>

Partagez | .
Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]
avatar
Todresseur Stratège

Région d'origine : Johto
Âge : 18
Niveau : 49
Jetons : 6153
Points d'Expériences : 1294

Sujet: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   Ven 13 Avr - 16:29

Depuis qu’il était rentré de son alternance, Paul avait beaucoup entendu parler de Palladium. C’était même devenu le premier sujet aux informations. Le terrible incendie qui avait ravagé leurs locaux, avait par la suite révélé des agissements peu nets de leur part envers leurs Pokémons. Du moins c’était ce que comprenait le Noctali de cette affaire. Suite à quoi, les accusations ont eu l’air de s’estomper tandis qu’ils allaient inaugurer leur nouvel établissement, mais c’était sans compter l’A2P qui œuvrait pour le bien-être des Pokémons. En soit, jusque-là tout paraissait normal et ce n’était qu’une gueguerre classique entre des progressiste et une association conservatrice de protection. Rien d’inhabituel, la nouveauté effrayait toujours l’ancien monde. Néanmoins les choses commencèrent à dégénérer lorsqu’A2P vint manifester à l’inauguration et depuis, Paul n’en avait plus entendu parler, si ce n’est que les deux parties semblaient prêt à tout pour écarter l’autre. Un vrai débat politique avec ses bons vieux coups bas et poignards dans le dos. Finalement, l’un ne rattrapait pas l’autre se disait Paul. Toutefois, le garçon s’accordait sur un point avec l’A2P. Si Palladium maltraitait les Pokémons, il fallait l’arrêter. Et si les autorités n’étaient pas capables de s’en charger, il faudrait bien que quelqu’un d’autre accepte de se salir les mains pour les faire tomber. C’est pourquoi Paul, loin de vouloir accuser Palladium, était prêt à donner un coup de main à A2P si cela n’engageait rien d’illégal et s’il avait la chance de lever le voile sur le mystère des agissements de Palladium.

L’étrange mission qui était apparue tard dans la nuit l’avait tout de suite interpelé. A2P quémandait des dresseurs pour un service de protection et de proximité le temps d’un trajet de Lansat à Alola. En regardant plus en détail les informations données, il s’agissait simplement de jouer les gardes du corps d’un membre de l’association pour un transport de document. Rien de mal ou d’illégal, mais vu les non-dits de la mission il s’agissait évidemment de Palladium. Paul ne voyait rien de plus important pour A2P en ce moment, ni qui puisse les inciter à contacter des élèves qui passeraient évidemment inaperçus. C’était exactement ce qu’il cherchait et il ne tarda pas à répondre à la personne qui l’avait contacté pour lui confirmer sa présence. A compté de cet instant, il avait une journée pour se préparer avant un départ à l’aube.

Habillé simplement d’un t-shirt et d’un jean, Paul était loin de l’allure des « men in black » comme on les appelait dans le jargon. Mais il avait les lunettes. Tout comme son Aligatueur. Tous deux attendaient patiemment au port qu’une personne d’A2P se présente, ainsi que son partenaire de mission. Garde du corps. Voilà un rôle qui lui convenait bien. Bien qu’on lui ait assuré qu’il n’y aurait aucun problème lors du trajet et qu’il n’aurait qu’à garder l’œil ouvert avec un peu de distance, Paul espérait pouvoir mettre en pratique ses nouvelles techniques de combat. Que ce soit au poing ou dans un duel de Pokémon. Mais surtout lors d’un duel. Si des personnes s’en prenaient à eux, ce ne serait certainement pas des petites frappes comme il en avait croisé dans le tunnel de Kanto. Non, cette fois ce serait de vrais dresseurs préparés et parés à toutes éventualités. Un peu comme eux en somme. A ceci près que sur le papier, ils jouaient dans l’équipe des gentils. Paul souffla.

- Comme dirait un vieux sage, beaucoup de vérités auxquelles nous nous accrochons dépendent de notre point de vue. Enonça Paul d’une voix apaisante.

Aligatueur tourna son museau vers lui, quelque peu surpris.

- Ce n’est rien, je pense à voix haute.

Le compagnon du Noctali n’en resta pas moins surpris, mais n’ayant rien à ajouter à cela il replongea son regard sur l’horizon tout comme son dresseur. Ils n’eurent pas à attendre encore très longtemps, que bientôt une fille fit son apparition. Le teint pâle et portant deux sombres couettes, pas de doute c’était Iris Danford. Si Paul la connaissait ? Pas énormément, mais il l’avait déjà rencontré ces derniers temps lors de son petit projet personnel de construction d’un parc aquatique. Bien qu’elle sache son projet secret, elle s’était montrée plutôt « agréable » et n’avait pas fait de vague (sans mauvais jeu de mot). Il s’étonnait quand même de la voir venir sur une telle mission. Elle lui apparaissait comme étant assez frêle et pas vraiment du genre à se battre. Une Mentali quoi. Pas une  comme Dahlia quoi. Si elle était là, c’est qu’elle avait une bonne raison de venir. Paul s’avança vers elle en lui faisant signe de la main.

- Chalut Iris ! Comment tu vas ? Je ne m’attendais pas à te voir ici. Confia-t-il sans aucune gêne. Il releva ses lunettes de soleil, jugeant qu’elles n’avaient pas grand intérêt pour le moment. Qu’est-ce qui t’a poussé à venir ?

Typique de Paul. Il ne cherchait pas à mentir et aller directement là où il voulait en venir. Il la regardait avec un sourire en attendant sa réponse, quand une troisième personne les rejoint. L’homme était grand. Lui aussi portait des lunettes de soleil, mais le reste de son look était très différent. Pour ainsi dire, on aurait pu le prendre pour le Brice d’Ekaeka avec sa longue chevelure blonde, son teint bronzé, son t-shirt bleu flashy, son short, ses tongs et enfin pour couronner le tout… Sa planche de surf avec en gros écrit dessus « Roigada de la vague ». Gloups. C’est vraiment lui qu’ils allaient devoir accompagner ?

- Wesh les jeun’s ! Ça glisse aujourd’hui ? Moi je suis slide de ouf ! Prêts à prendre la vague pour Alola ? Suivez-moi, on va passer la barre ! Yeaaaah !

Il fallait croire. A la manière de David Hasselhoff, cheveux dans le vent, l’homme s’éloigna en direction d’une petite embarcation.

- Tu me diras après. Je crois qu’on est tombé sur un mec de l’ASP (Association des Surfeurs Professionnels). Faut dire, les deux noms portent à confusion.

- Ah ! Je m’suis pas présenté. J’suis Bryan. Dépêchez-vous ou vous aurez droit à votre première leçon de duck dive dans mon sillage.

Le garçon et Aligatueur emboitèrent au pas de course l’homme. Tandis qu’ils s’éloignaient tous du port, une ombre se mouva dans l’ombre. Woooooow.
- Le canard est à l’eau. Je répète, le canard est à l’eau.
« On comprend rien Michel. » Cria la personne au bout du fil.
- Pas de nom Roger ! On a des codes, moi c’est écureuil scintillant.
« Presse écureuil scintillant, ou c’est à toi qu’on viendra briser les noisettes. »
- Euh ok, pas la peine de s’énerver... Ils viennent tout juste de partir, c’est à vous.
« Ok. »
Fin de transmission.

_________________
Moodboard:
 


Dernière édition par Paul Nyllis le Lun 23 Avr - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
avatar
Scientifique Mécano

Région d'origine : Unys / Sinnoh (Frimapic)
Âge : 15 ans
Niveau : 35
Jetons : 224
Points d'Expériences : 768

Sujet: Re: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   Mer 18 Avr - 16:21



Quoi qu'on fasse, je crois qu'on est jamais totalement en sécurité.
    La manifestation d'A2P le jour de l'inauguration des nouveaux locaux de Palladium, si Iris s'en souvenait ? Alors ça, oui, bien sûr qu'elle s'en souvenait. Ce jour où elle avait tout apprit, même très brièvement, de cette guéguerre entre les deux partis. L'Incendie qui avait ravagé les locaux, l'association qui luttait pour le bien des Pokémons, les rumeurs qui courraient au sujet de Palladium, disant que ces derniers... torturaient, ou du moins maltraitaient des Pokémons. Iris s'était faite embarquer par une fervente membre de l'association qui lui avait rapidement tout expliqué, puis elle avait participé à une bagarre causée par un malentendu avant de partir. Inutile de dire que ce dont elle se souvenait le mieux ne concernait même pas l'association ou Palladium, non. Elle se rappelait surtout du magnifique pétage de câble de Cael à la vue de trop de Pokémons spectres.
         Iris ne pensait pas être de nouveau confrontée à ce conflit, en tout cas pas de sitôt. Elle n'avait pas pour projet de se joindre à l'association, mais ce qui était certain c'est que jamais, ô grand jamais, elle n'accepterait de se joindre à Palladium. Elle ne pourrait jamais se joindre à ceux qu'elle jugeait comme étant des menteurs, des personnes se servant de Pokémon pour faire « avancer la science ». La torture ou la maltraitance n'est certainement pas le meilleur des moyens. L'affection qu'elle portait pour les Pokémons était l'une des raisons qui la pousserait à se joindre à A2P, s'il fallait véritablement qu'elle choisisse un camps. Si l'association avait besoin d'aide, elle aiderait. Même si pour le moment, elle voulait rester neutre, ne pas se mêler au conflit. Alors elle s'était simplement contentée de rester à l'écart et d'ignorer tout ce qu'elle aurait put entendre à ce sujet, au sujet des deux organisations, et de cette pauvre population de Lansat qui se retrouvait au cœur de cette querelle sans avoir son mot à dire.

    Puis il y eut ce jour, où elle surprit une conversation.

    N'ayant rien de particulier à faire un jour où elle n'avait pas cours, Iris avait décidé de se rendre en ville, parce qu'on lui disait que « cela lui ferait du bien de prendre l'air et de sortir de temps en temps, parce qu'elle n'allait pas rester enfermée incessamment ». Même si l'adolescente n'avait pas l'air très chaleureuse, c'était déjà cela de fait. Il fallait dire qu'avec sa capuche et son air de délinquante, elle n'inspirait pas vraiment confiance aux personnes qui la croisaient. Mais là n'est pas le plus important. Alors qu'accompagnée de sa Feuforêve et sa Chinchidou la jeune fille se baladait, elle s'arrêta au coin d'une rue, déserte, où rares étaient les passants qui circulaient. Elle voyait un étrange duo, au loin. Au départ, il lui semblait tout à fait ordinaire, aussi s'apprêtait-elle à passer son chemin. Mais à mesure qu'elle approchait, elle trouvait que quelque chose de dérangeant émanait d'eux. Il s'agissait de deux hommes. Et le plus frêle des deux était sans défenses, alors que l'autre le soulevait par le col. Elle s'était immobilisée, et les avait dévisagés tour à tour avec des yeux tantôt surpris, tantôt horrifiés. Elle s'était dépêchée d'accourir vers le jeune homme blessé lorsque l'autre l'eut lâché et eut disparu. Elle lui avait demandé de lui expliquer la situation, tandis qu'elle l'aidait à se relever. Le jeune homme appartenait à l'association A2P, et son agresseur était un « fidèle » de Palladium. Il s'en était prit à lui en évoquant la manifestation, en l'accablant de reproches, en le menaçant. Et tout ceci alors que le jeune homme ne s'y attendait pas, et vaquait simplement à ses occupations. Une sorte de rage s'était mise à bouillonner en Iris. Qui était-il pour avoir osé s'en prendre à une personne sans défenses, en position de faiblesse ? La Mentali promit alors qu'elle apporterait son aide à A2P, quoi qu'il en coûte.
    Aussi, c'est pour cela qu'une mission apparue attira l'attention d'Iris. L'association avait besoin de dresseurs pour assurer un service de protection le temps d'un trajet qui irait de Lansat jusqu'à Alola. Au départ, elle avait haussé un sourcil ; pourquoi demander de l'aide à des jeunes, quand des personnes plus compétentes auraient pu s'en charger ? Et il fallait dire que l'idée de retourner à Alola la refroidissait. Mais finalement, elle ignore comment elle se persuada de prendre par à la mission, mais toujours est-il qu'elle décida de l'accepter. Sans doute la promesse faite au jeune homme, ainsi que son aversion à l'égard de Palladium. Mais l'idée de demeurer neutre et totalement extérieure au conflit n'était plus d'actualité chez la Mentali. Elle n'aimait pas les idéaux de ces Progressistes, dont elle connaissait pourtant si peu de choses.

    Vint le jour du départ. Diana ne semblait pas véritablement motivée à partir, mais Sapphire semblait plus heureuse que jamais. La Chinchidou à l'éclatant pelage bleu ne s'était posée aucune question lorsqu'elle avait tambourriné contre le lit de sa dresseuse pour que cette dernière se réveille. En grommelant, la Mentali s'était emparée de son coussin qu'elle avait jeté au visage du Pokémon. Puis elle avait roulé sur le sol, emportant avec elle sa couverture, avant de fermer de nouveau les yeux. Puis de se lever dans un sursaut et un éclat de voix, disant, je cite : « Merde, la mission ! ». Elle avait cependant passé quelques minutes à observer les vêtements posés sur sa chaise, l'air perplexe. La veille, la jeune fille avait eut une discussion avec Loreley, une Mentali qu'elle avait rencontrée le jour de son arrivée à la Pokémon community et qu'elle connaissait plutôt bien. En apprenant qu'elle se rendait à Alola, la jeune fille avait insisté pour qu'Iris passe faire un tour avec elle au centre commercial, car ce n'était certainement pas habillée comme ça qu'elle se rendrait dans une région pareille. Il était très bien pourtant, son sweat à capuche...
         Et c'est ainsi qu'Iris se retrouvait vêtue d'un débardeur blanc sans manches, ainsi que d'un jean bleu décontracté mais un peu trop large pour elle. Comme chaussures, Loreley lui avait acheté des sandales, et avait tenu à prendre pour son amie une paire de lunettes de soleil. Elle avait aussi demandé à Iris de lui promettre qu'elle ne se ferait pas de couette, avec pour argument le fait que les cheveux détachés allaient très bien à la Mentali. Sans succès. Elle acceptait déjà de porter des vêtements qu'elle ne voulait pas du tout, alors hors de question qu'elle se prive de ses couettes. Et puis quoi encore ?

    D'une démarche nonchalante, Iris se décida à faire route jusqu'au port de Lansat. Le voyage se fit dans le calme, agrémenté de nombreux râles de la jeune fille et de plaintes concernant sa nouvelle tenue. Elle n'avait pas oublié d'emporter son œuf avec elle, dans le sac qu'on lui avait spécialement confectionné. Sur le bateau, elle avait l'intention d'en confier la garde à sa Chinchidou, qu'elle saurait ravie. Habillée comme ça, Iris avait l'impression d'être méconnaissable. Même si elle gardait toujours ce même air mi agacé, mi blasé et cette démarche courbée qui la caractérisait si bien. Quand elle y pensait, elle ne savait même pas qui était son partenaire de mission. Enfin, elle le découvrirait bien vite.
         Elle finit par gagner le port au bout de longues minutes de marche, mains dans les poches. En plus de son œuf, la jeune fille avait emporté avec elle tout ce qui lui semblait nécessaire pour le voyage. C'est à dire nourriture, I-Pok, casse-croute pour Pokémon, console portable, jeu de cartes... Ne me demandez pas pourquoi, Iris aimait bien jouer aux cartes. Ses lunettes de soleil sur la tête, maintenue par ses couettes, elle mit sa main en visière contre son front, plissant les yeux pour mieux voir devant elle. Le soleil manital tapait en plein visage. Mais elle ne s'était pas trompée, car il y avait effectivement deux silhouettes qui se tenaient non loin d'elle, semblant attendre quelque chose, ou quelqu'un. L'une des deux silhouettes s'approchait d'avantage de celle d'un Pokémon, tandis que l'autre était clairement humaine. Son partenaire de mission, peut-être ? Elle ressentit un certain soulagement lorsqu'elle aperçu le visage du garçon qui attendait. Elle le connaissait. Et fort heureusement, parce qu'Iris était assez mal à l'aise avec les personnes qu'elle n'avait jamais vues. Par mal à l'aise, entendez blasée, désagréable, et très fermée d'esprit. Il s'agissait de Paul Nyllis, un jeune homme appartenant au dortoir Noctali qu'elle avait rencontré il y a peu de temps. Ils ne se connaissaient pas beaucoup, mais suffisamment pour qu'Iris sache qu'il n'était pas bien méchant, et qu'elle pouvait lui faire confiance. Vu sa carrure, cela ne la surprenait pas vraiment de le voir prendre part à ce genre de mission. Il avait le physique typique de quelqu'un qui sait se battre. Elle le salua d'un signe de main, alors que l'autre restait toujours enfoncée dans l'une de ses poches.

-Salut Paul. Je m'attendais pas non plus à te voir ici, c'est marrant. Je suis encore un peu fatiguée mais je crois que je peux tenir.

    Elle bâilla involontairement, comme pour accompagner son propos.

-Disons que j'aime pas particulièrement ce que j'entends concernant les agissements de Palladium. Je leur fait pas confiance. Pas du tout même. Et ce que je vois en ce moment fait que de me le confirmer. Au départ je voulais pas prendre part à cet espèce de conflit mais... j'ai l'impression que j'ai pas le choix. Et je préfère largement la position d'A2P, même si des manifestants de leur camp s'en sont pris à mes amis. M'enfin, c'était un malentendu. Et toi ? C'est quoi qui t'as poussé à participer à la mission ?

    Iris se força à sourire aussi, mais il n'y avait pas vraiment de conviction. Sourire, c'était toujours quelque chose pour laquelle elle avait énormément de mal. Elle ne savait pas vraiment sourire en fait, Iris.
   
    Ils furent rejoint par une troisième personne, dont le look dénotait complètement de celui des autres. Lorsqu'elle le vit arriver, Iris grava tout de suite l'expression « clown » sur son visage, et se rappela qu'elle devait être plus gentille. Il fallait dire qu'avec ses vêtements... Passer inaperçu serait plutôt compliqué. Iris eut un doute lorsqu'elle vit sa planche de surf avec écrit « Roigada de la vague ».

-Wesh les jeun’s ! Ça glisse aujourd’hui ? Moi je suis slide de ouf ! Prêts à prendre la vague pour Alola ? Suivez-moi, on va passer la barre ! Yeaaaah !

« Ok il est taré », pensa l'adolescente dans son fort intérieur. Enfin, elle se priva de toute remarque désobligeante ou de mauvaise foi qu'elle pourrait faire à son égard. Ils étaient là pour l'escorter, pas pour se moquer de lui. Paul, Iris, l'Aligatueur du garçon et les Pokémons d'Iris emboîtèrent le pas au dénommé Bryan lorsque ce dernier s'approcha d'une petite embarcation. C'était un petit bateau de voyage, où se trouvait une cabine pour le conducteur. Sur le pont, contre les barrières de sécurité se trouvaient des sortes de bancs, sur lesquels il serait probablement plus confortable de s'asseoir plutôt que de rester debout durant toute la durée du voyage. S'accroupissant pour être à la hauteur de Sapphire, la brune sortit doucement l’œuf de son sac, avant de le présenter à sa Chinchidou. Le petit Pokémon l'observa avec des yeux brians, alors que la jeune fille lui ébouriffait affectueusement la tête. Le Chinchilla prit l'oeuf dans ses bras.

-Tu fais attention, ok ? Fit Iris, d'une voix étonnamment douce, malgré l'air las que supportait son visage.
-Chinchi ! Répondit Sapphire, enthousiaste.

    Accompagnée de Diana, la petite Chinchidou s'écarta des deux dresseurs et de l'homme à l'allure particulière. Iris, quant à elle, se redressa. Elle jeta un regard à Paul, avant de s'approcher de l'homme qu'ils accompagnaient.

-Excusez-moi m'sieur, euh... Commença la jeune fille pour capter son attention.
-Oui Mam'zelle ? Tu peux m'appeler Bryan, ça va plus vite !

    L'énergie et la brutalité de l'homme suffirent à déstabiliser Iris. Haussant un sourcil, l'air toujours perplexe, elle fit mine d'ignorer son attitude, reprenant.

-Vous êtes bien membre de l'association A2P, hein ?

    Il sembla surprit que la jeune fille lui pose cette question.

-Bah, oui pourquoi ? Ça te semble si étonnant ?

    Il s'esclaffa d'un rire bruyant, tandis que la Mentali se contenta de lui faire « non » de la tête. Suite à quoi, elle s'éloigna de lui, adressant de nouveau un signe à Paul. Elle n'osait pas l'approcher. Pas pas peur ou autre chose, simplement... qu'elle n'osait pas parce qu'elle avait peur de le mettre mal à l'aise, car elle-même ne l'était pas. Alors elle fit le choix de s'écarter des deux passagers du bateau, s'appuyant contre l'une des barrières de sécurité qui bordaient le petit bateau. La brune s'y accouda, plongeant son regard perdu sur l'horizon. Le vent balayait doucement ses couettes. Elle sentit non loin derrière elle que quelqu'un se rapprochait, mais elle ne chercha même pas à détourner le regard. Elle continuait de détailler le bleu de la mer qui s'étendait à perte de vue, alors que l'île de Lansat ne devenait plus qu'un point insignifiant dans l'horizon infini.

-Croyez-moi, les jeun's, on est pas là pour rigoler. Fit soudain Bryan, sur un ton sérieux qu'Iris ne lui avait pas soupçonné. Je peux pas vous en dire plus, mais j'ai avec moi un dossier de la plus haute importance que je me dois de transporter jusqu'à Alola. Nous avons envoyé un leurre et des vrais gardes du corps, histoire qu'ils s'en prennent à eux et pas à nous si ils projetaient de nous attaquer. Mais par mesure de sécurité... j'vous recommande juste d'être très prudents. Normalement, on a rien à craindre.

    Normalement.
Iris Danford
Paul Nyllis

[Mission] Garde rapprochée²

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7030-iris-danford-mentali
avatar
Todresseur Stratège

Région d'origine : Johto
Âge : 18
Niveau : 49
Jetons : 6153
Points d'Expériences : 1294

Sujet: Re: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   Lun 23 Avr - 20:35

Les deux jeunes étaient habillés de manière similaire. Un peu à la façon de deux héros de dix ans partant à la découverte d'une nouvelle région en faisant combattre à mort leurs animaux domestiques. Oui, c'était un peu ça. Surtout que leurs vies étaient en jeu dans cette aventure. Plus celle de Bryan que la leur, mais des dommages collatéraux arrivent fréquemment et devais-je rappeler qu'A2P avait demandé à des gamins d'assurer la protection d'un de leurs agents ? Ouais, là on était en plein nanard d'espionnage. A ceci près que c'était la réalité et que si les Sharpedo les dévoraient, ils n'auraient pas de plot twist pour s'en sortir. Hormis peut-être la magnanimité de leurs narrateurs respectifs (c'est nous <3). En dehors de leurs looks, Paul et Iris n'avaient rien de comparable et le garçon s'en était déjà rendu compte. Lui était sportif et souriant. Iris était à l'inverse, plutôt frêle et distante. Paul ne se serait jamais attendu à la voir sur une telle mission, mais ses explications étaient logiques. En fait, elle était un peu comme lui à se méfier de Palladium. N'ayant aucune certitude des agissements de la firme, ils avaient finalement décidé de prendre part à ce qui pourrait peut-être les aider à en savoir plus sur ces deux groupes que tout opposait. Il lui répondit par un sourire bienveillant, mais n'eut pas le temps d'expliquer ses raisons que Bryan les avait interrompus. Après un bref échange, ils partirent avec lui sur une embarcation de fortune, un petit véhicule sur lequel ils ne seraient pas mêlés aux touristes.

Soigneusement, Bryan déposa sa planche de surf dans la cale et prit la barre du navire en direction d'Alola. Le bateau n'étant pas très grand, les deux élèves pouvaient aisément s'installer à l'avant et converser avec le conducteur. Aligatueur s'était quant à lui posé sur les petites banquettes à l'arrière, là où le moteur le bercerait durant la traversée. Sur le pont, l'ambiance était assez calme. Iris conversait gentiment avec ses Pokémons, une Feuforêve et une Chinchidou. A cette dernière, elle confia l'oeuf qu'elle avait apporté. Paul les regardaient un brin surpris qu'elle ait pris un oeuf avec elle. Bien que l'on racontait les oeufs de Pokémon comme étant indestructibles, ils n'en étaient pas moins fragile. Le Noctali trouvait cela un peu risqué de l'emmener avec elle mais ne dit rien. Il la regarda ensuite aller parler à Bryan, écoutant sans gêne la conversation puisqu'il n'y avait rien d'autre à faire. Malgré son allure de surfeur décérébré, Bryan le " Roigada de la vague " était bel et bien membre d'A2P. Le rire de l'homme était naturel et Paul sourit, lui aussi gêné d'avoir pu penser qu'ils s'étaient trompés de personne, même si c'était une plaisanterie. La brune s'écarta alors, prenant ses distances avec les autres passagers. Ne souhaitant pas la gêner, Paul voulu détourner le regard vers l'océan quand il vit Bryan s'approcher. Le soleil dans le dos, son ombre menaçait les deux adolescents. Sa voix était beaucoup plus sérieuse qu'à l'accoutumée, à tel point qu'il captiva l'attention d'Aligatueur qui le regardait d'un oeil sous ses lunettes. Le surfeur leur fit une petite piqûre de rappel sur leur mission, incluant bien entendu que même s'il ne devait rien leur arriver, le danger rôdait et qu'il fallait se tenir vigilant. Son discours finit, Paul sentit une pointe d'inquiétude chez la Mentali, suite à quoi il décida de détendre l'atmosphère...

- Hum, vous ne devriez pas être à la barre ? On fonce droit sur un récif.

... et de sauver leur peau.

- MILLE MILLIARDS DE MILLE SABORDS, VOUS DITES VRAI !

Aussitôt, l'homme se volatilisa pour réapparaître dans sa cabine. D'un geste impérial, il fit tourner la barre à tribord et esquiva l'obstacle de peu. S'enchainèrent ensuite plusieurs complaintes d'excuses et blagues à deux vagues. Désormais seuls à l'avant, le Noctali se rapprocha de sa partenaire.

- Tout comme toi, je me méfie de Palladium. Je voulais rester neutre, mais cette mission était l'occasion rêvée d'en savoir plus sur A2P et par conséquent, sur Palladium aussi. Il se pencha vers elle et lui chuchota à l'oreille. Fais attention à toi, les vannes pourries de notre capitaine sont sûrement le plus gros danger de cette traversée. Puis il s'écarta en rigolant.

- Heeey mes petits tourtereaux, accrochez-vous, ça va swinger !

Le coeur du Noctali sauta deux battements. Un premier lorsque l'homme les traita de tourtereaux. Non mais oh, c'était totalement faux et le garçon détestait ce genre de remarques désobligeantes. Non pas qu'Iris n'était pas mignonne, peut-être un peu. Mais il n'avait aucune vue sur cette fille. Pourtant, ses joues s'empourprèrent par la honte et son coeur sauta un second battement au moment où il sentit le danger approcher. Son regard vif fixa Bryan qui était déjà entain de manoeuvrer pour éviter ce qui leur arrivait dessus : une vague d'une dizaine de mètres de hauteur.

- C-C'est impossible. Balbutia Paul, complètement paralysé par la peur. Je retire tout ce que j'ai dit, on va mourir !!!

Dans sa vie, le jeune homme avait affronté de nombreuses choses. Il avait évité de peu la noyade dans une pyramide, mis en déroute un groupe de braconniers, traversé une épreuve de Jackie en sa compagnie,... Mais il n'avait jamais rien rencontré de semblable à cela. La vague ou plutôt le tsunami était très proche d'eux, l'impact aurait lieu dans les prochaines minutes et il était évidemment impossible de la contourner. Peut-être pouvaient ils s'en sortir en rebroussant chemin ? Toutefois, une question brûlait les lèvres du Noctali.

- Pourquoi ne l'a-t-on pas vue plus tôt ?

- On est dans une zone très perturbée par des failles sous-marines. C'est le passage le plus rapide permettant de rallier Alola. Généralement, tout va bien. Et puis des fois... Il n'en ajouta pas plus, jugeant que la situation résumait très bien la suite de ses propos.

Autour de l'embarcation, l'océan s'agitait de plus en plus. Les Pokémons s'étaient tous enfouis dans les profondeurs et plus aucun oiseau ne circulait dans cette direction. Quant à eux, ils allaient droit sur l'immense vague, devenant toujours plus gigantesque à mesure qu'ils s'en approchaient.

- On ne devrait pas faire demi-tour ? On va se fracasser contre elle si on garde ce cap.

- Tais-toi et accroche-toi le mioche. Tu vas comprendre pourquoi on m'appelle le Roigada de la vague !

Même si Bryan avait une totale confiance en lui, ses paroles ne rassuraient pas vraiment Paul. Ils allaient mourir, c'était certain maintenant ! Et jamais de sa vie il ne pourrait avouer ses sentiments à celle qu'il aime. Magicarpe ? Non. Ce n'était pas non plus Iris, mais une autre fille de l'académie. Ses pensées se tournèrent vers elle, alors qu'il se tenait fermement à l'une des barres du bateau. Rapidement, il s'enroula le pied dans une corde et ferma les yeux en attendant le choc. De fines goutelettes d'eau se mirent à lui tomber dessus et il entendit le grondement d'un océan déchaîné juste sous ses yeux.

- Yiiiiiiihaaaaaaa ! Profitez du spectacle les jeun's, vous ne sliderez plus jamais comme ça !

L'écoutant, Paul rouvrit doucement les yeux. Devant lui se tenait un spectacle sensationnel comme il n'en avait jamais vu. A l'heure qu'il était, il aurait pensé mille fois qu'ils auraient déjà coulé et que leurs cadavres dériveraient aux quatre coins du globe. A la place, ils surfaient à 90° au coeur du rouleau de la vague. En tendant la main, il pouvait la toucher et apercevoir quelques Pokémons qui comme eux, se déplaçaient en longeant la vague. C'était magnifique. Ils étaient surfaient au sein d'un tunnel aquatique semblant sans fin. Il ne savait comment l'homme avait abordé le tsunami, mais il avait pris l'unique trajectoire possible pour un tel résultat, méritant pleinement son titre et la confiance de Paul. Resté sans voix jusque-là, le Noctali s'écria à pleine voix :

- Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau !

Bryan laissa parler son rire tonitruant, mettant plein gaz vers la sortie.

_________________
Moodboard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10515

Sujet: Re: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   Mar 29 Mai - 20:22

Choix

Événement
Une course effrénée a lieu, mais vos poursuivants finissent par vous rattraper. Ils vous déclarent n'être que des hommes de main de Palladium, et prétendent vouloir récupérer un dossier volé par A2P.

Actions possibles
1) Leur rendre le dossier.
2) Permettre à votre employeur de fuir avec.
3) Détruire le dossier.

Vous pouvez choisir de lire le dossier avant de faire un choix, ou même après. Dans tous les cas, envoyez un mp à Potiron pour signaler votre décision.
Pour rappel, vous pouvez rp la prise de décision.


Choix

Événement
Vous parvenez à vous enfuir. Votre employeur vous noie sous les louanges, et s’excuse à genoux pour toute la gêne occasionnée, avant de disparaître au Paradis Aether.
Mais avant de retourner à l’académie, les trois chasseurs vous interpellent brièvement, et vous demanderont si vous êtes certains « d'avoir fait le bon choix  ». Ils disparaîtront aussi rapidement, et vous n’endenterez plus parler de ce dossier durant les jours qui suivent...
Gain Vous perdez 4 points en Progressisme, 2 points en Neutre, et gagnez 4 points de Préservation.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Todresseur Stratège

Région d'origine : Johto
Âge : 18
Niveau : 49
Jetons : 6153
Points d'Expériences : 1294

Sujet: Re: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   Sam 9 Juin - 11:57

Avec un bond, le bateau sortit de la vague et flotta quelques instants dans les airs, avant de retrouver sa place en mer. Le ciel était redevenu clair, la vague avait disparu de l’horizon et tout semblait calme à des kilomètres à la ronde. Ils pouvaient enfin relâcher complètement la pression.

- On s’en est sorti ! Vous êtes vraiment un pro de la vague Mister Roigada !

Bryan ne dit mot, levant simplement son menton en souriant façon colgate avec fierté.

- Hum… Mais où est Iris ?

Les deux garçons examinèrent le navire. Il n’y avait plus la moindre trace de la jeune fille, ni de ses compagnons. Ils se regardèrent alors et Paul se précipita à l’arrière pour scruter la mer.

- Ils n’ont pas dû se tenir correctement et tomber. On doit faire demi-tour immédiatement, elles sont peut-être en danger !

- Gamin, secoue-toi la raie. On a une mission ! On ne peut pas faire marche arrière, désormais il nous faut continuer seuls.

- Ok.

C’est ainsi que la petite embarcation reprit la route en direction du paradis Eather avec un membre d’équipage en moins.

***

Avançant à plusieurs dizaines de mètres sous la surface de la mer, un sous-marin suivait notre navire. A première vue, tout portait à croire qu’il s’agissait d’un Pokémon comme les autres, grâce à son superbe camouflage. Cependant, ce qui se tramait à l’intérieur était loin d’être anodin. Trois vils personnages mettaient au point un plan machiavélique.

- La vague ne les a pas emportés, on doit trouver autre chose.
- On a toujours le bain à remous ?
- Triple andouille, on veut récupérer les documents qu’ils détiennent, pas leur offrir une thalasso.
- Non, cela me donne une excellente idée. Les vagues ne leur font pas peur, qu’à cela ne tienne, ce n’était qu’un début.
- Pourquoi elle parait plus intelligente que d’habitude ?
- Les besoins du scénario, je suppose.

Un poing les percuta de concert sur la tête.

- VOUS AVEZ FINI DE RACONTER N’IMPORTE QUOI ?! Bien, lancez l’opération… « Torpillage ».
- Oui madame ! S’exclamèrent en chœur les deux.
- Mais… Ça consiste en quoi au juste ?
- Grrr… Bande d’incapables, il faut vraiment tout faire soi-même ici. Elle dégaina une pokéball et l’injecta dans un propulseur qui l’activa directement dans l’eau. Froussardine, en avant ! Appel tes amis, nous allons avoir besoin de tout le monde.

Le petit Pokémon hocha fébrilement de la tête d’un air apeuré, puis ses yeux larmoyants se mirent à luire en fixant l’obscurité. Quelques dizaines de secondes se passèrent sans que rien ne change, jusqu’à ce que des dizaines de Froussardine se mettent à foncer vers lui.

***

Sur l’embarcation de Bryan, la mer était douce et il leur restait encore une heure à tuer, les garçons n’avaient donc rien trouvé de mieux que de jouer aux cartes pour passer le temps. Paul pensait avoir un bon niveau, mais Bryan était un excellent joueur qui ne lui laissait qu’une poignée de victoire. Allongé à les regarder en faisant bronzette, Aligatueur s’amusait chaque fois que Paul perdait, ce qui avait le don d’agacer le Noctali qui s’énervait et perdait à nouveau.

- Pff, ce jeu est nul. Y a vraiment rien d’autre à faire sur ce bateau ?

Bryan afficha une moue.

- Tu peux toujours passer un coup de serpillère sur le pont si ça t’dit. Ça fait longtemps que j’me dis qu’il en a besoin.

Examinant l’état du désastre, Paul comprit qu’il ferait mieux de ne pas accepter cette proposition.

- Finalement, jouer aux cartes n’est pas si mal. D’ailleurs, on va apprendre à Aligatueur et on verra si ce gros malin rigole toujours après.

Le Pokémon releva directement les yeux vers son ami et dresseur. Il leva une main pour protester, mais Bryan, appréciant fortement l’idée de voir un nouveau joueur débarquer dans son petit jeu, le prit de court et l’entoura de son bras pour lui expliquer les règles. Le pauvre n’avait plus son mot à dire et se retrouvait forcé d’écouter, ce qui offrait une courte pause à Paul qui s’empressa de quitter le pont un instant. Il alla s’accouder à la barrière à l’arrière pour regarder Lansat, qui n’était désormais plus qu’un point sur l’horizon. L’île lui manquait à peine. Toutes ces aventures loin de son dortoir lui plaisaient énormément. Il pouvait découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles personnes, apprendre un tas de choses,… C’était super agréable en vérité de voir cette île s’éloigner. Pour le coup, c’éta… Le regard du garçon se fixa sur un point qui scintillait dans l’eau. Cela l’éblouissait et il avait beau froncer les sourcils, il n’arrivait pas à l’identifier. Pourtant, il avait la nette impression que cela se rapprochait. A mesure qu’il avançait, il le vit se scinder en une succession de plusieurs points lumineux qui se distinguèrent petit à petit.

- Euh Bryan… Tu devrais venir voir.

- Yeeeuuuuuup ! De quoi il s’agit ?

- Regarde-là, ça s’approche.

Bryan passa du mec cool et posé, au mec stressé et paniqué.

- On doit pas rester là. Dit-il en regagnant sa cabine et en prenant les commandes.

- Pourquoi ?

Le surfeur se retourna en indiquant du regard les points lumineux qui grossissaient à vue d’œil.

- Ce sont des Léviator et crois-moi, même s’ils n’en ont pas après nous, mieux vaut ne pas se trouver sur leur chemin !

- Ok ok, je te crois. Confirma Paul sans l’ombre d’un doute en effectuant quelques pas en arrière. Comment on va faire, il en arrive de partout.

- Accroche-toi bien ! Ça va secouer et pas qu’un peu.

Paul se jeta sur la première corde qui lui passait sous la main et se l’attacha autour de la taille avant de se tenir fermement aux barrières, tandis que les points devenaient des crêtes de Leviator. Bientôt, les créatures se montrèrent et les premiers les traversèrent sans les percuter. Néanmoins, la mer se mit à tanguer à droite puis à gauche. Des vagues de plusieurs mètres se créaient sur leur passage et venaient fouetter le navire, le mouillant ainsi que ses occupants. Aligatueur tenta de dévier un Léviator s’approchant un peu trop près d’eux, sans succès. Son attaque Laser Glace, très efficace habituellement avec eux, ne dérangeait nullement la créature qui percuta le bateau, l’envoyant voler, sans se détourner de sa course.

- Mister Roigada, je crois que c’est le moment de nous remontrer vos talents.

Le bateau effectua de nombreux loopings aériens, mais ne se retourna jamais grâce aux compétences remarquables du pilote.

- Tkt gamin, le pire est encore à venir.

- Le pire ?

- Bah oui, tu ne crois pas que ces Léviator migrent simplement… Ils fuient. Et ce qu’ils fuient se dirigent droit sur nous.

En effet, le jeune homme n’eut pas le temps de voir ce qui allait les frapper que le bateau fut percuté sur le flanc droit avec force. Bien qu’il était accroché par une corde, Paul passa par-dessus bord sur le coup et se retrouva nez-à-nez sous l’eau avec la créature. Un être immense et effrayant de prêt de dix mètres de long. Son regard pénétra le garçon qui expulsa toute l’eau de son corps et s’empressa de remonter à bord, aidé par la main de Bryan. La créature ne tarda pas à bondir, là où se trouvait précédemment Paul avant de plonger dans l’eau et de disparaitre.

- C’était quoi ça ? Dit Paul, essoufflé.

- Une abomination. Un être qui ne devrait pas existé. C’est un banc de Froussardine !

La nouvelle asséna un choc au garçon.

- Un banc de Froussardine ? Quoi ?!  Ce petit Pokémon tout frêle qui ne ferait pas de mal à une mouche… Vous plaisantez ?

- Non, je ne plaisante jamais quand il s’agit de mon navire et de ses passagers. Déclara fièrement Bryan en retournant à la barre. Les marins connaissent bien la légende du Froussardine. On raconte qu’au cœur de ce Pokémon tout frêle comme tu te plais à le prétendre, se cache un véritable démon. En vérité, il ne montre sa véritable forme que lorsqu’il se sent menacé, c’est pourquoi aucun marin ne chasse de Froussardine. Du moins, aucun marin tenant à sa vie, car une fois transformé le Froussardine est innarrêtable ! Il devient si dangereux que même les Léviator fuient devant lui, comme tu as pu le voir.

- Mais c’est fini maintenant, il est parti ?

- Pas exactement… Je crois qu’il en a après nous.

Paul tourna le regard vers là où Bryan détenait le sien. Un aileron bleu marin macabre tournait autour de leur bateau, disparaissant à intervalles réguliers.

- On doit trouver quelque chose pour l’arrêter. Réfléchis Paul, t’es un stratège… Qu’est-ce que tu sais sur les Froussardine ?

Le cerveau du Noctali s’éveilla, libérant un tas de connexions diverses et variées entre ses neurones. Il chercha dans sa mémoire chaque petite information qu’il avait à propos de ce Pokémon qui serait susceptible de l’aider, à commencer par la base.

- Froussardine est un Pokémon de type Eau, il n’a aucun double type dans sa forme primaire et sa forme secondaire ne semble pas en détenir non plus, ce qui signifie qu’il est faible face à l’électricité et aux plantes. Habituellement il fait partie des Pokémon les plus petits qui soient et inoffensifs mais dans cette forme, il est gigantesque et bien plus gros qu’un Léviator. Léviator pèse plus de deux-cent kilos, ce qui est loin d’être le cas de Froussardine parce qu’il est certes plus gros, mais moins long. En divisant par deux ce poids, nous devrions donc avoir le sien, il ne me reste plus qu’à utiliser Ouisticram pour le combattre et le tour sera joué !

- Ouisticram ?!

- Ne vous inquiétez pas, c’est notre meilleur choix dans cette situation.

- J’espère que tu dis vrai le mioche.

Trois pokéballs dans le sac de Paul s’activèrent, faisant apparaitre Ouisticram, Chartor et Embrylex, rejoins ensuite par Aligatueur.

- Les gars, il va falloir vous montrer très coordonnés aujourd’hui. Embrylex, tu as un peu moins d’entraînement que les autres, donc restes en retrait et interviens uniquement lorsque tu vois qu’ils faiblissent. Bien ! Je veux Ouisticram que tu augmentes ta puissance spéciale avec deux Machinations. Pendant ce temps, Chartor et Aligatueur, vous assurerez la protection du navire avec des Abris. Ne les relâchez surtout pas, c’est compris ? Embrylex, tu prends leur relève au besoin du coup.

Les Pokémons hochèrent de la tête et se positionnèrent aux quatre coins du bateau. Une barrière se créa autour de celui-ci, l’englobant aussi bien à l’air libre, que sous l’eau.

- Il ne nous reste plus qu’à attendre.

… Et les minutes suivantes furent les plus longues pour notre équipage. Le banc de Froussardine essaya tant bien que mal de passer la protection qui s’interposait entre lui et son repas, mais ne parvint pas à la briser. Chaque fois qu’Aligatueur ou Chartor essuyait un grand coup du monstre, Embrylex venait prendre sa place pendant que Paul s’occupait de son Pokémon et que celui-ci reprenait des forces. Sur le toit de la cabine, Ouisticram se chargeait d’énergie en concentrant toutes ses pensées sur son ennemi. Avec Machination, il se préparait à asséner un coup si puissant à son adversaire, qu’il en serait jugé déloyal. Et dès que cette attaque fut chargée, le petit singe de feu interpella son dresseur.

- Ok, on est bon. Les gars, préparez-vous à abaisser les barrières au moment où je vous le dirais. Ouisticram, ce sera alors à toi de jouer et d’envoyer ce fumier au tapis. Capisce ?

Il hocha positivement la tête. Paul se tourna alors vers la mer et repéra l’aileron qui faisait demi-tour un peu plus loin avant de plonger sous l’eau pour attaquer.

- Tenez-vous prêts...

Le Pokémon s’avançait.

- Patience…

Il s’approchait dangereusement.

- Attendez…

Il bondissait sauvagement hors de l’eau !

- MAINTENANT !!!

Les barrières s’effondrèrent et Ouisticram s’élança vers le gigantesque Pokémon. Bryan dans sa cabine n’osait regarder l’ultime affrontement qu’entre ses doigts. Le méga-Froussardine ouvrit grand sa mâchoire prêt à dévorer le petit singe, mais celui-ci ne se démonta pas et utilisa la capacité Nœud herbe. Des algues sortirent de l’eau et attrapèrent le Froussardine, l’enveloppant complètement. Le Pokémon fut emmené loin en direction du ciel avant que les algues ne reviennent avec fureur sur la mer. L’impact provoqua un énorme raz-de-marée qui poussa le bateau loin de son épicentre. Froussardine disparut, loin d’être KO, il était néanmoins vaincu. Un sourire se dessina sur le visage de tout l’équipage qui pouvait enfin souffler.

- C’était chaud mais on l’a fait. Bravo les gars, c’est du beau boulot.

Les Pokémon clamèrent leur joie et Bryan remercia Paul d’avoir défendu son si précieux navire. Tout rentra dans l’ordre…

***

- Grrr ! Ce fichu élève a vaincu notre Froussardine…
- Il ne perd rien pour attendre.
- Mais on n’a plus rien en stock pour les arrêter.
- Ce n’est pas grave, ils ne sont pas encore arrivés, cela nous laisse encore une chance.

***

La traversée se poursuivit dans le calme. Paul affutait ses pokéballs, tandis que Bryan a la barre chantait à tue-tête des chansons de Renault, ce qui avait le don d’agacer Aligatueur qui n’était pas très fan de voiture. Contrairement à Paul qui s’en fichait royalement, pris dans son boulot. Bientôt, le paysage monotone évolua et l’archipel d’Alola entra dans leur viseur.

- Île en vue moussaillons ! S’écria Bryan à l’attention de son équipage. Finalement, nous n’aurons eu aucun mal à rejoindre Alola.

Leur employeur lâcha les commandes après les avoir bloquées et ramassa sa planche de surf, dont il ouvrit une trappe cachée et sorti les documents qu’il transportait avec lui depuis le début.

- Mes petits chéris, nous allons bientôt pouvoir vous remettre aux autorités compétentes !

- Vous les aviez cachés là tout ce temps ?


- Ça glisse de source et c'est plus propre que dans le slibard ! Je ne pouvais pas les garder à portée de n’importe qui. Vous êtes bien gentils les mioches, mais on est jamais sûr de rien avec ces criminels.

***

- CRIMINELS ! Il vient de nous traiter de criminels ce sale hippie des plages en short ?! ><
- Ouaiiiis, alors que c’est eux les voleurs ! Donc c’est eux les criminels d’abord ! éé
- Ca c’est bien dit bouffie ! o/
- Heeeey ! M’appelles pas bouffie èé
- Je croyais qu’on utilisait nos noms de codes. Surprised
- La ferme vous deux, c’est à nous d’intervenir. ‘^’

***

- Oui, la sûreté avant tout. Vous avez raison.

Alors que Paul et Bryan échangeaient quelques banalités sur les documents tip top secret de ouf de criminel pas criminel enfin on en sait rien de Palladium, Aligatueur remarqua des remous suspects dans l’eau. A cause de son mutisme, il n’eut pas le temps d’avertir les autres avant qu’un gros objet les percute violemment. En dépit du blocage des commandes par Bryan, le navire se mit à tanguer et à tourner sur le côté. Le dossier que tenait Bryan vola sur le pont et un sous-marin en forme de Kyogre surgit devant eux, en position de barrage. Malgré les violentes secousses, Paul ramassa le document de Bryan et fit appel à plusieurs de ses Pokémon pour les protéger de ce nouveau danger. Ouisticram, Aligatueur, Flambusard et Stalgamin se postèrent sur l’avant du bateau, prêts à ne laisser personne poser le pied dessus.

- C’est Palladium ! Cria Bryan en se redressant et en vérifiant dans la cabine que le bateau n’était pas endommagé. Il ne faut surtout pas qu’ils récupèrent les documents !

Une nacelle venue des tréfonds du Kyogre apparut sur son dos, révélant deux adultes et un Pokémon. Une petite musique se mit en route et les nouveaux individus se mirent à effectuer une danse en chanson.

- Nous sommes parmi vous…
- Pour récupérer ce qui nous appartient…
- Afin de faire progresser le monde face à la préservation…
- Afin de rallier technologie et Pokémon…
- Afin d’écraser le conservatisme et l’inégalité…
- Afin d’étendre notre progrès jusqu’aux pays sous-développés…
- Geneviève !
- Roger !
- Les sbires de Palladium plus intelligents que la moyenne…
- Rendez-nous les documents volés, ou nous partirons !
- Chelours, oui, nous partirons !

- Pourquoi j’aurais confiance en vous et vous donnerais ces documents ?!

- Tu n’as qu’à voir par toi-même. Ils ne vous sont d’aucune utilité, alors rendez-les nous.

La logique de ces gens échappait au Noctali, mais bien que Bryan l’incite derrière lui à ne pas regarder à l’intérieur, Paul ouvrit la pochette et tout devint clair.

- Ces documents sont illisibles !

Il se garda de faire une réflexion sur le titre qui une fois retourné, lui donnait un moyen mnémotechnique très efficace pour le retenir.

- Parfaitement, c’est pourquoi nous aimerions les récupérer. Ils ne vous sont d’aucune utilité.

- Il en est hors de question ! Donner, c’est donner. Reprendre, c’est voler.

Les trois zigotos se regardèrent dans le blanc des yeux.

- Il n’a pas vraiment tort.
- Ouais, qu’est-ce qu’on fait ?
- Bah ce qu’on a dit.

Ils se retournèrent vers l’équipage de la petite embarcation.

- Très bien, vous avez gagné pour cette fois. Nous partons vers d’autres horizons !

Ils disparurent dans leur sous-marin Kyogre et s’enfoncèrent dans la mer, laissant le calme revenir sur le bateau.

- Bien joué le mioche ! T’as pas fait de vague et pour une fois, j’dois dire qu’ça gère.

- Merci.

Des questions persistaient dans l’esprit du jeune homme, notamment sur la nature de ces documents et sur combien il pouvait en exister d’autres de ce genre, mais il ne les posa pas, sachant pertinemment que Bryan ne lui répondrait pas, qu’il ait ou non ces réponses. Ils reprirent leur chemin, gardant à l’œil les fonds marins durant le reste de la traversée. Au paradis Eather, on remercia Paul de son implication et Bryan le couvrit de Guérilande. Ils prirent un cocktail ensemble en bord de plage avant de se préparer à repartir. Sur le départ, Bryan s’approcha de Paul avec feuille et stylo en mains.

- Ça te dirait de surfait sur la vague du succès et de nous aider à virer ces charlatans du dimanche de leur piaule ?

- Pourquoi vous faites ça ?

- Lansat a besoin qu’on la protège. Te fais pas engouffrer comme les autres dans le miel pops de ces progressotraficants.

Paul regarda le bout de papier. Ce n’était qu’une pétition après tout. Et maintenant qu’il avait mis le pied dans l’étrier, pouvait-il vraiment faire marche arrière ?

- Mon frère fait partie de Palladium et j’ai maintenant des comptes à régler avec eux.

Il signa.




HRP:
 

_________________
Moodboard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10515

Sujet: Re: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   Jeu 21 Juin - 21:53

Modération Mission Paul et iris

Paul
30 secondes pour que je ris, c'est un record. Entre le client qui est bien différent de ce à quoi on s'attendait et le prémisse de nos ''méchants (Moi qui pensais que y'avais pas pire que Ginji pour inventer des noms de code ridicules...), l'ouverture m'a directement mis en appétit pour la suite.
Et ce ''Roigada de la vague est toujours plus taré'', il fait le spectacle à lui tout seul.
Malheureusement, ayant du finir la mission en solo, la fin fait un peu ''rush''. Après, tout n'est pas à écarter, très loin de là : même si je ne suis pas convaincu par la manière dont Iris disparaît purement et simplement, les interactions des PNJs sont à mourir de rire, l'attaque de ce Froussardine géant façon dents de la mer bien menée et la partie combat suffisamment détaillée pour qu'on sente bien le coté stratège de notre Noctali des mers. Le final est menée bien plus rapidement que tout le reste et c'est un peu dommage cela dit, les PNJs promettaient beaucoup.
Quelques fautes à mentionner par contre, (surtout des participes à la place d'infinitif).
En résumé, la mission contient pleins de trucs qui me plaisent, mais son caractère accéléré m'empêche un peu de les apprécier complètement et me pousse à me poser plein de questions sur ce qui se passe, par manque de descriptions.
Mission finie en solo donc les récompenses sont divisées par 2
■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.

Iris
On est un peu plus dans le sérieux et la motivation ainsi que les raisons d'Iris pour entrer en scène sont super bien expliquées. Pokémon, PNJ, personnage, tout y passe et interagit de manière cohérente et assez prometteuse pour qu'on se demande où ça va mener. Niveau ouverture, c'est du top niveau.
Et c'est bien pour ça que je déprimerai presque en voyant que ça ne s'est pas poursuivi. Là, on m'a offert un festin 5 étoiles, avant de me le retirer de la table, juste après que j'ai croqué dans une tranche de concombre. J'ai encore faim, qu'on me rende cette mission avec une Iris qui avait l'air hyper méga top! Un seul post, donc pas de récompenses mais je tiens quand même à dire que si tu me fais une mission entière avec le niveau de qualité de ton premier post,faudra créer une nouvelle notation.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]   

Revenir en haut Aller en bas
Garde Rapprochée² [Mission Intrigue PV Iris]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Reste du monde :: le reste du globe-