>

Partagez | .
[Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Jeu 26 Juil - 0:01

Univers: Le même que le forum, environ 30 ans plus tard, dans l'imagination débridée d'un shipper fou furieux (featuring les idées d'autres shippers fous furieux)
Contexte détaillé: Trente ans après le déménagement de la Pokémon Community, l'école revient sur Lansat, totalement réhabilitée et rénovée depuis le temps. La nouvelle génération d'élèves est prête à y faire sa rentrée. Parmi ces derniers et dans le corps administratif, beaucoup de noms connus. Le destin a décidé de réunir d'anciens amis ou de se faire rencontrer des enfants qui vont marcher sans le savoir dans les pas de leurs parents. Et, comme nous le savons tous, serait-ce la Pokémon Community sans catastrophe ou gros conflit ?
Rp solo, PV ou ouvert à tous?: Fanfic à chapitres à parution sporadique
Pokémon: Oui

Disclaimer : Aucun des personnages originels ne m'appartient, bien entendu. J'ai obtenu l'approbation des revenants, tant sur leurs occupations que sur leur potentielle descendance. Ces derniers sont mes OC, sauf mention contraire.
Comme nous sommes dans la partie UA, je tiens à me dédouaner de toute critique du style "pourquoi j'y suis pas moaaa ?" et vous invite plutôt à me contacter sur Discord ou par MP pour qu'on arrange toute situation qui ne vous irriterait beaucoup. (Aussi c'est une fanfic et rien qu'avec mon cast de départ j'en suis à une vingtaine de personnages, AYEZ PITIE)
Je vous invite à poster vos commentaires sur cet UA dans le topic consacré dans le flood, histoire de garder cet endroit aussi clean que possible, merci o/

Sommaire :
Chapitre 1. Lansat, once again
Chapitre 2. Le premier cours du reste de nos vies
Chapitre 3 : Normal, vous avez bien dit normal ?
Chapitre 4 : Au nom de la Lune
Chapitre 5 : Sciences de la vie
Chapitre 6 : La folle journée de Carmélia
Chapitre 7 : L'excursion (Partie 1)
Chapitre 8 : L'excursion (Partie 2) [A venir]


Commentaires : Ici siouplaît o/ (Merci d'avance ;w; )

Fiches de personnages : (Spoilers ahead !)

Jonas:
 
Sacha:
 
Dania:
 
Louis:
 
Essa:
 
Géronimo:
 
Luna:
 
Capucine:
 
Timéon:
 
Carmélia:
 

Personnages de retour:
 


Dernière édition par Rodrigue Miles le Lun 20 Aoû - 2:29, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Jeu 26 Juil - 0:02

[J'réserve ça, des fois que j'y glisse des illustrations ou que les fiches de persos soient immenses]

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Jeu 26 Juil - 0:03

Chapitre 1 : Lansat, once again

Il posa ses valises sur le tarmac et regarda autour de lui. Le nouvel héliport, assurant des navettes bien plus régulières avec le continent qu'avant, était décidément très utile et venait habilement compléter les deux ports classiques, qui avaient aussi été rénovés. Lansat était définitivement un île à la pointe des nouvelles technologies, allant des nouveaux bateaux électriques au métro sous-marin qui permettait de la relier avec d'autres localités de l'archipel. Le grand parc d'attraction sur l'île Cobaba témoignait de l'attractivité de ces nouvelles zones urbaines, bien loin des Régions d'origine et de leurs grandes villes. Avec un soupir, l'adolescent tapota le haut de sa tête, vérifiant que Statitik était toujours là. Parfait. Le tramway arriva, se faisant une joie de l'emmener vers le nouveau campus.

La Pokémon Community était revenue à ses origines, trente ans après les événements désastreux de ce qu'on avait nommé plus tard le Pallagate. L'île avait finalement été totalement déclarée sûre, puis reconstruite, quasiment depuis le départ lors d’une grande opération de réhabilitation, devenant la figure de proue de cet archipel haut de gamme. Et pour boucler la boucle, un grand campus allait y être inauguré, un an après l’inauguration du nouveau centre-ville. Qui disait campus, disait élèves et ils étaient beaucoup à être venus, attirés pour plein de raisons. La sienne était pour le moins contraignante : avec un père prof et obligé d'habiter dans l'enceinte de l'académie, il n'avait pas trop eu le choix.

La vie scolaire avait été quelque peu remaniée elle aussi et tout était expliqué dans un petit fascicule qu'il feuilletait en faisant le tour de la ville. Tout d'abord, il n'y avait plus que quatre dortoirs, deux pour chaque sexe, et deux pour chaque tranche d'âge. Les plus jeunes, de dix à quatorze ans et les plus vieux, de quinze à dix-neuf ans. Cela correspondait aux nouveaux cycles, de cinq ans chacun, pendant lesquels chaque élève devait valider assez de Grades dans différentes classes pour obtenir ses deux diplômes. Au terme d'examens qui faisaient peur à tout jeune digne de ce nom. Les petits nouveaux obtenaient tous un Pokémon de bienvenue, offert par le Collectionneur, qui semblait ne pas avoir quitté les lieux, bien que se faisant vieux lui aussi. Ceux qui arrivaient pour le second cycle obtenaient juste un Bracelet Z évolué, qui faisait aussi office de Gemme Sésame. Leur usage s'était définitivement démocratisé, depuis le temps. Après leur examen final, les élèves étaient invité à partir en alternance longue ou à rester profiter des cours supérieurs, mais ils étaient cette fois logés dans la cité universitaire, un ensemble de bâtiments formant une mini-ville à l'écart du campus.

Du haut de ses seize ans, Jonas Miles regardait l'aquarium et le centre commercial passer devant ses yeux marrons. Châtain et plutôt petit pour son âge, il repoussa une des mèches qui tombait devant ses yeux, très vite remise en place par Statitik qui voulait l'embêter et le distraire. Avec un sourire, il replaça la petite araignée sur sa tête. Vexé, le Pokémon se laissa tomber dans la capuche du hoodie de son Dresseur où il reste bouder. Enfin arrivé sur le campus, le jeune adolescent prit valise et sac à dos et s'avança vers le bâtiment administratif, se mêlant à la foule de nouveaux arrivants. Ils devaient signaler leur arrivée puis se voir assigner à leurs chambres. Un grand moment de joie en perspective pour tout le monde. Puis il y aurait le discours de bienvenue à l'amphithéâtre.

Faisant route vers son dortoir en se repérant grâce à son IPok, Jonas en profita pour étudier d'un peu plus près le plan de l'académie. Il avait bien changé depuis sa dernière implémentation. Les bâtiments administratifs et de vie scolaire, comprenant la cantine, formaient le grand bloc de l'entrée, prolongé par les bâtiments de cours. De chaque côté, les dortoir : à l'ouest ceux des filles, à l'est ceux des garçons. Les terrains d'entraînement, les gymnase et les manufactures étaient encore plus loin dans le campus, qui s’étalait donc tout en longueur. La fameuse cité étudiante était un peu avant l'entrée de l'enceinte même, il était passé devant avec le tramway. De l'autre côté de cette route s'étendaient une foule de magasin de services, dont la bibliothèque. Il y avait donc beaucoup d'espace libre entre les installations, occupé par des jardins et des petites zones de repos.

Arrivant devant le dortoir des garçons de second cycle, l'adolescent regarda les élèves autour de lui. Il y avait un peu de tout : des geeks, des sportifs, des rats de bibliothèque et des fêtards. La disparition des dortoirs par affinité faisait que tout ce petit monde allait se mélanger, ce qui promettait de sacrées cohabitations. Dans tout ça, Jonas était juste un peu plus grand que la moyenne, mal dégrossi et habillé de manière à ne pas attirer l'attention sur lui. Le parfait élève lambda, quoi. Il s'engouffra dans le bâtiment à la recherche de sa chambre, mais fut arrêté quand il entendit son nom.

« Ah donc c'est bien toi, j'aurais du m'en douter avec le Statitik en chapeau, sourit un blond aux yeux bleus un peu plus petit que lui.
- Sacha Abernaty quelle booooonne surprise.
- Cache ta joie, ouais. C'est vrai que ton père va enseigner ici ? demanda le nouveau venu avec un sourire.
- Ouiii... geignit le Dresseur à l'araignée, bien embêté. Et Dania ?
- Ma sœeur est bien là aussi, mais je te prierai de ne pas poser tes sales pattes dessus.
- En même temps avec le chien de garde qu'elle se traîne... »

Les deux se regardèrent méchamment avant de prendre la direction de leurs chambres respectives. Sacha et lui se connaissaient depuis aussi longtemps qu'ils s'en souvenaient et avaient toujours été en rivalité cordiale, malgré le fait que leurs parents soient les meilleurs amis du monde. Il s'entendait mieux avec la fille des meilleurs amis de son père, qui était plus jeune de deux ans et demi, mais sous l'étroite protection de son frère. Autant dire que les parents étaient blasés et avaient décidé de laisser courir en se disant que ça se résoudrait bien tout seul. Bien mal leur en avait pris, mais laisser traîner les problèmes semblaient être un sport familial des deux côtés. Arrivé devant sa chambre, Jonas ne put que constater la présence de son éternel rival à côté de lui. Un coup d'œil sur la plaquette qui indiquait les occupants assignés ne put que le désespérer un peu plus.

« J'vais rester bloqué trois ans avec toi, joiiiie, souffla le rival, blasé.
- Ca m'amuse autant, t'en fais pas. On déballe nos valises et on se barre vite fait ?
- Vendu. Faudra qu'on aille se signaler au prof référent du dortoir ce soir, c'est pas ton père par hasard ? ricana Sacha.
- Non, encore heureux, c'est celui des jeunes par contre. »

Le duo rangea rapidement la chambre, qui était d'un modèle type : deux armoires, deux bureaux, deux lits et une petite salle d'eau, les douches étant au bout de chaque couloir. Les dortoirs étaient organisés sur cinq étages, une pour chaque année de cycle. Leur seconde année de second cycle les plaçait avantageusement pas très haut dans le bâtiment, équipé d'ascenseur et de rampes pour convenir aux élèves handicapés, qui pouvaient néanmoins choisir d'occuper certains appartement individuels du rez-de-chaussée, qu'ils partageaient avec le personnel. Les deux faux amis descendirent ensuite pour assister au traditionnel discours de bienvenue de la directrice. Arrivés un peu en avance, il furent néanmoins ravis de voir qu'ils étaient placés dans le grand amphithéâtre et qu'ils étaient visiblement bien séparés. Une petite heure passa, de quoi leur permettre de trier leurs mails et d'avancer dans les jeux installés sur leurs IPok. Enfin, un frisson parcourut la grande assemblée qui s'était réunie là et la directrice fit son entrée. Elizabeth Snow, plus toute jeune, s'avança lentement et prit place au pupitre. Jonas balaya la foule de profs et de membres de l'administration qui s'était aligné derrière elle et remarqua son père, il fronça les sourcils alors que le discours commençait.

« Chers élèves, chers professeurs, chers membres du personnel. C'est une joie et un plaisir pour moi de présider une nouvelle cérémonie de début de semestre, et de retour sur Lansat qui plus est ! Malgré les événements et le temps, nous voilà de retour sur cette belle île, terre de nos début. N'oublions pas pour autant le passé, tant il est douloureux mais aussi rempli de souvenirs importants pour nous tous, tâchons d’en tirer des enseignements qui nous serviront à ne plus reproduire les mêmes erreurs, et à avancer pour laisser notre place à la nouvelle génération.

Bienvenue à la Pokémon Community, école d'élite reconnue dans toutes les Régions. J'espère que vous avez tous fait bon voyage et que notre nouveau cadre de vie vous plaît. Vous entrez pour certain au doux âge de dix ans pour plusieurs années d'enseignement, entourés de vos Pokémon. Je vous souhaite à tous beaucoup de réussite et attend de chacun le plus grand sérieux et la plus grande diligence dans ses études. Vous êtes les acteurs de votre expérience, ne l'oubliez pas.

Pour parler de manière plus terre à terre, je vous annonce bien entendu le retour des douze spécialités et des quatre branches reconnues inter-régionalement. Petite nouveauté avec la disparition des dortoir d'Evolitions, chaque branche a un professeur référent qui sera aussi chargé d'un dortoir. Pour la Coordination, mademoiselle Potts, qui s'occupe du dortoir des filles de second cycle. »

Une petite dame âgée et rabougrie aux cheveux gris fit signe de la main, un groupe de Noeunoeuf autour d'elle. Melty Potts avait bien vieilli, mais rien n'avait entamé sa bonne volonté et sa douceur. Sa maladresse restait cependant elle aussi légendaire.

« Les filles de premier cycle seront sous la responsabilité de mademoiselle Edelwen, qui s'occupera aussi de la branche Pokéathlète. »

Une brune à l'air sévère mais doux hocha la tête et s'avança. Un magnifique Zoroark se dressait à ses côtés. Sacha, dans l'assistance, pencha la tête. Il lui semblait la reconnaître, elle devait faire partie des amis de ses parents. Les anciens élèves de la Pokémon Community s'étaient vus proposer divers postes dans l'établissement et certains avaient accepté, d’où la présence de noms connus. De toutes manières, beaucoup des élèves qui sortaient de l’école devenaient de grands noms du monde proffessionel lié aux Pokémon.

« Pour le pôle scientifique et les garçons de premier cycle, monsieur Miles. »

Le père de Jonas sourit et s'inclina, son bon vieux Luxray à ses côtés. L’adolescent observa l’air calme, de son paternel, sachant que l’adulte était certainement paniqué, on ne le changeait pas. Le garçon au Statitik était quelque peu gêné, mais ne devrait pas avoir à tant côtoyer son parent tant que ça, vu qu’il n’avait aucune affectation de scientifique à honorer.

« Et enfin, pour la branche TopDresseur, monsieur Nyllis, qui, comme vous pouvez vous en douter, est le référent pour les dortoirs des garçons de second cycle. »

Jonas sursauta en voyant le grand brun à l'air sombre saluer la foule, un sourire au lèvres, accompagné de son immense Aligatueur rose, qui forçait le respect, à défaut de paraître sombre lui aussi. L'homme avait à peu près le même âge que son père et était un éminent stratège, ayant gagné une ligue à Sinnoh par le passé. Il y avait vraiment de grands noms parmi les professeurs en fait. Il était, de fait, plutôt content d'être sous la responsabilité de cet homme pour ses deux affectations. Le discours continua.

« Comme vous le savez tous, le premier cycle se concentre principalement sur les bases, avec un choix de branche en seconde année puis de spécialisation à partir de la quatrième année. Une seconde spécialité est à choisir aux mêmes moments en second cycle, réfléchissez bien à vos projets d'avenir et n'hésitez pas à consulter nos conseillers d'orientation. Pour continuer avec les sujets qui fâchent, la répartition des cours ! Comme d'habitude, la matinée est réservée au programme d'éducation classique obligatoire. Maths, français, histoire, géographie, tout ce dont vous pouvez rêver, dispensés par vos professeurs préférés. L'après-midi est réservée aux cours qui se rapportent aux Pokémon. Certains sont obligatoires, d'autres sont optionnels et dépendent de votre niveau. Vous pouvez aussi vous entraîner en petis groupes autonomes tant que vous signalez votre présence. Enfin, de nombreux clubs et options culturelles sont disponibles, n'hésitez pas à y participer pour obtenir plus de crédits ! »

L'ensemble de l'assemblée hocha la tête alors qu'une bonne partie des professeurs et quelques élèves semblaient vraiment s'ennuyer.

« D'une manière plus pratique, vous allez être divisés en plusieurs groupes suivant vos branches et votre âge. Vous pouvez donc être en classe "un-quatre-c-s" pour un élève de premier cycle quatrième année, faisait partie du groupe C et de branche scientifique. Ces informations vont vous être transmises dans l'heure sur votre messagerie étudiante. Chaque groupe dispose d'un professeur principal qui vous sera communiqué de la même manière, ainsi que vos emploi du temps et autres informations importantes. »

Ce coup-ci tout le monde regarda les appareils portatifs, les plus jeunes intrigués, n'ayant pas encore touché d'IPok. Les machines étaient de différentes couleurs, customisés à la demande de chaque élève, vu que les couleur de dortoir n’étaient plus d’actualité.

« Enfin, je tiens à terminer en rappelant que les concepts de Sorties Capture, de Missions, d'Alternances et d'Appels d'Offres sont de retour et seront réimplantés tout au long de ce premier semestre de remise en route sur Lansat. Du côté de nos projet, un partenariat avec l’autre Pokémon Community est envisagé au début du second semestre. Ce sera tout, vous pouvez aller manger. Cette après-midi, premier cours magistral avec vos professeurs référents de branche. »

Toute la foule se leva et se précipita à la cantine, des groupes d'élèves se formant sporadiquement. N'ayant pas envie de se presser, Jonas prit son temps pour se lever, tellement longtemps qu'il entendit Statitik couiner sur sa tête. Il leva les yeux pour tomber nez-à-nez avec un Météno vert qui semblait ricaner. Levant les yeux au ciel, il se posa sur un côté, attendant avec le petit météore, qu'il tapota un peu pour passer le temps. Quelques minutes plus tard, son père arriva. Cheveux blonds-gris, calvitie naissante et même bien avancée en fait, le presque cinquantenaire sourit en voyant son fils, qu'il serra dans ses bras. Jonas roula des yeux, bénissant le fait qu'il n'y avait quasiment plus personne dans les parages.

« Jonas ! Comment ça va ? Tu as fait bon voyage ? Tu aurais pu venir me voir plus tôt, quand même !
- Bonjour papa. Ca va. Oui. J'ai seize ans, je suis à l'école, je vais me précipiter dans tes jupes, bien sûr ! souffla le fils.
- Roooh mais non ça va, regarde y a plein de gens que tu connais ! T'as vu les enfants Abernaty ?
- J'ai croisé Sacha, oui, on est dans la même chambre.
- Mais c'est génial, ça ! s'enthousiasma le père.
- Et toi t'es à côté de la plaque, trop enjoué et je soupçonne que ce poste te rende ta jeunesse perdue.
- Ahem euh oui... Désolé de pas avoir pu te prendre le mois dernier, avec les préparatifs et tout. Ca s'est bien passé avec ton père ?
- Parfait, papa te passe le bonjour, il espère que tu vas bien t'amuser ici.
- Je vois, je vois. Dis voir, tu veux qu'on mange ensemble ? Ca fait longtemps !
- Mais enfin papa, on est à l'école ! T'as intérêt à te tenir si je t'ai en cours à un moment, hein ! grommela l'adolescent.
- Mais enfin, c'est pas grave ! T'as honte moi ou quoi ?
- OUI.
- C'est dit avec une telle délicatesse...
- Papa, j'ai seize ans. J'ai été adopté à quatre. Mes parents gays se sont séparés à dix. Je suis en plein boom adolescent, EXCUSE-MOI d'être quelque peu rude avec mon père qui a définitivement le Talent Glue ! »

Le jeunot s'échappa, sortant de l'auditorium bien énervé, laissant son paternel les bras ballants. Deux autres professeurs vinrent le voir et lui tapotèrent le dos.

« Mon pauvre, il t'a pas loupé, ricana presque Idalienor.
- Je compatis mon vieux, j'ai appris la leçon brutalement moi aussi avec les miens, quand j'ai voulu les aider pour leur entraînement, souffla Paul Nyllis.
- Merci vous deux... Je dois être encore un peu déprimé, c'est tout...
- Encore cette histoire de divorce avec Aaron ? Ca fait cinq ans, passe à autre chose quand même, grommela le prof de stratégie.
- Non, non, ma carrière n'avançait plus trop, je me fais vieux, c'est pour ça que j'ai accepté le poste ici, mais je ne sais pas si je suis à la hauteur, c'est tout.
- Mais enfin Rod...
- Laisse Ida, quand il est comme ça vaut mieux le laisser gamberger. » l'interrompit Paul avant de partir, traînant la brune avec lui.

Jonas, bien énervé, était sorti de la salle, avant de se faire alpaguer par Sacha et sa sœeur. Les trois mangèrent ensemble, prêts à affronter cette super année de cours, envers et contre tous. Il n'étaient pas forcément prêts à essuyer toutes les catastrophes qui allaient leur tomber dessus. Parce qu'après tout, que serait PC sans catastrophe ?

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Ven 27 Juil - 13:13

Chapitre 2 : Le premier cours du reste de leurs vies

La salle des profs était définitivement très animée ce midi là. Il y avait ceux qui étaient prêts, même un peu trop.

« J'ai préparé mes cours pour les trois mois à venir, pas de problème ! » souffla Rodrigue, observé par d'autres professeurs dubitatifs.

Ceux qui avaient un plan.

« Je vais déjà leur parler des échauffements et de la prévention des accidents. Il faut faire attention à ne pas se blesser. » soulignait Idalienor avec d'autres professeurs Pokéathlètes.

Ceux qui avaient l'habitude.

« Pour moi ça sera étude tranquille des relations avec les premiers Pokémon. Faut bien être sympathique avec les éleveurs de premier cycle. » fit Melty Potts, sa voix tremblotant faussement.

Et enfin ceux qui avaient du talent.

« Ils vont faire des groupes de deux et tenter de faucher un de mes Pokémon en moins de cinq minutes, ça va être drôle ! » ricanait Paul, très sûr de lui.

Autant dire qu'à quelques rares exceptions près, tout ce beau monde était plutôt détendu.

~~~

Du côté des élèves, qui étaient sortis dans les jardins après le repas, on commentait grassement la répartition en classe. Jonas et Sacha en pleuraient, même.

« Pourquoi on est tous les deux en deux-deux-b ! On va être tout le temps collés ensemble ! pestait Sacha.
- Crois pas que ça m'amuse plus, marmonna le Dresseur à l'araignée.
- D'un autre côté t'es en Coordination frangin, alors que lui est en TopDressage, vous allez avoir une partie de l'après-midi tranquille, loin de votre relation fusionnellement hostile. »

Les deux regardèrent Dania, blasés. La jeune fille aux cheveux roses leva ses yeux noisettes au ciel.  gée de deux ans de moins qu'eux, elle était en dernière année de premier cycle et potassait déjà un livre de révision pour les examens, dont la première session se déroulerait à la fin du semestre. Habillée d'un t-shirt simple et d'un jean délavée, elle portait avec fierté son Capstick à la ceinture. En voyant que les garçons étaient définitivement irrécupérables, elle se reporta sur son Balignon, lui jetant des croquettes avec désintérêt. Le champignon appréciait l'exercice et sautait un peu partout.

« Des nouvelles des autres, quand même ? demanda à tout hasard Jonas.
- Je sais pas trop. Silence radio des jumeaux. Ils voulaient venir mais leurs parents n'avaient pas l'air très chauds.
- Pourtant la Pokémon Community c'est un gage de qualité, non ?
- Ben après tout ce qu'ils ont vécu ici, je peux comprendre qu'ils n'aient pas envie d'y envoyer leurs enfants, soupira Sacha.
- Si tout ce qui se raconte est vrai, déjà...
- C'est vrai, répondit Dania sans lever les yeux de son livre.
- Et comment tu sais ça, toi ? demanda Jonas, étonné.
- Hey, parle mieux à ma sœur !
- J'ai pas besoin de chaperon, frangin. Jonas, uuh duh, moi Ranger, moi me renseigner un minimum sur les endroits où je vais. L'association des anciens élèves de Lansat a son propre site et a même fait une revue de presse pour les cas les plus médiatisés, tu sais. On y apprend des vertes et des pas mûres. »

Petit silence gêné. La sonnerie qui annonçait le début de l'après-midi se fit entendre. Personne ne voulait le dire, mais ils ne voulaient pas tellement se séparer pour leurs classes. Ils s'étaient peut-être connus à cause de leurs parents, mais ils ne pouvaient s'empêcher de penser que beaucoup des élèves présents étaient peut-être des enfants d'amis de leurs parents que, eux, ils ne connaissaient pas. Cette situation était totalement improbable et stressante, bien loin d'une rentrée normale. Pendant que Sacha se rendait dans le bâtiment des éleveurs, Dania et Jonas marchaient tranquillement vers les terrains du fond. Ils ne seraient pas ensemble pour cette première classe, vu que les premiers cours séparaient premier et second cycle.

« Fiouh, j'espère que ton frère se décoincera un peu...
- Tu peux parler monsieur "je veux pas qu'on sache que mon père travaille ici". T'as quand même été jusqu'à t'inscrire sous ton autre nom de famille.
- C'était le premier alphabétiquement parlant. Je prends Miles d'habitude parce que c'est plus facile à écrire et à prononcer.
- Mais oui bien sûr. Bon on se quitte ici, à la prochaine !
- Salut Dania, profite bien de ton temps loin de ton gardien ! »

La jeune fille leva les yeux au ciel en secouant la tête et prit un autre chemin, aussitôt alpaguée par un petit groupe de TopDresseurs novices.

~~~

Le rassemblement d'élèves TopDresseurs confirmé sur un des terrains ressemblait à un défilé de grosses têtes. Chacun y allait de ses stratégies, de ses méthodes d'entraînement, de ses combats remportés. Seuls certains, plus mesurés et calmes observaient avec attention, tentant de jauger les forces en présence. Des applaudissements se firent entendre alors que le professeur arrivait. Jonas roula des yeux mais se joignit aux célébrations, vite arrêtées par un levé des mains de l'homme.

« Merci à tous. Comme vous le savez, je suis Paul Nyllis. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un stratège reconnu et j'ai déjà été vainqueur d'une Ligue à Sinnoh. J'ai aussi atteint les seizième d'un World Tournament. Bien. Vous êtes tous des TopDresseurs confirmés. Désolé pour nos amis Rangers, mais ce premier cours sera pour moi un moyen de tester vos capacités de combat, histoire de faire une introduction au programme du tronc commun à notre branche pour le second cycle. A savoir la mise en place d'une stratégie et la gestion du timing et de l'espace lors de l'utilisation des Pokémon.

Les stratèges auront surtout cours avec moi, et étudieront la manière de jauger un adversaire et la mise en place de stratégies sous-jacentes. Les spécialistes type auront le droit à tout un enseignement sur le plan de combat en monotype, qui viendra compléter les méthodes d'entraînement et les connaissances du premier cycle. Quant aux Rangers, avec votre majorité juridique à partir de la seconde année, vous aurez enfin l'étude d'intervention sur terrain dangereux, je crois me souvenir que c'est quelque chose qui vous plaît. Bien entendu, vous aurez d'autres profs que moi, à votre âge j'en ai connu des terrains dangereux et je ne compte pas recommencer, ahahah. »

L'assemblée dévisagea le professeur qui n'en menait pas vraiment large. C'était la première fois que Paul donnait cours à des adolescents. Il avait, certes, déjà participé à des conférences, parlé à des journalistes ou à des sponsors lors d'entretiens. Mais c'était sa première fois devant un parterre d'adolescents, ce qui était plutôt stressant.

« Donc pour cette introduction, vu que je ne peux pas vous évaluer individuellement vu votre nombre conséquent, vous allez former des duos et affronter mes Pokémon. Votre but : les défaire en moins de cinq minutes. Je doute qui vous y arriviez, mais on va bien voir. »

Jonas plissa les yeux et regarda dans la foule. Pas question de prendre une paire de grosses chevilles avec lui. Un duo s'était déjà lancé, tout enthousiaste, contre le Carchacrok du professeur. Et se fit rétamer, malgré les Pokémon Glace et Fée sortis. Un frisson parcourut l'assistance, qui prenait conscience d'à quelle sauce elle allait être mangée.

« Une fois que vous vous êtes battus, vous allez sur le terrain derrière moi et vous pouvez vous entraîner. Vous êtes en second cycle messieurs, dames, je ne vais pas vous faire de cadeau ! »

Jonas grimaça, quelque peu déstabilisé par la violence du professeur. Il aurait du demander des conseils à son père finalement, il lui avait dit qu'il avait fait une mission avec monsieur Nyllis pendant leur jeunesse. Il sentit un petit coup dans ses côtes et se tourna vers une jeune fille de son âge, un peu plus petite que lui. Les cheveux châtains raides et coiffés en carré libre, elle portait un haut assez ouvert malgré l'approche de l'automne et un short en jean. Elle faisait partie du groupe calme de la promotion, vu son air blasé qui observait d'un œil expert les gros compétiteurs se faire écraser un à un.

« Salut, tu veux bien être en duo avec moi ?
- Ouais pourquoi pas. Je m'appelle Jonas Mi..ghtley.
- Ok. Essa Labelvi. J'ai failli m'appeler Ella mais ma mère a refusé. Oui, je sors cette introduction à tout le monde. »

L'adolescent leva un sourcil, intrigué. Comme sa partenaire ne disait rien de plus, il regarda l'exercice avec elle. L'observation était très importante puisqu'elle permettait de réunir des informations afin de monter une tactique. Monsieur Nyllis alternait entre tous ses Pokémon matures, sans qu'un motif ne se répète, personne ne sachant vraiment contre qui il allait tomber. Jonas était perturbé pour une autre raison : il lui semblait connaître le nom de famille de sa nouvelle connaissance. Encore un des nombreux amis de son père à n'en point douter. Avec un regard de connivence, les deux élèves s'avancèrent pour leur passage.

« Prénoms, noms et parcours s'il vous plaît ! demanda Paul, une tablette à la main.
- Jonas Mightley, stratégie.
- Essa Labelvi, stratégie.
- Je vois, je vois... Pour vous ça sera Ali, du coup ! »

Les deux élèves s'étaient regardés, surpris. Le garçon haussa les épaules et déglutit en voyant l'imposant Aligatueur rose. Il saisit une Pokéball, gardant Statitik sur sa tête, qui n'avait pas bougé depuis le matin. Sa partenaire avait un grand sourire carnassier sur le visage et avait elle aussi choisi son Pokémon.

« Candine ! annonça Jonas.
- Kipik ! »

Le Pokémon plante, mignon comme tout et un Togedemaru apparurent sur le terrain, provoquant des ricanements de la part des fiers à bras, qui comptaient bien sur leurs Pokémon impressionnants pour faire place nette, pas comme ces deux blagues avec leurs demi-portions. Les deux Dresseurs aiguisèrent leurs regards, se concentrant immédiatement uniquement sur le combat.

« Bon, coup de semonce : Hydrocanon sur la boule de pics, Ali !
- Brume Capiteuse ! réagit à temps Jonas.
- Frotte-Frimousse ! »

Le gros tir aquatique, d'une précision chirurgicale fonça à toute vitesse vers le Togedemaru d'Essa, qui se jeta en plein dedans, si bien qu'il sembla se dissiper. Pas dupe, Paul vit que l'agile petit Pokémon avait profité du bouclier gazeux protecteur, lancé par la plante, pour esquiver. La foule d'élèves sembla surprise et Jonas s'autorisa un petit sourire, content de son effet. Le Pokémon électrique fut rembarré d'un Casse-Brique radical quand il essaya de sauter sur son adversaire. Essa tourna la tête vers son partenaire, qui se mordait maintenant l'ongle du pouce, stressé.

« Essaye d'attaquer, t'as de meilleures attaques à distance que moi.
- Plus facile à dire qu'à faire, Candine n'est pas un monstre offensif... Feuille Magik !
- Électrikipik ! »

La bardée de projectiles fila jusqu'au Pokémon expérimenté, qui n'attendit même pas d'ordre et dissipa les feuilles d'un Poing Glace bien placé, et arrêta les piquants électriques avec un grand coup de Queue de Fer circulaire. Le duo d'élèves grimaça, et paniqua quand le reptilien fonça droit vers la plante avec Aqua-Jet.

« Picot-Defense ! cria Essa, son Togedemaru sautant aux devants de l'attaque.
- Non, Essa ! »

La jeune fille s'étonna et sursauta quand le Pokémon adverse s'arrêta juste devant le sien, stoppant son attaque avant qu'elle ne porte. Un Laser Glace partit sur Candine qui s'éloigna en faisant un pas-chassé et en balançant une nouvelle salve de Feuille Magik pour se couvrir.

« Il n'avait pas Aqua-Jet, c'était une sorte de dérivée de Cascade. Il aurait fait un saut de préparation et se serait entouré d'eau sinon, la préparation classique de l'attaque, expliqua Jonas.
- Mais maintenant il est juste devant Togedemaru ! Eclair Fou ! »

Le petit Pokémon s’électrisa fortement et sauta sur son adversaire, qui le retint avec difficulté à bouts de bras, grâce à Surpuissance. Jonas grimaça et allait demander un soutien en frappant de dos avec Tempêteverte, quand il fut interrompu par le prof.

« Et ça fait cinq minutes. Bien joué, vous pouvez aller attendre la fin de l'exercice. »

Le duo rappela ses Pokémon et s'éloigna, laissant l'adulte noter ses appréciations sur sa tablette avec un demi sourire. Pour Jonas : "Bonne observation et bon soutien en double, cependant trop passif" alors qu'Essa écopait de "Réflexes et nerfs d'aciers, se précipite trop souvent". Il hocha la tête, sentant la patte familiale dans le style de combat des enfants. Même si ça le faisait un peu rire de voir le fils de Rodrigue en tant que combattant, l'ironie du sort.

~~~

Sacha était en pleine séance de toilettage, son Wattouat devant lui. Il s'appliquait à rentre sa laine toujours plus brillante, mais sans la démêler, ce qui handicaperait la production d'électricité statique du Pokémon. Il finit par un massage de la tête du Pokémon et un récurage de ses pattes, observé par un professeur satisfait.

~~~

Dania, elle, peinait, son professeur ayant décidé de faire s'affronter les élèves par session de vingt entre eux afin de mesurer les forces TopDresseur en présence. Son Drakkarmin, sorti plus par défaut qu'autre chose, avait fait d'elle une cible toute désignée. Elle menait un combat honorable, mais était bombardée d'attaques Fée et Glace de tous les côtés. Elle soupira en voyant son Pokémon scolaire s'effondrer, ayant encaissé un Pouvoir Lunaire de trop. Elle se plaça en retrait, observée avec frayeur par ses nouvelles amies Rangers.

« Bah quoi ?
- Ton Pokémon fait vraiment peur, souffla l'une d'elles.
- C'est un dragon de combat, et mon seul Pokémon potable pour ce genre d'exercice, il allait pas être rose et entouré de fleurs, hein, répondit la jeune fille en levant un sourcil.
- Oui mais c'est assez bizarre, une telle brute, t'avais l'air plutôt sympa.
- Parce qu'un Pokémon définit mon caractère ? Génial. En attendant, je suis sûre que la performance de ton Chetiflor a été très appréciée par le professeur. Explosé par une attaque Ecume, quel Pokémon Plante de compèt ! J'espère que tu n'auras jamais à intervenir près d'une rivière, ma pauvre. »

L'élève avec laquelle elle discutait grimaça et s'éloignant, lui lançant un regard énervé. Dania haussa les épaules. Elle n'était pas là pour ménager des chipies qui jugeaient les gens sur les Pokémon qu'ils possédaient.

~~~

L'après-midi se termina par des exercices plus conventionnels pour tout le monde, complétée par la distribution des cartes pour accéder aux services de l'île. Le système des jetons avait été abandonné avec la reconstruction et tout le monde était repassé au bon vieux pokédollar. Les frais d'inscription avaient été bien diminués au profit d'entretiens et de concours à l'entrée de l'académie, ce qui permettait de profiter d'une foule de services gratuits dans Lansat. Suivant ses résultats, chaque élèves obtenait des crédits à dépenser dans diverses activités extrascolaires. Ca plus les bourses à l'éducation, faisaient que tout le monde y trouvait son compte.

Mais pour l'heure, tout le monde avait été prié de prendre le chemin des dortoirs ou des études, le règlement sur le temps libre des étudiants devant être présenté le lendemain matin. Jonas repartait tout seul des terrains, Essa, avec laquelle il s'était un peu entraîné, lui ayant dit qu'elle voulait aller voir comment sa sœur s'était débrouillé pour son premier jour dans la branche scientifique. En repartant vers son dortoir, l'homme à l'araignée cru croiser Dania, faisant marche vers un des terrains de permanence pour cette première session d'études. Elle était entourée de TopDresseur riant plutôt fort et très loin du côté "sage-gentil" des amis habituels de la jeune fille. Ouvrant de grands yeux surpris, Jonas se saisit de son IPok.

Jonas Mi-Mi :
** Hey ! C'est bien toi que je viens de croiser ? Ca va ?!

Dania EXAMS SOON LOL :
** Bawi ? Pk ? %)

Jonas Mi-Mi :
** Non rien, j'avais peur que tu te fasses enlever...

Dania EXAMS SOON LOL :
** Roh dstress. On va just 100trainer. Tu tpren pr mn frer ou koi ?

Jonas Mi-Mi :
** Tu parles, je serais lui, je serais déjà raide évanoui, noyé dans ma bave...

Dania EXAMS SOON LOL :
** Loooool bref bon soiré atoi ++

Quelque peu perturbé, le stratège rejoignit sa chambre, profitant du calme tout relatif. Il en profita pour nourrir ses Pokémon et commencer à feuilleter un bouquin relatant les biographies et méthodes d'entraînement des vainqueurs les plus prestigieux des Ligues Pokémon. Une petite demi-heure plus tard, un Sacha, toujours tiré à quatre épingles fit son arrivée.

« Ah, t'es rentré finalement, je t'aurais déjà cru à confectionner un tutu pour ton Wattouat.
- Non, on discutait avec d'autres stylistes du courant créé par monsieur Heartnett dans le port de la cape. Et je ne peux pas commencer à travailler, je n'ai toujours pas les retours de mon Maître quant aux prévisions des tendances pour octobre et novembre.
- T'en es encore à appeler le Couverdure de ton père Maître ? demanda Jonas, haussant un sourcil et se retenant de rire.
- Bien sûr ! Son âme créatrice est d'un autre niveau, elle transcende humains comme Pokémon !
- ...ok, je vais retourner à mon livre et tu vas retourner à ton sketchbook. Et je vais tenter d'oublier cette information. »

Jonas se replongea dans sa lecture, devant un Sacha interloqué, mais qui se décida à regarder des séries sur son ordinateur pour passer le temps. Le duo dina ensemble, toujours dans le silence alors que la cantine était baptisée par son premier combat de nourriture dantesque. Tout le monde put ensuite faire connaissance avec le service de sécurité de la cantinière, Mama Abba, une lointaine parente de la légendaire Mama Odie. Et disons que ses Bêtochef, Collosinge et surtout son Mega-Gallame sachant danser le disco savaient faire respecter l'ordre.

Les élèves purent ainsi regagner leurs dortoirs, certains recouverts de paillettes de la tête aux pieds, le nouveau châtiment à la mode semble t-il. A la grande surprise des professeurs surveillants, tout le monde s'endormit bien vite, malgré la suspicion des adultes. D'après le débrief, c'était une première journée réussie. Jusqu'au beau milieu de la nuit, quand le dortoir des garçons de second cycle fut réveillé en fanfare par l'alarme incendie. Jonas, déjà en train de prendre ses Pokéball et son manteau secoua un peu Sacha qui eut du mal à émerger. Toute la populace se retrouva en bas du bâtiment.

« J'aurais du demander à aller à l'école à Roman-sous-bois, souffla le styliste.
- D'après mes parents, les incendies étaient fréquents à l'époque au dortoir Phyllali, et ils n'y étaient pas étrangers. »

Le fils Abernaty regarda le petit carnet que son colocataire feuilletait. Sur la couverture, un titre évocateur. "Top 10 des catastrophes non-létales de la Pokémon Community". Le blond plissa les yeux, quelque peu dépassé par les événements.

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Lun 30 Juil - 17:34

Chapitre 3 : Normal, vous avez dit normal ?

Normal. C'était comme ça que Géronimo se voyait. Il n'avait rien qui le différenciait des autres. Du moins il voulait y croire. Il avait des cheveux noir corbeau qui partaient dans tous les sens, des yeux noisette tout ce qu'il y a de plus classique. Il s'habillait aussi de manière très normale : des polos unis et des pantalons tout simples. Il faisait juste varier les couleurs de ses habits d'un jour à l'autre, mais s'il le pouvait, il serait toujours en gris, à raser les murs.

Quelques éléments venaient cependant perturber sa quiétude et sa volonté de ne pas faire de vagues. Déjà sa taille. Tout petit il surplombait déjà ses amis, et ça n'allait pas en s'arrangeant. Avec ses dix-sept ans et son bon mètre quatre-vingt-quatorze au compteur, il dépassait souvent les assemblées d'une bonne tête. Qu'à cela ne tienne, il devait être bon en sport vous dîtes-vous ? Que nenni : aussi fin qu'un spaghetti mouillé, le jeune homme a plus l'air d'un assemblage de brindilles qu'autre chose. Basket, volley ? Très peu pour lui. Il préfère lire, les genoux dans le menton.

Outre son apparence, il y avait ses parents. Oh, il n'avait pas trop de problèmes avec eux, il les adorait et ils lui rendaient bien. Mais s'appeler Géronimo Powell - Neria venait avec son lot de bizarreries. Son père était un grand styliste reconnu mondialement. Il était aussi Performer et particulièrement actif pendant la période des compétitions. Il possédait sa propre ligne de vêtements et faisait régulièrement le tour du monde des podium, défilant même sporadiquement malgré sa cinquantaine approchante. Sa mère était une grande Performer aussi et une Pokéathlète accomplie. Des rumeurs couraient même sur le fait qu'elle était la chef d'une mafia, mais rien d'avéré selon son fils. Le couple avait raflé toutes les prix de compétition en duo dans leur jeunesse, mais s'était mis en retraite de ce côté là. "Plus le temps pour jouer à la guimauve" avait dit sa mère, quand il l'avait interrogée lorsqu'il était retombé sur des vidéos d'eux quand il était petit.

Très tôt, Géronimo avait compris qu'il était un peu gauche et pas forcément très doué pour les études, comme ses parents avant lui. Ca ne changeait rien, il adorait quand même les cours, malgré sa relative faiblesse. Il aimait ses deux Pokémon de tout son cœur : l'Insolourdo qui s'était entiché de lui lorsqu'il s'était perdu dans l'Antre Noire près de Mauville, lors d'un repas de famille du côté de sa mère. Et son Spinda, Pokémon scolaire, qui lui avait valu quelques moqueries.

Voyant bien qu'il savait y faire avec les Pokémon, sans pour autant être un grand combattant, ses parents le placèrent dans les études menant aux professions en rapport avec ces bébêtes. Pas très bon lors de ses deux premières années, leur surprise fut grande lorsqu'au moment de choisir sa branche, il s'orienta tout naturellement vers le TopDressage. Encore marqué par leurs familles qui avaient tenté de contrôler leur avenir, le couple ne dit rien et encouragea même leur enfant en lui offrant un Kangourex.

Dès lors, la situation de Géronimo s'améliora. Il se fit plus d'amis, qui étaient quelque peu interloqués quand le jeune garçon expliquait qu'il voulait devenir Spécialiste en Type Normal. Il passa son examen de fin de premier cycle avec les encouragements et s'apprêtait à continuer à rester normal et dans la norme jusqu'à son diplôme. Mais c'était sans compter sur une grande nouvelle : la réouverture de la Pokémon Community sur Lansat. Et là, ses parents firent ce qu'il ne pensait jamais qu'ils feraient : ils le forcèrent à rejoindre l'école, arguant qu'ils s'étaient rencontrés là-bas, et que c'était une chance et une expérience inestimable.

Le jeune homme de dix-sept ans maintenant fit contre mauvaise fortune bon cœur et passa avec brio les examens d'entrée. Il fit sa rentrée en longeant les murs, se fit exploser en duo avec une jeune fille un peu tarte lors du premier cours de TopDressage, son Spinda ne tenant pas deux secondes face au Méga-Gardevoir du professeur. Il mangea seul, lisant des traités sur les méthodes d'entraînement de Blanche de Doublonville.

Ce soir là il s'était couché encore plus tôt que les autres élèves, ne décochant pas même un mot à son camarade de chambre, quelque peu étonné. Quand l'alarme avait donné, il s'était levé, avait attrapé son Dodoala, réveillé son compagnon de chambre qui avait mis des boules quiès car le koala ronflait, et évacua dans le plus grand calme. Certes, il était étonné d'avoir une alerte incendie dès le premier jour, enfin la première nuit, mais il avait cru comprendre que ce n'était que le début de ses déboires. Sa mère avait résumé son expérience à la Pokémon Community par "les aventures forment la jeunesses", et avait même marmonné "et y en a eu des aventures". Du coup, il n'était pas trop surpris.

Il s'averra que le feu était parti d'un petit groupe de cinquièmes années qui avaient essayé de fumer dans leur chambre, ce qui avait entraîné l'ingestion d'un briquet par un Darumarond. Puis une explosion. Puis un départ de feu. Il n’y avait pas de blessé grave, et la plupart de ceux qui le pouvaient lançaient des Hydrocanon et des Danse Pluie afin d’éteindre l’incendie.

Une réunion de crise de l'administration dut réunie immédiatement pendant que les élèves furent réunis dans la cantine. La plupart quelque peu choqués par cette première aventure, mais beaucoup d’autres déjà blasés, semblant plus ou moins prévenus que c’était le genre d’événements qui se déroulait régulièrement dans cette école. Ils étaient un peu plus étonnés de voir les professeurs noirs comme du charbon. Rodrigue était totalement en stress, alors que Paul et Idalienor (qui avait accouru à l'annonce de l'incident) se regardaient, semblant se souvenir du "bon vieux temps" pas si bon que ça. Les incendies, ça réveillait quelques mauvais souvenirs chez tout le monde...

La nuit se termina pour tout le dortoir dans la cafétéria. Dans le même temps, il fut décidé que la matinée de cours allait être tenue mais que l'après-midi serait banalisée, afin de permettre les changements de chambre. Car oui, avec le dernier étage maintenant insalubre, il fallait reloger tous les cinquièmes années. Un remaniement express s'organisa alors, forçant la plupart des chambres à accueillir trois occupants, ce qui allait entraîner des déplacements pour quasiment tout le monde.

Les garçons de second cycle eurent une matinée d'informations et de début de fondamentaux particulièrement éprouvante pour leur manque de sommeil. Alors que le reste des élèves découvrait la ville et les installations près du campus, les garçons commencèrent à déplacer meubles et affaires, faisant des listes de ce qui avait brûlé, le tout sous la supervision des professeurs Nyllis et Miles, qui baillaient ouvertement en regrettant leurs vingt ans.

Géronimo était bien content de ne pas trop avoir ouvert sa valise et se retrouva dans une chambre avec des secondes années. Il posa ses affaires, regarda avec un mélange de résignation et de dépit le lit de camp à petit matelas qui lui servirait de couchette et s'assit dessus, sortit un livre et commença à lire, sous les yeux de ses deux nouveaux colocataires.

« Euh, bonjour ? tenta le blond bien habillé.
- Bonjour, répondit Géronimo sans lever les yeux de son livre.
- ...moi c'est Sacha et lui c'est Jonas, continua le pauvre hère. Tu pourrais m'aider au lieu de lire comme lui ! grogna t-il en direction de son ami.
- Sacha et Jonas. Enchanté.
- Tu vois il a retenu nos noms, pas besoin de plus, marmonna le châtain.
- J'y crois pas, ils m'ont foutu en chambre avec une nouvelle catastrophe sociale ! » brailla le styliste avant de sortir en agitant les bras, suivi par son Granivol qui rigolait bien.

La chambre resta silencieuse pendant une bonne demi-heure. Puis l'impensable se produisit. Géronimo parla :

« Ca te dérange si je m'occupe de mes Pokémon dans la chambre ?
- Non, pas du tout, j'allais faire de même en plus. T'es le spécialiste Normal, non ?
- Ouais. Toi t'es le stratège avec un bon sens de l'observation, c'est ça ? »

Jonas hocha la tête tout en prenant Statitik dans ses mains et en sortant Candine et Queulorior. Géronimo pencha la tête, intrigué, tout en préparant la nourriture pour Insolourdo, Spinda et Dodoala. Il nourrirait son Kangourex dehors.

« Oh, un Spécialiste en Type sans double-Type ? C'est pas courant !
- C'est même pas fait exprès. Je n'ai capturé que Dodoala moi-même. Et toi, ton Queulorior a l'air super bien entraîné...
- Ouaip, c'est même mon meilleur Pokémon. Oui Candine, t’es fort aussi...
- Pourquoi tu ne l'as pas sorti hier du coup ?
- Je n'allais pas m'étaler au premier cours devant tout le monde, quand même. Je ne suis pas un de ces idiots à grosse tête, quoi.
- Je comprends tout à fait. »

Sacha rentra sur ses entrefaites, les cheveux dressés sur la tête et son Wattouat emmêlé dans ses jambes. Jonas fit signe à leur nouvel ami de ne pas en tenir compte et continua ses activités. Le blond brossa ses cheveux de manière mécanique et rageuse avant d'attraper un peigne en caoutchouc et de faire de même dans la toison du mouton.

« C'était quoi cette fois ? demanda Jonas à tout hasard au bout de quelques minutes.
- Maître Helios a recommandé le motif géométrique en damier, alors j'ai voulu essayer de voir ce que ça rendait en allant voir à la manufacture.
- Laisse moi deviner, pas le bon tissu et pas au goût de Michonchou ? ricana le stratège.
- J't'ai dit quoi à propos du surnom de mon Wattouat ? Mais ouais. Tu connais la suite, Statik, Chargeur et encore une montre pétée.
- Passe. »

Sacha soupira, retira son bracelet et balança l'objet à son ami qui ricana avant de la donner à Statitik. Le petit Pokémon se mit à émettre des étincelles de manière périodique pendant quelques minutes de silence embarrassé puis s'arrêta et couina. Son Dresseur lui gratta le dos d'un doigt tout en remettant l'objet à l'heure. Puis il le relança au styliste qui grommela un remerciement.

« Je t'ai déjà dit de prendre un bracelet isolant, quand même, marmonna Jonas en aidant Candine et Queulorior à faire leurs étirements.
- Mais ça ne va pas du tout avec mon style ! Il faut rester cohérent ! Ce bracelet en plaques et métal va parfaitement avec la monture de mes lunettes de vue et de travail, un bracelet en plastique ferait cheap. Maître Hélios me tuerait s'il me voyait comme ça.
- C'est un Couverdure, remets-toi, soupira le fils Mightley. Ouais c'est toujours comme ça, fit-il en ricanant vers Géronimo.
- Hey, raconte pas ça au nouveau ! Euh d'ailleurs c'est quoi son nom ?
- J'sais pas, il me l'a jamais dit, je crois. Tu t'appelles comment ? »

Sacha effectua un facepalm de niveau deux en jurant dans sa barbe. Son Wattouat et son Granivol, habitués ricanèrent avant de reprendre leur passages devant divers motifs. Si leur Dresseur levait le pouce, ils plaçaient la planche de côté.

« Oh. Oui c'est vrai. Je m'appelle Géronimo Powell - Neria. J'ai dix-sept ans. Je suis spécialiste Normal. Je mesure un mètre quatre-vingt-dix-huit. Je chausse du quarante-quatre. Mon groupe sanguin est O plus. »

L'air interdit des deux autres lui apprit qu'il avait été bizarre. Mince, lui qui voulait rester normal. Par contre il ne savait pas s'il avait donné trop d'informations ou pas assez. Certainement trop, il n'avait pas besoin de transfusion, du coup le groupe sanguin était certainement superflu.

« Attends, Powell - Neria ? Comme les supers Performers ?! glapit Sacha avant de crier quand Géronimo hocha la tête. Je suis leur plus grand fan !
- Et c'est reparti, soupira Jonas et secouant la tête.
- Ben tu dois connaître mes parents autrement quand même... Je suppose que ton nom de famille c'est Abernaty, j'en connais pas tant que ça qui pourraient parler d'un Hélios et s'appeler Sacha. »

L'air choqué du styliste et du stratège continua d'intriguer Géronimo. Ah, cette fois il n'avait pas dû donner assez d'informations, c'est tout !

« Tu connais Alex Lovell, pas vrai ?
- Hein ?! Euh oui, c'est la marraine de ma petite sœur, mais on ne la voit pas tant que ça, c'est une grande coach qui a sa propre ligne de centres d'entraînement.
- Et bien c'est une grande amie de mon père. Bon elle et ma mère se chicanent tout le temps, mais ce n'est pas le propos. Elle me gardait quand j'étais petit et que mes parents étaient en plein Grand Festival, elle venait y faire de la représentation, même qu'elle trouvait ça "extra chiant, répète pas ce mot à tes parents, ta mère me décalquerait la face à coups de chaises." »

Encore cette expression interloquée. Géronimo comprit qu'il devait abréger ses explications, Jonas semblait sur le point de s'endormir. Sacha buvait ses paroles, mais il avait l'habitude, certaines personnes étranges faisaient ça parfois quand il mentionnait ses géniteurs.

« Et donc elle discutait toujours de sa bande d'amis de la Pokémon Community. Entre mon père, une certaine Audrey, une Escalope, je crois, et du coup une Maxine Arago - Abernaty. Elle s'ennuyait parfois donc elle racontait plein de trucs, puis m'interrogeait pour voir si j'avais bien retenu. Si je répondais mal, elle laissait son Ludicolo danser avec moi et si je répondais bien, c'était son Ectoplasma. C'était assez drôle, en vrai. »

Jonas s'était écrasé sur le lit, partagé entre ennui et rire, et avait failli broyer Statitik qui émettait des couinements outrés. La plupart des Pokémon s'étaient eux-aussi endormis. Sacha hochait la tête comme un fanatique. Bref, que du très normal.

« Je ne peux pas passer à côté de ça ! JONAS REVEILLE TOI ! Géronimo, on va faire un combat !
- Hein ?! Mais pourquoi ? demanda le pauvre brun, paumé à son tour.
- Fais pas gaffe, dès qu'il voit quelqu'un qui lui semble intéressant, il veut le combattre au moins une fois. Pour un styliste, il est assez belliqueux. Mais faible, t'en fais pas.
- Ah.
- Hey ! » grogna ledit styliste.

Le trio descendit vers l'un des petits terrains disponibles un peu partout dans l'académie. Géronimo et Sacha se placèrent de chaque côté, pendant que Jonas, accompagné par son meilleur ami le paquet de crackers au fromage prit le rôle de l'arbitre.

« Radéon !
- Dodoala ! »

Le Luminéon de Sacha fit son apparition. Jonas fronça les sourcils. Cela voulait donc dire que le blond était sérieux. Il siffla le début, intrigué.

« Vent Argenté !
- Damoclès ! »

Le stratège ouvrit de grands yeux en voyant le koala partir à toutes berzingues, traverser la petite brise colorée du poisson avant de lui cogner une immense beigne, l'envoyant voler sur deux bons mètres. Sacha avait la bouche ouverte, ne s'attendant absolument pas à ça.

« Anneau Hydro puis Vibraqua !
- Esquive avec Souplesse ! »

Le poisson à traîne utilisa une technique élaborée, créant un cerceau d'eau autour de lui puis en le distordant pour envoyer des vagues en suspension et vibrantes à un point qu'on pouvait le sentir sur les bords du terrain. Son adversaire ne se laissa pas démonter et, malgré son sommeil, utilisa sa bûche comme d'un ballon de gymnastique pour sauter, se rattraper et esquiver toutes les vagues comme s'il était le héros d'un jeu mobile du siècle dernier. Sacha, trop concentré sur sa jolie attaque, n'avait pas remarqué que le Pokémon de Géronimo s'était rapproché du sien pendant la manœuvre. Le morceau de bois se mit à briller doucement, d'une lueur verte. Jonas serra les dents.

« Et Martobois.
- Hein ? »

D'une volée de bois magistrale, le koala enfonça le pauvre poisson dans le sol. Le Pokémon Eau ne demanda pas son reste et tomba immédiatement KO. Géronimo s'avança et caressa Dodoala, lançant un Rappel à Sacha alors qu'il traitait les dégâts de recul de ses attaques à grands coups de Super Potions. Sacha, avec un grand sourire proposa une main tendue à son nouveau colocataire, qui mit quelques secondes pour comprendre, et regarda Jonas, qui lui fit un signe. Enfin, les deux se serrèrent la main. Signant ainsi une nouvelle amitié. Ou du moins un truc qui s'en rapprocherait peut-être.

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Mar 31 Juil - 15:57

Chapitre 4 : Au nom de la Lune

« Bonjour, je m'appelle Luna. Luna Joy. Oubliez tout de suite la joie, d'accord ? »

Luna se regarda dans le miroir de la salle de bain du dortoir de filles de second cycle. Elle y allait dans les dernières, les "grandes dames", qui auraient été des Mentali à l'époque, occupant les lieux pendant beaucoup plus de temps qu'autorisé tous les matins. Madame Edelwen avait fini par mettre le holà et il n'était pas rare qu'une des filles ne se transforme au bout d'une petite demi-heure en Zoroark ricanant, provoquant des hurlements et des départs précipités.

Ce matin là, Luna décida de porter une tenue classique. Grande robes noire assez simple. Rubans noirs dans ses cheveux roses, bottes montantes en cuir, un bon coup de mascara et de rouge à lèvres, noir lui aussi. Elle était prête. Remerciant son Viskuse bleu qui lui ramenait ses bracelets cloutés, elle fit mine de ne pas entendre les ricanements des autres filles. C'était son style vestimentaire, si certains le trouvait ridicule, il lui convenait parfaitement et c'est tout ce qui importait, pas vrai ?

« Ok, j'aime le noir, je n'aime pas franchement le rose, même si mes cheveux clashent sévèrement avec ma tenue et que c'est cool. Oui, je les tiens de mon père, c'est toujours drôle à dire ! »

Cela faisait maintenant une bonne semaine que les cours avaient commencé pour le semestre soixante-quatorze. Du haut de ses seize ans, Luna était une brillante élève de seconde année de second cycle. Son esprit vif et analytique lui avait toujours permi d'avoir une longueur d'avance sur les autres élèves dans les matières classiques. Aussi, elle participait aux cours des cinquième années le matin. De quoi l'isoler encore plus des autres élèves de son âge. Enfin bon, un peu moins par rapport à ce qu'elle subissait lorsqu'elle était plus jeune.

Les autres élèves de dix-neuf ans l'évitaient soigneusement. Une petite gothique aux cheveux roses, toujours à lire autre chose que le cours mais pouvant répondre avec précision et emphase aux questions du professeur même si elle ne suivait pas deux secondes avant ? Trop bizarre et déprimant pour eux. Alors du coup elle était plus ou moins invisible. Sauf pour un. Elle s'assied donc à côté de lui, comme pendant tous les cours classiques. Et comme ils font partie de la même branche mais pas de la même spécialité, ils sont souvent ensemble.

« Bonjour, Louis, fit-elle avec une petite révérence en arrivant.
- S'lut Luna, répondit le Louis en question, levant une main désinvolte. DIs-voir t'as réussi à faire l'exercice sept en français ? Je crois que j'ai encore mal interprété le registre de langue...
- Attends, laisse moi voir... »

« J'aime bien Louis. Il ne me regarde pas comme une bête curieuse, on a des discussions intéressantes. Il est un peu marginal, comme moi. J'aime bien être avec lui. Serait-ce que maman nommerait un "amour adolescent" ? Je ne sais pas. Je crois que papa voudrait lui casser la figure si je pensais à lui ainsi d'ailleurs. »

Le professeur arriva. Rodrigue Miles, qui se chargeait de la plupart des cours classiques pour les quatrièmes et cinquièmes années de chaque cycle. D'après les bruits de couloir, on lui avait refilé ces classes parce qu'elles étaient au plus proche des examens, et que son stress était contagieux. Tout le petit monde se prépara à deux heures soporifiques à parler des grands auteurs de poésie Hoennais. Luna sortit un de ses gros livres reliés en cuir noir et en sortit un marque-page Grodrive. Louis jeta un coup d'œil et chuchotta.

« Encore à le relire ?! Tu m'avais pas dit que c'était déjà ta sixième fois ?
- Le Skelenomicon a plusieurs niveaux de lecture. Depuis mes notes sur les rouleaux Ténéfix, je veux vérifier qu'il n'y a pas un passage sur les cérémonies liées aux Tutafeh qui se cacherait dans le chapitre sur la momification des Teraclope. »

Louis hocha la tête, convaincu, et se reporta sur le cours, qu'il avait beaucoup plus de mal à suivre que sa consœur, qui s'était de toutes façons replongée dans son livre. Luna n'était pas qu'un look : c'était une archéologue spécialisée dans les sciences occultes. Tout ce qui était vieux, rempli d'énergie psychique et-ou maléfique était sujet à étude de sa part. D'où les gros grimoires qu'elle se traînait.

« Des fois j'aimerai bien être comme toutes les filles, mais après je me rend compte de la chance que j'ai d'avoir une passion et un but et de ne pas être une pintade sans tête. »

Repas du midi. Luna mange avec quelques filles un peu bizarre de son âge. Aucune ne parle vraiment, c'est un peu la table des laissées pour compte. Certaines ne sont pas populaires à cause de leur apparence, d'autres parce qu'elles sont le modèle "intello à grosse tête" et ne parlent que de cours. D'autres sont des langues de vipère en puissance. Et enfin il y a celles qui sont juste trop bizarre et qui n'ont pas d'amis. Luna n'a pas vraiment besoin d'amis. Enfin elle ne pense pas. Elle aimerait bien se confier à quelqu'un de temps-en-temps quand même. Ses parents sont bien gentils, mais il serait temps qu'elle puisse avoir des conversations avec des gens de son âge. C'était, outre le prestige de l'établissement, la principale raison pour laquelle elle était venue à la Pokémon Community. Laissant son Gringolem ranger son plateau, la pseudo-gothique prit la sortie pour aller à la bibliothèque avant la reprise des cours.

« T'en pense quoi, Lindos, je suis pas assez sociable ? »

Le petit robot haussa les épaules en émettant des bippements interrogatifs. Sa Dresseur souffla et se décida à presser le pas. Manque de bol, en sortant du campus, elle tomba sur la clique des filles populaires de cinquième année, assises sur le côté de la petite pente qui monte jusqu'à l'entrée des élèves. Les étudiants majeurs sortaient régulièrement pour fumer, ou pour manger en ville. Vite, on rase les murs. Manque de bol, rose et noir, même en automne, ce n'est pas bon pour la furtivité. Des rires et des cris qui l'appellent, moqueurs. Pas le temps pour ça. Mince, le bruit d'une Pokéball. Un Florges à l'air hautain se dresse devant elle. Le Pokémon, rouge carmin, fait quelques tours sur lui-même avant de l'inviter à combattre, sa Dresseuse le rejoignant. Luna n'a pas encore décoché un mot. Elle soupire en entendant qu'on se moque de son Viskuse et de son Gringolem. Ok, elles étaient allé trop loin, pas ses Pokémon. Elle se saisit de sa troisième Pokéball et libère son allié le plus précieux en prononçant son surnom.

« Levio, à toi. »

Un immense Trioxhydre se dresse devant elle, provoquant des cris de surprise et de peur dans l'assistance. Son adversaire a un mouvement de recul puis ricane en se rappelant qu'elle a envoyé une Fée. Un Pouvoir Lunaire de toute beauté fonce directement sur le Dragon, qui se protège avec Abri. Luna prononce son ordre qui provoque une autre vague de cris. Les deux têtes-mains du tricéphale crachent alors une épaisse boue violette et corrosive. La Cradovague emporte la fée des fleurs, qui finit totalement déglinguée sur le côté. Luna rappela sa bête des enfers et continua sa route, comme si de rien n'était.

« J'aimerai que les gens réfléchissent un peu plus avant d'agir. Tout le monde me voit nourrir Levio le soir, et l'entraîner pendant les heures de permanence l'après-midi. Je ne suis peut-être pas une TopDresseur, mais je me débrouille avec lui. »

Cours de l'après-midi. Une conférence avec une prof' intervenante en archéologie. Le genre de cours que Luna suit sans faire autre chose sur le côté. L'adulte est un peu fantasque : il y a même un podium sur lequel défile son Soporifik portant une perruque. Pourtant c'est une sommité en archéologie sous-marine. Ses découvertes ne sont pas encore au stade du légendaire professeur Roseverte, qui avait aussi enseigné à la Pokémon Community, mais le professeur Wallace était reconnue pour ses méthodes extrêmement sûres à défaut d'être parfaitement déontologiques.

« La préservation des trouvailles est la priorité de tout bon archéologue. Dans ma jeunesse j'avais toujours un couteau sur moi, des fois qu'un collègue mal-intentionné ne tente de s'en prendre à moi. Maintenant je me contente d'un taser et de Lolita. »

Le Soporifik hocha la tête en faisant un mouvement digne d'une pub de produits de beauté, faisant voler ses cheveux et dans le même temps une pile de livres qui se posa en bouclier devant lui. Quelques élèves sifflèrent, impressionnés.

« Ce n'est pas parce que vous êtes scientifiques que vous devez vous reposer sur les autres pour vous protéger. Surtout ici, à la Pokémon Community. Je sais que monsieur Miles tente de vous rassurer du mieux qu'il peut, mais en cas de crise vous avez une chance sur deux pour qu'il s'évanouisse sur le coup du stress. Dans ce cas là, ça sera à vous d'agir. De ce côté là ça n'a pas trop changé depuis mon époque, sauf qu'avant les professeurs s'en fichait de nous, là ce pauvre mec est tellement inquiet pour vous qu'il ne fait rien correctement. Bref, je ne vous ai rien dit. Bon maintenant... La pression marine et atmosphérique ! J'espère que vous n'avez pas séché vos cours de maths ! »

Des murmures et des plaintes sourdes s'échappèrent des rangs, vite arrêtés par des jets de craies de la part du Soporifik qui posait maintenant comme pour Closer, provoquant des hauts-le-cœur dans l'assemblée. Luna notait tout avec diligence.

« L'archéologie et les vieux trucs ça a toujours été ma passion. Mon père était horrifié au départ, il a déjà failli tuer Scyllo en faisant une attaque de panique... Mais j'ai persévéré et j'en suis très contente aujourd'hui ! »

« Il paraît que t'as étalé Maya ce midi ! »

Luna sursauta et se tourna vers Louis. C'était le dernier cours de l'après-midi, un magistral scientifique multi-classes optionnel, avec monsieur Miles, qui expliquait difficilement le concept de colloques de recherche à des élèves désintéressés pour la plupart. Ils étaient juste là pour les crédits que donnaient la participation à ces options.

« Ce n'était pas très difficile, mais j'ai fait jouer l'effet de surprise.
- C'est une des top Performer de la promotion, pas la peine d'être modeste !
- Puisque je te dis que c'était rien. Et puis j'écoute le cours, chut !
- Oui... ça serait bien de m'écouter. Les autres, au moins, discutent sur leurs IPok. Merci vous deux. »

Le duo sursauta et se tourna vers le professeur, qui haussa les épaules et reprit ses explications. Météno se plaça au dessus de la table des bavardeurs, qui n'ouvrirent plus la bouche de l'heure. Ils ne se reparlèrent qu'à la fin du cours.

« Au fait Luna, je comptais aller voir le dernier film-documentaire de Levi-Harabo sur la réintroduction des Pokémon fossile sur le Mont Argent demain, est-ce que ça te dirait de venir ? »

Bug de Luna. Hein que quoi ? Un rendez-vous ? Un samedi ? Avec un garçon ? Au cinéma ? Pour une activité culturelle enrichissante ? Mais quoi ? Hein ? ...abort abort. Qu'avait dit le Lucario de son père à propos de ce genre de situations déjà ? Ne pas balbutier ni s'évanouir....

« Euh ben euh... Oui... euh... Pourquoi pas !
- Ok génial ! Demain dix heures à l'entrée des élèves ?
- Ou...oui ! »

« Et, oui, parfois je suis juste une fille de mon âge. »

Luna passa la porte de sa chambre, quelque peu perdue. Sa colocataire n'était pas là, elle rentrait chez elle pendant le week-end, parce qu'elle venait d'une des îles de l'archipel. Dommage, même si elle ne partageaient pas grand chose, Lune aurait bien eu besoin de conseils féminins ce soir là. Gringolem et Viskuse ne faisant pas de superbes partenaires de conversation. Ne trouvant pas le sommeil, elle décida d'aller se faire un chocolat dans la salle de repos de son dortoir. Emportant son livre de chevet, elle se déplaça silencieusement dans les couloirs.

« Et bien et bien, qui donc est encore levé sous les coups de minuit ? Je sais que c'est le week-end, mais il faut faire attention à votre sommeil mademoiselle. »

Luna fut surprise de retrouver la référente, encore bien éveillée et brossant son Zoroark avec soin. Elle lui faisait dos, mais se retourna après avoir fini un épi récalcitrant. Si Idalienor était surprise, elle n'en montrait rien.

« Oh Luna ! Je croyais que c'était encore une de ces cinquièmes années qui venait se faire leur vernis de pied en secret ici et en profiter pour discuter pendant des heures. Il y a un problème ? »

La jeune archéologue avait baissé la tête et se mordillait les lèvres. Les Posipi et Negapi de la professeur vinrent jusqu'à elle et la poussèrent sur l'un des pouf, devant l'adulte. L'Eoko de cette dernière lui amena ensuite une tasse de chocolat chaud grâce à ses pouvoir psychiques. L'adolescente remercia le carillon avec un sourire avant de regarder la boisson, ne sachant pas vraiment quoi dire. Idalienor se redressa et regarda l'élève dans les yeux.

« S'il y a quelque chose qui te tracasse, tu peux m'en parler. Tu es mon élève, et tu es en plus la fille de Cael, je suis là pour toi. Bien sûr je ne répéterai rien, surtout à tes parents, ok ? »

Luna releva la tête et inspira, rassurée par le doux sourire de sa référente.

« Et bien euh... Un garçon m'a proposé un rendez-vous... et j'ai accepté !
- Jusque là, rien que du très normal, mes félicitations jeune fille !
- Et euh... je ne sais pas pourquoi il s'intéresse à moi. Je ne pensais pas qu'il pensait à moi comme moi je pensais à lui.
- Donc c'est réciproque et tu n'as pas peur de lui briser le cœur. Tout va bien alors ?
- Mais comment il peut s'intéresser à moi ?! Je ne suis pas jolie, je suis intellote, je suis une fada des sciences occultes, une Dresseuse très moyenne, je n'ai pas de conversation, qu'est-ce qu'il peut bien me trouver ! Je suis la fille la moins intéressante possible pour un garçon ! »

Idalienor laissa passer quelques secondes, le temps pour Luna de calmer sa panique et pour être sûr qu'elle avait bien évacué tout son stress.

« Luna, si la Pokémon Community m'a bien appris quelque chose, c'est que tout le monde est intéressant, à sa manière. TU es intéressante, tout le monde l'est. Même les pimbêches de cinquième année qui te font des misères. Tu ne pourras découvrir à quel point tu es intéressante qu'au contact des autres ceci dit, c'est une autre leçon qu'on a apprend ici. Ouvre-toi un peu plus aux gens, je t'assure que tes problèmes s'envoleront. Quant à ton rendez-vous avec ce garçon, tu peux toujours lui demander pourquoi il l'a voulu. Sa réponse pourra t'apporter des éléments de réponse, ou des questions supplémentaires ! »

Elle avait terminé avec un petit clin d'œil tout en tapotant l'épaule de son élève.

« En tout cas si tu dois retrouver un garçon demain, je te conseille de vite finir ton chocolat et d'aller dormir. Il faut être fraîche et dispose en toute circonstance. C'était plus une leçon de Mentali que de Pyroli, ça. »

La prof partit dans un petit rire nerveux avant de reprendre en silence le brossage de son premier Pokémon. Luna médita un peu ses paroles avant de finir la boisson brûlante. Elle hocha la tête en se relevant.

« Merci beaucoup madame Edelwen ! Vous êtes vraiment sympa avec nous, je suis contente de vous avoir comme prof !
- De rien Luna, nous sommes tous passé par là. »

La jeune fille s'en fut et retourna se coucher, beaucoup plus calme qu'au début de la nuit. Le lendemain, elle s'apprêta en faisant attention à sortir sa plus belle robe, laissa tomber le maquillage et mis plutôt une de ses barrettes fétiches en forme de Skelenox. Satisfaite, elle attrapa un sac à main bien différent de sa grosse sacoche habituelle et sortit de la chambre. Elle arriva avec quelques minutes d'avance au rendez-vous, et fut plutôt surprise de voir Louis déjà là, accompagné d'une jeune fille aux cheveux châtains et d'une autre, plus petite aux cheveux roses. Elle s'approcha, intimidée.

« Oh Luna ! Je te présente ma sœur Essa et une de ses amies, Dania.
- Enchantée, sourit la stratège.
- Bonjour ! fit la Ranger, visiblement enjouée.
- Elles voulaient aussi voir le film donc du coup je les ai invitées. Dania veut reprendre la ré...
- ...serve de Pokémon fossiles de sa mère, je sais, compléta Luna, un peu déstabilisée. Ca fait longtemps, comment va ?
- Plutôt bien ! Dis-voir t'es toute jolie, s'étonna la sœur de Sacha.
- Euh oui justement... Je suis désolé Louis, madame Wallace avait besoin d'aide pour une conférence et m'a demandé de l'aide...
- Oh, je vois, répondit le garçon, déçu. Tant pis, ce n'est que partie remise !
- Oui... oui, voilà ! » assura Luna avant de se retourner et de repartir vers l'académie.

Le trio regarda l'archéologue en herbe disparaître prestement. Essa plissa les yeux et se tourna vers Louis.

« Dis-voir frangin, tu lui aurais pas donné des faux espoirs ?
- Hein, quoi ? De quoi tu parles ?
- M'est avis que tu as plus écouté les conseils de papa que ceux de maman... M'enfin... »

Le jeune homme pencha la tête, pas certain de comprendre ce que sa sœur voulait dire. Dania ne pipait mot, mais avait plus ou moins saisi d'où venait le problème. Etant donné qu'elle avait été invitée par Essa par le truchement de son frère, elle décida de ne pas intervenir. Les trois partirent vers le cinéma, Louis quelque peu perturbé par ce qui venait de se passer.

Luna remonta droit vers les dortoirs, trop gênée et déçue pour penser à pleurer. Elle s'arrêta devant la porte en voyant passer des filles de cinquième année, maquillée comme des camions volés. La Maya de la veille s'arrêta.

« Tiens mais qui voilà donc ! T'as enfin laissé tomber ton noir à lèvres dégueulasse, bravo, tu fais des progrès ! »

« Parfois, quand même, je suis une sacrée idiote. »

Luna sentit son sang bouillir. Jamais elle n'avait été aussi humiliée. Elle se saisit d'une Pokéball, alors que sa vis-à-vis faisait de même.

« J'vais pas me faire avoir par ta mocheté comme la dernière fois ! Hyacinthe !
- ...Scyllo ! »

Le Viskuse de l'archéologue sortit, face à la magnifique Florges. Cela fit bien rire la bande de copines derrière la cheftaine. Moins quand toute la compagnie se fit arroser par un jet d'écume soutenu, lancé par la méduse, galvanisée par la colère de sa Dresseuse.

« Mon rouge à lèvres est peut-être dégueulasse, mais moi, au moins, je ne me maquille pas avec ce qui a traîné sur une bouche d'égoût. Continue de traîner sur le trottoir, les éboueurs viendront bientôt te chercher. Du vent, morue ! »

Laissant planté là le groupe de filles totalement trempées et éberluées, Luna rentra dans le dortoir. Idalienor, en pleine paperasse à l'accueil fut étonnée de la voir revenir si tôt, elle qui lui avait levé un pouce encourageant il n'y avait pas vingt minutes. Avisant l'air sombre et le regard noir de son élève, elle hésita à intervenir, mais se décida alors qu'elle allait s'engouffrer dans les escaliers.

« Et bien Luna, qu'est-ce que tu fais là ? Ca... ça ne va pas ?
- Les hommes sont des idiots, les femmes ne valent pas mieux. C'est tout.
- Oulah... Tu veux un chocolat chaud et me raconter ça ? »

Luna se mordilla les lèvres et secoua la tête. C'était trop pour elle. Elle avait besoin de pleurer et d'aller lire un bon gros bouquin dans le noir et ne sortir de sa chambre que pour le lundi matin. Qu'elle devrait passer à côté de Louis. Oh non. Prenant une grande inspiration, elle répondit à la prof.

« Madame Edelwen... est-ce que vous pourriez me rendre un service, s'il vous plaît ? »

Idalienor pencha la tête sur le côté, surprise. Elle haussa les épaules et invita Luna à la suivre dans son bureau.

Lundi matin, premier cours de la semaine. La seconde année de second cycle B s'installait rapidement, et se préparait à quatre heures de mathématiques soporifiques. Tout le monde fut assez surpris de voir une jeune fille aux cheveux roses, en jupe noire et haut crème arriver avec le professeur. Melty, tout en douceur réclama le silence en frappant sur son pupitre avec sa règle.

« Bonjour à tous mes loukoums, j'espère que vous avez passé un bon week-end. Nous accueillons dans le cours général mademoiselle Luna Joy à partir de maintenant. Elle a fait part de son désir de "revoir les bases avec des camarades de son âge" et revient donc dans sa classe d'origine. Mademoiselle Jones, vous pouvez vous installer au bout de cette rangée avec messieurs Mightley et Abernaty si vous voulez. Une vraie fille pour compléter leurs incessants bavardages, le cliché est maintenant complet ! Bon où en étions nous ? Suite numérique et probabilité ! C'est parti ! »

Alors que la salle poussait un râle de début de semaine, Luna s'était installée avec les deux garçons qui souriaient, à moitié gêné par la remarque de la prof. Ils se tournèrent néanmoins vers la nouvelle venue.

« Jonas, enchanté !
- Sacha, mais tu me connais déjà, sourit le styliste.
- Ravie d'être avec vous en cours, les garçons »

La jeune fille semblait amusée et sortit de quoi noter le cours, au cas où, les exemples de madame Potts étant particulièrement bien trouvés, mais aussi de quoi lire, tranquillement. Elle avait laissé tomber ses grimoires et était revenu à la lecture de ses romans préférés.

« Han tu lis Sa Majesté des Bombydou ! Ce bouquin est horrible, mais super intéressant, s'étonna Jonas.
- Pas pire que la Guerre des Zébibron » souffla Sacha.

La nouvelle venue haussa les sourcils et regarda le carnet de croquis de designs de Sacha et le livre de stratégie de Jonas. Elle sourit et retourna à sa lecture, tout en étant mise au courant du roulement des deux amis pour compléter leurs cours et ainsi ne suivre que le strict minimum. Un peu plus loin, dans une autre salle, Louis s'étonnait de ne pas voir son amie et se rendit à l'évidence. Sa sœur, qui lui avait expliqué le fond de sa pensée, avait raison. Il soupira en se frappant la tête contre sa table.

« Je m'appelle Luna Joy. Je ne sais toujours pas si je suis intéressante ou pas. Mais je crois que j'ai trouvé un endroit où je me sens bien, tout en étant avec des gens. C'est un sacré pas en avant.

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Ven 3 Aoû - 17:47

Chapitre 5 : Sciences de la vie

Mi-octobre, le temps des premiers examens. Dans "la chambre maudite" - nom donné par Sacha et n'engageant que lui -, l'ambiance était studieuse.

« Balance ? demanda Jonas en lisant un manga.
- Spectre ? répondit le styliste, peu sûr. Ou non, Psy ! »

Géronimo pouffa et plissa les yeux, montrant au blond un motif avec des couleurs criardes. Ce dernier fit un grimace, reprit son carnet à croquis au TopDresseur et arracha la page. Le stratège soupira en levant les yeux de sa lecture.

« Type Normal, Sacha... Comme les trois quarts des attaques de statut quasiment !
- Attends, ça lance pas de coups équilibrés sur l'adversaire ?!
- Euh non, ça équilibre la force vitale entre deux Pokémon » marmonna Géronimo, tout en continuant la revue des TP de son ami, qui avait prit un peu de retard.

Le fils Abernaty subissait ses évaluations en combat le lendemain. Bien que de spécialité Mode et de seconde branche Scientifique, les élèves étaient évalués dans les quatre branches, à divers niveau. Du côté scientifique par diverses questions de culture générale et autres expériences de base, en TopDressage en démontrant leur force en combat théorique et pratique, en PokéAthlétisme au moyen d'épreuves sportives et en connaissances de secourisme de premier échelon et enfin en Coordination en prouvant leur bonne maîtrise de leurs Pokémon et de leur entretien.

Autant dire que Sacha était perdu pour la nation en ce qui concernait le combat pur. Potable en combat de Concours, mais mauvais en force globale, il n'allait pas faire de vagues. Ses colocataires tentaient de combler ses lacunes en théorie, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. C'était d'ailleurs au brun de s'y coller, ayant fini d'annoter les travaux de Mode, il avait un certain œil, merci à son père, bien qu'il ne l'avait jamais vraiment entraîné.

« Bon on reprend. Un Pokémon Ténèbres est immunisé aux attaques Psy, t'es d'accord ?
- Oui.
- Voile Miroir renvoie les dégâts spéciaux reçus sous forme d'une attaque Psy. Même principe avec Riposte avec le type Combat. Toujours bon ?
- Oui.
- Bon, quels sont les deux meilleurs combinaisons de type et focus pour venir à bout d'un Qulbutoké, dont la stratégie de base est d'utiliser ces deux attaques ?
- Euuuuh... Je sais pas moi ? Normal avec un focus sur les poings ? répondit Sacha, perdu.
- Mais non ! Un Pokémon Spectre avec des attaques physiques, qui passera au travers de Riposte ou un Ténèbres avec des attaques Spéciales, pour ignorer Voile Miroir !
- Aaaaah c'est pour ça que t'avais précisé spécial quand tu parlais de Voile Miroir !
- Bah oui ! Le focus c'est ce sur quoi tu concentres ton Pokémon. Il y en a six, qui correspondent aux six statistiques relevées. La plupart des Dresseurs se concentrent sur deux focus par Pokémon au maximum. C'est du niveau troisième année de cycle un, quand même ! Tu connais tes statistiques, au moins ?
- Euuuh... Attaque, Défense, la même avec Spécial et Vitesse... Et... et... mince !
- L'ENDURANCE ! » grogna Jonas, qui s'arrachait les cheveux en ayant laissé tomber son livre.

Sacha se couvrit, pas vraiment fier. Il arriva cependant à définir chaque terme sans provoquer une autre crise chez ses amis. Quand Géronimo demanda comment il avait fait pour passer le premier examen, Jonas éclata de rire, provoquant un regard noir de la part de l'interrogé.

« Il a totalement foiré l'écrit, genre cinq sur vingt. Mais à la pratique... Vas-y raconte, sinon je vais mourir de rire !
- Pendant la pratique je me suis retrouvé face à une scientifique chercheuse spécialisée dans les Pokémon qui ne peuvent pas apprendre de CT, soupira Sacha, gavé.
- Contre une telle flèche, il n'a pu paraître que fort ! Il a quand même failli perdre son Luminéon face à un Chenipan ! s'esclaffa Jonas, se tenant les côtes.
- Comment je faisais pour savoir qu'une chenille allait me balancer une attaque Electrique ?!
- Ou quand t'as pas compris pourquoi Granivol a failli tomber KO suite à l'attaque Rebond du Magicarpe !
- Je savais pas qu'elle était Glace cette attaque ! »

Le stratège s'arrêta de pouffer et regard Géronimo. Malgré tous leurs efforts, les deux tombèrent par terre, en hurlant de rire. On frappa à leur porte.

« Euh, vous trois, moins de bruit. Je n'ai rien contre les jeux, mais moins fort, surtout le soir ! grommela autoritairement monsieur Nyllis.
- Oh désolé monsieur, sourit Jonas. Mais je pense que vous allez aussi bien rire demain.
- Ce sont les examens demain, jeunes gens. Je sais que vous voulez déstresser un peu, mais un peu de respect pour ceux qui révisent !
- Mais on révisait, justement ! ricana le stratège. Dis-lui, Géronimo !
- Exactement monsieur. Nous aidions Sacha pour ses examens de combat » répondit très sérieusement le Spécialiste Normal.

Paul regarda le blond, qui secoua la tête, rouge de honte. Il plissa les yeux, réitéra sa demande de silence et s'en fut. Les garçons s'en retournèrent à leurs activités, Jonas attrapant "50 nuances de Korillon", alors que Géronimo feuilletait un recueil d'erreurs communes sur les Pokémon de Kalos. Les TopDresseurs avaient leurs QCM Scientifiques le lendemain. Sacha soupira et se replongea dans son livre de théorie pour pré-ado. Jonas lui avait conseillé. Il regarda le titre "Mon premier combat Pokémon". Il reprit l'ouvrage, blasé par le fait qu'il n'y comprenait même pas tout.

~~~

Autre chambre, autres mœurs. Luna lisait à voix haute un manuel de yoga pendant que sa camarade de chambre lui montrait comment réaliser les mouvements. Les deux étaient assez mal assorties mais avaient trouvé un terrain d'entente en s'aidant mutuellement avec leurs devoirs. D'un côté Luna, dans toute sa... Luna-titude. De l'autre, Carmélia Smith, qui avait bien insisté sur le fait qu'elle voulait qu'on l'appelle Camy. C'était une Coach enthousiaste, exubérante et surtout très, très colorée. Ses cheveux étaient teints en vert et bleu et elle portait toujours des parkas, hoodies, jupes courtes et autres mini-shorts tout droit sortis de délires psychédéliques au niveau des visuels. Un jour, elle avait mis un T-Shirt blanc et tout le monde avait cru qu'elle était malade. Bref, un personnage haut en couleurs.

« T'es sûr que tu ne veux pas pratiquer un peu ? demanda la sportive à tout hasard.
- Non non, juste connaître les positions, les échauffements et le protocole de sécurité compte pour soixante-dix pourcents de la note. La réalisation complète, je laisse ça pour les fous du sport et pour les Rangers, je vais juste faire les figures de base, sourit la gothique.
- Comme tu le sens !
- Et toi tu t'entraînes pas pour la Coordination ?
- Pas besoin, Andim a été chez le toiletteur ce week-end, Shiva est lustré et Joker ... est lui-même !

Luna regarda avec un sourcil levé les Pokémon de la jeune fille. Un Lougaroc diurne, endormi au pied du lit, un Hexagel accroché au mur, qui reflétait la lumière de la lune la nuit, et enfin un Mime Jr., s'appliquant à reproduire les mouvements de sa Dresseuse. L'archéologue secoua la tête, blasée.

~~~

Louis faisait un petit footing, accompagné de son Chimpenfeu, tentant d'évacuer ses doutes persistants sur Luna, qu'il n'avait pas trop revu depuis son départ.

Essa lisait et classait les fiches du Pokédex d'Unys, soupirant en prenant des notes sur les lignes évolutives de Clic, Sorbébé et Miamiasme.

Dania lissait les plumes de son Etourvol avec attention, quelque peu stressée par l'exercice du lendemain. Elle lisait une classification des Régions par l'étude de leur sous-sol, la géologie étant un point qui revenait souvent dans les contrôles de premier cycle.

~~~

La sonnerie retentit, signe de début des examens. Les élèves retournèrent leurs polycopiés pendant que monsieur Miles donnait les consignes.

« Calculatrice autorisée. J'ai entendu vos soupirs de soulagement. Sachez que Météno, Luxray, Gringolem et Shaofouine vous surveillent, j'espère que personne n'a entré d'antisèche dans sa machine. Vous avez quatre heures, du brouillon des copies doubles et une barre de céréales au chocolat, courtoisie de votre cher examinateur. Pas la peine de la laisser dans vos devoirs pour me soudoyer. Vous pouvez commencer. »

Jonas leva les yeux au ciel en se penchant sur sa feuille. Essa, Géronimo et Dania, quelque peu surpris haussèrent les épaules et firent de même. On pouvait entendre une mouche voler dans la salle. En même temps le service d'ordre était au poil. Et au caillou.  Rodrigue se posa dans sa chaise, sortant une bouteille d'eau et se félicitant que sa branche puisse être évaluée aussi facilement en tant qu'annexe : il avait tous les TopDresseurs de l'académie dans une seule et immense salle, sauf ceux ayant une spécialité secondaire en sciences. Ceux n'ayant qu'une branche secondaire pour le moment avaient seulement un exercice de spécialité différent, ce qui expliquait la présence de Géronimo dans la pièce.

Essa avait déjà fini les exercices de descriptions de Pokémon et s'attaquait au questionnaire de culture générale scientifique. Elle ouvrit gros les yeux, paniquée en lisant les questions. "Quel principe physique immuable les Pokéball contournent-elles ?" Quelques lignes plus loin : "En utilisant vos connaissances en chimie et éthologie, expliquez succinctement l'impact des différentes saveurs de Baies sur les performances d'un Pokémon". Encore un peu plus loin "Nommez trois grands scientifiques ayant reçu la médaille Roseverte". Elle releva la tête, paumée et regarda en direction de ses amis. Géronimo n'en menait pas large non plus.

Quant à Jonas, il évacuait exercice sur exercice en soupirant. "Le principe de conservation et de relativité de l'énergie et de la matière.", "Le saccharose et le fructose déclenchent chez les Pokémon la production d'hormones comportementales favorisant le développement de mouvements réflexes n'ayant impact sur le combat mais répartis selon les cinq catégorie de Concours." "Alyx Levi - Harabo, Léonidas Backheart, Ambre Lawford.", il souffla un coup en maudissant son paternel.

Dania peinait, devant replacer les Pokémon Plante selon leur ordre scientifique, l'exercice qui serait par la suite réputé le plus dur du premier cycle, déclenchant même une pétition. Elle pensa à son Balignon et le rangea avec les autres champignons. Les fongiques, ça semblait logique, ils pouvaient tous faire Spore. Par contre, est-ce qu'elle mettait Manternel en Foliaire ou en Dryade ? Elle hésita à se frapper la tête contre sa table. Et après, il lui restait encore la super rédaction sur l'étude de cas des attaques sonores qui pouvaient se propager dans les attaques Eau.

~~~

Du côté des Scientifiques, on faisait un petit échauffement en faisant le tour du terrain, accompagné de Pokémon. Idalienor soupira en voyant nombre d'élèves sans Pokémon capable de courir. Elle laissa passer avec une grimace le Gringolem de Luna, qui jouait au Sonic, mais siffla vertement le petit malin qui utilisait son Capidextre afin de se faire pousser.

Louis, habitué à ce genre d'exercice ne pipa mot et continua ensuite sur son programme de taï-chi avec Chimpenfeu, qui appréciait. La prof hocha la tête avec un sourire. Luna exécutait avec une lenteur déconcertante les mouvements de yoga, à moitié imitée par son robot antique, qui peinait pas mal. On la regardait un peu bizarrement et l'enseignante serra les dents, appréciant cependant les connaissances théoriques de l'élève qui donnait chaque nom de figure avant de les exécuter. Chacun sa manière de gagner des points se dit-elle, alors que la jeune spécialiste en sciences occultes faisait un check à son Pokémon.

~~~

Parlons justement des Pokéathlètes. Ils n'en menaient pas large, devant Melty Potts, la prof la plus impressionnante et autoritaire de tout le campus.

« Bon mes loukoums, vous avez tous un Œuf de Pokémon sur le point d'éclore. Vous devez vous en occuper cette après-midi, puis donnez les premiers soins au bébé. Les Nœunœuf passent dans les rangs et font des pétards pour m'appeler si jamais il y a un problème ! Bonne chance ! »

Immédiatement, une grosse explosion se fit entendre, faisant sursauter tous les élèves. Une Coach avait sortit son patient de la couveuse sans regarder sa fiche au préalable. Carmélia, impressionnée, regarda son Mime Jr., inspira et prit la fiche informative. Nouvelle explosion. Elle comprenait pourquoi la rumeur disait que Melty Potts était sourde. Bon, son examen... Elle devait s'occuper d'un Œuf de Poissirène. Elle alla tout de suite chercher un bocal d'eau salée. En revenant à sa place, elle remarqua que sa voisine avait installé un bac à sable chauffé par en dessous et avait mis son Œuf au bain-marie.

« Limagma ? demanda la colorée, incrédule.
- Non, Chamallot, répondit la jolie blonde.
- Ouch, bonne chance.
- Merci. J'm'appelle Capucine Blackheart, et toi ?
- Carmélia Smith. On a pas eu des cours de PokéAthlétisme ensemble ?
- En même temps il y a tous les seconds cycles de PokéAthlètes ici, hein !
- Oui oui, je voulais dire en Coach, bafouilla la Camy.
- Si, je te taquinais un peu, j'ai toujours eu envie de te parler, en tant que filles avec des looks spéciaux je pense qu'on pourrait bien s'entendre, mais je n'ai jamais trouvé l'occasion... Un peu plus chaud, Radis ! »

L'amie de Luna pencha la tête pour voir un Nanméouïe manipuler la couveuse avec précaution. Elle se reporta sur la nouvelle venue pendant que son Pokémon scolaire vérifiait la température de l'eau. Plus petite qu'elle, un peu menue bien que faisant clairement à elle, elle arborait des cheveux blonds et raides qui lui arrivaient jusqu'aux épaules, encadrant un visage fin et des yeux bleus éclatants. Très jolie, elle portait néanmoins un jean déchiré de part en part, un T-shirt noir dans le même état sur le bas, frappé d'une adorable tête de mort Rattata. L'arrière était tout aussi destroy, avec un pentacle rouge maculé de tâches. Camy hocha la tête.

« Tu t'entendrais à merveille avec ma colocataire aussi.
- Métalleuse ?
- Non, fan de sciences occultes.
- Oh, classe ! »

~~~

Les spécialistes Coordinateurs étaient vidés. Après un test théorique oral qui avait clairement montré lesquels d'entre eux devaient plus travailler, ils passaient à la moulinette des épreuves pratiques, qui voyaient chaque Dresseur faire un combat double contre un autre. L'exercice avait été accueilli avec gémissements et protestations, les élèves de Mode et d'Elevage ayant peur de se faire saquer sans ménagement par les Performer. Cela n'avait pas ému le prof', qui avait commencé à former les duos. Sacha était avec un petit groupe de stylistes, à stresser et à attendre que le temps se passe.

« Sacha Abernaty et Timéon Blackheart ! »

Le blond tressaillit et s'avança sur le terrain, vite rejoint par un grand roux à l'air fatigué. Le styliste ferma les yeux, mortifié : il fallait bien entendu qu'il fasse son examen contre une de ses connaissances. Timéon était l'un des "jumeaux", lui et sa sœur Capucine étaient des troisièmes année de second cycle, et les enfants de Léonidas et Calliope Pryde. Ce couple de stars du monde médical et archéologique était (encore) des amis de ses parents. Leurs enfants avaient donc fréquenté ceux des Abertany, et dans une moindre mesure Jonas. Si Capucine était une fonceuse combative et quelque peu tête brûlée, son frère était plutôt calme et posé. Elle était Coach, il était Eleveur. Elle était plutôt petite, athlétique et blonde, il était grand, élancé et roux. Le terme de faux jumeaux opposés s'appliquait totalement à eux. Avec un soupir les deux choisirent des Pokéball et les lancèrent. Du côté de Sacha : Luminéon et Granivol. Timéon n'avait sorti qu'un Cadoizo.

« Monsieur Blackheart, votre second Pokémon ? demanda Paul, étonné.
- J'en ai pas, marmonna le roux, regardant le sol.
- Voyons ne soyez pas ridicule, vous êtes Eleveur ! Regardons votre fiche», répondit le prof sans se laisser surprendre. Il sursauta cependant et s'étrangla à moitié. « TREN...TRENTE-ET-UN ?! »

Vague de surprise chez la plupart des élèves. Sacha secoua la tête, se doutant bien de la réaction des autres. Timéon relève la tête et roule des yeux.

« Mais mais... balbutie le pauvre prof de combat.
- Ce sont principalement tous des bébés Pokémon que je recueille sous forme d'Œufs. Je les élève pendant un temps puis les confie à des Dresseurs prometteurs ou à mes amis. Cadoizo est mon Pokémon scolaire et le seul que j'ai jamais entraîné au combat.
- Euh... Et bien sortez un de vos trente autres Pokémon et faîtes au mieux, que voulez-vous que je vous dise !
- Han non, galère... Kowalski, tu sais qui j'ai avec moi ? »

Le Cadoizo jabota joyeusement et sortit une Pokéball de sac de son Dresseur, qu'il lui tendit. Ce dernier haussa les épaules en voyant le regard étonné de l'adulte. Il ouvrit la sphère, libérant un Bargantua rouge.

« Bon et bien... commencez ? fit Paul, ne sachant plus à quel saint se vouer.
- Pélagie, Eco-Sphère, Radéon, Vent Argenté !
- Kowalski, Blizzard puis Lyophilisation ! »

Les attaques de Sacha partirent, sèches, encaissées par Bargantua qui tomba KO instantanément sous les gros yeux de la foule. Les deux attaques Glace fusèrent de derrière le poisson, la première défonçant le pauvre type Plante Vol, alors que la seconde transforma le pauvre Pokémon aquatique en poisson surgelé en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Le styliste en resta bouche bée.

« Je... oh et puis laissez tomber ! Monsieur Blackheart, pourquoi avoir sacrifié votre Bargantua, vous auriez très bien pu encaisser ces attaques avec votre Cadoizo !
- Hey, c'est vous qui vouliez qu'il combatte, j'aurais eu un seul Pokémon de sorti, Kowalski aurait tout fait tout seul !
- Vous êtes évalué sur un combat Duo, il est normal de voir quatre Pokémon sur le terrain !
- En attendant il a gagné quand même, hein. » marmonna Sacha.

Le blond rappelait ses Pokémon et s'en alla serrer la main de son adversaire éclair. Timéon remercia son ami avec un hochement de tête et s'en retourna dans la foule, les plantant là. Sacha haussa les épaules et s'apprêta à faire de même, avant de se faire interrompre par l'examinateur.

« Pourquoi ne pas avoir utilisé votre Wattouat, monsieur Abernaty ? Vous saviez qu'il y aurait un Cadoizo face à vous, si j'ai bien compris.
- Je ne pouvais pas, son poil s'emmêle quand il utilise une attaque Electrique et on a un photoshoot tout à l'heure ! »

Les Eleveurs dans l'assistance ricanèrent, alors que les deux autres spécialités hochaient la tête avec gravité, peinées pour leur collègue. Paul se tint l'arrête du nez, gavé.

~~~

Repas du soir. A une grande table dans la cantine des élèves, les discussions allaient bon train. Il y avait Jonas, Sacha, Dania, Essa, Géronimo, Luna, Timéon, Capucine et Carmélia. Chacun parlait de son examen.

« Jonas, je déteste définitivement ton père, marmonna Dania.
- Sujet tabou, bon sang ! protesta le châtain, observé avec surprise par ceux qui ne savaient pas qu'il s'appelait Miles. Bon notre contrôle n'était pas super difficile, ça allait.
- PARDON ? s'étouffèrent Essa et Géronimo.
- Moi tout allait bien jusqu'à ce que la Poissirène ne se mettent à nager sur le dos, j'ai paniqué ensuite, souffla Camy.
- Le Chamallot ne bougeait plus, j'ai cru qu'il était mort, grimaça Capucine. En fait il faisait juste sa sieste !
- Perso j'ai juste fait du yoga en regardant des geeks fous furieux essayer de soulever des haltères ! » ricana Luna.

Timéon et Sacha ne disaient rien, gavé par leur examen. Capucine, Dania et Jonas avaient bien remarqué qu'ils n'allaient pas bien et avaient fait signe aux autres de les laisser tranquille.

~~~

Dans la cantine des professeurs et du personnel, séparée par une grande vitre de cette des élèves, on discutait aussi de cette après-midi de l'enfer.

« Mouais, les Coordinateurs sont ceux les moins prolifiques en combat, tu auras des après-midi plus intéressante, fit Idalienor, tentant de consoler Paul, qui pleurait quasiment de frustration.
- Tellement de fautes stratégiques. Tellement de temps et d'énergie dépensés pour rien !
- Boah tu sais, certains ont été me dire que l'attaque Synthèse servait à jouer de la musique, souffla Rodrigue, blasé. Et toi Ida' ?
- Ben les scientifiques ne sont pas de grands sportifs, mais certains mettent assez de volonté dans la théorie pour que ça ne soit pas une catastrophe complète. »

Le trio observa la table composée des "enfants de" et de leurs amis.

« On part sur eux du coup ? marmonna Paul en se redressant.
- Ils semblent être les mieux placés pour un test, on les connait un minimum, ça rendra la situation plus facile.
- Tu vas vouloir t'occuper de Jonas, je présume ? demanda la référente PokéAthlétisme.
- Non, on va faire comme au bon vieux temps : un bon tirage au sort, sourit le scientifique.
- Dix contre un que j'ai les traîne-la-patte de coordinateurs ! » sourit Paul, qui sursauta en entendant madame Potts toussoter derrière lui.

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Lun 6 Aoû - 17:45

Chapitre 6 : La folle journée de Carmélia

Réveil. Avec un grognement, une main vint exploser le pauvre Voltorbe stylisé qui ne faisait que son travail. Un corps se relève, difficilement et pousse un bâillement tout en s'étirant. Lougaroc lui apporta ses chaussons pendant que Mime Jr. se faisait un plaisir de lui tendre ses habits de sport. Bon, quand il fallait y aller... Elle se laissa tomber plus ou moins du lit, faisait attention de ne pas faire trop de bruit tout de même, sa camarade de chambre dormait encore. Il était encore tôt, bien plus tôt que l'ouverture de la cantine. Carmélia fit une toilette rapide, juste de quoi se débarbouiller, s'habilla et chaussa ses baskets. C'était parti pour un petit footing de mise en bouche pour sa journée, avec supplément Lougaroc pour la motiver ! En passant dans le hall, elle se regarda dans un des miroirs. Hm, ses racines commençaient à montrer du blond, il allait falloir qu'elle se refasse une couleur. Elle salua madame Edelwen, qui était quasiment la seule autre personne levée du bâtiment. L'adulte avait l'air préoccupée, mais ce n'était pas vraiment ses oignons.

Son petit tour du campus en trottinant aurait pu être tout ce qu'il y a de plus classique, mais son IPok vibra dans sa poche. Intriguée par un message à cette heure matinale, elle sortit l'objet de sa poche tout et s'étirant pendant sa pause. Fronçant les sourcils en voyant l'expéditeur, elle ouvrit le mail et ricana un bon coup. Voilà qui promettait d'être intéressant. Claquant des mains, elle se tourna vers son Pokémon.

« Ca va être drôle, Andim. Cette journée va être terriblement drôle ! »

Après être rentrée, s'être préparée, et surtout avoir secoué un peu Luna, qui avait lu jusqu'à pas d'heure et avait du mal à émerger, Carmélia descendit prendre son petit déjeuner. Se servant allègrement en nourriture, elle chercha quelque chose du regard avant de s'assœir. Trouvant finalement son bonheur, elle prit place devant une Dania étonnée.

« Salut ! fit la colorée, toute enjouée.
- Bon...jour ? répondit la jeune fille, un peu perdue.
- Y avait juste personne que je connaissais dans la cantoch' et j'avais envie de discuter un peu ce matin ! »

Moi pas, pensa Dania en machonnant une tartine et en retenant un haut le cœur en voyant le mélange confiture, sirop d'érable, chocolat sur celle de sa vis-à-vis. Fuite, fuite, prendre la fuite, comme un Pokémon sauvage. Oh non, elle allait parler. Résignée, Dania, pas du matin du tout, se décida à avoir une conversation.

« Donc du coup t'es la petite sœur de ... Sacha, c'est bien ça ?
- Hmphoui, grommela la jeune Ranger, pas ravie qu'on commence par son frère.
- Oh, désolé ! balbutia Camy, sentant le malaise. Juste que vous vous connaissez tous d'avant, en tant que petite nouvelle dans le groupe, j'ai un peu de mal. Luna a essayé de m'expliquer, mais c'est assez dur à suivre. »

Dania finit sa bouchée en levant les yeux vers sa camarade plus âgée, qui semblait bien embêtée. Certes. Il ne devait pas être facile d'arriver dans ce petit groupe quand on avait pas baigné dans les histoires familiales depuis l'enfance. Elle s'enfila deux gorgées de thé et se décida à répondre de manière sérieuse.

« Bon j'vais essayer de te faire un petit exposé rapide. Nos parents se connaissaient tous, de l'époque de la première Pokémon Community. On va commencer par les miens, qui étaient amis avec beaucoup de monde. Mon père avec les parents d'Essa et des jumeaux par exemple, ma mère avec les pères de Jonas notamment. Ensuite les pères de Jonas, Essa et Luna semblaient faire partie d'une sorte de club... Le père de Géronimo était ami avec beaucoup de monde aussi. Je te laisse imaginer les réunion entre potes une fois qu'ils nous ont eu.
- En plus vous avez tous plus ou moins le même âge...
- A part la famille Labelvi, ça a été plus ou moins la course entre tous pour avoir des enfants rapidement. Jonas s'est fait adopter vers ses quatre ans, mais c'était une coïncidence.
- Wow, j'ai l'impression d'être dans How I met your mother.
- Et encore t'as pas grandi dedans... Jonas est sympa, ça va, mais Luna est un peu flippante. Les jumeaux sont un peu dans leur monde, bref...
- Du coup, toi tu veux devenir Ranger ?
- Ouaip, je veux reprendre la réserve de ma mère, elle l'a construite pour les Pokémon préhistoriques et les dragons.
- La classe ! Ca doit vraiment être beaucoup de travail et de préparation ! T'as quoi comme Pokémon ?
- Oh et bien... »

Dania sourit, contente de discuter avec quelqu'un qui lui posait enfin des questions sur elle, et pas sur son frère, ses parents ou sur ses amis plus impressionnants qu'elle.

« Nan un Drakkarmin ? T'es trop forte meuf, j'aurais trop peur de m'en approcher !
- Oh, c'est mon Pokémon scolaire, il est super sympa une fois qu'il est habitué à une personne ! »

Les deux restèrent à glousser et à discuter de tout et de rien. En repartant, Dania se promit de tailler le gras plus souvent avec cette sympathique Coach.

~~~

Cours de fondamentaux du matin. Melty Potts parlait des mouvements dans la littératures de Sinnoh. Autant dire, le sujet le plus passionnant du monde. Du coup, Carmélia et Essa, faisaient une partie d'échecs par IPok interposés. Elles étaient les deux membres "du groupe des neuf" à être en seconde année de second cycle C, Luna, Jonas et Sacha étant dans le groupe B. Du coup, ça discutait par messagerie tout en notant un peu le cours, quand même.

Camy Will :
** Han nan, chié, ma Reine !

Essa-tout :
** Tu fais jamais attention aux cavaliers...

Camy Will :
** J'oublie toujours qu'ils peuvent sauter par dessus les autres...

Essa-tout :
** D'ailleurs, échec et mat, ma vieille.

Camy Will :
** Quoi ?! Je SAVAIS que j'aurais du te bouffer ta tour plus tôt... T'as trop d'avantage, t'es stratège...

Essa-tout :
** A d'autres, t'as surtout trop la flemme de jouer sérieusement...

Camy Will :
** Mouais comme si j'avais une chance contre toi, super-girl

Camy Will :
** ...j't'ai vexée ?

Essa-tout :
** Nan, la prof citait un recueil du prof Sorbier, je prenais la référence.

Camy Will :
** Oh. Sinon ça va toi ? On a pas trop eu l'occasion de discuter cette semaine.

Essa-tout :
** Oh bah je continue l'entraînement de mes Pokémon

Camy Will :
** Toujours sur ton idée de Goinfrex rapide ? Je t'ai déjà dit que c'était presque peine perdue...

Essa-tout :
** Ben tu sais le père de Sacha et Dania a bien réussi à rendre un Ramoloss rapide !

Camy Will :
** NAN ?!

Essa-tout :
** Si, si, il a fait gagner une course de relais à des Pokémon super lents, y a des archives quelque part...

Camy Will :
** Wow... Impressionnant... Fin' j'ai l'impression que tous vos parents sont impressionnants, quoi.

Essa-tout :
** La PC est très formatrice il paraît.

Camy Will :
** Ton père c'est le Champion de Rivamar, c'est ça ?

Essa-tout :
** C'était, il s'est fait mettre à la retraite par la Fédération. Il se voyait déjà parti comme Frédo, ahah !

Camy Will :
** Ca doit être cool d'avoir des parents inspirants comme ça...

Essa-tout :
** Pas forcément... On a de la chance, ils ne nous foutent pas la pression, mais on se la met bien tout seul quand même...

Camy Will :
** J'imagine...

Essa-tout :
** Quand tes parents sont en mode "mais tout va bien, allez à votre rythme" et que tu les vois à la télé ou dans les journaux, et qu'ils commentent aussi l'apparition de leurs amis...

Camy Will :
** Je comprend mieux pourquoi vous étiez contents que je rejoigne le groupe...

Essa-tout :
** ENFIN UNE ILLUSTRE INCULTE INCONNUE QUI ALLAIT PAS NOUS BASSINER AVEC LES HISTOIRES DU BON VIEUX TEMPS !

Camy Will :
** APPELLEZ MOI MESSIE ET PROSTERNEZ VOUS A MES PIEDS, MORTELS !

Les deux filles pouffèrent simultanément, attirant sur elles les regards de la salle. Elles se reprirent, maintenant regardées par un Nœunœuf à l'air meurtrier. Elles se tinrent tranquille pour le reste de l'heure, notant diligemment le cours.

~~~

C'était maintenant le moment pour le groupe de PokéAthlètes de se retrouver. L'après-midi commençait à être fraîche, alors tout le monde avait rajouté une veste de survêtement. Madame Edelwen arrive, accompagnée de ses Zoroark et Braségali. Les élèves frissonèrent.

« Bon, on m'a gentiment demandé de vous donner un cours de combat en tant que Coach pour -je cite- que les PokéAthlètes fassent quand même une meilleure prestation que les Coordinateurs. Toute réclamation est à adresser au professeur référent des TopDresseur, que je ne nommerai pas mais donc le nom de famille se compose d'une négation puis du nom d'une fleur. Bref ! »

Ricanements dans les rangs. Moins quand Idalienor annonça que le concept du cours était de montrer la progression des statistiques de leurs Pokémon. Qu'elle avait observé en privé depuis le début de l'année. Et qu'ils étaient notés. Quelques terrains plus loin, Paul sentit un long frisson glacé descendre sa colonne vertébrale.

Quelques minutes plus tard, c'est une Capucine gavée qui devait prouver la montée en endurance de ses Pokémon. Son Nanméouïe, se triturant le lobe des oreilles devant elle, n'en menait pas large.

« Madame, quand même ! grommela la petite blonde.
- C'est l'exercice ! sourit Idalienor.
- On va faire de la purée avec ton gros truc rose ! Serpang, Mâchouille !
- Radis, Retour !
- En plus il a vraiment un nom de merde, ahahah ! Grolem Séisme ! »

Les attaques fonçaient sur le pauvre Nanméouïe qui contrait tout du mieux qu'il pouvait. Carmélia observait la scène, n'ayant pas voulu prendre part à la lapidation en règle d'un pauvre Pokémon Soigneur. Qui encaissait de manière très convaincante, devait-on souligner. Pendant plusieurs minutes. Qui s'allongèrent.

« Vous frappez comme des Magicarpe, c'est pas possible autrement, marmonna la prof, regardant les fiers à bras et leurs Pokémon offensifs qui ne faisaient pas un pet de dégât.
- On aurait un vrai adversaire, ça motiverait nos Pokémon, parce que là, l'étron rose, c'est pas terrible ! ricana un grand dadais.
- Oh oh... » marmonna Camy.

Elle voyait en effet Capucine bouillir. Elle se retenait très fort d'insulter les autres élèves. Tellement qu'elle semblait prête à en pleurer de rage. La colorée allait intervenir, s'était déjà saisie d'une Pokéball, mais s'arrêta en voyant la prof lui faire signe que non. Enfin, la jumelle leva le bras.

« Madame, c'est bon pour l'endurance ?
- Très bien, super travail Capucine ! Ton endurance émotionnelle a aussi très bien progressé, mes félicitations !
- Je peux passer aussi pour vous montrer les résultats de mon entraînement offensif ?
- Euh oui, si tu veux... répondit Idalienor, pas sûre tout en regardant ses fiches. Par Lugia ! Doucement, Capucine, hein ! J'en veux aucun à l'hôpital !
- Promis, ça sera rapide et indolore. Reviens, Radis. PEPSALT ! »

Des ricanements et d'autres moqueries se firent entendre quand le surnom fut prononcé. Des cris de terreurs suivirent quand un immense Charkos aparut. En une Fraccass'Tête, il fit place nette, sous les yeux d'une Capucine extatique.

« Purée ce que ça fait du bien de démonter du minable ! Aahahahah !
- Avant Capucine me semblait être une boule de rage contrôlée. Maintenant j'ai peur, marmonna sérieusement Carmélia vers sa prof.
- Oui... c'est un peu mon ressenti aussi. Capucine, pas la peine de traumatiser les Types Acier ou les Pokémon avec Fermeté qui arrivent à résister à un de tes coups !
- Comment son Pokémon peut-être aussi fort ? C'est improbable !
- C'est un très bon attaquant, mais au moindre contrecoup... Regarde ! »

Levant un sourcil, Carmélia ne put que voir le grand dinosaure se faire empaquetter par un Nœud Herbe, puis calmer par un Doux Parfum et enfin endormir par une Poudre Dodo, et ce par un seul Macronium tout débonnaire. Capucine ricana un bon coup et admit sa défaite en rappelant son monstre, cessant ainsi de marquer au fer rouge sa position comme Coach folle furieuse.

« Que cela serve de leçon, nul Pokémon n'est parfait et invincible. Très bon usage des techniques de médecine calmante pour neutraliser un adversaire ! Capucine, tu n'as pas été très sport.
- Boah, je n'ai pas souvent l'occasion d'utiliser Pepsalt. Et puis vous avez vu comment ils ont parlé de Radis ? Mon honneur se devait d'être rétabli.
- En attendant, vu que tu as décimé la moitié des élèves on va devoir stopper ici l'évaluation... »

Tout le monde avait maintenant un ressenti ambivalent de la Coach : certains ne voulaient plus l'approcher par peur, mais on lui était définitivement reconnaissant d'avoir mis un terme à un examen surprise. Le reste du cours se déroula comme entraînements en petits groupes, les deux amies restèrent donc ensemble.

« Je ne savais pas que t'avais un Charkos ! Il est ouf !
- Oh, je l'ai depuis longtemps et c'est une longue histoire à raconter... Par contre toi tu as encore du mal à contrôler ton Hexagel...
- Je saiiiiis... Défensivement il est au poil, mais dès que j'essaye de passer à l'offensive ça devient n'importe quoi.
- Tu devrais te faire aider par un Eleveur... Ou un Spé Type Glace !
- Tu crois que ton frère... ?
- Oulah non, il est spécialisé dans les jeunes Pokémon, limite il ferait un bon formateur de Pokémon scolaires... Demande des conseils à Jonas ou à Géronimo plutôt !
- Je saurais pas comment les aborder comme ça... Pis' une Coach qui arrive pas à entraîner son Pokémon, la honte quoi !
- Crois-moi, ces deux là se compliquent bien plus la vie que toi, tu peux aller les voir pour demander comment un Magicarpe apprend Trempette, tu ressortiras avec trois thèses et cinq méthodes. C'est grâce à eux que Pepsalt maîtrise aussi bien Poliroche ! Mais si t'as besoin d'apprendre une attaque, demande à Jonas. Ce mec est un AttaqueDex vivant. »

Carmélia resta pensive quelques secondes. Non, elle était définitivement trop intimidée pour aller parler aux garçons. Elle ne les connaissait pas du tout, n'avait pas plus d'atome crochu avec eux que ça, et surtout, n'avait rien de franchement intéressant à discuter. Elle secoua la tête et repartit dans son entraînement. Voyant qu'elle n'en tirerait plus rien, Capucine continua à demander à son Nanméouïe de parfaire ses attaques de soutien.

« Mais du coup, t'as que deux Pokémon ?
- Ouaip'. Je n'ai jamais ressenti le besoin d'en capturer plus. Contrairement à mon frère qui en a une trentaine...
- Vous êtes vraiment opposés, dis-donc...
- Le jour et la nuit, j'te dis ! »

~~~

C'était maintenant le soir. Luna revenait dans la chambre après sa douche, ses cheveux roses encore humides et entourés d'une serviette. Carmélia se faisait sa couleur, cachant tous ses cheveux blonds.

« Tu vas t'abimer le cuir chevelu à faire ça, marmonna l'archéologue en chopant un grimoire.
- Avec du Queulorkopf ? Vu le prix et la qualité, j'espère pas. Bon, on laisse poser... J'aimerai tellement avoir tes cheveux !
- je tiens à mon look de gothique rose qui n'a besoin de rien pour s'entretenir, merci ! sourit Luna.
- Tu peux dire à ton Viskuse d'arrêter de me regarder comme ça ? J'ai l'impression qu'il m'en veut...
- Je crois qu'il pense que tu as étalé des membres de sa famille réduits en bouillie sur ton crâne, là...
- Goooore ! En parlant de Pokémon, j'ai toujours autant de mal avec Shiva...
- Va voir Jonas...
- Capucine m'a dit la même chose, mais j'ai pas envie qu'il croit que j'essaye de me rapprocher de lui ou quoi...
- Jonas est hermétique aux relations. Pire que Louis, et crois-moi je sais de quoi je parle, fit la rosée, amèrement.
- Oulah ça n'avance pas, ça ?
- Non, il m'a demandé si je croyais qu'il y avait quelque chose. Ma négation en étant toute rouge semble l'avait totalement convaincu, c'était magique...
- Bonne actrice à l'insu de ton plein gré, dis-donc !
- Ou alors c'est juste lui qui est totalement à côté de la plaque.
- Quel choix difficile, je ne sais pas quoi dire ! » ricana la colorée.

Quelques minutes passèrent, pendant lesquelles la Coach s'occupait de sa chevelure, taquinant Lougaroc en lui proposant une teinture à lui aussi. L'archéologue secouait la tête, amusée. Depuis qu'ils avaient tous mangé ensemble, elle parlait bien plus librement à sa colocatrice, son intégration dans leur petit groupe d'amis était vraiment une très bonne idée. Elle entendit cependant une vibration et releva la tête pour voir sa camarade se relever et prendre une veste, son IPok dans les mains.

« J'vais faire un petit jogging pour faire sécher plus vite !
- Toi et ton amour du sport... Quelque chose de grave ? demanda t-elle en faisant un petit mouvement du menton vers la machine.
- Non non, juste la famille qui préparait le week-end. J'ai envie de me dégourdir les jambes, c'est tout. Tu veux venir ?
- Ahahah, très drôle. Va faire ton sport, laisse moi me cultiver.
- Plus' ! »

Luna fit un petit mouvement de la main. Camy chaussa ses baskets et descendit les marches. Le couvre-feu étant dépendant de l'âge de l'élève, elle avait de quoi faire une bonne course. Elle s'arrêta cependant dans le hall et frappa trois coups secs à la porte de la conciergerie. On lui dit d'entrer.

« Bonsoir Carmélia, sourit Idalienor, laissant son Eoko verrouiller la porte. Vien viens ! »

Elle fit un petit geste de la main et laissa l'adolescente s'assœir face à elle.

« Bon alors, comment s'est passée ta journée ?
- Génial, j'adore les missions sans queue ni tête, sourit la jeune fille avec insolence.
- Ahah, désolée, je ne suis pas Espionne, je me sers juste des conseils d'une amie pour te donner des exercices particuliers. Tu es l'une des seules à être dans ton parcours actuellement et à le prendre au sérieux.
- Ce qui me vaut ce super traitement de faveur, je sais, soupira Camy.
- Donc la mission du jour était d'en apprendre plus sur tes nouveaux amis. Le thème étant "Réunir des informations sans éveiller l'attention". Qu'est-ce que tu en as retiré ?
- Ben que les filles discutent facilement. Trèèèès facilement. Et que je n'étais pas à l'aise pour parler aux garçons.
- Qu'est-ce que vous avez toutes avec ça ? soupira la prof avant d'agiter la main. Oublie-ça. Du coup ?
- J'ai mangé avec Dania ce matin. Sœur de Sacha, fille de Maxine et Alban, rêve de reprendre la réserve de sa mère. Elle a un certain complexe d'infériorité du aux accomplissements du reste de la famille et se met la pression, sans raison, parce qu'elle est impec'.
- Hmhm... Excuse moi, je note, je tiens à vérifier ensuite, sourit l'adulte.
- Si... vous voulez. Après, fondamentaux avec Essa. Je ne l'ai pas embêtée avec sa famille, mais ça n'a pas l'air d'être un sujet sensible pour elle. Elle est très sympathique, mais intériorise beaucoup. Je sens qu'elle est moins sûre d'elle que ce qu'elle veut bien faire croire.
- On est d'accord sur ce point. Elle refuse toujours de me parler de ses problèmes...
- En même temps tout le monde n'a pas forcément envie de se confier... Après c'est Capucine, et vous étiez là. Mon analyse est qu'elle est très instable émotionnellement et veut absolument rentrer dnas le moule que les autres veulent. Mais qu'elle n'y arrive pas. Alors elle s'énerve.
- Future psy, ma parole ! D’ailleurs c’était très mignon, t’as voulu l’aider à un moment !
- Même pas en rêve que je finis psy ! Après y a eu Luna, ce soir. Pas grand chose de neuf, mais pour vos potins, vous saurez qu'elle et Louis ça avance à une vitesse de Caratroc.
- Chouette, encore du conseil à donner... Et au niveau des garçons ?
- J'ai que le ressenti des filles. Mais a priori Sacha est quelque peu arrogant, mais faible, mais avec le cœur sur la main, un mélange détonnant. Géronimo est simplet et timide et veut juste être tranquille. Quant à Timéon, c'est l'inverse de sa sœur : il se fiche du moule et fait comme il en a envie. Ce qui, paradoxalement le libère de tout stress, mais l'empêche de vraiment se lier aux autres.
- Et... ?
- Et quoi ?
- Et Jonas ?
- ...c'est plus étrange, il semblerait qu'il soit super doué en combat et tout. Tout le monde le dit. Mais de ce que j'ai reçu comme écho des TopDresseurs, il ne fait pas tant de vagues que ça. Tout le monde me dit d'aller le voir pour entraîner Shiva, mais je ne sais pas pourquoi.
- Et pourquoi tu n'essayes pas ? La grande Carmélia aurait peur ? sourit l'adulte.
- Vos trucs de psychologie inversée ça marche peut-être sur Capucine ou Luna, mais pas sur moi, madame... Bref, j'ai fini votre mission débile, j'vais courir un peu, j'ai envie de conserver des bonnes notes en tant que Coach aussi. Bonne soirée madame !
- Au plaisir, Agent Smith. »

La colorée tira la langue à l'adulte avant de vraiment aller faire son jogging, cette fois. Idalienor retomba dans son siège et sortit son IPok.

« Allô Rod' ? Oui c'est Idalienor. Oui, j'ai utilisé mon super réseau féminin nucléaire pour obtenir des infos. Oui ton fils va bien, mais c'était pas pour ça que j'appelais. Oui, je pense que les groupes qu'on a fait son bien équilibrés. Oui je brieferai Paul. Non, pas la peine de le menacer pour qu'il comprenne. C'était il y a trente ans, quand même, il est moins bête maintenant... ... ouais, t'as raison, je lui referai un pettit laïus. Bon, je te laisse. »

La brune raccrocha et soupira.

« C'est pas une vie, voilà que je suis obligée de coller la pression à une élève Espionne pour récupérer des infos sur des adolescents... »

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
avatar
Adulte Co Auto-Entrepreneur

Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 5799
Points d'Expériences : 968

Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   Lun 20 Aoû - 2:28

Chapitre 7 : L'excursion (Partie 1)

« Et donc on est tous debout à six heures du matin pour quoi ? » demanda une Dania, quelque peu énervée. Et mal réveillée. Mauvais combo. On aurait dit sa mère au même âge si on avait insulté le type Dragon devant elle.

Ils étaient neuf élèves réunis dans le petit hall. Ainsi que trois professeurs. Et la directrice. Du coup Sacha faisait signe à sa sœur de se calmer. Cette dernière était aussi étonnée d'être la seule de premier cycle présente. Le reste du groupe comportait aussi pêle-mêle : Jonas, qui regardait son père avec colère, Sacha, qui bâillait à se faire une crampe, Géronimo, qui se frottait le coin des yeux avec son Insolourdo sur la tête. Ainsi que Timéon pour les garçons, l'éleveur se tenant droit et attentif, son Cadoizo en parfait petit militaire à ses côtés. Du côté des filles, Essa, qui dodelinait de la tête, Luna, habituée aux nuits courtes, Capucine, quelque peu furax de s'être faite convoquer de si bon matin et Carmélia, qui regardait sa montre, se demandant combien de temps de jogging elle allait encore perdre.

« Bonjour à tous, désolée de vous avoir demandé de venir de si bonne heure, commença la directrice.
- Grave, et puis elle est debout aussi le fossile, marmonna Jonas avant de se prendre un coup de coude de la part de Sacha.
- Si vous êtes ici, c'est parce que vous avez été sélectionnés pour être le groupe de test pour le retour des missions. Nous avions besoin de trois groupes de trois ayant déjà une bonne compatibilité, et si possible se connaissant bien, d'après nos informations, c'est le cas en ce qui vous concerne. »

Carmélia lança un regard sans équivoque à la référente PokéAthlète, qui rougit jusqu'aux oreilles. La coach leva les yeux au ciel en secouant la tête.

« Vous avez déjà été assignés à un professeur et vous allez l'accompagner pour la journée, lors d'une de leurs sorties professionnelles. Je compte sur vous pour faire honneur à l'établissement. » termina la directrice avant de repartir dans son bureau, les laissant plantés là.

Les douzes personnes présentes avaient des pensées très diverses.

« Ne pas leur dire qu'on les a tiré au sort ! » frémissait Paul.
« Je sens que Carmélia m'en veut. Cette journée va être longue. » soupira Idalienor.
« Mon royaume pour du Tauros Rouge. » baillait Rodrigue.
« Je déteste me faire utiliser en tant qu'Espionne ! » pestait Carmélia.
« Ben qu'est-ce que qu'elle a Camy ? » se demandait Luna.
« Je sens venir les ennuis... » se méfiait Capucine.
« Tant qu'on ne me demande pas de combattre. » s'était résigné Timéon.
« Et mon petit déjeuner ? C'était le jour des céréales ! » s'inquiétait Essa.
« Pourvu que je ne sois pas avec papa ! » espérait Jonas.
« J'espère que ça va bien se passer pour Dania... » se disait Sacha.
« Mais qu'est-ce que je fous làààà ? » s'étonnait Dania.
« Rien que du très normal, a priori. » confirmait Géronimo.

[FLASHBACK LANSAT 50 : Jeune as - 1
Il y a 12 ans
Jonas a 4 ans
Rodrigue et Aaron sont dans leur trentaine]


Le petit bout de chou châtain machonnait tranquillement le morceau de nougat qu'on leur a distribué pour Noël. A quatre ans, Jonas était bien habitué aux mécaniques sociétales complexes et rudes de l'orphelinat : il avait gardé un morceau de la sucrerie, qui servirait plus tard à acheter la protection d'un "grand". Un peu palot, et mal habillé, comme tous les enfants de l'endroit, il écoutait avec entrain les chants, et regardait les Pokémon des adultes faire une petite représentation avec de grands yeux ébahis.

Jonas ne se souvenait plus de son nom de famille. Ni de sa famille d'ailleurs. Il avait parfois des cauchemars, comme la plupart des autres enfants. Abandonné avec juste sa gourmette portant son prénom devant un service social apprendrait-il plus tard. Le bijou faisait partie des "possessions précieuses" que l'orphelinat gardait pour lui, quand il se poserait des questions plus tard.

Quelques salles plus loin, dans le bâtiment administratif, un couple était très très TRES stressé. Enfin encore plus que d'habitude.

« Purée enfin ! soufflait Rodrigue.
- Seulement, tu veux dire. C'est maintenant que les choses sérieuses commencent. Et je t'arrête, pas la peine de faire un lien avec ta situation, on se renseigne tout de suite pour vérifier que le gosse n'a pas de jumeau caché, ricana Aaron.
- Ahah, t'es con ! sourit à son tour le blond en frappant gentiment l'épaule de son mari, avant de toussoter en voyant l'éducateur se tenir à côté d'eux.
- Messieurs... Mightley et Miles ?
- Eux-mêmes, sourit le roux, pas gêné pour deux sous.
- Veuillez me suivre, s'il vous plaît. »

Le couple se se leva et suivit l'homme quelque peu austère. En passant dans un couloir, Rodrigue regarda par une rangée de fenêtres qui donnait dans la cour, et s'arrêta quelques secondes pour observer les enfants jouer. Son mari le poussa doucement et chuchotta.

« Non, on en prendra qu'un. Et non, tu ne rachèteras pas l'endroit, espèce d'éponge émotionnelle.
- Maiiiis !
- Et dire que tu me taquinais parce que j'ai amené l'idée en premier... »

Ils entrèrent dans le petit bureau, à l'image de son occupant. Tout en gris métal, avec un bureau, quelques chaises et aucune décoration. Les deux scientifiques s'assirent, avec pas mal d'appréhension. Ils avaient, certes, fait le plus dur pour leur projet d'adoption, mais stressaient pas mal. Enfin bon, c'était dans leur nature. Le plus petit des deux sortit un dossier de sa sacoche pendant que l'autre prenait de quoi noter.

« Bon. Dossier Miles - Mightley. Vous avez passé tous les entretiens préliminaires ainsi que tous les tests psychologiques et les demandes de ressources. Vous êtes d'éminents chercheurs sur les Pokémon, mariés depuis maintenant cinq ans. Vos dossiers médicaux sont parfaits. J'aimerais que ça soit toujours aussi facile !
- C'est typiquement le genre de moment où tu ne dois pas faire de blague, marmonna Aaron en pinçant la jambe de son partenaire.
- Oui, j'ai bien compris. Même si j'aimerai bien détendre l'atmosphère un peu, j'ai l'impression d'étouffer.
- Maintenant que vous êtes là pour la première rencontre, est-ce que vous avez une préférence ?
- H...hein ? s'étrangla le roux, son mari ayant, comme lui, des pensées très mal placées qui n'avaient rien à faire là.
- Réaction tout à fait classique à cette phrase, je suis ravi de voir que vous n'êtes pas des robots, sourit leur interlocuteur. Garçon, fille ? Déjà scolarisé ?
- Oh euh... on n'y a pas trop réfléchi, on s'est toujours dit qu'on n'y allait pas comme au supermarché et qu'on adopterait ce qu'on voudra bien nous confier.
- Je vois, je vois... Ecoutez, voilà un premier dossier, dîtes moi ce que vous en pensez. »

Il tendit un tas de feuilles que le couple observa avec attention. Jonas. Pas de nom de famille. Une photo d'un gosse qui avait l'air mélancolique. Aaron sentit son mari fondre et leva les yeux au ciel en se mordillant les lèvres. Les deux se regardèrent et hochèrent la tête. L'éducateur ne put retenir un rire.

« Ce fut rapide !
- On dirait lui au même âge ! » répondirent les deux hommes, qui ricanèrent ensuite.

[/FLASHBACK]

« Comme madame Snow a dit, nous avons déjà composé les groupes suivant vos capacités et vos affinités, annonça madame Edelwen, un peu gênée par le regard insistant de Carmélia.
- On peut savoir comment vous avez présupposé de nos "affinités" ? demanda Essa, avec un sourire de mauvaise augure.
- On parle de complémentarité en terme d'équipe et de compétences, vis-à-vis des tâches à effectuer » sauva Rodrigue.

Les adolescents semblèrent satisfaits par cette réponse. Les deux autres professeurs poussèrent un soupir de soulagement. La séance de courtepaille de la veille pour décider des groupes avait eu des résultats plutôt intéressants. Rodrigue s'avança donc en premier.

« Alors, avec moi, Timéon Blackheart, Dania Abertany et Géronimo Powell. »

L'Eleveur, la jeune Ranger et le Spécialiste Normal se regardèrent, intrigués. et se placèrent à côté du scientifique. Luna pencha la tête, surprise de ne pas avoir été choisie malgré son parcours scientifique.

« Dans mon groupe, Sacha Abernaty, Capucine Blackheart et Carmélia Smith ! » continua Idalienor.

La prof tenta d'ignorer le sourire narquois de l'Espionne mais ne pu que grimacer. Le Styliste se demandait ce qu'il fichait là.

« Et donc j'ai Luna Joy, Essa Labelvi et Jonas Mil...ghtley ! termina Paul en bafouillant.
- Vous pouvez dire Miles, tout le monde est au courant i... ah oui mince. Surprise, Camy ! »

La colorée avait sursauté et son regard passait maintenant du prof' au stratège, comme dans une partie de tennis. Le reste avait ricané. Luna regarda les deux stratèges, puis Géronimo, puis Sacha et haussa les épaules. Elle allait garder ses jugements pour elle. Mais elle se demandait quand même ce qu'elle fichait dans ce trio.

« On va y aller tout de suite, on a des rations et de quoi manger pour la journée ! » annonça un référent TopDresseur enjoué.

Essa s'étrangla à moitié et Dania eut envie de se faire porter pâle pour retourner se coucher. Mais non, les voilà tous en route, chaque quatuor partant dans des directions différentes à la sortie de l'académie. Celui de Paul vers le tramway, attrapant le premier passage, celui d'Idalienor pour le quartier des services et celui de Rodrigue contournant le campus en passant par la cité étudiante.

[FLASHBACK LANSAT 50 : Jeune as - 2]

Un trio repartait dans la voiture. Rodrigue conduisait et avait envie de se retourner toutes les deux secondes. Si seulement il avait appris à Gringolem à se servir d'un véhicule comme il le voulait il y avait quelques temps... Aaron était installé dans la banquette arrière avec Jonas et avait un sourire tout content peint sur le visage. L'enfant était un peu intimidé, mais la bonne humeur générale le déridait un peu.

C'était un peu après Noël. Le couple avait eu plusieurs réunions à l'orphelinat et quelques rencontres avec l'enfant. Ils auraient ensuite des rendez-vous ponctuels pour vérifier que tout se passait bien. On ne badinait pas avec l'adoption dans le pays. A l'époque, le couple habitait dans la banlieue chic de Féli-Cité. Ils plaisantaient souvent en disant qu'ils faisaient de très bons acteurs de Desperate Housewives. Le jeune garçon ouvrit des yeux ronds en voyant la petite maisonnette entourée de sa jolie clôture. Être scientifique de renom, ça payait un peu quand même.

« Bienvenue dans ton nouveau chez-toi, Jonas ! sourit Aaron.
- J'espère que tu seras bien ici, continua Rodrigue. Il faut juste faire attention à suivre quelques règles, la principale étant de faire attention aux Pokémon.
- Je rêve où tu te la joues bad cop avec notre fils ?
- Il faut bien faire preuve d'un peu d'autorité, juste poser les choses comme elles sont !
- Tu parles, je suis sûr que t'as préparé une liste de trucs à lui dire.
- Bah oui ! Il vaut mieux être prévenant, c'est autant pour que tout se passe bien que pour sa sécurité !
- Ca serait mignon si je n'avais pas l'impression que tu t'apprêtes à lui faire signer un contrat avec son sang...
- Il ... y a des Pokémon ? » demanda une petite voix qu'ils n'avaient pas l'habitude d'entendre.

Rodrigue sourit et siffla avec ses doigts. Luxray, Haydaim et Guérilande sortirent du jardin en poussant divers cris avant de s'aligner devant leurs Dresseurs.

« Et ils ne sont pas tous là, certains sont au labo ! »

Le regard de l'enfant, illuminé, en disait long.

~~~

Au début tout se passait bien. Jonas était économe de mots, mais entre les attentions de ses nouveaux papas et la foultitude de Pokémon avec lesquels il pouvait jouer. Les adultes se relayaient à la maison en prenant des vacances, afin de passer le plus de temps possible avec leur fils avant la reprise des cours. Jonas allait devoir changer d'école pour le nouveau semestre, mais cela ne semblait pas lui causer trop de problèmes. Le seul vrai ennui, c'était les cauchemars. Ils ne savaient pas pourquoi, mais impossible de faire une nuit sans que l'enfant ne se réveille en hurlant. Rodrigue avait découvert qu'en laissant Gringolem en garde et en veilleuse dans la chambre, tout se passait bien mieux.

Un beau matin, Rodrigue se fit réveiller par un cri d'Aaron, qui allait partir au travail, mais qui tenait à vérifier que Jonas dormait bien. Habitué depuis la Pokémon Community, le scientifique blond s'était levé en sursaut, avait attrapé la batte de baseball qu'ils gardaient sous le lit et s'était précipité, suivi de près par Shaofouine. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver son mari, bouche bée devant son fils, tranquillement assis dans son lit avec une petite araignée jaune dans ses mains.

« C'est Statitik, il dort avec moi depuis deux nuits ! »

Rodrigue regarda Gringolem avec un air meurtrier. Le golem haussa les épaules, pas plus concerné que ça. Aaron mit un genou à terre et regarda le garçon.

« Jonas, c'est un Pokémon sauvage. Il est dangereux de le garder avec toi, même s'il semble mignon, dit-il avec un air grave.
- Mais ! commença à gémir le fils.
- Je dis juste ça pour plus tard, continua le roux avant de lever les yeux vers son mari.
- Là, on va capturer Statitik. Il devra rester parfois dans sa Pokéball et tu ne pourras pas le garder toute la nuit avec toi, d'accord ? »

Jonas hocha la tête et tendit le petit Pokémon Electrique vers ses parents, qui sortirent une sphère vide et le capturèrent. Il donnèrent ensuite l'objet à l'enfant dont le visage s'était éclairé.

« Luxray va te montrer où la nourriture pour Pokémon Electrique, puis ensuite on t'expliquera comment bien t'occuper de Statitik, d'accord ? continua le blond.
- Tu vois, c'est dans ces moments que je suis super content d'être avec toi, sourit Aaron en regardant le lion guider le nouveau Dresseur.
- Hm ?
- On a eu exactement la même réaction et là même idée. Pas de "il est trop jeune" ou "c'est trop dangereux".
- D'un autre côté, on sait l'un comme l'autre à quel point les Pokémon aident à sortir de sa coquille. »

Ricanement entendu. Jonas ne fit plus de cauchemars ensuite, et n'eut plus besoin de Gringolem, si bien que cette période fut bien vite oubliée.

[/FLASHBACK]

Le trio qui était avec Paul se retrouva ... dans un bar. Les élèves haussèrent les sourcils alors que le professeur les emmenaient vers une table qui donnait sur le niveau inférieur du bâtiment, où se trouvait un terrain. Essa leva un sourcil.

« On est là pour voir des combats clandestins ?
- Non, ils sont autorisés ! On est dans l'un des clubs de combat le plus couru de Lansat.
- Comme celui de mon oncle ? demanda Jonas.
- Un peu différent, celui de Rodeux, son surnom, précisa t-il pour les deux autres, est doublé d'un centre de formation pour Dresseurs professionnels. C'est quasiment une école pour ceux qui ne sont pas dans le cursus en rapport avec les Pokémon comme vous. Ici, on trouve des Dresseurs déjà confirmés qui se battent pour s'entraîner pour les compétitions, et pour le beau jeu.
- Et donc, pourquoi on est là ?
- On doit observer des participants, certains sont d'anciens élèves qui font appel à nos conseils pour s'améliorer.
- Et la vraie raison ? demanda Luna, pas dupe.
- C'est la vraie raison ! Bon il se pourrait que je tienne un site de conseils pour les parieurs, mais c'est accessoire. »

Le trio d'adolescents se regarda, blasé. Le professeur distribua carnets et stylos, tout souriant.

« Donc le but c'est d'analyser les méthodes de combat de ceux qui vont passer. Désolé Luna, ce n'est peut-être pas trop ton domaine d'expertise...
- Je suis quand même TopDresseur en second parcours. Je vais noter les observations sur les Pokémon, je suis plutôt douée pour ça.
- Parfait alors ! Le type de combat d'aujourd'hui est un solo triple en équipe. Trois Dresseurs qui se relaient, pas de rappel de Pokémon. Dès qu'un Pokémon est KO, son Dresseur sort et est remplacé par un équipier. Dès qu'un équipe a trois Pokémon KO, c'est la défaite. L'utilisation de Relais, Demi-Tour, Chang'Eclair, Hurlement ou Cyclone compte comme une défaite. Je vous indiquerai au fur et à mesure quelles équipes sont à observer en priorité. A la fin de la journée, nous comparerons nos notes.
- On va rester là toute la journée ? s'inquiéta Essa.
- Ouaip' ! Ca va être génial de voir tout ces combats ! » bava presque le professeur.

Jonas et Essa hochèrent la tête, emballés mais peut-être pas autant que l'adulte. Luna plissa les yeux, bien contente d'avoir emporté un livre et de savoir écrire tout en faisant autre chose. Ils s'organisèrent en se plaçant au bord des banquettes de manière à regarder par dessus la balustrade parce "qu'on ne pouvait pas faire confiance aux écrans" selon les stratèges. Luna était étonnée que leur professeur ne soit pas plus intéressé que ça finalement : il regardait les téléviseurs et tout autour de lui, comme s'il attendait quelqu'un. L'archéologue fronça les sourcils et se détourna des affrontements.

« Il y a un problème, monsieur ?
- Euuuh... Pas vraiment. Juste que je n'ai plus trop le droit de combattre ici et que je n'ai pas très envie de croiser des gens que je connais... »

Haussement de sourcil de la part de l'adolescente qui décida de ne pas creuser le sujet. Sujet qui se creusa de toute façon tout seul quand un homme arriva derrière eux en rigolant très fort. Il était bâti comme une armoire à glace et portait un masque noir.

« Ben alors StratéNyls qu'est-ce que tu fiches là ? beugla le nouvel arrivant.
- Piotr, moins fort, j'ai pas le droit d'être ici normalement !
- Toujours cette histoire de triche parce que tu pariais sur les matchs de ton alter-ego costumé ? Ahahah, tu changeras jamais ! Comment va madame Nyllis ? Elle sait que t'es là, au moins ?
- Urgh non, je suis en mission avec mes ... élèves.
- NON ? TOI, PROF ? AVEC TES ELEVES ? DANS UN BAR ?
- Shhht !»

Jonas, Essa et Luna regardèrent l'escogriffe se tenir les côtes, pas loin de se rouler par terre. Avec un regard entendu ils se reportèrent sur les combats sans rien ajouter. Ils firent moins les malins quand un petit groupe s'approcha, attiré par le bruit. L'adulte responsable qui était avec eux avait clairement des sueurs froides. Ils furent encore plus étonnés d'être désignés.

« S'il ne peut pas se battre, on a qu'à demander aux gosses.
- Ouais ! »

Et voilà le trio emporté dans une sombre histoire de paris. Ils descendirent dans « la fosse » en échangeant des regards inquiets.

« Je passe en première, vous pourrez réparer mes bêtises, annonça Luna, pas très assurée.
- Ok, je suis, Jonas tu finis ? »

Luna fut mollement applaudie, puis acclamée quand elle sortit son Trioxhydre. Stressée, elle manqua de s'évanouir en voyant le Charmina qui lui ferait face. Malgré ses tentatives d'utilisation d'attaques Ténèbres et Spectre, son Dragon fut mis à terre par un Close Combat radical après peu de jeu. Paul, dans le public, se félicita d'avoir voté contre ses élèves. C'était peut-être un peu vachard, mais il savait qu'ils n'avaient aucune chance face à l'un des meilleurs trios de l'endroit. Essa s'avança sur le terrain, assurée.

« Kikri ! »

Son Magirêve apparut. En un Feu Follet, elle avait anéanti le potentiel physique du Charmina, qui continua en la mitraillant d'attaques psychiques à distance, qu'elle contrait tant bien que mal avec son propre panel d'attaques spéciales, particulièrement conséquent. Entre Eco-Sphère, Tonnerre, Onde de Choc, Feuille Magik ou Vague Psy, il y avait de quoi faire. Ultra concentrée, Essa dégomma d'un seul coup la face du combattant d'une Ball'Ombre radicale. Un partout. Essa soupira en voyant le Denticrisse qui se dressa ensuite face à elle. En une combinaison Aqua-Jet puis Mâchouille le combat était réglé. Mais le poisson s'écroula juste après.

« Rien n'interdit Prélèvement Destin, non ? » demanda la Stratège avec un sourire insolent.

Le dernier match opposa donc Jonas à “l'ami” de son professeur, qui sortit un Cizayox qui Méga-Evolua directement. Ne perdant rien de son flemme, l'adolescent envoya son Pokémon scolaire au combat. Tout le monde s'étrangla en voyant le Queulorior se dresser face au casse-noisettes carmin. Paul blêmit, sentant son argent s'envoler. Luna était interloquée et Essa avait le sourire de ceux qui savaient.

« T'es SERIEUX gamin ?
- Queulorior ça sera le ... set anti-jeu contre Pokémon ultra-physique. Bluff.
- Bien t'as l'avantage de timing... que tu crois ! Pisto-Poing !
- Bouclier Royal ! »

Première grimace de la part de l'adversaire en voyant son attaque de priorité purement contrée et son Pokémon être pris d'un frisson mortifère. Mais Jonas était loin d'avoir fini.

« Feu Follet ! Et Permugarde !
- Mais mais... mais quoi ?!
- Et maintenant Frappe Atlas !
- Non mais dans tes rêves gamin ! Coupe-Vent, repousse-le ! »

L'adolescent serra les dents. Il n'avait pas grand chose dans le cas présent pour arrêter une attaque Spéciale. Quand la poussière fut retombée, le chien peintre avait disparu. Il sortit quelques secondes plus tard de l'ombre de l'insecte, terminant sa Hantise salutrice. Sur le côté, Luna s'étonnait.

« Comment il faut pour être si flexible ? Je croyais que les Queulorior étaient juste bons à être des supports ?
- Un Queulorior entraîné dans ce but, peut-être. Mais c'est le Pokémon scolaire de Jonas. Il lui apprend une attaque par semaine et l'entraîne à en utiliser beaucoup simultanément. Un Queulorior normal se fatigue en lançant des attaques trop fortes pour lui, mais celui de Jonas est spécifiquement entraîné à lancer plein d'attaques pas forcément très demandantes, grâce à un focus sur la vitesse d'exécution et sur l'endurance.
- Mais alors au premier coup qu'il se prendra...
- Ouais, il ne fera pas long feu. Par contre, il est aussi entraîné à compartimenter ses attaques dans des sets. Ce qui fait qu'en réalité il n'a qu'une petite trentaine d'attaques à gérer. Sur les trois-cents qu'il connait je crois. »

Luna resta silencieuse à réfléchir et à regarder avec un air blasé Essa s'extasier, pendant qu'un Méga-Cizayox se faisait gentiment rudoyer par un Pokémon qu'on ne croyait bon qu'à jeter des spores.

« Rah mais non ! Plaie-Croix !
- Même pas Piqûre pour être plus fort ? Vous devez être en rogne... Bouclier Royal !
- Ruse ! »

Les équipières se redressèrent, paniquées, alors que le Pokémon Peintre volait sur le terrain, dégagé par une pichenette du Méga-Pokémon. Puis se releva tranquillement, n'ayant pas une égratignure.

« Mais mais... balbutiait le pauvre adversaire.
- Mais quoi ? Vous êtes brûlé, avez encaissé trois Bouclier Royal, j'ai fait Permugarde et Cotogarde tout à l'heure. Et c'est sans compter sur Lunatique ! Bien sûr que vous n'alliez rien me faire... Conversion 2, d'ailleurs. Puis Malédiction. D'ailleurs vous n'avez même pas vu que je vous avais collé une Vampigraine dessus au début du match. »

L'adulte regarda son Pokémon, maintenant maudit, infecté, brûlé et très réduit dans ses capacités. Pendant ce temps, l'artiste avait réalisé un petit Soin pour bien faire. A bout de forces, le Cizayox s'effondra. Paul pleurait à moitié.

« C'est de la triche, ils ont fait exprès de perdre, j'en suis sûr ! »

Le trio se congratulait mutuellement, les deux stratèges rassurant Luna et échangeant sur leurs combats.

« T'as encore amélioré l'éventail de ton Queulorior, c'était impressionnant !
- Tu veux rire, c'est facile, et j'envie la maîtrise que t'as de ton Magirêve.
- Naaan,  c'est rien, par contre Goinfrex c'est toujours pas ça...
- En même temps, la vitesse chez un Goinfrex... j'ai amélioré les points forts de Queulorior, je pense que c'est une démarche plus naturelle pour le Pokémon. Tu devrais le faire bouger plus pour ses attaques, ça augmenterait peut-être sa Vitesse ?
- C'est pas bête du tout, merci beaucoup ! »

Luna, un peu à l'écart depuis que la conversation ne s'intéressait plus à elle regarda les deux avec suspicion. Elle marmonna pour elle-même...

« J'espère que ça va pour les autres quand même... »

[FLASHBACK LANSAT 62 : Jeune as - 3
Jonas a 10 ans]


« Ca fait… chier, jura Rodrigue.
- Comme tu dis, mais bon, soupira Aaron.
- T’es sûr que c’est le mieux ?
- On a pesé le pour et le contre pendant près d’un an, on ne pourra pas vivre séparément en restant ensemble, et c’est mieux pour tout le monde…
- En parlant de ça, Jonas va pas tarder à rentrer.
- C’est son grand jour, on ne lui en parle pas avant un mois, ok ?
- Bien sûr ! »

Le couple, bientôt divorcé et pris dans sa spirale de tristesse redressa la tête en entendant la porte d’entrée claquer. Jonas, tout content, Statitik bien perché sur la tête fit son apparition, déclenchant le sourire immédiat de ses deux pères.

« Alors alors ?! demanda Rodrigue, aussi excité que son fils.
- Queulorior ! répondit le garçon en sortant son Pokémon scolaire.
- Wow c’est pas commun, commenta Aaron.
- J’peux aller voir ce qu’il y a sur lui dans la bibliothèque ? Le fascicule dit pas grand chose d’intéressant ?
- Bien… sûr, s’étouffa presque Rodrigue en regardant le jeune Dresseur partir.
- C’est pas tes documents qu’ils utilisent encore ? s’interrogea le roux.
- SI. Pas la peine de remuer le couteau dans la plaie. J’vais préparer le dîner pour le champion.
- Ok, j’ai encore un peu de travail, je viens t’aider plus tard.
- ...pas la peine de faire semblant, non plus, hein.
- On a dit qu’on arrêtait d’être un couple, on a jamais dit qu’on stopperait notre amitié, et de toutes manières je refuse qu’on soit en mauvais terme, pour Jonas au moins.
- Bien sûr ! D’ailleurs avec un Queulorior et un Statitik qu’il n’a jamais dressé, il a l’air d’être bien parti pour être un bon petit scientifique comme nous !
- J’ai dit quoi à propos de projeter tes ambitions sur le petit ? » ricana Aaron.

Les deux se séparèrent, avec un sourire doux-amer. Une petite heure plus tard, une explosion secoua la maisonnée, surprenant le blond en cuisine et son mari dans son bureau. C’était assez habituel vu leurs équipes, mais cette nouvelle secousse semblait peu puissance mais au moins assez pour les inquiéter, leurs Pokémon avaient arrêté d’exploser dans la maison depuis que Jonas était arrivé, ils avaient même installé un système qui simulait le Talent Moiteur sur leurs Pokémon qui pouvaient évoluer. C’est avec inquiétude qu’ils se retrouvèrent dans le vestibule de leur maison. Jonas descendit de l’étage, avec des traces noires sur le visage.

« Euh… Désolé papa, y a quelques livres qui sont un peu abîmés…
- Oh non, pas mes bouquins, pleura presque Rodrigue. Ca va Jonas ? T’es pas blessé ? se reprit-il.
- Jonas, qu’est-ce que tu as fait ? demanda Aaron, suspicieux.
- Ben d’après le livre, Queulorior peut apprendre toutes les attaques, je lui ai demandé de Gribouiller quelques attaques pour tester.
- Tu vois, je le disais, esprit scientifique ! fit Rodrigue, tout fier.
- Tu lui as appris quoi comme attaques ? demanda Aaron, toujours pas rassuré.
- Et bien Papillodanse, Mur de Fer, Toxik. Et puis Explosion. Il a bien voulu Gribouiller que quatre fois, et après j’ai testé les attaques.
- Mais euh… pourquoi celles-là ?
- Ben j’empoisonne l’adversaire, je suis trop résistant pour qu’il me mette KO et en cas de coup dur j’explose ?
- C’est une bonne … stratégie, fit Rodrigue, le rouge aux oreilles.
- Tu disais quoi à propos de notre fils le scientifique déjà ? »

[/FLASHBACK]

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: [Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]   

Revenir en haut Aller en bas
[Le turfu] Lansat 74 [Solo / Fic]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Univers alternatifs :: Univers Alternatifs-