Partagez | .
(fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 1886
Points d'Expériences : 1046

MessageSujet: (fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy   Dim 16 Juil - 17:08





(fouille) La quête de la brosse à cheveux rose à paillette

De tout temps, il y a eu des hommes promis à des destins merveilleux et immenses. De tout temps, il y a eu des hommes dont la mission pouvait être qualifiée de divine. Et aujourd’hui, oui, alors que le soleil pointe à peine le bout de son nez dans l’azur du ciel, Sirius se sentait proche de ces hommes, voir si il osait, il pouvait proclamer faire partit de ces hommes au destin décidé par les dieux. Oui, aujourd’hui, Sirius se sentait incroyablement utile. Sans lui et sa capacité à accomplir sa mission, il était sur (voir carrément certain) que l’homme qui la lui avait confiée ne s’en remettrait jamais.

Et il n’employait pas le terme « jamais » à la légère.

Pas du tout son genre. (Sirius c’est le genre rationnel qui n’exagère jamais.)

Tout c’était passé très vite. Hier soir, Sirius avait reçu une missive de la part du grand, du magnifique, du sublime Hearnett lui demandant d’être à l’orée de la Jungle Sombrefeuille le lendemain aux premières lueurs du jour. Bien évidemment, désirant plus que tout plaire au référent Voltali, Sirius s’était présenté alors que le soleil pointait à peine des premiers regards sur Alola. Il s’était équipé pour une expédition en forêt mais s’était débrouillé pour être le plus stylé possible. (Coordinateur mode oblige.)

Appuyé sur un des arbres de l’entrée de la forêt, il attendait qu’Heartnett arrive pour lui expliquer la raison de sa convocation aussi tôt. Sirius n’étant pas un lève-tard n’était pas vraiment dérangé par ce réveil si matinal, mais il était définitivement curieux. Qu’est ce qui pouvait Heartnett à le convoquer (lui !) aux premières heures du jour face à une forêt qui soyons clair, était absolument terrifiante. Il sursauta même quand il cru qu’une créature des ténèbres était venue pour le hanter pour l’éternité. (En réalité, c’était juste une feuille qui était tombée sur son épaule.) Toujours était-il que le temps était long.

Vraiment long.

Heureusement, une chevelure rosée sortit des ombres de la nuit pour s’avancer vers lui. Sirius ne tenta même pas de camoufler le soupir qui était né au coin de sa bouche en voyant qui était la propriétaire des si jolies mèches colorées. Il y en avait pourtant, des personnes aux cheveux roses, alors pourquoi, entre tous, fallait-il que ce soit Bellamy qui arrive, le pas nonchalant et toute sa fichue vitalité.

Il la détestait. De tout son cœur, de toute son âme. C’était peut-être sa manière si vive de s’habiller. C’était peut-être la légèreté de ses pas. C’était peut-être son air rêveur, toutes ses couleurs dans ses yeux, toute la v i e dans sa manière de parler et de bouger et de sourire et danser et elle vivait vraiment si colorée et brillante et elle avait ce qu’il appelait l’étincelle et lui, oh lui, il n’avait rien que tout ça. Il avait la peur et l’ambition et les étoiles étaient si loin et même quand il tendait le bras, jamais il ne pourrait les toucher. C’était comme un rêve inaccessible et groudon que ça le tuait. La voir, elle, elle entre toutes, virevolter entre les étoiles le détruisait. Alors méchamment, stupidement, il mordait, il essayait d’entacher l’élégance et la pureté qu’il sentait chez elle. Il voulait teinter les couleurs de son noir si caractéristique.

Il aurait put grogner. Elle s’avançait vers lui. Ne m’approche pas criait son corps. Ses bras croisés, son regard noir, son attitude défensive. Il ne la voulait pas prêt de lui, l’éblouissant de son putain d’éclat. Pourtant, il ne dit rien. Il se contacte de faire des subtilités. Il se contente de sous entendre. Sous entendre sa haine et son mépris. Tu n’es rien pour moi. Il tenta de l’ignorer, c’était le pire qu’il puisse faire. On ignore pas une étoile.

Mais la voix éclata et il fut obligé de relever la tête pour voir arriver Heartnett tout en délicate panique. « LES ENFANTS !! Vous êtes mes derniers espoirs. J’ai perdu ma brosse à cheveux rose à paillettes, la pièce ultime de ma collection alors que j’aidais cette chère Barbara à trouver les ingrédients pour son délicieux ragoût. Vous l’avez probablement vu ou peut-être même goûté ! Une véritable merveille. Mais là n’est pas la question, je n’ai pas ma brosse et c’est une c-a-t-a-s-t-r-o-p-h-e. Je ne peux pas vivre ça. Je vous confie cette mission de la plus haute importance ! Retrouvez ma brosse dans la jungle, je vais éponger mon chagrin chez Barbara. Je sais que vous réussirez à faire équipe pour m’aider et que vous ferez un merveilleux duo. Merci mes lapins. » Il leur envoya un baiser et s’éclipsa dans un tourbillon de rose (sans oublier dans glisser une dans leurs cheveux.)

Sirius soupira à nouveau en lançant un regard en coin à Bellamy. Il allait devoir la tolérer quelques heures. Il leva les yeux au ciel. « Je suppose qu’on a pas le choix. J’espère que tu seras assez compétente pour ne pas m’handicaper dans la recherche. J’en doute, mais sait-on jamais, les pokemons légendaires d’Alola pourrait avoir pitié de toi. » Il détourna les talons, et commença à s’enfoncer entre les arbres. Il fit rapidement sortir sa Capumain et sa Cerfrousse. La première était parfaitement sans son élément entre les branches d’arbre et Tetu pouvait se révéler efficace dans ce genre d’environnement. Il ferait sortir sa starter un peu plus tard. Satisfait, il se retourna et lança amèrement à Bellamy « Tu attends quoi ? L’intervention des légendaires ? »
En espérant que tout est bon pour toi !
Heartnett parle en #F5B349


_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos.
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 542
Points d'Expériences : 419

MessageSujet: Re: (fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy   Mar 18 Juil - 14:04

L'herbe caressait sa plante plantaire dénudée alors qu'elle avançait sans vraiment en profiter.  Des buissons sauvages, des arbres et des lianes pendantes commençaient à ponctuer son chemin -signe qu'elle n'était plus loin- Bellamy se demandait encore et encore comment elle avait pu se retrouver dans cette histoire... Quand elle avait reçu cette étrange lettre manuscrite aux courbes élégantes et au parfum fleuri, elle s'était d'abord sentie flattée que ses talents d'archéologue soient enfin reconnus, puis elle avait lu. Andreas Heartnett et ses espoirs s'étaient écroulés. Le référent des voltalis n'était pas connus pour encourager les scientifiques à partir en expédition et la petite rose avait une étrange appréhension : celle que c'était son tour.  Son tour de passer sous les mains de l'extravagant professeur... Et si beaucoup de mentalies auraient fait des pieds et des mains manucurées pour être les victimes d'un de ces redoutées rellookings, elle n'avait aucune envie que l'homme l'invite à enlever son confortable saroual multicolore ou son kimono coloré aux motifs héliatroncs, elle n'avait aucune envie qu'il lui force à couvrir ses pieds avec... Bellamy déglutit. Des talons hauts ou autres outils de tortures banalisés.

Et alors que Bellamy pénétrait dans la Jungle Sombrefeuille laissant un damier de lumière parcourir son petit corps puis l'obscurité l'avalait. L'appréhension grandissait, prenant son coeur en otage. Finalement, au bout de quelques-minutes : elle écarta un buisson touffu, puis tomba nez à nez avec un autre élève qu'elle ne reconnut pas de suite ; ce qui ne fut pas le cas de Lolita : Le tapir semblait devenir écrapince alors, qu'il agrippait la frêle jambe de Bellamy tentant vainement d'y cacher son petit corps boudiné. Bellamy regarda quelques-instants sa tapir, semblant ne pas comprendre. Elle réajusta son regard sur le garçon et le reconnut finalement : elle ne le connaissait pas vraiment, juste de réputation, mais elle avait fait appel à ses services pour l'anniversaire de Lolita et le cadeau du costume de magical drowzee. Et la rose déglutit de plus belle... Un coordinateur mode... Voilà tous les éléments en place pour son relooking. Oh... Cela allait faire tellement plaisir aux autres mentalies.... Et alors que Lolita jouait les jeunes innocentes troublées par un désir qu'elles ne sauraient contrôler, la rose prit son courage à deux mains, déglutit et s'approcha du noctali. Elle le salua à la manière Alolienne et s'appuya sur un arbre. Un silence de plomb s'installa ce qui ne fit que serrer l'estomac de l'archéologue en herbe, Sirius ne savait pas non plus ce qu'Andres leur réservait et vu sa réserve et son manque de verve sans doute était-il aussi effrayé qu'elle. Sans doute.

Soudain et comme une de ces fée de contes qu'elle lisait enfant : Andréas apparut de nulle part dans un nuage de paillettes et leur confia une quête épique ! Et Bellamy ne put s'empêcher de retenir un gloussement, les joues rougissantes elle tenta de faire bonne figure jusqu'à ce que Andréas disparaissent comme il était venu, puis elle ouvra les vannes : et éclata de rire. Une brosse à cheveux ? Tellement superficiel. Tellement mentali. Et la kalosienne se demanda un instant si Andreas et Melty ne feraient pas mieux d'échanger leurs dortoirs. Ce n'était pas le cas et elle n'allait pas s'en plaindre. Comment se plaindre de bouffe ? Son fou rire éteint, elle se tourna ensuite vers son partenaire de galère et... Elle fit plutôt bien accueillie.

- Je suppose qu’on a pas le choix. J’espère que tu seras assez compétente pour ne pas m’handicaper dans la recherche. J’en doute, mais sait-on jamais, les pokemons légendaires d’Alola pourrait avoir pitié de toi. assena t'il sèchement.

La petite rose en resta bouche bée. C'était méchant et hautain et glaçant. Finalement peut-être que malgré sa réputation Sirius était bel et bien un de ses immondes noctalis que tout le monde haïssait. Lolita aussi tomba du haut monde, elle ne put détacher son regard de son idole avant de le détourner. Déception. Fidèle à sa dresseuse : elle enroula sa trompe autour du poignet de cette dernière et le duo resta immobile face aux paroles de l'autre. Ils étaient coincés ensembles, la moindre des choses c'était de faire des efforts pour ne pas être un petit con prétentieux. Non ?

Mais déjà Sirius s'était avancé dans la foret, sortant deux pokémons que Bellamy ne prit pas la peine de détailler. Ses mots étaient bien trops coupants pour que Bellamy ne prenne le temps de s'attarder sur lui et tout ce qui le concernait, elle préférait se concentrer sur ce que la vie avait de meilleur à offrir... Pas le caractère de Sirius, donc.. Puis le noctali lança une autre pique, qu'il croyait surement intelligente. La rose s'avança d'un pas et se plaça devant Lolita, comme si elle tentait de faire barrage entre les fantasmes de son tapir et la réalité. Elle se remit une mèche en place -fiére- et mordit les mollets de Sirius comme il avait commencé. Qui s'y frotte si pique :

"Bien... Je ne sais pas ce que vous apprends dans les cours de survie en foret chez les coordinateurs modes. Ou même dans les simples cours de logique d'ailleurs. Mais je ne suis pas certaine qu'avancer au hasard pour se perdre à coup sur soit une bonne idée..."

Sur ces mots Bellamy s'accroupit et ouvra son sac à dos : elle en sortit son ipok et profita du fait qu'elle ait encore un peu de réseau pour télécharger un semblant de plan de la Jungle sombrefeuille : mal cartographiée, maugréa elle. Elle attacha ensuite sa lampe torche LUMIMAX et son cherch'objet à sa ceinture avant d'enfin sortir un gros paquet de paillettes - des recharges pour son bazooka. Rapidement elle ouvrit le paquet en deux et l'étala au sol, sifflant ensuite sa starter qui s'approcha et plongea sa trompe sur le sol maintenant pailleté.

Bellamy se releva, s'épousseta et regarda quelques-instants son tapir dont la trompe faisait maintenant des allers retours entre elle et Sirius. Damn it, il fallait qu'ils soient tous les deux les étudiants les plus pailletés de l'académie.

- Laque ordonna t'elle au noctali en tendant le bras.

Sans grande surprise, le noctali en avait. Fut t'il soudain pris pas une poussée de bon sens ? Ou captivé par son génie ? Bellamy n'en savait rien et elle s'en fichait. Elle attrapa la laque et la vida entièrement sur le sol pailleté, laissant soin à Lolita de renifler une autre fois. Sans une once de délicatesse, elle envoya la laque à son camarade en déclarant "vide" sur un ton sec. Mais voilà Lolita qui partait, trompe au sol dans la -quelle ne fut pas la satisfaction de Bellamy- direction opposée qu'avait pris Sirius. Elle ne cacha pas son sourire ironique, ni sa fierté quand elle lui emboita le pas et déclara - un peu au hasard (mais ça, Sirius n'en savait rien) :

-Est. C'est toujours l'Est.

Bellamy : 1. Sirius : 0. Pensa t'elle en allumant sa lampe Lumimax et en commençant à éclairer les silhouettes effrayantes des arbres. Que cette jungle était sombre ! S'en était presque effrayant.

Voilà toute la troupe qui suivait l'odorat de Lolita et semblait t'il que personne ne remarquait les petites spores lumineux qui les suivait à la trace....

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 1886
Points d'Expériences : 1046

MessageSujet: Re: (fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy   Mer 30 Aoû - 2:52





(fouille) La quête de la brosse à cheveux rose à paillette

Il grognait. Il était mécontent. C’était presque un euphémisme de rabaisser sa colère à simplement ça. « Être mécontent. » C’était pas assez, pas assez claquant, pas assez agacé, pas assez violent pour exprimer la tornade qu’il ressentait. Il voulait lui dire d’un air hautain qu’il la méprisait, elle et tout ce qu’elle représentait mais comme tous les gens dans le style, elle ne comprendrait pas. Ils ne comprenaient jamais. Jamais parce qu’il était le seul assez voyant, le seul qui n’était pas aveugle, il captait les irisés et les éclats de lumières, il captait toutes ces étincelles qu’elle émettait et ça le rendait fou, ça le rendait fou à en pleurer, à en crier.

Il détestait ça.

Le goût de la défaite sur son palais, la certitude d’être que le deuxième alors qu’elle ne faisait rien pour être au dessus de lui alors qu’il se tuait à la tâche. Était-il destiné à être toujours l’éternel deuxième ? Fade copie de son grand frère, fade copie de ceux plus brillants que lui alors qu’il n’aspirait qu’à les rendre ombrageux face à son éclatante lumière. Mais il se ridiculisait. Il se faisait stupide et il lui semblait être qu’un simple pantin entre les doigts de quelconque force. Ça le tuait. Ça le tuait de voir que malgré sa théorie, son expérience, il n’avait pas le talent et tout le travail du monde ne pouvait pas remplacer le talent.

Et elle, elle l’avait et elle en faisait rien.

Ça le rendait totalement malade. Une pierre précieuse brute que seul le connaisseur remarque. Une pierre précieuse pleine de boue et de terre qu’il faut nettoyer puis polir jusqu’à obtenir le plus beau des diamants. Et lui qui n’est qu’un joli caillou bien taillé ça le tue de voir cette si, oh oui, si jolie perle qui se perd dans des coquilles qui ne sont pas siennes.

Il grognerait presque oui. Et il déborde de dédain, de haine pour cette gamine aux cheveux roses. Il la prend de haut et l’insulte à moitié. Peut-être qu’il espère la faire réagir, peut-être qu’il espère que le joyaux prendra forme sous ses doigts. Peut-être veut-il juste faire exploser son agressivité et son aigreur face à l’injustice flagrante face à laquelle il constamment et aujourd’hui plus que jamais exposé.  

Il leva vaguement les yeux au ciel. La voilà qui faisait l’intéressante. Forcément, madame était scientifique, quel gâchis, et forcément, elle savait mieux que lui où aller. Au fond, sans mauvaise fois, il ne put que reconnaître l’intelligence de la manœuvre. Ils avaient donc un plan, une lampe et un pokemon qui pouvait tracer la brosse. Sérieusement, par quel malheur Heartnett avait-il put perdre sa brosse à cheveux ici ? Qu’est qu’il avait foutu ?

Il lui envoya adroitement la bombe de laque sans trop réfléchir. Son sac était toujours plein du minimal vital et une laque à cheveux, c’était très clairement vital. Oui, oui. Il eut une tête effaré face à la déclaration de la Mentali avant de se reprendre. Elle avait vidée sa laque. Évidement, elle ne se rendait pas compte de la rareté et l’excellence de cette laque ! C’était la seule formule, venant d’une petite marque quasi inconnue originaire de Sinnoh, qui parvenait à aplatir totalement sa tignasse pendant plus de cinq heures et vous pouvez me croire c’est un exploit. Le truc de la rose avait intérêt à marcher sinon …  il lui ferait rembourser sa bombe de laque, elle coûtait une fortune en plus.

Il leva les yeux au ciel une seconde fois. « Tu ne fais que suivre ta Soporifik, va pas me faire croire que tu sais où on va. » Groudon qu’est-ce qu’elle pouvait l’agacer. Néanmoins, il ne pouvait pas nier qu’il se serait probablement perdu si elle n’avait pas choisit la direction. Au moins maintenant, il pouvait l’accuser elle, si ils se perdaient. Il actionna une nouvelle pokeball, laissant sa Funécire se placer sur son épaule pour lui apporter de la lumière dans la noirceur de la forêt. Il indiqua ensuite d’un signe de main à sa Capumain de ne pas trop s’éloigner d’eux mais de bien surveiller les alentours.

Sirius n’était clairement pas à son aise dans la Jungle. Il était bien plus habitué aux podiums et aux strass qu’à une forêt sombre avec des stupides racines qui manquaient de le faire tomber tous les trois pas. Il en avait déjà marre. Alors certes, c’était pour son idole mais il était en compagnie d’une personne haïssable, dans un environnement tout aussi haïssable pour faire un truc haïssable. Ça commençait à en faire beaucoup, surtout pour quelqu’un comme Sirius B. Powell qui n’avait vécu que dans le confort d’une grande maison puis d’un dortoir bien chauffé sans jamais se risquer à tenter des expéditions bizarres dans des lieux encore plus bizarres.

La présence de ses pokemons parvenaient à peine à le calmer et s’il s’efforçait de rien montrer de son stress c’était juste à cause de la stupide mentali en face de lui.  Il ne lui donnerait pas d’armes contre lui, elle flancherait avant lui, ça il en était certain. Il en allait de son honneur ! Mais ce dernier vola bien vite en fumé quand il entendit le cri de détresse de sa capumain quelques mètres plus loin avant qu’un bruit sourd ne conclut l’éclat dans le silence de la forêt. Sans réfléchir plus que ça, il s’élança dans la direction du bruit. « Belté ? Beltéé ! » Il trouva rapidement sa Capumain, allongée sur le sol après une sacré chute depuis un arbre plutôt haut. Il vérifia rapidement son état et constata avec soulagement que ce n’était qu’un endormissement.

Attendez, une forêt, un endormissement probablement non naturel. Il sortir rapidement un mouchoir de sa poche pour se couvrir le nez et la bouche et fit de même avec ses deux autres pokemons. Bellamy l’avait visiblement suivit et prit d’un élan de générosité (et surtout pour ne pas à avoir à la porter endormie, il l’aimait certes pas, mais l’abandonner endormie dans la forêt, c’était au dessus de lui) il lui envoya deux foulards. Voyez qu’il a toujours l’indispensable dans son sac. Notamment des foulards pour s’accorder à toutes les situations. « Couvre toi la bouche et le nez. Il y a probablement des pokemons qui projettent des spores. Ils ont endormit Beltégueuse. » Il tourna sur lui même à la recherche des pokemons en question. Il n’y avait rien à part des lumières qui s’apparentaient vaguement à des Mucioles.

Il dédaignait à lui demander son avis mais plus ils passaient de temps là, plus il devrait la supporter. « Ces lumières là, c’est des Mucioles non ? Ça a des attaques pour endormir ? »
En espérant que tout est bon pour toi !
Heartnett parle en #F5B349


_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos.
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 542
Points d'Expériences : 419

MessageSujet: Re: (fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy   Mar 5 Sep - 14:58


La quête de la brosse à cheveux rose à pailette
feat.Sirius
Le petit groupe était à peine reparti que voilà déjà Sirius qui se remettait à mordre les mollets de la rose comme le misérable petit Malosse hargneux qui était. Cette fois ci, il n'attaquait ni les ses compétences, ni sa patience mais bel et bien Lolita. Et son mollet se mit à saigner. De quel droit cet abruti se permettait t'il de mettre en doute la connexion qu'elle avait avec sa starter ? Oh si ça ne tenait qu'a elle... Cela feraient longtemps qu'elle lui aurait assenait un violent coup de poing, l'abandonnant -nez bien saignant- au milieu de la jungle. Malheureusement pour elle -et heureusement pour le visage si soigné de son camarade- ils avaient une mission en commun. Aussi se contenta t'elle de dédain, en arborant un air pincé. Mais il suffisait de jeter un coup d'oeil à ses joues carmins ou à ses poings blanchis pour comprendre quel sentiment le brun lui procurait réellement. Elle n'était pourtant pas du genre à hair quelqu'un, mais quand elle avait ses raisons... Respirant un grand coup, la rose se calma en commençant à faire un de ses chignons tortueux et labirhyntiques dont elle avait le secret, il voulait jouer... Et bien que le jeu commence. La rose, bien décidé à répondre à toutes les piques du brun par de violents coups de battes de baseball, reprit :

-Tu es un bien piètre dresseur pour ne pas comprendre le lien qui m'unit à mon pokémon. Et un bien piètre coordinateur mode pour penser que Lolita n'est qu'un simple Soporifik...

Bellamy acheva son chignon sur ses mots avec un petit sourire satisfait sur le visage. Bellamy: 2. Sirius: 0 et sur son propre terrain s'il-vous-plait ! Elle jeta aussi un oeil à sa starter la trompe fixée sur le sol et remarqua que ses hanches s'étaient mises à se déhancher de plus en plus, elle savait que ses quelques-mots avaient fait plaisir plus que de raison à sa diva.

La rose entreapercut un rayon lumineux derrière elle. Sirius venait de faire sortir un autre pokémon, par curiosité Bellamy se retourna et frissonna quand elle aperçut un Funécire se poser sur l'épaule de brun. Il avait fait exprés, ce n'est pas possible... Non, il ne pouvait en aucun cas connaitre sa quasi phobie pour les funécires, mélancolux et lugulabres. Néanmoins que le coordinateur possède une de ses... horreurs. N'aiderait encore moins la rose à l'apprécier. Elle espérait juste que la sueur qui perlait sur sa nuque passeraient comme une réaction du à l'humidité de la jungle.... O que sa mission prenne fin. La rose s'éloigna de quelques-pas du brun. Hors de question qu'il ne s'aperçoivent qu'elle avait peur de son ridicule petit pokémon. Hors de question qu'il ne s'en serve contre elle. Aussi, elle se faisait un plaisir de profiter des différents racines et grands feuilles tropicales pour s'éloigner encore du coordinateur.

Il y a quelques-minutes encore, avant que l'horrible petite bougie maléfique pointe le bout de sa mèche, Sirius qui trébuchait, ça l'aurait fait ricaner. Petits ricanements tout ce qu'il a de plus méchant. Mais maintenant, elle n'avait aucune envie de rire et faisait tout pour ne pas croiser le regard du brun, pour camoufler, cette peur qui la prenait aux tripes, au visage et qui envahissait petit à petit, insidieusement, tout son corps.

Un cri soudain, lui permit de souffler un peu, alors que toute la jungle semblait secoué par cet appel de détresse. Bellamy profita de Sirius qui se tournait pour lâcher un soupir et laisser ses membres trembler quelques-minutes, son regard bleuté croisa les yeux bovins de Lolita qui fronça les sourcils. Pourquoi sa dresseuse semblait si male à l'aise ? Mais le tapir n'eut le temps de se poser plus longtemps la question que voilà déjà Sirius qui partait en courant vers l'origine du bruit. Quelle bonne idée courir vers la source de danger, Lolita se facepalma : ses humains et leur héroisme. Sans attendre, elle se saisit de la main de sa dresseuse et la traina de force à la suite du brun. Le pokémon psy ne savait pas ce qui agitait ainsi sa dresseuse, mais si elle se sentait en danger autant resté groupé, aussi désagréable que le groupe était. Trés vite le duo rejoignit Sirius déjà agenouillé face à sa capumain, le coordinateur leur lança deux foulards et argua que c'était probablement une attaque qui avait endormi son pokémon. Bravo Sherlock pensa Lolita en nouant le foulard autour de son cou et en admirant la couleur (elle ne risquait pas de s'endormir vu sa capacité spéciale, mais devait avouer que même en période de crise Sirius avait choisi une couleur qui sied à son pelage)

-Ces lumières là, c’est des Mucioles non ? Ça a des attaques pour endormir ? demanda le coordinateur à sa dresseuse.

Curieux le tapir tourna le regard vers la rose, mais aucune réponse ne vient. Bellamy semblait ailleurs, tétanisée, le regard fixé sur l'épaule de Sirius. Inquiète, Lolita enroula sa trompe autour du poignet de l'étudiante et la serra de toutes ses forces.

De son coté, l'apprentie archéologue se faisait violence pour réagir mais toute son attention était fixée sur la petite bougie qui trônait fièrement sur l'épaule de Sirius. Elle haïssait cette petite bougie de tout son être. Une drôle de nausée parcourut son corps en même temps que ses pires souvenirs. Au début, elle avait était amusée par l'arrivée impromptue de ses pokémons dans le couloirs de l'hôpital. Leurs flammes l'avait fait rire, elle, délicate et fragile petite fille. Puis elle avait grandi, appris et compris. Elle avait compris que ces... monstruosités ne venaient que lorsqu'un de ses amis mourraient. Elle avait compris qu'ils enfermaient leurs âmes dans leurs flammes, les privant de tout repos éternel. L'hôpital avait un temps envahi et chaque nuit, elle entendait leur cri lugubre volaient les âmes des autres patients. Elle détestait ces pokémons. Plus que tout au monde.

Et aujourd'hui, elle déstestait Sirius de lui imposer cela sans le savoir. Pourtant elle n'avait qu'a s'en aller, le laissant seuls avec ses pokémons endormis pourrir dans un coin de la jungle, perdu à tout jamais. Sans doute cette monstruosité dévorerait son âme. Bien fait. Mais même faire demi-tour et partir elle n'y arrivait pas. La rose ne s'était imaginé qu'on pouvait se haïr pour sa propre bonté. Car plus que la peur, c'est bien cette bonté qui la bloquait. Hors de question d'être comme eux. Aussi lorsque Lolita lui serra le poignet, et que Sirius lui posa une question. Elle répondit, ça lui brula les lèvres mais elle répondit :

-Non. F'in je connais pas les attaques de Mucioles mais il n'y en pas içi. Ca doit être des lampignons.

Elle jeta un coup d'oeil discret et rageur au funécire, avant de déglutir et de réciter :

-Endémiques d'Alola. Attire ses proies grâce à des lumières, les endort puis... Elle hésita une seconde, son regard se promena des spores lumineux à celle apportée par la flamme du pokémon de Sirius. Aspire leur énergie vitale...

Bellamy sentit ses genoux trembler légèrement. Elle savait depuis longtemps que les pokémons n'étaient pas tous gentils et mignons. Même l'espèce de Lolita avait une mauvaise -et infondée- réputation. Mais le dire à haute voix, dans ses circonstances...

- ... Est sensible au poison. Lolita ?

Le tapir comprit et hocha la tête. Il tendit sa trompe et laissa en sortir un nuage de fumée violette qui recouvrit tous les spores lumineux, voilà qui devraient ralentir ces satanés champignons. Le tapir jeta ensuite un regard à sa dresseuse, un air satisfait sur le visage, cette dernière promenait son regard de Sirius -en prenant bien soin d'éviter son épaule- vers lui, un message équivoque gravé dans les yeux : il fallait y aller, maintenant.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy   

Revenir en haut Aller en bas
(fouille) la quête de la brosse à cheveux rose à paillette x bellamy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Akala :: Lieux naturels-