Partagez | .
[ouvert] Un anniversaire de Geisha
 Adulte Apprentie Geisha
avatar
Adulte Apprentie Geisha
Région d'origine : Née à Johto, a passé son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 14
Jetons : 2404
Points d'Expériences : 206

MessageSujet: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Mer 4 Juil - 19:03

Un anniversaire de Geisha
Un anniversaire
Ft. les invités

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 23 juin 2018


Il était déjà vingt heure et Erika n’était toujours pas prête. Encore une fois la jeune femme s’était laissée embarquée dans une histoire montée de toute pièce par Kaede et qui en plus avait comme personnage principale elle-même. Aujourd’hui était un jour bien particulier, la jeune femme soufflait une bougie de plus et c’était la première fois sur cette île, loin d’Illumis, loin de son ancienne vie. Elle ne regrettait rien, bien au contraire, et sa mentor le savait très bien. C’était sans doute la raison pour laquelle cette dernière avait organisée une petite fête pour fêter son anniversaire. La jeune femme espérait qu’elle ne ferait pas trop attendre les gens qui avaient bien voulu venir, bien qu’elle ne savait pas qui étaient ses fameux invités. Il y avait de forte chance que toutes les Geishas seraient présentes bien entendu, mais il y aurait peut être des invités surprises.

Erika n’aimait pas spécialement les surprises, elle n’était pas le genre de personne à crier de joie et sauter sur place quand on lui offrait ce qu’elle avait désirée. Elle était heureuse bien entendu, mais souvent plus émue que excitée. De toute manière, il n’allait guère à une Geisha de gesticuler en tous sens comme un Capumain.

Elle rajouta les faux-cils qui convenaient le mieux à son maquillage. Un look sans doute plus chargé que d’habitude. Ses yeux étaient soulignés par un smokey eyes cuivré et argenté et ses lèvres maquillés avec un rouge à lèvre couleur “mocha”. Quand à son choix vestimentaire il s'était porté sur un débardeur noir avec comme motif une plume doré et un jean slim bleu délavé par endroit. Elle allait également mettre une veste de Kimono, noire avec des motifs de fleur doré. Elle ne voyait pas comment être plus élégante et en se regardant dans le miroir elle replaça une mèche de cheveux dans le chignon qu’elle s’était fait.

▬ Hana tu en penses quoi ?

La Prismillon tourna autour d’Erika qui regardait encore son reflet dans le miroir de sa coiffeuse. Son regard tomba sur l’une des photos qui étaient accrochés au rebord, celle de son père et elle qui soufflait sur son gâteau d’anniversaire. Elle devait avoir huit ans. Cela faisait longtemps qu’ils ne c’étaient pas vus et elle ne se rappelait pas un seul de ses anniversaires où il n’était pas présent. Il lui avait toujours passé au moins un coup de téléphone quand il ne pouvait pas venir, mais aujourd’hui elle avait juste reçu un mail. Comme si le fait d’être partit encore plus loin l’empêchait de montrer les mêmes sentiments que quand elle habitait encore à Illumis. Elle ne pouvait cependant pas lui en vouloir, il était maladroit, très maladroit. Elle n’avait jamais su lui choisir ses cadeaux de noël et d’anniversaire et c’était plus ou moins réciproque. Il était toujours là pour elle bien entendu, mais il n’avait pas cet “instinct maternel” que l’on prête aux femmes. Il l’aimait simplement à sa manière et la démonstration de cet amour était tout aussi personnel.

Hana fit un petit “pri” d’approuvement, après tout le pokémon insecte était la Reine du Style et c’était toujours vers elle qu’Erika s’était tournée pour ce genre de décision. Il fallait dire que tout le monde s'était mis sur son trente et ce soir. Maiko, sa Pikachu avait troquée son kimono habituel pour un autre mais noir à motif rouge et or. Elle avait même accrochée à son oreille une barrette dorée. Hana avait prit soin de se prélasser au soleil pour raviver les couleurs de ses ailes. Dan, le Trousselin, avait essuyé et astiquer chacune de ses clefs qui brillait de mille feu sous la lumière de la chambre, et Hitoe, sa Mucuscule, qui n’était pas habituée à ce genre de mondanité avait juste prit un petit chapeau rose qu’elle avait glissée sur son crâne. Ils étaient tous très beau et Erika était très émue de les avoir vu prendre autant soin d’eux pour son anniversaire. Elle avait même eu le plaisir, de bon matin, de voir Hitoe arriver avec un plateau sur la tête pour lui servir le petit déjeuner au lit. C’était une attention toute particulière qui plut énormément à la jeune femme.

▬ Vous êtes magnifiques. Maintenant il faut y aller sinon nous serons en retard.

Un klaxonne se fit entendre dans la rue, le taxi qu’elle avait commandé venait d’arriver. Elle regarda sa montre une dernière fois, confirmant qu’elle était bien en retard, mais que le véhicule était quand à lui bien à l’heure, et fit rentrer ses pokémons dans leurs ball respectivent. Elle se pressa de sortir de la chambre et descendre l’escalier. Il était temps de partir pour la fête qui avait naturellement lieu au Théâtre des Kimonos.




Elle arrivait tout juste devant le théâtre qu’elle aperçu Kaede qui l’attendait dans une magnifique robe jaune aux motifs végétales. Une robe estivale qui lui allait à ravir comme toujours. Erika donna l’argent au conducteur et se pressa de sortir du véhicule. Sa mentor vint naturellement l’accueillir.

▬ Tu es magnifique ce soir Erika, ça te change de d’habitude. Oh tu as même rajouté des faux cils !

▬ Oui ce n’est pas choquant ? Je n’en ais pas fait de trop ?

▬ Mais non pas du tout ! Tu es vraiment très bien comme ça. Tu es juste un peu en retard mais je comprends mieux en te voyant. Tu voulais impressionner tout le monde ?

▬ Dit pas de bêtise, je sais même pas qui m’attends là-dedans. Tu me jette dans la fosse aux Némélios.

Kaede se met à rire et Erika est bien obligé de sourire. Elle sait que sa mentor est bien plus que ça, c’est une véritable amie. Jamais la Geisha ne lui ferait aucun mal et ne la jetterais en pâture à quiconque, elle avait même cherché à une solution auprès de Suzuki, leur patronne, quand avait éclaté le scandale sur son identité.

▬ Si tu veux bien avancer.

Erika prit donc l’aller pour entrer dans le bâtiment et quand elle ouvrit la porte c’est une rafale de confettis et un “Joyeux anniversaire!” tonitruant qui l’accueillit. Elle se mit à sourire véritablement joyeuse face à ce moment. Elle reconnaissait bon nombre de visage familier qui avait maintenant une importance capitale dans sa vie. Il y avait même Suzuki qui avait accepté de venir.

Naturellement la jeune femme fit le tour des convives, du moins de ceux qu’elle put voir car très vite Kaede invitait tout le monde à se rendre dans la salle de combat la plus grande de l’établissement. La pièce avait d’ailleurs totalement été transformé pour laisser place à un véritable lieu de fête. Des tables à nappes blanches et leurs chaises étaient disposés un peu partout alors que l’on pouvait déjà apercevoir une chaîne Hifi (pour l’instant éteinte), un petit buffet avec un grand saladier d’un liquide orangé faisant penser à du punch et une table où s’entassait une petite montagne de paquet. La jeune femme avait d’ailleurs totalement oublié cette partie des festivités et ne s’attendait pas à recevoir des cadeaux. C’était pourtant logique à un anniversaire non ?

Sa mentor qui était officiellement la chef de la soirée la fit se placer devant le buffet tout en lui demandant gentiment de regarder le gâteau qu’elle avait fait commander exprès pour elle. La jeune femme y porta donc le maximum de son attention. Il s’agissait d’un fraisier, son gâteau préféré, mais ça Kaede le savait, il y avait d’inscrit dessus en lettre de chocolat un “joyeux anniversaire Erika” avec le visage d’un petit pikachu qui fait un clin d’oeil. Une attention toute particulière qui ne laissa pas de marbre la jeune femme. Elle attendait d’ailleurs le meilleur moment pour que ses pokémons puissent sortir pour eux aussi profiter librement de l’évènement.

▬ Joyeux anniversaire ma chérie.

Elle ne connaissait que trop bien cette voix qui s’était faite entendre dans son dos. Naturellement elle se retourna pour découvrir la silhouette familière de son père qui semblait tout aussi ému qu’elle. Il lui fit le plus aimable des sourires et elle se précipita pour le serrer dans ses bras.

▬ Oh je suis si content de te voir papa ! Je pensais vraiment que tu allais te contenter d’un mail. Je suis aux anges, mais c’est Kaede qui t’as fait venir ? Tout c’est bien passé ? Le trajet n’a pas été trop dur ?

Elle se sentait redevenir une enfant, posant milles questions idiotes sous le coup de l’émotion. Son coeur bat la chamade et lui fait monter le rouge aux joues. Elle ne pouvait espérer un meilleur moment pour voir son père.

▬ Oui tout c’est passé à merveille et je n’allais pas manquer l’anniversaire de ma fille sous prétexte que cette dernière c’est installé sur une île.

Cette simple phrase rassura la jeune femme qui se sentait l’âme d’une petite fille. Il serait toujours présent, dans les bons comme dans les mauvais moments.

▬ Je t’ai apporté un cadeau aussi, excuse moi je pouvais pas sur la pile et il est assez particulier donc… voilà !

Il sortit de son sac (qu’Erika n’avait pas remarqué jusqu’à maintenant, on ne sait comment, vu la taille) une petite cuve dans laquelle se trouvait un oeuf.

▬ C’est un peu volumineux comme cadeau et fragile aussi.

Il se met à rire, ce rire qui lui avait tant manqué sans qu’elle le sache. Il riait de sa propre blague ce qui pouvait être lourd dans certaine situation mais qui ce soir la poussait à rire également. Elle se reprit cependant très vite et déposa un baiser sur la joue de son père avant d’ajouter :

▬ Tu es sûr de vouloir me le confier ? Tu n’as pas peur que je le casse ?

Il hoche négativement la tête alors que son visage ne fait que sourire, les yeux pétillants de bonheur.

▬ Je suis certains que tu prendra soin de lui comme tu l’as fait de toute ton équipe. J’espère d’ailleurs que tu me présentera enfin Hitoe, je ne l’ai encore jamais vu, mais avant va donc voir les autres invités nous aurons tous le temps de discuter.

Erika fait la moue quelques secondes mais accepte de partir saluer ses amis. Elle garde alors l’oeuf dans ses bras le serrant tout contre elle. Il était beau cet oeuf, il était de couleur rose et blanc et il lui semblait que ce soir c’était peut-être le plus beau de ses anniversaires.


Hrp:
 

Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 66
Jetons : 3982
Points d'Expériences : 3184

MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Mar 10 Juil - 23:49

Ginji Labelvi
      rp commun



« Un anniversaire de Geisha »


« -Je… C’est gentil, mais je ne suis pas vraiment certain que...
-Ne vous en faîtes pas ! Je suis sûre que cela lui fera plaisir de voir autant de monde !
-Vraiment ? Parce qu’on a dû se croiser deux ou trois fois à tout casser, et j’ai peur d’être un peu l’intrus…
-Cela ira, je vous assure. Et puis, voyez cela comme un remerciement pour l’aide apportée par votre Voltali, lors de la commémoration.
-Oh. Mais vous savez, ce n’était pas grand-chose, et puis-
-Il y aura de la nourriture.
-... » je plisse les yeux « A quelle heure vous dîtes ? »

Je sens un sourire se dessiner depuis l’autre côté de l’appel, alors que je saisis une feuille et un stylo pour noter les horaires, ainsi que l’adresse. Cela fait, je pose le tout sur mon bureau, puis attrape mon Ipok de mes deux mains tout en faisant les cent pas dans ma chambre.

« -Mais euh, je peux vous poser une question ?
-Je vous écoute.
-Comment vous avez eu mon numéro ?
-…. »

Un léger instant de flottement passe, avant que brusquement, elle ne reprenne.

« -Ah ! Je dois y aller, j’ai encore des tas de préparatifs à faire. Nous nous voyons à l’anniversaire ! »

Et elle raccroche.

Lentement, je décolle l’écran de mon oreille, et observe le téléphone sans un mot.


Un anniversaire, hein ?

J’ai toujours aimé les fêtes d’anniversaire. L’ambiance, la nourriture, la musique, la nourriture, les gens, la nourriture, les cadeaux, la nourriture, et surtout, le plus important !

Le gâteau.

Le problème, c’est que dans cette liste, l’ambiance, la musique, les gens et les cadeaux dépendent complètement de la personne chez qui l’on est invité. Et donc que si on ne connaît pas la-dite personne…

Il ne reste que la nourriture.

Et le gâteau.

Pensif, je me laisse tomber sur ma chaise de bureau, sous le regard interrogatif de certains de mes compagnons Pokémon. Je commence à me gratter la tête, tandis que j’énumère mentalement ce que je sais d’Erika Uchida. C’est… Une geisha. Elle cuisine. Sait même faire des spectacles en même temps. Elle possède une Pikachu très à cheval sur les règles de bienséance, une Prismillon très à cheval sur la mode, une Mucuscule très à cheval sur l’usage du frigo, et un Trousselin très à cheval sur rien du tout. Et j’ai vu vaguement passer une histoire de Reine déchue, un truc dans le style… Pas le genre dont je me soucie, en tout cas. Donc ‘va falloir compter sur le reste.

Voyons voir, qu’est-ce que je sais d’autres ? Elle est très impliquée dans son métier, et paraît avoir plusieurs cordes à son arc, comme en témoigne ses nombreux allers et venus lors de la commémoration. Un goût appuyé pour la mode et le spectacle, si je me fie aux diverses tenues arborées par elle et sa Pikachu. Et… Un intérêt non négligeable pour la culture traditionnelle Johtoïte. Et ça, c’est autant son métier que son domicile qui me le laissent supposer…

Hmm, c’est embêtant. En repensant aux quelques conversations que j’ai pu avoir avec elle, j’ai bien une idée de cadeau qui me vient en tête, mais comment savoir si elle ne l’a pas déjà obtenu entre temps… ?



J’ai peut-être une idée.

Je rouvre l’écran de mon Ipok, et appelle rapidement un de mes contacts.

« -Allô, Powall ? »

***

Nous sommes le 23 Juin.

Ce soir est l’anniversaire d’Erika Uchida.

J’observe la devanture du théâtre des kimonos. Je crois bien que c’est la première fois que je viens poser les pieds ici. J’ai d’ailleurs eu un peu de mal à trouver l’adresse, je l’avoue… Heureusement que mon Ipok est là.

Je suis un peu anxieux. J’ai toujours l’impression d’être un intrus, m’apprêtant à débarquer de nul part. J’ai vraiment ma place, à cette soirée d’anniversaire ? La femme qui m’a contacté, une certaine Kaede, avait l’air plutôt confiante, mais…

Je soupire. Bah, j’ai déjà le cadeau dans mon sac de toute façon, non ? Ça serait bête de simplement le déposer dans un coin, puis partir. Autant le lui donner en mains propres.

Je n’avais aucune idée de la façon dont je devais m’habiller. Cela serait l’anniversaire d’un camarade de l’académie, je ne me serai pas trop posé la question, mais… Je me doute qu’un anniversaire d’adulte se passe un peu plus élégamment. Surtout quand je vois le milieu dans lequel travaille Erika… Alors j’ai ressorti mon vieux costard, un peu fripé et absolument pas repassé, mais au moins vide de toute tâche de nourriture. Pour l’instant, en tout cas… Au début, je craignais ne plus rentrer dedans, mais il s’avère finalement que si. Il me va toujours.

Si dans l’immédiat ça m’arrange un peu, j’avoue l’avoir un peu mal pris.

J’avise mes compagnons. J’ignore si les Pokémon sont autorisés, mais je les ai quand même sortis… Dans le doute, j’ai leurs Pokéballs dans mon sac. Oui, mon sac de sport en bandoulière blanc et abîmé par le temps et les aventures… Ça contraste trop avec mon costume ? Bah. Je trouverai bien un endroit où le déposer.

Bref. Je parlais de mes compagnons. Euphie est là, vêtue de sa traditionnelle robe de lady, qu’elle prend un certain plaisir à exhiber au monde entier. Mais cette fois-ci, elle a en complément l’ombrelle lady que Sirius avait créé pour White Lady, et que cette dernière lui a visiblement prêtée. Je suppose que c’est une façon pour Euphie de rendre sa tenue toujours plus impressionnante que la fois dernière, aux yeux d’Erika et sa propre Pikachu…

Arlo est là aussi, très sensible au charme et à la grâce de la geisha. La capeline qu’il portait à but purement décoratif lors de la Johto Event trouve là son plein potentiel, lui servant également à s’abriter de la chaleur envahissante de l’île. Cela va encore que nous sommes en début de soirée, et donc que la température va baisser, mais en attendant, il lui faut bien ça.

Et puis, cela le rend vraiment mignon.

Spark également est là. C’est dans ce genre de moment que la passion du spectacle de la Dedenne ressort, passion acquise aux côtés de sa dresseuse d’origine. Je suis toujours inquiet qu’elle ne trouve pas l’épanouissement au sein de ma propre équipe, alors dès que j’en ai l’occasion, je lui permets d’assister à toutes sortes de représentation. Je ne sais pas si elle trouvera son bonheur à cette fête d’anniversaire, mais ne serait-ce que visiter un théâtre devrait lui faire grandement plaisir. A l’inverse de ses compagnons, elle ne porte aucun accessoire : elle ce qu’elle aime, c’est regarder, pas être vue.

Enfin, et plus impressionnant, Shy est présent. Je ne pensais pas que le Voltali se porterait volontaire pour venir… Mais lorsque j’ai expliqué que Erika était la femme grâce (ou à cause?) de qui il est monté sur scène, il a timidement demandé à nous rejoindre. J’ignore quelles sont ses réelles motivations, mais j’ai bien quelques suppositions. Soit c’est une façon pour lui de la remercier de l’avoir poussé à vaincre sa phobie des foules, soit il cherche à revoir le Voltali avec qui il a fait ami-ami dans les coulisses, et dont il est devenu la doublure improvisée.

En parlant de ça, je me demande si l’étudiante rousse a elle aussi été contactée. Ou même Haru… Hmm, il n’y a qu’un seul moyen de le savoir, je suppose.

Je finis donc par m’avancer, et entrer dans le théâtre, suivi par mes quatre partenaires.

Rapidement, je suis accueilli par celle que je suppose être Kaede. Elle n’a pas vraiment le temps de se présenter à nouveau, mais elle a l’air de savoir qui je suis, et m’invite vivement à aller attendre avec les autres invités près du hall d’entrée, où Erika devrait débarquer.

Comme prévu, je ne me sens pas vraiment à ma place. J’ai bien fait de me fier à mon intuition, visiblement, tout ici respire le classe… Et l’élégance… Et le propre sur soi. Malgré mon costume, je ne peux pas m’empêcher d’avoir la sensation de faire tâche. Cela se voit que j’ai pris beaucoup moins de soin à me vêtir et à conserver mes habits que les autres invités…

Ah, autre détail perturbant : ils font tous au moins une ou deux têtes de plus que moi. Ce qui rejoint le malheureux constat effectué lors de l’essayage de mon costume… Pourquoi ma croissance semble s’être arrêtée à mon mètre soixante cinq ? Je me suis renseigné, ça correspond à la taille moyenne d’un garçon de… Quatorze ans. Plus exactement, quatorze ans et trois mois. Mais je doute sincèrement que les gens fassent la distinction… Bon, j’ai aussi lu qu’on ne peut pas décréter ma taille comme étant définitive avant mes vingt-cinq ans, mais… Quand même…

Bref. Le fait est que la majorité des personnes présentes est bien plus âgée et sérieuse que je le suis, et que cela me met mal à l’aise. Heureusement, mes Pokémon restent près de moi, surtout Shy qui se colle derrière mes jambes, et je n’ai pour l’instant pas trop à attirer l’attention.

Passé un certain moment, Erika finit par arriver. Perdu dans la foule, je me joints anonymement au cri d’accueil, jusqu’à ce que nous soyons tous dirigés vers la pièce principale, où se trouve LA NOURRITURE BORDEL OUI JE ME DISAIS AUSSI QU’IL MANQUAIT QUELQUE CHOSE A CETTE FÊTE D’ANNIVERSAIRE *reçoit un coup de patte de Spark* O-oui j-je parlais de la personne dont on fête justement l’anniversaire, évidemment. *ignore son regard sceptique*

Mes compagnons et moi-même nous contentons d’observer le reste à distance. Je ne crois pas qu’Erika m’ait encore remarqué, pour l’instant… J’irai lui donner mon cadeau un peu plus tard, quand elle aura le champ libre. Spark observe avec une immense curiosité les lieux, et face à son air ébahi, je ne peux que l’inviter à aller faire un tour. Elle est d’abord réticente (apparemment me surveiller consiste en une tâche plus importante), mais elle finit par céder, et glisse le long de mon corps pour atterrir au sol.

Arlo et Shy restent en retrait, intimidé par toute cette foule, alors que Euphie prend son mal en patience. Quand est-ce que Erika daignera lui accorder de l’attention ? Aucune idée, mais pour l’instant, l’adulte paraît plutôt occupée par tous les invités qui l’interpellent.

Un peu machinalement, je me tourne vers le buffet. Vous savez quel est le meilleur moyen pour savoir si vous êtes à une fête d’adultes ou d’enfants ? Regardez la nourriture proposée en apéritif. S’il y a des chips, vous êtes à une fête d’enfants. S’il n’y a que des plats cuisinés, vous êtes à une fête d’adultes.

Je balaye l’intégralité des aliments disposés. Après plusieurs secondes à scruter attentivement chaque plat, je me rabats sur des petits fours.

Bon. Pas de chips pour ce soir.

Mon regard dévie progressivement sur la pile de cadeaux, entassés sur une table, plus loin. L’espace d’un instant, j’en viens à me demander si je ne ferai pas mieux de déposer le mien là dedans avec un petit mot, puis de piquer quelques autres petits fours et m’en aller. Mais malgré ce sentiment omniprésent de faire tâche, je ne peux pas me résoudre à simplement partir comme ça ; cela serait un manque de respect autant pour Erika, que pour mes Pokémon à qui j’ai proposé de venir.

Je termine d’avaler quelques gâteaux apéritifs, et dans la foule, croit déceler une ouverture. Erika vient tout juste de saluer un groupe de personne, et s’apprête à le quitter pour aller près d’un autre… C’est peut-être l’occasion de l’aborder. Mais elle semble déjà avoir les mains pleines, je ne veux pas non plus l’encombrer… Oh et puis, remarquez, ce n’est pas non plus comme si mon cadeau est bien imposant. Et si je ne trouve pas vite une occupation, je vais finir par terminer l’intégralité du buffet.

Alors go, à l’abordage !

Sans prévenir, je me lance vers l’avant, et fais de grands signes à la star du jour de la main.

« -Eh ! Erika ! »

J’ignore si alpaguer les gens de la sorte se fait, mais en attendant, cela a l’effet escompté. Je parviens à avoir l’attention de l’adulte, et la rejoints en plusieurs enjambées, suivi de près par Shy, Arlo et Euphie. Lorsque j’arrive à sa hauteur, j’ai de brusques réminiscences des réprimandes de sa Pikachu, et me hâte de faire une révérence polie, maladroitement imitée par Arlo et Shy, mais correctement exécutée par Euphie.

« -S-salut ! Ou, euh, toutes mes salutations… » je me redresse, mal à l’aise, et me passe une main derrière la tête  « Désolé, j’espère que je ne te dérange pas ! Je ne sais même pas si j’ai bien ma place à cette fête d’anniversaire… Mais, du coup, puisque je suis là !... »

Je fais passer ma bandoulière devant moi, empli d’un entrain qui s’évapore aussitôt lorsque je réalise ne pas avoir déposé mon sac, comme je me le suis promis un peu plus tôt. Zut ! Bah, tant pis, je ne suis plus à ça près je suppose. Je pourrai avoir des miettes de cake sur le col de ma chemise ou ma joue que je ne m’en rendrai même pas compte…

Je finis donc par ouvrir la fermeture éclaire de mon sac, et en tire une enveloppe, avant de repasser la bandoulière derrière moi. Souriant, je tends ensuite le papier à Erika.

« -Tadaaaa ! Joyeux anniversaire ! »

J’attends qu’elle l’ait saisi, et entreprenne de l’ouvrir, pour continuer.

« -Tu me disais que tu étais intéressée par la tenue de Euphie, et son créateur, du coup… Comme je n’avais pas le temps de lui faire confectionner un habit, et que je ne connais de toute façon même pas les mesures de Maiko, je lui ai rapidement demandé ça. »

C’est un simple bon. Une sortes de carte cadeau, d’une valeur de 450 jetons, et utilisable à l’atelier de Sirius. Pile la somme nécessaire pour pouvoir se procurer un Pika Cosplay… Comme ça, si elle a déjà trouvé une robe lady entre temps, ou qu’elle veut simplement autre chose, bah elle pourra commander ce qu’elle souhaite. Je me suis déjà arrangé avec lui, et ai avancé les 450 jetons, donc elle n’aura normalement elle-même rien à payer.

Je souris maladroitement, et hausse les épaules en scrutant sa réaction.

« -Je suis désolé ne pas avoir rien de mieux à t’offrir qu’une carte cadeau. On dit souvent que c’est le genre de trucs qu’on donne aux gens dont on ne sait pas grand-chose, mais…  » j’ai un léger rire « Eh bien, je ne peux pas vraiment dire que je te connaisse. On a certes eu un moment pour discuter à la Johto Event, mais à la commémoration d’il y a deux semaines, t’as tout juste eu le temps de me faire la bise, donc... »

J’écarquille brusquement les yeux, gêné, et agite nerveusement les mains devant moi.

« -Euh, va pas croire que j’en attendais plus ou quoi, hein, surtout que c’est Shy qu’a fait tout le boulot, je veux juste dire que, bah, que, en fait, on n’a pas vraiment eu plus l’occasion de se connaître et que du coup, c’est triste, un peu, même si je suis quand même content d’être là, va pas t’imaginer que je suis venu ici à contre-coeur ou quoi parce qu’on s’est seulement croisés une ou deux fois, et en plus… Aïe !  »

Pour arrêter mon brusque flot de parole, Euphie décide de marcher fermement sur mon pied, ce qui a l’effet escompté. Prenant une grande inspiration, j’adresse un court remerciement à ma partenaire, auquel elle répond d’un simplement hochement de tête, l’air inatteignable, avant d’à nouveau fixer Erika.

« -... Bref. » je jette une rapide œillade à l'enveloppe « L'atelier de Powall se trouve à l'académie. Normalement l'emplacement est indiqué sur le bon, mais au pire, tu peux toujours m'appeler si tu veux que je te guide. Il y a une certaine Kaede qui doit avoir mon numéro, si je te l'ai pas déjà filé...  » je balaye la foule à la recherche la-dite Kaede, avant de passer à autre chose « Ah, et il prend les commandes à distance, mais aucune idée de s'il livre jusqu'en ville ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Puis euh, ça a déraillé. »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14 ans
Niveau : 18
Jetons : 2407
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Jeu 12 Juil - 22:54








Un anniversaire de Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida & Autres

musique

Un coup de crayon et de mascara…je refais vite fait mes deux couettes afin qu’elles soient parfaitement symétriques…Super, je me regarde dans le miroir, tout est bon, mes couettes sont bien en places, ma robe rouge cintrée à la taille n’a pas de faux pli, mon maquillage est léger et sans bavure. Parfait.

Pourquoi une telle préparation me direz-vous ? C’est très simple, il y a une semaine Kaede m’a envoyé un mail pour m’informer que ce soir c’est l’anniversaire d’Erika, et toutes les Geisha sont conviées. Je dois avouer que ça m’a un peu étonné, je ne suis qu’en job étudiant au théâtre, mais j’ai l’impression qu’elles me considèrent comme une membre à part entière et ça fait plaisir.

J’ai donc eu une semaine pour trouver un cadeau digne de ce nom, pour celle qui m’a en quelques sortes reconnues apte à rejoindre les Geishas. Et ça n’a pas été une tâche aisée, je n’avais strictement aucune idée de ce que je pouvais lui offrir…Un accessoire de mode pour elle ou ses pokémon ? Non trop commun, un joyau ? Elle n’est pas spécialisée dans un type, et en plus c’est à usage unique…Mais que lui offrir alors ? Je dois avouer que la solution est venue bêtement alors que je rangeais ma chambre. Je rangeais mon bureau quand je suis tombée sur ma boite à CT, et je me suis souvenue d’Erika avec la CT Zénith. Durant notre premier combat, elle avait utilisé l’attaque Danse-pluie pour affaiblir mes pokémons feu, et lors du débriefing elle m’avait parlé de Zénith pour retourner la situation à mon avantage. Et d’un coup, l’idée m’est venue, des CT pour améliorer ses pokémons, voilà un beau cadeau, en plus je savais exactement quoi prendre.

Mais ce n’est pas le tout d’être prête et d’avoir trouvé le cadeau, il fallait aller à la fête maintenant. Je n’allais pas y aller seule, Ama avait insisté pour être mon garde du corps pour la soirée. Enfin insisté, j’ai juste annoncé à mes pokémon qu’il y avait une fête pour Erika, et il s’est mis à courir partout dans la chambre en aboyant à tout vas (c’est un miracle que personne dans le dortoir ne m’ait fait de remarque). Je me demande aussi si ce n’est pas pour le gâteau que mon Caninos veut venir, gourmand comme il est ça ne m’étonnerait pas.

Enfin bref, je sors de la salle de bain pour regarder mon Pokémon qui est assis en bombant fièrement le torse, il est trop mignon avec son petit collier autour du cou. Je m’abaisse pour lui faire une petite caresse avant de me relever et de regarder le reste de mon équipe, demandant s’il n’y en a pas un qui veut se joindre à nous. Hestia me regarde avec envie mais elle ne bouge pas et pour cause, Lucifer est endormi contre elle et si jamais elle vient, ce dernier va se réveiller et venir aussi…ce que je ne souhait absolument pas, ce qu’elle sait très bien. Dovah se redresse et rampe vers moi, me confirmant qu’il vient. Le dernier membre de cette petite équipe est…est où ? Phoenix est encore caché dans un endroit improbable, la dernière fois je l’ai retrouvé DANS mon coussin…imaginé ma surprise en posant ma tête sur l’oreiller et d’entendre un piaillement plaintif. Bon tant pis pour lui, s’il n’est pas là je n’y irai qu’avec Ama et Dovah. Je me tourne vers la porte pour tomber nez-à-nez avec mon Passerouge qui semble au ange…quand je dis nez à nez c’est littéralement, j’ai pu sentir son bec contre ma peau. Je sursaute légèrement, mais retient un cri de surprise pour ne pas réveiller le petit diable qui dort.

Le chemin vers le  théâtre des Kimono se passe sans problème, Ama ouvrant le chemin tandis que Dovah rampe à ma hauteur, et Phoenix s’est posé sur ma tête, appréciant la hauteur sans avoir à voler. J’arrive assez vite au théâtre et rentre en souriant, le cadeau d’Erika dans les mains, c’est Kaede qui m’accueille.

-Bonjour Yuna, c’est un plaisir de te voir. Me salue-t-elle avec le sourire
-Bonjour Kaede, je n’aurais manqué ça pour rien au monde…désolé de ne pas avoir pu aider plus a la préparation…

Je pris un air vraiment désolé, avec les derniers cours et examen, je ne pouvais pas me concentrer plus que ça sur la préparation de la fête.  J’ai juste pu donner un coup de main la veille à la décoration de la salle, mais rien de plus. La geisha me regarde et souris un peu plus en posant sa main sur mon épaule.

-Ne t’inquiète pas ce n’est pas grave, priorité à tes cours. Aller va avec les autres, je vais accueillir la vedette de cette soirée.

J’acquiesce et me dirige vers le groupe de convive amassé non loin de l’entrée. Nous avons pour consignes de l’attendre ici pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, et je me dis que je suis arrivée à temps car quelques minutes plus tard Erika rentre sous un magnifique ‘’Joyeux anniversaire’’. Elle semble vraiment heureuse de cette surprise à en juger par le sourire qui s’affichait sur son visage. L’ancienne Reine de Kalos commence à saluer les invités, mais Kaede la coupa dans sa lancé, avant même qu’elle n’ait le temps de voir tout le monde, pour nous convier à changer d’endroit…c’est vrai que l’entrée du théâtre n’est pas forcément la meilleure pièce pour fêter un anniversaire. Nous rentrons finalement dans la plus grande salle de combat du théâtre, qui a eu le droit à un relooking complet. Il y avait plusieurs têtes que je connaissais, les Geishas naturellement, mais aussi la tête d’un des rares hommes présents dans la salle, Ginji le fameux spécialiste de type electrik. Ça me fait plaisir de le voir, ça fait un sacré moment qu’on c’était affronter dans le parc d’attraction, et même s’il connaissait Erika je ne pensais pas vraiment le revoir ici.

Je vois une petite montagne de cadeau sur un table non loin du buffet, mais je ne vais pas déposer les deux CD, je préfère les garder en mains et le donner directement à l’intéressée. Je regarde Ama qui semble loucher sur le buffet ou trônait un magnifique fraisier, si je l’écoutais je crois que personne n’aurait le droit d’y toucher…Je soupire, ce pokémon en pense qu’à manger, ce n’est pas possible. Dovah reste bien droit à côté de moi alors que Phoenix commence à se cacher dans ma couette droite…ho non il va mettre ma coiffure en l’air. Bon je n’y peux pas grand choses, je vois qu’Erika s’éloigne de Ginji qui a dû lui donner son cadeau d’anniversaire…j’irai parler au Voltali plus tard, pour l’instant ma priorité c’est Erika. J’arrive enfin à l’approcher et je lui souris.

-Joyeux anniversaire Erika !!
-Caniiii

Je ne peux m’empêcher de rire quand mon Caninos se met à aboyer, surement pour souhaiter un bon anniversaire à la Geisha. Je la détaille du regard et la trouve très jolie avec sa tenue et son maquillage, ça change de tous les jours ou je la vois en kimono. Je m’incline légèrement face à elle et ses pokémons en guise de salutation, bon on ne va pas oublier les bonnes manières, sinon c’est Maïko qui va me le rappeler. Je lui tends alors la petite pochette cadeau contenant les deux CD.

-Je vais t’avouer que j’ai eu du mal à choisir un cadeau pour toi, j’espère que ça te feras plaisir.

Je la laisse tranquillement déballer les deux CD, légèrement anxieuse, j’ai peur que ça ne lui plaise pas, après tous des CT de combat pour un anniversaire on a déjà vu mieux…Je ne peux pas m’empêcher de me justifier quant à mon choix.

-Il s’agit des CT Mur Lumière et Protection. Dan peut les apprendre et je pense que ça te seras utile pour tes prochains combats.

Je lui fais un petit clin d’œil gênée, j’aurai vraiment voulu lui offrir autre chose en plus, sachant que c’est grâce à elle que j’ai intégré le théâtre, mais je n’ai rien trouvé d’autre. Enfin c’est l’intention qui compte, maintenant il n’y a plus qu’une chose à faire, profiter de la fête.

HRP:
 



©BBDragon

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
 Adulte Apprentie Geisha
avatar
Adulte Apprentie Geisha
Région d'origine : Née à Johto, a passé son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 14
Jetons : 2404
Points d'Expériences : 206

MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Ven 13 Juil - 15:54

Un anniversaire de Geisha
Un anniversaire
Ft. les invités

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 23 juin 2018


Ces salutations n’en finissait pas. Erika ne s’attendait pas à voir autant de monde, surtout que tous la sollicitait pour une petite conversation. Cela se limitait souvent aux formules de politesse standard mais à force c’était quelque peu pesant. Elle restait avec eux quelques minutes avant de partir vers un autre qui souvent la hélait du regard ou de la main, comme on le faisait pour les serveurs. Il fallait avouer que Kaede n’avait pas fait les choses à moitié, si bien qu’il y avait beaucoup de connaissances de la jeune femme, comme des clients pour qui elle avait déjà travaillé. C’était peut-être un peu trop, il ne manquait que les journalistes et elle aurait sans doute fait une attaque. L’idée lui fit les chercher du regard. Par chance personne n’avait d’appareil photo à la ceinture ou un badge épinglé sur le torse. Elle décida de quitter ce dernier groupe pour se diriger vers un autre un peu plus loin qui commençait à se gaver de petit four. Elle y reconnue la tenancière d’une maison de thé voisine, qui faisait souvent appel aux Geishas pour animer quelques soirées privés. Cette dernière, le chignon haut sur le crâne était quelque peu particulière, très à cheval sur la politesse et la bienséance. Erika n’avait pas vraiment envie de la voir, surtout que son interlocuteur, un homme au ventre proéminent et à la moustache drus, continuait de porter des petits fours à sa bouche, comme si celle-ci était un volcan dont il fallait boucher le cratère. D’ailleurs elle n’en avait toujours pas goûté un seul de ses petits fours. Peut-être qu’un arrêt buffet s’imposait, surtout qu’elle commençait aussi à avoir la bouche sèche.

C’est en plein trajet qu’elle se fit appeler. Elle souffla et se retourna avec un grand sourire, cherchant du regard le nouvel interlocuteur qu’elle n’avait pas reconnu. Quand se yeux tombèrent sur la silhouette menu de Ginji, son sourire s’étira véritablement. Cela faisait du bien de voir quelqu’un qui était sans doute venue que pour vous. À bien y réfléchir, sachant l’académicien frillant de n’importe qu’elle nourriture il pouvait très bien être venu attiré par le buffet, non ?
Il avait quand même fait un effort vestimentaire et portait un costard quelque peu frippé. Erika était toutefois touché par l’attention, et quand elle le vit de plus près, elle remarqua quelques miettes de cake sur le col de sa chemise. Bon apparemment lui aussi avait goûté les petits fours. Ces pokémons quand à eux avaient aussi fait des efforts : sa Pikachu montrait avec joie sa nouvelle ombrelle, son Amagara portait la même capeline que lors de leur première rencontre et Shy, le Voltali, était resté égale à lui-même mais sa seule présence en vue de sa timidité était assez explicite.

▬ S-salut ! Ou, euh, toutes mes salutations… Désolé, j’espère que je ne te dérange pas ! Je ne sais même pas si j’ai bien ma place à cette fête d’anniversaire… Mais, du coup, puisque je suis là !...

Il fait une révérence poli avant de se gratter le derrière de la tête, un peu gêné par la situation de toute évidence. Erika, quand à elle s’en amuse, le voyant faire sa petite courbette, quelque chose lui disait toutefois qu’elle en était peut-être responsable. Après tout une Geisha et en plus une adulte, ça intimide n’importe qui non ? Il lui fallait un verre, ce soir elle se posait beaucoup trop de question.

L’académicien fit passer la bandoulière de son sac vers l’avant, dévoilant ainsi une besace d’aventurier qui contrastait étrangement avec le costard. De toute évidence il en avait vu de toute les couleurs ce sac. Il tend alors une enveloppe tout souriant à Erika. Cette dernière, encore bien encombré par son incubateur et son oeuf assorti, le pose alors au sol pour se saisir du présent. Les cadeaux, elle avait totalement oublié ce passage là de la fête mais de toute évidence ce n’était pas le cas des convives. D’ailleurs la pile avait quelques peu grossi depuis son entrée dans la salle.

Elle ouvre donc l’enveloppe pour y trouver une petite carte cadeau, d’une valeur de 450 Jetons et valable dans l’atelier “La deuxième étoile à droite”. Elle n’a pas le temps de demander la raison de ce présent que Ginji se lance dans une longue, longue, longue explication. De toute évidence il n’était véritablement pas à son aise pour parler autant. Il lui explique alors que la tenue d’Euphie vient de cet atelier et qu’il n’aurait pas pue acheter une tenue pour Maiko car il ne connaissait pas ses mesures. De toute évidence cette sommes était le montant nécessaire pour un costume de Pikachu. Il s’excuse d’ailleurs de ne pas avoir un meilleur cadeau, chose qu’Erika n’approuve pas, au contraire c’était un bon choix. Le jeune homme s’exprime alors plus tristement en disant qu’ils ne se connaissaient tous deux que très peu. La jeune femme est bien obligée d’approuver, ils se sont parlés succinctement à la Johto Event et elle était venue lui demander de l’aide pour le spectacle de la Commémoration Colonialiste. Elle lui avait d’ailleurs à peine dit merci. Décidément on ne pouvait pas dire qu’elle le mettait très à l’aise ce garçon. Au contraire elle l'entraîne un peu dans toutes ses galères. Elle ressent toute sa gêne et s’en excuse intérieurement mais n'ose pas l'interrompre. C’est sa Pikachu, qui se charge de le faire taire en lui marchant sur le pied et Erika failli pouffer de rire.

▬ Bref. L'atelier de Powall se trouve à l'académie. Normalement l'emplacement est indiqué sur le bon, mais au pire, tu peux toujours m'appeler si tu veux que je te guide. Il y a une certaine Kaede qui doit avoir mon numéro, si je te l'ai pas déjà filé... Ah, et il prend les commandes à distance, mais aucune idée de s'il livre jusqu'en ville !

Powall ? Erika regarde une nouvelle fois sur le bon entre ses mains. Pourquoi il est écrit Sirius Powell alors ? Une faute de frappe sans doute. Elle reprend quelque peu contenance et propose à Ginji le plus beau de ses sourires de secours.

▬ Merci beaucoup Ginji ! Bien au contraire ton cadeau est parfait. Je suis désolé comme tu l’as dit on c’est beaucoup entraperçut au final. On a un peu discutés à la Johto Event mais les événements m’ont vite ratrappé ce jour-là. Et je dois encore te remercier pour avoir permit à Shy de monter sur scène.

Naturellement, elle se dirige vers ce dernier, s’accroupit devant lui pour ne pas l’effrayer et lui tend sa main pour lui exprimer son envie de lui faire une caresse. Il reste inquiet, mais au bout de quelques minutes il permet à la Geisha de lui gratter le cou. La jeune femme connaissait par coeur les réactions des évolutions d’Evoli, elle espérait d’ailleurs avoir un jour un Voltali elle aussi.

▬ Merci à toi aussi Shy de nous avoir aidé.

Elle se relève et plonge ses yeux dans ceux de l’académicien.

▬ Je te remercie d’être venue, ça me fait très plaisir et même si on c’est pas beaucoup vu, j’ai vraiment l’impression que l’on peut très vite devenir de bons amis. Après tout, des dresseurs de Pikachu ne peuvent que s’entendre. Si tu veux bien, je repasserais te voir un peu plus tard, on pourra profiter du bruit de la fête pour discuter un peu dans un coin où même... s’éclipser quelques minutes. Je dois t’avouer que je ne connais à peine la moitié des personnes qu’il y a ici.

Elle a un léger rire quand elle dit cela. C’était quand même un comble d’avoir si peu d’amis à son anniversaire et de devoir inviter ses clients. Enfin, ce n’était pas vraiment elle qui les avaient invités mais Kaede, et elle avait l’impression que cette soirée avait peut-être un autre but enfin de compte. Peut-être celui de la faire connaître à plus de gens ? Sa mentor savait qu’elle cherchait à récupérer son ancienne vie de star.
Cela ne se faisait sans doute pas mais l’idée de s’éclipser quelques minutes avec Ginji avait quelque chose de grisant. Son père ne lui en voudrait pas, d’après ce qu’elle avait compris il resterait quelques jours sur l’île. Du moins c’est ce qu’elle pensait saisir des non-dit de son père. Elle espérait que le jeune homme accepte sa proposition mais elle ne voulait pas paraître trop insistante. Il ne fallait pas lui donner l’impression qu’il était son sauveur sur son Zébibron blanc.

▬ Je t’oblige à rien hein ! Tu peux refuser et partir si tu le souhaites. Il me reste encore beaucoup de personnes à voir de toute façon et je ne veux pas que cette soirée soit un fardeau pour toi. C’est sans doute pas très agréable ses soirées d’adultes… Non pas que tu sois un enfant ! Enfin je veux dire… C’est sans doute pas le même genre de fête à l’académie.

Erika sentait bien qu’elle était en train de s’enfoncer dans une conversation qui devait surtout ne jamais avoir lieu. Elle ne savait même pas l’âge de Ginji, mais elle le savait pas très vieux. Il était peut-être temps de s’éclipser. Elle se saisit de son incubateur, glissant son enveloppe dans sa poche et fit une nouvelle fois la bise à Ginji.

▬ Merci pour le cadeau. Je te laisse je dois encore dire bonjour à pas mal de monde. Au passage Euphie, Arlo vous êtes superbes. D’ailleurs j’ai pas manqué de voir que tu avais une nouvelle ombrelle Euphie.

Elle fait un clin d’oeil à la Pikachu laissant un Ginji quelque peu surpris sur place. Il fallait maintenant qu’elle reprenne le chemin du buffet et qu’elle dépose au passage son encombrant cadeau. C’est qu’il commençait à être lourd le bougre. Elle dépose l’incubateur sur la table ayant la pile des cadeaux, espérant intérieurement que personne ne vienne le percuter et se prend enfin un verre de cet étrange jus de baie à la couleur rouge-orangé quel goûte aussitôt.

▬ Joyeux anniversaire Erika !!

▬ Caniiii

Elle est tellement surprise qu’elle manque de lâcher son verre sur le buffet mais parvint à éviter la catastrophe. Elle se retourne alors devinant déjà qui trouver derrière elle. La jeune femme ne se trompait pas et découvrit une Yuna magnifiquement habillée d’une robe rouge, son Caninos à ses côtés. L’académicienne fait alors une petite révérence avant de lui tendre un cadeau. Décidément il n’y avait que elle qui avait oublié cette histoire de cadeau.

▬ Je vais t’avouer que j’ai eu du mal à choisir un cadeau pour toi, j’espère que ça te feras plaisir.

La jeune femme déballe l’enveloppe pour y découvrir deux CD. Yuna lui explique alors qu’il s’agit des CT’s Mur Lumière et Protection, que Dan pourrait facilement apprendre.

▬ Oh merci c’est très gentil, mais il ne fallait pas tu sais. Ta présence est bien suffisante. D’ailleurs tu as goûtée ce jus de baie ? Il a pas un goût un peu étrange ? Oh ! Il faut que je prenne un petit four à regarder tout le monde en manger ça me donne envie.

Sans plus tarder elle se retourne et prend l’un des petits fours sur un plateau argenté. Elle le mange et sent toute de suite que son corps en avait plus que besoin.

▬ Hum… Ils sont pas mauvais du tout je comprends mieux pourquoi Monsieur Volcan en mangeait autant. Au fait tu as vu il y a Ginji là-bas. Il est pas très à l’aise, je crois qu’il est pas habitué aux “fêtes d’adultes”.

Elle n’avait pas pu s’empêcher de mimer le guillemet comme pour bien signifier qu’elle ne faisait pas partie de ses “adultes” là. Pour elle, l’âge avait un certain importance bien entendu mais elle n’était pas encore assez vieille pour s’appeler Madame mais plutôt Mademoiselle. Mais au fond est-ce que l’âge ça compte vraiment dans les relations avec les autres ? Surtout sur cet île, car il fallait bien l’avouer les académiciens travaillaient autant que les adultes en remplissant quelques missions pour le compte de l’établissement. Erika se demandait même si l’académie ne se faisait pas un peu d’argent sur leur dos.

Hrp:
 

Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 46
Jetons : 11532
Points d'Expériences : 1223

MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Sam 14 Juil - 14:55

L'altitude la grisait. Bientôt un an que Salomé avait effectué son premier vol à dos de Dracaufeu. Bientôt un an qu'elle n'avait pas pourfendu le ciel et côtoyé les nuages. Et voilà qu'aujourd'hui, elle ressentait à nouveau la caresse du vent contre son visage pendant que la nuit les dissimulait dans son ombre.
Pas de vrilles ou autres loopings pour ce soir.
La balade était plus traditionnelle qu'autre chose, même si la monture ne lésinait pas sur la vitesse, permettant de combler de son mieux le retard prit par le duo un peu plus tôt dans la journée. Trouver un cadeau n'avait pas été une mince affaire, entre une Salomé qui connaissait trop peu Erika pour l'aiguiller, son amie qui ne la connaissait pas du tout et Algernon qui souhaitait lui aussi faire plaisir à leur hôte, rien d'étonnant à ce que tout ce petit monde arrive après le début des festivités.

Le double-type amorça la descente, le théâtre était en vue. Et Salomé avait complètement oublier de briefer la Mentali quant à Erika. Tandis que l’atterrissage s'effectuait en douceur, la rousse essayait de rassembler ses pensées pour éviter qu'Ana ne se retrouve paniquée face à cette mer de monde en contre-bas.

— J'ai rencontré Erika dans un élevage d'Evoli, élevage pour laquelle j'avais été appelée dans le but de soigner un des pensionnaires... Mais c'est un autre sujet, coupa la Médecin, j'ai pas eu l'occasion de la croiser souvent, ça va être la troisième fois ce soir donc inutile de te dire que j'ai été plus qu'étonnée en recevant une invitation par mail pour me convier à cet anniversaire...

La suite, Ana la connaissait. La rousse avait demandé s'il était possible de venir accompagnée et son choix s'était porté instinctivement sur sa nouvelle amie.
Un peu trop instinctivement peut-être. Là où elle craignait d'éveiller des soupçons chez la Coordinatrice, force était de constater que cette dernière avait bien accueilli la nouvelle, même si l'anxiété et le stress avaient pris le pas sur l'euphorie. Plus qu'à espérer que les conditions de la soirée permettraient de mettre Ana un peu plus à l'aise.

— Et c'est toi que j'ai choisie pour m'accompagner, laissa échapper la gitane, mais ça tu le sais déjà vu que tu es à mes côtés ce soir...

Le sol se rapprochait.
Les ailes du Bruyverne s'agitèrent, faisant voler et décoller des nuages de poussières tandis que Sonic poussa un cri féroce comme pour annoncer l'arrivée de sa dresseuse et de son amie. Comme si c'était elles les stars de la fête alors que ce soir, tout le monde n'aurait d'yeux que pour Erika.
Et pourtant...

— Je t'en ai déjà parlé brièvement dans l'après-midi mais Erika est une Geisha, je sais pas bien ce que ça signifie mais je crois qu'elle a un lien avec toute une part culturelle propre à Johto. Tu te souviens de la commémoration coloniale qui s'est déroulée quelques semaines plus tôt ? Elle s'occupait d'encadrer une pièce de théâtre et c'est là que je l'ai vue pour la seconde fois ; elle m'a demandé de l'aide pour soigner l'un des Pokemon acteur de la pièce, bien évidemment, j'ai accepté.

Et cela lui avait plutôt bien réussi.
Parce que oui, pour cette fois-ci, Salomé avait su soigner proprement le Voltali, il est vrai que la blessure n'était pas bien affreuse, un succès en soit si l'on taisait son manque de tact auprès de l'actrice et propriétaire du Voltali qui s'était évanouie face au diagnostic premier, dramatique et exagéré, de la part de la Givrali.

Cette dernière lissa les plis de sa robe patineuse bleue foncée, elle avait relevé ses cheveux pour l'occasion et Algernon s'était même essayé à enfiler un magnifique nœud papillon ajusté à son cou, noir, tandis que son bec semblait déborder d'un présent emballé maladroitement par sa dresseuse. Elle eut un soupir pour son starter, elle qui avait cru que sa passion soudaine pour Hana lui passerait, il n'en était rien.
Et Salomé n'avait plus le cœur à tempérer ses ardeurs. Elle avait fait tout son possible lors de sa première rencontre avec Erika, mais le temps avait su graver en Algernon l'image de Hana.

Le maquillage de la rousse était discret mais suffisamment visible pour la soirée ; un trait d'eye-liner sublimait ses yeux tandis que du mascara noir allongeait ses cils. Rien sur la bouche ni sur ses pommettes mais une légère touche d'ombre à paupières pour illuminer davantage son visage et surtout mettre en avant ses yeux.
Ce soir n'était pas n'importe quel jour.
Il s'agissait de l'anniversaire d'Erika, n'est-ce pas ? Et rien que le jour d'Erika. C'était là le centre de ses priorités.

— Ah et ne demande jamais de l'aide à Erika pour t'aider à mettre la main sur un Farfuret ; elle est vraiment nulle dans ce domaine.

Elle avait désormais fait le tour de la Geisha pendant qu'Ana offrait une dernière accolade à son Bruyverne. Le duo était fin prêt pour son entrée, suivant la musique qui s'élevait depuis les tréfonds du théâtre.

***

La foule battait son plein. Le carnet d'adresses de la Geisha paraissait suffisamment étoffé, à croire que la ville entière avait été invitée. Mais c'était à se demander quelles relations la blonde entretenait véritablement avec tous ces gens, si une simple élève comme Salomé qui n'avait eu la chance de croiser Erika que deux fois se retrouvait ici, c'était sûrement le cas de nombre d'invités. La demoiselle chercha du regard d'éventuels étudiants, peut-être ne serait-elle pas la seule adolescente, ici ? En plus d'Ana, bien évidemment. Mais il lui paraissait presque être une intruse au vu de tous ces adultes qui se pressaient, riaient, buvaient et mangeaient à gorges déployées.

Une chevelure blonde se dégagea de toute cette foule, chevelure qui paraissait être la reine de la soirée au vu de tous ceux qui se pressaient autour d'elle. Salomé fit quelques pas en sa direction, toujours accompagnée d'Ana, reconnaissant une Erika plus belle que jamais, toujours vêtue d'un kimono, quoique différent de ceux que la demoiselle avait déjà pu voir sur son aînée.
Et Yuna à ses côtés.
Le dortoir complet des Givrali avait-il été invité à cette soirée ? La rousse n'eut pas le temps de se poser davantage de questions qu'elle glissa brièvement à Ana que la jeune femme face à elles n'était autre que la fameuse Geisha dont elle lui avait parlé un peu plus tôt.

— Joyeux anniversaire Erika, et bonsoir Yuna, fit brièvement Salomé avant de reporter son attention sur Erika, j'ai un petit truc pour toi, c'est pas grand chose mais j'espère que ça te sera utile... Toi qui étais étonnée devant le nombre de CT que possédait mon Farfuret, dis-toi que maintenant tes Pokemon pourront être un peu plus comme lui !

Parce qu'au vu de la forme de son paquet, c'était immanquablement une CT. Elle laissa la Geisha déballer son cadeau avant de reprendre, avisant les autres CT qu'elle possédait déjà, sûrement offertes par Yuna quelques instants plus tôt, plus à espérer qu'il n'y ait pas de doublon.

— Il s'agit de Demi-Tour, j'ai vérifié et ta Prismillon peut l'apprendre !

Pour ses autres Pokemon, aucune idée cependant.
Algernon en profita pour faire son entrée près de Erika, son fameux présent toujours dans le bec. Le pauvre était surexcité à l'idée d'offrir son cadeau mais son regard avait beau s'égarer, il ne croisa jamais celui de la fameuse Hana. La rousse poussa du plat de sa main sur starter près d'Erika pour qu'il lui confie le présent.

— Et ça c'est de la part d'Algernon, ça vient de sa collection personnelle, déclara sa dresseuse avant de chuchoter à l'oreille de la Geisha de manière à ce qu'elle-seule entende, mais c'est pour Hana avant tout, tu pourras le lui donner, s'il te plaît ?

Le Picassaut vira au rouge. Une bonne chose de faîte que d'avoir confié ce cadeau à Erika. Du moins c'était ce que supposait Salomé, elle n'était pas une experte en relations amoureuses, et c'était bien dommage, son truc à elle, c'était plutôt de pousser les couples à la rupture plutôt qu'à se créer.

— Je vous présente Ana, Ana, voici Erika et Yuna.


La rousse ignorait tout de l'amitié naissante entre la bleue et la brune. Et cela lui importait peu. Mais elle avisa le buffet, c'est qu'elle commençait à avoir soif avec ce long vol et toutes ces explications. Elle eut un sourire pour Ana, l'informant de sa brève disparition avant de
se faufiler vers le buffet, d'attraper deux verres vides et de le remplir de ce drôle de jus de fruits qui lui faisait de l’œil. Il n'y avait que ça à boire ; était-ce alcoolisé ou non ? Salomé porta le verre plein à son nez pour tenter de percevoir quelque chose de différent et ses récents événements avec l'alcool la laissaient penser que oui. Elle goûta pour plus de sécurité, même si les baies étaient dominantes, il n'y avait pas que ça, c'était certain.
La demoiselle ne put que sourire face à cette découverte, verres en main pour retourner vers Ana.
Parfait.

HRP:
 

_________________
Merci Ida pour le Moodboard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Alola
Âge : 14 ans
Niveau : 37
Jetons : 3410
Points d'Expériences : 843

MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Sam 14 Juil - 22:58



Un anninversaire de Geisha.


♣️

♣️
Théâtre des Kimonos de Lansat
23 juin 2018
Pourquoi Salomé m'avait-elle bien demandée de l'accompagner à un anniversaire ? Anniversaire d'une personne que je ne connais ni de Solgaleo, ni de Lunala. C'est pour cela qu'avant d'y aller, j'ai demandé à Salomé de passer en ville pour trouver un cadeau ou une bricole à offrir pour ne pas y aller les mains vides. Si je dois faire une nouvelle rencontre, autant passer pour quelqu'un de poli.

On décide donc d'y aller sur le dos de Sonic, accompagné de Poppo et Plume. Salomé était bien évidemment aux côtés de son fidèle Picassaut. C'est d'ailleurs pour cela que mon Psykokwak est de la partie, même si l'avoir à mes côtés ne risque pas de faire grande impression auprès des autres invités.. Mais soit. Salomé semble apprécier ce petit tour dans les cieux sur le dos de mon Bruyverne. Mais on n'a pas le temps de visiter les cieux de Lansat: je dois trouver un cadeau. On descend donc en ville pour faire un petit tour. Et la première idée qui me vient à l'esprit en parcourant les allées marchandes est: lui offrir des fleurs. En espérant qu'elle ne soit pas allergique, j'aurais l'air bien bête si non.. Et comme la première intuition est toujours la bonne, je pars sur des fleurs. Malheureusement, mon idée n'est pas venu assez tôt pour qu'on puisse arriver à temps. On remonte sur le dos de Sonic pour s'envoler à deux pas de la aux théâtre des kimonos de Lansat. Ce n'est pas un endroit anodin pour un simple anniversaire, peut-être que c'est une personne importante ? Du moins, Salomé décide de me parler un peu de cette mystérieuses jeune femme qui soufflera une bougie de plus avant qu'on atterrisse. Elle s'appelle Erika, la rousse l'a rencontré par hasard et elles se sont croisées quelques fois. Même si elles ne restent que des connaissances, Salomé a quand même reçu une invitation et m'a choisi pour l'accompagner. Cela m'a fait plaisir qu'elle pense à moi, surtout qu'on s'est rapproché depuis ces 9 derniers jours. Depuis ce fameux jour.

On atterrit en douceur, accompagné d'un petit cri strident de la part du Bruyverne pour bien annoncer notre arrivée. Moi qui pensait être discrète.. c'est raté. Plume, la Plumeline, ne semble pas s'en plaindre. Au contraire, elle descend avec grâce et s'avance vers l'entrée en marchant fièrement comme si elle faisait un défiler de mode. Ca ne manque pas de me faire sourire. Poppo, lui, saute sur le sol… et se ramasse. Il se relève et se retourne vers nous en haussant les épaules. Je finis par descendre avant de me tourner vers le Bruyverne.

« Reste dans le coin, d'accord ? Je t'enverrais Plume quand la soirée sera terminée pour que tu reviennes nous chercher. »

Le pokémon acquiesce avant de se repartir dans les cieux. Je me retourner vers Salomé avec ma plante dans les bras pour lui faire un petit signe de tête. Bon, il est temps d'entrer dans ce théâtre. Habillée d'une robe patineuse noire et chaussée par de simples sandales dorées, je m'avance timidement. Mes cheveux sont lâchés et j'ai un simple sac à main pour y mettre des bricoles. Je ne suis pas maquillée, je n'aime pas tellement ça mis à part pour mes représentations de coordination. Salomé me reparle une dernière fois d'Erika qui est une.. quoi ? Une Geisha ? Je ne sais pas vraiment ce que c'est, mais selon Salomé, ça fait partie de la culture de Johto. Une région qui m'est totalement étrangère. Enfin bref, la rousse s'est aussi vêtue d'une robe patineuse. En même temps, ce genre de forme rend tellement bien ! Avant de rentrer, elle fait une dernière remarque sur Erika qui ne manque pas de me faire rire.

A l'intérieur, une foule. J'écarquille les yeux: elle en connaît du monde ! Je me tourne vers Salomé avant de soupirer. Bon, c'est pas grave. Peut-être que je vais croiser des connaissances.. Je suis la rousse qui se dirige dans une direction précise, elle a sans doute vu Erika. Je la suis et laisse Plume mes pokémons faire ce qu'ils veulent. Plume décide de se diriger vers les gens les plus chics, Poppo suit Algernon qui semble avoir aussi ramené un présent. Une demoiselle blonde se présente à nous.. accompagné d'une chevelure bleue qui ne met pas inconnue. Je laisse Salomé prendre la parole pour lui souhaiter un bon anniversaire et lui donner son cadeau. J'attends qu'elle fasse les présentations pour parler.

« Enchantée Erika et ravie de te revoir Yuna ! » dis-je en souriant à ma binôme de géographie. « Bon anniversaire Erika ! »

Je lui tends mon pot de fleurs. Ce sont des orchidées, des fleurs que j'aime beaucoup et que j'ai toujours trouvé très raffinées. Espérons qu'elle soit du même avis que moi. Je comprends ensuite que le cadeau d'Algernon n'est pas directement destiné à la blonde. Peut-être que le Picassaut a mis Poppo dans la confidence, mais ça je ne le saurais jamais. Salomé me lance un bref regard avant de se diriger ce que je suppose être le buffet, me laissant seule avec les deux autres filles.

« Heureuse de te revoir ici Yuna ! » dis-je avant de me tourner vers Erika. « Tu dois connaître vraiment beaucoup de monde.. J'avoue avoir le sentiment de m'être incrustée et je ne suis pas très à l'aise, aha. »

Je passe une main dans mes cheveux avant de reposer mon regard sur Yuna. Je repense à notre brève conversation sur Salomé, j'espère qu'elle ne posera pas de question. Heureusement, Salomé revient rapidement avec deux verres remplis d'un liquide coloré. Elle m'en tend un. Je l'attrape et boit une petite gorgée. J'hausse les sourcils, surprise: ce n'est pas qu'un simple jus de baie, il y a de l'alcool. Mais je ne dis rien, je n'ai pas envie de passer pour une sainte. Et puis, l'alcool à boire ne doit pas être si terrible que ce que je mets dans mes plats, si ? Puis bon, ce ponch ne doit pas être très alcoolisé. Du moins, je l'espère. C'est ma première « vraie » soirée depuis que je suis sur Lansat, j'espère au moins que ça ne sera pas un fiasco !

hrp:
 
(c) Alban


_________________


MOODBOARD:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Rhode
Âge : 12
Niveau : 13
Jetons : 2106
Points d'Expériences : 400

MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Hier à 15:42


   

Avec des gens


Un anniversaire de Geisha (23/06/2018) 


Elle avait pris son temps pour se préparer. Enfin pour le préparer surtout. Non pas le cadeau, lui était déjà trouvé et emballé depuis plusieurs jours. Non elle avait pris son temps pour préparer Améthy son premier Rhino. L’occasion était trop belle.

Elle avait reçu une invitation pour l’anniversaire d’Erika et s’apprêtait à y aller. Mais vu la distance elle voulait en profiter pour monter Amethy pour la première fois. Comme c’était la première fois qu’elle le montait, elle n’allait pas le faire courir. C’était juste pour qu’il s’habitue à avoir un poids sur le dos. Depuis son éclosion, il avait assez grossi pour supporter de longues heures le frêle poids de la Mentali. C’était son tout petit.

Ran ne voulait pas y aller car le petit Zen faisait une énième indigestion à cause de ce qu’il avait ingurgité. Entre acide et produit vaisselle le petit avait juste trop mangé/bu. Rien de bien méchant ceci dit. Loki, lui, sautilla dans tous les sens avant de gambader vers Cloé. Il voulait être de la soirée. Il voulait rencontrer les amis de sa Maman. En fait, il voulait juste courir partout. Clochette, elle, sauta dans les cheveux de sa dresseuse pour s’accrocher à ses rubans. Pour elle, c’était comme un doudou. Puisque Amethy venait, évidement, son coach particulier se leva de sa septième sieste pour venir aussi. Le Galegon aimait vraiment beaucoup le Rhinocorne. Et évidement Kenaî venait également. Le simple fait de penser sa Dresseuse seule lui faisait avoir pleins de remords.

Cloé s’habilla rapidement avec la tenue offert par Erika, aka la robe de leur rencontre, elle accrocha une cravate blanche à Kenaï pour le rendre un peu plus chic. Après tout ce n’est pas tout le temps qu’on fait ses… ses… Cloé ne savait pas vraiment l’âge d’Erika. Pourtant, elles s’étaient rencontré dans des conditions plus que favorable à avoir une relation forte et puissante, malgré le contexte.

Elle emmena ses Pokémons à l’extérieur et sella Amethy avec la nouvelle selle. C’était le dernier modèle et elle avait eu la chance de la recevoir de la part de son idole de toujours. Cette selle valait à ses yeux plus que sa propre vie. Elle n’avait connu que les selles en mousse et les rênes en corde, alors avoir une selle haute-gamme changé du tout au tout le ressentit que la petite aurait pu avoir. Même en économisant un an entier à deux, ses parents seraient incapable de lui acheter ce genre de matériel. Déjà que sa combinaison de course avait coûté un bras, voire leur seul enfant vivant heureuse valait tout l’or du monde. Sur la selle il y avait même une petite dédicace de Seb, le plus grand champion de WRC de tout les temps.

Mais voilà. La première fois c’est toujours compliqué à enfiler. La bête ne voulait pas se laisser faire préférant être monté sans. Pourtant sans cette chose, sa partenaire pourrait risquer des maladies de peau ou d’autre problème sans protection. Après plusieurs minutes à l’enfiler, elle pouvait enfin la monter sans se soucier des maladies et faire place au plaisir. Le ressentit était incroyable. On avait l’impression d’être à même la peau et pourtant, elle était là. Entre elle et son partenaire qui désormais ne faisait plus qu’un…

Pourquoi vous me regardez bizarrement ? Je parlais de la selle moi.

Les premiers pas monté d’Amethy était un peu bancale, de nombreuses fois elle faillit tomber mais les étriers amovibles, la faisait tenir en place. La selle était conçue pour la compétition et pour le loisir. Après plusieurs minutes à tituber comme un Spinda, Cloé avait enfin le contrôle de sa monture. Elle ne voulait pas utiliser les rênes pour diriger sa monture, pas encore. Il devait s’habituer à elle.

Ils avançaient doucement profitant du coucher de soleil. Ils étaient loin de l’anniversaire mais pour Cloé cela n’était pas un problème car elle en profitait un maximum.

Une fois arrivé elle descendit de sa monture accompagné uniquement de Kenaï, Clochette et Loki les gants encore à ses mains. Elle s’avança dans la réception et chercha le visage d’Erika dans cette marée d’adulte. Puis elle la vit en train de discuter avec Salomé et une fille de son dortoir qu’elle avait juste vue et les salutations de base. Pas de quoi vraiment la connaître.

Elle attendait timidement son tour pour parlé à Erika. Et puis quand ce fut son tour elle fit un gros câllin à Erika

-Bon anniversaire Erika ! Je suis désolée j’ai pas grand-chose à t’offrir. Mais voilà quand même.

Elle lui tendit un coquillage nacré qu’elle avait récupéré dans ses affaires sans vraiment savoir comment elle l’avait récupéré mais en septembre elle l’avait récupéré. Il était dans ses affaires quand elle les avaient rangé en septembre à l’Hôpital. Il était assez gros et ses reflets rappelaient les embruns marins sous un coucher de soleil.

La petite avait un peu soif et se saisit du « jus de baie » avant de le boire entièrement jusqu’à la dernière goutte. Quelques adultes et élèves avaient remarqué. Elle regarda le fond de son verre avant de se lécher les lèvres.

-Il est bon comme jus de fruits, c’est quoi ? Du jus de piment avec de l’orange ? Parceque ça picote un peu mais c’est agréable.

Kenaï restait près de sa Dresseuse pour toute intervention. Loki voulait boire du « jus de baie » si bien qu’il tendait ses petites pattes vers le vers vide de Cloé. Elle se saisit d’un autre verre avant de parler avec Erika.

-Je vais te présenter mes nouveaux compagnons. Alors le petit dans mes bras c’est Loki mais j’ai peut-être dû te le montrer et j’ai un Rhinochorne et un Galegon dehors. Tu vas bien toi ?
 



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6682-457cloe-nosya-souvenirs-souvenirs-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6718-cloe-nosya-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   

Revenir en haut Aller en bas
[ouvert] Un anniversaire de Geisha
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village portuaire :: Centre Ville-