Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 5
 :: Village de noel :: Place de Noël :: Ecurie de Cerfrousse

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Peinture de glace  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 959
Peinture de glace  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
959
pokemon
Peinture de glace  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
959
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Peinture de glace
Bon ok il faut le reconnaitre, ce village de Noël est très sympathique. En plus d’un cadre montagneux presque aussi réel qu’un vrai, il y a toute sorte d’activité proposées par les professeurs qu’on ne pourrait pas faire en temps normal. Le ski, le patinage mais aussi des sorties aux sources thermales qui ne font de mal à personne, surtout pas à Ranya. Même si elle laisse de côté la partie ski pour ses autres camarades, ne sachant pas en faire du tout, la blonde est presque toujours présente à l’atelier patinage des professeurs Léon et Andreas qui lui permet de ne pas perdre la main dans cet exercice mais aussi la souplesse que lui demande son statut de danseuse. Les sources chaudes lui permettent de se vider l’esprit et de se détendre. Bref tout est ok. Sauf une chose.

La peinture.

Quel ne fut pas le malheur de Ranya de découvrir qu’ils allaient loger dans des chalets communs. Au début, elle n’avait pas réellement réalisé ce que cela impliquait. Mais lorsqu’elle a compris qu’en plus d’être dans une chambre avec 8 autres filles les murs étaient en bois non lisse ce fut la panique à bord. Il s’agissait en fait d’une accumulation de planche de bois rendant ainsi le mur complètement irrégulier. Architecture typique des chalets de la montagne mais qui pose de vrais soucis à la blonde. La danseuse a bien tenté de peindre quand même sur des surfaces extrêmement réduites mais elle a vite trouvé ça très agaçant, d’autant plus que ses camarades de chambre l’ont invité vivement à ne pas essayer d’avantage au risque de se faire dégager de la chambre. C’est donc en soupirant qu’elle avait dû abandonner ses projets de peinture.

Mais l’idée lui démangeait beaucoup trop. Voir tous les matins ses pinceaux et ses tubes de peinture lui donnaient très envie d’aller peindre quelque chose. Surtout que depuis plusieurs nuits une idée de dessin lui est apparu très clairement. Il ne restait plus qu’à trouver un support d’expression à son art. Et justement, il semblerait que les écuries à Cerfrousse soient devenues la nouvelle cible de mademoiselle Iluzion. Alors ce matin, après avoir préparé son sac d’artiste, elle enfile sa tenue bien chaude pour filer vers le lieu en question.

Heureusement, Ranya a choisi une heure où il n’y avait pas grand monde. Pratique pour éviter de se faire dégager trop vite. Il n’est pas question que quelqu’un l’empêche de finir sa peinture. Sinon vous allez entendre parler de la blondinette pendant des jours tellement sa frustration sera grande. De toute façon si elle arrive à placer sa couche de vernis sur l’œuvre, ils ne pourront plus l’enlever et son dessin deviendra intemporelle. Les pokemons cerfs la dévisagent lorsqu’elle passe devant eux. Prise d’un élan de spontanéité, la danseuse s’approche d’eux pour les caresser. Doucement, parce que la demoiselle n’est pas très à l’aise avec les pokemons, elle approche sa main du museau de l’un d’eux mais vite, il grogne et la rejette. La moue boudeuse, Ranya finit par s’éloigner et faire le tour de la structure. De toute façon elle n’est pas venue pour eux. Ils sont beaucoup intéressants que celui qu’elle s’apprête à peindre.

Un large sourire s’affiche sur ses lèvres quand elle réalise qu’elle ne s’était pas trompée. L’arrière des écuries lui offre un large panneau pour dessiner. Plus qu’à se mettre au travail ! La blonde sort d’abord de son sac une grosse brosse et s’empresse de nettoyer le terrain. Il ne doit pas y avoir de poussière sur la toile sinon ça risquerait d’abimer le résultat final. Fàfnir en fait de même avec une brosse à sa taille. Puis vient le moment de la délimitation. La danse sort un gros pot de peinture bleu puis des récipients où elle va pouvoir faire ses mélanges pour ainsi créer des nuances de couleurs diverses. Première étape, délimiter les zones de travail. Avec son pinceau, elle commence à tracer des formes qui ne ressemblent en réalité pas à grand-chose pour l’instant mais qui reste particulièrement claires dans l’esprit de la demoiselle. Elle commence par délimiter les contours de sa structure.

Une fois cela fait, Ranya se saisit d’un crayon gras noir. Le centre de son œuvre doit dès à présent prendre des formes pour ainsi l’aider à structure en détail le reste. Son crayon glisse sur la pierre et laisse des traces noires. Une forme rectangulaire se détail. Il serait peut-être temps que je vous dise ce qu’elle veut peindre. Dans son esprit, elle voit la grotte dans laquelle repose Regice, l’un des trois Golems. Plus qu’à espérer que les futurs visiteurs comprennent l’étendue de son imagination.


©️BBDragon


Dernière édition par Ranya Iluzion le Sam 3 Fév - 23:15, édité 1 fois
Mia Clarke
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6955-477-mia-clarke-alors-on-danse-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6959-mia-clarke-mentali
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
1
Kalos
13 ans
15
1496
279
pokemon
1
Kalos
13 ans
15
1496
279
Mia Clarke
est un Pokeathlète Novice

PEINTURE DE GLACE


ECURIE CERFROUSSEDECEMBRE 2017




Le crissement des foulées sur la neige, la buée s'échappant en rythme, les écouteurs bien enfoncés dans les oreilles, la musique comme source de motivation – comme presque tous les jours depuis mon arrivée sur Lansat, je cours pour garder la forme. Le décor est agréable, la température beaucoup moins, mais avec quelques couches supplémentaires on arrive à s'en sortir sans trop de souci. Je n'ai pas encore eu l'occasion de véritablement danser, sauf à m'y essayer sur des patins, et il est hors de question que les vacances soient un prétexte au laisser-aller. J'avoue m'être laissée tentée par un chocolat chaud ou des pâtisseries à l'occasion... Raison de plus pour m'imposer cette excursion matinale.

Le plus difficile c'est toujours le réveil, quand, emmitouflée sous la couette, ma dernière volonté est d'enfiler des chaussures déjà usées ou de remettre mon écharpe pas tout à fait sèche de la veille. Surtout quand tout cela doit se faire dans la discrétion la plus totale pour ne pas réveiller mes camarades de dortoir. Discrétion : c'est le maître mot de mes premiers jours ici. Il y a tant de choses que j'ai à découvrir que je n'ai pas eu le temps de faire connaissance avec les autres élèves. Mais j'arrive à m'occuper entre ma pratique sportive, mes lectures sur l'univers pokémon, le brossage de mes cheveux et la découverte de Pogo, mon nouveau compagnon de route.

J'ai toujours été une enfant disciplinée et j'arrive donc à trouver la force de me lever quotidiennement pour ce rituel pas des plus agréable. Il y a une chose qui m'a aidé ici, c'est l'iPok. Je n'en ai pas compris tous les ressorts, mais il y a beaucoup d'espace pour y mettre de la musique. Il n'y avait pas vraiment d'électronique chez moi donc ce fut une très agréable découverte. Suivant les rythmes je suis contemplative, ou concentrée sur mon objectif, ou encore nostalgique. Nostalgique de quoi, je ne sais pas, mais c'est le mot que ça m'évoque.

À l'instant je suis plus concentrée que jamais, les yeux rivés sur les obstacles qui me font face, un mouvement de bras régulier, des enjambées agiles et vives. Je ne sais pas où je me trouve dans le village de Noël mais un chemin s'étend devant moi et je le suis. Ma belle lancée s'interrompt soudain quand la musique s'arrête. J'enlève alors mes gants pour sortir mon iPok et remarque qu'il ne s'allume plus. J'ai encore oublié de le mettre à charger pendant la nuit... Zut. Ça tient pas longtemps ces petites choses. Voilà qui met fin à ma course.

Comme précisé précédemment, je n'ai aucune idée d'où je suis. Lentement je remets mes gants et détache mes cheveux. Je scrute les environs. La brume est particulièrement épaisse ce matin, les flocons continuent de tomber mais à rythme très doux. J'enlève mes écouteurs. Il n'y a que le vent qui joue de la musique maintenant. Ou bien se pourrait-il qu'il se glisse dans les feuillages pour ces variations ? J'en suis persuadée, je ne suis pas loin de la forêt.  Je glisse ma main dans ma poche pour en sortir mon unique pokéball et en faire jaillir mon Quartermac.

Bonjour Pogo. Je suis perdue alors je me suis dit que tu pourrais m'aider. Qu'en penses-tu ?

Le primate se dresse sur ses pattes et de sa haute carrure se met à chercher une direction. Un sourire apparaît sur son visage, il a vu quelque chose. Je le félicite d'une caresse sur le dos et sors de mon sac une écharpe pour qu'il n'attrape pas trop froid. Sans vouloir faire de déterminisme, Pogo n'a pas l'être habitué au froid, même s'il n'est pas du genre à se plaindre, je préfère anticiper pour ne pas qu'il tombe malade.

En route.

Ses narines larges s'excitent au fur et à mesure que nous nous rapprochons de la destination. Nous longeons quelques instants la lisière de la forêt pour finalement nous retrouver face à des établis en bois. À notre arrivée, quelques têtes curieuses sortent des enclos pour nous accueillir. Des pokémons montures avec des branches sur la tête nous regardent bizarrement comme s'il n'était pas l'heure adéquate pour venir.

Pogo, bien plus téméraire que moi, s'en approche et se fait accueillir par un brame agacé. Le visage sérieux et protecteur du Quartermac se change alors en une tête hilare, amusé de la réaction du pokémon. Revenons-en à nous, en cherchant un peu je vois une carte du village de Noël affichée sur un panneau en bois. La brume s'était levée sans que je ne m'en aperçois vraiment. D'autres panneaux expliquaient les balades en traîneaux, les différents créneaux horaires et les tarifs.

Mon partenaire s'amusait à embêter les Cerfrousses tandis que je réfléchissais à notre prochaine activité. Mon regard errant s'arrêta sur des traces de pas au sol déjà recouvertes en partie par la neige. Voilà qui met fin à mes hésitations, sans plus de cérémonie je les suis discrètement. Elle me guide derrière les écuries où une jeune fille aux longs cheveux blonds s'affaire à peindre le mur. Plutôt que de me présenter, je m'installe sagement au pied d'un arbre pour observer la scène.

Quelques minutes plus tard, je vois débarquer Pogo avec qui je ne partage visiblement pas la discrétion. Je le vois me chercher et sans grâce aucune mettre sa patte dans un pot de peinture. Avant que je n'arrive à le stopper, il était déjà en train de sursauter dans tous les sens, surpris par ce liquide coloré au bout de sa main et tentant de s'en débarrasser en secouant sa main, arrosant la jeune fille sans vergogne.

Pogo calme-toi ! crié-je le plus fort possible. Ce qui de toute évidence ne veut pas dire grand chose. Une fois mon compagnon calmé. Je me tourne vers la demoiselle, terriblement gênée de la situation. Je suis profondément désolée, il est un peu sauvage. Je te regarde peindre depuis quelques temps et c'est très joli ce que tu fais. J'espère qu'il n'a pas éclaboussé ton tableau.





Dernière édition par Mia Clarke le Mer 24 Jan - 18:52, édité 2 fois




.MIA  CLARKE
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Peinture de glace  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 959
Peinture de glace  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
959
pokemon
Peinture de glace  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
959
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Peinture de glace
A part les quelques beuglements des pokemons présents dans l’écurie, l’instant est très calme. Idéal pour la jeune fille complètement absorbée par sa peinture. Cela fait tellement de temps qu’elle y pense dans sa tête qu’elle n’a aucun mal à poser ses idées sur le mur de craie. Chacun de ses grands mouvements délimite une zone de bleu. Chaque nuance à son importance pour cette œuvre. La glace n’a jamais la même couleur en fonction de la position où l’on se trouve dans la grotte. Ranya ne veut pas de quelque chose de plat. Il faut quelque chose avec du relief, des nuances. Pour l’instant, les changements de couleur ne sont pas très visibles sur le tableau grandeur nature. La blonde préfère tout contourer avant de se mettre à affiner. Fàfnir continue de voler au-dessus de sa tête, sans réelle conviction, se contentant simplement de regarder sa dresseuse. Le pokemon spectre aime embêter sa dresseuse, mais elle sait aussi quand il vaut mieux pour elle ne pas la déranger. La Feuforêve respecte suffisamment sa dresseuse pour ne pas non plus lui rendre la vie impossible.

La demoiselle sursaute violemment, laissant déraper son pinceau bleu sur la pierre. Quelqu’un vient d’hurler juste derrière elle, et au passage lui envoyer de la peinture plein les cheveux. Heureusement, après un coup d’œil rapide, il semblerait qu’aucune tâche ne ce soit glissée sur la peinture. La blonde soupire puis se retourne pour comprendre de quoi il en retourne. Derrière elle se tient un énorme pokemon singe, plein de peinture bleue sur les pattes. Ranya fait vite le lien. Il a dû tremper sa main dans le pot de peinture et pour s’en débarrasser se secouer dans tous les sens. Encore derrière le pokemon, il y a une jeune fille blonde, peut être un tout petit peu plus jeune que la demoiselle. La danseuse hésite entre plusieurs réactions. Lui dire qu’elle ne sait visiblement pas tenir son pokemon tranquille, crier parce qu’il aurait pu gâcher tout son tableau ou simplement l’ignorer. Mais finalement, les excuses sincères de la jeune fille lui font changer d’avis. On va se montrer conciliant avec elle, histoire d’avoir de bonnes relations au sein de cette académie.

Non visiblement il n’y a pas de tâche. Ton pokemon a juste repeint mes cheveux en bleu. Ce n’est pas bien grave, je devrais réussir à l’enlever avec un bon shampoing. Merci c’est gentil, même si pour l’instant on ne voit pas grand-chose.

Fàfnir émet des bruits qui ressemble à des rires si on en croit l’avis de sa dresseuse. Forcement, voir la si longue chevelure blonde de la jeune fille tâchée de bleu doit être un spectacle assez amusant pour le spectre. Ranya soupire de nouveau. Sa pokemon est décidemment incorrigible. Le grand singe semble s’être calmé, pour le plus grand bonheur de la peintre. Il n’est pas question qu’il abime sa toile, au risque de devoir abandonner son travail en plein milieu. La petite blonde continue d’observer Ranya dans ses gestes, là rendant soucieuse. Il faudrait peut-être lui parler un peu, essayer d’entamer une conversation.

Tu reconnais le pokemon central du tableau ?

C’était important pour la jeune fille de savoir si ses œuvres étaient identifiables ou non. Même si Regice est loin d’être finit, sa forme caractéristique devrait suffire pour le reconnaitre, ou alors la jeune fille a perdu tous ses talents en peinture en arrivant sur Lansat. Cette explication lui parait peu crédible mais qu’importe, on ne sait jamais avec ce lieu de fou. Fàfnir s’amuse à tourner autour du pokemon de l’autre jeune fille, l’obligeant ainsi à s’éloigner du pot de peinture. La pokemon a bien dû sentir l’anxiété de sa dresseuse de savoir qu’à tout moment un autre incident pouvait survenir. Parfois la petite spectre sait aider sa dresseuse. Mais seulement parfois.

Ranya décide de mettre un peu de musique, pour détendre l’atmosphère. Après tout, l’autre blonde est peut-être sensible au charme de la musique comme elle. Alors elle lance depuis son Ipok un morceau de violon. Crystallize de Lindsey Stirling. Bien adapté au temps extérieur. La danseuse récupère alors son pinceau et continue de délimiter les zones. Finalement, une idée lui traverse l’esprit. Pourquoi ne pas faire ce tableau à deux ? C’est vrai, les zones ne sont pas difficiles à faire. A la limite elle s’occupera des ombres mais la demoiselle peut très bien faire le remplissage, si mademoiselle Iluzion lui prépare les mélanges à l’avance. Très emballée à l’idée de partager sa passion, la blonde lâche son pinceau et commence à faire des compartiments pour chaque nuance qu’elle avait tracé. Tout en le faisant, elle se met à expliquer son idée.

Tu pourrais peindre avec moi ! Ça serait chouette. Je vais refaire les différentes nuances de bleu et tu pourras remplir dans les zones que j’ai déjà marquées. Ce n’est pas très difficile, et puis ça nous ferait une œuvre à deux. Ça te dit ?


Ranya, complètement excitée, tend un pinceau vers l’autre demoiselle. Puis soudain, une autre réflexion lui passe par la tête.

Au fait, c’est quoi ton prénom ?



©️BBDragon
Mia Clarke
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6955-477-mia-clarke-alors-on-danse-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6959-mia-clarke-mentali
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 15
Jetons : 1496
Points d'Expériences : 279
1
Kalos
13 ans
15
1496
279
pokemon
1
Kalos
13 ans
15
1496
279
Mia Clarke
est un Pokeathlète Novice

PEINTURE DE GLACE


ECURIE CERFROUSSEDECEMBRE 2017




painting
Je saisis des mouchoirs dans mes poches et me jette sur les pattes de Pogo pour les essuyer avant qu'il n'aggrave la situation, tout en jetant quelques coups d’œils inquiets vers la demoiselle qui n'a pas encore réagi et qui semble partagée entre plusieurs émotions. Le primate a de la peinture bleue jusqu'à la racine des poils et ce n'est pas une mince affaire que de la lui enlever, il aura fallu m'y prendre à plusieurs fois et utiliser un bon paquet de mouchoirs. La blonde scrute son tableau et me signale que – par miracle – Pogo n'a pas tâché son œuvre, par contre il n'a pas raté ses cheveux. Effectivement, comme un pelage tacheté, la longue chevelure de la jeune fille est parsemée de zones bleues. La situation a de quoi faire sourire mais en l'occurrence je me sens beaucoup trop embarrassée malgré la politesse et la bienveillance de mon interlocutrice.

Le pokémon qui l'accompagne n'est visiblement pas doté de mon tact puisque la petite créature spectrale se met à ricaner sans vergogne. J'aurai aimé le faire taire pour qu'il ne rende pas la situation plus gênante qu'elle ne l'est mais me jeter sur son compagnon après ce que le mien a fait ne ferait qu'aggraver la situation. Pour tenter de calmer le jeu, j'invite Pogo à prendre un peu ses distances et à regarder calmement comme moi. Elle est très gracieuse, c'est un vrai délice de la voir en mouvement s'affairer avec tant de concentration, bien qu'elle semble un peu distraite par ma présence.

Elle me demande alors si je reconnais le pokémon au centre de son œuvre. Mes joues deviennent écarlates et pas à cause du froid. Je prends un peu de recul mais malgré tous mes efforts, impossible de mettre un nom sur la créature pourtant très bien dessinée. Je balbutie un peu comme si j'essayais de dire un mot complètement aléatoire qu'elle pourrait identifier comme le nom du pokémon. Mais rien n'y fait, je dois reconnaître mon manque de connaissance – ou bien prétendre que c'est trop mal dessiné mais ce serait vraiment de mauvaise foi.

Je suis désolée encore une fois, ce pokémon ne me dit rien. En fait, je connais très peu de pokémon, j'essaye d'apprendre mais à ce jour je ne dois connaître que quelques petites dizaines d'espèces et encore connaître c'est un bien grand mot. Mais je serai ravie de découvrir ce pokémon, il semble être lié à la glace ?

J'ai tellement honte, je voudrai pouvoir me cacher sous un amas de neige. Peut-être qu'à deux pages près des livres que je dévore pour rattraper mon retard j'aurai découvert ce pokémon. Mais non, maintenant je passe pour une idiote qui a passé sa vie dans une grotte, ce qui n'est pas loin de la vérité finalement. Elle lance alors un morceau de musique, c'est une sorte de mélange entre du violon et des rythmes plus modernes, j'apprécie la découverte, elle donne même envie de danser, mais je me contente de balancer timidement le haut de mon corps, je vais pas me lancer dans une chorégraphie faut pas déconner non plus.

Soudain, elle semble prise d'un enthousiasme nouveau et se tourne vers moi, me tend un pinceau et m'invite à l'accompagner dans sa peinture. Mais.... mais quelle drôle d'idée ? Je vais tout gâcher à tous les coups. Je n'ai jamais peint, alors qu'elle est professionnelle à mes yeux. Un peu tremblante, je prends le pinceau et me rapproche le plus près possible de la zone de couleur à laquelle elle m'a assigné. De loin, on aurait dit une gamine dans une école pour enfants très spéciaux, mon nez est à deux centimètres du bois, mes mouvements ne dépassent pas le centimètre d'envergure et pour remplir une petite zone il me faut un temps considérable. Je m'applique du mieux que je peux après tout, j'ai trop peur de déborder.

C'est sympa la peinture et puis le bleu c'est joli, dis-je d'une voix tremblante et peu assurée. On ne peut pas être bonne partout. Du coin de l’œil, je vois Pogo partagé entre la jalousie de ne pas pouvoir peindre et l'hilarité de me voir le faire. Merci pour le soutien.

Je m'appelle Mia, je viens d'arriver sur l'Île, pendant les vacances. J'ai rejoint le dortoir Mentali et pour l'instant c'est à peu près tout. Et toi ?

Mon regard se pose un instant sur la créature qui accompagne la jeune fille. Il est pas bien grand et comme fait de voiles sombres avec quelques notes rougeâtres, on dirait même qu'il porte un collier.

Si je peux me permettre, quel est ton pokémon ? Et puis, tant que j'y suis, tu as déjà monté un Cerfrousse ? Je profite de ta présence, je n'ai pas parlé à grand monde depuis mon arrivée.  





.MIA  CLARKE
Ranya Iluzion
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Peinture de glace  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 959
Peinture de glace  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
959
pokemon
Peinture de glace  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
959
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Peinture de glace
La blonde espère de tout cœur que l’autre blonde dira oui. C’est vrai quoi, faire cette peinture à deux serait mille fois plus intéressant que seul. Chaque personne à son empreinte propre sur une toile. Sa personnalité, sa façon d’être, tout ce qui la compose peut ressortir sur un dessin si on la laisse s’exprimer. La jeune fille ne réfléchit pas aussi loin dans le cas de sa camarade qui semble très mal à l’aise à l’idée de prendre part à l’œuvre qu’elle a failli ruiner il y a quelques instants. Toutefois, elle finit par se décider et saisit le pinceau. La danseuse ne peut s’empêcher de sourire en la voyant faire. Mia ne semble pas à l’aise du tout avec un pinceau. Son nez quasi collé à la peinture, elle fait de son mieux pour ne faire aucune trace. L’intention de ne rien rater est tout à fait compréhensible. Ranya aurait surement fait la même chose dans une situation similaire.

La demoiselle se contente d’un sourire lorsque sa camarde lui dit qu’elle ne reconnait pas le pokemon. Bon il semblerait que cela soit du au manque de connaissances de la blonde et pas à son incompétence pour représenter le pokemon légendaire mais bon c’est dommage. La jeune fille prend un léger coup. Mais ce n’est pas très grave. Au contraire, il vaut mieux prendre ça comme une occasion d’exposer à cette ignorante l’importance de cette créature dans la mythologie pokemon.

Il s’agit du pokemon légendaire Regice ! Il incarne l’âge de Glace. Tu connais la théorie des trois âges ? Avec Regirock pour l’âge de pierre, Regice pour l’âge de glace, et Registeel pour l’âge de fer. Il représente à eux trois les périodes qu’ont traversé la terre et les hommes pour arriver jusqu’à nous. On les appelle aussi les Golems. Tout trois sont placés sous la direction de Regigigas, le pokemon continent. Du coup oui tu as raison il est associé à la glace. J’ai fait le choix de ne représenter que lui, sans ses compères, histoire qu’il ressorte mieux. Tu sais que certains disent qu’il est sommeil quelque part dans une grotte givrée mais personne ne l’a trouvé, ou en tout cas n’en a ramené la preuve.

La blonde ressent tout de même une pointe de satisfaction de pouvoir raconter avec autant d’aisance ces évènements capitaux pour la création du monde pokemon tel que connu aujourd’hui. Pour Ranya, c’est un savoir qui doit se transmettre de générations en générations pour que jamais on n’oublie d’où nous venons. Alors si elle peut apprendre à ses petits camarades des choses, elle le fera sans hésiter avec l’espoir de propager la mémoire des mythes.

Tu sais moi non plus je ne connais pas énormément de pokemons. Simplement, comme j’adore la mythologie pokemon, je suis incollable sur les mythes. Mais pour les pokemons normaux c’est une autre histoire, en particulier ce qui ne viennent pas de chez moi. Moi c’est Ranya. Je suis chez les Givralis et j’ai débarqué à la rentrée de Septembre.

Les deux jeunes filles continuent de peindre avec précision les diverses zones de l’œuvre. Il n’y a que ça à faire de toute façon. Dans chaque encadrement il y a une pointe de bleu qui indique la nuance à utiliser. Le rendu va être bizarre. Il faudra attendre les ombres pour voir ressortir tout le potentiel du tableau. Enfin c’est ce qui va se passer si personne ne vient les empêcher de finir le travail. Mais bon pour l’instant personne à l’horizon. Espérons que cela continue ainsi.

Mia s’interroge désormais sur la nature de la starter de Ranya. La blonde jette un coup d’œil vers son pokemon, toujours un peu plus loin en compagnie du singe géant de la jeune fille. Les questions de la Mentali s’enchainent, laissant presque la danseuse sur le carreau. Mademoiselle Iluzion remet ses idées en place pour répondre à sa camarade.

Il s’agit d’une Feuforêve. Elle est chromatique, normalement elle n’a pas de bleu sur elle. Elle a dû se dire qu’en plus de me faire peur à longueur de temps elle pourrait changer d’apparence, ça ne me rendrait la tâche que plus difficile. Dresseuse et pokemon se tirent la langue mutuellement. La blonde n’est pas vraiment méchante dans ses propos. On y verrait plus une forme de taquinerie poussée. Et toi c’est quoi ton pokemon ? Non je n’ai jamais monté de Cerfrousse. J’ai essayé d’en caresser un tout à l’heure mais quand je me suis approchée il a fait un drôle de bruit alors je n’ai pas insisté. Je n’ai jamais été beaucoup en contact avec les pokemons dans ma vie alors j’ai encore un peu de mal.

C’est vrai qu’ne y repensant, les parents de Ranya n’ont jamais eu de pokemon, ou alors ils ne lui ont pas montré au choix. A Rosalia et particulièrement dans les tours il y en avait, mais la jeune fille limitait ses contacts avec eux, par crainte de l’inconnu. En plus, elle n’a jamais été dans une école spécialisée pour dresseur. La seule particularité qu’avait la sienne était de lui faire un emploi du temps aménagé pour qu’elle puisse assister à ses répétitions de danse tous les jours de la semaine. Il n’y a pas là quelque chose dé véritablement incroyable. Et si on en apprenait un peu plus sur la jeune fille maintenant ?

Et toi c’est quoi ta passion dans la vie ? Moi je peins et je danse, mais toi il y a bien quelque chose que tu dois aimer faire par-dessus tout, quelque chose pour lequel tu serais prête à faire des trucs interdits, comme peindre sur des murs hihi.




©️BBDragon
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum