Rose et tentaculaire [PV Truite]
Leype Altmile
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 18
Jetons : 1613
Points d'Expériences : 312
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Rose et tentaculaire [PV Truite]   Lun 20 Aoû - 21:26
Introduction trop longue pour un carambolage
avec Bellamy
//
Sinistrail
Galahad
Le Chevalier
des fées
Les embruns de l’océan chatouillaient mes narines depuis plusieurs semaines désormais et malgré des débuts difficiles, c’était avec une certaine complaisance que je me laissais faire. Il m’arrivait même de trouver que la mer n’était, au final, qu’un enfant en bas âge jouant candidement avec moi. Dans cette métaphore je ne suis qu’un jouet, qui devant la puissance de l’élément capricieux ne pouvait que rêver d’être son préféré.

J’écoutais son histoire dictée par les ondulations de ses vagues. Je contemplais ses aptitudes sociales dans sa lutte avec le vent, la manière dont elle négociait mon destin d’un creux qu’elle faisait grandir, qu’elle couvrait d’écume, qu’elle faisait rouler avant le fracas final ; Puis recommencer. Je la sentais presque me bercer comme une peluche, maladroitement mais avec passion, quand j’essayais de trouver quelques heures de répits dans nos jeux. Evidemment, dès fois, quand elle avait un gros chagrin, elle n’hésitait pas à me faire rouler de mon lit jusqu’au sol pour que je lui porte mon attention.

Cette nuit c’était le cas, j’étais sur le pont du Bekipan noir, profitant du vent marin sur mon corps complètement dénudé. J’avais du mal à garder les paupières ouvertes tant je recevais de gouttelettes remplies de sel. Mes sens aiguisés malgré la tempête, je l’observe, je l’écoute, mais jamais je ne juge.

Une vague s’écrase à mes pieds, je glisse et dérape tout le long du bateau au design futuriste. Je ne distingue presque plus rien à force de tourbillonner, c’est donc avec surprise que je me sens soudainement décollé à travers la tempête. Aurais-je froissé le vent a toujours ne m’occuper que de l’océan ? Comme pour confirmer mes craintes, les cordes mouillées du foil se détachent des poulies et viennent me frapper dans les côtes. La douleur est insoutenable pour un corps aussi faible que le mien, peut-être qu’il avait raison… Pas le temps d’être défaitiste, je suis là pour écouter les chagrins de la mer.

Un Grondement dans la tempête, au milieu du tonnerre et du fracas cinglant mais inévitable d’un bateau. Dans ce chaos un Silence prend place, car il Gronde de plus en plus fort, il s’approche. Par instinct je retrouve mon équilibre dans les airs et je chute en direction du bruit qui arrive. De ma main aussi miniature que déterminée, je m’empare du coquillage sur mon ventre avant de lui murmurer.

Moustillon.

Le grondement a désormais l’apparence d’une Vague et je me réceptionne sur celle-ci, surfant à son sommet couvert d’écume, sur mon coquillage. La vague ensevelît en son ventre le Békipan noir et lui fait faire des tonneaux, alors qu’au loin, je m’en vais, du haut de mes quelques centimètres jouant avec la Mer.


Dans la chambre du chevalier plus rien n’était à sa place. Malgré les mesures de sécurités, les sangles avaient cédé et le contenu des valises baignaient dans l’eau qui avaient franchi les portes théoriquement étanches. Les vêtements de marque, les livres reliés et les liasses de billets gisaient au fond de la marre indésirée. Seul un objet rouge et blanc flottait à la surface, une pokéball ouverte.

Non… ‘Fée !’

L’acteur se précipite hors de sa cabine sans prendre le temps de s’habiller, il se met à crier le nom de son pokémon sur le pont du navire. La panique l’envahit, tétanise ses capacités cérébrales. En voyant la vase tout autour de lui il se prend à penser que Moustillon pourrait l’aide à nettoyer si… si… Il se ressaisit.

Je suis Leype, le chevalier légendaire, j’ai une équipe incroyable avec moi. Qu’est-ce que je ferais à ma place ?


C’était Pavel qui utilisait son talent d’acteur pour incarner au mieux son persona, c’était les années d’expérience du personnage qui prirent le relai.

Evidemment il était toujours la solution, cette plaie transcendante. A chaque étincelle qu’il faisait, il faisait exploser les vérités de ce monde à la tête de son « dresseur ».


Galahad (Elecspint) était allongé sur la desserte la plus en hauteur du Békipan Noir, il observait d’un œil nonchalant le chevalier affolé. L’amateurisme de son chef de meute lui rappelait ses débuts, une époque qui était désormais révolue. Il se releva avec paresse, d’un bond proche de l’inertie il rejoignit la passerelle principale où il était attendu.

J’ai besoin d’aller dans cette direction, le bateau ne peut pas traverser, mais on peut voir que la marée est plus claire à cet endroit. C’est clairement le genre de Moustillon de laisser des traces comme ça dernière lui, il doit être là-bas. Tu peux m’aider ?

Ce n’est pas car il avait transcendé son statut de Pokémon que le dieu encore jeune voulait entendre des prières. Cependant il ne pouvait pas nier qu’il avait atteint l’étape suivante de son évolution grâce à ce timbré d’humain alors il acquiesça encore une fois faire un miracle pour lui.

L’eau n’est que de l’air plus humide et avec plus de sel. Secouant un peu sa crinière d’un doré délavé, Elecsprint produisit quelques crépitements électriques. Il pouvait emmagasiner de l’énergie jusqu’à ce qu’un nuage se forme au-dessus de lui grâce au magnétisme. Le problème étant que former un nuage dans l’eau pour créer un circuit était impossible, personne n’avait la puissance d’électrocuter tous les océans du monde en même temps.

Il fallait isoler une partie de l’océan pour qu’il puisse en faire son terrain de jeu, une toute petite partie, même temporairement. L’ancre et la marée.

C’était Sinistrail qui amarré le bateau depuis qu’il avait rejoint l’équipe. Il n’avait pas encore de nom, ni de pokéball, et n’avait pas le droit d’être vu. Ce n’était ni un Dieu ni un pokémon tranchant. Leype ne pouvait donc évidemment pas l’accepter. Mais la situation était urgente et Galahad convainquit le chevalier du bienfondé de son plan.

Le pokémon sous-marin qui faisait plusieurs centaines de mètres utilisa sa longue chaîne pour faire un cercle de marée près du bateau, isolant ainsi la zone. Le Dieu n’avait plus qu’à charger en ions la zone ainsi faite pour lancer son champ magnétique. Il n’avait plus qu’à donner le signal à Leype, c’était fait. Et maintenant, surgissant de l’eau, une forme métallique immense s’envole dans les airs.


Le sinistrail n’avait pourtant rien demandé et ne s’était pas plaint de sa précaire situation mais voilà qu’il était électrocuté, tournant dans les airs après avoir pataugé dans une eau noire et dangereuse. Quelle vie depuis qu’il avait rejoint ce dresseur… Peut-être qu’il devrait se suicider se prenait-il à penser quand il ruminait au fond de l’océan ? Mais à chaque fois il arrivait à la conclusion qu’Arceus n’aimait pas les suicides et qu’il devait vivre sa vie sans tricher avant d’espérer se réincarner pour une vie meilleure. Il se demandait souvent en quel pokémon il se réincarnerait ? Pas un type eau, et pas un type spectre… Il finirait à coup sûr en Moyade… Arceus était sûrement de nature Farceur… Sa prochaine vie serait nulle aussi, autant rester en vie, en effet.

Perdu dans ses pensées, l’immense ancre se laissa faire par le magnétisme et frappa son dresseur qui lui avait sauté dessus, le projetant très fort au-dessus de la marée noire en direction des plages de Lansat. Bizarre, il avait une toupie dans la main.


Le plan peut pas foirer.

Leype volait au-dessus de l’océan guettant tant bien que mal le moindre Pokémon qu’il pourrait capturer avec son Captick. Tout allait très vite. Il discerna une forme rose, tentaculaire, comme un Moyade. Parfait, il allait pouvoir lui demander de le réceptionner. Il ajuste son tir, balance sa toupie vers le pokémon. Il commence à dessiner les spires sur son pad.

Aide-moi ! Aide-moi ! Aide-moi !

Il met toute sa détresse et l’urgence de la situation dans sa tentative de lien avec le pokémon Sauvage. Il fonce droit sur lui, il prie pour que le processus se finisse avant qu’il atterrisse sur la tête de la pauvre méduse.

Allez putain, rejoins ma team de Ranger avant qu’on s’écrase lamentablement ! J’ai un poké à sauver moi.  

Splash !



_________________


Leype et ses compagnons


Bellamy Wallace
Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 36
Jetons : 1654
Points d'Expériences : 881
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Rose et tentaculaire [PV Truite]   Sam 25 Aoû - 20:52





Bllblblblb.

Une valse de bulles s'échappe de sa bouche et ses yeux se plissent comme pour contempler le pathétisme de sa situation. La voila barbotante : les deux jambes qui entourent Lottie, sa magicarpe et les pieds balayant la clarté de cette partie de l'océan. Ils ne font que balayer le vide ; et si la rose ne se sentait tout autant vidée : sans doute, se serait t'elle demandée pourquoi risquer la noyade. Mais bon. Elle n'est pas certaine de vouloir se poser ce genre de questions : c'était le genre de questions qui n'apportaient que des réponses douleureuses.

Lolita partie, Dolores légumineuse, Lancelot en mission de sauvetage, Lansat pris entre deux idéologies destructrices et un projet obscur d'évacuation : il ne lui restait bien que cette fascination, un peu morbide, pour le grand bleu.

Alors elle s'étalait en cette mer, s'ouvrait et se confiait. C'était agréable. Calme. Elle l'avait l'étrange sentiment d'être une enfant bercée par sa maman - c'était comme ça qu'elle l'imaginait. Coincée entre des bras si puissants et capricieux qu'ils pourraient littéralement vous déchirez en deux mais ne sentir que le réconfort, la sécurité et l'amour. Toute seule dans une immensité de possibilités : mais sans cesse ramené au même point, sans cesse faire les même gestes, sans cesse...

Les vagues étaient ses soeurs orphelines.

Comme portée par une confiance absurde, l'étudiante plongea encore un peu la tête sous l'eau : le nez et les yeux rejoignirent la bouche dans ce royaume englouti. Et elle ne respirait plus, ne voyait plus, même les sons semblaient muets. Un instant : elle se prit à rêver que cet état de rien ne s'imprègne d'elle et ne la quitte jamais. Il n'y aurait plus de pensées ou de sentiments contraires, plus corps soumis aux aléas de l'âme, plus rien. En tout et pour tout, juste son existence pure, juste un fait parmi des millards d'autres. Rien de plus, rien de moins.

Mais les aléas de son âme n'étaient pas ses seuls tourments.

Et comme pour illustrer ce fait, voilà que la vie semblait vouloir lui jouer une drôle de farce : il y eut d'abord un écho imperceptible, filtré par l'eau salée de l'océan et un mouvement rapide qui brassait l'eau autour d'elle. Était-ce la curiosité ou la peur d'une attaque de pokémon sauvage ? Quoi qu'il en soit, la rose ne mit pas longtemps à sortir la tête de l'eau et... C'était une toupie ? Ses yeux louchèrent sur le drôle d'objet avant de se relever vers une voix qui semblait tomber des cieux - littéralement.

Splash.

Il était le couteau, elle était le beurre ou plutôt... un grain de poussière sur le beurre et qui s'enfonçait en lui. Le choc avait était aussi rude qu'étrangement beaucoup de ses rencontres avec des étudiants de PC mais cet ange ayant perdu ses ailes, semblait venir d'ailleurs. Enfin sans doute, aurait t'elle pris le temps de se poser la question si la panique n'enserrait pas son corps présentement : la brûlure caractéristique de la noyade remonta un instant sa gorge, avant que le coté animal prenne le dessus et ses bras se mirent à tâtonner l'écumé formé par le choc à la recherche de son grall à elle, celui qui -si il ne lui assurait pas une vie éternelle- lui accorderait bien un certain répit. Sans doute donna t'elle quelques-coups de poings bien senti au corps étranger dans sa recherche désorganisée et paniqué. Peut-être un coup de boule aussi.

Mais voilà que sa petite main caressait les douces écailles du saint grall : Sa magicarpe. Lottie, aussi inutile que salvatrice. Et l'air qui reconquérit le territoire de ses poumons s'avéra bon carburant aux mots qui s'échappèrent avec hâte de sa bouche tordue (l'autre s'en était t'il sorti ? Qu'importe - sa colère passait avant son inquiétude pour un inconnu )  :

- Mais qu'est-ce qui va pas chez toi ? On tombe pas du ciel comme ça ! Putain de merde de chevroum !

Son bras autour de Lottie, l'autre qui frappait la surface de l'océan éclaboussant le visage rougeâtre de l'adolescente et qui recouvrait ses larmes et ses yeux écarquillés. Elle se hissa péniblement sur son pathétique poisson en pestant contre ce terrible inconnu et lui fallut bien quelques-minutes pour retrouver son calme et poser la seule question logique de ce genre de situation :

- T'es une sorte d'ange chelou, c'est ça ?


   
Rose et tentaculaire

©BBDragon
Rose et tentaculaire [PV Truite]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :