[ouvert] Un anniversaire de Geisha
Aller à la page : Précédent  1, 2
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 49
Jetons : 3073
Points d'Expériences : 1278
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Lun 15 Oct - 22:24




Un anniversaire de Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida & Autres

musique

Ginji ne semble pas vraiment aimer les pokémons vol, d’autant que Phoenix semble s’être mis en tête de faire du Voltali son perchoir personnel. Je ne l’empêche cependant pas de le faire, il n’est pas méchant, et à le voir, il ne veut pas de mal au jeune homme. Ginji semble surpris par ce que je lui apprends à propos des combats, et à ce moment c’est moi qui suis étonnée. En tant que dresseur spécialisé dans un type, je pensais qu’il serait au courant qu’ici on pouvait affronter des adversaires spécialisées dans certains types. C’est tout naturellement que j’ai trouvé ma place ici, et j’en suis plutôt heureuse.

-Faudrait que tu passes un de ses jours

Je lui souris, que ce soit pour un combat ou juste pour discuter, je serais contente de voir Ginji venir au théâtre…Enfin surtout pour un combat, je dois dire que j’ai joué de beaucoup de malchance, surtout avec Dovah, alors je ne dirais pas non à un second combat. Mais bon ce n’est pas le moment de parler de ça, une prochaine fois peut-être.

J’ai l’impression que je le tire de ses pensées en parlant de l’alcool présent dans le jus de baie. Il n’en a pas consommé, mais ça ne l’étonne pas vraiment que dans une soirée d’adulte il y en ait…Moi un peu plus, Kaede savait bien qu’il y aurait des enfants à la soirée, je lui avais dit. Mais apparemment elle n’a pas fait attention…Bon il ne semble pas y avoir d’incident, aucun mineur ne semble bourré. Enfin il semble que j’ai parlé trop vite, une jeune fille vient s’écrouler sur Ginji. Et ce n’est pas n’importe qu’elle jeune fille, il s’agit de Cloé, ma partenaire dans le Labyrinthe de l’Atoll de Combat. Le brun est aussi surpris que moi, je ne m’attendais clairement pas à voir Cloé en état ébriété et je dois avouer que je ne sais pas vraiment comment réagir.

-Cloé, mais qu’est-ce que tu fais là ?


Malheureusement pour moi, elle n’est pas en état de répondre, et vu son état elle est plus intéressée par Ginji que par ma question. En sentant une présence dans mon dos, je me retourne pour tomber nez-à-nez avec Kenai, le massif Ursaring de mon amie. Mais ce dernier ne semble clairement pas apprécier le fait qu’elle soit littéralement collée au Voltali, lui demandant de l’épouser. Je ne peux pas empêcher un petit rire en entendant la demande de la jeune fille. Pauvre Ginji, il est mal parti avec Kenai, je souris au pokémon normal, levant mes mains en signe d’apaisement.

-Calme Kenai, il ne lui fera pas de mal.

Je ne suis pas vraiment rassurée, Kenai est incontrôlable quand Cloé n’est pas là pour le calmer…Heureusement pour nous, Erika revient vers nous, elle nous sourit mais je ne suis pas dupe, elle est fatigué. Et quelque chose me dit que ce n’est pas le fait de discuter, avec une ribambelle de convive qui la met dans cet état. Non non non il y a autres choses, plein d’imprévu dans son anniversaire qui la travaille. Elle nous explique pour l’alcool, avant de prendre Cloé avec elle pour la coucher dans une salle à part. Je ne peux m’empêcher de sourire, je ne suis pas la seule avec qui elle est protectrice finalement, je lui demanderai une prochaine fois comment elle a pu rencontrer la jeune Mentali. Une fois mes amies parties dans les couloirs, Ginji essaye de relancer la conversation qui a été interrompu quelques minutes auparavant, me demandant si je travaillais bien ici. Je ne peux m’empêcher de sourire en lui répondant.

-Oui, enfin c’est un job étudiant. J’aide les geishas comme je peux…et il m’arrive même à pouvoir faire quelques combats contre des étudiants. Si jamais ça t’intéresse tu pourras venir un de ces quatre.

J’aimerai vraiment affronter à nouveau Ginji, j’ai appris beaucoup contre lui, mais il me reste tellement à apprendre, tellement pour être à son niveau. Je sais qu’il est plus vieux que moi, qu’il en a vu beaucoup plus. Mais il est vraiment très fort, je me doute qu’il aurait pu m’éclater lors de notre combat…C’est pourquoi je me suis promise de battre un jour.

Pour en revenir à mon boulot, le combat est la partie que je préfère, mais bon ce n’est pas ma mission principale. Il m’arrive parfois de bosser à l’accueil, de saluer les challengers et de prendre les rendez-vous…ce n’est pas la partie que j’aime vraiment dans le boulot, mais je ne peux pas passer à côté.

Erika revient vers nous, demandant ce qu’elle avait loupé…j’ai l’impression qu’elle a oublié de profité de sa fête d’anniversaire. Je l’ai dit à Kaede, on aura beau organiser quelque chose pour Erika, elle essayera de s’occuper de tout. Elle est incorrigible sur ce point malheureusement. Cependant, je ne suis pas la seule à avoir remarqué ce point, Ginji aussi, et il me demande s’il y a un endroit où on pourrait être un peu plus tranquille. Il se retourne pour prendre des petits plats qu’il met sur un plateau, ça me fait sourire, je comprends ou il veut en venir.

-Il y a le salon de thé pas loin de la salle Pyroli, c’est assez éloigné pour que personne ne pense nous chercher là-bas.

Je prends avec plaisir le plateau que me tend Ginji alors qu’il en remplit un autre sous les yeux étonnés d’Erika. Il est hors de question qu’elle ne puisse pas profiter un tant soit peu son propre anniversaire. Je confis mon verre à Dovah et Phoenix choisit ce moment pour se poser sur ma tête, juste à temps. Une fois que Ginji a fini, je les entraine discrètement vers la sortie de la pièce, avant de les guider dans le dédale de couloir du théâtre. J’ai appris les chemins par cœur, mais au début je me suis trompée de salle plus d’une fois malheureusement.

Nous arrivons rapidement devant le salon de thé et j’ouvre le panneau coulissant, invitant les deux qui me suivaient et nos pokémons à rentrer à l’intérieur. Je le referme une fois que je suis à l’intérieur et nous nous installons sur la petite table chauffante, alors que je regarde les fresques sur les murs. Des flammes qui dansent autours d’un Pyroli, d’un Entei et d’un Ho-oh, pas de doute sur le type de pokémon qui est représenté dans cette pièce. Alors que je reporte mon attention sur les deux personnes présentes, Phoenix commence à retourner autours de Ginji, mais cette fois je lui épargne les picorements de mon pokémons.

-Phoenix, tu veux bien laisser Ginji tranquille.

Il me regarde avant de venir se reposer sur ma tête, et je lui donne un petit morceau de gâteau. Bien entendu il est suffisamment petit pour qu’il puisse le gober, je n’ai pas envie d’avoir des miettes partout dans les cheveux quand même.

-Normalement ça sera plus calme ici.

Je souris doucement, Erika a bien le droit de souffler, et je dois dire que je ne vais pas tenir bien longtemps, l’alcool et moi on est pas si copain en fait…





©BBDragon

HRP:
 

_________________
 
You can never
turn back
Ana C. Gladio
Région d'origine : Alola
Âge : 15 ans
Niveau : 49
Jetons : 1575
Points d'Expériences : 1309
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Ven 2 Nov - 12:00


Un anninversaire de Geisha.


♣️

♣️
Théâtre des Kimonos de Lansat
23 juin 2018
Ana observe Erika se diriger vers Yuna et un autre garçon qui semble.. coincé par Cloé, la petite du dortoir Mentali, ce qui ne manque pas de faire sourire la coordinatrice. Elle observe la Geisha s'éloigner avec Cloé avant de revenir vers les deux autres adolescents.. et de repartir aussitôt, peut-être pour s'éloigner de la foule et d'être un peu plus au calme. Bon. Ana ne voyait donc plus de raisons de s'attarder à cette fête. Et en plus, elle commence à avoir mal au crâne, sûrement à cause de cette étrange boisson alcoolisée. Elle fait un petit signe à sa Plumeline qui était resté dans le coin.

« Retrouve Poppo et rejoins-nous dehors, on ne va pas tarder à y aller. » dit-elle.

Elle se retourne vers Salomé.

« Hm ? Qu'est-ce que tu en penses ? On devrait s'éclipser et rentrer à l'académie, non ? Je commence à me sentir un peu mal avec la chaleur.. Ou on peut très bien s'envoler à dos de Bruyverne, trouver l'immeuble le plus haut et observer les étoiles.. Juste, partir loin de tous ces gens. »

Elle sourit et passe une main dans la chevelure rousse de sa cavalière. Elle lui attrape le poignet avant de l'entraîner vers la sortie. Il lui fallait prendre l'air. Toute cette foule et ce brouhaha assourdissant, elle n'en peut plus. Leur petit moment sur le toit était bien plus charmant que cette soirée. Elles se faufilent à travers les groupes de personnes qui discutent avant d'atteindre la porte par laquelle elles avaient fait leur entrée. Une fois à l'extérieur, elle rejoint son Bruyverne et s'assoit sur lui en prenant une grande inspiration, laissant l'air frais nocturne pénétrer ses poumons, avant de ressortir.

« Plume et Poppo ne devraient pas tarder, je suppose qu'on attend Algernon ? » dit-elle en s'étirant de tout son long avant de s'allonger sur la fourrure de son pokémon dragon.

Au moins, elle a pu faire la connaissance d'Erika. Elles seront sûrement amené à se revoir, qui sait. Bien qu'Ana la trouve un peu trop terre à terre et protectrice, elle ne semble absolument pas méchante. La blonde pourrait peut-être plus faire découvrir l'univers des Geishas qui lui ai totalement inconnu. Seul l'avenir lui dira, pour l'instant, elle profite de la nuit et de ses derniers moments de la journée en compagnie de Salomé. Un sourire satisfait et heureux se dessine sur le visage d'Ana, elle ne regrette en rien ce qu'elle venait de faire. Jamais elle n'aurait cru que cela pouvait être possible, pourtant ça l'ait. Elle aime Salomé. Et Salomé semble l'aimer aussi. Du moins, c'est ce qu'elle lui a fait comprendre.

hrp:
 
(c) Alban


_________________
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1555684833-sans-titre-8
Cloé Nosya
Région d'origine : Rhode
Âge : 13
Niveau : 13
Jetons : 2214
Points d'Expériences : 488
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Dim 4 Nov - 20:25

   

Avec des gens


Un anniversaire de Geisha (23/06/2018) 


Cloé chuta lourdement dans les bras d’Erika. Il faut dire que son sens de l’équilibre et totalement inexistant en ce moment, l’alcool et la fatigue y étant pour quelque chose.

-Tu as bu gomme il est peau mon fiancé ? On va avoir pleiiiiiins de Rhino et on pourra se monter dessus…

Et visiblement, son élocution aussi se retrouve amoindri par l’alcool. Il est clair que Cloé n’a plus toute sa tête. Pour une maman de substitution, Erika se débrouillait bien. Je ne sais pas si c’est par instinct, ou après avoir appris auprès de ses amies, mais elle eu la bonne réaction.

Allez faire décuver Cloé.

Et pour ça, le meilleur moyen c’est d’être seul sous la surveillance d’un adulte.

Enfin déjà faut-il amener Cloé ailleurs mais là encore, Maman Erika pris les choses en main, enfin surtout le poignet de la petite qui, vu son piètre état, n’opposait aucune résistance. Enfin, déjà le fait de tenir debout relevait un peu du miracle et parfois Kenaï devait la redresser tant sa démarche était peu assurée et instable.

Mais ils parvinrent à la mener loin de ce brouhaha, dans un charmant salon de thé très Kantoesque pour le coup, avant de l’allonger sur un matelas tout confort pour la petite Cloé. Enfin, l’allonger… Disons que Cloé s’est littéralement écroulé sur le matelas et que sa tête à rebondit sur l’oreiller. Une chance qu’elle ne se blesse pas. Affalé sur le ventre à travers le matelas, Erika réussit tant bien que mal à mettre Cloé au lit et à la border avant de lui faire un bisou sur le front comme une maman avant de lui dire qu’elle est à côté. Evidemment, si Cloé s’exprime mal, elle comprenait aussi mal. Alors par habitude, elle hocha la tête. Erika se pencha pour un autre bisou avant de la laisser avec sa garde royale.

Kenaï capitaine de la garde. Améthy et Irin les chevaliers en Armure. Ran la guérisseuse. Loki, Clochette, Zen les suivants. Et bien entendu, Cloé la princesse.

Princesse qui tourna rapidement de l’œil avant de se mettre à ronfler bruyamment et serrant la patoune de Kenaï. Elle s’envola au pays de Cressélia.
 



Hrp:
 
Salomé Cobal
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 18758
Points d'Expériences : 1541
Pokeathlète Médecin
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Jeu 8 Nov - 22:28
Salomé reporta son regard sur Ana toujours aussi belle dans cette robe parfaite pour la soirée. Dommage que les festivités soient sur le point de s'interrompre d'un seul mot de l'Alolienne, visiblement pressée à l'idée de rentrer. Ce n'était pas bien grave, ici ou ailleurs, la rousse aurait tout le loisir d'admirer celle qui était sienne désormais.
Avec ou sans cette robe.

Et si Ana se sentait réellement mal, mieux valait rentrer.
De toute façon, le plus intéressant était derrière elles. Le reste l'ennuyait déjà ; entre ce buffet pillé et Yuna qui s'éloignait pour continuer la soirée avec d'autres, la rousse sentait qu'elle était de trop. Elle haussa les épaules et chercha Algernon du regard avant de lancer à Ana :

— Va voir Sonic, je te rejoins.


Juste le temps de récupérer Algernon pour filer à tire-d'aile loin d'ici.
Il ne lui fallut que quelques instants pour finalement repérer son Picassaut, frêle silhouette parmi celles géantes des humains. La Médecin s'approcha tandis que l'oiseau s'ébroua et piailla en apercevant sa dresseuse. Cette dernière se baissa pour se mettre à sa hauteur, lui posé sur la table du buffet, et elle occupée à réajuster son nœud papillon qui était à son tour de trop.

— Tu l'as pas encore croisée, c'est ça ? Je lui ai pourtant dit de descendre, tu sais...

La demoiselle fit un peu de place le long du buffet et s'assit contre la table, n'ayant que faire des regards rivés sur elle suite à sa chaise improvisée. Ses doigts coulèrent le long du cou du volatile pour finalement le libérer de l'étreinte du nœud, ne restait plus qu'un ruban lisse et noire entre ses mains.

— C'est pas comme si je t'avais pas déjà prévenu. Qu'elle et toi étiez trop différents. Et je dis pas ça uniquement parce que vous êtes pas du même type, voir au-delà des préjugés, c'est justement très bien ! Regarde pour Ana et moi...

Le petit tourna un regard interrogateur vers la rousse. Ah oui, le pauvre avait tout raté du spectacle. La danse, le baiser, le saut... Lui n'avait eu d'yeux que pour Hana et sa patience avait fini par le consumer au point qu'il continuait d'arpenter du regard l'immense pièce toujours aussi désespérément vide du Prismillon.

— Je crois que je vais avoir des choses à te raconter en rentrant... C'est que t'as raté pas mal de choses à cause de ton Hana qui t'a posé un lapin en plus ! gronda Salomé à l'intention du Prismillon toujours porté disparu, allez viens, ça sert plus à rien de rester ici et puis... y a même plus grand chose à manger.

C'est qu'elle avait toujours faim mais un autre s'était déjà occupé de piller le buffet.
Salomé quitta son perchoir, rendant à la table la fonction qui était la sienne. Le nœud papillon dans une main et Algernon qui grimpait peu à peu le long de son bras gauche pour finalement se positionner sur son épaule, elle était fin prête à retrouver la Mentali.

Il y en avait au moins une qui avait pu charmer son Ana.

HRP:
 

_________________
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 Miniature_731_SL[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 9300065cql[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 Rm8b[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 Miniature_215_XY[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 U96v[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 Miniature_200_XY[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 Plve
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 1046
Points d'Expériences : 580
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Dim 11 Nov - 15:33
Party Time
Un anniversaire
Ft. les invités

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 23 juin 2018

[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1523963165-sans-titre-3

Elle boit son verre d’un trait tout en sentant l’acidité de l’alcool lui brûler la gorge. Le jus de baie à pour heureux effet de bloquer cette soudaine amertume et rendre le tout passable voir sans doute bon pour les quelques habitués. La jeune femme est quand même quelque peu fatigué par tous les récents événements, une chevauchée nocturne, une tentative de suicide-amusement, une Cloé dans un état second, il y avait de quoi soudainement déprimé, surtout qu’elle n’en avait toujours pas terminé de ces salutations sans fin. Elle attends d’ailleurs la réponse des deux adolescents mais elle n’en a aucune.

Ginji se met soudainement à prendre un plateau et à empiler les petits four dessus. Erika le regarde de manière quelque peu scandalisé, certes le buffet et fait pour tous, mais il ne faudrait pas en abuser en prenant autant de victuaille pour une seule personne. Elle s’apprête à en faire la remarque quand le jeune homme demande soudainement à Yuna de lui servir de guide. Il lui tend un premier plateau plein et en forme un second tout en chargeant ses pokemon de gobelet et de bouteille.

La jeune femme ne comprend rien de l’étrange scène qui se déroule sous ses yeux, elle regarde tour à tour les deux protagonistes en se demandant ce qu’il mijote réellement. Ginji répond à ses interrogations muettes en lui disant qu’il était temps de s’éclipser de la fête. Il se met à lui saisir le bras de sa seule main inoccupé tandis que Yuna les devance pour servir de guide. Un petit coup d’oeil en arrière indique à Erika qu’il y a des gens qui lui portent attention et qui semblent attendre avec impatience. Elle détourne le regard. Elle se sent un peu honteuse de partir avec les deux étudiants mais elle est soulagé en même temps. Elle se sent d’humeur adolescente, comme quand l’un d’eux se met à faire le mur le soir pour sortir avec ses copains. C’est exactement l’impression qu’elle a et elle se laisse volontier emporté par Ginji dans les couloirs du Théâtre.

Yuna choisit un salon bien particulier, celui qui symbolise le plus le type Feu. L’adulte à un sourire en voyant les fresques. Rien d’étonnant à ce que son apprentie aime ce lieu, il la représente tellement bien.

Tout le monde prend place autour de la table chauffante, qui fort heureusement est débranché par ce temps. Les deux plateaux de victuailles de posés et Ginji se presse de servir quelques verres. Erika ne sait pas trop quoi dire et se contente d’un simple mot, exprimant en réalité bien plus.

▬ Merci.

Elle sourit de bon coeur à ses deux sauveurs de fête d’anniversaire et pioche dans le plateau un petit four. Elle croque dans ce qui ressemble à une petite pizza et commence à faire la conversation.

▬ Dit moi Ginji je crois que je t’ai jamais demandé pourquoi tu as une passion pour les pokemon Electrik ? C’est drôle de voir comme on est tous fasciné par un type de pokemon en particulier et j’aime bien savoir le pourquoi du comment.

Elle prend le verre que le jeune homme vient juste de servir et le remercie d’un hochement de tête. Aucun goût d’alcool, il s’agit d’un simple jus mais il lui réchauffe le coeur. Cette fête d’anniversaire aurait pu mal finir mais avec ses deux là, aucune chance.


Feniix

_________________
Love is always in season.
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1555417573-miniat-team02

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 99
Jetons : 1572
Points d'Expériences : 3731
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Mar 11 Déc - 11:54
Ginji Labelvi
      rp commun



« Un anniversaire de Geisha »


J’ai de la chance, Yuna voit très vite où je souhaite en venir et prend en charge le reste des opérations. Après qu’elle ait saisi le premier plateau préparé à la hâte, elle mentionne un salon de thé à proximité, et entreprend de diriger notre troupe. Pour ma part, j’attrape la main d’Erika de ma main de libre, et l’incite très vivement à nous suivre. Nos Pokémon respectifs n’ont pas besoin de plus de détails pour faire de même, et rapidement, nous nous éclipsons de la salle des fêtes. J’aurai bien crié « on vous emprunte la reine de la soirée ! », mais ça aurait été juste un coup à attirer inutilement l’attention sur nous, donc je m’abstiens.

Les couloirs du théâtre me sont parfaitement obscurs, et si mes yeux ont tendance à papillonner à droite à gauche par curiosité, je n’ai pas le temps d’en faire une réelle visite, trop concentré à suivre Yuna, entraîner Erika et tenir un plateau en équilibre. Petit numéro d’agilité qui prend heureusement fin assez rapidement, lorsque la Givrali nous guide jusqu’à une pièce accessible via une porte coulissante.

Lorsque nous nous engouffrons à l’intérieur, je dois bien admettre que l’aspect rougeoyant et intimiste du lieu est plutôt agréable. La pièce n’est pas bien grande, carrée, et composée d’une seule table chauffante en son centre ; du reste, elle est joliment décorée de fresque en l’honneur du type Feu, et le sol est suffisamment confortable pour nous permettre de nous y installer.

Puisque Yuna prend le temps de refermer la porte après notre passage, je suis le premier à m’avancer et peux donc déposer tranquillement mon plateau sur la table, tout en observant attentivement la tapisserie.

« -Wow. Il y a des pièces comme ça pour chaque type ? »

Ça paraît un peu improbable, mais s’il y en a pour chaque évolution d’Evoli connue à ce jour ça serait déjà pas mal.

J’affiche une mine un peu dépitée lorsque je m’assois par terre et passe mes jambes sous la table chauffante, pour constater celle-ci éteinte. Avec la température qu’il fait ça semble logique, mais je ne dis jamais non à un peu plus de chaleur.

Yuna, après avoir rappelé son Passerouge qui se rapprochait dangereusement de moi, prend place à mes côtés et ceux d’Erika en nous assurant une tranquillité certaine. Je lui adresse un hochement de tête reconnaissant, et alors que mes Pokémon dévisagent avec envie la nourriture désormais plus proche d’eux, j’ouvre les festivités.

« -A table ! »

Si j’ai rempli les deux plateaux au maximum, je dois avouer que la diversité des aliments proposés et leur répartition sont loin d’être optimisées. Mais on ne va pas vraiment faire les difficiles, surtout quand on sait qu’on a accaparé ces aliments au détriment des autres invités et qu’on a fait de même avec Erika, mais ça c’est une autre histoire.

A ce sujet, la Geisha nous adresse un bref remerciement, auquel je réponds par un simple sourire. J’attrape ensuite une bouteille de jus de fruit trimballée sous un bras, que je lève à hauteur d’yeux de mes partenaires de crime.

« -Qui a soif ? »

Tandis que je commence à servir les deux demoiselles, Erika me questionne soudainement au sujet de mes motivations à maîtriser le type Electrik. Je hausse d’abord les sourcils en une mimique surprise, ne m’attendant pas spécialement à ce genre d’interrogation, avant de sourire et acquiescer doucement.

« -Oh. C’est une bête histoire. »

Je finis de remplir un verre que je lui tends, après avoir servi Yuna, et commence à préparer le mien.

« -Je suis né et j’ai grandi à Rivamar. Depuis plusieurs années maintenant, c’est le Champion Tanguy, spécialisé dans les Pokémon Electriks, qui y officie. »

Je repose la bouteille, attrape le gobelet pour en boire une gorgée, et reprends une fois fini.

« -Mon père est mécanicien, et il est souvent amené à effectuer des travaux sur le vaste réseau électrique de la ville. Entre les panneaux solaires et le phare, il y a à faire ! Et il arrivait que je l’accompagne, quand j’étais gamin. »

Je croise les bras, et penche la tête sur le côté, en pleine réflexion.

« -Je devais avoir… Six, sept ans ? Lorsque j’ai profité d’une de nos virées en ville pour m’éclipser, et tenter de monter au sommet du phare. Je n’étais jamais allé là-haut, et je devais sûrement me dire que la vue serait chouette… Donc j’ai grimpé dans l’ascenseur et je l’ai démarré, pile au moment où le courant avait été coupé, le temps des travaux.  »

Mon sourire s’étire un peu plus, amusé aujourd’hui par la situation.

« -L’ascenseur s’est immobilisé et je me suis retrouvé plongé dans le noir. J’ai eu la frousse de ma vie. J’ai longtemps pleuré avant que quelqu’un finisse par me retrouver et me tirer de là. » je bois une gorgée de mon verre, laissant deviner la suite « C’est Tanguy qui s’en est chargé. A l’époque, il n’était pas encore Champion, mais ça a suffi pour qu’il devienne mon idole. Lorsqu’il a pris ses fonctions, j’ai commencé à régulièrement aller le voir à l’arène, et c’est comme ça que mon amour pour les Pokémon Electrik s’est développé. »

Je baisse les yeux vers le fond de jus de fruit contenu dans mon verre, et le remue doucement pour troubler mon reflet en son sein.

« -Tanguy est considéré comme le plus puissant des champions de Sinnoh, et si mon rêve aujourd’hui est de devenir membre d’un Conseil 4, c’est parce qu’il s’agit de la seule fonction au dessus de lui. »

Je relève la tête, et me frotte l’arrière du crâne, brusquement gêné.

« -C’est un peu bizarre, d’avoir envie de le battre alors qu’il m’a sauvé, mais c’est comme ça ahaha. Je pense surtout que j’admire la force de Tanguy, et que viser une place au dessus de la sienne est un moyen de me surpasser. »

En un haussement d’épaule, je conclus.

« -Et vala. »

Un peu mal à l’aise d’avoir accaparé l’attention pendant tout ce temps, je me tourne bien vite vers Yuna, vers qui je reporte la discussion.

« -Et toi ? Ça vient d’où ton amour pour le type Feu ?... » un éclair me traverse l’esprit « OH ! C’est pour pouvoir faire chauffer des marshmallows n’importe quand, c’est ça ?... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________

[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1422191746-copain

« Je vais garder le parfait contrôle de mon esprit…. Et ne pas laisser les ténèbres envahir mon cœur ! »
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1477337343-ginji-xd
Merci Môman Callie!
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 49
Jetons : 3073
Points d'Expériences : 1278
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Mer 12 Déc - 12:04




Un anniversaire de Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida & Autres

musique

Un sourire vient se loger sur mon visage quand Ginji demande s’il y a une salle pour chaque type. Ça serait bien, mais il faudrait un plus grand théâtre, car 18 salles de combat avec un salon de thé  chacune, ça fait beaucoup.

-Pas pour chaque type, mais une pour chaque membre de la famille d’Evoli.

Soit neuf salles différentes, en plus de la grande salle de spectacle ainsi que la salle de réception et l’accueil…Une grande bâtisse en soit. Mais ce n’est pas le plus important pour le moment, nous nous installons tranquillement à la table chauffante…non chauffée. Enfin il fait suffisamment chaud dans la pièce, à moins que ce ne soit l’alcool qui me monte à la tête. Je n’en sais rien, mais mon attention se reporte sur ce qu’il y a sur la table, la nourriture. Phoenix a déjà gobé son petit morceau de gâteau, alors que Dovah vient poser sa tête sur ma jambe,, et il me fait ses yeux de dragon battus…Comme si j’étais sans cœur et que je ne lui donnais pas à manger. Non mais je vous jure, il va falloir que je comprenne un jour ce rapport qu’entretiennent mes pokémon avec la nourriture. Une chose me rassure, c’est qu’ils ne sont apparemment pas les seuls, ceux de Ginji aussi n’attende qu’une seule chose, pouvoir manger.

Après les remerciements d’Erika pour l’avoir tiré de cette fête, histoire de pouvoir en profiter, Ginji lance le début des hostilités envers le plateau de nourriture. Je donne à manger à mes Pokémon. Ce n’est pas vraiment varié, mais étant donné que nous avons monté ce plan de kidnapping d’Erika à la dernière minute, on a pas penser à varier tout ça…Mais bon, on ne va pas se plaindre. En plus Ginji, en vrai gentleman, commence donc à nous servir un verre à chacune. Ça ne fait pas de mal de couper avec le reste de la soirée, surtout que maintenant Erika va pouvoir souffler un coup.

D’ailleurs mon amie commence à questionner Ginji sur son attrait pour les pokémon electrik, et l’origine de sa passion. Mon attention se reporte donc sur le dresseur, qui semble surpris de cette question, avant que son sourire ne reprenne un ton plus doux, souriant. Il commence donc à nous raconter son histoire, et je dois dire que ça me fait quelques points communs en plus avec le spécialiste electrik. Il s’est retrouvé dans une situation délicate, et c’est un dresseur avec des pokémon de son type de prédilection qui l’a sauvé. Ce dernier n’est autre que le champion d’arène de sa ville natale, et Ginji l’aurait observé assez souvent pour finir par tomber amoureux de ce type de pokémon. En plus, le jeune homme vise haut, très haut, il veut devenir membre du conseil des 4. Je ne le pensais pas aussi ambitieux, c’est vrai que je ne le connais pas énormément, mais à le voir comme ça, on ne le penserait pas comme ça…Comme quoi il vaut mieux ne pas se fier aux apparences.

Mais il y a une chose à laquelle je ne m’attendais pas vraiment, c’est que Ginji me retourne la question. C’est vrai que sa question est logique, et je sens le regard de mon amie se poser sur moi à son tour. Je n’ai pas pu m’empêcher de laisser passer un léger rire, quand le jeune homme me demande si ça à un lien avec le fait de pouvoir faire griller des marshmallows quand je le désire…Vraiment tout tourne autour de la nourriture avec Ginji.

-C’est vrai que je n’avais pas vraiment pensé à ça, il va falloir que je m’en achète alors, qu’on se fasse une petite soirée autour du feu.

Après mon rire, c’est un sourire presque nostalgique prend place sur mon visage, en repensant à comment tout a commencé pour moi.

-Je ne me suis pas retrouvée coincer dans un ascenseur dans mon cas. Je viens de la ville de Nénucrique à Hoenn, c’est une grande ville et il y a pas mal de personne mal intentionnées là-bas.

Quand je repense à ces gars qui ont osé s’en prendre à mon jumeau, j’aurai aimé les faire rôtir à point…Mais bon, c’est de l’histoire ancienne et ça ne sert à rien de s’énerver pour ça, j’ai un récit à poursuivre.

-Quand mes ainés sont partis à l’aventure, à mes huit ans, mon frère jumeau et moi sommes devenus à cible des ‘’caïds’’ du quartier. Un jour ils ont amené mon frère dans les bois entre la ville et le parc safari. Bien sûr ils l’ont abandonné là-bas et à force de s’en vanter, je l’ai appris, et je suis allée chercher mon jumeau.

Je bois une gorgée de jus de fruit sans alcool. Je me souviens parfaitement de cet évènement, comme si c’était hier, même mes pokémon écoutent l’histoire avec attention.

-Juste après avoir retrouvé mon frère, un Ursaring nous a attaqués, on devait être sur son territoire et ça l’a énervé.


Je pose inconsciemment ma main sur mon bras gauche, là où se trouve ma cicatrice de la fameuse attaque Tranche que j’ai subi. Je la cache toujours, comme aujourd’hui avec ma manche. Même si je ne l’avais pas remarqué, mais un petit bout dépasse et est visible malgré le tissu.

-Heureusement pour nous, un dresseur passait par là et il nous a sauvés. Il avait un magnifique Dracaufeu noir, et ses flammes bleues ont vite mis en déroute l’Ursaring. Et je ne sais pas pourquoi mais j’ai été fascinée par les flammes, j’ai vraiment eu le sentiment d’être protégée avec elles autour de moi. Depuis je me suis vraiment intéressé aux pokémon feu…vous voyez ce que ça a donné.

Je rigole un peu, dédramatisant mon récit qui, c’est vrai, peut faire un peu peur. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose ce qui m’est arrivée, car après tout, c’est en grande partie ce qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

Je termine mon verre avant de reprendre un nouveau petit gâteau, reportant mon regard sur mon amie qui n’a fait qu’écouter pour le moment.

-Et toi Erika ? Tu n’es pas spécialiste d’un type, mais est-ce qu’il y en a un qui t’intéresse plus que les autres ?


On peut aimer un type et avoir une passion pour lui sans pour autant se spécialiser, c’est le cas de ma sœur qui adore les pokémon plante, alors qu’elle n’a que sa starter de ce type.



©BBDragon

HRP:
 

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 1046
Points d'Expériences : 580
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Ven 28 Déc - 1:18
Evolition ?
Un anniversaire
Ft. les invités

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 23 juin 2018

[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1523963165-sans-titre-3

Ginji se lance alors dans une grande explication pleine d’anecdote sur son enfance, son lieu de vie, son père et celui qui devint son héros à surpasser. Erika s’imagine facilement la peur de ce Ginji enfant, piégé dans un minuscule ascenseur et ne sachant pas comment il va sortir de ce piège et surtout quand. La faim devait déjà lui nouer l’estomac comme il en était coutume chez lui. Voir un homme et son pokemon lui venir en aide faisait forcément pour lui office de héro. Rien de bien étonnant à ce qu’il cherche à le dépasser. C’était une histoire si simple et pleine d’innocence. Autant de terme qui définissait réellement Ginji pour la geisha. Elle n’avait que ce mot là pour le définir : gentil. Tout semblait si simple pour lui, même les pires atrocités ne semblait pouvoir le toucher. L’île pouvait bien exploser qu’il resterait inchangé.

Erika se mit à sourire bêtement. Hochant positivement la tête pour faire comprendre qu’elle comprenait parfaitement ses envies de devenir “le plus grand héro”. Ginji devait se sentir quelque peu le centre de l’attention car il posa alors la même question à Yuna pour détourner les regards braqués sur lui. La jeune femme se sentit quelque peu sotte. Il faut dire qu’elle n’avait jamais vraiment posée la question à son apprentie. Elle s'était contenté d’accepter tout simplement ce fait. Non pas que ça ne l’intéressait pas, mais il fallait avouer qu’il était difficile de placer dans une conversation un : Au fait je ne sais pas pourquoi tu aimes les pokemon de ce type et pourquoi tu es un Spé Type ? Il faut dire aussi, pour la défense de l’adulte que les Geishas sont pratiquement toute spécialisée dans un type de pokemon, il n’y avait véritablement rien d’étonnant pour elle que quelqu’un se présente donc comme un dresseur spécialisé. Toutefois elle devait admettre qu’il n’y avait peut-être pas énormément d’académicien de ce type. Après tout il s’agissait d’un cursus bien particulier qu’elle ne connaissait pas du tout. La vie à l’académie lui semblait être quelque chose de bien étrange en réalité.

Elle écouta donc attentivement Yuna raconté son histoire à elle. Une histoire de héro également mais cette fois celui-ci était flamboyant et non électrisant. Un sauveur comme il y en a peu. Décidément tous les jeunes de l’académie devait avoir des idoles. Erika avait sans doute été l’une de ses personnes inspirantes. Il y a bien longtemps toutefois, car aujourd’hui elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. L’ombre d’une étoile qui cherchait de nouveau à briller dans une nouvelle carrière. Elle avait appris la patience et maintenant elle doutait quelque peu de retrouver son éclat. Elle se cherche un nouveau but et pense l’avoir trouvé dans la patience et la rigueur du travail. Il faut dire qu’une vie de geisha c’est tout de même bien différent d’une vie de Reine de Kalos.

Quand Yuna lui retourne sa propre question (décidément il y a une histoire de ping-pong dans cette conversation), la jeune femme sort soudainement de ses pensés. Oh elle n’a pas d’histoire héroïque à raconter, loin de là. Elle n’était qu’une enfant sans mère, rien de bien triste ou qui mérite de s’étendre durant des heures dans une conversation tardive comme ce soir. Elle tenait toutefois à préciser ses goûts.

▬ J’aime beaucoup les Pokemon Electrik et j’aimerais bien en avoir plusieurs de ce type. Je suis aussi fasciné par les Pokemon Eau. Du coup j’ai un cruel dilemme qui va sans doute bientôt s’offrir à moi. Quand j’aurais mon Oeuf d’Evoli, vais-je le faire évoluer en Voltali ou en Aquali ? Je suppose que cela dépendra du caractère de mon nouveau compagnon. Non pas que je ne sois pas fan des Pyroli mais je préfère encore qu’il choisisse de devenir un Mentali ou un Givrali. C’est tellement compliqué d’aider au mieux nos petits amis à grandir.

Elle pousse un soupire. Il faut dire qu’avec sa Mucuscule dernièrement arrivée, elle avait un peu de mal. Cela allait toutefois beaucoup mieux qu’avant, elle avait beaucoup plus confiance et parvenait à combattre plus ou moins sa timidité. La jeune femme décide alors de s’attaquer aux petits fours et de prendre enfin une gorgée du verre que Ginji lui avait servit avant d’ajouter :

▬ Je suis pressée d’arriver au jour de ma reconnaissance en tant qu’Artiste Geisha, mais je me demande si je saurais me montrer à la hauteur. Je ne suis pas la plus douée en combat. Je suis beaucoup plus alaise avec les représentations.

Elle fait tourner le jus dans son verre, la joue posée contre son poing. Ce n’est sans doute pas le moment de déprimer, mais elle se sent soudainement fatiguée par cette soirée. Il faut dire qu’elle se permet tout juste une pause.


Feniix

_________________
Love is always in season.
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1555417573-miniat-team02

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 18 ans
Niveau : 99
Jetons : 1572
Points d'Expériences : 3731
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Lun 21 Jan - 15:45
Ginji Labelvi
      rp commun



« Un anniversaire de Geisha »


Comment ça, ce n’est pas pour faire griller des marchmallows ?! Quelle autre raison, alors ?…

Sauver par un inconnu trop badass qui possède un Pokémon du type correspondant ? Mouais, c’est un peu faiblard, si vous voulez mon avis… Je suis sûr que ça cache autre chose… Fais gaffe Yuna, je te tiens à l’oeil… Toi et ton projet de domination du monde par les guimauves au feu de bois…

Bon d’accord, pour être tout à fait honnête, je visualise parfaitement l’histoire racontée par la spécialiste en Pokémon Feu. C’est vrai qu’elle est très proche de la mienne ! Comme quoi, ce n’est pas si étrange que ça, trouver une idole en la personne d’un sauveur…

Un peu rêveur, je lève le nez au ciel, un sourire au coin des lèvres.

« -Si ça se trouve Yuna, un jour, c’est nous qui transmettrons la passion des Pokémon à un tiers… J’espère qu’on y arrivera. »

Tout naturellement, après moi et la Givrali, c’est sur Erika que la conversation se reporte. Il est vrai que, même si elle n’a pas de spécialité du genre, elle doit bien avoir sa préférence en matière de type de Pokémon. Et je dois avouer avoir beaucoup du mal à retenir le sourire qui s’affiche sur mon visage lorsqu’elle annonce avoir une préférence pour les types Electrik, bien qu’ayant aussi un penchant pour les Pokémon du type Eau. Elle semble d’ailleurs prise d’un sacré dilemme à ce sujet, n’étant pas tout à fait décidée quant à l’évolution de son futur Evoli. Après avoir haussé les épaules, je tente de la rassurer d’un sourire.

« -Ne t’en fais pas. Je suis sûr que ton choix sera le bon. De toute façon, tu verras bien le moment venu, non ? Je suis certain qu’Evoli saura quoi faire. » du pouce, je pointe mon propre torse « Et si t’as besoin d’une Pierre Foudre, n’hésite pas ! Les gens passent généralement par moi lorsqu’ils veulent en acheter ou au contraire, en revendre une, donc j’en ai tout un stock. » je me tourne vers Yuna  « Et c’est valable pour toi aussi ! Bien que cela me paraisse déjà moins probable que tu en ais un jour besoin. Mais bon, on ne sait jamais… J’ai bien trois Pokémon Roches dans mon équipe. »

Malgré l’ambiance joyeuse de la soirée et l’instant de calme, la jeune femme ne parvient pas à réprimer un certain soupir de fatigue, souligné par son expression lasse. Difficile de savoir si c’est l’épuisement qui retombe d’un seul coup ou ses doutes quant à sa carrière qui la mettent dans cet état, mais je suis bien décidé à ne pas l’y laisser.

« -Hmm. Je pense que si tu t’entraînes suffisamment dur et que toi et tes Pokémon y croyez, vous pouvez y arriver ! »

Comme pour le prouver, je tends un bras, dans le but de mettre le début de musculature de celui-ci en évidence.

« -Ça peut paraître niais, mais c’est vrai. Il y a quelques années encore, les gens me surnommaient "fil de fer", du fait de ma maigreur. Lorsque je leur ai annoncé vouloir devenir Pokéathlète pour mon équipe, beaucoup ont d’abord cru à une blague. » je serre le poing tendu, et souris « Mais je me suis accroché. J’ai redoublé d’effort et me suis motivé à améliorer ma condition physique. » je lève alors mon pouce « Et grâce à ça, j’ai pu devenir Coach. J’ai même été sur le podium de deux compétitions Pokéathlète ! »

Je ramène enfin mon bras vers moi, et rigole en saisissant mon verre.

« -Dîtes-vous qu’avant, trente secondes de course suffisaient pour me mener à bout. Alors j’ai la certitude que ce n’est pas quelques lacunes en combat Pokémon qui vont t’arrêter ! »

Je bois quelques gorgées, et le repose.

« -Et puis, au pire, tu as toujours de futurs champions pour te venir en aide ! » dis-je en désignant Yuna du menton.

J'écarte alors les bras, et me laisse tomber en arrière, m'allongeant sur le dos. Je n'ai pas autant l'habitude de raconter mes déboires passées - en fait, c'est peut-être même la première fois que j'évoque à nouveau mon existence de fil de fer en étant désormais coach. Mais l'ambiance du lieu et la compagnie des deux demoiselles, plus nos Pokémon, font que j'arrive à me détendre sans trop de mal.

Et en plus on a des petits fours.

*gnom*

@Eques sur Never-utopia.

_________________

[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1422191746-copain

« Je vais garder le parfait contrôle de mon esprit…. Et ne pas laisser les ténèbres envahir mon cœur ! »
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1477337343-ginji-xd
Merci Môman Callie!
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 49
Jetons : 3073
Points d'Expériences : 1278
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Dim 3 Fév - 17:55




Un anniversaire de Geisha

Yuna Akabara

Erika Uchida & Autres

musique

Je relève la tête quand Ginji n’annonce que peut-être un jour nous serons les idoles de quelqu’un, et que nous transmettrons notre passion à d’autres. Je lui souris, c’est vrai que je serai peut-être un jour à la place de ce jeune homme qui nous a sauvé, mon frère et moi. Enfin si je veux devenir championne de type feu, c’est à la base pour aider les jeunes dresseurs à se dépasser, et à toujours progresser.

-Il n’y a pas de raison qu’on y arrive pas, on est assez déterminé pour ça.


C’est finalement au tour d’Erika de répondre à ma question, et la réponse ne me surprend pas…enfin je ne m’attendais pas à ce qu’elle évoque le type electrik. J’avais déjà une petite idée pour sa fascination pour le type eau, rien qu’à voir sa réaction face à mon emploi des pokémon feu. C’est à peine perceptible, mais j’ai pris le temps de l’observer et j’en suis venue à cette conclusion il y a quelque temps.

Je ne peux m’empêcher de sourire à l’évocation de l’évolution de son futur évoli. C’est vrai qu’en tant que Geisha, elle en obtiendra un quand elle sera assez expérimentée. Et la question de son évolution sera alors de mise. Si j’obtiens un évoli, hormis s’il décide d’une évolution en particulier, il deviendra un Pyroli. Mais pour Erika le choix se porte sur deux évolition, Aquali et Voltali…enfin comme elle le dit, s’il veut devenir autre chose, elle le laissera faire. Bien entendu Ginji lui annonce sans surprise que si elle a besoin d’une pierre foudre pour un Voltali, elle peut s’adresser à lui. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me retourne le conseil, et c’est vrai que je ne suis pas à l’abri d’avoir un pokémon nécessitant l’utilisation d’une telle pierre.

-Merci Ginji, je penserai à toi si j’ai besoin d’une telle pierre


Erika finit par nous confier qu’elle a vraiment hâte d’être une Geisha expérimentée, mais elle a peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas y arriver. Je fronce les sourcils, encore son problème de confiance en soi. Ce n’est pas la première fois qu’Erika doute d’elle-même, lors de notre première rencontre j’ai remarqué qu’elle n’était pas très assurée dans le combat. Elle a fait de son mieux, mais elle a douté d’elle-même au pire moment.  Enfin je n’ai même pas le temps de lui dire qu’elle a tort de penser ça, Ginji s’en charge, mais d’une manière assez surprenante.

Il tend son bras pour montrer ses muscles, et je dois dire que je suis surprise, je ne pensais pas que Ginji était aussi musclé. Et à l’écouter, ce n’était pas forcément le cas il y a quelques années. En effet, il y a quelques temps il aurait vraiment été maigre, et un peu de course le fatiguait énormément. C’est assez dur à croire quand je le vois comme ça, mais il nous assure que c’est à force de travail et de persévérance qu’il a réussi à devenir un Coach. Je souris en l’entendant annoncer à Erika que si elle a besoin nous sommes là pour l’aider, tous les deux.

-Ginji a raison Erika, on peut toujours dépasser ses limites et s’améliorer, mais pour ça faut y croire, et ne pas hésiter à demander de l’aide si besoin.

Je pique quelques petits gâteaux, en donnant un au passage à Ama qui se lèche les babines à la vue de la nourriture. J’ai vraiment un petit goinfre dans mon équipe, mais après avoir gober le petit-four, mon pokémon vient s’allonger sur moi. Je reporte mon attention sur mon amie qui boit dans le verre que Ginji lui a servi.

-En plus tu ne devrais pas t’en faire autant pour ça Erika, on ne sait jamais de quoi demain est fait. Si tu as peur de ne pas y arriver, tu risques de passer à côté de moment agréable avec les gens qui t’entourent…Comme par exemple cette soirée.


Je souris et j’imite Ginji, m’allongeant au sol, sauf que contrairement au spé type electrik, ma tête vient doucement se poser sur le corps de mon Draco, qui accepte de me servir d’oreiller.




©BBDragon

HRP:
 

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 1046
Points d'Expériences : 580
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   Ven 8 Mar - 2:24
Good night my lovers
Un anniversaire
Ft. les invités

au Théâtre des Kimonos de Lansat
le Samedi 23 juin 2018

[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1523963165-sans-titre-3

Comment ne pas se sentir mieux quand vos amis se mettent à essayer de vous réconforter. Chacun y va de son petit mot gentil. Ginji se met même à raconter ses déboir d’adolescent. Erika fit mine d’approuver la musculature du jeune homme, même s’il fallait tout de même l’avouer elle n’était pas si impressionnante. Elle ne m’était cependant pas sa parole en doute, il y avait de forte chance qu’il était un “fil de fer” avant. Il faut dire qu’il a toujours fait preuve d’une grande détermination. Enfin c’est comme ça qu’Erika le voyait.

Yuna aussi était une battante bien entendu, bien plus que la jeune femme ne l’était jamais en vérité. Elle n’avait toutefois pas la même admiration pour elle que pour Ginji. Sans doute dû au fait qu’elle la voyait presque comme sa fille même si elle n’était en réalité que son apprentie.

Qui aurait cru qu’Erika finirait comme la mère d’une dizaine d’adolescent ? Même elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait développé de tels liens avec ses jeunes. Pourtant la voilà magnifiquement entouré ce soir. Elle se sentait en sécurité dans cette salle, dans ce cocon qu’ils venaient de se construire en quelques instants.

Yuna venait de s’assoupir tendrement collé à Hestia et cette image fit sourire l’adulte qui regardait maintenant Ginji, allongé à regarder le plafond, un petit four à la main.

Erika n’avait jamais rien dit à ce jeune homme, il faut dire qu’ils ne se connaissent pas vraiment beaucoup, mais elle avait développé un lien avec lui aussi. Un lien sans doute important pour l’avenir. N’avait-il pas dit que lui et Yuna serait de futurs champions ? C’était vraiment l’impression qu’elle avait elle aussi, qu’elle était la “mère spirituelle” d’une génération à venir qui dépasserait la sienne. Après tout c’était peut-être ça d’être parent.

Elle se racla la gorge, consciente que ses prochaines paroles se voudraient aussi encourageantes que celle qui lui avait été faite.

▬ Merci beaucoup Ginji de m’avoir sauvé de mon propre anniversaire. Tu as été le seul assez mature pour voir que j’étais totalement perdu. C’est quand même assez drôle vu ton âge. Enfin je suppose que ce ne sont pas les années qui font un homme mais son expérience, ses actes et son vécu.

Il ne dit rien, ne bouge pas d’un cil et Erika se permet donc de continuer son discours.

▬ Enfin tout ça pour dire que je te trouve quand même vachement courageux et on voit que tu aimes tes pokemon. Tu feras un merveilleux dresseur et qui sait peut-être que tu feras parti du Conseil 4. Si c’est le cas ne m’oubli pas et… si je vois encore que je suis coincé dans une soirée pourri je te promet de t’appeler en retour. D’accord Ginji ?

Silence.

▬ Ginji ?

Elle regarde par-dessus la table et constate que étrangement le petit four n’a pas bougé de place et qu’il se trouve toujours dans sa main.

Endormi.

Depuis quand ?

Sans doute depuis le début au final.

La jeune femme pousse un soupire avant d’échapper un petite rire. Elle qui se voulait encourageante la voilà maintenant à devoir border tout ce beau monde.

Elle se lève et ouvre un des placards présents dans la pièce. Par chance le théâtre laissait toujours à disposition quelques plaids pour les clients trop frileux. Elle en prit deux, déposa le premier sur Yuna qui se mit à soupirer de contentement, et alla border Ginji.

Elle essuya les quelques miettes qu’il avait sur sa joue avant de mettre le plaid sur lui. Il avait l’air tellement serein. Un charme d’enfant. Elle déposa un baiser sur son front, comme elle l’aurait fait pour Cloé et s’éclipsa de la pièce. La pause était fini, elle devait rejoindre son monde d’adulte et quitter ce petit cocon de bonheur. En fermant la porte elle laissa échapper quelques mots en espérant qu’ils parviennent à l’oreille du rêveur.

▬ Merci Ginji.



Feniix


HRP:
 

_________________
Love is always in season.
[ouvert] Un anniversaire de Geisha - Page 2 1555417573-miniat-team02

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [ouvert] Un anniversaire de Geisha   
[ouvert] Un anniversaire de Geisha
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers:  
Outils de modération :