Collocation perturbée | Pv Aileen
Stanislas Morency
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 88
Points d'Expériences : 46
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Collocation perturbée | Pv Aileen   Ven 18 Aoû - 16:47
Collocation perturbée
Stanislas s’en voulait un peu d’avoir oublié ce qui avait été écrit sur sa fiche pour les vacances scolaires à Alola. Quand il était arrivé à Ho’ohale, il s’était rendu compte qu’il ne savait pas où aller pour le logement et pourtant, il avait reçu toutes les informations. En fin de compte, le jeune garçon, du genre débrouillard, avait réussi à contacter l’administration pour tout récupérer.

Enfin, voilà, la personne qui devait le garder durant tout le mois d’août était un vieil homme un peu sénile qui avait lui aussi oublié qu’il devait loger quelqu’un. Stanislas avait un peu discuté avec lui la veille pour en apprendre plus sur l’île d’Akala mais aussi d’autres discussions, peut-être un peu moins intéressantes. Ainsi, le jeune garçon avait appris qu’une autre personne devait se joindre à eux jusqu’à la fin du mois, aucune information de plus comme la mémoire du monsieur était un peu aux oubliettes. Stanislas espérait donc un autre garçon du même âge que lui et peut-être lui aussi nouveau, histoire d’évoluer ensemble sur ces terres inconnues.

En ce qui concernait le vieil homme, il disait s’appeler Luca, n’avait pas de petits enfants et avait donc choisi d’héberger quelques jeunes comme Stanislas durant les vacances d’été. Le garçon s’était très vite entendu avec la personne et avait même proposer de l’aider dans des tâches trop compliquées pour son âge. Du coup, quand celui-ci lui dit qu’il devait aller chercher leur nouveau colocataire, Stanislas se proposa de préparer le repas du soir et faire le ménage, évitant alors tout le boulot à Luca car sa petite maison était un peu en désordre. Après tout, quand une vieille personne vit seule, il est difficile d’entretenir un bâtiment.

Accompagné de Légion, sa gobou, le garçon aux cheveux cornèbre s’était donc armé d’un balais, un sceau d’eau et de plusieurs chiffons. Le petit pokémon avait d’ailleurs décidé de se mettre sur le nettoyage du sol grâce à son type eau pendant que son dresseur décide de ranger les chambres qui étaient pour lui le plus important.  L’après-midi était toutefois très lourd, la chaleur de l’été faisait transpirer Stanislas qui décida d’enlever son haut, laissant un torse musclé et humide à cause du soleil à nu. Il était peut convaincu sur cette apparence pour accueillir le garçon mais il pourra toujours s’excuser pour cette façon peu appropriée de dire bonjour.

Code de Pride Libre Graph'
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Collocation perturbée | Pv Aileen   Sam 19 Aoû - 14:30
Colocation perturbée


La brune mordit un grand coup dans son malasada. C’était bon, ces cochonneries qui faisaient la fierté d’Alola. Riche en sucre et en graisse, aussi, mais eh, elle était en vacances. Elle aurait tout le temps de perdre du poids à la rentrée suivante, avec les entraînements matinaux. Pour le moment, autant se faire un peu plaisir, et ce n’étaient pas ses Pokémon qui diraient le contraire. Sphax était couché à ses côtés, surveillant du coin de l’œil la petite Jenna qui courait partout, et Errol, posé sur son épaule, picorait de temps en temps un bout de son beignet, cassant le sucre dans son bec avec un crissement sec qui résonnait dans l’oreille de la brune. Mais ce n’était pas très gênant, alors elle ne disait rien.

Ça faisait du bien de se poser un peu. Elle avait eu des vacances mouvementées en allant voir sa mère. Bien que juge de concours, et non plus performer itinérante, Leiko Sôma continuait à bouger pour son travail, chaque concours n’ayant pas l’extrême politesse de se dérouler à Illumis, où elle vivait depuis plusieurs années. Elle n’avait tenu que quelques semaines avant de décider de bouger par elle-même pour aller voir ses amies. Kaeko avait hurlé de joie en la voyant débarquer, et elles avaient passé quelques temps ensemble, jusqu’à ce qu’Aileen retourne à Alola. Elle avait débarqué au port en milieu d’après-midi, s’était acheté à manger dans la boutique d’à côté, et elle cherchait maintenant l’endroit où elle allait loger. Chez l’habitant, c’était tout ce qu’elle savait. Dans une ruelle tranquille, pas loin du centre-ville. C’était bien, ça. Elle était plus ville que campagne, mais elle aimait tout de même le calme. Assise sur sa valise, elle regardait passer les dresseurs chevauchant des Tauros avec un léger sourire. Ça lui rappelait Kira et Appa, l’an dernier. Déjà un an. Le temps passait si vite.

Sphax lui tapa la jambe, la sortant de ses songes, pour lui montrer un vieil homme qui avançait vers elle. Il était conforme à la photo qu’on lui avait envoyée. Apparemment, elle allait loger chez lui. Elle se leva souplement, saisissant sa valise pour s’approcher du vieil homme, qui lui sourit en la voyant venir à lui.

« Bonjour jeune fille ! Tu viens de l’école ? »
« Oui monsieur. Je m’appelle Aileen. »
« Monsieur ? Pas de ça avec moi, jeune fille, appelle-moi Luca ! »

La brune sourit, et lui emboîta le pas tandis qu’ils retournaient chez lui, discutant sur le trajet. Formatée par sa référente, la Pyroli dressa sans y penser un portrait de son logeur. Luca, vieil homme, sa mémoire semblait lui faire défaut puisqu’il avait oublié qu’il avait accepté de loger deux personnes cet été, apparemment célibataire, peut-être des enfants, mais pas de petits-enfants, raison pour laquelle il s’ennuyait, seul dans sa maison, qu’il avait décidé d’ouvrir aux jeunes pour avoir un peu de vie pendant l’été. Ils arrivèrent vite chez lui, et le regard de la brune tomba sur un Gobou qui terminait de nettoyer le sol de ses petites attaques Eau. Sans qu’elle n’ait besoin de le lui demander (c’eut été un comble) Sphax se frotta soigneusement les pattes sur le paillasson, attrapant la Rocabot par la peau du cou pour qu’elle en fasse de même avant de répandre de la terre sur le sol propre.

« Un autre élève de ton école loge ici. » Il l’avait déjà dit, mais elle ne fit pas de commentaires, se contentant de sourire avec politesse. « Il doit être quelque part dans la maison, si tu veux lui dire bonjour. »

Elle hocha la tête, et après s’être également frotté les pieds sur le paillasson, elle rentra dans la maison, appréciant l’odeur fraîche et les embruns marins. Elle salua le Gobou d’un mouvement de main (elle préférait ne pas toucher un Pokémon n’étant pas le sien) et se dirigea vers les chambres, que le vieil homme lui indiquait. La première semblait occupée. Vu le mobilier, celle de Luka. La deuxième aussi, selon le placard rempli d’habits. La chambre était parfaitement rangée, ce qui plut beaucoup à son esprit militaire de Pyroli beaucoup trop ordonnée pour son propre bien. La troisième chambre serait donc la bonne. Elle poussa la porte, qui s’ouvrit sans grincer, et s’apprêtait à entrer, jusqu’à ce qu’un spectacle la fige de surprise. L’autre élève de l’académie venait d’enlever son tee-shirt, dévoilant une musculature fine qui aurait pu faire rougir la brune si elle ne s’était pas blasée à force de traîner avec son frère, baraqué comme une armoire à glace.

La voyant figée, son starter leva les yeux au ciel, et il donna un coup de patte dans la porte pour que le garçon se rende compte qu’il n’était plus seul. Légèrement amusée, la Pyroli sourit à l’inconnu, ne lui faisant pas la gêne de le fixer trop lourdement. Elle en avait vu d’autres. Entre Orren et Alban, ça va, elle était servie, niveau mecs musclés à charrier. Enfin, surtout Alban, vu qu’Orren s’était barré en cours d’année. Puis c’était tellement facile de faire rougir Alban. Il suffisait de trouver les bons mots pour le taquiner.

« Salut ! Il paraît que tu es de l’académie, toi aussi ? » Elle se fendit d’un sourire chaleureux. « Je m’appelle Aileen. Et toi ? »

Elle fit quelques pas pour rejoindre le lit, rangeant sa valise à côté avant de se débarrasser de sa basse soigneusement emballée qu’elle rangea dans un coin. Ça faisait déjà moins lourd, c’était plus agréable. Elle s’assit avec délicatesse sur le lit, pour froisser le moins possible les draps, et leva la tête vers le garçon, sensiblement plus jeune qu’elle. Deux ou trois ans de moins, à tout casser. Il était très mignon. Atypique, en un sens, mais après être sortie avec Loan, elle n’y faisait plus du tout attention.

« Tu dois être nouveau, non ? Je ne me rappelle pas t’avoir déjà croisé à l’école, cette année. » Pour le mettre à l’aise, elle lui tendit le sachet plastique qu’elle tenait toujours dans la main. Le partage de nourriture, il n’y a que ça de vrai. « Tu veux un malasada ? »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Stanislas Morency
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 88
Points d'Expériences : 46
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Collocation perturbée | Pv Aileen   Sam 19 Aoû - 22:05
Collocation perturbée
Le jeune garçon installa les derniers coussins sur le lit, vérifiant la table de chevet et le bureau voit si aucune poussière y demeurait encore. Sa main parcourant les meubles de la petite chambre paisible, il en profita pour remettre correctement des tableaux et autres jusqu’à ce qu’un petit bruit sourd se fasse entendre derrière lui, au niveau de la porte. Stanislas, concentré sur le rangement, sursauta avant que son torse fasse une rotation pour voir qu’elle était la provenance de ce son.

Devant lui, une jeune fille se tenait debout, elle n’était pas bien grande comparé au garçon mais semblait bien plus âgé vu son visage. Elle était accompagnée d’un absol d’une étrange couleur. On pouvait lire dans ses yeux une expression étonnée en voyant Stanislas qui ne put rougir et d’un geste rapide tenta d’attraper son t-shirt posé sur la chaise. Sa main eut du mal à agripper le tissu à cause du stress. Finalement, l’élève réussit à mettre son haut mais une petite odeur de transpiration s’y était accrochée après toute cette journée de canicule. Stanislas fit un petit rictus de dégoût, les joues rouges de honte, il allait devoir prendre une douche plus tôt afin de ne pas trop déranger cette demoiselle.

Par contre, le garçon aux cheveux noirs ne s’attendait nullement à voir débarquer une personne du sexe opposé dans la petite maison du vieux. Et avoir pensé que c’était aussi un homme était une grave erreur, il s’en voulait terriblement pour avoir montré sans le vouloir son corps. Fort heureusement, il n’était pas en habit d’Adam et beaucoup de gens était habitué à voir des torses à la plage.  

Stanislas baissa la tête légèrement, renvoyant d’un coup de doigt quelques mèches sur son visage d’adolescent puis se courba, plaçant sa main droite sur le cœur.

   ▬ E-excuse-moi. Je ne pensais pas cohabiter avec une fille. Sans vous offenser. Et oui, je viens de l’académie…

Il se releva et recula afin de laisser passer la jeune fille du nom d’Aileen qui s’installa sur le lit, évitant soigneusement de froisser les draps que Stanislas avait installé.

   ▬ Tu as un magnifique prénom. Sinon, je me nomme Stanislas.

Il jeta un rapide coup d’œil à sa camarade. Ainsi, elle était une habituée de l’académie. La jeune fille avait de longs cheveux bruns, tombant avec grâce sur ses épaules en plus d’avoir un petit sourire qui mettait en confiance Stanislas. Aileen lui tendit un petit sachet en plastique dont une douce odeur en sortait. Normalement, le jeune garçon aurait refusé comme bon homme qu’il avait été élevé dans sa petite ville. Pourtant, il savait qu’au fond de lui, refuser dans une académie risquerait de lui donner mauvaise réputation.

   ▬ Mmmh… Pourquoi pas. Je pense bien avoir mériter une petite pause…

Peut-être vaudrait-il mieux que les deux élèves sortent de la chambre et aller dans la salle à manger afin d’éviter de salir après le nettoyage du jeune garçon.

   ▬ Effectivement, je viens seulement de m’inscrire durant les vacances… Du coup je ne connais personne pour l’instant.

Stanislas se mit à sourire à Aileen avant de lui proposer de sortir de la petite pièce pour rejoindre Luca.

   ▬ Tu pourras ranger tes affaires plus tard si ça ne te dérange pas. Je pense d’ailleurs que mon pokémon Légion a fini de nettoyer le sol.

Code de Pride Libre Graph'
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Collocation perturbée | Pv Aileen   Dim 20 Aoû - 0:03
Colocation perturbée


Comme elle s’y attendait, le garçon rougit, et se saisit prestement de son tee-shirt pour l’enfiler à nouveau, faisant briller des étincelles de rire dans le regard améthyste de la jeune fille. Les garçons étaient si prévisibles. Elle avait l’impression de se trouver face à Alban, un peu plus jeune. Ou à son frère, aux débuts de leur relation, quand elle ignorait qu’il était et qu’elle jouait à le taquiner. Heureusement pour le (grand) jeune homme, elle s’était calmée avec les années, finissant par comprendre que tout le monde n’aimait pas être taquiné dès les premières minutes d’une discussion. Avec lui, par exemple, ça ne passerait pas. Parce qu’il ne s’attendait pas à ce qu’une fille débarque, sans doute parce que Luca ne l’avait pas précisé. Ou qu’il l’avait oublié. « Tu as un magnifique prénom. Sinon, je me nomme Stanislas. » Le sourire de la brune s’agrandit sensiblement. Il lui plaisait beaucoup, ce petit nouveau.

« Merci, c’est gentil. Je te retourne le compliment. Et tu as vraiment de très beaux yeux, au passage. »

Pour briser la glace – ce pauvre garçon semblait sur le point d’imploser de gêne – elle lui tendit son sachet pour lui proposer un malasada. Stanislas sembla hésiter quelques secondes, comme s’il se battait avec lui-même, et finalement, il accepta, avant de reprendre la parole. « Effectivement, je viens seulement de m’inscrire durant les vacances… Du coup je ne connais personne pour l’instant. » Elle en était sûre. Elle l’aurait parié. Quand même, ce brave garçon avait eu de la chance de tomber sur une préfète ; elle se ferait un plaisir de le mettre au parfum pour qu’il commence tranquillement sa première année. Elle allait prendre la parole, mais il ouvrit la bouche avant elle, pour lui proposer de sortir de la chambre. Ce serait peut-être plus raisonnable, oui. S’il y avait une table, ce n’était pas pour rien. « Tu pourras ranger tes affaires plus tard si ça ne te dérange pas. Je pense d’ailleurs que mon Pokémon Légion a fini de nettoyer le sol. » Un Pokémon Légion ? C’était un Pokémon d’Alola ? A moins qu’il ne s’agisse du Gobou qui, du coup, s’appelait Légion ? Bah, elle verrait ça plus tard.

« Bonne idée, oui. Ce serait dommage de mettre du sucre partout. »

Il sortit le premier, et elle lui emboîta le pas, profitant d’être dans son dos pour le détailler en vitesse. Son pas était souple. Il semblait adepte du sport. Non pas par plaisir, mais peut-être pour savoir se défendre en cas d’ennuis quelconque. Les personnes de grande taille attirant plus l’attention que les autres, c’était une bonne initiative. Elle s’installa à une chaise, se plaçant face à Stanislas, ce qui serait tout de même bien plus pratique pour discuter. Ironiquement, il semblait toujours très gêné d’avoir été découvert torse nu par une fille, alors qu’Aileen s’en fichait complètement. Autant lui changer très vite les idées.

« Tu sais, pour tout à l’heure, pas la peine de te blâmer. Tu n’es pas le premier garçon que je vois torse nu. » Ouhla. Elle passait pour une allumeuse, là. « Je veux dire, j’ai un frère, et c’est l’été. C’est normal de se mettre à l’aise. T’inquiètes pas pour ça. » D’un geste, elle récupéra le sachet sur la table, pour en sortir un malasada et le pousser vers Stanislas. « Sers-toi, hein ! Je les ai achetés en arrivant, ils sont encore frais. »

Elle en prit un à son tour, et tapota la table du plat de la main pour faire comprendre au Brindibou qu’il fallait descendre pour qu’elle lui donne à manger, histoire de ne pas répandre du sucre sur le sol tout propre. Le hibou feuillu s’exécuta, et piqua une graine de sucre sur son beignet, la cassant dans son bec avant de la picorer. Elle lui caressa négligemment la tête, tendit un bout de beignet à Sphax qui le goba tout rond, et finalement, se réintéressa à son camarade. Un nouvel élève.

« Du coup, tu es nouveau ? Tu vas voir, c’est une chouette académie. Le système éducatif est un peu atypique, mais c’est ça qui est bien. On a plus de pratique que de théorique, et on a la possibilité de partir en mission tout au long de l’année grâce à des partenariats entre les différents continents et l’école. » Elle poussa un nouveau grain de sucre vers son Brindibou. « Ça fait quatre ans que j’y suis, maintenant. Je suis la préfète du dortoir Pyroli, donc tu ne pouvais pas mieux tomber. Si tu as des questions, ou si tu as besoin d’aide, n’hésite pas. Mon numéro est enregistré d’office dans ton iPok. »

Elle lui sourit, surveillant du coin de l’œil sa jeune Rocabot qui furetait partout, curieuse de son nouvel environnement. Elle ne faisait pas mine de mettre le bazar, aussi la brune la laissait-elle renifler les meubles et le sol. Elle était gentille, cette petite chienne rocheuse, mais c’était une vraie boule d’énergie à surveiller en permanence. Un bébé Pokémon quoi. Aileen avait vu pire. Elle avait supporté une Stalgamin chiante et une Miaouss méprisante, après tout.

« Tous les dortoirs ont un préfet, tu pourras aller toquer à la porte du tien, au pire. D’ailleurs, tu as été réparti dans quel dortoir ? » Curiosité, curiosité. Mais comme la répartition se faisait par affinités (du moins à son époque) connaître son dortoir lui donnerait un bon aperçu de son caractère. « Et tu as déjà une idée du parcours que tu veux suivre ? »

Sphax lui tapa la jambe du bout de la patte, signe qu’elle parlait beaucoup trop.  C’était vrai, elle le noyait de questions. Aussi s’excusa-t-elle d’un sourire de circonstance emprunté à sa mère, avant de se remettre droite sur sa chaise.

« Désolée, je parle trop. N’hésite pas à me dire si ça te gêne. » Son léger sourire se fit taquin. « Ou bien à me dire si je te soule trop. »

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Stanislas Morency
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 88
Points d'Expériences : 46
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Collocation perturbée | Pv Aileen   Lun 21 Aoû - 17:42
Collocation perturbée
Quand Aileen le complimenta les yeux bicolores du jeune garçon, il ne put s’empêcher de sourire timidement. Normalement, les gens lui demandaient pourquoi ils étaient ainsi, jaunes, cerclés d’un bleu clair plutôt dominant. En tout cas, il était heureux d’avoir une colocataire durant ses vacances, surtout que d’après ce qu’il avait compris, la fille était dans l’école depuis longtemps mais il ne savait rien d’autre. Enfin, après tout, ils venaient juste de se rencontrer, il aura le temps d’en apprendre un peu plus durant ces prochains jours.

Ils finirent par s’asseoir autour d’une petite table, face à l’autre. Stanislas affichait toujours un petit air gêné du fait de s’être fait prendre par quelqu’un de plus âgé mais aussi du sexe opposé sur sa tenue peu décente. Mais Aileen le rassura un peu, c’était normal en pleine été et forcément, si elle avait un frère. Le garçon aux cheveux sombres émit un petit rire, néanmoins toujours honteux avant d’attraper délicatement une malasadra que Aileen venait de sortir et lui avait tendu.

   ▬ Merci, Aileen.

Il fixa le brindibou de la fille qui se déposa sur la table afin de grignoter la nourriture qu’on lui donnait, avant que des petits bruits se fassent entendre dans la pièce. Le garçon tourna la tête pour en savoir la provenance et y découvrit Légion, sa gobou s’arrêtait à un bon mètre de la table. Le pokémon s’était assis et fixer les nouveaux venus avant de lâcher un bonjour dans sa langue puis rejoindre son dresseur. Celui-ci l’attrapa délicatement afin qu’elle puisse prendre aise sur ses jambes.

   ▬ Voici Légion mais vous l’avez déjà croisé d’après ce que je vois.

Le garçon découpa un bout du beignet et le proposa à son pokémon qui ne se fit pas prier. Stanislas releva sa tête un peu soudainement, surpris par ce que venait de dire Aileen, préfète ? De quoi le gêner encore plus… Peut-être que la direction avait fait exprès le mettre avec un ancien de l’académie ? Elle avait raison, il était tombé sur quelqu’un qui pourrait répondre à ses questions et autres. Il se demandait d’ailleurs qui était la personne à la tête de son dortoir.

   ▬ Je me trouve dans le dortoir Voltali… Et malheureusement pas encore.

Stanislas n’était pas vraiment préoccupé par son avenir même s’il voulait trouver le moyen d’aider son père malade, il avait le choix d’étudier dans la médecine ou les sciences. De plus, il avait entrelu les parcours proposés et n’arrivait pas à choisir. Il prit une bouchée de la malasada, se délectant du sucre qu’il contenait, c’était délicieux. Il jeta un petit coup d’œil à Aileen, nullement dérangé.

   ▬ Tu es très sympathique, je ne me vois pas t’interdire de parler.

Il s’arrêta un moment, se rendant compte que malgré la chaleur qu’il y avait, ils n’avaient pas de boissons. Stanislas se leva de sa chaise, relevant légèrement le meuble afin d’éviter les grincements sur le sol puis se dirigea vers le frigo.

   ▬ Aileen, qu’est-ce que tu voudrais boire ? On a de l’eau, de la limonade. Je peux aussi faire le thé si tu le souhaites.

Pour Légion, s’était vite vu, elle était partante pour de l’eau.


Code de Pride Libre Graph'
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Collocation perturbée | Pv Aileen   
Collocation perturbée | Pv Aileen
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :