Partagez | .
[Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mer 28 Fév - 15:13


Le dresseur du Labyrinthe

      Des murs…Tout autour de nous de hauts murs qui semblent impossible à escalader, je peux sentir la tension des lieux envahir mon corps et provoquer des vagues de frissons à travers ce dernier. À chaque croisement, à chaque angle on risque de tomber sur un pokémon, d’un dresseur ou sauvage…Il n’y a pas de différence entre eux, ils ont un seul objectif, nous empêcher de sortir de ce labyrinthe. Mais comment je me suis retrouvée ici déjà ?


Pour comprendre l’origine de cette situation, il faut remonter quelques jours en arrière et changer de continent pour aller sur l’île de Lansat. J’étais tranquillement en cours de stratégie avec mademoiselle Prince, un cours très passionnant, visant à nous apprendre à contrer les faiblesses de certains types de pokémon. J’étais vraiment concentrée, ayant une majorité de pokémon feu, il est vraiment important que je sache contrer des types forts contre ce dernier, tel que le type eau ou roche. Je vais être honnête, je n’ai pas vu les heures passées et la fin du cours a sonné trop vite à mon goût. Alors que je ramassais mes affaires, je vois mon professeur s’avancer vers moi en souriant.

-Yuna, il faut que tu te rendes à la direction, tu as été convoquée.

Je relève vivement la tête, réellement étonnée par la nouvelle. Moi convoquée ? Mais je n’ai absolument rien fait qui change de l’ordinaire…Qu’est-ce qu’on me veut à la direction ?

-Pourquoi suis-je convoquée ? Demandai-je, une pointe d’anxiété dans la voix
-Ne t’inquiète pas ce n’est rien de grave, va juste voir la directrice.

Me répondit-elle avant de repartir, me laissant seule avec ma question sans réponse et Hestia sur mon épaule qui me regarde avec un air aussi étonné que le mien. Bon et bien je n’ai pas le choix, je pars donc en direction des bureaux, le stress montant légèrement à mesure que j’approche…Mais qu’est-ce que j’ai bien pu faire ? Je me repasse en boucle mes actions de cette semaine, mais rien, je ne vois rien du tout. J’étais tellement perdue dans mes pensées que je me retrouvais devant la porte du bureau de la directrice. Je toquais à la porte et attendis que la propriétaire du bureau m’autorise à rentrer.
Je m’exécute et rentre dans la pièce, la saluant poliment en essayant d’avoir une démarche assez assurée…Enfin je dis bien essayé, l’absence totale de raison quant à ma présence ici fait descendre mon assurance de deux niveaux au moins. Je m’avance face au bureau de la directrice Elisabeth Snow et me tiens debout, attendant le moindre signe de la jeune femme qui m’autoriserait à parler.
La directrice lève ses yeux mauves vers moi et semble me jauger du regard, et j’essaye de rester le plus impassible possible. Elle finit par me sourire et engage la conversation sans même que je m’y attende.

-Yuna Akabara, c’est ça ? Je ne peux qu’acquiescer avant qu’elle ne poursuive. Je t’attendais, je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai reçu un message de la Zone de combat de Hoenn. Une nouvelle section va ouvrir, le Dédale de Combat, et les sessions de test vont commencer. On m’a demandé si j’avais des dresseurs enthousiastes à l’idée de participer à ces tests..

Elle marque une pause, sûrement pour me laisser assimiler les informations…J’avais déjà entendu parler de cette nouvelle section, si je ne m’abuse elle est sous la tutelle d’Esteban. Il s’agit d’une sorte de labyrinthe dont l’objectif premier est de s’échapper, soit en affrontant, ou en fuyant les dresseurs et pokémon qui s’y trouvent. Mais attendez une minute…Que veux dire la directrice par dresseur ‘’enhousiaste ‘’ ? Non, elle ne voudrait quand même pas m’envoyer là-bas ? Je n’ai pas eu le temps de lui demander qu’elle reprend la parole.

-Tu es originaire de la région d’Hoenn et tu connais déjà la Zone de Combat, ça fait de toi une une candidate parfaite pour ce test. C’est pourquoi je t’ai déjà inscrite auprès d’Esteban avec une autre élève, vous partez dans deux jours pour Hoenn, inutile de me remercier.

J’écarquille alors les yeux n’en revenant pas, comment c’est possible ? Elle vient de m’annoncer une telle nouvelle avec le sourire, sans même me demander mon avis. Il est clair que je ne m’attendais pas à me retrouver ‘’volontaire’’ pour un tel test.

-Mais pourquoi m’avez-vous choisi pour ce test ? Il y a beaucoup d’autres élèves plus expérimentés que moi à l’Académie.

Je ne peux m’empêcher de poser la question, il y a tellement d’élèves mieux placés pour aller à la zone de combat. Moi, je ne possède que trois pokémons depuis un mois, je suis tout juste dresseuse et j’ai encore tellement à apprendre avant de pouvoir me mesurer à la Zone de Combat. C’est un lieu réputé pour rassembler bon nombre de dresseurs puissants, une grande partie d’entre eux ayant récolté plusieurs badges avant d’y aller…Je ne me sens pas prête à affronter des adversaires de ce gabarit. La directrice semble comprendre mon questionnement et me répond simplement avec un léger sourire aux lèvres.

-C’est vrai, mais ils ne sont pas tous originaire de la région d’Hoenn…de plus on m’a informé que tu envisageais de te diriger vers la formation de Topdresseur, c’est pourquoi ce voyage fera un parfait entrainement pour toi.

Ces mots ont alors un effet apaisant sur moi, c’est vrai que pour devenir un dresseur spécialisé en types, je me dois d’affronter des adversaires plus fort que moi, sinon je ne progresserai jamais. Et je doute que la directrice m’envoi dans un pareil voyage si je n’étais pas capable de réussir, ça ne serait pas bon pour la réputation de l’école.

-Donc, je pars dans deux jours ? Demandai-je pour confirmation, affirmant ainsi mon accord pour cette mission
-Oui avec une autre élève, Cloé Nosya, vous prendrez le ferry et commencerai le test dès votre arrivé à la zone de combat.

J’acquiesce avant d’écouter les dernières informations importantes et de prendre les papiers nécessaire pour mon voyage. Je salue la directrice et sors du bureau, le cœur battant alors la chamade. Je ne m’attendais clairement pas à ça, mais d’un sens ce voyage me donnera l’occasion de retourner à Hoenn, ça ne sera pas comme de retourner chez moi, mais ça s’en rapproche.

Deux jours plus tard je me trouve sur le port de Lansat, mon sac à la main et Hestia sur mon épaule. C’est le grand jour, le jour du départ pour Hoenn et je ne peux cacher mon excitation, un grand sourire restant coller sur mon visage. J’embarque sur le bateau et me poste sur le pont, espérant que ma partenaire de mission ne me posera pas un Laporeille. Je ne la connais pas, je sais uniquement son prénom, Cloé Nosya…Mais l’inconnue ne fait que rajouter un peu de piment dans cette aventure, je ne suis plus à une surprise près maintenant.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Mer 11 Juil - 13:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Sam 3 Mar - 20:35


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Ran était en train de préparer le sac alors que Cloé dormait avec Loki. Kenaï était lui debout et dormait contre le lit de la petite pour pouvoir la protéger au mieux. Cloé ne lui avait toujours pas pardonné d’avoir évolué en ce monstre et préférait jouer avec son Togépi qu’avec lui. Elle en avait peur, vu sa puissance, il pouvait aisément blesser la petite par inadvertance. C’est pour ça qu’elle l’avait mis de côté pour la plus grande peine du grand ours. Alors il faisait avec lui laissant du temps pour qu’elle puisse l’accepter. Soudain, le réveil sonna. Kenaï se réveilla en premier s’étirant de tout son long avant de s’écarter du lit de la petite. La dernière fois qu’il avait voulu la réveiller Cloé avait pleurer pendant plus d’une heure sans interruption. Alors pour éviter ça, il préférait sortir dehors pour ne pas déranger.

Le bruit de la porte et le réveil réveillèrent Cloé qui émergea doucement avant de regarder sa Nanméouïe.

-Bonjour Ran, tu es déjà debout ? Tu devrais plus dormir, tu sais.


Ran s’approcha du calendrier pointant une date entourée en rouge avec du surligneur. Elle devait partir à Hoenn pour une mission avec une fille qu’elle ne connaît pas. Mais elle ne voulait pas y aller. Cette mission était prévue pour des dresseurs avec l’expérience du combat. Cloé n’avait pas sa place là-bas, elle allait juste ralentir sa partenaire et échouer lamentablement lors de ce fameux test. Elle aurait une mauvaise note comme à son devoir d’histoire rendu récemment. Elle se cacha sous ses draps et y resta longtemps ce qui exaspéra Ran. La Nanméouïe attrapa les draps et les souleva puis elle ouvrit la fenêtre pour forcer sa dresseuse à se préparer. Cela ne pouvait pas lui faire du mal. Cloé avait réussi à se sortir d’une crise de souvenir alors ce n’est pas une petite mission qui allait lui faire peur.

Cloé se leva et s’en alla faire sa toilette. Elle le savait. Ran ne lâcherait pas l’affaire. Elle était prête à tout pour que sa dresseuse aille faire sa mission. Peut de temps après, Cloé sortit de la salle de bain et s’habilla avant de sortir dans le couloir et croisa le regard de Kenaï.

-Bon… Bonjour Kenaï. Tu sais, tu n’es pas obligé de m’accompagner hein. Tu peux… Te faire des amis ici non ?

Elle ne voulait pas qu’il vienne, vraiment pas. Elle hésitait vraiment à le donner à une personne plus compétente qu’elle pour l’élever. Avec ses grosses pattes, il n’était pas facile de lui apprendre la cuisine ou des choses comme ça. Et surtout elle ne pouvait plus le prendre dans ses bras. C’est surtout ce point-là qu’elle aimait particulièrement chez le petit Teddiursa. Ça et sa bouille si mignonne, mais tout cela appartient au passé. Maintenant, il faudra faire avec cette brute. Pourtant, l’Ursaring se servait de sa force uniquement pour protéger Cloé. Jamais il n’a tapé sur un autre Pokémon ou humain hors de ce contexte de garde du corps.

Kenaï secoua la tête, bien sûr qu’il allait venir. Il pourrait profiter de ce voyage pour tenter de se rapprocher de sa dresseuse pour qu’elle l’aime à nouveau. Enfin, pour qu’elle l’aime un jour en tant qu’Ursaring. Il l’aimait, mais elle ne partageait pas ce sentiment. Elle avait du mal avec lui et lui était triste de cette réaction.

-… D’accord… Tu pourras porter mon sac si tu veux…

Kenaï accepta avec joie. Il se sentait enfin un peu utile pour elle. Et c’est tout ce qu’il demandait pour le moment alors sans se faire prier, il attrapa le sac de Cloé avant de sortir prêt à partir à l’aventure.

-Ran tu veux venir à pied ou dormir un peu ?

Sa Pokémon avait l’air quelque peu exténuée de sa nuit.

-Reviens va. Merci pour le sac. Je sais que je peux te faire confiance et qu’il ne manque rien. J’ai de la chance de t’avoir.

La Pokéball rappela Ran et le départ pouvait être lancé. Cloé regarda une dernière fois sa chambre avant de partir le cœur lourd. Elle devait rejoindre une fille d nom de Yuna au port pour pouvoir prendre un ferry vers Hoenn.

Le voyage entre l’école et le port se fit dans le plus grand des silences ponctués de rire et de sourire de Loki. Le petit était ravi de cette sortie en famille. Il ne se doutait pas qu'un seul instant qu’il allait partir voyager dans un endroit moins convivial et plus compétitif. Pourtant, il n’avait pas l’air très intimidé par l’idée de se battre et de faire un test. Cloé, elle, voyait dans ce voyage une occasion de se séparer de son Ursaring. Elle trouverait bien un dresseur puissant à qui le confier.

Ils arrivèrent au port et virent le ferry qui les attendaient. Alors, avec la plus grande envie du monde, Cloé monta à bord et elle profita un peu de l’air marin. Kenaï commençait un peu à s’ennuyer seul dans son coin alors il fit le tour du bateau. Loki lui jouait avec Cloé et était très largement heureux.

-Loki, tu sais que Kenaï est mon premier Pokémon pas vrai ? Mais j’arrive plus à le voir comme mon Pokémon depuis qu’il est devenue ça. Je veux qu’il revienne comme avant. Je veux que…


Mais Cloé glissa et tomba sur la tête laissant Loki voler dans les airs avant de tomber sur la tête d’une jeune fille aux cheveux bleus et avec un Pokémon insecte sur l’épaule. Loki eut peur de ce Pokémon et chuta avant de revenir en pleur vers Cloé.

-Ça va, tu n’as rien Loki ? Je suis désolée, j’ai glissé et… On ne se serait pas déjà vu quelque part ? Je suis persuadée de t’avoir déjà vue ailleurs. Non ?

Kenaï arriva sur les chapeaux de roue en entendant les pleurs de son ami dans le dos de la jeune fille commençant à montrer les crocs et sortir les griffes. Cloé l’arrêta tout de suite.

-Kenaï ça suffit ! La prochaine fois, je te rentre dans ta Pokéball, je suis claire ?

Kenaï hocha la tête un peu honteux de lui-même et vint s’installer derrière sa Dresseuse pour l’aider à se relever. Cloé ne l’aimait vraiment plus. Mais son attention se concentra sur la jeune fille et son Pokémon insecte attendant une réponse de sa part.







Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Dim 4 Mar - 16:47


Le dresseur du Labyrinthe

Le vent souffle légèrement, mais la brise n’est pas très froide, elle est même plutôt agréable. Hestia ne semble cependant pas de cet avis, elle se colle un peu plus à mon cou, essayant de s’abriter du vent. Je regarde l’horizon en souriant, bientôt je reverrai ma région natale, je n’ai pas le mal du pays, non, mais je dois avouer que ça me fera du bien de la revoir, même si ce n’est pas Nénucrique. Je ne peux cependant pas m’empêcher à ma partenaire pour cette mission, je n’ai pas vraiment cherché à savoir qui elle est. Normalement, elle devrait être une dresseuse expérimentée, ou avec un attrait pour le combat, la zone de combat n’est pas un lieu pour glaner, les combats y sont parfois très violent.

Enfin de ce que j’en ai vu, mon père m’y emmenait quand j’étais petite. Il était connu là-bas, c’était un dresseur redoutable avec équipe dont la star était Alduin, son Dracolosse…Il avait battu plusieurs des meneurs de la Zone, je me souviendrai toujours de son combat contre Charline, la meneuse du Reptile de combat, c’était un combat des plus intenses, finissant avec Alduin contre son Milobellus Je me demande si mon lien avec mon père a joué pour ma nomination à cette mission…. Mais pour l’instant, je suis bien loin du niveau de mon père, mais ça ne va pas m’empêcher de donner mon maximum et réussir ce test.

Penser à mon père me fait remonter tellement de souvenir que je me perds dans mes pensées, pour ne pas changer. Dans ces moments, je perds toute notion du temps et ne prête plus attention à ce qui m’entoure, et encore une fois, j’aurai dû être plus attentive. J’entends un faible cri avant de sentir quelques choses sur ma tête, me faisant légèrement sursauter, mais qu’est-ce que c’est ? J’espère que ce n’est pas un Goélise qui a décidé de prendre ma tête pour un perchoir, ça ne va pas le faire avec Hestia. En parlant d’elle, mon sursaut semble l’avoir tiré de sa stupeur et ce n’est pas pour lui plaire, elle se retourne vivement et elle fait peur au pokémon ayant atterri sur ma tête.

Et oui, il s’agit bien d’un pokémon, mais pas d’un Goélise comme je le pensais, c’est un petit Togepi. Mais ce dernier semble avoir peur de ma Pyronille, il bascule en arrière et tombe au sol avant même que je n’ai le temps de le récupérer. Je me retourne pour le voir courir en pleurs vers une jeune fille au sol, sûrement celle qui a lâché le cri que j’ai entendu et sa dresseuse probablement. Cette dernière lui demande s’il va bien avant de reporter son attention sur moi, me demandant si l’on ne se serait pas déjà croisée…C’est vrai qu’elle me dit quelque chose, je pense l’avoir vu à la Pokémon Community, mais je ne lui ai jamais adressé la parole.

Je n’ai pas le temps de lui répondre que j’entends quelques choses s’approcher dans mon dos, je me retourne pour voir un Ursaring arriver vers, toutes griffes et crocs dehors…L’espace d’un instant, j’ai l’impression d’être de retour quelques années en arrières, perdue dans la forêt aux abords de Nénucrique avec mon frère, seuls face à un Ursaring sauvage… Je perds mes moyens et pose ma main sur mon bras gauche, je ressens la frayeur de ce moment remonter en moi et j’entends les hurlements du pokémon, et la douleur de ses griffes sur mon bras. Hestia saute de mon épaule et se met devant l’ours pour me protéger, prête à cracher des flammes, elle doit sentir que je perds mes moyens.

Mais la jeune fille derrière moi arrête l’Ursaring qui semble soudainement honteux et qui se place derrière elle pour l’aider à se relever. Je m’agenouille pour caresser mon Pokémon Feu, la remerciant d’avoir voulu prendre ma défense, puis je reporte mon attention vers la jeune fille.

-Et bien, mouvementée comme rencontre. Ça va tu n’as rien ? Demandai-je en faisant référence à sa chute avant de poursuivre. C’est vrai que j’ai l’impression qu’on se soit déjà rencontré…Je me présente, Yuna Akabara et elle s’est Hestia. Et toi, tu es ?

Je lui montre ma petite Pyronille qui bombe le torse en souriant… Enfin avec ce que je sais être un sourire, ce n’est pas facile de savoir avec elle. Je tends ensuite la main en guise de salutation, souriant légèrement, alors que je sens ma robe bouger… Et un côté se relève légèrement pour laisser place à la tête d’un Minidraco. Toute cette agitation a dû réveiller Dovah qui a pris l’habitude de dormir enrouler à ma jambe… Il se détache et finit au sol, regardant tout ce monde autour de lui. Je porte alors mon attention sur la jeune fille en face de moi, et la détaille un peu.

Elle possède d’intense yeux ambres et de courts cheveux violets clairs, attachés comme les miens en deux couettes avec de petits rubans mauves. Elle est petite est toute fine, ce qui contraste énormément avec son pokémon, son Ursaring qui est grand et puissant avec un petit air menaçant, mais j’ai la sensation que ce n’est qu’une façade. S’il m’a grogné dessus à l’instant, c’est sûrement à causes des cris de détresse du Togepi, il a agi d’instinct pour défendre son ami…Enfin j’espère. Mais il semblerait que dans cette académie, je suis abonné aux rencontres grâce au pokémon, comme avec Dovah pour ne citer que lui… Avec tout ça, j’oublie totalement la Zone de Combat et la recherche de ma partenaire qui est plus près que je ne le pense…Mais ça je ne le sais pas encore.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Lun 2 Juil - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mer 7 Mar - 22:18


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Cloé la regarda attentivement. Plus elle la regardait, plus elle se souvenait d’elle. Luna Kabara, non ? Enfin moi non plus je ne m’en souviens pas. Vous savez parfois Cloé vit des choses de son côté sans que je sois au courant. M’enfin. Revenons sur le bateau.

-Heu oui, oui ça va ne t’en fait pas. J’ai juste glissé sur le sol rien de bien méchant, mais j’avais peur que mon Togépi tombe à l’eau. Mais heureusement, tu étais là.

Le pauvre Togépi avait encore les larmes aux yeux et voir ce Pyronille amplifiait ses larmes. Cloé le reprit dans ses bras.

-Yuna Akabara tu dit ? Attends un peu s’il te plaît. Heu Kenaï, je peux avoir mon sac ?


L’ours le lui donna sans peine et s’assit dans un coin. Le sachant indésirable, il préférait un peu s’éloigner quand Cloé était accompagnée. Il ne voulait pas trop déranger. Mais il restait prêt à intervenir au cas où. Le protégé devenu protecteur quoi. Même si cela n’est pas au goût de tout le monde.

Cloé commença à chercher dans son sac rempli de diverses peluches, dont certaines valaient à ses yeux plus que tout son argent, un papier très précis. Elle cherchait en fait son autorisation de participer à la mission signée par ses parents via la signature électronique et signée par Cloé elle-même. Dessus, il y avait plusieurs informations concernant la mission dont le nom de sa coéquipière. Elle alterna son regard entre la feuille et la jeune fille dans l’incompréhension de ses Pokémons. Le nom était écrit noir sur blanc. Yuna Akabara. C’était elle. Cloé s’extasia devant sa partenaire.

-Je te cherchais depuis un petit moment déjà. Tu vois, moi on m’a dit « ça te fera le plus grand bien de commencer à faire des combats alors tu es affectée là-dessus. En plus, tu seras avec la meilleure dresseuse de l’école. ». Je suis Cloé et je fais la mission avec toi pour le test dans un labyrinthe. Ça va être amusant. Le Togépi qui est tombé s’appelle Loki. C’est le plus chanceux de mon équipe. Je ne sais pas si c’est parce qu’il n'est pas de couleur normale, mais il y a toujours des trucs bizarres autour de lui. J’ai une Nanméouïe du nom de Ran, c’est ma Maman Pokémon, mais là elle se repose pour le moment. Et j’ai euh…

La petite marqua une pause, elle allait dire « ça » mais elle ne pouvait pas en sa présence. Alors elle essaya de trouver un moyen de le faire s’éloigner. N’importe lequel.

-Kenaï, Loki te cherchait pour que tu joues avec lui ça te va ?


L’Ursaring tout content de pouvoir jouer avec quelqu’un s’empressa de faire monter Loki dans ses pattes et de s’en aller avec lui en passant à gauche de Yuna et la bouscula légèrement au niveau du bras sans faire exprès. Il se retourna et s’excusa dans sa langue avant de s’en aller jouer avec Loki.

-Et je l’ai lui, Kenaï, il a évolué il y a peu, mais sa couleur bleu nuit est restée. Avant je pouvais le tenir dans mes bras, il était trop mignon, maintenant je...

La sirène du bateau retentit, annonçant bientôt l’arrivée au lieu pour le déroulement de la mission. Cloé n’y connaissait rien en combat. Et n’avait jamais mis les pieds hors de Rhôde. Alors en voyant l’immense structure sur l’île, la Mentali se pencha par-dessus la rembarre, sans faire attention à l’état de Yuna, avec des yeux pétillants.

-Je ne savais pas qu’il y avait un si grand parc d’attractions dans les autres régions. On va jouer à cache-cache dans le labyrinthe puis en sortir, c’est ça ? Yuna, c’est trop bien. Hé ! Yunaaaaa ! On est arrivé. Sors de tes pensées.

En fait, tu es là pour plusieurs raisons Cloé, mais t’amuser sera sans doute hors programme.



Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Dim 11 Mar - 16:12


Le dresseur du Labyrinthe

Mes yeux restent fixés sur cette jeune fille qui se remet doucement de ses émotions, en même temps ce n’est pas plaisant de voir son petit pokémon voler et manquer de tomber à l’eau…Je n’aurai pas donné cher de lui dans l’océan, surtout que la zone grouille de Sharpedo et de leur pré-évolution, Carvanha. Mais suite à mon prénom, cette jeune inconnue semble faire un lien…me connait-elle ? Je n’en sais rien, il me semble l’avoir déjà vu, surement à l’académie au détour d’un couloir…Il faut dire que je ne fais pas vraiment attention à ce qui m’entoure à la PC. Elle demande à son Ursaring de lui donner son sac, Hestia se méfie et se gonfle un peu, elle surveille de très le pokémon normal qui m’a rappelé de très mauvais souvenir.

Je ne peux qu’être surprise de voir toute ses peluches sortir du sac de cette jeune fille…mais comment elles peuvent toutes rentrer ? C’est plus grand à l’intérieur, comme une certaine grande boite bleue ? Elle finit par une feuille qu’elle s’empresse de lire avant d’alterner son regard entre cette dernière et moi…qu’est-ce que ça veut dire ?...Attendez une minute, une jeune fille de l’Académie sur ce bateau, et qui semble connaitre mon nom alors que je ne me souviens pas de lui avoir parlé avant…ho non un bout d’idée fait son chemin dans mon esprit. Sachant qu’on ne peut quitter la PC qu’au moment des vacances, ce qui n’est pas le cas actuellement, il ne peut y avoir qu’une seule raison à sa présence ici, une mission…la même que la mienne. Et elle ne tarde pas à me le confirmer en se présentant comme étant Cloé Nosya. Je suis étonnée quand elle m’avoue qu’on lui a annoncé qu’elle irait faire la mission, avec la meilleure dresseuse de l’école…ce n’est pas possible, je suis très loin d’être la meilleure, je commence à peine à étudier et je ne connais absolument pas tout…

-Enchantée Cloé…mais tu sais je suis loin d’être la meilleure dresseuse, je débute à peine en réalité…

Je souris devant son extase, elle semble vraiment heureuse de m’avoir trouvée, il est vrai que je m’inquiétais moi-même de ne pas l’avoir rencontrée avant de monter sur le bateau. Cloé commence à me présenter son équipe, ça c’est une bonne chose. Au moins je sais avec qui mes pokémons feront équipe d’ici quelques heures. Il y a d’abord le petit Togepi qui serait très chanceux, après avoir vu son atterrissage sur ma tête et non dans l’eau, je peux affirmer qu’il est chanceux. Nous avons ensuite sa Nanméouie qui agit un peu comme une mère apparemment, ça ne me surprend pas vraiment en voyant Cloé, et ces pokémons sont connus pour être bienfaiteurs, ce n’est pas pour rien qu’ils accompagnent les infirmières Joëlle dans la région d’Unys. Pour finir il y a l’Ursaring à la couleur bleu nuit, la relation entre les deux à l’air un peu plus compliqué, elle lui demande subtilement de partir en prétextant un jeu avec le Togepi. Je ne peux m’empêcher de frissonner quand il me percute au niveau du bras gauche…et je repose instinctivement ma main sur mon bandage. Il s’excuse et repart, me permettant de respirer, je m’excuse du regard d’avoir cet air effrayé face à lui, ce n’est pas volontaire mais je n’ai pas encore surmonté mon traumatisme d’enfance…

Il semble que Cloé aimait beaucoup Kenai quand il était un Teddiursa, elle pouvait le prendre dans ses bras, mais maintenant qu’il a évolué, il est plus fort, plus imposant et plus effrayant. Elle ne semble pas avoir accepté ce changement, mais je ne peux pas vraiment en être sûre, j’essayerai d’en apprendre un peu plus un peu plus tard. La sirène du bateau retentit et je me retourne pour voir que la Zone de Combat n’est pas vraiment loin, ça me rappelle des souvenirs, j’aimerai tellement que mon père soit présent pour me voir aujourd’hui. Hestia et Dovah semble sentir que je me perds dans mes pensées, ils montent tous les deux sur moi, chacun sur son épaule. Je leurs souris avant de sentir mon cœur s’emballer, il n’est plus possible de faire demi-tour, le vrai défi va commencer maintenant et j’en brûle d’impatience.

Je reporte alors mon attention sur Cloé qui semble avoir des étoiles dans les yeux, trouvant génial qu’il y ait un parc d’attraction si grand à Hoenn…Heu, je ne sais pas pourquoi mais je sens que cette mission va être très compliquée, la jeune mentali ne semble pas être une habituée des combats, et elle n’a pas l’air de s’être renseignée sur le lieu de la mission…bon je pense que ça va aller, il le faut. Mais pour l’instant je ne veux pas trop la paniquer sur ce qui risque d’arriver dans le Labyrinthe, je pense que la partie de cache-cache ne va pas être aussi amusante qu’elle ne le pense. Cloé me tire de mes songes, me signalant que le bateau avait accosté.

-Oui, nous sommes enfin arrivées. Mais tu sais la Zone de Combat n’est pas un parc d’attraction, c’est une plateforme ou se rencontre les meilleurs dresseurs de la région. Allez, allons découvrir le Labyrinthe.

Je prends mon sac et le remets sur mon dos en faisant attention de ne pas faire tomber Dovah, avant de me tourner vers ma partenaire et de l’inviter à me suivre pour descendre du bateau. Je prends ma feuille de route pour vérifier que c’est bien Esteban qui est censé nous chercher sur le port. Oui c’est bien ça.
Une fois à l’extérieur je cherche le responsable de la Place de Combat, et je ne mets pas longtemps à le retrouver, il n’a pas changé. Je me souviens que mon père et lui s’entendait très bien quand papa était encore un dresseur qui arpentait les routes. Il est plutôt de petite taille, le crâne dépourvu de cheveux alors qu’il possède une longue barbe. Il est vêtu de sa tenue traditionnelle et de son sceptre largement inspiré du pokémon légendaire Kyogre. Décrit comme ça il ressemble à un ancien moine perdu dans son temple au sommet de la montagne, mais il ne faut pas se fier à cette apparence, c’est un dresseur redoutable au top de sa forme. Je fais à nouveau signe à Cloé de me suivre et me dirige vers le responsable du Labyrinthe.

-Bonjour monsieur Esteban

Ce dernier se tourne vers nous intrigué, nous détaillant de son regard qui a déjà du tellement en voir. Je ne lui laisse pas le temps de vraiment nous observé que je nous présente.

-Nous sommes les élèves de la PC envoyées pour tester le Labyrinthe, voici Cloé Nosya et je suis Yuna Akabara.

Je lui laisse le temps d’assimiler les informations, il nous observe toutes les deux, comme s’il nous jaugeait…c’est très stressant. Mais un fin sourire se dessine sur son visage et il incline légèrement la tête en guise de salutation.

-Enchanté jeunes filles, je suis Esteban le meneur de la Place de Combat. Il marque une légère pose regardant attentivement Cloé et ses pokémons avant de se tourner vers moi, et une étincelle apparaisse dans ses yeux.-Attendez, vous avez dit Akabara ?...Ho mais oui, tu la fille de Strauss, c’est un plaisir de vous accueillir en ces lieux. J’espère que vous êtes prêtes pour le défi du Labyrinthe.

Il se met alors en marche, je regarde Cloé avant de suivre le meneur pour arriver au Dédale de Combat. Quelques ouvriers travaillent encore sur l’extérieur du bâtiment, en même temps ce dernier n’est pas censé être ouvert, nous sommes là pour une session de test. Le bâtiment est assez imposant, haut de plusieurs étages il lui on donner un aspect assez proche d’un temple. Je trouve que ça donne un air assez mystérieux au labyrinthe, comme s’il était le système de défense de ce temple, j’aime assez bien l’idée. Nous rentrons à l’intérieur où nous nous dirigeons vers les vestiaires, écoutant Esteban nous parler du dédale.

-Cette nouvelle épreuve est un peu différente de celle présente à la Zone de Combat, votre objectif est de sortir du Labyrinthe avant que tous vos pokémons soient hors de combat. Vous allez rencontrer différents obstacle, le Labyrinthe en lui-même, des dresseurs et des pokémons sauvages. Vous êtes libre d’appliquer la stratégie que vous souhaitez, votre tentative nous permettra de voir les problèmes que nous devons corriger avant l’ouverture. Tenez, voici des fusées éclairantes, si vous souhaitez abandonner en cours de route, tirez et l’épreuve s’arrêtera. Je vous laisse vous préparer et prendre l’ascenseur pour rentrer dans le Labyrinthe. Vous avez des questions ?

Je regarde Cloé, moi je n’ai aucune question, juste mon cœur qui bat à deux cents à l'heure, je suis tellement impatiente de monter dans l’ascenseur et de commencer la véritable mission.
  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Lun 2 Juil - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Sam 24 Mar - 15:56


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


-Oui moi Monsieur ! Moi, j’ai une question !

Cloé était très excitée d’affronter le labyrinthe, mais elle avait également un peu peur.

-Je peux participer avec Yuna ou je dois me débrouiller seule ? Vu que je n’ai que trois Pokémon et que Yuna n'en a pas beaucoup, on peut faire équipe ? S’il vous plaît…

La jeune fille supplia le doyen avec des yeux de Ponchiots.

-Tu comptais le faire toute seule ? Ohohoho ! Même à toutes les deux, vous aurait du mal avec cette épreuve alors bien sûr que vous faîtes équipe. Tu as une autre question ?

-Oui. On peut capturer les Pokémons sauvages dedans ? Et comment vous avez fait pour les rassembler ? Et vous n'avez pas peur d’avoir des blessés ? Et il est grand comment le labyrinthe ? Et y a d’autres attractions dans le coin ? Et c’est payant normalement ? Et vous embauchés des dresseurs ou c’est eux qui viennent ? Il y a une taille de Pokémon maximum a pas dépasser ? Et un poids ? Et une vitesse ? Et un nombre ? Les équipes vont être autorisées ou c’est juste pour nous ? Et vous venez avec nous pour voir comment ça se passe ? Est-ce qu’il y a des garçons de mon âge ? Et mon grand Pokémon pourra se défouler en toute sécurité ? Et s’il y a le feu ? Y a des sorties secrètes ? On gagne quelque chose à la fin ? Et enfin pourquoi nous ?

-Je ne vais répondre qu’a ta dernière question. Car voyez vous la Pokémon Community à su se faire un nom assez prestigieux en très peu de temps. De ce fait, vous êtes un peu la jeune génération. Et bien entendu vous avez dû recevoir un enseignement digne de ce nom.

Il s’avança vers une porte et l’ouvrit grâce à une carte d’accès. Les deux jeunes filles le suivirent vers l’entrée du labyrinthe. Ils débouchèrent sur une zone de verdure montrant l’entrée du Labyrinthe. De nombreux ruisseaux coulaient le long des murs du labyrinthe et en plein milieu, il y avait une maison avec une cheminée fumante. Cloé regarda la maison en enviant ses habitants de vivre dans un endroit avec autant de verdure.

-Le Labyrinthe comporte plusieurs types de terrains. Il y a de la terre, de la neige, des cailloux. Ce que vous voyez face à vous n’est rien d’autre que l’entrée. Et chaque zone à son climat propre. Les ingénieurs qui on réfléchis là-dessus ont pensé à ça en jouant à un jeu vidéo et franchement, ils ont eu un éclair de génie. Bien entendu, comme je vous l’ai dit précédemment, le Labyrinthe est à lui seul un ennemi redoutable. Mais trêves de bavardage place à l’action. Mes chères enfants veuillez vous placer devant la console du registre. Moi, je m’en vais à la salle de contrôle pour surveiller ça de près. Bonne chance.

Cloé regarda la dite console et lu l’écran à haute voix.

-Bienvenue dans la béta-test du Labyrinthe de combat. Veuillez rentrez votre nom ou un nom d’équipe si vous êtes plusieurs.


Une zone de saisie apparut à l’écran et Cloé se tourna vers Yuna.

-C’est trop bien ! On met quoi comme nom Yuna ? Je ne suis pas doué pour trouver des noms.

Mais Kenaï, attiré par la console, appuya sur "nom automatique". Une voix robotisée sortit des haut-parleurs.

-Bienvenue Les Tribus ! Je suis D-Dal votre assistant d’épreuve et je vous accompagnerais tout au long de votre épreuve. Veuillez prendre place devant la grille du grand Laaaaaaaabyrinthe !

-Ah ! C’est qui qui parle ?

La grille s’ouvrit dans un couinement à faire pleurer un Chuchmur alors que déjà,Loki s’y enfonça sans attendre et bien sûr Cloé aussi. Pas question pour elle que son petit Loki aille s’amuser tout seul la dedans. Une fois dedans, la grille se referma et D-Dal se remit à parler.

-Attention Les Tribus voici le didacticiel. Votre but, venir à bout du Labyrinthe pour se faire deux options s’offrent à vous soit vous décidés d’abandonner, soit vous trouvez la sortie. La limite de temps est fixée par la santé de vos Pokémons. Toutes les cinq zones, vous trouverez des campements de soins où vous pourrez vous reposer, mais hors de ces sanctuaires vous devrez courir pour réussir. Il y a un total de 100 zones toutes différentes les unes des autres que ce soit par la forme des couloirs, leurs matières, les Pokémons présents, les Dresseurs, les pièges. La difficulté est croissante. Chaque zone à son lot de surprise qui ne vous sera pas révélé. Bien entendue, la force brute ne compte pas. Car il y a des énigmes faîtes par mon fidèle ami R-Shell conçu dans l’unique but de vous ralentir et de vous épuiser mentalement. Enfin, tout le monde ici voudra votre peau. Vous ne pouvez faire confiance à personne. Ahahahahah !!!... Désolé, les programmeurs m’ont donné ce caractère bizarre… Il n’y a aucun checkpoint faisant de ce défi le plus dur du mooooooonde ! Il y aura aussi des bosses de zone, car sinon, ce serait trop simple. Je crois que j’ai tout dis, mais si jamais vous avez des questions vous n’avez qu’à m’appeler. Pour cela dîte « Ô ultime D-Dal éclaire nous de ta lanterne ». Vous avez tout compris parfait dans ce cas…

Cloé commença à stresser et se rapprocha discrètement de Yuna en lui tenant la main.

-C’est partiiiiiiit ! Aux programmes chers téléspectateurs de l’émotion, du suspens, de l’action, de la romance, et du combat. Un tonnerre d’applaudissements pour Les Tribus.

Mais seul le silence était audible. Alors Cloé ouvrit la bouche.

-Yuna on fait quoi ? Tu as entendu ce qu’a dit D-Dal ?

Elle tremblait malgré elle et la peur pouvait se lire dans ses yeux. L’épreuve venait à peine de commencer que Cloé se reposa sur sa partenaire.

****************

Dans la salle de contrôle.

-Je veux que vous me déployiez toute l’étendue du Labyrinthe de combat d’accord ? Alors ma petite Yuna comment vas-tu t’en sortir ?




Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Dim 25 Mar - 22:14


Le dresseur du Labyrinthe

Les questions fusent du côté de Cloé…beaucoup trop, je suis perdue dans toutes ces questions, je ne savais même pas qu’il était possible d’en poser autant. Esteban nous laisse finalement devant l’entrée du Labyrinthe. C’est le moment, le moment pour les Tribus (merci Kenai) de commencer la mission. Ça commence sur une zone plutôt plaisante, mais je ne me baisse pas ma garde, Esteban n’est pas du genre à faire de cadeau, et la première zone ne va pas être des plus simples…j’espère juste que l’on ne va pas avoir à passer les 100 zones pour sortir…sinon on n’est pas prête de finir. Cloé se rapproche de moi, me serrant la main, et la peur est clairement visible sur son visage…C’est vrai qu’elle n’est pas une combattante, et toute cette situation doit être perturbante pour elle. C’est à moi de la rassurer, et de la faire aller de l’avant, on va terminer ce Labyrinthe, où au moins aller le plus loin possible, comme on me l’a toujours dit « Si tu ne prends pas de risque tu ne peux pas aller de l’avant ». Je resserre légèrement ma main sur la sienne, me tournant vers elle en souriant.

-Ne t’inquiète pas Cloé, on va y arriver, tu n’es pas toute seule, je suis là, et nos pokémons aussi.

Je la rassure d’un dernier regard avant de finalement commencer à avancer dans la zone fleurie qui s’ouvre devant nous. Ama choisit ce moment pour sortir de sa pokéball, apparaissant à côté de moi en bombant le torse avant de regarder autour de lui. Il ne s’attendait pas vraiment à se retrouver dans un endroit avec autant de nature, mais ce n’est pas ça qui l’intrigue autant, c’est plutôt l’Ursaring de Cloé. Il le jauge du regard avant de se retourner vers moi, et je sais à son regard qu’il est prêt à en découdre avec ce Labyrinthe.

-Cloé, je te présente Ama, le dernier membre de mon équipe.

Nous commençons à avancer dans ce semblant de clairière, contournant la petite maison qui s’y trouvait…je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que s’y l’on rentre à l’intérieur, on ne va pas pouvoir en sortir sans combat. Le couloir commence à se séparer en plusieurs, mince, il va falloir trouver un moyen de ne pas se perdre…Rapidement une idée me vient en tête, une idée simple et risquée, mais qui peut nous permettre de ne pas se perdre inutilement. Je porte mon attention sur Hestia qui est toujours sur mon épaule.

-Hestia, tu peux lancer ton attaque sécrétion sur le mur et produire une grande quantité de fil ? On va s’en servir pour ne pas passer deux fois par le même endroit.

Ma Pyronille semble comprendre le plan et se met au travail, j’espère juste qu’aucun pokémon sauvage va s’attaquer au fil…en parlant de pokémon sauvage, j’entends quelques bruits peu rassurant venant du fin fond des couloirs. Cinq minutes plus tard, Hestia a fini de tisser son fil et nous pouvons reprendre la route, en prenant à droite au premier croisement. Les couloirs se ressemblent et mon idée du fil fonctionne, nous évitant de repasser par le même couloir plusieurs fois…Ama nous défends facilement contre les quelques petits pokémons sauvages qui nous attaquent comme par exemple des Scobolides, des Roucoups ou des Vigoroths...Ce qui m’intrigue c’est qu’on ait pas encore rencontrer de dresseurs, c’est peut-être juste la zone qui veut ça…On commence doucement, mais certains pokémons sauvages sont assez costauds et parfois Ama a du mal à faire face seul.

Nous marchons prudemment avant de tomber sur une immense porte, le changement de zone, je regarde autour de nous, pas de piège, pas de garde…c’est trop facile. Je souffle un gradn coups avant d’ouvrir la porte sans effort, elle le fait tout seul. Une immense salle s’offre à nous avec un escalier de l’autre côté. Une nouvelle zone à ses pieds, avec surement de nouvelle règles qu’il va falloir qu’on assimile rapidement. Mais avant, une zone ne peut pas se terminer sans véritable boss…C’est pourquoi apparait devant nous un Brutapode bien plus gros que tous ce que j’ai pu lire dans les livres. Ce pokémon poison est apparu comme par magie…je regarde autours et voit des projecteurs tout autours…un hologramme. Mais je suis sûr que par je ne sais quel miracle, il est un adversaire bel et bien réel…et il n’a pas vraiment l’air ravi qu’on soit arrivées ici. Il ne nous laissera pas passer sans se battre, et aucun moyen de ruser pour passer discrètement…un vrai boss de fin de niveau, qu’à cela ne tienne, on va s’en occuper. Je serre la main de Cloé et la tire légèrement derrière moi.

-Ne t’inquiète pas, on va passer ce Brutapode…

Hestia, Dovah et Ama se placèrent devant le pokémon poison, prêts à en découdre. Et moi aussi, mon cœur bat la chamade, l’excitation est à son maximum, je ne vais pas laisser un pokémon virtuel nous bloquer la route.

-Allez Feu !!!

Et les attaques feu partent immédiatement, c’est le début du premier combat difficile de cette mission.

  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Lun 2 Juil - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mer 28 Mar - 21:35


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Cloé suivit de près Yuna ne voulant surtout pas se retirer de sa protection. Elle le savait, elle était forte. La zone "clairière", appelons là comme ça, était recouverte d’une pelouse moelleuse dans laquelle de nombreux promeneurs aimeraient faire un pique-nique et les murs comportaient de fines lianes couvert pas endroit de divers fleurs aux couleurs chatoyantes. Ce décor idyllique ne suffisait pas à calmer Cloé. Elle aurait pu courir dans un champ pentu avant de rentrer dans une douce chaumière et de vivre au rythme des saisons, mais à la place, elle sursautait au moindre bruit que ce soit bruissement de feuilles, pas dans l’herbe ou même la respiration de son Ursaring. Lui fermait la marche pour s’assurer de la sécurité en arrière. S’ils se faisaient prendre à revers, il préférait sauver Cloé que Yuna.

Après de longues minutes de marche et une activité tricotage organisée par le club du troisième âge du Labyrinthe, j’ai nommé Hestia, Les Tribus arrivèrent devant une immense porte ornée du chiffre 1 écrit en vert sur fond bleu. Yuna s’avança et ouvrit la porte ou plutôt la porte s’ouvrit devant Yuna laissant place à une salle obscure dans laquelle la même herbe semblait se propager partout, dedans. Le groupe s’avança et les lumières s’allumèrent subitement forçant Cloé à s’adapter à la forte luminosité tandis que dans le même temps un Brutapode de cinq mètres de haut apparut menaçant fortement le groupe de la continuité de la mission.

Les Pokémons de Yuna s’activèrent à l’attaquer ensemble et dès le premier contact, la porte se referma dans un immense fracas. Ils étaient pris au piège sans pouvoir se soustraire de ce combat. Si Yuna avait l’expérience du combat, elle n’avait pas la puissance de feu nécessaire à battre un tel ennemi, même si les attaques feu sont efficaces contre les Brutapodes, Cloé, elle, à la puissance de feu, enfin de frappe grâce à son Ursaring. Encore faut-il qu’il aille au front et non essayer en vain d’ouvrir la porte pour donner du courage à sa Dresseuse car elle était terrorisée.

En effet, elle ne pouvait s’empêcher de trembler en voyant l’ennemi ne pas faiblir sous les coups et aux contraires donner du fil à retordre aux compagnons de Yuna. Sa première barre de vie n’était descendu qu’au quart que déjà les coups du Brutapode faisaient trembler le sol faisant apparaître des zones où la pelouse laissait place à de grand cercle noirs en caoutchouc. Loki, lui, regardait avec de grands yeux l’immense Brutapode. Il souriait et tendait ses deux pattes vers la tête du géant. Dans un moment d’égarement, Cloé lâcha Loki qui trottina alors vers le Brutapode avant de marcher sur un de ces cercles noirs. Il se fit soudainement projeter en l’air par un trampoline et atterrit sur la tête du Boss. Il tournoyait de plaisir dessus alors que le Brutapode ripostait face à ses assaillants. Puis Kenaï vit rouge. D’abord, il faisait peur à sa Dresseuse, ensuite, il enlevait ses amis. C’était hors de question. Il rugit un grand coup avant de fondre sur l’ennemi en sautant par dessus la ligne de front composée de Cloé, Yuna et les Pokémons de cette dernière. Il prit appui sur le cercle noir pour voler dans les airs et envoya une rafale de Combo-Griffe le long du coup du géant Brutapode avant de ramasser Loki et de l’envoyer à Cloé pour le protéger. Les barres de vie du Brutapode venaient de céder les unes après les autres sous les coups de ce quatuor de combat. Il n’était stipulé nul part que le quatre contre un n’était pas autorisé. Puis, sans vraiment savoir comment Kenaï frappa un point sensible du Brutapode avec un gros Marto-Poing. Une voix sortit des haut-parleurs.

-FINISH HIM !

Cloé regarda Kenaï puis l’équipe de Yuna avant d’espérer bientôt la fin du combat. Elle ne voulait qu’une chose fuir ce Labyrinthe au plus tôt alors que ce n’était que le début d’un long périple.




Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Lun 2 Avr - 21:54


Le dresseur du Labyrinthe

Ça sent le roussi…ou le Brutapode brulé aller savoir. Ce que je sais c’est qu’on va avoir du mal à le passer, il est plus costaud que je ne le pensais. Mes pokémons ont beau s’y mettre à trois, ils n’ont pas la puissance de feu (sans mauvais jeu de mot) nécessaire…normalement je compense par de la ruse…mais un hologramme ne réagit pas vraiment comme un pokémon normal…voilà un point à signaler à Sebastien si on sort en un morceau de ce Labyrinthe. Pour le moment je dois me concentrer sur le combat, en jetant un rapide coup d’œil en arrière je vois Cloé complètement terrorisée, et Kenai qui essaye d’ouvrir la porte derrière. J’aimerai bien lui dire que ça ne sert à rien, mais je dois rester concentré sur le combat…

A un quart de sa vie en moins et le terrain commence à changer, laissant apparaitre différent cercle noir…Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Je n’ai pas vraiment le temps de me poser la question, le Togepi de Cloé lui échappe des mains et se place sur l’un des disques noirs…qui se relèvent être des trampolines…mais mais quoi ? Togepi atterrit sur la tête de l’hologramme, il ne manquait plus que ça. Maintenant faut qu’on aille le récupérer.

-Ama, va récupérer Togepi

Mon caninos commence à courir vers les cercles afin de récupérer le pokémon œuf, mais c’est sans compter Kenai qui ne semble pas ravi de la situation. Ce dernier utilise le terrain à son avantage pour récupérer son ami avant d’attaquer le pokémon poison avec Combo-griffe enchainé à Marto-poing…Laissant le Brutapode dans un salle état. Au haut-parleur un Finish Him nous informe que notre adversaire est presque à terre, c’est le moment, je regarde mes pokémons et voit qu’Ama et Hestia ne sont pas au mieux de leur forme, il vaut mieux que je les préserve un peu.

-Allez Dovah, finis-en avec lui

Mon Minidraco redresse la tête et quand il tourne la tête vers moi, je vois une flamme briller dans ses yeux, je ne l’ai jamais vu aussi motivé. Il saute sur un trampoline et s’envole en hauteur, avant de lancer un puissant déluge de feu qui englobe entièrement le pokémon poisson. Je peux sentir la chaleur des flammes de là où je suis, mais d’où il connait une attaque aussi puissante ? Quand les flammes disparaissent, Dovah attérit au sol en ‘’bombant le torse’’, fier de lui et le Brutapode ennemi éclate en petit fragment de lumière avant qu’un immense message annonçant ‘Victory with fatality’ n’apparaisse en gros.

Je soupire de soulagement en voyant le message s’afficher et les lumières redevenir normales. Ce n’est que le niveau 1 et déjà cette mission s’annonce compliquée, heureusement que Cloé et son Kenai était là, sinon nous n’aurions jamais pu passer ce boss. Mais celui qui m’a le plus étonné c’est Dovah, je n’aurai jamais pensé qu’il connaissait une telle attaque. Je m’approche de mes pokémons, m’agenouillant devant eux.

-Bien joué les amis, vous avez été géniaux.

Mes trois amis me regardent alors avec le sourire, heureux d’avoir réussi à venir à bout de cet ennemi. Mais cette victoire n’aurait pas pu être possible sans l’intervention de Kenai, c’est pourquoi je me tourne vers Cloé, m’assurant alors qu’elle va bien.

-ça va Cloé ? Tu n’es pas blessée ? Lui demandai-je avant de me tourner vers son pokémon normal. Merci Kenai, sans toi nous n’aurions pas pu vaincre ce Brutapode.

Je regarde l’escalier avant de tendre la main vers ma partenaire de mission.

-Allez, on a pas le temps de se reposer sur nos lauriers.

Nous nous dirigeons alors vers l’escalier avant de les descendre lentement. Je ne sais pas ce qui nous attend en bas, mais je dois avouer que je ne suis pas rassurée, au vu du niveau du premier boss, la suite promet d’être des plus dure.
En bas de l’escalier, le décor est radicalement différent la verdure ayant laissée place à de la roche, nous donnant l’impression d’être rentrés dans une grotte. Je remarque aussi que le mur d’en face nous reflète…géniale des miroirs, de quoi bien se perdre, bon on peut encore se servir de la stratégie du fil…mais je doute qu’Hestia puisse faire ça pendant très longtemps. Bon pas la peine de paniquer, surtout que je dois paraitre sur de moi, sinon c’est Cloé qui va perdre ses moyens, et ça pourrait fortement compromettre la mission.

Au loin dans le labyrinthe des voix s’élèvent, il y a des disputes…mais alors ça veut dire qu’à ce niveau on va rencontrer des dresseurs…Le niveau va être relevé pour cet étage, ce n’est pas grave on va aller aussi loin que possible. C’est pourquoi sans l’ombre d’une hésitation, j’entraine Cloé à ma suite, dans le labyrinthe de miroir.

Quelques virage plus loin je m’arrête et me plaque contre un mur, entrainant ma partenaire avec moi. Dans le miroir je vois deux dresseurs, c’est probablement eux qu’on entendait se disputer en entrant dans la zone. Ils sont accompagné d’un Cerfrousse et d’un Pachirisu…pas très impressionnant comme pokémon, mais il faut se méfier quand même, enfin s’il arrêtait de se disputer, ils ne nous ont même pas remarqué.

-Allez Sammy, on a qu’à partir à leur recherche
-Dean on va se perdre dans ce Labyrinthe, elles sont obligés de passer par là pour accéder à la fin de la zone.
-Tu m’énerves, arrête d’être trop coincé, il faut agir à l’instinct.
-Je*k
-B**ch

Bon…bonne et mauvaise nouvelle, la sortie est par là, mais il va falloir passer devant ces dresseurs…j’espère juste qu’ils n’ont pas de pokémon trop puissants.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mer 11 Avr - 21:25


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Yuna remercia Kenaï et il se tourna vers sa dresseuse en lui souriant mais Cloé ne voulait pas le remercier car elle ce qu’elle voulait c’était Kenaï elle en avait plus qu’assez de ce nounours puissant. Cloé se leva et marmonna un pseudo-remerciement et grattouilla Dovah sous le menton pour le féliciter. Elle récupéra Loki ses bras et fut rassuré de sentir sa coquille contre elle, lui la regarda un peu inquiet mais souri avant de tendre ses mains vers son petit corps.

Les Tributs avancèrent en avant et plus en profondeur. Si Cloé état déjà assez tremblante sur le 1er étage là elle était clairement en train de progresser vers la vibration d’Ipok. Les miroirs renvoyaient son image de petite fille fragile qui avait peur et augmenta cet effet. Elle se colla au plus près de Yuna manquant de la faire trébucher. Elle ne voulait pas être protégé par Kenaï lui était trop violent, il n’était plus comme avant.

Alors qu’ils avancèrent, Yuna s’interrompit subitement et Cloé tomba sur les fesses. Apparemment deux dresseurs était présent et Cloé ne souhaitait pas les combattre. Alors au lieu d’utiliser la force, elle utiliserai la ruse. Ça, elle savait un peu faire. De nombreuses bagarres ont été évités par son ingéniosité et aussi grâce à l’intimidation d’un certain Rhinocorne. Alors elle avança en pleurs vers les deux dresseurs en laissant ses Pokémons cachés. Le mois malin des deux s’approcha avec son Cerfrousse et s’agenouilla à la hauteur de Cloé.

-Hé ! Qu’est ce qui va pas petite ? Tu t’es perdue ?


-J’ai perdu mes Pokémooons !!!!


-Ne t’en fais pas regarde tu nous a trouvés non ?

-Je veux mon togépiiiiiiii !!!!

-Arrête de pleurer je vais aller le chercher ton Togépi moi.


-Sniff, c’est vrai ? Sniff.


-Oui tu vas rester le monsieur derrière toi et moi et ce Cerfrousse on va te le retrouver en un clin d’oeil.


-Reste là la petite attendra son amie avant de retrouver son Pokémon c’est pas normal qu’elles se soient séparés. Je suis quasiment sûr que c’est un piège.


-Et ses larmes sont un piège aussi ? Tu es un sans cœur ! Viens Faline on va chercher son Togépi quoiqu’en dise Môssieur ! J’en ai plus que marre de rester ici à attendre deux gamines !


-Vous êtes un méchant monsieur… Vous voulez pas m’aideeeeeeeeeeeeer !

Et elle repartit à pleurer de plus belle. Alors le Pachirisu s’approcha de Cloé et lui offrit un magnifique sourire.

-… Mouais n’empêche ça m’inspire pas confiance tout ça. Dès que tu le trouve tu me rejoins de suite d’accord ? Et Spip tu peux t’occuper de la fille s’il te plaît ?

Le dresseur au Cerfrousse s’en alla donc seul dans le piège tendu par Cloé et son innocence. Il tourna dans le coin et s’en alla laissant seul l’autre dresseur, Panpan et Cloé. Elle trouva le Pachirisu particulièrement mignon et s’amusa à le caresser en pleurant de plus en plus se rappelant de son ancien Kenaï. Il avait la même fourrure douce qui sentait bon le bois sucré. Elle regrettait amèrement son évolution. Elle le détestait et lui en voulait. Elle ne savait pas quoi faire avec lui mais lui ne semblait pas avoir changer comme si seul Cloé était perturbée par sa transformation. Elle refusait ça depuis déjà un bon moment.

Le dresseur de Spip lui avait laissé un pokéball vide pour jouer avec son Pokémon mais un moment elle roula jusque dans l’angle. Cloé courut là_vas pour la récupérer et vit des traces de combat. Sans doute lorsque le premier dresseur tomba dans le piège tendu par les deux filles. Elle vit Yuna et comprit qu’elle avait réussi en s’aidant de tout les Pokémons à sa disposition, ce n’est pas très réglementaire mais honnêtement le coup du Brutapode holographique non plus. Elle repartit jouer avec Spip et après plusieurs échanges de balle, elle envoya la pokéball dans l’angle où se trouvait Yuna avant que Spip n’y aille à son tour sous l’oeil alerte de son dresseur.

Finalement lui aussi était un peu bête, lorsqu’il va voir le traquenard il sera trop tard et son Pokémon sera sûrement K-O.  



Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Ven 13 Avr - 11:32


Le dresseur du Labyrinthe

Ces deux dresseurs nous posent problèmes, on ne peut pas les passer par la force c’est sûr. Mais Cloé semble avoir une solution pour les piéger. Elle m’explique son plan, je n’aime pas trop l’idée de la laisser y aller toute seule, mais je n’ai pas vraiment le choix. Je prends son Togepi dans mes bras et je m’éloigne un peu, pour ne pas alerter le deuxième dresseur lorsque le piège se refermera. Je n’ai pas longtemps à attendre pour voir le dresseur du Cerfrousse et son pokémon arriver dans notre direction, il est tombé tête baissé dans le piège. Je pose Togepi au sol qui s’avance légèrement vers le dénommé Sammy, mais c’était sans compter Kenai qui se plaça derrière son ami. Il ne faut pas mettre un Ursaring en colère, et croyez moi je sais de quoi je parle.

Comme prévu le dresseur aux longs cheveux brun et son Cerfrousse se focalise sur Kenai, c’est maintenant qu’il faut agir. Je demande à Dovah d’utiliser son attaque Cage-éclair contre le Cerfrousse et à Hestia sécrétion sur le dresseur. C’est Minidraco qui attaque en premier, et heureusement qu’il n’a pas loupé, je m’en serai voulu s’il avait touché Ursaring à la place. Ce dernier en profite pour lancer une puissante attaque Marto-Point, accompagné d’une attaque Roue de Feu d’Ama, le tout qui mit KO le pokémon normal. Et avant que son dresseur n’ai le temps d’appeler son partenaire à l’aide, Hestia lui lança une toile sur la bouche avant de le ligoté. Elle n’est peut-être pas aussi puissante que les autres pokémons, mais elle arrive à compenser par la ruse, elle lance les sécrétions plus vite que son ombre.

Je vois le Togepi de Cloé qui n’a pas vraiment l’air rassuré, les larmes pointant presque le bout de leur nez. Je le prends dans mes bras en lui parlant doucement.

- Ne t’inquiète pas, tu ne risques rien avec nous, et Cloé va bien.

Mais ça n’a pas l’air de le rassurer, il ne faut surtout pas qu’il pleure ou il risque de trahir notre position. Je me dirige vers le croisement ou j’ai laissé Cloé, j’entends un bruit de pokéball qui roule au sol et voit ma partenaire de mission rattraper la Pokéball qui roulait dans ma direction. Je lui souris et Togepi semble se calmer en voyant que son amie va bien, ça me rassure aussi, qui sait comment ces dresseurs auraient pu réagir en la voyant, mais heureusement ça c’est bien passé pour le moment. Je lui fais un signe de tête pour lui annoncer que tout se passe bien, et Cloé repart vers le dresseur et son Pachirisu alors que je m’éloigne un peu, il ne faudrait pas qu’il me repère tout de suite. Je n’ai cependant pas longtemps à attendre longtemps que la pokéball apparait à nouveau dans mon champs de vision, suivit d’un petit Pachirisu qui n’a pas le temps de comprendre ce qui se passe.

-Dovah attaque Lance-flamme

Mon dragon s’exécute, lançant un déluge de flamme sur le pokémon électrique qui se retrouve projeter contre le miroir d’en face. Son dresseur rapplique mais il n’a pas le temps de dégainer sa pokéball qu’Hestia le paralyse de sa toile et qu’il se retrouve au sol. Le Pachirisu se relève difficilement, encore désireux de se battre, mais voir Kenai devant lui le dissuade rapidement. Je m’avance vers le dresseur qui a fini par voir son partenaire ligoté à l’autre bout du couloir.

-Vous nous avez bien eut.
-Quand la force fait défaut, il faut jouer sur l’effet de surprise

Lui répondis-je en tendant à Cloé son Togepi qui commençait à s’agiter dans tous les sens, voulant la rejoindre. Je souris à cette dernière, elle a bien joué, sans elle nous n’aurions pas pu jouer ce combat double.

-ça va Cloé ? Tu as été géniale, ce plan était parfait.


Mais on n’a pas le temps de fêter cette victoire, il y a encore plusieurs étages et plusieurs dresseur a affronter, et ça ne va pas être de la tarte, cette stratégie ne va pas fonctionner tout le temps. Nous reprenons donc notre route dans les couloirs réfléchissant du labyrinthe. Je m’arrête assez rapidement cependant…un bruit sourd de mécanisme se fait entendre et n’annonce rien de bon.  


Dans la salle de contrôle Esteban à le sourire aux lèvres, les deux jeunes filles s’en sortent mieux qu’il ne l’espérait, et la façon dont elles ont eu raison des frères l’a bien fait rire.

-Bien joué les filles…Mais le Labyrinthe n’a pas dit son dernier mot. Enclenchez le système de modification des couloirs
-Vous…vous êtes sûr ? Dès le deuxième étage ?
-Il faut voir comment elles réagissent face à un changement de programme
-Très bien, modification aléatoire des couloirs activée

Esteban fixe intensément les écrans affichant les deux jeunes filles prisonnière du Labyrinthe, la PC leur a envoyer les parfaites dresseuse pour ce test. Il ne voulait pas de dresseur bourrin qui ne pense qu’à attaquer à tout prix, la réflexion et la stratégie sont les maitres mots dans cette épreuve et ces deux concurrentes l’ont très bien compris.


Des bruits de mécanisme…ça ne m’inspire rien de bon. Je me retourne et voit que le couloir dont on vient c’est transformé en cul-de-sac. Ho ho je crois que je comprends ce qui se passe, j’attrape la main de Cloé et la serre pour ne pas la lâcher.

-Cloé, il va falloir courir

Sitôt ma phrase prononcée, les murs commence à bouger, se resserrant vers nous. Ni une ni deux nous nous lançons dans une course effrénée pour ne pas finir en crêpe. Mais qu’est-ce qu’il nous ont inventé dans ce Labyrinthe, ça n’a rien à voir avec des combats ça ! Plusieurs fois les couloirs se ferment sous notre nez…Minute, ils essayent de nous entrainer dans une direction particulière, ils veulent nous faire tomber dans un piège, ho non ça ne va pas se passer comme ça. Je nous fais faire demi-tour et je vois un couloir qui n’a pas été fermé, j’y entraine Cloé et nous nous retrouvons avec nos pokémons dans une grande pièce similaire à celle du premier boss. La voix off s’adresse alors à nous.

-Bien joué les Tributs, vous êtes arrivées dans la deuxième salle de Boss. Etes-vous sûre de vouloir continuer ?

Mais pourquoi il nous demande si l’on veut continuer, ça n’a pas de sens, je regarde Cloé n’ayant aucune idée de ce qui allait nous tomber dessus.
    

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Jeu 19 Avr - 8:40


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Cloé était contente que son coup de bluff ait fonctionné. Elle récupéra Loki dans ses bras et ne regarda même pas Kenaï. Elle n’avait toujours pas digéré son évolution. Mais ce n’était toujours pas fini. Après un bref instant de sursis Yuna entraîna Cloé rapidement à travers la zone des couloirs changeant. Cloé ne comprenait pas et la suivi sans poser de question avec toute la petite troupe. Ils arrivèrent dans une salle sombre qui à son tour s’éclaira subitement laissant percevoir le prochain boss.

Ce n’était ni un Pokémon, ni un hologramme, ni un Humain, mais un robot de petite taille, plus petit que Cloé. Mais celui-ci paraissait plus vieux que tout les âges réunit ici, même si le concept d’âge à du mal à s’appliquer pour un robot. Il portait un haut-de-forme noir avec un pull orange et une veste noir. Il n’avait pas de jambe, mais juste une roue tout terrain pour se déplacer. Sa carcasse d’acier était rectangulaire avec un unique œil bionique bleu, enfin plus une sorte de zoom d’appareil photo. Il se tenait le menton et semblait réfléchir profondément. En les voyant, il ne réagit pas du tout. C’est seulement quand Kenaï rugi un coup qu’il les aperçut.

-Bonjour chères demoiselles, je suis R-Shell, aussi considéré comme le meilleur boss de ce jeu. Enfin le plus intelligent. J’ai une clé qui permet d’avancer plus loin, mais pour l’obtenir vous devrez faire une petite épreuve. Oh rien de bien méchant. Un petit parcours d’obstacle-quizz. Le concept est simple. Vous allez devoir faire un parcours d’obstacle et à chaque obstacle, il y aura une question portant sur la culture générale. Elles peuvent aller du niveau CP au niveau Doctorat. Vous aurez soit un QCM soit une réponse ouverte à fournir. De plus pour pimenter la chose, vous allez devoir le faire avec un de vos Pokémons, mais il n’aura pas le droit de vous porter. Ceci est pour allier force sagesse confiance et dépassement de soi.


Cloé regarda méchamment R-Shell le robot. Elle ne voulait pas faire de sport.

-Le hasard décidera de votre binôme chacune. Commençons par le jeune fille aux couettes bleu.

Une roue apparue sur écran géant faisant alterner la tête de tous les Pokémons de Yuna. Celle-ci s’arrêta sur celle de son Caninos.

-Très bien et votre handicap sera…


Une nouvelle roue tourna affichant des membres du corps humain barré d’une croix rouge. Elle s’arrêta sur les yeux.

-La demoiselle sera aveugle !!! Maintenant au tour de la petite. Alors tu seras avec…

La première roue des Pokémons se mit à tourner s’arrêtant sur Kenaï. Cloé eut un mouvement de recul et cria.

-JE NE VEUX PAS, IL EST DEVENU MÉCHANT !!! J’EN VEUX PLUS !!!


Se rendant compte de ce qu’elle venait de dire elle mit la main devant la bouche et regarda autour d’elle. Kenaï sembla choqué de cette révélation et s’enfuit avec les larmes aux yeux vers la porte de sortie et la défonça avant de s’enfoncer plus loin. La sortie était grande ouverte, mais Cloé venait sans doute de perdre son Ursaring. Elle regarda Yuna vraiment désolée.

-Je ne voulais pas dire ça je…


Elle baissa la tête vers Loki qui se mit à pleurer. Au fond d’elle, elle le savait. Kenaï était devenu trop puissant pour elle. Elle en avait peur. Pourtant, elle ne l’avait pas abandonné ni ne l’avait échangé. Elle avait attendu, mais rien n’avait changé. Alors elle resta là sans rien expliquer aux autres en gardant tout pour elle.

Désormais, la sortie était ouverte alors à qui bon faire cette épreuve stupide ? Cloé fut la première à réagir avec tout ça. Même si elle s’en voulait d’avoir dit ces horreurs, elle devait le retrouver et discuter avec lui. Alors elle s’avança vers la sortie, mais R-Shell l’arrêta.

-Vous faites mon épreuve d’abord. Vous avez...


-TU CROIS QUE C’EST LE MOMENT ?! Loki lance nœud d’herbe !


Encore en larme, le petit fit apparaître des racines qui cassèrent le sol avant d’immobiliser le robot.

-Yuna on y va ? Je m’inquiète pour Kenaï.

-On se retrouvera mesdemoiselles !!

Elles avancèrent vers le prochain étage et Cloé s’arrêta en plein milieu des escaliers.

-Tu sais, j’avais déjà envisagé de l’abandonner. Il n’est plus comme avant. Je pouvais le porter alors que maintenant, je peux plus. C’était l’ourson le plus gentil et maintenant, il fonce dans le tas. Il me fait peur. Mais je ne sais pas quoi faiiiiirree !!!!

Cloé se remit à pleurer accompagné ce coup-ci par Loki. Ran, la Nanméouïe sortit de sa ball et regarda Cloé avant de mettre ses antennes sur son front pour la caresser et la calmer, mais Cloé était inconsolable. Elle voulait à la fois retrouver Kenaï, mais à la fois l’éviter et elle hésitait à prendre un choix définitif.



Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Ven 20 Avr - 19:51


Le dresseur du Labyrinthe

J’observe la salle avec attention avant de finalement voir le robot au centre de la salle. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Je commence à ne plus vraiment comprendre ce Labyrinthe, des hologrammes, des robots pour boss, ça n’a plus rien à voir avec des combats dit classiques. Mais peu importe, ce n’est pas le plus important, ce robot nommé R-Shell nous impose un défi mi-quizz mi-parcours. Un parcours à faire avec l’un de nos pokémons…bon moi ça ne me pose pas de problème, je peux porter mes trois pokémons sur mon épaule, mais ce n’est pas le cas de Cloé si elle tombe sur Kenai pour partenaire…mais l’inverse est possible.

Le robot annonce que mon partenaire sera Ama et que j’aurai les yeux bandés…bon j’aurai pu tomber sur pire, il me suffit de mettre un lien entre Caninos et moi pour ne pas être perdue. Cloé elle est tombée à faire équipe avec Kenai, mais avant de connaitre son handicap, Cloé se mit à crier.

-JE VEUX PAS, IL EST DEVENU MECHANT !!! J’EN VEUX PLUS !!!

Dire que je suis surprise est un euphémisme, je suis stupéfaite par les paroles de ma partenaire de mission. J’ai bien vu qu’elle a du mal avec son Ursaring, mais de là à crier ça à côté de lui…Forcément le pokémon de type normal ne l’a pas vraiment bien prit et, blessé, il s’enfuit en larme détruisant la porte de sortie vers la troisième zone. J’ai mal pour lui, les mots de sa dresseuse lui ont vraiment fait mal, même si elle ne voulait pas vraiment lui dire, le mal est fait. Loki commence à pleurer lui aussi, j’aurai préféré ne pas me retrouver dans cette situation, mais on ne peut pas laisser Kenai se balader seul dans le Labyrinthe. Bon pas grave pour l’épreuve, le devoir nous appelle, je suis Cloé mais R-Shell tente de nous arrêter, chose tout à fait logique étant donné que l’on a pas passer l’épreuve. Cependant, il s’avère que c’est une très mauvaise idée, le Togepi de la Mentali lance une attaque Nœu’Herbe qui paralyse l’être informatique, note à moi-même, ne pas énerver la jeune fille aux cheveux violet. Nous continuons notre route vers la prochaine étape du Labyrinthe, sans prêter attention au remontrance R-Shell, mais elle s’arrête au milieu des escaliers pour me parler.

-Tu sais, j’avais déjà envisagé de l’abandonner. Il n’est plus comme avant. Je pouvais le porter alors que maintenant je peux plus. C’était l’ourson le plus gentil et maintenant il fonce dans le tas. Il me fait peur. Mais je sais pas quoi faiiiiirree !!!!

Je m’arrête pour l’écouter avant de lui sourire doucement, je comprends un peu ce qu’elle ressent en ce moment. Je m’agenouille à côté de Cloé et sa Nanméouie, lui souriant doucement.

-Cloé…Tu dis que Kenai a beaucoup changé et qu’il n’est plus ton ourson ? C’est vrai qu’en évoluant les pokémons changent physiquement, ils n’ont plus forcément les mêmes réactions. Mais dans leur fond intérieur ils sont toujours les mêmes…Tu ne peux plus le prendre dans tes bras pour te rassurer et lui faire des câlins, mais t’es-tu demandé pourquoi il a évolué ? Je suis sûre qu’il l’a fait pour pouvoir te protéger….Il reste ton pokémon et il t’aime toujours, évoluer n’a pas du être facile pour lui aussi, ça lui manque surement de ne plus avoir tes câlins. Si tu veux une preuve, il suffit de voir à quel point tes mots lui ont fait mal.

Je marque une courte pause, j’essaye d’être la moins méchante possible, mais il faut que Cloé prenne conscience que certes elle souffre de l’évolution de son pokémon, mais lui aussi maintenant en souffre. Il est toujours le même au fond, il n’a plus les mêmes réactions mais il a toujours le même fond.

-Tu es sa dresseuse, son amie, tu ne peux pas le laisser tomber et l’abandonner comme ça.

Je lui tends la main, l’incitant à ce relever tandis qu’Ama s’assoit à côté d’elle, poussant de son museau pour appuyer mes dires.

-Allez allons chercher ton ami

Nous reprenons donc notre route dans les escaliers, déterminées à retrouver Kenai. Mais la prochaine zone ne s’annonce pas vraiment très très accueillante, en effet les roches noires et la fumée qui s’échappe des murs ne rassure pas vraiment. Nous avançons prudemment dans les couloirs, suivant Ama à qui j’ai demandé de retrouver Kenai grâce à son flair.

Au bout de plusieurs minutes Ama se redresse vivement et se met à aboyer, il l’a trouvé. J’attrape la main de Cloé et commence à courir à la poursuite de mon Caninos qui court très vite, à croire qu’il commence à apprendre Vitesse Extrême. Nous arrivons à un cul de sac où se trouve Kenai, pris dans un piège de toile électrifié, surement provenant d’un Mygavolth. Ursaring souffre à en juger par les grognements de douleur qu’il ne parvient pas à retenir. Il faut qu’on le sorte de là, même si ça veut dire abandonner le défi, on ne peut pas le laisser souffrir comme ça. Mais je laisse la décision à Cloé, c’est son ami, mais je ne perdrai pas de temps à sa place, au diable la mission, la santé de son pokémon passe avant, même si ce n’est plus son petit ourson tout doux.

  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Sam 21 Avr - 18:10


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Elles couraient à travers un décor plus volcanique que rocheux en suivant le Caninos de près, enfin du mieux qu’elle pouvait, jusqu’à retrouver Kenaï. L’Ursaring était tombé dans un piège de toile électrique l’électrocutant au moindre geste le blessant de plus en plus. Il essaya tant bien que mal de se libérer, mais les décharges le calmèrent rapidement avant qu’il ne recommence plus tard pour à nouveau recevoir une décharge.

Cloé était tétanisée, incapable de bouger en voyant ce spectacle. Elle voulait l’aider, mais elle pensait qu’il lui en voulait pour ce qu’elle à dit et ne savait pas quoi faire. Alors elle resta inactive face aux rugissements de l’ours. Ran essaya tant bien que mal de le sortir de là, mais Cloé était la seule apte à faire quelque chose. En effet, il suffisait de le rappeler dans sa ball, tout simplement.

Au bout de plusieurs minutes, elle s’activa enfin et sortit la ball de Kenaï avant de se la faire voler par un Mygavolt pas très content du dérangement. Ses mandibules claquèrent fort près de la gorge de Kenaï sectionnant sans grande difficulté sa toile. Il s’approcha dangereusement de Kenaï et se prit une pierre lancée par Cloé. Elle-même ne savait pas pourquoi elle avait fait ça. Mais le Mygavolt se rua sur elle abandonnant sa proie Pokémon pour une proie humaine.

Cloé tomba sous le poids de l’araignée et mit ses mains sur l’abdomen du Pokémon pour se protéger des mandibules. Loki pleura de plus en agitant ses petits bras de plus en plus vite déclenchant par la même occasion une attaque métronome involontaire. Le Mygavolt se fit propulser par un Tir De Boue de Loki jusqu'au plafond avant de retomber lourdement au sol. Cloé s’assit sur le Mygavolt sans faire attention.

-Loki nœud d’herbe bien serré s’il te plaît. Je ne lui pardonnerais jamais à cette araignée.

La seule vrai attaque de Loki attrapa le Mygavolt et serra très fort toutes les pattes d’un seul coup l’immobilisant. Cloé se précipita vers Kenaï et grâce à la boue séchée arracha petit bout par petit bout les morceaux de toiles électrifiés de Kenaï. Ce dernier arracha la majeure partie à la patte grimaçant de douleur. Aussi bien physique que morale. Sa dresseuse l’avait abandonné et pourtant elle revenait l’aider. Il ne comprenait rien.

Pourtant dans la tête de Cloé, c’était tout autre chose. Elle s’était rendu compte qu’elle tenait encore à lui, qu’elle avait besoin de lui. Alors elle lui attrapa la patte et commença à s’excuser. Elle baissa la tête avant de parler.

-Je suis désolée. Je n’aurais jamais dû te dire ce que j’ai dis mais c’est trop tard. Tu sais quand tu as évolué, c’était pour combattre un gros Rhinoféros, mais tu es revenu très blessé alors j’ai eu peur de te perdre. Je me suis dit que comme tu es devenu trop costaud, tu allais sans cesse vouloir te battre et qu’un jour, tu serais m...Mo…Mort au combat. Alors j’ai évité de te voir pour m’habituer à ton départ. Je...Je ne savais pas que tu souffrais autant de ta solitude. Je suis désolée. Je veux juste que tu fasses attention à toi. Et ta place est avec moi évidemment. Tu es mon irremplaçable ourson… Enfin maintenant, tu es plus un gros nounours. Alors tu m’exc…

Cloé n’a pas eu le temps de finir sa phrase qu’il la prit dans ses puissants bras et la serra fort contre lui. Loki se mit à rigoler et Ran souffla un coup soulagée. Le Mygavolt était hors d’état de nuire désormais. Kenaï et Cloé s’étaient enfin retrouvés et expliqués pour le plus grand bonheur de Loki qui tournait sur lui même en sautant.

Après un peu de repos, physique et émotionnelle, les Tributs avancèrent rapidement à travers cette cave volcanique avant de tomber sur la grande porte du boss. La difficulté de l’étage était absente, mais peut être fallait mettre ça sur le compte de la chance et non du talent. Ils avancèrent doucement avant de retomber sur un R-shell très fâché.

-Je suis de retour, pour vous jouer un mauvais tour, afin de préserver le labyrinthe de la destruction, … Ok, j’arrête mon réchauffé. VOUS AVEZ VOULU M’ENTUBER TOUT À L’HEURE ET BIEN MAINTENANT VOUS AUREZ DEUX ÉPREUVES À PASSER EN MÊME TEMPS !!!! Donc la première épreuve, c’est celle du parcours quiz où tous les coups sont permis avec le même handicap qu’avant. Je crois que tu ne sais pas ton handicap ma petite. Alors toi ce seras le poignet et la cheville attachés à ton Ursaring. La seconde épreuve consistera à…

Cloé n’écoutait qu’à moitié, bien qu’elle soit prête pour le parcours elle l’appréhendait un peu quand même. Allait-elle réussir à s’en sortir ?




Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Dim 22 Avr - 16:39


Le dresseur du Labyrinthe

J’observe Cloé faire, c’est sa décision pas la mienne, mais j’espère qu’elle ne va pas mettre trop longtemps à sauver Kenai. Et en effets quelques minutes plus tard elle prend sa pokéball, mais alors qu’elle s’apprête à le rappeler, le Mygavolth s’en prend à elle. Avant que je n’ai le temps de réagir, la jeune fille aux cheveux violets se retrouve sous le pokémon insecte, et c’est Loki qui sauve sa dresseuse avec une splendide attaque Métronome/Tir de boue. Un nœud herbe plus tard, voilà Cloé qui libère Kenai et qui s’excuse, expliquant à son pokémon pourquoi elle a réagi ainsi depuis son évolution et elle lui demande pardon. Bien entendu, Kenai lui pardonne tout de suite et au final tout est bien qui finit bien, et nous n’avons même pas à abandonner la mission. Je souris en voyant les deux amis enfin réconciliés, même si nous ne terminons pas le Labyrinthe, cette mission aura au moins permis de les réunir à nouveau.

Nous reprenons alors la route et étrangement il n’y a aucun dresseur, aucun pokémon sauvage pour nous retarder. Ça ne me dit rien qui vaille, sachant que nous avons passé une épreuve sans réellement la faire, je doute que l’on s’en tire si facilement. Et l’avenir me donne rapidement raison, dans la salle du boss n°3 nous retrouvons R-Shell qui est en colère et nous impose deux épreuves aux lieux d’une. La première ne me fait pas vraiment peur, je me retrouve les yeux bander avec Ama comme coéquipier, mais qu’est-ce que ce robot va nous sortir comme épreuve.

-La seconde épreuve consistera à…affronter deux pokémons de dresseur ayant prouvé leur bravoure à la Zone de Combat.

Sérieusement c’est tout ? Après avoir affronté un hologramme géant de Brutapode je m’attendais à pire…mais R-Shell à bien d’autre tour dans son sac

-Bien entendu, vous devez passer les deux épreuves en même temps, vous garderez donc vos handicaps pour le combat et vous ne pourrez aider l’autre que lorsque votre combat sera terminé.

Et là c’est une grande alerte rouge dans ma tête, je me retrouve aveugle dans un combat contre un pokémon qui sera extrêmement puissant…et Cloé est attachée à Kenai, ce qui veut dire qu’il ne pourra pas se battre, elle devra compter sur Loki et Ran. Je crois pouvoir dire que notre chance de gagner cette épreuve est extrêmement faible, mais on ne va pas s’avouer vaincu avant même le combat. Je me retrouve avec un bandeau pour me bander les yeux, et je demande à Hestia de m’attacher à Ama avec un de ses fils…je pense que Pyronille n’utilisera jamais autant de fois son attaque sécrétion qu’aujourd’hui. J’attends que Kenai et Cloé soit en place, et des bruits mécaniques se font entendre, changeant probablement la disposition de la pièce. J’ignore totalement si je suis encore à côtés de Cloé, je ne vois vraiment rien.

-Vous êtes prêtes, souvenez-vous que le combat commencera directement à la fin du parcours quizz, et que vous ne pourrez passer cette salle  que lorsque vous serez toutes les deux vainqueurs de votre combat. Prêtes mesdemoiselles ? COMMENCEZ !!
-Allez Ama tu es mes yeux pour cette fois

J’entends mon Caninos aboyer et tirer sur le lien qui nous unis, nous entrainant dans le parcours qui commence par un simple slalome avant d’atteindre une balise de quizz

-Très bien Yuna, 1ère question. Quel pokémon ne peut pas apprendre de CT ?
-Magicarpe.

J’ai répondu au tac-au-tac, et nous avons maintenant accès à la deuxième partie du parcours qui alterne obstacle en hauteur et au sol. Pour ne rien me prendre je demande à Ama d’aboyer une fois quand je dois enjamber, et deux fois quand je dois me baisser. Et ça fonctionne plutôt bien, et nous nous retrouvons à la deuxième question.

-Bien joué, bonne coordination. 2ème question. Lequel de ces pokémons à la statistique de base de Défense Spéciale la plus élevé ? Muplodocus, Méga-Leviator, Ronflex, Caratroc

Mais c’est quoi cette question ? Comme si on connait toutes les statistiques des pokémons par cœur. Et en plus en combat ça n’a pas grand intérêt car il faut prendre beaucoup plus de paramètre en compte…c’est trop théorique. Bon allez Yunie réfléchis un peu, ce sont trois pokémon connus pour être très défensif, mon père avait un Ronflex et il était très résistant, mais je sais que Méga-Leviator est plus résistant que Ronflex et Muplodocus. La logique voudrait que je dise Méga-Léviator, il s’agit d’une méga-évolution, mais c’est trop simple…

-Caratroc

Mon instinct me dit que ce petit pokémon est bien plus résistant qu’il n’y parait…et j’ai eu raison de suivre mon instinct car R-Shell me laisse passer à la suite du parcours. Je continue donc et réponds à 3 autres questions avant d’arriver à la fin de la première partie de l’épreuve. Je me demande comment s’en sort Cloé, je l’entends répondre à plusieurs question mais je ne sais pas comment se passe son parcours attaché à Kenai, mais je n’ai pas vraiment le temps de m’inquiéter pour elle.

-Beau travail Yuna, mais maintenant c'est leur du duel

J’entends un pokémon atterrir lourdement au sol et rugir pour annoncer son intention de se battre. Attendez ce rugissement je le connais…Un dracolosse, je me retrouve complètement aveugle face à un putain de Dracolosse, il ne manquait plus que ça. Je me détache d’Ama et libère Hestia et Dovah que j’avais remis dans leur pokéball pour le parcours d’obstacle, ils ne seront pas de trop de trois pour affronter ce dragon.

-Allez les amis, faites attention à ses attaques, évitez les et n’attaquez que lorsque la voie est dégagée.

C’est faible comme instruction mais je ne peux rien voir, ils sont seuls pour pouvoir le battre. Cette pénalité de double épreuve rend le combat impossible, j’entends mes pokémons se battre et le Dracolosse attaquer de toutes ses forces. J’espère de tout cœur que Cloé ne va pas tomber sur un adversaire aussi puissant, sinon c’est la fin de la mission.
  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Mar 24 Avr - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mar 24 Avr - 15:34


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Un combat avec le handicap du parcours ? Cela voudrait dire que pour Cloé elle devrait se passer de Kenaï pour le combat et compter sur Loki et Ran pas du tout taillé pour le combat eux. Non mais sérieusement, je proteste et… Comment ça, je n'ai pas mon mot à dire ?! Ne venez pas vous plaindre s'ils se font démonter à la fin.

Cloé et Kenaï partirent sur leurs parcours constituer d’obstacle de souplesse et de force brute. Alternant mur vertical sans corde et autre rampé, Kenaï suivait sans soucis la cadence, mais Cloé traînait déjà les pieds tirés par l’Ursaring. Le robot avait préalablement attaché les deux avec des menottes en acier alors forcément, le poignet de la petite souffrait un peu. Rien de bien méchant mais morphologiquement parlant, Kenaï et Cloé ne sont pas taillés de la même manière. D’un côté, nous avons le charme, la grâce, l’innocence, la gentillesse, la bonté tandis que de l’autre nous avons un Poké-Tank prêt à aider du mieux qu’il peut sa partenaire d’épreuve sous les encouragements de deux autres Pokémons.

Au bout de longues minutes de traverser, elle arriva à la première question.

-Cloé, sachant que le triangle n’est pas rectangle, que son côté le plus long fait exactement 52 cm et que son angle fait 60°. À quelle température bout l’eau… Je me suis trompé de fiche, pardon… Vu ton âge, il est impossible que tu répondes à de la trigonométrie. Ah voilà ! D’après la table de type, qu’est ce qui est super efficace sur un Ténéfix ?


-Vous pouvez me montrer une photo, je ne le connais pas.


Au même moment, un hologramme le montra dans toute sa splendeur.

-Mais j’en sais rien.


-C’est une bonne réponse ! Du fait de son double type spectre et ténèbres, les Ténéfix n’ont pas de faiblesses de type. Ah... Je viens de me rendre compte que mon questionnaire date de 2010. On va dire que c'est bon. Tu peux avancer.

Kenaï avança et se vit bloquer par un mur, littéralement. Mais voyant sa dresseuse épuisée, il opta pour la faciliter d’un Ursaring. Cette méthode consiste d’un généreux coup de patte de déloger la structure face à laquelle vous vous trouvez pour pouvoir l’enjamber sans grande peine. Après tout R-Shell l’avait bien dit tout les coups sont permis. Le duo avança suivit visuelement par les deux autres. Sans grande difficulté apparente le duo arriva à la dernière balise de quiz.

-Pour ce final tu vas devoir répondre avant un adversaire. Et ce sera notre ami ici présent.

Un homme habillé comme un capitaine de bateau galactique style Albator s’avança pour relever le défi.

-Vous êtes prêts, Gastronomie. Monsieur Aragon ?


-Je laisse la main.

-TOP ! Dessert, je suis d’abord cuit au four à blanc. Confectionné avec de la pâte brisée sablée.


Aragon appuie sur le buzzer devant lui.

-Le cheesecake ?

-C’est un non. Ou sucrée, je suis garni d’une crème à base d’œuf plus ou moins acide selon la recette, je renferme des zestes…

Cloé buzza rapidement et s’écria.

-La tarte aux citrons !

-Bravo. Maintenant place au combat.

Sans attendre d’autre explication un Drattak sorti d’une Pokéball avant de faire face à Ran. Ce dernier se vit enfermé dans une boule en pierre avant de sortir transformé en un Drattak plus aérodynamique.

-Ran fais attent…

-Drattak lance Dracoqueue !

Trop rapide pour Ran la voilà déjà au sol K-O en un seul coup. La puissance de ce Drattak est bien trop grande même si Kenaï y était allé, il aurait perdu. Alors Loki plein de courage, et voyant en Drattak un partenaire de jeu, trotinna vers lui avec un grand sourire.

-Drattak ! Draco-Charge !

Loki s’envola dans les airs avant de se faire enchaîner pour finir en omelette au sol. Il se releva sans difficulté et Cloé fut la première surprise. Pas la moindre blessure, pas le moindre bobo. Même la poussière ne semble pas l’avoir touché.

-Euh Loki tu vas bien ? Attaque Charme pour riposter.

Loki fit les yeux doux pour baisser l’attaque du Drattak à trois reprises le rendant quasi inofensif.

-Maintenant doux baiser !

Loki s’envola sur la tête du Méga-Drattak avant de lui apposer un baiser sur sa joue. Il avait l’air totalement désorienté.

-Drattak attaque Croc-Feu !

Il se lança sur Loki et la croqua. Oui oui, la, et pas le. Tout simplement, car il venait de se mordre la langue. C’est très con comme blessure vraiment et en plus, il recommence.

-Loki Métronome !

Le petit s’élança dans son mouvement de main avant de… s’endormir… en plein combat… face à l’adversaire.

-C’est le moment lance Dracogriffe puis Vol.

Si Loki résista sans soucis au Dracogriffe, il résista à l’attaque Vol grâce à sa chance hors du commun. En effet, il venait de couper un poteau en deux avant de s’écraser au sol et de se prendre ce même poteau. Pas le simple poteau luminaire de ville noooooon. Le poteau de soutien et par la même occasion une partie du plafond s’écroula sur lui, le rendant K-O. Je suis sûr que c’est Loki qui a attaqué et que ce n’est pas une question de poteau de soutien. Mais le résultat était là. Cloé face à Aragon. Cloé vainqueur.

-Drattak est hors combat et donc Loki l’emporte.

La première victoire de Cloé face à un gars inconnu pour elle. Aragon capitaine d’un bateau pas content de Hoën.

Mille millions de mille sabords !! Bachibouzouk !!

Non vraiment, Cloé ne connaissait pas ce marin d’eau douce.



Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mer 25 Avr - 1:10


Le dresseur du Labyrinthe

J’entends les attaques fuser de tous les côtés, mais je ne vois rien, je ne sais pas ce qui se passe. Des couinements provenant de mes pokémons parviennent à mes oreilles, mais je ne peux pas les aider, à moins d’avoir une vision à rayons X. J’arrive à sentir d’ici la chaleur des attaques de types feu, et les grognements du Dracolosse adverse me fait craindre le pire pour mes pokémons. Le pokémon dragon est probablement en train de s’énervé, et je doute que mes pokémons puissent s’en sortir seuls. Sans que je m’y attende, je me retrouve projeter contre un mur avec Dovah contre ma poitrine, il a du se prendre une violente attaque. Je le rattrape et le serre contre moi avant de sentir une ombre au-dessus de moi…Ho non le Dracolosse est là, ou sont Ama et Hestia ? Est-ce qu’ils sont hors d’état de combat, je ne sais pas, Dovah s’agite légèrement et m’échappe des bras alors qu’il gémit faiblement. Il ne va quand même pas tenir tête à ce Dracolosse tout seul.

-Dovah arrête

Je me lève et à l’aveugle, me place devant mon pokémon, faisant mur pour le protéger. Je ne vais pas laisser ce dragon solitaire (parce que oui je sais qu’il n’a pas de dresseur, je n’ai entendu aucun ordre d’attaque pour ce dragon.) attaquer mon pokémon qui doit être en mauvais état. Mais étrangement, je sens le dragon orange pencher sa tête vers moi, son souffle fait voler légèrement mes cheveux, mais il n’attaque pas. Ses antennes me chatouillent les joues avant que je sente la peau écailleuse du double type contre ma main. Mais qu’est-ce qui lui prends ? Pourquoi il se montre si doux d’un coup…je ressens une vague d’émotion me saisir, cette situation me rappelle quelque chose.

Je remonte des années en arrière, du haut de mes 5 ans je me vois courir dans une zone montagneuse avant de trébucher sur un Racaillou. Ce dernier légèrement énervé commence à s’approcher vers moi, mais un immense Dracolosse se poste entre nous et mets rapidement le pokémon roche en déroute. Il se tourne vers moi et me prends dans ses bras pour s’envoler et me ramener vers mon père. Une fois à nouveau à terre, il me chatouille de ses antennes et je le caresse, sentant sa peau écailleuse contre la mienne. Ce n’est pas possible, ce Dracolosse…ce pourrait-il que ce soit celui de mon père ?

-A…alduin ?

Je sens le Dracolosse me chatouiller avec ses antennes avant de me prendre dans ses bras, je ne peux empêcher les larmes de couler le long de mes joues. Je n’arrive pas à y croire, mon père a disparu depuis des années nous laissant sans aucune information…et maintenant en mission, je retrouve son Dracolosse comme si de rien n’était.

-J’arrive pas à y croire Alduin

Une vague de joie me traverse, mais je ne peux pas vraiment m’attarder sur ces retrouvaille, je ne dois pas oublier que je suis censée être en combat contre lui, et malheureusement pour moi, R-Shell est la pour me le rappeler

-Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Vous êtes censé vous affronter, pas prendre le thé.

Je fronce les sourcils et je sens Alduin se tendre sous ce rappel à l’ordre, il n’est pas vraiment d’accord avec le robot-boss. Mais maintenant que je sais que j’ai affaire au Dracolosse de mon père, je ne peux pas le combattre vraiment, de une parce que c’est le pokémon de mon père, deuxièmement il est trop puissant, jamais je ne pourrais le battre avec mon équipe actuelle affaiblie. Mais c’est sans compter le pokémon dragon qui me pose et que j’entends reculer avec de s’adresser –je pense- à mon Minidraco. Peu de temps après j’entends un bruit sourd de corps qui tombe au sol et une voix robotique se fait entendre

-Vainqueur Dovah, Yuna Akabara l’emporte

Je m’empresse de retirer mon bandeau et vois Alduin au sol et mon équipe à côté de lui. Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Ils n’ont pas pu le battre…à moins qu’il ne se soit laissé faire. Je m’avance vers le géant orange, et après contrôle de la bonne santé de mon équipe, je caresse la tête du Dragon qui ouvre les yeux et me regarde.

-Merci Alduin…J’ai tellement de question à te poser à propos de papa…Mais là je n’ai pas vraiment le temps…Si tu le peux rentres à la maison, tu nous manque tellement, on ne savait pas ce qui vous était arrivé…On verra ça à la fin de ma mission

Le Dracolosse acquiesce mais reste au sol pour jouer le pokémon K.O, il c’est laissé battre par mon équipe. J’ai vraiment eu de la chance de tomber sur le pokémon de mon père pour ce combat à l’aveugle. Je vérifie avec un peu plus d’attention que mes pokémons ne soient pas trop blesser…Ils commencent vraiment à fatiguer et on ne va pas pouvoir aller beaucoup plus loin dans ce Labyrinthe. Mais bon je verrai ça plus tard, pour le moment je dois rejoindre Cloé pour voir comment elle s’en sort. Aussitôt je pense à elle, les murs autours de nous redescendent et je peux vois ma partenaire avec sa petite équipe, elle a l’air en un morceau. Non loin d’elle un homme aux allures de pirate est au côté d’un Drattak enseveli sous des débrits…Attendez je le reconnais, il s’agit d’Aragon l’un du conseil 4 d’Hoenn, Cloé l’a vraiment battu sans Kenai ? Là je dois avouer que je suis bluffée, je ne pensais vraiment pas voir ça un jour. Je m’approche d’elle et de son équipe.

-ça va Cloé ?

Elle n’a pas vraiment le temps de me répondre que R-Shell constate notre victoire.

-Bravo mesdemoiselles, vous avez réussi mes deux épreuves, vous pouvez passer

On peut sentir qu’il dit ça sous la contrainte, il n’a pas digérer qu’on ait « sauté » une épreuve et qu’on ait passé sa vengeance. J’ignorai qu’un robot pouvait être aussi susceptible, mais bon c’est le jeu, on nous a bien dit tous les coups sont permis dans ce Labyrinthe. Les grandes portes s’ouvrent, nous permettant d’accéder à une nouvelle zone, je me demande ce que ce Labyrinthe nous réserve maintenant.

  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mer 25 Avr - 17:07


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Cloé prit soudainement Yuna dans ses bras et se mit à pleurer à chaudes larmes. Le stress était retombé et le lien avec Kenaï toujours présent donc la patte de l’Ursaring traîna non loin de Yuna.

-Ran à était mise K-O par ce méchant monsieur ! Je l’aime pas du tout !

Loki se réveilla subitement avant de cherche Cloé pour rejoindre le câlin. Son arrivé fit immédiatement rire Cloé. En effet, après son petit somme involontaire, il y avait de la bave qui coulait de sa bouche. Cloé rappela Ran avec tristesse et sortit un petit mouchoir pour essuyer la bouche de son Pokémon. Elle lâcha ensuite Yuna et se détacha de Kenaï, enfin, c’est plutôt lui qui à exploser les menottes, en veillant à ne pas blesser Cloé. Elle regarda Loki pleine d’incompréhension.

-Loki il faut que tu m’expliques, pourquoi tu n’as pas était K-O à sa première attaque comme Ran ? Tu te l’ai prise de plein fouet et c’est comme si tu n’avais rien eu. En plus, il évolue en plein combat. C’est rien qu’un tricheur, mais toi, tu l’as eu. T’es trop fort Loki.

Elle se tourna vers Yuna et essaya de la faire revenir. Son regard était bizarre.

-Yuna pourquoi tu me regardes comme ça ? J’ai un bouton ? Je suis blessée ? Dis moi steuplé.

Yuna expliqua rapidement qui était le capitaine, mais Cloé ne comprenait rien.

-Euuuuh… C’est quoi une ligue Pokémon ? Tu sais moi dans ma région de Rhode, je n'ai pas ça. Mais vu que ça grouille de malfaiteur, c’est peut-être normal que ça n’existe pas. Ma Maman et mon Papa m’ont raconté qu’ils ont étaient enlevé par des gens du groupe Ombre un an avant ma naissance et que 4 ans avant le maire, c’était un des méchants du groupe Ombre. Donc ptet que si on a nos maîtres de ligues, ils les chassent en permanence.

Tout en discutant de tout et de rien, les deux filles et leurs Pokémons affaiblis sauf un -Merci la sieste- se dirigèrent vers les escaliers avant de tomber sur un unique couloir comportant toutes sortes de Pokémon Psy/Spectre. Ils regardèrent les deux jeunes filles passer sans rien faire d’autre. Elles avancèrent. Toujours plus. Elles ne voyaient pas le bout du tunnel. Et même pire, Cloé avait l’impression de reculer doucement. Elle cligna des yeux et se retrouva dans des starting blocs de course. Elle avait enfilé sa tenue de course et chevauchait son Rhinocorne d’enfance. Le départ était lancé. Elle était à Phénacit, chez elle. En train de participer à l’évènement. Ils étaient là. Ses parents avec un landau. Ce dernier n’était pas vide. Pourtant, sans comprendre pourquoi ni comment, Cloé perdit le contrôle du Rhinocorne qui fonça sur le landau. Le casque de Cloé tomba sur ses yeux lors du choc. Lorsqu’elle le releva, elle voyait le mur avec des taches de sang. Elle cria et se mit à pleurer. Elle ferma les yeux et lorsqu’elle les rouvrit, elle était sur les starting bloc encore en larme. Elle se souvenait du mur de sang vu il y a peu et alors qu’elle s’approcha de la zone de ses parents, elle reperdit le contrôle comme avant écrasant le landau et tâchant le mur.

Kenaï ne comprenait pas. Pourquoi est-ce que les deux filles se sont-elles figées face à la porte ? Et pourquoi est-ce qu’elles pleurent ? Et pourquoi les Pokémons sauvages ne font toujours rien sauf les fixer ? Et pourquoi il ne réalise pas ? Qu’elles étaient victime d’une hypnose personnelle.




Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Ven 27 Avr - 22:07


Le dresseur du Labyrinthe

Cloé me prend dans ses bras et fond en larme alors que je passe mes bras autours d’elle pour la rassurer, enfin j’essaye, ce n’est pas facile de l’enlacer quand Kenai est encore accroché à elle. La jeune fille m’explique que son Nanméouïe s’est fait mettre K.O par le Drattak d’Aragon…ça ne m’étonne pas vraiment, surtout s’il s’agissait de sa Méga-évolution. Mais je n’ai même pas besoin de la réconforter que son petit Togepi arrive, elle lui essuie la bave dû à son sommeil avant de rappeler Ran et que Kenai ne les libère de leur lien. Elle s’interroge sur le fait que son petit Loki n’ai rien subi de l’une des attaques du Drattak.

-Je pense savoir, Loki est un pokémon de type fée, ce qui veut dire que les attaques Dragon comme celle du Drattak ne lui font rien du tout.

Je ne sais pas si elle va saisir ce principe d’immunité, mais il s’avère que Loki porte vraiment bien son surnom, ce qui me fait sourire. Je lui explique rapidement qui le dresseur qu’elle vient d’affronter, mais elle ne semble pas comprendre l’importance de cette personne qu’elle traite de méchant monsieur. Elle me raconte les problèmes de sa région et l’absence totale de Ligue pokémon et d’arène dans cette dernière, chose que je sais vrai mais que j’ai du mal à concevoir, moi qui ai toujours vécu dans ce système de ligue pokémon.

Pour le moment nous devons nous concentrer sur la mission, et nous nous dirigeons vers la porte. Mais je jette un œil vers Alduin qui me regarde d’un air bienveillant, il me souhaite bonne chance pour la suite.  Le prochain étage ne m’inspire guère confiance, un long couloir et des pokémons psy et spectre de part et d’autre…je le sens mal, vraiment très mal. Mais on a beau marcher, on ne voit pas le bout du couloir ou plutôt on n’arrive pas à l’atteindre. Je reporte mon attention sur Cloé mais cette dernière a disparu, tout comme Kenai et mes pokémons aussi…Mais qu’est-ce qui se passe ? Je me retourne et me trouve dans une forêt immense, la nuit commençant à tomber et une brise fraiche fait voler mes cheveux dans mon visage…Mais pourquoi ils sont plus courts ? J’entends un cri strident non loin, cette voix c’est celle de mon frère…Alone ho non. Je cours dans sa direction et le trouve adossé contre un arbre, terrorisé face à un puissant Ursaring. Ho non non non, je cours vers lui et le pousse, lui permettant d’esquiver l’attaque Tranche qui lui était destinée, me retrouvant avec une profonde entaille au niveau du bras. J’essaye de me décaler mais une nouvelle attaque du pokémon normal me projette violemment contre un autre arbre. Mais rapidement le pokémon sauvage s’en prend à mon frère, je vois une puissante attaque tranche lui balafrer le dos, le projetant inconscient au sol. Un hurlement s’échappe de ma gorge alors que je me précipite en larme vers lui. Le pokémon normal se retourne contre moi et je ferme les yeux avant que ses griffes ne me lacèrent à nouveau…et je me retrouve à nouveau dans la forêt, mon frère a disparu ainsi que l’Ursaring et ma blessure, seules mes larmes sont encore présentes sur mes joues.

Bon sang ce n’est pas vrai, qu’est-ce qui se passe ? Je suis dans mes souvenirs mais pourquoi ? Malheureusement le cri de détresse de mon frère raisonne à nouveau et me revoilà à courir dans sa direction et à revivre la même scène encore et encore. Il s’agit d’une illusion, mais ça je ne le sais pas, tout est si réel…Mais pendant ce temps dans la réalité, je suis debout, immobile au beau milieu du couloir, les larmes dévalant mes joues. Mes pokémons me regardent inquiets, ils ne comprennent pas pourquoi nous nous sommes arrêté au beau milieu du couloir. Ama tire sur le bas de ma tenue pour me faire réagir mais rien, je ne le sens même pas. Hestia sur mon épaule se frotte dans moi, mais elle n’obtient guère plus de succès. Dovah se tourne vers la sortie du couloir et fixe les pokémons psy/spectre autours de nous, il semble comprendre que c’est à cause d’eux que nous ne nous réveillons pas. Il utilise une puissance attaque lance-flamme pour faire fuir les pokémons prêts de nous, mais ce n’est pas suffisant, n’y cloé n’y moi ne nous reveillons. Mais le message est passé pour les autres pokémons de mon équipe qui lancent leurs attaques pour déconcentrer les pokémons ennemi.

Je me retrouve une énième fois contre l’ursaring avant d’entre un aboiement…Attendez c’est la première fois que je l’entends...Je ne fais plus attention au pokémon sauvage qui m’attaque, et je me retrouve à nouveau seule dans la forêt. J’en ai assez, je veux sortir de cette boucle interminable…Soudain je sens une chaleur dans le creux de mon cou et mes larmes se retrouve essuyées sans même que je n’y touche, qu’est-ce que ça veut dire ? De nouveau cet aboiement, je le connais…Ama ? Mais oui maintenant tout me reviens, je suis dans le Labyrinthe de la Zone de combat avec Cloé. On s’est retrouvées dans un long couloir avec des pokémons psy et spectre…Une illusion, je suis prisonnière dans une illusion, maudit pokémon aux pouvoirs psychiques, ils m’ont enfermé dans l’un de mes souvenirs pour me faire abandonner le défi. J’entends à nouveau Ama, je dois suivre ses aboiements, je me mets à courir, esquivant l’Ursaring de mon passé qui tente de me barrer la route. Il y a une lumière dans la forêt, ni un ni deux je fonce dans la lumière et ouvre les yeux revenant à la réalité.

Oulala ça fait mal à la tête, tête que je tourne pour voir Hestia sur mon épaule…voilà d’où vient la chaleur que j’ai ressentie dans mon illusion. Je me tourne vers Ama et Dovah qui sont à mes pieds, me fixant l’air inquiet, heureusement que j’ai mes pokémons avec moi, sinon j’étais faite comme une Rattata.

-Merci les amis, sans vous j’étais foutue…

Attendez une minute, et Cloé ? Je me tourne vers elle et la voit droite, fixant le vide alors que des larmes dévalent ses joues. Ho non elle est elle aussi prisonnière d’une illusion, je me place devant elle et la secoue légèrement.

-Cloé tu m’entends ? Cloé rien n’est réel, il faut que tu te réveilles !!!

Je me tourne vers Kenai qui est resté à côté de sa dresseuse, inquiet lui aussi

-Kenai il faut attaquer les pokémons sauvages, c’est à cause d’eux que Cloé pleure.

C’était une manière très simple de le faire réagir, trouver les coupables des larmes de sa dresseuse, ça devrait le faire attaquer ces derniers. Il faut que Cloé se réveille, qui sait ce qu’elle voit en ce moment…


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Dim 20 Mai - 17:55


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Elle le voyait se faire écraser à nouveau pour recommencer à nouveau. Mais Cloé était faible, si faible que cette hypnose lui avait détruite sa réalité. Celle où son frère n’existait pas et Rhinny partait pour l’étranger. La vérité était devant elle et elle voulue bloquer son esprit comme il y a 4 ans. Mais l’esprit de l’esprit est plus facétieux que l’esprit du corps alors il lui fit voir des choses sans doutes indépendantes de l’hypnose. Elle voyait des petits enfants partout et chaque Pokémon était Rhinny. Il avait tous les yeux noirs faisant peur à la petite qui ne comprenait rien. Et plus la scène se répétait plus les illusions étaient horribles et atroces. Du simple mur tâché de sang, au bras arraché en passant par le message ensanglanté « TUEUSE ». Elle n’arrivait plus à rien faire elle était victime d’une double hallucination, l’une plus dangereuse que l’autre.

Kenaï lui hurlait à tout rompre contre les types psys qui le regardaient d’un air amusé. Les pauvres, ils ne savent pas à quoi s’attendre. Déjà la colère de Kenaï dans un premier temps. Ce dernier se jeta sur les types psys comme un fou furieux tapant tout ce qu’il y avait à sa portée. Il ne faisait plus la distinction entre mettre K-O et blesser gravement. Sans doute certains finiraient borgne à la fin de cet affrontement. Mais il ne fallait pas toucher à SA dresseuse, et eux l’avais sûrement mal comprit. Il n’y allait pas de main morte prenant des dizaines d’ennemis en même temps sans se soucier de ses blessures potentielles. Il fallait TOUS les exterminer. TOUS. Cette pensée pouvait se lire dans ses yeux devenus rouge sang par la colère et les nombreuses veines ressortant sous sa masse de poils. Il mordait tout ce qu’il pouvait, tailladait absolument tout sur son passage. Il était impossible à arrêter. Certains Pokémons Spectre se mirent sur son passage essayant de le stopper, mais ne les touchant pas, il mordit le vide et tapa le mur, le lacérant par endroits. Il ne savait pas qui retenait SA dresseuse en otage mais il ne reverrait jamais la lumière du jour avant sa prochaine vie.

Mais leur chef arriva accompagné de ses suivants. Un Hypnomade et des Soporifiks avec une grosse amulette. Ils amplifièrent leur pouvoir sur ce dernier avant de lancer une hypnose surpuissante pour faire tomber la bête qu’était devenu Kenaï qui s’écroula comme foudroyé. Ses crocs et ses mains bougèrent encore happant un malheureux Soporifik.

Pendant ce temps, Cloé vivait la même course de manière de plus en plus macabre. Toujours plus de sang, toujours plus de cris, toujours plus de larmes. Mais cette course-là elle chuta de sa monture avant de trembler au sol. Elle ne pouvait plus le supporter son esprit s’était brisé. Désormais, quelque chose habitait son esprit. Quelque chose qui était elle, mais totalement différente, plus froide, plus violente, plus dangereuse. Mais avant de se faire engloutir par elle-même, elle leva la tête une dernière fois avant de voir Kenaï devant elle. La pauvre ne comprenait rien. Pourquoi s’était-t-il retrouvé là, dans ce désert avec Cloé ? Pourquoi était-il rentré dans son hypnose. Et pourquoi un Rhinocorne fonçait sur eux. Alors d’un coup de patte puissant, le Rhinocorne se vit arrêter net.

« Cloé » commença à reprendre conscience petit à petit, lorsqu’elle s’éveilla totalement elle ne regarda pas sa partenaire et avança vers l’Hypnomade en passant pas le champ de bataille. Il n’y avait aucune émotion joyeuse en elle, juste un concentré de rancune, de colère, de noirceur. Arrivée au niveau de Kenaï elle marcha dessus comme une vulgaire carpette et enleva des mains de l’Hypnomade son amulette avant de mettre sa main dans sa bouche.

-Tu vas voir ce que c’est la mort…

La surprise fut telle que les autres Soporifiks firent un pas en arrière arrêtant de lancer leurs attaques hypnose sur Kenaï. En se réveillant, il grogna de mécontentement, mais se fit réprimander par sa dresseuse. Lui aussi sur les nerfs, il montra les crocs face à « Cloé » mais celle-ci prenait plaisir à torturer l’Hypnomade plutôt que d’écouter Kenaï.

-Alors ça fait du bien ? C’est ce que tu m’as fait ressentir toi et tes petits copains alors maintenant, tu nous laisses passer ou j’enfonce mon bras jusqu’à l’épaule.

En sentant l’énergie néfaste de « Cloé », Loki se mit à se réfugier derrière Yuna. « Cloé » tira l’Hypnomade en jetant un regard noir à Kenaï. Celui-ci le prit mal et assomma, «Cloé ». Il la prit sur son épaule et partit comme si de rien était. Loki cessa de pleurer auprès de Yuna. Les Pokémons Spectres n’osèrent pas approcher le duo, ils en avaient peur. Plus que les humains d’eux. Il arriva auprès de Yuna et ouvrit la grande porte laissant en plan les malheureux types psy en sale état.


De l’autre côté de la porte, il allongea Cloé et l’arrosa avec de l’eau des gourdes. Elle se réveilla doucement et en voyant Kenaï se jeta à son cou. Elle était revenue, la gentille Cloé. Celle que tout le monde connaît. Celle qu’elle était avant l’Accident.

-Yuna, tu vas bien ? Tu me regardes bizarrement ? Y a un problème.

Le seul problème, c’est que Cloé ne se souvient jamais des phases de « Cloé »





Kenaï enervé:
 


Dernière édition par Cloé Nosya le Dim 1 Juil - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Dim 27 Mai - 22:48


Le dresseur du Labyrinthe

Comme je le pensais, Kenai voit rouge et se met à attaquer tous les pokémons qui passent à sa portée. Il ne faut pas faire pleurer Cloé sous peine de voir un Ursaring en furie…ça me rappelle celui de mon enfance, en plus grâce à l’illusion des pokémons psy ces images sont très nettes dans mon esprit. Je n’aimerai clairement pas être à la place de ces pokémon et affronter la fureur de Kenai, mais un problème se pose rapidement, les attaques normale ne touche pas les types spectre. Il faut qu’on aide notre ami, je me tourne vers mes pokémons qui me regardent d’un air inquiet, surement à cause de l’état dans lequel j’étais à cause de l’illusion dont j’étais prisonnière quelques minutes auparavant.

-Ne vous inquiétez pas, je vais bien maintenant. Mais il faut que l’on tire Cloé de ce mauvais rêve qu’elle fait, aidez Kenai à vaincre les autres

Ils acquiescent tous et tandis que Dovah reste à côté de nous pour nous protéger d’une attaque perdue, Ama et Hestia attaquent les pokémon spectres que Kenai ne peut pas toucher. Ce dernier, malgré le fait de se prendre des murs, continue dans sa folie destructrice, cherchant le pokémon qui tient encore Cloé dans ses griffes. Ça m’inquiète vraiment, que la jeune fille aux cheveux violets ne se réveille pas de cette illusion, qui sait ce qu’elle est en train de voir en ce moment, surement pas quelque chose d’agréable à en juger parce que j’ai moi-même vu. Je me demande quel est le pokémon qui est suffisamment puissant pour nous avoir plongé dans de telles illusions…Et je ne tarde pas à avoir ma réponse, un Hypnomade et sa bande de Soporifik arrivent face à nous, bien déterminé à nous bloquer la route.

Kenai commence à s’en prendre à eux, ne faisant pas de différence dans sa folie destructrice, mais les Soporifik l’hypnotise et il tombe lourdement au sol. Je me place devant Cloé par pur reflexe de protection surement, ce qui est parfaitement inutile, elle est toujours dans leur illusion et je ne peux rien faire, si ce n’est retourné dans mon cauchemar… Mes Pokémons se réunissent devant moi, prêt à nous défendre malgré leur fatigue avancée. Mais j’entends Cloé revenir à elle, je tourne la tête pour la voir et en effet, ses larmes ont cessées de couler et elle semble présente dans la réalité. Je lui souris heureuse de la voir sorti de son mauvais rêve.

-Cloé tu es réveillée, ça va ? Comment tu te sens ?

Attendez, quelques choses cloche…dans son regard brille une lueur de rage et de rancœur, ce n’est pas normal, qu’est-ce qui se passe. Elle m’ignore royalement et passe à côté de moi, ne répondant même pas à ma question. Sans aucun scrupule elle marche sur Kenai, comme s’il était une vulgaire descente de lit avant de s’en prendre au pokémon psy, lui arrachant son pendule. Je pense que je ne suis pas la seule à être surprise, les Soporifiks en oublient leur hypnose et l’Ursaring de Cloé se réveille, mais elle ne s’en préoccupe pas, le réprimandant même. Ce n’est pas Cloé, en tout cas pas celle que je connais, il y a une telle aura négative qui s’émane d’elle que même Loki en a peur et se réfugie derrière moi. Je le prends dans mes bras, qu’est-ce qui s’est passé dans son cauchemar ? et surtout qu’est-ce que je dois faire ? Je ne peux quand même pas blesser Cloé…mais je ne peux pas la laisser torturer ce pokémon, malgré ce qu’il nous a fait endurer…

Alors que j’allais demander à Hestia de la ligoter, Kenai assomme sa dresseuse et la porte sur son épaule. Il se rapproche de moi et nous pouvons passer la porte de cette épreuve, les autres pokémons s’écartant de notre passage. En même temps je les comprends, je ne voudrais me frotter à Kenai et…Cloé. Une fois de l’autre côté, l’Ursaring allonge sa dresseuse et je viens m’agenouiller à ses côtés, l’examinant avec attention. Je n’aurai jamais pensé que Cloé puisse devenir quelqu’un d’aussi insensible, qu’est-ce qu’elle a bien pu vivre pour devenir dénuée d’émotion dans des accès de folie…J’aimerai bien comprendre.

-Kenai…tu l’as déjà vu comme ça ?

Demandai-je à l’Ursaring qui me fixe alors. Malheureusement il n’a pas le temps de me répondre, ma partenaire ouvre doucement les yeux, revenant une nouvelle fois à la réalité, il reste à savoir qui se trouve face à moi, la gentille ou la démoniaque ? Heureusement pour nous c’est la Cloé qu’on a toujours connu, enfin à en juger par le fait qu’elle sert Kenai lorsqu’elle le voit. Je soupire soulagé alors que les larmes commencent à monter sans que je comprenne pourquoi, j’ai vraiment eu peur, pas d’elle, mais de ne plus retrouver la jeune fille que j’ai commencé à connaitre.

-Yuna tu vas bien ? Tu me regardes bizarrement ? Y a un problème.
-Oui ça va ne t’inquiète pas

Je n’ose pas lui demander si elle se souvient de quoi que ce soit, de peur de réveiller cette autre Cloé. Il vaut mieux éviter dans ce cas, je soupire et lui souris doucement et la prenant doucement dans mes bras.

-Ce n’étais pas facile, mais on a passé cette épreuve, je propose qu’on prenne quelques minutes pour se reposer un peu, qu’est-ce que vous en dites ?

Tous mes pokémons acquiescent et se laisse tomber au sol, reprenant leur souffle, cette épreuve du Labyrinthe est vraiment de haut niveau. Je m’en doutais un peu, il faut dire que je ne pensais même pas qu’on réussirait à atteindre ce palier…On ne tiendra surement pas beaucoup plus longtemps dans ce Labyrinthe, mais on ne va pas abandonner maintenant, la prochaine zone semble plus accueillante. Mais au loin il me semble entendre des bruits de fracas, comme si c’était des roches qui se fissuraient et le crépitement d’un feu ardent…Qui sait ce que ce Labyrinthe nous réserve encore.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Lun 11 Juin - 22:08


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Ils étaient tous à bout, Humains comme Pokémons. Les premiers était épuisés mentalement et les seconds épuisés physiquement. Cette salle n’étais pas vraiment physique mais plus mental. Si Kenaï n’avait pas pop dans l’illusion de Cloé elle ne se serait sûrement jamais réveiller.

Maintenant ils se reposaient tranquillement. Ils l’avaient bien mérités. Cependant une vague de chaleur se fit ressentir par l’ensemble du groupe. Comme si on venait d’ouvrir un four pour sortir des cookies encore tout chaud. D’ailleurs à ce propos la faim commençaient à se faire ressentir et les estomacs commençaient à se manifester un à un. Mais il n’y avait pas de nourriture, juste des gargouillis et de la sueur.

Après un bref moment de répit, le sol se déroba sous leurs pieds pour laisser place à un toboggan débouchant sur la prochaine pièce. Il y faisait chaud, terriblement chaud. Les colonnes de laves semblaient être vivante près à incendier les deux jeunes filles. Cloé se releva de sa descente au enfer et avança doucement avant de finalement revenir sur ses pas.

Elles n’étaient pas seul. Le Labyrinthe les avait trouvées, le Labyrinthe commençait enfin les choses sérieuses. Il avait décidé d’en finir. Une fois pour toutes. Ce n’est pas un, ni deux, ni trois Pokémons ou dresseurs à affronter mais bien la faune d’un volcan en entier. Leur entrée étant trop glissante pour reculer, elles n’avaient d’autre choix que de faire face. Avec plus ou moins de cran.

Mais les gargouillis se firent entendre de la faune locale. Et si déjà les pokémons visibles ne rassuraient en rien Cloé, le fait que la lave se mette à converger en un seul point la mettait en panique la plus totale. En fait la lave était composé d’une multitude de Limagma qui ont fusionné pour former le King Limagma. A l’instar des Froussardines qui se réunissent pour ne former qu’un les créateurs ont éduqués ces Limagma dans ce but uniquement. Mais la bave qui coulait de ce Limagma gigantesque n’était pas de la simple lave. Non, c’était un Limagma en entier.

En voyant ce spectacle Cloé se réfugia par instinct derrière Kenaï avant de se mettre à trembler comme une feuille. Elle avait peur de ce monstre de lave. Plus que des Maganons et autres Dracaufeus au pied de la porte. Et pour la première fois Kenaï ne bougea pas comme paralysé. Il ne savait pas quoi faire et surtout il se rendait bien compte que frapper ce géant de lave est une mauvaise idée et qu’il allait sûrement beaucoup se brûler. Alors il prit Cloé contre son torse avec Loki et s’enfuit en entraînant Yuna à sa suite. Ils ne pouvaient pas rester là à se faire ensevelir de lave. Leurs seules chances était la fuite. Ils devaient fuir le feu. Le plus longtemps possibles. Avec un peu de chance il cessera de les poursuivre. Mais dans la fuite Kenaï trébucha contre un rocher et s’étala au sol de tout son long exténué et à bout de force. Il lâcha Cloé et lui fit signe de partir.

-Non ! Je t’abandonne pas ! T’es mon ami !

Elle avait prit sur elle pour lui dire avec la pression du moment mais pour toute réponse il n’avait qu’un regard triste. Elle essaye de le rappeler avec la ball mais il dévia le rayon à chaque fois avec un caillou. Il voulait se sacrifier pour faire gagner du temps. Il se sentait faible prêt à s’évanouir KO à tout moment au moindre petit choc.

Alors elle craqua et se mit à pleurer comme une gamine tandis qu’il s’avança face au danger. Ses larmes coulèrent comme un torrent sans pouvoir arrêter la progression de l’Ursaring. Loki lui ne savait pas quoi faire à part se sentir triste pour sa dresseuse car au fond il sait qu’il le reverra un jour. Cloé se tourna vers Yuna en larmes.

-Yuna … Je t’en prie fais quelque chose … Je veux pas qu’il meurt...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Mar 12 Juin - 10:13


Le dresseur du Labyrinthe

Nous reprenons nos esprits tranquillement, la précédente épreuve était vraiment difficile. Quand on m’a parlé de cette mission dans le Labyrinthe, je m’étais attendu à un enchainement de combat, que ce soit nos pokémons qui soient le plus mis à l’épreuve…Mais cette mission s’avère extrêmement éprouvante au niveau psychologique, et encore je trouve que je m’en sors plutôt bien, je m’inquiète plus pour Cloé. Je ne sais pas ce que ces pokémons psy et spectre lui on fait voir, mais ça l’a pas mal secoué…Heureusement que nos pokémons étaient là, sans eux nous n’aurions pas pu sortir de ces illusions.

Le bruit de nos estomacs réclamant d’être remplis est quelques peu recouvert par des crépitements se font toujours entendre, mais ils ont l’air de plus en plus fort, comme si le feu se rapprochait, ce qui je dois l’avouer ne me rassure pas vraiment. J’ai beau être dresseuse de pokémon feu, je ne suis pas immunisé à cet élément, loin de là. Alors que j’allais demander à Cloé comment elle allait, le sol s’ouvre sous nos pieds, nous faisons tomber dans un toboggan qui nous entraine probablement dans la prochaine zone. J’ai réussi à attraper Cloé dans la chute et amortis un peu son atterrissage, mais je ne sais pas si ça à une grande importance. Nous nous relevons dans cette zone où la température à beaucoup augmenter, à tel point que c’est à la limite du supportable. Le crépitement des flammes à laisser au bruit désagréable de la lave.

Cloé s’avance un peu avant de vite revenir vers nous, je regarde dans sa direction et voit une armada de pokémon se poster au loin. Le Labyrinthe n’a clairement pas l’intention de nous laisser reprendre des forces. Je me mords la lèvre, ils n’ont pas l’air de s’approcher, mais nous ne pourrons pas venir à bout d’autant d’adversaire…Des Maganons, Margmar, Dracaufeu et autres pokémons feus, nous n’avons clairement pas une équipe, non seulement adaptée mais aussi en assez bon état pour passer par la force. Je regarde en arrière, mais le toboggan est trop glissant et trop longs pour qu’on puisse le remonter…Bon la situation ne peut pas être pire…Pourquoi a-t-il fallu que je parle trop vite ? De la lave se met à bouger de façon étrange, par étrange je veux dire qu’elle défie les lois de la physique en s’élevant seule…

Il faut quand même un petit moment pour comprendre qu’il s’agit en réalité d’un ensemble de Limagma qui se réunissent et fusionne pour en former un immense. Je n’aurais jamais pensé ça possible, le seul cas de pokémon faisant ça, c’est les Frousardines…J’ignore si c’est vrai ou s’il s’agit d’un hologramme, mais je n’ai pas spécialement envie de rester ici pour le découvrir. Rien que de savoir qu’un Limagma ou un Volcaropode peut atteindre une température supérieure à celui du soleil, ça donne juste envie de prendre ses jambes à son cou.

Cloé se réfugie derrière son Ursaring et pour une fois ce dernier ne fonce pas dans le tas…Il a surement compris qu’une attaque physique risquerait de le bruler. De mon côté la seule capacité que je pourrais utiliser pour le repousser c’est Ouragan, mais Dovah n’aura jamais la puissance nécessaire pour le vaincre seul. La fuite est notre seule option, je demande à mes pokémons de revenir vers moi, Hestia sur mon épaule, Dovah accroché à ma jambe et Ama à mes pieds, prêt à me défendre malgré tout. Ce geste me fait chaud au cœur, mais ça ne servirait à rien, si ce n’est le blesser grièvement.

Je me ressaisis quand Kenai commence à courir en portant Cloé, m’entrainant à sa suite. L’amas de lave continue de nous pourchasser et ne semble pas prêt de nous lâcher, nous forçant à nous diriger vers d’autre pokémon qui nous attende…Génial ils vont nous prendre en sandwich. Malheureusement Kenai tombe pendant notre course, il éloigne Cloé de lui et lui demande de s’enfuir, mais qu’est-ce qui lui prend, il ne veut quand même pas se sacrifier. La réponse est affirmative à mon grand désespoir, il empêcha son amie de le rappeler dans sa pokéball, pourquoi faut-il qu’il soit aussi têtu.

Avec le stress de la situation, Cloé craque et se retourne vers moi en implorant mon aide. Je suis la seule à pouvoir aider son pokémon.

-Yuna … Je t’en prie fais quelque chose … Je veux pas qu’il meurt...

Je me mords la lèvre, Yuna réfléchit, réfléchit, qu’est-ce que l’on peut faire ? Ama grogne et se place entre Kenai et le Limagma King, il est prêt à se sacrifier lui aussi. Et la fuite n’est pas une option pour deux raisons, la première il est tout simplement hors de question de les abandonner, et deuxièmement des pokémons sauvages nous bloquent l’autre partie du chemin…On est littéralement coincés…

~~

Dans la salle de contrôle, Esteban fixe les écrans, observant les deux dresseuses coincés sur ce chemin. Il pourrait mettre fin à la situation en appuyant sur un bouton, mais l’objectif du Labyrinthe est de pousser les dresseurs dans leur dernier retranchement, révéler leur vrai nature. Il a pu remarquer un changement sur la jeune Cloé Nosya qui s’est révélé être tout sauf une jeune et frêle fillette. Mais Yuna ne semble pas vraiment avoir changé dans cette épreuve, est-ce que le point de rupture est proche pour elle ? La réponse n’allait pas tarder à tomber.

~~

Je grince des dents plus le choix, je m’étais promise de ne pas en venir là mais il n’est plus question de réussite d’une mission, il est question de la vie d’un ami. Je fixe Cloé dans les yeux en lui souriant doucement, gardant mon calme.

-Ne t’inquiète pas Cloé, il ne va pas mourir…ne bouge pas.

Je m’avance vers le géant magmatique, passant à côté de Kenai et me plaçant devant Ama en écartant en grand les bras, une fusée éclairante dans la main. C’est celle que D-Dal m’a donné au début du Labyrinthe pour déclarer forfait. Au diable la mission, je me moque de finir cette épreuve si ça veut dire abandonner mes amis sur le chemin. Alors que je lève mon bras dans les airs pour montrer la fusée éclairante signe de l’abandon, les paroles de mon père me reviennent en mémoire.

‘’-Tu vois Yuna, allez au bout de ses rêves est important, ceux qui n’en n’ont pas ne valent rien…Mais ceux qui abandonne leurs amis, humain ou pokémon pour réaliser leur rêve sont pire que des moins que rien’’

Je ne suis pas une moins que rien, voilà pourquoi j’active la fusée éclairante qui libère une puissante lumière blanche. J’hurle alors à la caméra qui nous observe.

-J’abandonne le défi !!!
-Confirmez-vous l’abandon ? Demande D-Dal de sa voix robotique.
-Oui
- Fin du défi du Labyrinthe

J’en prends l’entière responsabilité, mes yeux brillent d’une détermination qui m’est inconnue, je le fait sans regret. Sitôt mes paroles prononcées l’ensemble de Limagma se stoppe net, ils finissent par se séparer, retournant dans l’ombre dont ils sont sortis. Je soupire de soulagement quand je vois aussi les autres pokémons rebrousser chemin, sauvés….nous sommes sauvés. Je m’agenouille pour prendre Ama dans mes bras, le corps tremblant, le stress redescend et je prends vraiment conscience que j’aurai pu le perdre.

-Idiot, ne me refait plus jamais un coup pareil, je ne veux pas vous perdre compris.

Mon pokémon hoche la tête avant de me donner une léchouille en guise d’excuse, ce qui m’arrache un faible sourire. Mais ce sourire disparait rapidement quand je repense à Kenai. Je me relève rapidement avant de me diriger vers le pokémon Normal qui s’est remis sur ses pattes. Je le frappe sans ménagement, tant pis s’il m’attaque en représailles, je me dois de l’engueuler.

-Nan mais cervelle d’idiot, tu te rends compte de ce que tu avais l’intention de faire. Te sacrifier ? Et abandonner Cloé ? Tout ça pour quoi ? Pour une stupide mission, la prochaine fois que tu as l’intention de faire ça crois-moi tu préféras que je ne te sauve pas. Tu es censé protéger Cloé, pas te sacrifier inutilement.

Je ne me suis même pas rendu compte que j’hurlai à la fin de mon monologue, mes pokémons me regarde avec de gros yeux, ils ne m’ont jamais vu dans un tel état de fureur. Mais heureusement pour eux, je redescends rapidement de mes grands Galopa et regarde Cloé avec un sourire avant de me rapprocher doucement d’elle, essuyant les larmes encore présentes sur ses joues.

-ça va Cloé tu n’as rien ? Désolé je devais abandonner la mission, je n’ai pas trouvé d’autre solution.

Je suis désolée, à cause de ma décision notre mission est un échec, mais au moins j’ai la conscience tranquille. Pendant ce temps dans la salle de contrôle, Esteban sourit, il ne s’attendait pas à ce que le Labyrinthe donne d’aussi bon résultat, et surtout à ce que ces deux jeunes filles aillent aussi loin. Il appuie sur un bouton pour envoyer une nacelle récupérer les deux étudiantes et les ramener à la salle du débriefing.

  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________




Dernière édition par Yuna Akabara le Mer 11 Juil - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 460

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Ven 15 Juin - 11:48


         

Avec Yuna Akabara


[Mission] Le dresseur du labyrinthe


Elle s’avança entre le danger et le groupe. Cloé ne savait pas ce qu’elle voulut faire mais sur le coup elle se sentit abandonnée d’une part par Kenaï et d’autre part par Yuna. Ils voulaient juste la protéger mais Cloé sans ses amis ce n’est plus vraiment Cloé. Elle les voyaient déjà calcinés sans vie et elle éperdument seule à attendre la fin.

Mais Yuna ne batailla pas mais se rendit sans hésitation en criant qu’elle abandonnait le défi et que par conséquent Cloé aussi. La lumière blanche éblouissait Cloé ou bien était-ce Yuna. Personne ne le saura. Mais la Mentali ressentit de l’admiration pour la bleue à ce moment précis. C’est elle qui voulait à tout pris terminer le défi mais elle à du abandonner par sa faute. Par son manque de vigilance et d’entraînement. Elle le savait, elle devait devenir plus forte avec ses Pokémons pour éviter ce genre de problème à l’avenir.

Elle ne réagissait pas au fait que Kenaï se prenne une soufflante de la part de Yuna. Elle préférait hoqueter dans son coin avant que Yuna ne vienne sécher ses larmes. Cloé se jeta à son coup et recommença à pleurer de plus belle. Mais ce n’était pas des larmes de tristesses mais plus des larmes de joies. C’était surtout pour la remercier d’avoir sauvé Kenaï. Sûrement les organisateurs auraient arrêtés le jeu à temps mais pour Cloé Yuna avait sauvé la vie de son ami en sacrifiant la mission. Alors au fond elle s’en voulait un peu de ne pas avoir eu la force et la détermination suffisante pour le faire.

Kenaï s’approcha doucement et Cloé lui fit de la place et lui grattouilla derrière l’oreille. Loki dansa en tournoyant à ses pieds et tout le monde était en vie. Épuisés mais en vie. Un bruit mécanique se fit entendre avant qu’une nacelle de transport vint les accueillir proche de la sortie. Des secouristes descendirent de la nacelle avant de courir vers le petit groupe assez affaiblis. Il ne serait en effet pas étonnant que certains et des problèmes de motricité. Et je pense pas forcément à ceux qui ont fournit un effort physique déraisonnable.

Ils montèrent sur la nacelle, du nom de Icare, avant d’enfin partir de ce Labyrinthe de malheur. Cloé recevait des soins de la part des secouristes tels que des pansements, de la nourriture et de l’eau. Ran, elle, se faisait soigner par des infirmiers le tout pendant la longue extirpation du Labyrinthe. Elle s’était un peu découverte elle-même et surtout elle avait bien compris que malgré son évolution, Kenaï voulait juste rester le même et profitait de sa carrure pour pouvoir protéger son amie. Elle avait tout compris dans ce labyrinthe et ne referait sans doute pas les mêmes erreurs. Mais désormais, elle a peur. Peur de le perdre dans un combat contre un adversaire trop fort pour lui. Il lui fallait désormais avoir plus de force elle comme lui. Loki lui avait eu assez d’émotion pour la journée et décida de s’endormir après ses soins. Cloé le ramassa et le mit dans son sac pleins de poképeluches Heureusement, aucune n’a était abîmée sinon Cloé se serait sûrement mise en PLS émotionnelle, puis en colère avant de probablement céder la place à « Cloé » et ça vous ne le voulez pas croyez moi.

Arrivée à l’entrée, Esteban les attendaient en applaudissant doucement.

-Bravo pour être allé aussi loin. Venez nous allons parles de vos impressions dans un lieu adapté et faire un bref retour sur votre parcours.

Il se dirigea vers une salle de conférence vide et y pénétra avant de faire signe aux dresseuses de venir. C’était une pièce ovale avec des tables alignés pour former trois quarts de cercle. Un vidéo projecteur affichait les caméras du labyrinthe tour à tour.

-D’abord Cloé qu’as tu pensé de ton expérience.

La petite attrapa la main de Yuna pour se donner du courage et répondit sans réfléchir.

-J’ai pas aimé… C’est trop dur pour moi… Et j’ai pas envie que mon Kenaï se refasse mal par ma faute… Et c’est oppressant aussi d’être enfermé à l’intérieur. Alors moi j’ai pas aimé.

Elle avait l’air d’avoir oublié le petit incident avec Kenaï et sa crise avec les Pokémons Psy. Mais Esteban ne lui en tint pas rigueur.

-C’est vrai que c’est dur mais à la base le Labyrinthe est prévu pour des personnes plus entraînés que toi mais tu t’es très bien débrouillée pour avancer. Félicitation.

Il tourna la tête vers Yuna et durcit un peu son regard comme pour la sonder.

-Et toi Yuna ton ressentit et peut-être à tu des questions à me poser non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 30
Jetons : 2829
Points d'Expériences : 621

Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   Sam 16 Juin - 0:19


Le dresseur du Labyrinthe

Je me suis mise à la hauteur de Cloé pour lui essuyer les larmes, tout ce stress d’un coup, ça n’est pas forcément bon. Avant que je n’aie le temps de réagir, mon amie était accrochée à mon cou, pleurant comme une fontaine, toute la pression retombait enfin. Mais j’ai le sentiment que les larmes de la Mentali ne sont pas des larmes de tristesse, plutôt des larmes de soulagement…Soulagement que Kenai soit sauvé ? Que cette épreuve soit terminée ? Je n’en sais strictement rien et je n’ai pas envie de lui demander, à la place je la serre doucement contre moi, lui soufflant que tout était fini. Rien que ce moment me confirme que j’ai bien fait de mettre fin à cette mission, la poursuivre n’aurait rien apporté de bon.

Un bruit mécanique se fait entendre, je lève les yeux et voit une nacelle descendre vers nous, lorsque nous serons à bord, nous pourrons quitter ce lieu pour prendre un bon repos mérité. Une équipe médicale nous rejoins et prend les cas les plus importants en premier, je leur fait signe de s’occuper de mes pokémons et de Cloé en priorité. Je vais bien, fatiguée mais hormis quelques égratignures je n’ai rien du tout, mes pokémons sont surtout épuisés, ils ne sont pas grièvement blessés. Ran la Nanméouie de Cloé n’a pas eu autant de chance, en même temps face au Méga-Drattak d’Arragon, elle ne pouvait pas s’en sortir sans trop de dommage…ça me fait penser à Alduin, une armée de question vienne à mon esprit, qu’est-ce qu’il faisait là ? Et est-ce que…est-ce que mon père est là ? Est-il vivant ?...J’aimerai tellement avoir une réponse, même si l’on m’annonce qu’il est mort, au moins je ne serai plus dans le doute et le questionnement constant.

Mais en plus d’avoir réveillé ces questions que j’avais mises dans un coin de ma tête, cette mission m’a permis de faire la rencontre de Cloé et de ses pokémons, ainsi que de me mesurer face à des dresseurs et des situations qui me dépassent…Même si c’était difficile, je suis fière d’avoir fait cette mission, tant pis si au final c’est un échec à cause de mon abandon. La remonter vers l’entrée me semble durer une éternite, on est allées aussi bas ? Je ne m’en suis même pas rendu compte, je me demande comment cette installation a pu voir le jour dans le sous-sol d’une île. Une fois au sommet, nous sommes accueillies par Esteban qui nous applaudit.

-Bravo pour être allé aussi loin. Venez nous allons parles de vos impressions dans un lieu adapté et faire un bref retour sur votre parcours.

Forcément, un débriefing s’impose, je me doutais qu’il allait recueillir nos impressions à chaud, voilà pourquoi j’y ai déjà réfléchi dans l’escalateur. J’observe la salle avec attention, des caméras dans plusieurs coins de la pièce, une grande vitre noire opaque, comme dans les salles d’interrogatoires dans les films policiers. Ils veulent vraiment étudier toutes nos réactions, j’ai l’impression d’être un rat de laboratoire d’un coup. Nous nous installons à la table, face au vidéo projecteur qui commence à diffuser des passages de notre tentative, mais ce n’est pas à moi de commencer le bilan. Avant de prendre la parole, Cloé me serre la main, je ne sais pas si c’est pour se redonner du courage ou autre chose, mais je lui souris doucement pour la rassure, je ne l’ai pas laissé tomber dans le Labyrinthe, je ne vais pas le faire maintenant.

Elle annonce de but en blanc qu’elle n’a pas aimé, trop oppressant, des pokémons adversaire trop fort qui ont blessé ses pokemons, une réponse tout à fait ressemblante à Cloé, mais au moins elle a le mérite d’être honnête. Monsieur Esteban sourit face à la réponse de ma partenaire et la félicite pour son parcours, lui expliquant que cette épreuve était réservée pour des dresseurs avec bien plus d’expérience et d’entrainement que nous. Le champion extrême finit par tourner son regard vers moi, et ce dernier se durcit un peu, comme s’il attendait une analyse très détaillé venant de moi…encore quelques choses que je dois à la réputation de mon père je présume. Je n’ai pas vraiment d’autre choix, je prends une profonde inspiration et me lance dans mon compte-rendu.

-C’est un défi vraiment intéressant, mais où la difficulté est mal dosée. Je sais qu’il est prévu pour des dresseurs plus expérimentés, mais plus de réalisme serait vraiment appréciable. Pour exemple on peut parler de l’hologramme du Brutapode au premier étage, un pokémon de taille normale mais avec de plus grandes résistance aurait été un défi bien plus intéressant. Par contre l’épreuve des pokémons psy serait à bannir d’après moi, joué sur la psychologie des gens et leurs souvenirs, ça ne les fait pas progresser. On ne sait pas ce qu’un traumatisme comme celui-ci pourrait occasionner sur le long terme…

Je marque une courte pause en jetant un coup d’œil à Cloé, je ne peux pas m’enlever de la tête le changement de comportement qu’elle a eu après l’illusion…J’ignore ce qu’elle a vu, mais ce n’est pas une bonne idée d’infliger une telle chose, le Labyrinthe met en difficulté, il n’est pas censé traumatiser les personnes.

- …Si je devais revenir sur les épreuves de combats, je dirais que sur ce point c’est plutôt bien dosé. Si l’on n’est pas assez fort pour vaincre un adversaire, on peut employer la ruse…

Je souris en repensant aux deux dresseurs qui ont fini en asticot dans le fil d’Hestia. J’espère que l’équipe de secours les a sortis de leur cocon, sinon je les plains.

-Le dernier point que je trouve intéressant, c’est le fait de mettre des pokémons sans dresseur comme obstacle. Il est bien plus dur de prévoir un pokémon autonome que de prévoir un pokémon dirigé par un dresseur…Mais ça m’amène à une question…comment vous avez fait pour mettre le Dracolosse de mon père dans le Labyrinthe ? Je veux dire…est-ce que c’est lui qui vous l’a confié ?

Ma gorge s’est serrée à mesure que mes mots traversèrent ma gorge, est-ce qu’Esteban allait me donne la réponse que j’attends depuis des années ? Je sens mon cœur battre la chamade dans ma poitrine, il faut que je sache, et le vieil homme semble comprendre ou je veux en venir car la réponse ne se fait pas attendre.

-Tu voudrais savoir si ton père est encore en vie n’est-ce pas ? Je ne peux malheureusement pas te donner de réponse, Alduin m’a été confié par une tierce personne, je ne sais pas ce qui est arrivé à ce bon vieux Strauss.

Je me mords la lèvre et retiens mes larmes, moi qui avait tant espéré une réponse, même s’il m’annonçait la terrible nouvelle, au moins j’étais fixée…Tant pis, je dois me faire à l’idée que je ne saurai surement jamais la vérité sur la disparition de mon paternel.

-Mais je suis certain qu’il aurait été très fier de ce que tu as accompli aujourd’hui…tu es bien la digne fille de ton père.

Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de compliment, et même si j’ai échoué dans la mission, ces simple mots me font passer l’arrière-goût amer qu’il me restait. Je murmure un merci, je ne peux pas parler plus fort, sinon je laisse échapper les larmes que je retiens avec tellement de difficulté. Nous continuons le débriefing un peu plus longtemps avant que le temps nous rattrape, le dernier ferry pour Lansat va partir. Esteban nous raccompagne au Ferry ou nous y retrouvons Alduin qui semblait m’attendre avec impatience car il me prend dans ses bras à peine il me voit.

-Il ne voulait pas te laisser partir sans te dire au-revoir.

M’explique Esteban alors que je fais sortir Dovah de sa pokéball qui regarde son évolution final avec des yeux pétillants.

-Un jour Dovah et moi nous serons capable de te battre sans que tu le fasses exprès Alduin…Et…si tu veux passer me vois à la Pokémon Community, n’hésite pas ou alors à aller voir Maman ça lui ferait plaisir.

Les larmes me remontent encore, bordel je n’arrive pas à les retenir cette fois et je me laisse aller à l’étreinte du pokémon Dragon. Mais nous sommes rapidement ramener à la réalité par le champion extrême.

-Et bien mesdemoiselles, le moment est venu de nous dire au revoir. Je vous remercie d’être venues tester le Labyrinthe, ça va grandement nous aider. Je vais transmettre mon bilan à la direction de l’académie, mais vous avez fait du bon travail toute les deux, félicitation.

Il nous tend à chacune un petit emblème, celui qu’il a réservé au testeur du Labyrinthe, ça me fait sourire et penser à la collection qu’avait papa, peut-être qu’un jour j’arriverai à en avoir une aussi grande que lui. Pour l’heure il est temps de rentrer, nous remontons sur le bateau et je vais avoir le temps de parler encore un peu avec Cloé, le trajet durant plusieurs heures.

Une fois le ferry assez loin de l’île de combat, Esteban soupire et tape de son bâton face à l’arrivée d’un homme d’une quarantaine d’année.

-Ces jeunes filles sont très prometteuse, elles grandissent et seront bientôt de jeunes roses prêtes à éclore qui finiront par nous surpasser…C’est pour ça que je ne te comprends pas mon vieil ami, pourquoi ne pas vouloir voir ta fille ?

L’homme aux cheveux bleus et aux yeux rouges sang fixe le navire qui n’est plus qu’un point à l’horizon, alors que son Dracolosse se place derrière lui.

-Le moment n’est pas bien choisi, elle doit s’épanouir et trouver sa voie…pour l’instant me voir ne lui causerait que des problèmes.

Esteban soupira mais respecta la decision de son ami, après tout Strauss Akabara n’agissait jamais sans raison, et sa fille semblait marcher dans ses pas.

  

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: [Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya   

Revenir en haut Aller en bas
[Mission Topdresseur] - Le dresseur du Labyrinthe - Cloé Nosya
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Le reste du monde :: Reste du globe :: Hoenn-