Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Potiron
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1943
Annonceur
Sujet: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Ven 14 Fév - 18:17
LA SAINT-VALENTIN


La tradition perpétuée


Petit rappel traditionnel de la Saint-Valentin comme elle est vécue sur l'Île Lansat.

La Saint-Valentin est une journée phare du calendrier, elle célèbre l'amour, la gratitude, la courtoisie, le romantisme. Ici, il est de tradition que les femmes et jeunes filles offrent des chocolats aux hommes. Il existe trois types de présents ;

Honmei choco : les chocolats destinés au favoris de votre petit cœur en sucre. Pour l'offrir, il faut que votre intention soit évidente lors du don, soit par votre exception que doit se vouloir volontairement gênée, soit par un petit mot associé aux chocolats clarifiant votre intention. L'empaquetage doit être soigné et joliment fait.

Giri choco : voici les chocolats de courtoisie qui peuvent être offerts à n'importe quel homme, ami, que vous portez haut dans votre estime (supérieur hiérarchique, préfet, favoris ou autres..). La popularité d'un jeune homme ou d'un homme se voit à la quantité de Giri Choco qu'il recevra ce jour-là, ce cadeau n'a aucune ambiguïté. Ne pas en offrir par contre vous fera mal voir, c'est une tradition qu'il faut respecter !

Sewa choco :
et enfin les chocolats d'affection, offerts aux amies entre elles, à la famille et autres pour symboliser l'affection que vous portez à leur égard.

Le 14 du mois qui suit (14 mars pour les plus mauvais en maths), les hommes doivent offrir des présents en retour lors du White Day (chocolats blancs, bijoux blancs etc.), souvent des Giri Choco en retour par pure courtoisie, dans tous les cas, la valeur du cadeau doit valoir trois fois celle de celui de la femme, ce pourquoi certains refuseront poliment les chocolats qui leur sont offerts. Si un Honmei Choco n'est pas rendu ce jour-là, cela signifie que les sentiments ne sont pas partagés et inversement. À l'inverse, si un homme n'a pas reçu d'Honmei Choco de la part de celle qui l'aime, il est de coutume qu'il lui offre un ruban blanc, si elle l'a nouée quelque part avant la fin de la journée cela signifie que les sentiments sont réciproques, sinon... non.

Ceci est une tradition qui doit être respectée et vous devez jouer le jeu, sortez de la Saint-Valentin traditionnelle européennes, ultra critiquée etc. Ici, tout le monde se prête au jeu même si vous n'en appréciez pas les tournants. Pensez avant tout aux possibilités RP de cette magnifique première journée et de ceux qu'apportera la seconde en mars.

Contexte de l'événement


A la Pokémon Community, ces deux jours sont fériés, pourquoi les professeurs ont tant tenu à ce qu'ils le soient... je laisse votre imagination se charger de monter les plus grandes hypothèses. Le parc d'attraction organisant une grande journée spéciale, le décorant de toute part de petits anges et autres cupidons, les élèves, tout comme les adultes, seront particulièrement tentés de s'y rendre. Ezra Plume y a bien évidemment envoyé ses sbires pour soutirer toutes sortes d'informations assez scandaleuses pour terminer dans son journal.

Un petit malin a cependant décidé de pimenter cette magnifique journée, permettant ainsi aux plus timides d'entre vous de déclarer leur flamme en dansant sur un manège. Partout dans le parc se baladent, dissimulés, des dizaines de Fluvetin dégageant tous une odeur... particulièrement aphrodisiaque, à laquelle vous êtes tous sensibles... Impossible pour vous de découvrir le poteau rose, vous distinguez juste cette douce odeur et vous vous laissez emportés par ses effluves...

Comme la plupart des événements, afin de vous lire et de vous suivre plus facilement, toute cette journée se rassemble en un topic qu'est celui-ci. Il vous est bien sûr possible d'entamer le rp dans ce topic pour ensuite le déplacer ailleurs, mais pensez à mettre un lien à la fin de votre dernier post. Cependant, ce sujet vous permet aussi de vous laisser surprendre par le hasard des rencontres, chocolats en main pour les demoiselles, et de vous laisser aller dans une ambiance euphorique et aphrodisiaque.          

Vous n'oublierez très certainement jamais cette journée, alors laissez-vous aller et accomplissez vos désirs !


Précisions : En gros, les Fluvetins vous rend tout excités avec des désirs romantiques et d'embrassades incongrues (ne pas trop tomber dans la perversité non plus s'il vous plaît, ils restent jeunes, même les adultes... encore moins vis à vis des jeunes  Shocked )
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 16 Fév - 18:00
Aujourd’hui était un jour particulier. La saint Valentin trônait dans les esprits depuis un moment et certains c’était même prêtés à faire des pronostics… Bien évidemment, c’était ce genre de chose qui m’exaspérait au plus haut point. Pourquoi attendre ce jour pour déclarer sa flamme ? C’était tellement stupide et si… commercial. Et pourtant, ça occupait et enjouait les esprits. Je prenais quand même parti au jeu bien que la cuisine n’était pas mon fort. Il y avait bien quelques personnes que j’appréciais ici, à l’académie… Il était donc courtois de leur préparer quelques douceurs pour les offrir. C’était donc eux qui me poussaient à participer à ce genre d’évènement. C’est pour cela que je m’étais levée très tôt ce matin pour préparer ces chocolats. La plupart des élèves l’avaient fait la veille… Ainsi, les cuisines de l’école étaient quasiment inoccupées. Je réalisais les chocolats avec beaucoup de sérieux, suivant scrupuleusement la recette. Je faisais essentiellement des … Honmei choco ? La première liste que j’avais pu me procurer sauf que j’avais oublié sa signification. Je me rattrapais donc et confectionnais énormément  partie de Giri choco, beaucoup plus appropriés selon moi.

J’y avais passé une bonne partie de ma matinée. Une fois terminé, j’étais fière de moi et pouvais les ranger dans les emballages préparés quelques jours auparavant. Les festivités avaient lieu au parc attraction de l’île. Oui, parce que n l’oublions pas, les deux jours à venir étaient fériés… Tant mieux, non seulement cela permettrait de nous amuser mais aussi de ne pas nous presser sous le travail qui nous pesait depuis que cette interface avait fait son apparition. Tous mes chocolats étaient dans un sac que je transportais en bandoulière. Meian était avec moi, comme à son habitude !

Mais avant d'aller au parc d'attraction de la ville portuaire, je devais faire un petit détour aux souterrains de l'école pour y rencontrer le collectionneur. J'avais entendu dire qu'il s'était procuré pas mal d'oeuf Pokemon. Voulant agrandir mon équipe mais aussi pour l'essentiel de mes recherches, j'avais pris la décision d'en acheter un aujourd'hui. Je savais que cela serait cher mais je n'avais pas tellement dépensé mes jetons depuis mon arrivée ici et j'en avais pas mal. Mes économies y passeraient donc. Arrivée aux souterrains, il n'y avait personne. Tout le monde était parti aux festivités. Le collectionneur m’accueillait et je lui parlais des oeufs. Il souriait car pas mal de personnes étaient déjà venu le voir. Il me questionnais sur l'espèce que je désirais. Un Evoli, bien entendu... Un nouveau sourire car il se rappelait que c'était mon stater. Il constatait d'ailleurs qu'il avait évoluer et m'en félicitait. Il revenait finalement avec l'objet convoité depuis des mois. J'étais heureuse. Je remontais dans mon dortoir et le posais près dans mon lit, bien au chaud dans sa couveuse. Je m'en occuperais en rentrant !

Je filais à la vitesse de l'éclair à l'extérieur. Et très vite, on se retrouvait au parc d’attraction comme prévu. Je ne comptais pas vraiment y trouver quelqu’un car je n’avais pas donné de rendez-vous. Je donnerais donc mes chocolats au moment opportun, lorsque je les rencontrerais. C’est pour cela que je restais dans l’allée principale, pour être sûre de les voir. Et, si jamais il m’en manquait, je pouvais toujours les contacter avec mon Ipok.

« Bon, en avant… »

Aujourd’hui, il ne fallait pas que je m’attende à recevoir quelque chose : c’était les filles qui devaient offrir leur présent en premier, comme la tradition le voulait. Sauf que… dès que je croisais la première personne, je n’osais pas, de peur d’être honteuse. J’esquivais donc la personne en question et poursuivais ma route. J’étais maintenant bien au centre de la place et le monde affluait déjà. Au fur et à mesure, je ne me sentais pas comme d’habitude, comme si… quelque chose d’étrange m’attirais et me poussais à réagir autrement. Cependant, je n’y prenais pas garde car c’était vraiment une odeur très agréable. Je me laissais donc portée par cette dernière, ainsi que Meian. Je ne voyais plus les personnes comme précédemment. J’attrapais déjà quelques boites de chocolat entre mes mains et commençais une distribution surprenante. Premier arrivé, premier servi… Et c’était un garçon de l’académie, mignon d'ailleurs. Je lui tendais une boite, tremblante, un sourire béat sur les lèvres. Puis, je me mettais à rougir, comme une petite fille toute timide. On aurait pu me trouver mignonne si on ne savait pas qui j’étais vraiment.

« Joyeuse Saint Valentin. » balbutiais-je entre mes lèvres.

Quel chocolat était-ce ? Je ne m’en étais même pas aperçue.

Précisions :
 
Informations modération :
 
Eric Stone
Eric Stone
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 15
Jetons : 490
Points d'Expériences : 242
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 16 Fév - 19:40
C’était une journée particulière aujourd’hui et c’était la veille que je m’étais rappelé, surtout parce qu’il n’y avait pas cours : la Saint-Valentin. Bien sûr, je connaissais la signification de cette date, mais je n’avais jamais vraiment côtoyé de personnes jusqu’à ce jour, dans ma vie, parce que j’étais facilement perturbé par les émotions des pokémons. Au final, depuis que j’étais arrivé dans cette école, c’était bien moins difficile que prévu. Les pokémons étaient assez calmes, pour la plupart du temps sur l’île Lansat.

Je m’étais levé en ce matin du 14 février, dans l’idée de me reposer, mais Kame n’était pas de cet avis. Il était sorti de lui-même de sa pokéball et avait commencé à sautiller partout dans ma chambre, plein d’énergie. J’avais tenté de l’ignorer, croyant qu’il comprendrait que son dresseur voudrait bien se reposer un peu, mais j’avais rapidement capitulé lorsqu’il m’était tombé dessus, commençant à sauter sur mon lit et mon corps, ce qui était fort désagréable à vrai dire puisque neuf kilos, ce n’était pas rien surtout sur l’estomac.

J’étais maintenant, à l’extérieur, accompagné de cette petite tortue bleue sautillante. C’était une belle journée ensoleillée, mais je pouvais remarquer que beaucoup d’élèves semblaient se diriger au même endroit, c’est-à-dire le village portuaire. Je n’y étais jamais allé jusqu’à maintenant et mon partenaire semblait fort plein d’énergie ! Une toute nouvelle aventure nous attendait encore ce jour spécial pour les demoiselles.

Rendu à destination, je pouvais voir qu’ils se dirigeaient tous à un autre endroit et perdu dans mes pensées, je les avais suivis sans vraiment m’en rendre compte. J’étais en train de suivre le courant, en quelque sorte, suivi par une tortue joviale. C’était le bruit particulier qui m’avait sorti de ma tête : le parc d’attractions. Cela pourrait être amusant, non ? J’y étais pénétré sans me douter que cette journée allait être très spéciale.

Il y avait quelque chose d’étrange dans l’air, mais c’était fort agréable, donc c’était rapidement perçu comme normal pour moi. Je me sentais très bien, pourquoi m’en soucier ? Ça allait être un jour merveilleux ! Je ne pouvais pas m’empêcher d’être positif et de remarquer qu’il y avait plusieurs jolies filles. Kame était moins sautillant. Il était toujours aussi joyeux, mais plus observateur de son environnement. Je ne pouvais pas décrire ce qu’il ressentait, cela m’était inconnu pour dire la vérité.

Soudainement, j’avais reconnu quelqu’un dans la foule et je m’en étais approché rapidement. Je ne savais pas pourquoi, mais plein de petits détails me venaient à l’esprit : ses cheveux, ses yeux, la couleur de sa peau et d’autres trucs qui faisaient battre mon coeur. Pourquoi ? Je ne me rappelais pas d’avoir déjà ressenti cela en la voyant, mais cela fut rapidement écarté de mes pensées. Je la trouvais fort jolie. C’était à ce moment que j’avais fort remarqué qu’elle me tendait quelque chose, rougissante en me souhaitant une « Joyeuse Saint Valentin. »

« Merci beaucoup ... » disais-je, rougissant à mon tour. En prenant le paquet en main, c’était à ce moment que j’avais pris conscience de la signification de ce que j’avais accepté de la jeune femme : joliment emballée, son expression gênée et son léger balbutiement étaient des signaux assez clairs ! Elle venait de m’offrir des chocolats honmei choco.

« Ambre ... » rajoutais-je, devenant rouge comme une pivoine. J’étais fort touché par ce qu’elle venait de m’offrir, mais je ne savais aucunement comment réagir ! C’était la première fois qu’une femme me faisait un tel cadeau à la Saint-Valentin. Les seuls chocolats que j’avais réussis dans ma vie étaient des Sewa choco de la part de la famille. Malgré cet affluèrent d’émotions, la suite se fit quasiment de façon naturelle.

« Est-ce que tu veux qu’on aille faire des manèges ? C’est férié, on devrait s’amuser, non ? » disais-je en souriant sans effort. Cette journée était vraiment particulière et j’avais bien l’intention de garder ces chocolats.

_________________
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 16 Fév - 19:48

LOVE IS IN THE AIR!


Today is the day! Oui, aujourd'hui est la journée de la Saint-Valentin. Je me suis renseigné à propos de la tradition étrange de l'île. Pendant cette journée, les jeunes filles et les femmes de l'île doivent donner du chocolat à des hommes afin de leur montrer leur amour, leur affection et autres, tout dépendamment de la sorte qu'elles donneront. Il y avait une sortie aujourd'hui organisée par  l'école et cette sortie en question se passera au parc d'attraction de l'île. Au début, je m'étais résigné à y aller, puisque je ne connaissais personnes et je ne suis pas dans le coeur de personnes puisque je ne connais aucuns élèves. Mais en y repensant, ne serais-ce pas la bonne occasion de rencontrer des gens? Même dans un contexte comme celui-ci? Surement, alors pourquoi pas y aller hein?

Je passai la matinée à travailler avec ma belle Faith, je suis en train de travailler une combinaison avec mon pokémon, en fait, c'est une combinaison qui serait beaucoup plus pour la partie performance. Depuis quelques temps, j'entraînai Faith à modeler son attaque rugissement car selon ma combinaison, un rugissement normal ne pourrait pas fonctionner puisqu'à la normale, rugissement est envoyé grâce à des ondes. Ce que je veux c'est que Faith doit l'envoyer par des jets au lieu d'une onde. Pourquoi? Car, j'ai pensé à utiliser Doux Baiser afin de créer des coeurs au dessus de mon pokémon, puis avec mon nouveau rugissement, les pulsations en jets entreraient dans les coeurs pour les faire vibrer, comme un coeur humain qui bat, afin de signifier un amour qui bat. De plus, selon mes prévisions, le coeur devrait émaner une aura rouge autour d'elle grâce à leur propre pulsation. Ça devrait donner quelque chose de jolie! Bref, Faith commence à maîtriser son rugissement en jet, ce qui me plut à l'instant. Je l'encouragea et je lui donnai un bisou sur la joue.

Je pris le reste de mon temps pour prendre une bonne douche afin de pouvoir me rafraîchir de la tête aux pieds. Je décidai de porter quelque chose de simplet, mais chic : une belle chemise noire avec des motifs lignées blanches pour donner une emphase sur la chemise. Puis, je mis un jeans noirs avec des reflets contrastes gris un peu partout. Je mis une cravate rouge foncée avec des rayures de couleurs noires. Bref, je partis avec les autres au lieu de l'activité de la journée. Cela faisait du bien de pouvoir sortir de l'école, après tous ces cours, je crois que même les professeurs pouvaient avoir un petit break! Pendant tout le long du trajet, je me suis mis dans une espèce de bulle pensive, je mémorisai l'enchaînement de Faith, voir ce que je pourrais améliorer ou bien enlever. Je pense que pour l'instant, avec ce que Faith connait comme attaque, je crois que c'est tout ce que je peux faire. Je ne peux pas risquer d'utiliser Metronome, car c'est trop imprévisible, mon pokémon pourrait avoir une attaque trop bonne, comme elle pourrait avoir une attaque qui pourrait totalement la nuire. Non, Metronome c'est trop le hasard.

Je finis par débarquer de l'autobus et j'entrai dans le parc d'attraction, Faith dans mes bras, ma seule amie, je me promenai un peu partout, je regardai quelques couples se former, voir s'embrasser, à ce moment-là, je ressentis une pointe de jalousie monter en moi, oui car j'aimerais bien expérimenter cela, échanger des baisers et éprouver des sentiments pour quelqu'un.

Au début, je pu sentir une odeur, je croyais que c'était un parfum, oui, vous savez le parfum que les tantes portent et que ça sent à deux kilomètres à la ronde. Au début, je pensais m'étouffer dans cet odeur, mais à force de le sentir, je me calmai et je me sentis bien. J'eu tout d'un coup l'envie d'embrasser tout le monde.

Comme ça, out of nowere, je me fis donner un paquet de chocolat. Surpris, je vis une ravissante jeune femme m'offrir un Honmei Choco. Hein? Je n'y compris rien, mais peut importe, un petit quelque chose en moi d'inhabituel me poussa à accepter et à la remercier, oui aller de l'avant. Je lui pris délicatement une main et je déposai un bisou sur le dessus de sa paume de main, qui est très douce, puis je lui dis d'un ton charmeur :


- Merci mademoiselle. Laissez-moi montrer mon amour!

Oh non, je ne pu résister à lui montrer mon amour en même temps, intérieurement, je trouvai ça étrange. Montrer son amour à la st-valentin et surtout face à une parfaite inconnue. Who cares? J'eu l'idée de lui démontrer ma nouvelle combinaison avec Faith, d'ailleurs, je m'adressai à mon compagnon :

-Faith! Montre-lui c'est quoi l'amour!

Toge toge priiiii!

Je vis ma belle Faith utiliser Doux baiser (Sweet Kiss) qui eut comme effet de créer un demi-douzaine de coeurs qui flottèrent au dessus de nous deux. Puis, aussitôt elle utilisa Rugissement (Growl) et pas un rugissement classique, celui dont on travaille depuis un bout déjà! Parfait! Je vis Faith utiliser son attaque et cela réussie. Des jets de rugissements vinrent entrer dans les coeurs de son attaque précédente, puis les coeurs se mirent à vibrer et à émettre une légère pulsation et un aura rougeâtre sur chaque coeurs. Ceux-ci se regroupèrent ensemble afin de créer un petit nuage de coeur. Et Faith sauta sur le nuage comme pour marquer la finale. Wow, j'étais émerveillé par la prestation de mon pokémon. Je rougis et je regardai la jolie demoiselle que je ne connaissais point. Je lui dis, tout bonnement :


- Je suis James Wellam...ravi de te connaître. Je suis nouveau à l'école pokémon community. Puis-je connaître ton joli prénom?

Moi, faire la connaissance ainsi d'une jolie demoiselle, tout une première!
précisions:
 



 

Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 16 Fév - 22:01
Vendredi. Aujourd'hui n'était pas un vendredi comme les autres. Il était férié, et pour une raison des plus curieuses : c'était la Saint Valentin. Un jour où la coutume était d'offrir des chocolats aux garçons. Le brun se fichait en général de cette journée. Sa sœur lui avait toujours offerts des chocolats, et il l'avait toujours remercié en passant toute la journée avec elle. Sauf que maintenant, il était à l'académie, que sa sœur n'était pas là, et que l'académie en question avait informé les élèves que le parc d'attraction de la ville portuaire organiseraient des événements pour cette occasion. Mal réveillé, le garçon se redressa difficilement, le drap glissant pour laisser son torse nu. Il observa la pièce - sa chambre en vérité - retrouvant le même vert et le même plafond blanc. Plush était roulée en boule à ses côtés, et il ne put s'empêcher d'avoir un sourire attendri en l'entendant ronfler de son chant mélodieux. Il lui gratta la tête, puis s'approcha d'elle.

« Hé, Plush... Réveille toi, petite dormeuse ! »

La Tylton ouvrit lentement ses yeux et lâcha un bâillement absolument adorable. Le sourire du garçon se fit extrêmement tendre, et il lui frotta la tête affectueusement. Plus loin, sur le sol, Rin était posé et dormait silencieusement. Le mastodonte s'élevait puis diminuait à un rythme régulier. Sortant désormais du lit, le garçon tapota sur la carapace du pokémon piquant, puis lui frotta la tête.

« Riiiin. Debout toi aussi ! »

Le Rhinocorne ouvrit un œil, puis soupira paresseusement. Il s'étira lourdement, avant de se redresser et d'observer son dresseur. Ils n'étaient pas ensemble depuis très longtemps, mais Noctis avait déjà bien cerné son caractère. Les deux s'entendaient somme toute assez bien, et Plush était officiellement devenue la petite princesse du groupe qui se faisait cajoler à toute heure du jour et de la nuit. Les regardant somnoler, il soupira et ricana.

« D'accord, d'accord, j'ai compris, j'irais tout seul, vous allez pioncer dans vos pokéballs tous les deux. »

Ils ne protestèrent pas, trop heureux de pouvoir prolonger leur temps de sommeil. Mais quels paresseux, ces deux là ! ria-t-il intérieurement. Il resta un moment planté là, avant de décider de s'habiller. Il n'avait pas vraiment l'air présentable, juste avec un pantalon. Il sortit, verrouilla la porte de sa chambre, et emprunta le chemin qui menait à l'extérieur de l'établissement. Il attendit patiemment le car, et monta dedans. Direction le parc. Le ciel était bleu. Il faisait beau et la température montait lentement, mais progressivement. Les nuages étaient blanc, et avaient des formes variées. Là, un poisson. Ici, une voiture. Là, de la poussière.... Le nuage de poussière sembla grandir et s'épaissir, sur le point d'engloutir le ciel. Noctis, paniqué, s'envola, cherchant à sauver le ciel bleu avec ses mains, en repoussant la poussière. Peine perdue, le nuage glissait entre ses doigts. Le dernier rayon du soleil fut absorbé, et ce fut le noir absolu. Perdu dans des abîmes sombres, Noc garda son sang-froid. Une petite luciole apparut, se dirigeant doucement vers lui. Au fur et à mesure qu'elle approchait, la lumière grandissait, jusqu'à prendre la forme d'une grande dame toute de blanc vêtue, l'air stricte et le regard sévère. Sa peau était aussi pâle qu'une morte, et ce fut avec la voix pleine de tristesse qu'elle lui annonça :

« La sortie est de ce côté ci. Prend soin de toi. »

Une voix. Une douce mélodie qui planait dans son esprit, un chant qu'il connaissait par cœur. Un chant qui n'était plus, car elle était morte. Le réveil en sursaut du rêve, tout en criant :

« MAMAN ! »

Paniqué, en sueur et visiblement pas conscient de l'endroit où il se trouvait, le réveil fut désagréable. Les élèves présents dans le car se retournèrent, et certains rigolèrent. Les plus proches voyaient la frayeur sur le visage du garçon, et comprenaient que ce cri était bien plus que ce qu'il ne dirait. Se passant une main sur le front, il reprit peu à peu contenance. Un rêve. Un stupide rêve. A quel moment s'était-il endormi ? Il ne s'en était même pas aperçu... Le car s'arrêta, et tous descendirent. Au lieu de se diriger vers la ville, Noc entreprit d'aller vers le parc d'attraction, comme il l'avait prévu. Devant lui se dessinèrent bientôt des attractions visiblement toutes plus amusantes les unes que les autres, et il sentit l'excitation gagner son cœur. Tiens ? Pourquoi ce fichu cœur bat-il si vite ? La question semblait anodine, et aucune réponse censée ne lui parvint. Il y avait cette douce odeur sucrée, la beauté des couleurs qui l'entourait, comme s'il s'était à nouveau endormi. Peut être était-ce le cas, après tout. Un sourire un peu niais se forma sur son visage, apaisé par l'ambiance festive et pleine de tendresse. Il aperçut au milieu de l'allée centrale une jeune femme qu'il reconnut sans trop de difficultés : Ambre. Elle était là, si belle, si jolie...
Hein ?
Que se passait-il dans sa tête ? Une voix lui cria que quelque chose ne tournait pas rond, mais il la fit taire avec une facilité inhabituelle. Ambre n'était pas seule. Le sang bouillonna aussitôt dans son corps, et il s'approcha plus décidé de la jeune femme. Tu es jaloux ? demanda la petite voix. Non, bien sûr que non, il n'était pas jaloux. Elle était juste ravissante et il s'inquiétait de voir quelqu'un lui tourner autour, voilà tout. Quand il fut à proximité, il s'adressa directement à elle.

« Bonjour, Miss. »

Son bonjour avait bizarrement prit une voix assurée et plus grave qu'à l'habitude. Il s'était également rapprochée de manière excessivement protectrice de la jeune femme, et toisa d'un regard mauvais le garçon qui tenait un... Honmei Choco ?! Son cœur fit un sacré bond, et il se sentit très déçu. Puis ce fut la colère. Hors de question de laisser Ambre à ce...
De la laisser à qui exactement ? Serais-tu amoureux ? La question le fit à la fois pâlir et rougir. Non, non, il l'appréciait mais... Toutes ses émotions étaient confuses, et décidant qu'une explication rationnelle le perturbait trop, décida de s'abandonner à ses instincts.

« Et, toi tu es...? »
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Jeu 20 Fév - 19:09
Aujourd'hui voyait passer la pire journée possible pour Lucas. Vendredi férié s'il en est, la raison de tout cela était simple et en même temps soûlante : c'était la Saint-Valentin. Cette journée où toutes les filles se jettent dans les bras des hommes et leur offrent joyeusement des chocolats, espérant qu'en retour, ces derniers leur en donnent le double voir plus le mois suivant, lors de la White Day. Cette journée, Lucas la détestait plus que tout. A dire vrai, il ne la détestait pas vraiment, plutôt qu'il en avait peur. Oui, vous avez bien entendu. Ce gentil garçon aux cheveux blonds possède la phobie du quatorze février, soit la Saint-Valentin. Surprenant, non ? La vérité est caché dans son enfance, où il y a vécu l'un des pires moments de sa vie. On ne vous raconte pas tout. Disons simplement que ce jour-là, Lucas se retrouva à l'hôpital après s'être fait écrasé sous la tonne de filles qui vint le voir pour lui offrir des chocolats. Et que le mois suivant, il y retourna parce que le grand frère d'une de ces miss lui cassa la tête parce qu'il n'y avait pas offert de chocolats. On comprend ensuite cette peur panique de la Saint-Valentin. Et bien qu'ici, il ne trouve pas de brutes épaisses prêt à le casser en deux parce qu'il a oublié de donner des chocolats à une fille de l'établissement, il préférait ne jamais avoir à offrir ni recevoir des chocolats. Cette peur est également présente le jour de la White Day, mais elle évidemment moins présente.

Donc, ce jour-là, Lucas avait cherché à se réveiller le plus tard possible, mais Ryan l'avait réveillé beaucoup plus que tôt que prévu, beaucoup trop tôt. Huit heures du matin s'écrivait précisément sur son Ipok, dont l'écran était devenu aussi rose qu'un bonbon à la guimauve, parsemé de cœurs et de chocolats en boîte. Le blondinet éteignit son informateur aussi vite qu'il l'avait allumé. Il la rallumerait pas avant demain. Il poussa cri de rage plus que retenue, et avisa son ami, qui sautait sur place, impatient de sortir de ce dortoir, un semblant de confinement plus qu'important. Son sourire béat présent sur son visage lisse en disait long sur ses intentions. Il souhaitait se rendre au parc d'attractions, là où il y aurait apparemment une surprise pour les amoureux. Par gentillesse, le topdresseur avait accepté de venir avec sa camarade, et il regrettait désormais ce choix. Le brun l'observait avec dévotion, prêt à l'emporter avec lui vers le lieu de rendez-vous, sans même lui laisser le temps de se préparer. Si la journée devait se passer ainsi, le blondinet ne tiendrait pas, surtout que pour l'instant, rien de très important autre que son réveil soudain ne lui était arrivé.

Lucas prit tranquillement son petite-déjeuner, prenant soin d'aller à la vitesse la plus lente possible sans pour autant alarmer Ryan sur ses intentions. Une fois son repas englouti, il partit au niveau de son lit récupérer ses affaires et quelques objets, et rejoignit la douche la plus proche, qu'il usa à plein régime. Ceci fait, il se changea et se coiffa comme il put, supprimant au maximum les épis qui sortaient de sa coiffure. Il se brossa les dents, se mit un peu de gel, ajouta un peu de parfum sous les aisselles et rejoignit son camarade, qui l'attendait impatiemment. Il lui indiqua qu'ils pouvaient y aller, et ensemble, ils sortirent de l'école, prêt à rejoindre la ville portuaire, où était posé le parc d'attractions. Une fois là-bas, les deux compères se sourirent mutuellement, et observèrent les lieux. Dix heures qu'il était, et déjà un océan de demoiselles en jupons couraient de tout les côtés à la poursuite des hommes qui les attendaient avec joie. La peur monta rapidement en Lucas. Voir toutes ces filles le rendaient malade de peur, au point, qu'il n'y tint plus et prit congé de son camarade, courant étrangement vers l'endroit où ce qu'il répudiait avait lieu. Il rejoignit le carrousel, où il se posa sur un banc, soufflant un peu coup pour essayer de se défaire de cette peur, sans succès. Il gloussait à chaque bruit, chaque son, espérant que personne ne vienne le voir.

«  C'est vraiment une journée horrible … pensa-t-il intérieurement. »

Il posa son regard sur le ciel clair et magnifique parsemé de quelque nuages, quand il y vit passer un Fluvetin. Il ne s'y intéressa pas, préférant penser à ce ciel fabuleux, se demandant s'il ne pourrait pas s'y rendre pour échapper au supplice de la Saint-Valentin. Il se dit également qu'il pourrait s'y rendre avec Anysia. Il se mettait soudain à penser à elle, une envie irrésistible de sortir avec elle, d'aller la voir sur le champ. Mais sa peur le rendait aussi fixe qu'une statue. Cette journée était vraiment un calvaire pour un mec comme lui, et elle venait tout juste de commencer ...

_________________
Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]  1466193127-s1

                         
Chiho Lime
Chiho Lime
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Ven 21 Fév - 13:42
La journée avait été épuisante alors que pourtant elle venait à peine de commencer. Très tôt la veille, Chiho avait commencé à œuvrer en cuisine, prenant la liberté d'emprunter les locaux des amateurs de poffins pour préparer ses chocolats. Comme le voulait la tradition, elle avait tout fait elle-même, et à force de persistance, de doigts brûlés et d'énormément d'énergie, elle avait réussi. Grâce aux conseils avisés de ses livres de recettes et autres magasines, la Pyroli avait préparé de petites boites rouges décorées d'un joli ruban. Se prenant au jeu, elle avait distribué de nombreux Sewa Choco à ses collègues de dortoir, le matin même. Ravies de la surprise, les sportives forcées avaient toutes accueilli ce cadeau avec une joie non feinte. Au moins aujourd'hui Chiho avait réussi à dépasser sa timidité en faisant sourire les gens. Cela lui suffisait. Et en parlant de timidité...

Alors qu'elle avait pris la direction du parc d'attractions, Chi y repensait. Elle avait osé... enfin. Elle les lui avait remis. Son cœur encore battant, elle soupira comme pour se rassurer du fait que personne n'avait rien vu. Il ne saurait certainement jamais de qui venaient les chocolats, mais au moins ils les mangerait peut-être. Cette simple idée la réconfortait. La petite rouquine n'avait pas le courage d'aller plus loin et les lui remettre en personne. Elle serait bien trop gênée pour ça, surtout en sachant pertinemment que l'arrogant objet de son émoi ne pourrait lui correspondre. Satisfaite mais aussi un peu déprimée, la scientifique avait décidé de faire un tour pour profiter des jours fériés. Beaucoup d'élèves allaient faire un tour au parc, alors pourquoi pas elle, après tout ? Au moins ça lui changerait les idées.

Une fois arrivée, la mélancolie laissa place à l'émerveillement. Des décorations colorées égayaient les ruelles des magasins de souvenirs, les restaurants et bien sûr, les attractions de toutes sortes. Des rubans colorés, des cupidons et autres symboles de la thématique de la fête des amoureux étaient partout. Curieuse d'en voir plus, Chiho s'avança, un peu hésitante. De la musique romantique résonnait dans les hauts parleurs, plongeant tous les visiteurs dans l'ambiance. Sans trop savoir où aller, la chercheuse allait appeler un de ses pokémons, lorsque sa Fluvetin Ivy sortit d'elle-même de sa pokéball. Pioutant d'impatience, cette dernière repéra une nuée de ses semblables qui survolait le parc, et s'envola en leur direction. Inquiète, sa dresseuse la suivit tout en se demandant ce qui lui prenait.

« Ivy, attends ! Où tu vas, comme ça ? »

Serrant le petit sac de chocolats contre sa poitrine, l'adolescente courut en sa direction. Ce n'était pas son genre de s'écarter et encore moins de la laisser derrière. Était-elle à ce point contente de rencontrer d'autres Fluvetins ? Malgré son scepticisme, Chiho haussa les épaules. Le nuage parfumé qui lui parvenait lui faisait oublier tout le reste, effaçant progressivement sa peine. Dans ce petit square, les couples étaient partout, se tenant par la main, et parfois se bécotant sans vergogne, sous le regard protecteur des peluches roses volantes.
Triste, elle décida de ne pas rester plantée là, seule et éplorée. Regardant autour, elle se dit qu'il valait mieux offrir le reste de ses chocolats aux personnes qui seraient de passage. Au diable la timidité... après tout sans trop qu'elle s'explique comment, elle se sentait pousser des ailes ! Distribuant des boites à un groupe de filles de passage, Chiho leur sourit. Ensuite vint un garçon qu'elle n'avait jamais vu, et qui sembla fortement apprécier son geste. Galant, il lui fit un baise-main qui la prit par surprise, et fit monter le rouge à ses joues.

« Oh euh... ton amour ? »

C'était... pour le moins précipité. Cependant elle n'arrivait pas à se détourner, bien qu'elle n'arrive pas à le regarder dans les yeux pour autant. C'était trop gênant. Se mordillant la lèvre inférieure, Chiho constata alors que tous les chocolats qu'elle avait faits étaient des Honmei choco. Mince, elle avait oublié qu'il y avait une nette distinction entre ceux-là et les autres ! Les yeux grands comme des soucoupes, la jeune fille allait balbutier une explication, lorsqu'une adorable Togepi entama une étonnante démonstration, sous les consignes de son maître. C'était mignon et digne d'un spectacle pokémon, il n'y avait rien à redire là dessus. Étonnée, Chiho laissa échapper un « Ouaaaah ! » très spontané. Agitant la tête pour se reprendre elle vit enfin Ivy, plus parfumée que jamais, revenir en sa direction. La fée se posa alors sur son épaule, et sa mystérieuse odeur fit sauter le restant de ses réticences.

« Je... Enchantée, je suis Chiho Lime du dortoir Pyroli. Mais tu peux m'appeler Chi. »

Levant enfin les yeux vers le garçon qui lui faisait face, elle remarqua qu'il était assez mignon, lui aussi. Bégayant un peu et les mains tremblantes, elle se donnait du mal pour ne pas partir en courant, telle était sa peur de mal faire. Le souffle court, Chiho faisait de son mieux pour ne pas avoir l'air bizarre. C'était sûrement raté de ce côté là... Déglutissant avec peine, elle s'approcha un peu de lui pour se faire entendre par dessus le vacarme des gens qui bavardaient, ainsi que de la musique romantique en fond.

« Alors tu es nouveau ? J'espère que l'académie te plaira... et puis que mes chocolats seront bons, aussi. »

Rougissant à nouveau, elle se tortilla les mains. Elle avait bien envie de faire un tour avec lui, mais elle n'osait pas le lui demander franchement. D'ordinaire enjouée et aventurière, pour l'instant la Pyroli était hésitante de peur de se faire une nouvelle fois recaler. Une fois c'était bien assez pour aujourd'hui...


Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Ven 21 Fév - 19:43
Lucas resta silencieux un instant. La calme était de rigueur autour de lui. Personne ne semblait vouloir l'approcher, d'après lui. Peut-être ces gens avaient-ils compris qu'il n'était pas très recommandé de venir lui offrir des chocolats, ou bien n'arrivait-il pas à sentir venir ces mêmes personnes, puisque sa concentration se portait exclusivement sur le ciel bleu couvert de petits nuages se baladant au gré du vent. Quelques Fluvetins passaient à vive allure, sans pour autant alarmer le blondinet qui soupirait presque tout les dix secondes, et qui gloussait au moindre bruit qu'il entendait( autour de lui, mais il n'esquissait pas le moindre mouvement, préférant profiter du paysage céleste qui s'offrait à lui. Il réfléchit un instant avant de se dire qu'il serait bien que ses compagnons pouvait également profiter de cette belle journée hors de leurs pokéballs respectifs. Le Noctalien se leva rapidement, sans même daigner porter un regard sur ses alentours, net fouilla sa ceinture à la recherche de ses boules de captures bicolores. Il attrapa celles de Cabriolaine, de Ponyta, de Salamèche et d'Embrylex, qui s'y était enfermé pour dormir le plus longtemps possible. Les deux dernières obligèrent le garçon à tenter une nouvelle fois de les avoir pour qu'il parvienne à les récupérer. Il les lança toutes en même temps, et ses six compagnons apparurent dans un flot de lumière presque aveuglant. Chacun vinrent rejoindre leur maître, tournèrent leur regard vers ce qu'il regardait silencieusement, avant de s'émerveiller à leur tour sur le ciel livide parsemé de cotons blancs. Lucas avisa furtivement ses pokémons avant de sourire.

«  Profitez bien de ce magnifique ciel, mes amis … Nous n'aurons pas une journée comme cela avant un bout de temps, alors prenez votre temps avant d'arrêter de regarder ailleurs que vers ce décor céleste. dit-il calmement. »

Les six combattants acquiescèrent mutuellement sans même tourner leurs yeux vers leur dresseur, qui les avaient de toute façon déjà oublié pour fixer ce bleu sublime. Il serait prêt à le regarder toute la journée, s'il le fallait, et si cela lui permettait d'échapper à cette horrible Saint-Valentin, mais les membres de la direction et leurs Fluvetins d'amours n'étaient pas de cet avis-là, et ils n'allaient certainement un élève comme Lucas planté devant son banc, à regarder le ciel sans rien faire. Le but était forcément que chaque garçon ait au moyen un chocolat, et par tout les moyens ils y parviendraient. C'est en tout cas ce que le blondinet se dit lorsqu'il vit que l'un des types fées qui passaient par là diffusait une pluie de poudres étranges, et qu'au moment de s'asseoir, sa main se porta sur un paquet de chocolats fait maison emballé dans un somptueux paquet enroulé par un ruban arc-en-ciel superbe. Un gloussement prit le Noctalien. Ca y est, le véritable cauchemar allait commencer. Dès que le premier chocolat était poussé, d'autres allaient suivre, puis encore d'autres. Et ainsi la boucle infernale suivrait son cours, amenant à l'horrible fin habituel : le blondinet finirait quelque part dans cette école tout pleins de blessures infligés par le colosse grand frère d'une des demoiselles de la Pokemon Commmunity.

La peur le prit. Son air était en une simple seconde passé de serein à apeurée. Il se mit à courir hasardement, emportant bizarrement avec lui la boîte de sucreries chocolatées, suivi de ses six compagnons qu'il avait laissé en plan pour fuir au plus vite de son coin de tranquillité, qui était devenu le pire endroit possible de cette journée. Il fallait retrouver Ryan, et vite ! Lui dire toute la vérité et partir d'ici le plus rapidement possible, et ne jamais revenir avant au moins une bonne semaine. C'est ce qu'il aurait dû se dire, mais ce ne fut pas le cas. Non, en lui montait soudain une énorme envie de se rendre auprès d'Anysia, une amie du dortoir Givrali. Il brûlait d'envie d'aller l'embrasser, sans savoir pourquoi. Ce sentiment devint rapidement si important qu'au lieu de tourner à gauche au niveau d'une embranchement, ce qui menait directement au camarade de dortoir qui s'y tenait tranquillement, il prit la droite et courut sans faire attention aux gens à la recherche de la demoiselle. Il n'y comprenait rien du tout. Il était devenu fou, et son corps ne lui répondait plus. Il criait entièrement de faire demi-tour et de quitter ce parc au plus vite, mais une voix encore plus forte lui intimait de retrouver cette fille pour lui déclarer son amour.

Son cœur battait tellement la chamade que Lucas n'entendait plus rien. Seul son instinct lui dictait sa route. Malheureusement, cette instinct ne prit pas en compte qu'une fille se trouvait sur son chemin, et il la percuta sans faire attention, se ramassant la tronche sur le dur sol de béton. Il avait réussi à la voir au dernier moment, et ne lui avait touché que l'épaule, mais il avait tout de même fait tombé la demoiselle. Il s'en voulait, et quand il se releva, il se dépêcha de venir aider cette fille et s'excusa platement.

«  Désolé !! Vraiment désolé ! Vous n'avez pas trop mal, au moins ? Je sais pas ce qui m'a pris, j'ai couru inconsciemment sans faire attention au fait que vous passiez. Me pardonneriez-vous ? s'exclama-t-il, affolée. »

Et voilà, le cauchemar prenait forme. Et ce n'était encore que le début …

HRP:
 

_________________
Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]  1466193127-s1

                         
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Ven 21 Fév - 19:49


❝ VALENTINE'S DAY
• feat. all people •



La saint valentin ? Kézako ? Il lui semblait avoir entendu quand elle était plus jeune, quelque chose comme " c'est la fête des amoureux, où papa et maman s'offre des cadeaux..." mais il est vrai que quand on est enfant, ce genre de chose peut sembler, tellement superficiel. Alors pourquoi est-ce qu'elle se retrouvait là ? Hé bien à dire vrai, elle même ne le savait pas ! C'est à se demander ce qui a bien pu se passer dans sa cervelle de chat. Un grand évènement avait lieu, et comme elle ne connaissait personne, elle aurait pu tout simplement ignorer tout ça, mais....ce serait peut être pas très romantique de sa part de renier le jour des amoureux. Pourtant, elle n'était amoureuse de personne....du moins, plus depuis longtemps ! Il y a bien longtemps qu'Amos n'en faisait plus partie, non le petit muscle qui battait avait depuis maintenant bien des années, arrêter de s'enflammer en pensant à lui. Lui qui faisait partie d'une organisation criminelle.

A ses côtés, son compagnon, qui marchait, près d'elle ! Toute joyeuse, toute contente, Vixy semblait d'humeur câline, son pelage lustré pour l'occasion. Non Stella n'avait pas fait les choses à moitié, elle s'était donné du mal pour une fête, dont elle n'avait que faire...Tenant dans ses mains un petit paquet en forme de coeur. On lui avait brièvement expliqué - une collègue de son dortoir - la différence entre les chocolats mais...elle ne se souvenait de rien, c'est à même se demander si elle avait écouté. Enfin qu'importe, elle avait cuisiné elle même ce chocolat avec amour, et se demandait vraiment à qui le donner. Vixy, toute fière, continuait de marcher à ses côtés, alors que le parc d'attractions, ouvert pour l'occasion se profilait devant eux ! Catastrophe ! Il serait peut être encore temps de renoncer ! Elle se figea, un peu tracassée, commençant à sentir le courage disparaître. Elle ravala sa salive, habillée dans sa jolie robe orange, exprès pour l'occasion aussi. Oui, oui je vous le dis, elle n'a pas fait les choses à moitié ! La demoiselle commença à se promener dans le parc, sentant l'effluve d'un Fluvetin, un pokémon parfum, et sentit son coeur battre à la chamade ! Houala attendez c'est quoi cette sensation ? Comme poussée par une adrénaline, elle aperçut un garçon entouré de deux autres, le visage rouge s'arrêta près de lui, et lui tendit son chocolat, la tête baissée.

▬ Ano...heu...c'est pour toi !

Bonjour la honte ! Si elle voulait se ridiculiser ce fameux jour, elle serait venue déguisée en personnage d'halloween, pas la peine de faire tant de simagrées.

Spoiler:
 


•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Sam 22 Fév - 12:57
Lucas prit peur. Il se disait déjà que la demoiselle accepterait tranquillement ses excuses avant de lui offrir des chocolats. Rien qu'à cette idée, il avait des hauts-les-cœurs. Il était presque sur le point de s'évanouir de peur, mais entouré de tant de gens dont il ne reconnaissait pas le visage, il lui était impensable de tomber dans les pommes. Il lui fallait au moins un camarade pour l'épauler, et le meilleur dans ce genre de cas était sans nul doute Ryan, qui commença à venir par là en courant après avoir aperçu le blondinet courir à toute vitesse dans la direction qui lui était opposé. D'un soulagement sans retenu, le blondinet prit congé de la demoiselle sans prendre le temps de connaître la réaction de celle qu'il avait bousculé, et rejoignit son pote de dortoir à l'embranchement le plus proche, celui où s'était retrouvé Lucas. Il soupira de soulagement quand ils partirent tout deux vers un coin bien tranquille du parc, situé à quelques mètres seulement de la mer. L'endroit était plutôt calme, peu de gens passaient, et les seules filles qui s'autorisaient un passage étaient celles qui couraient après ceux à qui elles tenaient réellement à offrir leurs chocolats. Enfin, le Noctalien pouvait se calmer. Il souffla plusieurs pour se décompresser, et tourna son regard vers son camarade une fois qu'il se sentit plus serein.

«  Dis-moi, que se passe-t-il ? Un problème, peut-être ? demanda Ryan.
– J'ai la phobie de la Saint-Valentin … Dès qu'on essaye de m'offrir un chocolat, ou que je pense qu'on va m'en offrir un, je prends et je fuis ou bien je m'évanouis, au choix. répondit Lucas.
– Alors c'est pour ça que tu courais sans t'arrêter tout à l'heure, sans faire gaffe au fait que je me trouvais sur le chemin opposé à celui que tu as pris ?
– Non, ça je ne me l'explique pas. Je courais, bien sûr, mais quand je t'ai vu, j'ai soudain eu l'envie d'aller voir Anysia plutôt que toi. Je n'en ai pas vraiment l'explication, à part peut-être qu'il pourrait s'agir d'un coup des Fluvetins qui volent partout dans le ciel depuis tout à l'heure, qui sait ?
– Alors toi aussi tu as eu la sensation de vouloir abandonner tes proches pour pouvoir retrouver celle qu'on aime ? Alors tu as sans doute raison, mais pour l'instant, je préfère m'occuper de cette journée magnifique plutôt que de savoir pourquoi j'ai encore envie d'aller voir Ikiala.  »

Lucas ne répondit pas pour cette fois. Il était de toute façon dans la même situation que Ryan : calme, mais empreint d'une envie irrésistible d'aller retrouver celle à qui on le veut lui poser la question la plus comme la moins attendue : savoir si elle veut sortir avec lui. Pour le blondinet, c'était presque un non poussé auquel il s'attendait s'il osait poser la question. Pour Ryan, ce serait certainement le même résultat négatif, ce qui ne ferait que plomber cette journée joyeuse quoiqu'ici tristounette. Heureusement, un nouvel arrivant vint chambouler un peu tout ça. Il s'appelait Kévin. Un autre ami de Ryan, faisant parti du dortoir Noctali également. Le trio noir qu'ils pourraient s'appeler, mais c'était une idée complètement débile, qui ne passa même pas dans le crâne de chacun d'eux.

«  Salut Ryan ! Celui qui doit être assis à côté de toi doit être Lucas, non ? lança Kévin.
– C'est exact.
– Enchanté, mon cher ! Moi, c'est Kévin !
– Je te retournes l'accueil.  »

L'atmosphère était devenant plus joyeuse à l'instant où Kévin était apparu. C'était un garçon plutôt massif, possédant plus de muscle que de graisse, une chevelure brunâtre plutôt simple mais qui savait en faire tomber plus d'une, ou d'un, suivi d'un visage bien entretenu accompagné d'yeux d'un vert émeraude impeccable et d'un sourire très amical. Une tenue des plus sobres finissait le tout : jean bleu marin, t-shirt blanc unicolore, et une chemise à carreau plutôt classe caché. Il cachait le haut sous une veste grise à capuche. La discussion qui suivit permit à Lucas de découvrir un côté très intelligent et réfléchi à ce Kévin, qui lâchait des phrases tantôt simples, tantôt éloquentes. Un chic type. Ryan avait bien choisi son ami, en plus du blondinet. Ce dernier se surprenait à admire son camarade pour cela.

L'atmosphère qui les entourait tout les trois fit complètement oublié à Lucas qu'il était le jour de la Saint-Valentin, bien qu'il n'arrive pas à s'enlever de la tête l'envie d'aller voir Anysia immédiatement. Une fille approcha soudainement le trio, ramenant le topdresseur à la réalité. Il portait une belle robe orangée, les cheveux bien coiffés. Son visage avait viré au rouge tomate, ce qui rire Lucas tandis qu'il avisa un regard furtif sur le Goupix bizarrement coloré de la demoiselle. Il ria de bon cœur, jusqu'à ce qu'il aperçoive le chocolat en forme de cœur. Il gloussa un coup, serrant les dents, arrêta de respirer, et tandis les bras pour recevoir le chocolat. Il relâcha son stress, et il soupira longuement pour se sentir au mieux.

«  Ano … Euh, c'est pour toi. avait-elle dit en tendant le chocolat.
Ah ! Bah … Euh … Mer … Merci. répondit-il en manquant de s'évanouir. »

Lucas arrivait à tenir le coup en voyant le jolie minois de cette fille, mais dès qu'il pensait, sentait, ou même touchait le chocolat qu'il avait posé sur ses jambes, il tremblait de peur. Il avait déjà récupéré deux chocolats depuis qu'il était arrivé, c'est-à-dire il y a environ quarante minutes de cela. Le prochain serait sûrement celui qui l'enverrait dans les sapes. Il s'y attendait déjà. Mais en attendant, il était désormais occupé par cette fille à la robe orangée, qui lui avait offert un gentil Giri Choco.

«  Euh … Moi, moi c'est … Lu, Lucas … Et toi ? demanda-t-il nerveusement. »

Imbécile qu'il était. Elle le connaissait, c'était sûr. Sinon, pourquoi lui aurait-elle donné le chocolat à lui et pas aux deux autres ? Et puis quelle idée, aussi, de demander son nom. Ah, aujourd'hui était vraiment celle qui s'inscrivait dans les pires horreurs que le blondinet puisse vivre !

HRP:
 

_________________
Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]  1466193127-s1

                         
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Sam 22 Fév - 14:05

Adèle n’était pas un as des fourneaux. C’était tout juste si elle savait discrètement s’éclipser quand on commençait à parler de soupes de légumes. Elle était maîtresse des tissus et son seul plaisir c’était d’astiquer avec gourmandises les récipients sucrées et de grignoter la pâte en préparation. Avec les années, c’était restée une joyeuse distraction qui se soldait toujours par une ignoble fournée de biscuits trop cuits qu’elle avait le sadisme de faire goûter à tous le manoir. Les domestiques qui avaient rapidement compris l’issue de la productivité culinaire de la jeune héritière avait développé des talents insoupçonnés pour la détourner de ces envies de créations pâtissières. Ce jour-ci, la délicieuse odeur de chocolat de toutes les sortes fondant dans des casseroles et exhalant leur envoutant arôme était venue chatouiller les narines sensibles de la fillette. La Givrali s’était tout d’abord pourléché les babines en songeant avec délectation au chapardage qui s’imposait. Puis, trois petites brunes habillées toutes en bleu étaient venues tourbillonner près du bureau sur lequel elle s’échinait à trouver des idées créatives pour ses confections – étant donné le prix des textiles, la demoiselle avait décidé de faire des choses un minimum élaboré. « Saint-Valentin ».

Tendre litanie sur leurs lèvres framboises, alors que les joues de ses camarades s’empourpraient chaque fois qu’elle chuchotait avec effarement quelques prénoms masculins. Kira ? Ce nom figurait-il dans cette nouvelle scène sans queue ni tête qui provoquait l’engouement des silhouettes féminines ? Le doute tordit les entrailles de la Faust. Il lui fallait des renseignements plus précis au plus vite. Son intuition lui soufflait que la Saint-Much n’était pas étrangère à l’odeur de chocolat. La brunette repoussa à la hâte ses feuilles vierges et les stylos qu’elle avait « empruntés » à son dortoir. C’était Yam qui travaillait en cuisine, peut-être le brun serait-il en mesure de la renseigné sur tous ce raffut. En quelques minutes, elle avait ôté son pyjama Teddiursa – il était en promo dans une boutique de centre-ville et malgré son aversion pour les Pokémons le gamine avait craqué – et s’était vêtue d’un pull oversize blanc cassé sur lequel était brodé en majuscule pourpre les initiaux de l’académie et un legging bordeaux. Adèle eut la coquetterie de s’observer dans me miroir. Mouais, pas mal ma fille. Pas mal du tout même. Elle accrocha une pince dans ses cheveux pour éviter de s’attirer le courroux de son ami Voltali et battit le rappel en tapant des mains.

    « Zola et Gollum, vous vous occupez gentiment ensemble. Zola ne me mord pas la tête, c’est un ordre. Gollum si tu continus à baver sur mes chaussures, je te donne une nouvelle définition du mot voler. Causette tu seras ma garde du corps. Roh ! Et puis, souris un peu, tu me déprimes. Moby…. »


La cadette de la famille venait de faire un demi-tour sur elle-même, un sourire doux sur les lèvres. Il y avait en face le bel aquarium de son poisson mauve, cette hideuse créature à laquelle elle vouait une tendresse dont elle privait les autres larrons. Si adorable et sympathique, cette bête qui ne faisait que faire des cercles et manger des granules puantes.

    « Toi, Mobydick, et bien, tu restes là. Je reviens bientôt. Si ce n’est pas le cas, c’est pareil de toute façon, hein ? »


Tout en prononçant ces mots, la Givrali avait éjecté son écureuil et le Chovsourir pour s’échapper de son dortoir, l’Osselait sur les talons. Causette avait cette prestance tranquille et glaçante qui mettait Adèle en confiance toute en la rendant paradoxalement extrêmement nerveuse. La brune traversa les nombreuses pièces qui la séparaient des cuisines d’un pas alerte et déterminé. Dans son cerveau, une alarme d’urgence s’était mise à couiner sans qu’elle en comprenne tout à fait l’origine. Sa seule certitude était que quelque chose de TRES grave se tramait et que les hommes y étaient mêlés. Bien que les hommes soient toujours mêlés à tout dans son dortoir, la méfiance était une vertu comme le répétait si souvent Grand-mère. Quand elle débarqua dans la modeste cuisine aménager pour les âmes culinaires de l’établissement, la Faust resta sous le choc. Une armada de demoiselles découpaient, tranchaient, tailler, fondaient, cuisaient, enfournaient du chocolat dans une cadence folle qui faillit couper la respiration de notre protagoniste. Il en venait et en ressortait tellement, que la dresseuse s’étonnait de ne pas avoir remarqué le manège plus tôt. La styliste ne s’offusqua pas d’être obligé de secouer ses camarades comme des pruniers pour qu’elles consentent à lui expliquer ce qu’il se passait. Le sort voulut qu’elle choisit une naine rousse comme victime, la pauvre lui expliqua avec terreur qu’il s’agissait là des traditionnels chocolats de la Saint-Valentin. La coordinatrice aurait bien poursuivi son interrogatoire, si sa cible ne s’était pas exclamée avec candeur devant son ignorance. Vexée comme seuls les enfants peuvent l’être, la brunette avait rougi en prétendant tout le contraire. Si si, elle connaissait cette fête par cœur, on la fêtait plusieurs fois par an de là d’où elle venait. L’héritière avait ensuite plantée la rouquine qui la fixait toujours avec effarement.

S’il fallait faire des chocolats, elle en ferait. Ce n’était tout de même pas bien compliqué ! Autoritairement, elle s’était faite une place, picorant ses ingrédients chez les voisines, renonçant par avance à suivre une recette. Au lieu de ça, l’académicienne choisit de calquer ses gestes sur le reste de la cohue. Beurre, sucre, lait, chocolat, on touillait, on fouettait, on faisait la queue devant la microonde, en fait c’était très simple. Causette la soutenait avec son éternel rigueur, mesurant elle-même les proportions, corrigeant les gestes de sa dresseuse par de légers coups de masse. C’était frustrant de penser qu’un dinosaure orphelin qui vivait jusqu’à l’arrivée de la Faust sur la Montagne-qui-claque-des-dents était meilleur en pâtisserie qu’elle. Heureusement sous le menace du fémur on s’y faisait. La petite les glissa ensuite jusqu’au frigo, pleine d’orgueil devant son labeur. Derrière elle, le cauchemar des agents d’entretien. En attendant la fin de solidification de ses petits chocolats, Adèle sortit son Ipok dont elle commençait juste à savoir se servir – au bout de six mois c’est mieux. Elle le tartina de ses mains sales, mais le résultat en valait la peine. Wiki, lui offrit bientôt la plus belle définition du monde : « Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. ».

Oh mauvais Arceus ! Quelle blague ! Et elle qui n’avait ni amoureux, ni cadeaux ! On allait donc l’exclure comme un vulgaire Psyckokwak de cette joyeuse fête ! Adèle regardait maintenant avec aigreur toutes les filles qui s’affairaient, les traîtresses ! A leur bras, serait bientôt suspendu un tendre esclave qui leur offrirait des colliers très chers et un manoir grandiose ! Elles pourraient sans doute quitter l’île en en compagnie de leur galant, les vermines. Il s’agissait bien d’un complot. Et à celui-ci, la jeune brune ne voulait pas être simple spectatrice. Il lui fallait un amoureux tout de suite-maintenant. Les chocolats étaient probablement l’arme favorite de toutes ces gamines pour convaincre les autres hommes de pêcher. L’académicienne abuserait elle aussi de toutes ces bouchées sucrées pour appâter le mâle.

    « Causette, au garde à vous ! On ne plaisante plus, il nous faut piller les autres. J’attends une minute de plus et je meurs ! La situation est critique, prend tout ce qui te paraît onctueux et alléchant, je m’occupe de ce qui est croquant et appétissant. Hop, du nerf ! »


C’était sa nouvelle façon de dicter les ordres, très emprunté sur son modèle, le général Jackie. C’était très efficace. La cadette Faust se mit bientôt à récolter dans les autres frigos et boîtes de quoi garnir ses propres réserves. Au ressortir des cuisines, les deux comparses disposaient d’une vingtaine de chocolats que la styliste rangea dans son sac. Après une courte hésitation, elle choisit de courir au parc d’attractions. Ce lieu l’avait émerveillé et l’opportunité de protéger Kira de toutes ces harpies assoiffées n’était pas négligeable. Bientôt les portes de la grande machine aux milles voix d’enfants et à la divine odeur de barbapapa furent toutes proches. Adèle fonça, impétueuse, en quête de sa prochaine proie à qui rien ne la préparait. Le plus dur ce fut d’ignorer les jeux de pêches aux Couanetons et de ne pas céder à la tentation d’aller s’accrocher au gros Teddiursa en face des stands de tirs. Mais bravement et farouchement, la demoiselle triompha de ses désirs puérils. Les effluves sucrés dans ses narines étaient si fortes qu’ils embrumaient son cerveau. Elle avait des papillons dans le ventre, parfois elle s’arrêtait pour sourire béatement à un sinistre inconnu. Bon sang ma fille un peu de tenue ! Son Osselait la guidait au milieu de la foule, jouant des coudes pour éviter à sa dresseuse de tomber par terre. Un garçon apparue dans son champ de vision et saisi d’une pulsion, un élan du cœur, elle vint se suspendre à son bras. Ses jambes ne la supportaient plus, il n’y avait que la suave senteur masculine pour occuper son esprit. Elle bégaya comme jamais, incapable d’aligner tout ses mots, remuée par on ne sait quel vent de folie :

    « Je… Monsieur…. Je… J’aimerais… Je… Des chocolats… Oui c’est cela… Puis-je vous en offrir ? »


C’était bien sa voix aux accents d’habitude si capricieux, qui venait de se faire guimauve. La Givrali avait les joues rosies par une honte élégante, ses grands yeux fuyants devant toutes les sentiments qui la submergeaient. Elle se sentait esclave d’une force supérieure, emportée dans un tourbillon attirant qui menaçait de lui couper ses jambes et de faire exploser son cœur. Une amabilité et une politesse sans cesse refoulées germaient de ce méli-mélo de sentiments affectueux.

→ En complément:
 
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Sam 22 Fév - 14:58
Incapable de contenir sa jalousie, Noctis s'apprêtait à bombarder de questions le jeune impertinent qui était venu troubler sa chance avec... Woh woh woh ! Stop, stop, qu'est-ce qu'il racontait ? Il fallait qu'il se calme, qu'il garde le contrôle de lui-même, qu'il...
Un truc venait d'agripper son bras, il le sentait. Détourné de la belle Ambre, Noctis tomba nez à nez avec une jeune femme qu'il ne connaissait pas. Ses beaux yeux bleus fuyait son propre regard, et ses joues légèrement rougies lui donnait une teinte adorable à son visage. Si mignonne... Il craquait. Il fondait littéralement. D'ailleurs, il sentait qu'elle aussi, une grande partie de son poids soutenu par son bras. Elle bégaya quelque chose, qu'il comprit mal, emporté par des pulsions bien plus fortes que sa propre volonté. Elle lui tendit des chocolats qu'il prit sans même s'en rendre compte, trop absorbé par son visage, si pur, si beau. Il regarda la boîte de chocolat, d'un œil distrait, jusqu'à se rendre compte qu'il s'agissait d'Homnei Choco. Cette pensée lui fit quelque peu reprendre contenance, puisque maintenant, il y avait deux idées qui se confrontaient : celle qu'une parfaite inconnue tout à fait charmante et, il ne savait trop pourquoi terriblement attirante, venait de lui offrir des chocolats d'amour, et celle que justement, c'était les même chocolats qu'Ambre avait offert à l'autre garçon. Son regard se tourna vers sa Miss, à la fois plein d'admiration et inquiet. Il se sentait emporté par les odeurs, par son propre cœur, et bien plus que cela. Oh, qu'elles étaient belles, toutes les deux. Les couleurs fondaient, se mélangeaient, tourbillonnaient. Tout était confus, trop plein, mais bon sang, tout était si beau et agréable... Il regarda la demoiselle qui lui avait offert les chocolats, et s'approcha de son oreille pour lui chuchoter :

« Belle demoiselle, je ne saurais trop vous remercier pour ceci... Alors voici... »

Il l'embrassa délicatement sur la joue, tout en lui jetant un regard beaucoup trop tendre. Comme devenu inconscient de ses propres actions, porté par un désir qui lui faisait oublier tout le reste, il se tourna de nouveau vers Ambre et le garçon, la grosse pointe de jalousie faisant désormais son office, toute raison perdue. Il y avait la jeune femme à son bras, il y avait Ambre, il y avait ce garçon. Sans trop vraiment savoir pourquoi, Noc prit une décision des plus déroutantes.

« Tous, je vous aime, je vous aime tant... Vous êtes si adorables... »

Et sans prévenir personne, il les embrassa. Les deux filles et presque le garçon, mais se ravisa à la dernière seconde. Enfin, soyons plus précis : d'abord, il embrassa Ambre, avec tendresse et affection, l'attirant doucement de son bras libre vers lui. Ensuite, il s'approcha du garçon avec un regard mauvais, s'approchant trop près de son visage en ne manquant pas de lui marcher sur le pied et de lui pincer le bras. Après quoi, il se tourna vers la demoiselle à son bras, et l'embrassa avec douceur. Une fois cette folie accomplie, un grand sourire niais se peignit sur son visage.
La voix de la raison eut une brève pensée cynique.
Et merde. Il est devenu taré.


HRP:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Sam 22 Fév - 18:35


❝ VALENTINE'S DAY
• feat. all people •



Grand dieu, mais qu'est-ce qu'il lui avait pris de se diriger vers le premier garçon et de lui donner son chocolat ? Tradition, tradition, je t'en foutrais des traditions moi. Dans le genre se rendre ridicule, il n'y avait pas mieux. La blondinette baissa les yeux, toute rouge, elle ne connaissait pas ce garçon, elle ne savait même pas son prénom, et un simple regard posé sur elle, la mettait mal à l'aise. Il la remercia, tout en bafouant ! Ha ben bravo, elle arrivait aussi à le mettre dans une position inconfortable. Silence, quand tu nous tues. Comme pour le tuer, Vixy voyant sa maîtresse mal à l'aise, vint se coller aux jambes du jeune garçon et s'y frotter ! Elle qui est pourtant méfiante, réclamait des caresses ? Ce n'était pas une femelle pour rien ! Cela ne cassa pas le silence pour autant, mais le jeune blondinet à qui elle avait offert son chocolat se présenta à elle. Lucas ? Tiens c'est curieux, il semblait avoir déjà entendu ce prénom dans la bouche des filles de son dortoir. Un peu plus rouge, parce que sa timidité avait pris un avantage considérable, elle avala sa salive, et frappa deux index entre eux, habitude qu'elle avait quand le stress prenait le dessus.

▬ Je....je m'appelle Stella...enc...enchantée Lucas !

Et comme pour ne pas atténuer son calvaire les deux garçons s'intéressèrent à elle, l'un s'approchant curieux, se mettant à regarder ses oreilles de chat sur sa tête. Pour lui ça semblait être un déguisement étrange pour une st valentin, mais il était bien loin du compte...S'il savait qu'elle les portait tout le temps qu'en penserait-il ?

▬ Wouah Lucas, t'en a de la chance de recevoir un chocolat d'une aussi jolie fille, et dis moi tu ronronnes, si on te fais des câlins ma mignonne ?!

Stella ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir, et voyant sa détresse, Vixy s'approcha de l'autre garçon et se mit à grogner. Elle ne connaissait personne, elle était nouvelle que depuis peu, et c'est vraiment à se demander ce qui lui as pris de se plier aux traditions dont elle n'a rien à faire...La demoiselle attrapa son pokémon et le serra dans ses bras comme une peluche. Bon et que devait-elle faire maintenant ? Faire la conversation ? C'est qu'elle avait l'impression d'avoir raté une étape, ou d'avoir dérangé ! Dans le genre tu t'écrases, faut dire que Stella est la reine des reines. Silence à nouveau, il faut croire que même après avoir retrouvé sa petite voix, elle n'avait pas grand chose à dire. Ha si, elle pouvait au moins essayer cela...ou pas...

▬ Merci...de...d'avoir accepté mon chocolat !
▬ Hé moi c'est Kevin, et si tu veux on peut sortir ensemble ?!
▬ C'est gentil mais je ne te connais pas....tu vois !
▬ Mais on apprendra à se connaître avec le temps !
▬ Je ne veux pas briser tes espoirs mais...ça ne m'intéresse pas...

Comment peut-on imaginer qu'une fille aussi chou et mignonne, puisse être aussi lunatique pas vrai ? Stella est comme ses compères félins. Elle est directe, franche, et quand il n'y a quelque chose qui ne lui plait pas, elle n'y va pas par quatre chemin ! Bon okay, elle n'y était pas allée de manière douce, avec ce visage si neutre...

Spoiler:
 


•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Sam 22 Fév - 20:47
Je ne me reconnaissais plus. Une petite voix lointaine dans ma tête me disait de revenir, de refaire surface pour réaliser ce qu’il se passait vraiment. Sauf que j’éteignais cette petite voix pour me concentrer uniquement sur mes envies et donc, me laisser porter par mes sentiments premiers. Je ne réfléchissais même plus, comme j’aurais pu le faire avant de prendre la moins décision. Le principal maintenant, c’était que je me sente bien. Je planais comme sur un nuage. Mon cœur battait à la chamade au moindre regard posé sur un garçon. A tel point que je ne savais même plus vers lequel m’avancer. Je ne savais même plus où était Meian, ayant disparu entre cette foule impressionnante. Je ne m’inquiétais pas pour lui, il était grand et pouvait se débrouiller seul. Et puis, je savais qu’il reviendrait. Je devais lui laisser un peu plus de liberté pour qu’il en profite, nous étions trop proche l’un de l’autre. C’est donc au moment de sa « disparition » que j’avais commencé ma distribution de chocolat.

J’étais tellement obnubilée par le physique du jeune homme devant moi que je n’avais pas prêté attention à la boite choisis dans mon sac. C’est donc tout naturellement que j’offrais ce honmei choco à Eric. Je venais tout juste de le reconnaître, à l’instant même où il avait posé les yeux sur moi, rougissant à son tour. A la prononciation de mon prénom, je frémissais. On aurait pu croire à deux adolescents incultes dans le domaine de l’amour. D’un point de vue lointain, je ne me reconnaissais pas. Malheureusement, je n’en avais pas conscience… Je profitais juste de l’instant présent. Il me proposait de faire un tour de manège sauf que… Je n’avais pas terminé de donner mes chocolats. Malgré tout, je me disais que je pouvais le faire plus tard et que rien ne pouvait m’empêcher de passer un agréable moment en sa compagnie.

« Pourquoi pas ! » acquiesçais-je d’un air ravie.

Je l’agrippais au bras et m’apprêtais à l’entrainer avec moi, là où l’envie me conduirait. On me stoppait alors dans mon élan, une voix masculine me saluant que je n’avais aucun mal à reconnaître : Noctis. Je me retournais vivement, mon sourire grandissant et lâchais le bras d’Eric. J’étais contente de le voir et le serrais dans mes bras sans trop de difficulté puisqu’il était déjà très proche de moi. Oui, et mon câlin alors ? N’en avais-je pas le droit ? Ne l’avait-il pas promis ? Si, si. Je m’en souvenais très bien. L’étreinte avait été de courte durée, ce que je commençais déjà à regretter. Son odeur me manquait déjà. Dans la précipitation, je sortais une nouvelle boite de chocolat destinée au nouvel arrivant.

« T-Tient… Voici mon présent… »

Voilà que je rougissais de nouveau. J’espérais que cela lui plaise. Sans compter qu’il s’agissait aussi d’un honmei choco, signification toute particulière. Entre les deux jeunes hommes, je ne distinguais même pas la tension qui venait de se créer. Allions nous faire des manèges à trois ? J’en serais comblée, puisque j’avais le privilège d’avoir deux garçons rien que pour moi.

Bien entendu, il faillait qu’une perturbatrice mette les pieds dans le plat. Dans le dos de Noctis, une silhouette féminine en train de lui adresser la parole. Il suffisait que je me décale pour constater que…  Une décharge électrique me faisait revivre notre dernière rencontre. Cette personne ostrogoth, pleurnichant comme une gamine de cinq ans parce qu’elle était incapable de donner des ordres à ses Pokemon, se tenait là. Cette traitresse, vérole et menteuse était à portée de main. Tel le félin s’apprêtant à bondir sur sa proie, je contenais ma rage, d’autant plus qu’elle s’adressait à MON Noctis. Je mordillais nerveusement ma lèvre inférieure. Il s’intéressait à elle… Comment pouvait-il ?! Mes ongles s’enfonçaient dans les paumes de mes mains à l’instant même où il acceptait cette fameuse boite de chocolat… Il en avait à présent deux dans les mains. Sans oublier qu’il la remercia elle !

J’étais folle de rage. Noctis calmait d’ailleurs mes pulsions meurtrières en avouant qu’il aimait tout le monde ici. J’arquais un sourcil, surprise de cette déclaration. Même Eric ? Je n’avais pas le temps de pousser ma réflexion, il m’attrapait pour venir poser ses lèvres sur les miennes. Un baiser étrange, qui, pendant un millième de seconde, me perturbait. Pourquoi ? Parce qu’à ce millième de seconde, j’avais encore ma raison, à cause de ma rage antérieure. Noctis était mon ami et… Trêves de cogitation. Ce sentiment inconnu me submergeait de nouveau. A tel point que je prenais au sérieux ce baiser en me rapprochant de lui, l’enlaçant délicatement. Il avait apprivoisé mes lèvres et je l’embrassais sensuellement. Cet instant qui me semblait être une éternité se clôturait bien trop rapidement à mon gout. Je restais sur ma faim, une mine boudeuse sur le visage.

Je passais par plusieurs émotions, positives comme négative : joyeuse, excitée, amoureuse, captivée, charmée, comblée, voluptueuse ; abattue, attristée, bouleversée, déçue, désespérée, contrariée, énervée, coléreuse… un nombre incalculable de sentiments. Je ne faisais que de passer de un à l’autre, comme on changerait de chemise. Séduite, je devenais rapidement révoltée. Noctis s’avançait progressivement vers l’autre méprisable demoiselle pour faire exactement la même chose. S’en était de trop ! Pourquoi n’avais-je pas obtenu cet unique privilège ?! Pourquoi faillait-il qu’elle en jouisse elle aussi ? J’attrapais par les épaules le jeune homme et le tirais vers moi avec le maximum de force que j’avais. Non, non et non !! Je ne cessais de répéter ce mot dans mon esprit.

« Tu joues à quoi exactement ?! Tu crois que c’est drôle ? Efface de suite ce sourire niais de ton visage et dis-moi que tu as préféré m’embrasser... »

Sinon ? Je n’avais rien à répliquer… Aucun mot ne pouvait terminer ma phrase. Les larmes perlaient au coin de mes yeux. Je me sentais blessée. Mon caractère faisait force aux sensations inconnues qui tentaient de reprendre le dessus, en vain. Cette jalousie était plus forte que tout. Je me décalais et m’avançais directement vers cette fille dont je ne connaissais toujours pas le prénom. A sa hauteur, je la regardais droit dans les yeux, la fusillant du regard.

« Toi, tu dégages ! Tu viens encore foutre ta merde, comme au moment du nouvel an ?

Arrêtez-moi où je lui saute dessus pour l’étrangler. Atmosphère d’amour ou non, je n’étais pas moi-même. La folie devait me guetter. Cette exclusivité, elle devait m’appartenir, je ne partageais pas !
Eric Stone
Eric Stone
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 15
Jetons : 490
Points d'Expériences : 242
Todresseur Stratège
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 23 Fév - 9:11
Tout se passait très vite. Je n’avais pas le temps de réfléchir, mais l’adrénaline et l’afflux d’émotions agréables m’éclaircissait ou, devrais-je dire, orientait mes pensées sur un seul objectif : AMBRE EST POUR MOI ! La rationalité n’avait plus de place en ce monde, place à la joie, au bonheur, à l' amouuuuur.

« Pourquoi pas ! » m’avait-elle dit tout en souriant. Je fondais littéralement de bonheur. Je me sentais tout léger, sur un petit nuage. Pourquoi toutes ces émotions ? Je ne pouvais pas le savoir et je m’en foutais royalement. Je la prenais donc par la main, mais elle avait été plus rapide que moi, m’agrippant par le bras. J’allais me laisser porter par sa volonté, appréciant le doux contact de sa peau. Étrange, non ? Je ne pensais pas qu’une fille pouvait avoir la peau si douce ... Un petit détail qui m’échappait encore et dont les effluves du parc d’attractions faisaient rapidement changer l’orientation de mes pensées, mais malheureusement unSALIGAUD était venu gâcher ma journée. La jeune femme aux yeux bleus venait de relâcher son emprise sur moi, me laissant un vide profond, mais le sourire qu’elle avait adressé à cet inconnu m’avait laissé un froid glacial. L’attaque laser glace d’un Locklass était la caresse d’un rayon de soleil comparé à cela.

Ce garçon, dont je ne connaissais pas le nom, voulait me prendre ma douce dulcinée !  Elle lui faisait un câlin, ce qui me laissait de marbre. J’étais trop surpris pour réagir, mais lorsqu’elle avait sorti cette boîte d’honmei choco pour l’étranger, un sentiment profond et bestial commençait à surgir. C’était une colère primitive et glaciale, qui ne laissait pas de place à la bonté et la générosité. C’était un mélange de peur et de jalousie. L’instinct de survie se mettait en marche et n’était pas près de s’arrêter.

Une autre fille s’était mêlée à nous. On avait l’air d’un vrai groupe maintenant, mais la brune avait offert des chocolats à l’inconnu. Elle était toute rouge. C’était quoi le bordel ? On ne pouvait pas le laisser tranquille, lui et Ambre ?  Le plus bizarre là-dedans, c’était la réaction de son rival masculin : il avait embrassé les deux demoiselles et avait failli l’embrasser aussi ! Tout cela n’était qu’un petit jeu pour lui, dont les enchères se portent sur son plaisir personnel ? Je voyais bien que Lawford n’approuvait pas aussi, se mettant en colère, et cela ne faisait qu’attiser ma propre rage. Elle commençait même à s’obstiner avec l’autre femme pour savoir qui il avait préféré embrassé ....

*C’est une BLAGUE ?* hurlais-je dans mes pensées, mais je ne pouvais plus me contenir.

« Je ne sais pas qui tu es, mais tu te prends pour qui ? Tu prends les femmes pour des objets ? Ça t’amuse, espèce de malade ? » disais-je, en élevant le ton de ma voix sur le dernier mot. J’étais fou de rage. La pression avait atteint sa limite. Le poing d'impact allait avoir lieu.

« Mon nom est ERIC STONE ! » rajoutais-je en lui décochant une droite en plein sur la gueule, sur le coup de l’adrénaline. Je m’étais rapidement tourné vers Ambre et sans lui demander son avis, je m’étais approché d’elle pour longuement l’embrasser. Je n’avais aucune idée de ce que je faisais, mais ce baiser avait duré une dizaine de secondes. Étrangement, c’était très agréable. Cela me faisait l’effet d’un choc et ma colère avait disparu aussi rapidement qu’elle était apparue quelques minutes plus tôt.

« Allez, on va dans la grande roue, d’accord ? Juste toi et moi ... » disais-je à la jeune femme, la prenant par la main.

_________________
 
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 23 Fév - 14:35
Regroupés en une petite troupe composé quatre pokémons, Racaillou, Salamèche, Chamallot et Cabriolaine avançait, tournant le regard de tout les côtés, à la recherche d'une minuscule trace de leur maître. Lui qui s'était mis à sprinter sans raison particulière en laissant en plan tout ses compagnons, n'emmenant avec lui que son Ponyta qui avait la carrure pour le suivre, et son Embrylex qui dormait toujours sur son épaule. Les autres comptaient donc pour du beurre ? La belle affaire que voilà ! Lucas, un dresseur des plus gentils, abandonnaient maintenant ses pokémons en plein territoire hostile ? S'ils le retrouvaient, le blondinet allait passer un bien mauvais quart d'heure à base de flammes suivi de punchs caillouteux et de feuilles tranchantes dans le visage. Après tout, c'est tout ce qu'il méritait, lui qui laisse ses pokémons tout seul pour fuir on ne sait où. Rien qu'à cette pensée, les quatre pokémons attisaient leur colère envers lui, prêt à casser tout ce qui se trouvent autour d'eux pour retrouver le garçon. Un bordel comme on n'en aurait jamais recensé dans ce magnifique parc d'attractions. Un bordel si grand que leur dresseur lui-même serait renvoyé dans son établissement pour trouble à l'ordre public. Bien sûr, ses compagnons ne le savaient, en qualité de simple pokémon, mais il avait une vague idée des ressortis de ce qu'ils feraient. En tout cas, ce fut le cas de Cabriolaine, qui préférait se retenir pour pouvoir mener la troupe vers leur dresseur, usant de son triste flair pour le dénicher.

Ponyta courait à toute vitesse, scrutant les alentours avec intérêt. Bien qu'elle à peu près réussi à suivre Lucas, elle était désormais perdu dans ce gigantesque parc regorgeant de manèges en tout genre. De partout, des humains venaient et partaient en offrant, bizarrement pour le type feu, très souvent un présent sous forme de gourmandise chocolatée. La jument flamboyante se disait à chaque fois qu'elle voyait cette scène que son amoureux, c'est-à-dire son maître, Lucas, pourrait également en recevoir un d'une de ces demoiselles en jupettes, ce qui ne fit que renforcer son désir de le retrouver pour empêcher quiconque de s'interposer entre elle et lui. Se sentant bien plus motivé tandis qu'elle observait cette fameuse scène près d'un ponton, elle poussa un grand hennissement, se mit sur deux sabots, et se mit à galoper sans besogne dans les petites chemins remplis d'arbres sans feuilles, et de gens s'offrant des chocolats et portant parfois un regard sur le pokémon feu, parce qu'après tout, un Ponyta qui passe tout seul dans un endroit tel que celui-là, c'est pas quelque chose auquel on s'attend quand on se promène tranquillement …

Lucas gloussait presque à chaque seconde. Malgré ses nombreuses tentatives pour se sentir plus calme, le stress envahissait nettement son esprit. Un stress provoqué par cette peur inconcevable de la Saint-Valentin. Un stress prêt à lui faire perdre tout ses moyens. Et malgré cela, il arrivait à garder un air des plus sereins, ou plutôt ce qui s'y rapportait. Il soufflait lentement et silencieux pour ne pas révéler à cette blondinette comme à ses camarades à quel point il était tendu. Sur ses jambes se tenaient deux boîtes à chocolat. L'un venait d'une parfaite inconnue, l'autre de cette demoiselle qui venait d'arriver pour remettre son chocolat au garçon. Le Noctalien s'était présenté, c'était désormais au tour de cette nouvelle arrivante de le faire. Stella qu'elle s'appelait. Un bien beau nom que voilà. Le blondinet se dicta qu'il ne manquera pas de le lui faire remarquer dans ses prochains propos, mais pour l'instant, la priorité n'était pas là. Ryan et Kévin venait de se lever pour discuter avec cette demoiselle, plus rouge qu'une tomate farci. Le brun fut le premier à parler. Il s'approcha d'elle, observant d'un air curieux ses oreilles de chats et sa tenue orangé. Il afficha un rapide sourire au blondinet avant de prendre la parole.

«  Wouah Lucas, t'en a de la chance de recevoir un chocolat d'une aussi jolie fille, et dis moi tu ronronnes, si on te fais des câlins ma mignonne ?! dit-il sans se soucier de ce qu'elle pourrait penser. »

Stella ne savait pas quoi faire. Les deux garçons étaient plus massifs qu'elle dans son corps chétif. Lucas trouvait cela embarrassant, et voulait intervenir, mais sa peur le figeait sur place. Il serra les dents pour surmonter ce sentiment négatif, et essayait de caresser le plus gentiment possible le Goupix colorée de la demoiselle, s'étant approché du Noctalien pour lui demander quelques tendresses de la main du garçon. Elle quitta soudain ce petit moment de joie pour venir grogner sur Kévin, sans faire attention au fait que Ryan était encore plus proche de sa maîtresse que l'autre. Ce dernier s'avança encore plus vers la blondinette, pendant que celle-ci attrapait son compagnon finalement revenue la rejoindre dans ses bras. Il sentait comme différent de tout à l'heure. Lucas sentait que quelque chose n'était pas pareil chez l'ami de son camarade préféré, mais il ne savait pas quoi. Avant que celui-ci ne se mette à parler, la petite demoiselle, puisqu'au final, le blondinet n'arrivait pas à lui trouver d'autre surnom pour l'instant, se tourna vers ce dernier pour lui parler.

«  Merci...de...d'avoir accepté mon chocolat ! s'exprima-t-elle. »

C'est là que Lucas se rendit vraiment compte qu'il tenait le chocolat de la blondinette. Il l'avait plus pris par instinct que par envie ou plaisir. Là, il se sentait bien bête d'avoir pris ce que lui avait tendu Stella.

«  Hé moi c'est Kevin, et si tu veux on peut sortir ensemble ?!  »

Phrase directe et surprenante s'il en est. Voilà ce qui titillait l'esprit du blondinet envers ce garçon. Il était manipulé par l'amour, ou bien ce qui y ressemblait ! A moins qu'il ne soit en fait qu'un coureur de jupons cherchant à passer pour une personne intelligente et réfléchie … Non, la première option était plus plausible. Les phrases qu'ils avaient lâchés pendant que le trio discutait montrait bien qu'il était bien plus amoureux des connaissances que des filles. Qu'est-ce qui lui prenait alors ?

«  C'est gentil mais je ne te connais pas....tu vois !  »

C'est la réponse auquel Lucas s'attendait. Bien qu'elle puisse être timide, n'importe qui saurait réagir à une question tel que celle-ci. Et évidemment, la réponse obtenue était la plus évidente : un non transformé en phrase de justification. Derrière son côté renfermé, Stella cachait donc un minuscule courage. Lucas trouvait que la blondinette était encore plus choupinou avec ça. Elle méritait un bon de gentillesse de la part d'un garçon.

«  Mais on apprendra à se connaître avec le temps !  »

Il surenchérissait, le bougre ! Il méritait une bonne correction, à embêter une demoiselle telle que Stella. Lucas était du genre à ne pas aimer les petites frappes prêts à tout pour sortir avec une fille, qui qu'elle soit. Le blondinet ne devait pas laisser passer cela ! Il souffla longuement, réveillant Embrylex, qui dormait toujours sur son épaule, et serra les dents une deuxième fois avant de se forcer à se lever. Bizarrement, il eut beaucoup moins de mal à y parvenir. Une fois sur ses deux jambes, il s'avança, écoutant Stella répondre.

«  Je ne veux pas briser tes espoirs mais...ça ne m'intéresse pas...  »

Kévin s'énerva soudainement. Apparemment, se faire « casser » par une fille, c'était pas quelque chose qu'il prenait bien, comme tout mâle qui se respecte, mais cette fois, la rage du garçon était beaucoup plus importante que la normale. Le Noctalien leva son bras, prêt à attraper la demoiselle pour qu'elle s'excuse, commettant l'irréparable, mais Lucas le stoppa avant, lui infligeant un puissant coup dans l'arrière du cou, soit la nuque, le faisant tomber dans les vapes pour quelques instants. Le blondinet souffla, content d'avoir réussi à empêcher que sa nouvelle connaissance ne fasse des conneries. Lucas se tourna rapidement, et attrapa le chocolat de Stella, avant de lui tendre pour le lui rendre.

«  Je suis désolé pour tout ce désagrément, chère Stella. Et malheureusement, je suis au regret de vous informer de mon refus de garder votre chocolat. La vérité, c'est que j'ai peur de ce petit chocolat de rien du tout depuis très longtemps, et que je n'ose pas les prendre, sauf quand mon instinct s'en mêle. Je m'excuse de vous avoir donné de faux espoirs quand à mes sentiments amicales comme amoureux, mais si vous tenez vraiment à avoir un homme pour aujourd'hui, je vous propose de profitez des attractions du parc. Qu'en dites-vous ?  »

C'était plus osé, comme discours. Enfin, c'est ce que se dit Ryan avant d'attraper l'épaule de son camarade de dortoir, lui indiquait de le suivre, et de l'aider à transporter Kévin à l'infirmerie la plus proche, même si cela était complètement inutile. Lucas salua Stella en se penchant à soixante degrés, et rejoignit son ami pour l'aider à porter le troisième Noctalien. Il accorda un dernier regard à la blondinette après avoir demandé à Embrylex de le rejoindre avec la boîte de chocolats restants, et lui donna une dernière indication.

«  Si tu acceptes vraiment ma proposition, rejoins-moi près du stand de tir dans vingt minutes. Ne t'inquiètes pas pour eux, je serais seul.  »

Lucas reprit sa route avec Ryan. Une fois hors du champ de vue de Stella, le blondinet poussa un énorme soupir de soulagement, enfin content de pouvoir se détendre.

«  Pfiou, c'était chaud ! J'ai failli m'évanouir ! Faut vraiment que cette journée se termine rapidement, sinon je vais pas survivre ! s'exclama-t-il.
– Je comprends ce que tu ressens, mais juste une question : pourquoi t'as mis Kévin K.O ?!
– Il allait blesser cette demoiselle. Je ne pouvais pas le laisser faire. Il aurait été traité de monstre pendant toute sa scolarité, à coup sûr ! Et puis, moi, je n'aime pas voir des mecs taper des filles comme ça, par simple colère ou par plaisir.
– Ouais, mais t'aurais pu y aller mollo sur le coup ! Je sens qu'il ne va pas se réveiller avant ce soir ! Il va te détester parce que tu l'auras empêché de passer la Saint-Valentin comme il le voulait.
– Il l'a mérité.
– Si tu le dis … Bon, ne traînons pas ! J'ai pas envie de perdre trop de temps à transporter ce mastodonte. C'est qu'il pèse son poids, le gars !
– C'est pas moi qui vais dire le contraire !  »

Lucas rigola, profitant de ce petit moment de répit pour se lâcher un peu. Ryan aussi rigola de bon cœur, content que son ami, malgré le fait qu'il ait peur de cette journée, puisse arriver à y rire ne serait-ce qu'une fois. Leur rire fut soudain stoppé par un hennissement bruyant. De loin, seule une forme galopant était visible, mais le blondinet comprit maintenant de quoi il en retournait. Ponyta venait de le retrouver. Le seul problème, c'est qu'il était seul … Les problèmes recommençaient. Et ils n'étaient pas prêt de se terminer …
HRP:
 

_________________
Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]  1466193127-s1

                         
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 23 Fév - 15:48

Adèle observait cet homme, ce profil solide dont l’odeur apaisait sa gêne. C’était un brun aux yeux doucement ambré teinté d’une pointe de surprise qui faisait chavirer le cœur de la brune. Cet homme était un soleil, renversant magnifique, il avait don son âme comme une lumière trop éclatante qui éblouissait le corps tremblant de la petite Faust. Elle restait là comme une niaise à avoir peur de chacun de ses gestes, un seconde devenait une heure près de ce corps tiède qui l’attirait plus fermement qu’un aimant. Elle avait dans l’esprit un milliard de pensées incroyables qui tournaient trop vite pour qu’elle puisse saisir le sens d’une seule. La cadette était comme bousculée, maltraité par un tourbillon apocalyptique qui l’emmenait là où son bon plaisir le voulait. La coordinatrice se cru mourir quand elle vit le visage délicat de ce garçon grand et mince s’approchait près du sien. Etait-ce un rêve, une illusion grossière de son esprit désireux ? Des mots doucement susurrés à son oreille, des syllabes sibyllines et subtiles dont la signification lui échapper. Son visage s’inondait d’un sourire timide, elle était là, comme une sotte, incapable de remuer ne serait que ces cils de peur que le charme ne se brise. Elle sentir son souffle chaud sur sa joue, elle sentit un baiser léger comme une plume, un frisson dans l’océan d’amour qui lui crevait le crâne.

L’homme s’éloigna ensuite pendant qu’elle, béate d’admiration, sentait déjà le venin pesant de son départ. Une angoisse insidieuse qui tordait ses entrailles de fillette, et s’il s’effritait soudainement ? Si le mirage n’avait plus lieu d’être et que c’était déjà la fin ?  Cette idée abominable Adèle voulait l’éloigner au plus vite, elle s’agrippa plus fermement à la manche de cet amant, le voyant posé ses lèvres si désirables sur une assemblée de sinistres inconnus. Son cœur se noua, ne l’aimait-il pas ? Non, il prétendait tous les aimait au contraire. Ce déchirement faillit la faire fondre en larmes, comme si un assassinat venait d’être commis. Mais qui étaient-ils ces autres ? L’amour l’aveuglait littéralement, l’empêchant de voir autre chose qu’une autre femme et un autre homme. Son esprit brumeux pataugeait en vain pour établir un lien entre un souvenir et les traits de la femme quand elle sentit à son tour le contact très doux des lèvres de l’homme. Ce fut un baiser ravissant, son premier, qui lui fut arraché violemment. Un courant d’air glacial la sépara de son galant, la Givrali se crut priver d’air, suffoqua pendant un instant en voyant qu’on lui avait volé son brun. C’était la fille étrangement familière qui criait d’une voix sonore et effrayante. La Faust en avait les larmes aux yeux, elle se sentait soudain détesté, loin du parfum rassurant du garçon de son cœur. Cet accablement fut de courte durée parce que l’autre fille rejeta le corps et plongea sur elle. La chaleur de sa haine l’affola un instant mais Adèle ne fuyait pas, incapable de résister à l’attraction de l’homme sur elle. Au contraire un éclair de lucidité venait de la transperçait devant les éructations de cette rivale qui défendait « son bien » avec plus d’ardeur qu’une Némélios ses petits. C’était Ambre ! Mais que faisait cette dangereuse femme ici ? Elle inspira l’air écœurant de sucre et cette vague ébauche de réflexion disparu.

La styliste se sentit de nouveau aspirée par le tourbillon de tendres sentiments qui l’avait mené dans les bras du brun. Elle eut des larmes dans les yeux devant cette femme probablement aussi éprise qu’elle. La pauvre Lawford devait tellement souffrir ! Un élan de compassion la poussa à prendre son ennemie dans ses bras en murmurant d’une voix entrecoupée de sanglots.


    « Oh Ambre toi aussi ! Je suis tellement désolée ! »


La brune pleurait maintenant à chaudes larmes remuait par on ne savait qu’elle vent d’émotivité extrême qui n’avait rien de ses caprices habituels. Dire qu’elle se croyait seul dans ce maelström de sentiments amoureux ! Mais on lui arracha bientôt sa comparse. L’autre garçon qui avait failli recevoir lui aussi un baiser douteux devenait violent, son visage était rouge de rage. Une colère effrayante de mâle possessif, allait-il les frapper ?  La Faust était bien trop troublé pour faire la part  entre les rugissements hargneux et le sens de toutes ces paroles. Les actes par contre ne lui échappèrent pas. L’homme venait d’éclater son point sur le visage parfait du garçon de lumière. Adèle hurla d’horreur. Un criminel venait de se glisser dans la troupe ! Et voilà qu’il s’en prenait physiquement à sa camarade ! Il l’embrassait à pleine bouche, emplissant l’autre brune de la peur égoïste d’être la prochaine sur la liste. Elle ignorait tout de la bonne façon d’arrêter ce fou et aurait voulu fuir si seulement il n’y avait pas eu son amoureux parmi les victimes. Une gêne élégante et inhabituelle l’empêcher néanmoins d’outrepasser les limites de la bienséance et elle préféra sans tenir à des paroles, là où elle aurait dû arracher les cheveux de son agresseur.


    « Qui donc êtes-vous pour tenter de compromettre Ambre et de Le frapper ?! Vous n’êtes qu’un voyou doublé d’un ladre ! »


Ces mots bien que cruellement inutiles furent parfaitement entendu par Causette qui armé de son fémur vint barrer le passage du couple contraint. Son masque macabre et menaçant était bien souligné par le regard de prédateur que la jeune Osselait adressait à celui qui suscitait la colère de sa dresseuse. Mais Adèle se sentait déjà trop loin de son homme, elle courut gagner ses bras, incertaine, elle était dévorée d’une peur que seule l’odeur toute proche du brun pouvait combler. Elle attrapa les mains de son prince, les yeux embuées de grosses larmes terrifiées.


    « Même si vous malmenez nos cœurs, par pitié amour, agissez, ne laissez pas cette gracile créature être compromise par ce roublard ! »


La cadette dont le cœur était réduit en miettes par la perspective de ne pas être l’élue du cœur du brun, était néanmoins trop pleine de sentiments amoureux pour laisser la pauvre Lawford souffrir un peu plus de cette terrible situation.

→ En complément:
 
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Dim 23 Fév - 16:54
Noctis venait de percuter ce qu'il avait fait. Ce n'était pas une bêtise. C'était pire que ça. Emporté par il ne savait quoi, il était devenu complètement dingue et maintenant, il devait payer les pots cassés. La voix de la raison lui souffla quelque chose, mais, trop agacé, il l'ignora. Bien. Il y avait Ambre, il y avait l'inconnue, et il y avait ce Eric Stone. Il avait deux Homnei Choco dans les mains, SA Miss qui risquait de lui filer entre les doigts à tout instant, aussi, il prit sur lui, et décida de redevenir, pour quelques secondes au moins, LE Noctis qu'il avait toujours été, celui capable d'être aussi cynique que charmant.  Aussi, se redressant après le coup de poing du garçon, son sourire était pire que sadique, et la colère brillait dans ses yeux. L'adrénaline monta en lui, et à nouveau, la voix de la raison soupira. Trop tard. Il se rapprocha rapidement d'Ambre et Eric, avant, de tapoter sur l'épaule du garçon.

« Je crois que tu as oublié quelque chose, Eric. »

Il lui fallut moins d'une demi seconde pour le retourner et l'attraper par le col. Il le fit très légèrement décoller du sol, ses idées embrouillées et ses désirs perturbés. Il n'avait plus aucune hésitation à faire payer celui qui s'approchait ainsi de sa Miss, qu'il se devait de protéger. Pour qui se prenait-il ? Pensait-il réellement s'en tirer de la sorte, juste parce qu'elle lui avait offert des chocolats en premier ? Que nenni. Noctis le savait, il en était persuadé, sa Miss ne pouvait pas avoir d'yeux que pour cet homme qui sans aucun scrupule se la croyait destiné. Il lui susurra avec une voix aussi suave que pervertie :

« Je m'appelle Noctis Flavelle. Et la charmante Miss que tu t'apprêtes à emmener, tu ne m'en voudras pas, mais j'ai à discuter avec elle. Ah, autre chose... »

Il lui renvoya son coup de poing dans la tronche avec une violence exacerbée. Il le fit tomber à terre, trop de violence présente dans son esprit. Il aurait eu besoin de le rouer de coups, de le frapper jusqu'à ce que sa haine s'apaise. Sa raison intervint avec force, lui interdisant de faire quelque chose qu'il pourrait regretter, quelque chose de mal. Un baiser n'était rien, sa conscience le savait. Mais par contre, une vie, c'était beaucoup plus important. Se contenant avec difficulté, le regard extrêmement mauvais, dans une rage mêlant jalousie et colère, il lui fit part de sa deuxième conclusion, la voix glaciale :

« Ne me frappe plus jamais. »

S'attendant à une réplique du garçon, par anticipation, il sortit Plush de sa pokéball, et, la petite dormeuse, voyant le bleu sur la joue du garçon, s'approcha immédiatement de lui en se frottant contre lui. Son dresseur, son précieux dresseur, dont elle savait tout et qu'elle connaissait par cœur, avait un bleu sur la joue, un bleu qui n'était absolument pas naturel. Qui avait osé, qui avait pensé, ne serait-ce qu'une demie-seconde, pouvoir poser la main sur le brun sans avoir affaire à elle ? La créature était peut être petite, mais elle n'en restait pas moins féroce quand il s'agissait de protéger. Il ne fallut pas longtemps avant qu'elle ne comprenne, voyant l'autre garçon à terre. Le sourire sadique sur les lèvres de son dresseur suffit à lui faire comprendre ce qu'il voulait faire.

« Mais je t'en prie Plush... Endors donc ce petit avec ton attaque Berceuse. »

Et il laissa sa Tylton à son œuvre, trop heureuse de faire payer celui qui avait osé abîmé l'être qui lui était cher. La Tylton se précipita sur le garçon avant qu'il n'ait eu le temps de se relever, entonnant sa Berceuse. La jeune femme inconnue fut sa seconde victime. Observant son petit manège, ses manières et son jeu, il sut immédiatement comment se comporter avec elle. Il la soutint et d'une main, sécha ses larmes. Le regard doux, et bien qu'un bleu ornait son visage, il lui sourit avec une douceur excessive, tout en l'embrassant sur le front, comme il l'aurait fait pour sa sœur. Il ne la connaissait pas, mais porté par un sentiment inconnu et inexplicable, il se sentit le devoir de la protéger, et de lui expliquer :

« Séchez vos larmes. Je ne laisserais rien arriver à ma Miss. Souriez, cela vous va bien mieux. Et le cœur léger, amusez vous, puisqu'après tout, nous sommes un jour de fête. »

Tel un soleil, Noctis lui fit un de ses grands sourires à la fois brillant et idiot. Il espérait tant la rassurer et voir un sourire poindre sur son visage. Car après tout, il ne voulait de mal à personne, sauf à cet imbécile. C'est donc avec une violente douceur qu'il la lâcha, comme pour s'assurer qu'elle irait bien même sans lui.
Enfin, il se tourna vers sa Miss. Il savait qu'elle était à la fois en colère et sur un petit nuage. Sans aucune gêne, il l'attira vers lui et l'enlaça pour un câlin très tendre. Il la serrait contre lui comme s'il avait eu besoin d'elle. Elle était là, dans ses bras, si proche et si lointaine. Pourvu qu'elle ne sente pas son cœur battre si fort... Pourvu qu'elle ne voit pas la gêne qui le traversait en cet instant. La tête niché dans son cou, il s'approcha de son oreille et lui souffla :

« Bien sûr que j'ai préféré t'embrasser Miss. Merci pour les chocolats. Je recommencerais volontiers. Et quand j'ai vu Eric t'embrasser, je suis devenu dingue... Désolé. »

Elle ne pouvait pas le voir puisqu'il était complètement dans son cou maintenant, mais il rougissait comme jamais. Le brun avait une couleur rouge sur les joues, et ne pouvait s'en défaire. Le sang battait dans ses tempes et dans ses veines, il circulait jusqu'à le rendre complètement dominé par ses propres phéromones. Il ajouta alors d'une voix à la fois amusée et attentionnée :

« Mais regarde dans quel état tu me mets... Tortionnaire. »

Il l'embrassa dans le cou avec encore plus de tendresse, refusant de la laisser partir de ses bras. Ambre était avec lui, elle lui avait offert des chocolats rien que pour lui, c'était tout ce qui comptait. Ambre était sa Miss, et même si elle l'éconduisait, même si elle le rejetait, il serait là pour elle, pour la protéger et lui offrir ses bras en réconfort. Jamais il ne l'abandonnerait, même si elle le désirait. Parce qu'il voulait la protéger de tout, même d'elle-même en cet instant.
Et ça y est, voilà, maintenant il pense qu'il est amoureux ! La voix de la raison soupira une énième fois, désespérée par ce comportement pour le moins étrange.


HRP:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Lun 24 Fév - 14:29


❝ VALENTINE'S DAY
• feat. all people •



Si elle s'attendait à ça. Malgré la situation délicate, elle s'amusait bien finalement, elle avait parlé avec des personnes qu'elle ne connaissait pas, et apprenait donc à se sociabiliser à proprement parler. Seulement, un facteur, rien qu'un seul vint perturber toutes ses illusions et cette harmonie fusionnelle d'un point de vu amical. Lucas s'approcha d'elle en s'excusant, lui faisant comprendre qu'il ne pouvait garder son chocolat. Abasourdie par cette nouvelle, dans les yeux de la blondinette, on pouvait y lire de l'angoisse, de l'incompréhension, et de la tristesse aussi. "Si elle tenait à passer sa journée avec un homme..." s'était-il trompé sur la communication de ses sentiments ? Non ce n'est pas ça, lui même semblait apeuré par cette st. valentin. La demoiselle ignorait pourquoi, et peut être lui poserait-elle la question un jour, mais dans son esprit actuellement, c'était le brouillard. Une nuit entière, elle avait passé une nuit à faire ce chocolat, omettant bien sûr ses heures de sommeil, et alors qu'elle était soudainement heureuse que quelqu'un accepte toute l'attention qu'elle y avait porté, on venait de le rejeter. Pour Stella, cela ne semblait rien, mais en vérité, c'était bien plus dur, car c'est comme si on avait rejeté son désir de se lier d'amitié. Il s'en alla avec ses deux autres amis, et elle, resta ainsi, à regarder la boîte qu'elle tenait dans ses mains. Le coeur alourdi. Sa compagne pokémon s'inquiéta de son état et se mit à se frotter contre ses jambes, mais aucun réaction s'en suivit. En sortant de ses pensées, elle se sentit meurtrie à petit feu. Stella prit le renardeau dans ses bras, n'ayant qu'une envie, c'était de jeter ce chocolat qui dans un élan de compassion, venait de faire son propre malheur.

N'étant pas en paix avec elle même, le visage marqué par la solitude et la tristesse, ses pas l'avaient emmené sur la grande roue, elle ne fit pas attente trop longue et grimpa dans la cabine toute seule accompagnée de Vixy, son seul ami dans ce moment difficile. Lucas, ce garçon avait tout simplement rejeté son amitié, et la question qu'elle se posait à présent était : serait-elle capable d'être amie avec quelqu'un ? Une rancoeur collective s'était installée autant dans son coeur que celui de son pokémon, car la petite goupix détestait voir sa dresseuse dans cet état. Elle regarda le paysage comme un arrêt sur image, l'instant présent faisant apaiser sa conscience, et sentit les larmes couler sur ses joues. Le pokémon renard lui lécha la main, inquiète, mais ça n'en arrêtait pas les gouttes d'eau salé qui s'écoulait de ses iris océans. Stella lova le pokémon contre elle, comme une peluche comme seul réconfort de cet échec lamentable. Puis lorsque la cabine redescendit, elle attendit que celle ci s'arrête pour poser pied à terre. Après ce petit tour, elle se sentait bien mieux, mais toujours pas tranquillisée. Regardant les panneaux d'indication, elle aperçut plusieurs personnes en train de discuter, l'une d'elle avait les cheveux bleus et semblait en colère, tandis que les deux autres garçons se toisaient du regard. Tout ceci ne la regardait pas, mais comme elle n'avait pas vraiment le choix, et qu'elle devait passer devant eux, sans un mot, sans aucune parole, son chocolat en main suivit de Vixy, elle passa devant eux, à plusieurs mètres. Le vent s'engouffra dans sa crinière dorée, et elle aperçut alors le stand de tir. La demoiselle avait un peu d'avance par rapport à ce que lui avait dit le blondinet. Les yeux un peu rouges, elle s'assit sur un banc à côté de celui ci, une mine déconfite, et un air fatigué. Elle aussi, elle avait hâte que sa première saint valentin se termine. Pourquoi était-elle venue après que Lucas l'ait rejetée ? Elle l'ignorait, sans doute avait-elle toujours été un peu trop sado-maso sur les bords, mais c'est qu'elle n'avait pas pu refuser son invitation. Du moins elle n'en avait pas eu le temps. La goupix sauta sur ses genoux et s'y allongea demandant des caresses, qu'elle obtenu sans grande difficulté. Maintenant il ne restait plus qu'à l'attendre.






•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Lun 24 Fév - 17:42
  • … What in the name of fuck?


En cette belle matinée où l’astre solaire nous offre de son immense bonté ses radieux et chauds rayons sous un ciel azuré et dégagé, le Stratège avait cru bon de se lever de bonne heure en ce jour de la semaine nominé férié pour une raison qu’il ignore totalement – et cela lui passe dix milles pieds par-dessus la tête. Si cette quelconque raison est suffisante pour annuler les cours, alors il remercie tout simplement la volonté divine d’avoir permis la création de cette journée. Cependant, comme dit plus tôt, il avait décidé de profiter pleinement de son congé et ainsi être prêt à sortir pour neuf heures du matin – ce qui est un exploit chez l’Aisaka qui restera graver dans sa mémoire jusqu’à ce qu’il s’en souvienne sur son lit de mort. Normalement, à ce moment de la journée, il y a pas mal de gens à l’extérieur du campus. Or, c’est l’exact opposé sur lequel tombe l’élève associé au dortoir sombre. Rien, nothing, nada. Absolument que dalle. Désert complet. Si c’était l’été, l’on pourrait littéralement entendre une mouche volée d’un bout du campus à l’autre. Il s’en bat les roustons avec le pinceau de l’indifférence – littéralement – des autres, mais aujourd’hui, son sixième sens lui indiquait que quelque chose clochait.

Habillé d’une veste obscure et d’un jean bleu malgré la saison hivernale, Espeon perchée sur ses épaules, Kira décida de dévaler nonchalamment le chemin qui mène jusqu’à l’académie pour y jeter un petit coup d’œil. Qui sait, peut-être que ce 14 février était une journée dédié à un travail qu’il a carrément loupé ? Il entra dons dans l’académie, infrastructure imposante sur l’île de Lansat. Habituellement bondé de monde, l’humanité semblait s’être subitement dissipée – ce qui ne serait pas une mauvaise chose. Kira sortit du bâtiment et vit au loin un mec dandinant avec une fille, main dans la main, au loin, se dirigeant vers le dortoir des Voltalis. Il alla les rejoindre en courant, trop curieux de savoir ce qui se passe exactement.

  • Hé ho, les tourtereaux. Il se passe quoi aujourd’hui ? Pourquoi personne n’est là ?


  • Bah mec, c’est la Saint-Valentin ! Tout le monde est au parc d’attraction.


  • … La Saint-Va-quoi ?


Le couple dévisagea leur interrogateur blasé. La fille, face à la réponse déconcertée du Noctali, répliqua, pressée de rentrer avec son mec.

  • Bah, tu sais. La fête de l’amour. T’as jamais fêté ça ? Va à la ville portuaire, c’est super ! Tant qu’à nous, nous avons des choses à faire, hihi ~


Saint-Valentin. Pour un garçon qui a vécu reculé de la société et qui a habité avec une vieille peau ainsi que des Pokémons, ce nom ne lui disait strictement rien. La fête de l’amour. Sérieux ? Tant qu’à y être, y a-t-il une fête nationale pour les Irlandais ? Quoi, il y en a une ? Où va le monde bordel ?! N’ayant rien à faire et piqué par la curiosité de voir les festivités au centre-ville, c’est par là que se dirigea à présent notre protagoniste, laissant les amoureux rentrer dans le dortoir pour faire nul-ne-sait-quoi… Prendre le thé en tête-à-tête, évidemment.

À vrai dire, c’est la première fois que le Topdresseur se plongeait de sa propre initiative dans la ville portuaire. Si ce n’était pas de la grande roue qui s’élève au-dessus de la plupart des immeubles de la cité, le jouvenceau au regard d’émeraude n’aurait probablement jamais trouvé son chemin dans ce labyrinthe moderne. Une fois devant l’entrée du parc d’attraction, l’instinct du jeune adolescent tiqua. Un frisson parcouru son épine dorsale, hérissant ses cheveux châtains par la même occasion. Grâce à son don psychique, il est capable de ressentir les émotions et sentiments des Pokémons à l’intérieur de cette aire d’amusement. Néanmoins, il ressentait quelque chose de malveillant, presque maléfique. Certainement de la magie noire qui envoûte les êtres vivants là-bas, leur faisant perdre les boules…

  • L’amour… Bordel, il y en a trop ! C’est étouffant. Espeon, on se taille d’ici avant d’être sous le contrôle de cette drogue volatile.


Alors qu’il s’apprêtait à faire volte-face, le dresseur remarqua que son amie ne bougeait pas. Elle restait immobile, fixant le parc d’attraction, des étincelles dans ses joyaux opalins. Une sueur coula sur le front de son maître, craignant le pire… La Mentali fit quelques pas vers l’avant, voulant pénétrer dans la zone de jeu. Illico, Kira attrapa la chatte psychique, recula et hurla de douleur.

  • Non, Espeon ! Tu ne peux pas me faire ça ! Pas à MOI !! NOOOOOOOOOOOOON !!!


Elle avait malheureusement perdu sa raison d’être. Le cœur brisé, c’est sous une lourde peine que le fils de la forêt de Jade rappela Espeon dans sa Pokéball, chose qu’elle déteste le plus au monde. Elle le boudera certainement plus tard, mais c’est pour son mieux. Kira tremblait de rage. Ce qui se passait ici n’était nul autre qu’un désastre, l’Apocalypse même prédit dans les Évangiles de la Bible ! Lui qui était conscient du danger qui pèse sur la populace, il est de son devoir de sauver ces pauvres brebis et leur montrer le chemin de la vérité !

Un masque à gaz sur le visage pour ne pas se faire prendre par la drogue, capuche sur la tête et l’application vidéo de son iPok allumé, il pénétra les frontières du parc d’attraction et commença à filmer les conneries qui se produisaient ici. La bataille entre deux mecs pour Ambre Lawford n’échappa point à la caméra du Stratège ceci dit. Et tout cela allait se retrouver sur internet.

Because he's Batman.

Spoiler:
 
Ikiala Rosenbach
Ikiala Rosenbach
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 33
Jetons : 4944
Points d'Expériences : 716
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Lun 24 Fév - 17:49
La Saint-Valentin, évènement annuel durant lequel un couple va généralement passer sa journée ensemble. Mais également un journée pour laquelle les gens sont très enthousiastes car, pour les jeunes garçons c'est généralement l'occasion de mesurer leur célébrité auprès de la gente féminine, et pour les jeunes filles c'est l'occasion rêvée pour déclarer leur flamme. Et tout cela bien sûr est permis grâce aux chocolats traditionnel que l'ont doit offrir (seulement si l'on est une fille) le 14 février.
Mais pour participer à cet évènement, il faudrait déjà qu'Ikiala sache faire la cuisine, ce qui n'est absolument pas le cas. Voila donc notre petite rousse, la veille de l'évènement, assise à une table dans une des salles réservées à la confection de ses chocolats, les ingrédients normalement nécessaires à la confection des divers sucreries sont tous là, mais pour l'instant, elle n'ose pas vraiment y toucher, de peur de créer un incendie en faisant exploser un appareil.
La petite savait déjà à peu près combien de chocolats elle devait faire, et rien ne pouvait la décourager plus que connaitre environs le nombre de personnes qu'elle allait ainsi empoisonner. Pour ce coup elle ne pouvait pas non plus compter sur ses pokemons, Draki et Pumpky n'ont pas de bras, Koori pas vraiment de quoi facilement se servir d'ustensiles, Zélos, Alby et Kratos ne savent pas faire la cuisine. C'est donc après une hésitation de facilement une demi-heure qu'elle commença à faire ses chocolats pour le lendemain.

*Bien suivre la recette, bien suivre la recette, ça ne peut pas aller mal si je fais tout ce qui est dit là-dedans.*

Aller lentement, rester concentrée, et surtout, ne pas s'éloigner de la recette, ne rien tenter, ne rien ajouter, bien surveiller le temps nécessaire pour la préparation, tout devrait bien se passer. Et finalement, après plusieurs heures de lutte contre les ustensiles, le four et le chocolat, la petite rouquine avait réussi à confectionner plusieurs boites de chocolats. Il fallait maintenant qu'elle s’attèle à la confection des boites pour les contenir, rien de compliqué pour elle dans ce domaine là par contre, une boite blanche avec un ruban rouge pour sa seule boite d'Honmei Choco (parce-que oui, pour éviter les quiproquos on évite d'en faire 50), des boites rouge avec un ruban noir pour les Giri Choco, et des boites bleu avec un ruban blanc pour les Sewa Choco, tout semblait prêt, ne restait plus qu'à attendre le lendemain.

Lorsque le réveil sonna la Givrali se leva quasi immédiatement, non pas qu'elle avait hâte, mais plutôt qu'elle se sentait toujours coupable pour les personnes qu'elle allait très certainement empoisonner aujourd'hui. Elle alla se préparer pour la journée spéciale que l'académie avait prévu au parc d'attractions, pas de tenue particulière, juste l'habituelle jupe rouge et une chemisier rosâtre avec par dessus une veste blanche. La petite rousse avait juste ajouté un chapeau blanc avec un ruban rouge, car pour passer une journée entière sous le soleil ça pouvait aider.
Il fallait maintenant se rendre au bus qui devait l'amener au parc, mais avant cela Ikiala fit sortir tous ses pokemons de leurs pokeballs afin de donner à chacun d'entre eux un Sewa Choco, c'était une marque de respect, mais aussi un test pour voir si ses chocolats pouvaient être mangés. Et à sa grande surprise, aucun de ses compagnons ne sembla mourir d'empoissonnement. Une fois tout le petit monde remit dans sa pokeball, Ikiala prit son œuf avec elle et se rendit dans le bus.
La jeune fille était déjà aller en ville une fois, aussi le voyage elle n'observa pas vraiment le paysage cette fois et préféra se concentrer un peu sur son œuf, quel pokemon pouvait il bien contenir ? Est-ce qu'il allait bien s'entendre avec elle ? Est-ce qu'elle pourrait s'en occuper convenablement ? Tout un tas de questions dont elle devait se préoccuper pour éviter tout problèmes avec son futur bébé pokemon.
Finalement le bus arriva à destination en début d'après-midi, le parc était bien plus grand que ce que la petite Givrali c'était imaginée, au fond on pouvait voir la grande-roue, surement l'endroit qui aurait le plus de succès auprès des amoureux. Il y avait aussi les classiques grand-huit et autre maison hantée, et une douce odeur flottait dans l'air lorsqu'on pénétrait dans le parc, une odeur enivrante, pleine de douceur et qui poussait à vouloir serrer dans ses bras la première personne qui passe. Mais il fallait se contenir ! Ikiala n'était pas là pour ça ! Enfin, normalement...

La petite rousse passa d'abord un peu de temps à se balader dans le parc, son œuf dans les bras et ses boites de chocolats dans son sac à main. Il y avait déjà énormément de couples qui se baladaient dans le parc, et Ikiala pu même voir d'assez loin un petit groupe dans lequel il lui sembla reconnaitre Ambre et Noctis, pas le moment de les déranger visiblement. Finalement la rouquine décida de faire une petite pause sur un banc, observant la grande-roue qui tournait, le bleu du ciel faisant office d'image de fond à ce petit spectacle.
Et alors que la rouquine allait se lever pour reprendre sa petite balade, elle vit arriver Stella, une nouvelle élève qu'elle avait rencontré il y a peu de temps, la jeune fille aux oreilles de chat avait son Goupix dans les bras et affichait une mine bien triste lorsqu’elle se posa sur le même banc qu'Ikiala sans la voir, visiblement perdue dans ses pensées.
Stella n'avait visiblement pas le morale, aussi il semblait à Ikiala qu'il était de son devoir de remonter le moral de sa camarade en détresse ! Sans plus de réflexion elle se mit à fouiller dans son sac et sortit une boite de Sewa Choco qu'elle tendit à la fille aux oreilles de chat en la saluant avec un grand sourire.

"Coucou Stella, tu vas bien ? Tiens, c'est pour toi, joyeuse Saint-Valentin."

HRP:
 
Ren Lowell
Ren Lowell
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 0
Points d'Expériences : 387
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Lun 24 Fév - 18:12
Personnage Incarné : Eden Reiki.

Ooh ! Du soleil, une journée de libre, des amis avec lesquels partager un concentré des moments d'insouciance ! Non, je rigole. Encore une fois, car une fois n'est pas coutume, je me promenais de nouveau armé de ma solitude vers le seul endroit habité de cette île pour la journée : Le Parc d'Attraction. En effet, malgré ma rencontre avec Ikiala qui remonte maintenant à quelques jours et le fait que j’eus rapidement posé les bases de ma présence au sein de l'Académie, j'étais de nouveau à la recherche de quelques individus assez aimables pour entretenir une quelconque conversation avec moi, car que faire ? Après tout, ce n'est pas comme si il était possible de s'amuser dans un parc d'attraction, loin de là. Haha.

- Nistrelle !

Ah, Sonistrelle semblait heureuse, perchée sur mon épaule. Elle n'aimait pas tant que ça les bains de foule, mais j'avais toutefois rapidement compris qu'elle se plaisait souvent à se confronter à de nouvelles choses, l'adrénaline de l'inconnu, je suppose.. Le fait était tout de même que j'étais parvenu à entretenir une vraie relation avec elle, avec mon premier PokéMon ! Ne vous méprenez pas, ce n'est pas une relation amoureuse que nous entretenions, aussi immonde que cela puisse paraître dans vos esprits.. Non. C'était une relation de camaraderie, d'affectuosité, une relation des plus pure qui tendait à me réchauffer le cœur quand celui-ci vacillait.

D'un côté, j'étais assez indifférent à toute cette agitation vis à vis de la Saint-Valentin : était-ce propre aux adolescents de mon âge de tant s'inquiéter de choses qui les dépassent ? Un amour à un si jeune âge, c'était sûrement amusant.. mais pas vraiment concret pour autant, pourquoi considéraient-ils cela si sérieusement ? Je voyais des couples, des gens qui s'embrouillaient, des gens qui se.. frappaient ? Haha. C'est bizarre. En somme, il y avait toutes sortes de choses qui faisaient de cet endroit un lieu animé, mais pas pour autant attractif.. du moins c'est ce que je pensais.

Enfin, je marchais donc au sein de ce parc d'attraction, jetant un œil à toute chose, essayant de m'imprégner de l'ambiance de l'endroit.. mais pas trop quand même, j'avais des remontées gastriques par certains moments, une espèce d'odeur désagréable.. je n'aime pas trop les parfums dits "chimiques" à vrai dire, donc ça, c'était un coup à me faire vomir un taupiqueur. Soudain, je vis une tête amicale, une des seules têtes humanoïdes que je parvenais à considérer digne de conscience, Ikiala.. et une fille inconnue au bataillon à côté d'elle, mais c'est un détail ! Ouais ! De ce fait, je m'approchais afin de la saluer, ce n'était pas une mauvaise chose, si ? Je n'avais pas vraiment eu l'occasion de lui reparler, depuis l'autre jour.

- Hé, Ikiala ! Comment vas-tu ? dis-je, accompagné d'un gémissement de salutations de la part de ma camarade Sonistrelle.

HRP:
 
Lucas Emerillon
Lucas Emerillon
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
Adulte Etudiant Spé Type
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Lun 24 Fév - 19:31
Le trio avait finalement atteint l'infirmerie la plus proche, content de pouvoir enfin y déposer le mastodonte qu'ils transportaient. Kévin ne se relèverait pas avant ce soir, soit la fin de la Saint-Valentin, ce qui ne manquerait pas de l'énerver, comme toute personne le serait si cela leur arrivait. Après tout, ils devaient passer cette magnifique journée en compagnie de ces demoiselles en possession de chocolats, pas dans une infirmerie à pioncer parce qu'un de leur camarade leur avait infligé un coup bien dur sur la nuque au point de le mettre au tapis pour plusieurs heures. Lucas s'en voulait d'avoir fait ça, mais sa nouvelle connaissance ne lui avait pas laissé le choix : il s'apprêtait à blesser de par une colère sans raison valable la jeune Stella, que les trois Noctaliens avaient rencontrés une dizaine de minutes auparavant parce qu'elle voulait remettre son chocolat au seul garçon qui en avait peur au point de s'évanouir au moindre instant. Bizarrement, là il ne ressentait rien. Plusieurs de ces demoiselles s'étaient furtivement approchés de l'endroit en apercevant les deux potes, et il les avaient bien vu sortir leurs chocolats, mais cela n'avait fait que renforcer son sentiment de culpabilité. Il avait laissé la blondinette seule après lui avoir rendu sa sucrerie chocolatée qu'elle devait sûrement avoir préparé avec amour et gentillesse, surtout qu'il devait l'avoir énormément attristé en lui donnant de faux espoirs au moment où il avait attrapé la boîte contenant le chocolat. Le pire, c'est qu'il était reparti avec l'autre gâterie sans une seule gêne. Il en était désormais submergé. Il se devait de se rattraper. S'il était devenu le pire garçon du monde, il se devait maintenant d'être le plus attention d'entre eux. Il tourna son regard vers Ryan, celui-ci ayant le regard braqué sur Kévin, et lui toucha amicalement l'épaule gauche.

«  Bon … Je … Je te le confies. Je … Je vais voir si Ste … Cette Stella a accepté ma proposition. lui indiqua-t-il, recevant un avis positif de la tête de son camarade. »

Affichant un sourire forcé, le blondinet sortit des lieux sans même se soucier de ceux qui se tournaient vers lui. Un seul objectif comptait : regagner la neutralité sentimentale qu'il avait avec cette fille. Il devait lui faire un cadeau. C'était le jour de la Saint-Valentin, c'était aux demoiselles de faire des cadeaux, mais la logique était pour ce jour quelque chose qui n'existait pas dans le cerveau du topdresseur, qui s'empressa de rejoindre un stand de chamboules-quilles qu'il aperçut au tournant d'une allée du parc. Il s'approcha du gérant, observa les prix, et donna ce qu'il y avait de plus cher : cinquante pokédollars pour dix essais. Lucas s'était largement fait plumé, mais il n'en avait rien à faire. Pour lui, la gentillesse était quelque chose qui valait tout les prix, quelles qu'ils soient.

«  Bonne chance, p'tit gars ! lui dit le gérant avant de lui lancer la place de tirer. »

Lucas lui donna son sourire le plus sincère, mais ne pouvait y cacher son ressenti. Sans attendre de temps, il lança la première boule. Cinq quilles. Il en restait autant. Le blondinet en lança deux à la suite, en dégommant trois autres qui volèrent jusqu'au fond du stand, suivi des deux dernières qui suivirent seulement trois lancers plus tard. Lucas ne dit mot, et préféra observer les lots qu'il lui était possible de prendre. Il en vit un qu'il pensait approprié à être pleinement apprécié par la demoiselle aux oreilles de chats, et se dit que son objectif était presque dans la poche.

«  Je vais prendre celle-ci. indiqua-t-il à l'homme.
– Vous voulez que je vous l'emballes ?
Hein ? Ah euh … Oui, s'il vous plaît.  »

L'homme sortit un paquet de sous son stand, et fit entrer l'objet dedans, avant de l'entourer d'un joli ruban couleur amour, ce qui ne fit absolument pas tilter le Noctalien, qui alla même jusqu'à remercier l'emballeur. Ceci fait, il se mit à chercher le stand de tir où il avait donné rendez-vous à Stella. Il ne lui restait que deux malheureuses minutes, et il ne savait pas où se trouvait le stand de tir, puisqu'il n'en avait jamais entendu que le nom. Il chercha rapidement une carte des lieux accroché habituellement sur des poteaux, et se dépêcha de rejoindre l'endroit. Il était essoufflé, il avait énormément couru. Il transpirait. Il n'y tenait plus. Mais l'important était que la blondinette était là. Malheur ! Deux personnes parlaient avec elle. Ce n'était décidément pas le jour de Lucas. Bon, il fallait pas s'énerver pour si peu, puisque l'une des deux personnes était Ikiala, que le topdresseur connaissait depuis l'épisode de la boutique, qui avait marqué le début de l'histoire de monsieur Ryan. Au moins cela faisait un détail de moins à régler avant la remise du cadeau. Seul restait ce garçon, que le Noctalien ne reconnaissait pas. Il n'en avait pas une seule information, mis à part sa présentation physique.

Le blondinet respira un bon coup avant de s'avancer vers Stella. Il ne prenait même pas attention aux deux autres, ou tout du moins il essayait de ne pas y prêter attention. Il gloussait quand à la réaction de la demoiselle aux oreilles de chats, tenant un air dépité, sûrement dû au refus de chocolat de Lucas. Il allait tenter de se faire pardonner, en commençant par ça.

«  Stella. Ne prenez pas cette air triste. Cela ne vous va guère. Je m'excuse sincèrement quand à mon refus, mais je vous expliquerais en détail la raison de ce refus si vous le souhaitez. En attendant, je tiens à me faire pardonner. Je sais qu'aujourd'hui, ce sont les filles qui offrent, mais pour cette fois, c'est une exception. Tenez, voici une peluche de Chacripan pour vous !  »

Lucas fut un instant surpris de sa franchise, et son assurance dans ses paroles en ce jour, lui qui avait tant peur de la Saint-Valentin. Et si le fait de vouloir pardonner à cette fille amenait à lui-même se pardonner de son erreur au point de surmonter cette peur ? C'est une pensée qui le traversa rapidement quand il tendit la boîte fermé par un papier cadeau magnifique, entouré de motifs d'arc-en-ciels.

HRP:
 

_________________
Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]  1466193127-s1

                         
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Mar 25 Fév - 9:59
Mon cœur bombardait ma poitrine. Trop de sentiments me submergeaient et il serait possible que je commence à les mélanger. Pour l’instant, ce qui me mettait dans cet état, c’était la haine envers cette nouvelle jeune fille et la colère vis à vis de Noctis et du baiser qu’il avait pu lui offrir juste après le mien. La jalousie s’était emparée de moi : la colère ne domptait point ma haine. Le désir de vengeance était d’un fiel vénéneux qu’il s’infiltrait chaque seconde davantage dans mes organes. Rien ne pouvait m’apaiser à cet instant même. La surprise pouvait cependant m’en dissiper… C’en était le cas lorsque mon ennemie s’approchait de moi pour me serrer dans ses bras. Je m’étais préparée à la riposte mais lorsque ses bras s’emparaient de mon corps, je ne pouvais plus bouger. Et, stupéfaite, je restais totalement immobile, mes propres bras le longs de mon corps. Etait-ce de la sincérité où une simple ruse ? Je me méfiais et me laissais tout de même emporter de nouveau par ce sentiment étrange, comme si je pouvais l’apprécier. Ma raideur disparaissait et je me surprenais même à commencer à l’enlacer à mon tour.

Bien vite coupé dans mon élan –et heureusement !- des propos violents derrière mon dos attiraient mon attention. Je quittais donc les bras de la simplette. J’étais estomaquée de voir Eric si dur et décrocher une droite à Noctis qui semblait ne rien avoir vu venir. Je m’exclamais d’un coup, surprise par cet élan de brutalité. Mes mains étaient devant ma bouche ouverte, dont aucun son n'en sortait. Et dire que c’était exactement cette scène que je m’étais imaginée avec l’autre fille quelques minutes auparavant. D’ailleurs, cette dernière était tout aussi horrifiée que moi. Abasourdie de l’ampleur de l’attaque, Eric s’approchait vers moi pour à son tour m’embrasser. Au début médusée de ce qu’il se produisait, je me laissais très vite emporter par cette sensation de tendresse et de chaleur. Mes yeux se fermaient pour apprécier ce moment qui m’était offert. Sauf que cela commençait à porter à confusion. Il y avait deux garçons. Et d’une seconde à l’autre, mon cœur chavirait autant pour l’un que pour le second. Je ne savais plus quoi faire. Pourtant, j’acceptais tout naturellement de suivre mon chevalier.

« Heu… O-oui … »

Tirée par la main, on commençait à prendre la direction du manège convoité. Je lançais néanmoins un regard à Noctis, déçu de le quitter. L’autre fille grommela quelque chose, utilisant des insultes bien trop… snobes. Cela me faisait sourire. Sourire qui disparaissait vite en constatant qu’une créature nous bloquait le passage. Je m’apprêtais à la chasser d’un coup de pied. Je n’avais plus de temps à perdre ! Les manèges m’attendaient. Noctis revenait très vite dans mes pensées quand il stoppait Eric dans son élan. Voilà que l’altercation reprenait là où elle s’était arrêtée. En même temps, j’imaginais mal Noctis se laisser faire. Néanmoins, je ne l’avais jamais vu ainsi, ce qui m’effrayait. Je reculais d’un pas, percutant l’os de ce maudit Osselait. Cela m’entrainait dans une chute lourde de conséquence. Sonnée, les idées étaient remises en place. Pas pour très longtemps. Je restais finalement sur les fesses et observais la scène. Le brun rappliquait. Moi charmante ? Cela m’allait droit au cœur. J’en rougissais de plaisir. Plush regagnait très vite les rangs pour tenter de calmer la situation. Pourquoi avoir fait appel à elle ? Ooooh, elle était si belle. Je voulais simplement la câliner.

« Ma petit Plush » murmurais-je entre mes lèvres rosées.

Ceci dit, je me relevais sans trop de difficulté, dépoussiérant mes vêtements pleins de terre. L’oiseau commençait déjà son chant. Je m’approchais petit à petit vers elle, comme un fauve voulant s’attaquer à sa proie. J’allais la surprendre et la prendre dans mes bras ! Trop concentrée sur la prochaine action, je ne remarquais même pas que l’on m’avait attrapée la main. Je perdais de vue mon objectif et me retrouvais nez à nez avec Noctis. Je fronçais les yeux, me souvenant de la colère contre lui pour ce qu’il avait fait à Eric. N’ayant même pas le temps de me voir, il me serrait déjà dans ses bras. Je fondais littéralement sur place. Le câlin, le souffle chaud contre ma nuque. Il m’avait préférée. Et il embrassait un point sensible. Je fermais les yeux : Argh… Je meurs…

* Tortionnaire ? C’est toi le sadique ici ! * ne pouvais-je m’empêcher de penser.

Je le reculais, le poussant légèrement par les deux épaules, juste assez pour voir son visage. Il était aussi rouge qu’une pivoine. Moi aussi par la même occasion. Je le sentais bien assez. Et pourtant, cela ne m’interdisais pas de rire nerveusement. Un rire pour se moquer de lui mais aussi un rire pour tenter de dissiper ma gêne. Étrange, non ? Je le basculais contre moi, continuant à rire. Cette fois ci, c’était de la joie qui me submergeait.

Puis, pensant que le câlin avait duré assez longtemps, je m’éloignais du jeune homme. C’était sans compter le fait qu’il m’agrippait comme une méduse. D’accord, je ne pars pas, message compris. De toute façon, j’étais très bien où j’étais, ce serait idiot. Rouvrant mes yeux, mon menton sur l’épaule de Noctis, je pouvais observer à ma guise ce qu’il se passait derrière le dos de mon ami. Il y avait toujours cette fille –dont je ne connaissais pas le nom ! Fichtre- et Eric. Et là, je me rappelais de nouveau. Et c’est mon cœur qui me torturait. Il était partagé. Mes émotions devenaient folie. Le mal de crâne m’envahissait, je n’étais plus apte à réfléchir correctement. Cela en devenait insupportable. Je n’aimais pas voir leurs regards pantois ! Une sensation de mal être, de culpabilisation… Comme si tout était de ma faute. Je voulais déjà m’enfouir, très loin.

* Ferme les yeux et ne te martyrise plus l’esprit. Où es-tu ? « Au parc d’attraction… » Non, mais où exactement ? « Dans les bras de Noctis. » Et alors, comment te sens-tu ? « Très bien… » N’as-tu donc pas trouvé ta réponse ? « Je ne suis pas certaine… » Bougre idiote, ce qui compte est un lieu où apaisant. « Ses bras le sont… ! » Tu as enfin compris ! *

« Noctis... Je... J-je t’aime ! »

Woah, quelle déclaration ! C’était direct et c’était sorti tout seul. J’enfouissais mon visage dans son épaule,  comme si je cherchais à me cacher du regard des autres. Je ne voulais pas voir leur réaction à eux, seule celle de Noctis comptait.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    Mer 26 Fév - 19:16


❝ VALENTINE'S DAY
• feat. all people •



Pourquoi elle se sentait mal ? Elle ne le savait pas elle même, mais il est vrai qu'à cause de son aphonie, elle n'avait aucun amis, et cela pesait de savoir qu'elle avait été rejetée. Après tout ce n'était pas de la faute de Lucas, il avait bien le droit de refuser son amitié, puis aussi quelle idée qu'elle avait eu de prendre la première personne et de lui offrir son chocolat ! C'était comme se moquer directement de cette personne en question. Donc non, Stella n'avait aucun remords, ni même aucune rancœur envers le blondinet, elle ne pouvait lui en vouloir. Vixy se dressa sur ses deux pattes arrières et lui lécha la joue, ce qui eut don de la faire légèrement sourire, jusqu'à ce qu'une demoiselle, qu'elle ne connaissait que trop bien - puisqu'elle s'étaient rencontrées au stade - la salua. Ikiala, toujours aussi jolie ! Pour Stella c'était vraiment une déesse, elle était tellement belle, et si seulement, elle pouvait être comme elle. La jeune rousse, lui tendit un chocolat, et la première réaction de la dresseuse fut la surprise, puis ensuite l'étonnement, l'incompréhension, et la joie. Tout ces sentiments fugaces, mélangés en un seul moment similaire. Stella sentit les larmes lui monter, comme une enfant chétive, et elle se leva pour serrer Ikiala dans ses bras. Inconsciemment, sa déesse ne se rendait pas compte que son geste était quelque chose de très important pour elle. Stella ne savait comment lui exprimer sa gratitude, et c'est pourquoi une accolade affectueuse avait été son seul moyen à portée.

Par la suite, un autre garçon s'approcha de deux jeunes filles, il semblait connaître Ikiala, et elle l'observa un moment lui et son pokémon, avant de relâcher la captive dans ses bras, et de s'excuser d'une petite voix d'avoir été trop envahissante. Stella observait, elle n'était que spectatrice, et lova la boîte de chocolats contre son coeur, un sourire enfantin sur les lèvres, avant de la ranger précieusement dans son sac. La jeune fille reprit position sur le banc, tout en continuant d'observer la scène, jusqu'à ce que Lucas, fasse son apparition. Il semblait légèrement gêné par la présence trop conviviale, et s'approcha de la blondinette. La goupix quant à elle, fronça les sourcils en revoyant ce jeune homme qui avait fait pleurer sa dresseuse, car elle comparée à sa maîtresse n'était pas du genre à pardonner facilement. Un détail qui n'échappait pas à Stella était que le jeune homme la vouvoyait, ce qui eut encore plus don de la mettre à l'aise, tandis qu'elle prenait le paquet, et qu'elle en défaisait les attaches. Effectivement, c'était bel et bien une peluche de chacripan, et comme si cela avait réveillé son côté chat, elle allait faire une chose, oui une : celle qui montrerait sa deuxième facette. La blondinette lova le chacripan contre elle, puis sauta sur le jeune homme pour un câlin de remerciement et déposa un baiser sur sa joue. Ouais c'est très spontané chez elle, et comme ses compères félins, elle est d'un lunatisme à toutes épreuves. Quand BIEN ÉVIDEMMENT, elle s'est rendu compte de sa bêtise, elle le relâcha, recula en déposant la peluche près de son pokémon allongé sur le banc, puis s'excusa plusieurs fois, en s'inclinant jusqu'à même se faire un facepalm. Et comme s'il ne s'était rien passé pour cacher toute cela du plus beau naturel possible.

▬ Merci beaucoup...Lucas-kun. Tu...tu peux me tutoyer tu sais, on a à peu près le même âge alors...!

Le rouge aux joues, elle détourna son visage, et comme pour apaiser la tension, elle s'intéressa à sa déesse.

▬ Ikiala-chan, je..je n'ai pas de chocolats à t'offrir, alors j'essaierais de te gagner quelque chose à une loterie d'accord ? Ou alors, je pourrais t'offrir des cookies, tu aimes les cookies ?

Étrangement toute cette soudaine agitation, et la présence de la jeune femme rousse, faisait que Stella commençait à prendre ses aises et à s'ouvrir un peu plus aux autres. Une belle progression.


Spoiler:
 



•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]    
Evénement Saint-Valentin ! [TOPIC COMMUN]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :