>

Partagez | .
[Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !
Shouhei Yamasaki
Nouveau Membre

Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3

Sujet: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Ven 18 Aoû - 22:30



Dans la jungle,

terrible jungle,

et maintenant

vous la chantez

aussi !

avec Alban Abernaty
« Allez ! Dépêche-toi de venir, je suis sûr qu’il y a des trucs cool ! »

C’était en ces termes que j’avais envoyé un message sur l’iPok d’Alban. Nous ne nous étions pas retrouvés très souvent depuis la soirée d’Halloween, et je devais dire que je le trouvais sympa. Surtout parce qu’il suivait mes plans quand j’en avais, et quelle princesse n’aime pas quand un homme suit tout ce qu’elle dit, hein ? Ahem… Bref. J’avais donc demandé conseils à Makan afin de trouver un endroit où faire quelques recherches d’objet. Il m’en avait proposé plusieurs, puis m’avait parlé de la Jungle Sombrefeuille… D’après lui, beaucoup de gamins faisant leur tour des îles s’étaient promenés par-là, et il était certain que quelques-uns avaient pu laisser traîner des choses intéressantes à ramasser. Puis il m’avait raconté une histoire à dormir debout comme quoi d’anciens cannibales qui habitaient là où se trouvait le Parc Volcanique étaient venus se cacher dans la jungle lorsque les premières civilisations s’étaient installées en Akala, et que depuis, on aurait retrouvé des ossements, dont certains auraient été humains… Pfft, n’importe quoi. Le Capitaine abusait sérieusement de la bouteille, le pauvre. Ou alors l’âge ne l’avait pas arrangé… Dans tous les cas, je n’avais pas cherché midi à quatorze heures : j’avais cherché la personne qui aurait pu m’accompagner, et je m’étais dit que proposer ça à Alban était une bonne idée, histoire d’en profiter pour se revoir.

J’attendais donc devant l’entrée de la jungle, dans une tenue d’exploration digne de Lara Croft, en débardeur noir et short kaki, bottes montantes, mitaines, et mes cheveux tressés. J’avais évidemment mon sac avec moi, et mon fidèle Cierge sur mon épaule, qui attendait comme moi l’arrivée du jeune homme. On en profiterait pour papoter un peu sur ce que chacun avait fait depuis le dernier jour d’octobre. Et ensuite, on pourrait se pavaner devant les autres élèves avec nos découvertes incroyables. En tout cas, moi, c’était ce que j’allais faire…

Je le voyais finalement s’avancer, souriant et lui faisant un signe de main. Une fois à ma hauteur, je mettais mes mains sur mes hanches.

« - Salut ! Alors, prêt pour la grande exploration ? En tout cas… » Je me retournais. « De ce que j’en vois déjà, ça a l’air immense et aussi sombre que son nom l’indique… Heureusement qu’on a une lampe torche. Et Cierge. »

Mon petit Pokémon poussa un cri adorable et enjoué. Il aimait aider dans ces situations, et il adorait les lieux glauques ! Rien d’étonnant, mais j’espérais qu’Alban n’allait pas se mettre à flipper pour un rien… Je revenais vers lui, lui indiquant l’entrée.

« - Le vieux type qui me loge m’a raconté des histoires pourries, du genre qu’il y aurait des fantômes, des ossements d’humains et de Pokémons, enfin, le bazar pour touristes en mal de sensations habituel quoi. Bon… On y va ? »
© AkumaCursed



_________________

"This is the moment that makes it all worthwhile."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Abernaty
Pokeathlète Coach

Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Dim 27 Aoû - 21:50




Dans la jungle, terrible jungle...
Alban Abernaty & Alyx Levi-Harabo

Le mois d’Août était déjà bien avancé et, entre son Alternance et l’organisation de son match de Quidditch, on pouvait dire qu’Alban n’avait pas vu le temps passer. Depuis quelques jours, il avait néanmoins pris un peu plus de temps pour faire du tourisme. Il avait ainsi découvert quelques coins qui méritaient le coup d’œil, et avait déjà passé de longues heures à méditer, tout en haut du phare dans lequel il était logé. Au début réticent à l’idée d’habiter dans une tour faite de pierre, où l’humidité régnait en maître, le châtain avait fini par trouver le coin agréable. Monter tout en haut du phare était après tout une expérience assez inédite. Lui qui, d’ordinaire, regardait le monde sur le dos de ses Pokémon Vol, pouvait enfin jouir des mêmes avantages en restant tranquillement assis sur le sol. Le faisceau lumineux du phare lui permettait d’ailleurs d’être dans une ambiance totalement atypique. La ville endormie s’éveillait ainsi aléatoirement sous les rayons dorés, avant de se draper de nouveau sous sa couverture d’obscurité.

Leur logeur, Colinn Pharel - qui n’avait absolument rien à voir avec le chanteur du même nom -, passait d’ailleurs le plus clair de son temps à surveiller son précieux phare. Si au départ, Alban et lui s’asseyaient en silence l’un dos à l’autre, dans une sorte d’ambiance guerre froide, les relations avaient progressivement changées. Même s’il n’était toujours pas amical, le gardien du phare pouvait parfois lâcher quelques informations et légendes locales sur un ton bourru. Il ne répondait évidemment jamais aux questions d’Alban, faisant passer ces brefs dialogues pour des monologues, mais le châtain avait appris à écouter et à retenir. Il avait en outre noté que la Jungle Sombrefeuille, à peine visible du haut du phare et qui s’étalait sur toute une partie de l’île, était réputée pour être l’un des lieux d’épreuve d’Alola. Il se racontait en outre que les Pokémon peuplant l’endroit, essentiellement de type Plante ou Poison, pouvaient se montrer agressifs envers les étrangers. Les quelques téméraires qui s’aventuraient en ces lieux finissaient généralement par en repartir en courant, laissant sur leur sillage des objets rares qui n’attendaient qu’à être découverts.

Cette histoire faisait doucement rire Alban. Entre le Bois de Brume à Lansat, et cette Jungle Sombrefeuille, il avait l’impression que toutes les zones végétales avaient la même réputation. Hantées, peuplées de Pokémon hostiles, et mines à trésors. Dans les faits, il n’avait pas trouvé grand-chose le jour où il était parti explorer le Bois de Brume, en compagnie d’Idalienor. Par contre, il était effectivement vrai que la zone était hantée. Il n’en gardait d’ailleurs pas un excellent souvenir, mais bon… Tout ça était de l’histoire ancienne. Dans les faits, il aurait bien voulu faire un petit tour dans cette fameuse jungle.

Ainsi, lorsqu’il reçut un message inattendu de la part d’Alyx Levi-Harabo pour une fouille en duo en ces lieux reculés, Alban avait immédiatement répondu présent à l’appel. Il n’avait pas beaucoup d’amis qui étaient portés sur les fouilles - à l’exception peut-être de Maxine -, et cela faisait un certain temps qu’il n’avait pas recroisé le Noctali. Peut-être à peine deux ou trois fois, depuis leur étrange soirée d’Halloween ? Alban était incapable de réellement tenir des comptes. C’était donc l’occasion de passer un peu de temps ensemble, dans un contexte un peu moins farfelu que celui de l’année précédente. Après tout, ils ne pouvaient pas faire pire que rencontrer Célébi, se transformer en des versions plus âgées d’eux-mêmes, et entrer par effraction dans un institut d’Archéologie, n’est-ce pas ?

Il avait donc troqué ses chemises et ses shorts d’été pour une tenue un peu plus pratique. Rangers, t-shirt et short pour les randonnées. Avec son sac à dos et sa gourde attachée à la ceinture, il avait le parfait look de l’Indiana Jones des temps modernes. Pour ne pas être trop encombré, il avait d’ailleurs emprisonné ses Pokémon dans leurs Pokéballs respectives. A l’exception de Zéphyr, qui était toujours sur son épaule, d’Auster, qui allait être son guide pour la journée, et de Levanter, qui n’avait pas voulu retourner dans sa sphère. Le Brindibou voletait d’ailleurs derrière lui en se cachant derrière un buisson dès qu’il se retournait, et faisait attention à bien laisser plusieurs mètres entre eux. Bah. Peut-être se rapprocherait-il lorsqu’il aurait peur, seul dans la jungle.

A grandes enjambées, le châtain parvint rapidement au lieu de rendez-vous fixé par Alyx. Grâce à son entraînement matinal, il n’avait plus trop de soucis pour faire de longues courses sous un soleil de plomb. La température, à l’orée de la jungle, était cependant bien différente de celle du reste de l’île. Sans lumière, et sous le couvert de ces grands arbres verdoyants, il y régnait une certaine fraîcheur. Dans certaines zones, Alban se doutait cependant qu’il devait y faire humide et lourd.

Souriant lorsqu’il vit Alyx lui faire des grands signes de la main, il s’approcha du jeune homme. Jeune homme qui avait toujours un look aussi féminin, entre ses longs cheveux blonds tressés, et ses débardeurs. M’enfin bon. Ce n’était pas quelque chose qui le choquait ou le dérangeait particulièrement. Après tout, il faisait partie du dortoir d’Andreas Heartnett, rappelons-le…

- Salut Alyx ! Ouep, prêt de chez prêt. Merci d’avoir pensé à moi pour cette petite fouille, d’ailleurs, c'est sympa. Et bonjour aussi, Cierge.

Il se pencha vers le petit Funécire qui venait de lâcher un petit cri enthousiaste. Il coula ensuite un regard vers la jungle, complètement noire. C’était très différent du Bois de Brume, où on n’y voyait certes rien, mais qui était plus blanc qu’autre chose. Auster, trottina doucement vers son dresseur, se positionna à côté de lui et fit briller ses anneaux lumineux.

- J’ai Auster avec moi, donc on ne devrait pas être gêné pour ce qui est de la luminosité. J’ai aussi pris une lampe torche au cas où. On ne sait jamais.

Plutôt du genre prévoyant, il préférait éviter de se retrouver dans une situation difficile si Auster venait à être K.O. Ce n’était pas quelque chose qui arrivait souvent, mais mieux valait parer à toute éventualité. Se dirigeant donc vers l’entrée en compagnie d’Alyx, Alban écouta ses histoires sur des éventuels fantômes, ossements humains et compagnie.

- Mon logeur m’a dit un truc du genre également. Enfin il parlait plutôt des Pokémon, qui étaient du genre agressifs ou je ne sais pas quoi. On verra bien, de toute façon. Ça se trouve, ce sont juste des histoires à dormir debout pour faire fuir les touristes. Il paraît que c’est un des lieux d’épreuves d’Alola, donc ça ne peut pas être si terrible que ça. T’imagine sinon, s’ils envoient des gosses de 11 ans dans des lieux aussi dangereux ? Ce serait hardcore.

Bon. Il se retint de préciser ce que l’académie se permettait de faire avec eux, alors qu’ils étaient à peine plus âgés, et acquiesça plutôt.

- On y va !

Accompagnés par les lueurs d’Auster et de Cierge, ils pénétrèrent dans la Jungle Sombrefeuille.

Comme son nom l’indiquait, celle-ci était un immense réseau d’arbres aux feuillages épais, dont les lianes formaient comme de grandes toiles de Migalos pour piéger leurs proies. Alban commanda quelques attaques Coupe à son Noctali pour pouvoir se frayer un chemin. Les lieux semblaient ne pas avoir été visités depuis un bon bout de temps, vu à quel point la nature semblait régner en maître.

- Ça sent un peu le marécage, tu ne trouves pas ? Faisons attention où nous mettons les pieds…

Auster, qui avait quelques mètres d’avance sur eux, reniflait l’air pour essayer de trouver le meilleur itinéraire. Zéphyr, grâce à son Regard Vif, pistait les environs pour éviter de se faire surprendre par des Pokémon sauvages. Toute l'équipe était au point pour une après-midi entière de fouilles !

- Enfin bon. Comment se passent tes vacances sinon, Alyx ? Tu es resté sur Alola ou tu as voyagé un peu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Shouhei Yamasaki
Nouveau Membre

Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Lun 28 Aoû - 10:42



Dans la jungle,

terrible jungle,

et maintenant

vous la chantez

aussi !

avec Alban Abernaty
Nous entrions dans la jungle, après qu’Alban m’ait raconté que son propre logeur lui avait raconté des histoires bizarres sur ce lieu lui aussi. Il y en avait toujours eu, des ragots et des contes stupides sur des coins reculés. Dans toutes les régions. Pas que je n’y croyais pas vraiment, j’avais plusieurs fois voulu mener ma petite enquête, mais je me disais que chaque chose avait une explication logique et rationnelle, et que les histoires de fantômes d’anciennes tribus n’avaient pas plus de légitimité ici qu’ailleurs, quand bien même nous serions sur un archipel ayant été coupé du monde depuis des années.

Le feuillage laissait passer un peu de lumière du soleil, le vent faisant à peine bouger les arbres, pas assez pour que les feuilles ne bruissent trop fort. Cependant, c’était sûr : ça méritait son nom de jungle « sombrefeuille ». Je ne regrettais pas que nos Pokémons puissent nous éclairer. Mon coéquipier n’avait pourtant pas tort, ça ne devait pas être si dangereux que ça pour qu’ils y envoient des enfants. Malgré tout, il ne fallait pas oublier que les coutumes étaient différentes, et du peu que j’avais vu, les enfants d’Alola étaient beaucoup plus débrouillards que ceux des autres régions. Sans doute, justement, à cause de leur éloignement forcé avec les autres territoires. J’avais aussi remarqué que les liens avec les Pokémons étaient assez puissants. Plus qu’ailleurs, peut-être. Avec les progrès technologiques, on avait presque tous perdu l’habitude de se reposer sur les capacités de nos compagnons. Ils en avaient pourtant des tas, plus que toutes les machines que nous pourrions créer. Voler, nager, surfer, courir, frapper, couper, briser, grimper… Les habitants des îles n’avaient eu d’autres choix que de faire confiance aux Pokémons, puisqu’ils n’avaient pas accès à toutes les nouvelles technologies. Et ils n’ont pas l’air plus malheureux que nous. Bien au contraire…

« - T’as raison. J’ai déjà fini une fois dans de la boue dégueu, hors de question que je me retrouve dans un marais encore plus dégueu. »

Je me penchais sur un coin où se trouvaient plusieurs rochers entassés, trop bien les uns sur les autres pour que ce soit une œuvre naturelle. Peut-être un ancien aventurier ayant tenté de faire un point de repère ? Un Pokémon s’étant créé un abri ? Ou l’œuvre d’une ancienne tribu cannibale… ? AH ! Makan, j’aurai votre peau ! Si je flippe pendant toute notre expédition, je viendrai mettre des bêtes dans votre lit ! Enfin, je doute que ça fasse peur au capitaine, remarque… Bah. J’aurai ma vengeance.

« - Mes vacances ? Je suis allé chez mes grands-parents à Romant-sous-Bois, pour voir ma famille. C’était sympa. » Mais je ne voulais pas en dire plus. « Et toi ? »

Je lui faisais quand-même signe de venir voir avec moi, après avoir gratté la terre et soulevé les pierres les plus légères. Puis je me relevais en frottant mes mains pour retirer la saleté et la poussière dessus. Je repensais un instant à mon excursion dans les souterrains de l’école. Ca ne s’était pas passé comme prévu, et j’avais fini par courir hors de ce lieu à force d’entendre des choses bizarres et que des événements louches arrivent à chaque fois. En regardant autour de moi, j’espérais que ça ne serait pas de nouveau le cas. J’avais assez donné niveau fantômes et autres. C’était sans doute pour ça que je venais de sursauter en entendant un bruit de buisson bougeant frénétiquement non loin. Mais ça devait être un Pokémon… Hein ? Un gentil Pokémon tout mignon, et pas du tout une troupe de spectres mangeurs d’hommes… Au secours.

« - On devrait peut-être… Essayer de s’éloigner un peu des chemins, tu vois. Parce que si des gamins y viennent souvent, beaucoup ont déjà dû trouver des choses. Mais ils ne doivent pas avoir vraiment le droit d’aller trop profond dans la jungle. Alors que nous, on est des presque adultes – que l’académie laisse faire n’importe quoi, ahem… –, donc on peut ! »

Cierge poussa un nouveau petit cri enjoué à l’idée. Tu parles… Un coin sombre et glauque, c’est exactement ce qu’il adore. Je faisais signe à Alban de passer devant dans n’importe quelle direction, mais je me permettais de rester très près de lui. Au cas où, quoi. Si les sentiers étaient un peu éclairés bien que très sauvages, l’intérieur même de la jungle était encore pire. Je sortais ma lampe torche pour nous faire un peu plus de lumière. Mieux vaut trop que pas assez. J’arrivais presque à me détendre maintenant qu’on y voyait mieux et que tout semblait calme. Le mot clé ici étant « semblait ». Car tout à coup, un horrible bruit se fit entendre non loin, très fort. J’en sursautais, me cachant derrière Alban en lui tenant les épaules, alors que devant nous, une silhouette plumeuse au long bec venait de se poser. Ca n’était pas très grand, noir et blanc, avec le bec très coloré, et l’air d’en avoir absolument rien à faire de nous. Mais c’était peut-être une ruse ! Je sortais mon iPok pour tenter de l’identifier.

« - Raaah ! On capte PAS ici ! Tu… Tu crois qu’il va nous attaquer ? Avec son bec, là, il peut faire mal hein ! »

Qu’est-ce que je disais tout à l’heure, déjà ? Faire confiance aux Pokémons, se reposer sur leurs capacités, tout ça, tout ça ? Ah ouais. Non.
© AkumaCursed



_________________

"This is the moment that makes it all worthwhile."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Abernaty
Pokeathlète Coach

Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Lun 25 Sep - 21:17




Dans la jungle, terrible jungle...
Alban Abernaty & Alyx Levi-Harabo

Alyx était amusant, avec son attitude de princesse ayant troqué sa robe contre une tenue à la Lara Croft. Ils ne s’étaient vus que deux fois, et déjà, Alban avait su remarquer ces petits détails. La première fois, le Noctali se baladait en blouse blanche avec des talons hauts. Cette fois, il était certes en short et rangers montantes, mais se mouvait avec la même grâce habituelle qui vous faisait clairement penser qu’il n’avait rien à faire dans un lieu pareil. Et pourtant, il y était. C’était fascinant à quel point le blond pouvait conserver ses exigences vestimentaires et physiques, tout en faisant des activités qui étaient loin de celles qu’on aurait pu l’imaginer faire. Enfin bon… Son physique entier était un mystère, aux yeux d’Alban. Un peu à la façon de celui de Loan, de son propre dortoir. Mais du moment qu’Alyx ne commençait pas à essayer de l’habiller en fille, le châtain n’avait rien à y redire. Il ne se souvenait que trop bien de l’agression à la poitrine artificielle sur Orren, feu son Préfet.

Il laissa de côté ses grandes réflexions, et se concentra plutôt sur le chemin. Zéphyr et Auster étaient déjà en train de faire leur travail, avançant parmi les obstacles avec une certaine aisance. Il fallait dire qu’ils avaient appris auprès de la meilleure, à savoir, Ambre Lawford. Même s’ils étaient bien loin du niveau des Pokémon de la jeune Archéologue, il fallait reconnaître qu’ils étaient devenus bons. Leur expérience s’était forgée au cours des deux années précédentes, et Alban regrettait un peu de ne pas les avoir plus fait pratiquer malgré tout.

Pour une simple balade de routine qui n’était pas une expédition pour autant, cela ferait néanmoins l’affaire. Il ne savait pas quel était le niveau de sérieux d’Alyx sur cette fouille-là, mais honnêtement, Alban avait du mal à considérer leur petite excursion comme étant réellement d’importance capitale. Sinon, ils se seraient probablement plus préparé, n’est-ce pas ? Il haussa les épaules et commanda une nouvelle attaque Coupe de la part d’Auster pour pouvoir avancer sans devoir se baisser sans cesse.

Pendant qu’ils progressaient, il discutait avec le Noctali androgyne. Un petit sourire se dessina lorsqu’Alyx lui parla d’une fois où il s’était retrouvé dans de la boue dégueu.

- Ah ? Ça sent l’anecdote croustillante, ça, plaisanta-t-il.

Il laissa cependant sa phrase volontairement ouverte, au cas où Alyx n’avait pas envie d’entrer plus dans les détails. Si c’était un trop mauvais souvenir, le châtain ne souhaitait pas paraître lourd en exigeant plus d’informations. Ils poursuivirent en tout cas sur le sujet de leurs vacances respectives, et Alban hocha la tête, appréciateur.

- Je ne savais pas que tu étais de Romant-sous-Bois. Enfin bon, j’ai fait à peu près la même chose. Je suis retourné voir mes parents et ma petite sœur à Cimetronelle. Puis  j’ai passé deux semaines d’Alternance à Lavandia, dans une Pension Pokémon. J’en ai profité au passage pour visiter le Mont Braise, puis je suis retourné passer un week-end sur Touga. J’ai un peu la bougeotte. Mais j’avoue que c’est beaucoup plus simple, depuis que je peux voyager par la voie des airs, sur mes Pokémon.

Bon dans les faits, Alban avait toujours beaucoup voyagé pendant ses vacances. Ça le gênait un peu d’avouer que c’était en partie grâce à la grande fortune de ses parents. Cette fois-ci cependant, il pouvait vraiment justifier toutes ces allées et venues par le fait qu’il possède des Pokémon aériens capables de le transporter sur son dos. Ça faisait beaucoup moins gosse de riche que de dire qu’il prenait l’avion en un claquement de doigt dès qu’il en avait besoin. Ce qui n’était pas tout à fait vrai non plus. Le Coach avait toujours été du genre raisonnable et il essayait d’être indépendant au maximum. M’enfin, le sujet n’était pas là.

Alyx lui soumis ensuite l’idée de s’éloigner des sentiers, sous prétexte que des gamins avaient sûrement raflé tout ce qu’il y avait à trouver. Vrai. Il avait entièrement raison, et Alban était d’accord avec cette façon de penser. Il n’était pas fan du fait de quitter les chemins éclairés pour s’enfoncer encore plus dans les sous-bois glauques, mais allons, il fallait prendre des risques de temps en temps, n’est-ce pas ?

- Oui, je suis d’accord. Même s’ils ont le droit d’aller profondément dans la jungle, il est plus difficile de trouver un objet dans un coin sombre que le long d’un chemin à peu près éclairé et praticable. De ce que j’ai vu, les gamins d’ici ont l’air d’avoir à peu près autant de libertés que nous, à l’académie. M’enfin bon… Dire qu’on nous laisse faire des fouilles dans des endroits potentiellement dangereux, et qu’on n’a même pas le droit de sécher les cours d’Ace… Où va le monde, je me le demande.

Il adressa un clin d’œil au blond. Il savait bien qu’Ace Stupide Creed était le référent du dortoir d’Alyx, mais… de ce qu’une bonne partie des Noctali lui disaient, le TopDresseur n’était pas particulièrement proche de ses élèves. Il était respecté par la plupart, c’était vrai. Mais de là à avoir tissé de vrais liens avec eux comme Andreas avait pu le faire… Alban n’y croyait pas trop. Selon lui, le référent Noctali avait toujours été moins bon niveau relationnel et pédagogie…

Sur la directive d’Alyx, Alban s’éloigna donc du sentier. Il siffla Auster et Zéphyr, qui revinrent vers lui, et leur indiqua une direction au hasard. De toute façon, il ne savait absolument pas où ils se trouvaient, alors autant partir sur la droite - un truc que Maxine lui avait appris -. Ils marchèrent donc ainsi pendant quelques minutes. Le faisceau de la lampe d’Alyx, combiné aux anneaux lumineux d’Auster éclairaient à peine les boyaux sombres de la jungle. Il commençait en outre à faire de plus en plus froid - même si, avouons-le, ils pouvaient quand même se balader les bras nus sans problème -, et Alban se demandait s’il avait bien fait de choisir ce chemin-là. Auster et Zéphyr, en outre, ne semblaient pas repérer quoi que ce soit.

Au bout de quelques secondes, un bruit non identifiable résonna, à l’autre bout de la jungle. Alban manqua de faire un arrêt cardiaque lorsque les mains d’Alyx se posèrent brusquement sur ses épaules. Lorsqu’il réalisa néanmoins qu’il ne s’agissait que du blond, il lâcha un petit rire nerveux puis se détendit progressivement. Alors, un bruissement d’aile se fit entendre et des serres vinrent se poser non loin d’eux.

Ebahis, Alban pu observer de près son premier Piclairon. Il avait déjà vu des Bazoucan et des Picassaut lors du match de Quidditch et même avant, ce qui ne laissait pas trop place au doute. Il en avait vu assez dans les livres et sur des images sur internet pour bien l’identifier. En passionné des oiseaux qu’il l’était, après tout, il ne pouvait pas se tromper.

Il sentit derrière lui qu’Alyx sortait son iPok pour essayer d’identifier le Pokémon. Ils ne captaient cependant pas ici, et cette pensée ne réjouit pas forcément Alban. En cas de problèmes, ils ne pourraient donc compter que sur eux-mêmes.

- C’est un Piclairon. J’ai lu des trucs sur ce Pokémon. Il me semble qu’il est surtout bruyant. Mais pas forcément agressif, sauf s’il se sent menacé. C’était peut-être lui, le bruit de tout à l’heure. C’est un Pokémon local donc je ne connais pas énormément de choses sur lui, mais je ne suis pas sûr que ça vive en horde. En tout cas, il a l’air seul…

Fasciné par le physique élégant du Pokémon, Alban l’observa frotter son bec contre le sol, et se déplacer en faisant des petits bonds souples. Il ne faisait pas trop attention à Alyx, qui ne semblait pas particulièrement rassuré par son avis sur la question.

Ce fut alors à ce moment-là que le Piclairon s’envola, et qu’il passa derrière Alyx et Alban - en frôlant la tête d’Alyx au passage -. De quelques coups de bec, il dégagea quelques pierres, et les deux adolescents purent clairement voir briller un objet dans le trou nouvellement ouvert. Le Voltali se tourna avec lenteur, à l’affût.

- Eh Alyx, tu vois ce truc ?

Il fit signe à Auster et Zéphyr de ne pas bouger, et s’accroupit au sol. Alors, lentement, il avança pour essayer d’y voir de plus près sans pour autant faire paniquer le Piclairon. Un bruit se fit cependant entendre juste derrière lui - un craquement de branche ou il ne savait quoi -, et le type Vol redressa vivement la tête. Voyant Alban tapi au sol, le regard rivé dans sa direction, il se sentit menacé. S’envolant furieusement, il ouvrit le bec et cracha une myriade de pépins sur Alyx et Alban.

Le châtain se couvrit la tête de ses deux bras et ferma les yeux. Les tirs n’étaient pas non plus super puissants, mais il avait l’impression qu’on le mitraillait de petits galets. Et autant dire que ce n’était pas la sensation la plus agréable du monde. Alors, dans un éclat de lumière rouge, une de ses Pokéballs s’ouvrit par instinct, et Hélios en sortit.

Une attaque Abri se tendit autour d’Alyx et Alban pour les protéger de l’assaut. Le Larveyette, pattes tendues devant lui, se tourna vers les deux humains qu’il venait de sauver, essayant de prendre une expression classe pour leur en mettre plein la vue. Seulement, probablement aurait-il dû plutôt regarder devant lui. Car, le Piclairon, repérant la présence d’un insecte qui avait l’air ma foi fort goûtu, fondit vers le pauvre innocent. Il l’emprisonna entre ses serres et décolla, s’envolant loin devant eux. Alban mit quelques secondes à réaliser.

- … hep. HEP ! Hélios ! Attend, rends-le moi !

Abandonnant l’objet qui brillait et qui l’avait au départ intéressé, Alban fit demi-tour et se lança à la poursuite du type Vol. Le Piclairon, dans son élément, volait entre les branches en les esquivant habilement. Alban aurait sûrement été plus rapide sur le dos de Zénith ou Mistral, mais ses deux montures n’étaient pas adaptées à une course poursuite dans un endroit aussi étroit.

Le cœur battant à tout rompre, le châtain sprinta donc droit devant, Auster et Zéphyr sur les talons. Il ne savait pas si Alyx l’avait suivi ou non, mais honnêtement, il n’avait pas vraiment le temps d’y faire attention. Après tout, Hélios venait de se faire enlever !

De son côté, le Larveyette était en train de hurler à la mort, les yeux humides de larmes. S’il l’avait pu, il aurait crié quelque chose à Alban pour lui intimer de se grouiller un peu. Mais ses mandibules, bloquées dans une position grotesque, ne pouvaient moduler autre chose qu’un son particulièrement aigu et peu viril.

Bon bah. Tant pis, hein.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Shouhei Yamasaki
Nouveau Membre

Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Ven 29 Sep - 21:40



Dans la jungle,

terrible jungle,

et maintenant

vous la chantez

aussi !

avec Alban Abernaty
Une anecdote croustillante, pas vraiment. Juste la capture un peu hasardeuse d’un Tiboudet gamin, aussi gamin que mon Coupenotte d’ailleurs. Mais je me souviendrai toujours de la raclée monumentale infligée par Europe aux deux zigotos. Quelque chose me disait qu’ils n’allaient pas recommencer de sitôt à jouer les fauteurs de trouble.

Je regardais un instant Alban, un sourcil haussé, à la mention de ses voyages sur ses Pokémons volants. Il était sérieux, là ? Même moi je n’aurais pas fait ça. J’avais confiance en les Pokémons, mais fallait pas déconner, les avions, c’était tout aussi bien et beaucoup plus sécurisé. Bon, bien sûr, il y avait les gens. Tout un tas de gens d’ailleurs, mais eh, il faut ce qu’il faut. Mais je n’allais pas le lui faire remarquer, on avait beaucoup mieux à faire.

Ah, Ace. En parlant de « beaucoup mieux »… Non, je déconne. Je peux pas le blairer. Disons qu’il est agréable à regarder, mais si seulement il pouvait la fermer ! Je regrettais presque sa présence en tant que référent Noctali, mais ce n’est pas moi qui place les professeurs, malheureusement. Déjà, bon nombre – voire la totalité – auraient été virés sans plus attendre, et remplacés par de bien meilleurs. De vrais professeurs, qui allaient APPRENDRE des choses à leurs élèves, pas juste faire acte de présence et appeler ça un cours.

« - Un Piclai-quoi ? C’est quoi ce truuuc… Pourquoi faut toujours qu’on tombe sur des Pokémons bizarres ?! AH ! »

Je criais et me recroquevillais contre le dos d’Alban lorsque la bestiole me frôla, me retournant à peine quand le châtain me le demanda. Oui, je voyais quelque chose d’un peu brillant… Est-ce qu’il nous avait aidés ? Alors il n’était pas diabolique, en fin de comptes ? J’osais me redresser légèrement.

« - Ouais… Je vois… »

Je voyais surtout mon crétin de coéquipier essayer de le récupérer. Ca ne sentait pas bon. Vraiment. Et je n’étais pas si loin de la vérité. Se sentant en danger, le Pokémon local commença à nous attaquer. Rien de bien fou, mais suffisamment pour nous gêner. Je me protégeais avec mes bras, me maudissant d’avoir cru un seul instant à la bonté de cette horreur. Mais tout à coup, les petits jets furent stoppés par… Eurk. Un insecte. Génial, de mieux en mieux. Mais il avait l’air tout fier, et ça le rendait mignon. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre, à son air habitué d’une présence humaine aussi proche, qu’il s’agissait d’un Pokémon de l’équipe d’Alban. Ce type était vraiment bien entouré, ce qui n’était pas de trop dans cette situation. Mais comme évidemment, rien n’est jamais facile, voilà que le Larveyette semblait un mets de choix dans le regard du volatile, qui n’hésita pas un seul instant à fondre dessus et à s’envoler avec sa proie entre ses serres. Mon compagnon de route se lança à sa poursuite, et je ne pus faire autrement que d’en faire de même. La bête locale était rapide, et le pauvre petit qu’il voulait dévorer était paniqué. Je devais faire quelque chose, mais c’était difficile à cette vitesse.

Cet instant de course me sembla durer une éternité, et finalement, le Piclairon se décida à se poser dans son habitat, un large nid dans lequel il se posa, prêt à festoyer. Je sortais deux Pokéballs de mon sac et en faisait sortir Hermès et Europe. Le Pokémon Vol me regarda un moment, l’air terrifié, se demandant ce que je lui voulais, lui qui était si gentil et pacifique et absolument pas porté sur le combat.

« - Rah, mais aller là ! Bouge-toi les plumes ! Sauve-le ! »

Plus effrayé par moi que par la situation, il s’envola, se posa dans le nid et… Commença à agiter ses ailes en espérant frapper au passage le Piclairon. Eh ben, on est pas aidés… Pourtant, ça ne marchait pas si mal, ou en tout cas assez pour perturber la bête, qui en oublia son repas. Europe en profita pour attraper le Larveyette à l’aide de ses lianes, le ramenant doucement à elle, et donc à nous. De son côté, Hermès fut rapidement dépassé par la tournure des événements, et se fit jeter du nid par l’autre type Vol bien agacé.

« - Eh oh ! Non mais ça va oui ? La violence là ? On se calme hein ! »

Ma phrase n’avait pas l’air de le chambouler. Mais la baffe d’une liane de la Cabriolaine directement dans sa face sembla avoir plus d’effet, car le calme était revenu. Je soupirais. Bon, au moins, c’était fait.

« - Ca va ? Il va bien ? Faut faire plus attention la prochaine fois… Bon, maintenant, il faudrait qu’on retrouve l’endroit où on l’a croisé, histoire qu’on déterre ce machin brillant ! Euh… Tu te souviens par où c’était ? »

Je mettais mes mains sur mes hanches, me retournant à droite, puis à gauche. Oh-oh.

« - Plus largement… Tu sais où on est, là ? »

Oh non. Voilà qu’après notre sauvetage si bien réussi, nous étions coincés dans un endroit inconnu ! Ce n’était pas très rassurant, mais au moins, Alban, son Pokémon et moi étions plus ou moins en bon état. Je lui proposais de rebrousser chemin, ou en tout cas d’essayer en suivant nos traces de pas dans la forêt. Plus facile à dire qu’à faire, mais nous n’avions pas vraiment le choix. Nous faisions donc marche arrière, Hermès revenu dans sa Pokéball, Europe nous aidant à avancer en retirant les plantes gênantes avec ses cornes. Au passage, je me permettais de ramasser quelques échantillons de plantes, de roches ou autres, essayant de ne pas me faire voir par mon coéquipier. Quoi ? Les études avant tout, non ?

Après plusieurs minutes, nous nous regardions finalement l’un l’autre, surpris et pour le moins perturbés. Nous étions… Sortis de la forêt. Sans doute étions-nous allés dans le mauvais sens en pensant revenir vers l’objet que nous voulions. Plusieurs émotions me vinrent alors, se finissant en une certaine colère.

« - MAIS ! Mon truc brillant trop cool ! GRRR !! »

Je tournais les talons, levais le menton et ressortais de ce coin pourri, ne sachant pas si Alban allait me suivre ou retourner dans la forêt, quoi que je doute qu’il s’y aventure seul. A part une course à pieds débile et un Pokémon local tout aussi stupide, on n’avait rien eu ! Tu parles d’une super sortie. Alola, c’est de l’arnaque !
©️ AkumaCursed


[Note HRP : Je me permets de finir cette fouille seule suite au départ d'Alban ^^ Du coup, c'est Cierge avec 8 points de recherche, +1 avec son objet tenu, et Europe, mais qui n'a pas de points (Et sinon, la lampe-torche +2 et le cherch'objet +1, si jamais)]


_________________

"This is the moment that makes it all worthwhile."


Dernière édition par Alyx Levi-Harabo le Lun 22 Jan - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shouhei Yamasaki
Nouveau Membre

Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Ven 19 Jan - 14:49

[Post pour le jet de dé vu que ça ne prend pas dans l'edit]

_________________

"This is the moment that makes it all worthwhile."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Potiron
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1789

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Ven 19 Jan - 14:49

Le membre 'Alyx Levi-Harabo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'FOUILLE' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10529

Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   Mar 30 Jan - 14:26

ALYX / ALBAN

Alban n'ayant pas fini le rp, il n'est pas modéré.
Alyx : Arf, tu les enchaînes les fouilles qui finissent jamais ... C'est dommage, c'est un joli duo le Alyx / Alban et leurs interactions sont assez funs à lire. La fouille ne va pas super loin et c'est dommage parce qu'on sentait arriver quelque chose qui promettait pas mal !

Tu trouves une jolie pierre (+1 Beauté) et une CT Bain de Smog !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: [Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !   

Revenir en haut Aller en bas
[Fouille] Dans la jungle, terrible jungle, et maintenant vous la chantez aussi !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4 :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Akala :: Lieux naturels-