Partagez | .
Au nom des coeurs brisés
 Adulte Apprentie Geisha
avatar
Adulte Apprentie Geisha
Région d'origine : Née à Johto, a passé son adolescence à Kalos
Âge : 28
Niveau : 11
Jetons : 2692
Points d'Expériences : 122

MessageSujet: Au nom des coeurs brisés   Mar 15 Mai - 15:26

Au nom des coeurs brisés
Ft. Cloé Nosya

à l'hôpital de lansat
le Mercredi 6 septembre 2017

Trois jours, cela faisait à peine trois jours qu’Erika était arrivée sur l’île de Lansat et on ne pouvait pas dire que cela avait bien commencée. Le premier soir, son premier sommeil se fit d’abord sur une plage et ensuite dans un hôpital. Elle n’avait rien eu, les médecins l’avait laissée partir le lendemain matin, toutefois ce n’était pas la même chose pour la petite Cloé. La jeune femme avait le coeur serrée en repensant à cette petite. Elle était si fragile, si innocente et ce qui lui était arrivée était si horrible. On ne pouvait que souffrir toute sa vie de la perte de son meilleur ami et de son jeune petit frère. La petite devait sans doute croire que c’était de sa faute mais Erika n’y croyait pas. Elle était beaucoup trop gentille.

Quand elle avait quittée l’hôpital, l’ex Reine de Kalos avait pris soin de prendre tous les renseignements nécessaires pour retrouver Cloé au besoin. Elle avait ainsi appris son nom, son âge, son dortoir à l’école et son grade d’étude. Elle avait d’ailleurs appris beaucoup de chose sur cet étrange académie, enfin le terme “étrange” résidait surtout dans sa manière d’enseigner et le “classement” des élèves par “grade”. Elle n’était pas sur de tout comprendre mais elle savait l’essentiel sur Cloé. Il était fou de voir l’attachement qu’elle accordait à cet enfant, comme s’il s’agissait du sien bien qu’elle n’en ait jamais eu. C’était quelque chose de nouveau pour elle et elle avait du mal à savoir si cela était bien ou non. Elle se demandait si elle ne devait pas la laisser poursuivre sa vie comme si elle ne la lui avait pas sauvée. Il fallait bien l’admettre, si Erika n’avait pas été là, cette nuit sur la plage, Cloé serait… elle serait… Impossible d’aller plus loin dans cette réflexion, la jeune femme s’y refusait. Le fait est que Arceus les avait lié en un certains sens. Tous l’avait poussée à venir sur Lansat et une fois arrivée elle avait rencontrée ce petit être lumineux passionné par les Rhinocornes.

Depuis leur rencontre Erika avait installée sa maigre valise dans un hôtel au bord de la mer, non loin de la fameuse plage. Elle avait commencé à chercher un lieu de vie mais n’avait encore rien trouvé de convenable. Elle espérait surtout vendre sa maison à Illumis pour pouvoir acheter une véritable demeure sur Lansat. Quelque peu déprimée par ses recherches infructueuses et ne pouvant s’arrêter de penser à Cloé elle s’était mise en tête d’aller la voir aujourd’hui mais elle se devait de passer par un autre endroit auparavant.



Un paquet sous le bras rapidement emballé dans un papier kraft brun de très mauvais goût, Erika se trouvait à l’accueil de l’hôpital demandant si la petite Cloé Nosya était toujours présente et dans quel service se trouvait sa chambre. La secrétaire, une femme au visage de Hoothoot avec ses grosses lunettes rondes, lui indiqua volontier le chemin à suivre. La jeune femme se précipita dans le couloir sur la droite, suivant la direction des flèches de couleur verte qui lui indiquait le chemin à suivre jusqu’au service ou se trouvait Cloé. Elle se demandait comment la petite se portait, sans doute qu’être enfermée durant ses derniers jours dans sa chambre d’hôpital avait dû lui miner quelque peu le moral, mais son cher Kenaï devait faire le pitre pour l’amuser. À sa sortie, les médecins avait dit à Erika qu’elle ne devait pas s’inquiéter, qu’ils étaient en contact avec l’infirmière de l’académie ainsi que le psychologue chez qui la petite avait l’habitude d’aller. On lui avait dit également que l’hospitalisation de Cloé ne serait pas longue, juste une semaine, histoire de voir si tout allait pour le mieux et que son moral soit remonté. La jeune femme le savait, ils avaient juste peur que la petite fasse une rechute et tente une nouvelle fois de se noyer dans l’océan. Il était difficile de leur dire que c’était un cas exceptionnel, qu’elle n’avait pas vraiment voulu sa mort mais qu’elle était juste en proie à de violentes hallucinations. Erika avait été obligée de leur avouer toute l’histoire, de tout leur détailler, mais leur regard froid de médecin l’avait vite dissuader de dire le fond de sa pensée. Par chance le psychologue qui suivait Cloé serait plus en mesure de défendre son cas qu’elle et il ne faisait aucun doute qu’il l’aiderait.  C’était son métier après tout d’aider des gens en détresse comme elle.  

Erika arriva dans le couloir du service pédiatrique et tomba nez à nez face au médecin qui l’avait examiné le lendemain de l’accident.

▬ Bonjour Docteur.

▬ Oh bonjour Mlle Uchida. Vous venez voir votre jeune amie ?

▬ Oui. Comment va-t-elle ?

▬ Très bien, elle n’est plus sous perfusion et mange normalement. Elle va pouvoir sortir plus tôt que prévue. Le psy est venue la voir ce matin également.

▬ Ah d’accord. Merci beaucoup.

▬ Je vous en prie.

Erika délaissa le médecin pour frapper à la porte dont le numéro 302 était affiché dans son petit encadrement en plastique. Elle n’entendit pas de réponse mais ouvrit tout de même la porte. La petite chambre était vétuste, autant que l’était toute les chambres d’hôpital. Il y avait cette odeur alcoolisé d’antiseptique avec une légère arrière odeur de fleur. Cloé était sur son lit, Kenaï endormi à ses côté.

▬ Bonjour Cloé.

La jeune femme se pencha sur le lit pour déposer un baiser sur son front. Un geste qui lui était venue intuitivement. Elle déposa son petit cadeau sur les genoux de sa petite protégée.

▬ Je t’ai apportée un petit cadeau, j’espère qu’il va te plaire. Le médecin ma dit que tu allais bientôt sortir tu dois être contente.

Erika s’installa sur le fauteuil à côté du lit, prenant soin de déposer son sac à main sur la table à côté. Elle entendait déjà la petite Cloé déchiré le petit papier cadeau pour ouvrir son cadeau. Elle espérait que ça allait lui plaire, c’était un petit clin d’oeil à leur aventure, du moins dans ce qu’elle avait de bon. Elle avait dû se battre ce matin avec la fameuse Kristina pour emporter la robe qu’elle avait fait essayé à Cloé. Repenser à la vendeuse l’énerva quelque peu mais elle chassa rapidement cette mauvaise pensée pour se concentrer sur la jeune fille.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
Au nom des coeurs brisés
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village portuaire :: Centre Ville-