Partagez | .
Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 406
Points d'Expériences : 195

MessageSujet: Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur    Sam 16 Déc - 12:26

J’observe, incrédule, cette même feuille de papier depuis un moment. C'est une convocation du surveillant… Depuis que je l’ai reçu, Piou me tiens à l’œil. Il est 10h30 et je devrais déjà être en train d’embarquer dans le bus pour le village de Noël, mais apparemment quelqu'un en a décidé autrement ! En fait, ce que je tiens là est une convocation en retenue. Une retenue le jour des vacances. Génial… Mais encore si ce n’était qu’une petite heure de colle, je m’en ficherais pas mal. Sauf que ce n’est PAS une simple petite heure de colle ! C'est un f*cking travail qui va me retenir toute la journée ! Laissez moi vous lire la lettre que j’ai ce matin découvert sur ma table de chevet.

[b] Monsieur Chayton.
Suite à la bagarre de ce mercredi matin, je devrais vous coller pour retard aux cours, perturbation au cours du professeur Potts, mise en danger de trois de vos camarades et manque de respect vis-à-vis du corps enseignant. Ces faits vous auraient valus au moins trois heures de colle.
Cela dit, certainement grâce à l’indulgence de mademoiselle Potts, nous avons décidé de vous faire une faveur à l’approche des fêtes.
Ainsi votre arrivée au village de Noël seras retardé d’une journée parce qu’aujourd’hui, vous prêterez main forte à la pâtisserie du port afin d’apprendre la patience.
Vous prendrez votre service à 11h accompagné d’une élève s’étant portée volontaire pour aider mademoiselle Amelia.
Tâchez de ne pas arriver en retard pour une fois. |/b]

Je soupire. Manquait plus que ça… La cuisine m’as toujours désespéré. En même temps il faut dire que je n’ai jamais été expert en la matière…

Et maintenant me voilà, condamné à passer une journée en cuisine, avec une gamine si j’ai bien compris, et ce à cause de la prof de botanique et de trois comères du dortoir mentali. En vérité je suis innocent moi ! C’était en botanique, je suis arrivé en retard et trois filles qui commencent depuis quelques temps à me taper sur le système se sont tournées vers moi. Elles étaient agaçantes, je crois que depuis un mois elles prennent un sacré plaisir à me mettre dans l’embarras… Manque de bol ce jour là j’en pouvais plus, je leur ai dit de se taire et l’une d’elle, faussement indignée, à levé la main pour annoncer à sa référente que je disais des vulgarités sur son compte. J’ai voulu riposter mais, plus rapide, Poussifeu à piaillé un long sermon à cette présomptueuse. C'est là que ça a commencé à chauffer. Ses deux amies ont pris sa défense, puis j’ai protégé Piou, puis elles ont commencé à se moquer de moi. N’en pouvant plus supporter davantage, je me suis énervé et leur ai rendu la monnaie de leur pièce, mais en douceur moi… Problème : Nounourson. Lui aussi en avait ras le bol.

Je me sens à la fois tellement coupable et si innocent… C'est elles qui ont commencé, après tout ! Et puis… Ce n’est jamais que quelques morsures de Nounourson… Et des bleus…
En vérité je crois que je ne me sens ni coupable ni innocent.
Je me sens minable.

Minable et pris au piège.
Chalet Sévipard, vacances bien méritées sur les pistes noires, batailles de boules de neiges, pas avant demain malheureusement…

Il va être l’heure d’y aller… Je rappelle à l’ordre une peluche mettant au supplice le contenu de la corbeille à papier et me relève de mon lit sous le regard autoritaire de mon pokemon feu.

Arrête Piou. C'est de ta faute si j’en suis là. Maintenant reste une question : Tu vas me laisser purger seul cette foutue punition ?!

Mon ton cassant le sort de ses ruminations. Je le vois parce qu’il se laisse tomber du haut du matelas et passe devant moi tête basse. Je dirige vers Nounourson mon regard glacial et il suit le mouvement d’un pas traînant. Ainsi nous sortons en ville.

Je suis comme d’habitude en t-shirt, la morsure du froid n’ayant sur moi aucune emprise. Pour Piou, je viens de m’en rappeler, c'est une autre histoire. Je soupire et tourne les talons, leur intimant l’ordre de ne pas bouger. Quelques minutes plus tard je reviens avec deux écharpes et deux des petits bonnets d’Erilys avec lesquels j’habille mes deux pokémons. Ils sont tellement mignons comme ça !

On avance dans le froid et dans la neige, dans le silence et les plaques glissantes. Pour n’importe qui ce paysage doit paraître blanc, triste, vide… Moi je trouve la poudreuse magnifique et le calme agréable.
Je profite, je flâne, je me détends, j’en oublie presque que j’ai devant moi une journée de cuisine.
Presque.
L’odeur de pain chaud et de convivialité qui flotte dans l’air me rappelle douloureusement la journée que je vais passer aux fourneaux…

J’arrive devant la boulangerie et prend une grande inspiration. Je regarde l’écran de mon holokit. 11h20. Je peste. Est-ce ma destinée de toujours arriver en retard ?! Mort de froid, ma petite flamme passe la porte sans hésiter, bientôt suivi de Pluche. Je soupire et pousse la porte, accueillant avec une grimace la chaleur et le tintement de la cloche. Une femme arrive par une porte derrière le comptoir. Sûrement la cuisine. Elle a l’air soulagée de ma venue.

Enfin te voilà. Tomeo c'est ça ? Tu es en retard… C'est pas grave. Je suis mademoiselle Amelia, enchantée de faire ta connaissance. Tu sais que tu me sauve la vie ? Viens, on as du pain sur la planche !

Ne pas s’énerver Tomeo. Surtout ne pas s’énerver. Elle a débité tout ça très vite et aussitôt, elle m’entraîne vers la cuisine. À peine ai-je eu le temps de respirer qu’elle me donne un tablier. De quoi je vais avoir l’air moi dans ce truc ?! Du coin de l’œil je guette la “volontaire”, cette fille qui apparemment devras elle aussi endurer la session cuisine. Je me demande qui elle peut bien être…

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6422-447-tomeo-chayton-le-seigneur-du-coeur-de-glace-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6440-tomeo-chayton-noctali
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 278
Points d'Expériences : 31

MessageSujet: Re: Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur    Sam 16 Déc - 22:49

Assise sur son lit, Aurore refusa pour la énième fois une demande de son nain de Pikachu.
« Non Laink, on ne fera pas d’unboxing de boîtes à fromage. Il n’y a que toi qui aime ça en plus ! » Le Pikachu se mit alors à râler en tapant du pied.
« Non mais vraiment mec, impossible qu’on fasse ça. Au pire si t’as vraiment aussi faim on peut aller chercher quelques bretzels auprès de mama Odie. Elle est gentille mama Odie, elle fait de bons cookies mama Odie. J’ai dit trop de fois mama Odie non ? Bref on va y aller ! De toute façon c’est pas comme si on avait quelque chose et puis : Regarde comme il fait beau, dehooooors, c’est l’heure pour aller joueeer ! » Son Pikachu, contre toute attente, lui balança son manteau et se dirigea promptement vers la porte. Pendant plusieurs jours, il ne s’était nourri que de bretzels malgré tous les efforts de la rouquine pour lui faire manger autre chose. C’était peine perdue, il avait l’air de n’apprécier que la malbouffe ce fourbe. Un comble quand on sait que sa dresseuse est végétarienne et pro nourriture biologique. Étonnamment ces deux là trouvent un terrain d’entente avec le hamburger végétarien (je vous jure, c’est d’la bonne, testé et approuvé ). Mais là n’est pas la question.

Les deux compagnons se mirent alors en route pour aller à la cantine. L’académie était toujours autant en effervescence que lors de la décoration des sapins du parc. Plein d’élèves discutaient de leurs futures vacances sur Lansat, de ce qu’iels allaient recevoir pour Noël. Peuh, tellement mainstream comme réaction, Aurore pour Noël elle voulait être libre loin de ses parents. C’est le cas, elle est contente, elle a eu tous les cadeaux qu’elle voulait elle aurait aussi aimé un nouveau pied de caméra mais c’est une autre histoire. Toute cette ambiance de fête, ça fait tellement plaisir. Avec tout cela la rouquine arriva bien vite à la cantine. Sur la porte de celle-ci était marqué :

«
URGENT, recherche élèves motivés pour aider mlle Amélia boulangère dans le centre-ville pour préparer avec elle, une très grosse commande de pâtisserie.
Pour avoir davantage de détails, se référer au secrétariat ou à Melty Potts.
»

*MUSIQUE DRAMATIQUE*. Aurore eut alors une erreur 404. Le secrétariat l’antre des démons. Pendant un instant la demoiselle pensa juste ignorer cette annonce urgente. Elles étaient tellement terrifiantes les secrétaires de la Pokémon Community, tellement terrifiantes que personne n’osait même s’approcher de l’endroit où elles complotaient en maîtres. Mais la bienveillance avant tout. Il fallait aider cette pauvre demoiselle en détresse et avoir de la bouffe gratuite, peut-être. Prenant son courage à deux mains à deux pieds plutôt, elle se dirigea sans hâte vers le bureau des secrétaires pour demander plus de détails. Mais alors, pourquoi ne pas voir plutôt Melty Potts qui est absolument adorable ? Mais parce que je suis une narratrice sadique et que Melty Potts est étrangement occupée avec ses Mentali aujourd’hui.

Une fois devant la pièce maudite, la rouquine et son compagnon nain jaune comme le jeu lol, s’arrêtèrent en même temps lorsque, tous deux, entendirent crier dans le bureau.
« NON MAIS VRAIMENT, les élèves sont vraiment des idiots ici, tu ne sais pas quoi Martine, il y en a un qui a encore insulté un professeur, et tu sais ce qu’a fait Melty Potts Martine ? » dit l’une d’entre avec un parler fort condescendant.
« Non vas-y Jeanine je t’écoute. » fit une deuxième avec une voix tout aussi insupportable.
« Elle lui a juste donner des gâteaux à faire dans une pâtisserie. De mon temps Martine, on les pendait par les pieds dans les sous-sols de l’académie. Non mais vraiment, qu’est ce que j’aurais aimé aller dans cette nouvelle académie toute neuve, on aurait eu une meilleure vie. Et pas besoin de s’occuper d’élèves débiles. »
« Tu as trop raison Jeanine mais ils ont refusé notre candidature et je ne sais pas pourquoi. » répondit la deuxième pendant qu’Aurore ne pouvait s’empêcher de rire face à leur voix improbables et face à Laink qui prenait des poses étranges tandis qu’elles parlaient. C’était le moment pourtant, il fallait y aller.

*musique d’attente d’ascenseur *
Nous vous prions de patienter pendant ce moment d’interruption. Nous préférons censurer ce passage d’une rare violence menée par un gang de mafieuses de Lansat très puissant.
Cordialement, la régie


Après ce moment douloureux de demande d’aide, la rouquine sortie blême de la terrible salle aux vampires. Elle ne pouvait s’empêcher de réciter :
« Vade Retro, vade retro… »
Laink, quant à lui, se balançait d’avant en arrière avec les yeux exorbités. Terribles sorcières. Mais gros point positif, Aurore savait dès à présent où aller, avec qui elle serait et l’heure du rendez-vous. Bien que large niveau avance, elle préféra partir de l’académie dès à présent afin d’aider le plus vite possible à la boulangerie. Cette pauvre Amélia devait être désespérée. Petit hic, ce quelle allait devoir cuisiner, c’était pour la Palladium Sarl. Et cette entreprise a l’air aussi clean qu’un Grotadmorv. M’enfin, elle verra sur place ce qu’il en est vraiment et décidera si elle aide cette pauvre boulangère qui peut finir sans le sou si elle ne satisfait pas la demande du capitalisme.

TRANSITION


Odeur de pain bien frais, des pains au chocolat cuisent au four (et ouais je dis pain au chocolat KESTUVAFER) et une femme à l’air affairé, occupent une grande partie de la pâtisserie. Il y avait beaucoup de petits bonhommes en pain d’épice et…
« OH !» s’exclama Amélia, une grande blonde aux cheveux attachés et au tablier vert rempli de farine, me coupant ainsi dans ma narration comme une malpolie. « Tu es la jeune fille qui doit venir m’aider, super je suis tellement au bout du rouleau. Et en plus tu es en avance, je me sens tellement chanceuse. Je m’appelle Amélia et toi c’est Aurore ? Parfait, tu mets un tablier, tu attaches tes cheveux, tu laves tes mains et tu fais la pâte pour les sablés. » Fit-elle en bougeant dans tous les sens comme si elle était en transe. Au moins la rouquine ne s’ennuierait pas. Tant mieux dans un sens. Elle fit alors tout ce qu’avait demandé la pâtissière puis, avec Laink, se posa à l’endroit qu’avait indiqué Amélia.

Aurais-je oublié de préciser une chose ? Oui, totalement, mais avant de le dire, Aurore sortit sa caméra et commença à filmer en plan large la pâtisserie :
« Et aujourd’hui nous voici dans un tuto pâtisserie avec la talentueuse et grande Amélia, meilleure pâtissière de tout Lansat. Toujours featuring Laink mon besta, nous attendons notre autre compagnon de fortune qui, oh mais belle coïncidence, avec quelques minutes de retard arrive. » Après avoir prononcé ces mots, la demoiselle coupa la caméra et en sautillant, alla se présenter au jeune homme un peu déboussolé.

Elle lui tendit la main avec un grand sourire :
« Salut camarade, je me présente, ta compagne du jour, Aurore enchantée ! J’espère que ce sera amusant ! Et le nain là, c’est Laink, mon partenaire ! Contente qu’on puisse travailler ensemble ! » Comme toujours, la rouquine parlait très vite mais pourtant avec une bonne aisance. « J’ai ton accord pour te filmer ? On va dire que oui ! » Sans vraiment attendre de réponse, elle ralluma sa caméra et fit un gros plan sur le jeune homme encore totalement inconnu :
« Alors mon cher ? Qui êtes vous et quelles sont vos premières impressions pour aujourd’hui ? Vous sentez vous capable de faire de belles bûches ? Avez-vous le skill nécessaire ? »

Une fois la réponse de son pauvre camarade, Amélia se racla la gorge et leur demanda de faire les sablés prestement. La rouquine se mit en place, et va enfin pouvoir vous annoncer ce que moi, narratrice incompétente ait oublié :
« Au fait, tu sais cuisiner toi ? Parce que moi je n’ai jamais rien fait de ma vie, même pas des pâtes. »
Et oui, elle vient d’une famille aisée la cocotte, pas besoin de cuisiner quand tu as une chef étoilée et des servants et servantes. Je sens qu’on va passer une bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6936-475-aurore-skylaer-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6937-aurore-skylaer-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 13
Jetons : 406
Points d'Expériences : 195

MessageSujet: Re: Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur    Dim 17 Déc - 13:01

Je tends l’oreille, observant la cuisine. J’entends une voix. Une voix de fille. Ça doit être la volontaire. Moi qui m’attendais à une agaçante première de classe, immense est ma surprise lorsque je comprends à qui j’ai affaire. Je rêve ou elle se la joue poketubeuse ?! Je l’écoute en me retenant de rire, puis je découvre que je suis découvert. Elle approche alors je me force à me reprendre, bien droit, impassible. Attends… Son compagnon d’infortune ?!

J’observe la fille qui se dresse devant moi avec la décision d’ignorer sa main tendue. La première chose qui me frappe est sa taille. Je suis pas du genre petit mais elle me dépasse un peu, de quelques centimètres, ce qui m’agace légèrement. J’observe ses cheveux aussi roux que les plumes de Piou et ces yeux verts brillants de malices. Elle semble physiquement mon exact opposé. Mentalement aussi d’ailleurs. Elle à l’air joyeuse, énergique, enjouée… Je ne daigne pas répondre à son sourire, de mauvaise humeur face à la journée de cuisine qui s’annonce.

Comme toujours ça énerve Piou qui, assis à côté de moi, me donne un coup de bec dans la cheville. Aïe ! Finalement je serre sa main tendue avec un petit Salut timide.

J’écoute la tirade énergique de la gamine. Aurore apparemment. Je hoche la tête et la voilà qui sors sa caméra. Sans attendre, elle me filme. Je recule d’un pas. Je n’ai jamais été à l’aise à l’écran, ne serait-ce que pour une photo. Je serre les poings. Ce truc risque de vite me saouler. Je ferme les yeux. Zen Tomeo. C'est juste une gamine qui veut s’amuser. C'est juste une gamine. Je soupire.

Je vois Pluche se diriger vers Laink. Espèce de lâche… Je met ma main devant l’objectif de sa caméra et prend la parole, sérieusement agacé. Je suis d’ailleurs un instant tenté de la lui prendre pour l’explo… Du calme Tomeo.

Je suis Tomeo Chayton, TopDresseur Noctali, et éteint moi cette foutue caméra avant qu’elle ne finisse dans le mur.

Je ne pense pas que menacer ce pauvre appareil soit une bonne idée mais j’espère avoir fait mon effet. De toute manière je n’arriverais pas à le supporter longtemps.

Mais je n’ai pas le temps de savoir si oui ou non j’ai été convaincant parce qu’Amelia nous fait taire. On dois cuisiner des… Des sablés ?! Je connais la recette, là n’est pas le problème, Erilys adorait nous préparer de délicieux sablés à Dimoret et moi. En fait le problème réside dans mon incroyable maladresse en cuisine. J’ai peur de tout foirer. Rectification : Je vais tout foirer.

Imitant ma coéquipière, je me place devant le plan de travail quand soudain, elle me demande si je sais cuisiner. Là, je ne parviens pas à retenir un petit rire quand je lui réponds avec un sourire

Eh bien sache que comme toi je ne suis pas le moins du monde doué pour ces trucs là.

Heureusement, Piou, agacé, vole à notre secours. Je ne sais pas si il sait cuisiner mais il se plante en face de nous avec détermination. Amelia vient vers nous et nous donne la recette papier de ses fameux sablés. Je la prends, la lis et ressens une certaine déception. Elle a oublié quelque chose ! Tant pis. J’aurais qu’à l’ajouter moi-même, l’ingrédient secret d’Erilys.

Euh… Aurore, c'est ça ? Ça ne te dérangerais pas de préparer les ingrédients ? Je vais m’occuper de rassembler nos ustensiles et… Et après on aviseras…

Je lui tends alors la recette et soupire. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ça va être drôlement long.

En me déplaçant vers l’armoire indiquée par Amelia je trébuche sur la porte ouverte du four. Je vole sur quelques mètres. BOUM ! Je m’étale de tout mon long sur le sol carrelagé. BAM ! Mon épaule percute une table. Je sens une vive douleur ce répandre dans tout mon bras. AÏE ! Le sachet de farine dressé sur la table tombe sur mon dos. En quelques secondes me voilà couvert de cette poudre blanche. Je tente de me relever mais j’en fiche partout ! J’entends des rires fuser. Agacé je m’assied en tailleur pour regarder avec de grands yeux ceux qui ont le malheur de rire. Je fronce les sourcils et rassemble la farine au sol en une boule qui bientôt éclate à la figure de Pluche, Laink et Aurore. Bien fait !

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6422-447-tomeo-chayton-le-seigneur-du-coeur-de-glace-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6440-tomeo-chayton-noctali
 Pokéathlète Novice
avatar
Pokéathlète Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 278
Points d'Expériences : 31

MessageSujet: Re: Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur    Dim 17 Déc - 15:38

Annnnnw, comment il est kawaii desu neee, le petiot. Il n’arriva qu’à répondre un petit salut très timide à la rouquine bien trop énergique dès le matin. Cette dernière fit un clin d’œil complice à son Pikachu nain au vu de la réaction. Leur duo humain risque d’envoyer des étincelles, les opposés s’attirent non ? Spoiler alerte, non, ça ne marche jamais true story. Bref, le jeune homme mit sa main sale sur l’objectif de l’appareil de la demoiselle qui retira aussi vite que possible sa caméra loin du petit aux cheveux blancs. L’envoyer contre le mur, mais ça ne va pas oh ! Il gagne à se faire des ennemis s’il ose faire ça à une grande Poketubeuse à l’unique abonné… Ouais bon, pour la célébrité on repassera. M’enfin on s’en fout, Aurore passa outre cette remarque d’ailleurs.
« Oups pardon, j’oublie toujours que peu de gens aiment être filmés en vrai, c’est Tomoe toi c’est ça ? ça ne te dérange pas si je t’appelle Tomo ? C’est trop choupi comme nom d’ailleurs, non en vrai pas choupi, plutôt badass genre : je suis beaucoup trop daaaark ! » Finit-elle en faisant une jojo pose. It was me, DIO ! Ahem. Peu convaincu par sa performance, Laink emmena en soupirant sa dresseuse qui n’a pas la lumière à tous les étages vers l’endroit où iels devaient faire des sablés. Heureusement que Laink est plus clairvoyant que sa dresseuse, ça se voyait tout de suite qu’elle importunait le pauvre topdresseur.

Une fois devant le plan de travail, les deux étudiants ne bougèrent point. Dubitatif quant à la tâche qu’iels devaient réaliser. Cuisiner des sablés, non mais vraiment. C’est un travail encore bien trop compliqué pour Aurore, c’est ça d’être une bourgeoise, fallait être comme tout le monde, pauvre à cuisiner des pâtes ! C’est ça d’avoir grandi avec une cuillère d’argent dans la bouche. CAPITALISTE ! VIVE LA PLEBE ! Ciel, je m’égare, où en étions nous ? Les sablés merci. Apparemment, le jeune homme n’était pas des plus apte non plus à réaliser une tâche qui paraissait pourtant vraiment simple pour la pâtissière. Transition Amélia : elle portait une dizaine de saladier rempli d’obscures mélanges probablement destinés à servir de base pour les bûches. Elle était tachée de farine sur tout le visage et son tablier était de plus en plus marron. Harassant et tachant tâche qu’est la pâtisserie.
« Préparer les ingrédients ? Euuuh oui, oui, je euh… je vais m’en charger ! Laink à l’assaut de la réserve, prends la liste et dis moi ce qu’il faut ! » Oui, vous avez bien compris, elle a bien dit « dis moi », non pas que son Pikachu ait la capacité de parler, non, mais disons qu’iels ont appris ensemble à parler le langage des signes primaires afin de se comprendre (très approximativement, vraiment très approximativement, genre bonjour elle comprend, va me chercher des bretzels aussi mais pour des phrases plus complexes elle bute un peu). Tomoe tendit la recette à la rousse et cette dernière la tendit à son tour à Laink. Il faut bien commencer quelque part en effet. Le voyant complètement blasé, Aurore lui fit un grand sourire :
« Ne t’en fais pas camarade, à nous deux on va s’en sortir, on est à la Pokémon Community, on peut tout faire ! Souris à la vie et mets-y tout ton cœur ! Le temps passe plus vite quand on s’amuse non ? Et comme dirait un grand philosophe : ILS ONT PRIS DE LA DROGUE, wait non, je me suis trompée de citation, boooh osef en vrai ! » Trop vite, elle parlait vraiment trop vite, à en faire perdre la tête d’un Limaspeed. Pauvre mais pauvre Tomoe, en plus d’être puni, il se retrouve à faire la cuisine avec une rouquine hyperactive, il n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs.

BAM

Et de tous les carrelages aussi apparemment. Aurore et Laink, tels des fourbes, ne purent s’empêcher d’éclater de rire :
« Et ce fut un magnifique vol plané et c’est un nouveau record du monde messieurs dames : le jury accorde 8 sur dix… » Elle ne put continuer son commentaire qu’elle se prit une boule de farine en pleine face HEADSHOT. De la farine plein la bouche, la rouquine et son Pikachu redoublèrent le fou rire.
« D’accord d’accord on a compris, désolée, c’était méchant, en vrai ça va ? Tu ne t’es pas fait trop mal ? » Tandis qu’elle demandait cela, Amelia était sous le choc, tel le tableau le cri. Laink, lui, n'en pouvait plus, il se roulait par terre de rire tel un Magikarpe qui faisait trempette.
« Non non non, ne vous blessez surtout pas les enfants ! On n’en verra jamais le bout sinon ! Tu vas bien Tomoe ? Tu as besoin de quelque chose ? » La pauvre, en vrai, est ce qu’elle a vraiment eu une bonne idée en demandant à la Pokémon Community de lui envoyer des élèves ? ce n’était pas un choix des plus stratégiques, vraiment ! Bref, la pâtissière se dirigea vers le Noctali pour l’aider à se relever tandis que Laink et Aurore partirent à la recherche des ingrédients perdus.

La demoiselle ralluma alors sa caméra pour filmer l’entrepôt de la pâtisserie :
« Bien, la première étape de notre tuto sablé de Noël ce sera de trouver des ingrédients, et c’est Laink qui va nous aider à trouver ses derniers ! Bon bon bon, du beurre, de la farine, du sucre en poudre, de la cannelle et du sucre glace ! Azy c’est tout ? Boooh c’est un peu nul non ? On va rajouter du miel ah et du Pokella, oh elle possède des gousses de vanille, azy on prend le tout, j’ai aussi entendu que dans toutes recettes on doit mettre du sel ! » Elle coupa alors sa caméra qu’elle confia à Laink et commença à prendre ce dont elle avait besoin pour la recette.
Les bras chargés d’ingrédients, la rousse revint sur le plan de travail où se tenait déjà Tomoe. Elle posa ses ingrédients, fière de ses trouvailles. Malheureusement, elle n’allait pas rester fière bien longtemps, Amélia, par conscience professionnelle et par méfiance justifiée préféra vérifier ce qu’avait pris Aurore. Et c’était une excellente idée que ceci. Haussant un sourcil, elle regarda les deux élèves :
« Mais dites moi, avez-vous déjà cuisiner des sablés au moins ? »
« Bah non pourquoi ? » répondit au tact au tact la rousse avec un grand sourire innocent. Amélia soupira alors et avec une extrême patience malgré l’urgence de la situation, commença à leur expliquer les bails.
« Bon, pour éviter de faire plein d’erreur et au final nous retrouver avec des sablés à jeter, je vais vous aider pour les premiers à faire. J’aurais dû m’y attendre, vous êtes encore jeunes, c’est normal de ne pas savoir cuisiner, une fois que je vous aurais appris la recette vous allez pouvoir vous débrouiller pendant que je m’occupe des bûches ? » fit-elle avec un sourire bienveillant. Heureusement qu’elle était une gentille personne malgré la pression sur ses épaules. Laink, ce cher Pikachu nain, tapa avec sa patte sur son torse qu’il bomba, l’air de dire : t’inquiètes sœur on gère.
« Merci Amélia, vous êtes bien urbaine ! » dit Aurore, toujours aussi souriante et de bonne humeur.
« Bien, au moins vous êtes motivés ! Remontez vos manches et c’est parti les jeunes ! » S’écria-t-elle pour leur expliquer tout ce qu’iels avaient à faire.

Elle leur expliqua alors la recette :
Dans un grand bol, ajouter les oeufs puis blanchir avec le sucre et la cannelle. Ajouter petit à petit la farine et le beurre pommade. Malaxer du bout des doigts pour obtenir une pâte homogène. Étaler sur une feuille de papier sulfurisé à l'aide d'un rouleau à pâtisserie et laisser prendre au frais 30 min.

Pas besoin de préchauffer le four, ils étaient déjà chauds depuis 6 heures ce matin. Et pendant que les premiers sablés se reposaient chanceux, iels pouvaient en préparer d’autres.

« Vous voyez, c’est plutôt simple non ? Une fois que la pâte s’est reposée, c’est-à-dire 30 minutes au frais, vous allez pouvoir utiliser les emporte pièces pour faire les formes que vous voulez. Puis pour finir, vous mettez au four 10 minutes. Tout va bien aller ? Il y en a quelques centaines à faire, si ce n’est plus, je compte sur vous d’accord ? » Finit Amélia, souriante.
« Bien sûr, on peut le faire, eazy frère ! » Sourit Aurore. Finalement, avec le bon tuto, on peut tout faire non ? Qu’est ce qui pourrait arriver de mal, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6936-475-aurore-skylaer-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6937-aurore-skylaer-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur    

Revenir en haut Aller en bas
Du pain, des gâteaux et de la bonne humeur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village portuaire :: Centre Ville :: Rue Commerçante-