Partagez | .
Our raising fighting spirit [ft. Meredith]
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans.
Niveau : 2
Jetons : 1716
Points d'Expériences : 25

MessageSujet: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Ven 8 Sep - 20:22







Act II : Sky above her. Earth below her. Fire within her.




La journée d'aujourd'hui restera sans aucun doute à jamais gravée dans ma mémoire, tant elle fut enrichissante. Des rencontres en tout genre, une entrée remarquée dans le monde des Pokémons avec mon Terhal aux tons particuliers et, pour finir, ce merveilleux cadre prompt à la contemplation et la réflexion. Curieux de découvrir les alentours de l'école, je me mis à la recherche d'un lieu où je pourrais m'isoler de temps à autres afin de me retrouver avec moi-même. J'aimais me plonger dans mon subconscient, travaillant à trouver les réponses à mes innombrables questions. Je savais me montrer ouvert, socialement adapté et m'accoutumer à toutes les mentalités mais ce type de rituels m'étaient nécessaires afin de conserver un équilibre mental optimal. Souvent, rien ne vaut le bruit des vagues, la caresse de la brise dans les cheveux et un long moment d'isolation pour se remettre d'aplomb et croquer à nouveau la vie à pleines dents.

Je vérifiais l'option dite Pokédex dans mon iPok, celle-ci contenant une immense base de données récoltées par tous les aventuriers étant parti en quête de Pokémons. Depuis le temps que ces créatures existent, il devait y avoir une grande quantité d'informations à leur sujet, rendant mon avancement dans le domaine bien plus facile. Pourtant, à entendre ci et là les commentaires d'étudiants, de professeurs ou même d'honnêtes citoyens, de nombreux mystères les entourant restaient non-élucidés. Cette aura les rendait encore plus fascinants qu'ils ne l'étaient déjà, aiguisant sans cesse ma curiosité insatiable.

Nous finîmes notre long trip sur la plage, avec Terhal, assis sur le sable fin. La mer était calme, l'eau donnait même envie d'y faire trempette. Autour de moi, le Pokémon Acier virevoltait, apparemment satisfait de sa journée. Cela m'arracha un énième sourire, lui qui décidément savait s'y prendre pour me laisser exprimer un certain contentement. Il me donnait cette volonté d'en apprendre plus sur lui, de faire l'effort pour mieux le connaître. Il ressemblait à ces gens au caractère joyeux qui vous entraînent dans des épreuves atypiques, des aventures rocambolesques. Il était de ceux qui tiraient autrui vers l'avant, révélant des facettes cachées de leur personnalité. Terhal était indubitablement un bon Pokémon, pas en terme d'aptitudes ou de pédigrée, mais aussi de tempérament et de personnalité. Qui aurait pensé qu'une petite entité de métal s'avérerait avoir plus de sentiments, plus d'émotions que moi ? J'en étais presque vexé, mais je commençais petit à petit à apprendre de lui aussi, à ne pas le considérer comme une compagnie simplette, une bête de foire, une bizarrerie pour me distinguer d'autrui.

Je sortis à nouveau l'iPok et consultai la fiche des évolutions de Terhal. Celles-ci furent projetées en trois dimensions au dessus du cadran, comme pour aider mon Pokémon à les visualiser aussi. Il s'attardait particulièrement sur sa forme finale, appelée Metalosse. J'adoptai un air songeur alors que je finis par m'adresser à lui, lui demandant quel était son rêve. Il tournoya un instant autour de l'apparence du Metalosse qu'il allait devenir plus tard, comme si son souhait le plus cher était d'évoluer. J'approfondis le sujet en le questionnant sur sa volonté d'évoluer. Il hocha la tête, acquiesçant, confirmant ma pensée. J'étais curieux de connaître les raisons derrière ce rêve particulier, surtout qu'en définitive Terhal était nécessairement destiné à évoluer. S'il n'était pas décidé à s'ouvrir à moi dans l'immédiat, et bien que je comprenne son attitude, j'étais déterminé à percer le secret derrière ce désir. Je le rassurai en posant ma main sur lui, lui promettant que je serai le dresseur qui lui offrira la possibilité d'atteindre ses objectifs. Adoptant à nouveau un air de bonhommie avec moi, il poussa quelques sons joyeux avant de m'asséner un Bélier affectueux mais plutôt puissant. C'était de l'amour ... particulier, on va dire, mais de l'amour quand même. Je me relevai avec difficulté, endolori mais heureux d'avoir pu créer un lien plus fort encore avec mon Pokémon, celui-ci m'accordant plus de crédit au fur et à mesure que nous nous côtoyions.

Soudain, le Pokémon Acier leva la tête, comme pour observer quelque chose au loin. De son œil unique, il semblait avoir repéré une présence et décida d'y aller de son propre chef. Il s'envola bien vite tandis que je me relevai, en toute hâte, pour suivre son rythme. J'avais beau lui faire des appels pour qu'il revienne, pas moyen qu'il m'écoute. Sa Pokéball ? Ouais, non. Je voulais qu'on ait une relation bâtie sur l'entente et la camaraderie, je ne voulais pas sortir le crocs ou montrer qui était le patron. Si nous pouvions faire un pas l'un vers l'autre, nous y gagnerions sûrement ... Mais bon, apparemment j'avais encore beaucoup à apprendre et lui courir après faisait certainement partie de ces rites par lesquels tout dresseur néophyte doit passer.

Nous arrivâmes enfin à destination, là où une jeune fille s'entraînait en faisant des mouvements dans le vide, dans la concentration la plus totale. Elle se situait, à vue d’œil, dans ma tranche d'âge et avait un Pokémon avec elle, un que je n'avais jamais vu chez un autre étudiant à l'école. Terhal épousait ses gestuelles tandis que je restai là, silencieux pour ne pas la troubler tandis que je faisais de grands gestes au Pokémon Acier pour qu'il revienne vers moi. Apparemment, il avait décidé de n'en faire qu'à sa tête, une fois de plus. Reste à savoir maintenant combien de temps mettrait-il avant de se faire gronder et, pour moi, à réfléchir à un plan de secours. Parce que si elle voit un Pokémon qui flotte et un mec aux cheveux argentés à côté d'elle, nul doute qu'elle pourrait crier au harcèlement et avoir raison. Décidément, cette journée s'avérait plus longue que prévu et, peut-être, pas pour mon plus grand bien !

©️ Jawilsia sur Never Utopia

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Hayato Seta le Mar 3 Oct - 22:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6673-458-hayato-seta-just-one-shade-of-grey-sorry-guys-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6714-hayato-seta-phyllali#69600
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Azuria - Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 5
Jetons : 1758
Points d'Expériences : 52

MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Mer 13 Sep - 19:27



Our raising fighting spirit
Hayato & Meredith

Je me réveillais en sursaut, une patte palmée sur le visage. L’eau qui en dégoulinait me forcé à sortir du sommeil réparateur dans lequel j’étais plongé. Je baillais à m’en décrocher la mâchoire et me frottais les yeux. Les cheveux en bataille, je jetais un regard vers cette source humide et découvris une énorme grenouille allongée sur mon oreiller. Ainsi donc je m’étais fait voler ma place ? Bien qu’à cela ne tienne, je me vengerai un jour ou l’autre. Heureusement que mon dortoir était encore exempt d’autres locataires, j’avais tous le loisir de m’étaler et d’y faire le bruit que je souhaitais. Grâce à cela, j’avais pu terminer mon livre tranquillement jusque pas d’heure. Tellement passionnée, je n’avais pas vu la nuit tombée et une fois que l’obscurité de la pièce s’était faite plus intense, je m’étais rendu compte de l’heure tardive. L’extinction des feux prévue à 00h avait plutôt eu lieu à 3h du matin. Un coup d’œil rapide sur mon réveil m’annonça la dure nouvelle… il était 6h du matin… Tôt, beaucoup, beaucoup, beaucoup trop tôt…

Passée l’instant des étirements, je me levais abandonnant totalement l’idée de me rendormir. Cette sieste fut assez reposante pour me permettre d’affronter cette journée. Premièrement, une douche bien chaude de quoi se mettre bien. Deuxièmement, s’habiller en mode décontracté de quoi aller se poser à un endroit et flemmarder tranquillement (mais sans omettre de prendre son maillot de bain, surtout si ma petite idée était d’aller à la plage. Quel bel endroit pour se reposer !!). Troisièmement, ben on verrait bien !! Et puis, ne dit-on pas que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Mon programme fait, je m’activais à le suivre à la lettre. Après tout, j’avais toute la journée devant moi et une multitude de choses à faire. Fin prête, j’attrapais mon sac, tapotais le sommet du crâne bleu de mon ami et le prévenais de mon départ. Il sauta du lit et me poursuivait déjà dans le couloir, l’air offensé de s’être fait réveiller de la sorte. Je souriais et me dirigeais vers le réfectoire. Quoi de mieux que de se remplir l’estomac de bon matin ? Rien, nothing, nada. J’aimais la nourriture plus que tout et personne ne pourrait m’enlever ce plaisir. Ou s’il essayait, il ne s’en sortirait pas facilement, une main en moins au mieux… au pire, je n’osais pas l’imaginer.

Repue, je rejoignais le petit groupe des rares élèves déjà debout. Ils se dirigeaient également vers la plage. Certains avaient apporté des draps, d’autres leur planche de surf. C’était vrai que le temps clément mais légèrement venteux était idéal pour la pratique de ce sport que je n’avais pourtant jamais eu l’occasion de tenter. Pourtant à Azuria, berceau des adorateurs des pokémons type eau, nous avions bons nombres de maitre en la matière mais je n’avais pas eu la chance d’y prêter plus attention. Peut-être était-ce maintenant que cette opportunité de présentait ? Quoiqu’il en fut, je la saisis et lançais un joyeux « bonjour ». De manière très chaleureuse, ils m’accueillirent dans leur bande et je pu partager leur passion. Grimousse, encore dans le coaltar, peinait à garder les yeux ouverts et je lui proposais de m’attendre en compagnie des nouveaux amis qui restaient eux sur le sable. Il ne fut pas difficile à convaincre et tomba comme une masse. Je m’excusais de son comportement mais la jeune fille me rassura et me dit de profiter, qu’elle garderait un œil sur mon Grenousse. Je la gratifiais d’un immense sourire et m’empressais de rejoindre les cabines pour me changer. La matinée passée dans l’eau fraiche ma fit un bien phénoménal et bien que mes capacités en terme de surf n’étaient encore qu’au point 0, les gras m’avaient félicités et enjoignis de réitérer la manœuvre.

« C’est pas mal, pour une première fois. Si ça te tente, on recommencera !! On est là tous les jours très tôt, alors hésite pas !! »

Alors qu’ils repartaient tous en direction de l’académie, je restais seule à respirer cet air vivifiant iodé. La matinée était maintenant bien avancée et le monde recommençait à affluer vers le bord de plage. Parfait, c’était le timing idéal pour débuter ma séance de Tai-chi. D’abord la respiration. Mon ami batracien s’était enfin ranimé et m’accompagnait dans ma séance. Des mouvements lents, calculés, je sentais l’énergie affluée dans tous mes membres, les électrifiant doucement. C’était une sensation agréable, tout en légèreté. Puis accélérant le rythme, je croisais le regard flamboyant de mon compagnon. Il savait à quoi je pensais et avec un sourire complice, je commençais à décrire des cercles avec mes bras avant de me figer dans une pose des plus simplistes. Bras tendus vers le ciel, je marmonnais.

« J’en appelle à toutes les forces de la nature, océan, arbres, ciel, partagez-moi votre énergie. Genk… aaaaAAAH »

Ma concentration perturbée par un objet volant non-identifié, je reculais en catastrophe avant de trébucher et m’étaler de tout mon long sur le dos. Le nuage de sable retomba et je toussais grassement. Prêtant un peu plus attention, je remarquais un œil rougeoyant qui virevoltait au rythme de mon Grimousse qui, non content de cette vengeance fortuite, m’ignora allègrement pour continuer de se mouvoir gracieusement. Rassurée, je reposais la tête contre le sol et remarquais un jeune homme par-dessus moi, qui me regardait bizarrement. Oui, je devais faire peine à voir, et pourtant, si j’avais été témoin de ma chute et non actrice, j’aurais surement éclaté de rire. Sans me démonter, je souris de toutes mes dents et lui adressa un salut particulier.

« Yohoooo !! Comment ça va ? Tu devrais venir plus bas, la vue y est sympathique tu sais. Oh quelle mal élevée, je m’appelle Meredith, enchantée. »

Je lui tendais la main. S’il la prenait, j’en profiterai pour me relever, sauf s’il chutait avec moi. Et dans ce cas de figure, on finirait enseveli de sable… Quelle belle journée qui s’annonçait. Seaaaaaa, surf, sun and friend.

black pumpkin



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6685-459-meredith-c-wolsk-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6715-meredith-c-wolsk-pyroli#69609
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans.
Niveau : 2
Jetons : 1716
Points d'Expériences : 25

MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Ven 29 Sep - 23:45







Act II : Sky above her. Earth below her. Fire within her.




Une atmosphère différente régnait ici, alors que je me présentai à la jeune femme étonnée de notre intrusion, à Terhal et à moi, dans sa bulle personnelle. Devant ce tableau féérique, je me disais qu'aucun être humain ne voudrait être dérangé alors qu'il possédât là l'opportunité unique de se livrer à un rite de relaxation. Le Pokémon Acier, lui, ne se démontait pas et continuait de reproduire les mouvements de la jeune fille avec une application des plus remarquables. Je n'avais jamais vu mon compagnon s'adonner autant à une tâche et avec autant d'abnégation - sans doute parce que je ne l'avais que depuis quelques heures - mais son tempérament distrait et nonchalant ne me donnait aucunement l'impression d'un artiste dans l'âme. Quoi qu'il en soit, il était évident qu'on avait causé un désagrément à la demoiselle, nommée Meredith, et qu'il fallait qu'on s'excuse.

Au diable le pardon ! Me fit un Terhal apparemment beaucoup trop absorbé par son jeu pour prêter attention aux conventions sociales. Son Pokémon à elle, identifié comme un Grenousse à la couleur particulière - l'espèce figurant sur mon iPok montrant un Grenousse bien plus bleuté que ça - me rappela qu'elle aussi, peut-être, avait reçu un Pokémon chromatique. Je ne savais cependant pas si elle était nouvelle, comme moi, ou si c'était une étudiante aguerrie, rompue à l'exercice difficile qu'offrait la Pokémon Community aux derniers venus.

Elle me tendit la main, souriante, parlant assez vite, déployant beaucoup de paroles en un laps de temps très court. Surpris par sa phrase à rallonge, je fus brutalement tiré de mes pensées pour l'écouter me demander de l'aide pour se relever. Je lui présentai immédiatement ma main et la tirai à moi, la remettant bien vite debout. Me faisant face, celle-ci se révéla être d'une taille respectable, faisant une dizaine de centimètres de moins que moi. À voir sa morphologie, il était facile de déduire que c'était une sportive, une personne bien rodée aux épreuves physiques et donc athlétique. Je cherchai dans ma poche un mouchoir pour lui permettre de s'essuyer du sable qui devait lui coller à la peau, mais également aux vêtements. La proximité de la mer rendait l'humidité palpable, mes mains devinrent moites et je n'osais imaginer mes vêtements si je m'étais livré aux mêmes mouvements que Meredith. Pas que je sois coquet, mais je ne savais encore rien des modalités d'organisation des dortoirs, affaires personnelles, gestion des horaires de l'école. Là encore, il me manquait pas mal d'informations. Tsk!

Le ton amical et bienveillant de Meredith me mettait en confiance. Moi qui n'aimais pas spécialement côtoyer autrui avec gentillesse et douceur, je devais avouer que je me sentais rapidement à l'aise à l'entendre parler. Sa légèreté et sa bonne humeur, son sourire joyeux rendirent les choses bien plus simples, m'arrachant également un rictus révélateur. Je ne répondis pas tout de suite, décidant de me mettre à l'aise aussi. Je déboutonnais ma veste, puis l'enlevais avant de la jeter sur le sable qui se rafraîchissait au vu du moment de la journée. Par la suite, je penchai ma tête vers la droite, puis vers la gauche, tendant le cou pour le craquer, chauffant mes muscles avec quelques mouvements de bras. Afin de vaincre également le sentiment d'étouffement de l'atmosphère un peu oppressante, j'ouvris le col de la chemise pour me laisser respirer plus facilement. Elle m'avait quelque part inspiré à donner de ma personne, me permettant de recouvrir les bienfaits du sport que j'avais abandonné il y a de cela si longtemps ...

Me voyant d'humeur joueuse, Terhal s'arrêta un instant puis s'avança vers moi avec une expression enjouée, comme content de me voir participer. Je me mis à produire mes propres mouvements dans l'air, reproduisant ce que faisaient des adeptes du Taïchi dans une vidéo que je vis il y a de cela longtemps. Lorsque j'étais encore à Hoenn, je me préparais aux compétitions en m'échauffant de la sorte. À l'époque, mon père me disait que c'était un entraînement efficace pour lier le mental et le corps. Sans doute avait-il raison, mais aussi peut-être est-ce devenu machinal pour moi, de répéter ces gestuelles ? L'habitude avait les racines fortes, apparemment.

Mon starter vint à mes côtés et commença à bouger au gré du tempo que je dictais. Pour lui, ce qui devait importer était sûrement le moment vécu avec moi. Je ressentais également les bienfaits de cette complicité qui gagnait en force à mesure que nous passions du temps ensemble. Cela, je le devais très certainement à cette brune qui devait probablement se dire qu'elle était tombée sur un drôle de loustic pour tarder autant à répondre à une question si basique.

« Tu dois être sacrément motivée pour venir t'entraîner à cette heure-ci seule, avec ton Pokémon. Tu es une nouvelle toi aussi ? Tu prépares une compétition ? » Questionnais-je plusieurs fois à la suite, rendant mes propos un peu mal placés du fait que je n'ai pas répondu aux siennes, de questions.

Continuant à me mouvoir dans l'espace, j'éprouvais de plus en plus de fatigue mais aussi de bien-être car je ne ressentais aucune pression, aucune émotion négative aux alentours. Il fallait avouer que Meredith avait trouvé le coin idéal pour ne pas se faire déranger - hormis l'intrusion d'un élève et son Pokémon un peu casse-cou - mais celle-ci ne s'en dérangea point. Il fallait donner du crédit à sa capacité d'adaptation et à sa témérité, ne craignant pas de tomber sur des inconnus. En un sens, elle ressemblait un peu à Terhal aussi. Cette positivité me força à sortir de mon cocon et me poussa à être plus loquace avec elle.

« Et aussi, c'est Hayato. »

©️ Jawilsia sur Never Utopia

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Hayato Seta le Mar 3 Oct - 22:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6673-458-hayato-seta-just-one-shade-of-grey-sorry-guys-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6714-hayato-seta-phyllali#69600
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Azuria - Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 5
Jetons : 1758
Points d'Expériences : 52

MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Sam 30 Sep - 16:40

Our raising fighting spirit
Feat Hayato & Meredith

 

 
Malgré son silence, il m’avait tendu la main et m’avait aidé à me relever. Cela avait suffi à me satisfaire et appuyait l’idée qui avait germée dans mon esprit. Ce garçon serait mon ami. Il devait avoir une certaine force vu la facilité avec laquelle il me tira, comme si je n’étais pas très lourde… Bon je ne pesais pas un âne mort non plus mais presque. Ma tête tourna l’espace de quelques secondes tant je passais de la station couché à debout rapidement. Je pris le temps de l’observer. Grand, plutôt costaud, des vêtements classiques surement achetés dans une boutique de luxe. Son visage particulier me tient en haleine. Harmonieux, ses yeux d’un brun puissant parsemés de pointes plus claires comme des pépites dorées et ses cheveux d'un noir de jais virevoltant dans tous les sens à cause du vent marin. Je n’étais pas en reste non plus, ma tignasse emmêlée laissait s’échapper des paquets de sable acquis durant ma chute. Avec gentillesse, il me proposa un mouchoir d’un blanc éclatant, comme s’il était tout neuf, pour un peu j’imaginais presque qu’il y avait ses initiales brodées dessus. Un riche ? Peut-être. Mais je n’en avais rien à carrer qu’il soit de la haute ou pas, je voulais qu’il soit mon ami et puis c’était tout.

L’air humide soufflait et rendait mes vêtements moites. Bah pas que ça me dérangeait mais voilà le sable qui s’insinuait dans tous les plis et pénétrait par tous les interstices ce n’était pas agréable. J’éternuais doucement et acceptais le linge blanc tendu pour me débarbouiller. Il n’avait encore pipé mot et je me demandais s’il se sentait obligé de m’aider ou de rester là par pitié… Alors que j’allais reprendre la parole, je le vis commencer à déboutonner sa veste et la jeter négligemment, enfin d’une façon presque délicatement négligée au sol… C’était paradoxal. Je rougis presque contre mon gré, non pas que j’étais timide ou qui que soit d’autre, mais comment vous dire ? Ahem, c’est assez perturbant de voir un inconnu se déshabiller devant soit sans même une explication. Mais bon, je profitais quand même de la vue qui était loin d’être désagréable. Je croyais, ou espérais mais chuut, que la chemise allait suivre le chemin identique à celui de la veste. Cependant, il ne fit qu’ouvrir le col lui laissant une meilleure liberté de mouvement et surtout un air totalement décontracté. Si quelques minutes auparavant, ce jeune homme semblait pincé et presque froid, il émanait de lui à cet instant un sentiment de relaxation et de paix intérieur. Pourtant son visage lui exprimait la sérénité et la concentration. Les échauffements qu’il faisait ne laissèrent aucun doute quant à des antécédents. Il devait surement s’y connaitre en sport.

Le sourire qui ornait mes lèvres s’étira encore plus quand il entamait les premiers mouvements d’un enchainement connu. Son Tehal voleta de joie et se mit à accompagner son maitre dans cet art martial basé sur la respiration et les fluctuations du chi. J’avais débuté le Taichi avec ma Grannythé. Plusieurs médecins lui avait conseillés pour se maux articulaires mais bon… elle avait bien vite abandonné alors que moi, j’avais persisté ressentant les bienfaits que cela me procurait. Je calquais ma respiration sur la sienne et mes mouvements vinrent singer les siens somme une chorégraphie répétée depuis des années. Face à face, nous étions une parfaite copie, imitant les gestes comme une vision miroir. Finalement pas besoin de mots pour se comprendre, le langage du corps est tout aussi parlant. Une communication muette mais pourtant limpide dans mon esprit. Soudain, calmement, presque un chuchotement comme une caresse il prit la parole d’une voix douce et masculine. Il me questionna et son mutisme de tout à l’heure se mua en curiosité. Je lui répondais sur le même ton.

▬ « J’avoue que ce n’est pas de la motivation, j’aime faire ça peu importe l’heure ou l’endroit. Même si la plage est un espace idéal car l’air y est pur et ressourçant. Je suis nouvelle oui je suppose que toi également ? Et non pas encore de compétition pour moi, je suis simplement à la recherche de ce bien-être offert par cet art. C’est le secret de ma jeunesse éternelle. »

Notre danse continuait et ce malgré le changement de température qui commençait à se faire sentir. Grimousse qui était venu nous rejoindre, s’immobilisa doucement montrant les premiers signes de fatigue. A nous quatre, nous avions réussi à nous enfermer dans une bulle, ignorant presque le monde alentour. C’était reposant, relaxant. Des vagues de positivisme me submergèrent et je plongeais dedans sans crainte. Je livrais là un petit bout de mon secret sur ma personnalité si rayonnante mais il avait un je ne savais quoi qui me rassurait, comme si nous nous connaissions déjà et que c’était des retrouvailles. Oui, enfin non je ne l’avais jamais vu auparavant mais voilà l’impression que notre rencontre me donnait. Puis sans prévenir, il me dévoila son nom. Nous terminions doucement ce ballet. Dans un salut asiatique, je me penchais et le remerciais pour ce moment particulier.

▬ « XieXie Hayato pour ce moment. Ce fut extrêmement reposant et pourtant je suis en sueur. J’ignorais que quelqu’un d’autre pratiquait ici. Je suis donc heureuse de rencontrer un adepte du Taichi chuan. »

Je rejoignais ma Grenouille bleue et m’asseyais délicatement à ses côtés, ne manquant pas d’écraser sa patte. Bon ça va, je ne l’ai pas rendu unijambiste mais c’était les taquineries entre nous. J’invitais Hayato à s’installer près de nous avant de me rendre compte de l’endroit.

▬ « Oh pardon, c’est vrai que le sable ce n’est pas terrible. Attends, je vais déployer ma serviette pour te laisser un endroit où t’asseoir. Oh et voilà de quoi te désaltérer. Je suis désolé j’ai déjà bu dedans mais promis je n’ai pas de maladies bizarroïdes. Et voilà pour ton compagnon. Hum, je suis curieuse alors je me permets, tu es donc un nouvel élève. Quelle voie as-tu choisi ? Et puis tu me semble un peu mal à l’aise avec ton pokémon, comme une impression que ce n’est pas naturel pour toi, je me trompe ? Pardon, pardon. Je ne voulais pas être désobligeante !! »

Je m’étais rendue compte que mes remarques pouvaient paraitre déplacées et maladroitement exprimées pourtant je souhaitais l’aider. Grimousse se facepalmait déjà alors que je commençais à m’inquiéter de la tournure des évènements. Bécasse, je voulais m’en faire un ami, pas un ennemi… Ce que je pouvais être idiote des fois… souvent… trop souvent !!
 
 
Codes par which witch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6685-459-meredith-c-wolsk-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6715-meredith-c-wolsk-pyroli#69609
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans.
Niveau : 2
Jetons : 1716
Points d'Expériences : 25

MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Mar 3 Oct - 18:59







Act II : Sky above her. Earth below her. Fire within her.




C'était une séance de méditation des plus agréables. Le corps et l'esprit travaillaient en harmonie, nos gestes se mariaient à merveille et l'instant s'en retrouvait des plus paisibles. Il fallait admettre que Meredith était une sportive d'un niveau appréciable, qui maniait correctement l'art d'utiliser son corps et ses mouvements étaient gracieux et mesurés. Quelque part, c'était une chance d'être tombée sur elle et les apparences sont souvent trompeuses, me le prouva-t-elle encore une fois. Lorsqu'elle m'a adressé la parole la première fois, elle me donna l'impression d'une jeune femme dynamique, hyperactive, qui ne saurait contrôler ce trop plein d'énergie fluant en elle. Elle semblait toujours joyeuse, toujours positive, et il fallait admettre que j'y trouvais un aspect plaisant. Je ne connaissais rien d'elle et pourtant je sentais qu'on pouvait devenir très aisément amis, tant elle était facile à vivre. Elle m'accepta immédiatement et me mit à l'aise, me laissa entrer dans son monde et voulut que je m'y plaise. Je souriais, de contentement bien sûr, mais aussi parce qu'elle révéla bien vite un contraste supplémentaire de sa personnalité.

Je n'étais pas du genre à analyser constamment ce qui se disait, faisait ou pensait autour de moi. Je suis ce qu'on appelle un quick-thinker. Je préfère la répartie aux longs discours teintés d'intelligence et de raisonnement. Meredith m'offrait là une occasion de me détendre, de m'aérer l'esprit et de m'évader. Je ne m'étais plus senti aussi reposé que depuis les fois où je prenais du plaisir à aller en vélo. Aujourd'hui, cela avait beau être révolu j'avais acquis une nouvelle résolution, gagné de nouveaux amis et choisi une autre voie. Les Pokémons constituaient un centre d'intérêt pour moi dorénavant, une façon pour moi de mettre à profit mes qualités mentales et une certaine passion pour la découverte. Casse-cou était sans aucun doute le mot qui me décrivait le mieux, et c'était peut-être là un autre point commun avec Meredith.

La jeune femme me remercia de ces instants passés avec moi, qui semblent-ils, ont eu un effet tout aussi positif sur elle. Les torts et les bonheurs sont toujours partagés et, là encore, le bon moment à deux participa grandement à la construction d'un lien entre nous. Me penchant respectueusement vers elle, je lui rendis son salut ainsi que ses compliments d'un « Tout le plaisir était pour moi, Meredith. » calme, avant de me remémorer ses dires un peu plus tôt. Elle faisait cela pour la postérité, de son corps et de son esprit, et m'avoua qu'elle était nouvelle. Je n'en montrai rien, mais je fus assez satisfait de cette réponse. Je ne serais donc pas le seul néophyte à quinze mètres à la ronde et le hasard mit sur mon chemin une nouvelle venue à la Pokémon Community aussi. Parfait, j'avais probablement rencontré la meilleure personne pour pouvoir installer mes repères aujourd'hui. Je serais sans doute amené à la revoir, bien que je ne sache pas encore comment sont dispensés les cours ici, mais je ne tarderais pas à le savoir. Elle finit par une petite phrase d'anciens maîtres shaolins, parlant de jeunesse éternelle et de longévité en bonne santé. Cela me fit rire gaiement, me surprenant moi-même. Pas que je me moque d'elle, mais il fallait bien avouer que cette sagesse en elle m'étonnait grandement. Bah, je finirais sans doute par m'y faire dès lors qu'on se fréquentera davantage !

Pour revenir à ce fameux contraste cité plus haut, je notais dans ses propos futurs un semblant d'insensibilité, ayant sans doute remarqué la relation encore naissante entre Terhal et moi. Mon rire s'amenuisa presque aussitôt, la laissant se confondre en excuses alors que je réfléchissais à ses propos. Elle voulut en savoir plus sur moi. Que voulais-je faire à l'école, comment allais-je réagir à ses paroles, à Terhal, à ce nouvel univers ... Autant, il est vrai, elle fut plutôt directe, autant je ne pris pas à mal ses dires. Si elle l'a remarqué, c'est que c'est visible, et peut-être même que mon Pokémon en souffrait sans me l'avouer. C'était une bonne question, franchement posée, me laissant apprécier encore plus la personne. Elle mettait les pieds dans le plat et cela confirmait mes pensées de tantôt la concernant, mais je ne lui en tins aucune rigueur. Je me retournai vers elle, buvant à la bouteille qu'elle me proposa gentiment et qui ne fut pas récompensée par un remerciement, avant de répondre avec mon ton calme habituel. Ma voix était vibrante, douce et bien que je n'eus pas l'habitude de trop parler, j'aurais sans doute besoin d'une seconde gorgée pour lutter contre le dessèchement de ma gorge :

« J'aimerais développer mes connaissances concernant les Pokémons, pouvoir apprendre d'eux et avec eux. Je sais que beaucoup d'élèves disent ça, et ils le pensent sans doute, mais moi j'ai une histoire particulière car je n'en avais jamais croisé avant de venir à Lansat. Je n'en avais jamais touché un, et je ne les croisais que sur des vidéos. J'ai fait beaucoup de cyclisme par le passé et c'est un sport d'équipe où se mêlent capacités et stratégie, je voudrais donc combiner mon passif de sportif avec mes nouveaux amis. »

Et une gorgée d'eau fraîche, une !

« Ne t'excuses pas, c'est ma faute. Si c'est visible, c'est que j'ai beaucoup de travail à faire là-dessus. Je n'ai pas peur de Terhal, je ne le déteste pas et je veux faire de mon mieux pour le comprendre et devenir son camarade de confiance. Je suppose que c'est quelque chose qui s'apprend et qui se maîtrise au fil des expériences. Je n'ai pas la complicité que tu as avec ton Pokémon, mais j'aimerais m'en inspirer pour améliorer ma façon d'être avec le mien et devenir un meilleur dresseur pour lui. »

Et la seconde c'est la maison qui offre. Plus sérieusement, je fermai mes yeux un temps après ce long speech. Je parlais davantage en réaction à des propos et je réagissais plus par des blagues que par de véritables discours, du coup ma réponse était un peu épuisante. Mais elle me fit du bien, tant à moi qu'à Terhal, car il vint se mettre sur mes cuisses alors que nous étions tous assis en face du soleil couchant. Je mis ma main sur son corps métallique, froid et brillant, avant de lui adresser une expression affectueuse. Je posai la bouteille d'eau devant nous, pour demander cette fois à Meredith son parcours et ce qui constituait l'essentiel de ses rêves, à elle.

« Et toi ? À part ton prénom, je dois avouer que je ne connais rien d'autre. Tu sembles cependant bien t'y prendre avec ton Grenousse, et j'admets qu'il a l'air malin malgré son apparence de Pokémon blasé. »

©️ Jawilsia sur Never Utopia

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6673-458-hayato-seta-just-one-shade-of-grey-sorry-guys-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6714-hayato-seta-phyllali#69600
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Azuria - Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 5
Jetons : 1758
Points d'Expériences : 52

MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Mer 4 Oct - 16:31

Our raising fighting spirit
Feat Hayato & Meredith



Son rire m’avait pris par surprise. Mais cela suffit à dissiper mes doutes sur son caractère qui donnait une impression d’austérité au premier abord. Bien au contraire, s’il émanait de lui ce sentiment c’était surement une façade, une sorte de carapace afin de se protéger. Je sentais qu’il se laissait un peu aller et cela me plaisait. Mettre les autres à l’aise c’était assez compliqué surtout avec ma personnalité. Si certains me trouvaient attendrissante et excentrique, d’autres le voyaient d’un œil différent. Envahissante, chiante et complètement folle. Ça me blessait mais je n’en montrais jamais rien, préférant enfouir en moi ces sentiments mesquins. Et puis s’ils voyaient que leurs propos m’atteignaient, ils continueraient. Autant coupé court et les laisser croire ce qu’ils voulaient. Je pouvais malgré tout les remercier car grâce à eux, je m’étais endurcie et cela m’avait forcé à toujours voir le bon côté des choses, à rester positive et à sourire en toutes circonstances. Cela ne m’empêchait pas de commettre des bourdes aussi grosses qu’un Ronflex après une orgie de nourriture…  J’aurais dû tourner sept fois ma langue  avant de l’ouvrir mais c’était sorti trop vite. A croire que je n’avais aucun filtre entre mon cerveau et ma bouche… Il prit cependant la peine de me répondre après avoir bu, de quoi désaltérer son gosier sec de par l’effort physique effectué auparavant.

Il venait de se livrer à moi, une inconnue, une étrangère tout juste rencontrée… Son honnêteté m’avait fait chaud au cœur. Il semblait déterminé et motivé, je ne pouvais que le soutenir et l’encourager dans cette voie sur laquelle il venait de s’engager. C’était une totale découverte pour lui, il n’avait jamais rencontré de Pokémon avant son arrivée à la PC. Mon intuition s’était encore une fois révélée vraie mais bien qu’il ne fût qu’un néophyte, il avait déjà développé la pensée pour deux. Ce n’était pas donné à tout le monde de prendre soin d’une personne de plus quand on n’en avait pas l’habitude. J’allais saluer sa prise de conscience mais il continuait. J’étais touchée, bien qu’il débutait dans ce monde peuplé de créatures adorables, il voulait déjà tout connaitre. Un sourire pris place sur mes lèvres.
C’était décidé, j’allais l’aider dans sa quête, devenir son Sam tandis qu’il serait Frodon. Nous irons jusqu’au bout pour qu’il sache tout ce qu’il avait besoin de savoir. Il buvait encore. Je ne doutais pas une seule seconde de la complicité avec son Terhal car celui-ci semblait actif, et tournoyait autour de son dresseur avec de petit mouvement circulaire. J’avais appris quelques trucs avec ma grand-mère et notamment à détecter un manque de bonheur, et clairement cette petite canette métallique n’était pas malheureuse, elle s’inquiétait même pour son humain, voulant elle aussi faire de son mieux pour le rassurer.

Comme s’il avait capté mes pensées, Terhal vint se poser délicatement sur les genoux d’Hayato et tous ensembles nous admirions le soleil qui déclinait à l’horizon. Ce moment confession me fit énormément de bien et je sentais qu’un lien se créait petit à petit entre nous. Si Grimousse prit exemple sur son nouvel ami et vint se coller à moi dans un câlin, je lui souris affectueusement et le caressais doucement. Si nous nous taquinions souvent, c’était bien parce que nous nous aimions. Ne dit-on pas « qui aime bien, châtie bien » ?

▬ « Si je peux me permettre, je suis certaine que tu y arriveras. Tu me sembles déterminé cela se ressent autant dans ta voix que dans tes actions. Et puis, tu as accueilli Terhal, tu l’inclus dans tous, tu prêtes attention à ses désirs. Même si c’est encore nouveau pour toi, peu de personnes se sont aussi vite acclimatée. Je sais que ton ami et toi aller très vite devenir inséparables et qu’il t’apprécie déjà énormément. »

Ensuite sa curiosité pris le dessus et il me posa quelques questions. C’était bien évidemment normal que lui aussi en apprenne plus sur moi, et je n’allais pas me défilé maintenant. Je pris donc une bonne inspiration et me dévoilais simplement.

▬ « Je viens d’Azuria où j’ai grandi avec des parents éleveurs, j’ai donc toujours baigné dans le monde de ces magnifiques créatures. Je jouais avec depuis toute petite et puis mes parents ont gagné un voyage initiatique pour leur métier et ils m’ont confié à ma grand-mère qui elle pratique la médecine. Elle m’a appris tout ce que je sais aujourd’hui sur les Pokémons, de leur anatomie en passant par les premiers secours et les différentes maladies. C’est grâce à elle si je suis ici à la PC, elle à envoyer un dossier à mon nom et m’a forcé la main pour que je jouisse d’une meilleure étude et que je la surpasse en médecine. »

Je fis une pause pour reprendre mon souffle. Ma grand-mère était vraiment la prunelle de mes yeux, elle qui faisait tout pour moi. Je ne saurais jamais assez la remercier pour l’abnégation dont elle avait fait preuve, se focalisant sur moi et mes connaissances. Une fois ré-oxygénée, je continuais mon récit.

▬ « Je suis un cursus de pokéathlète pour devenir médecin du coup. Je veux pouvoir soigner, voir quand un pokémon est malheureux, développer des vaccins, éradiquer les pires maladies… Bon oui, c’est très ambitieux mais je ferais tout pour y arriver et rendre fière ma grand-mère qui croit en moi. Et Grimousse ici présent est mon premier pokémon personnel. Alors oui il a tout le temps cet air blasé et il te dira que c’est à cause de sa dresseuse… Ce qui n’est pas faux MAIS oui il est très malin. Intelligent et c’est lui qui veille sur moi plus que l’inverse. Même s’il sait pertinemment que je serai toujours là pour lui. »

J’adressais un sourire amusé mon batracien avant de lever les yeux sur mon nouvel ami. Si c’était le temps des histoires, je voulais encore en apprendre plus sur lui mais je ne souhaitais pas passer pour une stalkeuse non plus. Puis je me rappelais d’une chose qui pourrait les rendre un peu plus proches. M’étant rappelée la leçon de Grannythé sur les massages bienfaiteurs, je demandais la permission à Terhal si je pouvais le toucher.

▬ « Dis-moi Terhal, puis-je montrer une petite chose à ton dresseur qui devrait surement te plaire ? Et en même temps il me racontera son parcours à lui aussi, que veux-tu devenir Hayato ? »

Je patientais. Après tout, je n’allais pas m’imposer à eux. J’attendais donc une réponse positive ou négative de ce petit être métallique et avait glissé subtilement ma question pour Hayato. Quel phénomène j’étais… Trop douée, j’étais sure qu’il n’allait y voir que du feu … ou peut-être allait-il m’envoyer promener… A ce moment je saurai à quel moment je dois m’arrêter mais j’espérais que cela ne porterait pas préjudice à notre début d’amitié.

Codes par which witch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6685-459-meredith-c-wolsk-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6715-meredith-c-wolsk-pyroli#69609
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   

Revenir en haut Aller en bas
Our raising fighting spirit [ft. Meredith]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La plage-