Partagez | .
La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 955

MessageSujet: La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?   Mer 25 Oct - 0:26

Logan Atkinson, Hagawa Haru et Aria Nightyblue
La fin d'une amitié mais le début d'une romance ?

"Ah... C'est fatiguant..."


Étudier, dormir, c'était devenu une boucle. Je m'accordais une pause entre deux cours, j'avais encore du temps, avant le commencement du prochain. Aujourd'hui, je n'avais pas tout les cours en un seul bloc, ce qui me laissait le temps de vagabonder, dans les différentes salles communes de l'établissement, j'appréciais ces petites promenades, ça me permettais de me perdre dans mes pensées, sans que personne ne vienne me déranger, ce qui m'arriver souvent à vrai dire... Bien que ça ne me dérangeait pas ! C'était toujours cool, de croiser des personnes qu'on connaissait dans les couloirs ! Depuis ma mission avec Ginji, je m'étais mis à travailler d'arrache-pied, les différentes études sur les combats pokémons, que ça pouvait être compliqué ! La table des types, d'accord, mais les différents objets, puis la synergie entre ses pokémons, les statistiques... Il y avait encore tellement de choses à apprendre dans le combat pokémon ! Et j'étais encore très loin, d'avoir étudié minutieusement chaque point stratégique, du combat. *Soupir*, je ne perdais pas espoir ! Je m'étais fait une promesse d'y arriver, alors j'y arriverais, même s'il faut que j'y passe des nuits blanches sur le sujet... Rien que d'y penser, j'en tombais déjà de fatigue... J'aimerais bien encore partir à l'autre bout du monde, explorer de nouveaux horizons, c'était tellement rafraîchissant ! J'avais l'impression de revivre, dans chaque voyage ! Découvrir de nouvelles choses, il n'y avait que ça de vrai !

Je m'assois quelque part, et me mis a voyager dans mes rêves. Je me mis à m'imaginer partir à la découverte d'un tout nouveau monde, encore inexploré jusqu'a présent, croisant de nouveaux pokémon, faire la découverte du siècle ! Je me réveille tout à coup, pour apercevoir une silhouette familière au loin, je ne pouvais pas me tromper, vu sa taille, c'était Logan. J'accours vers lui pour le saluer, ça faisait un bout de temps qu'on ne s'était pas vu ! Depuis Alola, à vrai dire, j'avais tellement de questions a lui poser ! Sa relation avec Ana, son problème avec la Givrali, j'espère qu'il a réussi à régler toute cette histoire, et que tout est rentré dans l'ordre !

"Eh Logan ! Ça fait longtemps ! Tu va-"


Le Voltali n'as pas l'air dans son état habituel, il n'a pas l'air très content de me voir, a moins que ce soit moi qui me fait des idées ? Il me fait presque peur, comme ça, il n'a peut-être pas envie de parler ? Ou, il est occupé ? Je ne sais pas, mais vu son regard, il était tous, sauf heureux, je dirais... À moins que se sois moi qui doit encore me faire des idées comme à mon habitude ? C'était la première fois, que je le voyais dans cet état, lui qui paraissait si amical, on aurait dit une autre personne. Enfin, c'est vrai qu'il pouvait paraître un peu violent parfois avec d'autres personnes, mais c'était toujours en quelque sorte justifié. Surtout, que c'était la première fois qu'il agissait de cette manière avec moi, lui qui me considérait comme son "meilleure ami", même si je n'ai jamais compris le sens de ce mot. Où était passé le Logan si maladroit dans la cuisine de Barbara ? Il devait sûrement être très loin.

"Tu es... sûr que ça va ? Si tu veux, je peux te lai-"



Il s'approche de moi, de manière agressive. Par réflexe, je recule, en agitant mes bras calmement pour lui faire signe que je ne lui veux pas de mal, mais il continue à s'approcher de moi, jusqu'à m'attraper par le col, tout ce passe si vite, que je ne comprends pas très bien ce qui se passe, il me plaque contre le mur, il est devenu fou ?!  M-mais je ne lui est rien fait ! Si j'avais su, que je finirais comme ses personnes faibles, frappées par des caïds (Bien sûr, personne a l'horizon pour témoigner, ou m'aider.), j'aurais réfléchis a deux fois, avant de m'aventurer dans une académie... Finalement, la première fois que je l'ai vu a Touga, peut être que mes propos, n'étais pas si faux que ça, sur le fait qu'il était une brute... Mais non ! Depuis, j'ai appris a le connaître ! Ce n'est pas le Logan que je connais, enfin est-ce que je le connaissais vraiment ?

"M-M-Mais ! Logan ! Lâche-moi ! Qu'est-ce qui t'arrive ?! Je t'ai fait quoi ?! "

C'est que de ses deux mètres, il arrive à me faire voler dans les airs, j'ai peur de finir écraser moi ! C'est sûr que contre lui, je n'ai aucune chance de m'en sortir, et moi qui pensais que c'était ma grand-mère qui allait mettre un terme a ma carrière de coordinateur. Je n'étais qu'un pauvre Chenipan, face a un Roucarnage acharnée, et je ne voulais pas connaitre la suite de cette histoire. Je ne pouvais même pas sortir mes pokémons pour me défendre, bien que je me demande si c'est légal de se défendre contre un humain, avec ses pokémons... Je devrais peut être réfléchir a comment me sortir de cette situation, au lieu de réfléchir a des choses futiles ! QUE QUELQU'UN VIENNE M'AIDER !


_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1603
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?   Mer 25 Oct - 23:01


La fin d'une amitié

mais le début d'une romance ?

Hagawa Haru & Aria Nightyblue

J'en veux à tout le monde. Ça va faire un bon bout de temps que j'ai envie de casser la gueule à tous les êtres vivants qui m'interpellent si bien que Elsa s'est barré dormir avec Pix. Certains de mes Pokémons ont ressentit ma mauvaise humeur sur leur petit corps surtout ce connard de Ban quand est-ce qu'il va comprendre que j'ai d'yeux que pour Ana. C'est de sa faute si elle est plus là. C'est tous de leur fautes. Si Euphorbe n'avait pas existé, si Salomé n'avait pas existé, si Lucile n'avait pas existé, si Haru n'avait pas existé, elle serait encore auprès de moi, si cet enfoiré n'existait pas elle ne m'aurait jamais trompé.

Et même si j'avais commencer à me réalimenter je séchais les cours volontairement pour traîner en ville en filant en douce et j'envoyais boulet tous ceux qui s'approchait de moi même des racailles sont venus me chercher des noises et je m'en suis tiré grâce à ma détermination. Faut dire que casser un bras ça calme les envies d'attaquer. Mais ils voulaient me racketter alors je me suis défendu. Si je croise l'une des personnes cité plus haut je vais très vite  m'énerver. Aller aujourd'hui je vais me balader dans l'académie avec un peu de chance je pourrais extérioriser mes sentiments sur quelque-chose. Ou quelqu'un.

C'est alors que mon meilleur ennemi trottina jusqu'à moi avec un sourire qui ne trouvèrent que de la haine contre celui qui m'avait trahis ce jour là. Je lui faisais confiance, il savait tout pour moi et Ana alors comment à t-il pu me faire un coup aussi bas ?! Comment a-t-il pu me la faire perdre à tout jamais. J'entends deux voix dans ma tête qui me disent des choses opposés.

-C'est ton ami tu ne dois pas le frapper.

-Ce type ne mérite pas de vivre, tue le ! Il t'a enlever ta petite-amie. Il t'a enlevé Ana.

Ces deux voix en moi entrèrent en conflit jusqu'à ce qu'une des deux ne prennent le dessus sur l'autre. Le tuer... Je vais le tuer. Il m'a prit ce que j'avais de plus cher au monde. Je m'approche vers lui mais il recule comme si il avait quelque chose à se reprocher envers moi. Je lui attrape le col et le plaque méchamment dans le but de le blesser gravement. Je m’immobilise un instant avant de lui crier dessus.

-LA FERME SALE DECHET !!! Tu sais pas ce que tu m'as fait ?!!  TU SAIS PAS CE QUE TU M'AS FAIT ?!!!!

Je lâche une main pour venir le frapper en pleine tête avec toute ma force et ma rage.

-ET LA CA TE REVIENS ?!! NON TOUJOURS PAS ?!! TIENS !!! MANGE CA !!!

Je lui réexpédie une droite en plein dans le nez, je ne sais pas si c'est mon poing ou son nez mais j'ai cru entendre un crac. Je le secoue violemment contre le mur.

-SALOME COBAL, CA TE DIS RIEN ?!!! T'AS INTERET A ME DIRE POURQUOI SINON  TES PARENTS VONT JAMAIS TE RECONNAITRE.


Je le frappe de multiple fois au ventre pour qu'il avoue tout mais je vois qu'une fille est présente non loin de nous deux je la regarde et tente de l'intimider.

-Hé toi ! Tu ferais mieux de partir et d'oublier ce que tu viens de voir sinon je m'occupe de toi après lui.


Je continue à passer à tabac Haru et un énorme sourire malsain peut se lire sur mon visage. Mes yeux sont remplies de folies et je commence à rigoler. La fille n'a pas l'air de bouger d'un poil.

-T'es conne ou quoi ?! Je t'ai dit de dégager à moins que tu aimes le voir souffrir ce sale déchet. Si c'est ça profite bien du spectacle tu ne sera pas déçue.

Je secoue Haru pour qu'il riposte un minimum.

-HE ! LE DECHET PROTEGE TOI UN PEU ! Sinon je la tabasserai après toi cette fille d'accord ?? Ce serait dommage de l’abîmer remarque enfin moi je m'en fous il n'y a que Ana qui compte pour moi. Aahhhhh Ana est-ce que tu me vois ? Je fais ça pour nous, je vais éliminer tous ceux qui nous ont séparés en commençant par lui.

J'étais devenu totalement fou en frappant Haru et ma folie risquait de bien amocher celui qui me servait d'ami.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 13
Jetons : 2276
Points d'Expériences : 191

MessageSujet: Re: La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?   Sam 4 Nov - 0:40

Tout autour de moi est sombre. Mon cœur bat à la chamade. Je ne me sens pas bien, je me sens mal. Un mauvais pressentiment grandit en moi. Je n'arrive pas à savoir ce qu'il se passe. Je tremble, j'ai peur, je souffre, je pleurs. Je ne controle plus rien. Une rage infini gronde en moi, je la sens prendre contrôle de moi-même. J'ai soudainement envie de tout détruire, absolument tout. Je ne me suis jamais autant sentis furieuse et colérique. C'est comme-si quelqu'un venait de frapper une partie de moi. Comme-si on venait de détruire qielque chose qui m'est extrêmement précieux. Subitement, le sol se dérobe sous mes pieds telle une plaque verre aussi fin que du papier. Je chute interminablement, jusqu'à attérir violemment dans un endroit encore plus sombre que le précedent. Mes membres sont engourdies, j'ai mal, je souffre. Je me relève faiblement et regarde au loin. J'aperçois une pâle lueur blanchâtre. Seule source de clarté dans ces ténèbres, elle semble se faire engloutir par ce sombre monde. Elle disparaît petit à petit, je meurs d'envie d'allez l'aider mais mes jambes sont bloquées, je ne peux pas bouger. Tout autour de moi est sombre. Mon cœur bat à la chamade. Je ne me sens pas bien, je me sens mal. Un mauvais pressentiment grandit en moi.

Je me réveille en sursaut, des gouttes sueurs perlant sur mon front. Mon réveil près demoi indique 7:24. Encore, et encore, l'un de ces cauchemards qui hantent chacune de mes nuits. Cependant, cette fois j'aj l'impression que c'est différent. Le mauvais pressentiment que je ressentais durant mon rêve est encore présent, bien que plus faible, il est encore là. Ça y'est, me voilà en train de complétement délirer. Il va falloir que je fasse abstraction de ce sentiment étranger. Drago dort encore près de moi, comme à son habitude. Mon œuf, posé sur ma table de chevet, n'a quant à lui toujours pas bougé. Cela fait quand même assez longtemps qu'il aurait dû éclore, mais bon, je ne vais pas presser les choses, il ne doit pas être prêt voilà tout. Quelque peu déboussoler, je saute de mon lit à mon bureau de dessinatrice, tout en prenant précaution de ne pas réveiller Ellen qui roupille encore. Je prends une feuille, mes crayons, et laisse mon esprit guider mon trait.

Au bout d'une courte heure, plongée dans mes pensées je retrouvre mes esprits. Je n'ai même pas fais attention à ce que je dessinais. Portant les yeux à ma feuille, je remarque avec stupeur que je l'ai remplis de noir. J'ai colorié cette feuille tout de noir. Complètement désemparée, je décide d'allez faire un tour dans les salles communes de l'académie, peut-être que je pourrais rencontrer d'autres lève-tôts. Je me prépare rapidement, tout en prenant soin de ne pas déranger ma colocataire et mon coupenotte que j'ai décidé de laisser dormir. Je sors de ma chambre tranquillement, et referme tout en douceur la porte derrière-moi.

Assise sur un fauteuil, je me retrouve à penser à ce pressentiment. Ce qu'il me fait bizarre, c'est qu'il m'est arrivée exactement la même chose durant la nuit de l'incendie. J'ai rêvé de cela, et c'est arrivé. Après, cette nuit mon cauchemard était totalement abstrait, il n'y avait pas de réel sens, mis à part que quelqu'un ou quelque chose semblait mal en point. Divaguant dans mes réflections, j'entends au loin des cris, énervés et enragés. Je me lève en sursaut et me hâte là où je perçois les cris. Et si, mon cauchemard venait de prendre vie. Et si, quelqu'un est en train de vivre quelque chose d'horrible. Tous les scénarios se bousculent dans ma tête, sauf celui sur lequel je tombe nez à nez. Haru, frappé par un grand jeune homme dont je ne connais pas l'identité. Ce garçon a le regard enragé, le visage déformé par la haine et les traits crispés par la colère. Qu'est-ce qu'Haru a bien pufaire ? Peu importe, aucun acte ne peut justifier de tels atrocités, tel que s'en prendre à quelqu'un de bien plus faible que soi.

Le garçon me repère et m'interpelle directement, commençant à m'insulter tout en faisant du mal à Haru. Je ne pouvais pas regarder cela plus longtemps, c'est horrible, je ne peux rien faire en plus de ça. Je me retrouve tétanisée, malgré mon envie brûlante d'allez aider Haru. Me revoilà, placée au rang de petite fille impuissante et faible. Jusqu'à que j'entende à travers ces cris inaudibles Protège toi, sale déchet ! Ou c'est la fille que je tabasserai après toi. Ce fût la phrase de trop. Personne, ne peut nous traiter de la sorte, moi et mes amis. Personne, n'a le droit de porter tant de coups à ceux que j'aime. Oui c'dst vrai, ça semble ridicule venant d'une fillette impuissante, mais ne dis-ton pas que l'habit ne fait pas le moine ?
Je relève la tête, des larmes perlant au coin de mes yeux tant la scène est atroce. Je me dirige rapidement vers eux d'un pas décidé, et m'interpose entre les deux garçons. Je me prends par la même occasion une droite d'une puissance féroce. Je retiens mes larmes, et utilise le peu des forces de mon corps pour repousser le grand garçon. Il ne recule que de quelques centimètres, mais assez pour ne plus toucher Haru. Je me relève vers lui, la joue en feu et les yeux noyés de larmes de colère.

LAISSE-LE ! TU N'AS PAS LE DROIT DE LUI FAIRE ÇA, JE TE L'INTERDIS ! PEU IMPORTE CE QU'IL A FAIT, IL NE MÉRITE PAS ÇA ! Je t'en supplie ... S'il te plait, laisse-le ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6014-415-petit-dragon-deviendra-grand-aria-nightyblue-finiiish-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6015-aria-nightyblue-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 40
Jetons : 5768
Points d'Expériences : 955

MessageSujet: Re: La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?   Sam 4 Nov - 1:45

Logan Atkinson, Hagawa Haru et Aria Nightyblue
La fin d'une amitié mais le début d'une romance ?


C'était la première fois que je recevais une frappe de la part de quelqu'un d'autre. J'ai toujours pensé, que j'étais un garçon sans histoire, qui n'aura jamais affaire a des personnes plus balèzes que lui. Car moi-même, je savais que j'étais faible, et que je n'aurais aucune chance si j'étais face à quelqu'un. Alors, j'essayais de ne créer aucune embrouille autour de moi. Tout le monde m'appréciait plus ou moins. Même si, je n'apprécier quelqu'un, je faisais en sorte qu'il n'y est pas de conflit entre nous, même si ce qu'il faisait me déplaisait fortement. Je ne faisais signe de rien voir quand quelqu'un se faisait frapper à l'école, je me faisais transparent, parce que j'étais quelqu'un de faible. Aujourd'hui, je n'ai jamais autant sentis a quel point que j'étais faible. Oui, je ne valais rien, j'étais une chiffe molle, une poule mouillé, un froussard, un bébé, tout ce que vous voulez. Logan me frappait, m'insultait, mais je ne réagissais pas, je me contentais de prendre les coups en encaissant, tant bien que mal. Alors c'est ça, de se faire frapper ? J'ai parfois l'impression de voir tout flou, puis quand tout commence à s'éclaircir, je ne vois que le visage enragé du Voltali qui me remet une droite. J'essaye d'écouter ce qu'il a me dire, même si j'ai mes oreilles qui bourdonne. J'arrive tant bien que mal, à entendre ces mots, entre les plusieurs "déchets". Il me parle de Salomé, ou il voulait en venir ? Il me dit que je lui aie fait quelque chose, mais quoi ? Je n'arrive pas associer tout ça dans ma tête, je suis perdu. Peut-être qu'il avait raison, que je ne valais pas plus qu'un déchet après tout... Qu'est-ce qui m'as pris de suivre cette stupide brochure par un coup de tête ?

Je sens le sang, montais jusqu'à mes narines, sans parler des pleur, mais ce qui était le plus brisé, ce n'était pas mon corps, mais mon amitié qu'il avait saccagement réduit en miette tout comme mon visage qu'il continuait d'asséner de coup. Je repense à tous ces moments que j'avais passés avec lui, le jour où je l'ai rencontré à Touga, puis cette fois où on s'est amusé a faire une bataille de boules de neige. Je me rappelle aussi de cette journée à l'aquarium avec lui et Ana, ou ils se sont embrassés. Puis cette semaine à travailler ensemble dans le restaurant de Barbara. Tous ces souvenirs me paraissaient si loin maintenant. À chaque coup, ces souvenirs s'éclataient en morceaux, pour disparaître dans le néant. Moi qui pensais que j'avais réussi à me faire des amis stables ici, toutes les bonnes choses ont une fin, j'imagine. Je ne répliquais toujours pas, face a ces cris, je ne voulais pas répliquer. D'un coté, parce que je me sentais coupable, peut être qu'il avait raison, que je méritais ce que je subissais, sans le savoir, je l'avais blessé, mais aussi parce que je n'étais qu'une mauviette, et que riposter ne servait rien. Je me contentais d'encaisser encore, et encore. Je sentais mes paupières se refermait lentement comme tout ce que j'avais découvert jusqu'ici a l'académie. Puis tout à coup, je ne sais pas par quel miracle, il arrête de me frapper. Il parle à une fille, je n'arrive qu'a dévisager une silhouette bleue, elle s'approche vers nous pour m'arracher de Logan, elle s'interpose pour nous séparer, et met fin à notre amitié. C'était la dernière fois, que je regardais Logan sans baisser la tête. La jeune fille se prend alors un coup de la part du Voltali, mon esprit me dit bouge toi, fait quelque chose ! Tu ne vois pas que cette fille se fait frapper à ta place ?! Mais mon corps ne fait comme si ne rien était, je me recroqueville sur moi-même tétanisé par la peur. Moi qui disais que je voulais régler mes problèmes, voilà que ce sont les autres qui encaissent a ma place ! Quelle mauviette je faisais... j'arrive à distinguer la silhouette qui se tenait devant moi, cette fille aux cheveux d'azur, je la connaissais que trop bien. Oui, cette fille a Janusia, qui jouait toujours dans son coin dans le village. Je réouvre mes yeux, pour découvrir qu'il s'agissait en réalité de Loretha, alors par je ne sait quel élan de courage. J'arrive à balbutier quelques mots, je ne voulais pas qu'elle souffre pour moi. Encore moins, si je le méritais, car oui, tout ça était sans doute de ma faute. Il ne me frapperait pas sans raison, j'avais sûrement fait quelque chose de mal. Je m'en voulais, je m'en voulais encore plus de ne pas savoir pourquoi, je méritais mon châtiment. Je me faisais des idées, quand je disais que je connaissais Logan, non, je ne le connaissais pas, et lui non plus ne me connaissait pas, mais je ne pouvais pas le laisser continuer de taper Loretha comme ça.

"L-Laisse-la... c-c'est m-moi.. qu.. t...u v-veu... n-non ?"

J'étais recroquevillé sur moi-même, tremblant de peur, le nez en sang, les larmes qui montait, le visage tout rouge de blessure, couvert de bleu. Était-ce le destin qui s'était retourné contre moi parce que j'avais fait quelque chose de mal ? Je ne sais pas, mais j'allais sans doute le savoir assez vite.


_________________



PHYL THE POWER ♦️ Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1603
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?   Sam 4 Nov - 10:59


La fin d'une amitié

mais le début d'une romance ?

Hagawa Haru & Aria Nightyblue

Je m'amuse bien avec mon punching-ball, seul inconvénient c'est qu'il ne réagit pas. Ce déchet ne répond pas. Il fait que encaisser. C'est pas marrant. Moi, je veux le faire souffrir, terriblement. Lui enlevé quelque chose qui lui est cher à ses yeux. Tout ces instants où j'ai pensé qu'il était mon ami, mon confident. C'était que du vent. Il m'observait pour mieux me détruire mais je ne suis pas dupe. J'ai vu clair dans son jeu et je vais faire en sorte qu'il ne fasse plus jamais de mal à personne. Ce suppôt de Salomé. Je le frappe jusqu'à ce qu'il commence à pleurer. Déjà ? Mais j'ai même pas attaqué la fille. Quel mauviette, pas même foutu d'encaisser des coups et de répondre. C'est clair il ne mérite plus de vivre.

-Mais on dirait que tu pleures le déchet mais je t'ai jamais autorisé à pleu... Whoo

La fille qui regardait vient de s'interposer et de se prendre une de mes droites destinées à Haru. Elle à carrément plus de cran que ce lâche cette fille. Ça va devenir amusant. D'autant que je suis persuadé que si je le tenais pas il se serait écrouler comme la merde qu'il est. Elle au moins elle tient sur ses pattes. Enfin pour le moment...

-D'accord je vais le laisser. Par contre...


Je lui attrape d'une main ses cheveux et les tirent vers le haut.

-Tu va prendre à sa place.

Je lui assène un coup de poing dans le ventre avant de la jeter sur le sol comme une vulgaire poupée. Je m'approche d'elle et lui écrase la tête dans le sol avec un pied dessus en regardant Haru avec mon regard de fou. Quel lâche ce déchet. Se faire protéger par une fille, il devrait avoir honte.

-HE, SALE DECHET REGARDE TA COPINE !!! TU VAS LA LAISSER ETRE BLESSEE PAR TA FAUTE ? REGARDE LA SOUFFRIR !

Je lui lâche la tête et lui envoie un coup de pied dans le ventre. Allez ne soyons pas avare, un deuxième. C'est alors que l'impensable se produisit, un chuchotement, que dis-je un murmure perdu dans le vent. Ça venait d'où ? Pas du déchet quand même ? Si ? Mais non. Pas possible. Il commence à réagir ? À se rebeller ? Mais c'est parfait, je vais pouvoir l'emmener dans les tréfonds des ténèbres. Le faire souffrir comme il m'a fait souffert. Je reprend les cheveux de la fille bleue d'une main ferme sans aucun scrupule à blesser une fille.

-LEVE-TOI !

Si Ana est au courant c'est sûr qu'elle me ferait la gueule pour un moment. Mais je suis certain que ce que je fais c'est pour nous. Rien que pour nous deux. Blesser les gens comme ils m'ont blessés, trahir comme on m'a trahi, faire souffrir comme on m'a fait souffert. Je dois annihiler ceux qui se mettent entre nous les réduire en poussière.

Je commence à perdre mes dernières onces de raisons. Quoi ? Vous pensiez que j'en avais plus ? Vous pensiez que j'étais déjà fou ? Et bien vous n'avez rien vu. Mes yeux dansent de folie et mon sourire s'élargit à chaque fois que j'entends les couinements du déchet ou ceux de la fille.

-Viens on va aller jouer avec le lâche là-bas.

Je traîne de force la bleue devant l'asticot en PLS en larmes contre le mur et force sa copine à le regarder.

-Regarde, comme il est. Incapable de te protéger, incapable de se relever, incapable d'être loyal, incapable d'être honnête.

Je commence à le marteler de coup de pied à chacune de mes phrases.

-C'est de TA faute si elle m'a quitté salle déchet. À cause de toi elle croit que je suis un violeur.

Je commence à verser des larmes tout en souriant, forçant la fille à regarder la faiblesse du déchet.

-POURQUOI T'AS FAIT CA ! REPOND ! Tu savais pour nous deux, mais tu m'a trahi. Tu lui as donné le numéro de l'autre conne de Givrali et maintenant j'ai perdu ce que j'avais de plus cher à mes yeux. J'AI PERDU ANA PAR TA FAUTE !

Puis une idée pour le faire souffrir me vient à l'esprit. J'arrête de le frapper et le force à lever la tête avec un petit coup de pied. Il est dans un triste état, mais j'ai souffert bien plus que ça. Je vais le détruire. Je vais lui prendre tout ce qui lui est cher.

-Tu vois ta copine ? On va jouer un peu tous les trois d'accord. Devant toi. Le jeu se nomme « Est-ce que je suis assez courageux pour défendre une fille sans défense » Les règles sont simples, je vais l'étrangler et... TOI TU TE CALME JE DISCUTE AVET L'AUTRE LARVE OK ? Désolé, les femmes sont tellement impolie de nos jours. Donc je vais l'étrangler et toi tu devras venir la sauver avant qu'elle ne meurt, amusant non ? Bien sûr les Pokémons sont interdis, les armes aussi et bien entendu les aides externes. Le moindre manquement au règlement entraînera des conséquences fâcheuses pour la demoiselle, LA FERME LA CONNE ! Doigt cassé, apparition de cicatrices, déformation osseuses et mort prématurée. On commence ? Bien sûr moi j'ai le droit de me défendre comme je peux. Mon but est juste de la tuer par asphyxie. On est bon ? Parfait.

Je la projette par terre à nouveau et me jette sur elle pour l'étrangler à mort à nouveau. Mon visage irradie de folie, de colère et de larme. Pourtant je souri.

-SOUFFRE COMME J'AI SOUFFERT HARU !!!!

Je vais enfin être vengé dès qu'elle sera morte. Je suis persuadé qu'il est incapable de venir l'aider. Après tout il n'est qu'un vulgaire déchet.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?   

Revenir en haut Aller en bas
La fin d'une amitié, mais le début d'une romance ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les pièces communes de l'école-