[Mission] Y'a du soleil♪
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 36
Jetons : 147
Points d'Expériences : 833
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Mission] Y'a du soleil♪   Lun 7 Aoû - 21:14
(Tu sais Nolan...Le concept d'une île, au cas où ça t'ai échappé, c'est quand même d'être entourée d'eau.)

''...''

(Que tu ne veuilles pas te baigner, ok, je peux comprendre. Que tu éprouves même quelques difficultés à t'approcher de la côte, je veux bien aussi.)

''...*soupir*''

(MAIS ÇA NE VEUT PAS DIRE QUE NOUS AUSSI, ON DOIT ÊTRE OBLIGÉS DE SUPPORTER CETTE CHALEUR INSUPPORTABLE !)

Elle n'a pas tort, tu sais, Nolan. Depuis ton arrivée à Alola et ton installation avec Luce et Max, tu n'as tout simplement pas mis le nez en-dehors de la ville. La simple vision des flots dans le lointain  suffit à te faire palir comme un zombie, alors imaginons ce qui se passerait, si tu te retrouvais sur la plage. Une attitude qui ne semble pas déranger outre mesure certains de tes coéquipiers : Milo est plus que ravi de voleter en ville, se posant sur la tête de chaque passant qu'il croise (Et en endormant certains par inadvertance, il faut le dire), Shaka et Asmita en profitent pour affiner leurs perceptions et Yuna accepterait n'importe quel planning qui ne remettrait pas en question sa sieste quotidienne.
Mais quand on parle du reste de ton équipe...

(Monsieur Nolan...Quand est-ce qu'on va voir la meeeeeer ?)

La question candide de Art suffirait presque à te faire frissonner : d'un coté, tu peux le comprendre, une île tropicale, c'est le terrain parfait pour vivre de formidables aventures. Et avec la hausse des températures, l'intérieur de votre maison d'accueil est de plus en plus étouffant. Mais de l'autre....Tu n'arrives tout simplement pas à rassembler suffisamment de courage pour accompagner tes équipiers au plus près des vagues.

(Je te préviens, Nolan...Si dans une heure, tu n'es pas en maillot, prêt à partir, je vais devoir prendre des MESURES !)

C'est ça...Et qu'est-ce que tu vas faire, ma chère Libra ? Maintenant que Shaka a évolué, tu ne peux plus balancer ce pauvre Nolan de-ci de-là à grands coups de Psyko. Tu comptes faire quoi pour le forcer à sortir ?

********************

''Je suis absolument ravi que vous ayiez accepté le poste, jeune homme. Quand je pense aux difficultés que nous avons, pour recruter du nouveau personnel...C'est vraiment trés gentil  de votre part, de vous proposer aussi spontanément.''

Serrant les dents, tu parviens à garder une expression neutre, tout en rendant son regard au responsable de la plage du Club Hano-Hano. Intérieurement, tu serais prêt à hurler, à tourner les talons et à planter là ce brave homme à la barbe blonde et au bronzage parfait, sans la moindre arrière-pensée. Mais le fait est que tu ne le feras pas, Nolan : Car c'est bien ta signature qui orne l'annonce qu'il tient en main. Ou plutôt, c'est une excellente contrefaçon de ta signature, réalisé par une Libra dont le diabolisme ne cessera jamais de t'étonner.
Lorsque le couple qui vous accueille a reçu l'appel du gérant de l’hôtel, pour valider ta candidature, tu as d'abord cru à une mauvaise blague. Toi, surveillant de plage ? Au bord de l'eau ? Il ne manquerait plus que les Racaillous se mettent à voler et le tableau serait complet !
Malheureusement, ce que tu prenais d'abords pour une mauvaise blague, s'est avéré bien plus réel que ce que tu pensais : même si ce n'est que pour une journée, ce contrat te lie irrévocablement à la plage de du Club Hano-Hano. En cas de désistement, tu devras rembourser une somme équivalente à ce que cette journée de travail représente en terme de bénéfices pour le propriétaire...Autant dire, une somme bien trop élevée pour toi !
Aussi ne peux-tu t'empêcher de laisser échapper un soupir, lorsque le gérant te tend rapidement ton uniforme du jour : un T-shirt marqué de l'emblème du Club, ainsi qu'un maillot de même facture. Le tout est accompagné d'une planche en plastique rouge (Dont le but t'échappe quelque peu) ainsi que d'un sifflet.
Les bras chargés, tu emboîtes donc le pas à ton nouveau aptron, fusillant au passage du regard Libra. La Gardevoir est actuellement vêtue d'un maillot rouge une pièce et tartine généreusement Art et Mu de crème solaire, tout en jetant des regards discret en direction des transats qui parsèment le bord de plage.

''En temps normal, c'est plutôt tranquille...Mais avec l'afflux de touristes, il faut être prêt à tout. La dernière fois, J'en ai même surpris qui allaient nager hors de la zone de baignade, non loin des Vorastérie.De véritables inconscients !...Ça va, mon gars ? T'as l'air un peu pâle.''

Non, pas du touuuuut. Juste blanc comme un linge à la simple vu des vaguelettes qui viennent lécher les pattés des enfants qui courent le long du banc de sable. Pourtant, en déglutissant péniblement, tu parviens à calmer les battements irréguliers de ton propre coeur.
Le temps de te changer dans la cabine prévue à cet effet et ton guide t'abandonne, non loin d'une chaise immense qui te permettra d'avoir un point de vue global sur les lieux. Un peu incertain sur la conduite à suivre, tu sens une légère pression dans ton esprit...Elle va t'entendre, celle-là !

(Hey oh...Je peux te dire que tu es très sexy, habillé comme ça ?)

(Tu me payeras ça, Libra.)

(Roh, espèce de rabat-joie. Regarde comme ils s,amusent...et moi, je vais enfin avoir un bronzage parfait !)

(Et je n'ai pas mon mot à dire, je présume ?)

(Toi aussi, t'as besoin de soleil ! Et puis, rien ne t'oblige à aller dans l'eau, c'est...)


''Waaaaaaaah !''

....En un sens, elle n'a pas tort, Nolan. L'enfant d'une dizaine d'anée qui pleure, à une vingtaine de mètres de ta position, se trouve bel et bien hors de l'eau. Par contre, vu les écorchures qu'il a sur les bras, je doute que les rochers sur lesquels il vient de tomber soient aussi doux que le sable qui vous entoure !

_________________
[Mission] Y'a du soleil♪ 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Y'a du soleil♪   Ven 11 Aoû - 9:11


Y a du soleil

NOLAN DÈANNAG
PRYDE
CALLIOPE
Lieu : Akala
Date : Ete 2017
Pokémon utilisés :
[Mission] Y'a du soleil♪ 225[Mission] Y'a du soleil♪ 389[Mission] Y'a du soleil♪ 549
C’est plutôt difficile, en ce moment, n’est-ce pas petite Callie ? Et pourtant, tu gardes ce sourire radieux ancré sur ton visage, cette façade qui berne les personnes qui gravitent autour de toi. Car après tout, on t’aime comme ça, on te définit comme une fille radieuse et pleine de vie. Mais tes vrais amis savent lire entre les lignes et devinent bien que quelque chose ne va pas.

Leo avait quitté l’établissement, pour son avenir professionnel. Il avait eu une opportunité et ne pouvait pas y passer à côté. La demoiselle était fière et même très heureuse pour lui. Mais elle savait aussi que ça lui fera mal. L’absence de sa présence l’affectait de jour et en jour et son cœur ne cessait de se consumer. Elle souffrait réellement de cet éloignement mais ils ne pouvaient faire autrement pour l’instant. Bien entendu, ils gardaient contact mais… Ce n’était pas pareil. Elle ne voyait plus ce regard sauvage la capturer au bout du couloir, elle ne ressentait plus cette caresse délicate parcourir doucement sa tignasse rousse, elle ne humait même plus son odeur pourtant si enivrante. Il n’y avait plus rien.

Le moral plus que fragilisé, Calliope s’était dit que les vacances seraient peut-être l’occasion de se ressourcer un peu. Elle pourrait déjà mettre un peu de côté ses devoirs et les évènements antérieurs pour enfin se reposer pleinement. Mais… Ca ne suffisait pas à combler ce vide. Même ses amis les plus proches n’y arrivaient pas. Tout ce qu’elle voulait, c’était le revoir. Et heureusement, ils avaient pu s’organiser cela les deux premières semaines des vacances d’été. Mais voilà qu’elle était revenue au même stade. Elle n’arrivait pas à s’y faire, malgré toute sa volonté. Sans lui, elle se sentait incomplète et fragilisée.

De retour à Alola, la demoiselle partageait un logement avec une jeune Givrali, Aria. Les journées longues commençaient à lui peser alors, elle trouvait un moyen d’occuper son temps en cuisinant. Mais… Ca ne suffisait pas. Conscient de ce problème majeur que subissait sa dresseuse, mais aussi las de se vautrer comme un gros tas dans le fauteuil, Happy avait décidé de prendre des… mesures. Et autant dire que ce n’était pas joli, surtout venant de lui. Car même si ça partait d’un bon sentiment, forcer sa dresseuse à s’inscrire à un poste qui ne lui correspondait pas du tout, ce n’était pas une solution ! Et il était doué car Callie finissait par accepter, excédée plus qu’autre chose.  Si ce n’était que pour surveiller des touristes, ça devrait aller. Tant qu’elle reste à l’abri …

Hana était plutôt en colère et retenait par tous les moyens sa dresseuse : pourquoi mettre sa vie en danger pour si peu ? Elle ne comprenait pas. Mais la rouquine s’était engagée et cette dernière ne revenait jamais sur sa parole. Elle ferait juste attention et prendrait les mesures nécessaires pour se protéger.

Le gérant était un homme plutôt agréable bien que sa plastique correspondait parfaitement au genre de personne qui s’occupait d’un tel club. Ah, les préjugés ! Les chassant de son esprit, Calliope écoutait attentivement les quelques consignes qu’on lui donnait. Elle n’avait pas ouvert une seule fois la bouche et se contentait de hocher positivement la tête. Un petit merci s’échappait de ses lèvres quand on lui tendait sa tenue puis elle s’éloignait se mettre à l’ombre de son poste de travail qui n’était autre que son Torterra. Le T-shirt lui offrait une protection supplémentaire contre les Uv directs, un plus. Mais ça ne suffisait pas et Hana le lui faisait bien comprendre en plaquant son tube de crème sur sa jambe, histoire de ne pas l’oublier. Callie avait l’impression de se retrouver avec sa mère.

_ Voilà, voilà… Tu sais très bien que je ne prendrais aucun risque, Hana. Alors essaie un peu de te détendre. Tu pourrais même profiter de la plage, qu’en dis-tu ?

Soupirant doucement, la plante finissait par abdiquer et s’en allait un peu plus loin retrouver ses camarades. La rouquine les observait une petite seconde afin de s’assurer que tout allait bien et que tout le monde était présent. Cependant, un être ne répondait pas à l’appel de son regard : Happy … Aussitôt, sa main allait rencontrer son front afin de se masser doucement. Une sorte de thérapie pour ne pas péter un câble trop rapidement, vous voyez ? Bien…

_ Booooon … lâchait la demoiselle en relevant la tête, traduisant un : « Alors, où est-ce que cet oiseau de malheur pouvait bien se trouver ? »

Ni à droite, ni à gauche. Elle ne voyait que des bambins s’amuser dans le sable, des adolescents jouer avec des raquettes ou encore des starlettes en train de peaufiner leur bronzage. Pas d’Happy à l’horizon… Et pas le temps de le chercher davantage car ses obligations la rappelait bien vite à l’ordre. Le cri alarmant de ce petit garçon la contraignait à se concentrer immédiatement sur lui. D’un simple coup d’œil, elle repérait bien vite la cause de ses malheurs : de vilaines écorchures sur l’avant de ses bras.

_ Rah !

Callie pestait. Elle perdait patience. Et… Ca ne lui rassemblait pas. Où diable étaient ses parents ? Depuis quand on laissait un gamin sans surveillance … ?! Dans un énième soupir, elle allait à la rencontre du garçon. Elle n’allait pas non plus le laisser ainsi et faire comme si elle n’avait pas fait attention.

Elle s’était approchée en même temps que quelqu’un d’autre. De… beaucoup plus grand. Intimidée par la posture de ce dernier, Calliope jetait un discret coup d’œil en biais et reconnaissait Nolan. La stupéfaction devait se lire sur son visage, d’autant plus que ce dernier abordait le même T-shirt que lui !

_ Nolan ?! Mais… Toi aussi tu es de surveillance ?

C’était à ne rien comprendre. Jusqu’à ce que la demoiselle se dise que le club avait embauché plusieurs étudiants. Callie retrouvait donc le sourire, contente de retrouver un ami qu’elle n’avait pas vu depuis un moment déjà. Elle adressait un rapide signe de la main à Libra, bien contente de la voir aussi. Cependant, la priorité n’était pas le Voltali mais bel et bien ce pauvre garçon qui regardaient d’un air abrutit les adolescents. Ses larmes avaient disparu contrairement à ses blessures. Callie s’agenouillait devant lui, plantant ses genoux dans le sable chaud et sortait de quoi désinfecter tout ça de sa mini trousse de secours qui était accrochée à sa taille.

_ Et voilà ! Fais juste attention la prochaine fois. Tu sais où se trouvent tes parents ?

Le garçon acquiesçait et s’en allait. Callie se relevait pour faire face au Voltali, gardant un petit sourire sur son visage. La chaleur picotait déjà sévèrement la peau de la jeune fille qui tachait d’y faire abstraction pour l’instant. Elle pouvait bien résister quelques moments sous les rayons directs, non ? Nolan était une personne bien particulière aux yeux de la rouquine. Il l’avait aidé pour sa petite Tarsal mais il avait aussi su raviver des souvenirs douloureux. C’était étrange d’ailleurs. Elle appréciait sa compagnie mais en souffrait tout autant.

_ Quelle chance de te voir ici ! On va pouvoir faire la surveillance ensemble. Enfin… Si ça ne te dérange pas ? Le T-shirt te va bien d’ailleurs.

Suite à cette phrase finale, la préfète entendait Libra glousser derrière son dresseur. L’air blasé de ce dernier en disait long et il n’avait suffi que d’une observation pour comprendre. Elle plantait alors ses iris dans ceux du garçon, traduisant qu’elle avait spontanément compris qu’il n’avait pas eu le choix. Puis, en se rapprochant de ce dernier, elle le conviait à le suivre pour qu’elle puisse se remettre à l’ombre de l’arbre de Torterra qui avançait lentement dans le sable pour rejoindre sa dresseuse.

Erreur car, sans crier gare, voilà qu’Happy surgissait du nulle part, pile au moment où la demoiselle l’avait enfin chassé de son esprit. Lunette de soleil sur le nez, il dégainait un petit pistolet vert pomme et tirait sur sa première cible : Nolan. Callie regardait la scène désabusée, ne sachant même pas comment réagir face à cet assaut. Quant à Happy, il guettait la réaction de sa victime, s’apprêtant à prendre la poudre d’escampette. Mais voyant que celui-ci ne sourcillait même pas, il appuyait de nouveau sur la gâchette. Et ainsi de suite jusqu’à ce que le petit pistolet soit vidé de ses réserves. Vexé, il jetait ce dernier dans le sable et repartait comme si rien n’était.

_ Hem… Commençait Calliope, le plus calmement possible en ce mordant la lèvre inférieure. J-je… Je suis désolée. Il est insupportable je sais mais… aussi incontrôlable. Pardon…

Calliope se sentait mal et se jugeait comme une mauvaise dresseuse dans ces circonstances. Elle tendait alors sa serviette au garçon. Puis, elle cherchait dans son regard de quoi s’apaiser. Car Nolan était d’un calme olympien et apportait chez elle, d’une certaine manière, de l’apaisement. Ses soucis et angoisses ne s’envolaient pas pour autant. Le remarquerait-il ? Il était assez observateur pour en tout cas. Et faire semblant, ce n’était pas évident pour Callie. Heureusement, les évènements autour d’eux allaient l’aider. Car à peine avaient-ils pu s’installer près de Torterra, que voilà on clamait les secours. Au large, dans l’eau, quelqu’un semblait se noyer. Et les cris des personnes alentour affirmaient ce que Callie craignait.

_ Le flotteur se trouve juste derrière ! criait-elle à l’attention de Nolan tandis qu’elle fonçait déjà vers la mer, pensant qu’il la rejoindrait directement. Voir même qui la doublerait, vu sa carrure. Mais…. Elle se trompait.
(c) Alban


_________________
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 36
Jetons : 147
Points d'Expériences : 833
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Y'a du soleil♪   Dim 20 Aoû - 23:00
C'est pas vraiment ton domaine, ça Nolan. Qu'on te demande de réparer une guitare, d'accorder un triangle ou même de jouer une marche militaire au biniou, ok, tu es l'homme de la situation. Mais être gardien de plage, déjà, ça sent la blague...Alors, jouer les médecins pour un gamin, là, on tombe carrément dans le spectacle de cabaret !
Pourtant, mû par une certaine conscience professionnelle (Et par la réprobation de Libra, quand tu penses seulement à laisser les parents prendre soin de leur progéniture), tu empoignes ta planche en plastique rouge, le petit sac de secours qu'on t'a confié et tu te diriges rapidement (Ouais, n'exagérons pas). En quelques enjambées, tu rejoins donc le lieu du crime pour y découvrir un spectacle étonnant : d'abord, le petit garçon qui hurle à pleins poumons comme si on l'avait égorgé, ne souffre que de quelques estafilades. Rien que ton matériel ne puisse apaiser. Mais ce qui te fait littéralement planter sur place, comme un pâté de sable...C'est que la jeune fille rousse et agenouillé près de lui, tu la connais !

(Callie ?)

(Hein, que quoi, elle est en maillot de bain ?! Nolan, détourne les yeux !)

Avant que ta starter ne parcourt toute la plage en se téléportant, pour t'empêcher d'agir d'une manière ou d,une autre sur la pureté de la Givrali (Non mais sérieusement, qu'est-ce qu'elle peut bien lire pour avoir des idées pareilles ?), tu t'es déjà arrêté pour fixer la jeune fille avec un regard aussi stupéfait que soulagé...Elle est médecin, après tout.

''Nolan ?! Mais… Toi aussi tu es de surveillance ?''

Un petit hochement de tête. Que pourrais-tu dire de plus ? Tu offres déjà un spectacle assez lamentable pour ne pas en rajouter. Tu proposerais d'ailleurs bien ta trousse de secours à ta collègue du jour, mais cette dernière semble bien assez équipée. Aussi, tandis qu'elle s'attelle à soulager les coupures du petit garçon, en profites-tu pour chercher Libra du regard...Évidemment : la Gardevoir s'est rapprochée de votre position, entrainant Mu et Art à sa suite, afin d'être à portée d'oreilles du duo que tu formes avec la jeune fille.
Ses blessures pansées, le ''grand'' blessé s'est déjà éloigné en courant pour rejoindre ses parents, vous laissant discuter un peu plus tranquillement.

''Quelle chance de te voir ici ! On va pouvoir faire la surveillance ensemble. Enfin… Si ça ne te dérange pas ? Le T-shirt te va bien d’ailleurs.''

...Non Nolan, ce n'est pas le soleil qui tape plus fort sur ton visage. Et cette casquette ridicule te protège relativement bien, en plus. Et pour couronner le tout, ta starter ne se prive pas pour se moquer de ta réaction...Décidément, votre discussion de ce soir risque d'être TRÈS animée. Dissimulant ta gêne derrière la visière de l'objet (et un regard blasé), tu profites de la proximité de Libra pour que cette dernière te connecte à la Givrali. Un léger déclic mental plus tardif, tu peux enfin t'exprimer un peu plus normalement (C'est beaucoup dire).

(Si je m'attendais à tomber sur toi...Tu t'y connais en surveillance, parce que c'est ma première fois.)

Tu n'auras jamais la réponse à cette question, Nolan : surgit de nulle part, une silhouette blanche et rouge, armé d'un TERRIBLE pistolet à eau (L'objet, pas l'attaque) vient de se jeter sur toi pour t'inonder de minces jets aqueux et mouillés.
Ah ? Pas la moindre réaction, comme le jury s'y attendait. Ton T-Shirt est rapidement trempé et quelques gouttes commencent à poindre sur la visière de ta casquette, tandis que tu laisses échapper un soupir aussi caverneux que las.
Ce qui ne semble pas du goût de ton assaillant, et, sous les yeux d'une Libra complétement hilare (Elle commence même à se rouler dans le sable), le Cadoizo quitte les lieux en piaillant de déconvenue.
Okaaaaaay...Une explication, miss Callie ?

''Hem J-je… Je suis désolée. Il est insupportable je sais mais… aussi incontrôlable. Pardon… ''

Pas bien clair, tout ça. Et comme cette Givrali a une chance du tonnerre (Et une narratrice qui triche, je t'ai vu !), l'univers semble bien décidé à lui épargner de nouvelles tentatives. Le long du banc de plage, une série de cris commencent à retentir jusqu'à parvenir aux équipes de sauvetages. Il semblerait qu'un baigneur imprudent se soit aventuré au-delà de la zone de baignade et qu'il soit en train de couler. Vite, les sauveteur doivent aller le chercher...Euh, elle fait quoi, notre Callie national, là ?
Ah ben, la voila partie en courant en direction du bord de l'eau, te laissant aussi perplexe que bras ballants. Le flotteur est derrière ? Et donc ?

(NOLAN ! ON RÉAGIT !)

Comme un choc électrique, la voix de Libra vient te parcourir des pieds à la tête et sans bien réfléchir, tu te mets en mouvement pour accompagner la Givrali, non loin du lieu du drame. À une trentaine de mètres de la plage, une petite silhouette agite désespérément les bras pour se maintenir à la surface. Un groupe de touristes s'est déjà massé devant les lieux, certains sortant même leurs téléphones pour filmer la scène...Tu leur dirais bien ta façon de penser, mais pour le moment, le plus important, c'est de venir en aide à ce nageur !
Sauf que Callie semble attendre quelque chose de ta personne...

(Libra, tu peux pas le sortir de là ?!)

(Il est trop loin, j'arrive même pas à le voir !)

Ok, Nolan. T'as plus le choix là, il va falloir...te jeter à l'eau. Y'a que le premier pas qui compte, plonge et dépêche-toi. T'as que trente mètres à faire, tu vas...oh.
Un peu mécaniquement, tu dépasses Calliope, en espérant trouver une solution avant même d'avoir les pieds dans l'eau. Mais lorsqu'une vague vient seulement effleurer tes orteils, tu te figes complétement tandis qu'un frisson te parcourt de la tête au pied : rien qu'à voir le lagon bleu qui s'enfonce petit à petit vers le large, tu ne peux même plus bouger.
Tu as peur, Nolan, et tu le sais. Une peur panique. Tu es complétement incapable de venir en aide à cet homme et ça aussi, tu le sais. Et devant tous ces gens, c'est encore pire : uneà une, tes notes se meurent, s'estompent, tu ne parviens même plus à penser, tu te contentes de fixer un horizon que tu ne vois même plus. Oublié ce pauvre baigneur, ton statut de sauveteur et même Libra, qui continue pourtant de t’exhorter mentalement...Tu ne peux pas, tu ne peux juste pas.

*PLOUF*

Elle a...Elle a plongé. Ta partenaire vient de se jeter à l'eau et commence à rejoindre rapidement le baigneur en danger. Tout comme le reste de la plage, tu retiens ton souffle, avant qu'elle ne l'atteigne et ne le ramène à bras le corps, en direction du rivage. Et lorsqu'elle n'est plus qu'à quelques mètres, tu te portes à la hauteur du duo, pour l'aider à hisser le baigneur (Un jeune homme blond et bronzé, d'une vingtaine d'année) sur le sable.
Tu aimerais lui dire quelque chose, lui présenter des excuses, lui expliquer...Mais à la place, ton regard se fait beaucoup plus fuyant, beaucoup plus froid et tu te contentes de te tourner pour foudroyer de ce dernier, les riverains qui photographient la scène à tour de bras. En te redressant de toute ta taille, le fait que tu dépasses la grande majorité d'entre eux et le fait que tu abaisses d'autorité l'appareil le plus proche, suffit pour convaincre les amateurs de sensations fortes d'aller voir si le sable est plus fin de l'autre coté de la plage.
Et lorsque vous vous retrouvez enfin seul avec la victime et que Calliope réalise un bilan rapide de son état, tu ne peux plus empêcher la mesure qui gonfle depuis plusieurs minutes en ton sein, d'exploser.

(Désolé...)

Tu fuis, Nolan. Tu fuis en direction de cette chaise, symbole de votre tâche, espérant n'avoir qu'à effectuer de nouvelles surveillances, sans risque de te confronter à nouveau à la Givrali.

_________________
[Mission] Y'a du soleil♪ 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Y'a du soleil♪   Mer 23 Aoû - 10:29


Y a du soleil

NOLAN DÈANNAG
PRYDE
CALLIOPE
Lieu : Akala
Date : Ete 2017
Pokémon utilisés :
[Mission] Y'a du soleil♪ 225[Mission] Y'a du soleil♪ 389[Mission] Y'a du soleil♪ 549[Mission] Y'a du soleil♪ 007[Mission] Y'a du soleil♪ 675
Calliope courait déjà à vive allure en direction de la mer. Ses conditions physiques faisaient d’elle une personne peu sportive et de ce fait, avait un pas de courses plutôt lent pour la moyenne. Mais pour elle, il s’agissait d’un effort considérable et c’était le meilleur qu’elle pouvait donner d’elle-même. Essoufflée la rouquine se trouvait déjà en bordure de l’océan et elle percutait tout d’un coup que son ami ne l’avait même pas rattrapé. Comment cela était-il possible ?! Lui qui était si grand, en deux ou trois enjambées (bon, c’est peut-être exagéré hein) il aurait dû normalement être là ! Jetant un coup d’œil en retrait, le voilà qui approchait enfin, la dépassait, mais s’arrêtait à son tour au moment où ses pieds entraient en contact avec l’eau.

_ Nolan ? questionnait Calliope qui attendait que le Voltali se mette en route pour tirer le malheureux de là.

Aucune réaction.

Le cœur de Calliope s’emballait pour la seconde fois, plus rapidement cette fois-ci. Une nouvelle décharge d’adrénaline lui faisait pousser des ailes. Tant pis. Elle mettait spontanément ses soucis médicaux de côté, bien consciente qu’elle prenait un risque énorme. Mais elle n’avait le choix, elle devait assumer son poste et aller secourir la personne. Sinon … Qui le ferait ?

Pas le temps de réfléchir au pourquoi de cette réaction. Car après tout, si Nolan ne plongeait pas, c’était pour une raison… Alors, la rouquine s’avançait, puis tirait machinalement sur le flotteur. Hana criait derrière son désaccord mais c’était déjà trop tard, la demoiselle était dans l’eau et ne se retournait même pas pour lui adresser un regard. Les premières brasses se passaient bien. Ou du moins, la Givrali s’en convainquait. Cependant, son cœur s’épuisait déjà alors qu’elle n’avait même pas parcouru la moitié. Et là, elle comprenait rapidement qu’elle n’y arriverait peut-être pas. Au fur et à mesure qu’elle progressait, cette triste réalité raisonnait dans son esprit. Et pourtant, elle continuait.

La demoiselle maudissait non seulement ses problèmes de santé mais aussi cet Happy qui avait eu la débilité de l’inscrire à une chose dont elle ne pouvait clairement pas assumer la responsabilité, du moins, pas comme ça. Elle devait trouver une solution rapidement, non seulement pour porter secours à la victime qui était déjà en train de couler mais aussi pour elle. Clairement, il était impossible pour elle de continuer sans sombrer à son tour. Alors, elle se saisissait d’une de ses Pokeball restée accrochée de l’autre côté de sa hanche et appelait son unique Pokemon aquatique à la rescousse. Maintenant sa tête hors de l’eau par quelques mouvements qui devenaient de plus en plus difficiles, elle ordonnait à son Carapuce d’aller apporter son aide à la personne se trouve à une cinquantaine de mètres de sa position.

Et c’est avec le soutien de Carapuce donc, que Callie ramenait le malheureux au bord de l’eau. Et c’est seulement à cet instant que Nolan levait enfin le petit doigt. A bout de souffle, la rouquine restait plusieurs secondes, genoux enfoncés dans le sable, pour reprendre son souffle. Son cœur tambourinait comme jamais dans sa poitrine et sa tête tournait, elle ne prêtait nullement attention aux personnes malveillantes en train de filmer la scène. A vrai dire, elle n’en avait pas réellement conscience, surtout que quand elle se redressait pour revenir au pied de son patient, ces personnes s’étaient déjà dispersées. Le noyé était en bien conscient mais état de choc, il ne mesurait pas encore l’ampleur des évènements. Il avait dû boire quelques gorgées d’eau de mer, mais sans gravité et…. Ah ben voilà qu’il vomi l’eau qu’il a ingurgité.

En parallèle, Nolan avait balancé un simple désolé et c’était éloigné de Calliope. Cette dernière lui lançait un regard surpris, mais il n’en tenait pas rigueur puisqu’il lui faisait déjà dos. Si tu penses t’en tirer comme ça, pensait-elle… ! Il avait de la chance, car pour le moment elle devait s’assurer que son noyé pouvait au moins se déplacer jusqu’au poste de secours pour subir des examens plus approfondis. Mais au lieu de s’y rendre elle-même, la demoiselle confiait cette tâche à son Pandarbare car elle avait mieux à faire.

_ Pourquoi ?! Explosait-elle alors qu’elle arrivait enfin à sa hauteur. Pourquoi n’as-tu rien fait ? Tu es resté planté là alors que je ne pouvais… Je ne…  Mais Callie n’arrivait pas à terminer sa phrase. Du moins, pas de manière directe car elle savait très bien ce qu’elle voulait lui dire. Sauf que c’était trahir son secret. Elle se ressaisissait pour s’empêcher de la terminer par la pensée, sachant pertinemment que ce lien psychique était présent. Trop tard, à priori, vu la réaction de Libra. Mais la rouquine ne s’en était pas rendue compte.

_ Par Arceus, Nolan ! reprenait Callie en faisant exprès de bien se placer en face de lui. Regarde-moi ! Qu’est-ce qu'il t’a pris exactement ?

Mais il la fuyait. Encore.

La préfète lâchait un énorme soupir et se tournait vers Hana qui lui tendait sa serviette pour se sécher depuis tout à l’heure. Enervée, elle s’enroulait dedans, s’essuyait rapidement et allait se planter à l’ombre de son parasol vivant, j’ai nommé Xorn. Les bras croisés, traduisant son mécontentement à l’encontre du Voltali, elle tâchait de l’ignorer à son tour en évitant de regarder en sa direction. Mais c’était plus fort qu’elle, d’autant plus qu’elle n’arrêtait pas de se prendre la tête pour trouver ne serait-ce qu’une raison valable pour son comportement de tout à l’heure. Et soudain, ça sortait comme une évidence.

_ T-tu… Tu ne sais pas nager…

Pas de réponse. C’en devenait frustrant. La rouquine se tournait vivement vers Libra. L’atmosphère était devenue étrangement plus pesante depuis de bonnes minutes déjà.

_ J’ai raison, n’est-ce pas ?
(c) Alban


_________________
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 36
Jetons : 147
Points d'Expériences : 833
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Mission] Y'a du soleil♪   Mer 20 Sep - 20:24
Tu cours. Tes jambes martèlent le sable chaud en un rythme lent, et pourtant, en ton for intérieur, tu t'es lancée dans une fuite effrénée. La seule chose qui compte désormais, c'est de mettre le maximum de distance entre Calliope et ta personne. Mais est-ce vraiment le cas ? Est-ce cette jeune fille que tu fuit, ou la perspective terrible de devoir te confronter à ce que tu crains le plus ? Même les tentatives de Libra pour te contacter mentalement, se heurte à un mur d'indifférence passablement simulée.
Vérifier le matériel, c'est ça, tu dois vérifier le matériel. Un peu de sérieux dans ton travail, tu as été embauché pour ça, après tout. Ce n'est pas ta faute, si les baigneurs ne respectent jamais les consignes de sécurité de la plage : quelqu'un d'autre se chargera de les sortir de l'eau, quelqu'un de capable, mais toi, tu dois vérifier ce foutu matériel...Et surtout, m'expliquer qui tu espères tromper avec une excuse pareille ? Sûrement pas Callie, ni ta starter d'ailleurs. Non, celui que tu tentes désespérément de duper, c'est toi, Nolan. Parce que l'autre option te terrifie bien plus encore...

(Elle va t'en vouloir, tu le sais ça ?)

(La ferme, Libra)

(Très bien, si Môsieur Nolan le prend comme ça...)

Et la voila qui s'éloigne de quelques mètres, accompagnée d'Art et Mu. Pourtant, lui tournant le dos, tu rateras complétement son bref mouvement de recul, tandis que la Gardevoir ne peut s'empêcher de te fixer un instant avec un regard douloureux.
Tu n'as aucune excuse et tu le sais. Mais chaque fois que ton regard s'égare sur les flots à une cinquantaine de mètres de ta position, tu ne peux réprimer un frisson. Rien qu'à l'idée d'être entouré de cet élément impalpable, qui te déplacerait au gré des courants...de couler, sans pouvoir faire autre chose que de battre inutilement des bras...Non, tu en es incapable. Et pire que tout, tu ne peux cesser de penser à ta dernière expérience en la matière : en tant que docker, ton père n'avait rien trouvé de mieux que de t'emmener dans le port d'Oliville en bateau, en espérant t'aider à vaincre cette peur panique qui te submerge. Inutile de dire que l'expérience ne fut PAS DU TOUT concluante : tu n,as qu'un vague souvenir de la panique qui t'as saisi, mais tu revois encore la main tendue de ton père qui te hisse sur le pont de son canot, un air dépité sur le visage.
Tu pourrais continuer à te morfondre comme cela encore longtemps, si la voix d,une certaine Givrali ne venait pas exploser juste à coté de toi. Elle est furibonde, là. Pas suffisamment pour t'étrangler sur place, mais on est pas loin de ça. La jeune fille ne parvient même pas à finir ses phrases, tant la colère doit faire trembler sa voix. Et pourtant...son rythme est bien plus harmonieux que le tien. Elle est furieuse, mais elle l'assume. Alors que toi, tu persistes à te voiler la face, dissimulant les mesures de ta culpabilité sous une indifférence maladroite.

''Par Arceus, Nolan ! Regarde-moi ! Qu’est-ce qu'il t’a pris exactement ? ''

Comment pourrais-tu lui dire ? Ou même simplement, lui expliquer ? Quand à te justifier...Il faudrait déjà que tu en ai le droit.
Optant pour ta stratégie préférée (On appelle ça la fuite sans conditions), tu te contentes de soutenir une seconde son regard, avant de reprendre ton examen de la caisse de matériel située à coté de votre chaise de maitre-nageur : tout est en place, mais tu continues pourtant de remuer les trousses de secours, les gilets de sauvetages et les drapeaux enfouis dans le caisson.
Heureusement, la jeune fille ne persiste pas dans son effort de te faire parler (Je m'excuse de ce jeu de mot involontaire, Nolan) et va s'installer à l'ombre de son Torterra. Parfait, plus qu'à espérer qu'elle finisse par te pardonner, au moins en partie. Vous pourrez donc reprendre votre surveillance et tout cela sera oublié...

''T-tu… Tu ne sais pas nager… ''

Bzzt. Veuillez reboot ce Nolan, il vient de se pétrifier, façon statue grecque en maillot de bain. Ton cerveau t'envoie un demi-million de signaux contradictoires, mais il y a un message qui revient sans cesse: ''Elle sait.''. Que faire ? Nier ? Rire ? Fuir de nouveau ? De vastes possibilités, mais, alors que tu envisages ces dernières, tu sens une ombre de compassion qui vient tapoter doucement aux portes de ton esprit. Libra n'est pas la seule à t'envoyer un soutien apaisant, au travers de votre lien mental, puisque les voix d'Art et Mu se joignent rapidement à la sienne. Et leur message à eux, il est aussi clair et net que tes pensées étaient embrouillées.
Avec une extrême lenteur (On croirait que l'air s'est changé en mélasse, tellement le mouvement te parait laborieux), tu tournes donc la tête, pour découvrir que la jeune fille a posé ses yeux sur toi et semble attendre une réponse de ta part. Mais tu la fixes...Tu ne peux rien dire, tu ne veux rien dire. Même Alban ignore l'origine de cette phobie qui te ronge, tu n'as encore jamais osé l'avouer directement à qui que ce soit dans l'école. Mais, comme un signal invisible, tu te sens hocher très lentement la tête lorsque ton interlocutrice reprend la parole...C'est venu naturellement, tu n'as aucun contrôle sur la chose.

''....*soupir EXTRÊMEMENT profond*''

Désireux d'en finir le plus rapidement possible, tu saisis la tablette posé sur l'un des caissons avant de griffonner sur cette dernière, sans t'interrompre lorsque Libra t'envoie de plus en plus d'encouragements mentaux. Comme si le fait de tracer ces mots sur une surface solide te permettait de les exorciser, tu ne t'arrêtes qu'une fois la petite planche couverte d'inscriptions. Et même lorsque tu la tends à Callie, tes doigts retiennent légèrement l'objet, avant que tu ne le laisses aller en soupirant de nouveau.

''Oui. C'est bien ça. J'ai une peur bleue de l'eau, dès qu'elle m'arrive au-dessus des genoux. C'est complétement ridicule et stupide, je sais. Mais je n'ai jamais réussi à me débarrasser de cette terreur.
Et surtout, j'en ai honte. Honte à un point que tu ne peux même pas imaginer. Venir d'Oliville, avoir passé toutes sa vie au bord de la mer....regarder les autres qui plongent et qui semblent y prendre plaisir...et te dire que tout ce que tu offres, c'est un spectacle pitoyable. J'ai même essayé d'apprendre, mais je pense que c'est vraiment impossible. Dès que je m'approche d'un rivage, je me sens comme paralysé, j'ai du mal à respirer et l'eau englobe tout mon champ de vision. Alors je fuis. Comme tout à l'heure.
Je suis vraiment désolé, Callie et si ça n'est pas une excuse pour toi...Je le comprendrais ''


Malgré le soleil, je doute que la couleur rouge qui envahit ton visage soit due au soleil. Non, c'est bien de la honte, Nolan. Une honte comme tu n,en as jamais ressentie. Mais, alors que cette situation commence à devenir de plus en plus difficile à supporter, tu sens une main te tapoter l'épaule, tandis que Calliope achève sa lecture. Un peu surpris, tu te retournes pour découvrir un jeune homme d'une vingtaine d'année, blond et pourvu d'une sorte de bouc, qui se tord les mains juste devant toi. Ton absence ne semble pas le perturber (Vu son état, ça ne changerait pas grand chose), puisqu'il enchaine d'une voix à la limite de la panique.

''Ex..Excusez-moi, j'aurais besoin d'un coup de main.''

''...''

''On était sur la plage d'à coté avec ma copine et...voila, j'avais une bague pour...Enfin, vous voyez. Sauf que, quand j'ai voulu lui la montrer, un Bacabouh a surgi du sable et l'a englouti ! Et il s'est enfui, je n'arrive pas à le rattraper ! Comme elle commence à se poser des questions, je pensais que vous pourriez...''

(N'en dites pas plus, monsieur ! Nolan, à la rescousse, on a un mariage à sauver !)

Ouais, alors Libra, il faudrait peut-être en parler avec Callie, déjà. Et en plus, au cas où ça t'ai échappé, un Bacabouh est composé à 200% du même matériau que l'intégralité de cette plage ! L'expression ''Chercher un grain de sable dans le désert'' n'aura jamais été aussi vraie...

_________________
[Mission] Y'a du soleil♪ 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission] Y'a du soleil♪   
[Mission] Y'a du soleil♪
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :