Partagez | .
Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 42
Jetons : 14686
Points d'Expériences : 1080

MessageSujet: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Dim 3 Sep - 11:00

Nouvelle tête rousse

Les alentoures de l’université sont bien calmes en ce début d’après midi. Il faut dire que la rentrée doit pas mal jouer… Toutes les nouvelles têtes blondes doivent suivre assidûment leur nouveaux cours alors que je suis censé être plongé dans mes thèses, qui n’avancent pas, il faut se le dire. Par chance, l’ensemble du corps enseignants a eu la brillante idée d’instaurer un nouveau type de thèses, les alternances. Motivé par ce nouvel aspect de mes études, je suis en train de démarcher différents professionnels du milieu afin d’y décrocher un stage. Et, bordel, je me prends juste vent sur vent. Faudrait peut-être que je me présente devant les Scientifiques de Céladopole pour qu’ils me prennent en stage. Une brillante idée que voilà ! °_ Concentre toi sur tes pieds au lieu de penser à ça...° C’est pas de ma faute ! Tout le monde va finir au courant. Déjà Snow alors que j’étais à peine rentré, sain et sauf, un miracle, et maintenant Idaliénor qui déboule dans ma chambre pour me prévenir d’un danger que je connais déjà ?! Et je dois donc en déduire que de plus en plus de monde sont à ma recherche pour mettre la main sur toi ?! Et je dois être rassuré, c’est ça ?! °_ Juste, cours...° De rage, je ferme mon esprit à Glaedr et continue mon petit footing digestif. J’ai pris la sage résolution de garder ma forme physique, hors de question de me trouver tout ratatiné maintenant que je grimpe les côtes si facilement. Mais je suis bien obligé d’y investir un peu de temps. Temps que je passais à faire je ne sais trop quoi avant… Enfin !

Je ne me déconcentre pas plus et continue à grandes foulées sur la plage. Les vagues rythment ma respiration et mes pieds nus laissent un léger sillage derrière moi. Vivaldy, ma Haydaim, m’accompagne d’un pied sûr et même mon Galegon a décidé de se joindre à l'entraînement. Ce jour de rentrée est paisible, d’une température agréable. Sans faire attention, on pourrait croire que nous sommes restés sur Alola. Lansat a son petit côté vacancier. J’arrive en vue de l’épave et bifurque sur le côté afin de prendre la direction du gymnase. Peut-être qu’à cette heure-ci Jackie est en train d’entraîner ses filles ? Mais le silence qui règne alors que je m’approche du bâtiment me signale que personne n’est dans les environs. Baah’ ! Ce n’est pas comme si j’avais spécialement envie de tomber sur Jackie… Ma dernière confrontation face à face avec l’entraîneuse m’avait valu une inscription directe aux Hunger Games. Une expérience que je ne suis pas prêt de recommencer. Et puis, par fierté, je ne voudrais pas remettre mon titre en jeu. Ah ça, non. L’affaire s’est tassée depuis le temps. Quelques lettres sont arrivées durant mon absence. Mais face à mon silence mes derniers “fans” ont du tourner la page. Tant mieux. Je préfère qu’on m’oublie un peu. C’est pas comme si j’avais déjà la communauté Scientifique au cul. D’autres chacripans à fouetter qu’une horde de tarés qui me suivent à la trace. Ca avait beau gonfler mon égo, je crois que c’est largement suffisant comme ça.

Je reprends la direction du dortoir Phyllali. J’ai bien sué, je vais m’accorder une petite pause. Et par pause, j’entends profiter de la mer qui ne restera pas très longtemps chaude avec l’automne qui ne va pas tarder à pointer le bout de son nez. Je retourne tranquillement jusqu’à mon chalet. Ciel ne semble pas être dans les parages. Je me change vite fait, abordant désormais un maillot court mais adapté pour les sports de plage. J’en profite pour prendre mon ballon et inciter toute mon équipe à venir. Sur Vivaldy, je dégringole les quelques mètres qui me conduisent jusqu’à la plage. Et c’est parti ! Beach Volley ! Je demande à ma Haydaim un Fouet Liane qui me permet de créer un filet entre un arbre et un piquet. La partie peut maintenant commencer.

J’engage le ballon et c’est ma Natu, Phy, qui se précipite sur la balle pour directement smasher en direction de Maky. Le Sablaireau panique un instant mais se reprend vite en se roulant en boule pour ne pas crever la balle. Dans un geste approximatif, il fait une passe à la petit Aisy qui ne sait pas trop comment s’y prendre mais qui finit par balancer un méga Coup d’Boule. La balle fuse de l’autre côté du terrain, Genesy est à la réception et fait la passe à Frey qui s’occupe de positionner la balle au filet pour Vivaldy. Celle-ci, d’un coup de corne, fait passer la balle de l’autre côté. C’est sans compter la réactivité du Moustebouée qui se jette sous la balle pour la sauver dans un amorti presque parfait. Je recentre la balle sur Maky qui tournoie sur lui-même et lance Tour Rapide. Le ballon est dans l’autre camp. Phy la sauve in-extremis et Frey enchaîne pour laisser Genesy attaquer. Celui-ci, expulser par Vivaldy, atteint la hauteur du filet pour balancer Queue de Fer. Le tire est puissant et précis. Mon équipe ne pourra rien faire… A moins que… Mon Abra se téléporte à l’emplacement de l’impact, s’empare du ballon sans qu’il n’ait touché le sol et se téléporte à nouveau dans le camp adverse pour déposer gentiment son cadeau.

«_ BUUUUUUUUUUUUUUT ! » M’éclamai-je sous les yeux médusés de l’équipe adverse. « Bien joué Invy ! » °_ Sérieusement ?! Quel anti-jeu, j’ai jamais vu ça...° Pas du tout ! Je réfute toute accusation ! Au contraire, ça développe l’esprit d’équipe. Et puis, j’allais pas laisser gagner mes Pokémons, quand même, simple question d’autorité. Glaedr m’inflige une claque mentale magistrale. Roooh ! Ca va ! Regarde, ils sont tous contents. Et, en effet, l’indignation passée, toute la petite équipe se chamaille joyeusement dans le sable. Encore des Pokémons à brosser avant qu’ils n’en foutent partout. M’enfin…
Je n’y pense pas plus longtemps et saute à l’eau. Je préfère ne pas trop repenser à mes derniers ébats aquatiques et me concentre plutôt à faire quelques longueurs. Je reste en apné un moment, je profite du silence, du calme qu’apporte l’eau.

Au moment où je sors la tête de l’eau… mon coeur loupe un battement. Une rousse s’est mystérieusement téléportée juste près de l’eau. Par quel miracle a-t-elle réalisé cela ?! Un frisson me parcours l’échine, on dirait presque de la magie. Mais… mais… n’est-elle pas en train de courir derrière un Flamiaou ? Je fronce les sourcils en approchant du bord. Ah si. C’est bien ça. Elle court, comme une débile, après son Pokémon qui ne semble pas vraiment vouloir lui faire de câlin, elle tend les bras en avant, espérant désespérément l’attraper…
Aaron S. Mightley

_________________

PHYL THE POWER


Le couple le plus improbable avec... une fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3522-0256-aaron-stuart-mightley-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3525-aaron-stuart-mightley-phyllali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 4
Jetons : 1240
Points d'Expériences : 49

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Dim 3 Sep - 14:54

Flamiaou. Un magnifique pelage noir et rouge, un regard jaune un peu blasé et, surtout, des moustaches trop mignonnes. Tel était le Pokémon dont j’avais hérité chez le Collectionneur, soulagée de ne pas être ressortie de là avec un Psykokwak ou un Insolourdo. Enfin, même si tel avait été le cas, je m’étais déjà décidée à en prendre soin comme de la prunelle de mes yeux. Non pas parce qu’il fut pour moi une habitude de me soucier des autres, mais bien parce que je ne voulais pas que mon Pokémon ait à connaître la solitude dans laquelle je baignais depuis toujours. Ainsi, chaque fois que j’en avais l’occasion, je m’assurais de le brosser, de le cajoler, de le câliner et de lui faire un baiser sur la tête, pour lui rappeler que je l’adorais. Même, parfois lorsqu’il dormait, je réveillais ma grosse boule de poil juste… par malice, j’avoue. En adoration totale devant le félin, même ses regards las de jugement me faisaient fangirler. Le seul hic, c’est que le concerné principal de cette histoire ne voyait pas les choses de la même façon.

Ce jour-là, je venais de lui ramener de la bonne nourriture, espérant lui faire plaisir et lui faire savoir qu’il était avec moi à sa place, que je me souciais sincèrement de lui. Le Pokémon feu serait mon premier véritable ami, après tout, et cette perspective m’enchantait au point de me faire sautiller sur place. C’est donc toute fière de moi que je déposai la gamelle devant le Flamiaou qui cessa de se laver pour me jeter un regard méfiant. Allongeant le cou, l’odeur de la nourriture suffit néanmoins à le faire se lever pour venir manger. Je m’accroupis face à lui, les bras posés contre mes cuisses, le regard illuminé. Ne me faisant pas confiance, le chat marquait des pauses pour me regarder, les oreilles basses. Ne comprenait-il donc pas tout l’amour que j’avais pour lui ? Visiblement pas puisque, dès qu’il eut terminé et que je voulu lui faire un câlin, le Pokémon feu me tourna le dos, détalant en direction de la fenêtre. Et… il est parti. Je restai là, pétrifiée, une main encore tendue dans l’air.

« Ne sors pas sans moi… tu pourrais te perdre… »

Des mots qui ne tombèrent dans aucune autre oreille. Vite, je devais faire quelque chose ! Muée par un sentiment d’urgence, je me jetai en direction de la fenêtre ouverte, convaincue que je pouvais également m’y faufiler vu ma petite taille. Chaque seconde sauvée comptait et c’est ainsi que je vis la silhouette de mon Flamiaou se diriger vers la zone centrale qu’il traversa sans s’arrêter, au galop. Je n’avais guère le choix de la solution, je devais lui courir après. Pire, j’avais été assez bête pour sortir sans emporter avec moi sa Pokéball qui m’aurait évité bien des ennuis. Me mordant la lèvre inférieure, je pris toutefois mes jambes à mon coup, contournant un autre dortoir pour mieux me diriger vers ce qui s’avéra être la plage. Si le sable allait le ralentir, il en allait de même pour moi. Je devais avoir l’air d’une véritable imbécile, talonnant mon starter en courant maladroitement, manquant de peu de me fracasser la tête dans le sable à chaque pas, agitant les bras pour maintenir mon équilibre. Ajoutons à cela un point de côté, parce que sinon ce ne serait pas marrant, et le portrait est plutôt complet.

« Non mais tu vas te laisser attraper oui !!? »

J’étais juste là, à un peu plus d’un mètre du chat. J’allais y arriver. Il me suffisait de tendre les bras, de me jeter sur lui, et ce serait bon. Il était à ma portée. Croyant dur comme fer en ma réussite, je sautai vers l’avant, bras tendus. La suite fut peu glorieuse alors que je tombai lourdement au sol, face contre terre, glissant un peu dans le sable avant de m’immobiliser, bras toujours tendus. Curieux, le Flamiaou s’était arrêté, puis tourné vers moi, pour me regarder redresser lentement la tête. Sitôt qu’il eut su que j’allais bien, il repartait au galop, m’abandonnant à mon sort.

« C’est ça, vas-t-en ! J’ai même pas besoin de toi ! »

Lui criai-je en prenant une position assise, non loin de l’eau, jambes repliées sous moi et le dos rond, penchée vers l’avant. Fichu chat. Même malgré tous mes efforts, il continuait de me tourner le dos. Poings serrés, ce n’est qu’ensuite que je remarquai le rouquin qui s’approchait du rivage, ayant fort probablement assisté à toute la scène. Déjà frustrée par cette situation, autant dire que je manquais tout à fait de patience et que la dernière chose dont j’avais besoin, c’est que l’on cherche à se moquer de moi. Ma réaction n’était donc pas très surprenante.

« Qu’est-ce que tu regardes toi ?! Je t’ai demandé ton avis peut-être ? »

Pas très aimable, j’en conviens, mais le karma allait bientôt me remettre à ma place. Le ressac se faisant plus violent, cumulé au fait que j’étais petite et que j’étais assise sur le bord de la plage… Oui. Une vague fraîche vint me fouetter, me surprenant et me mouillant jusqu’aux épaules alors que je tombai vers l’arrière, reculant pour m’éloigner de l’eau sans me relever, les cheveux humides et les dents serrées.

« Toi non plus je t’ai rien demandé ! »

Parce que oui, même cette vaste étendue d’eau méritait maintenant de se faire engueuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6800-466-esther-j-brooks-termine-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6807-esther-j-brooks-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 42
Jetons : 14686
Points d'Expériences : 1080

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Dim 3 Sep - 17:33

Nouvelle tête rousse

L’eau salée est d’une douceur incomparable. Si je ne me baignais pas aussi souvent, ça serait comme une partie de moi qui s'effriterait petit à petit. Je ne sais pas trop pourquoi j’ai un si grand attrait pour l’eau. J’imagine que c’est chacun son truc. Alban ne surviverait pas sans ses cieux et, moi, je ne pourrais vivre sans cette eau cristalline. Est-ce pour cela que je devrai me lancer dans les courses aquatiques ? J’y songe un instant. A l’heure actuelle, aucun de mes Pokémon ne saurait supporter mon poids sur la durée d’une course. J’ai bien le temps avant de songer à tout ça. Même si ce genre de compétitions sportives m’intéressent cent fois plus qu’un combat acharné et bien rangé de Pokémons ou encore qu’un évènement de coordination accompagné de paillettes. Chacun son truc, c’est bien pour cela que l’école propose des dizaines de spécialités différentes : il en faut pour tous les goûts. Dire que mes parents me voyaient en haut des affiches de Top Dressage. Alala, ils ont bien dû se faire à l’idée. Mais tout ça, c’est du passé. Je dois aller de l’avant, encore et toujours.

Et c’est en ressortant la tête de l’eau qu’une opportunité s’offre à moi. Une jeune fille rousse -dont la tête ne me revient pas- cours à toute allure derrière un type Feu qui doit probablement lui appartenir. Je fige mes mouvements dans l’eau alors qu’elle se rapproche de plus en plus de sa cible. Elle tend les bras au maximum devant elle pour espérer s’emparer de la bête. Les fesses en arrière, les bras plus que tendus en avant et une tête à lunettes beaucoup trop concentrée, la situation a de quoi être cocasse. Je la suis des yeux alors qu’elle file à toute allure devant mon équipe et moi. Je l’aurais bien encouragé mais son regard courroucé et sa petite pique en direction de son propre compagnon font que je me ravise. Puis, contre toute attente, elle saute en avant. J’ai l’impression de voir la scène au ralenti, elle plie les genoux, se propulse à l’aide de ses pieds et plonge en avant. Ses bras s’étirent plus que je ne l’aurais pensé possible, ses doigts effleurent la queue du Flamiaou et, finalement, elle s’écrase dans le sable sans plus de cérémonie.

Je fais un pas en avant et lève légèrement un bras vers elle, puis me ravise. Je reste interdit un instant alors que la rousse fait signe à son Pokémon de s’en aller. Je penche la tête sur le côté. Ne voulait-elle pas l’attraper, au contraire ? Je fronce les sourcils et n’ose toujours pas bouger. Peut-être s’est-elle fait mal ? Impossible de déterminer une quelconque blessure vu d’ici. Je me décide enfin à m'approcher, ne pouvant me résoudre à la laisser prostrée contre le sable, toute habillée et en sueur. Alors que je marche de bon train, luttant contre la force de la marée, elle se relève subitement et m’agresse. Mon avis ? Je tourne légèrement la tête, non, personne. C’est donc bien à moi qu’elle parle. Je prends mon inspiration pour me raviser à nouveau. Je ne suis pas sûre qu’elle veuille bien de mon aide. Elle s’est désormais relevée sur les genoux et alors qu’elle met toute sa bonne volonté pour retrouver un peu de dignité, une vague la surprend et l’emporte quelques mètre plus loin. Cette fois-ci, je suis obligé de couvrir ma bouche d’une main pour ne pas laisser transparaître mon sourire. Dans le genre malchanceuse, on aurait presque dit Max.

Je continue mon chemin dans sa direction au moment où elle se met à pester contre la mer elle-même. J’arrive à sa hauteur et lui tend une main amicale, accompagnée d’un léger sourire.

«_ Elle ne t’a rien fait, tu sais. »
Une soudaine mélancolie s'empare de moi, mon âme poétique vient me titiller l'oreille. Regardant à l'horizon, je plonge mon regard dans l'azur. Je voudrais sortir une phrase clichée, mais si belle... °_Chut.°

Je lui laisse le temps de remonter sur ses pieds et appelle Aisy à mes côtés.

«_ Sèche donc notre invitée. » Et la petite Morphéo s'exécute avec en faisait apparaître un léger vent qui, en quelques minutes, a le don de sécher les vêtements de la pauvre fille. Quant à son Flamiaou, il a détalé quelque part, mais pas dans mon champ de vision. En même temps, la plage, ça doit pas forcément être le truc des types Feu.

«_ Ne t’inquiète pas, ton secret sera bien gardé… » Je lui fais un petit clin d’oeil tout en lui promettant que personne sera jamais au courant de l’humiliation qu’elle vient de subir. Je me racle doucement la gorge pour tenter de changer de sujet. « Je ne t’ai jamais vu dans le coin, tu viens de récupérer ton Starter ? » Car toutes les pièces du puzzles semblaient mener vers cette hypothèses. Je suis mal placé pour me moquer, Invy m’en a fait voir des vertes et des pas mûres au début de notre relation. Il se téléportait à tout bout de champ si bien que j’avais même décidé de le cloîtrer dans sa Pokéball. Après quelques mois… ca avait fini par se calmer. « Ca va passer.. ils sont toujours un peu contrariés d’être confiés à de nouveaux dresseurs. J’en ai bavé avec mon Abra. » Comprenant soudainement que mon intention était bonne mais la façon de l’annoncer particulièrement maladroite, je m’empourpre. Je m’écarte d’un pas et fais “non-non” des deux bras. « C’est pas ce que je voulais dire ! Je ne sous-entend pas que tu es une mauvaise dresseuse… juste euh… ben… tu viens d’arriver et… euh… ben. Voilà. » °_ Sérieusement, ferme-là dès fois. Tu t’enfonces, encore et toujours.° « … » Je cligne plusieurs fois des yeux et passe une main dans ma tignasse pour cacher ma nervosité. « Bref, en tout cas, bienvenue à PC… Je m’appelle Aaron… » Elle doit s’en foutre éperdument. Enfin, après mes conneries je ferais mieux de proposer mon aide ? « Si tu veux… je peux toujours t’aider à retrouver ton dortoir ? »

Bon, les choux sont sauvés, mais pas de quoi en faire tout un plat...
Aaron S. Mightley


_________________

PHYL THE POWER


Le couple le plus improbable avec... une fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3522-0256-aaron-stuart-mightley-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3525-aaron-stuart-mightley-phyllali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 4
Jetons : 1240
Points d'Expériences : 49

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Dim 3 Sep - 18:11

Et me voilà donc, humiliée sur la plage, trempée et abandonnée par mon starter. Dire que tous les grands dresseurs vantent leur relation avec leur premier Pokémon. C’est un meilleur ami pour la vie, un camarade qui ne va jamais nous abandonner. Mon cul ouais, le mien a pris la clé des champs et risque de ne pas revenir de sitôt. Mais bon, je ne suis pas seule sur cette plage et, bientôt, le roux inconnu arrive à ma hauteur, le visage amical. Bien sûr, dans ma position d’infériorité et de honte, je me fais revêche, le regard froncé. Ne se laissant pas intimider par 1m49 de rouquine, il me tend la main en mentionnant que la mer ne m’a rien fait. Fière et pleine d'orgueil, c’est toute seule que je me relève, les cheveux dégoulinant d’eau de mer et les vêtements pleins de sable collant et humide. Faisant la gueule, je tire mon iPok de ma poche, en essuyant l’écran sans adoucir mon air.

« Ouais, mon iPok est probablement ruiné, mais sinon rien. On est totalement des BFFs. »

Toujours aussi serviable, l’inconnu demande à un de ses pokémons de me sécher. Surprise, mes yeux s’agrandissent lorsque la brise me frappe initialement, un frisson parcourant ma peau. Je dois avouer que c’est sympa de sa part, en plus d’être plutôt pratique. Je replace mes lunettes, étudiant le Pokémon qui me fait face avec un air curieux, oubliant temporairement mes préoccupations. C’est l’inconnu qui me rappela au moment présent, m’indiquant que mon secret serait bien gardé. Sceptique, ce fut à son tour d’être jugé de haut en bas et de bas en haut. Il avait l’air sincère, aussi bizarre que ce soit. Gênée, je passai une main derrière mon dos, allant toucher mon bras opposé ainsi et détournant le regard.

« Merci, c’est sympa. »

Ce après quoi, visiblement encouragé par ma réaction plus douce, il me demande si je viens d’aller récupérer mon starter. Je fais oui de la tête. « Ouais. » Pas besoin de plus d’explications je suppose. C’est évident que je suis une noob et que je n’ai strictement aucune idée de ce que je fais. Comme sentant mon désarroi, le jeune homme tente de me rassurer, il poursuit en m’assurant que ça va se calmer, qu’il est juste mécontent d’avoir été confié à un nouveau dresseur. Je fais encore oui de la tête, mais mon regard est perdu dans la brume, dans la direction qu’à prise Flamiaou, maintenant hors de notre champ de vision. Probablement nerveux à cause de mon silence, il s’empresse d’ajouter une précision, de mentionner qu’il ne pense pas que je sois une mauvaise dresseuse, simplement que je suis nouvelle. À cela non plus, je ne réponds rien. Qu’est-ce que j’en ai à faire de ce qu’il pense de mes talents ? Je sais que je suis nulle, je pense que l’exemple du jour en a déjà fait la démonstration. Néanmoins déterminé, le roux me souhaite la bienvenue à la PC, se présentant sous le nom d’Aaron. Je dois lui donner la note parfaite pour l’effort, on n’a jamais autant essayé de me parler et d’être gentil avec moi. C’est presque par obligation que je finis par lui tendre la main pour me présenter à mon tour.

« Charlotte. »

Toujours aussi bienveillant, il offre même de m’aider à retrouver mon chemin jusqu’à mon dortoir. C’est bien gentil, mais malgré ma course folle d’un peu plus tôt, je me souviens des endroits où je suis passée. Je réponds donc en faisant non de la tête, provoquant au passage un léger mouvement dans ma très longue chevelure flamboyante.

« Je connais mon chemin, je ne suis pas débile à ce point. Par contre… »

Mon regard se dirige à nouveau dans la direction où a disparu la silhouette de mon Flamiaou et je me mords nerveusement l’intérieur de la joue. Je n’aime pas trop avouer que j’ai un problème ou que je suis inquiète, mais j’ai juré que j’allais m’occuper de ce félin quoi qu’il en coûte donc… Mouais, je n’ai pas trop le choix.

« Je ne sais pas si lui connait son chemin. Ça serait un peu bête de perdre mon seul ami… Enfin, ce n’est peut-être pas le bon mot. Probablement pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6800-466-esther-j-brooks-termine-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6807-esther-j-brooks-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 42
Jetons : 14686
Points d'Expériences : 1080

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Lun 4 Sep - 11:12

Nouvelle tête rousse

La fille ignore superbement ma main sympathiquement tendue dans l’espoir de lui venir en aide. Non, au lieu de ça, elle se relève toute seule. Je range ma main sur ma hanche tout en continuant à faire la conversation. La fierté de cette rouquine me rappelle Alex. Rousse, elle aussi. A qui j’avais simplement demandé de toucher ses seins. Comme ça. Non non nnononoonon ! Pas le moment de penser à ça. Franchement ! Tu vas finir par faire une boulette… et voilà. J’ai parlé trop vite alors que mon esprit était ailleurs à cause de… ben merde. A cause de la poitrine d’Alex. C’est pas comme si ça m’excitait en plus. Elle a dit quoi ? Je cligne à nouveau des paupières, elle essuie maladroitement son iPok flambant neuf sur son haut sablonneux -tu vas rayer l’écraaaaaaaan!-. Pour tenter de me ratrapper, j’appelle ma Morphéo qui change aussitôt les conditions météorologiques pour sécher la fille. Oui je saaais, je suis trop bon. Elle me remercie -tout de même- et ajoute un “c’est sympa” ben voyons. Je vais te laisser là et te jeter à nouveau à la mer, tu vas voir si c’est toujours “sympa”.

Je croise les bras en lui assurant tout de même que sa chute restera entre nous. J’ai beau ne pas forcément apprécier la manière dont elle a pris la chose, je ne vais pas non plus humilier les nouveaux à l’Académie. Je ne suis pas comme ça. °_ Même si tu pourras la faire chanter, un jour, au cas où. On ne sait jamais.° Mais c’est de toi que viennent les idées par correctes ! Glaedr ! Un peu de respect pour cette pauvre fille paumée. °_ Wow ! On se calme ! C’est elle qui te tient par les couilles là ! Fais pas genre. Elle te mène pas le bout du museau et toi tu acquiesces gentiment. T’espère te faire des nouveaux amis ? Ou changer de bord, peut-être ? Ou alors, elle te rappelle finalement un peu trop Alex et tu veux la prendre comme nouveau rat de laboratoire ?° Glaedr embrouille mes pensées et je mélange aussi mes paroles. La fureur de mon démon déteint sur mes mots qui se font bien plus sècs et agressifs que je ne l’aurais voulu. Oui beeeen ! Elle est grande, rousse, de la même tranche d’âge avec les lunettes en plus et… les seins en moins, c’est la sosie d’Alex ! Je n’arrive pas à m’empêcher de d’y penser à chaque secondes où se déroule cette conversation. Et zut ! Je tente de ratrapper le coup en lui proposant mes services : lui indiquer le chemin de son dortoir. Et bim ! Un nouveau coup de pelle en plein dans la tronche. Décidément, elle se laisse pas faire, la bougresse. Dois-je encore rappeler qu’elle ressemble à Alex ? Là je crois que tous les indices concordent. On ne peut pas le nier ! Et, dans quelques secondes, sa carapace de dure à cuire va se fissurer légèrement et… elle va craquer.

BINGO ! Qu’est-ce que je disais ? T’as vu, je sais lire les gens, moi, Glaedr. °_ Tssss.° Et voilà, elle me demande explicitement de retrouver son Starter, non ? Ne t’en fait pas Charlotte, je suis l’homme de la situation ! Je bombe le torse et mets ma main en visière, faisant semblant de scruter les alentours.

«_ Ne t’inquiète pas ! On va retrouver ton Flamiaou ! Tu peux compter sur moi ! »

Une nouvelle quête pour l’incroyable Aaron, l’enquêteur Phyllali et… non, rien de plus. En tout cas, le chaton a bien dû laisser des traces quelque part. Ca ne fait aucun doute. Commençons par la base. J’appelle Haydaim et Moustebouée à mes côtés pour qu’ils tentent de retrouver son chemin par leur flaire. J’adresse un pouce en l’air à Charlotte. Pas de raison de s’inquiéter, il n’a pas pu quitter Lansat. Je réfléchi un instant. Lansat, ça fait grand tout de même. Bon. On va dire qu’il est resté sur la plage, uh ? Parce qu’après, ça impliquerait de fouiller tout le dortoir Phyllali, puis celui des Voltalis, puis chacun des recoins du parcs et des salles de cours… Umh. Pas si facile. Mes deux Pokémons semblent perdre la trace du type Feu à à peine quelques mètres de moi… Oups. Mauvaise nouvelle pour la dresseuse. Je décide de détourner son attention.

«_ Et… sinon, t’es arrivée quand à Lansat ? »

°_ Wa-ouh. Quel stratège. Je n’aurais JAMAIS fait mieux. Respect, Stuart.° Eh, si t’es pas contente, ben, c’est pareil. Je gère à mort la situation. Ne me déconcentre pas. En vrai, ça commence à être la panade. Marley et Vivaldy tournent en rond autour de nous et même si je fais “oui-oui” de la tête à Charlotte alors qu’elle me répond, elle va vite se rendre compte que je n’ai pas plus de pistes qu’elle. Je réfléchis à toute vitesse, une idée… une idée ! Oh ! Je sais ! Je me détourne de la rousse alors qu’elle est toujours en train de parler -bonjour la politesse-.

«_ Aisy, viens là ma Morphéo d’amouuuur ! » Chuuuut ! Je n’en fais pas trop, c’est faux ! Asiy accourt (ou plutôt elle vole à toute vitesse dans ma direction). Je lui donne quelques instructions et la boule météorologique s’exécute. Aisy s’approche du sable et mes pieds gèlent, littéralement. Brrrrrrrrrr. Le temps a changé en un instant. Même Aisy a revêtu sa doudoune d’hiver. Je lâche un nuage de fumée blanche alors que le sable autour de nous se cristallise doucement. Maintenant, il n’y a plus qu’à suivre les petits pas du Flamiaou. En espérant qu’il n’est pas gelé quelque part… Oups.
Aaron S. Mightley


_________________

PHYL THE POWER


Le couple le plus improbable avec... une fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3522-0256-aaron-stuart-mightley-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3525-aaron-stuart-mightley-phyllali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 4
Jetons : 1240
Points d'Expériences : 49

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Mer 6 Sep - 16:54

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce Aaron était enthousiaste à l'idée de m'aider. Peut-être un peu trop enthousiaste ? De nouveau, je le détaillai de mon regard fort sceptique. Était-il un peu simple d'esprit ou carrément bizarre ? Je ne le savais pas trop, préférant du coup garder mes distances quand même, parce qu'on ne sait jamais. Avouez-le, qui fait encore des pouces en l'air en 2017 ? Personne, voilà qui. S'en suivit un long moment de silence que, les bras croisés, je n'étais pas près de briser la première. Toujours dans son attitude bizarre de try hard, c'est le rouquin, pas moi l'autre, qui tenta à nouveau d'établir un dialogue. Sa question était simple, sans doute classique, mais elle avait le mérite de ne pas me forcer à lâcher trop d'informations à mon sujet. Je préférais ça comme ça, honnêtement.

« Quelques jours : je suis nouvelle. Et toi ? »

Autant faire preuve de bonne foi et faire un petit effort, surtout que ça ne me dérangerait pas que la conversation s'éloigne de moi et de mes échecs en tant que dresseuse novice si possible. Au lieu de me répondre, néanmoins, il commença d'abord par faire des oui de la tête. Alors en fait il ne m'écoutait pas du tout ? Ah, sympa ça. Il n'en fallait pas plus pour que je recommence à faire la gueule, vexée qu'il me pose une question sans véritablement désirer la réponse. Je n'avais que peu d'empathie et encore moins de compréhension pour sa nervosité ou sa timidité possible. Je n'étais quand même pas si imposante que ça, je ne mordais pas non plus. Pas souvent en tout cas. Toujours est-il que, ce moment awkward passé, Aaron pris les choses en main... avec des paroles qui me firent cringe à  nouveau. Il parlait vraiment toujours comme ça à ses pokémons ? Je sais pas trop, mais ça me donnait envie de prendre exemple sur mon Flamiaou, lentement, mais sûrement.

Cela soulevait un autre point assez intéressant. Est-ce qu'il me fuyait parce que moi aussi j'étais comme ça ? De voir quelqu'un d'autre appeler son Pokémon de cette façon, soudainement, me faisait sentir vraiment conne. C'est de ça que j'avais l'air pour mon chat ? Mouais, je ne pouvais peut-être pas le blâmer tant que ça au fond. Bien que c'est un peu con de partir comme ça à la course et.... KYAAAA, FROIIIIID !! J'agrandis les yeux, voyant la plage se refroidir sous nos pieds. Je suppose que c'était une façon comme une autre de protéger les petites traces de papattes de Flamiaou dans le sable pour le suivre. Néanmoins, j'avais du mal à comprendre comment l'autre roux pouvait être en maillot de bain sur une plage glacée. Il allait clairement attraper froid. Devrais-je lui filer ma veste pour qu'il puisse se réchauffer ? En même temps je ne le connaissais pas donc... Mais il a été gentil avec moi... Erh, on verrait bien. Si ça se trouve on allait vite retrouver ce félin et on pourrait rentrer au chaud et ce serait tout.

« T'es bizarre quand même comme mec. T'es dans quel parcours ? Et le dortoir ? »

Demandais-je en ouvrant la marche, les mains rangées dans mes poches. Le sable craquait sous nos pas, étrange contraste avec la brise encore chaude du grand large qui venait nous effleurer. Pourvu que nous retrouvions Flamiaou bientôt. J'avais toujours, au fond de moi, la crainte qu'il m'abandonne et ne revienne pas. Il ne serait pas le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6800-466-esther-j-brooks-termine-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6807-esther-j-brooks-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 42
Jetons : 14686
Points d'Expériences : 1080

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Jeu 14 Sep - 14:46

Nouvelle tête rousse

Ma tentative pour détourner son attention de mon lamentable échec est, contre toute attente, une réussite. La nouvelle élève, puis qu’elle vient de me le dire, me retourne la question mais je suis emporté par mes non-découvertes et je parviens à me rater sur la réponse. Je crois qu’elle attendait quelque chose de plus consistant qu’un vague mouvement de tête ressemblant à un “oui”. Eh bien… eh bien ! Je fais ce que je peux ! Zut ! Je ne peux pas être au four et au moulin ! ° En vérité, si. Regarde, continue tes affaires, je gère. °

«_ Pour te répondre de façon plus précise, c’est ma troisième année ici. Si t’as besoin de conseils, n’hésite pas ! » Accompagné d’un petit clin d’oeil. Faut toujours que t’en fasse des caisses, hein ? Va pas commencer à mettre de l'ambiguïté dans cette conversation ! Heureusement, je parviens -à nouveau- à passer à autre chose en demandant à Aisy de se joindre à la fête. Ce qui évite surtout à Charlotte de se faire trop de fausses idées sur ce clin d’oeil déplacé. J’en rajoute une nouvelle couche en appelant ma Morphéo, espérant simplement qu’elle passe à autre chose et oublie les conneries de Glaedr. Parce que… parce que… je ne vais pas non plus lui expliquer ça.

Par chance, la dernière arrivée dans l’équipe réalise son job à la perfection. Malgré le fait que je risque de perdre un orteil dans une minute ou deux, le sable est comme fossilisé et les petites patounes du Flamiaou sont aisément suivables. Nouveau pouce en l’air en direction de Charlotte. Mon enquête progresse à grands pas. Dans tout ça, je ne remarque même pas qu’elle se les gèle clairement, je suis bien trop emporté par ma fougue. Pourtant, c’est elle qui ouvre la marche alors que je vérifie chaque trace dans le sable. C’est drôle qu’elle ne prenne pas plus part à la recherche alors que c’est quand même son Pokémon, à elle. Enfin ! Elle fait quand même l’effort de me faire un… compliment ? Je réfléchis un instant. “Bizarre”... oui ben… on fait comme on peut, hein ! Disons que je suis entièrement dédié à une tâche, quand je m’y mets. Je continue à vérifier chaque empreinte à chacun de mes pas mais la direction ne semble pas beaucoup varier. En gros, peu de chance que ce chaton nous échappe encore longtemps. Redressant le buste, je m’applique à répondre à la nouvelle question.

«_ Je suis le Parcours Scientifique, en tant que Chercheur Pokémon. Ma seconde spécialité est dans le Top Dressage. Avec tout ça, on m’a envoyé chez les Phyllalis. »

J’évite de repenser à la déception qu’avait été mon arrivé dans ce dortoir de grosses têtes. Une ambiance qui me glaçait le sang et… qui ne me convenait pas vraiment. Surtout moi qui pensais déposer sagement mes valises chez les Voltalis… Enfin. C’est pas très important. Et puis, j’ai un beau chalet.

«_ Et toi ? Tu sais vers quelle spécialité tu voudrais te diriger ? »


La question du dortoir m’importe peu. J’ai fini par apprendre qu’il ne reflétait en rien les personnalités de ses occupants. Et puis, ça n’a pas beaucoup d’influence sur la suite. A part lors de ce match de Quidditch. Mais bref ! Voilà que nous remontons côte à côte la piste. Elle nous mène à la lisière de la plage, là où les palmiers deviennent plus denses. Si on continue un peu dans cette direction, nous finirons sans aucun doute au milieu de mon propre dortoir. Le petit filou de Pokémon ne doit pas être bien loin, ses foulées s’arrêtent juste ici. Je pose mes mains sur mes hanches et lève les yeux au ciel.
Connaissant les félins… Bingo ! Pour une raison obscure, le Flamiaou a décidé de grimper dans l’un des arbres bordant la plage. Et… à la vue de sa tête, je crois qu’il panique un peu pour redescendre. Avisant de son poids, je doute fort que Phy puisse le transporter et Invy a disparu de la circulation. C’est toujours à moi de me coller à ce genre de boulot. Enfin, c’est quelque chose qui entre dans mes capacités. J’ai régulièrement aidé mon père à élaguer les arbres. Puis, j’ai déjà démontrer mes capacités à Maxine lors de notre première rencontre. Ca fait toujours forte impression. D’ailleurs… j’avais fait pareil lors de ma première entrevue avec Ciel. Est-ce donc la ma meilleure façon de lier des amitiés…?

«_ Bon, il reste le plus délicat. T’inquiète, je gère ! »

Je m’approche du tronc et fait glisser mes doigts à sa surface. Les palmiers sont redoutablement lisses. Je vais redoubler de précaution. Je fais un signe à Vivaldy qui m’emprisonne d’un Fouet-Liane. L’attaque ne peut pas supporter mon poids mais évitera une mauvaise chute. Je positionne mes mains et encercle le buste de l’arbre avec mes jambes. Je commence mon ascension, reposant mon poids avec une immense délicatesse à chaque mouvement. J’avance petit à petit vers mon but. Le Flamiaou me regarde de son air blasé, je ne sais pas s’il se fout de ma gueule ou pas. Si tu bondis d’un coup en bas alors que je suis monté te chercher, j’te jure… Je lui lance un regard suspicieux qui semble le dissuader, pour l’instant. Je ne préfère pas regarder Charlotte, ça ne ferait que rendre plus longue ma montée. Me voilà désormais presque en haut. Encore quelques centimètres et je pourrais tendre ma main pour récupérer le petit sauvage. Lui me fixe toujours, j’ai maintenant l’impression qu’il m’attend. Je parviens à une distance raisonnable et je tends les bras vers lui. Le Pokémon hésite un instant et saute habilement sur mon bras. Il enfonce redoutablement ses griffes dans ma chair.

«_ Aarhhghhhh… »


Mon juron le fait sursauter. Paniqué, le type Feu bondit sur mon épaule ce qui me déséquilibre totalement et me fait basculer en arrière. Mon pied glisse et je tombe dans le vide. Maudit soit-il ! Le sol s’approche rapidement, heureusement, les lianes amortissent ma chute mais je ne peux qu’avoir le souffle coupé par le choc contre le sable. Ma Haydaim est parvenue à me tourner dans une position sans danger pour que j’évite de me manger le sol en pleine face. Une jolie réaction. Je reste quelques secondes le souffle court, tentant de reprendre mes esprits. Je papillonne, cherchant désespérément le starter des yeux.

«_ Il… il est passé où ?! »

Aaron S. Mightley


_________________

PHYL THE POWER


Le couple le plus improbable avec... une fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3522-0256-aaron-stuart-mightley-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3525-aaron-stuart-mightley-phyllali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 4
Jetons : 1240
Points d'Expériences : 49

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Lun 18 Sep - 2:47

Nous voici de retour dans les magnifiques aventures de Charlotte aux Fraives. Je sais, ce n’est pas du tout crédible, mais on fait avec ce que l’on a donc je ne veux pas entendre de plaintes ! Donc, la plage, les traces de pattes dans le sable gelé, voilà où nous en étions. N’aimant pas me compliquer inutilement la tâche, et ayant vu le chat se diriger dans cette direction, je m’étais mise en marche sans plus de réflexion, me contenant de suivre les traces au sol. Bizarrement, le roux pris le temps de s’attarder et d’observer minutieusement chaque empreinte, comme s’il lui importait plus de les avoir parfaitement gelées plus que de les suivre. À se demander s’il avait de si mauvaises priorités ou si j’avais loupé quelque chose. Ce n’était pas comme si mon Flamiaou laissait des empreintes en or que je sache, l’important était de le retrouver et de le rattraper, pas d’étudier la forme de ses patounes. Ceci étant dit, Aaron se redressa tout de même enfin pour répondre à mes interrogations, lâchant au passage son parcours ainsi que son dortoir. Scientifique hein, pas mal. J’avais aussi vaguement entendu parler de son dortoir, un genre de variante masculine du dortoir Givrali. Où est-ce que c’était le Voltali ça ? Je n’en étais plus tout à fait certaine, bien que cette information ne soit pas cruciale dans l’immédiat. Continuant dans la lancée de la socialisation, ce fut au tour de mon interlocuteur de me questionner sur mon avenir.

« Archéologie. C’est la seule qui ait vraiment de l’intérêt pour moi. »

Sans offense pour son parcours bien sûr. Bon peut-être un peu, mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise. C’est normal de préférer son propre domaine à celui des autres, c’est ce qui en fait notre domaine. Quoi qu’il en soit, nous gagnâmes un lieu à la concentration de palmiers plus dense. Comme quoi cette île était plus tropicale que je ne le croyais. Comble de chance, nous n’étions pas les seuls à avoir repéré ce petit coin tranquille, comme en témoignait une tache noire et blanche aux yeux bleus, apparaissant entre les feuillages. Son air blasé sembla s’accentuer en nous voyant arriver alors qu’il prit la position : pain de chat. Ses jambes cachées sous lui, le Flamiaou nous dévisageait d’un air ennuyé, ne semblant pas vouloir coopérer du tout. Posant mes poings sur mes hanches, je tentai de prendre un air autoritaire.

« Ce petit jeu a assez duré, il faut descendre maintenant ! »

Pas de réponse. Le chat de feu se contenta de se retourner sur sa branche pour mieux s’asseoir dos à nous, comme s’il pouvait nous ignorer jusqu’à nous faire partir. J’allais céder à la frustration lorsque le scientifique choisi de s’en mêler, me disant de ne pas m’inquiéter. Sceptique, je reculai néanmoins pour lui laisser le champ libre, curieuse de voir ce qu’il comptait faire. Usant d’un harnais de lianes, il débuta son ascension, paré à aller lui-même chercher le félin. Pas con j’imagine. Enfin, attendons de voir les résultats avant de se prononcer trop vite. Surpris, mon chat tourna ses grands yeux bleus vers moi, l’air de me demander : Il est sérieux celui là ? On dirait bien. Les bras croisés, je me demandai s’il allait vraiment réussir. Si je devais me mettre à la place du Flamiaou et que quelqu’un essayait de me forcer à sortir de ma chambre pour aller socialiser… Ouais, moi aussi je voudrais sans doute aller me cacher en haut d’un arbre. Mine de rien, comprendre mon starter comme ça m’aidait à moins lui en vouloir. Limite j’étais presque de son côté à lui. Inutile de dire que j’agrandis les yeux lorsqu’il sauta finalement sur le bras de Aaron, plaquant une main devant ma bouche pour étouffer un silencieux cri de surprise.

Tout se passa très rapidement, le roux étant soutenu par l’un de ses Pokémons, fort heureusement. De son côté, mon félin chromatique avant poursuivit sa route sur l’épaule du scientifique, laissant glisser un peu ses pattes dans le dos du garçon et dressant les fesses ainsi que sa queue pour préparer son saut vers le sol. Que d’agilité dans ce chat qui vint se poser à quelques pas de moi, se couchant sans le moindre scrupule avant d’allonger l’une de ses pattes arrière et de commencer à faire sa toilette. Malgré moi, je ne pus m’empêcher de pouffer de rire, une main toujours sur la bouche et l’autre collée à mes côtes. Flamiaou 01 – Aaron 00. Et Charlotte ? Moins douze depuis le temps, mais ce n’est pas le match du jour. Le Phyllali, se remettant tout juste de sa chute qui, heureusement, ne l’avait pas blessé, se mit à chercher le fuyard des yeux.

« Juste là. On peut dire qu’il t’a bien eu, hein Flamiaou ? »

Je tournai vers lui un rayonnant sourire complice alors qu'il se rassit droitement, lâchant en ma direction un blasé Miaouu. Toute contente, j’approchai de lui, me penchant pour aller le récupérer de mes bras, sans succès. Une fois de plus, le chat échappa à mon étreinte, s’éloignant au galop avant de se rasseoir plus loin dans le sable, demeurant toutefois dans notre champ de vision cette fois. Me relevant, je croisai les bras, sourcils froncés.

« On avait eu un moment là ! Saleté de chat… »

Mon visage affichant toujours un air mécontent, je reportai finalement mon attention sur le rouquin qui venait quand même de faire des pieds et des mains pour essayer de me ramener mon Pokémon. Oh ouais, les conventions sociales voudraient sans doute que je sois un peu plus concernée, n’est-ce pas ?

« Tu t’es pas fait mal en tombant ? Je suppose que je vais t’en devoir une après ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6800-466-esther-j-brooks-termine-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6807-esther-j-brooks-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 42
Jetons : 14686
Points d'Expériences : 1080

MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   Lun 16 Oct - 16:52

Nouvelle tête rousse

Une flopée d’insulte se déverse au creux de mon crâne. C’est Glaedr, désagréablement dérangée pendant l’une de ses absences par mon plongeon dans le sable. Sa colère déteint sur moi et je suis à deux doigts d’insulter le Flamiaou de tous les noms. Seul un reste de bon sens m'empêche de pester tous les noms qui me passent par la tête. Je suis un gentleman, oui ou merde ? Alors j’étouffe un murmure agacé en me mordant la langue. Néanmoins furieux, je ne peux m’empêcher de jeter un regard noir au starter qui en a déjà profité pour se faire la malle, juste un peu plus loin. C’est ça ! Fait le malin ! On verra, on verra. Ta dresseuse ne sera pas toujours là pour veiller sur toi. Eh ouais mon p’tit. Je n’oublie pas, tu t’en mangeras une, un jour. Mais l’heure n’est pas à la vengeance, malheureusement. L’heure est aux petites attentions et Charlotte se penche vers moi pour m'enquérir de mon état. Mis à part un bleu au popotin, je crois que je m’en sortirai plutôt indemne.

« _ Je crois que ça va, grâce à Vivaldy. » J’en profite pour défaire ses liens et m’approcher d’elle pour lui caresser le museau. Je lui en dois une, ou un séjour à l’hôpital, au choix. Je prends également le temps de retirer le sable qui s’est colé à mon maillot. Bon, ma petite démonstration acrobatique n’aura pas forcément eu l’effet escompté. Même si je ne sais pas vraiment ce que j’en attendais. Umh. Non, rien. L’admiration de la rousse ? La reconnaissance d’une nouvelle élève ? Montrer à quel point les anciens sont super forts ? Impressionner une fille ? Pour me prouver un truc ? Ai-je vraiment besoin de ça ? Ou alors, j’ai uniquement décidé, par sympathie d’aller sauver ce chat. Ahem. Trop beau pour être vrai. Heureusement, Glaedr est toujours là, parfaitement lucide.
° Faire le beau, Stuart. Tu as ce rare don d’avoir un besoin d’attention omniprésent.°
Je me renfrogne. Gnagnagna. Toujours le mot juste celle-là. Et alors. C’est pas si mal d’avoir besoin d’attention. Pfeuh. J’aime bien. Laisse-moi.

« _ Nan, t’inquiète, c’était rien. Promet-moi juste de l’éduquer un peu plus ça ! »

° Dit-il. Alors qu’il avait le Abra le plus téléporteur de toute l’école. Qui se planquait tout et n’importe où. D’où tu oses faire cette remarque, Stuart ? Sérieusement… en plus, c’est hyper déplacé ! Ca se fait vraiment pas ! Allez, t’as d’autres trucs à foutre. Laisse-là donc avec son Starter. °

Vrai ! Je n’ai plus rien à faire ici. L’abruti de chat est descendu, Charlotte est en mesure de le récupérer. On a fait connaissance et poser plus de questions deviendrait indiscret. La plage est déserte et la nuit commence à tomber. Je peux m’éclipser sans que cela ne paraisse ni trop brusque, ni trop méchant, ni même déplacé. Donc, je prends une grande inspiration.

«_ Eh bien, eh bien. Je te laisse faire plus ample connaissance avec ta boule de poil. De mon côté, je dois te laisser ! Ravie d’avoir fait ta connaissance, Charlotte. A plus tard ! »

Je fais un signe à mon équipe pour qu’ils se rassemblent. Geste vain étant donné que Frey s’est lancé dans la démonstration de ses nouveaux pouvoirs face à la mine déconfite de Marley… Bon. Je vais laisser jouer ces deux là. Au moins, le reste de mon équipe a la décence de bien vouloir m’écouter. Je me retrouve bientôt entouré de toute ma petite troupe. Je fais un dernier signe de la main à Charlotte et me mets à marcher en direction du dortoir. Il n’est pas très loin et je suis même sûr que depuis ma fenêtre, je peux surveiller les deux zigotos restés dans l’eau. Faudrait pas non plus qu’ils choppent froid.
Faudrait pas non plus que je passe ma soirée à les regarder dans l’eau alors que j’ai une tonne de travail à abattre… Et merde.
Aaron S. Mightley


_________________

PHYL THE POWER


Le couple le plus improbable avec... une fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3522-0256-aaron-stuart-mightley-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3525-aaron-stuart-mightley-phyllali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]   

Revenir en haut Aller en bas
Nouvelle tête rousse [PV Charlotte]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La plage-