Partagez | .
Our raising fighting spirit [ft. Meredith]
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans.
Niveau : 0
Jetons : 960
Points d'Expériences : 12

MessageSujet: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Ven 8 Sep - 20:22







Act III : The One who never gives up.




La journée d'aujourd'hui restera sans aucun doute à jamais gravée dans ma mémoire, tant elle fut enrichissante. Des rencontres en tout genre, une entrée remarquée dans le monde des Pokémons avec mon Terhal aux tons particuliers et, pour finir, ce merveilleux cadre prompt à la contemplation et la réflexion. Curieux de découvrir les alentours de l'école, je me mis à la recherche d'un lieu où je pourrais m'isoler de temps à autres afin de me retrouver avec moi-même. J'aimais me plonger dans mon subconscient, travaillant à trouver les réponses à mes innombrables questions. Je savais me montrer ouvert, socialement adapté et m'accoutumer à toutes les mentalités mais ce type de rituels m'étaient nécessaires afin de conserver un équilibre mental optimal. Souvent, rien ne vaut le bruit des vagues, la caresse de la brise dans les cheveux et un long moment d'isolation pour se remettre d'aplomb et croquer à nouveau la vie à pleines dents.

Je vérifiais l'option dite Pokédex dans mon iPok, celle-ci contenant une immense base de données récoltées par tous les aventuriers étant parti en quête de Pokémons. Depuis le temps que ces créatures existent, il devait y avoir une grande quantité d'informations à leur sujet, rendant mon avancement dans le domaine bien plus facile. Pourtant, à entendre ci et là les commentaires d'étudiants, de professeurs ou même d'honnêtes citoyens, de nombreux mystères les entourant restaient non-élucidés. Cette aura les rendait encore plus fascinants qu'ils ne l'étaient déjà, aiguisant sans cesse ma curiosité insatiable.

Nous finîmes notre long trip sur la plage, avec Terhal, assis sur le sable fin. La mer était calme, l'eau donnait même envie d'y faire trempette. Autour de moi, le Pokémon Acier virevoltait, apparemment satisfait de sa journée. Cela m'arracha un énième sourire, lui qui décidément savait s'y prendre pour me laisser exprimer un certain contentement. Il me donnait cette volonté d'en apprendre plus sur lui, de faire l'effort pour mieux le connaître. Il ressemblait à ces gens au caractère joyeux qui vous entraînent dans des épreuves atypiques, des aventures rocambolesques. Il était de ceux qui tiraient autrui vers l'avant, révélant des facettes cachées de leur personnalité. Terhal était indubitablement un bon Pokémon, pas en terme d'aptitudes ou de pédigrée, mais aussi de tempérament et de personnalité. Qui aurait pensé qu'une petite entité de métal s'avérerait avoir plus de sentiments, plus d'émotions que moi ? J'en étais presque vexé, mais je commençais petit à petit à apprendre de lui aussi, à ne pas le considérer comme une compagnie simplette, une bête de foire, une bizarrerie pour me distinguer d'autrui.

Je sortis à nouveau l'iPok et consultai la fiche des évolutions de Terhal. Celles-ci furent projetées en trois dimensions au dessus du cadran, comme pour aider mon Pokémon à les visualiser aussi. Il s'attardait particulièrement sur sa forme finale, appelée Metalosse. J'adoptai un air songeur alors que je finis par m'adresser à lui, lui demandant quel était son rêve. Il tournoya un instant autour de l'apparence du Metalosse qu'il allait devenir plus tard, comme si son souhait le plus cher était d'évoluer. J'approfondis le sujet en le questionnant sur sa volonté d'évoluer. Il hocha la tête, acquiesçant, confirmant ma pensée. J'étais curieux de connaître les raisons derrière ce rêve particulier, surtout qu'en définitive Terhal était nécessairement destiné à évoluer. S'il n'était pas décidé à s'ouvrir à moi dans l'immédiat, et bien que je comprenne son attitude, j'étais déterminé à percer le secret derrière ce désir. Je le rassurai en posant ma main sur lui, lui promettant que je serai le dresseur qui lui offrira la possibilité d'atteindre ses objectifs. Adoptant à nouveau un air de bonhommie avec moi, il poussa quelques sons joyeux avant de m'asséner un Bélier affectueux mais plutôt puissant. C'était de l'amour ... particulier, on va dire, mais de l'amour quand même. Je me relevai avec difficulté, endolori mais heureux d'avoir pu créer un lien plus fort encore avec mon Pokémon, celui-ci m'accordant plus de crédit au fur et à mesure que nous nous côtoyions.

Soudain, le Pokémon Acier leva la tête, comme pour observer quelque chose au loin. De son œil unique, il semblait avoir repéré une présence et décida d'y aller de son propre chef. Il s'envola bien vite tandis que je me relevai, en toute hâte, pour suivre son rythme. J'avais beau lui faire des appels pour qu'il revienne, pas moyen qu'il m'écoute. Sa Pokéball ? Ouais, non. Je voulais qu'on ait une relation bâtie sur l'entente et la camaraderie, je ne voulais pas sortir le crocs ou montrer qui était le patron. Si nous pouvions faire un pas l'un vers l'autre, nous y gagnerions sûrement ... Mais bon, apparemment j'avais encore beaucoup à apprendre et lui courir après faisait certainement partie de ces rites par lesquels tout dresseur néophyte doit passer.

Nous arrivâmes enfin à destination, là où une jeune fille s'entraînait en faisant des mouvements dans le vide, dans la concentration la plus totale. Elle se situait, à vue d’œil, dans ma tranche d'âge et avait un Pokémon avec elle, un que je n'avais jamais vu chez un autre étudiant à l'école. Terhal épousait ses gestuelles tandis que je restai là, silencieux pour ne pas la troubler tandis que je faisais de grands gestes au Pokémon Acier pour qu'il revienne vers moi. Apparemment, il avait décidé de n'en faire qu'à sa tête, une fois de plus. Reste à savoir maintenant combien de temps mettrait-il avant de se faire gronder et, pour moi, à réfléchir à un plan de secours. Parce que si elle voit un Pokémon qui flotte et un mec aux cheveux argentés à côté d'elle, nul doute qu'elle pourrait crier au harcèlement et avoir raison. Décidément, cette journée s'avérait plus longue que prévu et, peut-être, pas pour mon plus grand bien !

© Jawilsia sur Never Utopia

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6673-458-hayato-seta-just-one-shade-of-grey-sorry-guys-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6714-hayato-seta-phyllali#69600
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Azuria - Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 246
Points d'Expériences : 20

MessageSujet: Re: Our raising fighting spirit [ft. Meredith]   Mer 13 Sep - 19:27



Our raising fighting spirit
Hayato & Meredith

Je me réveillais en sursaut, une patte palmée sur le visage. L’eau qui en dégoulinait me forcé à sortir du sommeil réparateur dans lequel j’étais plongé. Je baillais à m’en décrocher la mâchoire et me frottais les yeux. Les cheveux en bataille, je jetais un regard vers cette source humide et découvris une énorme grenouille allongée sur mon oreiller. Ainsi donc je m’étais fait voler ma place ? Bien qu’à cela ne tienne, je me vengerai un jour ou l’autre. Heureusement que mon dortoir était encore exempt d’autres locataires, j’avais tous le loisir de m’étaler et d’y faire le bruit que je souhaitais. Grâce à cela, j’avais pu terminer mon livre tranquillement jusque pas d’heure. Tellement passionnée, je n’avais pas vu la nuit tombée et une fois que l’obscurité de la pièce s’était faite plus intense, je m’étais rendu compte de l’heure tardive. L’extinction des feux prévue à 00h avait plutôt eu lieu à 3h du matin. Un coup d’œil rapide sur mon réveil m’annonça la dure nouvelle… il était 6h du matin… Tôt, beaucoup, beaucoup, beaucoup trop tôt…

Passée l’instant des étirements, je me levais abandonnant totalement l’idée de me rendormir. Cette sieste fut assez reposante pour me permettre d’affronter cette journée. Premièrement, une douche bien chaude de quoi se mettre bien. Deuxièmement, s’habiller en mode décontracté de quoi aller se poser à un endroit et flemmarder tranquillement (mais sans omettre de prendre son maillot de bain, surtout si ma petite idée était d’aller à la plage. Quel bel endroit pour se reposer !!). Troisièmement, ben on verrait bien !! Et puis, ne dit-on pas que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Mon programme fait, je m’activais à le suivre à la lettre. Après tout, j’avais toute la journée devant moi et une multitude de choses à faire. Fin prête, j’attrapais mon sac, tapotais le sommet du crâne bleu de mon ami et le prévenais de mon départ. Il sauta du lit et me poursuivait déjà dans le couloir, l’air offensé de s’être fait réveiller de la sorte. Je souriais et me dirigeais vers le réfectoire. Quoi de mieux que de se remplir l’estomac de bon matin ? Rien, nothing, nada. J’aimais la nourriture plus que tout et personne ne pourrait m’enlever ce plaisir. Ou s’il essayait, il ne s’en sortirait pas facilement, une main en moins au mieux… au pire, je n’osais pas l’imaginer.

Repue, je rejoignais le petit groupe des rares élèves déjà debout. Ils se dirigeaient également vers la plage. Certains avaient apporté des draps, d’autres leur planche de surf. C’était vrai que le temps clément mais légèrement venteux était idéal pour la pratique de ce sport que je n’avais pourtant jamais eu l’occasion de tenter. Pourtant à Azuria, berceau des adorateurs des pokémons type eau, nous avions bons nombres de maitre en la matière mais je n’avais pas eu la chance d’y prêter plus attention. Peut-être était-ce maintenant que cette opportunité de présentait ? Quoiqu’il en fut, je la saisis et lançais un joyeux « bonjour ». De manière très chaleureuse, ils m’accueillirent dans leur bande et je pu partager leur passion. Grimousse, encore dans le coaltar, peinait à garder les yeux ouverts et je lui proposais de m’attendre en compagnie des nouveaux amis qui restaient eux sur le sable. Il ne fut pas difficile à convaincre et tomba comme une masse. Je m’excusais de son comportement mais la jeune fille me rassura et me dit de profiter, qu’elle garderait un œil sur mon Grenousse. Je la gratifiais d’un immense sourire et m’empressais de rejoindre les cabines pour me changer. La matinée passée dans l’eau fraiche ma fit un bien phénoménal et bien que mes capacités en terme de surf n’étaient encore qu’au point 0, les gras m’avaient félicités et enjoignis de réitérer la manœuvre.

« C’est pas mal, pour une première fois. Si ça te tente, on recommencera !! On est là tous les jours très tôt, alors hésite pas !! »

Alors qu’ils repartaient tous en direction de l’académie, je restais seule à respirer cet air vivifiant iodé. La matinée était maintenant bien avancée et le monde recommençait à affluer vers le bord de plage. Parfait, c’était le timing idéal pour débuter ma séance de Tai-chi. D’abord la respiration. Mon ami batracien s’était enfin ranimé et m’accompagnait dans ma séance. Des mouvements lents, calculés, je sentais l’énergie affluée dans tous mes membres, les électrifiant doucement. C’était une sensation agréable, tout en légèreté. Puis accélérant le rythme, je croisais le regard flamboyant de mon compagnon. Il savait à quoi je pensais et avec un sourire complice, je commençais à décrire des cercles avec mes bras avant de me figer dans une pose des plus simplistes. Bras tendus vers le ciel, je marmonnais.

« J’en appelle à toutes les forces de la nature, océan, arbres, ciel, partagez-moi votre énergie. Genk… aaaaAAAH »

Ma concentration perturbée par un objet volant non-identifié, je reculais en catastrophe avant de trébucher et m’étaler de tout mon long sur le dos. Le nuage de sable retomba et je toussais grassement. Prêtant un peu plus attention, je remarquais un œil rougeoyant qui virevoltait au rythme de mon Grimousse qui, non content de cette vengeance fortuite, m’ignora allègrement pour continuer de se mouvoir gracieusement. Rassurée, je reposais la tête contre le sol et remarquais un jeune homme par-dessus moi, qui me regardait bizarrement. Oui, je devais faire peine à voir, et pourtant, si j’avais été témoin de ma chute et non actrice, j’aurais surement éclaté de rire. Sans me démonter, je souris de toutes mes dents et lui adressa un salut particulier.

« Yohoooo !! Comment ça va ? Tu devrais venir plus bas, la vue y est sympathique tu sais. Oh quelle mal élevée, je m’appelle Meredith, enchantée. »

Je lui tendais la main. S’il la prenait, j’en profiterai pour me relever, sauf s’il chutait avec moi. Et dans ce cas de figure, on finirait enseveli de sable… Quelle belle journée qui s’annonçait. Seaaaaaa, surf, sun and friend.

black pumpkin



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6685-459-meredith-c-wolsk-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6715-meredith-c-wolsk-pyroli#69609
Our raising fighting spirit [ft. Meredith]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La plage-