comme un jus d'ananas couplé à celui de l'orange avec un peu de lait de coco..! Ça ne vous dit pas ? Enfin, bien sûr, ce n'est qu'une proposition parmi tant d'autres. Je m'en remets à vous. » »
feat. Ginji Labelvi & Haru Hagawa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2354

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Mer 5 Juil - 0:13

Ginji Labelvi
      Feat. Hagawa Haru and Colombe Turner



« La ferme se rebelle, PC edition, OUSH ! »


Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaanh que c'est bon !

Ces malasadas sont un réel délice ! Je suis sûr que trempés dans du lait ou un peu de café, c'est délicieux. Et dire que Héloïse accepte de nous refiler une bonne partie de ses réserves pour nos Pokémon ! Vraiment, cette dame est une bénédiction. Je me demande quelles sont les raisons qui poussent Stecy à se montrer si ingrate envers sa mère... D'ailleurs, aucune d'entre elles n'ont mentionné le père de famille, il ne vit plus avec eux ? Je suis bien curieux, môa ! Mais ça ne me regarde pas, donc j'éviterai de m'en mêler... Madame Étoile est une sage femme, je sais qu'elle est parfaitement capable de gérer sa fille !

Me retenant d'en dévorer un de plus, je fais en sorte de vérifier que chacun des Pokémon puissent goûter une part de malasadas au retour d'Héloïse. Tous ne sont pas forcément fans de la pâtisserie, mais la majorité d'entre eux sont bien contents ! Je suis ainsi assez satisfait de voir que mes compagnons se plaisent plutôt bien par ici, et prie pour qu'il en soit de même pour tout le reste du séjour. Ils ont bien survécu à Touga, ils ne devraient pas avoir de mal avec Alola !

Bien rapidement, Haru vient nous proposer d'aller faire un tour en ville. Visiter le coin, déjà ? Et dire que je n'ai même pas ouvert ma valise, ahaha... On ne perd pas de temps, ça me plaît bien ! Après tout, nous n'avons que deux mois, et Alola est grand ! Et un après-midi en Ohana ne sera pas de trop pour découvrir cette dernière.

Colombe paraît enthousiasmée par cette idée. Sa précédente sensation de malaise s'est visiblement envolée, et la jeune fille a repris du poil de la bête. Tant mieux ! Pour s'excuser de son comportement, elle voudrait aussi nous offrir un petit cocktail régional, après être aller chercher ses sous dans sa chambre. Je suis bien évidemment assez rapidement conquis par la proposition.

« -OUI ! Enfin euh, je veux bien... On te rendra la pareille ! » je donne la dernière malasadas à partager à Shy et Arlo, puis, me frottant les mains, je me tourne vers mes autres compagnons « Bon par contre, ch'ais pas si vous allez tous pouvoir finir. Puis je voudrai pas créer de fausses inquiétudes avec le truc au d'ssus de nos têtes...  Donc si certains d'entre-vous veulent venir, qu'ils se manifestent ! 'Vous inquiétez pas, on aura bien large le temps de faire un tour avec vous plus tard si vous venez pas direct. Du coup ? Des volontaires ? »

Thoron est le premier à se manifester, accourant vers moi pour ensuite se mettre à me tourner autour. L'Elecsprint a visiblement bien envie de se dégourdir les pattes... Meg, ma Loupio, s'avance en sautillant avec un petit cri enthousiaste, suivie par Euphie qui lance des piaillements excités à répétition. Elle tente bien de rejoindre Oz et de convaincre ce dernier de la suivre, mais celui-ci refuse, décrochant au passage un petit bâillement en signe de fatigue. Mon starter va sans doute vouloir faire la sieste tout le reste de l'après-midi... Enfin, un peu plus timidement, c'est Cutie Cute qui me signale son envie de venir, la Mimiqui étant sans doute bien intriguée par la région dont elle serait originaire. Ma Pichu paraît avoir un court moment de désapprobation en la voyant se joindre au groupe, mais elle ne dit rien de plus et se contente de revenir vers moi en quatrième vitesse. C'est parti, alors !

Je me rapproche donc de Héloïse, accompagné de ces quatre garnements, et remarque qu'elle est en train de conseiller Haru et Colombe sur les environs.

« -... Et si vous continuez tout droit après le Centre Pokémon, vous arriverez au Ranch Ohana. Ils font parfois des dégustations de leur Lait Meumeu, avec un peu de chance, vous y aurez le droit !
-Euh, Madame Etoile ? Excusez-moi, ça gêne si je laisse mes Pokémon dans votre jardin ?
-Hum, qu'ils restent ne me dérangent pas tellement, mais je ne sais pas si je pourrai m'occuper d'autant de Pokémon en même temps...
-Oh ! Vous inquiétez pas pour ça, ils sont parfaitement autonomes ! Il y en a même qui prennent le pas sur mes propres directives, parfois... » je glisse un court regard en direction de Lucina, puis reprends « Ils seront sages ! Vous pouvez faire votre vie tranquillement, 'pas besoin de les surveiller.
-... Très bien, je te fais confiance alors.
-Merci beaucoup ! » je me tourne vers Colombe et Haru « Du coup je vous laisse aller prendre des sous, perso j'ai déjà ce qu'il faut sur moi ! Je vous attends devant.  »

Forcément, en me baladant H24 avec mon sac... Avec Euphie sur une épaule, et Meg dans mes bras, je fais signe à Thoron et Cutie Cute de me suivre jusqu'au portail du petit jardin, d'où l'on pourra rejoindre la rue. Pas question de passer par l'intérieur, je ne voudrai pas salir sa maison après que mes Pokémon aient joué dehors !

C'est donc après avoir fait le tour et patienté un petit moment devant l'entrée que mes deux colocataires me rejoignent, enfin prêts. Eh bien, c'est parti pour notre première expédition sur Alola, si on peut appeler ça comme ça ! Nous saluons vivement Héloïse, puis nous mettons rapidement en marche. En même temps que je déplace légèrement mes bras pour tenir Meg de manière plus confortable, je leur explique brièvement mon interêt pour cette petite virée en ville.

« -Héloïse vous a dit où on pourrait trouver des magasins ? Ça serait bien si je pouvais en profiter pour acheter de la nourriture à mes Pokémon.  » Euphie pousse un piaillement intéressé, et Thoron aboie, me faisant sourire « Vous espérez que la nourriture d'ici ait un goût différent ? Ahaha, on verra bien... Oh ! On aurait pu demander à Héloïse si elle avait besoin que l'on prenne quelque chose, c'est bête... Je pense qu'elle a besoin de rien d'urgent, mais si on avait pu dépanner...   »

Pendant que nous avançons, je suis surpris par l'absence presque totale d'herbe sur les routes de la ville. Mais en y réfléchissant un peu, c'est parfaitement logique : puisque Ohana ne possède pas de chemin goudronné, les allers et venus ont fait que l'herbe a petit à petit disparu pour laisser place à une espèce de terre battue... C'est étonnant, de voir une ville ainsi peu modernisée ! Je crois bien qu'il s'agit de la première que j'en vois une sans le moindre revêtement... Il y a beaucoup de bourgade dans ce genre, à Alola ?

Puisque nous en avons pour un petit moment à rallier le cœur de la ville, je mets de côté mon observation des lieux pour espérer en apprendre un peu plus sur les deux étudiants.

« -Du coup ! C'est quoi votre projet, à la Pokémon Community ?... Haru, t'as dit que t'étais Coordinateur, mais il y a quelque chose en particulier qui t'intéresse ?... Et toi Colombe, ch'uppose que t'as pas encore fait de choix de parcours. T'aimerais partir dans quoi ? Ah, et d'ailleurs, t'sais, on va passer deux mois ensemble, j'pense que tu peux nous tutoyer, hein ! En plus, j't'avouerai que ça me fait bizarre d'entendre quelqu'un de mon âge me vouvoyer... J'ai tendance à tutoyer les gens sans faire gaffe, tu penses que je devrai faire plus attention ?.. »

Après plusieurs minutes de discussion, nous finissons par arriver à ce qui semble être la place centrale de la ville. Elle est traversée de part en part par une grande route, dont l'une mène à la Route 4, par laquelle je suis arrivé... Je ne sais pas vers où va l'autre, mais en tout cas, il semble y avoir quelques infrastructures intéressantes dans les environs : on peut déjà voir la terrasse d'un bar, un peu plus loin, et il y a ce qui ressemble à une épicerie pas loin du Centre Pokémon.

« -Hmmm, vous pensez qu'on peut trouver notre bonheur, là-bas ? Pour mes courses, je les ferai sur le retour, ça sera moins encombrant comme ça !  »

Sur un commun accord, nous nous dirigeons donc en premier temps vers le bar, dont l'apparence est bien loin de décevoir ! Toujours dans cette ambiance Far-West, l'entrée du bar se fait par un petit portillon, dont il faut pousser les deux battants à l'arrivée.  Ils se sont même amusés à poser un abreuvoir pour les Pokémon montures ! Il ne doit pas être très utilisé, cela dit. Pour la terrasse, elle est un peu à l'écart, sur une terrasse légèrement surélevée, et avec des tables et des bancs purement en bois. Ça ne doit pas être très confortable, si on y reste des heures, mais je suppose que c'est l'esthétique qui prime ! Des chaises en plastique ou des coussins auraient vraiment gâché l'ambiance. Déjà que le Centre Pokémon fait tâche...

D'un pas décidé, je me rapproche de l'entrée et, après avoir fait signe à mes deux camarades de s'arrêter, pousse les battants de la porte d'un seul coup. Comme dans les films ! Bon par contre, la réplique elle, elle a un peu rien à voir.

« -Bonjouuuuuuur! On vient goûter les spécialités du coin ! »

Le barman, en train de discuter avec des clients accoudés au bar, nous adresse un sourire.

« -Alola les jeunes ! Vous êtes en visite ? Installez-vous là-bas, il y a de la place pour vous et vos Pokémon. »

Il nous désigne une table au centre de la salle. L'intérieur est également en majorité fait de bois, mais dans un style bien plus moderne, avec toute sorte de décorations accrochés aux murs. Nous prenons place conformément à ses indications, et Cutie Cute laisse entendre son ravissement d'être enfin à l'ombre par un soupir soulagé. Je caresse doucement la Mimiqui, et la soulève pour la poser sur la table, aux côtés de Euphie et Meg. Thoron s'allonge à côté, non sans émettre un petit grognement désapprobateur sur cette pause qui lui semble prématurée. On n'a encore rien fait, pourquoi on s'arrête, déjà ? Je tapote gentiment la tête de l'Elecsprint et lui demande de rester patient, tandis qu'un Pokémon vient nous apporter les menus... Wow, qu'est-ce que cet énorme gorille ?! Lui non plus, je ne l'ai jamais vu...

« -Oooooh, c'est quoi comme espèce, ça ?! »

Il a regard complètement blasé, et ses poils forment une espèce d'écharpe violette autour de son cou. En arrivant, il fait un mouvement circulaire des pattes, exactement comme la vahiné m'ayant accueilli sur l'île un peu plus tôt, tandis qu'en même temps... Une voix résonne dans nos têtes.

*-Alola.
-.... Wooooow, tu fais de la télépathie en plus ?!... Euh pardon, môa je viens de Sinnoh ! »

Le Pokémon inconnu me dévisage bizarrement suite à ma dernière remarque, mais nous tend toutefois les menus, avant de s'en aller avec un pas tout aussi lent qu'à son arrivée. J'avoue ne pas du tout prêter attention à la liste des plats et des boissons, et attrape plutôt mon Pokédex pour rapidement farfouiller dedans. Un type Psy, sans doute, typique d'Alola... Ça ! Ça doit être lui !

« -Gouroutan, le Pokémon Grand Sage. "Célébré pour son intelligence exceptionnelle, ce Pokémon vous prendra de haut si vous débutez. À réserver aux dresseurs aguerris. Il vit perché sur les arbres au plus profond de la jungle ; plus rarement, on le croise sur le littoral, en plein concours d'intelligence avec un Roigada."... Hmmm apparemment, on en trouve dans une jungle qu'est au nord d'ici ! La Jungle Sombrefeuille, plus précisément...  C'est fou ! Ca vous dit qu'on aille y faire un tour, un autre jour ? Vous pensez qu'on en croisera plein d'autres, des Pokémon inédits, comme ça ?...»

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 1099
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Mer 5 Juil - 11:46

Hagawa Haru, Ginji Labelvi, Colombe Turner
La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !

Tout le monde était d'accord pour une virée en ville, super ! J'avais hâte de me promener dans la ville aux allures de Far West digne des plus grands films de cow-boys ! Je me demande si on pouvait trouver une boutique de vêtement pour s'habiller façon western, ce serait marrant ! Colombe avait l'air très enthousiaste a ma proposition, du moins elle avait retrouvé son sourire. Elle voulait même se faire pardonner pour son comportement, en nous offrant a Ginji et moi un cocktail façon Alola ! Je lui aurais bien dit que ce n'était pas la peine, mais un cocktail ça ne se refusait pas.... Ce sera mon lot de consolation pour avoir raté mon occasion d'avoir goûté a ces fameux malasadas, mais je ne me laissais pas abattre ! Il y avait encore tellement d'occasions pour goûter à ces fameux beignets ! Et cette fois-ci rien ne pourra m'empêcher de l'engloutir ! Ginji acquiesça la proposition de Colombe d'un grand oui, lui aussi ne pouvais pas refuser à une telle proposition, c'est vrai qu'un cocktail ça ne se refusait pas !

Pendant que Ginji discutait avec ses Pokémon, Colombe et moi demandions des conseils sur les environs d'Ohana, on ne connaissait qu'à peine la ville, ce seraient un peu bête de se perdre dans les environs après tout... L'orientation n'était pas trop mon point fort, on va dire, je ne compte plus les fois ou je me suis perdu dans la forêt près de mon village alors que je partais y jouer presque tous les jours là-bas...

"Madame Héloïse, vous pourriez un peu nous conseiller sur le coin ?"

"Oh, mais oui bien sûr ! Si vous vous diriger vers la place de la ville, vous devriez apercevoir une buvette ainsi qu'une épicerie et si vous continuez tout droit après le Centre Pokémon, vous arriverez au Ranch Ohana. Ils font parfois des dégustations de leur Lait Meumeu, avec un peu de chance, vous y aurez le droit ! "

"Merci pour vos indications !"

Peut-être qu'avec un peu de chance, je pourrais finalement goûter aux malasadas ? Mes pokémon avaient l'air d'être partant pour une virée en ville, c'était l'occasion pour eux de se familiariser avec l'endroit après tout, on aller rester sur Alola deux mois mine de rien ! Ginji nous attendait devant, Colombe et moi partîmes chercher des sous, maintenant que j'y pense, nous n'avions même pas pris le temps de ranger nos affaires, je ne voulais perdre aucun moment pour visiter tout Alola ! Ces deux mois risquaient d'être très chargés. J'en profitais pour discutait un peu avec Colombe, elle ne passait pas inaperçu avec son dialecte, c'est la première fois qu'on me vouvoyer, mais ça ne me dérangeait pas plus que ça, elle avait surement du être élevé de cette manière, j'imagine.

"Alors comme ça, tu as rencontré Logan à l'académie ?"

Après une petite discussion, nous partîmes rejoindre Ginji qui devait s'impatienter, nous étions tous prêts à partir dans Ohana, accompagné de nos pokémon ! Je jetai un coup d'œil aux pokémon de Ginji, je ne voyais pas l'affreuse chose avec lui, je poussa un léger soulagement. Il les avait sûrement laissé dans le jardin avec le reste de ses pokémon, tant mieux ! Je ne m'imaginais pas comment dormir avec cette chose près de moi... Si je ne croiser pas son regard peut être que tout allait bien se passer hein ? En revanche, un certain pokémon qui accompagner Ginji attira mon attention. On aurait dit un pikachu, sauf que ce n'était pas un pikachu... Elle était tellement discrète que je ne l'avais pas remarqué avec tout les pokémon de Ginji ! Elle était tellement adorable, on aurait envie de l'attraper pour lui faire des gros câlins ! Je n'avais jamais vu ce pokémon auparavant, peut être que c'était un pokémon originaire d'Alola lui aussi ?

Après avoir salué Héloïse, nous partîmes enfin dans les rues d'Ohana, Ginji nous demandais si Héloïse nous avait parlé d'une épicerie dans le coin, c'est vrai que ça ne devait pas être facile tous les jours pour nourrir tout ces pokémon !

"Oui ! Normalement vers la place centrale, on devrait pouvoir trouver une épicerie !"

Nous continuâmes de marcher a travers la ville, toute mon équipe me suivait au pas de course, Pénélope et Lucifer étaient sur mes épaules, elles n'avaient pas l'air de vouloir marcher, je n'oublie pas d'en profiter pour observer les moindres recoins de la ville, l'architecture et le climat était tellement différent de ce qu'on pouvait voir a Lansat ! Ginji en profita pour en savoir un peu plus sur ce qu'on faisait a l'académie.

"Eh bien a part devenir Coordinateur performer, je pense choisir le parcours de Topdresseur, pour peut-être me spécialiser dans un type... Enfin, je ne suis pas encore sûr de moi !"

Topdresseur spécialisé dans un type, c'était pas mal en effet, je pourrais m'intéresser au pokémon en particulier a un type de pokémon... La science, ce n'était pas vraiment fait pour moi, alors le parcours topdresseur... Ma mère et ma grand-mère auraient voulu que je devienne topdresseur spécialiser dans le type dragon... Mais ça ne m'intéresser pas plus que ça. En regardant Ginji avec tout ses pokémon de type électrique, devenir topdresseur spécialiser dans un type ça devait être cool ! Mais je ne sais pas si j'en étais vraiment capable...

Après cette discussion, nous arrivâmes enfin dans le cœur de la ville. Il y avait tout ce dont on avait besoin ici ! Nous décidâmes de nous diriger vers le bar aux allures de Far-West, la porte était même un portillon comme dans les films ! C'était tellement cool ! Même si la réplique de Ginji, venait un peu briser l'atmosphère Cow-boy du bâtiment... Le barman nous indique une table au centre de la salle. L'aspect Far-West est moins présent à l'intérieur de la salle, l'architecture et le bois est beaucoup plus moderne que la façade. J'observe les diverses décorations accrochées pas loin de l'accoudoir, ça donnait une atmosphère particulière au bar, c'était chouette ! Je m'en souviens encore de la première fois où j'ai visité Touga, je m'étais aussi retrouvé dans un bar dès le premier jour, avec ce garçon aux cheveux roux... Comment il s'appelait déjà ? Ah oui, Aaron ! Je ne l'ai plus revu depuis, peut être que je l'ai croisé a l'académie sans faire attention...

Un pokémon vient nous apporter le menu, c'était une espèce de gorille, ça devait être un pokémon originaire d'Alola lui aussi ! C'était tellement cool ! Il nous fait un geste circulaire avec une tête blasé, puis une voix résonna dans nos têtes.

"Alola."


C'était un pokémon très particulier ! Il devait surement être un pokémon de type psy pour avoir de telle pouvoir, je ne m'habituerais jamais à la télépathie... Même si la pratique ne m'était pas inconnue avec le balbuto de Logan, celui-là avait l'air d'être moins bavard que ce dernier. Ils nous regardaient d'un air blasé. Ginji avait l'air d'être très surpris et intrigué par le pokémon, d'après son pokédex, c'était un Gouroutan, ce pokémon se trouvait non loin d'ici dans la Jungle Sombrefeuille.

"Oh, ce serait cool en effet ! De toute façon, je compte bien visiter tous les alentours d'Ohana ! Voir même d'Alola tout entier ! Même si deux mois ça fait un peu court pour tout visiter... D'ailleurs, vous avez un programme pour cette été ? Moi, je compte faire un tour chez moi, et puis visiter Alola en particulier le village flottant que j'ai vu dans mon guide !"


Je scrutais avec le menu, le mot malasadas me fit de l'œil, c'était donc décidé, je prendrais une malasadas avec mon cocktail ! Cette fois-ci rien ne pourra m'empêcher de goûter au délicieux dessert sucré ! Pénélope et Karis me firent les gros yeux doux, il devait bien avoir des friandises pour les pokémon... Ah oui ! Les poké-fèves ! C'était l'occasion pour eux d'en goûter ! Bon bah, c'est décider, une malasadas et des poké fève ! Le Gouroutan revenais vers nous pour prendre notre commande toujours avec son air blasé de d'habitude, je me demandais si c'était typique à tous les Gouroutan d'Alola... Je me tournais vers mes colocataires.

"Alors vous avez choisi ?"



_________________
PHYL THE POWER ♦ ≈ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 75

MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    Jeu 6 Juil - 15:10

La ferme se rebelle !

Tout le monde dégustait les gourmandises avec désir. Ces confections ont été fabriqués avec tant de savoir faire que les papilles de Colombe en étaient toutes exaltées de bonheur. C'est après avoir émis sa proposition qu'elle patienta la réponse de ses colocataires. Un sourire discret mais présent animait inlassablement les lèvres de la demoiselle qui se complaisait dans sa dégustation. Puis tous accepta la proposition de Haru pour enfin être d'accord avec celle émise par la colombe. La demoiselle était ravie. Elle allait pouvoir se faire pardonner car briser l'ambiance n'était nullement son attention. Elle s'imaginait déjà boire à l'intérieur même d'une noix de coco, orné d'une décoration semblable à un parasol tandis que le liquide sucrée qui comble la noix viendra éveiller ses sens. Quel régal, pensa-t-elle ! Il faut dire que la demoiselle préférait davantage boire des cocktails que de manger des sucreries. C'était là son pêché mignon ; les boissons sucrées et les mélanges les plus fruités. Durant leur dégustation et alors que Ginji parlait à sa foule de pokémon, Haru demandait conseils auprès de l'habitante alors que Colombe se faisait silencieuse mais attentive. Les conseils qu'elle venait de donner étaient bon à prendre, surtout que le temps passe vite et qu'il serait dommage de s'en aller sans avoir visité un maximum d'endroits. Puis, une fois la conversation achevée, Colombe prit la direction de sa chambre pour aller prendre de quoi payer les boissons. « Je reviens vite alors ! Il faut que j'aille prendre de quoi payer les boissons. » fit-elle avec hâte. Haru s'était proposé pour l'accompagner et elle hocha alors la tête pour lui faire part de son accord. Le duo délaissa Ginji le temps de quelques minutes, qui paraissait, de toute évidence, bien assez occupé avec tous ses pokémon.

Alors que Colombe ouvrit sa valise pour attraper son porte monnaie, elle tria rapidement ses pièces et ses billets pour n'en garder que le strict minimum. Elle dissimula ensuite le tout sous ses affaires et referma la valise qu'elle glissa sous son lit. Elle ne voudrait pas que Stecy se serve dedans, ce serait le comble ! Puis Haru lui posa enfin une question. « Mh... si je connais Logan ? Eh bien, je ne l'ai côtoyé qu'une journée, ou deux, mais je ne peux pas réellement vous dire si je l'apprécie beaucoup. Il est en tout cas très gentil et serviable, dévoué aussi. Il a l'air de penser davantage aux autres qu'à lui même. Et cela ne me regarde pas mais ça n'avait pas l'air d'être la forme avec lui et sa petite amie. J'espère que ça s'arrangera entre les deux. Oh, si vous êtes son ami, vous devriez prendre de ses nouvelles, je suis certaine que cela lui fera du bien que de se sentir écouté. Comme tout le monde de toute façon. On descend ? Ginji doit se sentir seul. Quoi que, avec tous ses pokémons. » elle ricana un tant soit peu avant de se diriger, porte monnaie en main, vers les escaliers. Elle descendit enfin les quelques marches puis s'approcha de Ginji. Il semblait avoir fait le tri, durant leur absence. Seuls quelques de ses pokémon l'accompagnaient désormais tandis que le reste occupait le jardin d'Héloïse. « Vous avez tellement de pokémon Ginji que grâce à vous, j'ai eu la chance d'en découvrir énormément. Malheureusement, je n'ai pas beaucoup voyagé alors je me contentais des vidéos que nous pouvions trouver sur le net. Les voir en vrai, ça fait vraiment tout drôle ! Et grâce à vous également, Haru. Alors même que certains de vos pokémon proviennent viennent de Sinnoh, ma région natale, je ne les avais jamais tous visualisés en vrai. J'ai l'impression de vivre une aventure, finalement. Ce n'est pas plus mal. Enfin, si nous restons trop longtemps ici, on risque de ne pas avoir le temps de faire tout ce que nous souhaitons en ville. Allons-y ? » Puis, en chœur, le trio s'éloigna peu à peu de la maison de l'habitante pour regagner le centre de Ohana.

Mains jointes derrière son dos, Colombe détaillait le paysage qui s'offrait à elle. Son tylton, elle, continuait de voler à ses côtés. Toutes deux paraissaient admiratives car, malgré l'endroit très rural, l'impression d'incarner un film digne des plus grands westerns était présente. Comme à son habitude, Colombe écouta avant de se répondre elle aussi à la question posée par Ginji. « Eh bien... quant à moi, j'ai décidé de devenir une grande médecin. Mais vous savez, je dois passer par le cursus des pokéathlètes pour ça. Donc, il reste à voir si j'en serai capable ou non. Si je n'y arrive pas, je ne sais pas ce que je ferai. Mais il ne faut pas que je me dise ça, pas vrai ? Je vais réussir et devenir médecin pour pokémon. » À ses mots, Colombe opina vivement du chef dans un sourire radieux. « Après, en seconde spécialité, je vous avouerai ne pas avoir d'idée. Je verrai bien, je dois déjà réussir mes premiers grades avant de penser au second. » puis elle enchaîna sur un poli « Et vous, Ginji ? ». Mais ce dernier lui demanda soudainement de le tutoyer lui et Haru. Il est vrai que partager des vacances en vouvoyant sans cesse ses colocataires pouvaient paraître étrange mais pas aux yeux de Colombe. Surprise, elle haussa alors les sourcils. « Eh bien, je-... tutoyer ? Oui... Oui, d'accord, j'essayerai de faire de mon mieux pour ne plus vous-... pour ne plus te tutoyer. Ni même Haru. Enfin... je ne vous promets pas une réussite. » C'est un sourire gêné qui vint animer ses lèvres suite à ses quelques mots. « À mon sens, le tutoiement permet de prouver la proximité qu'ont deux personnes entre elles. C'est peut-être pour cela que je n'ai pas l'habitude. Mais sinon, si vo-... tu ne vouvoies pas les adultes, je suppose que tout ira bien. »

La discussion fit passer les secondes plus vite qu'elles n'auraient dues ; voilà que le trio avait déjà pénétré au sein du centre de Ohana. Diverses boutiques modestes s'offraient à eux tandis qu'un bar, semblable à un saloon d'apparence, était la pièce maîtresse de ce décor western. Quelque peu intimidée mais avec tout de même un sourire aux lèvres, Colombe entra en compagnie du reste du trio au sein du saloon après avoir poussé les portes battantes. C'était à ce moment précis qu'elle songea aux quelques films et livres qu'elle avait visionnés par la passé. C'était le moment propice pour que l'un des garçons émettent une réplique culte. Mais rien. Colombe fut quelque peu déçue et à la fois amusée mais n'en dit rien. Elle suivit alors ses colocataires jusqu'à une table puis s'installe confortablement sur l'une des chaises. Une fois à ses aises, la demoiselle croisa les jambes sous la table. C'est avec un regard surpris qu'elle admira un pokémon se diriger jusqu'à la table, menus en main. Il déposa les trois menus face à chacun d'entre eux tandis que, par la biais de la télépathie, il salua le groupe. Colombe n'en fut pas non plus surprise, ayant déjà côtoyé une énergumène qui pouvait utiliser ce même sortilège. « Alola ! » fit-elle d'un air enjoué. Son regard lisait attentivement les boissons et cocktails précisés sur la carte. « C'est vrai que vous en avez dû en voir des pokémon, à tel point que ne devez, à présent, qu'envier les nouvelles régions non visitées pour en découvrir toujours plus. Pour ma part, c'est tous les jours une découverte depuis mon arrivée sur Lansat et ici. » Elle porta sa main jusqu'à ses lèvres pour étouffer un léger ricanement. « Je parais si inculte à vos côtés. Enfin ! Que vais-je prendre... Oh je sais ! Le cocktail « Bora-Bora ». Mmmh... voilà que j'en salive déjà. J'ai si hâte. » elle referma la carte et la délaissa sur la table, patientant la commande de ses autres compagnons.  

« Si vous voulez, je peux vous conseiller sur les cocktails. Je vous avouerai en connaître plusieurs. Lorsque j'allais à la montagne pour mes vacances, je ne buvais que de ça ! »
 
feat. Ginji Labelvi & Haru Hagawa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6418-446-le-vol-de-la-colombe-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6420-colombe-turner-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !    

Revenir en haut Aller en bas
La ferme se rebelle, PC edition, OUSH !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Akala :: Chez l'habitant-