Enquête et conseil de mode chez les Noctali.
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 1470
Points d'Expériences : 542
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Jeu 12 Avr - 13:38
  • Marie R. Uana
  • Erika D'Eléos
Enquête et conseil de mode chez les noctali

"Oh Marie vous êtes la, vous aussi ! Quel heureux hasard, il faut croire que nos destins sont liés d'une quelconque façon... Eh bien, vous serez ma Marie Watson pour cette matinée ! Nous devons découvrir, le mystère de cette chambre, et comment avons, nous pu atterrir ici, ne trouvez vous pas ça excitant ! Nous devrions faire un tour dans la salle commune pour trouver plus d'indices ! En avant ma chère Watson !"


Quel ne fut pas ma surprise quand j’aperçus la Mentali dans cette chambre, peut-être avions nous était envoyé pour remplir une mission de la plus haute importance ? Ou tout simplement, nous étions le 1er avril est quelqu'un se jouait de nous...? Eh bien, l'individu en question avait intérêt que se soit la première réponse, s'il ne voulait pas se prendre un high-kick façon Erika. Je suis surpris par l'accoutrement de la jeune Mentali, décidément ce n'était pas une tenue pour dormir ça ! Rien ne valait une robe de chambre rose en soie avec un masque de sommeil Chaglam pour des nuits en toute douceur et un confort digne d'une princesse ! Ma robe de nuit ferait pâlir n'importe qui ! Oh, oh, oh ! Enfin, il est vrai que si on croisait dans les couloirs de l'académie vêtue de la sorte... Avec ce pervers de Logan dans les parages, il ne devait pas être le seul à être pervertis de la sorte ! Dans ce monde d'impureté, je brandirais la force de mon sac a main contre tout attaque ! Je suis sûr que je peux assommer quelqu'un avec...  *tousse* C'est pourquoi des cours d'auto défense sont essentiel, avec les temps qui cours...


"Oh oui, vous avez raison ! Je pense que pourrons trouver notre bonheur dans ces chambres ! Je vous laisse vous changer en toute tranquillité pour ma part, je vais essayer quelques trucs que j'ai vus trainer dans la chambre... Disons que c'est juste de l'emprunt pour la bonne cause !"


Je prends tout ce qui me passe par la main, du soyeux, de la parure, de la fourrure, décidément cette chambre était un véritable dressing à lui tout seul ! Il y avait de tout, il fallait absolument que je croise cette personne un jour... J'essaye, je pavane, je change, je pourrais passer des heures à essayer toutes les combinaisons de tenue, mais tâchons de ne pas faire attendre notre cher Marie. Finalement, mon choix se décide sur une petite robe rose accompagné d'une fourrure blanche et avec l'accessoire essentiel des lunettes en forme d'étoile, j'étais une véritable star ! Je suis sûr que le propriétaire ne dira rien si je lui emprunte pour une durée indéterminé n'est ce pas ? Je me redirige vers la chambre de Marie.


"Alors vous avez fini de vous vêtir ? Ah, mais ça ne vas pas du tout ! Ce n'est pas fabulous du tout ! Vous ne voyez pas l'immensité de choix de vêtement qui s'offre a vous ? Vous préférez prendre quelque chose de si... impersonnel ! Ça n'as pas de goût ma chère ! Il faut que vos vêtements vous fassent... vivre ! Il faut qu'il soit absolument magnifaïke ! *Soupir* qu'est ce que vous feriez sans moi.. heureusement que Erika professionnel de la mode est là pour vous épauler dans vos choix ! "


Il nous faut du fabulous, du flash, et je sais absolument ce qui va faire revivre l'âme désespéré de cette Mentali ! Je décide de prendre une capeline en feutrine violette, cette robe blanche a paillette, et pour couronner le tout ces lunettes de soleil ! Elle va être sublime ! C'est quand même étrange qu'un tas de vêtements féminins se retrouve dans cette chambre, il faut croire que la personne en question aime bien les vêtements féminins... Ou peut-être est-ce tout simplement une fille, ou un artiste incompris.. ça expliquerais beaucoup de choses. Une fois la tenue en main, je lui donne, ne lui demandant même pas son avis, de toute façon, je me doutais bien de ce qu'elle allait me dire "Oh merci Erika ! Heureusement que vous êtes là ! Vous êtes la fille la plus incroyable que je connaisse, vous êtes merveilleuse ! "Ahlala, je n'y pouvais rien si j'étais parfaite.


"Aller, aller ma chère ! La mode n'attend pas ! J'attends le résultat avec impatience ! Vous allez être FANTASTIC !"

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 2385
Points d'Expériences : 1010
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Ven 11 Mai - 16:14
Enquête et conseil de mode chez les Noctali
feat Erika d'Eléos


Marie soupira intérieurement.

Elle avait un mauvais pressentiment. Un TRES mauvais pressentiment. Cette journée commençait très mal, elle imaginait difficilement comment elle pouvait bien se finir. Enfin... Ce genre de mésaventure était devenu son quotidien au sein de la Pokémon Community, aussi se résigna-t-elle sans trop de mal.

Erika, qu'elle venait de rencontrer dans la chambre accolée à celle où elle s'était réveillé, lui proposa de se servir dans les armoires environnantes pour se vêtir. Si en temps normal, la Mentali aurait trouvé cela fortement déplacé, il fallait avouer qu'elle n'allait pas faire la fine bouche. Elle était à moitié vêtue dans un dortoir exclusivement masculin, et si Marie n'était pas non plus d'une extrême pudeur, elle n'était également pas complètement folle. Sortir ainsi dans les couloirs reviendrait à prendre avec elle un grand panneau, sur lequel était écrit « Foutez-vous de ma gueule, je vous prie ».

Ainsi, l'expression habituellement monotone, Marie se détourna de sa comparse Givrali, et ouvrit machinalement une des armoires de la pièce. Du coin de l’œil, elle observa la réaction des Pokémon présents, qui semblaient n'être que peu préoccupés par la situation. Elle espérait que ses propres Pokémon feraient preuve d'un peu plus de zèle si un inconnu entreprenait de fouiller dans ses affaires...

Son regard balaya les vêtements qui s'étendaient devant elle. Ils étaient pour la plupart très banals, et elle comprit sans mal que leur propriétaire cherchait plus à faire dans l'utilitaire que dans l'agréable. Une façon de faire qu'elle ne pouvait qu'approuver... Consciencieuse, elle prit les vêtements un à un, et chercha à récupérer une tenue potentiellement peu utilisée par le locataire de cette chambre. Elle jeta son dévolu sur un jogging gris délaissé au fin fond d'une pile de linge, et une veste noire à fermeture éclair en tissu, sans le moindre motif. Par chance, la veste lui convenait, et Marie s'estima heureuse d'être une véritable planche à pain. A quoi bon avoir une poitrine protubérante quand elle pouvait enfiler n'importe quel haut sans problème ? Elle ne pouvait cependant pas en dire autant du jogging, qui était hélas un peu trop grand. Elle ouvrit donc quelques tiroirs au hasard, jusqu'à tomber sur une ceinture. Même si le pantalon n'avait pas les languettes pour permettre la tenue de cette dernière, il suffit à la demoiselle de serrer la pièce en cuir bien fermement autour de sa taille pour que le tout reste en place. Elle s'observa un bref instant dans le miroir, et hocha la tête, convaincue : cela ferait l'affaire. Elle n'appréciait pas tellement l'odeur du propriétaire de ces vêtements, et n'avait pas de chaussures, mais elle s'en accommoderait. Marcher pieds nus ne la dérangeait pas, et elle doutait fortement pouvoir trouver une paire de chaussures à sa taille. La probabilité qu'elle coïncide avec celle de l'adolescent vivant ici était bien trop faible...

Prête, elle s'assit donc sur son lit, et attendit qu'Erika soit également habillée. Marie tenta de réfléchir à la façon dont elle pourrait bien ramener son matelas et son sommier dans sa chambre, mais elle laissa bien vite tomber. Compte tenu du fait qu'une autre élève avait subi la même chose qu'elle, ils étaient au moins quatre adolescents à avoir vu leurs lits interchangés ; elle pouvait donc espérer recevoir l'aide de la direction de l'académie sans aucun mal. Si ça se trouve, c'était même cette dernière qui cherchait à les mettre à l'épreuve, ou à leur faire une farce... Cela ne l'aurait en rien surpris, en tout cas.

Elle patienta un moment. Longtemps, même. L'espace d'un instant, elle se demanda même si Erika ne s'était pas rendormie, ou si elle n'était pas partie sans elle... Mais les nombreux sons émanant de la pièce d'à côté lui signalaient régulièrement la présence constante de la demoiselle. Elle aurait fait une bien meilleure Mentali qu'elle, tiens... Peut-être en envoyant une lettre à la direction, il y avait moyen pour elles d'interchanger leurs dortoirs....

Finalement, Erika réapparut. En une tenue... Bien singulière. Marie pencha la tête sur le côté en observant la robe rose, la fourrure blanche et les lunettes flashy de l'adolescente. Où avait-elle trouvé tout ceci ? N'étaient-elles pas dans une chambre Noctali... ? Aaaaah, les goûts et les couleurs. Une bien étrange histoire.

Et elle ne croyait pas si bien dire. A peine Erika avait-elle observé Marie qu'elle se perdit en élucubrations fastidieuses et absurdes. Ses vêtements étaient impersonnels ? Sa tenue manquait de vie ? Et alors, elles n'étaient pas là pour refaire leur garde robe, non ? Eh bien, selon d'Eleos, si.

« -Vous savez, dès lors que je ne me retrouve pas dévêtue en plein cœur de l'académie... »

Mais il semblerait que son interlocutrice n'est cure de ses paroles. Marie n'avait même fini de parler qu'Erika s'était mise en quête de vêtements à faire porter à la miss Uana, au lieu de sa tenue dominicale improvisée.

Cette fois-ci, ce fut de façon visible et intelligible que la Mentali soupira. Vraiment, ne pouvaient-elles pas juste se mettre en quête de leur chambre, maintenant... ? Hélas pour elle, les priorités d'Erika étaient bien éloignées des siennes, et ce n'était pas Sully qui allait la soutenir. La Séviper s'amusait comme une petite folle à suivre la Givrali qui partait à droite et à gauche pour récupérer les tissus jugés « essentiels » au bon déroulement de leur.... Enquête.

Et voilà que la demoiselle se plaçait fièrement devant Marie, et lui tendait une panoplie complète. Bon sang, mais où avait-elle bien pu trouver cette robe à paillettes ?! La Ranger voulut bien ouvrir la bouche pour signifier son désintérêt total pour l'habillage, mais Erika ne paraissait pas vraiment se soucier de son avis. Il ne lui fallut que quelques secondes pour plaquer ces vêtements dans les bras de Marie, lui signifiant une dernière fois qu'elle devait impérativement les enfiler, avant de s'isoler dans l'autre partie de la pièce. La Mentali tenta bien de se lever pour emboîter le pas à sa camarade, mais celle-ci était déjà partie.

Blasée, Marie avisa la tenue qu'on lui avait refilé. Il y avait cette robe, donc, qui aurait pu être au goût de la jeune fille s'il n'y avait pas ces paillettes particulièrement voyantes, une capeline violette beaucoup trop extravagante, et des lunettes de soleil à l'utilité tout à fait relative. Son regard coula lentement jusqu'à sa tenue actuelle, et elle expira bruyamment.

Damnation.

***


« -Trop grande. »

Ce fut tout ce qu'elle trouva à dire lorsque Erika revint la voir. Si la capeline s'adaptait parfaitement à son crâne et les lunettes glissaient bien le long de ses tempes, elle ne pouvait pas en dire autant de la robe dont les bretelles surplombaient de loin ses épaules. Un mouvement brusque ou une rafale de vent, et elle se retrouverait le buste à l'air.

Marie émit un petit son agacé, avant de saisir la veste de tout à l'heure qu'elle avait quitté suite à l'habillage.

« -C'est ridicule. Vous pensez sincèrement qu'il est nécessaire pour nous de nous vêtir de la sorte ?  »


© Mzlle Alice.

_________________

« Je m’occupe de lui. »
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 1470
Points d'Expériences : 542
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Dim 24 Juin - 16:42
  • Marie R. Uana
  • Erika D'Eléos
Enquête et conseil de mode chez les noctali

Au lieu de recevoir un "Oh merci Erika ! Heureusement que vous êtes là ! Vous êtes la fille la plus incroyable que je connaisse, vous êtes merveilleuse ! ", j'avais eu le droit à  "Trop grande" *Soupir* cette pauvre Marie ne semblait pas du tout convaincue de mon choix de tenue, bon il est vrai que les lunettes étaient peut-être un peu trop grande et la robe un peu trop grande, mais rien de bien méchant en soit ! Elle enfonça le couteau de la plaie en disant, je cite, que son accoutrement était selon elle, ridicule. Ridicule ? Ah ma pauvre Marie, sans doute qu'elle n'avait pas eu une éducation sans doute trop primaire pour comprendre l'esthétisme de cette tenue, mais je ne lui en voulais pas, ce n'est pas tout le monde qui pouvait distinguer les choses belles des.. autres choses.

"Eh bien voyez vous, avec cet accoutrement on ne vous reconnaîtra pas dans le couloir du dortoir, car je peux vous assurer maintenant que d'après ma fructueuse enquête, nous sommes dans le dortoir des Noctali, et vous ne voulez sûrement pas savoir comment je l'ai su, car ce n'est pas la couleur sombre des murs qui m'ont mis la puce à l'oreille, ni les quelques logos noctali que j'ai pu apercevoir, mais les vêtements. Enfin, je vous épargne les détails... Nous ne savons pas encore si nous sommes les seuls qui se sont retrouvés dans ce genre de situation, alors tachons de rester discrètes ! Eh puis avec nos déguisements, nous pourrons nous faire passer pour des nouvelles élèves voyez vous ? J'avais donc tout prévus, oh, oh, oh ! Bien, mettons-nous en route ! "

"La voie est libre ! " Chuchotais-je


Je m'élançais dans le couloir par le biais d'une roulade parfaitement réalisé, mes 2 ans de gymnastiques m'auront servi à quelque chose ! Je me relevai puis fis un pas en arrière, un regard a droite, un pas en avant puis un regard à gauche, nous étions bien seules dans cet immense couloir. Marie n'avait pas pris la peine d'être discrète, et c'était juste contenter de marcher jusqu'à moi. *Soupir* elle avait encore un long chemin à faire pour parvenir à être une véritable enquêtrice telle que moi, peut-être qu'un jour, elle pourra elle aussi avoir son Diplome d'Agent Jenny fournit dans les boites de céréales Cani-Cani Crush après avoir résolu l'énigme 58 au dos d'un des paquets Cani-Cani crush, et ainsi recevoir par courrier le kit du parfait enquêteur ! J'étais pourtant certaine que Marie cachait un potentiel d'enquêtrice au fond d'elle, c'est mon sixième sens qu'il me disait, et il ne se trompait jamais ! Il suffisait juste de la stimuler un peu, histoire qu'elle montre tout son potentiel.

"Bien Marie, je vais vous laisser, vous chargez de la suite des opérations. C'est vous qui donnez les-"

Je fus interrompu par le bruit d'une des portes qui venait de s'ouvrir devant nous, pris par mon instinct d'agent secret, j'emportai Marie avec moi derrière un mur, afin de ne pas nous faire repérer. C'était sans doute un Noctali qui venait de se réveiller vu son accoutrement... Il fit un regard un droite puis à gauche, comme s'il semblait avoir entendu du bruit, peut-être que nous avions fait un peu trop de bruit en sortant, bon c'est vrai qu'avec ma roulade j'ai foncé directement dans le mur certes, mais tout de même, je suis une jeune fille avec un corps frêle je n'ai quand même pas fait autant de bruit que ça, non ?

"J'aurais juré entendre, une attaque séisme... C'est peut-être qu'un rêve.."


QUOI CARRÉMENT UNE ATTAQUE SÉISME ?! NON MAIS ! Je vais lui montrez le fond de ma pensée à ce garçon, je vous assure que mon attaque uppercut ne va pas lui sembler être un rêve, ça, vous pouvez me croire ! Enfin, c'est vrai que nous ne devons pas ruiner notre filature, alors je laissai passer pour cette fois, cette odieuse personne. Il resta quelque temps à regarder dans le couloir avec son air ahuri, puis finalement referma la porte de sa chambre. On l'avait échappé belle.


"Bien... je disais donc que je vous laisse mener la suite des opérations. Décidément, ces Noctali n'ont aucun sens des bonnes manières, a en croire que c'est pareils pour tout les garçons de cette académie.."

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 2385
Points d'Expériences : 1010
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Mar 7 Aoû - 14:53
Enquête et conseil de mode chez les Noctali
feat Erika d'Eléos


Marie passa la veste sur ses épaules, et fit une moue peu convaincue au moment de remettre une bretelle en place.

Alors comme ça, elle allait réellement sortir vêtue de la sorte ? Sa partenaire paraissait réellement persuadée du bien-fondé de la chose. Sa réflexion n’était effectivement pas dénuée de sens, mais tout de même… Ne valait-il mieux pas aller voir un représentant du personnel et risquer d’attirer l’attention plutôt que de se faire accuser de vol et de vandalisme ? D’autant que la Ranger avait déjà croisé un adolescent dans le couloir. Théoriquement, leur infiltration était déjà compromise.

Mais elle se cacha de l’avouer à Erika, par instinct de préservation sans doute. Elle la voyait déjà se mettre à courir dans tous les sens en agitant les bras, cédant à la panique, pour finalement se ressaisir et mettre au point un plan tarabiscoté visant à contrebalancer la situation, auquel Marie n’aurait absolument pas son mot à dire.  

Wait. Un peu comme là, en fait ?

Avant d’avoir pu dire quoi que ce soit, Erika s’élançait déjà dans le couloir des Noctali. D’un regard blasé, la blanche observa sa roulade, ainsi que Sully qui partit à la poursuite de la Givrali d’un air enthousiaste. Elle devait se croire à la chasse, sans doute.

Marie ne prit pas vraiment la peine de jouer le jeu, et après avoir tranquillement refermé la porte de cette chambre, rejoignit Erika de quelques pas lents. Elle venait de percuter accidentellement un mur, et en se redressant, voulut lui demander de diriger la suite des opérations. Elle fut cependant interrompue par l’ouverture d’une porte à proximité, vers laquelle Marie se tourna.

« -Parfait. Nous allons pouvoir nous rensei-  »

Non, elle n’allait pouvoir rien du tout. Ni une ni deux, Erika l’avait attrapé par le bras pour l’attirer dans le recoin d’un couloir, hors du champ de vision du garçon tout juste apparu. Sully les imita, mais ne put s’empêcher de laisser sa tête dépasser à l’angle, ne détachant pas son regard perçant et meurtrier de sa cible… Car c’était bien ce type qu’elles chassaient, pas vrai ? La prochaine étape, c’était de lui sauter dessus, de le ligoter, de l’étouffer, puis de le dévorer, n’est-ce pas ? A en juger par l’attitude brusquement véhémente de l’humaine à couette, elle avait certainement raison !

Mais hélas, voilà que leur proie prit la fuite bien avant qu’elles puissent réagir… Quel dommage ! La Séviper laissa tristement pendouiller sa langue, alors qu’Erika recouvrait lentement son sang froid. Froid et même bleu, sans doute, vue la façon dont elle se plaignait des bonnes manières masculines de ce dortoir… Marie haussa un sourcil sceptique, et dévisagea sa partenaire pour la conquête du monde d’un air perplexe.

« -Tant que nous les éviterons, ils pourront difficilement nous faire part de leurs bonnes grâces. »

Que voulait Erika, au juste ? Trouver une explication à ce qui leur était arrivé, s’enfuir d’ici ou être servie de thé et gâteau en claquant des doigts ?… Les trois en même temps, sans doute.  Malheureusement, il allait falloir pour elle faire un choix, car elle ne pouvait hélas pas tout avoir, dans l’immédiat. Et étant donné que la troisième option paraissait d’ors et déjà caduc…

« -Hum… Excusez-moi ? »

Marie n’eut pas le temps de pousser la réflexion plus loin, un garçon arrivait de derrière et les interpellait. Il n’était qu’à quelques pas d’elles – nul espoir de fuite donc –, et il paraissait quelque peu… Paumé.

« -Vous… Vous saurez ce qu’il se passe, ici ? Hier soir, je me suis endormi tranquillement dans ma chambre, et quand je me suis réveillé mon lit était dans ce dortoir… A-alors que je suis un Phyllali, à la base... »

La Ranger fronça les sourcils, perplexe. Ainsi, elles n’étaient pas les seules victimes de cette odieuse plaisanterie… Elles pouvaient donc écarter la thèse du Noctali vicieux cherchant à garder de belles et innocentes jouvencelles dans son lit la nuit. Tant pis, ça faisait une piste de moins, mais au moins se rapprochaient-elles un petit peu plus de la vérité… D’une certaine façon…

… Peut-être.

Marie croisa les bras, et détailla l’adolescent.

« -Nous l’ignorons tout autant que vous. Peut-être devriez-vous vous adresser au personnel enseignant ? »

Fébrilement, le garçon hocha la tête, et les dépassa pour s’enfoncer un peu plus loin dans le couloir. Parfait ! Elles disposaient maintenant d’un enquêteur pouvant aller à la pêche aux informations à leur place. Après tout, elle n’avait apparemment pas l’autorisation de se faire voir par un membre des Noctali, donc que quelqu’un aille se renseigner à leur place était une bonne chose, pas vrai… ?

La mine toujours aussi pensive, Marie se grattouilla le menton, et inclina légèrement la tête.

« -Il s’agit donc d’un crime organisé. A moins de disposer d’une puissance de déplacement supérieure, telle que celle d’un Palkia ou d’un Hoopa comme décrites dans les légendes... » elle leva les yeux au ciel à sa propre remarque « Ce qui serait évidemment parfaitement absurde. Ils sont donc plusieurs, à nous de trouver qui et comment... »

C’était un début, aussi maigre soit-il…

Comment ? Marie qui se prenait au jeu… ? Eh bien, visiblement, elle était bloquée avec Erika. Donc autant faire contre mauvaise fortune bon cœur… Et puis, il fallait l’avouer, ce mystère l’intriguait fortement.

Et quand Marie a besoin de réponse, elle les obtient.

« -Allons nous renseigner à la salle commune. »


© Mzlle Alice.

_________________

« Je m’occupe de lui. »
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 1470
Points d'Expériences : 542
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Ven 31 Aoû - 22:03
  • Marie R. Uana
  • Erika D'Eléos
Enquête et conseil de mode chez les noctali

LE DRAME ! NOUS AVONS ÉTÉ REPÉRER ! Ce garçon, il venait de nous surprendre en plein grand délit d'infiltration dans le QG Noctali ! Brrr, je pense qu'il ne reste plus qu'un moyen... Il va nous falloir un gros sac poubelle, un marteau, de la colle à paillette, deux verres de limonade.. Ah non finalement, oublié ce que j'ai dit. Le pouvoir persuasif de Marie, avait réussi à le convertir en toutou à nos ordres ! Enfin, juste qu'elle lui a demandé d'aller se renseigner en bas, ce qui est parfait ! Nous allions pouvoir recevoir les informations que nous voulions... Oh, oh, oh ! (Elle aurait pu lui demander d'apporter le petit-dèjeuner aussi, bien sûr accompagné d'un thé au jasmin avec un sucre. ) Il était temps pour Marie de montrer tout ces pouvoirs d'enquêtrice ! (Bien sûr enquêteuse stagiaire. Évidemment que j'avais déjà trouvé le coupable de cette mascarade ! Cependant, ce serait trop facile de tout dévoiler tout de suite, il fallait réunir des pseudo-coupable autour d'une table dans une grande salle conviviale puis tout expliquer de A à Z pour ENFIN dévoiler le coupable... ) Hmm, il nous fallait donc un endroit assez grand pour accueillir des élèves.. Bien sûr Marie la salle commune ! Ah.. Marie n'était pas ma partenaire pour la conquête du monde pour rien. Enfin, c'est normal qu'elle ait parfaite, c'est moi qu'il est choisis après tout.

"Hmm excellente idée ma chère Uana. Il est temps de tirer cette affaire au clair une bonne fois pour toute ! En avant."

Je remets mes lunettes à la manière d'une enquêtrice privé dans les films. Cette affaire court depuis trop longtemps dans les couloirs du dortoir Noctali.. Des téléportations, des garçons mal habillé, et malpoli.. la tapisserie de mauvais goût dans les couloirs.. Hmm.. Il y avait quelque chose de pas très net ici, mais j'étais prête à tirer cette affaire au clair.. (C'est à ce moment là que je suis censé sortir un accessoire de ma boite de céréale favorite, sauf que je n'ai pas mon sac avec moi...). *Soupir* il va falloir faire avec les moyens du bord, c'est-à-dire mon intelligence ! Direction la salle commune des Noctali, étrangement tout les suspects se retrouver exactement au même endroit... Le garçon malpoli qui nous à surpris en pleine infiltration, la fille mystérieuse qui se plaignait au comptoir du service de l'académie, le référent des Noctali, Léon Nahr qui essayait de calmer la foule d'élèves qui s'était mystérieusement retrouvé dans le dortoir des noctali, et bien sûr... le garçon qui a traité ma super roulade d'attaque séisme ! (Comment il a fait pour arrivée avant nous...? Hmm, c'est vrai qu'essayait de dramatiser la scène sans bouger pendant au moins dix minute..)
Il était temps de faire les révélations a tout le monde..

"SILENCE TOUT LE MONDE ! JE SAIS QUI EST LE COUPABLE !"


Tout les regards se plongèrent vers moi, ahlala je sais que je suis belle, mais arrêter de me fixer comme ça ! Oh, oh, oh ! Hem... Bref, je désignai du doigt les quatre suspects de cette histoire à venir s'asseoir autour d'une table. Ils n'avaient pas l'air d'être très enthousiaste à l'idée de venir vers moi, vu la tête que je tirais, mais peut-être est-ce l'incompréhension dans leur visage, qui les a pousser à m'écouter. Il était temps de faire mon monologue d'enquêtrice. Il ne manquait plus que l'orage dehors, pour que je puisse me tourner vers la fenêtre d'un air dramatique... mais... on allait faire sans.

"Eh bien, vous savez tous pourquoi je vous ai réunis ici..."

"Euh meuf, dèja on se connait pas ok ? Donc non, je sais pas.  J'en ai marre de ces conneries ! Je veux rentrer chez moi !"

"Euuh.. A la base, j'étais parti pour aller voir Monsieur Nahr pour lui expliquer..."


"Non.. Je viens juste de me réveiller perso..."

Le référent des Noctali allait prendre la parole, mais j'en avais dèja assez entendu pour parler avant qu'il ne puisse dire quoi que se soit.

"EH BIEN ! CAR LE COUPABLE EST L'UN D'ENTRE VOUS ! (Tan tan taaaaaan *tousse* hem.)"


Tout de suite, la troupe d'élève avait les yeux rivés sur nos "coupables", le doute et la peur, commençait à s'engouffrer dans la salle commune des Noctali. Cependant, nous détenions la vérité. Marie mon assistante savait très bien qui était le coupable, mais pour des soucis de scénario, (oui, car je suis le protagoniste principal.)  c'est moi qui vais tout expliquer.


"Eh bien voyez vous, notre enquête nous à conduit à plusieurs pistes qui se dirigent tous vers vous... Tout d'abord toi la blonde avec ton pyjama ! Une fois que nous sommes arrivés dans la salle, tu avais l'air de te comporter très bizarrement. En te plaignant de l'académie, de toute évidence, tu ne te plais pas ici.. C'est pourquoi... tu as utilisé la puissance de 50 pokémon psy pour déplacer les lits des élèves dans le dortoir des noctali afin de donner mauvaise réputation à l'académie et pouvoir rentrer chez TOI ! (TANTANTAAAAN !)"



"Ouais... mais je n'ai pas 50 pokémon psy. Donc, non, ce n'est pas moi. "


"Hmm... Eh bien, je le savais ! Car en fait, le coupable n'est autre que le garçon qui nous a fait peur dans les couloirs ! En effet, j'ai remarqué que tu portais un t-shirt de la marque Charmi Naa. Comme vous le savez tous c'est une marque fait des réductions à 50 % pour le deuxième pantalon acheté, ce qui nous ramène au logo cette marque de vêtement (de très mauvais goût.), ce pokémon est de type combat mais aussi PSY ! Ce qui fait donc de toi... un garçon de très mauvais goût."


"E-Eh ! Mon t-shirt, il est chouette ! M-mais qu'est ce que ça prouve en fait...?!"


"J'y viens... car en fait, tout cela n'était qu'une couverture pour cacher le véritable coupable qui n'est autre que le garçon qui m'a insulté dans les couloirs ! En effet, de vue ça se voit que tu es un pervers, donc tu as utilisé les pouvoirs de tes pokémon pour ramener des membres féminins dans le dortoir des Noctali."

"M-Mais pas du tout !"


"Bon très bien, Marie, je te laisse l'honneur de dévoiler l'identité du véritable coupable. J'ai épuisé mon quota de révélation pour aujourd'hui."


_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 2385
Points d'Expériences : 1010
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Mer 10 Oct - 15:09
Enquête et conseil de mode chez les Noctali
feat Erika d'Eléos


Marie était déterminée.

Elles allaient découvrir ce qu’il se passe, et donner un fin mot à l’histoire. Les coupables seraient lourdement châtiés, les lits restitués, et le calme de retour sur la Pokémon Community. Marie ne savait pas lequel de ces trois buts était le plus réjouissant, mais une chose était certaine, elle avait hâte de les atteindre.

Les voila donc en route en direction de la salle commune. Pourquoi faire ? Eh bien, interroger encore plus de suspects, sans doute… Pourquoi donc Erika tiendrait-elle à s’y rendre, sinon ? Pour y faire un discours exubérant et tape à l’oeil dans le simple but d’attirer à elle toute l’attention ? Allons, c’était absurde. Quel intérêt à cela pour leur enquête… ?

Lorsqu’elles débarquèrent, c’était pour découvrir une belle cacophonie. Entre les élèves qui, comme elles, avaient été déplacés à leur insu, et les locataires du Dortoir Noctali qui tentaient de comprendre ce que faisaient tous ces gens chez eux, il y avait un sacré bordel, on pouvait le dire. Difficile dans tout ce désordre d’établir des interrogatoires calmes et posés… Malgré tout, Marie parvint à identifier quelques visages dans toute cette masse. Évidemment, il y avait Léon Nahr, référent du dortoir visiblement bien débordé, mais aussi le garçon que la Ranger avait envoyé jusqu’ici, et même celui qui avait outré Erika sans le savoir . Le pauvre, s’il savait à quoi il s’était exposé…

Un peu déstabilisée par cette effervescence, la blanche se tourna vers sa partenaire « pour la conquête du monde », et entrouvrit la bouche pour lui demander quelle démarche pensait-elle être la meilleure à suivre.

Mais elle ne put.

Erika, d’une voix forte et audible, réclama le calme, et déclara connaître le coupable. Marie lui lança de gros yeux ronds en guise de réaction, à la fois surprise par ce brusque haussement de ton, atterrée par la décision, outrée par son inconscience, et alertée par ses conséquences.

Et avant qu’elle ne puisse réagir, tous les regards étaient dirigées vers elles. Complètement figée, la bouche entrouverte, la pauvre Mentali eut besoin de bien quelques secondes pour reprendre le contrôle de son esprit. Et de son esprit seulement, puisque pour la situation, cela allait être plus compliqué !

Erika venait de désigner quatre personnes, et leur demanda de s’asseoir pour désigner parmi eux un coupable. Marie se tendit lorsqu’elle nota la présence de Léon parmi eux, craignant que cela lui retombe dessus, et tira légèrement sur le bras de sa camarade pour lui chuchoter quelques mots.

« -Dame d’Eléos, avez-vous la moindre idée de ce que vous êtes en train de faire ?... »

Certainement, oui, elle avait une idée. Quant à savoir si elle était bonne…

De façon parfaitement arbitraire et infondée, elle proclama haut et fort que le coupable se trouvait parmi les quatre suspects : le Phyllali paumé, le Noctali vexant, Léon Nahr, et une blondinette sortie de nul part. Avec une fierté et une assurance non dissimulée, Erika énonça alors les chefs d’accusation à l’encontre de cette dernière… A savoir rien.

Capilotracté, tel était le raisonnement d’Erika. Sous-prétexte que la blonde se plaignait quelques minutes plus tôt de la situation, celle-ci serait désireuse de saboter l’académie, et aurait pour cela eu recours à une cinquantaine de Pokémon Psy. Sauf que déjà, en ce sens, Marie était elle aussi coupable, et ensuite, il était bien difficile de cacher autant de Pokémon à la vue de tous. L’accusée releva rapidement cette incohérence – et passa sous silence les nombreuses autres –, ce qui suffit à la disculper aux yeux de l’enquêtrice, qui aussitôt, remit le couvert auprès du Phyllali, justifiant via la marque de son t-shirt qu’il avait… Très mauvais goût. Et ce fut tout. Après cette remarque désobligeante parfaitement gratuite, Erika transita sur le Noctali qu’elle décréta comme pervers, et également comme l’investigateur de ce projet visant à ramener des filles dans son dortoir à des fins sans doute plus vicieuses. Une protestation de ce dernier suffit à calmer les ardeurs d’Erika, qui… Relégua le discours à Marie.

Vous croyez que ses yeux ne pouvaient pas plus s’arrondir ? Vous avez tort. La blanche lança un profond regard de consternation à la Spé Type, qui semblait ne pas vouloir se poser plus de question au moment de l’amener vers le centre de l’attention.

Totalement prise au dépourvu et pantoise, Marie balaya l’entièreté de l’assemblée sans pouvoir prononcer le moindre son, ne réalisant toujours pas 1) ce qu’elle faisait là 2) ce qu’elle pouvait bien dire 3) les conséquences que ça pourrait avoir 4) qu’elle était toujours vêtue n’importe comment 5) à quel point elle pouvait détester cette académie, par moment.

Pourtant, il allait bien falloir dire quelque chose. Tous les regards étaient braqués vers elle, par amusement, agacement ou curiosité, et elle pouvait difficilement s’éclipser maintenant qu’elle accaparait toute l’attention. Essayant de reprendre un peu contenance, elle prit donc une profonde inspiration, et joignit ses deux mains en une tentative de rationaliser son esprit.

« -…. Le… Le coupable, donc... »

Ben oui, dis-nous ! Qui était donc le coupable ? ELLE N’EN AVAIT ABSOLUMENT AUCUNE IDEE ! Elle était venue ici pour enquêter à la base, pas directement passer aux accusations ! Comment pouvait-elle faire pour reprocher sans preuve ? Ni motif ? Ou même reconstitution du pourquoi du comment ? Et puis il fallait aussi monter un dossier récapitulant les chefs d’accusation, réunir les témoignages, énoncer au suspect son droit de garder le silence et d’appeler un avocat, et… Et plein d’autres trucs, aussi ! Mais pour qui donc Erika se prenait-elle pour vouloir ainsi passer outre la paperasse administrative ?! Ok, je vous accorde que Marie se posait peut-être pas les bonnes questions, aussi.

Dans un élan de panique, la jeune fille rassembla le peu d’information dont elle disposait, et improvisa une réponse à partir de cela.

« -…. A agi de nuit. Et ce… Afin… De ne pas être vu ? Et… » elle cherchait ses mots, complètement larguée « … Pour avoir les capacités de déplacement d’une quantité aussi démesurée de sommiers, qui plus est dans une discrétion pareille, il ne fait nul doute que… L’assistance de nombreux Pokémon Psy eut été nécessaire. »

Une voix s’éleva dans l’assistance.

« -On le sait déjà ça, on est pas teubé ! »

Outrée qu’on l’interrompe de la sorte, Marie fusilla le garçon du regard.

« -Silence, je vous prie ! Je ne peux énumérer les unités incrimantes si vous me déconcentrez de la sorte ! »

Le calme ainsi récupéré, elle reprit le fil de son développement.

« -Ce qui semble saugrenu, c’est qu’aucun témoin n’a vraisemblablement pu constater le phénomène dont nous avions été victime, ce qui détermine soit une grande rapidité d'exécution, soit une excellente capacité de camouflage. Dans le second cas, cela implique l’utilisation d’un Pokémon tel que Zoroark, tandis que dans le premier, un Méga-Alakazam me paraît tout désigné pour accomplir cette tâche... » Marie s’attrapa le menton en une mine pensive « Or, qui dans l’académie possède de tels spécimens ? »

Une main se leva dans l’assistance.

« -Wolfgang ? »

La Mentali secoua la tête de droite à gauche en signe de négation.

« -Théorie intéressante dans la mesure qu’elle justifierait en plus l’absence d’alerte, mais non. Aux dernières nouvelles, notre cher surveillant n’est pas équipé de Gemme Sésame.
-Pourquoi Méga-Alakazam forcément ? Ca ne peut pas juste être un Alakazam ?
-Un peu de bon sens, enfin ! Une Vitesse de 150 justifie déjà à peine le délai d’éxecution, alors une Vitesse de 120, c’est parfaitement ridicule...
-Mais, s’ils étaient plusieurs… ?
-Insinuation absurde. N’avez-vous pas suivi les cours de Madesoielle Jauplin sur le phénomène de transposition matérielle par altération répartie de Téléport ?
-… Non… ?
-… Allons bon. »

Le regard de Marie balaya les environs de la salle commune, et se posa sur le tableau blanc affichant en temps normal les dernières annonces du dortoir. D’un pas sûr, elle le rallia, et saisit le feutre noir placé en dessous…

***

« -… Et c’est ainsi que, moyennant la variante ɛ sur la constante α, il est possible de calculer une oscillation γ-périodique coïncidant avec le temps d’éxecution de l’attaque Téléport.  »

Marie marqua le point final de sa démonstration, et se retourna vers son public, complètement coi.  Elle esquissa un fin sourire, satisfaite de son explication.

« -Évidemment, ce n’est qu’une vulgarisation triviale, vous vous en doutez, mais c’est ce qui nous permet d’affirmer que la pluralité d’utilisateurs communs d’une même attaque Téléport ne raccourcit pas le temps d'exécution. Est-ce que par hasard quelqu’un parmi vous a une ques…. ? Eh ! Vous ! Rangez cet Ipok immédiatement ! Ne saviez-vous pas qu’il est malpoli de consulter sa messagerie numérique pendant qu’un interlocuteur vous inculque son savoir ? »

Un Noctali, piqué au vif, rangea son téléphone dans sa poche aussitôt repéré, alors que la Mentali reprenait son discours.

« -Si tout ceci est clair, vous me ferez une simulation d’utilisation de cette capacité par trois Pokémon Psy ayant respectivement une base d’attaque spéciale estimée à 30, 60 et 110, et conjecturez sur la corrélation entre les résultats obtenus, pour demain. Apportez l’exercice fait directement dans la salle commune de mon dortoir, je superviserai personnellement la correction. Vous pouvez disposer.  »

Tout un brouhaha s’éleva de la salle, et contentée, Marie la traversa pour retourner auprès d’Erika.

« -Bien ! Maintenant, nous allons pouvoir... »

Elle eut un instant de flottement en se remémorant la situation.

« -… Nous faisions quoi, déjà ?  »


© Mzlle Alice.

_________________

« Je m’occupe de lui. »
Erika D'Eléos
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 1470
Points d'Expériences : 542
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Dim 21 Oct - 22:54
  • Marie R. Uana
  • Erika D'Eléos
Enquête et conseil de mode chez les noctali

Je m’attendais à une révélation, comme on n’en attendait jamais, ce genre de révélation qui vous touchait droit au cœur, celle qui vous provoquait un arrêt cardiaque, tellement elle était surprenante, imprévisible ! Celle qui font pleurer, celle qui déchire les passions, qui révèlent des sombres secrets, qui était jusqu’à présent enfouis, dans les abysses des secrets, cet endroit presque intouchable. Celle qui n’avait rien avoir avec les petits potins dans le dortoir des Givrali à 10H du matin durant la pause goûter, non cette révélation devait être l’évènement qui allait une bonne fois pour toute nous révéler qui était le conspirateur de cette immense mascarade dans l’académie, et c’était Marie qui allait nous faire l’honneur, (enfin, c’est surtout moi qui l’ai choisi, donc j’espère être cité dans le lot, des détectives qui ont résolus l’enquête. Hum.)  de lever les masques !  Au lieu de ça, Madame tournait autour du pot, il suffit de faire monter le suspense, le public veut connaitre la fin de mot de l’histoire ! On perd notre audience la ! *tousse* Non, non Mademoiselle continue de radoter, à parler d’attaque camouflage, jusqu’à faire rentrer les mathématiques, en jeu. Bien sûr, allons-y, tant qu’on y est, allons faire un cours sur les attaques pokémon ! …  J’aurais dû me taire.

Non, non je ne plaisante pas. Marie nous faisait dans le plus grand des honneurs, un exercice sur la capacité téléport, je ne rêve pas. (Je pense que ça y est, niveau audience, on est mort.)   *Soupir* est le coupable dans cette histoire ? En quoi connaître toutes les mécaniques de l’attaque téléport allait nous aider à résoudre cette enquête.

Ahlala, je lui laisse une chance de briller sur scène devant le public, devenir une étoile montante des énigmes, mais mademoiselle ruine tout ces espoirs de devenir la nouvelle détective de l’académie. Dommage, en plus elle avait tout le look pour en devenir une ! Ce coté sombre et mystérieux, ce silence d’outre-tombe qui ferait fuir les Tutankafer, il ne lui manquerait plus que les lunettes et le nœud papillon si vous voyez ou je veux en venir… Enfin, bref c’est surtout l’incompréhension qui régnait dans la salle commune des Noctali, entre les élèves qui ont cru bon de faire l’exercice de Marie (Des gens qui n’avaient visiblement aucune vie. )  et les élèves qui étaient mais alors, totalement déboussolés (des gens qui n’avaient eux aussi pas de vie.) Voila que la Mentali m’interpelle à nouveau, elle avait perdu le fil de sa thèse, qu’elle venait de nous sortir en l’espace d’une quinzaine de minute, en oubliant peut-être un léger détail. DÉVOILER L’IDENTITÉ DU COUPABLE.

« *tousse* Vous étiez censé révéler l’identité du coupable, mais ne vous en faites pas j’ai compris. Je vais m’en charger. »


« BIEN TOUT LE MONDE ECOUTEZ MOI ! Je pense que tout le monde ici présent, est dans une incompréhension la plus totale, notre coupable n’a pas voulu se dévoiler jusqu’ici, eh bien voyez vous il y a une explication tout à fait logique a cela… C’est très simple, il a… (YUGI OHOHOHOH !)  traversé la mer pour se rendre à Sinnoh et se retrouver au casino pour fêter son petit méfait, mais finalement il s’est retrouvé fauché, à force de jouer, il a fini concierge dans le centre commercial de Voilaroc, et en plus de ça, pour payer ses fins de mois il est devenu gestionnaire des rayons de lava-cookie. La conclusion a tout ça, c’est qu’on ne le retrouvera jamais ! »


« Alors, pourquoi tout ce raffut pour ça… ? »


« … Eh bien… (J’aime bien être au centre de l’attention tu vois ? Regardez-moi, que je suis magnifique Oh, oh, oh ! Mon cher public, oui tremblez devant ma popularité ! ) euh…  REGARDEZ POTIRON, JE SUIS SURE QUE LUI IL A LA REPONSE A NOS PROBLEMES ! »


Ces précieuses secondes où notre public jeta son regard, j’en profitais pour tirer Marie par le bras pour sortir du dortoir des Noctali. On l’avait échappé belle…

« Fiou… Heureusement que j’étais la, pour sortir de ce pétrin ! Oh, oh, oh ! Encore une fois l’équipe Erika & Marie est gagnante ! »


« *tousse* Pas si vite, jeune fille, comment osez-vous accusez un professeur de cette immense mascarade, et en plus nous faire perdre un temps précieux… ? »

… Glups, j’avais presque oublié, le référent des Noctali dans cette histoire héhé…

« Euh, c’est-à-dire que HAN PAR ARCEUS UN HALTERE VOLANT DANS LE CIEL ! »

« …. Ça ne marche pas avec moi, jeune fille. Vous allez me faire le plaisir d’aidez vos camarades, a remettre tout en ordre, et plus vite que ça. »


« M-Mais je suis… beaucoup trop fragiles pour effectuer une tâche pareille ! Regardez ces douces mains délicates, ce ne sont pas celles d’un machopeur Monsieur ! »


Léon Nahr me fixa d’un regard noir, tout aussi imposant que sa carrure.

« Hihi.. Bien sûr Monsieur… »

Léon Nahr s’en alla mettre de l’ordre dans le dortoir des Noctali, de toute façon je comptais bien récupérer mon lit voyons ! Pas question qu’un de ces pervers de Noctali ne mettent les pates dessus !  

« *Soupir*  Disons qu’on aura résolut plus ou moins ce mystère d’une certaine façon, vous ne trouvez pas ? Peut-être que ce mystérieux fauteur de trouble court toujours, et qu’il doit bien rire de cette situation, mais je me suis bien amusé a ma manière…  Dans tout les cas, mission accomplie partenaire, car nous avons appris beaucoup de chose aujourd’hui. Rien avoir avec téléportation, mais que le dortoir Noctali, n’est qu’un dortoir rempli de pervers et de personne de très mauvais goût ! *glups* un peu plus, et on allait m’entendre… Enfin, bref j’imagine que nous n’avons pas le choix Marie il est temps de récupéré nos affaires ! Tirons-nous vite fait bien fait d’ici ! »

Cette enquête sera finis sur un non-lieu, mais reste néanmoins très enrichissante, après tout c’était ma première mission avec ma partenaire pour la conquête du monde ! Il lui reste encore beaucoup de chemin a faire, mais elle n’avais rien a craindre, car sa mentor était la pour la guider dans les moments les plus difficiles !
                                                                             



HRP:
 

_________________


Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Marie R. Uana
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 2385
Points d'Expériences : 1010
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    Mar 11 Déc - 10:24
Enquête et conseil de mode chez les Noctali
feat Erika d'Eléos


Marie n’était même plus surprise.

A peine avait-elle retrouvé sa comparse enquêtrice que celle-ci accaparait à nouveau la parole. Allons bon… C’était tout à fait impressionnant, Erika paraissait éprouver le besoin constant d’attirer sur elle l’attention. Pouvait-on comparer sa soif d’intérêt à un certain besoin addictif ? Hmm, la question avait le mérite d’être approfondie. Peut-être que le corps d’Erika était capable de secréter une vitamine agitant exagérément son complexe hypothalamo-hypophysaire en cas d’exposition aux foules… Marie devrait voir avec elle s’il y avait moyen de récupérer ses organes en cas de décès, pour une analyse plus approfondie.

D’ailleurs, voila qu’Erika l’attrapait par le bras pour la tirer avec elle. Son monologue aussi explicatif et concis que Marie était sympa désormais terminé, la Givrali comptait bien prendre la poudre d’escampette. Après avoir semé une telle zizanie et provoqué autant d’agitation, c’était bien irresponsable de sa part !… Mais bien moins contrariant, ce pourquoi la Ranger se laissa entraîner avec plaisir. Elle n’avait pas envie d’être confrontée à toutes les retombées sur lesquelles ce bordel allait aboutir… Peut-être pourrait-elle se cacher en forêt toute la journée ? Elle profiterait de l’air frais et d’une atmosphère tout à fait sereine, bien loin du bazar ambiant de l’académie et de la session de déménagement qui allait être imposée aux…

Oh oh.

Léon Nahr ne l’entendait visiblement pas de cette oreille. Arrêtant Erika – et par extension Marie –, la blanche ne retint âs son mouvement des yeux en direction du ciel lorsque sa camarade tenta de distraire le professeur référent, en vain, évidement. Elle s’abstint toutefois de gonfler les joues lorsque l’athlète insista bien sur le fait qu’elles devaient rester ici pour aider à tout réaménager, et bien qu’elle ouvrit la bouche pour protester, Marie abdiqua bien vite en un soupir face à l’autorité supérieure que représentait son interlocuteur.

« -Bien Monsieur. Veuillez nous excusez pour toute la gêne occasionnée, Monsieur. »

A défaut d’avoir une journée tranquille, Marie devrait éviter de recevoir un avertissement sur son dossier scolaire, pour insolence ou on-ne-sait quel autre motif absurde. Elle était d’ailleurs bien contente qu’Erika concède sans trop rechigner (et j’ai bien dit « sans trop »), cela lui éviterait de l’avoir à gérer elle en plus. Pas pour autant que sa partenaire pour la conquête du monde allait se contenter de remonter à l’étage aider au réaménagement des chambres : non, elle se sentit obligée de prendre Marie à part, et de lui sortir un petit discours dont elle seule avait le secret. L’espace d’un instant, elle eut craint qu’Erika cherche à comploter pour s’échapper d’ici, mais heureusement, il n’en était rien, et elle put l’écouter en toute quiétude.

La Mentali haussa finalement les épaules, peu émue par sa tirade, sans toutefois pouvoir réprouver ses propos. A défaut de dire que ce discours était nécessaire, elle ne pouvait nier sa véracité.

« -Je présume que c’était hautement plus distractif que de passer la matinée seule dans ma chambre, en compagnie de mes Pokémon. Bien que je me serai volontiers passée de la partie préparatoire. »

Toutefois résignée à y prendre part, Marie passa devant Erika, et se tourna vers elle pour l’inviter à la suivre.

« -Allons. Plus vite nous y serons, plus vite nous serons libérées de ce fardeau. » elle fit volte-face, et se mit en marche « Nous n’aurons qu’à discuter don d’organes pendant le déménagement. »

Et ce fut sur ces belles paroles d’amitié que l’histoire se conclut !


© Mzlle Alice.

_________________

« Je m’occupe de lui. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Enquête et conseil de mode chez les Noctali.    
Enquête et conseil de mode chez les Noctali.
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :