Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 5

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2641
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
pokemon
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
Potiron
est un Annonceur
Intrigue #11
Le début de la fin – Team Rouage
Vous avez connu mieux, comme lieu de rendez-vous.

Comme invitation aussi, en vérité. Un simple message, qui tient en trois lignes, et qui aurait tout aussi bien pu être résumé en « Venez ». En terme d’informations, vous n’auriez pas vu la différence.

Bon, peut-être est-ce de la mauvaise foi. Fondamentalement, quelque chose se dégage de cet email : celui qui vous l’a envoyé n’est ni d’A2P, ni de Palladium. Sinon, pourquoi serait-il si contrarié par ce conflit ? Et vouloir y mettre un terme ? Peut-être est-ce ce questionnement qui vous pousse, ce soir, à vous rendre dans le cimetière abandonné dissimulé au sein du Bois de Brume. Vous aussi, cette guerre futile vous gonfle, non ? Lansat ne se porterait-elle pas mieux sans tous les problèmes qu’elle implique ? Alors, pourquoi ne pas tenter le coup ? Si ce mystérieux individu possède effectivement un moyen d’en finir avec tout ça, vous n’avez pas grand-chose à perdre…

Il fait sombre, il fait frais, et le brouillard opaque rend l’atmosphère bien lourd. Le côté extrêmement lugubre des lieux n’est pas là pour arranger les choses, et encore, vous avez la chance de ne pas être en pleine période de Halloween.

Le trajet est plutôt long, la distance entre le vieux cimetière et l’arrêt de bus de l’académie dont vous êtes parti n’étant pas moindre. Toutefois, après avoir fait attention à ne pas trébucher sur les racines des nombreux arbres qui peuplent cette forêt, et éclairé tant bien que mal votre chemin, vous finissez par atteindre l’ancien portail délabré qui fait office de porte d’entrée.

Lorsque vous foulez le sol craquelé du cimetière, la présence de quelques autres silhouettes vous prend de court. Pas de quoi paniquer, cependant, certains visages vous semblent familiers... D’autres élèves de l’académie, en petit comité, sont présents, et attendent patiemment que l’individu les ayant contactés débarque. L’ambiance globale est plutôt tendue, et tout le monde paraît aux aguets. Difficile d’être en confiance dans un tel endroit…

Mais survient enfin l’heure du rendez-vous. Surgissant à pas de loups de la brume, des formes humanoïdes se dessinent et s’approchent jusqu’à vous, alors qu’une voix s’élève pour accompagner leur arrivée.

« -Merci à tous d’être venus, élèves de la Pokémon Community. »

De parfaits inconnus de tout âge, allant de l’adolescent au quarantenaire, se dévoilent à vous. Leur posture est tout à fait détendue, et aucun d’eux ne semble être en possession de Pokémon, ou même d’un quelconque autre matériel.

Se tenant en leur centre, un individu sort du lot. Des yeux vairons, l’iris droite azurée, celle de gauche orangée, et des cheveux bleus parfaitement lissés qui descendent jusqu’au menton. Il est grand, et son visage serein affiche une grande assurance.

Et d’ailleurs il semblerait que quelques uns des étudiants parmi vous le reconnaissent.

« -Peut-être que certains d’entre vous se souviennent de moi. Je m’appelle Aaron Olsen. Et j’ai été un court temps à la tête de votre établissement scolaire. » il marque une courte pause « Je suis l’auteur du message que vous avez reçu. Et…. » de sa main, il présente les personnes qui l’accompagnent « … Voici quelques ressortissants de la Team Rouage. »

La tension monte d’un seul coup, et vous vous mettez sur la défensive. Aaron Olsen ? Celui qui a été chassé de l’académie pour avoir entretenu des liens avec la Team Rouage ? Cette même organisation qui sévissait sur l’île il y a quelques années, et qui est censée être dissoute ? Que font-ils ici ? Pourquoi vous avoir contacté ? Est-ce un piège ? Toutes sortes de questions qui peuvent assaillir vos esprits.

Et face aux diverses réactions, Aaron se hâte de lever ses mains bien en évidence, signifiant clairement ses attentions.

« -Je sais que vous pouvez difficilement me croire, mais nous n’avons aucune mauvaise intention. Nous sommes tous désarmés. Nous sommes simplement venus discuter.  » il plisse les yeux « Et d’ailleurs, je vais de ce pas vous faire une confidence. Tout le monde n’est pas présent, il reste encore quelques fervents membres de notre groupe éparpillés un peu partout sur l’île. »

Passant outre la crainte évidente perceptible chez certains, Aaron prend tranquillement place sur une des pierres tombales. Ses camarades l’imitent, et tous se posent confortablement de part et d’autres du cimetière, visiblement partant pour rester là un moment.

« -Comme beaucoup, vous deviez penser que notre organisation a été dissoute avec l’arrestation de Monel, notre dernier chef, et c’est effectivement quelque part bien le cas. Notre groupe n’a jamais été autant affaibli et dispersé, et si je n’avais pas décidé de reprendre de moi-même la Team Rouage en main pour rassembler ses derniers partisans, nul doute qu’elle ne serait à l’heure actuelle qu’un lointain souvenir.  »

Il fronce légèrement les sourcils, et le timbre de sa voix devient plus grave, comme si l’heure des joyeuses retrouvailles était déjà passée et qu’il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses.

« -Et si nous vous avons contacté pour venir ce soir… C’est parce que nous savons que la situation actuelle de l’île Lansat ne vous convient pas. Ou du moins, que ni Palladium, ni A2P n’est apte à recevoir votre confiance. Et que vous êtes des êtres impartiales et éloignés de ces deux activistes, sans pour autant complètement ignorer ce conflit.  » il acquiesce légèrement « Ce sont de gens comme vous, dont nous avons besoin. Qui ne se laissent pas berner par de fausses idéologies, mais qui s’inquiètent tout de même pour cette île. »

Son ton redevient plus léger, et un fin sourire se dessine sur ses lèvres.

« -N’ayez crainte, nous ne sommes pas là pour une vulgaire propagande de recrutement. Non, si je vous ai demandé de venir… C’est parce que Lansat court un grave danger, et qu’il nous faut toute l’aide nécessaire pour la sauver. Et que vos profils font de vous des alliés de choix.  »

Aaron hausse les épaules.

« -Mais avant tout, je présume que quelques explications sont de mise, non ? Allez-y, n’ayez pas peur. Certains parmi nous vous en ont fait voir des vertes et des pas mûres, par le passé, il est normal que vous vous interrogiez sur notre présence ou sur ce que nous avons déjà accompli... »

Son sourire se fait plus franc.

« -Allez-y, parlez. »

Règles
• Ce topic concerne les membres ayant aujourd’hui reçu un mp de la part de Potiron, et contenant un message de la part d’auteur anonyme. Les autres membres ne sont pas autorisés à participer, mais peuvent toutefois suivre le topic. Ne vous inquiétez pas, votre tour viendra bien assez tôt !

• INRP, ce topic se déroule dans la soirée du 28 Juin, au lendemain du topic d'A2P.

• Ce n’est pas parce que vous avez reçu le mp que vous êtes obligés de participer.

• Vous pouvez poster un rp à la suite décrivant votre arrivée sur les lieux, vos possibles interactions, et ensuite, vos potentielles interrogations vis-à-vis de la Team Rouage. Celles-ci peuvent concerner n’importe quoi, tant que vos personnages ont les moyens INRP de les poser. N’allez par exemple pas demander si le maire Goodenough n’est en fait pas un membre caché de la Team Rouage, si vous n’avez rien pour l’affirmer… A l’inverse, si vous avez obtenu des bribes d’informations via les missions intrigues, faîtes-vous plaisir.

• Pour l’instant, un seul post rp autorisé. Vous pouvez interagir avec d’autres membres présents, tant que vous vous contentez d’un seul post.

• Vous avez pour cela dix jours, soit jusqu’au 10 Juillet. Après quoi, une intervention PNJ sera faite pour révéler les réponses d’Aaron Olsen, et la suite des événements…

•  Bon jeu !
Ana C. Gladio
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Icon : [Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage KJ2xK
Taille de l'équipe : 20
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 489
Points d'Expériences : 1570
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
pokemon
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
Ana C. Gladio
est un Coordinateur Performer


INTRIGUE #11 || LE DÉBUT DE LA FIN ?


♣️

♣️
Cimetière du Bois de Brume
28 juin 2018
Après avoir enfilé un jean noir, un petit chemisier noir et des baskets noires, me voilà parti. En effet, ce matin, alors que je venais de prendre ma douche après mon footing..

STOP. Oui.

Moi, Ana Carolina Gladio, j'ai fait un footing dans le parc ce matin. Je ne sais moi-même pas ce qui m'a prit mais il faisait beau et pas trop chaud, j'ai eu un élan d'énergie et je suis allée courir avec Forest, Bady, Pastel et Sky. C'est-à-dire les seuls vrais motivés de l'équipe. Enfin, même si il n'y a que le Vivaldaim qui a vraiment couru puisque les autres... bah ils volent quoi.

Enfin. Je disais donc qu'après ma douche, j'ai reçue un étrange message d'un numéro inconnu. Il me donnait rendez-vous au Cimetière du Bois de Brume, ce soir, à 21h pour proposer une solution pour mettre un terme au fameux conflit A2P et PALLADIUM. J'avoue avoir d'abord été surprise et inquiète. Je ne sais absolument pas ce qui m'attend là-bas mais ma curiosité a (encore) pris le dessus. Qui aurait bien pu envoyer ce message ? C'est forcément un non-adhérent aux deux partis mais il semble quand même très impliqué dans la petite guerre que mène l'association et l'entreprise. Dans tous les cas, le vouvoiement dans le message indiquerait que je ne suis pas la seule à l'avoir reçu. Si je pouvais seulement croiser un visage familier..

Je pars donc du dortoir vers 20h30, je ne sais pas exactement combien de temps je vais mettre pour arriver là-bas. J'emmène avec moi Bady, la Emolga et Sky, le Furaiglon: alias les deux têtes brûlées de l'équipe. Puisqu'on va devoir traverser le Bois de Brume, la puissance des ailes de Sky seront utiles pour repousser la brume le temps d'un instant et l'électricité de Bady pourra servir de lumière. Et je parle par expérience. La dernière fois que j'y suis allée, c'était pour ma première fouille avec Shana. Quelle idée d'avoir été dans cet endroit..

Je mets un pied dehors et.. demi-tour. Je cours vers ma chambre pour attraper ma cape bleue marine avant de retourner dehors où mes deux compagnons m'attendaient.

« Je ne pensais pas qu'il faisait aussi frais, moi ! » dis-je en voyant leurs regards pleins d'incompréhension.

On commence donc notre petite route vers le lieu-dit. On passe devant les serres avant de rejoindre l'arrêt de bus qui mène (normalement) vers le cimetière. On monte à l'intérieur et prend place au milieu du bus. Je n'étais pas du tout à l'aise mais si ce que dit la personne dans le message est vrai, alors les quelques informations compromettantes que j'ai sur A2P pourront peut-être être utiles.

Après être descendu du bus et avoir marché au moins dix minutes, on arrive enfin au lieu-dit. Je regarde l'heure sur mon iPok: 20h59. Ça, c'est du timing ! J'avance doucement et prudemment. Il y a d'autres personnes dans le cimetière, ce qui me rassure un peu plus. Des visages ne me sont pas inconnus, même dans la pénombre. J'arrive à reconnaître des élèves de l'académie. Je ne les connais pas personnellement mais je connais quelques noms. Certains semblent être venus en groupe, d'autres seuls comme moi.

Peu après, des silhouettes s'approchent de nous, sûrement ceux qu'on attendait. Une voix parmi eux s'élève pour nous souhaiter la bienvenue. Je plisse les yeux pour essayer de voir clairement leurs visages mais aucuns ne m'est familier. Celui qui venait de parler est sans doute le "chef" et sa tête en fait réagir certain. Je fronce les sourcils, pourquoi il ne me dit absolument rien ?

« Peut-être que certains d’entre vous se souviennent de moi. Je m’appelle Aaron Olsen. Et j’ai été un court temps à la tête de votre établissement scolaire. »

Oh, je vois. Voilà pourquoi je ne m'en souviens pas. C'est tout simplement parce que ça ne fait qu'un an et demi que je suis dans l'académie et j'ai connu uniquement Mademoiselle Snow en tant que directrice.

« Je suis l’auteur du message que vous avez reçu. Et... Voici quelques ressortissants de la Team Rouage. » dit-il en présentant de sa main les personnes autour de lui.

Je déglutis. Je dois sans doute être la seule à ne pas sur-réagir en entendant ces paroles. J'ai vaguement entendu parler de la Team Rouage qui sévissait sur l'île quelques années avant ma rentrée scolaire. Je ne m'y suis jamais intéressé parce que j'ai directement été plongé dans le conflit A2P / PALLADIUM. Tout ce que je sais, c'est que ce fameux Olsen entretenait des liens avec la Team Rouage, qu'il a été chassé de l'académie et que cette organisation a été dissoute. Il s'entendrait bien avec Esteban, tient... En vue des réactions, l'auteur du message calme tout le monde en expliquant qu'ils n'ont pas de mauvaises intentions. Difficile à croire, mais tout le monde semble rester silencieux, si ce n'est quelques murmures qui s'échappent par-ci par-là. Aaron finit par s’asseoir sur une des pierres tombales, tout comme ses acolytes. Je recule un peu pour simplement venir m'appuyer sur une des pierres. Il semblerait que l'ancien directeur a beaucoup de choses à dire, autant s'installer et l'écouter silencieusement.

« Comme beaucoup, vous deviez penser que notre organisation a été dissoute avec l’arrestation de Monel, notre dernier chef, et c’est effectivement, quelque part, bien le cas. Notre groupe n’a jamais été autant affaibli et dispersé, et si je n’avais pas décidé de reprendre de moi-même la Team Rouage en main pour rassembler ses derniers partisans, nul doute qu’elle ne serait à l’heure actuelle qu’un lointain souvenir. »

Génial, alors maintenant le boss de cette team malfaisante, c'est lui ? Je me demande dans quoi encore je me suis embarquée..

« Et si nous vous avons contacté pour venir ce soir.. C’est parce que nous savons que la situation actuelle de l’île Lansat ne vous convient pas. Ou du moins, que ni Palladium, ni A2P n’est apte à recevoir votre confiance. Et que vous êtes des êtres impartiales et éloignés de ces deux activistes, sans pour autant complètement ignorer ce conflit. »

C'est perturbant de me dire qu'il a raison, du moins pour ma part.

« Ce sont de gens comme vous, dont nous avons besoin. Qui ne se laissent pas berner par de fausses idéologies, mais qui s’inquiètent tout de même pour cette île. »

Techniquement, je m’inquiète surtout pour l'avenir de mes vacances avec cette marée noire qui empêche les bateaux de quitter le port.

« N’ayez crainte, nous ne sommes pas là pour une vulgaire propagande de recrutement. Non, si je vous ai demandé de venir... C’est parce que Lansat court un grave danger, et qu’il nous faut toute l’aide nécessaire pour la sauver. Et que vos profils font de vous des alliés de choix. »

Je soupire. Il veut qu'on joue les super-héros ? Et de quel danger parle-t-il ?

« Mais avant tout, je présume que quelques explications sont de mise, non ? Allez-y, n’ayez pas peur. Certains parmi nous vous en ont fait voir des vertes et des pas mûres, par le passé, il est normal que vous vous interrogiez sur notre présence ou sur ce que nous avons déjà accompli... »

Je relève la tête, jusque là baissée vers le sol.

« Allez-y, parlez. »

Je jette plusieurs regards aux autres pour savoir s'ils avaient des questions, eux. J'ai l'impression d'être une intruse. Je reste donc silencieuse et laisse les premiers volontaires prendre la parole. Et heureusement pour moi, certains élèves se redressent pour poser différentes questions, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Mais cet intriguant Olsen semble savoir comment bien répondre. Et il y a une question qui tourne en boucle dans ma tête. J'ai comme le pressentiment que Esteban peut potentiellement être impliqué, d'une manière ou d'une autre. Et ça me fait peur. Parce que je sais de quoi il est capable, je sais qu'il ne prendrait jamais le parti d'A2P ou PALLADIUM, comme je sais qu'il est capable d'avoir intégré cette Team Rouage. Peut-être que mes doutes sont totalement faux et dénoués de sens mais je veux savoir, je dois savoir.

Après quelques interrogations, un petit silence s'installe, me donnant le courage nécessaire pour élever la voix. Mais pas pour poser la question qui me trotte dans la tête depuis plusieurs minutes, je veux d'abord commencer par les bases.

« Je suis élève à l'académie depuis un an et demi seulement. Je n'ai jamais pris connaissances des actes que vous avez pu faire dans le passé. Je ne connais que l'histoire principale. Alors comment, moi, je pourrais savoir si ce que vous dites est vrai ? Si vos intentions, comme vous le prétendez, ne sont pas mal intentionnées ? »

Je mettais légèrement redressé, de manière à ce que tout le monde m'entendent. Mais aussi pour écouter les différentes réactions et surtout, sa réponse. Après quoi, je laisse encore les autres parler pour me laisser le temps de réfléchir et de trouver le bon moment pour reposer une question.

« Et.. Est-ce que dans cette "nouvelle" Team Rouage, il n'y a que des anciens membres ? Je veux dire, est-il possible que vous ayez recruté de nouvelles personnes qui semblaient, comme nous, n'avoir pris aucun parti des deux activistes ? »

La mâchoire serrée, je pries pour que la réponse soit non, mais j'espère quand même qu'il dise la vérité. Je suis déjà contente de moi-même pour avoir placé le mot "activistes" dans ma phrase. Et après encore plusieurs questions/réponses, je finis par marcher. Il y a trop d'informations sur A2P et PALLADIUM pour qu'on les ignore. Mais on ne connaît toujours pas les réelles intentions de la Team Rouage. En fait, tout semble encore flou. Pourtant, j'ai la sensation que quelque chose se prépare, quelque chose qu'on ne pourra pas éviter. Alors je reste sur mes gardes, en essayant, du mieux que je peux, d'être réfléchie.

hrp :
Ana arrive quelques minutes avant l'heure du rendez-vous, elle est accompagné de sa Emolga et de son Furaiglon. Elle écoute Aaron et laisse d'abord les autres poser des questions parce qu'elle flippe un peu quoi. Donc après un moment, elle pose sa première question:

- Je suis élève à l'académie depuis un an et demi seulement. Je n'ai jamais pris connaissances des actes que vous avez pu faire dans le passé. Je ne connais que l'histoire principale. Alors comment, moi, je pourrais savoir si ce que vous dites est vrai ? Si vos intentions, comme vous le prétendez, ne sont pas mal intentionnées ?

Après elle se remet dans son petit coin et laisse les autres parler. Puis dans un élan de courage, elle repose une deuxième question:

- Et.. Est-ce que dans cette "nouvelle" Team Rouage, il n'y a que des anciens membres ? Je veux dire, est-il possible que vous ayez recruté de nouvelles personnes qui semblaient, comme nous, n'avoir pris aucun parti des deux activistes ?

La deuxième question a un rapport avec son oncle, Esteban, arrivé sur l'île depuis février. Il a un passé trouble avec les Skulls à Alola et comme Ana est un peu trauma par ça, elle est en mode parano et elle a peur que son oncle est rejoint la Team Rouage et qu'il est recommencé ses magouilles. A la fin du rp, elle se pose juste pleins de questions à elle-même, n'écoutant plus trop les questions des autres.

(c) Alban



moodboard :
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage RGv3d
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin



Le début de la fin - Team Rouage
Avec un peu de crainte, Ariania et moi-même préparons nos sacs pour la soirée surement agitée qui nous attend. Vêtue d’un short noir taille haute et d’un sweat, je vérifie que tout est bien en ordre. Je ne suis pas rassurée du tout. D’abord la marée noire au port qui nous a tous condamnés à rester sur l’île encore un moment, puis cet ultimatum lancé par A2P envers Palladium, plus agressif que les précédents, et maintenant ce message étrange. Cette convergence d’événements n’annonce rien de bon pour nous. Enfin ce n’est qu’un pressentiment, je me fais peut-être des films alors que la situation n’est pas aussi grave qu’il n’y parait. Mais franchement, je doute fort que tout ceci ne se passe que dans ma tête. Je vois bien que la plupart des élèves sont tendus. Tandis que certains revendiquent haut et fort leurs couleurs, d’autres en revanche ne savent plus où se mettre, et je les comprends.

Ginji et moi avons eu une longue discussion par Ipok aujourd’hui, pour nous décider de la manière donc nous devions agir ce soir. Je me suis adressée à lui parce que je savais que comme moi, il ne partageait pas les idéaux de ces deux camps en lutte depuis déjà plusieurs mois sur Lansat, où en tout cas pas comme ça. Notre conversation sur le toit de l’immeuble pendant la manifestation m’avait déjà convaincu qu’il s’agissait d’une personne de confiance, mais maintenant j’en suis plus que sûre. Nous avons donc convenu que nous irions bel et bien au rendez-vous, Aria Ginji et moi ensemble. A plusieurs, c’est toujours mieux que tout seul, surtout quand on ne sait pas où on va. En suivant ses conseils, j’ai choisi d’emmener avec moi seulement Ruru. Les autres ont insisté pour nous suivre également mais parler du kidnapping m’a rappelé ce que ceux qui l’avaient vécu m’ont raconté. Des pokemons ont été enlevés, et je ne veux pas que cela arrive aux miens. Je ne me le pardonnerais jamais. J’ai réussi à les convaincre que j’aurais besoin d’eux si jamais je ne revenais pas dans les temps mais je sais qu’au fond d’eux ils ont compris mes réelles inquiétudes. A la base je ne voulais même pas que ma starter vienne avec moi. Toujours cette même peur au ventre. Mais son insistance différente des autres de mon équipe ainsi que son surnom de maitresse des Illusions m’ont convaincu de la laisser venir.

Une fois le sac terminé, nous nous lançons un dernier regard avant de quitter le dortoir. Notre voisine de dortoir est prévenue de notre absence, prétextant une soirée dans mon cabinet prêté par l’académie en compagnie de ma meilleure amie. De toute façon, nos pokemons sont prévenus et savent quoi faire si jamais nous ne donnons pas de nos nouvelles très rapidement. En essayant de ne pas trop se faire remarquer, nous quittons le dortoir et rejoignons le portail de l’académie où Ginji doit déjà nous attendre. Il est effectivement là, adossé contre la barrière. Comme nous partons bien avant la fermeture des grilles, le gardien ne nous pose pas de questions et nous laisse nous éloigner. Une fois suffisamment loin, j’entame la conversation.

Encore merci d’être venu avec nous. Au fait j’ai apporté ça. Pendant quelques instants, je fouille dans mon sac à dos jusqu’à ressortir un paquet de sablés au chocolat. C’est bien toi qui a dit qu’on devait manger avant de partir ?

Je tends la boite à mes deux amis pour qu’ils puissent se servir. J’en prends également un avant de la remettre dans mon sac. Dans le même temps, je jette un coup d’œil discret derrière moi, guettant la moindre feuille bouger. Je sais que Ruru est là, je le sens. Mais elle reste cachée dans l’ombre. Il ne faut pas que nos hôtes la voient. C’est ma Zoroark qui jouera l’effet de surprise si jamais les choses tournent mal. Seule Aria sait qu’elle est là, habituée elle-aussi à sa présence. Nous marchons quelques minutes en silence jusqu’à l’arrêt de bus. Une fois monté dans la navette qui doit nous emmenez jusqu’en bordure de forêt, je reprends la conversation.

Du coup qu’est-ce que tu as découvert de ton côté sur Palladium ? Je t’avoue que je n’ai pas grand-chose à t’apprendre, à part les rumeurs qui circulent déjà dans les dortoirs et dans les journaux de l’île. J’ai l’horrible impression que l’on ne peut faire confiance à personne, que ce soit A2P ou Palladium, les deux ont l’air d’avoir des choses à cacher. Et tu as une idée de celui qui nous envoyé ce message ?

Les hypothèses fusent pendant tout le trajet en car. Les solutions sont multiples, sachant le peu d’informations dont nous disposons. Ce sentiment de ne rien savoir est vraiment perturbant. En espérant que ce soir nous ayons enfin quelques réponses. Une fois le car arrivé au plus proche du cimetière, nous poursuivons le chemin à pieds jusqu’au lieu de rendez-vous. Je n’y suis encore jamais allée, en même temps je n’en voyais pas trop l’utilité. Mais assez vite je réalise que nous sommes loin d’être les seuls à avoir été convoqué. Il y a pas mal d’étudiants. J’en reconnais certains mais pas tous. Toujours est-il que nous finissons par arriver dans le cimetière à l’ambiance assez pesante.

Finalement, des silhouettes surgissent de l’ombre. Un certain nombre a vrai dire, de tout âge et de toute origine. Mais celui qui se tient au centre me rappelle quelqu’un. Ses mèches bleutées peu habituelles, je les ais déjà vu quelque part. J’ai l’impression que Ginji lui a compris de qu’il s’agissait mais le temps que je lui pose la question que celui qui visiblement est le leader prend la parole. Les mots s’enchainent, nous faisant comprendre que c’est bien lui qui nous a tous contacté, mais aussi son nom. Aaron Olsen. Le temps que je comprendre de qu’il s’agit que les mots que je ne voulais pas entendre sorte de sa bouche. Team Rouage.

Instinctivement, mon bras se place devant Aria, comme pour la forcer à rester derrière moi. Alarmée par ce geste, Ruru sort de l’ombre et se met à quatre pattes devant moi, la gueule tournée vers Aaron, ne pouvant s’empêcher de grogner. « Ruru ça suffit ! Reste en retrait. Pour l’instant. » La Zoroark recule de quelques pas mais reste toujours en position, prête à bondir sur celui qui osera faire le moindre geste. Le leader tourne son regard vers moi mais n’en ajoute pas plus. Il continue son discours, rappelant les méfais de la Team Rouage par le passé, mais aussi leur situation actuelle. Cette voix si grave n’a que pour but de montrer à tout ceux qui sont ici qu’ils ont le dessus, enfin c’est comme ça que je le ressens.

Au bout d’un moment, il finit par s’arrêter, nous laissant à tous la parole. Je suis extrêmement méfiante. On a quand même à faire à une organisation criminelle efficace et qui a causé pas mal de dégâts par le passé. Je ne sais pas quel degré de confiance ont peu leur accorder. Dans ce cas, il ne reste plus qu’à rentrer dans leur jeu des questions réponses.

Vos explications sont bien jolies mais essayer de vous faire passer pour les gentils c’est manquer de respect à tous ceux que vous avez malmenés par le passé. Vous avez quand même kidnappé des enfants, ça ne s’oublie pas ! Comment pouvons-nous être sûr que vous êtes avez nous ? Avez-vous la moindre preuve qui nous permettrait ne serait-ce qu’un instant de croire que vous n’êtes pas contre nous, comme vous l’avez toujours été ? Et puis quand vous parlez de grand danger pour Lansat, vous parlez de la marée noire ou vous faites allusion à autre chose que nous ne savons pas ? Je pense que nous avons tous le droit ici de savoir ce que vous savez et nous non.



©️BBDragon


[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Erika D'Eléos
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
Icon : [Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 3052
Points d'Expériences : 617
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
pokemon
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
Erika D'Eléos
est un Topdresseur Spé. Type
  • Team rouage
  • Erika D'Éléos
Le début de la fin.

Une petite virée dans un cimetière quoi de mieux pour se changer les idées n'est ce pas ? Ah les tombes pleines de mystères, les pokémon spectres qui rôdent, la boue sur nos pieds, les nombreuses histoires qu'on raconte a propos des cimetières, en passant par des esprits, ou des bruits étranges qu'on entend seulement les nuits de pleine lune en pleine période d'halloween... Ah avec tout ça, j'ai tellement envie de me retrouver a 21H dans un cimetière ! En temps normal, j'aurais ignoré ce message comme toute personne saine d'esprit, mais... vous savez... peut-être que ce message disait vrai après tout ? Ce serait l'occasion pour moi, de sauver Lansat d'un terrible danger ! Je serais acclamé sur toute l'île, comme la seule héroïne de ce conflit ! Vous, vous imaginez ? Moi, Erika D'Eléos, jeune fille dans la fleur de l'âge, 14 ans, sauveuse de Lansat ? Alors, je ne peux rater une occasion pareille ! La célébrité et la gloire ne sont qu'a seulement quelques pas d'ici, et il se trouve dans ce cimetière lugubre ! Oh, oh, oh ! (Et puis j'ai toujours ma bombe lacrymogène, en cas de nécessité.)

Il était 20 H, j'étais prête à partir vers l'inconnu, ma Togepi dans mes bras. J'avais opté pour une tenue simple, assez modeste, je dois dire, pour ce que j'ai l'habitude de porter.. Jean noir, bottine noire, chemisier rose, bref rien de trop voyant, pour une étoile telle que moi. Je quittai discrètement le dortoir en faisant bien attention de ne pas réveiller Salomé. Tout ces conflits dans l'île m'avaient fait presque oublié que nous n'avions plus pris de temps entre nous pour discuter un peu de tout ça,  j'imagine que tout cela doit la travailler elle aussi. Cependant, je ne me faisais pas de soucis pour la rousse, après tout, c'était mon amie, et je ne choisissais que les meilleurs pour m'épauler ! Cette petite escapade nocturne avait quelque chose d'excitant, c'était la première fois que je sortais aussi tard de l'académie ! C'était un peu comme... fugué ? Ah ça me rappelle quelques souvenirs... Cela fait un moment que je n'ai plus eu de nouvelle de Rubis... J'aurais tellement de choses à lui raconter quand il reviendra a l'académie !  Peut-être que je devrais prévenir Ilea de l'hospitalisation de Rubis, après tout, elle aussi l'avait un peu connu, et puis ce sera une occasion de lui parler. J'ai l'impression que cela fait une éternité que je ne l'ai plus vue, la dernière fois, les médecins n'ont pas dit que ces jours étaient compté, mais qui sait, depuis peut-être que les choses ont changé... Je n'aimerais pas avoir sur la conscience la mort de la chose que j'ai de plus précieux au monde. Non, il ne peut pas monter au ciel, avant que je sois devenu célèbre dans le monde. Je lui interdis ! Bien que je suis sûr, que ma célébrité sera tel, qu'il pourrait en entendre les échos jusqu'au ciel, mais je ne veux pas... Il ne peut pas partir maintenant, sans être devenu lui aussi un scientifique de renom..


Arrivé à l'arrêt de bus, je prends le prochain convoi en direction du cimetière. À l'intérieur, une ambiance morbide règne dans le véhicule en direction du cimetière. (En même temps... À part les morts, je ne vois pas qui voudrait se retrouver dans un cimetière actuellement.) Je plains tellement les chauffeurs de bus, ça ne dois pas être un travail facile que de conduire des personnes d'un point A a un point B, mais bon, il faut bien faire quelque chose pour avoir du beurre sur ces épinards quand on est pauvre. Ahlala, que j'aime être riche ! Aurore acquiesce en tapant des mains comme si elle avait lu dans mes pensées.

Le trajet fut de courte durée, je descendis de la manière la plus simple qu'il soit, peut-être que s'il y avait du monde, j'aurais essayé d'attirer l'attention quoi que... C'est bien des personnes que je vois là-bas ? Devant le portail du cimetière ? à 21H ? Maintenant que j'y pense, le message mentionner plusieurs personnes, avec "vous", moi qui pensais qu'il me vouvoyer, après tout, je suis une lady ! Oh, oh, oh ! Bon, eh bien, il faut croire que je ne serais pas la seule héroïne de cette histoire, du moins je serais la meilleure des héros !

Je me dirige vers le groupe de personnes, ma surprise est plus grande quand je vois quelques visages familier. Je reconnaissais la petite amie de l'ennemi public n°1, cela fait longtemps que je n'ai plus entendu parler de lui... Peut-être avait-il enfin arrêté ces nombreux sévissaient dans l'académie. J'ai cru comprendre que leur relation était passé de "c'est compliqué", ah les amoureux, c'est a n'y rien comprendre... Enfin, son histoire n'a rien avoir avec les vraies histoires d'amour ! Ah peut-être qu'en ce moment même, un prince pense à moi... Bien sûr qu'on peut penser à moi, sans me connaître, de façon... implicite ! Oh, et puis l'amour, c'est une question de destin ! Peut-être devrais-je un jour parler à cette Mentali pour en apprendre un peu plus, sur sa vision du grand amour. Il y avait aussi une autre élève que je connaissais de loin, disons qu'elle ne passait pas inaperçue. Idalianar, euh non.. Idaliuna ? Non... Idaliaa... Oh et puis zut la fille avec son Zoroark là ! Eh bien, elle avait l'air d'être quelqu'un de sympathique, enfin ce n'était pas le cas de son pokémon qui avait l'air d'être tendu.. Il n'y avait pas de quoi paniqué dans un cimetière a 21H à attendre des inconnus ! Ahaha... Sortons la bombe lacrymogène au cas ou...

Tout à coup, de mystérieux individus sortis de nulle part, sans doute, les personnes qui se faisaient attendre, se dirigèrent vers nous. Ça donnait quand même un aspect horrifique de sortir de la brume. Il faudrait peut-être que j'essaye à l'occasion pour mes entrées sur les scènes de combat. Un bon moyen pour déstabiliser l'adversaire.

L'individu qui semblait être le chef d'orchestre du groupe se présenta comme étant un ancien chef d'établissement de l'académie, quelle révélation ! Je ne pensais pas que l'académie pouvait engager des personnes aussi.. hmm... mouais. Notre directrice a plus de classe quoi. Enfin, ce n'est pas le sujet. Les choses deviennent un peu plus intéressantes quand il présente les autres personnes derrière lui comme des membres de cette fameuse team rouage. Oooh, je sens la tension monter chez certains élèves de l'académie. J'avais bien sûr entendu des nombreuses rumeurs dans l'académie a propos des antécédents de certains élèves avec la team rouage. Apparemment, ce n'était pas du tout joli ce que ces "honnêtes" gens avaient fait subir à certains élèves. Enfin, moi, je ne me sentais pas concernée par tout ça, eh puis j'ai ma bombe lacrymogène a portée de main s'il faut s'en servir..

Bien que ce cher Aaron Olsen prétend que son groupe et lui-même ne sont pas armée, la tension reste palpable. L'ancien directeur, se met alors a nous parler du conflit entre Palladium et A2P, apparemment cette situation les dérange au plus au point, selon eux Lansat court un grave danger. Je me rappelle alors de ce que m'avait dit Ginji a propos de cette histoire de pokémon obscure, peut-être que tout cela a un lien avec le danger que court Lansat ? Difficile à savoir, moi tout ce qui m'importe, c'est que j'avais quelque chose à gagner ! LA RECONNAISSANCE DE LANSAT TOUT ENTIER ! *tousse* Aaron Olsen dans sa grande bonté, nous donna même la possibilité de lui poser des questions a propos d'eux. Quelle gentillesse ! S'il pensait gagner ma confiance aussi facilement. Je ne fais confiance qu'a moi-même messieurs ! Et puis d'où il donne l'autorisation de parler ? Hein ? Je parle si je veux d'abord. Non mais oh.

Après que les certains élèves est posé certaines questions, utile ou inutile je n'en ai rien faire, c'est a mon tour de poser mes questions. Qui sont de la plus haute importance.

"Bien, que les choses soient claires. Si vous êtes venue pour passer pour les gentils de l'histoire ce n'est pas la peine. Après tout ce conflit devrait vous arranger, cela vous permet d'agir dans l'ombre comme bon vous semble, vu que tout le monde vous pensez disparus. Si c'était pour essayer de renverser la situation en votre faveur, s'est raté. J'ai quelques recommandations à vous faire ensuite. Numéro 1, on invite personne dans un cimetière a 21H du soir, si on veut être convaincant. Numéro 2, on ne sort pas de la brume tel des fantômes, si on veut passer pour des gentils. Numéro 3, le minimum syndical, où sont passés nos rafraîchissements ? Et si j'étais en pleine déshydratation hein ? Vous auriez pu nous convier dans un petit restaurant chic du coin... Enfin, je ne sais pas si le journal d'une dénommé Anne Franck vous dit quelque chose, mais dans ses récits, elle parlée d'un certain lien entre Garrik Gamble et matricule 001, le créateur de votre "gang". Vous vous dites comme neutre dans cette histoire, mais ce n'est pas vraiment le cas finalement ? Ces anciens membres ont dû connaître votre ancien chef n'est ce pas ? Alors, ils pourront sans doute nous éclairer la dessus, je me trompe ?"



Heureusement que je suis la, pour aider méchant comme gentil ! Ma bonté me perdra un jour. Oh, oh, oh !





Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Calua R. Kana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 94
Points d'Expériences : 761
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
Elle n'avait rien à faire ici. Non vraiment, Calua, dans un cimetière en plein milieu de la nuit, accompagné d'un Coxy relativement peu rassuré, ce n'est pas le genre de scène à laquelle on pourrait s'attendre. Et pourtant, elle était bien là, vêtue de noir et d'écarlate dans la brume qui semble s'élèver du sol même de ce cimetière.
La sortie discrète du dortoir aurait pu très mal tourner, non pas à cause de Diana, mais bien de ses propres équipiers : si jamais Amaya avait eu vent de ses intentions, le Galifeu aurait sûrement tout fait pour l'empêcher de se rendre à ce rendez-vous...Mais elle avait besoin de savoir.
Avec le nouvel ultimatum d'A2P et les découvertes survenus lors de sa mission avec Ana...Tiens quand on parle du loup, la silhouette de la Mentali se découpa nettement, quelques mètres plus loin. Toujours aussi peu rassurée, Calua se dissimula à moitié derrière une pierre tombale, tout en continuant d'observer les lieux : au fond d'elle, elle espérait presque qu'il ne s'agisse que d'une plaisanterie. Mais si cette invitation s'avérait réelle..Elle ne devait pas hésiter. A2P et Palladium ne cessaient de hausser le ton et après les événements survenus lors de la manifestation, ainsi que la présence d'explosifs dans leur stock, Calua ne savait plus à qui se fier. Alors une mystérieuse entité, qui prétendait pouvoir lui fournir quelques informations que ce soit, ne semblait pas un pari si téméraire...
Tout l'inverse d'Apollo, qui ne cessait de scruter les alentours, prêt à réagir à la moindre menace. Les ailes légèrement luisantes du Coxy ne parvenaient pas à repousser la brume ambiante et ce dernier ne pouvait faire taire le sentiment d'inquiétude qui le submergeait presque.
Un sentiment qui ne fit que s'accroître à l'apparition de leur hôte!


''Peut-être que certains d’entre vous se souviennent de moi. Je m’appelle Aaron Olsen. Et j’ai été un court temps à la tête de votre établissement scolaire  Je suis l’auteur du message que vous avez reçu. Et… Voici quelques ressortissants de la Team Rouage. ''

Si le Coxy s'était écouté, il serait déjà en train de voler à tire-d'aile le plus loin possible de cet homme, en entrainant sa Dresseuse dans son sillage. Mais malheureusement pour son plan, ses tentatives pour tirer la courte cape qui recouvrait les épaules de cette dernière, ne se soldèrent que par un petit mouvement de coude pour l'écarter : le regard fixé sur le nouveau venu, Calua fronçait les sourcils, attentive à ses paroles.
L'ancien directeur? Elle avait lu un article, en passant, il y a quelques jours à son sujet. Donc, cet homme n'était pas un gentil? Enfin, il avait quand même kidnappé des enfants, mis l'académie en danger...Mais maintenant qu'elle l'avait sous les yeux, il ne paraissait pas si menaçant, juste...calculateur. Son discours, en tout cas, semblait cohérent : malgré leur passé, les membres de cette ''Team Rouage'' (Certains élèves en parlaient encore à mi-voix, ayant vécus les troubles causée par l'organisation) ne semblaient pas hostiles, en cette soirée embrumée. Calua leur laisserait donc le soin de s'expliquer...Car ils avaient raisons sur au moins un point, la concernant : elle ne savait plus à qui se fier, qu'il s'agisse d'A2P pour leurs trop nombreux secrets ou de Palladium pour leurs expérimentations inhumaines.
Les questions ne tardèrent pas à fuser et toujours à moitié dissimulée derrière sa pierre tombale, la Pyroli attendait que le silence retombe, pour s'exprimer d'une toute petite voix.

''Je..euh...J'aimerais savoir...juste une petite chose...Vous avez dit que vous aviez besoin d'aide et tout. Mais avant, c'était vous, le danger pour cette pile non? Je...je pense qu'on a le droit de savoir ce que vous voulez précisément pour l'île et surtout...Pourquoi vous avez changé.''

Encore plus rouge que les lignes écarlates de sa tenue, la Pyroli manqué de replonger derrière sa cachette...Mais elle avait besoin de réponses.


[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Ginji Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4231
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
    rp commun



« Le début de la fin »


« -Merci de m’accompagner, vous deux.
-Denne ! »

Lucina ne fait qu’un hochement de tête tout juste perceptible, tandis que la Dedenne lance un cri déterminé pour affirmer sa position. Perchée sur mon épaule, elle a pour rôle de détecter au plus vite la potentielle présence d’individus grâce à ses antennes, tandis que la vision perçante de la Luxray servira à les voir de loin. De quoi éviter toute embuscade, donc.

Appuyé contre une barrière à proximité du portail de l’académie, j’attends patiemment qu’Idalienor et Ariania me rejoignent. Je me demande bien ce qu’elles ont pu faire par le passé pour taper dans l’œil de notre hôte anonyme… J’espère qu’elles n’ont pas eu à baigner dans des histoires trop compliquées, elles aussi. Ce n’est pas le genre d’expérience très agréable à vivre, en général.

Je lâche un bâillement. ‘Pas l’habitude de sortir de l’académie en début de soirée… Même si l’heure n’est pas assez tardive pour que Wolfgang nous en empêche. La personne qui nous a contactée savait ce qu’elle faisait, en nous donnant rendez-vous à cette heure là…

Assez rapidement, la silhouette de deux Pyroli se dessinent dans mon champ de vision. Je les accueille d’un sourire et d’un hochement de tête, et tous les trois nous prenant la direction de l’extérieur. Nous passons sans aucun problème, et j’accepte les gâteaux proposés par Idalienor avec grand plaisir. Manger me fera du bien, avec tout ce qu’il se passe…

Je note que la fille avec qui j’ai passé un moment à discuter, tout à l’heure, n’est accompagnée par aucun Pokémon. Soit elle les a bien cachés, soit elle compte sur Ariania pour l’aider en cas de problème… J’espère seulement qu’elle sait ce qu’elle fait.

Pour ma part, je n’ai pas pu m’empêcher d’emmener tous les miens. Toutes les Pokéballs sont actuellement rangées dans mon sac… Impossible de prédire lequel dont je pourrai avoir besoin en cas de danger, et je me dois de pouvoir défendre les deux adolescentes en cas de besoin. C’est moi qui leur ai demandé de venir avec un minimum de compagnons, autant que ça ne leur porte pas préjudice.

Très vite, la discussion tourne autour de l’affaire. Je croise les bras derrière la tête, et détourne le regard en un court instant de réflexion.

« -J’ai eu accès au journal d’Anne Franck. »

La phrase, balancée l’air de rien, a pourtant une très lourde importance. Les écrits de la défunte Anne rassemblent des informations confidentielles sur tous les partis de l’île, et en avoir connaissance constitue un atout clé dans ce conflit.

Je me hâte alors de préciser.

« -Une partie seulement. Qui évoque les débuts d’Anne chez Palladium.  » je baisse les bras, et un peu la tête par la même occasion « Et elle suppose, je dis bien, elle suppose...  » je lâche un profond soupir, hésitant « … Que Garrick Gamble est possiblement Matricule 001, le fondateur de la Team Rouage.  »

Ouaip. Ce n’est pas rien comme information.

Si Garrick est effectivement le créateur de l’organisation, alors cela changerait absolument tout. Que ce soit des missions proposées par Palladium aux accusations d’A2P… Tout prendrait un autre sens.

Et si le danger Team Rouage est actuellement écarté, il n’en est rien de leur tout premier chef, si celui-ci est actuellement à la tête de la plus influente multi-nationale de l’île.

« -Je n’ai pas osé révéler l’information à qui que ce soit d’autre que Potiron et Euhérikna, pour l’instant, n’étant pas tout à fait certain de la véridicité et la portée de celle-ci. » je marque une courte pause, et lève les yeux en direction du ciel « Mais il se pourrait bien que ce qui arrive ce soir me fasse changer d’avis. » puis j’observe les deux adolescentes, une à une « Enfin, faîtes ce que vous voulez de cette information. Maintenant que je vous l’ai révélée, elle est autant de mon ressort que du vôtre. » j’ai un petit rictus crispé au moment de détourner le regard « Bon sang. Désolé, j’aurai peut-être pas dû mettre un truc si important entre vos mains.  »

La discussion lors du reste du trajet tourne autour de l’identité de notre mystérieux contact, mais à vrai dire pour ma part, cela s’arrête vite. C’est simple : je ne vois absolument pas qui cela peut être. Que cela soit un complotiste convaincu ou une simple farce d’étudiants… Tout me paraît probable, sans que rien ne parvienne à définitivement me convaincre.

Seule une boule croissante prend place dans mon estomac. C’est stressant. Très stressant. Je devrai avoir l’habitude, pourtant, d’aller au devant des problèmes. Mais c’est précisément l’idée d’y être confronté qui me met dans cet état. Personne ne va jamais bien, lorsque l’on découvre que notre quotidien paisible va subir un bouleversement négatif.

C’est navrant. Agaçant. Et frustrant.

On ne peut rien y faire, mais c’est là.

Et il faut apprendre à vivre avec, sans qu’on le veuille.

Arf. Je déteste ça.

...

On finit par arriver devant le cimetière.

Il y a d’autres personnes présentes. Des étudiants. Tss. Je ne sais pas si je dois être content ou non de la présence d’autres élèves. D’un côté, le pressentiment que tout ceci ne soit qu’un piège est d’autant plus renforcé, de l’autre, je me dis que c’est l’occasion de ne pas trop attirer l’attention.

Même si je me doute que cela va être compliqué. Je sais beaucoup trop de choses sur Palladium pour pouvoir me contenter de rester effacé.

Par contre, pour ce qui est d’A2P, c’est le calme plat. Maintenant que j’y pense, je ne sais absolument rien de l’association écologique… Et l’espace d’un instant, je suis pris d’un moment de panique en le réalisant. Mince ! Pourquoi est-ce que je ne me suis jamais renseigné ? Je suis peut-être passé à côté d’informations essentielles pour l’aboutissement de leur conflit avec Palladium… Mais j’étais tellement préoccupé par les agissements de l’entreprise que je suis complètement passé outre.

J’espère que je ne vais pas être amené à commettre un mauvais choix de part mon ignorance.

Peu à peu, le cimetière se remplit un peu plus. Je note surtout la présence d’Euhérikna, dont la présence me déconcerte tout d’abord, mais qui m’apparaît finalement comme étant évidente. Et non pas parce que, contrairement à ce qu’elle prétend, elle est indispensable au bon déroulement de l’univers, mais simplement parce qu’elle aussi, est en connaissance du contenu de carnet.

Et c’est à ce moment là que je comprends.

Tout ceci n’a absolument rien d’une farce. Notre hôte anonyme sait ce qu’il fait. Qui contacter. Avec qui discuter.

Et sans doute que faire.

Je sens le tapotement abrupte de Spark sur mon épaule.

Elle a repéré quelque chose.

Quelqu’un arrive.

Non, plus.

Mon regard balaye immédiatement les alentours.

« -Où ?  »

Sans l’ombre d’un doute, elle m’indique une direction. Une seule. Précise. Ils ne nous encerclent pas. Ils viennent de front.

« -Lucina.  »

La Luxray acquiesce, et vient se placer devant moi. Mon regard se focalise sur la brume alentour, dans la zone pointée par la Dedenne. Ils arrivent. Des silhouettes se dessinent. Calmes. Tranquilles. Et finissent par se dessiner devant nous, lorsqu’elles rentrent enfin dans notre champ de vision.

Mon cœur rate un battement.

« -Aaron.  »

Des souvenirs auxquels je ne pensais pas faire appel refont surface. Celle du départ de Deaglan, du changement de direction de l’académie, et du règlement par l’occasion, notre réunion nocturne pour contrecarrer ce système, la réapparition de Riven, et surtout, le renvoi d’Aaron. Je me souviens, de sa démarche, lente, calme, en direction du portail, et solennelle, lorsqu’il a été démis de ses fonctions…

Je ne pensais pas le revoir un jour, à ce moment là.

Et surtout pas dans ces conditions.

Il prend la parole. Nous remercie d’être venus. Se présente. D’un ton lent. Calme. Et solennel.

Damn. Il n’a pas changé d’un poil.

L’homme, qui paraît diriger tout un groupe, ne perd pas de temps en explication. Il dit être l’auteur du message que nous avons reçu. Et être en compagnie de…

Quoi ?

Par un réflexe obscur, je viens frapper la tombe la plus proche. La simple mention du nom Team Rouage suffit à faire ressortir en moins une soudaine pulsion colérique, que j’extériorise d’un simplement mouvement de poing sur la pierre la plus proche. Pas de quoi attirer l’attention sur moi, mais suffisamment pour informer Spark et Lucina sur mon état. Alors que je me frotte la main, ignorant la douleur, Lucina se met à grogner.

Je ne dis rien, et continue d’écouter.

Ils viennent discuter. Sont inoffensifs. D’autres membres sont absents. Ont été dispersés suite à la dissolution du groupe. Et réunis par Aaron. Ils nous ont contacté pour notre attitude paradoxale d’éloignement, mais aussi de proximité avec le conflit. Ils disent avoir besoin de nous. Ne pas vouloir nous recruter. Mais simplement aider Lansat.

En danger.

Et il s’arrête, nous donnant la parole.

« -...  »

Je ne dis rien, et reste totalement contemplatif. Le lourd silence qui plane dans le cimetière suite à sa déclaration n’est finalement interrompu que par la voix d’une jeune fille, la première à oser poser une question. Je la regarde un instant, avant de me tourner vers Lucina, faisant complètement abstraction de son interrogation.

« -Ils disent vrai ? Ils sont seuls ? »

La Luxray, de ses yeux luisants, observent attentivement les alentours.

Et après quelques secondes à observer, acquiesce lentement.

Je plisse les yeux.

« -Bien. »

Délicatement, j’attrape Spark, et la dépose sur Lucina, son regard perdu dirigé droit vers moi.

« -Ne bougez pas, s’il vous plaît. »

Et alors que l’étudiante continue de monopoliser la parole, je viens franchir la distance qui nous sépare des sbires d’un pas assuré. Ces derniers me fixent alors que je viens me poster devant l’un d’entre eux, le regard impassible, et que je scrute très attentivement son visage. Puis sa carrure. Je me détourne alors de lui, et m’approche de l’autre inconnu qui se trouve plus près. Et réitère l’opération. Je me pose devant lui. Le fixe droit dans les yeux. Observe son visage. Puis son corps. Et recommence pour le sbire d’à côté, sous leurs regards perplexes.

« -Si tu veux mémoriser nos visages pour prévenir la police, sache que-
-J’en ai rien à faire de vos visages. »

Sans même le regarder, j’interromps l’homme qui m’apostrophe, et continue de détailler la personne devant laquelle je me trouve actuellement, avant de passer à la suivante.

« -Je cherche quelqu’un. »

Un à un, je viens me poster devant tous les accompagnateurs d’Aaron, pendant que derrière moi, les questions fusent.

« -Il est grand. Au moins deux têtes de plus que moi. Imposant. A des brûlures sur le corps. Et a fait parti de votre organisation.  »

Je continue de passer devant les inconnus, allant de la jeune fille au vieil homme, et approche ainsi progressivement de la fin de leur groupe.

« -Il m’a causé du tort. Et je ne l’ai jamais vu sans son masque ou sa combinaison. Ni ne connais son nom. »

Après avoir observé le dernier sbire, je me recule, et passe une dernière fois en revu l’ensemble des inconnus présents.

« -Donc impossible de savoir s’il est en prison, ou court toujours.  »

Quelqu’un prend alors la parole.

« -Si tu ne l’as jamais vu sans combinaison, comment tu peux savoir qu’il est brûlé ? »

Je me tourne vers lui, et plonge mes yeux froids dans les siens. Mon ton est sûr, ferme, et mon expression infaillible.

« -Parce que c’est moi qui l’ai cramé. »

Je me détourne alors, et m’avance vers Lucina et Spark, restées en arrière.

« -Enfin, un de mes Pokémon s’en est chargé. Sa combinaison a pris feu. Et je doute sincèrement qu’il en ait rescapé sans garder ne serait-ce qu’une trace. »

Et je retourne auprès des autres étudiants. Ignorant complètement les personnes alentours, je rejoints mes compagnonnes, et viens délicatement passer ma main dans le pelage de Lucina. Puis, à voix basse, je m’adresse à elles.

« -Il n’a pas l’air d’être ici. Mais gardez l’œil ouvert. »

Elles acquiescent. J’ignore si je suis satisfait ou non de ne pas l’avoir trouvé. Autant je n’ai absolument pas envie de le revoir, autant j’aurai aimé savoir définitivement s’il est oui ou non en liberté.

Parce qu’avec les révélations qu’ont entraîné ce début de soirée, plus rien n’est désormais sûr. La Team Rouage est toujours dans la course, et certains de ses plus influents membres avec.

En parlant de membres influents, je crois comprendre que Euhérikna évoque le cas Garrick Gamble lorsque je me reconnecte à la situation. Je pense être satisfait qu’elle se charge de poser la question à ma place, cela me fait toujours ça de moins à gérer.

Une autre adolescente prend ensuite la parole. Après l’exubérance d’Euhérikna, que celle-ci soit à moitié dissimulée derrière sa pierre tombale et dans sa timidité fait un étrange contraste. D’ailleurs, c’est moi ou il n’y a que des filles, par ici ? J’ai bien vu qu’Idalienor avait osé poser ses questions, pendant que j’analysais les sbires présents, et aucun garçon ne l’a encore fait.

Eh bah, désolé, mais le côta viril ne va guère être rempli.

Lorsque l’inconnue emmitouflée dans sa cape a terminé, je fais un pas en avant, de façon à clairement signifier mon envie de prendre la parole.

« -Môa, j’ai quelques questions. » lorsque je me suis assuré avoir l’attention d’Aaron, j’enchaîne «  Pourquoi avoir planqué des Electrode dans l’académie, il y a quatre ans ? Pourquoi avoir emprisonné la majorité des élèves et la moitié de Lansat dans un cirque en feu ? Pourquoi avoir volé tous ces Pokémon ? Qu’en avez-vous fait ? Quel était le but des agressions effectuées, il y a trois ans ? A quoi vous a servi la popularisation de ce style de combat, qui consistait à viser le dresseur plutôt que les Pokémon ? A quel moment ça vous a semblé être une bonne idée, de kidnapper des élèves ? Quel intérêt de prendre la direction de l’académie ? Pourquoi est-ce que Monel a dissout votre groupe ? Pourquoi le premier chef est parti ? Pourquoi avez-vous continué à vous accrocher à votre objectif ? Et d’ailleurs, c’est quoi, votre objectif, au juste ? Ou du moins, quel était-il ? Si vous prétendez avoir changé, c’est que lui aussi, non ? »

Je m’arrête brutalement dans mon flot de parole, et secoue la main devant moi, comme pour signaler de passer à autre chose.

« -Non, vous savez quoi ? Oubliez toutes ces questions.  Dîtes moi plutôt… »

J’écarte mon bras, et prends une expression bien plus colérique.

« -C’EST QUOI VOTRE PROBLÈME, PUTAIN ? Vous nous brûlez, nous agressez, nous volez, nous enlevez, nous séquestrez, et venez réclamer notre AIDE ?! NON MAIS VOUS AVEZ PETE UN PLOMB ?! Avez-vous seulement conscience de la putain de souffrance que vous nous avez faites subir ?! »

Le brusque haussement de ton n’a d’égal que sa brièveté. Aussitôt ces phrases balancées, je me tais, et me mus en un silence expectatif.

Pouah. Après toutes ces années, ça fait du bien, de se lâcher, un peu.


@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Ariania Blue
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Taille de l'équipe : 8 pokemons
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
pokemon
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
Ariania Blue
est un Pokeathlète Agent
Peut-être que … ?


Ariania soupira. Elle grogna et roula de son lit jusqu’au sol dans un grand « Boum ».
Idalienor n’était pas encore rentrée mais elle n’allait plus tarder. Autour de la Pyroli, les pokemons vaquaient à leurs occupations.

Comme à l’accoutumée, Pachi l’imitait. C’était une boule de fluff qui roulait dans toute la chambre à vitesse maximale. Sans regarder devant lui.
Il fonça sur Mysdi, très occupée à perfectionner son regard autoritaire du haut de son fauteuil rembourré, rouge et or, qu’Aria lui avait acheté la semaine dernière. Il avait un petit côté « trône du roi » qui correspondait parfaitement à la mysdibule. Mais dérangée dans ses plans de domination, elle troqua sa démonstration de supériorité contre sa furie habituelle.
Voilà maintenant une boule fluff roulante hilare poursuivie par une mysdibule partageant moins son sens de l’humour.
Leurs allées et venues ne réveillaient pas Nuts et Jira qui dormaient au bout du lit d’Aria.  Le kraknoix claqua des dents dans son sommeil, faisant sursauter Titik qui explorait la chambre.
Le statitik préféra s’éloigner avant que Nuts le prenne pour un bout de viande marchant dans son rêve. Il sauta du lit dans les cheveux d’Aria, et lança une petite décharge électrique à sa dresseuse pour exprimer son contentement. Habituée, la Pyroli lui sourit et roula en position d’étoile de mer au sol.
Loki et Love s’approchèrent à leur tour. L’émolga et le minidraco s’entendaient étrangement bien. Aria n’avait jamais douté que Love s’intégrerait bien mais avec son caractère enjoué et rêveur, elle aurait plus cru qu'il s'attacherait à Pachi. C'est cependant Loki que Love suivait le plus, et le minidraco appréciait la compagnie de l'écureuil jaune et noir. Il profita de l'immobilité de sa dresseuse pour s'enrouler autour de son bras gauche, ce qui chatouilla Aria. Elle commença à gigoter mais il ne lâchait pas prise. De son côté Love fit un vol plané pour sur le ventre de la dresseuse.
Si Poli n’était pas sorti s’amuser, il aurait pu se joindre à cette belle troupe. Mais le polichombr était certainement le plus volage de tous les pokemons d’Aria. Elle ne savait pas vraiment ce qu’il faisait la journée et il réapparaissait tout à coup derrière elle au moment où elle s'y attendait le moins. Le propre d'un type Spectre.
Enfin l'équipe n'était pas complète sans l'oeuf qui trônait sur le bureau d'Aria. La Pyroli l'avait acheté à Potiron en avril et il n'avait toujours pas éclos. Elle ne s'en inquiétait pas. Tout vient à point à qui sait attendre et cet œuf pouvait prendre tout le temps qu'il lui fallait, il serait toujours bien accueilli à l'arrivée !

Ariania était donc bien entourée. Dehors le soleil tapait et le vent fredonnait les chansons de l'été en passant entre les brins d'herbe jaunis. Le ciel était bleu à perte de vue. La journée était parfaite.
Ainsi on peut s'interroger. Que fait Aria à l'intérieur par ce temps superbe ? Pourquoi soupira-t-elle, chose qu'elle ne fait que rarement ?
Peut-être était-ce à cause de cette réunion qui a eu lieu il y a un peu plus d'une semaine ? Face au conflit Palladium/A2P le pôle d'espionnage, bien que non concerné par ces conflits égoïstes pour des broutilles comme l'avait fait remarqué le présentateur blasé de la séance, avait tenu à faire malgré tout une réunion d'information. Car la connaissance est la base de l'espionnage, et qu'il est indigne d'ignorer des événements dont les conséquences peuvent nous toucher que ce soit de manière directe ou indirecte. A vrai dire, rien de particulier à dire sur cette réunion. La moitié des personnes étaient absentes à en juger les chaises vides, Aria n'allait pas les juger, c'était sur qu'il y avait de meilleurs programmes que de se lever à 1 heure du matin pour rejoindre une soirée non arrosée et sans petits fours au milieu du bois de brume, sans lampe torche, ni Ipok. A retenir de cette réunion suffisait les quelques phrases larges de conclusion, glaner des informations était toujours utile, reporter si l'information a un rapport ou contient un danger envers l'académie, bien réviser les examens, profiter de ses vacances... Bref, la soirée d'information s'est plutôt fini par de la conversation de rue. Donc non ce semblait étrange que ce soit ce maintenant lointain souvenir qui dérange la dresseuse.
Peut-être était-ce ce mystérieux sms reçu ce matin ? C'est vrai que c'était intriguant, surtout qu'Ida avait reçu le même. Et elles n'étaient pas les seules apparemment. C'était ce soir qu'elles allaient savoir ce qu'il signifiait. En attendant, rien, pas le moindre indice. Etait-ce ça qui stressait la dresseuse ?

Ariania rit aux chatouilles de Loki avant de soupirer à nouveau quand celui-ci se lassa et alla jouer avec Love.

- Hummm... Je m'ennuiieeeeeeeeeeeee !!!!

… Voilà la seule raison qui fasse soupirer Aria. Pas de peur, pas de regret, toutes ces émotions ne collaient pas au personnage. Seul l'ennui l'exaspérait.
Lorsque la porte s'ouvrit, elle se jeta littéralement sur sa colocataire.

- Idaaaaaaa ! On y va ? On y va ?

De adrénaline, du nouveau, n'importe quoi mais quelque chose !

En voilà au moins une qui était contente de l'invitation mystère.


J'ai toujours rêvé d'aller la nuit dans un cimetière...


C'est sous un ciel maintenant assombri que les deux pyrolies retrouvèrent Ginji. Ariania était contente de revoir le Voltali, cela faisait un peu de temps qu'ils ne s'étaient pas recroisés. Mais elle déchanta vite.
La cause ? Un paquet de sablés au chocolat, premier prix du supermarché adjacent à l'académie. Comment ça quoi ? Elle avait faim voilà tout. Et c'était ses gâteaux préférés. Donc... elle avait pas du tout envie de les partager ! Sauf que bon courage pour récupérer de la nourriture devant Ginji. La réputation de son estomac était connue dans toute l'académie. Donc s'en suivit une petite bataille amicale pour prendre le premier les sablés, et deux si possible. Car Aria connaissait Ida, elle allait ensuite les ranger dans son sac pour ne plus les ressortir après. Et ça c'était triste.
Bref. Dans le bus, ça papote, ça discute, ça regarde le paysage, ça a l'air de stresser aussi mais pas trop pour Aria. Elle réussit même à reprendre un sablé alors qu'Ida est absorbée dans sa conversation avec Ginji. Elle écoutait passivement, balançant un nom au hasard de temps à autre. Pas qu'elle n'ait pas envie de trouver mais plus parce qu'elle n'avait aucune idée de l'auteur de message. Pour elle, le plus probable restait Potiron mais elle ne voyait pas comment l'oiseau aurait pu taper le message sur l'Ipok !


Elle eut la réponse à cette question après une dizaine de minutes d'attente au point de rendez-vous. Il avait réussi parce qu'il n'avait pas eu à le faire. Puisque ce n'était pas Potiron qui venait d’apparaître devant eux, ou alors Potiron avait vachement changé depuis qu'elle l'avait vu la dernière fois. C'était un homme aux cheveux bleus flamboyants qui s'appelait Aaron Olsen. Vu la réaction de tous ses autres camarades, elle était censée le connaître. D'ailleurs ce nom lui disait quelque chose mais d'où... Ah ! A l'évocation de la Team Rouage les neurones se reconnectèrent. C'est vrai ! Toute l'histoire de l'académie qu'ils avaient passé en revue lors du discours de rentrée, très long et très ennuyeux d'ailleurs. Mais elle regrettait pas d'avoir écouté pour une fois, c'était utile.

Le patron de la Team Rouage parla pendant cinq bonnes minutes, minutes pendant lesquelles le bras d'Idalienor ne bougea pas de devant Aria, avant de terminer sur une magnifique incitation au lynchage avec un grand sourire. Non, parce que vu la tête de tous les élèves, l'homme aux cheveux bleus n'était pas là pour passer un bon quart d'heure. Elle ne lui souhaitait pas d'ailleurs. Elle avait entendu que le strict minimum sur la Team Rouage mais c'était suffisant pour ne pas souhaiter leur bonheur.

Elle laissa les premières questions filer, puis les deuxièmes, puis les troisièmes. Elle cherchait ce qu'elle voulait savoir. Pour l'instant, elle avait surtout envie de les frapper pour paraître aussi heureux d'être dans une team criminelle mais ce n'était pas parce qu'elle ne voyait pas leurs pokemons qu'ils n'en avaient pas amenés. Ce n'était pas le bon plan, il n'était d'ailleurs même pas envisageable. Elle devrait alors poser une bonne question pour soutirer un max d'informations mais elle était nulle à ce jeu. En plus elle voyait très bien que le patron aux cheveux bleus était préparé. Il dira ce qu'il avait à dire et il ne répondra que ce qu'il a envie de répondre. Dans ces conditions, hésiter ne servait à rien. Alors que les questions se faisaient plus rare, elle prit la parole.

Elle se passa d'introduction.

- Vos yeux ils sont comme ça depuis votre naissance ou vous les avez trafiqués  ?



 
Always remember sweet times
and love

Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2641
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
pokemon
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
Potiron
est un Annonceur
Intrigue #11
Le début de la fin – Team Rouage
La tension est tendue. Logique, cela dit, difficile de se sentir bien à l’aise dans un cimetière de nuit, avec une (ex ?) organisation criminelle en face.

Mais Aaron, lui, paraît parfaitement décontracté. Appuyé tranquillement contre une des nombreuses pierres tombales anonymes qui peuplent les lieux, il attend calmement que quelqu’un ose prendre la parole, pour briser ce silence pesant installé par son arrivée.

Et c’est à Ana C. Gladio que revient cet honneur. Méfiante, celle-ci demande au nouveau chef comment elle pourrait faire confiance à la Team Rouage, rapidement rejointe par Idalienor Edelwen qui demande à ce que des preuves soient avancées. La Pyroli finit sur quelques interrogations vis-à-vis du fameux « grave danger » évoqué, et tous les regards viennent converger en direction d’Olsen à la fin de leur prise de parole respective.

Son sourire narquois toujours au bord des lèvres, Aaron se redresse, et s’écarte de son appui pour faire quelques pas hasardeux. Il lève légèrement les mains et les épaules en une mimique peu convaincue,  avant de reprendre.

« -Une preuve que vous pouvez nous faire confiance ? » il s’arrête, et son regard vient balayer la foule d’étudiants « Il n’y en a pas. »

Il reprend ses va-et-vient.

« -Foncièrement, je pourrai mettre en avant le fait que nous n’avons plus mené la moindre action à l’encontre de l’académie depuis l’enlèvement des élèves, que je m’étais personnellement occupé de la sécurité de votre école pendant les deux mois qui ont suivi le renvoi de vos premiers directeurs, et que tous nos dirigeants ayant pu vous vouloir du mal sont actuellement aux arrêts. » il secoue la tête de droite à gauche « Mais est-ce suffisant pour balayer trois ans de crimes et de méfaits ? Non, bien sûr, nous nous en doutons bien.  »

Aaron s’immobilise, et se tourne de façon à pouvoir observer un maximum d’élèves.

« -Toutefois, nous n’avons pas besoin que vous nous croyez dès ce soir. Nous souhaitons simplement vous avertir… Et faire en sorte que vous vous teniez prêts. Prêts pour ce qui risque de subvenir dans les jours qui viennent.  »

Il se tourne vers Idalienor, et lui sourit.

« -Et hélas, il n’est pas question d’une simple marée noire.  » son rictus se défait  « Mais nous avons encore un peu de temps, avant d’entrer dans les détails. Quelqu’un d’autre souhaite prendre la parole ? »

Oh oui, il y a quelqu’un. Erika d’Éléos, fidèle à elle-même, entreprend une tirade de circonstance, brassant des sujets tout aussi variés que le contexte de la rencontre, l’absence de rafraîchissements, et surtout… Un lien entre Garrick Gamble et Matricule 001 ? L’expression d’Aaron, bien que d’abord circonspecte face aux proclamations de la demoiselle, retrouve bien vite son assurance suite à cette mystérieuse évocation.

« -Vous m’excuserez, de faire l’impasse sur vos trois premières remarques ? Je pense que vous serez plus intéressée d’apprendre ce que nous avons à vous révéler au sujet de Garrick Gamble…  » il marque une courte pause « Oui. Le président de Palladium SARL est aussi le fondateur de la Team Rouage. »

Aaron laisse passer un instant de flottement, confiant au jeune public en face de lui le temps d’assimiler la nouvelle. Il n’attendra toutefois pas bien longtemps pour reprendre, ayant quelques petites choses à ajouter à son sujet.

« -Mais c’est également lui qui aura provoqué sa déchéance, peu avant l’arrestation de Monel, son successeur. Du peu qu’il nous est donné de savoir, Garrick Gamble lui avait délégué ses fonctions de chef pour se concentrer sur le développement de son entreprise, mais les quelques… Divergences survenues au sein de notre groupe, l’auront poussé à dissoudre notre "branche". » Olsen se tourne vers Erika « Vous pensez que nous sommes plus proches de Palladium qu’A2P, mais c’est parfaitement faux. Gamble s’est débarrassé de nous comme on jetterait un mouchoir usagé, et nous n’avons plus le moindre intérêt à collaborer avec eux. »

Quelques hochements de tête entendus sont perceptibles parmi les autres membres de l’organisation. Et en parlant de ceux-ci, Ana revient à la charge avec une toute nouvelle question sur les adhérents de la Team Rouage, qui arrache une expression intrigué au chef actuel. La demoiselle a de quoi craindre que son groupe recrute ? Aaron secoue calmement la tête de droite à gauche en guise de réponse.

« -Non. Seuls des anciens membres, fidèles à leurs fonctions, sont encore parmi nous. Une tentative de recrutement aurait sans doute compromis notre volonté de discrétion…  »

Une réponse brève, à la hauteur de la question. Le silence retombe, et n’est que timidement brisé par la voix de Calua R. Kana, à moitié dissimulée derrière l’une des pierres tombales. Olsen a besoin de quelques secondes pour repérer sa source, et comprendre le sens de son interrogation. Ce que la Team Rouage souhaite faire pour l’île ? Les raisons de leur changement ?

« -Lorsque la Team Rouage était sous la juridiction de Palladium, son principal objectif était de fournir une source de revenu et de recherche pouvant faire abstraction des règles éthiques. Du moins, tels étaient les objectifs de Garrick Gamble…. Quand Monel a pris le contrôle de l’organisation, les choses ont légèrement… Déraillés. Il était devenu question de tester les capacités des habitants de cet île, et tenter d’obtenir le plus de pouvoir en son sein, en multipliant les actes de vandalisme et en exerçant un contrôle par la peur.  » il soupire faiblement, avant de reprendre « Voyant cela, Garrick a préféré nous écarter, et a demandé à Monel de se rendre, et dissoudre l’organisation. Mais toutes les personnes qui se tiennent devant vous ce soir dépendaient entièrement de la Team Rouage… Et notre objectif est désormais de lui donner un nouveau souffle. »

Il lève légèrement son poing, qu’il serre, déterminé.

« -Lansat est une île magnifique, et le conflit qui la déchire risque de la mener à sa perte. Nous souhaitons nous faire les garants de sa protection. Mettre un terme à cette lutte destructrice, et réduire le sentiment d’insécurité dont nous sommes en parti responsables. »

Voilà qui est clair. Mais est-ce que de si belles convictions suffiront à leur octroyer votre confiance ?

Cela ne paraît pas gagné, pour Ginji Labelvi. Profitant du silence qui suit cette déclaration, le garçon prend le monopole de la conversation pour assaillir Aaron de questions concernant la raison d’être des multiples actions menées par la Team Rouage jusqu’à aujourd’hui, avant de balayer toutes celles-ci d’un revers de la main, pour plutôt interroger le bon sens du dirigeant. Amusé par son aplomb, Aaron se contente de passer une main négligée dans ses cheveux, sans se défaire de son petit rictus.

« -Évidemment, nous n’attendons pas de vous que vous nous pardonnez. Seul le temps pourra effacer les blessures que nous vous avons causé… Et encore. » il rabaisse son bras, et son visage se fait plus sérieux « Mais hélas, je crains que le moment soit mal choisi pour régler nos comptes. Quand ce conflit sera terminé, nous répondrons de nos actes. Pour l’heure... »

Son sourire s’efface définitivement.

« -Action pour la Préservation des Pokémon prépare quelque chose. Leurs menaces envers Palladium ne sont pas anodines ; et nous avons toutes les raisons de croire qu’ils ne vont pas tarder à passer à l’action. Nous savons de source sûr qu’ils possèdent une arme dont ils comptent se servir pour pousser Garrick à la reddition. Et il y a fort à parier que celui refuse de se laisser faire... »

Il commence à reculer, rapidement imité par ses collègues.

« -Restez vigilants. Demain, un rassemblement aura lieu. Nous aurons besoin de toute l’aide disponible pour agir. Alors, soyez à l’affût… »

Tandis qu’ils entament leur retrait, une dernière question traverse le cimetière. Aaron se contente d’adresser un dernier sourire à Ariania Blue lorsque celle-ci le questionne sur ses yeux vairons, et d’un mouvement de main, salue la foule d’étudiants.

« -Allez savoir. ~ »

Vous avez tout juste le temps de voir les silhouettes s’enfoncer dans le brouillard que celles-ci disparaissent.

Le silence retombe dans le Bois de Brume. Une ancienne organisation qui refait surface, et des avertissements aussi vagues que les directives qui ont suivi… Et cette tension toujours aussi palpable dans l’atmosphère. A qui donc faut-il se fier ?
Règles
• La réunion prendra fin peu après le discours d’Aaron Olsen. Postez à la suite pour réagir à celui-ci, ainsi qu’aux réponses du nouveau chef des Rouages. Il s’agira de votre dernier post dans le topic ; dès que cela sera fait, vous serez autorisés à utiliser ce topic pour vos demandes de passage de grade.

• Impossible pour vous de rattraper la Team Rouage et son nouveau chef avant leur départ, ils s’en vont bien trop rapidement. Quant aux conséquences des révélations effectuées, n’hésitez pas à lire ce post des informations de Lansat.

• Vous pouvez choisir d’adopter une attitude Enthousiaste, Indifférente ou Hostile au projet de la Team Rouage. Postez dans le topic de positionnement votre réaction, en précisant celle-ci, pour :
-Gagner 2 points de Neutre, et perdre 1 point en Préservation ainsi qu’1 point en Progressisme en cas de comportement Enthousiaste.
-Perdre 2 points de Neutre, et gagner 1 point en Préservation ainsi qu’1 point en Progressisme en cas de comportement Hostile.
-Inutile de poster en cas de comportement Indifférent, ça ne changera rien à vos jauges.

•  Vous avez jusqu’au 22/07 pour poster votre rp de conclusion, après quoi ce topic sera fermé.  
Ginji Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4231
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
    rp commun



« Le début de la fin »


Il sourit.

Il sourit. Vraiment. Ma remarque… Le fait…

Sourire ?

C’est tout ce qu’Aaron trouve à faire ?

Et c’est quoi, cette histoire avec Garrick ? C’est une plaisanterie ? C’est vraiment LUI, le fondateur de la Team Rouage ? Le… Le journal disait vrai ? Anne Franck avait raison ? La Team Rouage n’était… Qu’une sous-branche de Palladium ?!

Et maintenant ils lui en veulent ? ILS LUI EN VEULENT ?! Parce qu’il s’est « débarrassé » d’eux ? ET JE DEVRAI RÉAGIR COMMENT, MOI, A TOUT CE QUE EUX M’ONT FAIT ?!

Je bous. Mon sang ne fait qu’un tour, et je prends une profonde inspiration après avoir serré les poings suite aux paroles d’Olsen. Effacer mes blessures… Avec le temps ? Il est sérieux ? Parce qu’il croit que c’est à moi de leur pardonner, peut-être ?

Puis, qu’est-ce que A2P vient faire dans ce bordel ?! Ils essayent de rejeter la faute sur eux, maintenant ? C’est quoi cette histoire de menace ? Et d’arme ? La Team Rouage est de retour, et c’est de cela dont nous devrons nous préoccuper ? Sincèrement ?

Je n’en peux plus. C’en est trop. Ils ne peuvent pas dire ça. Faire ça. Pas après tout ce temps. On ne fait pas de la vie d’un groupe d’adolescents un cauchemar pour ensuite se ramener comme une fleur. Bordel, j’ai déjà eu Yann pour ça !

Et en plus, il ose nous demander de rester vigilants. Vigilants de qui ? A2P ? Palladium ? Les deux ? VOUS ÊTES SÛRS ? Vous croyez vraiment que ce sont d’eux dont j’ai envie de me méfier, là maintenant tout de suite ?!

Merde. Ca ne peut pas se finir comme ça. Ils ne peuvent pas juste venir nous proliférer des mises en garde, des menaces, ou je ne sais ce que c’est censé être, et se tirer à bon compte. C’est hors de question. Ils doivent payer. Payer pour leurs crimes. Payer pour ce qu’ils ont fait. Payer pour ce qu’ils NOUS ont fait, à mes Pokémon et moi.

Cela ne. Se. Passera pas. Comme. Ça.

Alors, tandis qu’ils reculent, et se détournent de nous pour disparaître dans la brume, je tends un bras.

Pointe Aaron du doigt.

Et parle avec une voix suffisamment élevée pour me faire entendre de tout le cimetière.

« -Allez vous faire foutre. »

Et moi aussi, je me détourne.

Lucina jette un dernier regard noir en leur direction, puis me suit.

Spark est toujours perchée sur mon épaule, et baisse piteusement les yeux, tandis que je me rapproche d’Idalienor et Ariania.

Mon expression est sévère. Je suis crispé de la tête aux pieds, et seule une rage froide peut être lue dans mon regard.

Lorsque j’arrive à proximité des deux filles, je me contente de quelques mots.

« -Je rentre seul. J’en ai besoin. »

J’entreprends de partir, mais un léger instant d’hésitation me pousse à leur adresser une dernière parole.

« -Désolé. »

Et je m’en vais, le pas franc. Mes bras sont tendus, et mes poings toujours serrés, au point que mes ongles s’enfoncent légèrement dans la paume de ma main. Ma mâchoire aussi est fermement close, et ma respiration parfaitement audible.

Je marche droit devant moi, sans trop réfléchir. Assez rapidement, je franchis le portail du cimetière, et me retrouve à avancer en ligne droite parmi les arbres et le brouillard lugubre du Bois de Brume.

Pour l’instant, mon seul objectif est de m’éloigner. M’éloigner d’eux. Ces enfoirés de première. Lucina et Spark se laissent entraîner en silence. Je crois que la Luxray est aussi remontée que moi, à son regard meurtrier.

Pourtant, dans ce mélange de colère et de confusion, un bref instant de clarté me pousse à saisir mon Ipok dans mon sac.

De mouvements secs et droits, je l’ouvre, compose un bref numéro, et le porte à mon oreille, sans cesser ma marche vers l’inconnue.

Après quelques secondes, une voix résonne de l’autre côté.

« -Police de Lansat, j’écoute. Quel est le motif de votre appel ?
-La Team Rouage est de retour. »

Mon interlocuteur a besoin de quelques secondes pour réagir.

« -… Pouvez-vous développer ?
-Dans le cimetière du Bois de Brume. Ils étaient là.
-Qu’est-ce qui vous fait dire qu’il s’agissait bien de la Team Rou- ? »

Je raccroche avant même la fin de sa phrase, et range mon téléphone dans ma poche.

Je ne suis pas du tout d’humeur à discuter. Mes camarades penseront sans doute à faire la même chose, ils se chargeront de divulguer plus d’informations à ma place.

De toute façon, trop occupé que j’étais à chercher mon « ami » de la Team Rouage, j’ai dû louper des détails.

Quoique. J’aurai pu fournir des portraits robots de qualité.



Et puis merde. J’en ai rien foutre qu’ils se fassent chopper ce soir ou demain. Je les reverrai, je le sais. Et ce sera à ce moment LA que je leur ferai payer.

Ils le doivent.

C’est la moindre des choses, après tout.

Et puis, ne leur en avais-je pas fait la promesse…. ?

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Ana C. Gladio
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Icon : [Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage KJ2xK
Taille de l'équipe : 20
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 489
Points d'Expériences : 1570
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
pokemon
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
Ana C. Gladio
est un Coordinateur Performer


INTRIGUE #11 || LE DÉBUT DE LA FIN ?


♣️

♣️
Cimetière du Bois de Brume
28 juin 2018
D'autres personnes arrivent et parmi elle, je reconnais Erika, la colocataire de Salomé. J'entraperçois aussi Calua, ma chère coéquipière pour une mission d'A2P, aka la magicienne. Je lui jette un rapide regard pour la saluer ou comme pour dire "ah, t'es là aussi...". En même temps, je ne m'attendais pas à la voir comme à voir les autres dans ce cimetière.

Quand je pose ma première question, je suis rapidement rejointe par une brune qui m'est inconnue. Elle semble tout aussi méfiante, même plus. Grâce à elle, je comprends un peu plus les méfaits que la Team Rouage a fait dans le passé: ils ont kidnappé des élèves. Ce n'est pas anodin et je me doute qu'ils ont du faire souffrir énormément de personnes. Aaron finit par répondre et il est très clair: ils n'ont aucunes preuves concrètes prouvant leur sincérité. Je soupire tout en continuant de l'écouter. Je ne sais vraiment pas quoi penser. Malgré leurs méfaits, ils semblent sincères.. Mais je n'ai pas le temps d'y réfléchir encore un peu qu'Erika enchaîne en révélant quelque chose d'étonnant qu'Olsen confirme: Garrick Gamble, alias le président de Palladium SARL est le fondateur de la Team Rouage, Matricule 001. Je serre le poing, il ne m'a jamais inspiré confiance et cette nouvelle ne fait que confirmer mes doutes. Cette nouvelle provoque quelques murmures qui ne m'étonnent pas. Je me demande comment elle a bien pu avoir cette information. Mais Gamble n'aurait plus aucun lien avec eux, ce qui me laisse toujours dans le flou concernant les volontés de la Team Rouage.

Lors de ma seconde question, Aaron répond négatif, ce qui me soulage. Mais qui ne me dit pas qu'Esteban, pendant ces 6 longues années, n'était pas sur Lansat ? Non, je deviens parano. Un bref silence est ensuite coupé par Calua. Je tourne la tête vers elle pour l'écouter. Pas très sûr d'elle, elle arrive tout de même à poser ses questions. Notre interlocuteur y répond sans ciller. Je l'écoute, mais je réfléchis en même temps. Ils ont raison, mais ils ont torts. J'aimerais leur faire confiance, mais ma raison me dit qu'il vaudrait mieux éviter. Ils veulent arrêter ce conflit qui dure depuis trop longtemps, mais par quels moyens ? C'est la réponse à cette question qui m'inquiète. Je relève vivement la tête lorsqu'un garçon prend la parole. Il semble avoir plusieurs choses à dire et il a ses raisons. Il a sûrement du faire partit des élèves enlevés, sa colère se comprend. Lors de son petit monologue, mon coeur se serre. Je suis arrivée après, je n'ai pas connu tout ça. J'ai connu l'incendie, j'ai vu des gens et des pokémons dévastés, j'ai cru avoir vu le pire mais je me trompais. Et je n'en garde aucunes séquelles, aucuns souvenirs traumatisants comparés à Speedy, la Airmure de Logan.. Lorsque que le garçon eut finit, Aaron ne semble pas s'inquiéter, bien au contraire. Avec un léger rictus, il répond clairement qu'ils ne pourront pas bénéficier de leur pardon avant un moment, peut-être même jamais.

Puis une phrase. Un enchaînement de mot qui me fait tourner la tête vers Calua. A2P prépare quelque chose et leurs menaces contre Palladium, selon Aaron, ne sont vraiment pas anodines et ils vont passer à l'action. Ils possèdent une arme. Cette phrase me fait frissonner. Je continue de fixer Calua avec inquiétude: on se comprend. Elle sait très bien à quoi je pense. Ils sont bien informés, car ils disent la vérité. Oui, A2P a une arme et pourrait passer à l'action à tout moment. A la fin de sa phrase, il commence à reculer. Déjà, faillis-je dire. J'ai l'impression d'avoir encore trop de questions à leur poser, mais soit. La dernière question de la part d'une jeune fille me fait sourire. Elle semble innocente, ou alors elle n'en a strictement rien à faire de cette réunion. Mais au moins, elle a eut le don de me faire sourire une fois dans la soirée. La Team Rouage disparaît dans la brume, nous laissant seuls. Le silence est coupé par une insulte de la part du garçon envers Aaron. Le visage crispé, je m'appuie contre une pierre et croise les bras. Sky, le Furaiglon, posé sur une branche jusque là, vient s'installer sur mon épaule. Bady, la Emolga, s'appuie aussi contre la pierre avec un air sérieux. Je ne sais pas si mes pokémons ont vraiment saisi la gravité des choses, mais les ondes de doutes que j'émane doivent être tellement fortes qu'ils doivent le sentir. Je regarde les différentes personnes partir, sans bouger. Je m'abaisse lentement pour m’asseoir par terre. Je ramène mes genoux vers moi et je soupire.

« La Team Rouage est dangereuse, ou l'était. Mais A2P l'est encore plus, ils ont des explosifs. Des putain d'explosifs capable de faire sauter les nouvelles usines, ou le parc entier, ou peut-être même l'île. J'en sais rien... Mais d'après ce que j'ai compris, Palladium ne semble pas mieux. » dis-je tout haut à moi-même avant de baisser un peu mon volume sonore. « Je ne sais pas ce que je dois faire... mais je ne peux pas rien faire. A mes yeux, il y a trois camps. Et mieux vaut en choisir un pour espérer s'en sortir indemne de cette guerre infernale. »

Je me relève en fronçant les sourcils. Peut-être que mes premières phrases ont été entendu par certain, peu importe. Je fais un signe à Bady de me suivre et je pars en direction de l'école. Je marche, déterminée, pour ne parler à personne. Calua a comprit, libre à elle de prévenir ceux qu'elle connaît. Je sais très bien qu'un moment ou à un autre, ça va péter. Mieux vaut être prêt. Jamais je n'aurais cru vivre tout ça en entrant dans cette académie. Et j'ai comme le pressentiment que tout ça est proche. Et même si j'ai peur, même si je doute, mon choix est fait. S'ils ont besoin de moi, je serais là.

hrp :
Bon Ana, elle sait pas trop. Elle doute, elle est énervée, elle sait plus. Donc elle se casse. Voilà /pan/

(c) Alban



moodboard :
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage RGv3d
Erika D'Eléos
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
Icon : [Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 3052
Points d'Expériences : 617
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
pokemon
[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
Erika D'Eléos
est un Topdresseur Spé. Type
  • Team rouage
  • Erika D'Éléos
Le début de la fin.

Et c'était un formidable retournement de situation de la part d'Erika D'Eléos ! Oh, oh, oh ! Certes mes premières remarques n'avaient pas l'air de l'avoir perturbé plus que ça, mais la petite information que nous détenions l'agent Ginji et moi, allait nous permettre de tirer les choses au clair une bonne fois pour toute ! D'ailleurs, en parlant du paysan, il était la lui aussi, mais il avait l'air d'être très perturbé par les évènements. C'est vrai qu'étant un ancien élève de l'académie, il avait sûrement connu cet "Aaron" et il devait être le mieux placé aux nombreux méfaits qu'avait commit la team Rouage durant cette période, peut-être même leur avait-il fait quelque chose personnellement ? Je comprends que tout cela devait être pour lui qu'une sombre mascarade, quelque chose qu'il n'aurait pu croire, ou même qu'il n'aurait voulu jamais revoir. Cependant la team rouage, était bien la devant nos yeux, enfin ce qu'il en restait du moins. Après mon monologue des plus grandiose, une jeune fille très timide prit la parole, bien qu'elle avait dû mal a être audible devant tout le monde, ces questions étaient du moins pertinente. Le petit paysan revint alors a l'attaque, avec "quelques" questions a posé a la team rouage.  Une série de questions sur tous les méfaits qu'avaient commis la team rouage, et des méfaits, il y en avait beaucoup. Des méfaits que moi-même je n'avais même pas connaissance. J'imagine alors, les nombreuses épreuves dont a pu faire preuve le Voltali, il était un des rares élèves de l'académie à avoir traversé les péripéties de la team rouage, et pour autant, je n'ai jamais vu de personne aussi souriante... Le voir comme ça, me met très mal à l'aise, j'ai comme une boule au ventre qui me fait très mal, c'est.... peut-être ça la... euh.. comment ça s'appelle dèja..? Ah oui ! La... compassion ?

Ginji n'en finit pas, et perd même le contrôle, il... s'énerve. Le petit garçon aussi niais qu'un Pichu aussi bêta qu'un Ramoloss qui venait de se faire mordre par un Kokiyas... était en colère. Il en vient même à utiliser des mots disons.... pas très gentil.  Tout ce qu'il avait accumulé sur la team rouage, cette haine qu'il avait envers eux, qu'il ne pouvait extirper, il venait de la faire sortir. J'avais l'impression de voir un autre... garçon devant moi. Finalement, même les personnes les plus heureuses, cachent des passés très troubles. Ginji avec une face sombre..? Hmm nan, ça ne le fera jamais.

Après un long silence de mort (mort... cimetière, vous avez compris ? Que je suis drôl-*tousse*) une personne cassa l'ambiance, en faisant retomber la tension avec une question qui avait tout de même son importance pour moi. Les yeux d'Aaron. S'était tellement rare de croiser quelqu'un avec des yeux de la sorte ! Peut-être que ça me donnerais un style plus "spécial" si j'avais des yeux vérons... Cependant ce n'était plus le moment de parler d'esthétisme, ni de Ginji je le préférais mieux avant ou de moi ! Nous voulions des réponses, et c'est ce qu'on avait eu ! Ah pour ça des réponses, Aaron en avait plein, mais était-elle suffisante pour leur faire confiance ? La team rouage pouvait dire ce qu'elle voulait a propose d'être les gentils de l'histoire, il n'y avait aucune preuve concrète de cela, ce n'est pas arrivant comme une fleur, que tout de suite, nous allions leur faire confiance. Des faits valent mieux qu'un blabla incessant, par contre bien qu'il n'est pas réussi à être convaincant sur leur agissement, Aaron nous révéla des informations précieuses concernant Palladium. En particulier Garrick Gamble, qui n'était autre que le fondateur de la team rouage. RÉVÉLATION ! Il faut absolument que je le raconte à Salomé et Marie, pour paraître plus intéressante ? Oui, exactement ! Tout cela ne semblait rien présageait de bon, sans parler d'A2P qui selon ses dires posséderait une arme.  Une arme...? Quel genre d'arme ? Bien étrange tout ça. Aaron termina cette discussion, par un rassemblement demain pour "sauver Lansat" j'imagine ? Eh bien, même si je ne leur fait pas confiance du tout, je suis de la partie ! Oh, oh, oh ! Qui sait ? Peut-être que par ma bravoure, mon intelligence.. ma beauté ! Je deviendrais nouvelle leadeuse de la team rouage, tout le monde sera à mes pieds, et j'aurais enfin la gloire tant recherché... Ah, sauf que j'oubliais un détail... Leur.. costumes sont très moche. *Soupir* Tant pis, je me contenterais qu'une fois tout ça finis, de leur faire un coup dans le dos, en les dénonçant à la police, et j'aurais tous les honneurs ! Oh, oh, oh !

*tousse* moi et mes camarades bien sûr....  Aaron et sa team avait disparus dans le brouillard, je serais bien allé voir l'agent Ginji, mais il semblait avoir besoin d'être seul, et puis si c'était pour qu'il déverse toute sa colère cachée sur moi cette fois-ci non merci. L'ex, ou la petite amie de l'ennemi public n°1 enfin, je sais plus, parlait d'explosifs qu'A2P posséderait.. Il comptait mettre la ville à feu, ces idiots ? Protection des pokémon... bien sûr ! De toute façon depuis leur intervention dans les locaux de Palladium j'avais tout de suite compris que ce n'était qu'une bande de barbares. Il fallait être un idiot, une brute, un psychopathe, ou quelqu'un de très naïf pour croire qu'A2P était la solution. Ces gens d'une organisation soit disants écologiques, n'était juste là que pour se donner bonne conscience, ils étaient aveugle pour comprendre qu'il empêchait les grands d'entreprendre, d'innover. Enfin, je serais prête à donner ma pierre à l'édifice. Je sauverais Lansat, d'A2P et Palladium, ensuite de la team rouage, et je serais reconnu dans le monde entier ! Oh, oh, oh ! Ma Togepi acquiesça, elle se frottait les petites pattes depuis tout à l'heure. L'appât du gain et la baston c'est tout ce qu'il la motivait dans la vie. Pour la team rouage disons quelques instants, mais surtout pour Erika ! Oh, oh, oh ! Question d'intérêt, vous voyez... Il faut parfois s'allier avec des mauvaises personnes, pour obtenir ce qu'on veut.

"Nous avons appris des choses intéressante ce soir... Nous sommes libre de faire ce que l'on veut de ces informations. Et je sais très bien ce que je vais en faire. Oh, oh, oh !"


C'était juste une phrase balançait avant de rejoindre l'académie, a l'attention de tout le monde, histoire qu'on me remarque. Erika était toujours de la partie, et elle comptait bien gagner une partie dans cette histoire !





Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Calua R. Kana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 94
Points d'Expériences : 761
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
''Nous souhaitons simplement vous avertir… Et faire en sorte que vous vous teniez prêts. Prêts pour ce qui risque de subvenir dans les jours qui viennent.''

Ah...Donc, ce ne sont pas des méchants? S'ils viennent les avertir, c'est qu'ils ne veulent pas de mal aux élèves, non? Après, ça n'allait sûrement pas suffire pour que Calua quitte la sécurité relative de sa cachette. Si d'un coté, elle se sentait un peu excitée dans cette atmosphère de conspiration, une bonne part de la jeune fille n'avait qu'une envie : prendre ses jambes à son cou, quitter ce cimetière effrayant et faire comme si rien de tout ceci n'était arrivé.
Mais à chaque fois que ses jambes s’essayaient à un mouvement de recul, la vision d'une caisse à l'odeur si prononcée de poudre s’imposait d’elle-même à la Pyroli...Et la poussait à se plaquer davantage contre la pierre au parfum d’humus, afin de ne pas perdre un mot de la discussion générale.
Mais si Calua oscillait entre la peur et la curiosité, il en allait tout autrement pour son starter : le Coxy voyait son visage se fermer un peu plus à chaque seconde et à chacune des accusations émise à l’encontre d’Aaron Olsen et de son groupe. Quoi qu’il puisse dire, cet homme ne semblait absolument pas digne de confiance...et devait donc être gardé au plus loin de sa Dresseuse.
La révélation au sujet de Garrick Gamble fit l’effet d’une bombe dans le cimetière et même si Calua n’avait jamais vraiment soutenu Palladium, elle perdit le fil des événements pendant un bref instant : donc...Si c’est lui le créateur de la Team Rouage  et que eux, sont des membres de cette dernière, ça ne fait pas d’eux des gens mauvais ? Quelque peu perdu, elle accueillit avec un certain soulagement la réponse à sa propre question...Du moins, avant d’essayer d’en analyser le sens.

‘’Lansat est une île magnifique, et le conflit qui la déchire risque de la mener à sa perte. Nous souhaitons nous faire les garants de sa protection. Mettre un terme à cette lutte destructrice, et réduire le sentiment d’insécurité dont nous sommes en parti responsables.’’

Inspirant profondément, la jeune fille ne put s’empêcher de tiquer, au ton utilisé par Olsen. Elle était peut-être perdu au milieu des acteurs de ce conflit, mais sa réponse obéissait aux trois règles majeures de la prestidigitation: ne pas laisser le public s’interroger trop longtemps, donner une réponse qui englobe la question originelle sans y répondre et laisser planer une part de mystère sur les moyens afin d’attiser l’attention générale. Une stratégie rodée, mais si le but évoqué semblait parfaitement valable pour la magicienne, les sous-entendus de la réponse eurent l’effet inverse sur ses doutes.
En dépit de toutes ces question, la fin de la ‘’présentation’’ vint bien plus rapidement que ne le pensait Calua : un jeune garçon explosa littéralement à la figure de leur interlocuteur et ce dernier ne se priva pas pour reprendre son ton sévère, avant de les inviter tous à le rejoindre le lendemain ‘’pour agir’’ comme il le prétendait.
Et si la Pyroli avait eu le moindre doute quand à la conduite à tenir, un seul regard à son starter suffira pour dissiper toute interrogation : si Calua s’y rendait, Apollo la suivrait. Si elle se mettait en danger, il serait là pour la couvrir. Et elle était foncièrement incapable d'entraîner son starter (ou quelque Pokémon de son équipe que ce soit) dans ce genre de choses. Rien qu’à voir le hochement vigoureux de tête du Coxy à l’imprécation lancé par le garçon vociférant de tout à l’heure, pas bien difficile d’imaginer que lui non plus, n’avait pas beaucoup de sympathie pour Olsen, quoique celui -ci prétende concernant le prétendu volte-face de son organisation.
Mais si les élèves commençaient à repartir en direction de l’académie, il en fut autrement pour Calua : déambulant un peu au hasard au milieu des tombes, la petite magicienne finit par atteindre ce qui ressemblait à un mausolée à l’écart du cimetière. Son starter voletant à quelques mètres derrière elle, elle se réfugia au creux d’un bas-relief sculptée, avant d’enserrer ses genoux à l’aide de ses bras. Plus de bruits, juste le chuintement de la brume, on pourrait se croire sur une scène, juste avant l’apparition d’un maître prestidigitateur. Le genre d’ambiance dont la jeune fille avait besoin pour trier ses pensées…

‘’Pollo...On fait quoi ?’’

Le menton un peu tremblant, les yeux embués, elle ne releva la tête que pour implorer l’aide du type Insecte. Et si ce dernier n’avait malheureusement rien d’autre que sa présence rassurantep our la consoler, la nuit de la Pyroli sera longue.


[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin



Le début de la fin - Team Rouage
La situation paraissait presque irréelle. Comment nous, de simples étudiants, avons-nous pu en arriver là ? En temps normal, je répondrais simplement par ces quelques mots « facteur PC ». Mais là, ça dépasse largement ce que nous devrions être en mesure d’accepter. Nous voilà pris au milieu d’un conflit d’une ampleur beaucoup trop grandes pour nous. Trois camps, trois positions, et aucune garantie que notre choix est le bon. Chacun à son vécu, ses propres soupçons pour décider de comment agir. Moi aussi j’ai mes propres convictions. Mais j’ai l’impression que là tout de suite, elles n’ont plus aucune importance. Normalement, j’aurais déjà sauté au cou d’Aaron Olsen pour lui faire comprendre ce que je pense des méthodes qu’il a pu employer par le passé. Et je n’aurais surement eu aucun remord à le faire. Mais là, j’ai l’impression de voir en lui la seule porte de sortie possible pour notre île.

Mais pour Ginji, les choses ne sont absolument pas les mêmes. Je sens qu’il dérape. Je sens qu’il a trop de colère en lui pour se taire. Même si dans sa conversation Ipok il avait l’air plutôt calme, en réalité il est impossible de le rester face aux individus qui vous ont autant fait souffrir. Et je peux le comprendre. Seulement sa colère ne le mènera à rien. Nous sommes en position de faiblesse pour l’heure actuelle. Vivement, j’attrape son poignet et lui murmure, en espérant qu’il m’entende ne serait-ce qu’un peu « Ginji calme toi, tu te fais du mal pour rien ». Même si mon geste ne parvient pas à l’arrêter dans ses paroles, j’ai l’impression que de cette façon je garde au moins un petit œil sur lui. C’est ridicule non ?

Les questions finissent par s’arrêter, toute sur le même ton accusateur. Enfin bon sauf Aria, qui se contente d’admirer les yeux plus qu’étranges de notre hôte. Surement une façon pour elle de faire redescendre la pression. Je la comprends tellement. Que j’aurais aimé pouvoir faire pareil. Aaron commence enfin à nous répondre, avec une étrange sincérité. Il n’y a pas de beau discours ni de jolis mots pour tenter de se faire pardonner. Il y a juste un constat. Un constat neutre et objectif de ce qui est arrivé sur Lansat ces dernières années. Une sorte de piqure de rappel. Le leader dévie ma question, pour l’instant. Je ne dis rien, espérant qu’il y revienne malgré tout.

Mais d’autres révélations tombent, et viennent confirmer les soupçons dont Ginji nous faisait part un peu plus tôt. Le fondateur de Palladium est aussi le fondateur de la Team Rouage. Comme quoi je ne me méfiais pas d’eux pour rien. Après une brève explication, les accusations reprennent. A2P posséderait une arme très importante de son côté, et Palladium n’est décidément pas fiable. Nous voilà dans une sorte d’impasse. Aaron finit par nous laisser là, en plan dans ce cimetière inquiétant, avec pour seule occupation les multiples pensées qui tournicotent surement dans la tête de chacun d’entre nous. L’adolescent nous adresse à peine quelques mots avant de tourner les talons vers le brouillard. « Attends ! ». Mais rien n’y fait, il a déjà disparu. Avec Aria nous échangeons un regard avant de quitter les lieux et de reprendre le bus pour rentrer.

Le trajet se fait dans un silence pesant. J’ai besoin de ce temps là pour réfléchir, réfléchir aux mots que je vais employer pour expliquer mon choix à Ariania. Je ne sais pas si elle pourra le comprendre. Peut-être rejettera-t-elle complètement l’idée ? Me prendra pour une traitre ? C’est tout à fait possible. Mais j’aimerais tellement qu’elle me soutienne. Sans elle, je ne sais pas si je serais capable d’aller jusqu’au bout, de tenir face à tout ça. Arrivé au dortoir, nous signalons simplement à notre voisine que nous sommes rentrées avant de s’enfermer à notre tour dans nos chambres. Après avoir enfilé nos pyjamas, je m’écroule sur le lit, serrant fort contre moi mon oreiller. Certains de mes pokemons sont encore là, attendant que je leur explique tout. Mais je dois parler à ma meilleure amie avant, c’est le plus important. Quand elle aussi s’est posée dans ses couvertures, je commence à lui expliquer.

Moi aussi je déteste la Team Rouage. Ils ont fait du mal à beaucoup de nos amis. Et malgré ce qu’ils ont pu dire ce soir, leurs actions sont impardonnables. Mais, ce qu’ils disent n’est pas complètement faux. Si on laisse A2P et Palladium continuer, il n’y aura plus d’endroit vers où se tourner, car Lansat comme nous l’avons connu n’existera plus. Existe-t-il toujours d’ailleurs ? J’ai envie de croire que oui. Je ne veux pas que tout ce que j’ai construit ici depuis 2 ans et demi s’envole. Je ne veux pas que le support de la vie que j'ai réussis à me construire ici disparaisse.


Un silence, marqué par la grimpée de plusieurs de mes pokemons sur mon lit, comme en signe de soutien. Ils ont tous plus ou moins compris ce que je vais dire à Aria, ils savent les conséquences de mon choix. Alors ils m’aident à les porter, comme ils le peuvent.

Alors oui je les déteste, mais ils sont les seuls qui sont les moyens d’agir. Seul de mon côté, je n’aurais pas les moyens nécessaires pour les arrêter. C’est impossible. Mais avec eux, il y a encore une chance de réussir. La Pokemon Community ne s’impliquera pas dans le conflit, elle a été assez clair là-dessus. Alors je n’ai pas d’autres choix. Je serais avec la Team Rouage.

Les mots sont durs, les mots me font mal. Mais je ne vois aucune autre porte de sortie. Aucune.

S’il te plait Aria comprend moi. S’il te plait, viens avec moi.




©️BBDragon


[Intrigue #11] Le début de la fin - Team Rouage Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Ariania Blue
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Taille de l'équipe : 8 pokemons
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
pokemon
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
Ariania Blue
est un Pokeathlète Agent
Le mystère ne sera donc jamais résolu, tant d’efforts pour n’en arriver que là… À ce mur indomptable qui ne donne envie que de le massacrer à coup de massue ? Mais aucune massue n’était à proximité, il fallait qu’elle se rende à l’évidence. Et qu’elle accepte son destin. Elle ne le saurait jamais. Elle ne percerait pas le mystère des yeux vairons.

La déception était forte, et avant qu’elle s’en remette la team Rouage avait quitté le cimetière. Tranquillement. Ils étaient comme des âmes défuntes, des fantômes que personne n’avait pu retenir. Et maintenant que les morts avaient quitté leur terre, c’était au tour des vivants de se retirer.

Et puisque le silence est propre aux spectres et que les vivants n’aiment pas garder leur langue dans la poche, la Pyroli put entendre sur le vif plusieurs réactions. Rien de très précis à vrai dire, une fille hésitait à voix haute, une autre avait l’air très sûre d’elle et aussi très heureuse de faire planer le doute sur ses intentions géniales. Il y avait aussi le fond sonore de murmures, des élèves qui discutaient entre eux à voix basse. Enfin dans cette atmosphère mitigée, l’avis de Ginji lui avait l’air plutôt clair. C’était la première fois qu’elle le voyait énervé. Ca faisait décalage avec son moulin à paroles habituel. Mais elle le comprenait très bien. Elle savait elle-même qu’un caractère enjoué ne veut pas dire une personnalité de bisounours sans problème et sans furieuse envie passagère de ravager quelque chose. Elle adressa un petit en revoir de la main au Voltali quand il leur tourna le dos.

- Désolé.

Ah il était revenu. Désolé pour quoi ?

- Pas besoin ! répondit-elle au tac au tac avec un grand sourire.

Idalienor essaya de le retenir mais il avait visiblement envie de rentrer seul. Ariania continua à agiter le bras alors qu’il disparaissait dans le sentier puis elle se retourna vers sa colocataire.

- On y va nous aussi ?

Tout le monde appliquait la règle « les vivants ne doivent jamais rester longtemps au royaume des morts », et elles allaient bientôt être dans les dernières à se détacher de ces pierres froides pour retrouver la douceur des fauteuils de leur foyer. Autant ne pas trainer. Il suffit que la faucheuse ait besoin de quelques stagiaires… autant laisser cette chance à d’autres candidats plus lents.


A l’arrêt de bus, personne ne vint lorgner sur le cookie restant, plus de doute le Voltali était effectivement rentré seul (et surement à pied). Idalienor et elle restèrent plongées dans leurs pensées durant le trajet. Sa meilleure amie n’avait pas l’air de vouloir de la conversation et Aria en profita pour réfléchir sur ce qu’elle venait d’apprendre.

Au fond d’elle, quelque chose la gênait.

Elle avait du mal à se positionner par rapport à Monsieur Vairon. Le conflit Palladium/A2P avait certes pris de l’ampleur à Lansat, mais elle ne s’était jamais sentie réellement concernée. Elle avait pour principe de se garder des grandes idéologies et des camps trop extrêmes qui apportaient généralement beaucoup plus de problèmes que de solutions. Alors à moitié consciemment elle avait évité d’intégrer le débat. Et même après toutes ces révélations, elle restait non supportrice des deux camps.

Mais, pour elle, cela ne signifiait pas devenir supportrice de Monsieur Vairon. Ce n’était pas par préjugé sur la Team Rouage, enfin pas totalement. Aria ne jugeait pas les gens avant de les connaître. Une appartenance à une Team criminelle n’était pas une disqualification d’entrée de jeu. Cependant, ils ne l’intéressaient pas.

Pour faire simple, elle n’avait pas cru un mot qui sortait de la bouche de M.Vairon. Plus exactement, elle avait classé les informations dans la catégorie « Ok je veux bien te croire, mais une fois confirmé par une autre source ». L’entendre parler de la beauté de Lansat, à préserver ensemble pour notre avenir, avait provoqué sur elle le même effet qu’un discours de politicien : l’ennui. Et la fatigue, s’il n’avait pas eu des yeux vairons (sujet digne d’intérêt) elle se serait surement endormie sur une tombe.

« Pokemon Community. Terminus du train. La compagnie de bus de Lansat invite les voyageurs à descendre… »

Les deux amies descendirent. Aria vécut la sortie du bus comme une libération. Elle n’aimait pas ressasser. Elle détestait être enfermée, même dans sa tête. Elle huma l’air frais du soir et enfonça sa main droite dans son sac en bandoulière. Elle en ressortit deux pokeballs qu’elle se hâta de lancer. Love et Nuts. Elle passa le reste du trajet à embêter le kraknoix avec l’emolga.


C’est seulement quand elle sauta sur sa couette qu’elle renversa son sac et laissa toute son équipe sortir pêle-mêle et envahir la chambre. Pachi, Titik et Loki vinrent s’installer sur ses genoux à la recherche d’attention et de caresses, Jira et Nuts se calèrent contre son dos, Poli et Love sortirent en volant par la fenêtre, et Mysdi s’assit dans son fauteuil. Le calme qui s’installa alors dans la chambre permit à Idalienor de se lancer.

Moi aussi je déteste la Team Rouage. Ils ont fait du mal à beaucoup de nos amis. Et malgré ce qu’ils ont pu dire ce soir, leurs actions sont impardonnables. Mais, ce qu’ils disent n’est pas complètement faux. Si on laisse A2P et Palladium continuer, il n’y aura plus d’endroit vers où se tourner, car Lansat comme nous l’avons connu n’existera plus. Existe-t-il toujours d’ailleurs ? J’ai envie de croire que oui. Je ne veux pas que tout ce que j’ai construit ici depuis 2 ans et demi s’envole. Je ne veux pas que le support de la vie que j'ai réussi à me construire ici disparaisse.

La Pyroli s’interrogea si le « aussi » faisaitt référence à Ginji. Vu la tournure que prenait l’explication de sa meilleure amie, elle n’avait pas l’air de se diriger sur la même conclusion que le Voltali. Ariana espère qu’il ne lui en voudra pas. Ce serait stupide de perdre un ami pour une simple différence.

Alors oui je les déteste, mais ils sont les seuls qui sont les moyens d’agir. Seul de mon côté, je n’aurais pas les moyens nécessaires pour les arrêter. C’est impossible. Mais avec eux, il y a encore une chance de réussir. La Pokemon Community ne s’impliquera pas dans le conflit, elle a été assez clair là-dessus. Alors je n’ai pas d’autres choix. Je serais avec la Team Rouage.

Comment expliquer ? Pour Aria, tout ça c’était des engrenages. Comme des énormes écrous qui se complétaient ou s’entrechoquaient les uns avec les autres là-haut dans le ciel. Un ciel de mécanismes où tout s’enchaine et elle qui observe ça de loin. C’est pour ça qu’elle ne se sentait pas vraiment concernée.

S’il te plait Aria comprend moi. S’il te plait, viens avec moi.

Maintenant imaginez la même scène sauf que cette fois Aria a un bracelet rouge. Que de ce bracelet sort un fil, que ce fil est tendu, que l’autre bout est perdu dans les engrenages, et que ce fil la relie à quelque chose de très précieux pour elle. Croyez-vous qu'elle restera assise à observer l'action des engrenages sans y prendre part ?

Quand Idalienor eut fini, Ariania reposa Pachi et Titik à côté d'elle et fixa sa colocataire. Elle laissa planer quelques secondes de silence... avant de pouffer de rire. Un grand sourire éclaira son visage.

- Bien sûr !

Et elle sauta sur le lit de sa meilleure amie.



 
Always remember sweet times
and love

pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum