Partagez | .
Gastronogeek : les œufs
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 35
Jetons : 2231
Points d'Expériences : 846

MessageSujet: Gastronogeek : les œufs    Sam 13 Jan - 16:42

Son cœur était navré de peine. L’œuf reposait, face à elle, immobile et sage, attendant patiemment son heure. Une heure qui ne saurait venir en la compagnie de Salomé. Si elle avait refusé la compagnie du Nanméouïe – faut-il vraiment reparler de cette histoire ? – ce n'était pas pour se retrouver avec un nouveau Pokemon, deux mois à peine. La rousse ne se sentait pas la capacité d'assumer cet œuf, pauvre Dodoala futur qui n'était pas encore né que déjà il se voyait refusé par sa dresseuse potentielle. Le hasard s'en était mêlé, une loterie incertaine – et la faute à pas de chance, avouons-le – et la voici l'heureuse (?) propriétaire d'un œuf ! Mais elle n'avait rien demandé. C'était sûrement cela, le pire.

Alors elle avait pesé le pour et le contre. Comme pour le Nanméouïe qui s'était vite fait exclure suite à la naissance non préméditée de Chayana, son Germignon qui remplissait tout aussi bien son rôle de soigneur. Mais il s'agissait d'une vie à naître, le cas était différent.
Un accident est si vite arrivé, hein...
La coquille était toujours entière, la rousse ignorait si l'éclosion était pour bientôt. Alors elle avait fait ce qu'elle refusait par dessus tout ; quémander de l'aide à des instances supérieures, à savoir Mademoiselle Hortense qui s'était montrée agréable et conciliante, compréhensive au point de proposer une solution à la Givrali. Et cette solution répondait au doux nom de Nico.

Désormais, elle attendait le fameux Nico, ce miracle qui se tenait prêt à s'occuper de cet œuf qui n'était pas le sien. Le voir naître, l'éduquer, lui trouver une place dans son équipe, toutes ces choses qu'elle aurait dû se destiner à faire mais qu'elle préférait reléguer à un autre. Parce qu'elle n'avait pas la force suffisante pour assumer une charge supplémentaire. Elle n'avait que quatorze ans, même si certains à son âge se voient avec une équipe déjà ben fournie, la sienne et ses quatre Pokemon à temps plein – cinq avec Phoën à temps partiel – lui suffisait amplement. Elle ne savait déjà plus où donner de la tête entre un Picassaut retardé mental, une Plumeline dépressive, une Germignon insomniaque et légèrement paranoïaque sur les bords ainsi qu'un couple de Feurisson. Plus qu'à espérer que ce Dodoala se porte bien. Loin d'elle, il mettait toutes les chances de son côté.
Les bonnes odeurs de nourritures chahutaient le temps enneigé. Le vin chaud se mêlait à celui plus délicat du jus de pomme à son tour servi brûlant. Les commerçants hurlaient pour tenter d'attirer les quelques visiteurs en ce jour de semaine déserté. Des coques de marrons se voyaient piétinés par des clients égarés, du caramel coulait des crêpes encore crépitantes, sous les éclats des enfants qui salissaient écharpes et manteau sous les regards consternés de leurs parents. Et il y avait Salomé. Seule au milieu de cette petite foule, ou presque. Il y avait l’œuf qu'elle tenait calé dans son sac, ce poids qui lui rappelait la présence du petit être qu'elle était sur le point d'abandonner. Non, de léguer. Tout n'était qu'une question de point de vue.

Elle ne l'avait jamais rencontré mais le garçon lui avait envoyé une photo pour qu'elle puisse le reconnaître au premier coup d’œil. Elle avait fait de même. La rousse avait donné rendez-vous au blond à proximité du stand de vin chaud. Juste parce qu'elle appréciait l'odeur même si elle n'en avait jamais bu. Elle se perdait parmi les ivrognes et les amateurs qui avaient déjà le nez et les joues rougies tour à tour par le froid et l'alcool. Algernon, à son tour, lorgnait d'un peu trop près les boissons pour adultes. Sûrement l'arôme qui l'attirait ; a-t-on déjà vu des Pokemon boire de l'alcool ?
La gitane se retourna pour apercevoir le fameux Nico. Du moins supposait-elle que c'était lui. Tête baissée, écouteurs enfoncés, portable en main, il paraissait happé par quelque chose de plus important que son rendez-vous du jour. Et c'était lui qui était destiné à s'occuper de son œuf ? N'y avait-il pas erreur sur la personne ? Salomé soupira avant de tapoter sur l'épaule du garçon pour le faire émerger tout en douceur de son écran et le faire revenir sur Lansat.

— Nico ? C'est moi Salomé, Mademoiselle Hortense a dû te parler de moi, non ? C'est moi qui cherchais quelqu'un pour accueillir cet oeuf-ci, fit la demoiselle en soulevant le pan de tissu qui dissimulait la coquille et son protégé, merci de bien vouloir t'en occuper à ma place, je ne sais pas comment je me serais débrouillée sans toi !

A la coque, en omelette, sur le plat, mollet et par dessus tout : brouillé. Il y a plein de manières pour se débarrasser d'un œuf. Il suffit juste de savoir où chercher. Les livres de cuisine fourmillent de bonnes idées.

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Gastronogeek : les œufs
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village de noel :: Place de Noël :: Marché de Noël-