Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 5
 :: L'Île Cobaba 3.0 :: Intérieur de l'île :: Mausolée Scorvol

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Josh Aéris
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : Traps are limitless [Solo] S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1083
Points d'Expériences : 1155
Traps are limitless [Solo] S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
pokemon
Traps are limitless [Solo] S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème
Mais c’est qu’ils insistent pour partir à l’aventure les marmots. Tu soupires longuement en observant Ringabel et Ooogie s’agiter sauvagement autour de tes jambes en voulant partir pour le Mausolée Scorvol. L’appel de l’exploration, de l’inconnu. Pour toi, ce n’est pas du tout un lieu inconnu, bien au contraire. Tu souris aux souvenirs avec Léonidas il y a deux ans à l’intérieur du Mausolée, la découverte de ce jardin somptueux, ces ruisseaux bien organisés. C’était tout de même incroyable que les sous-sols abritent de telles merveilles. Quoi qu’il en soit, tu peux leur offrir ce petit moment de bonheur n’est-ce pas ? Après tout, tu es bien en jour de repos après une longue garde qui t’as bien fatigué. Mais pour te reposer, quoi de mieux qu’une virée dans des ruines dangereuses, avec « jeunes » pokémons ? Tu n’es pas totalement rassuré, tu avises la pokéball de Bob que tu fais sortir, le grand insecte lâche un cri de bonheur et vient passer sa tête contre toi chaleureusement. Il est le gardien de tes colères, un soutien sans failles dans les difficultés qui vont s’imposer à toi. 

-On bouge au Mausolée Scorvol, les deux petits jeunes veulent s’aventurer et faire les explorateurs.

-Bruuuuuuuuuuuu

Tu souris et le rentres dans sa pokéball, car ce dernier ne peut pas sortir sans casser l’ensemble de la piaule, c’est grand quand même un Brutapode, tu ris et saisis ton sac de militaire, tu y mets du cordage, des rations de nourriture, à boire, une fusée de détresse et ton marteau à têtes interchangeables. Véritables bijoux que tu traînes depuis ta première année à la Pokémon Community.

-Pourquoi est-ce que tu prends tout ça ? 

Tu observes le Tarsal chromatique dans sa cape de dandy tourner sur lui-même avant de prendre la pose en t’observant. Tu ris et lui fais signe de sortie. Oogie l’imite, bien qu’il n’apprécie pas le soleil du tout, mais il sait qu’une grande quête nécessite quelques sacrifices. Tu toises ton Coatox qui observes Aconitine et Sarin vaquer à leurs occupations. 

-Prends en soin, si besoin, j’ai le talkie-walkie pour rentrer plus rapidement.

Une fois dehors, tu sors de nouveau Bob qui se roule un peu dans le sable brûlant avec un grand râle de bien-être, tu mets ta capuche et couvres ta bouche avec un voile spécial qui masque également ta gorge. Tu passes tes mains devant les yeux pour éviter le sable qui gicle, car ton grand insecte se secoue vivement. Tu soupires et enfourches ta monture, rejoins par tes deux pokémons. Voilà la route peut commencer. Bob avance d’un bon rythme, avec Delta ce sont tes deux pokémons les plus puissants, ils ont beaucoup travaillé leur synergie en combat, tu espères pouvoir trouver quelqu’un avec qui te confronter.

Le sable chaud cède rapidement place une jungle épaisse et dense, il y fait chaud et humide, tu retires ta capuche puis ta veste, même si c’est une veste conçue pour les milieux chauds, les zones humides sont insupportables. Tes mains passent sur le cou de ton pokémon et tu observes ta main rouge, avec l’humidité elle te démange, tu as des fourmis partout dans le bras gauche, tu fermes et ouvres plusieurs le bras en espérant que cette sensation s’envole d’un seul coup. Il te faudrait toujours quelques soins de temps à autre. Peut-être qu'Idalienor est toujours dans l’académie ? Les retrouvailles seraient malgré tout bien étranges… Tu es partis si vite, tu as prévenu quasiment personne de ton engagement, c’est un peu comme si tu avais déserté, mais en même temps, tu ne pouvais prévenir presque personne de ton nouveau parcours professionnel. Le temps de ces réflexions, vous étiez arrivé à destination. Le Mausolée Scorvol. 

Ce lieu est impressionnant, un bâtit massif, l’ensemble rocheux s’élève sur plusieurs étages au-dessus comme en dessous du sol. Une beauté architecturale, tu te souviens des yeux émerveillés de Léonidas lorsque y aviez effectué quelques fouilles. Tu descends de Bob et t’étires, tu vois déjà du coin de l’œil Ringabel et Oogie partir vers l’intérieur du Mausolée, le cri inquisiteur de Bob semble les arrêter sur place. Les deux pokémons se retournent avisant le papa-poule du regard avant de revenir en traînant un peu des pieds jusqu’à tes jambes. 

-Profitez donc un peu du lieu. Vous n’aurez pas souvent l’occasion de voir une pareille structure. L’intérieur du bâti est dangereux, pleins de pièges, si vous vous éloignez, il pourrait vous arriver bien des problèmes. Nous sommes là pour vous protéger

Tu commences à t’avancer de quelques pas, le regard des deux Scorvol semble juger ton avancée, défier ton assurance. Leur attitude est bien agressive, ailes déployées, s’apprêtant à plonger sur toi, rares sont les bienvenues n’est-ce pas ? Leurs yeux brillent de pierres scintillantes, il est surprenant qu’elles soient toujours ici en dépit des âges passés. Elles doivent être bien incrustées ou bien gardées ? Peut-être qu’il reste ici quelques pokémons gardiens, ayant pour mission de protéger le temple au péril de leur vie ? Tu t’avances avec tes trois compagnons, passant l'éntrée rectangulaire, il n’y a pas de portes, on s’enfonce directement dans un premier couloir. Un puissant courant d’air vous pousse à progresser dans le couloir, vous engloutissant dans le temple. Après quelques pas retenus, tu entends un certain crissement, ce genre de crissement qui ne présage pas réellement de bonnes augures. Tu cherches du regard d’où cela peut venir, lampe en main en position d’action, tu cherches au plafond, rien. C’est peut-être juste le temple qui a de l’âge ? Tu fais un geste de la tête pour indiquer qu’il faut reprendre la route, vous avancez donc avec le vent dans le dos, tu en profites pour observer les murs, ils sont effrités par l’érosion, leur surface est rugueuse au toucher, mais ça n’a rien de désagréable. Il y avait sûrement des fresques par le passé, mais avec un tel courant d’air, il n’y a rien d’étonnant que le vent ai ravagé les peintures murales. 

Brum !


Un bruit sourd, désagréable, un grondement régulier, un crissement qui reprend. Tu te retournes vivement pour voir une trappe au plafond qui s’ouvre. C’était donc ça le crissement précédent ? C’est « juste » que le mécanisme du piège était un peu rouillé ? Tu recules en marchant, en guettant ce qui va en sortir, le coup classique de la roche gigantesque ? 

-Passez devant, accélérez le pas

Ton trio commence à te devancer pendant que tu observes à l’aide de ta lampe la sortie qui s’est formée dans le plafond. Mais le danger ne vient pas de là. En réalité, c’est une trappe au sol, tout prêt de toi qui s’ouvre et plusieurs cailloux de tailles moyennes en sortent propulser à toute vitesse. Ta surprise est totale, tes pupilles se dilatent sous la surprise.


RUN  

Ton corps réagit par instinct, tes jambes commencent un sprint pour te sortir de se mauvais pas, l’écho des roches qui se frappent entre elles est assourdissant, tu as l’impression qu’elles sont en train de frapper contre ton front au rythme d’une symphonie qui ne joue à l’unisson, chaque choc est telle une mauvaise note et te pousse à accélérer un petit peu plus. Les pierres se poussent mutuellement, accroissant progressivement leur vitesse, tes pokémons sont déjà arrivés au bout du couloir, il ne reste également plus que quelques secondes de courses, mais déjà des gravillons fusent devant toi, certains te frôlent, provoquant une douleur aiguë et localisée. Saloperies… Tu ferais mieux d’écouter plus souvent Léo. Alors que tu penses ta fin arrivée, une force invisible te saisis et te projette à l’avant, c’est Ringabel, utilisant son attaque Psycho qui te projette en avant à toute vitesse, tu quittes le sol et plane comme un super-héros. Tu émets un sifflement strident en arrivant dans la nouvelle pièce.

-Tiens le coup !

La voix de ton pokémon résonne dans ta tête et tu commences à tourner dans ta course céleste, passant au-dessus d’un veste trou qui se trouve au centre de la pièce. Finalement, ton vol s’arrête directement dans Bob, le dandy t’ayant projeté dans le grand insecte qui n’a pas bougé d’un poil puisqu’il avait assuré ses appuis. Tu glisses doucement au sol, accompagné du bruit fracassant des pierres qui tombent dans le trou béant. C’est une belle entrée en la matière… Tu soupires dans un petit rire et te redresses avec quelques difficultés, tu es un peu ankylosé par ce voyage relativement étrange. 

-Bon… Rien de cassé au moins… mais déjà de belles surprises.

Face à toi s’étend une vaste pièce circulaire, il y a une grande hauteur sous plafond et un grand dôme dont la clé de voûte est en Vitrail. C’est une incroyable prouesse technique quand on sait que ce lieu a plusieurs siècles d’existence. Ici, les murs sont peints de multiples fresques, les couleurs sont vives, mais peu variées, il semblerait qu’au moment de la conception de ces fresques, les habitants disposaient de peu de pigments différents les obligeant à établir les distinctions par la forme plutôt que par la couleur. Derrière toi, tu trouves un bel exemple. Tes mains caressent la pierre froide, un contact bienvenu après la coup de sang que tu viens d’avoir, ton souffle chaud s’écrase sur la pierre, relevant un peu de poussière. On y trouve un premier personnage, grand et détaillé aux vêtements colorés, sûrement un personnage d’importance, puisque autour de lui, les autres figurants humains sont plus petits et surtout bien moins détaillés, leurs yeux sont vides, les vêtements seulement suggérés. C’est vraiment étrange comme attitude. 

-Josh, vient ici, que je soulage un peu tes douleurs.

Tu te tournes vers Ringabel dont les mains brillent d’une lumière rosée. Tu t’approches alors de lui en allant tendre ton bras dans un premier temps, le dandy passes ses mains sans te toucher faisant vibrer les ondes psychiques qu’il a canalisé dans ses mains pour t’appliquer un Vibra-soin, les fourmillements disparaissent, l’envie de te gratter également. Poursuivant son œuvre, le futur Gallame utilise ses ondes sur tes articulations et ton dos afin de neutraliser les effets secondaires du sauvetage psychique. Lorsque tu te redresses, tu peux bouger librement sans douleurs, c’est avec un grand sourire aux lèvres que tu caresses la tête de Ringabel. 

-Merci petit homme. Bon. On commence l’exploration, mais encore une fois, soyez vigilants

Au même moment, tu sens un peu de poussière tomber sur ton épaule, par réflexe, tu t’écartes avant de lever les yeux vers le plafond, effrayé de te dire que quelque chose peut te tomber dessus. Fort heureusement ce n’est rien de tout, mais disons que maintenant si tu ne rattrapes pas ce qui tombe, ça va vite mal finir pour toi ! C’est un œuf de pokémon qui chute de plusieurs mètres, comment faire en sorte qu’il ne casse pas lorsque tu vas le rattraper ? Tu tends les bras pour le réceptionner et c’est à ce moment qu’il se stabilise doucement dans les airs, entouré d’une douce lumière verte avant de venir rejoindre tes bras lentement. Tu reconnais ici l’attaque Psycho de Ringabel, il t’observe avec un sourire, c’est la seconde vie qu’il sauve, avec le temps, il a appris à maîtriser sa puissance.

-Décidément, je vois que tu es aux aguets aujourd’hui !

[HRP: Réception d'un racaouillou d'Alola]

Dernière édition par Josh Aéris le Lun 27 Aoû - 12:09, édité 2 fois
Josh Aéris
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : Traps are limitless [Solo] S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1083
Points d'Expériences : 1155
Traps are limitless [Solo] S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
pokemon
Traps are limitless [Solo] S-l300
8
Kanto
21
40
1083
1155
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème
Maintenant que vous êtes saints et saufs, y compris l’oeuf que tu viens de récupérer, tu peux donc observer la pièce. Il y a un trou béant en son centre et tu ne veux pas t’aventurer à l’intérieur, même en rappel. Tu redoutes bien trop pour la sécurité de tes pokémons ce qu’il y aura en vas, les mauvaises rencontres sont vites arrivées. Tu observes donc la pièce une nouvelle fois avant d’alterner ton regard entre les deux issues qui se proposent à toi. Il faut s’enfoncer dans les profondeurs afin de découvrir de nouvelles zones inexplorées. Tu ne sais pas pourquoi, mais instinctivement, tes doigts passes sur ton couteau que tu as toujours avec toi, sait-on jamais, des lianes à couper, une serrure à forcer, ça pourrait être utile, mais tu n’imagines pas t’en servir autrement. Tu assures ton sac sur ton dos puis tu pointes la sortie la plus proche, qui est sur ta droite, visiblement, il y aura de nombreux pièges à déjouer si tu ne veux pas écourter ta vie de quelques décennies. 

L’entrée du couloir est caractérisée par des pierres plus grosses et larges qui soutiennent le trou béant rectangulaire, en haut, tu observes la tête d’un grand Scorvol, gueule ouverte, il porte une couronne que tu as déjà vu en cours d’histoire… Si seulement tu pouvais te souvenir des cours de monsieur Yade… Rien à faire tu avais souvent des problèmes pour te concentrer en cours, tu n’as jamais été un élève très doué pour la théorie, tu sortais un peu ton épingle du jeu en avisant les cours top-dresseur et athlétisme. Les détails ont subi l’érosion du temps, les canines ne sont plus aussi acérés qu’aux premières années et les oreilles semblent s’être arrondies, le roi à perdu de sa superbe, il décline lentement, sa puissance s’amenuise, ne pouvant plus assurer par lui-même sa protection, il se protège des rivaux, des curieux et malvenus avec des pièges qu’il a fait installer par ses plus proches collaborateurs ? Mais quelle fin à connu ce grand Scorvol ? Ce ne sont que des suppositions, mais comme la vie, les bâtis sont éphémères, les ravages du temps doivent simplement être plus patients avant d’arriver à leur but.

Le couloir dans lequel vous vous engagez est sombre, en pente douce, c’est parfait pour Oogie qui prend les devants, ta lampe torche éclair à quelques mètres. Les murs ne sont pas vierges d’inscriptions, au contraire, on y trouve de belles descriptions, mais ici le temps n’a pas encore ravagés l’ensemble des couleurs. 

-Soyez vraiment vigilants, même toi Oogie

Ton Brutapode ferme la marche, avec sa vitesse vous n’auriez aucun mal à vous échapper au besoin. Tu en position d’avancée tactique, comme en intervention, éclairant régulièrement les murs puis le plafond, le sol et enfin droit devant, puis tu répètes le cycle. Rien ne se passe, tout ça semble assez tranquille à vrai dire. La pente douce vous amène à une nouvelle salle, pas de pièges cette fois, c’est étrange. Vous arrivez donc dans cette pièce, assez petite comparée à la précédente, loin d’être vide il y a des sièges en fer au sol, ils sont renversés, couvert de sable et de poussière, ils se sont oxydés avec le temps, abordant une couleur rouille qui s’accorde au jaune pâle de la roche. Le plafond est également plus bas et il y a seulement deux piliers pour soutenir l’ensemble du poids sur la pièce. Un petit système de miroirs apporte de la lumière depuis l’extérieur diffusant une pénombre étrange. Tu y vois, mais pas suffisamment bien pour te sentir en sécurité, tu passes nerveusement la lampe à tous les endroits possibles, faisant très attention au bruit. Bob est resté à l’entrée, comme un gardien prêt à agir. La pièce est vide. Tu en fais le tour et remarque cet étrange désordre, ces chaises ainsi au sol, tout ici a vieillit depuis des siècles, ce lieu à l’abandon est tout de même attristant. Cette pièce est vide, vous n’en tirerez rien. Il y a une unique sortie, elle aussi en pente douce, au sommet de l’imposante issue, la même tête de Scorvol, mais cette fois, il lui manque un œil et une oreille. Est-ce que le temps à bel et bien ravagé cette ancienne figure où la menace est-elle autre ? Tu n’auras ta réponse qu’en suivant ce chemin qui s’enfonce dans les profondeurs inconnues du mausolée. 

Vous reprenez la formation initiale, Bob en clôture, Oogie en ouverture. La pente est exactement la même, à première vue, il n’y a rien de suspect. Les murs sont toujours embellis de belles fresques à moitié effacées par le temps, il t’aurait bien fallu Léonidas ou Janet pour décrypter tout cela, mais ils ne sont plus là, le temps à aussi ravagé leur présence à tes côtés et te voilà de nouveau seul, comme avant, comme à ton arrivée, tout reste à refaire. Ces pensées t’écartent un peu de ta concentration, tu marches sur une dalle, la sentant s’enfoncer, tu t’écartes immédiatement en arrière, du moins Ringabel te tire en arrière puis que tu ne sembles pas réagir à la menace imminente. Ce geste brusque te fait réagir qu’il y a effectivement un problème. Les flèches sortent des deux côtés, sur une hauteur totale beaucoup trop importante, même à l’aide de Ringabel, tu ne pourrais pas passer les flèches. Elles ne sont pas que perforantes, elles doivent être enduites d’un poison oublié et puissant propre à l’île, que tu ne connais donc pas et que tu n’es pas aptes à soigner. Il faut donc que tu trouves une autre solution. Ça ne te semble pas évident immédiatement, puisque la situation est inédite, mais tu disposes d’un pokémon Spectre. Il n’est pas sensible à ce genre d’attaques physiques et charnelles. 

-Oogie, traverse cette zone de danger et chercher un interrupteur à activer

Le Ténéfix sans rien dire tourne sur place de manière lugubre et s’enfonce entre les flèches qui transpercent son anatomie sans l’handicaper, il est insensible à ces choses surfaites, il n’y a que les faibles qui peuvent mourir face à des flèches perforantes et empoisonnées. Oogie lui est au-dessus de tout ça, il est un être divin que même Arceus ne saurait égaler. Il parvient donc à traverser la zone sans difficultés, prenant même son temps. Arrivé en zone sûre, il observe effectivement un lever contre le mur dont il va se saisir et l’abaisser. Immédiatement, la symphonie s’estompe, le silence se refait roi, tu avances donc rejoindre ton pokémon, suivit par Bob qui lui fait bien attention à l’endroit où est-ce qu’il met les pieds. 

-Merci Oogie

Tu passes devant, poursuivant vers une pièce déjà beaucoup plus éclairée. C’est de nouveau une vaste pièce, plus intrigante. Tu arrives sur une sorte de dallage en bas-relief, débouchant sur une allée avec de multiples piliers, au fond de la salle un trône en piteux état, l’accoudoir gauche semble être dévasté, brisé, de multiples fragments sont sur l’ancien siège dont le dossier c'est lui même brisé, tombé à côté, emportant avec lui l’accoudoir droit dans sa chute. Il y a deux marches avant d’accéder au trône, elles sont fissurées, on y distingue quelques marques colorées, mais le temps à fait son trou ici et ne semble pas prêt de s’en aller. Les piliers circulaires sont richement détaillés de motifs floraux en bas-reliefs. C’est bien étrange que cette sale soit dans un tel état ? Tu avances vers l’ancien lieu de pouvoir, ce lieu mystifié, ce lieu qui imposait le respect à quiconque pénétré ce lieu. Convoitise, jalousie, pouvoir, force, peur, tous ces qualificatifs qui imposent le respect du souverain, la volonté de l’aider à gouverner ou l’anéantir. Cette pièce semble vide. Bien qu’elle soit intéressante, une nouvelle fois, sans l’aide d’un partenaire archéologue, difficile d’en apprendre plus. 

-Continuons, en espérant être plus chanceux

Tu passes dans une nouvelle ouverture, cette fois le Scorvol jonche au sol, agonisant dans de multiples fragments, tu enjambes donc ce reste de tête et marche dans cette zone descendante, tu balaies le sol avec précaution, venant parfois passer sur les murs. Ringabel vient à toi inquiet.

-Josh on s’enfonce énormément, j’espère que le retour ne sera pas sans risques

-Ne t’en fais pas, je l’ai déjà fait il y a deux ans Léonidas, on s’en sortira. 

-Je te fais confiance.

Il recule légèrement, fatiguant de cette marche qui nécessite énormément d’attention, pour un Tarsal c’est une grosse demande d’énergie. Tu vois bien à son regard qu’il est épuisé, de plus, il t’a sauvé la vie ainsi que l’oeuf au début de la fouille. Il faut qu’il se repose au risque de s’épuiser plusieurs jours. C’est pour ça que tu fais encore plus attention, à la fois pour toi et pour les autres. Ce couloir est interminable. Vous marchez durant de longues minutes sans savoir où cela vous mène, puis d’un coup, tu marches à nouveau sur une dalle. Mais rien. S’en t’en rendre compte tu devances bien ton équipe, bien une dizaine de mètres, vu qu’ils fatiguent et que tu veux assurer leur sécurité, Bob portait Oogie et Ringabel, tu es devant pour assurer un passage sur. 

-Stop !

Tu hurles d’un coup et tu entends le bruit caractéristique, sec, vif, sourd, répétitif. Des lames. Tu pointes le sol de ta lame et ne comprends que maintenant l’intérêt entre chaque dalle d’un petit écart. De quoi laisser passer des piques de chaque côté. Bien évidemment, ils viennent de la zone la plus éloigner pour bloquer l’intrus et tout espoir de passage. Tu souris, tu estimes de l’autre côté avoir un peu de temps en espérant trouver une réponse très rapidement. Tu vois déjà ton équipe quadrillé par les lances qui ont perforé dans le vide. Est-ce maintenant ta fin ? Elle est ridicule, même risible, échapper à tant de danger pour mourir seul devant ses pokémons, être oublié de tous ceux qu’on aime. 

S’il t’avait accompagné comme toujours, tu n’en serais pas là, à compter les secondes, te retrouver coincé comme un oiseau entre les griffes d’un chat. Léonidas. Cet ami qui ne t’a jamais abandonné, qui t’as soutenu même dans l’adversité, à qui tu t’es confié à coeur ouvert. Finalement, tu ne l’auras jamais écouté, sans cesse, tu n’en auras fait qu’à ta tête. Pourtant vous avez tout fait l’un pour l’autre, vous vous seriez séparé d’un rein, tu le sais, mais tu restes sans nouvelles de lui. Si seulement, si seulement tu avais fait attention à lui…. « Tu es pour moi le frère que j'ai perdu, il y a bien longtemps... Tu… Tu es mon tout premier ami et nous voilà rival de cœur. ». Même dans ces instants, vous étiez soudés, une guerre à la loyale. Une guerre que tu as remportée. Janet. 

C’est tellement stupide, tu aurais tant voulu la revoir une dernière fois, sentir ses cheveux courts passer sur ton visage, le bleu de ses yeux rentrer au contact des tiens, te noyer un instant dans la douceur qu’elle représente pour toi. Rester à ses yeux le grand con maladroit au grand coeur. Finalement, tu n’es plus rien pour elle. Elle t’a oublié une première fois, elle a pleuré tant de fois. Vous étiez si beaux et si jeunes lorsque vous vous êtes vu la première fois, au cirque des boulons. « AU SECOURS » avait-elle hurlé, au secours a-t-elle si souvent hurlé à cause de toi. Toute cette détresse, tout cet amour finalement volatilisé. Combien de fois t’es-tu réveillé en pleurant, le drap humide de ton cauchemar nocturne. Combien de fois as-tu hurlé son prénom pendant tes classes ? Combien de fois as-tu espéré avoir de ses nouvelles en passant non loin de son hôpital ? Combien de fois as-tu été déçu ? Combien de fois l’as-tu déçue ? C’est maintenant que tout s’arrête, tu vas mourir bien loin d’elle, devant les yeux du pokémon qu’elle t’as offert. Devant les yeux du Tarsal que tu devais accompagner, faire grandir, il devait devenir un Gallame plein de fougue et de passion. Finalement, tu lui auras offert la pire des vues. Tu aurais tant voulu la serrer dans tes bras, sentir la chaleur de son corps au réveil, le souffle humide de sa respiration contre ta nuque, ses doigts frêles, sa voix douce, les courbes de son corps… Le creux de ses reins… Tu aurais voulu lui glisser à l’oreille que tu l’aimes, entendre sa réponse, rougir et sourire, contempler toutes ses qualités bien égales au nombre conséquent de tes défauts… « C’est toi que j’appelais dans mon sommeil. C’est vers toi que je voulais aller. C’est dans tes bras que je voulais me consoler. » Mais ça n’arrivera plus jamais. «  Je t’aime et j’ai envie d’une histoire avec toi… Mais… Promets-moi que tu ne me feras pas souffrir ». Tu as menti. Tu as trahi. Mais ça n’arrivera plus jamais.

Tu es résigné…

Quelques instants avant que les lames ne viennent pas remplir leur funeste augure, tu as des flashes mentaux, ils ne sont pas de toi, ils sont de Ringabel. Tu revois de ses yeux son éclosion, tes bras, ton sourire, tes mains qui caressent délicatement ta tête. Vos première balades, son premier entraînement, ses rencontres avec la Tarsal de Janet, leurs multiples rencontres. Finalement, c’est la vie de Ringabel, ses moments importants et tous ces instants sont majoritairement après ton départ de l’académie, le bonheur que tu lui as apporté ! 

-JOSH !

C’est une immense vague psychique et un flash lumineux qui inonde de lumière ce couloir suivit d’un silence inquiétant. Tu es en vie, mais tu sens les lames trembler, tu ouvres les yeux, timidement, te redressant. Les lames sont tordues formant autour de toi une sphère presque protectrice. Les premières rangées elles sont rompues, au sol, dans un état qui empêche de qualifier « ça » de lame, mais plutôt de boule de papier pliée. C’est bien étrange comme sensation. Tu es comme inondé d’une vague de détresse, rapidement Bob dégage le passage avec ses cornes et son poison pour venir jusqu’à toi, Ringabel descend de sa monture venant jusqu’à toi, mais ce n’est plus un petit Tarsal, bel un bien un Kirlia. Tu tombes à genoux le prenant dans tes bras en silences, n’osant rien dire. Il y a bien longtemps que tu n’as pas eu d’élan émotionnel ainsi. Ce moment est cependant vite rompu par le sol qui craque et cède sous vos pieds. La puissance psychique libérée par Ringabel en évoluant à fragilisé tout le couloir qui s’effondre. Dans un dernier effort, il vous réceptionne au sol, tu n’es pas inquiet, mais votre chute s’étale sur de longs mètres. Arrivé au sol, il tombe dans tes bras, épuisé et tu le gardes longuement contre toi. Lui qui voulait finalement participer à cette exploration, il n’aura fait que te subir. 

-Merci encore… Ringabel, que ferais-je sans toi ? Repose-toi, tu en as bien besoin

Cette pièce est bien vaste, tu te redresses, portant ton Kirlia à bout de bras, comme une princesse. C’est vastes et de larges pilonnes maintiennent les hauts plafonds pour qu’ils ne s’écroulent pas, raison pour laquelle tout ne t’es pas entièrement écroulé sur vous. La puissance psychique libérée par Ringabel en évoluant à fragilisé tout le couloir qui s’effondre. Ils sont vaincus par la détermination d’un pokémon à redonner espoir en son dresseur, lui dire qu’une nouvelle vie s’offre à lui, qu’il a tant à apprendre de gens à connaître… Tu souris faiblement, oui, il a bien raison ce Kirlia. La fouille est bientôt finie. Il faut trouver le chemin retour, tu ne sais pas trop quoi trouver ici… Néanmoins, tu ne refuserais pas un trésor, un trophée de ce jour où tu as failli mourir pour l’archéologie. Ce n’est que maintenant que tu remarques que la pièce baigne dans une lumière réconfortante. Elle provient d’un jeu de miroirs. C’est réconfortant, ce lieu est paisible, une zone de repos peut-être ? Alors que tu arrives vers Bob, tu découvres un sarcophage. Un pharaon Scorvol ? Ou peut-être que finalement ce pokémon n’est autre que la figure de Pharaon, l’élu des dieux envoyé sur terre pour régner avant de lui-même rejoindre les dieux, si on en croit certaines mythologies. Il ne faut jamais ouvrir le sarcophage de Pharaon, il est supposé maudire, quiconque ose perturber son repos éternel. Néanmoins, face au mur, tu distingues plusieurs amphores en céramiques, identiques et toutes colorées de fresques, on y voit les aventures de Pharaon au combat, ses exploits militaires, le temps n’as pas eu le temps de ravager ces belles peintures. Il te faudra immédiatement parler de cette découverte… Néanmoins tu ne refuserais pas un trésor, un trophée de ce jour où tu as failli mourir pour l’archéologie.

HRP :

Evolution de Ringabel en Kirlia
Ringabel 4pt de Recherche
Ooogie: 4pt de Recherche
Total 8 pt de recherche.

Josh le dépressif, il le fallait ce rp.


Dernière édition par Josh Aéris le Lun 27 Aoû - 12:31, édité 2 fois
Potiron
http://pokemoncommunity.forumactif.org
http://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Traps are limitless [Solo] CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2641
Traps are limitless [Solo] CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
pokemon
Traps are limitless [Solo] CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2641
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Josh Aéris' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'FOUILLE' : 11
Compte PNJ
Icon : Traps are limitless [Solo] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
Traps are limitless [Solo] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
Traps are limitless [Solo] CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
Modération Fouille Josh

Appréciation
Indiana Josh dans toute sa splendeur. Cela dit, je dois avouer que le début est assez prenant et que c’est fort bien écrit. Un peu de péripéties pour donner du piment à l’exploration, un peu de drame qui rappelle l’époque de son amitié avec Leonidas, la relation avec son nouveau Kirlia...Sincérement, je suis assez content de voir tout ça.
Quelques petits oublis de mots ça et là, cela dit.
Gain Tu gagnes la CT99 (Eclat Magique) ainsi qu’un Pare-Effet (Annule les effets subis par le porteur quand il utilise une attaque directe sur un autre Pokémon.) !



Traps are limitless [Solo] 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum