>

Partagez | .
La parade nocturne des cent démons
avatar
Adulte Geisha Novice

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 1522
Points d'Expériences : 500

Sujet: La parade nocturne des cent démons   Jeu 14 Déc - 17:11

La parade nocturne des cent démons
Hyakki yakō


Erika ne savait pas où elle en était véritablement. Cela faisait déjà un peu plus d'un mois qu'elle était arrivée sur Lansat. Elle avait trouvés une location d'appartement dans le centre ville. Son notaire l'avait appelé pour la prévenir que la vente de la maison prenait du temps, il avait soit disant trouvé un acheteur prometteur, mais pour l'heure elle était encore la propriétaire d'une maison vide en plein Illumis. Impossible pour elle d'avoir deux demeures en même temps. Elle n'avait donc pas hésité à signer le contrat de location d'un petit studio meublé dont la propriétaire ne semblait pas des plus agréables. Elle s'était rapidement installée, elle n'avait qu'une pauvre valise lors de son arrivée. Elle avait d'ailleurs appelé l'une de ses amies d'Illumis pour qu'elle lui envoie quelques affaires de chez elle par bateau, histoire de garder quelques souvenirs de son ancienne vie.

Ce soir elle avait toutefois décidée de sortir un peu de son appartement pour se changer les idées. La jeune femme ne savait toujours pas ce qu'elle allait faire de sa vie, elle y avait réfléchie toute la journée. Sa carrière d'Artiste Pokémon était terminée, sa cheville le lui rappelait très régulièrement. Elle espérait toutefois refaire une célèbre carrière dans une sorte de branche annexe mais son imagination ne lui permettait pas de savoir laquelle. Couturière ? C'était une idée. Elle serait peut-être la prochaine Karl Flagerfell qui sait ? Voilà un doux rêve qui semblait déjà la bercer.

S'habillant d'un pull en grosse laine et d'un simple jean, la jeune femme devait bien avouer que cette soirée de mi-octobre, apportait avec elle un petit vent frais non négligeable dans son choix de tenue vestimentaire. Elle pris également une écharpe blanche ornée de motif à tête de Pikachu, qu'elle avait achetée quelques jours plus tôt de manière compulsive. Elle était toutefois bien contente de pouvoir prouver en ce jour l'utilité de cet achat. Chaussant ses basquettes blanches elle sortie tout en prenant bien garde de fermer la porte derrière elle. Chose peu aisé étant donné la raideur de la serrure.

Son idée du soir était simple : déambuler dans les rues de Lansat juste pour prendre un peu l'air. Peu de gens appréciaient réellement de sortir le soir par ce temps, mais Erika aimait la solitude que l'obscurité pouvait lui procurer. Sans doute était-ce là le résultat de plusieurs années de célébrité qui ne lui avait laissé aucun moment de repos. Il n'était pas facile de se promener dans les rues d'Illumis sans que l'on vienne vous aborder pour un autographe ou d'autre demande plus graveleuse. Lui vint en tête l'unique fois ou un “fan” lui avait demandé de signer sur sa poitrine. Une idée qui ne l'avait pas enchanté mais sous laquelle elle avait cédé afin d'éviter tout problème. Il n'y avait pas toujours des gens très sains d'esprit qui peuplait ce monde. Il n'y avait sans doute pas ce même problème chez les pokémons, la nature avait vite fait de briser les esprits corrompus.

Les rues semblaient plus agités que la jeune femme l'avait imaginée, peut-être était-ce l'approche d'halloween ou le fait qu'elle se trouvait dans le quartier commerçant de l'île. Des couples avec enfant arpentaient les rues avec la joie marqué sur leur visage. Erika se disait qu'elle avait sans doute loupé quelque chose, un scoop qui avait dû être écrit sur les journaux de la veille ou autre chose du genre. Etant donné qu'elle n'avait pas grand chose d'autre à faire, elle décida de suivre un petit groupe d'adolescent devant elle qui s'invectivaient les un les autres de se dépêcher.

Elle déboucha sur une grande rue commerçante, plus large que les autres et dont le centre avait été dégagé et limité par des barrières métalliques. Elle avait véritablement loupé quelque chose. La jeune femme se pressa à rejoindre la foule massée sur le trottoir. Beaucoup d'entre eux piétinaient d'impatience et un brouhaha impressionnant se dégageait de la rue. Elle pouvait entendre par-ci par là quelques brides d'informations concernant une “parade” ou encore un “spectacle de rue”. Rien de bien précis pour ce faire une idée de ce qui allait se dérouler devant elle. L'attente était donc la meilleure des solutions. Rajustant son écharpe pour cacher un peu plus son visage et gagner un peu de chaleur, la jeune femme se positionna, les bras croisés sur une des barrières. Par chance l'endroit où elle s'était placée lui permettait de se placer ainsi. Un peu plus loin dans la rue elle pouvait apercevoir un amas de personne se bousculant les uns les autres. Il y avait de forte chance que son point d'observation ne soit pas le meilleur mais il serait surement suffisant. Après tout rien n'assurait que le spectacle en valait le coup. Il semblait populaire auprès de la population locale et c'est ce qui intriguait l'ex Reine de Kalos. Dans un petit coin de son esprit une petite voix lui sifflait de s'inspirer de ce qui allait se passer pour retrouver la célébrité. Une idée qui avait un certain pouvoir de séduction sur elle au point que son coeur s'accéléra quand la lumière des lampadaires s'éteignirent et que soudainement la foule se tue.


On entendit une musique qui montait au loin, un instrument à corde, selon l'oreille de la jeune femme. Elle ignorait toutefois lequel. Se penchant par-dessus la barrière elle vit des lumières dansantes tantôt violette tantôt jaune. Des silhouettes se dessinaient petit à petit sortant de l'obscurité. Il lui semblait même voir des sourires volants sans visage. Un frisson parcouru son échine tandis que des sons de pas sur firent de plus en plus nombreux et présent. Retournant à sa position d'origine elle vit apparaître un homme tenant une perche sur laquelle était fixée une lanterne de papier d'un rouge sombre. L'apparition était d'autant plus étrange que l'homme était habillé d'un kimono noir sur lequel était imprimé des motifs de Funécire et le haut de son visage était caché par un demi-masque d'un blanc laiteux. Il ne jetait aucun regard à la foule et regardait droit devant lui en marchant d'un pas lent. À son côté se trouvait le même type de personnage avec un costume similaire. Ils faisaient offices de tête de cortège. Derrière eux ont apercevait des sourires volants et des yeux brillants, apparaissant et disparaissant sans discontinuer. Il fallut un moment pour que la jeune femme comprenne qu'il s'agissait de plusieurs Ectoplasmas utilisant leur capacité de disparition. Le spectacle était fascinant et sombre. On pouvait parfois les entendre rires. Ils semblaient véritablement s'amuser à jouer les spectres durant cette parade.

Des flammes se firent alors présentes, d’un étrange violet elles se mirent à danser au-dessus des sourires se déplaçant tel un Seviper pour ensuite former des cercles tournoyant dans l’air. Elles se rapprochèrent alors soudainement du sol formant un cerceau enflammé qui se fit traverser par un Feunard d’une étrange beauté. Le pokémon sans déguisement ni autre artifice semblait mystique et totalement à sa place dans ce cortège. Son regard rouge braise luisait d’une étrange manière à la lumière des lanternes, lui donnant un pouvoir quasi surnaturel sur qui osait croiser son regard. Erika ne réussit à tenir que quelques secondes avant de porter son attention ailleurs.

Le cortège était une sorte de succession de plusieurs représentations. Toute avait en commun un étrange sentiment d’émerveillement et de frisson mêlé. Les spectateurs ne pouvaient être que fascinés par autant de complexité dans les rôles de chacun, pokémon comme humain. On pouvait apercevoir des jongleurs habillés de violet au masque de Ténéfix, lançant en l’air des quilles brillantes comme des diamants, des danseuses aux allures de Momartik ou encore un cracheur de feu imitant un Magmar. Erika ne pouvait malheureusement pas tout voir car elle se trouvait pile dans l’angle de rue ou le cortège tournait. Elle était toutefois impressionnée par toute cette organisation. La parade devait avoir lieu depuis bien longtemps pour que tout soit si parfait.

La jeune femme se décida à bouger de place pour pouvoir mieux observer tout cela. Fendant la foule elle réussit à se placer derrière un groupe d'enfants lui dégageant nettement la vue sur le cortège. Elle les entendait rire et commenter chaque prestation ce qui n'était nullement gênant pour elle. À vrais dire elle se faisait exactement les mêmes remarques mentalement. Quand l'un d'eux se mit à dire aux autres de faire silence car “elle” allait arriver, elle fut étonnée de voir que chacun s'exécuta et balaya la rue du regard à la recherche de quelques choses. Erika en fit de même intrigué par leur attitude.

Les porteurs de lanterne n'étaient plus présents dans cette partie là du cortège, ils étaient remplacés par des Lugulabres qui tournoyaient dans les airs en une étrange danse mystique. Un Florizarre à l'impressionnante carrure venait à marcher lentement, son pas lourd raisonnant sur les pavés de la route montrant un peu plus la puissance qui se dégageait de sa présence. Sur son dos, se trouvait une femme, assise sur les genoux les mains posées à plat sur ses cuisses. Son Kimono était de violet et d'or, fermé par une ceinture dorée, large et très longue recourbée en un élégant noeud dans son dos. Ses cheveux étaient courts allant jusqu'aux épaules et on pouvait y apercevoir un ruban uni à sa tenue. Elle était véritablement saisissante de beauté, le “whaouuu” que prononça l'un des enfants devant Erika exprimait clairement sa pensée. Elle n'avait connu personne si élégante au coeur d'une telle prestation. Sans doute était elle une artiste aussi, mais d'un tout autre acabit que les saltimbanques qui étaient passés devant elle. Sa monture se mit à pousser un “zarre” rauque et puissant qui couvrit un instant la musique. Les gens furent surpris et certains sursautèrent au point de s'écarter du trottoir. La “princesse” si on pouvait l'appeler ainsi en vue de son rôle, caressa la tête de son pokémon tout en poussant un petit rire cristallin derrière la manche de son kimono. L'assistance semblait combler de bonheur face à un tel rire et le Florizarre semblait heureux de sa petite frayeur. Cela devait faire bien longtemps que ce duo c'était formé, Erika était capable de ressentir leur forte amitié semblable à celle qu'elle porte à sa Pikachu Maiko

Le cortège avança et les langues se délièrent tout naturellement, il semblait à tous que, le “pilier” du spectacle venait de passer. Difficile pour les artistes en queue de parade d'obtenir des éloges. La “princesse” avait charmé tout le monde. Le groupe d'enfants devant l'ex Reine de Kalos se mit à se dandiner tout en parlant sans cesse du Florizarre et de sa dresseuse. Erika tandis l'oreille afin de les écouter plus attentivement.

Une petite fille affirma vouloir devenir comme Kaede (sans doute le prénom de l'artiste) et qu'elle serait la meilleure “Artiste Geisha”. Erika ne connaissait pas ce métier semblable en nom à celui d'Artiste Pokémon, peut-être que cela n'était qu'une variante originaire de Lansat ? Elle se promie de chercher plus d'information sur le sujet. Il était possible que cette carrière soit envisageable pour elle. C'était un autre rêve qui venait de toucher le coeur de la jeune femme. Kaede avait été une véritable inspiration pour elle comme pour l'enfant à ses pieds. La noblesse de sa beauté avait su plaire à chacun. Difficile d'en faire véritablement autrement.

Le cortège se termina prestement, sans doute avaient-ils eux aussi conscience que la “princesse” avait attiré trop d'attention pour que les spectateurs restent en haleine pour la suite. Les derniers porteurs de lanterne étaient accompagnés de jeunes femmes habillés à l'effigie de Cupcanaille, à leur main pendait un seau en forme de Pitrouille duquel elles distribuaient des friandises au public. Un petit clin d'oeil à Halloween sans doute. Erika ne se fit pas prier pour partir alors que les enfants devant elle se mettaient à sauter sur place à l'idée d'avoir des bonbons.

Le retour à son appartement se fit lentement, elle avait encore les yeux pleins d'étoiles et pouvait encore entendre au loin la musique de la parade qui devait continuer son chemin à travers les rues de Lansat. Elle avait bien fait de suivre son instinct qui l'avait poussé à sortir cette nuit. C'était peut-être l'oeuvre du destin ou quelque chose du même genre. En tout cas elle avait la conviction qu'assister à ce défilé avait changé quelque chose à sa vie. Demain elle appellerait son père et chercherait des informations sur les Artistes Geisha. Demain elle allait s'ouvrir à quelque chose de nouveau. Demain sera un nouveau jour. Demain verra se réveiller une nouvelle Erika...

Note:
 


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
La parade nocturne des cent démons
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 5-