Partagez | .
[Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 9 Aoû - 14:41

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

Encore une magnifique journée qui s'annonçait a Alola, aujourd'hui pas de visite de l'île, ni d'escapade, ce soir un grand concours allait se dérouler à Ho'ohale, c'était l'occasion ou jamais de s'entraîner aux concours devant un public, j'étais a la fois stresser et tout exciter à l'idée d'y participer ! Andréas avait proposé a des volontaires de s'y inscrire, notre cher professeur voulait maximiser ses chances de gagner le trophée, mais peu importe si nous gagnons ou pas, l'important ce n'était pas de gagner, mais de participer ! Andréas avait proposé a des volontaires de s'y inscrire, notre cher professeur voulait maximiser ses chances de gagner le trophée, mais peu importe si nous gagnons ou pas, l'important ce n'était pas de gagner, mais de participer ! J'allais faire équipe avec un autre élève pour le concours, je n'avais pas plus d'information, a part que nous devrions faire équipe pour gagner le concours ! J'espérais que tout allait bien se passer... Oula ! Je suis déjà en retard ! Vite, pas de temps à perdre je sors et prends en vitesse mon petit-dèjeuner sans faire attention a mes colocataires, depuis le temps ils devraient avoir l'habitude... Madame Héloïse se contenta de lâcher un "passe une bonne journée !" comme a son habitude. Maintenant, direction Ho'ohale !

Après une trentaine de minutes, me voila à Ho'ohale, il avait préparer une scène à l'occasion du concours de ce soir, on pouvait voir certaines personnes qui s'entraîner déjà, certain avait l'air très sérieux dans leur performance, d'autre avait l'air d'y participer juste pour s'amuser, le spectacle allait se dérouler près de la place du grand hôtel, je sentais mon cœur battre de plus en plus fort, c'était tellement excitant, mais j'avais tellement peur a la fois de tout faire rater... Je n'avais pas encore décidé quel pokémon, j'allais choisir pour le spectacle... Peut-être Tsuki...? Ou Karis...? J'aurais bien le temps de choisir sur place ! Je regardais si je ne voyais pas aux alentours Andréas, il ne devait pas être difficile à trouver... Quand on parle du lougaroc, le voilà toujours en train de faire la cours aux filles celui-la... Toujours aussi romantique, j'avais quand même beaucoup d'estime pour ce professeur, les concours il avait ça dans le sang ! Et même si ces anecdotes sur ces concours passés, sont parfois très étranges, je prenais beaucoup de plaisir à l'écouter ! Je me dirige vers lui, a sa droite se tenait vers lui une jeune fille a la chevelure rousse, qui tenait une des fameuses roses du professeur. Elle devait être un peu plus jeune que moi, est-ce que c'était elle avec qui j'allais faire équipe ?


"Excusez-moi pour le retard ! J'ai eu un peu de mal a retrouver mon chemin..."


Comme d'habitude, j'arrivais encore le dernier, j'étais un peu gêné de les avoir fait attendre comme ça... Le professeur Andréas retenait un petit soupir avant d'enfin prendre la parole devant nous.


"Sache qu'on ne fait pas attendre les dames, jeune homme ! Enfin, maintenant que nous sommes tous réunis, mes chers artistes en herbe, le spectacle va pouvoir commencer ! Vous avez  la journée entière, pour me préparer un spectacle qui éblouira le public ! Vous devrez obligatoirement porter le pagne traditionnel d'Alola pour le concours, et la chorégraphie s'effectue obligatoirement avec un pokémon ! En piste, et impressionné moi !"

Sur ces mots de sagesses, le professeur s'en alla faire la cour a d'autre fille, décidément irrécupérable celui-là... Je me frottais la tête, bon, je crois qu'on avait du pain sur la planche ! Déjà, il nous fallait trouver un pagne, je pense qu'on en trouvera un facilement en magasin... Oh ! J'allais presque oublier que je n'étais pas tout seul, j'espère qu'elle ne la pas trop mal prit ! Je suis toujours plongé dans mes pensées...

"A-Ah ! Excuse-moi ! J'étais perdu dans mes pensées ! J'essayais de réfléchir ou on pouvait ce dégoté un pagne ici... Au fait, je m'appelle Haru et toi ? J'espérais qu'on fera une bonne équipe à tous les deux !"


On avait toute une journée pour se préparait, il nous fallait un pagne, la chorégraphie, préparait les pokémons... On n'avait pas une seconde à perdre, alors au boulot !



_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.


Dernière édition par Hagawa Haru le Mer 23 Aoû - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Jeu 10 Aoû - 17:15


Les piaffements de son oiseau accompagnaient un peu plus les pas de Salomé. Lui paraissait parler en rythme, comme si son instinct lui soufflait ce qui allait suivre, virevoltant au gré des sons caractéristiques des différents Pokemon sauvages. Ce n'était pas toujours esthétique et tout se composait principalement de pirouettes et de loopings qui donnaient le vertige à Salomé. Elle finit par baisser le regard, se contentant d'observer la ligne d'horizon face à elle. Elle jeta un coup d’œil à son iPok, c'était l'heure. Elle n'avait pas eu un grand chemin à faire depuis la maison familiale de Aelita, contrairement peut-être à l'étudiant qui devrait l'accompagner pour cette folle soirée de danse. Déjà, plusieurs participants au concours s'organisaient et se préparaient, de bien beau pagnes autour de leurs tailles et de celles de leurs Pokemon, se déhanchant sans musique dans un tempo qu'ils étaient seuls à connaître. La gitane n'avait pas hésité longtemps avant de se porter volontaire ; la danse était une part d'elle-même et même si elle avait quelque peu délaissé cette activité depuis ses au revoir avec sa famille, elle se sentait encore capable de concurrencer les plus amateurs d'entre eux.

Alors qu'elle sifflait pour attirer son starter sur son épaule, une pluie de paillettes l'éblouit alors. Elle cligna des paupières, plusieurs fois, avant de voir apparaître entre ces poussières d'étoiles naissantes une rose d'abord, tenue par un homme à genoux. Le rouge la saisit aux joues tandis que l'adulte quelque peu intimidant se présenta :

— Salomé Cobal, je présume ? Une tête inconnue de mon cours, n'est-ce pas ? Andreas Heartnett, artiste incompris et futur gagnant de ce concours ! Et par extension professeur de communication à la Pokemon Community...

Que quelqu'un la délivre de cet énergumène. N'importe qui. Toi là, qui semble trop occupée à ajuster la tenue de ton Pokemon, tu ne serais pas d'accord pour prendre la place de Salomé ? Ou encore toi, qui cours un peu trop vite au point de ne pas avoir remarqué le vomi dans lequel tu es sur le point de marcher... Oups, trop tard...

Le regard de la rousse se porta sur le Crapustule accompagnant le professeur ; comment espérait-il gagner avec un Pokemon aussi laid ? Non pas que la Givrali en venait à juger la beauté des Pokemon mais un peu tout de même. Elle se retint toutefois de faire le moindre commentaire, se contentant d'accepter simplement la rose avant tout par politesse, un sourire figé au bord des lèvres.

Les prières de la gitane furent alors exaucées. Une tête blonde débarqua soudainement, essoufflée. Son sauveur était enfin là ! Des étoiles brillaient dans les yeux de Salomé, elle ne remercierait jamais assez Arceus de lui avoir envoyé cet ange tombé du ciel ! Andreas se détourna totalement d'elle pour râler une seconde ou deux sur le nouveau venu avant d'expliquer les consignes au duo nouvellement formé. À peine les explications fournies, le fameux artiste se détourna d'eux pour saluer d'autres filles, plus âgées que Salomé cette fois-ci, leur offrant tour à tour une fleur. La demoiselle se sentait bien stupide avec le végétal rouge dans sa main. Elle la jeta derrière son dos sans même se questionner davantage.

— Moi c'est Salomé et je suis très heureuse de faire équipe avec toi ! Et encore plus heureuse que tu sois arrivé à cet instant ! C'est que... Le professeur Andreas me faisait un peu peur... J'ai pas l'habitude de ce genre de comportement... Artistique.

Là où Haru réfléchissait à où trouver des pagnes, Salomé avait déjà sa petite idée. Certes, ils auraient pu en acheter en boutique non loin mais cela lui semblait bien trop facile. Sans oublier que ses gènes gitans criaient autre chose en elle, elle n'oubliait pas qu'elle tenait des enseignements précieux d'Artyom, aussi serait-il peut-être temps de les mettre en pratique ?

— On pourrait en acheter ou alors... On pourrait se servir juste là ? fit-elle en pointant du doigt les coulisses de la scène, c'est là que se changent tous les danseurs, on aura sûrement moins de choix niveau tailles pour nos Pokemon mais on tombera sûrement sur des accessoires chouettes pour nous aider à customiser tout ça et mettre un peu plus en valeur nos danses !

Voler.
Tout simplement.
Gitane un jour, gitane toujours.

Elle laissa Haru réfléchir à cette idée pour laquelle mieux valait ne pas rater son jet de discrétion – coucou Ninon – mais qu'elle avait déjà adoptée. Elle le savait, même si le garçon refusait de la suivre dans son larcin, elle, elle irait se procurer tout le matériel nécessaire juste là, à sa manière.
Elle en profita pour laisser sortir le Plumeline qu'elle choisissait en tant que Pokemon danseur. Cela tombait sous le sens. Picassaut n'avait pas le niveau et le Pokemon flamenco était parfaitement calibré pour cette épreuve. Le seul souci restait que le double-type était toujours aussi dépressif, se refusant à effectuer le moindre pas de danse. Salomé comptait sur cette épreuve pour lui faire violence et lui permettre de renouer avec la danse.

— Je danserai avec Plumeline... Du moins si elle est d'accord pour se joindre à nous... songea-t-elle à l'intention du Pokemon hérité de sa mère avant de chuchoter à l'oreille du blondinet, elle est dépressive depuis plusieurs années déjà... J'espère beaucoup de ce concours pour elle !

La danse comme thérapie. C'était une drôle d'idée mais qui lui plaisait certainement. À ses côtés, la Plumeline arborait une posture défaitiste, ailes rempliées et tête courbée. La passion n'habitait pas ses yeux au contraire d'autres Pokemon exécutant des chorégraphies aux alentours. Cela risquait d'être plus compliqué que prévu.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Jeu 10 Aoû - 18:54

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

La jeune rousse se prénommait Salomé, elle avait l'air très heureuse de me voir. C'est qu'Andréas lui avait fait peur avec ses compliments... Elle n'avait pas l'habitude de son comportement, peut-être qu'elle n'avait jamais fait cours avec lui ? C'est vrai que la première fois que j'avais eu cours avec ce professeur, j'avais été un peu surpris... On va dire que c'était un artiste incompris. Les professeurs de l'académie étaient disons le... très original a leur manière d'enseigner ? Avec le temps, on s'y habituer de toute façon... La jeune rousse avait d'ailleurs la solution pour trouver des pagnes ainsi que des accessoires, elle pointa du doigt les coulisses de la scène, c'est vrai qu'on pourrait trouver notre bonheur là-bas ! Je ne savais pas qu'ils offraient à disposition des tenues pour les participants ! C'était très sympa de leur part ! Ce n'est pas tous les jours qu'un concours mettait à disposition aux participants, des accessoires et tenues... D'habitude, c'était aux participants seuls de se débrouiller, ça allait nous permettre de gagner du temps pour préparer notre mise en scène !

"Oh bah si on peut se servir allons-y ! Ne perdons pas une seconde de plus, on a qu'une journée pour tout préparer !"

Elle me regardait bizarrement suite à ma remarque, j'avais dit quelque chose de mal ? Je n'y prêta pas plus attention. La jeune rousse allait participer avec son plumeline, c'était un pokémon unique a Alola, il était vraiment magnifique, je pense qu'il fera un duo parfait avec Mavis ! Je lâchai la pokéball de la Roserade, elle sera parfaite pour ce concours avec sa taille ! Mavis aimait beaucoup danser, je la voyais souvent se déhancher dans ma chambre lorsqu'elle arrosait les plantes, c'était son deuxième passe-temps !

"Du coup, je ferais le concours avec Mavis, ma Roserade !"


D'après Salomé, sa Plumeline était dépressive depuis déjà plusieurs années, elle espérait que ce concours de danse allait lui remonter le moral, c'est vrai qu'elle tirée une triste mine. Peut-être qu'il s'était passé quelque chose dans sa vie passé ?  Mavis salua sa partenaire, qui visiblement n'avait pas l'air très enthousiaste a l'idée d'y participer. On avait toute la journée pour lui remonter le moral !

C'était quand même bizarre, elle avait l'air de se faire très discrète depuis qu'on est entré dans les coulisses, peut-être qu'elle ne voulait pas qu'on la remarque ? Je fouillais dans les nombreuses caisses qui se trouvaient ici, Salomé avait l'air de me dire de faire un peu moins de bruit, c'est vrai qu'il y en avait qui s'entraîner durement, mieux vaut ne pas les déconcentré ! C'était quand même bizarre, elle avait l'air de se faire très discrète depuis qu'on est entré dans les coulisses, peut-être qu'elle ne voulait pas qu'on la remarque ? Elle avait trop honte de servir ?

"Ah ! Vient voir Salomé ! Je crois avoir trouvé ce qu'il nous faut pour notre performance !"

Je lui sortis quatre magnifiques pagnes, il y avait avec plusieur colliers de fleurs de toutes les couleurs ! Il y avait aussi de multitude d'accessoires divers comme des sortes de grand bâtons, des masques traditionnels et autres..


"Ces deux pagnes devaient sûrement être faits pour des jeunes enfants a la base ! Je pense qu'ils seront a la taille de nos pokémon... Tu vois quelques choses d'autre qui t'intéresse ?"


Mavis avait l'air d'être ravis a l'idée de danser, par contre je ne savais pas comment porter ce truc moi... On est censé juste porter le pagne ? Je verrais bien plus tard de toute façon ! Il fallait qu'on pense à notre chorégraphie, peut-être qu'on devrait demander conseil à Andréas ? Le professeur devait sûrement être occupé à préparer lui aussi de son coté sa chorégraphie pour le spectacle... Ou à faire la cours aux femmes, pourquoi avait t'il voulut inscrire des volontaires déjà ? Ah oui pour le... Trophée ? Décidément, ce professeur ne reculait devant rien pour se faire remarquer...


Après que nous ayons pris le nécessaire, nous nous dirigèrent vers la sortie des coulisses quand des bruits de pas se firent t'entendre quelqu'un se diriger par ici, sûrement un participant qui venait se servir, mais Salomé avait l'air paniqué. Qu'est-ce qu'il la mettait dans tous ses états ?


_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Sam 12 Aoû - 12:26


La Roserade se déplia hors de sa pokéball, exhibant ses couleurs florales qui lui allaient à ravir. C'était un bien joli Pokemon, Mavis et sa Plumeline formeraient à coup sûr un magnifique duo. Plus qu'à espérer qu'à son tour, Salomé puisse accorder ses pas de danse au blondinet. L'après-midi le leur dirait.

Cours, renifle, rampe. Ah non, mauvais scénario.
Salomé se faufilait entre les coulisses, observant de gauche à droite si un illustre individu ne tentait pas l'aventure par ici. Personne. Plumeline la suivait, toujours aussi dépitée, ne se souciant pas d'être discrète – Ninon, sors de ce corps – et traînant ses grosses ailes le long du sol. La rousse leva les yeux au ciel face au comportement désespérant du double-type qui, à son avis, ne faisait aucun effort. Mais il n'était pas l'heure de râler et puis, gueuler pour quoi ? Cela ne changerait rien à son état actuel.
La gitane allait de son côté, se faisant la plus discrète et petite possible tandis que non loin, Haru, ne se souciait pas d'être vu et reconnu. À croire que le garçon ne comprenait pas le principe du vol, encore moins celui de la discrétion. La dresseuse s'épargna tout commentaire, se contentant de fouiner ici et là avec minutie et soin avant de remettre ce qui ne l'intéressait pas à sa place. Elle releva la tête, apercevant les branchements pour la musique de ce soir et s'en approcha, observant l'installation bien simpliste. C'était toujours bon à savoir. Son iPok au sein de sa poche regorgeait de musiques diverses et variées, peut-être pourraient-ils opter pour une des siennes pour le grand concours ? À voir avec Haru une fois leur parure complète et terminée.

Ce dernier l'appela alors. Lui avait trouvé son bonheur. La Givrali trottina jusqu'à lui, clopin clopant, avant d'apercevoir du coin de l’œil un adulte qui se dirigeait vers eux. Elle l'entendit avant de le voir, pour être tout à fait honnête :

— Prenez ce que vous voulez les jeunes mais pensez bien à tout remettre à sa place après le concours ! Marre de ranger derrière vous !

Échec critique.
Salomé s'était figée, à croire qu'elle tentait de devenir invisible en n'esquissait plus le moindre mouvement. Façon suricate. Mais l'adulte s'en était déjà allé. Elle tourna la tête vers la direction qu'il avait prise, ne rencontrant que de l'air. Elle respirait un peu mieux et essuya son front maculé de quelques gouttes de sueur.

— Merci pour les pagnes ! dit-elle au coordinateur, moi je dis, soit on se la joue traditionnel comme tous les autres, soit on essaye de se démarquer un peu...

Et tenter de faucher le trophée sous le nez d'Andreas par la même occasion. Non pas qu'elle l'espérait réellement, elle se doutait que leur duo – quatuor Pokemon compris – ne pouvait rivaliser face à un professeur de renom et de prestige. Mais l'espoir l'animait tout doucement et faiblement, au plus profond d'elle-même. Ils donneraient le meilleur, c'était là une certitude. À l'exception du Pokemon oiseau qui paraissait déterminé à les voir échouer pour les entraîner dans sa chute.

Picassaut voletait non loin d'elle avant de se poser près d'une pile de vêtements abandonnés. Il se retrouva sous une casquette avant de s'envoler avec, rattrapé au vol par la gitane qui voyait son starter en difficulté avec le couvre-chef. Peut-être tenaient-ils là leur idée pour faire dans l'original ? T-shirts amples, casquettes en tous genres et babioles traînaient ici. Des grosses bagues un peu trop voyantes en toc, de même pour des colliers dont tout goût pour ces derniers paraissait être mort à l'aube du siècle dernier. La demoiselle les attrapa, une casquette sur sa tête, une autre sur celle de Haru. La visière à l'arrière, elle eut un rire soudain face à ce look qui ne lui allait pas. Là où certains auraient eu l'air de voyous, le blondinet, lui, donnait un peu plus l'impression d'être trop fragile pour ce monde si violent.

— Y a ni musique, ni danse imposée, si ? On pourrait se la jouer gangsta rap, t'en penses quoi ? Ou du moins faire un essai avec le traditionnel et on choisira ce qu'on préfère, d'accord ?

Salomé et ses idées étranges. Alola n'allait pas en revenir.
Tout ce beau monde s'en allait hors des coulisses, fin prêts pour conquérir Ho'ohale et ses habitants. Les regards se tournèrent vers eux pendant qu'ils retournaient sur l'esplanade, à mi-chemin entre du traditionnel et des gangsters évadés de prison. C'était un drôle de carnaval qu'ils offraient là à la vue de tous. Une parade incroyable qui s'arrêta finalement vers un lopin d'herbes quelque peu éloigné des autres, de manière à pouvoir travailler en toute confidentialité, sans risquer le plagiat par conséquent.

Salomé en profita pour sortir son iPok et y enclencher une musique pouvant convenir à cette nouvelle ambiance. Du moins si Haru souhaitait se prendre au jeu. Parce que soyons honnête, ces deux-là ont plus l'air d'être en train de se lancer dans un cosplay raté de Booba qu'ils n'ont l'air de véritables rappeurs. Elle fit défiler les chansons avant de finalement faire son choix. Le volume poussé au maximum, il ne lui restait plus qu'à faire entendre au monde entier la chanson qui allait donner le tempo à leur chorégraphie.

— C'est bien, ça ! J'en ai d'autres du même genre, au pire !

#ThugLife
Pauvre Saezienne que je suis. Juste envie de retrouver les cœurs qui saignent en bord de mer aux prénoms anciens toujours plus subtils... Bérénice... (Non, pas encore de Bérénice, pour un prochain album peut-être ?)

Eminem est dans la place, bitch.
Non. Juste Salomé et Haru.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Sam 12 Aoû - 14:24

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

Salomé avait l'air de se sentir tout de suite plus soulagé quand l'adulte était repartit, étrange depuis qu'on était arrivé dans les coulisses elle n'avait cesser d'être bizarre... Oh ça n'avait pas d'importance de toute façon ! La jeune rousse me remercia pour les pagnes, mais visiblement elle avait une idée bien précise pour notre prestation. Essayer de se démarquer ? C'est vrai que tout le monde allait porter un pagne, mais c'était obligatoire dans les règles du concours donc ou voulait, elle en venir ? Elle attrapa la casquette que son Picassaut porté sur lui, l'empêchant de bien se diriger puis elle eu comme un éclair de génie, enfin éclair de génie ou simple idiotie, à vrai dire, je n'en savais rien ! Elle se dirigea vers la pile de vêtements ou le Picassaut avait trouvé la casquette. En à peine quelques minutes, je me fis relooker façon skull... La jeune rousse ne put s'empêcher de glousser en me regardant... On avait vraiment l'air de racaille avec cet accoutrement ou tout simplement de deux idiot ? La jeune rousse voulait donner un style rap a notre chorégraphie, c'était assez bizarre de mélanger un style traditionnel avec le style gangsta... Mais avec ça, on sortira du lot, des dizaines de groupes qui allait sûrement se contenter de danse traditionnel... Je sortis d'une des caisses une paire de lunettes noire qui ira a merveille avec mon assortiment de gangsters ou de clowns.


"Ok pas de problème, je te suis ! Yo........!"



Euh non trop démodé, je vais peut-être me contenter de pas trop dire d'âneries avec ce truc, j'espère qu'il n'y aura personne que je connais durant la prestation, sinon je pense qu'on sera la risée de toute l'académie..


"Euh.... oublie le dernier mot que je viens de dire ok ?"

Est-ce qu'Alola était vraiment prête pour ce spectacle ? Je n'en sais trop rien... Nous nous dirigeâmes vers une zone d'herbe à l'abri des regards pour préparer notre performance, normalement, on devait avoir tout ce qu'il nous faut coter accessoire. Il ne manquait plus a qu'à réfléchir à notre danse qui éblouira Alola tout entier, ou allait la faire perdre espoir en l'humanité au choix. La jeune rousse mit du temps à trouver la chanson parfaite pour notre prestation, celle qui allait faire trembler le public de.... peur  ? Salomé et moi n'avions sans doute pas les même référence en matière de goûts musicaux... Mavis n'avait pas l'air non plus d'apprécier la tournure que prenait ce concours, mais elle était prête a donner le maximum d'elle pour la performance.


"Bon... Je crois qu'on peut commencer à réfléchir pour notre danse ! Quelque chose qui mélangerait le traditionnel et le style gangster... On peut partir sur des lent déhancher, et des mouvements rapide ?"


J'essayais de lui représenter mon idée en tête en effectuant quelque pas de danse. Avec mon pagne, ma casquette, et mes lunettes de soleil, sans parler de la chaîne d'or en plastoc, tout ceux-ci ressemblaient plus à une vaste blague qu'autre chose... Mavis entra elle aussi dans la danse, en m'accompagnant avec des déhancher. Tout ceux-ci me rappelaient vaguement la dernière fois où j'avais dansé aux coté d'Ariana lors du nouvel an, on était même partit sur une battle de danse, là ou le ridicule m'empêchait de faire quoi que se soit, c'était la première fois que je m'étais laissé aller au rythme de la musique. Je n'avais qu'à faire la même chose ici ! Tout à coup des rires se firent entendre plus loin, trois filles se joignirent a nous. Sans doute des originaires d'Alola, elles se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, des triplettes ? Elles étaient accompagnées chacune d'un Joliflor, ce pokémon était très réputé pour la danse, je me sentis d'un coup comme impuissant devant elles. Est-ce qu'on avait vraiment une chance contre elle ?


"Ahah ! Non mais je rêve ? Vous nous préparez un numéro de cirque ou quoi ?"


"Ah sûrement des clowns venu faire un peu de bruit ici.."


"Ces étrangers décidément, le ridicule n'a pas l'air de vous faire peur !"


Sur le coup des moqueries, je m'arrêtais net dans ma prestation, Mavis fit de même, elle avait l'air de regarder d'un mauvais œil les trois filles. Je me fis alors tout petit quant aux remarques des jeunes filles, je les écoutais calmement, en agitant ma chaîne en plastique.

"Oh j'en oublie ma politesse, on nous surnomme les triplettes d'Akala, on à remporté le trophée deux ans d'affilées ? Donc vous voyez votre petit numéro de cirque, je vous conseille de changer ça, et rapidement !"


"De tout façon, on compte bien gagner une troisième fois d'affilée soeurette ! Donc, ils ont aucune chance !"



"Oh dit pas ça... Ils ont une chance de finir au moins dernier avec leur numéro... Ahahah !"


"Bon aller, on vous laisse, bon courage quand même hihi..."


Sur ces doux mots, les trois filles s'en allèrent avec leurs pokémon qui nous regardait avec amusement, pour elles, la victoire était assuré... Mavis se retenait de leur lancer une attaque feuillemagik pour leur faire comprendre le fond de sa pensée, mais elle n'en fit rien. Je commence à me remettre en question notre idée, d'ailleurs que devait bien penser Salomé ? Mon moral était tombé à zéro.

"Tu crois.... qu'on a une chance contre elles ? Après tout... Peut-être qu'elles non pas tort sur notre prestation, peut-être qu'on devrait tout modifier, il nous reste encore du temps devant nous..."

Avait-on encore une chance de gagner face a elles ? Avec notre numéro de gangsta, une plumeline dépressive, et une Roserade qui était prête a écorché quelqu'un a cet instant ? On pouvait dire qu'on avait vraiment une équipe de bras-cassé, mais ce n'était peut-être pas la nôtre force ?



_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Dim 13 Aoû - 18:46


Entre les lunettes noires de Haru et les bagues en toc ornant presque tous les doigts de Salomé, autant dire que leur duo était aussi élégant qu'imprévisible. Il ne manquait plus qu'un ralenti pour ponctuer leur arrivée sur scène. Ainsi que la chorégraphie, mais tout cela restait de l'ordre du détail.

La demoiselle observa les différentes démonstrations du garçon. C'était là une idée intéressante qui méritait réflexion. Elle jeta un coup d’œil aux accoutrements des filles participant au concours, toutes portaient un bikini laissant voir leur corps en plus du pagne traditionnel. La demoiselle attrapa son T-shirt ample à l'extrémité et fit un nœud avec, de manière à dévoiler son nombril, et une partie de son ventre sans pour autant que cela ne jure avec sa tenue de rappeuse. Là, le look, c'était bon.

Malheureusement pour eux, leur repos fut de courte durée. Des rires se firent entendre. Salomé tourna la tête, apercevant un trio qui se moquait d'eux. Des filles à peine plus âgées qu'eux deux se permettaient de les montrer du doigt et de les démoraliser avant le soir du grand concours. Elles s'éloignèrent, toujours en gloussant mais voilà que le doute s'était insinué en son partenaire de danse. La demoiselle serra ses poings à s'en faire blanchir les phalanges, elle aurait pu aisément user de ses babioles aux doigts pour faire passer le tout pour un poing américain. En plein dans la face de ces trois sœurs. Au lieu de cela, elle se contenta de lever son majeur d'abord à gauche puis à droite, pour signifier au monde entier ce qu'elle pensait de ces garces-là. Dommage que le trio ne se soit pas retourné pour admirer son geste obscène, Salomé n'aurait pas été contre l'idée de refaire les portraits de ces démones. Un peu de rouge pour aller à merveille avec leur Joliflor qui n'avait rien à envier à la Roserade du blondinet.

— Changer d'idée, c'est leur donner raison ! grogna-t-elle avant de se reprendre et de se tourner vers Haru, lui attrapant les mains, ce soir, on va monter sur scène et on va éblouir tout Alola... Bon, seulement Ho'ohale mais c'est déjà bien !

Son Picassaut s'était éloigné, pistant le trio maléfique pour observer d'un peu plus près leur chorégraphie. Espionner l'ennemi ? Loin de là son idée. Le Pokemon ne supportait pas l'affront qui avait été fait à sa dresseuse, aussi était-il bien décidé à réparer cette injustice. Il tourna autour de l'une d'elles, la plus âgée sûrement, la même qui avait pris la parole en premier et lancé les hostilités sur Salomé et le blondinet. Si c'était la guerre qu'elles souhaitaient, alors soit. Cible repérée, l'oiseau se positionna de manière à réussir parfaitement son tir. C'était tout un art qui demandait une concentration extrême, un jeu réputé chez tous les types Vols dans le but de seulement faire chier les humains.
C'était le mot juste, faire chier.
Le Picassaut plissa les yeux, apparemment en plein effort.
Enfin, la bombe fut lâchée. Un filet blanc s'abattit sur la chevelure magnifique de la demoiselle désormais souillée par de la fiente d'oiseaux. Le starter s'en alla à tire d'aile, avec très peu de discrétion et repéré par les Érinyes. Avouez que ce nom leur sied bien. Un peu de mythologie n'a jamais fait de mal à personne.

— VOUS ! cria alors la victime du lâcher funeste de Picassaut, CE SOIR, VOUS ETES MORTS ! SUR LA SCENE PRINCIPALE, À 21H ! ON VA VOUS DOUCHER !

Salomé sursauta en entendant le hurlement lourd de vengeance et de rancune de la part de la danseuse. Elle vit revenir son Picassaut tout affolé, ignorante qu'elle était de son rôle dans ce duel de danse. Toutefois, elle supposait bien qu'il n'était pas parfaitement innocent. Mais en tant que retardé mental, la rousse lui pardonnait presque tout, y compris cette battle improvisée de danse avec leurs désormais ennemies.

— Qu'est-ce que t'as encore fait... ? Enfin, c'est pas grave, si ces garces veulent se faire humilier devant tout le monde, d'accord ! Maintenant ça va donner !

Encore fallait-il qu'ils arrivent à créer une chorégraphie parfaite... Même si leurs tenues mêlaient parfaitement traditionnel et gansta, il y avait quelque chose qui dérangeait Salomé dans l'accoutrement de Haru, la même chose qui l'avait dérangée concernant sa propre tenue quelques minutes plus tôt. En observant les homme qui participaient, elle eut tôt fait de trouver ce qui la gênait.

— Enlève ton haut ! Torse nu avec seulement ta chaîne ! Regarde les autres, ils ont tous seulement leur pagne, rien au dessus !

Exhibitionnisme, bonjour.
Mais la gitane marquait un point. Tous les garçons et hommes qui s'entraînaient faisaient leur performance sans le moindre tissu sur le dos. Rien d'étonnant avec la chaleur étouffante qui les entourait, rendant leurs efforts un peu plus épuisants à chaque instant.

— Pour la chorégraphie, j'imagine bien des mouvements au sol... Des roulades, des roues... Ce genre de trucs ! Tu sais faire ? Attends, je te montre !

La demoiselle fit une roue parfaitement exécutée pour illustrer ses propos. Être danseuse pour une famille gitane depuis qu'elle était en âge de marcher était un gros avantage pour ce concours. Au moins pourrait-elle se permettre plus d'une fantaisie pour que leur chorégraphie soit proche de la perfection. Elle ignorait cependant tout du niveau de danse de Haru et ne pouvait pas se permettre de lui imposer des figures trop compliquées. À lui de fixer ses limites quant à ce qu'il pouvait faire ou ne pas faire.

— On pourrait demander à nos Pokemon d'utiliser des attaques pour sublimer notre chorégraphie ? Après tout, le règlement du concours dit rien là-dessus donc ça veut dire qu'on a le droit... Un peu comme font les performers dans les concours, non ? Comme ça, on offrirait un vrai spectacle au public ! Et les pestes d'en face n'auraient aucune chance...

L'âme de compétitrice de Salomé s'éveillait grâce à ce concours. Ce même aspect qu'elle avait déjà montré lors du match de quidditch lorsqu'elle encourageait son équipe. Sauf que ce serait elle sous les feux du projecteurs ce soir, actrice plutôt que simple spectatrice. De quoi foutre le trac en y repensant.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Dim 13 Aoû - 22:24

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

La jeune rousse n'avait pas l'air de prendre trop au sérieux les moqueries des trois jeunes filles, elle n'était pas prête d'abandonner son idée, loin de la, j'appréciais sa motivation. Après tout, elle avait raison ! Ce n'était pas trois simples fillettes qui allait nous faire tomber ! On allait leur montrer ce qu'on savait faire, oui ! Je repris tout de suite le sourire aux lèvres, et puis avant tout, on était là pour s'amuser, l'important ce n'était pas de gagner, maintenant, c'était d'écraser ces trois filles ! Ou de participer ? J'en sais trop rien maintenant... Dans le cas de Mavis, c'était plutôt les écraser en tas de cendres, afin de ne rien laisser, Mavis avait de l'énergie à revendre, c'était beau à voir ! Mavis n'était pas du genre à abandonner aux premières moqueries, pour elle, la guerre avait commencer entre les Joliflors et la Roserade, et il n'y aura qu'un seul survivant. Tout a coup un hurlement strident se fit entendre, c'était une des filles qui nous avait ri au nez plutôt, visiblement la guerre était bien lancé, peut être qu'on prenait un peut tous ça un peu trop sérieux...?


Visiblement le Picassaut de Salomé, n'y était pas innocent, le petit malin avait avoir quelque chose quand a la furie qui vener d'hurler tout a l'heure, d'un coté j'étais bien content que le petit oiseau leur ait refilé la monnaie de leur pièce ! Ça leur apprendra à venir se moquer ! Mavis gloussait dans son coin, le Picassaut et la Roserade étaient-ils complices ? Enfin, on devrait peut-être plus se concentrer sur notre chorégraphie, que sur ce qui se déroulait autour de nous. Salomé m'observait de haut en bas, il y avait visiblement quelque chose qui la dérangeait dans mon accoutrement. Elle avait d'ailleurs un peu modifiée le sien, en nouant son t-shirt afin de rendre visible son nombril, que pouvais elle bien avoir en tête ? Et la, ce que je redoutais, elle me demanda sans pression d'enlever mon haut...! J'étais un peu surpris quant à sa remarque, c'est que montrer mon corps un peu faiblard a la vue de tous... C'était un peu honteux, devant le corps des autres garçons qui n'avait pas l'air de se plaindre d'être torse nu devant tout le monde, au plaisir des jeunes filles qui étaient venu admirer le spectacle. Si c'était pour le concours, je pouvais faire une exception après tout... Aller, c'était qu'une fois... alors pourquoi je sens mes jambes tremblées ?

"Euh.. c'est que... d'accord..."

J'inspire profondément, et enlève mon t-shirt, c'est vrai que je serais plus libre pour danser comme ça, mais j'ai l'impression que tous les regards se tournent vers moi, ou c'était juste moi, qui était parano ? Je sens que mon visage rougir, c'est peut-être à cause de la chaleur.... ? Hein ? Du calme, c'est juste un concours, rien de plus, pas la peine d'en faire tout un plat. Déjà qu'avec mes lunettes de soleil, ma chaîne d'or en plastoc, et maintenant le fait que je sois torse nu, je crois que c'est bon, on avait touché le grelot,  si après ça, j'avais encore peur du ridicule... Je crois que plus rien ne m'atteindra avec ce spectacle ! Salomé me parlait en détail de la chorégraphie, elle avait pensé à des mouvements au sol, elle fit une petite demonstration, visiblement la jeune rousse s'y connaissait en matière de danse, heureusement en tant que Coordinateur je connaissais les bases de la danse, et certains mouvements, et puis ce n'était pas pour rien que j'avais été premier de mon village à Janusia lors de mes 10 ans. Donc ça devrai aller, je crois !

"Je peux faire ça, sans problème ! On peut partir sur des figures plus complexe, demande-moi juste ce que tu veux faire et je verrais si je peux l'exécuter !"

La jeune rousse proposait même d'utiliser des attaques de pokémon pour sublimer notre chorégraphie, c'est vrai que pour éblouir le public, il n'y avait pas mieux, après tout, j'étais perfomer, donc les combinaisons d'attaque ça me connaissait ! Je regardais Mavis, et la Plumeline de Salomé, puis un éclair de génie me traversa l'esprit !


"Oui ! D'ailleurs, je viens de réfléchir à un combo d'attaque qui serait parfait pour nos deux pokémon ! Ta plumeline peut apprendre Tranch'Air ? Avec une attaque feuillemagik et une attaque tranch'air qui ferrait virevoltait les feuilles... Ça donner un air plus tropical à notre prestation ! Est-ce que tu crois que ta Plumeline en serait capable ?"



Il fallait que la Plumeline soit motivée pour que ça marche, une mauvaise coordination et c'était le fiasco, si les deux pokémon n'étaient pas prête à s'entendre, on pouvait dire adieu a notre combo d'attaque... Mavis essayait de parler avec la Plumeline afin de la motiver. Il ne nous restait que peu de temps pour tout préparer afin que tout soit parfait. Alors on devait absolument remonter le moral à la pauvre Plumeline ! Je me dirigea vers elle, en la regardant droit dans les yeux, puis me mit a faire des grimaces en tout genre, peut être que le rire lui permettra de decompressait ?

"Uuuh ça n'a pas l'air de marcher..."

Et si je me mettais à genoux, en la suppliant ? Peut-être que la Plumeline aura pitié de moi ?


"Silteuplaaaaait ! Silteuplaaaaaaaaait ! Bouhouhou...."

Rien, aucune émotion apparente, j'avais l'impression de parler a un bloc de glace, bizarre pour un plumeline censé être de type feu, c'était psychologique, sentimentale ? D'ou venait son problème de dépression ? Je crois que seule sa dresseuse pourra trouver la réponse.


"Bon, je crois que j'ai tout essayé Salomé, je pense que tu es la seule qui peut lui remonter le moral..."


Oui, sa dresseuse était la seule qui avait le pouvoir d'y changer quelque chose. Après tout le dresseur était celui qui comprenait le plus son pokémon non ?


_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Lun 14 Aoû - 23:33


Là, ils avaient un look incroyable. Magnifique.
Le soleil se reflétait dans les lunettes de Haru. Désormais, il paraissait un peu moins enfantin. Pour plus de pratique, Salomé attacha ses cheveux qu'elle ramena en une courte queue de cheval. Les quelques mèches rebelles risquaient de la gêner s'ils souhaitaient hausser d'un cran la difficulté de leur chorégraphie, mieux valait mettre toutes les chances de leur côté.

La rousse était toute heureuse de voir que son partenaire possédait des bases solides en danses. Aussi pourraient-ils exécuter des mouvements similaires. Elle réfléchit quelques instants à ce qui pourrait convenir au mieux à leur duo de gangsta. Elle se doutait que le travail au sol serait important mais elle n'oubliait pas qu'un type Vol se trouvait avec eux, aussi pourraient-ils l'user à leur avantage en s'essayant à de la voltige ? Dangereux certes mais cela faisait rêver la jeune demoiselle. Dans ses yeux brillait une lueur nouvelle. L'appât de la victoire, sûrement.

— Y a deux figures qu'on pourrait ajouter... Attends je te montre ! Et peut-être un peu de sauts pour coller avec ma Plumeline, histoire que nous aussi on puisse décoller mais à notre manière, sans ailes !

Encore faudrait-il que l'oiseau daigne participer à leur chorégraphie. Pour l'heure, elle restait dans son coin, fixant un point invisible à l'horizon. Rien ne paraissait capable de la sortir de sa léthargie. Haru s'y essaya, sans grand succès. Salomé s'en occuperait en temps en en heure. Elle savait ce concours décisive pour elle et Plumeline. Si le volatile se refusait à danser même entourée de différents artistes, alors sa relation avec elle serait vouée à l'échec. Difficile de lui faire oublier son ancienne dresseuse. Une part d'elle continuait de l'attendre, elle ne reconnaissait pas Salomé comme sa nouvelle dresseuse bien qu'elle ait accepté de venir avec elle. Mais Salomé n'était pas Mélie. C'était bien là tout ce qui lui reprochait le double type.

La demoiselle s'étira quelques peu de manière à réveiller tous ses muscles. Elle ne se contentait plus de gymnastique de bac à sable mais tentait des mouvements un peu plus complexes, aussi préférait-elle éviter toute crampe ou claquage qui lui ferait dire adieu à la compétition. La demoiselle se mit au sol, une main la retenant, prête à enchaîner six pas dans un rythme qu'elle était seule à connaître. C'était là un classique de la danse de rue, aussi la figure était-elle facilement identifiable. En appui sur les demi-pointes, alternant entre sa main gauche puis sa main droite en plus de ses pieds qui soutenaient son poids de brindille, la demoiselle formait un angle de quarante-cinq degrés avec son corps sans jamais s''écraser au sol. Tout cela avait duré moins de trente secondes mais la demoiselle avait déjà le souffle court. Classique peut-être mais crevant.

— Si on fait ça, faudra enchaîner avec un truc plus... reposant après. Histoire qu'on décède pas par manque d'oxygène pendant le concours... Ça me ferait bien chier de pas pouvoir régler leurs comptes aux pestes avant ! Comment qu'elles ont dit qu'elles s'appelaient déjà ? se mit-elle à réfléchir, les triplettes ? Même leur nom est pourri !

Oh la méchanceté gratuite.
Mais pas de repos pour la demoiselle. Déjà, elle s'essayait à une nouvelle figure, bien plus complexe cette fois-ci. À la fois aérienne et terrienne. Cela promettait de faire son petit effet si eux deux parvenaient à la réussir sans le moindre faux pas. Au contraire de la précédente, la demoiselle commença son enchaînement debout avant de s'élancer pour atterrir sur sa main droite. Si le début pouvait faire songer à une roue, le reste différait totalement. Au lieu d'avancer en ligne droite, le corps de la demoiselle tendu tel un piquet restait en son centre et sa main droite avait déjà cédé sa place à sa sœur gauche. Tour à tour, elle alternait pendant que ses jambes fouettaient l'air. Elle avait tout d'une toupie humaine. Plan culotte. Merci le pagne.

Salomé se rassit, réfléchissant aux attaques proposées par le garçon. C'était une bonne idée. Une très bonne idée. Dans les faits, sa Plumeline connaissait sûrement Tranch'air, encore fallait-il qu'elle daigne leur prêter main forte. Là, c'était une autre histoire.

Le « bouhouhou » final de Haru évoquait en elle d'anciens souvenirs. Sa Plumeline avait d'ailleurs tourné la tête face à ces quelques syllabes, comme si elle se rappelait à son tour de quelque chose. C'était drôle de penser à cette stupide onomatopée alors que l'entraînement faisait rage tout autour d'eux. Un drôle d'air s'entêtait dans le crâne de la gitane. D'où cela venait-il donc ? Rien à voir avec son iPok qui diffusait la même chanson en boucle, la même sur laquelle ils feraient sûrement leur performance à ce rythme. Alors quoi ? Granny ? Mélie ? Une comptine pour gamins, sûr.

— I'm a lonely little petunia in an onion patch, an onion patch, chantonna-t-elle à l'intention du Plumeline qui avait tourné la tête en sa direction, and all I do is cry all day... Bouhou bouhou ! Bouhou bouhou !

Salomé était bien plus douée pour la danse que pour le chant, c'était un fait. Mais la Plumeline était sortie de sa léthargie. Pour la première fois, elle revivait. Elle s'était approchée de Salomé, ses ailes dépliées et paraissait attendre la suite. Malheureusement, la Givrali ignorait tout des paroles suivantes. Y en avait-il seulement ? Cette comptine ne brillait pas par la richesse de ses paroles, elle s'en rappelait désormais. Peut-être était-ce tout.

Mais l'incroyable se produisit. L'oiseau lança une attaque Chant Canon pour reprendre à l'identique l'air précédemment exécuté par la demoiselle, dépourvu de paroles cette fois-ci remplacées par le chant de l'oiseau. Cette dernière ne savait même pas que ce Pokemon était capable d'une telle attaque. Mais elle n'oubliait pas que le double type avait des années d'expérience en compagnie de sa mère avant d'être devenue sienne par hasard et dépit.
Elle se tourna vers Haru pour lui livrer quelques explications. Lui ne comprenait sûrement rien à ce qui se passait.

— Mon arrière-grand-mère me chantait souvent cette comptine, avoua-t-elle, et avant d'être avec moi, ce Plumeline était auprès de ma mère quand elle était plus jeune... Je suppose qu'elle doit connaître cette chanson grâce à Mélie ou mon arrière-grand-mère... Un peu comme un héritage familial...

Elle ignorait si le coordinateur comprenait ce qu'elle pouvait raconter là. Elle savait juste que les doux sons de sa Plumeline étaient la plus belle chose qu'elle ait entendue aujourd'hui. La plus belle chose depuis son séjour à Alola peut-être. Tout ça grâce à Haru et ses supplications ratées.

Ils allaient enfin pouvoir se mettre au travail. Enfin, si elle devait chantonner cette vieille comptine une fois toutes les cinq minutes, cela risquait d'être embarrassant pour leur performance du soir. Plus qu'à espérer que cette seule et unique fois suffirait à la Plumeline.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 


Dernière édition par Salomé Cobal le Mer 23 Aoû - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mar 15 Aoû - 20:52

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

La jeune rousse était vraiment impressionnante ! La façon dont elle exécutait ses mouvements, elle s'y connaissait en danse et ça se voyait ! J'avais de la chance d'être avec une experte de la danse telle que Salomé ! J'espère être à la hauteur de ses attentes... Je m'y connaissais en danse, mais j'étais très loin de surpasser la rousse. Je regardais Salomé enchaîner les mouvements de danse, elle avait ça dans le sang, si on arrivait a exécuter tous les deux ces enchaînements a la perfection avant ce soir, on pourrait finalement peut être gagné le premier prix ! On avait encore toute l'après-midi pour y travailler, alors c'était possible, oui ce n'était pas ces triplettes et leurs Joliflor qui allaient nous faire peur !

Sa Plumeline ne daignait toujours pas nous rejoindre dans notre performance, et ce n'était pas mes demandes a la limite de pleures qui vont y changer quelque chose, c'est là que Salomé commença à chantonner une chanson a l'attention de son pokémon. Je ne sais pas si c'était voulu, ou si un miracle s'est produit a cet instant, mais le Plumeline lança une magnifique attaque chant canon pour reprendre de façon parfaite le chant de sa dresseuse, c'était vraiment beau à écouter ! Il suffisait juste de lui chanter quelque chose pour lui remonter le moral ? J'avais du mal à saisir ce qui venait de se passer, mais ça avait marché ! Le plumeline avait de l'air d'avoir retrouvé la forme enfin du moins pour l'instant. Salomé m'expliqua que cette chanson était en fait une comptine que sa grand-mère lui chantonnait. Ce Plumeline devait connaître cette mélodie, avant d'être au côté de Salomé, ce Plumeline appartenait à sa mère ? Elle lui a donné en guise de cadeau, j'avais un peu de mal à comprendre ce qu'elle voulais entendre par héritage familial, ça ne devait sûrement pas me regardait, je n'y fit donc aucune remarque la dessus, ce qui compter, c'était le résultat après tout ! J'avais enfin espoir de pouvoir gagner le 1er prix haut la main ! Maintenant plus rien ne pouvais nous arrêter !

"Maintenant que ta Plumeline est prête, elle aussi a gagner, alors on peut se mettre à travailler sur les combos d'attaque !"

Je ne sais pas si la Plumeline allait pouvoir être en harmonie avec Mavis, mais je ne me faisait pas trop de soucis pour ça, le combo n'était pas très complexe donc il y avait peu de chance pour qu'il échoue. Pour un concours comme celui-ci, je doute que le jury soit sévère la dessus !


"Bien, alors au moment ou Mavis lancera l'attaque feuillemagik, ta Plumeline lancera une attaque tranch'air, c'est ok ? Alors on peut y aller"



Je fis signe à Mavis, pour qu'elle lance son attaque, tout a coup une nuée de feuilles lévitèrent dans le ciel, a ce moment Salomé ordonna a sa Plumeline de lancer une attaque Tranch'air, le combo avait réussit sans problème, il faudrait juste être un peu plus rapide pour la prestation de ce soir, mais avec un peu d'entraînement ça devrait le faire ! Il ne nous restait plus qu'a travailler d'avantage notre danse, et je pense qu'on sera enfin prêt pour le concours !

"Super ! Un peu plus vite pour l'enchaînement et se sera parfait ! Je propose que pendant que Mavis et ta Plumeline peaufine leur combo, on continue de travailler sur nos enchaînements, comme ça, on gagnera du temps !"

C'était repartit pour une séance de danse, tout se dérouler comme sur des roulettes, j'avais parfois un peu de mal à suivre Salomé dans ses mouvements, mais plus on s'entraîner, et plus j'arriver à me caler à son rythme. Je tombai par terre épuisé de fatigue.


"Fiou, j'ai besoin.. d'une pause.."

J'étais pourtant torse-nu, mais c'est moi ou il faisait de plus en plus chaud ici...? Mavis et la Plumeline n'avaient pas l'air de s'en plaindre, mais la température avait l'air d'avoir monté d'un coup, c'était étrange...


"Tu ne trouves pas qu'il fait très chaud tout à coup... ?"



Il y avait quelque chose qui clochait, je regardais autour de moi, les autres participants n'étaient pas pourtant sur le point de crever de chaud comme nous. Les rayons du soleil étaient très forts par ici, ça avait l'air de n'avoir que toucher  cet endroit, j'entendis un léger bruit vers un des buissons au fond, je m'approchai et découvris un des Joliflor des Triplettes, c'était un coup de ces trois filles pour nous faire empêcher de nous entraîner sous cette chaleur hein ? Cette fois-ci, je n'allais pas me laisser marcher sur les pieds, si elles voulaient la guerre alors elles allaient l'avoir !

"Ne t'inquiète pas Salomé, j'ai une idée pour remédier a la chaleur !"

Tu vas pouvoir te rendre utile Fabrice ! Je lançai la pokéball dans le ciel, le palmier arc-en-ciel venu a notre rescousse ! On pouvait profiter de son large feuillage pour avoir de l'ombre !

"Je te présente Fabrice, mon Noadkoko ! Il va pouvoir nous faire de l'ombre le temps que l'attaque Zénith se dissipe, j'ai même d'ailleurs un petit cadeau pour nos amis les triplettes..."


Le Noadkoko avait l'air très heureux de pouvoir se promener librement, il l'exprimait par les petits sauts qu'il faisait a répétition, la terre en tremblait !

"Du calme Fabrice ! Tu va nous faire tomber ! J'aurais besoin de te demander un petit service"

J'ordonnai à Fabrice de lancer une attaque Bomb'Oeuf en direction de l'endroit ou les trois filles travaillaient leur danse, a cette hauteur Fabrice n'aura aucun mal a les trouver ! On entendit quelque cri provenant de l'endroit ou Fabrice avait lancé son attaque. L'offensive avait marché !


"Ah, je crois qu'on a touché en plein de mille ! Au moins elle nous laisseront tranquille pour un moment. Je n'ai pas l'habitude de répliquer dans ce genre de situation, mais... elles l'avaient cherché !"
disais-je un peu gêner de mon coup

C'était rare que je me défende contre quelqu'un, ça ne m'arrivait presque jamais en général, je préférais prendre des coups sans rien dire. Je suis assis à l'ombre, Fabrice profitait du zénith, lui par contre adorait ce soleil, qui lui permettait de prendre des couleurs, il s'était même assoupis ! Mavis et Plumeline continuer à enchaîner les attaques, jusqu'à être parfaitement coordonner. Je profitais de cet instant pour me reposer un moment.


"Ça te dit une pause ? Zénith devrait se dissiper dans pas longtemps, ça nous laisse le temps de nous reposer un peu ! Et puis on pourrais apprendre à mieux se connaître !"



C'est vrai que je ne savais rien de la jeune rousse, a part son talent inné pour la danse, et ses idées de génie, la jeune fille m'étais complétement inconnu !

"Alors tu es nouvelle ici ? Je ne t'est jamais croisé a l'académie ! Tu fais partie de quel dortoir ? Pour ma part, je suis dans le dortoir Phyllali ! Ça va faire plus d'un an que j'étudie à la Pokémon Community !"


Discuter sous un palmier, apprendre à se connaître, il ne manquerais plus que deux transats, et un jus de coco, et j'en oublierais presque qu'on était ici pour un concours ! Il y a pas à dire, c'était vraiment pratique d'avoir un Noadkoko a porté de main !


_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 16 Aoû - 12:18


Leur groupe de travail s'était maintenant scindé en deux. D'un côté, les Pokemon qui travaillaient leur coordination à l'aide de leur combo. Les attaques proposées par Haru rendaient vraiment bien en simultané, c'était beau de voir cette pluie de feuilles tropicales tourbillonner dans les airs à la manière d'un rideau de cascade. Un très beau décor en perspective. La demoiselle laissait le blondinet donner ses indications aux deux Pokemon, après tout, il paraissait être plus compétent qu'elle en performance et spectacle, aussi le laissait-elle diriger les opérations. Il délaissa finalement les Pokemon pour qu'eux deux puissent se remettre au travail avec leur danse. Il leur restait encore beaucoup de travail à abattre et les Pokemon paraissaient capable de continuer sur le même rythme malgré l'absence d'Haru. Alors les deux dresseurs se remirent au travail, suant sous la chaleur tropicale et torride d'Akala.

Le blondinet fut le premier à remarquer que cette chaleur ne pouvait pas être naturelle. Un rire qui éclata non loin d'eux ne fit que confirmer ses soupçons ; encore un coup de ces maudites filles ! Heureusement, Haru avait plus d'une idée en tête, il lança une pokéball qui contenait ce qui ressemblait à première vue à un Noadkoko monté sur pattes. La rousse n'en avait jamais vu d'aussi énorme ! Et son feuillage... Arc-en-ciel. Lui aussi pouvait lancer une mode à lui seul.

— C'est normal qu'il soit... comme ça ? demanda la jeune fille mi-effrayée, mi-étonnée, je veux dire le côté arc-en-ciel, pourquoi pas mais normalement les Noadkoko sont censé être plus... Moins longs du cou ?

Elle ignorait encore qu'elle était en présence d'un Pokemon typique d'Alola. Ceux-là étaient nouveaux pour Salomé, elle n'avait rencontré que le Goupix d'Aelita qui revêtait un pelage de glace au lieu de son roux traditionnel. Cela l'avait intriguée au début, lui donnant l'envie d'étudier plus en profondeur ces Pokemon. Mais sa mission avec Logan lui avait prouvé qu'elle n'était pas faîte pour la vie de Chercheur Pokemon, aussi n'avait-elle pas creusé davantage de ce côté-ci.

Le duo se prélassa à l'ombre du dénommé Fabrice tandis que ce dernier lançait une nouvelle attaque sur les danseuses malfaisantes. Salomé avait une vague idée de la manière dont tout cela allait se finir : jamais.

— Si elles s'en prennent à nous avec leurs Joliflor, c'est qu'elles savent qu'on représente une menace pour elles ! s'exclama Salomé toute excitée, sinon, elles se donneraient pas autant de mal pour si peu !

Ou alors c'était une revanche et vengeance pure et simple suite au cadeau laissé par le Picassaut ? C'était le plus probable et plausible mais la gitane aimait croire à sa proposition. Elle aimait croire que le trophée n'était plus qu'à portée de main. Même si d'autres épreuves les attendaient encore, même si une foule de participants comptaient se joindre dans la danse, elle ne pouvait imaginer rien de plus redoutable que ces fameuses Triplettes. Et peut-être le professeur Heartnett aussi.

Les deux enfants pouvaient se laisser aller aux joies du bavardage sous l'ombre naissante de Fabrice maintenant que ce dernier avait fini par arrêter de faire trembler la terre. La rousse s'allongea dans l'herbe fraîche et tendre, laissant sa tête reposer sur ses bras croisés derrière elle pendant qu'elle écoutait le garçon lui parlait un peu de lui.

— Normal que tu m'as jamais croisée, je suis arrivée avec la classe d'été de cette année. Je suis une Givrali, je t'avoue que je sais pas grand chose de mon dortoir, juste qu'on est considéré comme les « intellos » de l'école... C'est vrai ? demanda-t-elle avant de se rappeler que son équipe au quidditch était adversaire avec celle de Haru, est-ce que les Phyllali et les Givrali s'entendent bien ? C'est qu'il y a eu ce match de quidditch au début du mois, je suppose que toi-aussi t'en as entendu parler, et nos équipes étaient l'une contre l'autre alors j'aimerais savoir s'il y avait une raison à ça ou si c'était juste le hasard !

Leurs équipes avaient peut-être été ennemies sur le terrain mais en y repensant, elle ne se rappelait pas avoir vu le moindre garçon dans l'équipe opposée. Aucun Phyllali sur le terrain. C'en était un peu triste.

— Comment ça se fait que tu te débrouilles aussi bien en danse ? C'est rare des garçons comme toi ! Hormis peut-être à Alola, ça m'a tout l'air d'être leur sport national,
rigola-t-elle en se redressant et observant tous les jeunes mâles qui concourraient pour le titre de ce soir, moi j'ai appris avec ma famille, chacun doit se rendre utile pour gagner de l'argent alors je me produisais sur des scènes éphémères devant le public... C'est comme ça que j'ai appris.

Désormais, sa vie d'antan lui paraissait bien loin. Tout comme sa famille. Ce n'était plus que des mots figés dans les airs, des souvenirs qu'elle remuait. Pourtant, cela faisait à peine deux mois qu'elle était partie et cela commençait déjà à lui manquer. Elle risquait d'avoir du mal à tenir le coup le temps d'une année.

— Ah et tu m'as pas dit dans quel parcours tu étais à l'académie ! Enfin, vu comme t'as l'air de t'y connaître avec les combos d'attaques, j'ai peu de chance de me tromper en disant que tu es chez les Coordinateurs ? Peut-être même les Performers ? Moi j'ai pas encore choisi, je te cache pas que je suis un peu paumée avec tout ça.

Trop de choix à portée de main. Cela aurait été plus simple si la liste avait été bien plus restreint. Mais entre quatre parcours et douze spécialités, difficile d'y voir clair. Salomé avait l'impression d'avancer en plein brouillard, sans aucun professeur pour l'aider. À dire vrai, Andreas était le premier enseignant qu'elle croisait pendant la classe d'été. Et ce n'était même pas pour un cours alors choisir à l'aveugle n'aidait pas.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 16 Aoû - 15:42

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

Sous l'ombre de Fabrice, nous discutions, Salomé et moi. La jeune rousse était nouvelle à l'académie, elle était arrivée dans les classes d'été, comme moi l'an dernier ! Elle allait se retrouver dans le dortoir des givrali, et dire qu'a cette époque je ne savais même pas dans quel dortoir j'allais atterrir, faut dire que j'avais aussi perdu le papier où il y avait marqué notre dortoir attitré a l'académie... La Givrali me demanda alors si les Phyllali et les Givrali s'entendait bien, elle me parla vaguement du match de Quidditch qui s'était déroulé au début du mois, je n'y avais malheureusement pas pu y assister, j'avais d'autres choses à faire, mais j'avais entendu dire qu'il n'y avait eu que très peu de Phyllali qui était venu y assister ! J'en avais même eu la confirmation d'Alban, la fois où je suis venu l'aider à ramener des colis. Son match avait été un grand succès, et c'était l'essentiel, j'imagine, pour ce qui était de la création des équipes, je ne savais pas dans quel critère, c'était fixer Alban, sûrement qu'il avait tiré au sort les équipes !

"Je dois t'avouer que je n'en sais rien ! Il n'y a pas vraiment de mauvaise entente entre les dortoirs, juste des rumeurs ! Il n'y a que certaines personnes, comme le référent des Noctali, qui sont dans une sorte de compétition entre les dortoirs, mais sinon tout le monde s'entend bien ! En plus, j'avais entendu dire que notre préfet était en couple avec la préfète des Givrali, donc j'imagine que ce n'était que du hasard, je n'ai pas vraiment pu assister au match, mais d'après ce que j'ai compris, il n'y avait que très peu de Phyllali non ?"

C'était dommage qu'il n'y eût aucun Phyllali qui est venu participer l'évènement, les rumeurs disant que les Phyllali n'étaient que des rats de laboratoire continuera d'exister, il faut dire que la plupart des élèves de mon dortoir était tous des scientifique ainsi que des rangers, je me demandais même si je n'étais pas le seul coordinateur de mon dortoir... Ce n'était pas que les sciences ne m'intéressai pas, mais je restais enfermer dans un laboratoire, ce n'était pas fait pour moi, il y avait éventuellement chercheur pokémon qui était intéressant, partir à la découverte de nouveaux pokémons, c'était tellement excitant ! Mais le destin avait parlé, finalement, j'étais assez heureux de mon choix, j'étais sûr que Stella d'en haut, était fier de moi ! Elle qui s'intéresser beaucoup au concours, au tout début, je n'étais pas sur de mon choix en tant que coordinateur, mais finalement, j'ai réussi à me trouver un objectif dans le parcours performer, et j'en étais heureux. Il y avait encore ma deuxième spécialité à choisir, mais plus le temps avancer, et plus ce brouillard épais dans le futur se dissiper, je trouver enfin ma voie.

Nous continuâmes de discuter Salomé et moi, elle était assez surprise de mes connaissances en danse, à vrai dire, je ne pensais pas avoir un quelconque talent dans la danse, je trouvais juste la danse amusant a pratiquer, peut être que ma mère y était pour quelque chose... Il y avait souvent des fêtes au village du dragon, depuis mon plus jeune âge, je dansais, et chanter parfois au côté de Stella. À cette époque, je n'avais pas peur du ridicule. Il faut dire que je connaissais tout le monde là-bas. La rousse avait appris à danser au côté de sa famille, elle se présentait sur des scènes.

"Ah.. C'est que depuis tout petit, j'avais pour habitude de danser et chanter dans mon village, juste pour m'amuser. Je viens de Janusia, dans la région d'Unys, c'est un village très réputé pour ses pokémon dragon. Et puis tu sais, en tant que Coordinateur performer, la danse est importante ! Mais je suis très loin d'égaler ton niveau en danse !"


La Givrali, s'y connaissait plus que moi en danse, j'étais beaucoup impressionné dans la façon dont elle enchaîner les pas de danse aussi simple que complexe, on avait l'impression qu'elle pouvait réaliser le moindre mouvement !

"Oui, tu as tout juste, je suis bien coordinateur performer ! Ah ne t'inquiète pas trop pour ça, moi non plus je ne savais pas trop quoi faire au début, et puis finalement, j'ai bien fini par trouver, tu verras avec le temps ! Il doit bien avoir un parcours qui t'intéresse ?"


Notre discussion fut interrompue, par une épaisse fumée qui venait d'apparaître devant nous, encore une entrée magistral d'Andréas ? Pas, de doute, c'était bien lui, le professeur avait pour habitude de faire des entrées comment dire... Surprenante ! Le professeur nous salua d'un mouvement de la main comme il avait l'habitude de faire a Alola.


"Alola mes artistes en herbe ! Je suis venu voir comment avancer votre spectacle ! De mon côté, j'ai presque fini de peaufiner ma prestation, je vous promet un spectacle éblouissant ! J'ai hâte de voir ce que vous me réservez pour ce soir, mais que vois-je ? Quel est cet accoutrement pour le moins original ?"


Je me demandais bien, comment il arriver à disparaître et apparaître comme par magie, surtout avec son Crapustule, c'était un des grands mystères du professeur Heartnett. C'est vrai qu'il y avait de quoi surprendre avec nos tenues qui étaient pour le moins hors du commun.

"Euh... bah c'est que..."


Avec les regards de son Crapustule, j'avais un peu de mal à dire quoi que se soit en sa présence, il était si effrayant, j'avais l'impression qu'il n'arrêtait pas de me fixer... Je préférais laisser la parole à la Givrali qui avait l'air plus apte a expliqué que moi notre chorégraphie a Andréas. Il allé falloir se remettre au travail, il nous restait encore du temps avant la prestation de ce soir pour peaufiner nos enchaînements, Mavis et la Plumeline de Salomé avait l'air d'être parfaitement coordonné maintenant, il fallait a présent voir ce que ça donner tous ensemble en rythme.


_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 16 Aoû - 18:11


La demoiselle hocha la tête face à la question du jeune Phyllali. C'était le moins qu'on puisse dire, le terrain avait été déserté d'abord par les joueurs mais cela n'avait pas empêché quelques spectateurs de se retrouver pour encourager leur équipe malgré tout. La rousse repensait notamment à Aaron qui avait su se faire remarquer depuis les gradins grâce à sa pluie de détritus. Mais ce n'était pas là quelque chose qu'elle avait envie de notifier aussi passa-t-elle sous silence cet événement qui n'intéresserait que peu le garçon qui n'avait pas assisté au match.

Unys était une région totalement inconnue à la rouquine. Elle n'avait pas eu le temps de l'arpenter avec son clan, les routes restaient longues et sinueuses et il n'était pas rare que les gitans s'installent pendant plusieurs mois ou années au même endroit, comme sa mère enfant qui avait vécu pendant presque six ans à Alola avant de reprendre la route en solitaire. C'était une drôle de vie que la sienne.

— Peut-être chez les Pokéathlètes... J'en ai rencontré deux pour le moment, Alban, l'arbitre du match de quidditch et Idalienor, une Médecin Pyroli... Tu les connais peut-être, d'ailleurs ? Je ne sais pas encore vers quelle spécialisation je me dirigerai mais aujourd'hui, je crois qu'être auprès des Pokéathlètes me conviendrait... Même si je n'imaginais pas ça à mon arrivée ici, j'ai jamais été une grande adepte du sport... Hormis la danse, bien sûr !

Mais la demoiselle se doutait qu'auprès des Pokéathlètes, on ne lui demanderait jamais d'effectuer des demi-pointes ou des entrechats pour les beaux yeux du public. Ce serait bien plus intense. Elle ignorait si elle avait la capacité physique pour tenir mais elle pouvait toujours tenter le coup. Au pire, elle se retrouverait à changer de parcours, cette option devait être envisageable au sein de l'académie, non ?

Une silhouette se profila à l'horizon, balayée par un rideau de fumée. Salomé toussa quelque peu face à cet artifice scénique avant de voir que ce n'était autre que leur professeur de tout à l'heure qui venait vérifier si tout allait pour le mieux. Ses sourcils se froncèrent face à leurs tenues peu conventionnelles. Sans oublier qu'à ses yeux, les élèves devaient être en train de tirer au flanc pendant que leurs Pokemon, eux, s'échinaient à mettre sur pattes la chorégraphie et les combos qui viendraient illustrer leur performance. Le blondinet tenta une explication qui se perdit entre ses bafouillements. Salomé prit aussitôt le relais pour tenter de donner du crédit à leurs tenues.

— On a pensé que ça pourrait être pas mal de faire quelque chose... d'avant-garde ! D'où les tenues ! À travers elles, c'est la rue qui s'exprime, c'est la parole au peuple, c'est une allégorie de la violence et de son quotidien... énuméra-t-elle sans trop comprendre elle-même ce qu'elle disait-là, c'est le traditionnel d'Alola et l'urbanisme de Kalos réunis à travers nous !

Andreas se frotta une barbe imaginaire, perplexe face à ces explications. Son regard allait du look excentrique de ses volontaires désignés d'office aux Pokemon qui s'entraînaient dans leur coin. Enfin, il brisa le silence.

— Mais... Mais... Oui ! C'est de l'art à la Keith Harring, du street art comme on en fait plus mais transposé dans la danse ! Bravo, bravo, c'est très bien pensé ! J'espère que votre prestation sera à la hauteur de votre pensée philosophique ! Bien, bien !

Pfiou. C'était pas passé loin. Parce que non, une explication simple et rationnelle n'aurait pu satisfaire ce professeur qui en souhaitait toujours plus, se nourrissant uniquement d'applaudissements et de feux de projecteurs. Le sourire aux lèvres, la demoiselle avait finalement réussi à le convaincre.

— Mais ne vous reposez pas sur vos lauriers non plus ! Ah, et n'oubliez pas d'aller vous inscrire auprès de l'intendant du concours, sans quoi la scène vous sera refusée lors du grand concours ! C'est l'affaire de cinq minutes mais il serait dommage que Ho'ohale soit privé de la dimension réflexive de votre prestation !

Andreas repartit alors, aussi soudainement qu'il était venu, le nuage de fumée en moins. À croire que leur préparation se verrait toujours soldée par la rencontre de l'un ou l'autre de leurs concurrents, même si à dire vrai, la gitane préférait encore croiser le professeur plutôt que les triplettes. Au moins celui-ci n'essayait-il pas de saborder leur prestation, bien au contraire. Il paraissait même enjoué à leur chorégraphie future.

Le soleil paraissait moins puissant que tout à l'heure, Zénith paraissait totalement dissipé depuis. Il faisait bon respirer maintenant. La demoiselle se redressa d'un bond ; assez flemmardé, ils avaient un concours à gagner !

— On finalise notre chorégraphie, histoire de voir ce que tout ça donne avec nos Pokemon puis on file s'inscrire ?

Parce que c'était bien joli de s'entraîner chacun de leur côté mais si le tout donnait quelque chose d'horrible à voir, ce n'était pas là l'idée recherchée.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Ven 18 Aoû - 13:51

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

Heureusement, Salomé avait la situation bien en main, je n'ai pas trop compris ou elle voulait en venir avec son allégorie de la violence, ou je ne sais quoi, mais ça avait marché ! Le professeur Heartnett, avait été séduit par son explication si complexe, et artistique, je présume... Le professeur était friand de ce genre d'explication, si poétique, mais je me demandais tout de même, ce n'étais pas pour rien si il était incompris de tous à l'académie, toujours a vouloir en faire trop, cet Andréas ! C'est a se demander même si il n'imaginait pas toutes ces explications en cours, juste pour passer pour quelqu'un d'incompris... Enfin, j'imagine que je n'avais pas assez de recul pour comprendre les artistes ! Il fallait avouer que contrairement a nos triplettes, le professeur Heartnett, était bien plus encourageant, et bon joueur. D'ailleurs, je me demandais si elles ne préparaient pas un autre mauvais coup dans leur pagne... Le professeur Heartnett nous fit alors penser, d'aller nous inscrire au plus vite, c'est vrai que ce serait dommage de s'être donné autant de mal pour rien !

Une fois de plus le professeur s'en alla aussi soudainement que son entrée, sûrement était-il partit ajuster sa chorégraphie ou bien faire la cours aux demoiselles...

Zénith avait l'air de s'être dissipé, nous pouvions de nouveau travailler ! Salomé proposait de voir ce que ça donnait tous ensemble, Mavis et sa Plumeline avait finit de peaufiner leur combo, il ne restait plus qu'à voir ce que ça donnait tous réunis !

"Ok, faisons ça !"

Nous exécutions notre chorégraphie sans problème, enchaînant les mouvements au sol, les pas de danse au rythme de la musique, et les gestes rapide, tout semblait être fluide et bien coordonner, c'était parfait ! J'avais encore un peu de mal à suivre le rythme de Salomé, mais avec un petit ajustement, tout devrait se dérouler sans accroc. Le combo d'attaque marchait à la perfection, ces feuilles tropicales qui dansaient autour de nous, je n'en revenais pas ! Comme quoi, avec un peu d’entraînement, tout était possible ! Et dire qu'au début tout semblait être perdu d'avance, on avait une chance de gagner ! Fabrice qui avait regardé le spectacle d'en haut, avait beaucoup apprécier notre prestation, lui qui aimait bien danser, dommage pour lui, ce sera sûrement pour une prochaine fois, si le jury ne prend pas peur avec sa taille...

"Fiou... Je crois que c'est tout bon ! Il faut juste que j'arrive à être un peu plus précis dans mes mouvements... Mais je pense que ça devrait le faire ! Bon allons nous inscrire !"


Nous étions partis accompagné de nos pokémon, pour nous inscrire, quand une des triplettes fit irruption devant nous pour nous bloquer le passage.

"Hmpf ! Bande de débutant, vous n'étiez pas partis vous inscrire ? Quel dommage... A l'heure qu'il est mes sœurs devraient être déjà en train d'occuper le vieux type qui s'occupe des inscription, bonne chance pour le retrouver. D'après ce que j'avais entendu dire, les inscriptions s'arrête à 18H, oh et il est... ? 17H30 ? Mes pauvres... ce sera pour une prochaine fois le concours.. Oh, j'avais oublié, il n'y aura pas de prochaine fois pour vous hihi.."

La jeune fille s'en alla, heureuse de son mauvais coup, elle gambadait l'air de rien au côté de son Joliflor qui ne manqua pas de faire une grimace a nos pokémon, Fabrice commença a taper des pieds frénétiquement pour montrer sa colère. Fabrice n'était pas le genre de pokémon très calme, je l'avais appris à mes dépens.

"Du calme Fabrice... Il doit sûrement avoir un moyen de les retrouver..."


Je regardais Fabrice, la tête dans le ciel, quand une idée me vint en tête, Logan était bien monté une fois sur Fabrice non ? De la haut, je pourrais peut-être les retrouver...

"Salomé, je vais monter sur Fabrice ! De la haut, je devrais peut-être les retrouver... "


Je pris une grande inspiration, je n'avais pas spécialement la peur du vide, mais c'était toujours stressant... Et si je tombais ? Et si... du calme, tout devrait bien se passer.

"Fabrice, je vais monter sur ton cou, tu ne te secoues pas dans tous les sens hein ?"


Je commence à monter en haut de l’Everest qu'est Fabrice, je m'arrête un moment au milieu de ma montée pour prendre une pause, aller, je peux le faire. Je continue de monter, jusqu’à arriver au feuillage de Fabrice, c'est bon, j'y suis arrivé ! Je fis un petit signe a Salomé pour dire que tout va bien, et me met a scruter les environs, là ! Je reconnaissais les triplettes entre mille ! Elles étaient avec un vieil homme près d'un stand de malasadas ! Sûrement, pour l'occuper le temps des inscriptions, c'était vraiment... méchant de leur part ! Oui, bon, je sais, je suis peut-être un peu trop gentil dans mes mots. Si on se dépêcher, on devrait sûrement arriver avant l'heure ! Il ne pourra quand même ne pas refuser notre inscription !

"La je les vois ! Ils sont près d'un stand de malasadas ! Allons-y !"


Bon... maintenant comme je descends ? Je me laisse glisser ? Je ferme les yeux puis descends en me laissant glisser du cou, comme sur une barre, fiou... C'était moins flippant que ça en avait l'air ! Je dirige le groupe en direction de l'endroit où j'avais vu le groupe de fille.

Après quelques minute, nous nous retrouvons devant eux, visiblement les deux filles avait l'air surprise de nous voir arriver, je tirai un léger sourire de satisfaction. Il était 17H50 sur l'horloge de la grande place, nous étions arrivés pile à temps, a la tristesse des triplettes. Personne ne peut arrêter l'équipe Salomé et Haru !




HRP:
 

_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Lun 21 Aoû - 23:56


Il y aura de la salade de Joliflor au dîner.
Voilà, c'est acté. Nouvelle règle façon Fusil de Tchekov ; Salomé a des poings au bout de ses bras donc elle devra forcément s'en servir à un moment ou à un autre. Et pas forcément pour danser.

Haru commença son ascension vers le Pokemon Dragon (ou Plante ? La narratrice est paumée avec les types d'Alola) et la demoiselle l'observa à l'ombre du palmier vivant. Elle n'était pas rassurée de le voir perché ainsi sur ce tronc au feuillage arc-en-ciel mais trop tard pour dire quoi que ce soit, le voilà déjà parti à l'assaut. Tel un alpiniste, le Performer avançait lentement mais sûrement, assurant ses prises le long de l'écorce de Fabrice – cette description vire vraiment au n'importe quoi – tout en évitant de regarder au sol. Un seul faux pas et ce serait la chute – non mais c'est vraiment si haut que ça un Noadkoko mutant ? C'est n'importe quoi mais chut !

Haru redescendu, leur petit groupe se dirigea vers le fameux stand de malasadas. L'estomac de la demoiselle se rappela alors à elle, son dernier repas datait de ce midi, peu de temps avant de partir pour l'esplanade du concours, il était plus que temps de se sustenter. Mais avant, il fallait régler cette histoire d'inscriptions au plus vite. Un coup d’œil à son iPok lui apprit qu'il leur restait un peu moins de dix minutes pour régler le côté administratif. Le vieillard était attelé dans un coin, entouré des triplettes, ses lunettes en demi-lune perdues sur son nez, sa barbe et ses cheveux grisonnants tandis que sa main droite tremblait. Un début de Parkinson ?

— Bonjour Monsieur, on vient pour l'inscription du concours de ce soir !

— Alors... commença-t-il d'une voix lente et monotone, il va me falloir vos noms et prénoms... Ainsi que ceux de vos Pokemon...

Même Flash dans Zootopia s'avérait bien plus rapide que cet homme-là.

— Hagawa Haru et Salomé Cobal et pour nos Pokemon, la Roserade, c'est Mavis et ma Plumeline n'a pas de nom.
— Ah oui mais non... C'est contraire au règlement... Sans nom, elle ne peut pas participer...

La demoiselle jeta un nouveau coup d’œil à son iPok. Deux minutes de perdues. Si sa locution était d'une minute par phrase, ils étaient vraiment dans la merde. Salomé reporta son regard sur l'oiseau hérité de sa mère. Un nom pour son Pokemon ? C'était contraire aux traditions familiales ! Mais ce serait aussi un moyen de couper court avec Mélie et sa manière d'élever ce Pokemon qui fut le sien, de manière à ce que sa fille se l'approprie totalement... L'idée lui plaisait, encore fallait-il qu'elle trouve un nom pour cet oiseau. Son cerveau fonctionnait à plein régime, tentant de trouver le nom parfait et rare en moins de dix minutes. La rousse avait une pression monstre sur ses épaules. Tout cela à cause d'une histoire de nom ! Lamentable.

Plume ? Surfait et déjà pris pour un Pokemon identique – coucou Ana.
Pétunia ? Les pétunias sont bleus, le double-type est rouge.
Alors quoi ?
Alors le nom se retrouva sous ses yeux ou plutôt dans son crâne. Il était là, bien caché, mais elle avait fini par le dénicher. L'étrange mélodie de la chanson qu'elle avait entendue lors de sa première rencontre avec ce Pokemon résonnait encore dans sa tête. Cela lui paraissait une bonne idée. Tout semblait placé sous le signe de la musique aujourd'hui.

— Elle s'appelle Miss Acacia !
— M... I... S... S... épela le vieillard tout en tremblant, oh non... Une rature... Je dois recommencer l'inscription à vos noms... Là, là... Ça ne prendra pas longtemps...

Et toujours cette voix chevrotante qui tremblait et traînait, les narguant tous les deux pendant que les triplettes, de leur côté, pouffaient tranquillement. La rousse fit craquer ses doigts. Tchekov. Bientôt.

— Voilà... Oh il était temps, il est dix-huit heures... Vous savez ce que ça veut dire ? C'est l'heure de manger des malasadas... fit-il en s'éloignant avant de tourner une dernière fois la tête vers eux, au fait... Vous passez à vingt-et-une heures, en même temps que ces charmantes demoiselles, articula-t-il, la bouche pleine de sucre en pointant de son doigt plein de gras les fameuses triplettes, c'est que vous serez les premiers à passer et le jury vous notera comme tous les autres... Sauf qu'il désignera l'un de vos groupes vainqueurs de votre joute de danse... Vu que vous les avez douchées, maintenant ça va donner...

Encore cette foutue expression qui n'était certainement pas familière à Salomé ! Et comptez pas sur la narratrice pour fournir la moindre explication, un peu de culture, que diable !

La Givrali dressa un regard vers Haru. Son ventre se mit alors à grogner, charmé qu'il était par l'odeur de friture des malasadas. Les beignets sentaient divinement bons et étaient agréables au visuel.

— J'ai pas encore eu l'occasion de goûter cette spécialité d'Alola, c'est peut-être l'occasion ou jamais ?

Son séjour se terminerait dans une semaine à peine alors il y avait de grandes chances pour que cette occasion de rencontrer la gastronomie locale soit la dernière. Ses papilles mouraient d'impatience face à ces mets gras et sucrés. Tout comme son Picassaut qui était déjà parti en éclaireur, de la friture coincé entre le bec. Au moins s'était-il détourné des cailloux.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mar 22 Aoû - 13:16

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

On arrive pile à temps devant le vieil homme pour nous inscrire, au côté des deux filles dégoûté que leur plan n'a pas fonctionné. Personne ne pouvait nous arrêter ! On arrive à s'inscrire, après que le vieil homme est épelé nos noms à chacun tout en tremblant. Nous passions à 21H tapantes, au même moment que les triplettes, la scène risquait d'être enflammé, je ne sais pas s'il fallait le prendre littéralement ou pas, vu comment Salomé avait l'air d'être énervé en serrant ses poings, elle serais prête a donner une raclée aux trois filles...

La Givrali d'ailleurs avait un petit creux, c'est vrai que devant ce stand de malasadas, personne ne pouvait résisté a leur odeur fumante. J'avais abandonné l'idée d'en manger, avec toute la poisse qui me tombait dessus quand un malasadas se présentait devant moi, j'avais l'impression que ce délicieux mets me narguait. À chaque fois, il y avait un évenement du destin qui m'empêchait d'en manger... Peut-être que les malasadas ne m'étais tout simplement pas destiné ? Peut-être que je n'étais pas à la hauteur pour en manger ? C'est vrai que mon ventre a moi aussi commençais à faire du bruit, le dernier repas remontait a bien longtemps, et puis avec nos entraînements répétés... Bon aller, je vais en prendre un !

Nous nous dirigeâmes vers le fameux stand, puis après avoir acheter à chacun une malasadas, on se posa sur un banc pour les déguster. J'en avais acheter une à Mavis et Fabrice, bon c'était toujours difficile de lui donner de la nourriture, heureusement que le Noadkoko arrivait a faire descendre son cou tel un marteau, bon il fallait faire attention d'être dans un endroit avec assez d'espace sinon bonjour la casse... Je regarde aux alentours, personne n'a l'air de vouloir piqué mon malasadas. Pas de vent, pas d'averse, pas de Karis ni de Pénélope pour me le piquer rien pour m'empêcher de manger ce délicieux malasadas qui coulait dans mes doigts.


"Bon bah bon appétit !"


J'ai parlé un peu trop vite, j'allais avaler mon précieux met quand les trois filles avec leurs pokémon firent de nouveau interruption. Décidément, elles aimaient bien nous croiser ! Que nous préparaient-elles encore une fois comme mauvais coup ?

"Hmpf ! Visiblement, vous êtes des adversaires coriace, bien, on se retrouvera devant la scène. Qui de nos deux prestations comblera le jury ?"


"Ouais, on se retrouvera devant la scène !

"Bien sûr, nous allons gagner ! On vous fera pas de cadeau !"


"Ouais, on vous fera pas de cadeau !"

"Grr.... Bref, à plus les nazes !"

"Ouais à plus les nazes !"


"Ouais à plus les nazes !"

"MAIS VOUS ALLER ARRÊTER DE ME COPIER QUOI ?"


Et les trois filles s'en allèrent en se criant dessus, décidément, c'était vraiment un drôle de trio... Leurs trois Joliflor s'en allèrent en remuant leurs fleurs, comme ces filles que tout le monde haïssait dans les films, ces filles trop superficielles, enfin, je n'allais pas vous faire un tableau... Maintenant, je pouvais enfin savourer ma malasadas en paix ! Je l'engloutissais entièrement aux yeux de tout le monde. Ce goût si délicieux, si sucrée, si... AH ! Je me sens revivre a l'intérieure de moi, c'était comme résurrection chez moi ! Je me sentais si léger que je pourrais voler... Ah, c'était tellement bon ! J'avais les yeux plein d'étoiles

"Ah trop bon !"


"Ah.. euh excuse moi ! C'était la première fois que j'en mangeais moi aussi, j'avais jamais goûté une sucrerie aussi délicieuse depuis un moment !"


Je me relevais du banc, prêt a affronter les triplettes, cette fois-ci place a l'entraînement ! Il nous rester environ une heure pour peaufiner notre prestation ! J'étais regonflé à bloc !

"Bon allons peaufiné notre chorégraphie !"



Nous nous retrouvâmes dans notre coin d'herbe d'entraînement habituelle, cette fois-ci pas le temps de bayer aux corneilles ! Place a un entraînement intensif.  Cette fois-ci, nous travaillons tous ensemble pour peaufiné nos mouvements au regard de Fabrice qui veillait sur nous, au cas où, si une nouvelle attaque des triplettes survenait, c'était un peu comme notre garde du corps attitré ! On enchaînait les pas de danse, mes pas était plus précis, et mes mouvements était plus précis qu'avant, je pense qu'on pouvait dire qu'on était enfin prêt à faire éblouir le public et le jury a notre prestation si orignal, Ho'ohale tout entier n'allait pas en revenir !

"Je crois qu'on est enfin prêt ! On va éblouir le public avec notre chorégraphie !"


J'étais tellement confiant que j'en avais totalement oublié que je me retrouvais torse-nu avec des lunettes noires, une chaîne d'or très cheap, et un pagne pour sublimait le tout. Oh, il était temps de partir ! Je fis signe à Salomé, puis nous nous dirigeâmes vers la scène sur la place, tout les participants étaient la, ainsi que les triplettes. Mais je ne voyais pas le professeur Heartnett, sûrement qu'il nous préparait quelque chose de spectaculaire... Fabrice s'était dirigé du côté du public, bon, c'est sûr qu'il ne passait pas inaperçue dans la foule, mais les habitants n'avait pas l'air d'être très surpris de voir un pokémon de la sorte gambadait tranquillement sûrement qu'il était habitué a ce pokémon sur Alola. Le présentateur entra en scène pour nous annoncer les participants, décidément pour un simple petit concours, il ne faisait pas les choses à moitié a Ho'ohale.

"Bien le bonjour très cher public, aujourd'hui vous aller assister à de magnifiques prestations avec le pagne traditionnel d'Alola ! Et tout de suite les premières participantes a ce concours, vous les connaissez sûrement déjà, celle qui ont rafflés deux fois d'affilé le trophée du concours. Un tonnerre d'applaudissements pour les triplettes d'Akala !"


Les triplettes étaient les premières sur la liste, j'avais hâte de voir ce qu'elle nous réservait. Les trois filles entrèrent en piste. On nous annonce de nous preparait pour entrer en scène tout de suite,HEIN QUOI ? On passe en même temps...? Mais ce n'est pas ce que j'avais compris... J'essaye de me faire un flashback de ces dernières heures, ah oui a ce moment la j'étais trop occupé a renifler la délicieuse odeur des malasadas a ce moment la... J'étais trop faible quand il s'agissait de sucreries...  Mais c'était à nous de passé ensuite ! Je-je, je veux pas ! Je commence à voir mes jambes qui tremblent... Je me regarde de haut en bas, passer dans cette tenue ?! Non... mais je ne pouvais pas laisser tomber Salomé comme ça, il fallait que je me reprenne ! C'est vrai que je m'étais fait une promesse avant ces vacances de ne jamais reculer devant l'adversité... mais c'est plus fort que moi ! Mavis me regarde inquiète, elle essaye de me rassurer, le présentateur aller bientôt nous annoncer devant le public. Je devais prendre mon courage à deux mains...

"Elles vont affronter deux élèves tout droit sortit de Lansat, mesdames et messieurs voici Haru et Salomé !"


J'avance au côté de Salomé sur scène les Triplettes avait l'air d'être prête a nous flanquer une bonne raclée, le public était très surpris de notre accoutrement, seul Fabrice se secouait pour nous acclamait.  Ne pas faire attention au regard... Je suis juste la pour danser. La battle de danse allait commencer.




_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.


Dernière édition par Hagawa Haru le Mar 22 Aoû - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mar 22 Aoû - 14:40


Les doigts couverts de sucre et de friture, Salomé croqua à pleines dents dans le malasada qui lui faisait face. C'était un duel entre eux deux dans lequel un seul serait désigné vainqueur. Sûrement la gourmande, la pâtisserie était impuissante face à l'appétit dévorant de la gitane. Près d'elle, un maalsada reposait aux pattes de son Picassaut mais ce dernier paraissait bien plus intéressé par les cailloux que par la nourriture divine. Miss Acacia – puisqu'il faut l'appeler par son nom – ne touchait pas à cette gourmandise sûrement trop grasse à ses yeux et qui avait le défaut de salir ses plumes bordeaux et noires impeccables. Si la Plumeline était fière de sa parure et propre sur elle, c'était tout le contraire quant à sa dresseuse qui arrivait à se tâcher en toute circonstance. Comme maintenant.

Leur repas fut troublé par une apparition furtive des Triplettes. Salomé les ignora, c'était ça ou elle leur faisait goûter son poing dans leurs faces. Et personne ne souhaitait que ce banal concours vire en affrontement de rue, n'est-ce pas ? (Moi, si.)
L'une d'elles paraissait être la meneuse du groupe pendant que les autres se comportaient en simples perroquets, répétant à tort et à travers les phrases de la première. Si c'était là une intimidation, c'était tout bonnement raté. La demoiselle suivit le groupe du regard quand elles s'en allèrent, profitant du calme pour finir sa gourmandise.

Le groupe de Haru et Salomé répéta une dernière fois leur chorégraphie. Plus d'une fois en vérité car d'ici la joute finale, il y avait au moins deux heures à tuer. Le temps filait telle une comète et l'heure fatidique arriva plus vite que prévu. Si vite que la foule stagnait devant la scène à ciel ouvert pendant que des flambeaux illuminaient l'estrade. Des couleurs brillaient de mille feux, contrastant avec cette nuit tombée et ces étoiles qui scintillaient par-delà la lune. Salomé se surprit à observer le ciel. N'était-ce pas le bon moment pour faire un vœu ? Si tel était le cas, elle n'en eut pas l'occasion car déjà le présentateur officiel s'agitait sur scène, appelant les premières candidates. Bientôt, ce serait leur tour. Ah ben pas bientôt, c'était maintenant. La demoiselle passa sa tête à travers les tentures qui séparaient les coulisses de la scène pour observer la foule rassemblée ici. Tout Ho'ohale paraissait avoir fait le déplacement pour cet événement.

Puis leurs noms retentirent. Salomé jeta un regard encourageant vers le garçon, lui ne paraissait pas très rassuré. Elle lui attrapa la main, comme plus tôt dans l'après-midi pour le rassurer :

— T'inquiète pas, ça va bien se passer ! On fait comme à l'entraînement et ça sera tout bon !

À la différence près que des milliers de paires d'yeux étaient posées sur eux mais cela, elle ne le rappela pas. Le but était de mettre en confiance le Performer, pas de l'inquiéter davantage. Ils ne craignaient rien, affublés qu'ils étaient de leur tenue peu conventionnelle ! D'ailleurs, la demoiselle alla quérir un ingénieur son pour qu'il mette en place la musique choisie en début d'après-midi quand ils se mettraient à danser. Le choc culturel se mettait en place.

Les triplettes furent les premières à secouer leurs pagnes et leurs feuilles devant la foule ébahie. Elles avaient l'avantage de danser à domicile, familles et amis étaient là pour elles tandis que les étudiants, eux, ne connaissaient personne originaire d'Alola. La demoiselle ignorait si certaines de ses connaissances se trouvaient dans la foule. Aelita peut-être ? Elle chercha du regard pendant la chorégraphie des furies mais ne la repéra pas. Elle aurait apprécié sa présence en cette compétition. Mais c'était sa faute aussi, elle n'avait rien dit à personne, difficile de blâmer qui que ce soit.
Les applaudissements de la foule extirpèrent Salomé de sa rêverie. C'était à eux désormais. Leur musique de rap se lança alors en guise de signal et les élèves eurent tout juste le temps de commencer leur chorégraphie de manière à être synchro avec le rythme.

Tout se déroulait bien pour le moment même si la demoiselle n'avait pas le temps de jeter un coup d’œil vers les spectateurs. Heureux ou colériques face à leur medley improbable de cultures ? Andreas avait eu l'air emballé alors pourquoi pas le peuple d'Alola ? La rousse se concentrait sur ses pas et ses figures parfois complexes, imitant Haru à moins que ce dernier ne l'imite ? Elle ne savait plus où donner de la tête.

Alors quelque chose tomba du ciel. Le pied de Salomé glissa dessus. C'était liquide et visqueux et eut pour effet de faire perdre son équilibre à la demoiselle. La gitane entendit tout juste un cri de Poichigeon résonner à ses oreilles. De la fiente était tombée sur la scène. L'incident aurait pu n'avoir rien de déplorable si la chute de Salomé n'avait pas entraîné une légère déviation de sa Plumeline occupée à lancer des Tranch'air en symbiose avec l'attaque Feuille Magik de Mavis. Une nouvelle attaque Tranch'air fut lancé, à la visée ratée, se perdant vers les installations scéniques du côté des triplettes.

Apocalypse sur la scène, l'attaque avait scindé une attache d'un des projecteurs. La lumière vacilla, éclairant tour à tour les triplettes et le plancher déserté de l'estrade. Puis la gravité fit le reste et l'appareil chuta. Droit sur les Joliflor, épargnant les humaines malgré tout.
Salade de Joliflor, bonsoir.

Un Poichigeon a fait d'ssus,
Salomé a chuté
Un projo' abattu
Des Joliflor éclatés.
De quoi faire une très belle chanson... Ah ben tiens...

Le public retenait son souffle. Le temps paraissait s'être figé, le concours en suspens. Salomé était sous le choc de ce qui venait d'arriver. Elle voyait encore les Joliflor danser. Eux ne danseraient plus jamais. Ce fut une triplette qui fut la première à réagir sous le choc et le drame de l’événement. Elle se mit à hurler, bientôt suivie par ses sœurs en pleurs face aux Pokemon décédés.

L'heure n'était plus à la jovialité.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mar 22 Aoû - 21:19

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

La scène était catastrophique. La bonne humeur qui régnait dans la place, avait laissé place à la terreur. Cette guerre entre nos deux groupes avait fait fuser du sang, pas chez nous heureusement, mais chez les triplettes, les pertes étaient catastrophique, nous enchaînions nos mouvements au regard du public. La battle battait son plein, les triplettes et leur déhancher envoûteur avec leur... Joliflor, et nous et notre goût avant-gardiste fusionnant le traditionnel et le style de rue. Qui allait sortir vainqueur de cette bataille, et bien... On ne le saura jamais, et surtout pas ces pauvres Joliflor. Il y à peine quelques minutes elles s'exécutaient tous en rythme, mais elles ne seront plus là pour vous le dire. Oui, elles ont fini en tel une crêpe Limonde sur le sol, je tournais la tête pour ne pas voir l'horreur qui se tenait devant moi, le public était rester bouche bée devant l'horreur qui se tenait devant eux. Seul Fabrice continuait à nous encourager comme il le pouvait, il n'avait visiblement pas compris ce qui venait de se passer... Les Triplettes étaient anéantis, et la, c'était vraiment littéralement, sans leur pokémon elles étaient d'office disqualifier, comme quoi ça avait de bon coté... Non, je ne devais pas dire ça, je ne pouvais même pas imaginer comment les trois filles devaient se sentir en ce moment, ce sentiment d'avoir perdu un être cher, je le connaissais que trop bien. Le concours s'était mis en pause pour le moment, le temps que l'ambulance passe pour ramasser ce qui restait de la salade Joliflor sur le sol. Une des trois filles était prête à nous arracher la tête, heureusement que ses deux sœurs la retenaient de force pour qu'elle ne vienne pas nous étriper, Salomé et moi.

"Vous... VOUS C'EST À CAUSE DE VOUS ! TOUT EST VOTRE FAUTE ! VOTRE FAUTE ! JE VOUS HAIS !"


Je ne savais pas quoi lui répondre, après tout ce n'était pas notre faute donc elle n'avait pas à nous blâmer pour ça, mais je la comprenais tellement. J'aimerais bien la consoler, faire quelque chose pour elle, même si nous étions ennemis dans ce concours, et même après toutes les crasses qu'elles nous avaient faite, je ne les haïssais pas.


"Je suis vraiment désolé pour... vos Joliflors. Il faut se dire qu'ils ne peuvent pas être... plus.. aplatis que ça ?"


Je devrais me taire avant de dire quoi que se soit, ça sonnait bien dans ma tête pourtant... Moi qui voulais la réconfortais, je crois que l'avoir plus énervé qu'autre chose, elle était rentrée dans une colère noire, encore pire qu'un Léviator qu'on réveille alors qu'il faisait une bonne sieste, non on était plus sur une colère de Rayquaza, je pense... J'avais un peu peur de finir moi aussi écorché, à cause de cette fille...

"TOI, JE VAIS TE DOUCHER NON, JE VAIS T'ÉGORGER ! LÂCHE MOI MICHELINE QUE JE LUI FASSE LA PEAU LÂCHE MOI ! "



J'avais du mal à comprendre ce qu'elle disait, elle bafouillait tous ces mots, avec ses cris et ses pleurs. J'étais surpris par le nom de sa soeur, je pensais a quelque chose d'exotique pour des originaires d'Alola. La Triplette ne se sentait plus, je fis signe à Salomé pour qu'on s'écarte d'elles, je n'avais pas envie de finir comme ces pauvres Joliflors. Elles avaient sûrement besoin qu'on les laisse tranquilles un moment. Mavis lâché tout de même un léger soupir devant le reste de Joliflors, elles qui auparavant voulaient les écrasait, il faut dire que son souhait a été largement qu'exaucer. C'était la dernière fois que nous voyons les Triplettes à ce moment précis, elles partirent le cœur déchiré, elles avaient écrasé les autres participants les années précédentes, mais cette fois-ci, c'était elle les plus écrasés dans cette histoire. Surement, que cet incident finira dans les faits divers d'Akala, ou pas.

Après une heure, le temps de nettoyer l'estrade, que tout le monde reprend ces émotions, le spectacle pouvais de nouveau continuer. Car le spectacle devait continuer, nous devions à nouveau remonter sur scène, mais cette fois-ci qui allait être notre adversaire ? Le présentateur nous annonça de nouveau, en ne faisant aucune remarque sur l'incident, quel professionnalisme.. Les lumières s'éteignirent, puis une fumée épaisse recouvra la scène. Ça ne pouvais être que... Andréas ! Oui, encore lui et sa fumée qui sortait de nulle part, il n'avait même pas était présenté, sans doute voulait-il garder un effet de surprise au public ? Les projecteurs étaient braqués sur lui. Andréas torse nu, avec son pagne qui brillait de mille feux, rien que de le regardait, j'avais mes yeux qui piquais au vu du nombre de paillettes sur son pagne, son Crapustule lui, toujours aussi terrifiant, portait lui aussi un pagne des plus flash qui puisse être dans tout Alola. Il nous lâcha un petit clin d'œil à Salomé et moi. Oui, la battle allait commencer, c'était l'occasion de montrer au professeur ce qu'on savait faire ! Lui qui avait l'air tellement impressionné par notre idée si.. Avant-gardiste. Sera-t-il toujours aussi éblouis quand il verra notre prestation ?

Le public avait oublié l'incident d'avant, il était impressionné par la battle de danse qui se produisait devant eux, les pauvres Joliflors n'auront même pas eu une minute de silence a leur égard. Nous continuâmes d'exécuter nos enchaînements, je regardais le sol afin de ne pas faire attention au public qui nous regardait, cette fois-ci rien ne pouvais nous arrêter, pas de Triplettes, pas de Joliflor, rien ! Andréas exécutait des déhancher à la perfection, j'avais l'impression que son Crapustule me fixait de son regard terrifiant, du calme ne pas regarder le Crapustule, ne pas regarder le Crapustule... Qui allait sortir vainqueur de cette joute de danse ?



_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 23 Aoû - 14:08


Les Pokemon pouvaient-ils saigner ? Sûrement était-ce là la sève qui maculait la scène. Les Joliflor restaient du type Plante avant tout. Des pétales et des feuilles recouvraient l'estrade installée pour l'occasion. Une bien jolie salade annoncée un peu plus tôt.

Salomé porta la main à sa bouche, choquée par la boucherie sans nom exhibée sous ses yeux. Elle fusilla le ciel du regard, à la recherche du Poichigeon responsable de ce cauchemar. Parce qu'il était bien plus simple de reporter la faute sur autrui que sur soi-même. Elle se préparait déjà à quitter la scène sous les halos clignotants et les sirènes assourdissantes des ambulanciers venus faire leur travail. Mais il n'y avait plus rien à sauver de vivant, c'était un fait. Le projecteur était en meilleur état que les Pokemon décédés, même si le verre de l'ampoule énorme se mélangeait aux restes des Joliflor.

Les mots de Haru lui parurent lointains. Etait-ce une tentative ratée pour remonter le moral des triplettes ou sa volonté de faire de l'humour face à leurs adversaires en ce moment tragique ? Elle ne le saurait probablement jamais mais la sœur de Micheline paraissait plus que jamais décidée à les transformer en carnage à leur tour.
Plutôt que d'abandonner le concours, Alola s'était mis d'accord pour faire comme si de rien n'était et, avec une heure de retard, les festivités purent reprendre. Ou débuter selon le point de vue de chacun. Leur groupe de danse fut à nouveau appelé sur scène face à un autre adversaire. La battle de danse n'avait plus de raison d'être pourtant pour la forme, les jeunes gens se devaient de fouler à nouveau l'estrade une dernière fois tandis qu'un torrent de fumée inondait déjà la scène. Une fois le brouillard dissipé, la figure charismatique d'Andreas apparu, accompagné de son Crapustule qui tira une grimace à la gitane.

Alors tous dansèrent à tour de rôle. Le jury prenait des notes dans son côté, quatre personnalités locales d'Alola inconnues de Salomé. La chorégraphie de Andreas était complexe et à la fois traditionnelle, tout le contraire de ses adversaires qui avaient tenté d'innover avec la culture gangsta rap. Enfin la musique cessa et les applaudissements fusèrent. La Givrali ignorait s'ils leur étaient destinés ou non. Le professeur, à l'aise sur la scène, saluait ce public en délire, persuadait que c'était là son grand moment.

— Voici les notes de Andras Heartnett !

Le jury dressa ses pancartes, tour à tour, pour donner un aperçu de leurs avis quant à la prestation qu'ils venaient de voir.
8. 8. 8. 9.
Il serait difficile de faire mieux. Les notes étaient sur dix, bien évidemment. Cela représentait un très beau score mais une moue fut visible sur le visage du jeune homme. Lui s'était attendu à mieux, apparemment. Les étudiants, eux, auraient bien été heureux d'avoir ne serait-ce qu'un quart de ces notes ! Inutile de calculer la moyenne, c'était bien trop élevé pour les petites cervelles des élèves.

— Les notes de Hagawa Haru et Salomé Cobal !

À nouveau, le jury leva ses pancartes griffonnées à la craie. Parce que oui, tout le budget est passé dans la scène, pas de quoi offrir des moyens de notations corrects aux jurés.
7. 1. 9. 6.
Tous se tournèrent vers celui qui avait donné la note la plus basse. À croire que la prestation des danseurs amateurs n'avait laissé personne insensible et suscitait débat au sein des jurés. Si l'un avait été conquis, ce n'était pas le cas d'un autre.

— Nous avons un vainqueur pour cette joute de danse, Andreas Heartnett !

Le professeur salua à plusieurs reprises pendant que la gitane et le garçon se retirèrent de la scène. Ce n'était pas là leur moment. La demoiselle se tourna vers le garçon dans les coulisses, à l'abri des regards indiscrets :

— C'est pas grave ces notes, ce qui compte c'est qu'on est allé au bout de notre projet ! Je crois qu'Akala n'était pas prêt pour notre chorégraphie mouvementée... Dans quelques années, peut-être ? La petite essayait de détendre l'atmosphère, elle ignorait si cette défaite avait affecté ou non l'humeur du Performer, et puis, je suis sûre que le jury nous a saqués à cause de l'histoire avec les Joliflor, pfft !

Parce que c'était plus facile de songer cela que d'admettre la vérité. Dommage pour eux, ils n'auraient plus qu'à retenter l'aventure dans quelques années. Mais la rousse se doutait que certaines notes devaient être dures à encaisser pour le garçon. Après tout, lui était Performer.

Une silhouette fit irruption entre les coulisses à l'aide d'un entrechat croisé d'une pirouette. Des fleurs entre les mains ainsi qu'une culotte perdue entre les roses. Le professeur avait des admiratrices déchaînées et endiablées à le voir recouvert de ces nombreux présents !

— Bravo à vous, les artistes ! Je suis fier d'avoir dansé à vos côtés ! Je vous ai observés lors de votre premier passage quelque peu... chaotique, et c'était très très bien ! Du grand art ! Picasso se mêlant à Van Gogh ! La rencontre entre Liszt et Vivaldi ! Bukowski face à Stendhal... En un mot : grandiose !

Beaucoup des noms échappaient à Salomé mais elle remercia malgré tout le professeur pour ce qu'elle prenait pour des compliments. C'était soit ça, soit des insultes.

Déjà d'autres concurrents entraient en scène, les un après les autres, en solitaire cette fois-ci. Il n'y avait plus de combat de danse, c'était là quelque chose réservé à eux seuls.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 967

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 23 Aoû - 15:24

Mission été
Salomé Cobal & Hagawa Haru
He mele no Alola !

Je me donnais à fond dans notre prestation, malheureusement tous nos efforts réunis n'ont pas réussis à faire face a Andréas, nos notes varier entre le médiocre et le fantastique, alors que ce professeur Heartnett n'avait que les acclamations du jury pour sa formidable performance. Il avait l'air de s'attendre a mieux, j'aurais bien aimé le voir à notre place ! J'avais encore un long chemin devant moi, avant d'être à la hauteur d'être un grand performer comme lui ! Sûrement qu'Alola n'était pas prêt pour cette prestation. Salomé et moi, sortîmes de la scène, la givrali essayer de me consoler par rapport aux notes du jury, en cherchant des excuses, mais ce n'était pas la peine. On avait perdu, c'est tout. On se sera bien amusé au moins, enfin pas tout le monde, mais je ressortais quand même souriant de ce spectacle

"Oh ne t'en fait pas ! C'était vraiment un plaisir de participer a ce concours avec toi ! Et puis je pense que suis enfin prêt a passer devant un public sans me mettre a stresser comme un fou maintenant. Je pense être prêt à la moindre éventualité maintenant !"


Oui, je n'avais plus peur de ce public qui m'horrifiais autrefois, le ridicule, c'était derrière moi maintenant. Faut dire que passer torse nu avec une tenue pareil devant une foule, ça forge l'esprit ! Le professeur fit irruption dans notre discussion, il nous félicita pour notre prestation, je n'ai pas bien saisi tout son charabia, mais je crois qu'il avait dit quelque chose de... positif. Le professeur s'en alla les bras chargé de cadeaux de ses admiratrices. C'était vraiment un cas a part ce professeur..

"Bon par contre, je vais en cabine me changer, ce n'est pas que j'ai pris l'habitude maintenant, mais je préfère me... rhabiller un peu plus."

Maintenant que notre prestation était finit, on avait plus rien à faire ici, on se dirigea vers le public, Fabrice devait sûrement nous attendre là-bas. C'était bizarre de se retrouver du coté du public, et dire que nous étions sous les feux des projecteurs, il y a, a peine quelques minutes. Mavis avait l'air déçue de sa prestation, la pauvre devait s'attendre a mieux. Le Noadkoko continuait toujours de se déchaîner, il ne devait pas être très futé pour comprendre qu'on avait perdu. Salomé et moi regardâmes le reste des participants entrer en scène. Ce n'était plus des battle de danse comme nous avec Andréas, sûrement qu'il ne le faisait que pour la première prestation. Où avaient-ils trop peur d'un nouvel accident ? Les participants s'enchaînèrent, des moins bons, comme d'excellent danseur. Les résultats allaient être annoncés, sans surprise Andréas fut déclaré vainqueur du concours. Au moins, notre mission aura été menée a bien, le professeur avait eu son pagne. Bien que je ne voyais pas trop a quoi ça allait lui servir une fois rentré à Lansat... Je ne préférais pas imaginer. Le spectacle était maintenant terminé. La foule qui s'était rassemblée, commencer à se dissiper petit à petit. Jusqu'à qu'ils ne restent plus que Salomé et moi. Le professeur fit une nouvelle fois irruption.

"Bien mes chers artistes en herbe ! Merci d'avoir participé à ce concours, j'ai eu ce que je voulais... Vous avez de l'avenir dans le métier les jeunes ! L'art de la performance n'est pas donné a tout le monde ! Vous êtes l'avenir, retenez bien ça en tête ! Sur ce, je vous laisse, on se revoit à la rentrer !"

Sur ces mots, le professeur s'en alla dans une brume comme à son habitude. Salomé avait une des fameuses roses du professeur accroché a ces cheveux, comment avait-il eu le temps de...?


"Bon... eh bien, je crois que c'est le temps de nous dire a une autrefois ! C'était vraiment super de participer à ce concours avec toi ! Je me suis bien amusé, je te donne mon numéro d'ipok ou cas ou si tu veux qu'on se revoie ou si tu as des question sur l'académie vu que tu es nouvelle, ou si tu veux qu'on se voie dans Alola !"


Je sais, je n'étais pas très doué quand il s'agissait de se dire au revoir, il fallait toujours que j'en fasse un peu trop ! Mavis regardait la scène désespérer par mon attitude. Fabrice gambadé tranquillement dans la place déserte.

"Enfin voila ! Bref, je vais te laisser ! A plus !"

Cette fois-ci j'étais vraiment partis en direction d'Ohana, je lâcha juste un dernier mot a Salomé avant de m'en allait vers mon logement.

"Bon, je n'ai pas de fumée pour disparaître comme Andréas hein ! Du coup.. je rentre à mon logement a pied !"

A mon retour a Ohana le dîner était déjà prêt depuis un bon moment, c'est que le concours s'était finit plus tard que prévu, tout le monde avait déjà finit de manger ! Heureusement qu'Héloïse gardée toujours des restes au cas où, faut dire qu'on avait quelqu'un qui mangeait beaucoup avec nous. Je ne la citerais pas pour garder son identité secrète, pas si secrète que ça, mais tout de même ! J'ai appris au moins une chose cette journée, même si une salade de Joliflor apparaît sur la scène. Le spectacle doit toujours continuer ! Même si une des participantes veut vous étriper par la suite.




HRP:
 

_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 743

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 23 Aoû - 17:18


Perdus dans la foule en compagnie d'un Haru au torse recouvert de textile désormais, les jeunes gens observaient la suite des concurrents défiler sur scène. Il y avait du haut niveau et du moins haut mais rien d'aussi improbable que leur tandem déjanté. Nul doute que malgré les apparences, Ho'ohale se souviendrait encore longtemps de leur prestation. Entre leurs tenues peu classiques, leur musique tout aussi déjantée et ce final de Joliflor écrasés, c'était du beau. Mais cela n'avait pas suffi pour remporter la palme, ou plutôt le pagne offert en guise de trophée. D'ailleurs, un pagne pour deux, ils n'auraient pas su trancher pour celui qui l'aurait remporté ! C'était mieux ainsi.

Andreas revint, exhibant le fameux pagne. Le concours s'était finalement fini avec leur professeur déclaré vainqueur. N'était-ce pas un juste ordre des choses ? Une fleur rouge décorait à nouveau la chevelure flamboyante de Salomé. Ce n'était pas seulement un artiste, lui avait tout du magicien. Elle laissa la rose entre ses mèches, comme un souvenir de cette journée peu banale et riche en émotions. Elle chercha du regard les triplettes mais ne les reconnut pas. Peut-être avaient-elles déserté suite à l'accident ? La demoiselle fit craquer ses doigts. Dommage, elle n'aura pas eu l'occasion de rendre compte de sa manière de penser dans la face de ces furies. Il y avait déjà assez de ces Pokemon décédés, inutile d'ajouter trois humaines de plus quant au décompte de ceux qui avaient péri tragiquement. Mourir sur scène, c'était là un grand honneur pour les type Plante, sûr.

— D'accord merci pour le numéro, je te ferai signe si jamais j'ai du temps libre avant la rentrée, fit-elle tout en enregistrant Haru dans sa liste des contacts, je te tiens au courant ! Tant qu'on ne se retrouve plus jamais en compagnie de Joliflor, moi, tout me va !

Traumatisée à vie. Bon, peut-être pas mais pour un petit temps malgré tout. Toujours vérifier où l'on mettait les pieds pour éviter de glisser sur la fiente d'un oiseau, toujours. Cela lui servirait de leçon. Devait-elle se considérer comme une meurtrière ? À un niveau moindre que celui de Dexter, sûr, mais triple meurtre non prémédité sur Pokemon malgré tout. Les risques du métier.

— Rentre bien alors ! C'est pas plus mal que tu sois sans fumée, je suis sûre que ça file le cancer, ces artifices là !

Elle n'était sûre de rien mais nul doute que l'abus intensif de nuages pareils devaient avoir des conséquences pour la santé. Sur cette note d'humour, elle observa Haru se perdre vers le lointain, son pagne toujours accroché à la taille. La gitane, elle, n'avait toujours pas changé sa tenue et certains natifs d'Alola présents au concours la reconnaissaient et la saluer, conquis qu'ils avaient été par leur prestation et le souvenir de l'incident gravé dans leurs esprits. À leur manière, ils avaient réussi à entrer dans les annales de ce concours.

Salomé se mit à son tour en route, elle n'avait pas long à faire jusqu'au domicile de Aelita, c'était l'avantage d'avoir dansé à Ho'ohale. Ce n'était pas plus mal, il était déjà plus de minuit lorsqu'elle franchit le palier de la famille Hope, lumières éteintes, maison endormie. Elle étouffa un bâillement. Elle n'allait pas tarder à imiter tout ce beau monde. Il ne lui restait plus qu'à rêver du concours et peut-être que dans ses songes l'issue serait différente ?

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9347

MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   Mer 13 Sep - 15:09

Modération Mission Haru

Appréciation
Je commence par le seul petit bémol, l’orthographe et la conjugaison. Il y a pas mal de fautes dans tes rps, alors c’est pas spécialement dérangeant à la lecture mais parfois ça fait tiquer … La plupart c’est des é à la place de er ou des petits trucs comme ça, je sais pas si tu te relis mais ça peut que t’aider je pense ! Et si tu as des soucis quelconque, hésite pas à demander au staff <3 Alors Haru, oh Haru. Ce perso est juste terriblement adorable et innocent ! Adorable chaton qui voit pas la manigance de Salomé, c’est tellement parfait ! Très attachant comme perso, j’ai apprécié le suivre dans cette aventure, le voir prendre confiance et tout ! Sa manière de prendre sur lui pour répondre aux triplettes et prendre des responsabilités c’était super cool à lire. On sent qu’il y a une véritable évolution du personnage est ça c’est super cool ! (Par contre, rappelle moi de jamais inviter Haru à des funérailles mdr)
■■■■■ - Cinq étoiles : parfait ! Vous avez exploré la mission dans ses plus profonds recoins, vous avez fait de cet énoncé banal une grande épopée et l'application se ressent dans le moindre de vos rps ! Vous recevez 200 jetons, 50 expérience, un Pagne traditionnel d’Alola (+1 en Beauté) et un Cristal Z de ton choix !


Modération Mission Salomé

Appréciation
Salomé a un concours de danse ça parait logique et ça l’est ! Cohérente dans sa manière d’apréhender le concours, tes explications de ses mouvements de danse et ta manière de la jouer de manière générale sont vraiment très agréable à lire et Salomé est super attachante ! La réaction face à Hearnett est géniale, le coup du jet de la rose dans le dos de la perso, je suis morte de rire ok ? Tu as fait un ref à un JDR donc je t’aime. (Et je sens un échec critique d’une certaine Ninon a un jet de discrétion ce qui me rend terriblement curieuse aha). J’ai beaucoup aimé le paragraphe de la fiante sur les triplées c’est juste, parfait. ALSO MACKLEMORE + SAEZ JE T’AIME VOILA.
■■■■■ - Cinq étoiles : parfait ! Vous avez exploré la mission dans ses plus profonds recoins, vous avez fait de cet énoncé banal une grande épopée et l'application se ressent dans le moindre de vos rps ! Vous recevez 200 jetons, 50 expérience, une Enceinte Portable compatible avec les Ipoks (+1 en Athlétisme) et un Cristal Z de ton choix !


Modération Mission Commun

THE SHOW MUST GO OOOOOOOOOOOOOOOOON !! Alors comment vous dire que votre mission est absolument excellente ? Ca se ressent dans mes commentaires individuels mais je fais un commun en plus parce que wow, c’était génial ! J’ai prit un plaisir monstre à vous lire, j’ai été tellement CHOQUÉE pour les Joliflor c’est sublime ! J’aime beaucoup la construction de votre mission en fait, alternant face d’actions/entraînements avec les coups de tepu des trois triplées et les moments où Salomé et Haru apprennent à se connaitre. C’était vraiment super intéressant et très original. Rien à dire !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission été] He mele no Alola ! [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Akala :: Ho'ohale-