[Stage] La coupe des deux maisons
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Stage] La coupe des deux maisons   Sam 25 Aoû - 20:27
La coupe des deux maisons
Stage
Feat. Yuna Akabara

à Cobaba
le lundi 6 août 2018

C’est de la bouche de Kaede que la jeune femme apprends la nouvelle. Elle doit se rendre à Alola, dans l’île d’Ula-Ula et plus précisément dans la ville de Malié. Pourquoi me direz-vous ? La raison est simple, un Théâtre non officiel de Geisha vient d’y être fondé. Si cela n’est pas censé poser problème d’ordinaire (les Artistes Geishas montent souvent leur propre Théâtre après la fin de leur apprentissage) dans le cas présent l’école ne suit aucunement la doctrine des Geishas. La directrice n’a suivi aucune formation dans aucun Théâtre ni Dojo. L’établissement impose son propre style, se disant digne héritier des Geishas de Johto alors qu’il n’en est rien. Les Cinq Soeurs Gracieuses (Geishas de Johto) ont bien entendus eu vent de l’affaire et ont prévenues leurs collègues de Lansat Cobaba.

L’île étant plus proche de la région d’Alola que leurs amies de Johto, Suzuki la cheffe du Théâtre, a accepter de s’occuper de ces nouvelles concurrentes en leur proposant un combat. Elle a alors mandatée Erika de s’en charger et de partir en voyage. Si en premier lieu la jeune femme fut très surprise par sa requête, sa mentor lui expliqua rapidement que c’était dû au fait qu’elle était la combattante la plus polyvalente. Personne ne savait quels pokemon possédaient les “Fausses Geishas d’Alola” il fallait donc ratisser large au niveau des types. Bien entendu la jeune femme était autorisée à partir avec quelqu’un et dans sa tête un nom fut plus qu’évident.

Elle fit sa valise très rapidement, surement du au fait qu’elle ne l’avait pas vraiment défaite après l’évacuation de Lansat. Elle avait d’ailleurs investie dans un modèle à roulette pour ses futurs vacances à Johto, prévus pour la semaine suivante. Le voyage à Alola était parfait pour un coup d’essai. Bien entendu comme à son habitude, elle voulut rajouter quelques affaires dans sa valise et elle du s’asseoir littéralement dessus pour la fermer. Une fois bouclé, elle déplia la poignée rétractable et sortit de la résidence. Chapeau vissé sur la tête et lunette de soleil assorti, elle rejoint l’une des maisonnettes de fortune, destinée aux élèves et adultes de Lansat. La route quelque peu caillouteuse lui donna un peu de mal pour garder son chargement droit, mais elle parvint à destination sans trop d’embuche. Elle toqua naturellement à la porte et tomba nez à nez avec Yuna, sa petite protégée spécialisée dans les pokemon feu.

▬ Alola Yuna ! Prépare vite ta valise on part en mission dans la région d’Alola.

Une entrée en scène qui fit son effet quand la jeune femme vit le visage quelque peu décomposé de l’académicienne. C’était assez drôle pour qu’elle se permette d’échapper un petit rire.

▬ Désolé je vais peut-être un peu vite, c’est que j’ai jamais vu cette région et je sent que ça peut être très intéressant. Plus sérieusement j’aimerais que tu m’accompagnes, je t’expliquerais tout en chemin mais nous devons combattre au nom du Théâtre.

Erika savait pertinemment qu’en mentionnant le combat elle était certaine de rallié Yuna à ses côtés. C’était le mot magique pour la faire participer à n’importe quel folie. Sa passion pour le combat était sans doute sa plus grande qualité, du moins pour les Geishas et les champions d’arène. Il ne faisait aucun doute que Yuna serait, dans le futur, une parfaite championne. Son travail au Théâtre n’est qu’un entraînement.

Comme souhaitée la jeune fille accepte et invite Erika à rentrer le temps de préparer les bagages. Il faut dire qu’elle est quelque peu prise au dépourvus. Elle est d’ailleurs déjà en train de s’activer dans la chambre tandis que la jeune femme attend patiemment dans ce qui lui sert de salon.

▬ Tu sais Yuna tu peux prendre ton temps on ne part que dans deux heures. Je vais en profiter pour t’expliquer un peu, du coup, le temps que tu fasse ta valise.

Elle prend le temps de se racler la gorge avant de lancer un débit d’information qui nécessiterait sans doute des explications plus approfondie.

▬ Dans la ville de Malié à Alola, il y a un nouveau Théâtre qui c’est ouvert et dont les femmes prétendent être des Geishas. Sauf qu’après consultations avec nos collègues des autres régions, personne ne connaît la directrice de ce nouvel établissement. Elle n’a suivi aucune formation. Quand aux rumeurs de ce qu’elle fait là-bas, tout le monde s’accorde à dire que ce n’est en rien le travail d’une Geisha. Suzuki leur à donc proposé un défis et nous sommes les championnes des Geishas officiels. Autant dire qu’on a une lourde responsabilité sur les épaules.

Elle se met à soupirer évitant de trop penser à ce que Suzuki avait put dire pour que les “fausses Geishas” acceptent le défis. On accepte pas un combat sans avoir quelque chose à y gagner ou dans le cas de Suzuki, à y perdre. L’enjeu était de taille mais Erika ne savait rien. Kaede non plus d’ailleurs. Bien qu’elle l’ait questionnée, sa mentor lui affirmait ne pas connaître tous les détails et étant donné que Suzuki s'était éclipsée pour des “affaires commercials”, aucune chance d’avoir le fin mot de l’histoire.

▬ Dit Yuna ton équipe à dû s'agrandir depuis la dernière fois non ? J’espère que tu seras prête à relever le défis qui nous attends car on ne sait pas encore dans quoi on va tomber.

Si cet aspect des choses inquiètes Erika, il y a de forte chance que ce soit de la joie qui envahit déjà Yuna. Relever des défis ce n’est pas une chose qui l’effraie contrairement à l’adulte. Sans doute la passion de la jeunesse.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Dim 26 Aoû - 22:36




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Réveil

Carry on my wayward son
For there'll be peace when you are done


Ma main vient lentement s’écraser sur mon réveil et je remonte la couverture pour me cacher des quelques rayons du soleil présents dans la chambre. Non je ne me lèverai pas, c’est les vacances bordel et je viens à peine de rentrée d’Hoenn, j’ai bien le droit à un peu de repos mérité. Apparemment je ne suis pas la seule car j’entends un soupir de satisfaction provenant d’Hestia, cette dernière est probablement allongé entre les deux œufs posés sur les bords de ma table de nuit. Je ne m’attendais pas vraiment à en recevoir un deuxième, mais je n’ai pas pu dire non quand on me l’a proposé.

Je commence doucement à me rendormir sans aucune appréhension, depuis quelques temps je ne rêve quasiment plus des évènements qui se sont passés à Lansat, peut-être ai-je réussi à accepter que nous ne reviendrons plus sur cette île, que j’ai compris que vivre dans le passé ne sert à rien et que c’est le présent le plus important. Je ressens à nouveau cette sensation de corps cotonneux qui m’annonce que je vais bientôt rejoindre à nouveau Morphée…Enfin ça aurait été le cas si Hestia ne m’avais pas subitement sauté dessus, me coupant violemment la respiration. Je me redresse brusquement les yeux grands ouverts, avant de fixé ma double-type avec un regard de tueur.

- Bon sang Hestia, ça ne va pas la tête ? Tu sais que j’ai horreur de me faire réveiller de la sorte, il y a assez de Lucifer pour ça !
-Py pyrooo pyyyyronilleeeee

Mais ma petite Pyronille n’a que faire de mon sermon, elle semble dans tous ses états comme si quelques choses d’important se passaient. Je regarde la chambre mais je ne vois pas la trace de Lucifer et d’Ama, ce ne sont donc pas ces deux-là qui ont fait une connerie, c’est déjà ça. Mais alors quoi ? Qu’est-ce qui peut bien pousser ma douce et gentille Hestia à agir comme mon petit diablotin ? Elle agite frénétiquement ses petites pattes, mais c’est un bruit bien distinct qui me fait comprendre ce qu’il se passe.

Crac…cric…

C’est quoi ce bruit ? On dirait quelque chose qui se brise…instinctivement je me tourne vers mes œuf et en voit un qui se fissure…Il est en train d’éclore !! Je comprends bien mieux la réaction de ma Pyronille et lui pardonne. Après un rapide balancé de couette, je prends délicatement l’œuf dans mes mains et le pose au sol. Je m’agenouille en face les yeux brillants alors qu’Hestia s’assoit à côté de moi. J’ai l’impression d’être quelques mois en arrière, quand Lucifer a éclos, mon cœur battait autant la chamade, et mes mains tremblaient légèrement. Je suis heureuse d’assister à une nouvelle éclosion, je me suis jurée d’assisté à toutes celles de mes pokémons, je ne conçois pas d’en manquer une seule.

L’œuf se fissure de plus en plus, et le dessus finit par se lever, laissant apparaitre une petite tête…orange. Deux grands yeux noirs me fixent avec intensité avant que la tête ne s’élève un peu, laissant apparaitre totalement une petite tête de Poussifeu…Une POUSSIFEU !!! Je crie mentalement en regardant la nouveau-née se libérer de sa coquille devenue totalement inutile. Elle m’observe avant de s’avancer doucement vers moi, me reniflant.

-Poussiiiii !!

Elle sautille d’une patte sur l’autre en sautillant de joie, avant de se louper et de tomber sur les fesses, restant quelques instants surprise par ce changement de position inattendu. Ok je craque elle est trop mignonne ! Je la prends délicatement dans mes bras et lui souris tendrement, sourire qu’elle semble me rendre avant de regarder Hestia, et de la saluer de la même manière. C’est une bonne surprise, vraiment.

-Bienvenue ma belle, je m’appelle Yuna et voici Hestia.
-Poussifeeeeeu !!
-Bon comment je pourrais bien t’appeler…Je réfléchis quelques instants avant que mon sourire s’élargisse, j’ai le nom parfait. Moegami ça te convient comme prénom ?

Elle arrête de gigoter et me regarde étrangement, j’ai peur que ça ne lui plaise pas, et je ne lui en voudrai pas, j’ai trouvé ce nom au hasard. Mais elle s’agite de plus belle, exprimant clairement sa joie. Bon ça me rassure elle a l’air de bien nous aimer, et elle est plutôt énergique, ce qui est un bon point. Je ne suis pas médecin, mais elle a vraiment l’air en bonne santé, ce qui me rassure grandement. Soudain un éclair bleuté sort de mon sac, libérant mon petit Caninos de sa Pokéball…et c’est le drame, Moegami hurle et vient se cacher contre moi, complètement effrayée…je crois que je vais devoir travailler sur sa timidité, ça ne va pas être simple je le sens.

~-----~

Après ce réveil mouvementé et cette éclosion inattendue, je me lève et me prépare avant de me diriger vers le salon. Il n’y a personne, mais ce n’est pas pour me déplaire, Moegami n’aurait peut-être pas supporté de voir d’autres personnes, vu comme elle a réagi avec Ama ce ne serait pas étonnant. Ma Poussifeu et ma Pyronille s’installe tranquillement dans un coin, tandis que je me prends un bol de céréale pour me remplir l’estomac. Bon la naissance de Moegami me fait plaisir, mais je ne veux plus d’autres surprise aujourd’hui, je veux me reposer.

Mais il semble d’Arceus n’ait pas envie d’exaucer ma prière car on toque à la porte…rooo mais ce n’est pas vrai ! Je soupire avant de me diriger vers la porte et de l’ouvrir pour tomber nez à nez avec l’une des personnes que je m’attendais le moins à voir aujourd’hui, c’est-à-dire Erika.

-Ho heu, bonjour Erika. Je la salue avec un air quelque peu surprise de la voir ici.

Mais ce qui me surprenait le plus c’était ses lunettes et son chapeau, signe de vacances au soleil. Est-ce qu’elle vient me prévenir qu’elle part en vacances ? Avec son salut à la façon l’Alola on pourrait le croire, mais j’ai le présentement qu’il y a autre chose…Attendez, elle vient vraiment que dire que nous partions en mission à Alola ? Genre maintenant tout de suite ? Mais comment je… mon cerveau vient littéralement de buguer.

Mon visage doit afficher une mine stupéfaite car Erika se voit dans l’obligation de justifier ses dires. Ce que j’aime chez la Geisha, mais qui peut être parfois un peu perturbant, c’est qu’elle dit toujours tout directement…peut-être trop directement, comme maintenant où lors de notre première rencontre, quand elle m’a proposé le contrat étudiant au Théâtre. En parlant de Théâtre, elle m’annonce que nous partons dans le but de combattre en son nom…Ok je comprends mieux maintenant pourquoi elle est venue me voir, elle me connait trop bien et sait que je ne peux pas refuser quand il s’agit de se battre.

-Heu…oui d’accord, laisses moi juste le temps de préparer mes affaires.

Je la fais rentrer et l’invite à faire comme chez elle le temps que je remette dans ma valise tout ce que j’ai vidé la vieille en rentrant de mon voyage. Je pense que je ne suis pas prête de me reposer. Alors que je remplis ma valise du nécessaire au voyage pour moi et mon équipe, ma tête se remplit des informations qu’Erika me donne sur notre mission du jour. Un groupe de Geisha aurait vu le jour dans l’archipel et se prétend être affilié au Geisha de Johto, hors on ne les connaitrait ni d’Adam ni d’Eve…hum voilà qui est intriguant, d’autant plus qu’elles ont acceptées le défi sachant ce qu’elles ont à perdre. Ces fausses geishas doivent avoir un atout dans leur manche, et il va falloir que l’on soit très prudente.

-Je ne sais pas ce qu’elles préparent, mais il va falloir faire très attention, on ne pourra pas se permettre d’échouer.

Bon finalement je ne mets pas longtemps à faire ma valise et je retourne voir Erika que je vois en très bonne compagnie avec Hestia qui est venue réclamer des câlins, pour changer. Je souris à mon amie, ma valise en main avant d’être un peu étonnée par la question concernant mon équipe, mais un nouveau sourire vient se placer sur mon visage en repensant à l’éclosion de Moegami qui…qui se trouve être cachée derrière mes jambes. Comme je m’y attendais, elle a peur d’Erika, mais au moins elle n’a pas hurlé comme avec Ama, j’ai l’impression qu’elle a plus peur des hommes que des femmes, c’est une bonne chose à savoir. Je la prends dans mes bras et la montre à la Geisha.

-Si tu veux tout savoir, mon équipe s’est même agrandi ce matin, je te présente Moegami
-Poussi

Ce n’est pas le même bonjour chaleureux qu’elle nous a fait à moi et Hestia, mais au moins elle ne se débat pas pour se sauver. Je la serre donc dans mes bras et elle se détend presque immédiatement, elle ne pourra pas se battre dans les prochains combats que je devrais mener, mais ce n’est que partie remise. Malgré l’enjeu de ce voyage, je ne peux qu’être enthousiasme et excité à l’idée d’aller affronter des menteuses pour défendre l’honneur des Geishas. Elles sont un peu comme ma deuxième famille et je n’ai pas l’intention de laisser quelqu’un bafouer leur coutume. Je suis d’autant plus motivé que je pars avec Erika qui est une personne que j’apprécie énormément, je pourrais peut-être lui demander quelques conseils si j’ai le temps.

-Je te présenterai les autres plus tard, on a peut-être le temps mais je ne dirai pas non pour prendre un petit casse-croute sur la route du port si ça ne te dérange pas.

Quoi comment ça j’ai déjà mangé un bol de céréale ? Vous pensez réellement que ça suffis à remplir mon estomac, vous êtes bien loin de la vérité. Quoi qu’il en soit j’invite mon amie à me suivre, direction le port, mais avant un petit arrêt ravitaillement s’impose.




Hrp:
 

©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mar 28 Aoû - 14:05
Une petite faim
Stage
Feat. Yuna Akabara

à Cobaba
le lundi 6 août 2018

Hestia vient naturellement à la rencontre de la Geisha pour réclamer des caresses et elle le lui en donne volontier. Elle est inquiète et se demande vraiment ce que Suzuki a pu manigancer. Les paroles de Yuna ne la rassure pas pour autant. La jeune fille s’en elle aussi le danger venir. Erika est toutefois ravie de voir la rapidité avec laquelle elle a réussit à faire sa valise. L’adulte avait mis bien plus longtemps à choisir les tenues idéales. Ce qui la rendit encore plus curieuse était la petite boule de plume orange qu’elle apercevait derrière les jambes de son amie. La jeune fille lui explique alors qu’il s’agit de son pokemon fraichement nouveau né de ce matin. À croire qu’Erika était devenue médium. Le petit être était quelque peu timide. Il fallait dire que rencontrer un autre humain beaucoup plus grand dans les premières heures de sa vie, c’était pas rassurant du tout.

Erika se pencha sur lui avec un grand sourire avant que Yuna ne déclare vouloir rejoindre le port au plus vite pour une petite collation. Une idée qui ne déplaisait pas non plus à la jeune femme. Elle avait une soudaine envie de sucré, une crêpe, ou encore mieux, une gaufre avec du chocolat et un peu chantilly. Elle faillit s’en lécher les lèvres en avance. Elle se releva et approuva l’idée.

▬ Oui tu as raison, ça nous fera le plus grand bien de prendre un peu de temps à manger des douceurs. Il va falloir que te montre aussi mon nouveau compagnon.

Elle lui fait un clin d’oeil avant de sortir de sa petite maisonnette, la valise à la main et les lunettes de soleil de nouveau sur le nez. Elle laisse Yuna s’occuper de ses pokemons et de tout boucler. Le voyage n’est pas censé être bien long deux jours, trois tout au plus. Juste le temps de régler cette affaire par un petit combat et d’admirer la région. La jeune femme est d’ailleurs très curieuse concernant Alola. Elle sait qu’il y vit des pokemon de Kanto et de Johto mais qui ont subi une évolution différente. Elle ne se rappel pas en avoir déjà vu. Bien entendu il y a aussi les pokemon endémiques de ses îles, mais elle en avait déjà vu la plupart, comme le Picassaut de Salomé par exemple.  Ce serait donc une toute nouvelle expérience pour la jeune femme et elle en était ravie.

La route du port fut plus simple à emprunter que celle menant de la résidence des Geishas à celle de Yuna. Elles se posèrent toutes les deux sur un banc, en face de la plage et du camion d’un vendeur ambulant. Comme Erika en avait eu envie, elle s'était achetée une petite gaufre chocolaté. Elle en croqua un morceau avant de pousser un “hum” d’intense satisfaction. C’est que c’était plaisant de manger ce genre de chose en été devant la mer. Elle repensa soudainement à sa promesse et sortit de son sac à main la précieuse ball contenant son nouveau compagnon.

▬ Il faut que je te le présente.

Dans un éclair rouge apparut le petit dernier de la bande, un Lixy chromatique blanc et rose, des couleurs peu commune qui ne manquait pas d’étonner. Les miracles de l’élevage moderne. Cette dernière vient se placer sur les genoux de sa dresseuse, regardant la gaufre avec envie. Erika en détacha une petite partie (sans chocolat bien entendu ! On ne fait pas souffrir les bêtes) et la lui donna avant de faire les présentations officiels.

▬ Je te présente Hikari. C’est une petite chromatique que ma offert son père. Je ne savais pas qu’il était possible d’avoir un pelage de cette couleur. C’est fou d’arriver à ça.

La petite Lixy prend conscience du regard de Yuna et elle la regarde comme avec une petite lueur de défi. Sans doute essayait-elle d’utiliser son Talent Rivalité, bien que la jeune fille ne soit pas un pokemon.

▬ Elle est très rivale avec Hana et Maiko. Bien que comme tu t’en doute Maiko ne se laisse pas faire facilement. Je pense que ça promet quand elle va grandir. J’espère qu’elles arriveront à un compromis. Il n’est jamais facile de se mêler des sentiments de nos compagnons.

Elle caresse son pokemon qui se laisse faire avec plaisir, oubliant l’adolescente. La Lixy se love en boule sur ses genoux, bien décidé à faire une petite sieste. L’adulte croque une nouvelle fois dans sa pâtisserie avant de lancer joyeusement.

▬ Allé c’est à toi, montre-moi tous tes pokemon feu. Je suis sûr que tu nous à montée une équipe du tonnerre.

Les étoiles pleins les yeux elle attends que la jeune fille veuille bien sortir ses pokeball tout en se demandant ce qu’elle pouvait bien contenir. Il y avait un Poussifeu, c’était une chose certaine. Un adorable pokemon dont la forme finale d’évolution était sacrément puissante d’après ses souvenirs.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 29 Aoû - 0:12




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

Heureusement pour moi, Erika n’est pas contre l’idée de prendre une petite collation, elle sort de la maisonnette après avoir mentionné un nouveau compagnon…Intéressant, elle a obtenu un nouveau pokémon, je me demande ce que ça peut être. J’ai hâte de voir, mais avant tout je rappelle Moegami dans sa pokéball et Hestia vient s’installer sans pression sur ma valise. Je la regarde avec la bitchface n°48, mais elle me regarde avec un petit sourire en coin l’air de dire : fallait pas m’engueuler pour le réveil. Je soupire et la gratifie d’une caresse avant de commencer à faire rouler la valise, ce qui est plus difficile avec une Pyronille dessus, sois 20Kg en plus.

Je rejoins Erika et nous nous dirigeons ensemble vers le port, que l’on atteint en 15 minutes chrono en main. Rien que de marcher avec elle je me sens bien, un peu comme si j’étais avec une grande sœur. Elle me fait confiance et me pousse à donner le meilleur de moi-même, et ceux même si elle est un poil trop protectrice…mais je ne peux pas lui en vouloir, je suis une vraie tête brûlé, il n’y a qu’à voir lors des évènements de Lansat, j’ai foncé dans le tat et j’ai fini à l’hôpital pendant plusieurs jours. Mais bon c’est du passé tout ça et je dois me concentrer sur notre mission, pour ne pas tout faire foirer en partant au quart de tour…Cependant avant c’est arrêt miam miam.

Erika a pris une gaufre chocolat chocolaté qui m’a l’air très appétissante au vu de ses petites remarques de satisfaction. Je dois avouer que j’ai fait ma gourmande…vraiment : gaufre au nutella, extra chantilly avec petite perle de chocolat sur le dessus. Ba quoi j’ai faim et j’ai envie de me faire plaisir, je vous prierai donc de ne pas me juger. Et je ne suis pas la seule à en profiter, Hestia me pique quelques morceaux de gaufre, enfin c’est surtout la chantilly qu’elle veut.

Alors que nous sommes toutes les deux assises sur ce banc, Erika sort une pokéball de son sac et c’est une petite Lixy qui en sort. Je dois avouer que je suis étonnée par sa couleur, blanc et rose, un mélange improbable pour ce pokémon normalement noir et bleu, mais elle est trop mignonne. Elle se nomme Hikari et ce serait le père d’Erika qui lui a offert, je peux dire sans peur d’avoir tort qu’il a bien choisi, ce pokémon correspond parfaitement à Erika.  

-Bonjour Hikari, ravie de te rencontrer.

La Lixy semble me juger du regard avant de me défier, c’est qu’elle a quand même du caractère, je l’adore encore plus. Et apparemment elle est en rivalité avec les autres pokémon de la Geisha, ça me fait penser à Lucifer et Ama qui se chamaille tout le temps pour prouver qui est le meilleur. C’est d’ailleurs ce moment que choisit la jeune femme pour me demander de lui présenter les nouveaux membres de mon équipe. Je lui souris et me lève avant de sortir trois pokéballs de mon sac, je les lance en l’air libérant les trois membres de mon équipe qu’Erika ne connait pas, à savoir Reptincel, Tritox et Volcaropod.

-Reptiiiicel
-Triiitox
-Volca….ropod
-Erika je te présente Lucifer, Astrega et Sutur. Les amis voici Erika, je vous ai déjà parlé d'elle.

Les trois pokémons saluent en cœur la jeune femme avant que je n’explique à mon amie comment je les ai obtenus.

-Lucifer est le premier pokémon que j’ai obtenu dans un œuf, mais il a évolué entre temps. Astrega est la Tritox que j’ai retiré à la Team Rouage, tu te souviens quand Aaron a dit à certain de suivre l’un de ses sbires pour un cadeau ? Et bien c’était pour chercher un des pokémons qu’ils avaient entrainés au combat…Je pense qu’ils voulaient en faire des armes, un peu à l’instar des pokémons obscurs, je n’ai malheureusement pas pu prendre d’autres pokémon qu’elle…

Je me mords la lèvre en pensant à tous ces pokémons chromatiques qui sont restés entre les mains d’Aaron et de ses sbires. J’aurai su, je les aurai tous libérés, mais c’est trop tard maintenant pour les regrets. Avec des si on pourrait refaire le monde, ce serait plus simple, mais ce n’est pas le cas et on doit faire avec. Je me suis légèrement perdue dans mes pensées, cependant je reviens vite à la réalité et souris à mon amie avant qu’elle ne s’inquiète.

-Hé j’ai capturé Sutur au mont Braise de Kanto, j’y ai fait un petit détour avant de rentrer chez ma mère…En plus il y a Moegami qui s’est rajouté à l’équipe ce matin, on a donc de quoi affronter ces prétendues geishas.

Je rigole légèrement, profitant de ce petit moment tranquille avec mon amie, après tout ce qui s’est passé ces derniers temps, un petit moment calme comme ça fait du bien. Lucifer s’est rapproché d’Erika et lui fait une légère révérence…pourquoi je sens qu’il va encore faire une connerie lui, je vais le garder à l’œil. Astrega est monté sur mon épaule durant mon récit sur sa capture, comme pour me montrer qu’elle n’est pas une simple bête de combat. Je lui souris et la caresse doucement avant de reporter mon attention sur Sutur…qui n’a littéralement pas bougé, je me demande s’il a une vague idée de ce qui se passe, il semble complètement perdu dans son monde.  

Je me retourne vers Erika qui finit tranquillement sa petite gaufre, heureusement car je vais peut-être lancer un sujet qui me brule les lèvres depuis quelques semaines

-Dis-moi Erika, est-ce qu’il y a quelques choses entre toi et Henry Reece ?

L’épisode du barbecue m’est resté en tête tout ce temps, et aujourd’hui elle n’a pas vraiment d’échappatoire pour ne pas répondre.






©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 29 Aoû - 1:34
Mafioso ?
Stage
Feat. Yuna Akabara

à Cobaba
le lundi 6 août 2018

Yuna ne se fait pas prier pour sortir ses pokemon. Elle prend trois pokeball dans son sac avant d’en dévoiler les locataires : un reptincel noir, un tritox chromatique et un volcaropod. La Geisha est plus qu’impréssionnée. Premièrement par la beauté des couleurs peu ordinaires du premier et du deuxième pokemon, et deuxièmement car la jeune fille n’avait pas chômée dans les captures. Elle était un peu honteuse également. Sa dernière capture étant celle de sa Mucuscule, elle n’était pas la meilleure des chasseuses de pokemon. En plus il avait fallu qu’elle s’y reprenne à plusieurs fois pour l’avoir. Elle baissa les yeux écoutant son amie s’expliquer sur l’origine de chacun de ses nouveaux compagnons. Elle fut un peu plus plongée dans son désarroi quand la jeune fille mentionna les événements qui avait conduit à la perte de Lansat. Cette Team Rouage qui aujourd’hui était maîtresse de l’île. Elle sera inconsciemment sa robe dans ses poings. Elle s’en voulait.

Elle n’avait réussit à protéger personne et si Ginji n’avait pas été là, elle se serait écroulée au milieu de la rue. Elle ne le remercierai jamais assez de l’avoir sauvé de sa détresse, même si au fond elle lui avait rendu la pareil face à ce Coxyclaque obscure. Yuna continuant ses explications pour enchaîner sur la capture de son Volcaropod à Kanto et sur le combat à venir sur Alola. Lla Geisha s’accrocha à cette bouée de sauvetage pour ne pas finir engloutis dans la mer de ses souvenirs.

▬ Tu as vraiment une très belle équipe Yuna et tu as raison, ça va nous donner plus de chance de battre ces soit disant Geishas.

Le Reptincel de la jeune fille s’approcha d’Erika et celle-ci vit une lueur malicieuse dans ses yeux. Si bien qu’elle ne lui tandis pas la main pour une caresse, alors qu’elle l’aurait fait d’ordinaire. Le type feu semblait de toute manière plus intrigué par la Lixy sur ses genoux que par elle. L’adulte décida alors de terminer sa gaufre, la dernière bouchée étant rapidement avalé. Elle aurait aimée que sa pâtisserie soit plus grande pour continuer de la grignoter mais toute les bonnes choses avaient une fin. C’était une chance pour elle qu’elle l’ait fini car la question de Yuna aurait manqué de l’étouffer.

Mais enfin, pourquoi l’académicienne pensait-elle que Henry et elle était ensemble ? Juste parce qu’elle les avaient vu au barbecue le mois dernier ? Il ne fallait pas mettre la charrue avant les Tauros, encore heureux qu’Erika connaissait quelques personnes de son âge. Il était cependant légitime de se poser la question, notamment à cause du cinéma que les deux adultes avaient fait devant Logan. D’ailleurs Yuna faisait bien d’avancer la question, la Geisha avait elle-aussi quelques questions à lui poser sur le thème d’Henry. Décidément ses oreilles n’allaient pas tarder à siffler.

▬ Il n’y a rien entre Henry et moi. Je l’ai rencontré par hasard dans le bar où il travaillait à Lansat alors que je cherchais une boutique. Rappel moi d’ailleurs de ne plus jamais chercher de la poudre de Parasect. Bref, on se connait quelque peu, pas assez pour que je te dévoile ses secrets mais en vu de son métier je lui ais proposé un marché commercial avec les Geishas. Si tout se passe pour le mieux il devrait bientôt fournir le futur Théâtre en alcool élégant. Voilà qui promet des jours heureux pour nos deux entreprises.

Il est vrais qu’à l’instant la jeune femme ressemblait beaucoup plus à une cheffe d’entreprise qu’à une Geisha. Ses paroles étaient précises, presque incisives. On reconnaissait bien là le signe de l’ambition qui la rongeait. Sans doute ferait-elle une bonne directrice de Théâtre. Ce n’était cependant pas le sujet et très vite les yeux lagons de la jeune femme se firent perçant tout en accrochant les yeux de Yuna.

▬ D’ailleurs comment ça se fait que tu connais Henry ? J’espère que tu n’as pas fréquentée son établissement à Lansat, tu sais c’est pas, enfin ce n’était pas, un lieu très sûr.

Lui revenait en tête les joueurs de cartes au fond du bar qui se firent jeter dehors en étant menacé par Henry avec son fusil. Une scène difficilement oubliable pour la Geisha. Elle secoua alors légèrement la tête.

▬ Et d’ailleurs pourquoi il t’appelle Mademoiselle Reece ? Tu es rentré dans… une sorte de secte à son nom ? Je le trouve assez mystérieux pour faire ce genre de chose. Tu sais un peu comme dans les films, le parrain de la mafia…

Elle se met alors à citer la fameuse phrase “Tu es venue au mariage de ma fille sans même un cadeau ?” tout en caressant la Lixy sur ses genoux. Cela rendait la scène encore plus réelle, bien qu’elle n’ait jamais eu envie de faire partie d’un monde aussi sombre. Elle était faite pour la lumière des projecteurs et pas les polar en noir et blanc.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Ven 31 Aoû - 23:17




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

Je vois le visage d’Erika prendre un air légèrement…honteux ? Est-ce que ce sont mes nouveaux pokémons qui la mettent dans cet état ? Je ne vois pas pourquoi elle serait honteuse, d’accord j’ai des pokémons chromatiques, mais elle aussi en a une, qui est vraiment mignonne et peu commune en plus. Bon je me fais surement des idées, Erika me félicite pour l’équipe que je me suis constitué, et elle confirme que ce seront des alliés de poids dans le combat qui nous attends contre ces prétendues Geishas.

Un fin sourire apparait sur mon visage quand mon amie se méfie de Lucifer, elle semble avoir compris le personnage. Je ne sais pas ce qu’il a en tête, mais une chose est certaine je vais devoir le surveiller durant cette mission, ça ne m’étonnerais pas qu’il fasse une mauvaise blague à la Lixy d’Erika. Astrega quant à elle, est montée sur mon épaule et observe mon autre chromatique de la même façon que moi. Elle aussi a senti le coup fourré, ce qui d’un sens m’arrange car je sais qu’elle va aussi l’avoir à l’œil.

Je souris un peu plus en voyant la réaction surprise de la blonde quand je mentionne Henry. Ma question est légitime quand on repense à son intervention quand j’étais avec Logan, j’espère qu’elle ne va pas se venger en me posant des questions sur lui. Mais je suis déçu par sa réponse, il n’y aurait rien entre elle et Henry, elle le connait un peu mais sans plus. Leur rencontre était le fruit du hasard alors qu’Erika cherchait…de la poudre de Parasect ? Je ne veux pas chercher à en savoir plus, le fait étant qu’elle est arrivée dans le bar d’Henry et que c’est ainsi qu’elle l’a rencontré.

Je ne peux empêcher mon sourire de s’élargir quand Erika mentionne un potentiel partenariat avec le bar d’Henry. Il est vrai qu’il est doué pour la confection d’alcool, je peux l’attester je l’ai vu à l’œuvre, et grâce à lui j’ai découvert comment on faisait ces boissons qui rendent fou les hommes. Sachant que toutes les personnes qui viennent….heu venaient au Théâtre n’étaient pas que des étudiants, avoir du saké pourrait être une bonne idée. (L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération bien entendu).

Quand j’entends Erika parler, j’ai l’impression que c’est elle la directrice du théâtre. C’est elle qui négocie tous les nouveaux partenariats pour les Geishas, c’est elle qu’on a envoyé pour les représenter et défendre leur honneur. Peut-être parce qu’elle apporte un vent de nouveauté sur ce monde intimement lié au passer…Je n’en sais rien, mais je sais que si Erika tenait son Théâtre, je serai capable de la suivre dans son aventure.

Enfin je m’éloigne du sujet de la conversation, sujet qui va changer si je me fie à ses yeux perçants qui s’accroche à mon regard améthyste. Comme je m’y attends le sujet dévie sur ma relation avec Henry et la première question que me pose mon amie c’est : Comment je connais cet homme qui a un peu moins que la trentaine et qui tient un bar ? Et elle a raison de se poser la question, je ne suis pas sensé le connaitre pour une raison toute simple, je suis mineure et les mineurs n’ont RIEN à faire dans un bar…Enfin pas pour la Pokémon Community car ils n’ont pas hésité à envoyer une gamine de quatorze ans travailler une journée entière dans une distillerie.

-Hé ben…j’ai pas vraiment fréquenté son établissement au sens propre du terme, je n’y suis pas rentré pour consommer de l’alcool. Je suis allée dans sa distillerie car Henry a fait une demande à la PC pour avoir l’aide d’un étudiant spécialiste dans les pokémons feu. Il voulait savoir si le feu de différente espèce de pokémon changeait des choses dans la distillation de liqueur…et je te laisse deviner qui l’académie a envoyé.

Je souris presque à pleine dent en repensant à cette journée que j’ai passé avec Henry, j’y ai appris beaucoup de chose sur la création de liqueur, mais aussi sur la maitrise de mes pokémons. Je ne comprends pas pourquoi elle me dit que son bar n’était pas un endroit sûr…c’est un endroit qui a son charme où j’ai fini par me sentir très à l’aise, n’hésitant pas à repasser de temps en temps, même si je n’avais pas de mission là-bas. Mais je n’ai même pas le temps de me plonger dans mes souvenirs qu’Erika continue son interrogatoire sur mes liens avec Henry, et ça passe par la façon dont ce dernier m’a appelé lors du barbecue : Mademoiselle Reece. Attendez elle est en train de me faire une imitation du parrain là ? En plus avec la façon dont elle est assise et sa Lixy sur les genoux, ça rend super bien. Je ne peux pas retenir mon rire face à cette imitation, honnêtement elle est bien réussi, mais pour moi ce n’est pas vraiment l’idée que je me fais de mon protecteur.  

-Tu ferais un très bon parrain Erika. Mais rassures-toi, je ne suis pas rentrée dans une secte des Reeces. C’est juste que j’ai l’impression d’être sa petite protégée, que si j’ai un problème je sais que je peux compter sur son aide, comme je peux compter sur la tienne…Et je vais t’avouer que d’un sens il…il me rappelle un peu mon père…dans sa façon d’être, et de faire.

Un léger voile de tristesse passe sur mes yeux, comme à chaque fois que je repense à mon paternel. Ce mystère sur sa disparition, ce sentiment qui m’habite comme quoi il est toujours des nôtres alors que ma raison m’hurle qu’il n’est plus. C’est un conflit qui me fait perdre un peu mes moyens quand j’y pense, et quand je suis avec Henry, ces sentiments contradictoires me semblent bien lointains. Je secoue la tête avant de sourire à mon amie, inutile de s’attarder sur ce sujet.

-Donc ne t’inquiètes pas, il ne peut rien m’arriver de mal avec Henry.

Naive ? je le suis peut-être un peu, ou je ne veux tout simplement pas voir ce qui peut m’arriver, aller savoir. Mais bon pourquoi s’en préoccuper maintenant, si on revenait au sujet important de la journée, c’est-à-dire notre mission.

-Dis-moi Erika, tu as une idée de pourquoi ces fausses geishas ont accepté ce défi ?

C’est peut-être ce qui me fait le plus peur dans cette mission, elles ont vraiment l’air sûre d’elle pour accepter aussi facilement ce défi.







©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mar 4 Sep - 16:54
Le New Titanic
Stage
Feat. Yuna Akabara

en Mer
le lundi 6 août 2018

La Geisha écoute, s’étonne, mais ne dit rien. Ainsi donc l’académie envoyait ses élèves même dans les endroits les plus obscures de Lansat. Ne prenait-il pas le temps d’enquêter sur le demandeur ou le lieu de la mission ? Que ce serait-il passé s’il y avait un accident ? On prévient gentiment les parents de la jeune fille en disant qu’il y avait eu une balle perdue en plein milieu du bar ? C’était totalement irresponsable ! Encore heureux qu’elle n’était pas une des prof de cette académie, sinon elle aurait fait un scandale à n’en pas douter.

Toutefois elle ne peut rien dire à Yuna. Elle n’y était pour rien dans cette histoire et puis Henry n’était au final qu’une relation de travail. Du moins c’était ce qu’elle souhaitait entendre plus que le fait qu’il soit effectivement protecteur avec elle et qu’il lui rappel son père. Quand au fait qu’il l’appelait “Mademoiselle Reece” c’était un signe d’affection. Si c’était ainsi Erika pouvait très bien l’appeler “Mademoiselle Uchida” voir même, pour équilibrer la chose, “Mademoiselle Yuna Uchida-Reece” bien entendu son nom de famille à elle en premier, elle était la première à avoir pris la jeune fille sous son aile. La jeune femme hoche la tête, acceptant les explications qui lui était donné et étant ravi que la discussion dérive sur le sujet principale du jour : Les Geishas d’Alola.

▬ Je ne sais pas. Je n’ai pas eu l’occasion de voir Suzuki avant son départ pour affaire, mais je suppose qu’elle à parié quelque chose d’alléchant. Du moins c’est ce que j’aurais fait. Je pense qu’il ne vaut mieux pas que l'on soit au courant, d’une manière ou d’une autre ça ne ferait que paraître encore plus dur le combat à venir.

De toute manière l’idée était là et la pression qu’elle exerçait ne serait que de plus en plus grande à l’approche de la confrontation. Ce n’était cependant pas l’heure de s’inquiéter, il fallait déjà arriver au lieu de rendez-vous. La jeune femme se lève, faisant d’abord descendre la Lixy sur ses genoux avec précaution et épousseta sa robe d’été.

▬ Que dirais-tu si on allait vers le port ? Le bateau ne devrait plus tarder.

Elles se dirigèrent vers le port et attendirent encore quelques minutes avant de voir le navire accepter les passagers à bord. C’était un beau bateau, appelé en lettre d'or "New Titanic" et il était rapide en plus. Il faudrait un peu moins d’une journée pour arriver à l’île d’Ula-Ula. Bien entendu une chambre d’hôtel les attendaient à l’arrivé, mais elles pouvaient toujours profiter de tous les avantages de ce petite bateau de croisière. Quand Erika tandis les billets à la personne chargé de les contrôler il leur tandis une petite clef, celle de leur cabine. La jeune femme la montre alors à Yuna.

▬ C’est la clef de la cabine, attends toi à voir du grand luxe. Je pense que Suzuki ne c’est pas fichu de nous.

En effet quand elles entrèrent dans la cabine elles découvrirent une petite chambre élégante, télévision au murs, deux lits blancs et leur coussin assortis ainsi qu’un petit bureau avec téléphone en-dessous de la tv. Moquette taupe et murs blancs où était accroché quelques peintures élégantes, il y avait de quoi être impressionné. Erika avait vu mieux, grâce à sa notoriété, mais elle n’était pas certaines que ce soit le cas de Yuna. La jeune fille semblait perturbé par la pièce. La sirène de départ se fit entendre et la Geisha souleva le rideau de l’unique fenêtre de la pièce pour voir l’île de Cobaba s’éloigner au loin. C’était le grand départ pour l’archipel d’Alola.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Dim 9 Sep - 0:04




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Réveil

La réponse d’Erika ne me plait pas vraiment, elle ignore ce que Suzuki a pu faire comme proposition…Mais au moins mon amie a raison sur deux points, le premier étant le fait que ça devait être suffisamment intéressant pour elles pour qu’elles acceptent aussi vite défi. Ce qui nous mène au deuxième point, le fait que ce soit mieux que l’on ignore la mise de ce combat. Je me connais, plus l’enjeu est important plus je risque de stresser et de faire de grosses erreurs durant le combat. C’est donc mieux que je ne sache rien, mais une part de moi cherche à savoir…une chose est certaine, ça doit en valoir le coup mais ce n’est pas le moment de penser à ça. Erika se relève, remet sa robe en place et me propose de nous rendre au ferry.

-Je te suis

Lui répondis-je avec le sourire avant de lui emboiter le pas, suivis par Lucifer et Astrega ainsi qu’Hestia, j’ai préféré rappeler Sutur parce que…je ne vais pas vous l’apprendre mais c’est assez lent les escargots. Nous marchons tranquillement vers le port et je ne peux m’empêcher de jeter un coup d’œil en direction de mon Reptincel. Il marche devant nous, le torse bombé faisant le fier devant les quelques regards curieux qui nous regardaient passer. Il prépare un mauvais coup, mais j’ignore encore quoi, et ça m’inquiète un peu quand même. Au début ses blagues étaient…mignonnes, gentillettes, comme tirer mes rideaux pour que le soleil me réveil, mais depuis son évolution il est devenu plus arrogant, et ses plaisanteries peuvent vite dégénérer, il a failli mettre le feu à ma chambre bon sang…

Enfin bref nous arrivons tranquillement au bateau…qui est sacrément beau je dois l’avouer. Le ‘’New Titanic’’, en lettre d’or ça donne clairement le prestige du navire. Suzuki n’a pas vu les choses en petit…enfin je dis ça, mais si ça se trouve on va avoir une toute petite cabine de rien du tout. Après tout la traversé ne prends pas longtemps, on n’a pas forcément besoin d’une grande cabine…Je suis Erika qui a récupérer la petite clé de notre cabine, mais la jeune femme s’arrête devant la porte, m’annonçant que je dois m’attendre à du grand luxe. Vraiment ? On a pas forcément besoin de grand luxe quand on ne passe même pas 24H sur le bateau… Nous entrons dans notre pièce et je ne peux qu’avoir les yeux qui brillent en voyant la chambre, elle est magnifique.

-En effet, elle ne s’est pas moquée de nous.

Ça me rappelle un peu les vacances que je passais avec mes parents, quand mon père était encore avec nous. Je ne vis pas dans une famille richissime, mais il faut dire que nous sommes considérée comme une famille très aisée, donc quand nous partions en vacances, mes parents ne lésinaient pas sur le confort, il faut dire que c’était tellement rare les vacances en famille.

Je remarque rapidement la télé présente au mur, mais je pense que je ne vais pas passer ma journée à regarder la télévision. Si j’étais seule je l’aurai fait, mais je vais épargner ça à Erika.  Je m’avance un peu dans la pièce et mes trois pokémons sautent sur l’un dit, s’amusant à faire du trampoline. Je souris, un peu gênée avant de me tourner vers mon amie.

-Je crois qu’ils ont choisi ce lit

Ils ont l’air de bien s’amuser alors je ne leur en tiens pas rigueur, je vais suffisamment leur en demander pour le combat qui s’annonce. Je dois avouer que depuis tout à l’heure je réfléchi à quelle stratégie je pourrais bien utiliser…Miser sur Lucifer et son Zénith pour booster nos attaques, ou jouer la surprise en envoyant Dovah à la place…Il faut dire que lorsque je me présente comme spécialiste du type feu, on en s’attend pas forcément à voir débouler un pokémon Dragon. Bon il faut que j’arrête de penser à ça, et que je profite de ce moment de détente. Je m’assois sur le lit après avoir posé ma valise dans un quoi. La sirène retentit, faisant sursauter Lucifer qui tombe du lit…je ne peux m’empêcher de rigoler avant de regarder Erika ouvrir le rideau. Ça y est c’est le départ, notre mission va commencer, ça me fait bizarre d’être à nouveau sur un bateau, mais bon je ne vais pas m’en plaindre, cette cabine est trop luxueuse. Je me tourne vers mon amie et lui souris.

- Dis Erika, tu es déjà allée à Alola ?

Je pose la question histoire de savoir si elle connait la région, je la connais vaguement, j’y suis allée deux jours avec ma mère et Ana m’en a parlé durant le cours d’histoire, mais c’est vrai qu’hormis ça je ne la connais pas bien.






©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 19 Sep - 14:47
Bon appétit
Stage
Feat. Yuna Akabara

en Mer
le lundi 6 août 2018

La jeune femme regarde les pokemons de Yuna sauter dans tous les sens sur le matelas leur servant de trampoline. Ils semblaient heureux et la petite Lixy qu’elle portait encore dans ses bras se débattit un peu pour faire comprendre qu’elle souhaitait jouer aussi. Sa dresseuse la libéra de son étreinte et la laissa rejoindre la joyeuse petite troupe. Yuna se tourne vers elle, tout sourire, sans doute autant excité qu’elle de ce voyage, et lui demande si elle est déjà aller dans l’archipel d’Alola.

▬ Non jamais. En fait je ne connais pas beaucoup d’autres régions, je ne suis allée que à Johto et à Kalos. J’ai toutefois entendue plein de chose sur Alola. Il y aurait des pokemons aux formes particulières, unique, dans ses îles. Ils se seraient habitués aux climats et auraient “évolués” pour si adapter. Je pense que ça va nous apprendre plein de chose, à moins que tu y soit déjà allé ?

Un retournement de question qui lui apprit que la jeune fille n’avait jamais pieds elle non plus sur l’une de ses îles. La mission promettait donc d’être riche en découvertes et aventures. Erika regarda rapidement sa montre et constata qu’il ne restait qu’une heure avant le déjeuner, il fallait donc attendre avant de se diriger vers la salle du repas. Il y avait toujours ce genre de salle dans des endroits tel que celui-ci, elle y était habituée. Elle prend la télécommande de la télé sur le bureau et s'assoit sur le lit. L’allumant elle laisse son doigt zapper jusqu’à trouver un film quelconque qui ne ferait pas beaucoup de son et lui permettrait toujours d’entretenir la conversation avec Yuna. Un rapide coup d’oeil sur le Reptincel noir lui indique qu’il tente de faire peur à Hikari grâce à la flamme de sa queue, mais c’est sans compter sur le caractère bien trempé de la petite qui lui montre ses éclairs. Un sourire se dessine sur les lèvres de la jeune femme et elle reporte son attention sur Yuna.

▬ Mon petit doigt ma dit que tu es parti en vacance récemment. Tout c’est bien passé ? Tu as pu rendre visite à tes parents ?

Bien entendu Erika ne savait rien de la situation du père de la jeune fille. Il ne faisait aucun doute que si elle l’avait su elle n’aurait jamais abordé la question et se serait contenter de lui donner le réconfort nécessaire à une telle histoire. La jeune femme était devenue bien maternelle depuis son arrivé sur Lansat, sans doute un peu trop en un sens car elle couvait chacun de ses petits protégés et Yuna en faisait naturellement parti.
Il suivit donc une longue conversation de presque une heure avant le déjeuner. Les deux filles abordent donc le sujet des vacances parlant de celle de l’adolescente et du futur voyage à Johto d’Erika. Très vite le sujet dérive sur les derniers arrivés de l’équipe, la Lixy et le Volcaropod, et enfin les petits secrets du sexe féminin qui ne doivent pas tomber dans les oreilles indiscrètes.

Vers midi elles avaient partager déjà beaucoup, comme deux vieilles amis l’aurait fait après plusieurs mois de séparation. La jeune femme se leva et invita sa jeune amie à la suivre dans la salle de restauration. Il ne fallait pas vraiment s’attendre à un restaurant, mais à une grande salle chic avec plusieurs tables rondes et nappe blanche ainsi qu’un grand buffet. Il y avait quelques serveurs qui vous servaient les plats que vous souhaitiez, vous tendent par la même occasion des assiettes blanches estampillés “New Titanic”. Le duo et son groupe de pokemon à sa suite, s’installa dans un petit coin de la salle, assez intime pour ne pas être le centre d’attention des autres voyageurs. Erika ne tenait pas à se faire reconnaître, bien qu’il y avait peu de chance que cela arrive. Elle avait tout de même trouvé quelques fans sur Lansat et il fallait faire attention pour avoir la paix.

Une fois bien installer, elles laissèrent leurs compagnons pour aller chercher les assiettes pleines. Le serveur, bien aimable, garnit le plat d’Erika de poisson et de petits légumes. Une partie du buffet était entièrement dédié aux pokemon et la jeune femme se servit elle-même les différentes croquettes pour faire une assiette bien garnie à son équipe qu’elle avait entièrement sorti de ses balls. Une fois de retour à table elle attendit patiemment Yuna et invita déjà à ses compagnons à manger. La plupart étaient tellement impatient que l’on voyait un fin filet de bave aux commissures de leurs lèvres, qui renvoya l’image de Ginji dans l’esprit de la Geisha.

L’adolescente revint avec une assiette bien plus pleine que la sienne. Sans doute le corps d’un adolescent avait-il besoin de plus d’énergie que celui d’un adulte. Il ne lui viendrait jamais à l’idée que la spécialiste du type feu ait le même appétit qu’un Goinfrex. Elles entamèrent donc leurs assiettes respectivent, se délectant du talent des cuisiniers du navires.  Erika se risqua toutefois à aborder un sujet qui n’était pas encore arrivé sur la table.

▬ Au fait Yuna… Tu en es où avec Logan ?

Un petit sourire et des yeux brillants de curiosité montraient tout l’intérêt que l’adulte portait à la question. Après tout la jeune fille avait demandé pour Henry et elle, il fallait donc bien s’attendre à un renvoi d'ascenseur.

Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 3 Oct - 13:23




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Réveil

Tout comme moi, Erika n’a jamais mis les pieds à Alola, cette sortie va nous permettre de corriger ça. Enfin, je suis déjà aller dans les eaux de l’archipel, lors d’une croisière avant ma rentrée à la PC, mais j’étais tellement malade lors de l’escale, que j’ai passé tout mon temps allongé dans mon lit sur le navire. C’était durant ces vacances là que mon frère a obtenu Neige, sa Goupix d’Alola, je dois avouer que j’étais super jalouse de lui à ce moment-là. Petit fait qui me surprend, Erika ne connait que deux région, Johto et Kalos, j’aurais pensé qu’elle aurait visité plus de région. La prochaine fois que je retourne à Hoenn, je lui proposerai peut-être de venir avec moi.

Nous continuons la conversation, avec un film en bruit de fond…enfin un film et le chahut de nos pokémons en plus. Je remarque du quoi de l’œil Lucifer en train d’embêter la Lixy d’Erika. Il n’est pas possible, depuis son évolution il ne peut pas s’empêcher d’embêter les autres pokémons. Le cas le plus flagrant est avec Ama, leur petite rivalité c’est quasiment transformée en guerre, c’est simple ils se chamaillent tout le temps. J’ai essayé de trouver un moyen d’apaiser les choses, mais je n’ai encore rien trouvé, alors je m’arrange pour qu’ils ne soient pas trop longtemps en dehors de leur pokéball en même temps.

La geisha aborde le sujet de mes vacances, sans mauvaises pensées, mais ça me fait perdre instantanément mon sourire…Il faut dire que mes vacances n’ont pas été des plus marrantes. Bon c’est vrai j’ai été à Kanto pour capturer Sutur, j’ai parcouru quelques routes d’Hoenn pour interroger les champions pour mon cours…ça me fait penser qu’il faut d’ailleurs que je rédige mon devoir. Mais tous ces bons moment ont clairement été éclipsés par mon séjour à la maison, tout ça à cause de la présence de mon imbécile de frère : Hiro. A cause de lui je n’ai même pas pu profiter d’un instant tranquille, il a passé son temps à me provoquer, me rabaisser, m’insulter, et le pire c’est que mon jumeau était de son côté…Je ne sais toujours pas ce qui s’est passé depuis mon départ pour la PC, mais ça a clairement dégradé notre relation familiale.

-Pour être franche, ces vacances ne se sont pas si bien passées…Depuis que mon père a disparu, les vacances ne sont plus les mêmes. Mais cette fois mon frère aîné m’a vraiment pourri mes vacances, de toutes façon ont ne s’est jamais vraiment aimé…

Je viens de me rendre compte que je suis en train de déballer toute ma vie à mon amie, mais je ne vais pas gâcher notre voyage par mes mauvais souvenirs de vacances.

-Désolé je me suis emballée, mais je n’ai pas passé de très bonnes vacances.

Ama s’est rapproché de moi et a sauté sur mes genoux, se frottant à moi pour me réconforter. Il a vu les disputes entre moi et mon frère, il sait de quoi je parle. Je le caresse, heureusement que j’ai mes pokémons, ils sont un soutiens inestimable. Mais…maintenant que j’y pense, Erika ne sait rien de ma vie de famille…et je ne sais pas tant de chose que ça sur elle, il faudrait que je lui demande de me parler de son passé un jour, savoir ce qu’elle faisait avant de venir à Lansat.

La discussion a duré presque une heure avant que l’heure du repas ne sonne, Erika m’invita à la suivre jusqu’à la salle de banquet…Bon sang Suzuki ne s’était vraiment pas fichu de nous, la taille du buffet est impressionnant, il y a même une partie spéciale pour les pokémons. Je n’ai même pas besoin de regarder mon Caninos pour savoir qu’il s’alive déjà. La nourriture, la chose la plus importante aux yeux d’Ama, et j’ai l’impression que ça passe avant ses amis et moi. Mais bon, il sait au moins qu’il ne doit pas se jeter sur le buffet. Nous nous installons à la table qui nous était réservé, je me demande d’ailleurs pourquoi elle était si à l’écart. Ça ne semblait pas gêner Erika au contraire…je lui demanderai plus tard.

Nous nous dirigeons vers le buffet, et je commence par charger une assiette pour mes pokémons, et une grosse assiette. Car oui, je parle souvent d’Ama mais c’est toute mon équipe qui adore manger, j’ai depuis longtemps arrêté de voir combien je dépense en nourriture pour eux. Et je prends une assiette conséquente pour moi aussi…ba quoi, vous pensiez que mes pokémons étaient les seuls à être des mini-goinfrex ? Tel dresseur, tel pokémon comme on dit. Erika semble surprise de la taille de mon assiette, c’est vrai que lorsque l’on me voit, on ne dirait pas que je mange pour quatre, mais bon je suis en pleine croissance, j’ai besoin d’énergie.

Une fois la nourriture répartie entre tous mes pokémons, je les invite à manger avant de souhaiter un bon appétit à mon amie, dont les pokémons avaient déjà commencé à manger. Et bon sang le cuisiner est talentueux, c’est beaucoup trop bon, je me régale. Je me perds dans mon repas, et c’est Erika qui m’en tire avec une question que je redoutais, LA question sur ma relation avec Logan. Je soupire légèrement et mon coeur se resserre doucement, j'aime Logan, mais c'est un amour à sens unique...Alors je me contente de son amitié, et d'être là pour lui, essayer de le rendre heureux, c'est tout ce que je peux faire désormais...enfin je n’ai pas le temps de remuer tout ça, Erika attend ma réponse et c’est normal, c’est moi qui ai abordé le sujet avec elle et Henry.

-He bien…C'est une impasse, il en aime une autre. On reste ami

Je retiens mes larmes de couler, la blessure est encore trop fraîche pour que je puisse en parler tranquillement. Hestia sent mon malaise encore une fois, elle arrête de manger pour se frotter contre ma jambe. Elle sait toujours quand je ne vais pas bien, je n'ai pas besoin de mot, elle le sent. Il faut dire que j'ai un lien bien particulier avec elle, c'est mon premier pokémon après tout. Je souris faiblement en entendant Lucifer et Ama grogner à la mention du scientifique...Je pense qu'ils savaient que j'allais souffrir, ils voulaient surement me protéger. Mais je ne regrette pas, au moins je suis fixé maintenant.

-En plus je pense que c'est pour ça que mes pokémons n'aimaient pas Logan...Leur instinct devait leur dire que c'était voué à l'échec.

C'est bien la première fois depuis la nuit à l'hôtel que je parle de ce qui s'est passé...Mais mon coeur n'est pas encore prêt à vraiment m'étaler sur le sujet, si c'était une autre personne qu'Erika je pense que j'aurai détourné la conversation bien avant. Mais il est temps de le faire, sinon les larmes vont couler, je le sais.

-Mais dis-moi Erika, s’il n’y a rien entre toi et Henry, est-ce qu’il y a quelqu’un qui fait battre ton cœur ?

Ça m’intrigue en effet, je ne peux pas m’empêcher de penser qu’Erika ne peut pas rester célibataire longtemps, elle est beaucoup trop gentille et trop belle pour ça. J’écoute sa réponse avec attention alors que nous continuons tranquillement à manger.

Mais une fois le repas terminé, je propose une petite balade digestive sur le pont du bateau. Je dois avouer que je n’ai pas spécialement envie de m’enfermer dans notre cabine, et mes pokémons ont envie de se dégourdir les pattes. Phoenix prit place sur ma tête alors que Moegami finit sur mon épaule, se blottissant dans mon cou. L’air marin est agréable, et tous mes pokémons s’amusent sur le pont de ce bateau, se chamaillant gentiment, mais je ne perds pas de vue que bientôt le temps ne sera plus à la rigolade.







©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Sam 13 Oct - 22:34
On passe au dessert ?
Stage
Feat. Yuna Akabara

en Mer
le lundi 6 août 2018

Erika écoute attentivement la réponse de Yuna qui semble quelque peu paniqué, voir presque au bord des larmes. Il y a bien quelque chose entre les deux adolescents, malheureusement il semble que ce soit un amour en sens unique. La jeune femme ne sait pas vraiment comment réagir face à ça. Il faut dire qu’en amour, elle est plus bourreau que victime, et voir sa petite protégée souffrir à cause de Logan, lui donne l’impression que ce sentiment est dangereux. Une petite pensée dans son esprit lui fait dire qu’elle a bien fait de se liguer avec Henry pour prévenir le problème, bien que cela n’empêche en rien Yuna de souffrir actuellement. La jeune fille se met à préciser que ses pokemon n’aimaient pas Logan et la Geisha hoche positivement la tête. Il faut toujours faire confiance à ses compagnons, c’est ce que son expérience lui a appris. Elle était d’ailleurs ravie que la jeune fille se soit spécialisée dans le type feu, une équipe de petit chevalier pyromane était bien à même de protéger la douce princesse.

Elle planta sa fourchette dans une petite tomate cerise avec une certaine détermination qui fit rouler le fruit rouge en dehors de son assiette. Par la même occasion Yuna en profita pour lui poser une question sur son avenir amoureux. Décidément tout le monde se souciait de ça. Elle faillit répondre la même chose que pour Cloé qui lui avait demandé la même chose presque un mois plus tôt et elle se ravisa. Elle n’avait pas encore fait le point sur tout ça. Elle n’avait aucun sentiment pour Henry, bien qu’ils semblent tout d’eux s’entendre presque trop bien et qu’ils s'étaient ligués ensemble pour prévenir le Problème Logan. Mais Yuna était déjà au courant de ça. Elle demandait simplement s’il y avait quelqu’un capable de faire battre son coeur. Une question si bête que la jeune femme ne savait pas trop quoi répondre. Il y avait bien des hommes dans son entourage, enfin surtout deux en vérité, voir trois, mais le troisième ne compte pas vraiment.  Le premier était beau et charmant, mais ils vivaient tous deux dans des mondes opposés, si opposés qu’imaginer une telle romance reviendrait à écrire un roman sur le sujet dans la catégorie Fleur Bleu. Quand au deuxième, comment dire… Il était gentil. Simplement gentil mais elle était attachée à lui d’une manière aussi inexplicable que le lien qui la reliait à Cloé. Toutefois elle ne savait pas si on pouvait appeler ça de l’amour, il s’agissait sans doute d’un sentiment semblable à celui qu’elle avait pour Yuna sauf qu’il s’agissait d’un homme… Enfin non un jeune homme. Il était nettement plus jeune qu’elle. Oublions tout ça voulez-vous ? Il n’y a pour l’heure personne dans sa vie.

▬ Je n’ai pas encore trouvé mon chevalier servant. Il viendra bien un jour… Peut-être. Ne parlons pas de chose trop déprimante. Au pire je deviendrais la vieille mentor complètement gaga de Pikachu et de Stari que tu devras cacher dans un placard.

Elle a un petit rire avant de sentir le regard pesant de Maiko sur elle. La geisha en avait peut-être un peu trop fait, et elle s’acharna à récupérer sa tomate cerise avec sa fourchette afin de détourner son regard de celui de sa Pikachu, quelque peu vexé. Sans doute que la type électrique ne souhaitait pas voir son humaine finir ainsi… Seul et sans gloire. Erika vivait de mieux en mieux son anonymat bien qu’il était parfois effacé par un touriste voulant une dédicace. Elle souhaitait toutefois retrouver un peu de sa gloire passée. Difficile d’être une simple Geisha anonyme.

Le repas se passa de manière agréable, les deux filles discutants de plein de chose varié. Erika ne dit rien de plus sur les vacances de Yuna ni ses relations familiales. Elle avait vu assez de peine dans ses yeux pour ne pas renouveler l’expérience. Quand vint le moment du dessert Erika ne sut pas quoi choisir sur le buffet du navire. Elle hésita longtemps, la cuillère aux lèvres et l’assiette vide à la main. Un serveur vint alors à sa rencontre pour lui demander si elle était bien LA Erika Uchida. Elle faillit lâcher un soupire mais se contenta de répondre d’un hochement de tête. Le jeune homme se mit à débiter un long monologue sur le fait qu’il était fan d’elle. Elle ne savait vraiment pas quoi répondre et se contenta donc de prendre quelques tranches de pancake sur le buffet tout en disant quelques “merci” improvisés. Quand Yuna vient à sa portée elle ne résista pas à l’occasion de la prendre par le bras et de l’utiliser comme porte de sortie de ce discours sans fin de fan.

▬ Vous m’excuserez après ce dessert je dois encore former mon élève que voilà. N’était-elle pas magnifique ?

L’homme dévisage Yuna avant d’approuver d’un signe de la tête. Erika en profite pour tirer la jeune fille vers leur table tout en lui glissant un petit “désolé” à l’oreille.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 7 Nov - 16:57




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Réveil

Erika ne semble pas vraiment savoir comment réagir à ce que je viens de lui dire. Ce n’est jamais facile de parler d’histoire sentimentale, et j’ai l’impression que la Geisha n’est pas vraiment à l’aise avec ce sujet. Je me disais qu’étant donné que c’est une adulte, elle saurait surement comment faire pour me redonner le sourire, ou au moins un conseil. Mais non rien, elle n’a pas l’air habitué au peine de cœur, enfin je ne peux pas m’apitoyer sur mon sort, je ne veux pas mettre mon amie mal à l’aise. Elle acquiesce quand je mentionne le comportement de mes pokémon envers Logan, j’aurais vraiment dû leur faire confiance. Mais bon je ne peux pas revenir en arrière, tout ce que je peux faire c’est agir comme si de rien était, en particulier avec Logan. Je ne veux pas qu’il s’en veuille, ce n’est pas sa faute si je suis tombée amoureuse, il n’a pas à en payer les frais.

Enfin bref, Erika essaye de planter sa fourchette dans une petite tomate, qui vole au sol. Je souris en voyant Ama et Lucifer se foudroyer du regard pour savoir lequel obtiendra la petite tomate. Encore plus quand finalement c’est Hestia qui vient piquer le fruit, mettant fin au duel de regard. Elle aide Erika à récupérer son bien, et tout est bien qui finit bien. C’est toujours comme ça, Hestia ou Dovah viennent mettre fin au différent, m’évitant d’agir. Car oui, ça peut vite dégénérer avec ces deux-là, et ça peut finir à coup de Lance-Flamme. J’aimerai clairement éviter de mettre le feu au bateau.

Erika semble réfléchir à ce qu’elle va me répondre concernant ses propres histoires de cœur. Je me demande pourquoi, elle est super jolie, intelligente, forte, elle doit avoir une dizaine de prétendant à ses pieds. Rien qu’à voir comment Henry lui tourne autours, on dirait un Apitrini autour d’un pot de miel. Bon je sais que ça ne veut pas forcément dire qu’elle a craqué sur quelqu’un, mais je ne peux pas m’empêcher de me dire que je ne peux pas l’imaginer célibataire. Ça me fait donc rire quand elle me dit qu’elle finira en vieille fille complètement folle de sa Pikachu et de sa Stari….J’essaye d’imaginer Erika dans cette situation, et ce que j’ai en tête est assez amusant, mais j’espère honnêtement que ça ne lui arrivera pas, elle mérite beaucoup mieux que ça. En plus je ne suis pas la seule de cet avis, Maïko semble outré à l’idée d’imaginer Erika ainsi.

-Je dois t’avouer que j’imagine la situation, mais je ne te le souhaite pas. J’espère que tu trouveras chaussure à ton pied.

Finalement la conversation dévia assez rapidement et reprit des teintes un peu plus joyeuses. Les peines de cœur ne sont plus de la partie…pour l’instant au moins. Je remercie d’ailleurs Erika de ne pas remettre les vacances et ma famille sur le tapis, je n’ai pas vraiment envie d’aborder le sujet.

Nous finissons par terminer notre plat, et vient l’heure du dessert. S’il y a bien une chose dont je suis capable, c’est de manger un dessert même si je viens de manger trois assiettes de plat juste avant. Maman dit que c’est parce que je suis en pleine croissance, je peux me permettre de manger beaucoup, je ne prends pas un gramme. Enfin, nous sommes devant le buffet, et je me fais plaisir, éclair au chocolat, beignet, petite mousse au chocolat et bien entendu….RIZ AU LAIT !!! Mon assiette est remplie pour environs trois personnes, j’ai peut-être un peu trop forcé pour le coup. Je me tourne vers ma protectrice qui ne semble pas quoi choisir, en même temps il y a tellement de choix, faut que je pense à remercier Suzuki pour ce voyage.

Mais quand je regarde de mon amie, un homme se rapproche d’elle, un serveur. Au début je pense qu’il veut proposer son aide à Erika pour choisir, même si ça me parait un peu bizarre. Mais la réalité est tout autre, il semble demander quelque chose qui ne fait pas très plaisir à Erika. Elle a perdu son sourire et se contente d’hocher faiblement la tête. Je fronce les sourcils, qu’est-ce qu’il lui raconte cet homme ? Il a l’air complètement passionné par ce qu’il raconte à la Geisha. Je sens qu’elle a besoin d’aide et je ne suis pas la seule, Ama me suit de près alors que je me rapproche d’Erika.

Elle m’attrape le bras quand j’arrive à sa portée, je sens qu’elle se sert de moi comme d’une porte de sortie. Ça se confirme quand elle dit qu’elle doit me former, moi son élève…Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? ça semble cependant être suffisant pour contenter l’homme qui nous laisse repartir à notre table. Erika me murmure un ‘’je suis désolée’’ sur le chemin du retour vers la table…cette histoire doit avoir un lien avec le passé de mon amie, passé que je ne connais pas. Nous nous asseyons à table, et mon regard améthyste se plante dans les yeux d’Erika. J’aimerai bien avoir le fin mot de cette histoire, j’ai servi d’alibi quand même.

-Qu’est-ce qui vient de se passer Erika ? Cet homme semblait bien te connaitre ?...Enfin si tu veux raconter tout ça à ton ‘’élève’’

Je reprends ses mots, mais ma voix montre clairement mon amusement. Si Erika ne veut rien me raconter je ne lui en tiendrais pas rigueur, c’est son histoire après tout, même si j’aimerai bien savoir le fin mot de cette histoire. J’écoute la réponse de mon amie en commençant à manger tranquillement mon plateau de dessert, heureusement que notre combat n’est pas tout de suite, ça me laisse le temps de digérer ce copieux repas. Je jette un coup d’œil vers Ama qui a arrêté de manger, vixant attentivement toutes les personnes qui approche de la talbe. Je pense que les ‘’fans‘’ d’Erika ne sont pas prêt de s’approcher.





©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mar 4 Déc - 21:06
À la table d'une star
Stage
Feat. Yuna Akabara

en Mer
le lundi 6 août 2018

L’assiette d’Erika ne semblait pas assez rempli pour lui faire oublier l’altercation qui venait de se passer. Elle aimait se faire reconnaître dans la rue mais elle devait bien se l’avouer, c’était l’ancienne Reine de Kalos qui aimait être sous le feux des projecteurs. Les Geishas lui avaient appris l’humilité, un sentiment qui lui était bien étrange à l’époque. Elle jouait naturellement avec sa fourchette, la tête soutenue par son poing, repensant à ce serveur qui ressemblait à tous les autres avec leurs questions indiscrètes. Bien entendu vient le moment où Yuna demande des explications. Quoi de plus normal après tout, elle avait servie de porte de sortie à la situation délicate d’Erilka. L’adulte laisse échapper un soupire, elle n’avait pas vraiment pris le temps de dévoiler son passer à l’adolescente. Non pas qu’elle espérait qu’elle ne soit jamais au courant, tout cela ne lui était simplement pas venue à l’idée. Elle n’était plus cette personne là. Ne sachant pas véritablement comment annoncer tout ça, la jeune femme prend alors son Ipok pour y chercher une preuve de son ancienne vie. Elle déniche facilement une photo dans sa galerie et fait glisser l’appareil sur la table jusqu’à Yuna. Cette dernière prend l’Ipok pour ouvrir des yeux ronds. Il faut dire que la photo parle d’elle même, on y voit une Erika plus jeune dans sa célèbre tenue de scène, une robe blanche à couture noire, un noeud papillon noir et les cheveux attaché en une queue de cheval retenue par un noeud également noir. Elle tient un micro à la main et on la voit sur scène avec des projecteurs multicolore. À ces côté se tient le célèbre trio Pikachu-Prismillon-Trousselin. L’adulte se doit donc d’expliquer le cliché.

▬ Je te dois quelques explications. Enfin c’est une longue histoire en vrai. Je suis une ex Reine de Kalos, je ne sais pas si le titre te parle, mais c’est le plus haut grade donné à un Artiste Pokemon dans la région de Kalos. J’étais donc assez célèbre et c’est pour ça que le serveur m'a harponné tout à l’heure pour me demander si j’étais LA Erika Uchida. J’ai laissée ma place à une nouvelle Reine au bout de 3 ans de règne et j’ai ensuite fait des tournées personnelles. Je me suis blessée gravement à la cheville droite quelques temps plus tard et j’ai été obligée d’arrêter mon métier. C’est cet accident qui ma donné envie de m’isoler et de venir à Lansat pour trouver une nouvelle voie. Je suis tombée sur Kaede et j’ai alors voulue devenir une Geisha. La suite tu la connais déjà.

Elle avait débité son histoire d’un trait sans même prendre le temps de respirer. C’était assez difficile de se dévoiler ainsi, c’était un véritable exercice. La raison en était simple, il fallait avoir un certain recule pour expliquer la situation aussi facilement. Erika en avait maintenant assez pour voir d’un nouvel oeil son ancienne vie de star. Elle aimerait cependant retrouver une certaine notoriété, devenir un modèle pour les générations futurs. C’était maintenant ce but spécifique qu’elle se fixait et non plus celui de devenir une star qui ne fait que briller pour admirer son propre éclat.

▬ C’est peut être un peu difficile d’imaginer que tu mange à la table d’une ex célébrité. Tu devrais être honoré.

Erika se met à éclater de rire. Il y avait bien eu un temps où les gens se seraient évanouis rien qu’à l’idée de manger avec elle, mais ce temps était bien loin. Elle plante sa fourchette dans ses pancakes avant de les déguster. Elle se met alors à ajouter à Yuna.

▬ Tu sais dans quelques années tu seras bien plus célèbres que moi, il y aura sans doute une centaines de challengers qui se presseront aux portes de ton arène. Qui sait on te proposeras même une place au conseil 4.

L’adulte souhaitait vraiment que Yuna continue de rêver et de croire en elle. Il n’y avait qu’en voyant toujours plus loin qu’on arrivait à avancer.


Feniix crédit image Sirius B. Powell

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 5 Déc - 11:25




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

J’observe mon ainée avec attention, elle semblait perdue dans ses pensées et c’est ma question qui la tire de ses songes. Elle soupire alors, je me demande si c’est parce qu’elle ne veut pas en parler, ou si c’est parce qu’elle ne sait pas par où commencer. Si vraiment mon amie ne veut pas me parler de son passé, je le comprends, mais je dois avouer que je suis vraiment curieuse de savoir le fin mot de cette histoire. Erika finit par prendre son Ipok et semble y chercher quelque chose avant de me le tendre.

Curieuse, je prends l’appareil et je dois avouer que je ne m’y attendais pas vraiment. Sur l’Ipok, une photo de mon amie, mais elle fait beaucoup plus jeune, elle porte une robe blanche avec un nœud de papillon noir et ses cheveux sont attaché en une haute queue de cheval. Je dois avouer qu’elle est magnifique ainsi, mais ce qui retiens le plus mon attention, c’est le micro et la scène autours. Elle était sur scène avec ses trois pokémon, et semblait totalement à l’aise et dans son élément. Je dois avouer que je ne comprends pas vraiment ce que ça signifie, et Erika me fournit une petite explication.

Ainsi elle aurait été Reine de Kalos pendant trois années consécutives, avant de laisser son titre à une autre pour pouvoir faire sa propre carrière solo…Attendez une minute on parle bien d’Erika Uchida, la Geisha humble qui se tient devant moi là ?...ça me parait tellement improbable et pourtant les preuves sont devant moi. Je ne m’attendais clairement pas à ça, c’est l’opposé de l’Erika que je connais.

Avant que je n’aie le temps de demandé comment elle s’est retrouvée à Lansat, Erika m’explique les grandes lignes. Une blessure à la cheville qui l’a contraint à arrêter la scène et les spectacles…Au vu du sourire et de son air joyeux sur la photo, je pense que ça a dû être un coup dur pour elle. C’est ce qu’elle me confirme quand elle me dit qu’elle a eu besoin de s’isoler sur Lansat. Voici donc le passé d’Erika…Je ne peux m’empêcher d’éprouver une pointe de tristesse pour elle, ça n’a pas dû être facile pour elle, tourner le dos à toute sa vie d’avant. Vie qui semblait lui convenir, et qu’elle n’a pas eu le choix de quitter. C’est clair, je ne m’attendais pas à ça.

-Ouah. Finis-je par lâcher, une fois qu’Erika a fini son explication. Je dois t’avouer que je ne pensais pas que tu étais une vraie star avant. C’est…c’est un peu l’opposé de l’Erika que je connais, ça me fait un peu bizarre de t’imaginer ainsi. Ça a dû être difficile pour toi, de changer de voie comme ça. Mais bon tu sembles te plaire maintenant chez les Geishas, je pense donc que tu as réussi ta reconversion.

Je lui souris, elle n’a pas besoin que je m’apitoie sur son sort, ça a dû être suffisamment dur pour elle comme ça. Il vaut mieux en rire, ce que mon amie semble faire sans problème, étant donné qu’elle me dit que je devrais être honorée de manger à la table d’une ex-célébrité. Ça me fait un peu rire car quand j’y pense, c’est un peu la même chose avec maman. C’est aussi une ex-célébrité, elle a gagné trois grand festival d’affilés, avant de finalement tout laisser tomber pour se consacré à sa vie de famille.

-Ce dont je suis plus honoré c’est d’être devenu amie avec LA Erika Uchida. Plus sérieusement, je suis contente que tu m’ais raconté ça. Et puis ça ne fait que deux ex-célébrité que je côtoie désormais.

Déclarai-je en rigolant tout en prenant une cuillérée de dessert. Maintenant que j’y pense, je trouvais quelques similitudes entre Erika et maman, je pense savoir d’où ça vient maintenant, elles ont quasiment les mêmes parcours, deux célébrités qui ont dû arrêter par la force des choses.

Mais je suis un peu étonnée de la remarque que fait mon amie à mon égard. Une remarque comme quoi je serai plus célèbre qu’elle en devenant une grande championne d’arène. Ce n’est pas pour la célébrité que je veux devenir championne, je veux pouvoir aider les autres et pousser d’autres personnes à se dépasser…Et sans surprise Erika devine mon projet de devenir membre du conseil 4, ce à quoi je ne peux m’empêcher de sourire.

-Je ne suis pas certaine d’être plus célèbre, je ne veux pas devenir membre du conseil 4 pour être célèbre et reconnue de tous. Je veux juste pouvoir être un obstacle qui pousserait les autres à se dépasser, et ainsi passer du temps avec leur pokémon.

Pour la célébrité, il y a assez de ma sœur qui est une étoile montante de la coordination, je préfère le calme des arènes…enfin calme est une notion relative. Nous discutons, nous discutons et les assiettes finissent par être totalement vide. Je pose une main sur mon ventre bien remplis, il va me falloir un petit temps de digestion. Je repose mon regard sur Erika, lui souriant.

-Si on en revenait à ce challenge qui nous attends, tu penses que c’est quoi le mieux, que l’on combatte ensemble, ou chacune son tour ? Je suis désolée, je peux pas m’empêcher de penser à ce combat et à déjà chercher une stratégie


Je me frotte l’arrière de la tête, gênée. Il va falloir que je pense un jour que tout le monde n’est pas accro aux combats comme moi.






©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Jeu 27 Déc - 22:31
I am an innocent child
Stage
Feat. Yuna Akabara

en Mer
le lundi 6 août 2018

Rien d’étonnant à ce que la jeune femme ait vu juste. Il s’agissait bel et bien de sa petite protégée et il était normal qu’elle connaisse ses désirs les plus secrets. Par chance elle n’était pas sa mère et quelques secrets de son coeur lui étaient encore inconnus. Elle était quand même fière de Yuna, elle veut aider les autres à progresser et c’est un noble projet, elle ne peut le nier. Elle aimerait d’ailleurs en faire autant, bien qu’elle ne sache pas trop comment. Aider Cloé à grandir, apprendre à Yuna à s’améliorer, conseiller Sirius dans sa carrière, voilà des missions bien noble que l’adulte c’était donné sans être certaine d’y parvenir.

Sa jeune interlocutrice pose alors la question des méthodes de combat à envisager. Erika y avait déjà réfléchis un grand nombre de fois. Elle ne voulait pas arriver dans une mauvaise situation, il en allait du prestige des Geishas en tant que combattante.

▬ Il nous faudra combattre chacune notre tour. Aucun de mes pokemon n’est habitué à travailler avec les tiens, je pense que nous ne ferons que nous gêner. De plus, je n’ai aucun pokemon feu pour épauler les tiens et mon seul pokemon capable d’attiser tes flammes craint ses dernières.

Inutile de préciser de qui elle parlait, c’était plus qu’évident que sa Prismillon et son Trousselin pouvait prendre un retour de flammes décisif. Quand à sa Lixy, elle n’avait aucune expérience mieux valait ne pas tenter le coup.

▬ Avec un combat en duo je ne peux pas profiter de ma Danse-Pluie sans te gêner. C’est à prendre en compte aussi. Je te fais entièrement confiance Yuna donc je ne crains pas que tu subisse une défaite. Je suis moins douée que toi, je pense, dans ce genre de chose… Bien que je me sois pas mal entraîné.

Elle laisse passer un silence avant d’ajouter.

▬ Je combattrais la première, histoire de ne pas montrer nos réels niveaux de combat. Personne ne se méfiera de la petite apprentie qui est derrière sa mentor.

Une sourire de défis se dessine sur le visage d’Erika. La compétition c’est ce qui l’avait fait vivre depuis tellement longtemps et on ressentait largement qu’elle avait l’habitude de mettre en place ce genre de stratégie.

▬ Je pense que c’est la meilleure stratégie mais si tu en as une autre je t’écoute volontier.

Les deux filles échangèrent encore quelques paroles stratégique avant de quitter les lieux pour retourner à leur chambre. Le serveur dévisagea une nouvelle fois Erika quand cette dernière quitta la pièce, Yuna sous son bras. L’ex Reine de Kalos fit comme si elle n’avait rien vu. Elle avait hâte de quitter ce navire et de passer aux choses sérieuses.


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Lun 14 Jan - 11:48




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

Comme je m’y attendais, Erika avait déjà réfléchit à une stratégie pour ce combat des Geisha. Son plan était simple, clair, et efficaces. Nous combattrions l’une après l’autre, et non en combat double, ce qui est logique étant donné que nous n’avons pour qui dirait jamais vraiment combattu ensemble.  La seule fois où nous avons fait équipe, c’était durant les évènements de Lansat, et on ne peut pas dire que c’était un combat pokémon dans les règles.

Il est vrai que lors d’un combat duo, nous ne ferions que nous gêner, Erika combat avec un climat de plus car deux de ses pokémons craignent le feu. Quant à moi c’est l’inverse, le feu est ma force, et la pluie ne ferait que m’affaiblir.

-C’est vrai, nous ne ferions que nous mettre des bâtons dans les roues l’une de l’autre.

Mon ainée m’explique alors qu’elle pensait qu’il serait plus judicieux que je combatte après elle. L’effet de surprise est l’une de nos meilleures armes, et qui se méfierait d’une apprentie qui combat après sa mentor après tout. C’est une stratégie à laquelle j’avais déjà pensé, et qui a déjà porté ses fruits un bon nombre de fois. A plusieurs reprises je me suis cachée derrière une personne pour frapper fort après, quand personne ne s’y attendait. Erika m’avoue qu’elle est surement moins douée que moi pour les combats, malgré ses entrainements, ce qui me fait un peu froncer les sourcils.

-Ne dis pas ça Erika, tu es aussi doué que moi en combat, disons que je suis juste plus…accro à ça ?

Il faut dire ce qui est, je suis une accro au combat, et ma mentor le sait bien. C’est pour ça qu’elle m’a choisi pour l’accompagner, moi une simple étudiante, au lieu d’une Geisha expérimentée. Et c’est aussi pour ça qu’elle a mentionné le mot combat quand il a fallu me persuader de venir, elle sait que je ne peux pas dire non à un bon combat.

-C’est un plan qui me va parfaitement. Il est simple, clair, précis, il repose sur une stratégie qui a déjà fait ses preuves, j’approuve totalement.

Déclarais-je en souriant, scellant ainsi notre stratégie. Je sens l’excitation montée en moi maintenant, j’ai vraiment hâte d’y être et de pouvoir en découdre avec ces prétendues Geisha. Nous parlons encore un peu avant de nous lever, pour rejoindre notre cabine pour la fin du voyage. Je me permets de lancer un regard un peu froid à ce serveur qui fixe Erika, il peut pas lui foutre la paix maintenant qu’il lui a parlé ? Ce n’est pas possible, c’est ça le prix de la célébrité ? Et ba je ne suis pas prête à devenir célèbre alors.

Une fois arrivée à la cabine, je constate que la terre est en vue, nous sommes bientôt arrivées à Alola…Déjà ? Combien de temps on a passé à manger ? Enfin je ne vais pas m’en plaindre, ça veut dire qu’on va bientôt pouvoir passer aux choses sérieuses…Et que mes pokémon feu vont pouvoir débarquer, certains d’entre eux supportent toujours aussi mal les voyages en bateau.

Une heure plus tard nous pouvons enfin descendre du ferry à Malié, sur l’île d’Ula-Ula, et la première chose qui me frappe, c’est la chaleur. Bon sang il fait chaaaaaaaaaaud. Je trouvais qu’il faisait chaud sur Cobaba, mais ça n’a rien à voir avec ici. Enfin ça ne me dérange pas vraiment, c’est juste perturbant, avec autant de pokémon feu, je suis habituée à la chaleur…Et ces derniers semblent plutôt contents d’être ici, donc je ne vais pas me plaindre. Je me tourne vers mon amie  qui vient tout juste de sortir de l’embarcadère avec nos papiers.

-Tu es prête Erika ? On va voir si se sont de vraie Geisha

Une flamme brule dans mon regard, celle de la passion de combat, je n’ai qu’une hâte, en découdre avec elles. Mais avant tout une bonne nuit de sommeil nous fera le plus grand bien, vu l'heure qu'il est, il ne serait pas bon de faire un combat. D'ailleurs notre guide nous attend pour nous amener à l'hôtel.







©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Jeu 7 Mar - 21:01
Vous verrez bien demain
Stage
Feat. Yuna Akabara

à Ula-Ula
le lundi 6 août 2018

Les paroles de Yuna résonnèrent un long moment dans l’esprit de la Geisha. Elle lui avait dit qu’elle n’était pas forte mais juste accro au combat. Il était vrai que la jeune femme n’était pas fan des combats, il faut dire qu’elle avait passé une bonne partie de sa vie à montrer la beauté et la grâce de ses pokemon et non leur force de combat. Ils étaient doués en partie démonstrative de Concours mais c’était tout. Elle devait sans doute arranger cela, s’entraîner plus, devenir plus forte. Un rêve sans doute… loin de ses possibilités.

Elles attendirent encore plusieurs heures avant que ne résonne dans les hauts-parleurs la voix du commandant annonçant leur rentré dans le port. La pénombre c’était installé à l’extérieur et Erika pouvait apercevoir à travers le hublot la mer devenue presque noir d’encre. Elle fit un grand sourire à Yuna avant de dire joyeusement :

▬ On arrive enfin ! Ce soir on se repose et demain on attaque enfin les choses sérieuses. J’ai hâte qu’on en finisse.

Elles ont à peine le temps de sortir de la cabine qu’une marée humaine commence à se mouvoir sur le pont. Décidément elles n’étaient pas les seuls à souhaiter descendre du navire. Erika attendit quelques minutes dans l’embrasure de la porte avant de se décider à entrer dans la foule, collé de près par Yuna. Elles descendirent le ponton métallique et remarquèrent rapidement une jeune femme à la peau sombre, dévisageant les passagers et tenant à la main une pancarte où était inscrit leurs prénoms. La jeune femme n’était pas au courant de ce comité d’accueil et leva un sourcil d’étonnement. Elle se dirigea toutefois vers leur hôte et se présenta avec un léger sourire.

▬ Bonsoir, il semble que vous nous attendiez.

La jeune femme les regarde de haut en bas comme pour confirmer qu’il s’agit bien des bonnes personnes et Erika ne peut s’empêcher de faire une grimace. Elle avait l’habitude de se faire reluquer de la tête au pieds, mais elle n’était pas au sein d’un concours ici, mais bel et bien au bord de la mer et devant une nuée de touriste.

▬ Bonsoir, je suis Mahina, Geisha d’Ula-Ula. Ravie de vous rencontrer. Je vais vous conduire à votre hôtel avant l’affrontement de demain.

Surprise et incompréhension. Erika essaie de cacher ses émotions sous l’aspect d’un joli sourire mais elle doit bien avouer que c’est difficile. D’un geste de la main elle indique donc à leur “guide” de passer devant. Un rapide coup d’oeil à Yuna montre qu'elle aussi est dans l’incompréhension totale. Elle ne perd cependant pas beaucoup de temps avant de dévisager la fameuse Mahina. Le mode “accro du combat” semble s’être naturellement mis en route. Pour la Geisha c’est le moment de l’interroger.

▬ Vous avez fait votre formation de Geisha à Johto ?

Question purement rhétorique car Erika est au courant de pas mal de chose sur ses fameuses “Geisha” qui se sont autoproclamé ainsi, la réponse ne l’étonne donc pas.

▬ J’ai appris avec ma mentor Palila, vous la rencontrerez demain et vous pourrez juge si nous sommes dignes de votre groupe.

De toute évidence la jeune Mahina ne se rendait pas compte de la situation car les Geishas n’étaient pas seulement un groupe et il y avait de forte chance qu’un procès se déclare si les choses ne viennent pas à être réglé demain. Erika n’avait cependant pas envie de gâcher la vie à sa “guide” car elle lui semblait bien jeune, peut-être un peu plus vieille que Yuna mais guère plus.

Rapidement le petit groupe arriva devant l’hôtel et Mahina s’éclipsa en leur souhaitant une bonne soirée. Elle leur signala qu’elle viendrait les chercher le lendemain et une fois qu’elle fut assez éloigné Erika se concentra sur son apprentie.

▬ Ton avis ? Je n’arrive pas à savoir si elle est spécialisé dans un type de pokemon. Peut-être le métal ? Elle semble avoir un caractère fort non ? Elle ne s'est pas démonté pour nous parler et tu as vu sa manière de nous regarder ?...

Pendant de longues minutes l’ex Reine de Kalos fit un monologue sur les idées qu’elle se faisait de cette supposé Geisha puis elle laissa enfin la parole à Yuna avant de pousser la porte de l'hôtel et de se faire accueillir par une petite dame potelé mais fort aimable.  


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Ven 8 Mar - 0:15




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

Je laisse Erika discuter avec notre guide, pendant que je la détaille du regard. Elle a la peau foncé typique des personnes qui vivent à Adala, et je ne peux m’empêcher de sourire en pensant à mon amie Ana, qui elle aussi est originaire de cet archipel. Avec un peu de chance, si on finit assez vite je pourrais peut-être lui rendre visite, si elle est bien rentrée au restaurant de ses parents. Mais ce qui me marque le plus c’est le regard froid de la jeune femme, elle nous examine d’un air qui…qui me met mal à l’aise. Notre guide finit par se présenter, elle se nomme Mahina, et elle se présente comme étant une geisha d’Ula-Ula. Mais rien qu’à sa façon de se présenter, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche.

A en voir le coup d’œil d’Erika, je ne suis pas la seule à être surprise et sceptique par cette jeune femme. Mais mon amie ne se laisse pas faire, et elle commence à l’interroger, pour ce faire elle lui demande si elle a suivi la formation à Johto. Quand j’y pense, il faudrait que je me rende à Rosalia un jour, pour rencontrer les fameuses sœurs Kimono, je suis certaine que j’aurai beaucoup de chose à apprendre avec elle. Mais je ne suis pas la seule à ne pas les avoir rencontré, Mahina n’ont plus ne les a pas rencontrées. C’est sa mentor Palila qui s’est chargée de sa formation, et c’est bien ça le problème, cette dernière est inconnue de l’ordre de Geisha. D’ailleurs premier point qui le prouve, c’est quand Mahina compare les Geishas à un groupe, ce n’est pas le cas. Les Geishas sont comparables à une sorte d’ordre, de grande famille où chacune doit être reconnues par les autres pour pouvoir prétendre à ce nom. Intérieurement je commence à fulminer, mais je garde le silence, et fais de mon mieux pour ne pas le montrer, ça serait révéler mon tempérament à ma potentielle future adversaire. Nous arrivons à l’hôtel, et une fois Mahina partie au loin, Erika se tourne vers moi, me demandant ce que je pense de cette jeune femme.

-Je ne sais pas…Si elle est spécialisée dans un type j’hésite en Acier et Roche. Ça collerait bien avec son air renfermé, mais ça pourrait tout aussi bien être une spécialiste du type Psy…Un air détaché, et il me semble qu’avec un simple regard, elle nous a totalement analysé.

Je suis bien placé que la première impression ne permet pas forcément de déterminer le type d’un spécialiste. Ba oui, en me voyant peu de personne arrive à dire que je suis spécialisée dans le type feu. Enfin bon, avant même que ma mentor n’ait le temps de repondre, je poursuis.

-En tout cas, si elle est spécialiste du type Acier, j’aimerai bien être son adversaire.

Je n’ai pas besoin de lui expliquer pourquoi, la réponse est bien plus qu’évidente. Mais avant tout, je commence à fatiguer, et je pense qu’il est temps que nous nous reposions un peu. Nous nous dirigeons vers la femme qui nous accueil avec le sourire, et une fois les présentations faites, elle nous amène à notre chambre.

-J’espère que ça vous conviendra, si vous avez besoin de quoi que ce soit, je suis en bas.
-Merci beaucoup.

Une fois la porte d’entrée de la chambre refermée, je pose mes affaires et me jette sur l’un des lits simple, en mode étoile de mer échouée. Je pousse un profond soupir de soulagement avant de reporter mon attention sur Erika, qui prend plus son temps pour s’installer.

-J’espère que ça va bien se passer demain…et qu’il n’y aura pas de spécialiste du type eau.

Je rigole légèrement, pour essayer de détendre un peu l’atmosphère, et ne pas laisser le stress et l’impatience me gagner.

-En tout cas je suis contente que tu sois venue me chercher pour cette mission, et pas seulement parce qu’on va devoir se battre. Ça nous permet de passer un peu de temps ensemble.

Je me relève pour me mettre en pyjama, et sans attendre je me couche dans le lit que je me suis octroyée. Un simple bonne nuit à Erika, et me voilà déjà partie dans les bras de Morphée, Hestia allongée contre moi.






©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Sam 9 Mar - 22:59
Toujours par deux elles vont
Stage
Feat. Yuna Akabara

à Ula-Ula
le mardi 7 août 2018

La nuit avait été courte, la Geisha n’avait que penser à ses obligations du lendemain. Il était bien étrange que ce genre de charge semble toujours lui incomber. Suzuki avait une bien drôle de manière de la mettre à l’épreuve. Sans doute fallait-il comprendre qu’un combat pour briser des vie. Enfin c’était la leçon qu’en tirait Erika. Elle n’avait pas ressenti beaucoup d’animosité chez Mahina, au contraire elle semblait juste indigné du fait que les Geishas de Lansat et de Johto ne les considères pas de la bonne manière. Pourtant il ne pouvait pas en être autrement, on ne pouvait pas arriver et se dire “Geisha” du jour au lendemain. Il fallait des années de travail et Erika en était bien la preuve car elle n’avait toujours que le titre d’apprentie alors que dans quelques mois, cela ferait un an qu’elle était entrée dans le théâtre.

Se posant sur l’unique table de la chambre, qui lui servait de support depuis au moins une heure, elle regardait Yuna qui dormait paisiblement. Le combat, c’était loin d’être quelque chose d’effrayant pour elle, bien au contraire elle adorait ça. C’était aussi pour cette raison qu’on lui avait proposé ce travail étudiant, le nier n’aurait été que mensonge. Pourtant la jeune femme espérait un jour lui enseigner la beauté et la grâce. Il ne fallait cependant pas qu’elle transpose sa volonté sur celle de Yuna. Il y avait bien de la magie à former la génération futur, mais il ne fallait pas en faire les copies parfaite de ce que l’on avait pas réussi à être.

Aujourd’hui elle allait voir les progrès de sa protégée et elle avait hâte. Elle avait cependant peur de ne pas être à la hauteur. Après tout l’adolescente l’avait déjà battu à leur première rencontre et aujourd’hui n’avait elle pas encore progressé ? L’équipe de la Geisha avait naturellement grandit mais elle avait des doutes sur sa force. Il faudrait cependant faire avec.

Roche ou acier ? C’était la grande question concernant Mahina. Toutefois la “mentor” était encore inconnue. Comme les véritables geishas elles étaient toujours par deux, connaître un morceau de la paire n’était en rien un avantage.

Laissant ses questions de côté la jeune femme alla se doucher. Une douche chaude qui la détendit quelque peu mais ne l’empêcha pas de remarquer dans le miroir embué les cernes qui marquaient son visage. Une étape maquillage va forcément être nécessaire.

Pour faire honneur à sa fonction Erika se maquilla de manière assez simple mais accentua sur ses lèvres avec un rouge à levre bordeau, rappelant ainsi le maquillage ancestrale des geisha. Elle choisit une tenue traditionnel également, troquant sa robe d’été pour un kimono de soie aux motifs de camélia rouge. Elle mis un noeud assorti à ses cheveux pour les attacher en queue de cheval.

Une fois prête elle s'admire quelques instants dans le miroir de la salle de bain. Elle avait l’air d’une vrai Geisha et prête à en découdre.

Elle passa par la chambre et déposa une main sur la couette de Yuna avant de la secouer légèrement.

▬ Yuna ? Réveil toi Yuna ! Il faut te préparer.

C’est les yeux mi-clos que l’adolescente se dirigea vers les toilettes puis la salle de bain, laissant l’adulte se réinstaller sur la table qui lui avait servit de bureau toute la nuit. On y voyait étaler des papiers gribouillés ou une éternelle question était déchiffrable : roche ou acier. Erika n’était pas une véritable stratège mais elle ne peinait pas à imaginer les situations possibles. Elle ne savait pas si elle aurait le droit de combattre sans spécialité, si elle devait en choisir une ce serait forcément les pokemon électrik et elle devrait faire combattre Maiko et la jeune Hikari. Un combat qui s’annonçait fort compliqué.

Elle décrocha le téléphone de la chambre pour appeler l’accueil et demander un petit-déjeuner. Un café bien noir et une malasada pour elle et un chocolat chaud avec la même pâtisserie pour Yuna. Elle ne connaissait rien de ses malasada, mais l'hôtesse lui avait dit qu’elle ne disposait que de ça et qu’un croissant était beaucoup trop demandé.

Une fois le petit-déjeuner englouti avec une bonne surprise pour Erika au niveau des malasada, la jeune femme ne tarda pas à entraîner son apprentie dans la rue devant l’établissement pour attendre leur guide d’hier.

Mahina ne tarda pas à arriver, dans le même genre de tenue que la veille. Elle ouvrit des yeux presque ronds quand elle vit la tenue d’Erika. De toute évidence il n’y avait pas beaucoup de Kimono ici, où ils n’étaient pas de la même qualité.  

▬ Je vais vous conduire à notre arène.

Arène ?

Le terme fit serrer les dents à Erika. Les Geishas ne travaillaient pas dans des arènes mais dans des théâtres. Encore une preuve qu’ils ne s’agissaient pas de vrais geisha sur cette île. La jeune femme fit toutefois comme si de rien était et approuva d’un hochement de tête.

Personne ne prononça un seul mot sur le chemin et très vite Yuna et sa mentor purent observer l’arène. Il s’agissait d’un terrain vague au marquage blanc poussiéreux, semblable à un ancien terrain de volley. Il y avait également un petit bâtiment fait de matériaux de récupération en tout genre. Sur l’un des murs était posée une jeune femme, un mini short rose, un t-shirt vert et une veste style aviateur. A ses oreilles pendaient deux anneaux dorés et elle n'arrêtait pas de faire des bulles avec son chewing gum. On était véritablement loin de l’allure des Geishas traditionnels.  

▬ Je vous présente Palila ma mentor. C’est elle qui dirige les Geishas d’Ula-Ula.

Erika la regarde quelques secondes avant de se plier pour la saluer, comme le voulait l’ancienne tradition.

▬ Enchanté je suis Erika et voici mon apprentie Yuna. Nous sommes venus vous affronter.

Plop !

La bulle éclate une dernière fois avant qu’elle n’adresse la parole à l’ex Reine de Kalos avec désinvolture, une main sur la hanche.
▬ J’ai accepté ce combat juste pour montrer qu’ici à Ula-Ula on a du cran. Je vois pas ce que ça peut faire qu’on utilise le nom de Geisha pour nous désigner. On fait le même travail que vous.

Erika se redresse lentement, son sourire s’effaçant par la même occasion.

▬ Nous sommes là justement pour vous montrer que vous vous trompez. À ce qu’il paraît vous ne faites que des combats avec des visiteurs, on pourrait simplement vous comparer à des champions d’arène. Les termes de notre visite sont cependant claire : si vous perdez vous perdez le droit de porter notre nom, si vous gagnez vous en aurez amplement le droit.

Elle marque un temps de pose tandis que son interlocutrice croise maintenant ostentatoirement les bras sur sa poitrine.

▬ On est d’accord. On commence ?

Erika hoche la tête, sortant une première pokeball de son sac.

▬ Je commencerais si ça ne vous dérange pas. Laquelle d’entre vous sera mon adversaire ?

Palila regarde rapidement Mahina, et la jeune femme sent bien que cette dernière ne sait pas quoi décider. Elle aimerait régler le compte d’Erika mais elle devait sans doute se dire que l’humilier avec une petite apprentie serait bien mieux. Du moins c’est cette réaction qu’espérait l’ex Reine de Kalos.

Par chance c’est ce qu’il se passa et rapidement Mahina fut décidé pour être l’adversaire.

▬ Le combat sera en trois contre trois. Vous pouvez changer de pokemon comme bon vous semble mais Mahina ne peut pas. Mettez vous en place.

Erika jubila intérieurement, il n'a été aucunement fait mention du type des pokemon. Elle pouvait donc combattre avec n’importe lequel de ses pokemon. La pluie allait enfin s’abattre sur le terrain, restait plus qu'à espérer que la petite Mahina soit bien spécialisée dans un type et Roche de préférence.

Les deux adversaires se firent face sur le terrain, et la geisha était quelque peu tendu. L’alolienne lança la première sa ball pour en faire sortir un Rocabot.

Roche.

C’est gagné !

Erika laisse apparaître un grand sourire avant de faire apparaître son fidèle partenaire : Dan, son Trousselin. Ce dernier fait cliqueter les clefs de la princesse à ses bras. La geisha ne laisse pas le temps à son adversaire de réfléchir plus longuement et demande à son partenaire de lancer sa fameuse attaque Danse-Pluie.

Un nuage noir vient alors se former au-dessus d’eux et très vite la pluie se met à tomber. Le Rocabot ennemi semble ne pas apprécier. Mahina reste cependant concentré et très vite ordonne la contre-attaque avec Jet-Pierres. Une attaque peu efficace, que Dan encaisse facilement.

▬ Lance Mur Lumière !

Un étrange miroir se forme alors devant Dan qui encaisse ensuite une nouvelle attaque Jet-Pierres sans broncher. Erika a alors un léger sourire au coin des lèvres avant de rappeler son Trousselin dans sa pokeball.

Le déroulement du combat devait rappeler un certain combat à Yuna car très vite c’est au tour d’Hitoe, la Mucuscule chromatique d’entrer en scène. La petite créature à pris un peu plus d'aplomb et ne se ratatine plus une fois libéré de sa sphère.

Mahina et perplexe face au pokemon dragon face à elle est son interrogation est largement exprimé par Palila.

▬ Aucun des deux types de pokemon n’est le même et…

Erika la stoppe dans sa remarque d’un grand sourire.

▬ Vous n’avez pas précisé qu’il s’agissait d’un combat entre Dresseur Spécialiste.

Palila reste la bouche ouverte quelques secondes avant de se taire et croiser à nouveau les bras sur sa poitrine. L’ex Reine de Kalos avait raison, aucune des deux n’avaient précisé ça dans le combat. Un rapide hochement tête de la mentor à l’apprentie suffit pour que le combat reprenne.

Le Rocabot lance alors une attaque Tomberoche, plus impressionnante que les Jet-Pierres de tout à l’heure. Hitoe fait quelques peu la grimace face au choc mais ne semble pas plus affecté que ça. Sans doute du à sa constitution malléable la faisant ressembler à un pudding ainsi qu’à l’attaque Mur Lumière toujours présente sur le terrain.

▬ Hitoe lance Ocroupi !

Une vague vient alors se déverser contre le pauvre Rocabot, une vague devenue bien plus dévastatrice avec la Danse-Pluie qui continuait de s’abattre sur le terrain. Le pauvre pokemon Chiot est alors dans l’obligation de déclarer forfait.

Le reste du match est similaire à ce premier round. Mahina opposera un Racaillou d’Alola et un Météno à noyau vert à la Mucuscule d’Erika qui tiendra le choc jusqu’au bout. Le combat prend un certain temps mais c’est rapidement la victoire de l’ex Reine de Kalos qui est annoncé. Palila enrageait et était bien décidée à en découdre avec Yuna. Grave erreur que cette dernière arriverait forcément à tirer avantage.

Erika posa une main sur l’épaule de son apprentie avant de lui donner un dernier conseil à l’oreille.

▬ Elle est forcément spécialisé dans un type comme son apprentie. Le premier pokemon donnera le ton.

La jeune femme lui fit un petite sourire complice avant d’aller s’installer sur un rocher en bord de terrain. Elle avait hâte de voir les progrès de Yuna surtout que son premier adversaire était déjà en place sur le terrain.

Un Trépassable.

Hrp:
 


Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Dim 10 Mar - 16:28




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

C’est la douce voix d’Erika qui nous tire des bras de Morphée, Hestia et moi. J’essaye de me recacher sous la couette, mais ma starter me fait clairement comprendre que ce n’est pas une option…Je te maudis Hestia, tu ne payes rien pour attendre. Enfin je n’ai pas vraiment le choix, je me lève donc, la tête complètement à l’ouest pour me diriger dans la salle de bain. Je prends une bonne douche pour me réveiller définitivement, puis je me prépare pour la journée à venir. Tout comme ma mentor, je me vêtis de mon Kimono, il est de couleur bleu nuit, histoire de bien piéger quant à savoir dans quel type je suis spécialisée. C’est vrai quand vous voyez une fille aux longs cheveux bleus ciels et avec un kimono bleu nuit, vous vous attendez pas à voir un pokémon feu apparaitre ? Pas vraiment.

Je sors de la salle de bain et je souris à mon amie…mais je vois bien que contrairement à moi, sa nuit ne s’est pas bien passé. Et je comprends facilement pourquoi. L’ex-Reine de Kalos doute énormément de ses capacités en combat, elle a l’impression de ne pas être douée dans ce domaine, ce qui est totalement faux. Mais ses doutes ont dû la travailler toute la nuit, et elle a dû y réfléchir encore et encore et encore. J’aimerai tellement qu’Erika comprenne que sa force ne réside pas seulement dans son style, qu’elle est une redoutable combattante et qu’il faut juste qu’elle prenne confiance à elle.

Je m’approche d’elle, pour voir toutes les feuilles déchirées sur la table à côté d’elle…Elle a dormi combien d’heure cette nuit ? Je ne lui pose cependant pas la question, ne voulant pas qu’elle s’imagine que c’est visible à des kilomètres. Une personne qui ne connait pas la jeune femme ne se rendra compte de rien, ça c’est certain.

Mon amie nous commande un petit déjeuner, un café pour elle, un chocolat chaud pour moi, et des Masalada pour nous deux. C’est avec délice que je profite de ce Malasada…il va falloir que j’en achète plusieurs avant de rentrer sur Cobaba, c’est certain, et peut-être que je demanderai à Ana si elle peut m’apprendre à en faire. Elle doit bien s’y connaitre, étant donné que ses parents ont un restaurant.

Enfin, une fois le petit déjeuner engloutit, il est temps pour nous de passer aux choses sérieuses : Affronter ces prétendus Geishas. D’ailleurs notre guide de la veille vient d’arriver, et elle est surprise de nous voir en kimono…d’ailleurs je constate avec amertume qu’elle n’en porte pas. Bon d’accord, c’est pas un bon point pour les ‘’Geisha d’Adala’’, il n’y a que les étudiantes qui travaillent dans les théâtre qui n’ont pas l’obligation d’en porter un. Mais généralement, elles le font quand même par respect pour la tradition, et parce que c’est cool les Kimono.

Mahina se propose de nous conduire à l’arène…Arène ? Mais on va pas affronter des championnes d’arène, c’est quoi cette histoire ? Et à en voir la tête d’Erika, je ne suis pas la seule à être choquer de ce que j’entends…Suzuki avait raison, ce ne sont vraiment pas des Geishas, elles n’ont pas de théâtre, elles ne portent pas de Kimono…A la prochaine erreur je jure que je leur en verrai voir de toute les couleurs.

Et quand je vois l’arène…Ok là je vais faire un massacre, ce n’est pas possible, tout simplement pas acceptable. Un terrain vague, un bâtiment fait de matériaux de récupération et…C’est elle la mentor des Geishas d’Ula-Ula ?!!! C’est quoi ces looks vestimentaire ? C’est en totale contradiction avec le style des Geisha, et ce chewing-gum…Elle donne plus l’air d’une jeune adulte rebelle, qui n’en a rien à faire des autres. D’un coup je sens mon sang bouillir, désolée Erika, mais j’espère que c’est moi qui vais l’affronter, je veux lui faire ravaler son air fier et arrogant qui est peint sur son visage.

D’ailleurs cette Palila ne connait vraiment rien à la tradition des Geishas, elle dit que nous ne faisons que nous battre avec des personnes, mais c’est faux, totalement faux. Ça m’énerve de la voir agir ainsi, mais je ne laisse rien paraitre, et je transforme mon animosité en rage de vaincre. Et apparemment la chance me sourit, c’est Palila que je vais affronter. Elle nous sous-estime grandement, et c’est ce qui causera sa perte. Qu’elle me sous-estime moi, je m’y attendais, je suis une apprentie, je suis dans son esprit insignifiante. Elle veut humilier Erika en la faisant battre par sa propre apprentie, mais elle a fait là ses deux premières grosses erreurs. La première c’est de sous-estimer la puissance de l’équipe d’Erika, et la deuxième c’est de ne pas préciser que c’est un combat de spécialiste de type. Mon amie peut donc sans problème faire appel à plusieurs types de pokémon, et vu que le premier pokémon de Mahina est de type roche, je pense savoir quelle stratégie ma mentor va employer. Je souris en voyant le Trousselin arriver sur le terrain, il place le mur de protection, avant d’invoquer la pluie. Sans surprise un changement de pokémon s’effectue, et c’est une Mucuscule chromatique bien connue qui apparaît. Elle semble avoir pris de l’assurance depuis son dernier combat contre Dovah.

Palila proteste en disant que ce ne sont pas des pokémons du même type, mais la règle n’ayant pas été évoquée au début du combat, Erika est dans son bon droit. Sous la pluie Hitoe n’a aucun mal à venir à bout des pokémon adverses, une humiliation pour les ‘’Geisha d’Ula-Ula’’ et Palila rage, mais ce n’est qu’un début. Je souris à Erika quand elle se dirige vers moi.

-Bien joué Erika, c’était un beau combat.

Ma mentor me remercie avant de me glisser un petit conseil à l’oreille, mais je dois avouer que j’en étais venue à la même conclusion de mon côté. Je lui lance un sourire complice, avant de me diriger vers le terrain, et de faire face à la chef de ses geishas qui n’en sont pas. Je sens d’avance qu’elle rage de ne pas pouvoir changer les règles, et m’imposer un type de pokémon, ça ne serait pas politiquement correct, étant donné qu’Erika n’a pas eu cette contrainte. Son premier pokémon est un Trepassable, un pokémon Sol/Spectre, ce qui veut dire qu’elle est spécialisée dans l’un de ces deux type, et j’espère que ce n’est pas le type sol. Je n’aurai la réponse qu’en mettant hors de combat ce château de sable, et j’ai le pokémon parfait pour ça.

-Lucifer à toi de jouer.


Je lance une pokéball en l’air et laisse apparaitre mon Reptincel Chromatique qui est prêt à en découdre. Mon adversaire arbore un sourire arrogant en voyant le pokémon feu apparaitre sur le terrain humide. Elle pense surement que son avantage du type lui assurera la victoire, mais c’est mal me connaitre.

-Utilise Zénith.


Mon Reptincel forme une petite boule lumineuse qui s’élève dans le ciel, créant un petit dôme ensoleillé qui va augmenter mes attaques de type Feu. Je sens le sourire d’Erika derrière moi, je ne me suis pas contenter de bourriner dès le premier tour. Palila en profite pour augmenter la défense de son pokémon sol, dommage pour elle que ce soit inutile. Lucifer utilise ensuite l’attaque Rebondifeu, qui fait un peu plus de dégâts que la moyenne grâce au sol, mais pas de quoi mettre le Trepassable à porter de KO avec une autres attaque feu.

-Ce n’est pas ainsi que tu viendras à bout de mon pokémon. Trepassable Piétisol.


Le sol tremble, et Lucifer se prend l’attaque de plein fouet, mais mon adversaire vient de faire une nouvelle erreur. Elle a soit surestimer la force de son pokémon, soit elle a sous-estimé la résistance de Lucifer qui se relève sans trop de mal.

-Ho non Lucifer est-ce que ça va ?

Ma voix retranscris mon inquiétude…qui est totalement fausse, je sous parfaitement la comédie. J’ai bien l’intention de faire ravaler sa fierté mal placé à cette femme. Alors que cette dernière fait éclater une nouvelle fois sa bulle de chewing-gum, elle demande à son pokémon de relancer son attaque, persuader que la perte de vitesse de Lucifer lui permet d’être plus rapide…ce qui n’est pas le cas. Un sourire provocateur apparait sur mon visage, et je ne ressemble plus en rien à l’apprentie totalement perdue et inquiète que je laissais apparaitre quelques instants auparavant.

-Lucifer débarrasses-moi de ce Trepassable : Lance-Soleil.


Sans perdre de temps, la queue de mon pokémon feu s’illumine, mais avec le soleil, il ne lui faut pas longtemps pour que l’attaque soit chargée. Un puissant rayon de lumière vient frapper le pokémon sol qui tombe KO instantanément, sous le regard incrédule de sa dresseuse, qui finit par grincer des dents. Je décide dons d’en rajouter une petite couche.

-Vous pensiez avoir l’avantage du type, mais vous ne vous êtes même pas posé la question de savoir pourquoi j’ai placé un pokémon fable aux attaques Sol sur le terrain. Vous devriez bien savoir qu’une spécialiste de type a toujours une parade pour contrer cette faiblesse.

Placer le soleil, faire des petits dégâts, et terminer par une puissante attaque. Mon plan a marcher comme sur des roulettes. Je dois avouer que j’ai eu de la chance qu’elle surestime son pokémon, elle aurait facilement pu mettre KO Lucifer avec une attaque Telluriforce, mais son arrogance lui a joué un vilain tour. Et ce n’est que le début.

Sans perdre de temps, elle fait appel à son deuxième pokémon, un petit Mimiqui, ce qui confirme que son équipe est bien une équipe de type Spectre. Ce qui je dois l’avouer m’arrange réellement, mais le fait que je me retrouve face à un Mimiqui ne m’arrange pas vraiment. Ce pokémon possède le talent Fantomasque, qui fait que la première attaque qu’il subira ne lui fera pas de dégâts. Ça ne sert à rien que je rappelle Lucifer maintenant, ça ne ferai que mettre mon prochain pokémon en difficulté. Je voulais finir ce combat comme Erika, ne pas avoir de pokémon mis hors de combat, mais je dois me rendre à l’évidence, même si elle ne respecte pas les traditions Geisha, Palila possède des pokémon plus puissants que Mahina. Autant que Lucifer termine son combat jusqu’au bout.

-Lucifer attaque Flammèche.
-Griffe ombre.

Alors que le Pokémon spectre se jette sur mon Reptincel, ce dernier crache des petites gerbes de flammes, qui viennent détruire le déguisement de son adversaire. Malheureusement ça n’empêche pas les Griffes d’ombre de le frapper de plein fouet, le mettant hors de combat. Je pousse un léger soupire avant de rappeler mon pokémon dans sa Pokéball.

-Bien joué Lucifer, tu as fait du bon travail.
-Du bon travail ? Ton pokémon n’a rien fait d’extra-ordinaire si tu veux mon avis.

Elle cherche à me provoquer, mais elle ça ne sert à rien, je sais parfaitement que je suis en avance sur ce combat, malgré ce qu’elle peut bien en dire. Lucifer a mis le soleil qui je l’espère restera jusqu’à la fin de combat, il a vaincu le pokémon qui menaçait probablement le plus mon équipe, et il a détruit le déguisement de Mimiqui, c’est amplement suffisant. Mais il est temps pour moi d’appeler mon deuxième pokémon, un pokémon qu’Erika connait bien.

-Ama c’est à ton tour.

Mon Caninos fait bien vite son apparition, et il est tout aussi prêt à se battre que ne l’était Lucifer. J’aurai bu appeler Astrega, qui a une double résistance aux attaques fée, mais le souci c’est que les Mimiqui sont connus pour avoir une excellente Défense Spéciale. Ma Tritox n’aurait donc pas pu être très efficaces, alors autant appeler celui qui frappe le plus fort sur le Physique.

-Mimiqui Ombre Portée.

Mais à quoi elle joue ? Pourquoi utiliser une attaque de priorité quand on est déjà plus rapide que son adversaire ? Griffe Ombre m’aurait fait beaucoup plus de dégâts…Cette Palila se prend pour la reine du monde, mais elle ne fait pas grand-chose à la place.

-Ama Boutefeu.

Mon Caninos s’entoure de flamme ardente, et il fonce droit sur son adversaire. Bien entendu il se fait blessé par l’Ombre Porté, mais ce n’est pas ça qui va l’arrêter. Il termine sa trajectoire sur le pauvre Mimiqui qui vient s’écraser sur la bâtisse faite avec des matériaux de récupération…Et le mur qui reçoit le Mimiqui ne tient pas sous la violence du choc et s’effondre, laissant le pokémon Spectre hors de combat.

Palila n’en revient et rappelle son Pokémon sans même un mot tendre pour ce dernier. Elle braque un regard noir sur moi, mais je soutiens son regard, un sourire narquois au visage.

-He bien, c’est tout ce que vous savez faire ? Si c’est le cas, vous êtes bien loin du niveau d’une Geisha…

Je ne suis qu’une apprentie après tout, et elle a bien du mal face à moi…Ok ok je la provoque, mais c’est pour la faire perdre ses moyens rien de plus. Et ça marche plutôt bien car elle fait appel à son dernier pokémon, un Ténéfix, tout en grinçant des dents. Sans plus attendre, je rappelle Ama, et j’envoie Astrega à la place. Ma Tritox apparait assise, l’air calme et posée, mais je sais qu’elle est prête à en découdre.

-Astrega, Machination.
-Bluff.

Je n’aime pas cette attaque…A cause d’elle Astrega prend peur et ne veux pas attaquer, maintenant Palila sait ce que j’ai l’intention de faire…alors autant en jouer.

-Ténéfix, Saisie !!
-Astrega Lance-flamme

Comme je m’y attendais, elle espérait que j’utilise à nouveau Machination pour me voler les effets de l’attaque, mais je ne suis pas stupide. J’avoue c’était un 50/50 mais c’était plus risqué pour moi de relancer Machination. En plus je sais que le Soleil va disparaitre incessamment sous peu, alors autant frapper fort tant que je le peux encore. Palila rage encore plus, elle va finir par devenir aussi rouge qu’un Darumacho si ça continue.

-Coup bas
-Machination

Nous avons ordonné nos ordres en même temps, mais malheureusement pour Palila, ce n’était pas la bonne solution. Coup Bas ne sert à rien car Astrega n’attaque pas…la fausse Geisha s’énerve tellement qu’elle en devient extrêmement prévisible. Mais il est temps de mettre fin à cette mascarade.

-Astrega, utilise Lance-Flamme

Avec les derniers rayons du soleil, le puissant jet de flamme frappe le Ténéfix qui ne peut rien faire, et s’écrase au sol hors de combat. C’est la fin du match, et ainsi la fin de l’existence des Geishas d’Ula-Ula. Avant de me retourner vers Erika, je m’adresse à mon adversaire qui semble rentrée dans une colère noire.

-Vous avez perdue Palila, vous voulez savoir pourquoi ? Parce qu’être une Geisha, ce n’est pas juste combattre sur un terrain. C’est un travail de tous les jours, c’est savoir faire attention aux personnes que l’on a autours de soi. C’est un état d’esprit, des traditions, tout ceci nous rend plus forte, mais vous, vous n’avez fait attention à rien de cela. Vous vous êtes auto-proclamée Geisha, mais vous en êtes l’exact opposé.

C’est avec le sourire que je me tourne vers ma mentor, on a réussi à défendre l’honneur des Geishas, c’est maintenant à elle de parler, car après tout je ne suis qu’une apprentie non ?





©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Erika Uchida
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 28
Jetons : 772
Points d'Expériences : 564
Adulte Artiste Geisha
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Mer 20 Mar - 21:36
Oh rage, oh désespoir
Stage
Feat. Yuna Akabara

à Ula-Ula
le mardi 7 août 2018

Erika n’en avait jamais douté, Yuna était une dresseuse féroce et plus que compétente. Ce que Palila ignorait totalement, qu’elle fut sa surprise de découvrir une jeune fille s’amusant à jouer la comédie et à la provoquer. De quoi déstabiliser la petite “geisha en chef” d’Ula-Ula qui se laissa rapidement gouverner par la colère et la rage. Voir son visage se crisper comme un Persian sous eau froide avait quelque chose de particulièrement jouissif pour la jeune femme. Elle ne se laissa cependant pas aller à rire de la situation et se concentra sur le jeu de Yuna.

La petite avait progressée, c’était indéniable, elle était devenue bien plus forte que lors de leur dernier affrontement lors de son entrée au Théâtre. Cela semblait si loin au final, mais la jeune femme devait l’avouer, elle n’avait fait que stagner ses derniers mois. Il y avait eu beaucoup de chose à régler après l’affrontement Palladium-A2P et sa vie d’adulte avait pris le dessus sur sa vie de dresseuse. Il avait fallu aider les anciens habitants de Lansat à reprendre une vie convenable, presque normal et le temps pour les entraînements avait naturellement manqué. Au fond elle s’en voulait.

Elle était faible et avait beaucoup eu de chance de réussir à gagner son combat contre Mahina. Certes elle avait essayée de calculer son coup, de voir les faiblesses de son adversaire, il en demeurait pas moins que si elle avait dû affronter Palila, l’histoire aurait été bien différente. Elle essayait de ne pas penser à ça, de se concentrer sur les actions présentes et pas sur la culpabilité qui commençait à la ronger intérieurement.

Le combat se termine sur une victoire écrasante de Yuna et cette dernière en profite pour expliquer à son adversaire le véritable rôle des Geisha et ce qu’elles sont réellement. Erika ne peut être que fier devant sa jeune apprentie qui a déjà compris tout du métier. Elle était loin, la petite apprentie qui posait des questions, maintenant et surtout à cette instant elle ressemblait beaucoup plus à une jeune adulte. À croire que son adolescence venait de disparaître aux yeux de l’adulte. Oui, elle était loin la petite Yuna, devant elle, la mentor ne voyait que la réalisation d’un être bien plus grand qu’il ne se pensait lui-même.

L’imagination de l’ex Reine de Kalos se met facilement au travail et très vite elle juxtapose une nouvelle Yuna à celle devant ses yeux. Elle la voit grande, adulte, les cheveux coupés courts presque à la garçon. Elle est belle, puissante et une aura de calme et de force l’entoure. Elle est digne de faire partie des meilleures dresseuses, du conseil 4. Loin de porter un kimono elle porte une robe légère, ouverte sur un mini-short noir et son haut laisse ses épaules à nu. Elle porte un style élégant et pratique pour les combats. Une véritable petite guerrière.

Soudainement les deux Yuna la regarde et l’image de l’adulte s’efface pour laisser place à celle de la jeune apprentie. Elle attends un verdict, une conclusion à ce combat et Erika hésite. Priver de futur les fausses geishas semblaient soudainement bien cruel, pourtant ne méritaient-elles pas ce qui était en train de leur arrivé ?

Le regard de la geisha fit quelques aller-retour entre Yuna et son adversaire. L’adolescente avait réussi à s’épanouir dans un milieu bien différent, elle aussi était une accro du combat comme ces deux Alolienne. Pourtant, elle avait réussit à surmonter cette épreuve et faire preuve de délicatesse, d’élégance et était devenue une parfaite petite geisha.

Erika se lève de son siège improvisé, prend le temps d'épousseter son kimono tout en chassant intérieurement ses mauvaises pensées. Prendre en considération les autres, c’était ce qu’avait dit Yuna, il était temps de le mettre en pratique.

▬ L’association des Geishas d’Ula-Ula est officiellement démantelé. Vous n’avez plus le droit d’utiliser ce titre pour combattre ou tout autre type de prestation. Toutefois…

Son regard se fait sévère alors qu’elle sent la rage monter aux joues de Palila.

▬ Si vous acceptez de venir sur Cobaba pour suivre les enseignements des Geishas auxquelles nous faisons partis, vous pouvez espérer revenir sur votre île pour ouvrir un véritable Théâtre et non une simple cabane avec une cour de récréation.

L’affront semblait tel que Palila cracha son chewing-gum à terre pour les regarder de haut et annoncer de but en blanc :

▬ Jamais je ne m’associerais à vous ! JAMAIS ! Vous n’êtes que des hypocrites, des faibles, des…

Erika lève un doigt face à elle, lui coupant la parole.

▬ Je vous ais posé la question par politesse, je n’espérais pas que vous réagissiez autrement Palila. Toutefois vous n’êtes pas la seule à choisir. Mahina ? Vous n’avez pas dit beaucoup de chose, vous avez été aimable lors de notre arrivé, votre équipe est déjà spécialisé dans un type de pokemon et vous semblez avoir à coeur votre apprentissage. Voulez-vous nous rejoindre ?

▬ Jamais elle ne…

▬ J’accepte ! J’accepte…

Une larme vient perler sur la joue de Mahina alors qu’elle avait criée vouloir rejoindre les geishas de Cobaba. Palila quand à elle semblait recevoir un seau d’eau froide en plein visage. Elle ne savait comment réagir face à son “apprentie” qui devenait maintenant son ennemi.

▬ Nous partons ce soir pour Cobaba. Je vous laisse préparer vos affaires.

Erika s'avance vers Mahina et lui pose délicatement une main sur l’épaule. Elle la regarde de la manière la plus tendre possible comme pour la réconforter.

▬ J’ai hâte de vous voir commencer un véritable apprentissage.

Palila qui enrageait tout jour semblait soudainement éclater. Un grognement se fit entendre, plus pokemon que humain. Erika avisa rapidement en faisant apparaître Maiko, sa Pikachu. Elle n’était pas intervenu dans le combat précédent et était en pleine forme. Sentant de très mauvaises vibrations venant de Palila elle la prévient très clairement en se retournant vers elle.

▬ Vous n’êtes pas en droit de diriger la vie de cette jeune fille. Elle fait partie maintenant des Geishas de Cobaba et est sous ma tutelle, si cela pose problème vous aurez affaire à moi et mes pokemon.

La Pikachu se met à produire des éclairs d’intimidation. Palila se met à cracher au sol, perdant le peu d’élégance et de dignité qu’il lui restait.

▬ Je vais pas m’y opposer, elle fait ce qu’elle veut et moi aussi.

Elle tourne alors le dos au petit groupe pour partir par l’un des chemins de terre menant au petit terrain de combat. De toute évidence elle avait officiellement lâché l’affaire et Mahina était maintenant libre de vivre sa vie.

▬ Je te laisse te préparer Mahina. Ca ne te dérange pas que je te tutoie ?

La jeune femme secoue négativement la tête, sans doute encore sous le choc de cet affrontement et ce final inattendue.

▬ Très bien, tu sais ou nous trouver ce soir. Yuna tu viens on va se balader un peu.

Elles laissèrent la petite Alolienne pour partir en exploration avant le grand départ de ce soir.

Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Yuna Frostheart
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 47
Jetons : 1727
Points d'Expériences : 1222
Todresseur Spé. Type
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   Dim 24 Mar - 15:53




[Stage] La coupe des deux maisons

Erika Uchida

Yuna Akabara

Musique

Erika met quelques secondes avant de réagir à la fin du combat, comme si elle était perdue dans ses pensées. Enfin ça me perturbe un peu, c’est moi qu’elle fixait intensément…j’aimerai bien savoir à quoi elle pensait, je lui demanderai quand on sera reparties de ce terrain vague. Mais je sais à son regard qu’elle est fière de moi, et de ce que je viens de faire, ce qui me rassure grandement. Je dois avouer que j’avais peur d’avoir mal honoré les geishas en me la jouant provocatrice. Apparemment tout est bon.

Ma mentor se lève de son ‘’fauteuil’’, et après avoir épousseté son kimono, elle s’avance vers nous, s’adressant à Palila. L’ex Reine de Kalos démantèle officiellement les Geishas d’Ula-Ula, et elle leur interdit totalement de se servir du nom de Geisha pour leur prestation. Sa voix et ferme et dure…je n’aurai pas aimé être à la place de ma dernière adversaire, j’espère qu’Erika ne me grondera jamais avec cette voix. Mais Erika reste Erika, et elle propose à nos adversaires de venir suivre la formation de geisha à Cobaba. Ainsi elles pourront ouvrir un vrai théâtre, et non pas se battre dans ce dépotoir, avec un batiment fait de matériaux de construction…Bâtiment que j’ai accessoirement démoli dans le combat.

Si Palila réagit violement à la proposition de ma mentor, et la rejette en bloc, ce n’est pas le cas de Mahina qui accepte sans l’ombre d’une hésitation. Et à en voir les larmes qui coule le long de ses joues quand Erika lui annonce qu’elle part avec nous, je pense qu’elle n’attendait que ça. Elle-même a dû se rendre compte que Palila n’était pas une vraie Geisha, et qu’elle apprendra bien plus à Cobaba qu’ici.

Je suis heureuse de la décision d’Erika, pour moi, elle a l’étoffe de diriger un théâtre. Elle sait être ferme, mais avoir la compassion et la clémence qu’il faut. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle m’a raconté sa vie passée, mais je lui trouve de plus en plus de ressemblance avec maman, c’est fou.

Mais, alors que je pensais que tout était fini, Palila semble vouloir encore en découdre, et elle menace de s’en prendre à ma mentor. Mais cette dernière l’a bien vu venir, et fait appel à sa Pikachu, qui menace de foudroyer l’aolienne sur place. De mon côté, j’ai ma main sur la pokéball de Dovah, prête à l’appeler au cas où. Mais mon dragon n’aura pas l’occasion de briller aujourd’hui, Palila s’en va, vexée mais surtout humiliée. Je sais que je ne devrais pas me réjouir de ce fait, mais avouez qu’elle l’a quand même bien cherché. Depuis que je travaille au théâtre, je me suis attachée à cette culture, et aux femmes qui y travaillent. Je ne laisserai personne bafouer leur honneur, ça non jamais.

Erika se tourne finalement vers moi, et me sourit, me proposant de faire un peu de tourisme avant de prendre le ferry ce soir. Un large sourire apparait sur mon visage avant que j’acquiesce d’un mouvement de tête. Je dois avouer que j’ai eu un peu peur qu’on ne puisse pas en faire à cause de ce combat. Mais avant de partir, je m’arrête devant Mahina qui ne semble toujours pas remise de ses émotions.

- Sèches tes larmes Mahina, ça ne fait que commencer.

Je lui fais un petit clin d’œil complice avant de suivre Erika, direction les boutiques ! Une fois que nous sommes seules, je lâche un soupir de soulagement. Le plus dur est passé, et même si finalement Palila n’était pas si forte que ça, je dois avouer que j’ai bien stressé au départ.

-Voici un problème de réglé…Mais dis-moi Erika, tu n’as pas peur que Palila face encore parler d’elle ? Vu comme elle est partie, je ne pense pas qu’elle va vouloir en rester là.

J’ai un mauvais pressentiment la concernant, si ce n’est pas dans l’immédiat, je suis certaine qu’on réentendra parler d’elle. Mais qu’elle vienne, je l’attends de pied ferme, je ne compte pas régresser, et elle aura bien du mal à me battre. J’écoute la réponse de ma mentor avant de revenir sur ce qui s’est passé en combat.

-Je dois avouer qu’Hitoe m’a épatée, elle a bien changé depuis notre première rencontre, je pense que Dovah va devoir se méfier la prochaine fois.


Je lui lance un regard plein de sous-entendu. Je n’ai pas besoin d’être médium pour savoir qu’Erika a douté, et doute encore d’elle en combat pokémon. Sur scène, elle devait être incroyable, sans peur, pleine de confiance en elle, maintenant il faut qu’elle fasse pareil sur le terrain. Et je compte bien l’aider, j’ai suffisamment de confiance et de motivation pour deux, je peux donc lui en donner un petit peu.

Mais rapidement je m’arrête devant une boutique, une petite boutique de bijou. D’un coup je me retourne vers Erika, un sourire aux lèvres, et les yeux brillant de malice.

-Ne bouges pas je reviens.

Je rentre en trombe dans la boutique, ne laissant pas le temps à mon amie de répondre quoi que ce soit. Quelques minutes, je ressors de la boutique, un petit paquet en main, que je tends à la geisha.

-Tiens, pour te remercier de m’avoir emmenée ici, et de veiller sur moi comme tu le fais.

A l’intérieur, un petit bracelet d’argent avec une pierre taillée en forme de rose rouge. Et le même trône sur mon poignet. Quoi ça fait gamin ? J’en ai rien à faire, je vous rappelle que je n’ai que 14 ans.






©BBDragon

_________________
 
You can never
turn back
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Stage] La coupe des deux maisons   
[Stage] La coupe des deux maisons
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Outils de modération :