Partagez | .
A Song of Ice and Fire [ft. Charlotte]
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans.
Niveau : 2
Jetons : 1716
Points d'Expériences : 25

MessageSujet: A Song of Ice and Fire [ft. Charlotte]   Jeu 7 Sep - 23:25




 


 

 
Act II : Her name was Charlotte.


 

 

J'avais acquis mon premier Pokémon récemment et, avec, la conviction que je devais progresser le plus rapidement possible dans cet univers pour ne pas me retrouver à la ramasse. Je commençais, doucement mais sûrement, à avoir une idée précise du déroulement des cours et plus globalement du système de fonctionnement de l'école. Il était important pour quelqu'un comme moi de prendre vite des repères pour m'aider à mieux me fondre dans la masse. Je n'aimerais pas être considéré comme un incompétent du fait de ma totale inconnaissance du monde des Pokémons, alors autant s'y mettre dès maintenant.

Dans la grande cour, bouillonnant de gens, se mêlaient adultes et adolescents. Leur point commun ? Cette alchimie qui semblait s'être installée avec les Pokémons, qu'ils leur appartiennent ou non. Je m'arrêtais un moment, installé sur un banc avec mon Terhal qui observait, d'un œil tout aussi curieux - et le seul qu'il possédât, soit dit en passant - ce qui l'entourait. Je me demandais d'ailleurs ce qui devait bien lui passer par la tête, si pour lui aussi cette nouvelle aventure avec moi générait quel-qu’appréhension à mon égard. C'est étrange comment je me retrouvais responsable d'un nouvel ami dont je devais prendre le plus grand des soins, ces créatures particulières me paraissaient aussi intéressantes qu'étranges. Je trifouillais mon iPok, débusquant toutes les applications qu'il contint, essayant de maîtriser ce formidable appareil dont je n'avais jamais eu vent jadis. Dire que je viens de Lavandia, et que je me retrouve totalement dépassé par la technologie d'ici ... C'en était aussi vexant que motivant, me poussant à vouloir développer autant mes compétences avec les Pokémons qu'avec les éléments de mon environnement. Cela me donnait, par ailleurs, une idée plus ou moins précise de mon choix de cours.

D'un coup, Terhal s'éveilla, comme s'il avait vu quelque chose. Il lévita vers un endroit précis, me forçant à le suivre. Il ne m'écoutait pas, quand je lui disais d'arrêter ou d'attendre. Visiblement, j'avais encore beaucoup de chemin à faire avant de me faire obéir de mon Pokémon. La quête s'annonçait rude mais j'étais bien déterminé à lui montrer que nous devions travailler en équipe si nous voulions atteindre nos objectifs respectifs.

« A-attend Terhal ! Où est ce que tu vas comme ça ? Il y a un problème ? » fis-je, un peu inquiet de la réaction soudaine de mon camarade.

La réponse à ma question était bien plus simple qu'il n'y parut, et honnêtement, bien plus rassurante. Une odeur que je n'avais pas perçue, mais que le petit Pokémon Acier semblait avoir détecté l'avait également attiré. Une étudiante aux cheveux blonds tenait un sachet contenant des friandises pour Pokémon, ayant très certainement appâté le mien à l'ouverture. Celui-ci s'était dirigé vers elle et, apparemment, n'était pas intimidé par l'étrangère et lui demanda une portion. Un peu gêné du comportement inadéquat de Terhal, je m'excusai auprès de la jeune fille avant de lui proposer de la rembourser, ce qu'elle refusa. Elle me déclara qu'elle était contente de rendre un Pokémon heureux et que c'était cela qui la contentait. Elle prit congé et alla, à son tour, rejoindre son groupe d'amis accompagnés de leurs monstres en tout genre. J'étais assez étonné de sa réaction, mais à bien y réfléchir, je la trouvais aussi plutôt cohérente. En me retournant, comme pour lancer un regard général sur l'affluence d'étudiants ici présents, je remarquais à quel point leur vie tournait autour des Pokémons. Il en existait de toute sorte. Des bêtes à poil, des créatures à l'apparence mignonne, effrayante, unique. À un moment donné, j'ai même cru voir un spectre et cela ne semblait déranger personne. Je souris un instant, levant les épaules comme si je laissais tomber la recherche d'explications les concernant. C'était comme le soleil : On pouvait chercher son origine mais n'était-il pas mieux de vivre avec et de profiter de ce qu'il nous offrait ?

D'un signe du doigt, je demandai à Terhal de revenir auprès de moi. Mettant ma main au dessus de sa tête métallique, je le caressai comme pour lui dire que je ne voulais pas le gronder, mais simplement m'en quérir de son état. Il afficha un air joyeux, se détendant au fur et à mesure que je lui exprimais de l'affection. Notre lien se forgeait, petit à petit certes, mais il évoluait et ce n'était pas près de s'arrêter.

« ~~~ ... »

Mon ventre gargouillait. Apparemment, voir mon compagnon ainsi dévorer son mets m'avait rappelé que moi-même ne m'était pas nourri depuis le petit-déjeuner, et encore. Je n'avais eu droit qu'à un frugal repas, dont les conséquences se virent à ce moment de la journée. N'ayant rien d'autre à faire aujourd'hui, je me mis à la recherche de la cantine pour m'installer et manger à mon aise. Celle-ci se découvrit bien vite et la taille de l'établissement m'impressionna malgré moi. Il y avait de tout et l'endroit à la surface déployée donnait le sentiment que les étudiants regroupés pour prendre leur déjeuner n'étaient pas nombreux, même si on pouvait deviner le contraire. Je me dirigeai pour choisir ce que je pouvais prendre et finis par m'installer à une table où il n'y avait presque personne. Quelques rares silhouettes éparses, par-ci par-là, un coin plutôt tranquille pour apprécier correctement le moment. Un plat de frites-salade devant moi, Terhal assis à côté qui somnolait légèrement, aidé par le peu de bruit aux alentours de l'endroit où nous nous installâmes me fit sourire. Il savait se faire aimer, je suppose. Tirant une carte de l'établissement que j'empruntai, et qu'on m'a bien signifié de rendre avant le coucher du soleil, je me mis à manger tout en l'étudiant. Je n'aimais pas manger sans être occupé. Et bien que j'eus un peu de lecture à faire grâce à l'iPok accroché à mon poignet, je préférais utiliser mon temps libre pour synthétiser un maximum de données afin de rattraper mon retard sur les étudiants qui, eux, paraissaient déjà s'être accommodés des spécificités de cet univers.
 

 © Jawilsia sur Never Utopia
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6673-458-hayato-seta-just-one-shade-of-grey-sorry-guys-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6714-hayato-seta-phyllali#69600
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 4
Jetons : 1240
Points d'Expériences : 49

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [ft. Charlotte]   Dim 10 Sep - 17:35

Gwraaarrgggggghhhhhh ~

Charmant, avouez. Mais non, ce n'était pas un cri de guerre et encore moins un chouinement mignon. C'était plutôt mon estomac qui, à l'aide de gémissements gargantuesques, m'incitait à hausser le pas dans la direction du réfectoire. S'il y a une chose, ou plutôt une autre chose, que je détestais de ce nouveau mode de vie, c'était bien ça. Pas moyen de juste aller en mode ninja à la cuisine voler un paquet de biscuits pendant la sieste de mes grand-parents. Si je voulais de la bouffe en plus, en dehors de celle fournie par l'école, il fallait payer. De ma poche, si si. Moi, pauvre personne (pas gamine, je vous surveille) de quinze ans qui veut déjà économiser ses précieux jetons pour se procurer un oeuf Pokémon. Pour le coup l'hésitation était grande. De la bouffe ou faire des économies.... j'avais quand même choisi les économies, espérant que la bouffe de la cafétéria suffirait à me rassasier et, surtout, à me contenter pour l'instant.

Entrant dans ce lieu de boufferie, je me saisis d'un plateau et allai faire la file pour avoir droit aux bons plats de Mama Odie. Mhmh, au moins l'odeur était bonne. C'était moins sympa d'être entourée de gens qui placotaient entre eux, mais bon. Je n'avais pas trop le choix, j'allais devoir m'y habituer. Avoir un coin juste à soi pour manger, ici, ça relevait du miracle. Toujours est-il que, maintenant chargée de mon plateau repas, j'avais tout de même tenté de me trouver un coin plutôt à l'écart, sur une table peu fréquentée. Je m'y étais assise, avait pris une bouchée avant même de poser mon sac sur le banc à ma droite. Voilà, personne ne pourrait s'asseoir directement à côté de moi. En m'étalant comme ça, je pourrais espérer peut-être avoir la paix. Puis, j'avais par réflexe porté ma main à ma ceinture, le bout de mes doigts allant caresser la sphère de mon Flamiaou. Devrais-je le libérer ? Bof, j'avais envie de manger tranquillement, sans devoir le pourchasser.

Je continuai donc à manger, la mine basse, un peu attristée. Tout autour de moi, dans le réfectoire, je pouvais voir des gens interagir avec leur Pokémon. Certains les nourrissaient, d'autre les caressaient. D'autre les laissaient dormir à leurs pieds sans pour autant qu'il n'y ait interaction directe. Ils étaient simplement là, collés à leur dresseur, confortables. Et moi, j'étais comme toute seule. Si ça continuait comme ça, je devrais peut-être retourner voir le Collectionneur, lui dire qu'il devait y avoir eu une erreur. Peut-être que j'aurais du prendre plus de temps pour répondre au questionnaire ? Il faut dire que j'y ai écrit bien de la merde. Remarque il n'a même pas lu mes réponses donc pour ce que ça change... Moment de gros soupir. Puis, s'incrustant dans mon espace vital, un jeune homme vint prendre place à ma table, en face, en diagonale de ma position actuelle.

À trois ou quatre sièges près et il était assis pile en face. Moment d'horreur. Je rentrai la tête dans les épaules, continuant de manger plus vite, comme effrayée que l'on me vole ma nourriture. Au moins, il avait tiré une grande feuille, sans doute une carte, de ses affaires et semblait donc occupé dans sa contemplation. Bien, pas besoin d'avoir l'air sociable, je pourrais juste continuer à fourrer des frites dans ma petite bouche et à les bouffer. Néanmoins, mon nez commençait à me piquer. Je me le grattais donc régulièrement entre deux bouchées, finissant par faire une pause juste pour le gratouiller de la main. Saletéééé, je veux juste man... maaaan.....

« Atchiiii ! Aaa.... Atchiii ! »

Mmhhmmm~ Je reniflai un coup, mon nez toujours piquant. Pourquoi je ne pouvais toujours pas manger en paix moi hein ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6800-466-esther-j-brooks-termine-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6807-esther-j-brooks-pyroli
A Song of Ice and Fire [ft. Charlotte]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les pièces communes de l'école :: Le réfectoire-