Partagez | .
[#Été 2018] si t'es papa tu sais que t'es pas parfait | terminé (solo)
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 10
Jetons : 1258
Points d'Expériences : 324

Message Sujet: [#Été 2018] si t'es papa tu sais que t'es pas parfait | terminé (solo)    Lun 20 Aoû - 20:05




si t'es papa tu sais que t'es pas parfait
- Heeeey ... 

Le ton de Caitlin est moins jovial que d'habitude. Elle a l'air mal à l'aise. Comme si elle se retenait de faire quelque chose. Nico soupire et ouvre ses bras. Son envergure est presque impressionnante avec les béquilles, extensions de ses bras depuis quelques jours. Elle sourit, rayonnante, avant de se jeter dans ses bras, moins violente que d'ordinaire. Elle ne veut pas qu'il tombe à la renverse ...

- Je suis désolée, je sais que t'aime pas ça les câlins mais je me suis fait tellement de soucis pour toi avec ce qui s'est passé sur Lansat et Papa voulait pas que je t’appelle et je voulais savoir et tu es sur que ça va ? Tu as pas trop mal ? Fait gaffe tout le monde est sous tension en ce moment, enfin tu sais bien c'est l'été quoi les timing sont serrés et en plus ta situation sur Lansat, c'était invivable. 

Elle le serre un peu plus fort contre elle.

- Tu m'as manqué Nico Nico. 

Il se laisse faire et ferme les yeux, détendu. Elle sent comme la maison.

- Bon retour parmi nous. 



La maison n'a pas changée. Elle est beaucoup trop grande pour eux 4 et devient trop petite quand papa et maman organisent leurs petites soirées. Il a toujours trouvé fascinant la capacité de cette maison a grandir et rétrécir dans le sens opposé à leur besoin. La maison n'a pas changée. Sa chambre est comme il l'a laissée. Oh, bien sur, quelques détails lui sautent aux yeux à peine entré. On a aspiré, balayé, nettoyé, changé les draps, fouillé son ordi. 

Cait s'affale sur son lit après avoir déposé les valises du jeune homme devant son armoire. Elle continue de parler dans le vide, ces paroles sans intérêt aucun dont Cait a le secret. Nico a depuis longtemps développé un filtre anti-connerie et à une étrange capacité d'ignorer parfaitement tout ce qu'elle peut dire. C'est comme ça qu'on survit à Caitlin.  

Un peu agacé mais pas inquiété, Nico allume son ordinateur. En quelques minutes, il découvre qui a tenté de le hacker et chacune des informations qu'il a récupéré. Une lecture en diagonale le rassure. Ils ne connaissent n'y l'existence du bot, ni celle du serveur. Depuis le premier hack de son deuxième ordinateur, Nico n'a pas arrêté de chercher le moyen parfait de ne plus se faire hacker. Où même mieux que ça, laisser croire qu'il se fait hacker alors qu'il n'en ait rien. L'avantage d'être un petit génie. 

C'est également pour ça qu'il n'est pas dérangé par les changements d'ordinateur. Tous ses programmes, ses fichiers, tout le contenu de son ordinateur se trouve sur internet, en réseau, camouflé sous l'apparence ringarde d'un site sur les Escrocros. Une manipulation compliquée lui permet de se connecter et d'afficher son véritable ordinateur. En arrière plan, sur son local, Nico lance un bot qui s'occupe de réaliser des actions quelconque qui permettent de faire croire que l'ordinateur est utilisé. C'est du local qu'il stream également. En réalité, le réseau n'est là que pour ses actions illégales et/ou ce qui ne plairait pas vraiment à papa ... Autant dire que ces derniers temps, il s'en sert régulièrement.

Nico se détache vaguement de Papa Maman, il cherche une forme d'indépendance. Il veut qu'on le connaisse grâce à ses capacités, pas à cause de son nom de famille. Il se déconnecte rapidement du réseau, ses vérifications faites et s'affale dans son siège. Dos à Caitlin, il commence à parler. 

- Pourquoi ils t’ont fait rentré et pas moi ? Pourquoi tu m’as pas envoyé de messages ?

L’inquiétude dans sa voix, le simple fait qu’il pose la question, qu’il s’intéresse à elle de cette manière, à ce qui peut lui arriver, amène un sourire sur les lèvres de la blonde. Elle se lève et s’installe face à son frère, un sourire désolé sur le visage.

- Je peux pas vraiment en parler. J’ai suivit un autre entraînement et j’avais pas le droit de communiquer avec toi. Tu sais que papa m’a toujours pré …

Elle n’a besoin de finir sa phrase. Nico baisse les yeux. Il le sait, il ne le sait que trop bien. Son père ne voit en lui que son futur héritier, celui qui souffrira comme il a souffert. Il n’est qu’un moyen d’éviter tous ces ennuis à sa fille, son espoir de la lancer faire ce dont elle à envie, d’être comme elle veut être. Il le sait, elle le sait. Secret bien gardé que tous connaissent.

Un mensonge de plus dans la toile des Andersons.

- Je sais.

Ça ne l’empêche pas de se blottir dans les bras de sa sœur.

Il est terrifié.



L’ambiance au repas est pesante. Ipo et Robb sont les seuls à parler. Étonnamment, Cait adopte la même attitude que son cadet. La tête basse, les épaules rentrées, ils partagent la même envie de fuir, fuir et se retrouver dans la chambre de l’ainée, cachées sous leur forteresse en coussin. Doux souvenir de cette époque où Nico n’était pas totalement solitaire et où Cait respectait son espace personnel.

Papa et Maman parlent de trucs sans réels intérêts, ils sont au restaurant après tout. Pour fêter son retour. Vaste blague, comme s’ils ne mangeaient pas ici tous les soirs. Nico soupire. Ce restaurant leur fait office de salle à manger. C’est affligeant. Il ne connaitra jamais les repas conviviaux que racontent les gens comme si c’était normal. Il ne verra jamais autre part que dans les films ces moments de joie et de partage. Pour lui, l’heure du repas sera toujours synonyme de froid.

Comment connaître autre chose quand on est le fils éponge. Le fils non voulu. Le fils obligatoire. Le fils pour survivre.

Ils sont observés, tout le monde connaît les Anderson, cette gentille famille qui travaille dans le tourisme depuis si longtemps. Tout le monde les connaît et pourtant, personne ne se doute de rien. Personne ne se doute du trafic qu’orchestre avec brio Robb Anderson. Personne ne se doute que sa première femme fut tuée par vendetta, personne ne se doute de la pression posée sur les deux enfants. Personne ne se doute et c’est probablement mieux comme ça.

Le nez dans son repas, Nico écoute d’une oreille discrète les paroles de son père. Il parle du business extérieur, de tourisme, de la joie de voir enfin les barrières entre les régions s’ouvrir, du bénéfice que ça procure à son marché. Il plaisante vaguement, disant que bientôt, il n’aura besoin que de ça. Sur ces paroles, le gamin relève la tête. Arrêter leurs activités illégales ? Vraiment ? Son père remarque sa soudaine attention et esquisse un sourire mutin. Nico se renfrogne. Il l’a fait exprès. Il s’est laissé allé à l’académie. Ne plus être sur ses gardes, ne plus être testé à chaque seconde, ça fait du bien. Mais il doit se réhabituer et vite, puisque l’attention de son père se repose sur lui.

- Tu n’as pas changé, toujours aussi peu bavard.

Nico hausse les épaules.

- Tu as pourtant passé une année loin de tout. Dis nous tout, quels pokemons possèdes-tu ? Tes études se passent bien ? Quoique je ne me fais pas beaucoup de soucis sur ce point, tes bulletins sont excellents. On ne s’attendait à rien de moins. Le système te convient mieux n’est ce pas ? Adapté à ton rythme. Exactement ce que tu voulais, pas vrai ?

Nico hoche la tête, les yeux perdus dans le plat de pâtes marines posé devant lui. Il réalise, d’un coup, qu’il ne peut pas parler de Terry, qu’il ne peut pas montrer Terry. Même pas à Cait. Il déglutit, ça veut dire mentir à son père ? Il lui adresse un regard, pas très à l’aise, avant de prendre la parole, à la suite du père de famille.

- J’ai un Miaouss, mon starter. Il est de la race originaire de Kanto. Une Mimiqui, un Dodoala et un Persian. Je préfère concentrer mon attention sur une petite équipe plutôt que m’éparpiller. J’ai cependant un œuf, qui devrait éclore dans peu de temps. C’est le deuxième dont je m’occupe, le Dodoala m’ayant été confié par une camarade de classe n’ayant pas le temps de s’en occuper. L’expérience est en effet très enrichissante et j’apprécie le cursus dans lequel je me trouve. Je ferais au mieux pour ne pas vous décevoir, Père.

Ce dernier sourit, amusé.

- Tu viendras me voir quand ton œuf aura éclot. J’ai un cadeau pour toi.

Nico hoche la tête, un peu surpris. Un cadeau ? Pour lui ? Surprenant. Habituellement, les cadeaux sont réservés à sa fille chérie. Nico surprend la main de sa mère qui se pose, tendrement sur celle de son père. Il échange un regard avec elle et comprend que l’initiative vient d’elle. Comme toujours. Il lui sourit en retour. Elle a toujours été celle qui prenait sa défense.



Nico s’est enfoui sous son drap. Il fait trop chaud à Alola. Il s’était habitué au climat tempéré de Lansat et le choc est rude.  Son Miaouss posé contre son ventre, le petit garçon réfléchit. Il doit continuer à s’occuper de Ptera et Insoulourdo, qu’il n’a pas mentionné non plus à cause de … et bien disons qu’il n’est pas sur que son père prenne bien son acquisition d’un … Insoulourdo. Pas que lui même l’accepte vraiment également.

En tout cas, il doit garder les deux complètements secrets tout en les nourrissant et les faisant sortir un petit peu chaque jour. Surtout Terry. Autant l’Insoulourdo a été libéré dans sa chambre, enfermé sous lit et il en est pleinement satisfait autant Nico est presque sur que le Ptera est beaucoup trop gros pour y rentrer. Il va donc devoir sortir, de nuit, dans une illégalité complète, pour protéger Terry. Comme il l’a protégé lors de …

Nico secoue la tête, il ne veut vraiment, vraiment pas y penser. Déjà que toute cette affaire va lui tomber sur le dos tôt ou tard … Il serre la pokeball du monstre dans sa main droite. Il doit le faire. Il doit le faire. Son affection pour Terry est bien plus grande que ce qu’il imaginait.

Nico sort de son lit, enfile une tenue sombre et lentement, prudemment, sort de la grande maison sans croiser personne. Relativement normal puisqu’il est quatre heure du matin.

Résumons la situation. Nico part de chez lui, sans autorisation, en béquilles et avec un Miaouss inutilement adorable et un Ptera inutilement énorme.

Ça ne peut que très bien se passer !



hrp - 3 pokeballs, je rencontre un picassaut

_________________


easy mode


atelier


Dernière édition par Nico Anderson le Sam 25 Aoû - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6773-nico-anderson-phyllali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10361

Message Sujet: Re: [#Été 2018] si t'es papa tu sais que t'es pas parfait | terminé (solo)    Mar 21 Aoû - 17:48

ETAPE 2

Tu rencontres Piccasaut ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

Vous possédez 3 Pokéballs.


Je sais c'est pas unifooooorme pardon pardon ><

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Alola - Ho'ohale
Âge : 14 yo
Niveau : 10
Jetons : 1258
Points d'Expériences : 324

Message Sujet: Re: [#Été 2018] si t'es papa tu sais que t'es pas parfait | terminé (solo)    Sam 25 Aoû - 13:52




si t'es papa tu sais que t'es pas parfait
Cette première sortie se passe bien. Terry semble heureux de voler dans un tout nouveau ciel. C’est difficile pour Nico de le rappeler chaque soir dans la minuscule pokeball qui semble si mal adapté à ce géant du ciel. Ça l’attriste de l’enfermer ainsi, de le brider dans sa liberté alors que c’est très exactement ce qu’il a promit à Ptera quand il a prit sa pokeball. Chaque soir est déchirant. Le regard qu’il lui lance quand il comprend que c’est fini pour cette nuit, quand il comprend qu’il va devoir attendre de longues journées pour ressortir, pour dominer le ciel. Pour être à sa place.

Ça déchire Nico mais il doit être prudent. Il sait qu’il est déjà plus que chanceux d’avoir pu sortir aussi souvent sans que son père s’en rende compte. Il a de la chance de réussir à lui camoufler l’existence de deux membres de son équipe. Il a de la chance. Beaucoup de chance. Il le sait et n’abuse pas. Il est prudent, il ne se met en confiance, il est à chaque fois plus précautionneux.

Étant le fils du patron, on l’embête pas trop et il peut vaquer généralement à ses occupations. C’est comme s’il n’était jamais partit. Comme si il était resté dans la famille pendant tout ce temps. Il sait que ce n’est qu’une illusion, que les plus nouveaux membres de la famille ne le reconnaisse pas et qu’il doit imposer sa place à chaque fois. Qu’il doit rappeler qui il est.

Il déteste ça, il déteste les regards posés sur lui, il déteste la pression qui l’enlace dans chacune de ses actions, il déteste être le fils Anderson. Il déteste être l’héritier.

Il déteste ne pas avoir le choix.

Alors il y travaille, il travaille à avoir le choix, il cherche à s’émanciper, doucement, sans que son père n’en sache rien. Il met de coté de l’argent qu’il reçoit, il travaille à distance, depuis son ordinateur, il construit une réputation à son alter égo, à Darco. Au cas où. Car si Nico a bien retenu quelque chose des enseignements de son père, c’est qu’on ne peut avoir confiance en personne.

On toque à sa porte. On lui demande de rejoindre le bureau de son père. Nico panique. Doucement. Sur son bureau, Lépidonille vient d’éclore. Nico saisit la chenille dans ses bras, son Miaouss le suivant à ses pieds. Lui même suit l’homme de main de son père jusqu’à son bureau. L’homme est grand, musculeux et est sans aucun doute le garde du corps de son père.

Il se demande vaguement comment Cait réagirait. Comment elle ferait si elle devait reprendre tout ça, si elle était à sa place. Elle craquerait n’est ce pas ? Elle serait folle. Être suivie, partout. Commander des hommes pour des activités illégales alors qu’elle a un si fort sens de la justice ? Nico en rigolerait bien. Elle n’a pas eu de chance de naître ici. À quoi pensait son père ? Il aurait dû abandonner sa première femme et Cait quand il avait put. Elles auraient été bien plus heureuses …

Son père regarde la chenille avec un sourire. Il lui explique longuement que ce pokemon sera utile mais qu’il faut le faire évoluer rapidement. Son ton n’invite pas à la discussion. C’est comme ça. Pas autrement. Nico hoche la tête. Si il a apprit quelque chose de Lansat, c’est que les pokemons ne sont pas des armes et qu’on ne doit pas s’en servir comme ça. Ils sont des alliés précieux et au fond, Nico sait bien qu’il ne pressera pas Diaz. Surtout si il sait que son père veut se servir de ses poudre pour quelques drogues.

Pour le féliciter de sa première année à la Pokemon Community, son père lui offre un nouvel œuf. Ce dernier est bien plus beau que celui de Diaz ou même de Sully. D’un bleu clair, presque transparent, il semble léviter. Nico fait glisser sa chenille sur son épaule avant de récupérer le cadeau. Il remercie chaudement son père.

Finalement, ça s’est bien mieux passé que ce qu’il avait prévu.

Ce soir, il profitera de l’effervescence dans la maison pour l’anniversaire de son père pour se faufiler dehors. Presque une semaine s’est écoulée depuis la dernière sortie de Terry et si la sécurité est accrue, il doit le sortir. Il le sent s’agiter dans la petite boule de métal.

Ce soir là, Nico pose ses béquilles sur le sol et monte sur le Ptera. Pour la première fois depuis Lansat. Il le laisse l’entraîner toujours plus haut. Cette fois-ci, il prend le temps de voir, de regarder, d’admirer. Il regarde la beauté de la ville depuis les cieux. Il regarde les étoiles humaines qui brillent chaque seconde plus fort. Il vole au coté d’un groupe de Picassauts pendant quelques secondes avant que les petits oiseaux s’enfuient effrayés par le géant de pierre. Il reste là haut longtemps. Peut-être trop, à dévorer ce semblant de liberté.

Le lendemain est difficile. C’est l’anniversaire de père et Nico fait partie des hôtes, il doit sourire et discuter, agir comme un adolescent normal. Il doit les guider dans la gigantesque maison, être serviable et ouvert et amical. Tout ce qu’il déteste surtout après si peu d’heures de sommeil. Sa mère l’a déjà longuement engueulé ce matin en observant les cernes sur les joues de son gosse. Elle l’a menacé de prendre ses consoles et Nico n’a pas osé plaisanter sur l’aspect bien réel de son jeu de la nuit.

Pourtant deux jours plus tard et deux jours avant son départ, il est de nouveau convoqué par son père. Sa posture, sérieuse et sévère lui fait comprendre que là où il se croyait discret il ne l’était pas. Le sermon est long, difficile. Ses escapades nocturnes ont été remarqués et rapportés, son engagement dans le conflit de Lansat et Ranya y passent également. À la mention de cette dernière, il lève les yeux, surpris. Il se fait reprendre sur l’intérêt d’une telle amitié. L’intérêt d’une amitié avec une inconnue.

Nico serre les poids. Il doit se retenir, ne pas exploser. Il ne peut simplement pas se le permettre.

Pas encore.

Il accepte les remarques, s’excuse. Il encaisse les commentaires sur Ranya, son amie, sa première amie, sans broncher, les dents serrées. Il ne laisse pas échapper la colère qu’il le prend. Il prend sur lui, il prend sur lui. Il n’est pas assez fort et ces dernières paroles venant de son père ne sont qu’un nouveau rappel de son état.

De sa faiblesse.

Les larmes au yeux, les lèvres pincées, Nico prend le bateau vers Cobaba avec la froide détermination de faire tomber son père et de se libérer de son joug.

Un jour.



hrp - fuite du picassaut, fin de la sortie merci !

_________________


easy mode


atelier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6773-nico-anderson-phyllali
Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: [#Été 2018] si t'es papa tu sais que t'es pas parfait | terminé (solo)    

Revenir en haut Aller en bas
[#Été 2018] si t'es papa tu sais que t'es pas parfait | terminé (solo)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Le reste du monde :: les sorties captures-