Partagez | .
mission | comme chien et chat | ranya (en cours)
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 1545
Points d'Expériences : 1121

MessageSujet: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Lun 16 Avr - 22:31



comme chien et chat
Ranya Iluzion

Sirius jette un regard à la petite blonde à côté de lui. Un certain dédain se dégage d’elle et le brun ne doute pas que les quelques remarques peu aimables qu’il a pu lui adresser ne sont pas vraiment étrangère à la froideur de la plus jeune. Il soupire vaguement, il va devoir s’excuser ou essayer d’améliorer la situation histoire que leur mission se passe au mieux.

Il baisse le regard vers son Ipok sur laquelle le mail que lui a adressé PALLADIUM il y a quelques jours est encore ouvert. Avant d’arriver au lieu de rendez-vous, il veut le relire une énième fois afin d’être sur d’avoir toutes les cartes en main pour les prochains jours.

Il avait été surpris de recevoir ce mail. Il savait qu’il était relativement bien vu par l’entreprise grâce à ses quelques actions et participations dans des évènements organisés par eux. Pour autant, il n’aurait pas cru être sélectionné pour une mission de cette importance et surtout, il n’aurait pas cru être mit en duo avec cette fille.

Si ses idéaux se rapprochent facilement de ceux de PALLADIUM, il n’aurait pas cru que Ranya, la gamine rêveuse qui croyait aux pokemons légendaires serait elle aussi une partisane de l’entreprise. Il passe une main nerveuse dans ses cheveux et reporte son attention sur le mail. PALLADIUM lui offrait une place comme stagiaire auprès d’un scientifique de renom afin de non seulement l’aider, mais surtout, de récupérer un morceau du journal de sa mère.

Au début, Sirius avait cru à une blague. Tous ces efforts pour un morceau de papier ? C’était un peu stupide, voir même enfantin. Du moins jusqu’à ce qu’il apprenne le nom de la personne à qui appartenait ce journal. Anne Frank. Leur objectif était donc de récupérer la partie du journal appartenant à l’ainé de la fratrie Frank et la rapporter à PALLADIUM. Le scientifique devait probablement se douter qu’il ne venait pas en innocents et ils devraient probablement préparer un plan d’action. Le mail était formel, s’ils acceptaient la mission, ils devaient réussir et le plus rapidement possible.

Il jette à nouveau un regard à Ranya qui boude à ses côtés. C’est le moment pas vrai ? Prendre son courage à deux mains et tenter d’arranger les choses.

- “ Bon, on va devoir travailler ensemble. Je sais que j’ai pas forcément dit des trucs super cools. Tu as le droit d’avoir ton avis et moi le mien. Un truc du genre. Mais on a une mission et un objectif commun alors autant agir comme des adultes et tenter de monter un plan pour récupérer ce carnet et le ramener à PALLADIUM. ”

Hors de question qu’il s’excuse. Il a son avis sur les pokemons légendaires et trouve que c’est se mentir que de continuer à croire en leur existence comme un enfant. Cependant, il est prêt à mettre entre parenthèse cette croyance enfantine de sa partenaire pour qu’ils avancent un minimum dans leur mission.

Il espère juste que ça suffira à la satisfaire.

En attendant qu’elle lui réponde, il réfléchit vaguement à comment ils pourraient récupérer le carnet. Le voler lui semble très compromis, l’aîné Frank n’est pas n’importe qui et il n’y a aucun doute que sa partie du carnet est bien protégée. Non, il faut le mettre suffisamment en confiance pour qu’il le leur confie. Mais comment faire ? Croire en son projet d’arbre à pudding ou à cupcakes ou n’importe laquelle de ses fantaisies semble être un bon début mais ça ne suffira pas. Peut-être lui prouver qu’ils peuvent mieux protéger le carnet ? Genre on les soupçonnera jamais de l’avoir vu que c’est pas des Franks ? Un peu comme le coup de Queudver dans Harry Potter ? Ouais … Quand on voit comme cette histoire a fini pas sur que ce soit la meilleure des références …

Déjà, régler la situation avec Ranya. Après, ils pourront réfléchir à un plan.

j'te laisse gérer, on peut aussi bien partir sur une entente que sur une gueguerre de qui aura le carnet en premier hihi


©BBDragon

_________________


sirius


Dernière édition par Sirius B. Powell le Jeu 26 Avr - 20:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 5
Jetons : 1229
Points d'Expériences : 201

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Mar 17 Avr - 15:28




Comme chien et chat
Ranya boude. Oui comme une enfant de 6 ans mais là tout de suite ça n’a pas d’importance pour elle. A côté d’elle se tient un adolescent plus âgé, très grand avec des cheveux bruns et un petit charme qui fait craquer toutes les filles, sauf elle évidemment. Parce que ce grand garçon charmeur n’est autre que Sirius Powell, l’autre crétin qui n’arrête pas de lui dire qu’elle ne raconte que des âneries à propos des pokemons légendaires. Dès qu’il a eu entendu son histoire de Suicune, il n’a pu s’empêcher de lui lancer de nombreuses remarques à ce propos. Comme quoi s’était une menteuse ou qu’elle avait été prise d’hallucinations tellement réalistes qu’elle l’avait confondu avec une flaque d’eau. Tout ce que Ranya déteste. Et maintenant elle doit se le coltiner pour une mission.

Revenons un peu en arrière pour voir le pourquoi du comment. Depuis que les débordements ont eu lieu sur l’île au moment de la présentation des nouveaux locaux de Palladium, la blonde a mené son enquête sur eux. Il s’est avéré que c’était effectivement cette entreprise qui avait débuté des recherches très approfondis sur le pokemon Magearna. Son histoire est encore très floue pour l’instant mais les employés de Palladium travaillent activement sur la question. En quelques jours, la jeune fille avait épluché tous les documents et tous les rapports possibles sur ce travail minutieux. Plus les écrits défilaient, et plus une irrésistible envie de faire partie de ces travaux la saisissait. Participer à la découverte d’un tout nouveau pokemon légendaire encore inconnu jusque là serait un rêve inespéré pour la danseuse. L’occasion pour elle de découvrir de nouveaux horizons, ainsi que de nouvelles légendes.

Son intérêt tout particulier n’est visiblement pas passé inaperçu puisqu’il y a quelques jours elle a reçu une demande de mission de la société Palladium en personne. Apparemment elle doit se faire passer pour un stagiaire dans le but de récupérer un morceau de carnet appartenant à la défunte Anne Franck, une grande scientifique. Même si son nom n’est pas inconnu de l’étudiante, les travaux que menaient madame Franck n’ont jamais réellement intéressés Ranya, pas plus que cette expédition dans le but de récupérer ce fragment de journal. Toutefois, si ça lui permet de bien se faire voir par l’entreprise, la blondinette y va sans hésiter.

Enfin bon ça c’était jusqu’à apprendre que la mission se faisait en binôme avec Sirius, ou Debilus comme elle aime bien le surnommer. La danseuse n’a aucune idée de la raison de sa présence et elle s’en fiche royalement à vrai dire. Lorsque le jeune homme finit par enfin lui adresser la parole, elle se contente de lui adresser un regard en biais peu rassurant, analysant ses dires. Après une seconde de réflexion, Ranya finit par lui répondre.

Agir comme des adultes ça me parait beaucoup demandé pour toi mais bon on peut toujours essayer.

Et toc voilà une pic de bien placé. Juste après cette réflexion que la jeune fille trouve plutôt bien trouvée, Fàfnir se met à tournicoter autour de sa tête, l’air sévère. Oui ok ce n’était pas non plus très adulte de lui répondre ça comme ça, mais cette vengeance lui tendait la main. Elle n’avait qu’à la saisir pour lui renvoyer la balle de tout ce qu’il a pu dire sur elle. Un simple retour à l’envoyeur. En tout cas elle le voyait comme ça dans son esprit. La blondinette soupire avant de reprendre la parole.

En fait je m’en fiche un peu de ce carnet. Tout ce que je veux c’est que Palladium ait une bonne image de moi afin qu’il me recrute pour aller enquêter sur Magearna. Toi aussi si tu as accepté cette mission c’est pour quelque chose non ? Alors mettons nos différents de côté et ramenons ce carnet à notre employeur. On reprendra notre guerre après d’accord ?


Sirius, bien qu’au début un peu hésitant, finit par serrer la main de la jeune fille, scellant leur traité de non-agression temporaire. Parce que la jeune fille ne se fait aucun doute sur la question. Dès que ce projet sera terminé, ils recommenceront à se tirer dans les pattes comme avant, sans l’ombre d’un doute. Les deux étudiants finissent par arriver devant l’immeuble indiqué par l’entreprise. Le prodige vit dans un appartement tout ce qu’il y a de plus banal apparemment. Dommage qu’il ne possède pas des locaux adaptés à son talent. La danseuse ne comprend pas bien pourquoi il s’obstine à refuser les offres de l’entreprise. Sa vie serait tellement mieux qu’il acceptait l’échange. La blonde hausse les épaules et pénètre dans le hall de l’immeuble, le jeune homme juste derrière elle. Au deuxième étage, l’une des sonnettes porte le nom de Franck, Bertrand Franck. Après un échange de regard, la jeune fille frappe contre la porte. De l’autre côté, une voix se distingue.

J’arriiiiiiiiiiiiiiive

Après quelques instants, la porte de l’appartement s’ouvre, dévoilant un jeune homme grand à peu près comme Sirius. L’adolescente le comparerait à un bâton. Très grand et très fin. Son visage parsemé de tâches de rousseurs est complété par une paire de lunette ronde aux montures noires tandis que ses cheveux roux frisés semblent se battre en duel sur son crâne. Un grand sourire s’affiche sur son visage pendant qu’il se remet à parler.

C’est vous mes stagiaires de l’académie ! C’est comment vos prénoms ? Vous avez quel âge ? C’est quoi votre passion dans la vie ? Vous connaissez les arbres à Puddings ? Normal que non c’est moi qui l’ai inventé, enfin pas tout à fait mais c’est pour bientôt ! Allez entrez !


La journée va être longue.



©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 1545
Points d'Expériences : 1121

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Jeu 26 Avr - 20:34



comme chien et chat
Ranya Iluzion

Par toutes les divinités qu’il connaissait, voilà qu’elle avait à peine ouvert la bouche et qu’elle l'agaçait déjà. Etait-il possible d’être réellement convaincu par toutes les conneries qui sortaient des deux délicates petites lèvres rosées de la gamine ? Pensait-elle vraiment l’atteindre avec ses remarques mesquines sans profondeur ? Voyons, Sirius jouait dans la cour des grands. Sirius flirtait avec le sarcasme, était le maître du sass et était, globalement, bien plus doué en piques verbales que la petite blonde face à lui.

Le pire c’était qu’elle était sans nul doute convaincue qu’elle avait touché juste. Il mourrait d’envie d’éclater de rire. Un rire un peu froid, condescendant, rempli du mépris qu’il ressentait pour cette gamine enfermée dans sa flagrante naïveté et ses idées pré-conçues. Quelqu’un devait vraiment l’aider à grandir parce que ça en devenait presque triste pour elle. Croire encore aux pokemons légendaires, défendre en avoir vu un avec autant d’aplomb … Elle vivait dans un rêve et le jour où elle se réveillerait, ça ferait mal.

Sirius ne le savait que trop bien.

Au final, il était bien gentil de tenter d’écraser les rêves de la blonde. Il voulait juste qu’elle arrête avec ses fantasmes et ses rêveries. S’ancrer un peu dans la réalité. Tout le monde y passait. Tout le monde voyait ses rêves détruits. Il avançait peut-être un peu l’heure pour Ranya, mais peut-être l’aiderait-il au final.

Sirius où comment se transformer en gentil de l’histoire.

Un léger sourire amusé se dessine sur ses lèvres après la première remarque de Ranya. Agir comme des adultes oui. C’est sur que demander ce genre d’effort à une enfant de 13 ans … Il avait de l’espoir. Sa remarque ne fit que prouver son point et la gamine sembla s’en rendre compte assez vide. Une légère moue sur le visage, elle commença à déballer ses raisons pour s’approcher de PALLADIUM et Sirius ne pourrait pas plus s’en moquer. Il hausse vaguement les épaules suite à sa première question. Il ne va certainement pas lui déballer que ses idéaux se rapprochent de ceux de PALLADIUM. Même si ça n’a jamais été vraiment un secret dans l’école …

Il regarda la main de la petite blonde pendant quelques secondes avant de la serrer. Leur petite guerre. A ses yeux, ça n’avait jamais été une guerre et Ranya ne voulait clairement pas entrer en guerre avec lui. Non, les quelques piques qu’il lançait à la scientifique n’était même pas si violente que ça à ses yeux. Si ça lui suffisait pour entrer en guerre, elle était probablement bien plus faible que ce qu’il pensait à la base.

Il soupira vaguement et pour les quelques mètres de marche entre l’arrêt de bus et l’appartement de Frank, il se plaça derrière la blondinette. Elle avait l’air sacrément déterminée. C’était plutôt une bonne chose pour lui. Il aurait pu tomber sur un fichu pro A2P venu saboter la mission. Ca l’étonnait en fait, de la voir se ranger du côté A2P. Elle avait plus l’air de la gamine idéaliste qui croit au pouvoir des fleurs et du véganisme. Mais ça la faisait remonter un peu dans son estime. Une scientifique qui croit en ce qu’elle veut étudier et qui est prête à tout pour ça, il ne pouvait qu’approuver.

Le bâtiment était assez simple. Il avait même relut l’adresse deux trois fois pour être sûr de ne pas se tromper. Comment le fils d’une scientifique aussi renommée pouvait-il finir dans ce taudis ? Il soupira. Les gens étaient parfois réellement stupide. En rejoignant PALLADIUM, il serait facile d’augmenter son train de vie et d’améliorer ses conditions de travail. Quand ils furent arrivés devant la porte portant le nom de leur maître de stage, le duo échangea un bref regard avant que Ranya ne sonne. Quelques secondes plus tard, une voix résonna, annonçant qu’il arrivait.

Et encore quelques secondes plus tard, un jeune homme, quelques années seulement de plus que lui, leur ouvrit la porte. Assez grand, un peu moins que Sirius mais une taille tout à fait honorable face au mètre quatre-vingt dix-sept du Noctali, il avait des yeux bruns pétillants de malice camouflés derrière une paire de lunettes noires et rondes. Tout en lui résonnait de bonheur et sourire. Même ses cheveux de feu semblait leur sourire. Le genre de type passionné. Sirius adorait.

Il rendit son sourire à leur excentrique maître de stage qui commençait déjà à parler de la fameuse machine. Sirius étouffa un léger rire. La bonne humeur de Frank était communicative. D’un ton bien plus doux et enjoué que lorsque qu’il s’était adressé à Ranya, il répondit à la question du rouquin.

“ Tout à fait. Je suis Sirius Powell, Grade 3 à l’académie, 17 ans presque 18, passionné par les étoiles et voiçi Ranya Iluzion, je lui laisse le soin de finir sa présentation. Nous sommes tout à fait ravis de pouvoir travailler avec vous Monsieur Frank ! ”

Et Sirius était honnête. Il adorait ce genre de gugusse bien trop excité pour leurs propres biens. Ca l’amusait au possible. Et après le mois et demi de préparation pour la Coupe Marc Junior et toutes les émotions qu’avaient entraînées le concours, il avait bien besoin d’un peu de légèreté.

“ Voyons, voyons, appelez moi Bertrand, on doit pas avoir beaucoup de différences d'âge. Entrez donc, venez découvrir mes merveilles. “

Si l’extérieur du bâtiment avait l’air assez normal, voir même ennuyant, l’appartement de Bertrand était … aussi excentrique que son propriétaire. Et ça voulait dire des prototypes de machines diverses dispersées de partout dans la pièce, une mini cuisine, une porte qui devait probablement à une salle de bain, la pièce principale était en bordel complet, les quelques meubles à peine visibles sous la quantité de travaux que le génie avait rassemblé ici. Mais ce qui attirait immédiatement le regard, c’était l’étrange machine au milieu du pseudo salon.

Elle ressemblait vaguement à un arbre mais au lieu des feuilles il y avait des sachets de préparation instantanée de pudding ? Encore une fois, Sirius dû retenir son fou rire. Bertrand était … wow. PALLADIUM devait vraiment vouloir ce carnet pour proposer des postes aussi importants à un type pareil. Aaaaaah, l’avantage de la naissance.

Du regard, il demanda l’autorisation au rouquin qui lui fit signe de faire comme chez lui et pendant que Frank blablatait sur l’invention, le Noctali se rapprocha de l’arbre à pudding (!?) et lui tourna autour. C’était vraiment étrange. Bien sûr, il avait déjà entendu parlé des mutations de baies et en avait même réalisés plusieurs dans sa serre mais là .. C’était un tout autre niveau et il ne savait pas vraiment ce qu’il en pensait.

“ Ce que vous voyez là n’est que le premier prototype. Je n’ai pas vraiment la place de travailler ici donc la majorité de mes expériences sont dans le jardin de la résidence. On va descendre d’ailleurs, je vais vous expliquer ce que vous allez devoir faire. ”

Sirius hocha la tête, toujours un peu perplexe sur comment ils allaient réussir à récupérer le carnet à ce type complètement taré. Ils descendirent les deux étages et arrivèrent dans une petite cour gazonnée remplit de nouvelles expérimentations toutes terriblement étranges. Certes, ce type était fou, mais on ne pouvait dénier son génie particulier. Sérieux, qui d’autre pouvait faire pousser des puddings géants ????

Rapidement, il leur expliqua comment s’occuper des expériences existantes (arrosages et autres compléments alimentaires ou ingrédients à ajouter à la recette) avant d’annoncer qu’il allait travailler sur un prototype dans le fond du jardin. Surtout, ils ne devaient pas hésiter à venir le voir en cas de doute. Il préférait être dérangé plutôt que de perdre ce qu’il appelait affectueusement ses bébés.

Weird af.


©BBDragon

_________________


sirius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 5
Jetons : 1229
Points d'Expériences : 201

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Mar 8 Mai - 14:12




Comme chien et chat
Ranya ne se fait pas d’illusion. Jamais elle n’arriverait à gagner la confiance du jeune homme, pas plus qu’elle un jour le considérerait comme quelqu’un d’intelligent. Impossible. Sa fermeture d’esprit et son côté arrogant sur les bords l’ont directement placé dans la catégorie des gens relous dans la petite blonde. Le brun ne croyait qu’en ses étoiles. Rien d’autre. Cela faisait bien plus longtemps qu’elle qu’il était à l’académie et si personne n’avait réussi à le faire changer d’avis, ce n’est pas du haut de ses 13 ans qu’elle parviendrait à le faire. La danseuse se contente de soupirer et de réfléchir calmement à la suite des évènements. Même si officiellement ils sont stagiaires pour l’aîné de cette scientifique de renom, officieusement ils doivent se débrouiller pour récupérer son journal. Une tâche pas facile quand on sait que l’un comme l’autre ne possède pas de réelles formations d’espion ou de quelque chose qui s’en rapproche.

Le rouquin a l’air des plus bavards et donc facilement abordable. C’est déjà un bon point pour eux. Avec un peu de chance ils n’auront même pas besoin de le voler. Le demander gentiment pourrait suffire au jeune homme. La demoiselle jette un rapide coup d’œil vers son camarade forcé puis pénètre dans l’appartement du scientifique. Très rapidement, le brun se présente, avec un ton beaucoup plus joyeux que la façon dont il s’était adressé à elle un peu plus tôt. Il est assez bon pour mentir, pour se moquer des autres. Ranya se retient de grogner et reprend la parole derrière Sirius. Il a beaucoup plus d’expérience qu’elle, sa présentation va paraitre ridicule à côté mais mentir ne lui servirait pas à grand-chose.

Oui effectivement je m’appelle Ranya Iluzion. J’ai 13 ans et je suis Grade 1 à l’académie. J’étudie toutes les histoires à propos des pokemons légendaires et je compte bien prouver leur existence. Mais aujourd’hui nous sommes là pour vous et votre superbe invention. On peut la voir ?

La fin de sa présentation était clairement plus pour Sirius que le scientifique. Il avait beau ne pas la croire ça n’avait pas d’importance. Elle prouvera ce qu’elle a vu, et ce par tous les moyens possibles, en espérant que Palladium puisse lui apporter les ressources nécessaires à ses propres ambitions. L’ensemble du groupe, mené par Bertrand, pénètre complètement dans l’appartement transformé en laboratoire scientifique. Il y en avait dans tous les sens, à l’image de son propriétaire, a fond sur ses projets. Ranya ne peut pas lui en vouloir. Après tout, quand elle-même se met à étaler ses recherches sur un sujet, elle devient aussi bordélique que lui. Mais l’objet du jour ne se trouve pas dans les multiples écrits jonchés dans la pièce mais bien son objet central. Un arbre, avec des puddings au bout des branches. Incroyable mais vrai. La blonde ne s’essaiera pas à les gouter pour vérifier leur nature mais déjà réussir à reproduire leur apparence lui apparait comme impressionnant. Le jeune homme ne dit pas un mot, lui aussi surement étonné par cette création.

Le rouquin explique rapidement que le reste de ses expérimentations est dans la cour intérieure de l’immeuble et qu’il nous invite à y aller. Les deux pokemons spectres, seuls de la partie pour le moment, prennent la tête du cortège dans les étroits escaliers de l’immeuble. En attendant, la danseuse reprend la parole.

Mais ces arbres à pudding, c’est un modèle que vous avez croisé avec d’autres espèces ou bien vous avez directement modifié la graine ? Je veux dire, c’est assez impressionnant de réussir à faire pousser un dessert sur un arbre, de la même manière qu’un fruit. Vous pouvez nous expliquer ? Enfin si ce n’est pas un secret ahah.

En vérité la dresseuse se fiche pas mal de comment Bertrand est arrivé à ce résultat. Mais elle mise tout sur la séduction afin d’obtenir le plus rapidement possible ce carnet. Sa jolie frimousse lui donne l’air de la petite fille adorable. Rien de tel pour mettre en confiance quelqu’un. Plus vite ça sera fait et plus vite leur employeur pourra les récompenser comme il se doit. Le rouquin leur présente le dernier prototype de son arbre avec les consignes très précises à respecter pour s’en occuper. Les deux jeunes y jettent rapidement un coup d’œil avant que le scientifique ne s’éloigne, toujours disponible en cas de besoin. La demoiselle jette un coup d’œil à l’arbre avant de chuchoter à l’attention de Sirius pour ne pas attirer l’attention de son maitre de stage.

Bon alors pour le carnet on fait comment ? Il a l’air gentil alors si on se montre attentif et respectueux il voudra peut-être bien nous le montrer au bout d’un moment. Tu es plus proche en âge de lui que moi, si tu fais ami-ami avec ça peut passer. J’avoue que j’aimerais bien qu’on ne le vole pas dans la mesure du possible, bien que je sois prête à le faire si c’est la seule solution.

Ranya n’a jamais vraiment enfreint les règles. Se mettre à dos de la société pour rien, cela ne l’intéresse pas. Mais si ses objectifs lui demandent parfois de contourner les lois, alors ça ne lui pose pas de problème tant qu’elle ne nuit pas trop à la personne. La danseuse jette à nouveau un regard vers le rouquin, trop loin pour les entendre, et cette fois s’adresse à des deux pokemons.

Fàfnir et Anubis, je veux que vous fassiez un tour de l’appartement voir si vous repérez le carnet. Je sais que c’est le bazar alors contentez vous juste de regarder, Bertrand ne doit pas vous trouver suspect.

Les deux spectres acquiescent et partent en direction de l’appartement, sous l’œil attentif de leur dresseuse. La blondinette se met sur la pointe des pieds pour espérer voir les instructions dans les mains du brun mais rien à faire, il est beaucoup trop grand. Ranya finit par soupirer avant de s’adresser à lui.

Comme je n’arrive pas à lire les consignes puisque tu fais deux mètres, tu vas me les donner parce qu’honnêtement je n’ai aucune idée de comment m’occuper de cet arbre à pudding.





©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 1545
Points d'Expériences : 1121

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Lun 11 Juin - 15:40



comme chien et chat
Ranya Iluzion

Le garçon leva les yeux au ciel. Leur employeur n’avait très certainement pas fait attention à la dernière phrase de la gamine qui était de toute évidence placée à la fin de sa présentation pour lui. Pas que Sirius était un garçon très égoïste (c’est faux) mais là, il fallait y voir très clairement une pique à son égard. Enfin, si la gamine souhaitait croire en des choses impossibles, grand bien lui en faisait et si ça l’amusait de se mettre des histoires stupides dans la tête qu’elle le fasse.

Tant qu’elle ne le faisait pas en sa présence.

Après une rapide visite de l’appartement (et la rencontre avec l’étrange premier prototype du scientifique), le trio descendit dans le jardin pour s’attaquer aux choses sérieuses. Il laissa Ranya discuter avec leur maître de stage pendant qu’il regardait un peu plus en détail autour d’eux. Il fallait dire qu’entre toutes les expérimentations plus ou moins bizarres du jeune homme c’était difficile de voir où il mettait les pieds et il était difficile de faire abstractions des fameuses expériences parce que, désolé, mais un pudding avec des feuilles, c’est quand même pas super commun.

Tandis que Frank leur expliquait leur rôle, Sirius observait donc ses étranges créations. Toutes les hybridations possibles entre un arbre et un pudding étaient présentes. Ce qui était très perturbant parce que c’est pas un mélange commun. Finalement, quand le rouquin s’éloigna pour retourner à un de ses travaux, Ranya l’interpella en chuchotant pour qu’ils clarifient leur plan de récupération du carnet. C’est vrai qu’entre leurs légères disputes et leur trêve, ils n’avaient pas eu le temps de trop en discuter.

Faisant mine de s’accroupir face à un des arbres pudding, le menton dans sa main, Sirius réfléchissait en écoutant la petite blonde. Ça le tuait de le reconnaître, mais elle n’avait pas vraiment tord. Et il était même assez d’accord avec elle. Si possible, il préférait récupérer le carnet amicalement et pacifiquement mais si ça trainait trop il n’aurait aucun soucis à devoir le voler. Frank était certes un chic type, mais il était pas là pour se faire des amis. Il approuva d’un signe de la tête la décision de Ranya quand elle envoya ses petits pokemons spectres fouiller la maison. C’était bien pratique ça …

Il se releva rapidement, les instructions dans les mains avant de lancer un sourire moqueur à la blondinette qui ne pouvait du coup, plus les lire. Bien fait. Enfantin, mais terriblement satisfaisant. Il bénissait ses parents de lui avoir fourni un corps si grand, c’était fortement pratique. Il laissa même un léger rire lui échapper quand elle formula sa colère face à sa taille. Si elle savait à quel point elle était proche de la vérité en disant qu’il faisait deux mètres.

“ Pour le carnet, je suis assez d’accord. On essaie de le récup’ pacifiquement et si ça marche pas on le vole. Il est bien sympa mais bon, on a une mission. On va essayer de jouer sur le côté innocents stagiaires fans de ses travaux et on mettra peut-être la main dessus. ”

Il jetta un oeil sur le bout de papier qu’il tenait et soupira.

“ N’empêche que pour ça, on va devoir travailler assez dur. J’vais aller chercher le terreau dans la cabane là bas, récupère les baies indiquées. Elles devraient être dans la serre au bout du petit chemin. ”

Il s’arrêta et observa la blonde.

“ Tu sais différencier les baies pas vrai ? ”

Si il était assez calé sur les baies, c’était bien grâce à son parcours de coordinateur. Ranya était une scientifique et n’était peut-être pas aussi au fait que lui. Il attendit sa réponse avant de faire sa part du travail. On pouvait bien dire ce qu’on voulait de Sirius, il était quand même un gentleman qui ne ferait pas porter les 10 kilos de terreau à une petite fille.

“ Bon, maintenant, on mélange les baies et le terreau et on en met à la base de tous les arbres. ”

La journée passa assez rapidement, sans trop de difficultés mais surtout, sans trop d’options de se rapprocher de la cible. Aussi, quand Bertrand leur proposa de fêter la fin de cette journée en restant manger, il n’hésita pas une seconde pour accepter.  


©BBDragon

_________________


sirius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 5
Jetons : 1229
Points d'Expériences : 201

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Ven 15 Juin - 8:13




Comme chien et chat
Alors que les deux pokemons spectres partaient se faufiler à travers l’appartement de leur employeur, Ranya ne pouvait s’empêcher de se prendre la tête (gentiment) avec son camarade. Parfois, elle se demande si ce gars n’a pas été conçu juste pour l’emmerder. Tout chez lui est un prétexte à faire tiquer la blonde. Que ce soit son air prétentieux, sa fermeture d’esprit, son arrogance et maintenant sa taille astronomique. Rien ne va chez lui, en tout cas aux yeux de la danseuse. Juste après que sa petite remarque sur sa taille ne sorte de sa bouche, la demoiselle soupire de nouveau. La mission risque d’être péniblement longue si elle ne se décide pas à calmer le jeu avec Sirius. Elle n’aura plus qu’à tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de vouloir dire quoi que ce soit.

Bon heureusement pour elle le coordinateur a l’air d’être d’accord avec sa manière d’approcher Bertrand. D’abord séduction puis vol si jamais la première phase ne fonctionne pas. Même si Ranya trouve que depuis le début ils sont convaincants, on ne peut jamais vraiment savoir ce qu’il se passe dans la tête de quelqu’un. Le brun finit par donner les instructions à la blonde. Un mélange de terreau et de baies visiblement fera l’affaire. Dis comme ça cela parait simple mais apparemment les doses risquent d’être le casse-tête du jour. Par chance, le rouquin avait pensé à eux et à leur faible connaissance sur ses expériences et avait fourni un manuel plutôt détaillé de la manière dont il fallait s’y prendre avec sa création. Tandis que Sirius se déplace vers les sacs de terreau un peu plus loin dans la cour, la danseuse est en charge du tri des baies nécessaires au mélange. La remarque du jeune homme aurait pu l’agacer si elle n’était pas légitime (et si elle n’avait pas tourné 7 fois sa langue dans sa bouche). Mais c’est avec une grande neutralité qu’elle choisit de lui répondre.

Je connais les baies de base, et puis au pire j’ai mon Ipok pour regarder sur Internet celle que je ne connais pas.

Après s’être saisie de l’une des cagettes en bois, Ranya dispose avec précaution à l’intérieur celle dont elle a besoin pour le mélange, en prenant soin de ne pas les frotter l’une contre l’autre pour éviter qu’elle ne s’abime. La demoiselle n’y comprend pas grand-chose à tout ce charabiât scientifique mais d’un autre côté elle comprend bien que tout ce méli-mélo a une très grande valeur pour Bertrand. De la même manière qu’elle ne voudrait pas que quelqu’un ruine ses travaux de recherche sur une des légendes du monde pokemon, elle va tout faire pour ne pas être celle qui ruine les expériences de l’un des futurs génies de la génétique. Les deux jeunes continuent donc le travail en silence, visiblement incapable de trouver un sujet de discussion qui ne provoque pas la discorde. Au bout d’un moment, les deux pokemons spectres finissent par revenir au moment des dernières lueurs du jour pour faire leur rapport. Apparemment le carnet n’est pas caché, entreposé entre des tonnes de feuille sur un bureau qui n’en a plus l’air d’un avec tout ce bazar dessus. La bonne nouvelle dans tout ça c’est qu’il ne sera pas trop difficile à voler s’ils doivent en arriver là.

Le rouquin redescend dans la cour, proposant aux deux étudiants de rester ici pour le diner. D’un signe de tête, les jeunes s’accordent pour accepter la proposition, dans l’espoir de se rapprocher un peu plus de lui avec ce repas. Enfin repas qui n’en était pas vraiment un au final. Il n’y avait tellement plus de place sur la table centrale qu’ils ont dû tous les trois manger debout. Et le repas du soir était en fait des nouilles instantanées, à faire réchauffer en trois minutes chrono. Même si la blonde doit reconnaitre que les repas de la cantine de l’académie sont meilleurs, manger ce type de nourriture ne la dérange pas plus que ça. Combien de fois a-t-elle mangé ces paquets de nouille quand elle finissait un entrainement particulièrement long au conservatoire et qu’elle n’avait pas le courage de chercher à faire quoi que ce soit à manger avec ce qu’il y avait dans les placards ? Beaucoup trop visiblement puisqu’elle ne s’en souvient même pas. Après avoir terminé de manger, la jeune fille s’adresse à s’en employeur pour la suite des événements.

A quelle heure voulez-vous que l’on revienne demain pour reprendre ?

Oh mais non vous n’allez pas partir tout de suite, j’ai encore plein de choses à vous montrer ! Venez avec moi, je voudrais vous montrer l’une de mes premières créations.

Intriguée, Ranya n’hésite pas à suivre le rouquin, Sirius sur ses talons. Le soleil était quasiment couché quand les jeunes pénètrent de nouveau dans la cour intérieure. La danseuse frotte ses mains contre ses bras pour tenter de se réchauffer un peu. Même si la fraicheur de la nuit n’est pas désagréable, si elle avait su elle aurait pris un pull un peu plus chaud que celui-ci, pas adapté pour une escapade nocturne. Une fois au centre, Bertrand file dans son atelier chercher ce qui semble être une plante d’une banalité affligeante. Voilà la première création du génie Franck ? C’est une plante parfaitement ordinaire. Le jeune homme les invite à s’assoir en tailleur à même le sol, la plante au milieu pour observer. Impossible pour Ranya de rester silencieuse avec cette curiosité qui la ronge.

Je ne suis pas sûre de comprendre. Qu’est-ce que l’on doit voir là-dessus ?


Patience boucle d’or, juste un peu de patience.

La danseuse ferma la bouche de nouveau, en attendant le miracle visiblement. Cette plante ressemble à toutes les autres, si ce n’est qu’elle possède un unique bourgeon relativement gros. Sa tête se tortille, ses doigts se perdent dans ses cheveux mais toujours rien. Mais après 5 minutes passées dans le silence, un gros nuage qui couvrait la lune se décale, permettant au petit groupe de profiter de la lumière de l’astre. C’est alors que la magie se produit. Le bourgeon jusque là fermé commence tout doucement à s’ouvrir jusqu’à laisser place à une fleur aux grands pétales blancs, l’air sauvage, et brillant d’une couleur surnaturelle. De la luminescence. Ranya n’en revenait pas. Un spectacle à couper le souffle. Un immense sourire se dessina sur ses lèvres tandis que quelques mots s’en échappaient.

C’est magnifique.




©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 1545
Points d'Expériences : 1121

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Mer 27 Juin - 15:16



comme chien et chat
Ranya Iluzion

Le jeune homme hocha la tête. Ranya n’avait pas tord, il était juste qu’avec son Ipok la blonde ne devrait pas avoir trop de soucis à trouver les bonnes baies. Dans tous les cas, il vérifierait quand même rapidement avant de préparer l’engrais. Il ajouta néanmoins d’une voix calme :

« N’hésite pas à me demander, je m’y connais assez bien en baies. »

Grognant quelque peu sous le poids du paquet de terreau, Sirius l’emmena jusqu’à l’endroit qu’ils avaient choisit pour faire leur mélange. Ça l’étonnait pas mal que Frank puisse aussi facilement déplacer le sac malgré son gabarit plutôt fin. Lui même n’était pas une bête de compétition malgré ses entraînements réguliers dans le gymnase de l’école. Il fallait reconnaître qu’il se concentrait plus sur son endurance et sa souplesse que de la force brute même si il n’était pas tout à fait en reste. Il aurait pu sans trop de mal trimballer Ranya sur son épaule.

Arrivé à côté de la blondinette, Sirius déposa le sac de terreau et laissa sa starter sortir de sa pokeball. Sans aucun doute, la jolie Florges chromatique leur serait d’une grande aide dans l’élaboration de l’engrais spécial et des soins qu’ils devaient apporter aux arbres. Et puis, Sirius savait que sa petite fleur appréciait passer du temps à l’air libre de cette manière. Surtout dans un jardin remplit d’arbres et de végétation diverse. Il n’osa cependant pas libérer le reste de son équipe, de crainte qu’ils n’endommagent quelque chose parmi les précieuses créations de leur maître de stage.

La journée passa relativement rapidement, les deux adolescents préférant se concentrer sur leurs activités et n’échangeant des paroles que pour le travail. Ils avaient certes signés une trêve mais ça ne voulait pas dire qu’ils devaient chercher à discuter. Et pour être franc, Sirius ne se sentait pas capable de retenir des remarques sarcastiques qui aurait envenimé le semblant de paix entre eux. Le silence valait donc mieux pour eux deux et Adara le regardait en pouffant de rire un peu trop souvent à son goût.

Le soleil se coucha doucement, l’été approchant en grands pas et le rouquin leur proposa de rester manger le repas avec lui, ici. Le duo accepta rapidement, y voyant l’opportunité de se rapprocher de lui. Sirius s’attendait à un peu tout, mais le bol de nouilles instantanées dans ses mains était une surprise totale. Il se mordilla la lèvre inférieure. Il faisait quand même relativement attention à ce qu’il mangeait et ça … et bien … c’était pas du tout dans son régime … Encore une fois, Adara se moqua allégrement de lui tandis qu’il mangeait à contre cœur les nouilles sans goût. Comment les gens pouvaient-ils choisir de manger ça ? À la rigueur, il préférait sauter le repas. Les soirs où il était prit dans son travail, il lui arrivait, bien plus souvent qu’il ne se plaisait à le croire, de ne pas manger, ou alors de se rabattre sur ses biscuits protéinés bio qu’il cachait dans un tiroir de son bureau. Mais cette chose ? Jamais de la vie.

Sirius fut tout aussi surpris que Ranya à la réponse du maître de stage. Il était déjà presque 21h30 et s’ils ne se dépêchaient pas un peu, ils louperaient le dernier bus. Il échangea un regard inquiet avec Adara. Il pouvait bien rentrer sur Soleil, mais voler de nuit ne lui semblait pas être la meilleure des idées. Il haussa les épaules, ils se débrouilleraient bien … Après tout, l’académie était prévenue …

Il suivit donc l’enthousiaste Bertrand et la curieuse Ranya jusqu’au jardin, pour la deuxième fois de la journée. Il faisait un peu plus frais que toute à l’heure et Sirius sortit un de ses gilets pour l’enfiler par dessus son t-shirt et remarqua que Ranya semblait frissonner. Il soupira avant de lui tendre un deuxième gilet. Sirius était toujours trop préparé.

Le trio s’installa autour d’une plante assez simple et Frank leur fit signe d’attendre. Le génie génétique semblait attendre quelque chose et en effet, environ cinq petites minutes plus tard, la plante bourgeonna enfin, révélant sa beauté. Si cette petite merveille, cette attrapeuse de rayon de lune était une des premières créations de Bertrand, Sirius comprenait soudainement un peu mieux pourquoi il était aussi important aux yeux de PALLADIUM. Ses recherches pouvaient se révéler précieuses pour l’entreprise.

Sirius n’en fut que plus déterminé à récupérer ce carnet.

-

Les jours suivants suivirent cette même routine. Finalement, les deux adolescents furent nourris, logés, blanchis par Bertrand et ce fut après un aller-retour rapide jusqu’à l’académie que les deux adolescents se plongèrent réellement dans leur rôle d’aide. Quelques piques fusaient de temps à autres entre le duo mais globalement, ils faisaient du bon boulot. Le plus surprenant dans cette affaire c’est qu’ils eurent à repousser quelques agents de PALLADIUM qui tentaient de rentrer en contact de manière plus ou moins efficace avec Frank. Le troisième jour, ils eurent même à repousser un étrange type habillé tout en blanc qui était venu voler le carnet. PALLADIUM voulait le carnet et la pression qu’ils exerçaient sur Bertrand et les deux adolescents était implacable. Pour l’un, c’était une diversion dans ses études et pour les autres, c’était un constant rappel de leur mission.

Le truc, c’est que même s’ils s’étaient bien rapprochés du rouquin, ils n’osaient pas aborder le sujet du carnet de peur de le faire exploser. Il ne fallait pas être psychologue pour comprendre que le pauvre scientifique n’en pouvait plus. Il arrivait au bout de ses forces et n’allait pas tarder à craquer. Pour être franc, Sirius se demandait si ça ne valait pas mieux de voler le carnet pour lui décharger la pression. Il s’en voulait un peu aussi, de faire partit des facteurs de stress du garçon parce qu’il avait bien compris que Frank n’était pas dupe et savait très bien qui les avait envoyé ici.

Finalement, après presque une semaine de stage, alors que Sirius allait proposer à Ranya de mettre en place le plan vol, Bertrand craqua. Il ne fallut qu’un pauvre facteur lui tendant une lettre affublée du logo de PALLADIUM pour qu’il explose complètement. Il cria, hurla sur le pauvre facteur qui n’avait rien demandé. Il lui fallut quelques minutes pour réaliser qu’il se donnait un peu trop en spectacle et il se réfugiât dans son appartement, la porte fermée à clé, ses stagiaires abandonnés.

Franchement, Sirius ne savait pas trop quoi faire. Les deux adolescents discutèrent un moment de ce qu’ils devaient faire. Appeler PALLADIUM ? Entrer par effraction ? Ils n’arrivèrent pas à se mettre d’accord et encore fois, c’est Bertrand qui résolut l’affaire en leur demandant d’entrer dans l’appartement une demi heure après son coup d’éclat.

C’est un Bertrand bien différent de celui qui leur avait ouvert la première fois qui se présenta à eux cette fois. Les yeux rouges d’avoir pleuré, la voix rauque d’avoir crié, le jovial scientifique leur révélait une tout autre facette. Sa voix était tremblotante et dans sa main droite il serrait le carnet de sa mère.

- J’en peux plus. Je veux juste qu’on me foute la paix. Comme avant. Alors prenez le. Prenez ce putain de carnet et partez. J’veux pas savoir ce que vous en ferez. Détruisez le, donner le à PALLADIUM, j’m’en fous. C’est plus mon soucis. Dites leur juste qu’ils m’emmerdent plus. J’leur donne ce qu’ils veulent et c’est tout. Voilà. Partez.

Il avait les larmes aux yeux. Sirius échangea un regard avec Ranya, un peu désolé, avant de se saisir du carnet.

- Merci.

Bertrand lui jeta un regard noir. Ils n’allaient pas s’attarder ici. Sirius attrapa l’épaule de Ranya et la guida vers la sortie. Il n’avait clairement pas envie de les voir rester et Sirius respecterait au moins ça. Il s’en voulait un peu d’avoir mener le jeune homme à cet état. Il savait bien que ce n’était pas entièrement sa faute mais tout de même. Il était l’un des facteurs.

Le duo s’installa sur un banc, proche du bâtiment où vivait Bertrand, le carnet sur les genoux de Sirius.

- On fait quoi du coup ?

L’emmener à PALLADIUM, bien sûr. Mais peut-être le feuilleter avant ça ?


©BBDragon

_________________


sirius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 5
Jetons : 1229
Points d'Expériences : 201

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Mer 27 Juin - 21:11




Comme chien et chat
Le léger frisson de la nuit n’empêche absolument pas Ranya de profiter du spectacle qui se déroule devant ses yeux. La lumière si éclatante de cette fleur transformée valait tout l’or du monde. Cette création n’avait rien à voir avec cet arbre à pudding ridicule d’il y a quelques heures. On était là sur un tout autre niveau, en tout cas pour Ranya. Quelque chose de féérique, de magique. Entre temps, le brun a pris la peine de poser une veste sur les épaules de la danseuse, qui se contenta de lui adresser un simple regard, celui qui voulait dire merci. Un merci qu’elle ne prononcera jamais à voix haute. Trop de fierté pour ça.

La fleur n’a pas l’air de s’arrêter de briller, tant que l’éclat de la lune se reflète sur ses longs pétales blancs. Aucun des jeunes n’osent briser le silence, par peur que cet instant ne s’envole en fumée. Avec son jeune âge, Bertrand a tout de même réussi à transformer un simple Lys en une pure merveille. Ses talents sont à la hauteur de ceux de sa mère. Normal que Palladium souhaite le voir dans ses rangs. Mais en regardant cette fleur avec toute l’attention du monde, Ranya a bien compris que le rouquin ne rejoindrait jamais les rangs de l’entreprise. Le fils Franck ne se bat pas pour une cause, il ne cherche pas à défendre une idéologie ou bien pousser la recherche à un tout autre niveau. Non, il veut simplement créer, s’amuser, et émerveiller. Rien de ce qu’il fait n’a de prétention. Il est simple, honnête, naïf. Dès lors la suite des événements est plutôt claire. Récupérer le carnet de la part de leur maitre de stage et l’éloigner définitivement de la multinationale, ou bien lui arracher de force, le privant ainsi de son héritage.

***

Après cette soirée, le stage a pris une tournure radicalement différente. Ce qui devait être un séjour d’observation dans le but d’obtenir le précieux cahier s’est transformé en une véritable immersion dans le monde du scientifique. Après avoir récupéré quelques affaires à l’académie et prévenus leurs professeurs respectifs, les deux jeunes sont retournés auprès de Bertrand pour l’assister dans son travail. Heureusement, la blondinette s’est débrouillée pour échapper à l’entretien de l’arbre à puddings, se concentrant davantage sur des rapports à finir pour lui et quelques observations. Ça ne lui allait pas si mal, d’autant que l’écriture du scientifique ait vraiment immonde. Comment fait-il pour se relire sérieusement ? Les petits pics à droite à gauche ont continué de fuser entre Sirius et Ranya, mais rien de méchant, en tout cas rien que ne vienne perturber leur travail.

Ces quelques jours ont surtout été marqués par la dure réalité que doit affronter le rouquin au quotidien. Même si effectivement les deux étudiants ont été envoyés en mission pour palladium, l’entreprise avait déjà prévu son coup au cas où le brun et la blonde échouent dans leur tâche. Régulièrement, des démarcheurs venaient pour tenter d’enrôler Bertrand dans leur rang, deux à trois fois par jour. A chaque fois, soit elle soit Sirius, se débrouillaient pour le couvrir, en disant qu’il n’était pas là, ou autre multiple excuse. Une fois même, quelqu’un ait venu sans prendre la peine de se cacher pour tenter de voler le carnet. Heureusement qu’ils avaient pu le repousser ou autrement le carnet leur aurait filé entre les doigts.

Ce qui inquiétait le plus la blonde, c’est le moment où le rouquin comprendrait qu’eux aussi sont envoyés par palladium pour la même chose, ce carnet. Peut être même le sait-il déjà ? Aucune idée, toujours est-il que la situation empêchait les deux étudiants de réellement chercher à récupérer ce carnet. Aucun d’eux n’avaient su trouver les mots pour aborder le sujet, sans froisser celui qui n’est pas qu’une simple cible mais bien un scientifique passionné par son travail.

Sirius avait fini par aborder le sujet difficile, ce que la jeune fille aurait voulu éviter à tout prix. Voler le carnet. Depuis que l’on est enfant, on nous apprend que voler c’est mal, qu’il faut laisser aux autres ce qui leur appartient. Et Ranya n’est pas contre ces valeurs, en tout cas en temps normal. Aujourd’hui, les enjeux sont trop grands, et l’opportunité aussi. Après une légère vague de remord, la danseuse a finit par accepter la proposition du brun afin de mettre en place la phase finale du stage, qui détruirait également toutes les relations construites avec le scientifique pendant ces quelques jours.

Mais avant même que le plan ne puisse être mis à exécution, un événement pour le moins banal vient en fait renverser toute la situation. La goutte qui fait déborder le vase. Voilà ce que représente en cet instant ce pauvre facteur qui n’effectuait que sa mission quotidienne, à savoir donner son courrier à chacun. Mais le logo Palladium inscrit en haut de l’enveloppe avait fait exploser Franck, mais littéralement. Le facteur n’a surement pas trop compris ce qu’il était en train de se passer, quels sont les maux que l’on était en train de lui reprocher. Sirius et Ranya comprenaient tout ça, mais ne pouvaient pas vraiment en parler au pauvre homme. Question de discrétion. Toujours est-il que désormais ils sont trois sur le pallier de la porte, sans trop savoir quoi faire.

Plusieurs options ont fusé dans l’esprit des deux jeunes, mais aucune d’elle ne leur convenaient totalement. A chaque fois qu’une nouvelle idée surgissait, il y avait un point noir qui faisait tiquer l’un ou l’autre des deux camarades, les obligeant une fois de plus à hausser le ton. Ce n’est qu’au bout d’une demi-heure que leur maitre de stage finit par revenir, mettant un terme à la discussion. Le pauvre n’avait plus rien de ce scientifique passionné. Il était livide, comme vidé de toute son énergie. Sans grande conviction, il finit par s’énerver contre eux, leur disant ce qu’il avait tant de mal à retenir depuis ces quelques jours. La blonde ne pouvait que comprendre sa colère. Alors elle baisse les yeux, laissant le brun faire tout le sale boulot.

Elle ne savait pas où se mettre, ni quoi dire. Tout ce qu’elle veut c’est lui dire à quel point elle est désolée, mais que ce qu’elle a fait est nécessaire, pour le reste de sa carrière. Cela sonne tellement égoïste, mais c’est de cette façon que la jeune fille voit les choses, pour le moment. Elle n’a pas le temps de prononcer le moindre mot que Sirius l’entraine plus loin de l’appartement, loin du regard déçu du rouquin. Une fois hors de portée, l’étudiant la lâche, montrant fièrement le carnet tout en posant la question ultime. Que faire maintenant ? Sans attendre, la blonde saute et se sait du carnet, ne cherchant pas à attendre la réaction de son aîné.

On va le donner à Palladium. Mais avant, on va quand même jeter un œil là-dedans. Je veux savoir pourquoi ce carnet est si précieux. Je pense qu’on mérite d’en savoir un peu plus.




©️BBDragon

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1556

MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   Sam 30 Juin - 15:32

Choix

Événement
Le journal est là, devant vous. Visiblement rien, à part votre conscience professionnel, ne peut vous empêcher de l'ouvrir et de le feuilleter. Vous savez également que les informations qu'il contient sont confidentiels, et que beaucoup se l’arracherait...

Actions possibles
1) Le détruire.
2) Donner le carnet à l'un des camps.
3) Révéler ses informations au public.
Vous pouvez choisir de lire le carnet avant de faire un choix, ou même après.

Choix

Événement Votre employeur vous sera reconnaissant pour avoir mené cette mission à bien. Cette preuve permettra à l'entreprise de prouver leur bonne foi au monde entier.
Gain Vous gagnez 4 points en Progression, perdez 2 en Neutre, 2 en Préservation, et gagnez 150 jetons chacun en bonus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: mission | comme chien et chat | ranya (en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
mission | comme chien et chat | ranya (en cours)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village portuaire :: Autres Lieux Importants-