Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 5

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : [Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
’’J’ai déconné. Encore.’’

Euh...on parle bien de Ginji ? Non parce que je viens bien de l’entendre admettre qu’il avait fait une erreur, et avec l’air le plus résigné du monde, par-dessus le marché ? Et je ne l’ai laissé seul que pendant quelques minutes, en plus ! De son coté, Lucki tente tant bien que mal d’endiguer le flot constant qui nous entoure, pour éviter de nous envoyer tous les deux en boule au sol. Avec la tension de la bataille, je ne peux pas dire que ça fonctionne du feu de dieu, mais au moins, j’arrive encore à réfléchir normalement.

‘’J’ignore comment tu t’en sors de ton côté, Cael...’’

Oh ben, comment te dire...secouant la tête pour chasser la pluie qui me colle les cheveux dans la figure, je n’ai pas vraiment besoin de regarder Lucki et Katara pour lui répondre : le spectacle parle de lui même, ils sont complètements vidés. La Mustebouée se bat déjà depuis beaucoup trop longtemps et mon Lucario s’épuise presque autant à combattre, qu’à m’éviter de prendre un mauvais coup. À ce rythme-là, je ne nous donne pas plus d’une dizaine de minutes avant que l’un d’entre nous face une erreur.Et vu ce que nous affrontons, ça risquerait d’être la dernière.
De son côté, le coPAIN a l’air encore plus perdu que jamais et ses mots s’entrechoquent. Mais au moins, son message est clair.

‘’Qu’est-ce qui ne va pas, chez moi ? Je vous demande de vous battre… Puis de fuir… A ma convenance… Je… Je suis réellement fatigué, je crois. ‘Faut que… Je me repose. Et que j’aille bouffer quelque chose.’’

...Là, je le retrouve. Y’a que Ginji pour balancer ce genre de choses, alors que l’apocalypse est en train de se déchaîner tout autour de nous. Même si Arceus descendait du ciel en personne pour éradiquer Lansat dans une tempête de flammes, je pense qu’il serait capable de lui demander d’attendre encore quelques minutes pour finir son sandwich. Et pour ma part, je pense que la réponse est évidente. A peu près autant que celle de l’inconnue qui accompagnait le Voltali, vu la vitesse à laquelle cette dernière reprend la parole.

‘’ Tu sais Ginji tu ne nous a rien demandé à Cael et à moi. On t’as suivi de notre plein grès. Inutile de te sentir comme le chef d’équipe et encore moins coupable de nous dire le fond de ta pensé. Bon… Je dois y aller.’’

Avec un petit signe dans ma direction (et un autre bien plus poussé pour Ginji), la voila reparti vers l’extérieur de la place. je me retrouve donc seul, complètement ruisselant, le corps aussi pesant qu’une masse face au Voltali, qui attend toujours ma réponse. Qui aurait sans doute eu bien plus de gueule, si une rafale de vent ne m’avait pas envoyé une couette dans la face à l’instant-même !

‘’Evidemment que *sbaf*...Raaaah. Ginji, essaye pas de porter le poids du monde sur tes épaules. On est venu et on s’est battus parce qu’on le devait. Maintenant, vu la situation, c’est toi qui a raison : le plus sûr, c’est de se replier avant que ça ne tourne VRAIMENT mal. Enfin, encore plus que maintenant...Tu m’as compris. Allez, viens, on va voir si on peut sauver quelque chose dans tout ce gâchis !’’

Embarquant le Voltali et sous l’oeil vigilant de Lucki, patte dressée et prêt à déchaîner ses dernières Aurasphères sur le premier qui s’approcherait de nous, il ne nous reste plus qu’à rejoindre l’un des angles de la place. Une fois sorties de cette dernière, je constate que malheureusement, les combats se sont étendues au reste de la ville de Lansat. Certains élèves forcent les barrages et les affrontements afin d’évacuer la zone, mais dans notre état, on risque de devoir lutter encore un bon moment, si on veut pouvoir quitter le centre-ville et partir vers l’académie.

‘’’Lucki, tu peux nous trouver un chemin ?’’

Le temps pour le Lucario d’étendre ses perceptions, je fais signe à Ginji de m’accompagner dans une ruelle adjacente. La pluie continue de tomber mais au moins, on sera un peu plus abrité et surtout, à couvert le temps de se dégager un itinéraire. Et surtout d’étudier nos options : déjà on peut éliminer le vol à dos de Guériaigle, ma dernière expérience visant à survoler Lansat dans tout ce chaos n’a pas été HYPER fructueuse. Maintenant, j’en regretterais presque d’avoir libéré ce Kadabra, il nous aurait été bien utile.

''...rio.''

''T'es sûr ?''

''...''

''Génial. D'après Lucki, il n'y a aucune voie de sortie a proximité en tout cas, qui ne nous force pas à nous battre, depuis le centre-ville. Qu'est-ce qu'on fait ?''

*Driiiiing*

Encore ? Décidément, le réseau est surchargé aujourd’hui. Le temps de faire signe au Voltali qu’il n’y a pas de danger et je coupe le son strident qui émane de mon Capstick, avant d’en activer le haut-parleur.

‘’Euh...Oui ?’’

‘’VOCOGRAMME, AAAAAH !’’

‘’Achille ?! Crie pas comme ça, je t’entends, tu sais ?!’’

‘’Aaaaah, c’est juste que...C’est l’apocalypse à l’académie, tout le monde court partout ou regroupe ses affaires, je sais pas ce que je peux faire, il parait que c’est la guerre dans Lansat et…’’

‘’DOUCEMENT !’’

‘’Ok...ok. La directrice a rassemblé tout le monde avant de nous dire que ce qui se passait dans Lansat devenait beaucoup trop dangereux. En ce moment, tous les élèves doivent rejoindre leurs dortoirs et emporter ce qu’ils peuvent prendre avec eux avant d’aller vers le gymnase.’’

‘’...Ok. Sinon, dans les bonnes nouvelles, tu as quelque chose, ou…?’’

‘’Je sais pas où tu te trouves mais il faut que tu rentres en vitesse !’’

‘’Euh...Ça risque d’être un petit peu compliqué, là. Y’a trop de combats pour qu’on puisse continuer sans risque de se faire embarquer dans la mêlée.’’

‘’OH ! Attends, j’ai peut-être une idée !’’

Et sans un mot, voilà que le Phyllali coupe la conversation,. J’aime beaucoup Achille, hein, mais aussi serviable qu’il soit, un jour, il faudrait qu’il apprenne à ne pas sauter d’une conclusion à l’autre. En attendant, j’en profite pour m’adosser à un mur proche, histoire de souffler un peu. Les gouttes de pluie qui parviennent à se glisser entre les bâtiments sont bien moins glaciales que celles de  la place et couvert de sueur comme je le suis, ça fait du bien, à vrai dire.  
Subitement, la tension qui parcourait mon Lucario revient, tandis qu’une lueur assez douce semble se dessiner juste au milieu de la ruelle. Comme émergeant du néant, une haut silhouette aux longues moustaches, armée de...cuillères, surgit alors de la brèche avant de tourner la tête de chaque côté pour nous identifier.

‘’Mandrake ?’’

Avec un nouveau hochement de tête, l’Alakazam nous fait signe de nous rapprocher rapidement, tandis qu’un peu plus loin, de nouvelles explosions retentissent. Autant pour la route de secours de Lucki, on arrivera bien plus vite à l’académie comme ça !
Après un bref passage dans le néant, nous quittons donc le chaos des rues de Lansat...pour tomber dans un chaos encore plus impressionnant ! Tout le monde est devenu dingue sur cette île, ou c’est moi ? Que ce soit dans les allées de l’académie, dans le parc ou Mandrake vient de nous matérialiser avant de repartir dans un scintillement ou même dans les bâtiments, c’est l’effervescence. Ça crie, ça pleure, ça s'apostrophe et au milieu de tout ça, les mots ‘’Evacuation’’ semblent se répéter continuellement, au travers des haut-parleurs de l’école.
Pas de temps à perdre, si Achille a dit vrai, on doit récupérer tout ce qu’on peut et rejoindre le reste du peuple...J’ai déjà dit que c’était une super mauvaise journée ?

‘’Oh, oh…’’

Alors que Ginji s’apprête à partir vers le dortoir Voltali, il s’interrompt en constatant que je me suis figé sur place. C’est vrai...Si on doit évacuer Lansat, ça implique que l’île n’est plus du tout sûre. pour qui que ce soit. Humains comme Pokémons !

‘’Ginji, j’crois que je vais devoir te laisser là. J’dois absolument aller chercher Régal et les Pokémons que j’avais en charge dans ma Réserve, sinon, ils vont être pris entre deux feux. Essaye de...Raaah, je suis nul pour ce genre de trucs. Fais attention à toi coPAIN...Et on se retrouvera dans les cuisines ! Je sais même pas encore quand, ni même où, mais je sais que ça arrivera parce que sinon, j’viendrais te chercher moi-même !’’

Tu peux te facepalmer, Lucki ou même penser que je suis ridicule. Mais lorsque je me détourne pour courir en direction de la crique de Régal, c’est à pleine vitesse. J’ai une mission à remplir et j’vais le faire...comme d’habitude.

Dernière édition par Cael Joy le Jeu 25 Avr - 14:20, édité 2 fois
Camille Duval
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8385-569-camille-duval-une-nouvelle-vie-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t8391-camille-duval-givrali#85073
Icon : [Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 2UFITht
Taille de l'équipe : 11/12
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 2907
Points d'Expériences : 355
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 2UFITht
11/12
Sinnoh
16 ans
20
2907
355
pokemon
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 2UFITht
11/12
Sinnoh
16 ans
20
2907
355
Camille Duval
est un Topdresseur Ranger
Ils font sortir les élèves de l’académie, en fait. Entre autres… Eh. Moi qui pensais que Yade était une victime… L’est plutôt cool. Palladium rameute des Pokémons bizarres, la cheffe d’A2P a disparu, et l’autre demeuré restant se la joue maître du monde. J’aime pas dire ça, mais je vois pas comment on pourrait encore être utiles ici… A part si on aide à tirer les blessés vers les profs … Désolé … J'en peux plus.

Bien qu'encore en train de se remettre de ses actes et surtout des événements sur la place, Shiori prend tout de même le temps de corroborer tes paroles en y apportant quelques précisions. Sa proposition d'aller aider les professeurs en ramenant les élèves blessés jusqu'à eux est bien vue. Il y a de fortes chances qu'en retournant sur le champ de bataille, la situation se soit soldé par la victoire d'un des trois partis, ce qui ne laisse qu'une possibilité : fuir l'île au plus vite. Au moins, tu te dis que les trois chefs ont autre chose à faire que de provoquer des morts et qu'ils vous laisseront partir avec les blessés pour les laisser assoir leur victoire sur l'île. Il faut espérer. De toute façon, que pouvez-vous faire d'autre ? Shiori a raison, vous n'êtes plus vraiment utiles à la suite des événements désormais. Tout ce que vous pourriez faire, c'est encore d'éviter que cela devienne pire que cela ne l'est déjà. Tu lances un regard en direction de Marie, et tu comprendre immédiatement qu'elle est aussi de cet avis. Du moins, elle semble d'accord avec ce que tu dis la Pyroli et s'approche quelques instants des extrémités de la ruelle pour avoir une vision de la place où le chaos règne encore. Lorsqu'elle revient finalement vers vous, sa mine ne laisse aucun doute sur ses pensés – même si tu n'en as pas les détails.

Partons.

La phrase a ce ton impératif qui ne laisse pas de place à l'hésitation. Elle sait ce qu'elle fait.

S’il faut se barrer fissa, on ira ensemble". Je considère que le moment est plutôt bien choisi. A défaut de pouvoir solutionner ce conflit, il nous est encore possible de venir en aide aux plus nécessiteux. Prenons la direction des blessés, et aidons les à rejoindre l’arrière garde. Si cela peut permettre de réduire les risques d’aggravement, c’est une bonne chose. Après quoi, nous pourrons nous abriter à l’académie. Aucune objection ?

Marie agit comme une chef d'équipe. Tu te dis une seconde que tu aurais pu le faire, mais au moins, elle, elle peut parler normalement. Alors tu te contentes de hocher la tête en te pliant volontiers à sa proposition. De toute façon, c'était ton intention dès le départ. Erika, la troisième fille fraîchement apparu dans le groupe, approuve également la proposition, se montrant étrangement enthousiaste face à la situation. Shiori semble également être d'accord avec cela et vous finissez par partir de la ruelle pour rejoindre le camp de réfugiés de fortune où les gens tentent de rassembler un maximum de blessés.

Nous souhaitons aider à l’évacuation des invalides. Des personnes à privilégier ?

Pas le temps d'obtenir une réponse que la fille survoltée vous abandonne pour partir vers un homme qui ne semble pas important à prendre en charge, mais qu'elle aborde tout de même quelques instants avant de revenir précipitamment quelques instant plus tard, sans avoir rien fait. Si tu n'avais pas eu autre chose à passer, pas de doute que tu aurais pousser un long soupir de dépit. Au moins la demoiselle a l'intelligence de ne pas insister et de rester avec vous. C'est déjà ça. À côté de cela, l'homme que Marie a abordé vous indique trois-quatre personnes dans un état plutôt préoccupant et tu te diriges vers l'un d'eux sans tarder. D'un mouvement de main, tu en profites pour indiquer rapidement à Marie de s'occuper d'un autre des élèves désignés et tu prends Shiori avec toi pour t'occuper de celui que tu as repéré. Il a l'air plutôt baraqué, alors tu te dis que la Pyroli est la plus utile pour t'aider à le porter avec toi – d'autant que c'est celle qui s'approche le plus de ta taille donc la différence d'équilibre sera moindre. Tu viens donc auprès de l'homme blessé et essaye de voir rapidement ce qu'il a. Certes, tu n'es pas médecin, mais il n'est pas difficile de voir qu'il a subi une sacrée brûlure sur tout le flanc gauche qui doit lui faire atrocement mal. Vous ne pourrez pas le transporter aisément. Tu vas donc chercher aussi vite que possible un brancard potable – enfin, disons que c'est un brancard assez rudimentaire, s'apparentant à ceux qu'on pouvait utiliser il y a une dizaine d'années encore mais c'est déjà ça de pris – pour l'installer dessus. Avec Shiori, vous prenez soin de le soulever délicatement, progressant calmement pour ne pas faire mal au blessé. Après une bonne minute pour le déposer tranquillement sur le brancard, vous vous mettez en route et arrivez assez aisément à atteindre la zone de sécurité où se trouve la plupart des élèves mais surtout l'hôpital de fortune mis en place en toute hâte pour prendre au moins un minimum les blessés en charge, et vous déposez votre homme sur l'un des matelas disponibles pour qu'un médecin le prenne en charge.

Encore un, purée. Je ne sais pas quel est le connard qui a tout fait cramé, mais si on le retrouve, je ne donnerai pas cher de sa peau au vu du nombre de personnes qu'il a brûlé, involontairement ou non.

Tu ne peux répondre. Tu te contentes de hausser légèrement les épaules en affichant une mine dépitée avant de repartir sans tarder avec Shiori pour s'occuper des blessés suivants. Vous répétez ainsi la manœuvre une seconde fois et revenez auprès de Marie et Erika – Marie en tout cas – pour faire le point sur la situation.

[Besoin d'aide ? Je pense qu'on va s'occuper des blessés moins urgents sinon. De toute façon, il n'y a plus qu'eux je crois.]

Que dire de plus ? La pression diminue, le transport des blessés se poursuite tranquillement. On peut sentir que le chaos perd de plus en plus en intensité et que les différents partis se rassemblent pour prendre la fuite – à l'exception de la Team Rouage du coup. L'affrontement est terminé, chacun cherche à éviter qu'il n'y ait plus de dégâts. Quoiqu'il en soit, les professeurs et ceux qui se trouvent à leurs côtés ont bien l'intention d'empêcher que la situation ne s'envenime de nouveau, et c'est très bien ainsi. Tu es rassuré, en un sens : vous vous en sortez admirablement bien vis-à-vis de ce qu'il se passe. Ce qui importe maintenant, c'est de réussir à partir avec tout le monde …





HRP :
Trucs sans importances. Desmond ramène juste les blessés avec Shiori
Ginji Labelvi
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4231
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4231
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      rp commun



« Principe de causalité »


« -Tu… Tu es sûre ? »

La réponse d’Erika, aussi rassurante se veut-elle, m’inquiète quelque peu. Elle compte rester ici, au moins jusqu’à ce que Yuna et Cloé soient en sécurité, et qu’elle se réunisse avec les Geishas de l’île…

Je scrute ses yeux, espérant y déceler une trace, même infime, de résignation, mais… Difficile, compte tenu de l’insistance avec laquelle elle fixe le sol.

Toutefois, avant de s’en aller, elle cherche à me déculpabiliser de la situation. J’aimerai répondre, protester, mais elle m’en empêche : tout d’abord parce qu’elle est déjà sur le départ, et ensuite et surtout parce qu’elle me dépose un nouveau baiser sur la joue lorsque j’entrouvre la bouche pour répliquer. Je reste donc coupé dans mon élan par sa dernière parole, et la regarde partir sans réellement avoir réagi.

J’ignore quand et comment nous allons nous retrouver, mais j’espère que cela arrivera vite. Devoir la quitter ainsi me laisse un sentiment plus qu’amer en bouche.

Si j’écoutais mon côté émotif, je foncerai la rejoindre pour lui apporter mon aide.

Mais malheureusement, dans cette lutte, c’est ma rationalité qui prime.

Et si j’apprécie certes Erika, et que je ne voudrai surtout pas qu’il lui arrive malheur…

… Mon équipe est à bout, et en mauvaise posture. En tant que dresseur, il serait irresponsable de ma part de les laisser ainsi en proie aux autres.

Et qu’il arrive malheur à eux, c’est tout simplement impensable.

Je reste donc immobile sur place, fixant la zone où l’adulte a disparu. C’est donc au tour de Cael de réagir à mes propos, et, bataillant avec le vent et la poussière produits par l’affrontement, il cherche lui aussi à me déresponsabiliser.

Heureusement que ça ne dure par longtemps, et que je l’entends prononcer les mots que j’attendais… Sans réellement avoir pensé véritablement les avoir. Entendre Cael annoncer un retrait, dans un contexte où autant de personnes nécessitent de l’aide, c’est assez inattendu, je dois l’avouer.

Mais je présume que ce n’est pas parce qu’il est Ranger qu’il est totalement inconscient.

J’ai dit totalement.

J’acquiesce, bien trop secoué par toutes les informations dont je devrai normalement prendre en compte pour réellement réfléchir à la marche à suivre. Je me tourne ensuite vers mon équipe, complètement exposée au danger, et siffle à l’aide de mes doigts.

« -Venez ! On va se mettre à l’abri !  »

Cela fait, je me retourne, et utilise cette fois-ci l’objet confié par la scientifique tout à l’heure. Le signal inaudible qui en émane ne provoque d’abord aucune réaction, mais il suffit de patienter quelques secondes pour qu’un cri sorti tout droit d’un film de dinosaure pourfende les cieux. Tout juste après, la masse imposante que représente Sharon se pose près de nous, avec sur son dos, Goldfroy et Arlo, qu’elle a eu l’intelligence de rapatrier. Je la gratifie d’une tape sur le cou, aide les deux autres Pokémon Roches à descendre, puis me tourne vers Cael.

« -Je te suis. »

Nous nous laissions guidés, et je jette une quantité astronomique de regards en arrière pour m’assurer que personne n’est laissé pour compte. Évidemment, une telle masse zigzaguant parmi le chaos attire quelques attaques vengeresses, mais mes compagnons parviennent à se relayer pour les intercepter, que ce soit à coup d’Abri, Protection, Mur Lumière, ou leurs membres seuls.

Nous finissions par débouler dans une ruelle. Dedans, un calme relatif règne, et le Phyllali me fait signe que nous sommes temporairement en sécurité. Il ne m’en faut pas plus pour porter deux mains dans mon sac, et commencer à jongler entre les différentes sphères qui s’y trouvent.

« -Ok. Rentrez-vous mettre à l’abri. »

Il faut un temps sacrément conséquent, pour rentrer dans une Pokéball pas moins de vingt-cinq Pokémon. A tel point que je n’ai pas tout à fait fini même après l’appel passé par Cael… Et qu’une brèche s’ouvre brusquement au milieu de la rue.

Mandrake surgit de nulle part. Genre, littéralement, il n’était pas caché derrière une poubelle depuis le début et est encore moins sorti en criant « PRANK ! », mais il a vraiment pop comme ça au milieu de notre planque. C’est dommage pourtant, j’aurai grandement apprécié que toute cette lutte grotesque soit une (très) mauvaise blague…

Tous mes Pokémon ne sont pas rentrés dans leurs sphères, mais la quantité restante ne paraît pas faire tiquer l’Alakazam plus que cela. D’un mouvement de la tête, je les invite à se grouper autour du Pokémon Psy, et jette un dernier regard en direction de l’avenue lorsqu’il s’entoure d’une lueur violette.

Le chaos qui y règne est aussi violent que cette scène disparaît de mon champ de vision.

Une seconde plus tard, nous sommes en plein cœur de l’académie. Déstabilisé, je manque de chuter au sol à cause de la perte temporaire de mes sens, mais me ressaisit rapidement. Partout autour de nous, les élèves et leurs Pokémon s’agitent, complètement paniqués par les retours qu’ils ont eu de la situation.

Mais je ne cherche pas à profiter plus longtemps du spectacle, et après avoir remercié Mandrake, me tourne vers Cael pour annoncer la suite. Sauf que voila : il me prend de vitesse, et me signale son départ imminent.

« -Attends, quoi ? »

Merde ! C’est vrai, sa Réserve. Ça non plus, ce n’est pas du tout le genre de paroles que j’espérais. Hésitant quant à la réaction à avoir, je jette de multiples regards autour de moi, avant de soudainement partir à reculons en pointant le Phyllali du doigt.

« -Ok, t’as rien contre le fait que ta porte soit un peu forcée en revenant ? Je me charge de réunir tes affaires, je me débrouillerai pour te les faire parvenir plus tard, donc concentre toi sur tes gars. Et… Ouaip. »

Je me retourne en même temps que lui, et invite le reste de mes compagnons à me suivre.

« -On se voit plus tard. »

HRP :
Ginji regarde Erika partir, puis se casse à son tour avec Cael, et dit ciao à ce dernier.

Intrigue terminée pour Ginji !


@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Marie R. Uana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 11 / 21
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 19 ans
Niveau : 41
Jetons : 2635
Points d'Expériences : 1083
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
19 ans
41
2635
1083
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
19 ans
41
2635
1083
Marie R. Uana
est un Topdresseur Ranger
Principe de causalité
rp commun


Marie fit une moue peu convaincue.

Il y avait beaucoup à faire. Tellement que même les secouristes ne semblaient pas avoir le temps de déléguer des tâches ! C’était un comble.

Comble bien triste, puisque Marie se retrouvait ainsi debout, sans trop savoir que faire, alors qu’elle pourrait parfaitement se rendre utile, pour peu qu’elle eut trouvé quelque chose à accomplir. En tout cas, elle était convaincue de pouvoir réaliser bien plus que les multiples tentatives d’Erika d’attirer sur elle toute l’attention : en l’espace d’un aller-retour, la Givrali avait réussi l’exploit de ne faire absolument rien de pertinent.

Desmond et Shiori, eux, s’étaient éloignés pour déplacer des brûlés. Marie se retrouvait seule pendant un court moment avec sa Goupix d’Alola, et en profita pour poser celle-ci au sol. La pauvre devait être terrorisée, en plus d’avoir été complètement boulottée depuis que la Ranger l’avait récupérée.

Une fois au sol, elle se ratatina sur elle-même, tremblante, et la blanche s’accroupit pour être le plus à sa hauteur possible. Elle passa une main dans son pelage glacé, et si elle se tendit d’abord un léger instant, elle sembla apprécier la caresse, et vint se blottir un peu plus contre sa nouvelle dresseuse.

« -Je suis sincèrement désolée... »

La Goupix releva la tête, surprise par ces propos, qu’elle ne fut pas certaine de comprendre. Marie eut un léger un sourire maternel à la vue de son expression confuse, mais le perdit bien rapidement tandis qu’elle continuait de passer ses doigts le long de ses poils.

« -Je crains qu’il y ait bien meilleur contexte d’acquisition. J’aurai aimé t’offrir une entrée dans ma vie plus agréable... »

Un peu amère, elle ne cessait les caresses. Le contact du froid aurait engourdi les doigts de n’importe qui, mais Marie le supportait très bien. Elle même avait toujours eu cet aspect… Glacée.

Et elle s’en voulait bien trop pour arrêter par caprice. Le mal être qu’elle devait causer à cette créature était bien plus élevé que celui d’un simple refroidissement, et il aurait été injurieux d’arrêter pour si peu.

C’était la seconde fois consécutive qu’elle obtenait un nouveau Pokémon dans des conditions aussi désastreuses. C’était la seconde fois également que cela était dû à la même guerre idéologique qui ravageait l’île… Son île.

« -L’être humain… Est un condensé d’égoïsme, d’auto-centrisme et de fermeture philosophique. Au lieu de se mettre à la place d’un autre et de réfléchir à l’origine de son propos, il préfère dénigrer directement celui-ci et se montrer hostile à son sujet. En conséquence de quoi… »

Elle soupira, lassée.

« -Ce genre de conflit survient, et entraîne dans son sillage les créatures comme toi. Quelle irresponsabilité de notre part, que de mêler ceux qui ne réclament que la paix à une lutte fratricide… En tant que Ranger, mon devoir est de préserver les êtres comme toi. Je réalise bien que ma demande peut paraître insensée compte tenu des événements, mais… Laisse moi te promettre que je veillerai sur toi aussi longtemps que possible. »

La Goupix pencha la tête sur le côté. Elle ne comprenait pas grand-chose, si ce n’était que l’humaine paraissait clairement inquiète, et tendue. En réaction de quoi, elle ne trouva rien d’autre à faire que de lentement frotter son museau contre sa jambe, en une tentative vague de réconfort. Marie sourit à nouveau en vue de la réponse, et se releva lentement après une dernière caresse.

« -Je n’ai pas encore eu l’occasion de te nommer. Que dirais-tu de… Silque ? »

Un petit hochement de tête vint approuver la proposition. Marie fit de même en réaction, et attrapa une Pokéball dans son sac.

« -Abrite-toi. Je te présenterai à ta nouvelle famille une fois tout ceci terminé. »

Erika revint peu après que la Goupix fut abritée, et Marie réquisitionna aussitôt son aide pour aider au déplacement d’êtres immobilisés. Sa partenaire pour la conquête du monde était peut-être du genre à se plaindre pour un tout et un pour rien, mais au moins représentait-elle toujours deux mains supplémentaires ; ce qui était un plus non négligeable dans tout ce bordel.

Après un moment, Desmond et Shiori revinrent vers elles. A l’aide de son Ipok, le seul mâle du groupe confia à Marie son avis pour la suite des événements, et la Ranger eut besoin d’un coup d’œil dans les alentours pour se forger sa propre opinion.

« -Hmm. » elle fronça les sourcils en voyant les Rouages envahir peu à peu le centre de l’avenue « Soit. Rapatrions vers l’extérieur les personnes proches, et quittons les lieux sans plus de cérémonie. »

Savais-tu que préciser « sans plus de cérémonie » dans ce genre de situation revenait à perdre du temps en tergiversions ? M’enfin, Marie accomplissait pour la première fois depuis un moment ce qui ressemblait vraiment à son devoir de Ranger, et je n’allais pas l’en blâmer pour ça.

La suite fut épuisante – une fuite résultante de la victoire imminente de l’organisation criminelle. Alors qu’elle quittait l’avenue, la miss Uana se sentait profondément outrée. Outrée, et coupable, d’avoir laissé un tel chaos régner sur Lansat. Elle n’aurait pas dû prendre part à ce conflit. Pas de cette façon.

Au plus profond d’elle, le poids de ses choix commençaient à se faire ressentir.  

HRP :
Marie papote viteuf avec sa Goupix, force Erika à l’aider à évacuer les blessés graves, puis approuve le plan de Desmond consistant à simplement faire partir les derniers civils. Elle s’enfuit avec tout le monde, et est salée.

Fin de l’intrigue !



© Mzlle Alice.



« Si vous aussi, vous le désirez... Alors ce soir, l'académie nous appartiendra. »
Erika D'Eléos
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5822-erika-d-eleos-givrali
Icon : [Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
Taille de l'équipe : 7
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14
Niveau : 25
Jetons : 3052
Points d'Expériences : 617
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
pokemon
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Tumblr_n3s442tV2O1qztgoio1_500
7
Sinnoh
14
25
3052
617
Erika D'Eléos
est un Topdresseur Spé. Type



Eh bien soit, c’est vrai que ce n’est pas vraiment le dénouement que j’espérais pour une jeune fille tel que moi, qui a véritablement un potentiel incroyable, non je ne pensais pas me retrouver à aider des handicapés moteur dans de tel conditions… Pff, même pas de reconnaissance en plus ! On n'aurait pas pu faire quelque chose de plus… à notre hauteur ? Enfin, à MA hauteur, vu que mon équipe se contentait du strict minimum. Ce n’est pas en aidant de cette façon que j’allais me retrouver avec une médaille de l’honn… euh que nous allions nous rendre utile auprès de la population de Lansat ! C’est que… il y a de pauvres gens qui souffrent des assauts de la team rouage ! On pourrait utiliser nos pokémon pour… Oh, et puis tant pis, c’est trop tard, maintenant, j’ai compris. De toute façon, je risquerais d’abîmer ma jupe… Et dire que je m’étais fait encore plus belle pour ce jour si spécial ! C’était censé être MON heure de gloire ! Au lieu de ça, ce n’est pas un public émerveillé que j’aperçois, mais juste la panique autour de moi… C’est bon du calme, c’est pas comme si on était obligé de quitter l’île non plus ! Oh.. c’est pas ce qu’on est censé faire en fait.. ? *tousse* Eh ben tant mieux ! Franchement, Lansat c’est surfait, c’est tellement mainstream de toute façon, au diable cette petite île portuaire sans intérêt ! Place a la fraîcheur ! Hum.. J’ai comme un mauvais pressentiment sur notre nouvelle destination. Enfin, quoi qu’il en soit, je n’ai rien trouvé pour briller un peu plus devant tout le monde.. Je suis triste de l’admettre, mais c’était bel et bien finie. La team Rouage, avait gagné, (enfin sans nous, ça aurait été finis pour eux, hein, même pas un petit remerciement de notre part. PFF ! QUEL BANDE DE RADIN ! SI VOUS CROYEZ QU’UN POKEMON CA VA ME SUFFIRE COMME LOT DE CONSOLATION, BAH NON ! Hem.. )


Quoi qu’il en soit je ne devrais pas penser tout haut sur mes intentions, si la police apprend qu’une bande d’élèves avaient conspirés avec ces criminels, on finirait peut-être en prison.. MA RÉPUTATION SERAIT RUINÉE ! (Hmm, quoi que.. je peux partir sur un bad buzz, c’est pas plus mal.. non ne pensons pas au plus pire.) Une fois, être venu à quelques personnes, je sais plus son nom, et l’autre fille nous rejoignirent (Quoi ? Ce sont des personnages secondaires dans notre épopée pour la conquête du monde. Désoler, mais c’est comme ça, c’est écrit dans mon script. Comment ça, il n’y pas de script ? *tousse* )


« Je suis d’accord, allons nous en d’ici, il n’y plus rien d’intéressant ici. Franchement déçu de A à Z. Quoi qu’il en soit, ils ne perdent rien pour attendre, la prochaine fois que je les vois, je les étriperais. C’est impardonnable ceux qu’ils ont fait ! »


C’est vrai quoi, nous donner seulement un seul pokémon, c’est inadmissible. … C’est vrai, que je me comporte vraiment comme une égoïste maintenant que j’y pense. Tout ce que je retrouve à dire, c’est sur la récompense, alors que j’ai commis des actes odieux, en complotant avec ces criminels, que dis-je ces terroristes. Des dizaines de blessés, humains comme pokémon. Peut-être même des morts durant cette stupide bataille qui n’avais pas lieu d’être la. Cette bande de types aux costumes moisies, c’était bien moqué de nous, tout ce ravage, ce n’était que des ruines a présent… Je n’étais qu’un monstre qui ne pensait qu’a  moi, bonne qu’a crever comme ces gens pourris de la team rouage.


Non, je plaisante. (J'espère pas que vous m'avez cru quand même..) Je n’en ai rien à faire, en plus, je suis sûre que ça ferais moins de pauvre sur cette terre, quitte a crever pour un manque d’argent pour manger, autant mourir avec classe avec une explosion. J’aurais au moins voulu mon verre de limonade, je trouve qu’il fait toujours autant chaud ici. Allez salut !

Principe de causalité

©️BBDragon

HRP :

Blabla

Erika qui se remet en question, pffrr a qui je vais faire croire ça ?
RP Terminé pour Erika ! o/
Encore désoler du retard ~




Erika D'Éléos ≈ Je ne suis qu'une jeune fille dans la fleur de l'âge ! Oh, oh, oh !
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
La situation est catastrophique. On dirait l’apocalypse, à notre échelle bien sûr. Tout se déroule devant mes yeux et pourtant, j’ai encore du mal à y croire. Je suis en train de soigner des élèves qui ont été blessés pendant une manifestation qui a échappé à tout contrôle. Nous, enfant ou ados, nous sommes les cibles d’un affrontement qui n’aurait jamais dû nous concerner, en tout cas pas comme ça. Jamais aucun de nous n’aurait dû faire ce choix, se positionner de la sorte, et se battre contre ses camarades. Ce n’est que maintenant que je réalise que cette situation n’a aucun sens, que nous aurions dû y mettre un terme dès le début. Mais nous comme les adultes, nous avons été aveugle. Nous n’avons vu qu’une expression d’idées différentes, comme un débat politique en quelque sorte. Chacun donnait son opinion. Mais vite, les choses ont pris une proportion que nous n’avons pas mesuré ni maitrisé.

Et maintenant nous en sommes là. On dirait une guerre civile.

Je continue de discuter avec Yuna pendant que je la soigne. Mais mon esprit est ailleurs. En fait il est à plein d’endroits différents. Je pense à chacun de mes amis qui se trouve dans cette mêlée. Je pense à ma meilleure amie qui a encore foncé tête baissée. Ça lui ressemble tellement. Ruru est avec elle pour la protéger. J’ai confiance. Salomé et son amie aussi sont reparties de la zone de soin. Yuko a suivi la rousse. Cael et Ginji, que je sais en train de se battre à l’heure actuelle contre les pokemons Obscurs. Tous ceux qui m’ont aidé ici m’ont permis de maintenir cet endroit. Rodrigue aussi, qui m’a donné le courage nécessaire pour sortir de la situation dans laquelle je m’étais mise. Et j’en oublie surement. Tous ces gens que j’aime. Je m’inquiète tellement.

D’après le dernier rapport du ranger rose, les Pokemons obscurs avaient commencé à envahir les lieux. Mais ce qui m’inquiète le plus, ce sont les bruits d’explosion que j’entends. J’essaie de me tenir informé mais les choses vont très vites. La Team rouage a perdu patience et commence à envoyer des bombes sur le terrain. Mon sang se glace. Des bombes. Des blessés. Des morts. Rapidement, les premiers pompiers arrivent à accéder à la zone et évacue les blessés les plus graves. Sirius bien sûr, mais aussi Yuna et d’autres. D’autres sont ramenés dans un bus qui a pour but de les éloigner le plus vite possible d’ici. J’essaie d’amener ceux qui boitillent vers les cars avec l’aide de l’infirmière Needle. On ne se comprend pas sur tout, mais ses compétences m’ont beaucoup aidé. A moi seule, sans l’aide de Rodrigue, je n’aurais jamais réussi à tenir. Les élèves arrivent en courant vers la zone. Les professeurs les embarquent eux aussi. Les soldats de la Team Rouage gagnent du terrain, ils sont de plus en plus visibles dans leur combinaison rouge. Je vois aussi certains de mes pokemons revenir vers moi, comprenant que la situation est arrivée à un point de non-retour. Ils sont tous là, sauf Ruru encore avec Aria je présume. Je m’accroupis au sol, les prenant tous contre moi.

Vous avez été formidables. Sans vous je n’aurais jamais réussi à aider tous ces gens. Aujourd’hui, comme à chaque fois, vous avez été des héros. A part Ainara, je veux tous que vous retourniez dans vos pokeballs. Ça en est fini.

Leur tête se décomposent. Ils ont le sentiment de ne pas être assez loin. Ce sentiment je le partage. Même si nous avons fait de notre mieux, il s’agit surement en vérité de notre plus grosse défaite. La petite voix fluette d’Eoko raisonne alors dans ma tête. « Idalienor, je comprends que tu ais peur. Mais tu ne peux pas nous chasser comme ça. Nous aussi on veut être avec toi. Jusqu’au bout. » Je les fixe un à un. J’ai les yeux humides, je les frotte pour ne pas perdre le peu de courage qu’il me reste. Un sourire s’étire sur mes lèvres. J’ai mal au cœur. Mais ils sont là, avec moi et pour moi.

D’accord, mais je ne veux pas que vous restiez ici. Suivez les bus et autres camions de pompiers. Aidez les professeurs à encadrer les élèves. Soyez à leur écoute et faites ce qu’ils vous disent. Je vous rejoins très vite.

Avant d’énième protestation, je leur souris avant de fixer du regard les professeurs faire des signes à tous les élèves. Comprenant que je ne reviendrais pas sur ma décision, ils se dirigent tous à grand pas vers la place que peut leur offrir Diana. Je lui fais un signe pour la remercier de son aide tandis que Needle hurle à mon attention. « Idalienor venez aussi. Vous en avez assez fait » « Je suis désolée madame mais je ne peux pas. Certains de mes meilleurs amis ne sont pas encore revenus. Je ne peux pas partir sans eux ». Sans qu’elle puisse ajouter quoi que ce soit, les portes des bus et autres camions se referment, les emmenant loin d’ici. Il y a encore du monde partout autour de moi, mais à cet instant je ne me suis jamais sentie aussi seule.

Rapidement, un autre bus arrive tandis que mon regard fixe ce carrefour où tout est en train de se jouer. Je finis par apercevoir Aria, de retour avec Ruru. Je n’ai même pas besoin de dire quoi que ce soit que ma Zoroark l’emmène de force dans le bus, sachant parfaitement que c’est ce que je veux. Mes yeux se tournent ensuite vers le ciel, à la recherche de Cael et Ginji. Eux aussi ne sont toujours pas revenus. Je sais qu’ils sont là-haut, en train de se battre pour Lansat. Je ne peux pas les abandonner là. Après quelques minutes, je vois Cael pourfendre le ciel avant de se diriger droit vers les plaines. Il n’est pas poursuivi, il a l’air d’aller bien. Je lui laisse un message sur son Vocogramme tandis que Ginji ne tarde pas lui aussi à réapparaitre à dos de Ptera. Son regard trahit toute sa colère. Il ne me regarde même pas quand je lui fais signe. Mais qu’importe, il est là et il va bien. C’est tout ce qui compte.

C’est le cœur lourd que je me jette dans le bus juste avant son démarrage. Mes mains glissent contre la porte vitrée tandis que nous quittons la zone. C’est terminé.

C’est terminé.

HRP :
C'est terminé ? /pan/ Fin de l'intrigue pour Ida o/


[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Ilea Alezar
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5719-401-ilea-alezar-adulte
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5751-ilea-alezar-adulte
Icon : [Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 G5wu
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 25 ans
Niveau : 40
Jetons : 3365
Points d'Expériences : 1020
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3365
1020
pokemon
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 G5wu
10
Sinnoh
25 ans
40
3365
1020
Ilea Alezar
est un Adulte Éducatrice Expérimentée
La situation est pour le moins catastrophique. La rousse n’est pas sûre de savoir exactement ce qu’il se passe partout tellement c’est dispatché. Mais ce qu’elle peut dire avec certitude, c’est que l’ensemble du groupe composé d’elle-même, de Caroline PtitardAzuré et Bouddha a atteint son objectif. Pénétrer dans les locaux de Palladium et espérer endiguer l’apocalypse que pourrait provoquer le Feros une fois relâché dans le système hydraulique. Ilea l’a vu d’elle-même, la présentation de ce produit. Elle sait que Vega est très sérieuse. Son combat a pris trop d’ampleur, une mauvaise tournure, des idées folles qui lui sont montés à la tête. Mais la jeune femme ne perd pas espoir de la ramener sur terre. Après tout, ces idées étaient nobles à l’origine.

A toute allure, l’ensemble du petit groupe court à travers les divers couloirs et escaliers de l’entreprise pour espérer rattraper la gérante d’A2P. Evidemment, sur leur chemin, certains tentent de leur bloquer l’accès. Des gardes de Palladium, visiblement pas enclin à l’idée que des membres d’A2P se promènent dans leurs locaux. Evidemment, ils ne sont pas vraiment membres. Ils font semblant. Et ça marche très bien. Après les avoir écartés de leur chemin, ils arrivent en face d’autres membres d’A2P. Très à l’aise, la blonde les embobine en deux secondes, leur faisant croire qu’ils sont là eux aussi pour le Feros. En quelques minutes, nous obtenons toutes les informations que nous voulons. Caroline est très à l’aise pour manipuler les gens à leur insu ça crève les yeux. Habituellement, Ilea n’aime pas du tout ça. Mais aujourd’hui, elle fermera les yeux.

Evidemment, l’as de trèfle ne peut s’empêcher d’en rajouter, créant une grosse bagarre dans les locaux. Avec l’aide de Bouddha, le duo se débarrasse en deux temps trois mouvements des gêneurs. La rousse écarquille les yeux. Alors ça si elle s’y attendait. En fait Caroline c’est Conan le barbare, mais en beaucoup plus jolie. Dans un grognement, la blonde extirpe de la ceinture d’un des adhérents une fiole blanche, très similaire à celle qu’a vu Ilea l’autre jour.

Fais attention Caroline, je pense qu’il s’agit bien du Feros.

La jeune femme tente de retenir un sursaut quand la réaction de la blonde est de verser son contenu sur le sol. L’éducatrice n’aurait surement pas utilisé cette méthode pour s’en débarrasser mais cela fonctionne aussi. En espérant qu’aucun des membres d’A2P n’aient l’idée de lécher le sol. Une autre personne s’est elle aussi introduite dans les locaux. Henry. Le jeune homme de tout à l’heure. Il a toujours cet air nonchalant plaqué sur le visage. Comme si tout ce qui se passait autour de lui ne l’affectait pas. Après tout la rousse est mal placée pour juger. Elle aussi a déjà eu ce type de réaction, pour se protéger mentalement. Peut être qu’il fait tout simplement la même chose. Toujours avec le même air, il propose de les couvrir. Très gentille proposition que l’ensemble du groupe approuve avant de reprendre la route.

Les couloirs et les escaliers s’enchainent encore et encore. Mais combien y en a-t-il franchement ? Beaucoup trop. Mais le souci ce n’est pas tant ça. C’est leur fâcheuse tendance à croiser des gardes faisant demi-tour, courant vers la sortie. Déjà ce n’est pas très professionnel, et surtout ça n’a aucun sens vu la situation actuelle. L’ensemble du groupe commence à se poser des questions, jusqu’à ce que le blondinet communique avec un de ses pokemons à l’extérieur. A l’extérieur, il semblerait que la Team Rouage soit en train de faire un carnage. Ils envahissent les lieux, tout le monde se replie, les forces de l’ordre essaient de calmer le jeu mais impossible de reprendre la situation en main. Se pose alors un dilemme, un dilemme auquel la jeune femme va devoir apporter une réponse. Continuer de chercher Vega ou s’enfuir pour échapper au contrôle de la Team Rouage ? Choix cornélien. Tout repose sur ses épaules. Après tout, c’est elle qui a initié le mouvement. Maintenant, elle doit en assumer les conséquences. Après un regard vers tout le monde, particulièrement vers Caroline, elle décide de reprendre la parole.

Je te comprends Ptitardazuré. Là-haut, les choses dérapent et je te crois sur parole. Mais je rejoins Caroline. Le danger potentiel que représente le Feros est trop grand pour qu’on rebrousse chemin maintenant. On doit vérifier que ce sérum n’est plus une menace pour personne. Après quoi nous remontrons. Je ne veux forcer personne. D’ailleurs je préfèrerais même que seulement Caroline et moi continuions le chemin. Mais je ne pense pas que je vous en dissuaderais. Alors restons groupé, et finissons ce que nous avons commencé. Quant au Farfuret, j’ai bien vu qu’ils nous suivaient depuis un moment, alors qu’il continue.

A nouveau, ils s’enfoncent encore un peu plus. Mais clairement, le comportement de tous les adhérents a changé. Certains sont en fuite, tandis que d’autres restent immobiles, comme s’ils écoutaient autre chose. Ils ont très certainement une oreillette, et quelqu’un communique avec eux. La rousse se fige quand elle commence à enfin les voir réagir. Ils tiennent vigoureusement le flacon dans leur main avant de le briser en milles morceaux sur le sol, tous en même temps. Une directive commune ? La jeune femme se dirige vers l’un des membres et lui attrape son oreillette noire d’un geste vif. Rapidement, elle l’a place à son oreille avant de répondre.

Vega c’est vous ? Arrêtez cette folie !
Je ne suis pas folle. Notre organisation vient de tomber, en même temps que tout Lansat. Répandre le Feros n’a plus aucune utilité. J’ai demandé sa destruction. Vous devez le voir. Quant à moi, je sortirais d’ici pour disparaitre. Ça vous va comme réponse ?

L’éducatrice n’a pas le temps d’en ajouter davantage qu’un violent grésillement retentit dans son oreille. Le micro est HS. Il est temps d’en finir.

Vega a demandé la destruction généralisée du Feros. Il faut qu’on sorte d’ici vite avant qu’effectivement nous soyons pris au piège !

La remontée est allée bien plus vite que la descente, leur permettant de découvrir un bien triste spectacle. Des explosifs fusent dans tous les sens. Les combinaisons grises de la Team Rouage envahissent les lieux. La police demande à tous les civils de partir. La bataille est finie. Elle s’est trompée d’ennemie. Vega représentait certes un danger, mais au final, c’est bien la Team Rouage qui aurait eu raison de l’ensemble de l’île. En essayant de ne pas défaillir, la rousse s’adresse aux deux adolescents et au Farfuret.

Merci pour tout, pour votre aide. Maintenant retournez avec vos professeurs, mettez-vous à l’abri d’accord ? Vous en avez bien assez fait.

Dans un geste qui se veut doux et réconfortant, la jeune femme caresse leurs cheveux d’enfant avant de leur faire signe d’y aller. D’un autre geste, elle rappelle tous ses pokemons dans leur pokeball, ne laissant plus que Kayla, attendant ses instructions. L’éducatrice soupire, encore. Elle retient ses larmes. Encore.

Caroline, je te remercie toi aussi beaucoup pour tout ce que tu as fait pour moi. Sans toi je n’y serais jamais arrivée. Maintenant je vais rentrer chez moi, et faire mes bagages. Je crois que cette fois-ci c’est clair, c’est la fin de Lansat. La fin de ce qui devait être ma nouvelle vie. Il faudrait m’en reconstruire une autre. J’espère que d’ici là nos chemins se recroiseront.

Ilea adresse un sourire franc à la blonde. Un sourire qui exprime un peu tous les sentiments à la fois. Ce sourire, c’est aussi celui de la fin. Ce sourire, elle n’aurait en réalité jamais voulu le porter sur son visage. Alors, tout en quittant les lieux sur le dos de sa Togekiss, elle pleure. Mais elle sourit. Encore.
HRP :
Fini avec Ilea aussi (pas du tout en retard comme toujours)



Alezar Ilea
L'échec n'est qu'une opportunité de recommencer plus intelligemment ~
Hagawa Haru
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5221-370-hagawa-haru-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5233-hagawa-haru-phyllali
Icon : [Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 51
Jetons : 3190
Points d'Expériences : 1738
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
pokemon
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Tumblr_inline_mxrm54BUyO1s46qka
15
Unys
15
51
3190
1738
Hagawa Haru
est un Coordinateur Performer

Principe de causalité
Avec tout le monde.
On se croirait dans un super film d’agent secret, et on arrive bientôt au dénouement final, le combat contre le grand méchant de l’histoire qui veut détruire la ville pour des raisons diaboliques ! Sauf que là c’était vrai, et que c’était pour des raisons un peu plus complexe, et qu’il n’y avait personne qui avait la carrure d’un super agent secret, fort, courageux, en tout cas c’est sûr que c’était pas moi… PtitardAzurée ce n’était qu’un nom de code, mais ça ne me donnait pas pour autant des supers pouvoirs, je sais que je ne suis pas l’homme de la situation mais je ne veux pas encore me retrouver spectateurs dans cette situation ! J’ai préféré observer dans mon coin, sans prendre partie mais tôt ou tard on est confronté à ces choix, et je ne vais pas reculer maintenant !  Une fois qu’on aura arrêté le Feros, il faut absolument que je retourne voir Charles.

Plus nous nous enfoncions dans les couloirs, et moins nos affrontements avec les membres A2P étaient virulent, c’était la panique générale. Les partisans d’A2P prenaient la fuite, pendant que d’autre explosaient leur flacon remplit du Féros au sol, que se passait-il ? Avait-il finalement décidé de retourner leur veste ? Ilea réussit à récupérer l’oreillette d’un membre, à l’entendre parler elle semble être en contact avec Vega. Le plan de Vega à échoué, et il nous faut maintenant quitter la base. C’est à ce moment-là qu’on a un gros compte à rebours au-dessus de nos têtes avant que l’île explose ou quelque chose comme ça ?! AH OUAIS MAIS LA IL Y A PAS DE COMPTE A REBOURS !

Sans plus attendre nous rebroussons le chemin avec toute l’équipe, finalement notre mission est une réussite dans un sens, enfin je crois… ? Heureusement que la remontée est plus rapide que la descente, il nous faut que très peu de temps avant de remonter à la surface, et puis quand notre vie est en danger on est pris d’une certaine adrénaline, parce que curieusement on n’a pas tous envie d’y passer je crois… Le Farfuret qui semblait vouloir en découdre avec les membres d’A2P est obligé de rebrousser le chemin avec nous, charcuter des écologistes se sera pour plus tard, l’important c’est qu’on s’en sorte tous !  

« On a réussis ! Enfin, presque mais on va dire qu’on a réussis ! »

Ilea nous conseille de retourner voir nos professeurs pour nous mettre à l’abri avant de nous caresser les cheveux comme de pauvres enfants naïfs. Eh mais je ne suis pas quelqu’un de naïf d’abord !  Enfin, elle avait raison.

« Pas de soucis, on se replie ! Mission terminée, soyez prudentes toutes les deux ! J’espère qu’on pourra se revoir dans de meilleures circonstances ! »


Je cours sans me retourner aux cotés du Farfuret de Salomé avant de retrouver quelques élèves de l’académie, visiblement on avait réussi à trouver tout le monde, ah et je vois Charles et le reste de mon équipe.

« Ah ! Eh bien tu en as mis du temps, on a bien cru que vous finiriez enterrés sous terre avec ces explosions ! »

« Ahah, c’est sous-estimé PtitardAzurée ! »

J’essaye de regarder aux alentours pour retrouver Salomé, une fille rousse ça ne doit pas être impossible à trouver dans cet amas d’élèves.

« Alors tu vois Salomé quelque part Faulkner ? Faulkner ? Eh reviens par ici c’est dangereux là-bas on ne va pas retourner chez Palladium, attendez-moi là vous autres ! »


J’essaye de le rattraper, je n’ai pas envie de perdre son Farfuret sinon qu’est ce qu’elle va bien pouvoir me dire… ? Non je ne peux pas le laisser partir tout seul, c’est trop dangereux.

Heureusement *tousse* par je ne sais quel miracle, sans doute le pouvoir d’Arceus qui nous venait en aide pour enfin conclure cette histoire une bonne fois pour toute, le Farfuret croisa sa dresseuse sous le chemin paniquée.

« Ah Salomé te voilà ! On n’a pas vraiment le temps pour les retrouvailles, c’est trop dangereux ici. Allez sortons d’ici ! »

Il était temps de conclure ce chapitre de Lansat, qui a duré beaucoup trop longtemps. Je ne sais pas comment tout cela va se terminer, mais si on arrive à s’en sortir, alors tout est bien qui finit bien ! Mission accomplie à 75% pour les TotallyPoké !





HRP :

Blablabla
Il s'en va au camp de Lansat avec le Farfuret, puis il fait demi-tour, il trouve Salomé(par hasard) et tout rentre dans l'ordre ou presque, et il retourne au camp de Lansat.

FIN DU RP ! (Après je sais plus combien de mois... *tousse*)






PHYL THE POWER ! ≈ On part à l'aventuuuuure !
Salomé Cobal
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Icon : [Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Z411
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 61
Jetons : 26510
Points d'Expériences : 2058
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Z411
8
Johto
16 ans
61
26510
2058
pokemon
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Z411
8
Johto
16 ans
61
26510
2058
Salomé Cobal
est un Pokeathlète Médecin
D'abord Faulkner.
Maintenant Ana.
Le monde entier avait-il décidé d'abandonner Salomé ? La voilà seule, errant dans les locaux de Palladium, se guidant aux seules traces de griffes laissées par ce qu'elle suppose être l’œuvre de son Farfuret. Ce n'est vraiment pas le moment de douter.
Mais les mots d'Ana concernant la potentielle présence de Haru, lui réchauffe le cœur et la poussent à continuer, avancer dans ces couloirs qui lui semblent plus obscurs à chaque nouvelle seconde qui s'égrène.

Et subitement, Ana apparaît, juché sur un Haydaim. La Médecin ne met que quelques instants à comprendre qu'il s'agit de Forest, et même si elle n'arrive pas à expliquer la disparition soudaine de celle qu'elle doit considérer désormais comme sa petite-amie, elle sait que ce n'est certainement pas le moment de demander des comptes à l'Alolienne.
Il y avait d'autres priorités.
Et l'une d'elles s'appelait Faulkner.

– Ana ! Evite de disparaître comme ça sans rien dire !

C'est qu'elle s'était inquiétée, un peu, la rousse.
Mais le temps effaçait ses craintes car même si l'issue du combat était incertaine, elle croyait reconnaître, au loin, l'ombre effilée de Faulkner, suivi de près par Haru.
Visiblement, Ana avait au moins raison sur un point.

– Faulkner ! Je t'ai cherché partout !

Ça aura permis à Salomé d'avoir un aperçu de ce qu'elle subirait dès cet été une fois Faulkner barré pour de vrai. Là, ce n'était qu'une simple mise en bouche, presque rien, mais elle avait flippé, énormément, face à la perspective de ne plus revoir le Griffacéré au milieu de ce champ de chaos et de destruction.
Pourtant il n'avait pas changé d'île.
Ni même de région.
Juste Faulkner à une centaine de mètres à peine de sa dresseuse.
La rousse s'accroupit pour être à la hauteur du Farfuret, il lui semble enlacer un enfant, lui qui n'avait toujours pas grandi.

Mais Haru a à son tour avait raison ; pas de temps à perdre en retrouvailles, déjà que Salomé avait cru bon de se mettre en couple officiellement en pleine bataille, le reste devait attendre, même si le reste n'était autre que Faulkner.
Au moins était-il revenu aujourd'hui.
Qu'en serait-il pour demain ?
La demoiselle se laissa entraîner dans le sillage du Coordinateur, ne quittant plus des yeux le double-type qui paraissait ne pas avoir conscience du danger qu'il avait fréquenté, paraissant, au contraire, s'être bien amusé en ce jour d'horreur.

La voilà de retour au camp Lansat.
Algernon est perché sur son épaule, Chayana près des blessés, de même pour Django et Faulkner près de Haru. Oui, tout le monde était bel et bien là.
Et Ana à ses côtés, ne l'oublions pas.

HRP :
Faulkner retoruve Salomé. Salomé retrouve Faulkner. Tout est bien qui finit bien pour Salomé qui termine au camp Lansat.
Et fin de l'intrigue pour Salomé !


[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Miniature_731_SL[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 9300065cql[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Rm8b[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Miniature_461_XY[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 U96v[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 1560881474-miniature-leviator-2-0[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 1564356350-farfuret[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards ! :
[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 670694A41EB578ED25EEFEFD7DEEFCC2B455DB3045425734926CF80Dpimgpshfullsizedistr[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Cwao[Intrigue #12] Principe de causalité - Page 9 Salome
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum