Partagez | .
Tout ça pour une sardine...
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 159
Points d'Expériences : 90

MessageSujet: Tout ça pour une sardine...    Ven 21 Juil - 14:41


Tout ça pour une sardine...
Béatrice et Stone
Tu t'arrêtes un instant pour attendre le reste du groupe, laissant tes jambes écartées autour de ton jet ski frapper la surface de l'océan - douce berceuse que la tangue des vagues. Mais ce moment de sérénité ne tarde pas à être troublé par les moteurs du groupe qui te rattrape finalement. Te voilà reparti, Stone. T'éloignant de plus en plus de Ho'ohale que tu a visité ce matin, de plus en plus des rives d'Akala où tu vis depuis quelques-jours maintenant. Peut-on vraiment dire que tu profites des activités que t'offre l'ile ? Dans tous les cas, en bon touriste, bon sportif te voilà expérimentant le jet-ski. Ca ne te plait pas -sans surprise- pourtant tu es doué, comme si ton corps avait était sculpté pour être plus rapide et aérodynamique - ou est-ce ton véhicule qui est le plus performant ? Peu de chances. Il ne faut pas être un grand joueur de poker pour miser sur le fait que tous les véhicules de cette sortie initiation ouverte à tous soit libres et égaux en droits.

Et c'est bien la liberté qui saisit au corps tous ces gamins qui t'accompagnent en riant, toi, tu ne te sens pas plus libre, à peine plus léger, mais tu le feints. Comme toujours tu feints : même si les vagues arrosent le masque jamais il ne se décolle. Jamais il ne s'arrache. En bon prodige, en bon jeune premier, tu te dois de toujours être parfait. C'est pour cela que tu ne cédes pas à la panique à ce moment précis, c'est pour cela que dans le chaos ambiant tu tentes de calmer ceux qui t'accompagnent, les invitant à former un cercle de jet-ski et à se réunir, en attendant que ça passe.

Mais ça ne passe pas...

Même toi, incarnation d'un héros de comics, tu es surpris et ne sait pas quoi faire. Ho, ho. Voilà notre héros si parfait décontenancé par quelques-poissons ? Quelques... Désolé. Laisses moi me reprendre : Décontenancé par une dizaine de gigantesque poissons sombres et effrayants qui n'hésitent pas à foncer sur vos jets-skis, vous faisant tomber à la mer comme de véritables noyés. Un coup d'oeil sur ton Ipok te suffit à comprendre que tu a affaire à plusieurs bancs de froussardines et même toi, tu te dois te l'avouer : Ca te terrifie Stone. Les attaques Béliers sont dévastatrices et font tomber plusieurs de tes camarades à l'eau... Les autres manœuvrent avec difficulté pour récupérer les sans jets-skis fixes puis pour faire demi tour et rentrer bien au chaud sur la terre ferme. Habilement t'esquives, encore et encore, les assauts de ses monstres marins et te voilà -héros courageux, chevalier au coeur noble- tirant sur le bras d'une jeune fille brune et la ramenant sur ton jet ski. Mais si elle est tombée, c'est bien parce-qu'un les bancs de pokémon semblent l'avoir prise pour cible -tant et tellement que tu te demandes un instant ce qu'elle a bien pu faire pour ainsi les énerver. Mais tu n'a pas le temps de lui poser la question, que déjà te voilà emporté par le chaos ambiant. Renversé, te voilà agrippant la jeune fille perdu entre deux vagues, entre deux monstres. Et l'un des deux monstres justement, vous fonçent dessus, arrachent vos gilets de sauvetages et vous emportent au fond de l'océan.

C'est la fin, Stone.

Et ça te plait. C'est comme si tu vivais ta plus belle libération, ton plus bel envol. Alors que l'eau salée emplit des poumons, tu remercierais presque ce monstre marin d'ainsi te faire couler -accompagné de cette jeune fille brune. Tu le remercierais de faire ce que tu n'a jamais eu le courage de faire, pour de vrai : en finir. Et déjà ta vue se trouble, et déjà tes poumons brulent à en exploser, et déjà tu te laisses aller, enlaçant comme tu l'a rêvé cette vielle amante séductrice. Emportant sans le vouloir, la jeune fille brune et ton Ronflex -bien au chaud dans sa pokéball.

3..2...1... Tu meurs.

Ou pas. T'enrages que la mort n'ait pas voulu de toi, t'enrages d'avoir séduit la vie mais te voilà, émergeant d'un étrange sommeil. La joue rougie par des grains de sable, trempé et encore tremblant. Doucement, comme si tes muscles n'avaient pas servi depuis une année, tu t'étires et t'élèves. Te voilà déjà qui marche sur une plage de sable blanc appartenant à une ile dont il semblerait que tu puises faire le tour en une journée. Du sable, du sable et encore du sable. Un étrange rocher pointu qui pointe le ciel et qu'il doit bien faire le poids de ton Ronflex et enfin un palmier -seul et unique- qui semble régner sur un royaume de solitude. Te voilà naufragé. Robinson Crusoe des temps modernes : tu te saisis de ton Ipok protégé des eaux par un simple bout de plastique et déjà, pianotes dessus mais... Il sembleraient que le bout de plastique n'ait pas suffi contre les eaux de l'océan. Fort heureusement ton masque est beaucoup plus résistant et tu ne cédes pas à la panique. Certes tu n'a aucune idée d'où tu es, mais tu es seul, cela devrait suffire à te détendre. Pas besoin de s'épuiser à garde ce masque et...

Par Lugia. Que la mer te hait, là voilà ramenant la jeune fille brune comme pour écraser de tout son poids le seul point positif que tu croyais voir. Alors, gardes le cap, remets le masque te voilà courant vers la brune -ton vendredi à toi- et la secouant en tout sens, massant sa poitrine pour lui faire ouvrir les yeux. A ses cotés, miracle ou fruit du destin : Un dedenne, voilà la solution. Et tu prends à peine le temps de voir la brune se réveiller que déjà tu lui dis -comme toujours- avec calme et leadership :

-Bonjour. Ne t'inquiètes pas, nous ne sommes pas coincés et ça c'est grâce à ton dedenne

Sans vraiment attendre de réponse, tu tends ton Ipok au dedenne beaucoup plus réveillé que sa dresseuse et le voilà déjà qui crépites un peu plus jusqu'à ce qu'une voix en sortes. Ton masque est tout de joie vêtu et alors que la voix se fait de plus en plus claire, tu aides la jeune fille à reprendre encore un peu plus ses esprit et lui tend une barre chocolatée à l'emballage trempée -comme toutes vos affaires.

Tu n'en serais presque plus suicidaire. Presque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 13
Jetons : 613
Points d'Expériences : 195

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Ven 21 Juil - 22:22


「 Île déserte, nouvelle découverte 」


Comme d'habitude, la jeune fille est la dernière à se lever. Ses deux colocataires semblaient déjà parties faire on ne sait quoi. Béatrice sort de son lit et descend dans la cuisine accompagné de Puïhi, tout deux attirés par une odeur appétissante. En effet, mémé Marguerite avait préparé des gâteaux. Quand la vieille dame vit Béa, elle la salua et lui proposa ses pâtisseries. Elle ne refusa pas et prit un copieux petit déjeuner. Son Dedenne en profita aussi mais il était temps pour le duo de se bouger les fesses. Aujourd'hui, c'est jet-ski. Béatrice avait tellement hâte ! Elle se prépara en un rien de temps et partit direction la plage.

Sur place, il y avait plusieurs élèves de l'académie. Un moniteur fit un débrif avant d'expliquer comment l'engin fonctionnait. Béa n'écoutait pas trop, elle avait juste envie d'y aller. Après avoir mis son gilet de sauvetage -très moche au passage- elle s'empressa de monter à bord du jet-ski et de démarrer. Je vous passe les détails, elle a prit des vagues de pleins fouets, elle fonçait comme une dingue, blablabla... Et Puïhi semblait s'amuser, lui aussi. Il était confortablement installé dans son sac à dos, seule sa tête dépassait. Après des moments intenses, Béatrice sentit que quelque chose frappait son appareil par en-dessous. Elle ne s'en soucia pas sauf quand tout les élèves furent frapper eux aussi. Des bancs de Froussardine attaquèrent chaque personnes, dont Béatrice qui fut vite mise à l'eau.

« Putain, j'arrive pas à nager avec ce foutu gilet de sauvetage de merde. »

Oui, c'est la seule chose qu'elle a réussi à dire. Son fidèle Dedenne sortit du sac et sauta en l'air pour lancer une attaque électrique aux pokémons eau. Mais cela les énerva encore plus. Heureusement pour elle, un garçon attrapa son bras et la mit sur son jet-ski. Elle agrippa à lui mais les Froussardines avaient bien repérés la dresseuse de Puïhi et les attaqua. Le pokémon antenne s'était caché dans son sac à dos en fermant la fermeture jusqu'en haut. Mais le jet-ski se renversa. Les froussardines déchirèrent le gilet de sauvetage et emmenèrent Béatrice vers le fond. Elle bu la tasse et perdit connaissance.



Elle ouvre les yeux. Le garçon qui l'avait sortit des flots juste avant était près d'elle. Son sac à dos était juste à côté et le Dedenne semblait aller très bien. Le jeune homme lui dit de ne pas s'inquiéter. Mais elle ne comprend pas. Elle relève son buste, se frotte les yeux et observe autour d'elle. Ils sont sur une île, petite et déserte. La jeune fille avait été déposé là, par la mer, saine et sauve. Encore faut-il savoir retourner sur Akala, car elle ne voit aucune côtes à l'horizon. Elle se lève sans dire un mot, sonnée et perdue. Puïhi avait aidé son soi-disant sauveur à faire fonctionner son iPok. Il appela les secours pour venir les chercher. Après avoir expliqué la situation, un long silence s'installa. L'homme au bout du fil semblait réfléchir.

« Bon, écoutez, euh.. Il y a pas mal de petites îles dans le coin et vous êtes peut-être même pas dans le coin. On va étudier ça et faire des recherches pour vous ramener. Mais je pense que ça va être long, alors ne soyez pas surpris si vous devez passer la nuit là-bas. »

Béatrice écarquilla les yeux. Une nuit sur une île déserte ? Bon, ça doit pas être si terrible que ça.. L'homme raccroche.

« Heureusement qu't'es pas moche, si non, je te dis pas le cauchemar. » dit-elle en blaguant.

Puïhi sauta sur l'épaule de sa dresseuse et colla sa tête contre la sienne. Il avait eu peur, très peur et entendre la jeune fille blaguer à nouveau lui faisait du bien. Pauvre garçon, la première fois qu'il entend la jeune fille si énervante c'est pour une de ces bêtises dont on se passerait.

« Au fait, j'suis Béatrice et toi ? »

Elle s'assit face à la mer et observa l'horizon.

« Et euh.. merci pour la barre mais le chocolat à l'eau d'mer, c'pas trop mon truc. » ajouta-t-elle en posant la barre chocolatée au sol.

De toute manière, tout ce qui se trouvait dans leur sac était trempé.


ft. Stone Mercury

_________________

Béatrice Weisz ≈ Ils disent que le mieux c'est d'être l'ami du bien, moi je dis bien mieux: n'est l'ennemi de rien. A quoi servent les lois si personne ne les enfreint ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6380-441-beatrice-weisz-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6381-beatrice-weisz-pyroli
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 159
Points d'Expériences : 90

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Sam 22 Juil - 5:58


Tout ça pour une sardine...
Béatrice et Stone
Tu ne peux jouer que l'espoir retrouvé quand une voix d'homme sort de ton ipok. Scénario classique des naufragés qui retrouvent un semblant de société, mais cela ne fait pas une heure que tu es un Robison. N'en fais pas trop Stone : Garder le masque, c'est avant tout une question de dosage. En parlant de dosage, voilà que l'homme au bout du fil vous sert un étrange cocktail d'informations : Multiples iles, recherche, passer la nuit... Epicé ce cocktail. Immédiatement te voilà qui tourne le regard vers ta vendredi, elle ne semble pas paniquée et tentes même une plaisanterie. Fort heureusement, ton masque est aussi taillée pour les personnes plus... Entreprenantes : voilà tes joues qui rougissent quelque-peu et comme une marionnette, tu effectues les gestes que tu a appris : Un sourire -mi-amusé, mi-gêné-, une main qui passe derrière ton crâne et caresse tes beaux cheveux couleurs de pluie. Tu es adorable Stone. Comme toujours.

Mais voilà que tu finis à peine de jouer les modestes que les présentations s'imposent, ta vendredi se nomme donc Béatrice et alors qu'elle se met quelques secondes à fixer l'horizon pour une raison que tu ne saisis pas, tu en profites pour la détailler rapidement, sans rien laisser paraitre : Une mignonne petite brune. Tu ne saurais vraiment décrire ce qu'elle dégage, entre immaturité et caractère bien trempé. Bien trempé c'est le cas de le dire. D'ailleurs c'est en enlevant ton t-shirt et en l'essorant que tu te présentes :

-Enchanté Béatrice, moi c'est Stone.

Tu lui fais ensuite un grand sourire dont tu a le secret et remet ton ipok dans sa petite pochette plastique - on ne sait jamais. Sans vraiment te soucier de si Béatrice prend le temps d'observer ton corps musclé, tu marches jusqu'au rocher et mets à étendre ton t-shirt, proposant même à Béatrice de faire de même. "Beaucoup plus confortable sec, pour la nuit" argumentes tu. Est-ce que ton masque ne saisit pas la pudeur ? Apparemment non. C'est qu'il est Candide ce gentil petit garçon parfait. Ah pardon. Je voulais dire que ton alibi semblait bien innocent. Et réellement ? Rien ne t'intéresse moins que la question de la pudeur. Rien ne t'intéresses.

Mais revenons à la réalité : Gardes le cap, gardes le masque. Tu te dois bien de faire honneur à ta réputation et comme tout bon gendre idéal, tu a la chance d'avoir fait les scouts, voilà qui te sera fort utile.

-Tu a raison, et puis pour passer la nuit se nourrir de sucreries n'est pas l'idéal, attends... .

Te voilà te saisissant de la pokéball de ton Ronflex nouvellement acquis. Comme tu commences à en prendre l'habitude, tu la lances avec un mouvement gracieux -mais viril. L'énorme ours sort en hurlant comme si tu avais perturbé sa sieste, mais tu ne fais pas attention à sa mauvaise humeur te voilà lui demandant d'arracher des noix de coco et des feuilles au palmier. Il te descends trois noix et trois feuilles avant de s'écrouler sur la plage soulevant une petite vaguelette de sable qui vous arrose de grains Béatrice et toi. Comment la brune a t'elle réagit ? Pour une fois tu n'es pas si parfait car il sembleraient que tu n'y aies pas fait si attention. Tu te contentes de lui tendre les deux plus grandes feuilles de palmier.

-Tu sais les tresser ? C'est assez facile, tu prends vite le coup de main tu verras... .

Comment ? Stone, toi refilant les corvées sans en assumer ? Aurais tu perdu la tête, ou pire... Ton masque ? Ah non. Me voilà rassuré, quand tu te mets à découper la dernière feuille en petit morceau et qu'habillement tu dresses comme un petit autel de feuille. Hors de question qu'un brave garçon comme toi, laisse une jeune fille dormir dans le froid. Hors de question aussi d'utiliser les piles de ton ipok c'est peut-être le seul moyen pour vous de communiquer avec le monde extérieur, alors quoi ? Sans caillou, ni bouts de bois peu de chances de faire un feu digne de ce nom, à moins... Tu sais pertinemment que ce n'est pas la meilleure technique, mais tu n'en a aucune autre : Et alors que ton Ronflex s'est déplacé et se gratte le dos contre le rocher, te voilà te saisissant des tes lunettes et inclinant l'un des verres, du soleil jusqu'à ton foyer ton foyer.

Ton regard passe de l'un à l'autre avant de se poser sur l'air sceptique de Béatrice, alors tu lui souris. Ca tord ton visage, formant une grimace informe que pour une raison étrange l'être humain trouve sympathique. Sympathique, tu l'es -toujours. Et c'est sur le ton de la plaisanterie que tu déclares :

-La nuit n'est pas encore tombée. .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 13
Jetons : 613
Points d'Expériences : 195

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Lun 21 Aoû - 0:29


「 Île déserte, nouvelle découverte 」


Stone.. Quel drôle de nom. Mais bon, elle ne va pas s'en plaindre. Elle se tourne vers lui et remarque qu'il a enlevé son tee-shirt pour l'essoré. Elle retourne la tête rapidement, un peu gênée. Bon, après tout, elle pourrait faire de même puis qu'elle porte son maillot de bain en dessous de ses vêtements trempés. D'ailleurs, le jeune homme lui proposa. Elle s'exécuta et enleva son tee-shirt puis son short en précisant bien à Stone qu'elle est en maillot de bain. Il est rouge et blanc, couleurs favorites de la jeune fille. C'est un deux pièces. Le haut est un "triangle foulard". C'est comme un triangle, mais avec des bretelles plus larges qui s'attachent autour du cou. Et la culotte est toute simple, ce que l'on appelle "un maillot de bain brésilien". Enfin, on est pas la pour ça. La jeune fille s'avance vers le rocher où Stone avait étendu son tee-shirt et pose ses vêtements pour les faire sécher. Son corps, peu bronzé, est plutôt banal. Elle a une petite poitrine, un ventre plat et des hanches un peu plus larges que ses épaules. Elle retourna à l'endroit exact où elle s'était assise, évitant à tout prix le regard de Stone. Celui-ci sortit une pokéball et fit apparaître un Ronflex. Il lui ordonna de prendre des noix de coco et des feuilles de palmier. Quelle idée avait-il en tête ? Le pokémon, après avoir effectuer sa tâche, se posa lourdement au sol. Béatrice se prit du sable.

« Putain.. » dit-elle tout bas.

Elle se frotte les yeux puis se rend compte que Stone lui tend les feuilles en lui demandant si elle sait les tresser.

« Les quoi? Les tresser? J'ai une tête à savoir tresser des feuilles ? » déclara-t-elle.

Mais ne voulant pas le décevoir avec sa bouille si mignonne, elle se ravise.

« Bon, ça doit être aussi simple qu'avec mes cheveux.. »

Elle prit les feuilles et s'installa en tailleur dans un coin. Elle détacha ses cheveux, jusque là en couettes basses, pour les laisser à l'air libre en espérant qu'ils sèchent rapidement. Puis elle comme la tâche que lui avait donné le jeune homme. Elle essaye de faire comme elle peut et doit parfois si reprendre plusieurs fois pour que cela donne quelque chose de potable. Elle jette un œil à Stone qui essaye de faire du feu avec le reflet du soleil dans ses lunettes. Face à l'air sceptique de la jeune fille, il lui dit que la nuit n'est pas encore tombée. M'enfin, il n'allait pas aller très loin avec ses lunettes.

« Pourquoi tu n'utilises pas mon Dedenne ? Il connaît Frotte-Frimousse et d'autres attaques électriques qui pourrait faire du feu, non ? » proposa-t-elle.

En réalité, elle n'en savait rien du tout. Mais au cas où cette idée était bonne, elle la propose. Le pokémon antenne s'était déjà avancé vers Stone tandis que Béatrice reprenait sa tâche en fredonnant une chanson.

ft. Stone Mercury

_________________

Béatrice Weisz ≈ Ils disent que le mieux c'est d'être l'ami du bien, moi je dis bien mieux: n'est l'ennemi de rien. A quoi servent les lois si personne ne les enfreint ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6380-441-beatrice-weisz-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6381-beatrice-weisz-pyroli
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 159
Points d'Expériences : 90

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Mar 5 Sep - 14:43


Tout ça pour une sardine...
Béatrice et Stone
L'enthousiasme de ta vendredi est loin d'etre flagrant. Pourtant elle ne rechigne pas longtemps et se met déjà à tresser, ses gestes sont maladroits, imparfaits et irréguliers. Mais pour une première fois, elle se débrouille bien, mieux que certains de tes camarades lorsque tu étais encore chez les scouts. Comme il est d'usage, tu la remercie avec un sourire charmeur. Pas dupe, petit Stone, tu sais bien que si les mains de Béatrice s'agite sur ses feuilles de palmier ce n'est que pour des beaux yeux couleur nuage de pluie et ton joli minois. S'en est pathétique comme les humains se montrent superficiels alors qu'ils se font une fierté de ne pas l'être.

Mais ne te fais pas d'illusions, pathétique, tu l'es aussi. Il n'y a qu'a voir ta patience débile. Tu a raison Stone, reste là, bras tendu, à attendre que le soleil cède à un de tes caprices. Je t'ai connu plus ingénieux, petit dépressif. Fort heureusement ta vendredi amasse tes quelques miettes de bon sens tombées à la mer.

-Pourquoi tu n'utilises pas mon Dedenne ? Il connaît Frotte-Frimousse et d'autres attaques électriques qui pourrait faire du feu, non ?

Bon. C'est pas glorieux, non plus. Pourtant voilà déjà ton masque qui s'illumine comme s'il tu étais Archiméde sortant du bain. Frotte frimousse ? Pas besoin. Le dedenne est largement suffisant. Te voilà qui t'affaire et court chercher la barre chocolatée, abandonné sur le sable. Tu arrache l'emballage et laisse friandise se faire emporter par une vague, ne gardant que l'aluminium. Habilement tu le plies et t'approches ensuite du dedenne, sans réfléchir, tu poses les deux extrémités de ton papier en aluminium sur les moustaches du petit pokémon.

3, 2, 1... Tadam ! Le voilà qui prend feu, avec autant d'enthousiasme feint, tu court ensuite vers ton foyer et dépose l'aluminium dessus. La petite flamme éphémère devient foyer. Un rire franc (c'est faux) et cristallin s'échappe de ta gorge, alors que tu fais déjà le compte des buissons et feuilles de palmier.

-On devrait avoir suffisamment de combustible pour tenir une bonne partie de la nuit... Il faudra à un moment que mon Ronflex abatte ce palmier, on ne peut pas tenir un feu qu'avec du vert. Et peut-être qu'on aura à choisir entre le feu et nos couchettes aussi dit tu, presque dans un souffle en te retournant vers Béatrice.

Cette dernière semble déjà avoir fini de tresser ce qui va vous servir de couchettes. Tu la regarde, faussement amusée. Ce n'est pas le must plus ultra des couchettes tressées, mais tu n'es pas non plus trés fan de la notion de confort. Aussi te saisis-tu de ta couchette en remerciant ta vendredi. Tu te fais un petit oreiller de sable et t'allonges au sol en t'étirant. Vos activités ont bien fait passer le temps et tu vois déjà le soleil qui se couche. C'est orange quoi. Tu n'a jamais compris ce qui était beau dans un coucher de soleil.

-J'espère que nos vêtements ne vont pas tarder à sécher, pour le moment ça va mais avec la nuit, les températures vont chuter. 

Toujours trés pragmatique, Stone, hein ? Tu le sens bien et sans doute pour faire bonne figure, tu te retourne vers Béatrice. La tête négligemment posé sur ton bras.

-L'avantage c'est qu'on va pouvoir en profiter pour faire connaissance. achève tu avec un sourire (faussement) amusé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 13
Jetons : 613
Points d'Expériences : 195

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Dim 10 Sep - 13:10


「 Île déserte, nouvelle découverte 」


Béatrice a proposé une idée intelligente, incroyable. Une minute de silence..

Bon, Stone utilisa une autre techniquement mais la jeune fille fut quand même fière d'elle. Maintenant, ils ont du feu. Et en plus, des sortes de couchettes, tressées par les deux mains gauches de la Pyroli. Ils s'allongent tout les deux. La jeune fille attrapa l'un de ses vêtements à peu près sec et posa sa tête dessus. Sur le dos, elle observait le ciel qui semblait saigner. Le soleil se couchait petit à petit tandis que Stone propose de faire connaissance. Mais comment faire connaissance avec Béatrice qui ne se connaît pas elle-même ? C'est sûr, elle paraît dynamique, insouciante, une adolescente typique. Mais elle se pose énormément de questions et semble perdue au fond d'elle. Malgré ses doutes, elle commença par se présenter un peu plus en détail.

« Bon bah.. Moi c'est Béatrice, je viens d'Hoenn et donc j'étudie à Lansat. Je suis une topdresseuse spécialisée dans le type électrik. » Elle marqua une pause. « Ah oui, et je suis du Dortoir Pyroli. »

Elle tourna sa tête vers le garçon en souriant. Inutile d'en dire plus pour l'instant. Son Dedenne s'approcha et se blottit contre elle. Elle posa une main sur sa tête et lui fit quelques caresses. Elle l'aimait beaucoup, ce petit Puïhi. C'était comme son meilleur ami, après tout.

« Tu as d'autres pokémons à part ton Ronflex ? » demanda-t-elle en jetant un coup d'oeil au pokémon non loin de là.

Elle observa encore une fois le ciel qui était devenu noir. Quelques étoiles le perçaient tandis que la lune, à peine visible, se levait lentement. Béatrice ne sait pas si elle arrivera à dormir. La peur, la faim, ou peut-être l'angoisse d'être avec ce garçon qu'elle ne connaît pas vraiment ne lui ressemble pas. Pourtant, elle est quand même anxieuse à l'idée de s'endormir. Pour détendre l'atmosphère, elle s'essaya à quelques blagues.

« Si non, t'es toujours parfait ? Parce que, franchement, ça doit être chiant d'être toujours souriant et serviable, non ? » dit-elle en riant nerveusement.

ft. Stone Mercury

_________________

Béatrice Weisz ≈ Ils disent que le mieux c'est d'être l'ami du bien, moi je dis bien mieux: n'est l'ennemi de rien. A quoi servent les lois si personne ne les enfreint ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6380-441-beatrice-weisz-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6381-beatrice-weisz-pyroli
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 159
Points d'Expériences : 90

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Jeu 21 Sep - 18:38


Tout ça pour une sardine...
Béatrice et Stone
Tu plonges tes mains dans le sable, avant de former un mini sablier et de regarder les différents grains se percutaient les uns les autres. On accorde beaucoup d'importance au sable -pourtant ça des cailloux. En parlant de chose sans importance, voilà ta vendredi qui se présente. Tu tiques légèrement en entendant le nom de son dortoir. Tu a entendu des rumeurs sur ce dortoir soi disant composés de jeunes filles prépubéres bodybuildées qui servirait loyalement un démon possédant le corps d'un certain.. euh. Jacques, si tes souvenirs sont bons (ce n'est pas le cas)

La conversation t'ennuies profondément. Mais c'est un exercice auquel tu es rodé, aussi, tu écoutes avec attention lorsque Béatrice te parle t'elle. Dans un geste presque mécanique, te voilà qui hoche la tête de haut en bas -informations assimilées. Reste à en trouver un intérêt. Même ton masque ne retiens pas un léger soupir-une inspiration- si seulement tu avais ton carnet à composer du vide ou un de tes pantins de bois. De toute façon, tant que la brune n'aurait pas était endormie pas question de les utiliser, on ne s'expose pas aux autres sans se bruler la peau.

En parlant de souffrance, voilà ta vendredi qui t'interroges à propose de ton starter. Sans doute est t'elle interloquée par son soudain ronflement. Tu te grattes la tete, en souriant, tenant parfaitement ton rôle :

- Non, j'ai que lui. Heureusement d'ailleurs. Tu a du le remarquer mais il prends beaucoup de place, je sais pas si je m'en sortirais avec d'autres pokémons...

Menteur. Toi petit dresseur parfait ? Tu pourrais t'occuper de cents pokémon si ton masque te l'exigeait.

-C'est que je suis débutant, je viens de m'inscrire à l'académie. J'ai pas mis un pied sur le campus encore... Ca commence bien, hein ? Dis tu en t'amusant à ouvrir le bras, sur le désert ambiant.

Voilà ta vendredi qui regarde le ciel noir revêtir ses plus belles étoiles. Toi tu penses que c'est bien, le ciel est dégagé, il ne pleuvra pas. Après tout les étoiles, ce ne sont que des gros cailloux. Aussi gros que les grains de sable sont petits. Pas de quoi s'extasier, si encore, une s'écrasait sur terre et mettait fin à tes jours... Mais bon.

Oh tiens voilà la vendredi qui essaye d'enlever ton masque. Bon courage à elle, cause peine perdue. Tu tourne ton regards vers elle -en souriant d'autant plus malgré le dégout que t'inspires son affection pour son pokémon. Tu argues que tu peux faire la moue aussi avant de faire une grimace, puis d'éclater de rire -chorégraphie bien répétée.

-Qui te dis que je ne suis pas un psychopathe qui essaie de t'amadouer, en attendant que tu t'endormes ? Demande tu malicieusement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 13
Jetons : 613
Points d'Expériences : 195

MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    Sam 7 Oct - 10:57


「 Île déserte, nouvelle découverte 」


Stone n'a qu'un seul pokémon pour le moment. Cet énorme ronflex. Béa aimerait bien un gros pokémon pour paraître badass. Mais bon, elle a un Dedenne.. En même temps, des gros gros pokémons électrik, y'en a pas beaucoup.. Peut-être devrait-elle s'intéressait aussi aux autres types ? Ce n'est parce qu'elle est spé type qu'elle doit avoir seulement des pokémons de ce type, après tout !


Le jeune homme est arrivé pendant les vacances, comme pas mal d'élèves et n'a jamais été à l'académie. La pyroli se demande s'il va s'habituer à la vie là-bas. Ce qui est sûr, c'est qu'il va faire craquer beaucoup de filles. Mais Béa ne se met pas dans le même panier, bien qu'elle le trouve mignon, mais elle sait très bien qu'elle n'aime pas les garçons. Malheureusement, elle ne l'assume pas encore. Mais ça ne saurait tarder, du moins, on espère.


Quand la jeune fille entendit la dernière phrase de Stone, elle se tourna vers lui en écarquillant les yeux. Puis voyant ses yeux malicieux, elle sourit de coin.


« Qui t'dis que depuis le début, je le sais et qu'c'est moi qui attend qu'tu dormes parce qu'au fond, c'est moi la psycopathe. »


Ah! (coucou Denis) Pardon. Elle le regarda un instant puis se mit à rire avant de reposer son regard sur les étoiles. Elle réfléchit un instant avant de reprendre.


« Et, j'sais plus quand, j'ai appris que y'a certaine étoile, on voit leur lumière mais elles sont d'jà mortes y'a des milliers d'années. C'est juste parce que la lumière elle prend du temps à arriver.. voilà, j'voulais l'dire parce que pour une fois, j'sais un truc intelligent. »


Si toi aussi tu t'en fou, lève la main. Bon, on lui pardonne, pour une fois qu'elle est cultivé. Elle prit une grande poignée de sable et le laissa couler lentement sur le sol. Elle répéta ce geste plusieurs fois. Le sable, sans savoir pourquoi, c'est déstressant. Quand on est allongé sur du sable, on aime bien le prendre dans nos mains, dessiner dessus, faire des petites sculptures alors que ça sert clairement à rien.


ft. Stone Mercury

_________________

Béatrice Weisz ≈ Ils disent que le mieux c'est d'être l'ami du bien, moi je dis bien mieux: n'est l'ennemi de rien. A quoi servent les lois si personne ne les enfreint ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6380-441-beatrice-weisz-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6381-beatrice-weisz-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout ça pour une sardine...    

Revenir en haut Aller en bas
Tout ça pour une sardine...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Akala :: Lieux naturels-