Partagez | .
[Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1603
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Dim 12 Nov - 14:47


[Cours 8 – Coordination]

Brokeback Mountain

Salomé Cobal

Je venais à peine de sortir de l'hosto que les cours spé démarraient en trombe. Mon cours de coordination allait pouvoir débuter et rien ne pourrait m'en empêcher d'en profiter. En plus Ana va y aller donc je pourrais essayer de lui parler un peu. Le prof arrive et nous explique le cours du jour. Ça à l'air assez simple rien de bien méchant. Faut juste mettre en avant ses pokémons et après c'est un tournoi. Ça va ça devrait bien se passer. Pas comme l'autre fois avec le bébé Chuchmur. Y a aussi des handicaps ? Bon on verra ce que je tire. Je m'approche pour tirer et sort la boule des double Pokémon. J'ai pas le pire. Mais j'ai pas le meilleur non plus. On va dire que je suis mixte. Allez en scène.

Pour la première partie je choisis Vhiri et Phoën. Ils n'ont jamais travaillé ensemble mais Ana m'a montré des choses sympas avec un Météno. Alors en piste. Mais avant ça.

-Tiens Phoën porte ça. Et pour toi Vhiri ce sera ça.

Je mets un chapeau Mexicain à Vhiri et accroche un foulard rouge type western à Phoën. Pendant les 30 minutes de préparation je me détends. On va improviser c'est ce que je fais de mieux en général.

Ça y est le tournoi commence. Je regarde la prestation des autres et voit l'autre rousse. Elle participe avec deux Pokémons ça veut dire que je vais devoir l'affronter dans le tournoi si je passe le premier tour. Parfait. Avec un peu de chance je pourrais la blesser et faire passer ça pour un simple accident. Je suis génial... Quoi ? À moi ? Déjà ? Allons-y alors.

Pendant trois minutes Phoën utilise ses flammes pour briser la carapace de Météno comme un œuf qui serait resté trop longtemps au micro-ondes avant que celui-ci ne tourne tout autour de Phoën en augmentant progressivement sa vitesse pour au final faire une tornade enflammée. Vhiri et Phöen s'élèvent dans les airs jusqu'au sommet de la colonne de feu avant de se jeter au centre séparant comme par enchantement la tour de flammes. Moi ? Je suis resté bien gentiment sur le côté. Après tout il suffisait juste de montrer « l'évidente beauté de mes Pokémons » non ?

Après ma démonstration je quitte la scène sans que les jurys ne me disent quoi que ce soit. J'ai cru entendre le président du Fan-Club répéter à tout le monde « C'est tout à fait remarquable ». mais j'ai du rêver. Enfin.

Tout le monde est passé et ils annoncent les résultats avec un petit commentaire. Sûrement pour s'améliorer un peu.

-Atkinson vous passez au tournoi cependant évitez à l'avenir de cacher vos pokémons dans des tornades de feu. C'est impressionnant mais nous voulons voir vos Pokémons.

Parfait j'ai été reçu. Maintenant voyons le tableau des rencontres. Avec un peu de chances je pourrais l'affronter rapidement. Arceus à du accéder à ma requête car je l'affronte dès le premier tour. Et je vais pouvoir lui faire du mal en toute légalité. Je suis génial.

Notre match est sur le point de commencer mais avant ça je chauffe mes troupes.

-Aujourd'hui nous nous battons contre le diable lui même. Alors ne retenez pas vos coups. Je veux que vous me la détruisiez, que vous me la broyez en deux je suis clair ?!

Ils se regardent puis me font un timide hochement de tête. Nous allons sur la scène et j'envoie mes deux Pokémons dessus. Mon adversaire arrive. Je vais la buter celle-là je vous jure. L'arbitre commence son speech pour enfin dire.

-Com...

-Vhiri triple Exuvation ! Phoën Lance-Flamme puissance maximum !

Je n'avais même pas attendu la fin du « commencez » que j'attaquais déjà celle qui m'a tout volé. Elle va me le payer. Même si je dois me faire renvoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 740

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Dim 12 Nov - 16:21


La foule se pressait de tous les côtés. Django enfonça un peu plus son museau contre la jambe de sa dresseuse, intimidé qu'il était face à cette population qui lui était étrangère. Salomé, elle, avait l'air d'être dans son élément. Comme il aurait aimé être un peu plus comme elle. Mais rien à faire. Il n'y avait que la solitude qui lui convenait, aussi cette formalité pour nombre de Pokemon était une épreuve pour le Héricendre. Même son starter paraissait bien plus à son aise, ne connaissant ni la peur ni l'intimidation. Parfois, il enviait presque sa maladie de naissance. Mais il n'était pas bon de penser ainsi, il secoua la tête avec énergie tandis que la rousse s'était baissée pour lui nouer un bien joli foulard autour du cou. Il stoppa son mouvement, contemplant le bleu ciel qui mettait un peu plus en valeur son pelage de nuit. Le contact du tissu lui plaisait bien, il leva les yeux pour voir que la gitane avait fait de même avec son Picassaut.

— Soyez fiers de porter les couleurs des Givrali pour aujourd'hui !

L'esprit de compétition. Encore une qualité qui manquait au type Feu. L'animal suivit sa dresseuse, tout en songeant à la démonstration du professeur du jour. Comment un Pokemon aussi laid avait-il pu faire éclater tant de beauté grâce à ce combo d'attaques ? Il leva les yeux vers sa dresseuse qui avait le regard pétillant et un sourire figé sur les lèvres. Django connaissait trop cet air-là, elle avait quelque chose en tête. Peut-être cela avait-il fait naître une idée subite dans son esprit ?
Il ne le saurait que dans un instant.

Il y avait de l'agitation de tous les côtés. Leur pan de scène lui paraissait bien minuscule mais les ordres étaient simples. Imiter l'énergumène aux cheveux roses mais en version enflammée. N'était-ce pas un peu du plagiat ? Lui avait utilisé l'eau, eux faisaient de même en duo avec le feu. À chacun son élément. Et Salomé au milieu de la scène. Django déclencha Feu d'Enfer. Un ouragan de flammes se jetait sur la rousse, prêt à la dévorer tout entière. Au dernier moment, Algernon utilisa Mégaphone, de manière à disperser les flammes et laisser la rousse seule au centre, entourée de ce magma en fusion. Avec sa chevelure flamboyante, il y avait une certaine esthétique dans ce combo. Son regard fier se perdait vers le jury dont les feuilles avaient été légèrement brûlées. D'autres étudiants avaient connus le même sort, recevant des projectiles de braises pendant leurs démonstrations.
De l'art et la manière d'éliminer ses concurrents.

— Je vois que vous avez su vous inspirer de mon propre exemple, Salomé. Essayez juste de vous montrer plus créative à l'avenir... tout en évitant de brûler vos camarades ! Mais c'est bon pour vous !

Bon pour eux ?
Après la pression de la foule, ce serait la pression d'un combat ? Ce cours infernal n'en finirait jamais ! Le pire étant que la rousse paraissait prendre du plaisir dans ce type de cours. La fin de sa scolarité avec de la coordination en second parcours ? Oh le cauchemar ! Lui ne rêvait que d’obscurité et de fouilles, tout le contraire de ce qui se tramait ici.
Algernon vint se poser sur lui, piaffant à tout va. Nul doute que flammes allumées ou éteintes, l'oiseau aurait tenté un atterrissage similaire. Mais pas de poulet rôti au menu du soir, Django connaissait trop l'emplumé pour ne pas avoir anticipé son geste.

Quelques caresses et accolades pour les féliciter et les choses sérieuses reprenaient. La pause n'avait guère duré longtemps. Dommage. Le répit manquait à Django ; il n'avait que trop hâte que tout cela se termine. Alors il monta sur scène, suivi de près par le Picassaut qui voletait à moins d'un mètre de son petit corps, obstacle improvisé entre ses adversaires et leur dresseuse.

C'est alors qu'il le vit.
Non pas le dresseur adverse, peu lui importait de drôle d'énergumène qui l'indifférait.
Mais lui.
Avec son foulard rouge et sa démarche assurée, ses flammes qui paraissaient bien plus imposantes que les siennes. Son pelage d'émeraude conforme à tous ceux de son espèce rappelant à Django sa différence qui faisait de lui un être unique.
Le Héricendre se sentit pâlir puis rougir face à ce Feurisson qui était son aîné. Lui pauvre enfant déjà confronté aux troubles qui l'assaillaient sans prévenir. Son regard plissé ne pouvait se détacher de ce corps svelte et élégant tandis qu'il lui semblait être un poids lourd à la grâce envolée. Il avait envie de se cacher, là, tout de suite. De disparaître loin du regard de rubis de ce mystérieux Feurisson, qui, au vu des ordres de son dresseur, s'appelait Phoën.

Phoën.
Le nom dansait devant lui.
Tout comme les flammes qui firent fuir Algernon dans un battement d'ailes. Au dernier moment, Django esquiva ce jet calcinant, manquant de roussir son pelage d'ébène. Il n'était pas l'heure de rêvasser.

— Toujours aussi mauvais joueur, Logan... Pourquoi ça ne m'étonne même pas ?

L'autre avait contesté le départ à quelques secondes près. Salomé avait été prise de surprise et de la rancœur marquait sa voix. Y avait-il quelque chose qu'on lui taisait ? Il tourna sa tête vers la rousse, poussant un son strident à son intention mais elle ne le remarqua pas, trop occupée qu'elle était à vriller ses prunelles rougeâtres sur son adversaire. Il y avait de l'électricité dans l'air, c'était indéniable.
Et des flammes sur le terrain.

— Sinon tu es au courant que ton combat est censé être un minimum élégant... ? Ça reste de la Coordination et pas du TopDresseur, tu t'es trompé de cours, je crois... Attends, je vais te montrer !

Django tendit l'oreille, prêt à suivre les ordres de sa dresseuse. Elle paraissait avoir une conscience accrue de l'esthétique ainsi que du terrain. Aussi lui hurla-t-elle de lancer Météores en sens contraire aux flammes, de manière à ce que son attaque traverse ce jet enflammé. Ce furent des étoiles embrasées qui en ressortirent, se perdant tour à tour sur ses deux adversaires. Oh Phoën.  Lui ne faisait qu'obéir aux ordres, le blesser était indépendant de sa volonté. Il vit Algernon faire de même avec Balle Graines, les noyaux en ressortirent carbonisés, pareils à des grenades qui ne demandaient qu'à faire mal. Sa cible était le Méténéo, c'était indéniable.
Alors devrait-il combattre le Feurisson ?

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1603
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Dim 12 Nov - 18:27


[Cours 8 – Coordination]

Brokeback Mountain

Salomé Cobal

Elle me cherche c'est ça ? C'est pas son handicapé mental et sa boule de feu miniature qui vont m'arrêter. La lance-Flamme partait bien. En plein sur Salomé. Mais elle le contra avec une attaque météore qui traversa le lance flamme avant de toucher mes deux Pokémons, l'emplumé handicapé attaque Vhiri avec des graines de pastèques. Il a l'air de résister mais avec ses deux défenses baisées à fond il n'encaissera pas un autre choc alors.

-Vhiri lance Damoclès sur l'emplumé vitesse maximum.

A peine lui ai-je ordonné d'attaquer qu'il se précipita sur l'oiseau. Son chapeau de Mexicain céda sous la vitesse de mon Méteno. Je peine à le voir tant il va vite mais voir l'oiseau bouger bizarrement me fait penser qu'il est touché. Parfait. Il s'écrase devant sa dresseuse.

-Achève le. EXPLOSION !!!

Le Météno cessa de bouger devant le pauvre oiseau et surtout devant Salomé. Le souffle de l'explosion va la balayer j'en suis sûr et avec un peu de chance elle va se briser la nuque. Elle va crever cette sale rousse. Enfin. Tant pis pour Météno mais il mérite amplement une place de choix dans mon équipe. Une obéissance aveugle. Il est parfait.

Le Météno commença à briller devant les yeux de tous ceux qui nous regardaient avant d'exploser dans un gigantesque fracas propulsant l'Héricendre adverse dans les cieux.

-PHOËN !!!! BOUL'ARMURE ET ROUE DE FEU SUR LE MIOCHE !!!

Mes points étaient assez descendus comme ça et ça m'a foutu les nerfs alors maintenant c'est pas que elle que je vais exterminer mais toute son équipe. Je veux les réduire en cendre. Et une fois que ce sera fait je les pulvériseraient de nouveau.

Phoën se roula en boule faisant briller son pelage au soleil. Il était le seul au sol et brillant comme si il s'était huilé le corps. Il jette sa tête en arrière pour que son adversaire le voit dans toute sa splendeur et bondit en s'embrasant vers le petit Héricendre.

-CHOPE LE ! ET LANCE LE AU SOL !


Le Feurisson refusa d'obéir à mon ordre préférant entourer son adversaire et lui même dans une sphère de feu percutant le sol de plein fouet. Phöen encaissa le choc protégeant ainsi le petit Héricendre d'un KO certain. Il se remet dessus comme si de rien n'était.

La fumée de l'explosion commençait à se disperser. Je vais enfin voir mon rêve, le corps de la rousse en charpie. Un sourire démoniaque arbore mon visage alors que Phöen commence à copiner avec l'ennemi.

-PUTAIN PHÖEN T'ES TROP CON JE T'AI DIT DE LE BLESSER.

Mon Pokémon refuse de m'écouter et se met face à moi en me menaçant. Ses flammes grandirent à leur maximum pour protéger son jeune lui. Je vais faire quoi si il me désobéit ? Il me déçoit beaucoup, il se retient et je le sais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 740

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Dim 12 Nov - 20:26


Algernon à terre.
Django ne veut pas même imaginer l'état dans lequel se trouve sa dresseuse actuellement. Il ne peut pas, tout simplement. Le corps inerte de l'emplumé s'offre à sa vue. On le croirait mort, ainsi prostré au sol. C'est une triste vision qui s'arrache bien vite au Héricendre, happée par le filet rouge de la pokéball. Au moins le Météno a-t-il subi le même sort, emporté dans son attentat suicide. Mais c'est sûrement une maigre compensation pour la demoiselle. C'est qu'elle y tient, à son starter.

Le type Feu n'a pas le temps de se poser davantage de questions, perdu entre les airs suite à l'explosion et son onde de choc puissante. Il voit le sol se rapprocher dangereusement de lui. Coucou le sol ?
Coucou Phoën d'abord.
La musaraigne souhaite se rouler en boule, faire n'importe quoi, mais échapper au regard de son aîné qui le voit en mauvaise posture. De toute façon, à quoi bon ? C'est sûrement fini pour lui aussi. Le Feurisson a bondi vers lui, toujours plus grand et imposant, avant de le couvrir doucement de son corps bleuté. Django tressaillit lors du premier contact avec ce corps chaud et vivant. Personne ne sait si ses yeux sont ouverts ou fermés, éternellement plissés, mais lui en a conscience. Il ne rate pas une miette de ce qui s'offre à lui, manquant de défaillir lorsque Phoën le recouvre d'un halo de feu et s'écraser avec lui au sol, amortissant sa chute, encaissant le choc à sa place. Et Django qui se tenait toujours debout, roulé en boule sous le Feurisson, ses flammes éteintes de peur le brûler. Mais ça ne se brûle pas, un type Feu.

— Rien d'étonnant à ce que ton Pokemon refuse de t'obéir ! Barbare ! Assassin ! À sa place, je t'aurais déjà abandonné, vu comment tu le traites !

Entre le pelage du Feurisson, Django aperçut Salomé, toussotant sous l'écran de fumée qui se dérobait enfin. Son visage était sali par l'explosion, sa chevelure toute emmêlée et sa tempe légèrement égratignée. Il eut un cri d'effroi face à cette vision d'horreur. Ce monde était décidément trop dangereux pour lui. Peut-être ce sale coup lui donnerait-il davantage envie de réfléchir un peu mieux à son second parcours et d'emprunter la voie de l'Archéologie plutôt que de la Coordination ? Mais ce n'était pas le moment de songer à ces choses-là. Il était bien, près du corps brûlant de Phoën. Il aurait pu y passer la vie entière. Il ne comprenait pas encore le pourquoi du comportement de son aîné à son égard. Le rouge lui monta aux joues, un rouge qui disparut bien vite suite au nouvel ordre de la gitane.
Brouillard.
La purée sombre envahit le terrain, dissimulant les deux Pokemon aux yeux de leurs dresseurs. Mais Django savait où se trouvait Phoën. Là, tout près de lui. Il espérait que Salomé ne tenterait pas de jouer un jeu similaire à l'autre brun, préférant l'esthétique à la violence. Il ne tenait pas à blesser le Feurisson plus que nécessaire. Il avait encore en travers de la gorge ce Météores enflammé qui avait entaché la fourrure du type Feu. Trop tard pour s'excuser et expliquer le malentendu lié à cette attaque.

— Pas trop dure, la vie de célibataire ? J'ai tout raconté à Ana, elle était enchantée qu'au moins quelqu'un lui confie la vérité à ton sujet !

Qui était cette Ana ? Django n'en savait rien. Il  n'y avait que Phoën qui comptait à ses yeux dans l'immédiat. Il n'oubliait pas que sa dresseuse avait eu une vie avant sa courte naissance qui datait d'à peine un mois. Il était loin de tout connaître à son sujet. Algernon ne lui avait rien raconté. Il ne risquait pas de lui dire quoi que ce soit au vu de son état actuel, plongé dans un coma prolongé par le repos de sa pokéball.

— Tu peux tenter de t'en prendre à moi autant que tu veux mais ne touche plus jamais à Algernon. Ni à aucun de mes Pokemon.

Le Héricendre ne voyait rien mais il l'imaginait théâtrale et forte, toute puissante. Cela lui faisait chaud au cœur de l'entendre parler de la sorte. Elle était incroyable, sa dresseuse, toujours la bonne phrase pour donner un peu plus d'émotions au moment qui se jouait. Dire qu'elle ignorait que Phoën n'avait pas bougé, presque pelotonné contre son corps de musaraigne. Le brouillard s'étoffait un peu plus, allant jusqu'à dissimuler le compteur des points de beauté. Lors du premier tour, la combinaison des Pokemon avait permis à Salomé de conserver ses cinq cœurs, à l'inverse de Logan qui en avait perdu un. Qu'en était-il maintenant ? De toute façon, ce barbare de dresseur paraissait déterminer à vouloir un KO pour seule victoire.

— Je ne crois pas que ce soit le moment pour régler vos problèmes personnels, vous deux,
reprit le professeur, et le temps tourne, ne l'oubliez pas.

Cinq minutes, cela passait vite.
Les flammes du type Feu s'allumèrent, phare perdu entre ce temps mauvais. Il pouvait voir et être vu. Les autres dresseurs le repéreraient-ils ? Sûrement. Il pouvait déjà imaginer Salomé se frappant le visage à l'aide de sa main, comme à chaque fois qu'il commettait une bêtise. Se noyer dans un Brouillard pour ensuite donner sa position à l'ennemi, c'était d'une stupidité sans nom.

— Et ce n'est que le début. Tu peux faire une croix sur tous ceux que tu aimes, crois-moi, je te les enlèverai. La malédiction gitane, tu te souviens ? Je ne rigolais pas à ce propos.

Tant que Phoën restait près de lui, c'était tout ce qui l'importait.
Plongés dans ce brouillard, tout pouvait arriver.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1603
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Dim 12 Nov - 22:59


[Cours 8 – Coordination]

Brokeback Mountain

Salomé Cobal

-Retire ça de suite où je jure que je vais te buter !

Je commençais doucement à perdre mon sang froid. Si elle veut se battre je l'attend y a pas de soucis. Je vais lui fracasser sa grande gueule contre le sol avant de la brûler vive.

-ET TOI PHOËN QU'EST CE QUE TU ATTENDS DEMONTE LE !!!!

Mais pas le temps de voir un nouveau refus de mon Pokémon qu'un voile sombre engouffra les deux Pokémons. Maintenant privé de la vue c'est à l'instinct que je vais devoir diriger Phoën.

-Quelle vérité ? Je t'ai jamais violée et tu le sais très bien alors si tu continues ton jeu je vais te tuer.

Si seulement Phoën m'avait écouté on en serait pas là. Et puis sérieusement quoi elle va continuer longtemps à me faire passer pour un violeur ? C'est une vraie garce. Je dirais bien d'autre termes mais il se trouve que je n'ai pas le droit de les dires alors on va dire garce. Et puis l'autre clown qui arrête pas de nous presser.

-Tais toi le clown ! Tu peux pas comprendre !


J'avais les larmes aux bords des yeux. Des larmes de colères. De l'autre côté du brouillard il y avait la pire création du monde et mon devoir est de la détruire par tout les moyens possibles. Je sais !
Mais la garce en profite pour en rajouter une couche.

-Toi ! Je vais t'arracher les bras et les jambes avant de décapiter tout tes Pokémons sous tes yeux ! 

J'étais hors de moi. Dès que le match sera finit je vais la frapper. Rien à foutre si je me prends des retenues. Je veux qu'elle arrête. J'en peux plus déjà. Je redirige ma colère sur Phoën.

-BOUGE TOI ET UTILISE LANCE-FLAMME !!!

A ma grande surprise il m'obéit enfin envoyant des jet de flammes depuis l'intérieur du brouillard. Yes y en a qui va vers Salomé. Enfin... Mais ce dernier s'éteint à trois mètres devant la garce.

-TU TE FOUS DE MOI ?! Oh et puis merde. Attaque brouillard toi aussi t'en qu'à faire hein ?!

Il s’exécute amplifiant ainsi la densité du nuage noir. Le brouillard s'étendait beaucoup trop pour rester sur notre terrain et commence à engloutir petit à petit les autre terrain. Parfait si mon Pokémon refuse de porter le coup final je vais m'en charger personnellement. Je commence à m'avancer sur le terrain sans que les jurys me voient mais un mur de flamme se dresse devant moi. En fait le mur de flamme forme un cercle dans la zone de combat dissipant le brouillard à l'extérieur. Je me trouvais sur le terrain et les jurys me font perdre deux point.

-Mais j'ai pas vu les limites.

-Plus que trente secondes.

Le mur de flamme se stoppe avant de laisser place à un panache de fumée noir. Il avait l'air différent. Pourquoi il le protège alors que c'est son adversaire ? Il me fait sa crise d'ado ou quoi ? Et puis il est moche cet Héricendre comment il peut l'aimer ? Dans trente secondes au moins je pourrais aller la frapper. Et je lui enlèverais aussi un cœur, de mes propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 740

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Lun 13 Nov - 0:04


Mais Salomé ne retirait rien.
Le ton montait tandis que la dresseuse restait calme. Les tympans de Django menaçaient d'imploser tant l'autre criait. Comment Phoën pouvait-il le supporter au quotidien ? Il faut croire que le Héricendre avait de la chance d'être tombée sur la gitane plutôt que sur le... violeur ? Il ne savait même pas ce que ce mot signifiait mais il lui semblait avoir vaguement entendu parler de cette histoire le jour de sa naissance, en compagnie de la colocataire de Salomé. Le type Feu  n'était plus sûr de rien, si ce n'est que la présence du Feurisson le calmait et l'apaisait.
La musaraigne enflammée se serra un peu plus contre son aîné, effrayé qu'il était face à la menace de mort qui suintait depuis la bouche de Logan. Si c'était cela, il souhaitait que jamais ce combat ne se termine. Mais trente seconde, c'était court et long à la fois. Il avait envie de changer la donne, d'influencer sur ce temps qui lui échappait. Au lieu de cela, l'autre Pokemon lança un nouveau Brouillard, rendant leur terrain complètement recouvert par le nuage d’obscurité, au point que la brume s'en allait grignoter des scènes alentours, handicapant des dresseurs qui n'avaient rien demandé.

Des bruits de pas attirèrent l'attention de Django. Salomé ? Non c'était bien plus lourd que la demoiselle. L'autre dresseur. Il se souvenait de sa menace de mort et trembla à nouveau bien qu'entouré et composé de chaleur.
Alors l'impensable se réalisa.
Phoën, dressé sur ses pattes, entourait son protégé d'une Roue de feu qui dégagea le centre du terrain, laissant apercevoir un Logan face au duo enflammé. Nul doute que la réaction de la gitane ne manquerait pas d'éclater.

— Arrête ça Logan, t'as perdu de toute façon !

Mais peu lui importait de perdre ou gagner en vu du regard sombre qui habitait les prunelles de ce jeune fou. De la folie, c'était le terme exact. Il paraissait prêt à tordre le cou de Django avant de s'occuper personnellement de Salomé. Plus qu'à espérer qu'il ne tenterait rien au vu du corps professoral qui l'entourait mais il suffisait de voir comment il avait répondu à Andreas pour comprendre que l'autorité ne l'effrayait plus.

Un nouvel ordre claqua.
Roulade vers la douce et fine voix de sa dresseuse.
Django s'exécuta, quittant à contrecœur le corps du Feurisson. Il avait froid soudainement. Il se sentait nu. Pourtant, quelque chose avait changé. Il eut un regard pour son cou et constata que son foulard n'était plus, devenu rouge au lieu de bleu. Ce n'était plus le sien qu'il portait mais celui de Phoën. Quand ce dernier avait-il fait l'échange ? Il sentait son odeur collé contre sa peau et se doutait que le Feurisson devait ressentir la même chose, face à son dresseur. Lui était près de Salomé, attendant un ordre qui tardait à venir. Il se sentir voleur d'avoir fui loin de son protecteur, laissé seul face à son dresseur. Et si celui-ci tentait de le blesser ? C'était inacceptable. Il ne pouvait rester là, pattes croisées. Mais c'était sans compter sur une nouvelle directive de Salomé. Elle paraissait pressée d'en finir, agacée par le brun qui ne respectait pas les règles de l'art d'un combat Pokemon.
Comme si elle avait été juste lors de son premier combat Pokemon cet été. Le Jet de Sable avec ses pieds, on en parle ? Mais ce n'est pas le moment, je le conçois, aussi je file.

— Montre-leur ce que tu as appris récemment, Django. Toxik !

Empoisonner Phoën ?
Il se sentait plus traître que jamais.
Il hésitait, ne bougeant pas, tournant un regard vers la Givrali. Ne voyait-elle pas l'échange de foulards ? Le brouillard avait-il déteint sur sa vue ? Le Héricendre avait perdu son sourire et sa jovialité, grattant le sol de manière frénétique. Rien n'allait aujourd'hui, le hasard s'en était mêlé pour mettre à mal son cœur à travers différentes épreuves. Et celle-là était la pire.

Peut-être pouvait-il contourner les règles et viser le dresseur qui avait souhaité s'en donner à pleine joie ? Si lui voulait se mêler au combat, alors soit. Mais il allait falloir qu'il en assume les conséquences.
Sa gueule s'ouvrit, crachant un filet violet en direction de là où Logan se trouvait. Il ignorait s'il avait touché sa cible mais quelques toussotements le renseignèrent.
Malheureusement, le petit n'avait pas songé que son attaque deviendrait gaz face au Brouillard immense. Et cela commençait à se propager. La toux se répandit, non plus seulement au dresseur, mais quelque chose de plus animal.
Phoën.
Il l'avait touché malgré lui.
Django eut un regard pour sa dresseuse, attendant qu'elle s'interpose, n'importe quoi. Elle avait déjà gagné, elle possédait plus de points beauté que l'autre, c'était indéniable. Alors pourquoi prolonger le supplice du Pokemon adverse ?

Le Héricendre n'écouta que son cœur et son courage, replongeant entre cette masse de ténèbres. Et de poison. Ses poumons ne perdirent guère de temps, crachant à tout va, pour expulser cette toxine qui était la sienne. Son  organisme réagissait d'une manière semblable à celle du Feurisson, sauf que son corps viendrait à succomber avant celui de son aîné au vu des gabarits. Il vint se coller contre la fourrure du typ Feu, observant qu'en effet le foulard bleuté était désormais autour de son cou.
Il posa sa tête contre son cou, allongés l'un près de l'autre. Le nouveau-né n'entendit pas le commentaire de Salomé, noyé par sa toux sèche qui lui grattait la gorge, ses yeux pleuraient face à l'acidité de l'air. Phoën vivait la même chose que lui. Mais au moins étaient-ils ensemble. C'était une drôle de sensation que celle-là, une découverte qui ameutait encore son cœur et son corps.
Les humains ne comprennent rien aux sentiments.
Alors Django ferma ses yeux, emportant avec lui une vague bleutée figée le long du cou de Phoën.

***

Le temps reprenait ses droits sur le terrain. C'était un drôle de combat qui s'était joué là. Salomé avait rappelé Django à l'aide de sa pokéball, il lui faudrait le soigner prochainement. Elle vrilla son regard de rubis sur un Logan s'étouffant avec le Toxik du Héricendre et n'eut que du mépris pour lui.

— Tu l'as bien mérité. Il a eu raison de te viser toi plutôt que Phoën !

La rousse sortait une fiole d'antidote qu'elle avait confectionné un peu plus tôt dans la semaine. Parce que oui, elle était prévoyante, quitte à apprendre une pareille capacité à son Héricendre, mieux valait éviter les dégâts si jamais celui-ci venait à mal viser. Mais elle n'en avait pas eu l'utilité. Elle montra la dose à son adversaire, un sourire mauvais sur le visage.

— Je pourrais t'aider à aller mieux, si tu te montrais gentil avec moi...


Mais un accident est si vite arrivé.
Elle lâcha la fiole, laissant son contenu se répandre au sol, mélangé aux débris de verre. Elle avait bien vérifié que Phoën était KO à son tour pour éviter que le Feurisson ne souffre inutilement, sans quoi elle serait allée lui porter secours, à lui plutôt qu'à son dresseur.

— Mais quelle maladroite... Je suis profondément désolée...

Ben voyons.
Elle tourna le dos à Logan, s'en allant près du jury, en attendant ses éventuelles remarques quant à sa performance.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16
Niveau : 47
Jetons : 1603
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Mar 14 Nov - 18:37


[Cours 8 – Coordination]

Brokeback Mountain

Salomé Cobal

Le poison entre dans mes poumons rapidement et je commence à m'étouffer avec le poison ambiant. Puis c'est au tour de Phoën de s'étouffer. Au moins je sais ce qu'il ressent. Enfin, ça m'a pas calmé au contraire. J'avais une seul et unique envie. Assister à son enterrement. Je viendrai en blanc avec de la dynamite pour faire sauter son squelette. QUOI ? COMMENT CA C'EST IMMORALE ?! C'est quoi le plus immorale ? Tuer un cadavre ou faire passer un innocent pour un violeur détruisant ainsi sa vie?

Je n'arrête pas de tousser en m'éloignant du nuage empoisonné laissant Phoën seul face au poison. Mais un coup de théâtre inattendu se déroule sur scène. En effet, le jeune Héricendre, s'empressa de rejoindre son aîné pour l'aider à s'en sortir mais le râle des feux s'éteignit rapidement dans le nuage pourpre. Moi, je commençais doucement à voir trouble mais ça allait, ma cible, elle, était encore fixe.

La péripatéticienne rappelle son Pokémon avant de me lancer une nouvelle pique à laquelle j'aurais bien répondu si je ne m'étouffais pas comme si j'avais fumé six tronc d'affilé. Alors, elle me sort une fiole, sans doute un antidote ou une connerie du genre, avant de me dire de me montrer plus gentil avec elle et elle me la donnera. Mais je n'ai même pas le temps de répondre qu'elle la lâche explosant la dite fiole au sol. Au revoir petit antidote. Voyage bien dans le cycle de la vie. Elle se fout de ma gueule, ELLE SE FOUT DE MA GUEULE ! Ça va pas se passer comme ça.

Elle me tourne le dos et s'en va avec un sourire mauvais alors qu'Andreas lui narre sa performance.

-Superbe ! Bravo! Joli retournement de situation et tout en finesse ! Cependant j'aurais voulu voir vo...

-S A L O M E !!!!

Je me suis rué sur elle et la plaque au sol. J'ai entendu des bruits de verres cassés. Sans doute d'autre fiole antidote dont le liquide se répand au sol.

-Atkinson !!! Lâchez la de suite ou vous irez dans mon bureau !!!

-Tu le vois celui-la du con !!!

Je lui avais fait un magnifique doigt d'honneur avec un regard totalement emprunt à la folie, à la détresse, à la tristesse. Il avait l'air outré et choqué. Du sang commençait aussi à suinter de ma bouche. Toujours sur le dos de Salomé je lui attrape ses cheveux avec une main et les tirent en arrière pour qu'elle lève la tête du sol. Je n'arrête pas de tousser et des grosses gouttes de sang sautent sur les habits de Salomé. Je lui tourne la tête pour qu'elle me fasse face et l'embrasse avant de souffler dans sa bouche afin que le poison dans mes poumons lui soit transmit. Je perd peu à peu conscience et m'écroule sur son dos.

-Crève avec moi cona...sse...

J'étais en piteux état et mon Pokémon que j'avais laissé sur la scène aussi. Le sang continuait à couler de ma bouche s'écrasant sur Salomé mais j'avais le sourire. Le sourire du fou qui avit tué une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 31
Jetons : 3685
Points d'Expériences : 740

MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   Ven 17 Nov - 23:26


Sa tête heurta violemment le sol. Cela résonnait dans son crâne, des milliers d'échos qui se répercutaient et la blessaient à chaque nouvelle inspiration. Tout tournait autour d'elle, et cela ne paraissait pas vouloir s'arrêter. Elle tenta de se raccrocher à la voix d'Andreas, mais cela ne suffit pas, le visage de Logan s'approchait dangereusement du sien, un peu plus à chaque seconde. Elle s'agita, fouettant l'air de ses bras minuscules face au géant, ses ongles se perdirent sur sa peau sans rien arracher que de la saleté.

Elle avait mal dans tout son petit corps, ses cheveux lui tiraient depuis la pression du Voltali et ce n'était que le début. Les insultes ne lui avaient guère manqué depuis cet été. Elle tenta de fuir la poigne du Scientifique mais ne s’essouffla qu'un peu plus, sans personne pour lui porter assistance dans l'instant.

Et il y eut ce souffle qui pénétra sa propre gorge. Elle eut envie de vomir et de pleurer à la fois. Non pas à cause du poison de Logan qu'il faisait passer à son tour dans sa bouche mais à cause de ses lèvres sur les siennes. Elle avait du mal à garder les yeux ouverts face à cette vision d'horreur qui s'imposait à elle. Elle avait tant joué autour de ce sujet qu'elle subissait de plein fouet le retour de bâton. Et cela faisait terriblement mal.
Il lui avait volé son premier baiser.
C'était toute une sacralisation qui l’effrayait, une symbolique qui lui faisait tourner la tête. Et ça s'était enfui, envolé entre la langue hideuse de Logan. Il lui paraissait encore plus répugnant que d'ordinaire, plus immonde que jamais. Ses yeux se noyaient de larmes tandis qu'elle sentait la toux lui gratter la gorge. Mais peu lui importait le poison, ce n'était pas cela qui l'effrayait le plus.

— Tu n'avais pas le droit de me faire ça... Je n'étais pas d'accord... Jamais !

Une larme roula le long de sa joue droite. Peut-être suivie de ses sœurs, tempête en devenir. Pleurer sur commande n'était pas aisé. Jouait-elle ou non ? Pour la première fois, je n'en sais rien. Mais il y a Salomé perdue face à ce Logan dément, ce pauvre fou qui ne mérite pas même la pitié. Il est là et s'écrase au sol, du sang encore sur la bouche, le regard démoniaque, menaçant de s'éteindre. Alors la rousse se redresse, se faisant plus grande que jamais. Elle sait qu'à partir de ce moment, ses mots sonneront plus justes encore. Elle aurait préféré ne jamais devoir prononcer pareille vérité mais il le faudra bien.

— Prie Arceus pour que tu ne passes pas la nuit. Prie le très fort, car tu ne sais pas ce qui t'attend. N'essaye même pas de l'imaginer.

La mort serait un bel échappatoire comparé au courroux de la gitane.
Mais trop tard. Il l'avait provoquée délibérément. Il lui avait volé un peu d'elle. Alors elle se devrait de riposter. Ses yeux lui piquaient mais rien d'aussi affligeant que le corps de Logan ; garçon stupide que d'avoir cru pouvoir lui infliger des effets similaires par voire respiratoire. Lui avait inhalé l'ensemble du nuage, elle n'en avait digéré qu'une bouchée. Même si son organisme se sentait affecté par le poison, elle tenait toujours debout.

Au fond d'elle-même, elle le savait. Logan avait gagné.

***

D'un filet rouge, le Héricendre sortit de sa pokéball, suivi de près par le Picassaut. Django se pencha à la fenêtre depuis le bureau de la rousse qui lui servait de piédestal. Il ne cessait d'observer les feuilles qui tombaient, la tête un peu ailleurs, tandis que les mains de Salomé se perdaient sur le pelage aux flammes éteintes de son compagnon. Elle-aussi paraissait un peu ailleurs, peu absorbée par sa séance de tendresse avec le type Feu. Les yeux posés sur le corps de musaraigne mais son esprit absent, cela faisait déjà une dizaine de minutes qu'elle était ainsi. Elle allait finir par connaître par cœur ce quadrupède à la fourrure de nuit et au foulard obstinément rouge.
Rouge ?
Sa paume quitta l'animal, rejoignant son autre main reposant sur le bureau. Son cerveau ne lui jouait pas des tours. Le foulard avait perdu son bleu du cours pour une nouvelle couleur qui lui faisait immanquablement penser au dortoir Pyroli. Et un foulard trop grand qui plus est, celui-ci traînait le long du sol, il y avait une main entière qui pouvait se faufiler entre l'étole et le corps de l'animal.

— Où est-ce que tu as eu ça, toi ?


Si seulement elle avait fait plus attention aux détails, peut-être aurait-elle su. Le Héricendre garda le silence, faisant comme si de rien n'était. Après tout, peut-être que sa dresseuse finirait par se souvenir ?

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain   

Revenir en haut Aller en bas
[Cours 8 – Coordination] Brokeback Mountain
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les infrastructures :: Le stadium-