>

Partagez | .
[Fouille] Don't hug me...
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: [Fouille] Don't hug me...   Lun 27 Aoû - 23:44

Salomé ne savait pas trop bien ce qui l'a pris d'embarquer Ranya avec elle.
Sûrement une envie subite de Django de se dégourdir les pattes pour faire ce dans quoi il excellait car il fallait avouer que crapahuter dans des grottes n'était pas l'activité préférée de la rousse, loin de là. Mais avec l'absence d'Ana pour tout le mois, il fallait bien s'occuper et quelle meilleure idée que d'en profiter pour apprendre à connaître davantage Ranya ? Même si leur mission d'il y a deux mois leur avait permis de se rapprocher un peu plus, il lui semblait qu'il subsistait des zones d'ombres chez la blonde qui se contentait de rester en retrait face aux activités du couple formé depuis peu. Ce qui était compréhensible certes, mais cela embêtait quelque peu Salomé qui souhaitait éviter toute mésentente avec la danseuse. Alors les voici toutes deux réunies sur une crique qu'elles s’apprêtaient à explorer, son Feurisson en guise d'explorateur et son Picassaut prêt à pourfendre tous les cailloux qui auraient le malheur de tomber sous son bec. Mais l'itinéraire restait encore à décider.

— Tu préfères qu'on s'enfonce vers une grotte quelconque ou qu'on arpente les fonds marins ?

Elles n'étaient pas équipées en conséquence pour de la plongée sous-marine mais avec cette étendue massive d'eau claire, difficile d'y résister. Heureusement pour elles, la rousse possédait désormais un immense Leviator prêt à se rendre utile à tout moment, elle venait justement de libérer ce dernier pour qu'il puisse profiter de la mer et plonger à sa guise. L'enfermer dans une pokéball la tuait mais avec une bête pareille, elle n'avait pas le choix ; difficile pour elle de le traîner dans un aquarium miniature partout où elle se rendait.

La bête aux écailles abysses salua les deux jeunes filles par un immense hurlement. Salomé resta stoïque et droite, habituée qu'elle était aux cris de la bête et s'approcha de ce dernier, main dans celle de Ranya pour lui permettre d'apprivoiser un peu mieux ce monstre des fonds marins.

— N'aie pas peur, il ne te fera rien.

Elle guida la paume de sa colocataire jusqu'au long du cou serpentin de son Pokemon. Ce dernier se cabra d'abord face à ce contact inconnu mais finit par se rasséréner sitôt de nouveaux mots de Salomé lâchés. Installer une relation de confiance était la clef, surtout si Salomé souhaitait que son Leviator se décide à accepter quelqu'un d'autre sur son dos. Mais la question ne se posait pas dans l'immédiat et seuls les embruns balayés par la mer venaient se perdre le long de la crinière de la rousse. Elle baissa son regard sur le type Feu qui s'amusait déjà à creuser le sable, comme désireux d'arpenter ce terrain désert qui s'offrait à eux. La rousse se contenta de s'asseoir à ses côtés le temps que Ranya finisse par se décider, après tout, c'était elle la spécialiste en recherche tandis que Salomé, elle, ne faisait des fouilles que pour le plaisir et celui de son chromatique.

— Je suis désolée de t'avoir imposé mes histoires de couple pendant le premier mois de vacances... J'espère que ce n'est pas trop compliqué à vivre au quotidien.

Oh comme elle avait envie de lui dire.
Que tout ceci n'était qu'un mensonge pour attaquer une fois de plus Logan.
Qu'elle n'éprouvait rien pour Ana.
Et surtout qu'elle se sentait mal que Ranya soit réduite en simple spectatrice de leur idylle faussement naissante.
Mais elle garda le silence, ne pouvant briser ce secret si bien gardé. Et si la danseuse venait à en parler à la Mentali ? Et si un mot de travers lui échappait ? Ce serait sa vengeance qui tomberait à plat, même s'il lui paraissait l'avoir aboutie et achevée, elle préférait attendre avant de dire adieu à Ana. C'est qu'elle prendrait presque goût à la vie de couple et à ses drôles de coutumes.

La gitane quitta le sable encore chaud pour se relever et croiser le regard doux et ambré de la danseuse. Il était plus que temps de se mettre en route, peu importait la destination choisie.

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Mar 28 Aoû - 17:01



Don't hug me
La revoilà partit pour une petite sortie en compagnie de Salomé. Cela fait un moment qu’Ana est rentrée chez elle, obligeant les deux autres filles à cohabiter désormais en duo, plutôt que le trio initial. La blonde n’est pas restée chez elle très longtemps. Peut-être deux semaines tout au plus. Avant son entrée à la Pokemon Community, la danseuse avait toujours aimé sa ville, sans jamais lui trouver quoi que ce se soit à redire. Pourtant, quand il y est retourné il y a de ça quelques semaines, tout lui a paru incroyablement fade. Forcement, à côté de toutes les aventures que la demoiselle a pu vivre en compagnie des autres étudiants de l’école, la ville calme et chargée d’histoire de Rosalia lui parait beaucoup moins amusante que quand elle était plus petite.

Pour autant cela ne veut pas dire que sur Cobaba elle passe sa vie dehors à crapahuter n’importe où. Au contraire, elle passe le plus clair de son temps dans la maisonnette que lui a attribué l’académie à son arrivée ici. Déjà parce que au moins elle est climatisée, à la différence de la chaleur extérieure, et puis parce que la blonde ne se sent pas très à l’aise à l’idée de tout faire seule. La danseuse n’a pas énormément d’amis sur Lansat, et le peu qu’elle connait sont soit rentrés chez eux, soit en couple.

Parce que oui, la jeune fille a passé quasiment un mois dans la même maison qu’un couple d’étudiantes, et cela n’a pas facilité les choses pour les sorties diverses et variés. Voilà pourquoi la demoiselle était encore dans sa chambre quand la rousse lui a proposé d’aller voir les petites criques qui longent la plage. Un endroit calme et apparemment propice à une fouille improvisée. Attirée par cette idée, la scientifique en herbe a rapidement fait son sac pour suivre sa camarade dans cette nouvelle aventure. Avec elle, Ranya avait décidé que Fàfnir Saphira et le tout jeune Amon serait une bonne compagnie pour cette fouille. Le nouveau venu Zarbi n’avait pas encore eu l’occasion de se faire une place dans l’équipe, tout comme Saphira encore un peu en retrait, c’est donc le bon moment pour eux de faire leur preuve, sous l’œil de la Feuforêve chromatique.

La question de la rousse la ramène à leur sujet du jour. Une fouille, mais pas en milieu sous-marin de préférence. « Je t’avoue que je préfèrerais l’option grotte. Je ne sais pas bien nager. » Révélation honteuse mais pourtant bien réelle. L’enfant n’a jamais appris à réellement nager comme ses petits camarades, préférant à l’époque se concentrer sur la danse. Maintenant Ranya réalise qu’elle aurait peut-être dû apprendre avec les autres. C’est assez fâcheux sur une île de ne pas savoir nager. Elle entend déjà Fàfnir ricaner à ses dires. Et comme d’habitude, sa réponse consistera à lui tirer la langue.

Salomé libère d’un seul coup que la blonde a à peine le temps d’identifier comme étant un Léviator chromatique. Sa taille est impressionnante, et son rugissement aussi, laissant la danseuse peut encline à s’en approcher davantage. Pourtant confiante, la jeune fille aux cheveux de feu prend la main de la demoiselle pour l’approcher de son pokemon et de ses écailles. Du bout des doigts, la scientifique palpe le corps de ce monstre des mers pour s’y habituer. Lui non plus n’a pas l’air bien confiant face à la présence d’une nouvelle personne, mais la rousse sait lui murmurer les mots juste pour qu’il ne se décide pas à la mordre soudainement.

Le sujet de conversation revient sur l’activité de couple de Salomé et Ana pendant ses vacances. La blonde tourne la tête vers sa colocataire, surprise. A vrai dire cela n’avait pas tant dérangé que ça la danseuse. Le plus intriguant reste le doute qui plane sur la véracité de ces sentiments amoureux, en tout cas de la part de la rousse. Lorsqu’elles étaient toutes les deux bourrées, la fille aux cheveux de feu n’a pas hésité à lui dire qu’elle avait volontairement menti sur Logan pour le faire souffrir. Depuis, la demoiselle s’est renseignée dans son dortoir pour avoir plus d’information, et c’était avec Ana que Logan sortait. Et si tout ceci n’était qu’un stratagème de plus ? Elle n’est pas en position de juger qui que ce soit mais cette question ne l’a jamais vraiment quittée. D’autant plus que ce baiser dans le bar lui restait également en mémoire, et pas dans le mauvais sens. Mais de toute manière, sa camarade a tout oublié. Hésitante, Ranya finit par reprendre la parole.

Non ce n’était pas un réel problème. Et puis je crois qu’elle est en vacances chez elle pour un moment alors ça me fait une pause. Bon allez continuons où à ce rythme là on va passer la journée dans les rochers.

Les deux jeunes filles ont choisit de prendre un chemin rocheux de sorte à atteindre plus la fameuse crique dont elles ont entendu parler. Heureusement que la blonde a quand même pris ses baskets ou la chute n’aurait fait aucun doute. Saphira a un peu de mal à descendre les rochers un par un, pourtant elle n’a pas trop le choix si elle veut atteindre de nouveau le sable qui ne se trouve pas si loin que ça. Fàfnir et Amon n’ont eux aucun problème et survolent les rochers pour rejoindre la destination des deux enfants.

Après une petite séance d’escalade, le groupe retrouve la terre ferme, les pieds dans le sable. Voilà la fameuse crique, complètement déserte. La scientifique se retourne vers Salomé juste derrière elle pour commencer.

Bon maintenant il faut qu’on trouve un petit coin à fouiller. Avec un peu de chance on va trouver une grotte ou quelque chose comme ça.




©️BBDragon


Dernière édition par Ranya Iluzion le Lun 3 Sep - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Jeu 30 Aoû - 16:30

De la spéléologie plutôt que de la plongée.
Parfait.
Salomé garda le silence sur la révélation subite de Ranya ; après tout, elles étaient sur une île et il ne serait jamais trop tard pour que la blonde se familiarise davantage avec l'eau. Mais en attendant, elles commencèrent à escalader un chemin où les rochers étaient maîtres et où l'entorse pouvait surgir à tout instant. La rousse se concentra sur sa marcha tandis que son starter n'avait pas ce problème, se contentant de voler au-dessus d'elles. Django, toutefois, glissait parfois avec les cailloux sous ses pattes et grognait contre chacun d'entre eux sous le rire sinistre de Fàfnir qui recevait un nouveau grognement en sa direction. Cela promettait, heureusement que les dresseuses s'entendaient bien entre elles pour éviter que des tensions ne se créent au fil de la fouille.

Le chemin de pierres avalé, une grotte leur tendait les bras. Hé bien, il suffisait de demander pour pouvoir commencer les recherches. Le Feurisson passa en premier et s'ébroua lorsqu'une goutte tomba du plafond. L'eau suintait de toutes parts, du sol comme le long des murs et l'humidité saisit la gitane qui regrettait d'être simplement vêtue d'un short kaki et d'un débardeur mauve. Il faisait frais soudainement mais marcher les réchaufferait.

— Voilà ta grotte... Mais quand je vois son état, c'est pas impossible qu'on se retrouve trempées jusqu'aux os à la sortie...

Et pas impossible aussi qu'elles se retrouvent à nager par nécessité pour pouvoir avancer mais la demoiselle garda le silence sur cette information, préférant éviter de faire paniquer Ranya avant même que la fouille à proprement parlé n'ait commencé.

— Tu crois que tu pourrais demander à l'un de tes Spectres de passer à travers les parois pour nous prévenir ensuite si y a quoi que ce soit de menaçant ?

Jusqu'à présent, la gitane avait toujours eu de la chance dans ses fouilles, ne croisant jamais rien d'hostile. Mais il y avait une première fois à tout et mieux valait être paré à toutes les éventualités. Qu'il s'agisse de Pokemon sauvages ou de pièges quelconques pensés pour faire renoncer d'intrépides explorateurs, ce serait déjà ça d'évité.

Algernon, lui, avait déjà commencé à gratter de simples cailloux qu'il cassait à l'aide de son bec. La rousse garda le silence face à ce spectacle, de toute façon, Ranya avait déjà l'habitude du Picassaut et de ses manies étranges alors inutile de commenter quoi que ce soit. Mais elle se permit de rebondir sur Ana car la surprise de Ranya n'avait pas échappé à Salomé :

— Oui elle est partie sur Alola, voir sa famille. On la reverra pas avant début septembre, je crois.

Parce que Salomé ne connaissait pas tout de la vie d'Ana. Suspect pour un couple ? Après tout, cela faisait à peine un mois qu'elles pouvaient se considérer ainsi. Et elles n'étaient encore que des enfants, chacune avait sa vie et c'était très bien ainsi.

Le duo dépassa des flaques qui éclaboussa leurs chaussures, et plus encore le Feurisson qui n'appréciait pas l'eau en vu de son type de base. Mais il contint ses grognements, en bon éclaireur, et continua d'avancer, agile entre les gravats qui menaçaient de faire tomber l'une des deux filles à tout instant, roulant sous leurs semelles en pièges sournois.

— C'est toi la Scientifique de nous deux... Tu as une idée de ce qu'on pourrait trouver ici ? Sur Lansat, j'ai surtout réussi à mettre la main sur des pierres évolutives qui ont fait plaisir à Algernon pour sa collection de cailloux, et des CT parfois. Rien d'autre. J'espère que ce sera différent ici, c'est que je commence à plus savoir quoi en faire, de toutes ces roches qui prennent la poussière !

Algernon piaffa, comme en souvenir de chacune des fouilles où il avait assisté sa dresseuse. Certaines avaient donné naissance à des pierres qu'il chérissait encore, d'autres que sa dresseuse s'était empressée de vendre au plus offrant en constatant que les pierres évolutives étaient rares et recherchées à l'académie.

Même si l'une était Scientifique et l'autre Médecin, Salomé espérait ne pas avoir besoin d'intervenir pendant cette fouille. Une trousse de soins l'accompagnait dans son sac, plus par prévention que par réelle nécessité, mais ses capacités étaient limitées, tout comme celles de l'apprentie Médecin qui balbutiait encore dans ce domaine. La grotte ne paraissait pas être un coupe-gorge, du moins pour le moment, avec un peu de chance, les demoiselles n'auraient pas même une éraflure à la fin de leur expédition précipitée.

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Lun 3 Sep - 20:45




Don't hug me
Le chemin de rocher pouvait s’avérer dangereux si l’on ne faisait pas attention à où on mettait les pieds. Encore un peu humide, la surface devient rapidement glissante et source de gamelles à gogo. Heureusement, ses baskets accrochent suffisamment pour qu’en prenant appui sur ses mains la danseuse ne tombe pas. Après c’est aussi une question d’habitude. Pour les danseurs, les chevilles sont ce qu’ils ont de plus précieux. La moindre blessure a cette zone immobilise le pratiquant et l’oblige à suivre une rééducation précise. Il est déjà arrivé à Ranya de se faire quelques entorses mais jamais rien de très grave. Ses chaussures continuent de la maintenir ferment contre le chemin de caillou tandis qu’elle glisse quelques encouragements à sa Amagara pour qu’elle réussisse elle-aussi la descente.

Après quelques minutes, les deux jeunes filles arrivent sur le sable humide, sur le côté d’une crique abandonnée. La vue sur la mer est magnifique, et la blondinette laisse non sans mal son regard dérivé vers les reflets du soleil sur l’eau salée. Ses pokemons prennent place à côté, pour tenter de comprendre ce qui fascine tant leur dresseuse. Ranya n’a jamais été fan de la mer, pour preuve elle ne sait pas nager. Mais elle a toujours trouvé quelque chose de fascinant dans cette entité. Une force qu’elle ne saurait expliquer et qui à tout instant peut l’avaler.

La scientifique est ramenée à la réalité par Salomé, beaucoup moins songeuse qu’elle. Apparemment la demoiselle a repéré une grotte, lieu parfait pour une exploration. Après quelques pas, la jeune fille remarque que la grotte est très humide. Probablement que l’eau monte jusque là parfois quand la mer est haute, et qu’elle ne parvient de toute façon pas à s’évacuer complètement en cas de marée basse. Le Feurisson de la fille aux cheveux de feu s’enfonce un peu mais se montre méfiant face à une possible montée des eaux. Intriguée également, la demoiselle sort son Ipok et effectue une recherche pendant qu’elle répond à sa camarade.

C’est sûr, mais avant je veux vérifier quelques choses. Ok d’après le planning des marées, on a encore un peu plus de deux heures avant que la mer ne remonte jusqu’ici. Il ne va pas falloir qu’on traine trop sinon on risque d’être prise au piège.

Cette perspective n’enchantait guère l’adolescente, compte tenu de son inadaptation en milieu aquatique. Il y a toujours Héqet qui peut l’aider dans ce type de situation, mais ça ne serait pas suffisant si jamais elles sont trop loin de la sortie, et même pour une bonne nageuse. Une personne raisonnable s’arrêterait là tout de suite, mais l’idée d’une fouille est trop tentante, d’autant plus que sa colocataire n’a pas l’air d’avoir envie de reculer. La blondinette soupire puis remet en place ses mèches de cheveux dans sa tresse. Quand il faut y aller…

Bien sûr. Fàfnir et Amon ouvriront la marche. Nous n’aurons qu’à les suivre. N’est-ce pas tous les deux ?

Pour seul réponse, Amon commence à avancer dans la grotte pendant que Fàfnir lui tire la langue. Classique, mais la spectre ne refusera pas de répondre à la demande de sa dresseuse. Les deux filent dans le tunnel, permettant aux deux jeunes filles de se lancer à leur tour. Effectivement, il y a de nombreuses flaques au sol, obligeant parfois les filles à plonger les pieds dedans. Tant pis, leurs pieds seront trempés. Et encore, ça sera une bonne nouvelle si ce n’est que ça. Saphira elle a l’air plutôt heureuse de barboter dans l’eau tout en avançant dans la roche. La conversation revient vite sur Ana, obligeant la blonde à s’y intéresser de nouveau.

D’accord je vois. Elle doit beaucoup aimer ses parents pour rester autant de temps avec eux. Moi je n’y suis allée que deux semaines, et encore j’ai trouvé ça un peu long. Et toi tu es rentrée chez toi ?

Oui ces deux semaines à la maison avaient été d’un ennui mortel, enfin sauf le soir de sa représentation bien sûr. C’était son instant magique à elle, et rien qu’à elle. La conversation dérive sur la fouille cette fois-ci, le domaine de compétence de la blonde. Réfléchissant un instant avant de prendre la parole, la jeune fille sort de son sac une Lampe Torche assez forte pour y voir plus clair, puis reprend.

Tu as déjà de la chance d’avoir trouvé des pierres évolutives. Je suis sûre que plein d’élèves te les achèteraient à prix d’or pour faire évoluer leur petit protégé. Un jour il m’en faudra peut-être une pour Fafnir. Enfin à voir si elle veut évoluer. Après de ce que j’ai entendu, les CTs sont assez communes sur Lansat, à croire que quelqu’un aimait bien planter des CDs. Bref ce n’est pas la question. Je ne sais pas trop si nos découvertes ici vont changer mais si on a de la chance, on pourrait trouver des fossiles.

A l’entente de ce mot, Saphira semble réagir puisqu’elle fixe sa dresseuse. Elle a bien compris que le terme fossile désignait les pokemons qui comme elle, venaient d’un autre temps. Depuis que la Amagara a rejoint son équipe, la danseuse rêve d’accueillir d’autres pokemons de ce genre. A l’instar de Ambre par exemple. Les fossiles sont une autre partie de sa spécialité qui intéresse tout particulièrement l’enfant. A mis chemin entre les légendes et les fouilles. Après elle n’est pas bien sûr que ce soit ça intéresse autant la rousse. « Amagara s’intègre bien à l’équipe, mais je suis sûre que si je trouvais d’autres pokemons comme elle, le groupe en sortirait enrichi. Est-ce que toi aussi tu t’intéresses à ce type de pokemon ? »

Les deux enfants continuent de marcher à travers la galerie, d’en l’espoir de trouver quelque chose. Parce que pour l’instant, à part des cailloux, Ranya n’a pas vu grand-chose d’intéressant. Bien sûr, Algernon s’en donne à cœur joie en picorant tout ce qui passe sous son bec, mais pour les autres cela n’est pas bien réjouissant.

La jeune fille se stoppe devant une flaque d’eau plus profonde que les autres, occupant toute la largeur du couloir. Après rapide observation, il n’est pas difficile de comprendre que l’eau allait leur monter jusqu’aux hanches en un seul coup. La scientifique passe sa lampe sur l’eau avant de se tourner vers Salomé.

Est-ce qu’on y va en espérant que l’eau baisse de nouveau par la suite ou on rebrousse chemin ?



©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Dim 9 Sep - 17:36

La flaque immense paraissait insurmontable et impossible à franchir sans s'y risquer à se mouiller partiellement. Si l'eau n'était pas un souci pour Salomé, cela en restait un pour Ranya. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'elles n'allaient pas s'enfoncer davantage sous l'eau. La rousse posa un regard sur son Feurisson qui crachait en direction de l'eau, alors cette dernière le porta et commença à avancer pour signifier à Ranya la marche à suivre. Le pauvre Django s'agitait et son poids ne rendait pas la tâche facile à la gitane.

— Au pire, on fera marche arrière ensuite.


Le chemin sinueux restait plat et aucune descente n'avait été amorcée pour le moment ; ce qui n'était pas plus mal, avoir de l'eau jusqu'aux hanches suffisait à Salomé. Elle leva la tête pour observer son starter voletant au-dessus d'elles, ne se souciant guère de l'eau qui représentait un frein et un obstacle à éviter pour les deux dresseuses. Algernon amorça une descente, se positionnant sur l'épaule de la rousse, comme si elle n'avait pas déjà assez à porter avec le type Feu qui s'ébrouait dans tous les sens.

Mais enfin, le chemin paraissait remonter et l'eau s'éloignait peu à peu. Des hanches puis aux genoux avant de stagner au niveau des mollets. C'est ce moment que choisit Salomé pour reposer le Pokemon enflammé au sol, le voyant faire un bond sitôt son premier contact avec l'eau effectué. Mais la gitane n'eut pas le temps d'en rire, se retournant vers Ranya toujours à ses côtés :

— Je suis rentrée chez moi, oui, deux semaines aussi. Enfin, je sais pas trop si on peut dire ça, « chez moi », je suis fille de gitans et chez moi, c'est un peu n'importe où et différent chaque année. Pour cet été, le camp était à Kalos, pas trop loin de la Route Victoire si jamais ça te parle. C'est par là que j'ai eu mon Leviator justement.

Cela grimpait de plus en plus, suffisamment pour tirer sur les mollets de la rousse. Rien d'insurmontable mais la grotte paraissait jouer de son relief en leurs présences. La demoiselle garda le silence, elle était mal placée pour se plaindre, Pokéathlète qu'elle était. L'Amagara aux côtés de la blonde paraissait heureux en ce milieu qu'il découvrait. Salomé avait du mal à croire que ce Pokemon était issu d'un... caillou. Et dire que si un fossile était en sa possession, elle ne s'en rendrait peut-être même pas compte, le confiant aux bons soins et surtout au bec dur d'Algernon pour qu'il s'en donne à cœur joie dessus.

— Les fossiles, j'y connais pas grand chose... J'y connais rien du tout même, à vrai dire. Je sais même pas à quoi ça ressemble. Ça doit être galère à ranimer, non ? interrogea la rousse en pointant du doigt Saphira, et même si j'en trouvais un, pas sûr que je le ranime justement, j'ai déjà pas mal de Pokemon pour le moment.

Quelques pas de plus puis le vide se présentait à elles. Le chemin s'interrompait brutalement tandis qu'une grande étendue d'eau recouvrait tout en contrebas. Seuls deux misérables mètres de hauteur les séparait de cette piscine improvisée ; voilà qui n'allait certainement pas plaire à Ranya. Il n'aura pas fallu longtemps avant d'être confrontées à une natation subite et improvisée. Avec plongeon en prime.

— Mauvaise nouvelle, marcher va être délicat par ici... Mais bonne nouvelle, tu pourras t'entraîner à la nage, comme ça !

Le trait d'humour ne risquait pas de tirer le moindre sourire à la Scientifique mais la rousse avait au moins essayé. Et malheureusement pour elles, le Leviator de la rousse était resté à l'extérieur de la caverne, profitant de la mer longeant la crique.

Il y avait toujours une autre solution.
La demoiselle se retourna vers la blonde, un grand sourire aux bords des lèvres. Oui, elle avait quelque chose derrière la tête et cela lui rappelait de précieux souvenirs.

— Demande à ton Pokemon de geler toute la surface ! Ça sert à quoi de nager quand on peut... patiner ?


Ou du moins glisser avec un minimum de grâce. Parce que sans patins, elles risquaient de s'étaler de tous leurs corps avant tout. Mais cela éviterait au moins d'avoir à s'immerger complètement dans l'eau, tout en permettant à Ranya d'être toujours aussi à l'aise.

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Dim 23 Sep - 20:55




Don't hug me
La discussion avec Salomé se poursuivait doucement tandis que l’exploration de la grotte elle n’avançait pas beaucoup. C’est vrai que la rousse est issue d’une famille de gitan. Cela doit être sympa pour découvrir le monde. Elle qui avait passé le plus clair de son temps à Rosalia, la perspective de pouvoir explorer les autres régions ne pouvaient que l’enchanté. Forcement, la pokeathlète doit trouver des trucs à redire sur ce mode de vie. Forcement quand on y est immergé depuis tout petit on ne doit pas avoir le même point de vue. Ranya ne connait que la surface de ce mode de vie, tandis que la rousse en connait les moindres recoins. Quand elle y pense, la blondinette a eu une vie relativement banale jusqu’à son arrivée à l’académie. Mise à part sa longue carrière de danseuse, elle n’a pas vécu les incroyables histoires que s’amusent à raconter ses camarades dans les couloirs.

Le terrain change rapidement, passant de l’eau au terrain plat en quelques minutes, de même que pour les pentes rocailleuses ou les descentes. Saphira hésite toujours un peu, à cause de ses pattes pas forcements très adaptés pour cet exercice, mais réussit à chaque fois à passer les différents obstacles. Fàfnir et Amon eux ne se posent pas de questions et continuent à avancer, avantagés par leur capacité de lévitation. Les pokemons de Salomé ont quant à eux plus de mal, alternant leur place sur les épaules de leur dresseuse pour éviter d’entrer en contact vers l’eau. Même si ce n’est pas très agréable de marcher dans une flaque avec un niveau d’eau jusqu’au hanche, au moins elle a pied, ne l’obligeant pas à nager. La discussion dérive sur les fossiles, et la scientifique tente de répondre comme elle peut.

A première vue cela ressemble à un morceau de roche ordinaire. Mais si on fait bien attention peut voir des reliefs particuliers, formant un motif facilement identifiable. Chaque motif correspond à un pokemon de l’ancien temps. Pour le réanimer, il faut passer par une machine extrêmement sophistiquée. Je crois que ça fonctionne avec des rayons particuliers mais je n’en suis pas très sûre. Il faudrait demander à un mécano ils savent peut-être mieux. Tout ce que je sais c’est que ça coute très cher, mais qu’au final on a la chance de faire renaitre un pokemon, et ça je trouve ça super.

La promenade avance encore jusqu’à ce que les deux jeunes filles se retrouvent bloquées devant une étendue d’eau, beaucoup plus grande que les autres. Marche ne va pas être possible, il va falloir nager, au plus grand malheur de la blonde. Lorsque Salomé fait sa petite remarque sur un possible entrainement, la jeune fille tourne sa tête vers sa camarade, le visage dépité « Très drôle ». En attendant elle ne sait toujours pas comment faire. Même si l’idée de nager a l’air de s’imposer, la danseuse n’est pas très emballée par l’idée de montrer ses piètres performances de nageuse à la Givrali.

Heureusement pour elle, la pokeathlète propose une idée qui a le don de faire naitre à nouveau le sourire sur son visage. Geler la surface lui permettrait d’éviter de nager. Déterminée, elle libère de sa pokeball Freya avant de reporter son regard sur les deux pokemons glace de l’équipe « Toutes les deux, vous allez utiliser Vent Glace pour geler la surface. Je compte sur vous pour faire la couche la plus épaisse possible. » L’attaque Laser Glace aurait été plus efficace mais la jeune fille avait constaté que ni l’une ni l’autre ne maitrisait cette attaque pour le moment. Tant pis ça prendrait plus de temps comme ça mais ça fera l’affaire. Les deux attaques se mélangent et viennent se mêler à l’eau pour la refroidir. Dans le même temps, c’est toute la pièce qui se refroidit, provoquant des frissons à la blonde. Les minutes passent, et la couche de glace s’épaissie, jusqu’à ce que finalement les deux pokemons s’arrêtent, épuisés. La scientifique s’approche de la glace et tapote dessus pour en juger la résistance. Ça a l’air suffisamment solide pour permettre leur passage. Le sourire de la victoire se dessine sur ses lèvres.

C’est bon on va pouvoir y aller !

La jeune fille rappelle sa Givrali dans sa pokeball, peu encline à continuer l’expédition avec le reste du groupe, puis pose un premier pied sur la glace. Effectivement la résistance est au rendez-vous. Elle commence à avancer tout doucement, histoire de rester debout. C’est beaucoup plus difficile qu’avec des patins, d’autant plus que la glace n’est pas très régulière et présente des aspérités dû à l’utilisation d’un vent glace plutôt que d’un laser. Après avoir enchainé quelques pas, la blonde laisse son regard trainé au niveau de ses pieds avant de s’arrêter pour désigner quelque chose du doigts.

Tu vois ça Salomé ? On dirait que ça brille.

Avec prudence, l’enfant s’assoit contre la glace et gratte légèrement pour mieux y voir. Effectivement, le dessous de la glace brille de milles feux. Cela ne se voyait pas du tout depuis leur position initiale, mais ce nouveau point de vu cumulé à l’apparition de la glace leur a permis de profiter du spectacle. Un fond scintillant. Après une petite observation, la jeune fille reprend la parole.

C’est beau. On ne l’aurait pas vu si nous avions traversé à la nage. Bien joué. Peut être que sur le retour on pourra aller voir de plus près, enfin pas moi mais mon pokemon.

Elle n’allait pas apprendre à nager en deux minutes, alors elle devrait surement laisser cette tâche à Salomé et à sa Grenousse. Mais cela en vaudrait la peine. Les deux filles finissent leur traversée de la glace pour atteindre l’autre côté. L’expédition n’est pas finie et les couloirs n’en finissent plus. Sans attendre, Fàfnir et Amon partent les premiers, suivis par les pokemons de Salomé.

On continue ?


©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Lun 15 Oct - 18:02

Le patinage était compliqué et catastrophique. La rousse battait frénétiquement des bras pour tenter de garder un équilibre précaire pendant que son Feurisson, lui, glissait, museau contre la glace, à chacun de ses mouvements. Django grogna contre cette ennemie qu'il avait déjà dû supporter lors de la précédente fouille de sa dresseuse et voilà que cela recommençait ! Le Pokemon hérissa ses flammes dorsales, énervé, avant qu'un rappel à l'ordre de Salomé ne vienne claquer dans ce décor féérique. Si le type Feu s'en mêlait, il était plus que probable que les cours de natation s'en retrouvent avancés pour Ranya. Et la perspective de finir mouillée dans l'immédiat par simple vengeance de son Pokemon n'enchantait pas la rousse.

Finalement, le Feurisson se calma, au moins jusqu'à ce que tout ce beau monde ait fini de traverser. La plaque de glace s'étendait derrière les filles et sitôt tout le monde eut-il mis pied à terre que le type Feu cracha des vagues enflammées en direction de la patinoire éphémère, laissant l'eau reprendre ses droits comme précédemment.
La Médecin eut un soupir avant de s'exprimer pour parler au nom du chromatique :

— Désolée pour ça... Je suppose qu'il faudra compter à nouveau sur tes deux types Glace pour recréer un passage.

Il n'y avait plus qu'à avancer désormais.
Encore.
Et encore.
Avec l'humidité qui leur collait aux vêtements, même les flammes de Django paraissaient incapable de réchauffer Salomé. Elle laissa échapper un éternuement, comprenant qu'avec de la malchance, elle finirait par attraper un rhume seulement et en aucun cas un de ces fameux fossiles rares et chers à ranimer.

— T'es passée par une de ces machines pour ton Pokemon alors ? Et tu l'avais trouvé où, son fossile ? Avec un peu de chance, y en a p'têt d'autres dans le même coin qui attendent qu'on vienne les déterrer !

L'espoir fait vivre.
Pourquoi ne pas rêver d'un nid à fossiles pendant qu'elle y est ? Et puis, ça l'avancerait à quoi d'en savoir autant sur les fossiles ; elle peinait déjà à gérer son équipe actuelle, n'ayant toujours pas réussi à intégrer sa Feuforêve qui restait en retrait, de même pour sa Plumeline qui avait choisi délibérément de s'isoler.
Non, avoir un Pokemon dans l'immédiat, même ancien, était définitivement une mauvaise idée.

Les boyaux continuaient de se rétrécir mais au moins l'eau les avait-elles quittées désormais. Pourtant, elle leur collait toujours à la peau avec toute cette humidité qui n'en finissait pas d'imprégner leurs vêtements. Et dire que Salomé avait proposé une exploration sous-marine un peu plus tôt. Si déjà elle commençait à grelotter avec quelques centimètres, passer à une immersion totale ne serait pas pour tout de suite.

Puis elle s'arrêta subitement pour observer la blonde avancer seulement suivie de ses Pokemon.
Elle ne quittait pas du regard sa longue chevelure qui s'agitait sous chacun de ses pas.
Mais il y avait autre chose.
Comme un blanc dont la rousse n'arrivait pas à se souvenir ; un puzzle dont les pièces lui manquaient mais qui étaient sûrement en possession de la Scientifique.

— J'ai raté quoi, le soir de notre représentation pour la troupe de rue ? Je veux dire... après qu'on ait commencé à fêter la fin du spectacle ?

Ranya s'en souvenait-elle seulement ? La rousse, elle, ne pouvait pas oublier le mal de crâne qui l'avait accompagnée après son réveil. Ni même les renvois peu élégants qu'elle avait eus. Tout cela à cause de l'alcool, c'était une certitude. La danseuse classique, elle, ne paraissait pas avoir tant souffert de cette soirée arrosée.
Et même si le contexte ne s'y prêtait pas, c'était maintenant ou jamais pour comprendre.
Ou se souvenir.

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Jeu 29 Nov - 14:57




Don't hug me
La fouille allait enfin pouvoir reprendre. En mettant les capacités des pokemons a profit, les deux jeunes filles avaient finit par trouver une solution pour passer cette flaque d’eau un peu trop imposante. Bon comme le dit la rousse, ce passage devra être recréé au retour, certains paramètres ayant déjà influencé sa solidité. D’une part la température ambiante, qui n’a rien à voir avec l’air glaciaire, mais surtout le passage sur la glace du pokemon feu de Salomé. On pouvait déjà voir de nombreuses perles d’eau ruisseler sur la glace, annonçant le début de la fonte. Même si Fàfnir et Amon n’avaient pas du tout profiter du pont de glace grâce à leur capacité de lévitation, Saphira avait elle réussi à aligner ces quelques pas sur sa propre création pour atteindre l’autre rive. Malheureusement, les vêtements des deux adolescentes sont trempés, leur provoquant de nombreux frissons. La danseuse ne donnait pas cher de son nez pris par un probable rhume dans les jours suivants.

Le chemin repris donc dans la grotte humide. Même si l’étendue d’eau est derrière elle, l’humidité ambiante ne fait que renforcer la sensation de froid qui envahit la scientifique. La Feuforêve avait d’ailleurs bien compris cela et ricanait tant qu’elle le pouvait, tandis qu’Amon était toujours aussi passif vis-à-vis de sa dresseuse. Pourtant, l’objectif du jour ne semble pas avoir quitté puisqu’il continue de longer les parois de la grotte avec son immense œil pour essayer de trouver le moindre truc qui lui parait bizarre. Même si la blonde n’est pas sûre que se mettre si près de quelque chose permette de mieux la voir, elle décide de le laisser faire. Après tout, qui ne tente rien n’a rien.

La rousse relance le sujet des fossiles en observant la pokemon préhistorique qui accompagne Ranya. En l’entendant, la danseuse sourit et caresse la tête de Saphira, qui semble sourire à ses côtés. Leur rencontre n’a pas du tout été conventionnelle.

Je ne suis passée par rien du tout à vrai dire. Saphira faisait partit des pokemons fossiles élevés par Palladium sur Lansat. Tu savais qu’ils avaient une serre géante sous leur bâtiment pour réanimer et élever ces pokemons qui datent d’un autre temps. Pendant les dernières manifestations sur Lansat, ils me l’ont laissé, en gage de mes loyaux service. Tu parles. Au final je n’aurais contribué qu’à détruire l’île un peu plus vite.

Parler de ça rend triste l’enfant. Elle n’était pas particulièrement attachée à Lansat, ni même à quoi que ce soit qui était là-bas. Pourtant ce jour-là, elle a eu peur. Tous ces gens ont utilisé les faiblesses des enfants pour les manipuler, et les attirer là où il voulait. Ce sont des méthodes vraiment répugnantes. Et Ranya a plongé tête la première dans un conflit qui ne lui appartenait pas. Elle a indirectement aidé une entreprise à gagner en influence et à récupérer des informations pour créer les pokemons obscurs. Au final, elle n’a pas été la seule à faire cette erreur et sans le soutien de Nico, qui sait ce qu’elle aurait fait dans le chaos ambiant. Sentant sa gêne, Saphira frotte sa tête contre le corps de sa nouvelle dresseuse, l’invitant à essayer de chasser comme elle peut le passer.

Mais je suis d’accord avec toi. Je pense qu’en fouillant bien nous pourrions peut-être trouver un pokemon ancien, sous l’état de fossile. Alors nous aurions tout le processus à faire pour le réanimer, voir même le cloner. Tu savais qu’un fossile pouvait en vérité donner deux pokemons et pas un seul ? C’est incroyable je trouve.


Dans ces manuels de science, c’est ce qui est expliqué pendant de très nombreuses pages. Le procédé est complexe et très couteux mais au final ce n’est pas un mais deux pokemons qui peuvent revenir à la vie à travers un unique fossile. C’est très impressionnant quand on y pense. La technologie peut faire des merveilles maintenant. La blonde est bien contente d’être née à cette époque. Les enfants continuent d’avancer dans les galeries qui ne changent pas beaucoup d’apparence au fil des mettre. On dirait juste un tunnel, les menant vers les fins fond de la terre. La jeune fille jette tout de même un œil sur son Ipok. Ca va, elles ont encore un peu de temps avant de devoir envisager de faire demi-tour.

La question de Salomé bloque immédiatement la danseuse dans sa démarche. Elle ne pensait pas que la rousse voudrait reparler de cette soirée, ou en tout cas pas tout de suite. Ranya n’est pas idiote. Même si elle en garde des souvenirs relativement vagues mais suffisamment pour savoir ce qu’elles ont fait quand elles étaient saoules, il ne lui a pas fallu longtemps pour comprendre que du côté de sa camarade, c’était le blackout total. Au final, la blonde n’avait jamais rien dit. Peut être qu’inconsciemment la rousse préférait oublier ce qu’elle avait fait. Et puis maintenant elle est avec Ana donc qu’elle importance. Mais finalement, l’idée de tout avouer plait bien à Ranya. Ça soulagera sa conscience, et répondra peut-être à nombreuse de ces questions.

Après la fin du spectacle, la troupe nous a emmené dans un bar pour fêter ça. Avec de l’alcool. Beaucoup. C’est allé très vite et rapidement on a été aussi pompette l’une que l’autre. Tu m’as raconté des trucs sur cette histoire avec Logan. Que c’était des mensonges, que tu avais fait ça pour te venger. Ensuite, on est allée danser sur la piste. Je ne peux pas tout t’expliquer parce que je ne m’en souviens pas bien mais je sais qu’on a finit par s’embrasser devant tout le monde. Et pas qu’un smack dans mes souvenirs.

Doucement, la danseuse essaie de remettre l’ensemble de ses souvenirs dans l’ordre pour essayer de ne pas dire de bêtise. Mais il lui semble que ça s’est bien passé comme ça. Par réflexe, la blonde mordille sa lèvre, se souvenant contre toute attente relativement bien de ce moment-là. Jamais la scientifique ne s’était demandée si elle préférait les filles ou les garçons, trop concentré sur toutes les activités qu’elle menait à Rosalia. Mais sa vie à la Pokemon Community lui a fait voir les choses autrement. Evidemment elle ne sautera pas sur Salomé là tout de suite pour l’embrasser et la câliner. Mais un baiser avec une fille ne lui a pas déplu. Loin de là. Pourtant, ce n’est pour elle pas la question essentielle du jour. Autre chose l’intéresse beaucoup plus.

Mais ce que je me demande depuis quelques temps, c’est jusqu’à quel point tu mens. Je ne suis pas là pour te juger ni te faire la morale, ça ne me regarde pas. Mais je voudrais savoir à combien de personnes tu mens. Est-ce que tu mens en disant être mon amie ? Est-ce que tu mens en parlant aux gens autour de toi alors qu’en fait tu ne peux pas les voir en peinture ? Mais surtout, est-ce que tu mens avec Ana en lui disant des mots doux à l’oreille ? On la connait toutes les deux, toi plus que moi, et même si ce n’est pas ma bff ou je ne sais quoi, elle reste une fille sympathique. Elle ne mérite pas que tu te serves d’elle pour te venger. Alors dis moi que je me trompe sur toute la ligne.


©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Sam 1 Déc - 14:20

Salomé s'arrêta en entendant la suite des paroles de Ranya. Non pas son discours concernant les fossiles et Palladium, ce n'était pas ça qui avait retenu son attention, loin de là, même si elle ignorait tout de la naissance de deux Pokemon grâce à un seul fossile, c'était la suite qui lui coupa le souffle, la poussant à s'adosser à l'une des parois humides pour attendre. C'était son procès qui commençait doucement et elle ignorait ce que la blonde avait pu raconter suite à sa langue trop bien pendue pendant cette soirée alcoolisée. Elle pensait pouvoir avoir confiance en la Scientifique mais son petit discours concernant les potentiels mensonges de la Médecin la faisait plus que douter.
Elle laissa quelques secondes s'égrener. Il était temps de jouer cartes sur table, à voir ce qui se passerait ensuite.

— Je ne te mens pas, Ranya. Comment je pourrais alors que sans toi, je ne serais sûrement pas là avec toi ? Ni Algernon.

C'était peu pour lui prouver sa bonne foi.
C'était même proche du rien. Elle se doutait que la blonde ne se contenterait pas de quelques paroles, souvenir de leur nuit funeste de rencontre, où le blanc s'était mêlé au rouge, où Logan avait sorti les griffes et où tout aurait pu mal finir. Le starter de la rousse se posa sur son épaule, comme comprenant qu'il était question de lui en cet instant. Django revint vers sa dresseuse, grognant quelque peu face à la blonde et à ses phrases un peu trop menaçantes à son goût. La gitane le calma d'un geste. Il n'avait rien à voir là-dedans, après tout. C'était entre elle et Ranya et personne d'autre.

— Mais t'as raison ; au début c'était juste une nouvelle vengeance pour faire mal à Logan. Et puis, c'était non violent, c'était beau et c'était tendre. Avoir Ana, c'était frapper Logan là où ça faisait mal et le mettre à terre définitivement... Et un peu d'amour n'a jamais blessé à personne, hein ?

Elle caressa quelques plumes de son starter, comprenant qu'elle était en train de tout avouer et qu'il n'y aurait pas de retour en arrière possible. Deux mois d'illusions, deux mois de mensonges prêts à partir en fumée. Tout reposait entre les mains de Ranya, libre à elle d'user de ces informations comme bon lui semblait, cela n'appartenait plus à Salomé.
Elles étaient deux dans le secret désormais.

— Et je crois qu'à elle aussi, l'idée de faire mal à Logan en étant avec moi lui a traversé l'esprit,
rigola Salomé, bien sûr j'ai aucune preuve et je sais pas si c'est le cas mais ce baiser qu'elle m'a donné à la vue de tous le jour où tout a dérapé à Lansat, c'était un peu trop précipité pour être vrai...

Elle se rappelait Logan en spectateur qu'elle avait aperçu sitôt le baiser échangé. Elle se souvenait d'Ana, frêle et timide, qui avait su prendre les devants pour l'embrasser alors que c'était Salomé qui avait été dans la séduction jusqu'à présent.

— Mais je me suis attachée à Ana et ça, je ne l'avais pas prévu.

Comme elle a avait fini par s'attacher à Algernon et sa maladie qui le rendait unique. Pour l'heure, Salomé se contentait de se laisser apprivoiser par l'Alolienne, profitant et appréciant sa présence. Mais sans sombrer dans un amour pathétique où les sentiments prenaient le dessus. Toujours en contrôle, une laisse auprès du cœur pour éviter des débordements malheureux. Le mensonge était toujours bien là, diffus et instable, mais continuait d'être le pilier de leur relation.
Et ce à l'insu d'Ana.

— Et puis... Ça a été si simple d'en arriver là. Regarde.

La rousse sortit son iPok et fit défiler la liste jusqu'à finalement laisser la musique l'envelopper et avec elle, Ranya.
Elle n'avait pas de robe aujourd'hui ni rien de quoi que ce soit pour rappeler cette soirée inconnue à la blonde mais ce n'était pas grave, la rousse allait improviser. Comme toujours. Et elle commença à danser, attrapant la main de la Scientifique pour la mêler à sa chorégraphie, faisant quelques pas simples, se rappelant des mouvements créés lors de leur mission commune en juin dernier. C'était là que tout avait commencé. Il était plus que temps que le duo reprenne là où il s'était arrêté.
Et cette fois-ci, Salomé était sobre, sans aucune vapeur d'alcool pour lui faire oublier ces instants. Ni tout ce qui pourrait suivre.

Salomé s'approcha de Ranya, tel un serpent hypnotique, l'enveloppant de ses bras avant de poser son front contre celui de Ranya. Elle avait chaud en cet endroit où l'humidité était reine, les Pokemon relégués en simples spectateurs.

— Mais ce soir-là, il n'y avait personne pour nous voir, fit la rousse en référence à leurs équipes communes, alors il faudra faire comme si. De toute façon, tu as l'habitude d'avoir un public pour t'observer, alors ça ne devrait pas être trop dérangeant...

Elle ne quittait pas la main de Ranya, simple repère parmi cette danse improbable dans cette grotte où la fouille était reléguée au second plan. Ses doigts se mêlaient à ceux de la blonde et elle s'éloigna de quelques pas, lui tournant autour de manière calme et en rythme avec la musique qu'elle s'était choisie pour l'occasion.
À nouveau face à Ranya, ses lèvres à quelques centimètres à peine de celles de Ranya, comme prêtes à rejouer la scène de séduction d'Ana. À moins qu'il ne s'agisse de la soirée où Salomé avait eu le cran d'embrasser Ranya, la rousse n'aurait su se décider alors elle laissa ses mots trancher :

— Et c'est là que je l'ai embrassée car elle avait trop peur pour le faire elle-même. Tu as peur, Ranya ? De moi ? De ce qui pourrait se passer ?

Le souffle de Ranya reposait contre son nez et sa main se faisait plus brûlante encore. Salomé laissa ses doigts libres s'entortiller dans la longue chevelure blonde de Ranya, laissant son regard rubis pénétrer celui de la Scientifique qui gardait toujours le silence, sûrement prise au dépourvu.

— Il ne tient qu'à toi de nous créer de nouveaux souvenirs. De ceux qu'on oubliera pas, ceux-là. Enfin, que je n'oublierai pas.

Promis, elle était sobre. Complètement.
Et c'était sûrement cela, le plus inquiétant.
L'ombre d'Ana se dessinait au loin, spectre paraissant juger la nouvelle tentative de séduction de la rousse. Mais cette dernière l'ignora. Elle était attachée à l'Alolienne. Mais pas amoureuse. C'était là toute la différence.

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Sam 1 Déc - 15:07




Don't hug me
Ranya n’a pas beaucoup réfléchi à tout ce qu’elle venait de dire. En vérité, c’est plutôt une curiosité maladive qui l’a poussé à mettre la rousse aux pieds du mur. La scientifique n’est pas du genre à juger, loin de là. Jamais elle ne se permettra de dire clairement à quelqu’un qu’elle n’approuve pas ses actes. Simplement, la danseuse aime savoir, elle aime comprendre. Parce que jusqu’ici, elle n’a pas compris. La blondinette n’a pas compris pourquoi Salomé avait tenu à ce point à se venger de Logan. Elle n’a pas compris quel réel sentiment l’habitait quand elle a décidé de monter ses nombreux mensonges à l’encontre du garçon, lui créant une réputation affreuse dans toute l’académie. Elle n’a pas compris pourquoi elle était allée jusqu’à sortir avec l’ex de son ennemie, Ana, pour le briser définitivement. Mais surtout, elle ne savait pas si cette dernière partie était intentionnelle ou non. La pokeathlète finit par lui apporter la réponse.

Oui elle est son amie.

Et oui elle a bien menti à l’Alolienne.

Au fond d’elle, la jeune fille s’en doutait déjà. Chaque fois qu’elles les voyaient ensemble, chaque fois qu’elles les voyaient se chuchoter des maux doux à l’oreille, Ranya ne pouvait s’empêcher de comparer Salomé à un serpent. Comme le serpent du Petit Prince. Là, invisible, manipulateur et extrêmement habile avec les mots, capable de tout faire croire à ce qui l’entoure. Et cette fois, la rousse a fait croire à Ana qu’elle l’aimait. Elle s’applique à la scientifique. Calmement, elle tente de justifier ses actions. L’amour ne fait pas de mal. De belles paroles qui en vérité n’ont pas de sens. L’amour fait mal.

Il est plus fort que tout.

La blonde ne répond rien, laissant son amie continuer. D’après les dires de la rousse, Ana aussi se serait prise au jeu, celui de la vengeance. Ce trio devenu toxique les uns pour les autres n’a plus que pour but de se faire souffrir mutuellement. Comme si faire mal aux autres allait calmer leur propre peine. Un cercle vicieux dans lequel aucun d’eux ne semble prêt à sortir. Des événements sont contés avec beaucoup de précisions, confortant la scientifique dans sa propre opinion. Ils mentent. Tous. Comme s’ils ne pouvaient plus s’arrêter. Mais de tout ça, des liens se sont créés. Des liens qui ne portent pas de nom. Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ne portent pas le nom d’amour.

Salomé, grâce à son Ipok, installe une autre ambiance dans la grotte. Une musique lancée et la voilà s’approchant de la danseuse pour se remettre en scène. Instinctivement, Ranya suit son amie dans ses mouvements. La rousse essaie de lui transmettre quelque chose, de lui raconter une histoire. Celle de ses propres sentiments. Alors la scientifique suit, désireuse d’aller jusqu’au bout de ce qu’on veut lui dire. Il n’y avait rien en ce moment pour les séparer. Pas d’yeux braqués sur elle, pas d’enjeu, et surtout pas d’alcool. La simplicité est mot d’ordre en cet instant.

Les bras de la rousse s’enveloppent autour du corps de la blondinette. La chaleur de sa peau se mêle à celle naissante du corps de Ranya. Chacun des mouvements de Salomé l’hypnotisait encore un peu plus. Cette sensation qui grandissait en elle, cette chaleur humaine qu’elle ne saurait comprendre, la guidant dans le jeu séducteur de son amie. Leur front l’un contre l’autre, elles pouvaient sentir mutuellement leur souffle contre leur cou. Cette danse, ce jeu, avait un pouvoir fou sur la danseuse. De l’humidité glaciale de la grotte, elle a l’impression d’être passée dans une étuve où tous ses désirs les plus secrets pouvaient se réaliser. Leurs mains se joignent, leurs souffles s’entremêlent et ses lèvres si près des siennes l’attirent d’une manière irrésistible. Lorsque la rousse parle de nouveau, plus rien n’avait d’importance, seul quelques mots étouffés parviennent à s’échapper de la gorge de Ranya.

Salomé, je…

Son cœur battait à mille face à la rousse. Impossible de décrocher son regard des rubis perlant sur le visage de son amie. La proposition implicite de Salomé est tentante, plus que tentante. Le désir qui l’envahit en cet instant ne demande plus que ça. Qu’elle comble ce vide qu’elle ressent.

Alors elle finit par succomber.

D’un léger mouvement, la danseuse vient combler le minuscule espace qui la séparait de la rousse pour capturer ses lèvres. Doucement, sans précipitation, la jeune fille vient profiter de ce que l’instant est en train de lui offrir. Une dose de magie, une attirance bien réelle, et ce plaisir de sentir les lèvres de Salomé contre les siennes. Ranya continue de passer ses doigts dans les magnifiques cheveux de la pokeathlète, comme pour profiter de chaque seconde qui s’offrait à elle.

Parce que ces quelques secondes pourraient bien être les dernières.

La blonde finit par laisser à contrecœur les lèvres de Salomé. La chaleur qui l’habitait n’a pas disparu, bien au contraire. Mais il est temps d’arrêter ça. Et de reprendre la main.

En tournant autour de Logan pendant cette soirée plage, j’ai réalisé le service que je te devais. Désormais, c’est à moi de te demander un service. Arrête avec Ana. Arrête de lui faire ça. Arrêtez de vous faire ça. Brise ce lien qui n’a en vérité jamais existé. Parce que toutes les deux, vous méritez bien mieux que ça. Et je ne dis pas ça vis-à-vis de toi et moi. Parce qu’un toi et moi ne pourra exister que quand tu te seras sortie de cette relation toxique dans laquelle tu t’es jetée.


La jeune fille tourne le dos à la rousse et reprend la marche vers le fond des galeries. Pour une fois Fàfnir ne rit pas. Elle tournoie sans rien dire. Ranya tente de poser ses mains contre ses joues pour calmer les rougeurs qui l’habitent. Mais rien à faire.

Cette chaleur ne la quitte pas.


©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Dim 2 Déc - 15:27

Soirée open kiss, bonjour.
Salomé se contenta de profiter du moment et surtout de Ranya et de ses lèvres. Pour une fois qu'elle n'était pas à l'initiative d'un baiser, c'était agréable aussi, même s'il était vrai que la rousse avait plus qu'allumé la mèche de cet échange soudain et tendre. La blonde s'était contentée de suivre le rythme, répondant à son appel implicite.

Mais le contact se rompit, laissant Salomé avec un peu de Ranya en bouche. La danseuse classique baissa les yeux, visiblement mal à l'aise non pas à cause de ce baiser impromptu mais suite aux paroles qui fendirent le silence. Rompre avec Ana, hein ? Pile quand elle commençait à s'amuser.
La demoiselle se préparait à répondre mais Ranya lui tourna le dos, continuant l'exploration, lui laissant le choix. La gitane serra les poings, tournant la tête vers Algernon qui ne manquait pas une miette du spectacle, lui absent lors du premier baiser échangé avec Ana.

— C'était pas prévu, ça.

Sans déconner.
Ça faisait chier, cette histoire de services. Franchement, elle avait pensé à quoi le jour où elle avait lancé cette compétition stupide ? Sûrement pas à ça. La pauvre n'avait pas su anticiper tout ce qui allait se dérouler aujourd'hui et rattrapa Ranya, lui prenant la main pour la forcer à se retourner :

— Je vais rompre, c'est d'accord. De toute façon, elle était un peu trop prude pour moi et je commençais à m'ennuyer, rigola-t-elle, dommage, je suis sûre qu'à force, j'aurais pu la décoincer. Ça lui aurait été utile pour tous ceux ou celles qui passeront après moi...

Ranya qui la fuyait, Ranya qui lui tenait tête. C'était quelque chose de nouveau dont elle n'avait pas l'habitude depuis ces quelques mois passés en compagnie d'Ana, toujours aussi adorable et approuvant chacun de ses faits et gestes.

— Mais laisse-moi un peu de temps. De toute façon, elle est rentrée sur Alola pour tout le mois d'août, je vais pas la plaquer par texto quand même, si ? Même moi, je trouve ça dégueulasse. Et puis ce serait trop simple... Ce serait pas moi.

Après tout, Ranya n'avait pas précisé de date pour la rupture. D'ici là, la rousse avait bien l'intention d'en profiter encore un peu, de manière à tout obtenir d'Ana, et de la laisser enfin. Peut-être retournerait-elle dans les bras de Logan, chouinant et pestant contre Salomé ? La gitane avait su le blesser une fois, difficile d'aller plus loin maintenant qu'elle devait faire marche arrière. Elle n'allait pas faire sa vie avec Ana, c'était une certitude.

La Pokéathlète reprit son iPok, éteignant la musique qui n'en finissait pas de réveiller la grotte encore paisible. Non vraiment, cela n'avait rien à voir avec le soir où elle avait réussi à séduire Ana.
Après tout, pour Ranya et Salomé, tout s'était joué le soir de leur mission commune, dans une ambiance différente où le son vrillait les tympans et où l'alcool coulait à flot.

— Par contre... Quand Ana saura pour nous deux, tu sais que ça lui fera plus de mal encore que cette rupture à venir ?

Alors quoi ? Vivre cachées ? Ce n'était pas le genre de Salomé, elle était prête à affronter Ana si cette dernière avait une réaction plus vive que d'ordinaire, une réaction similaire à celle de Logan et ses élans de violence. Elle imaginait mal la Coordinatrice se soulever subitement mais difficile de tout anticiper, aujourd'hui en était un bon exemple.
La Médecin s'adossa contre une des parois, ne lâchant pas la main de la blonde qu'elle gardait toujours prisonnière. Elle releva la tête, profitant de l'humidité et de l'air frais environnant tandis qu'un peu de chaleur mordait chacun de ses doigts.

— Mais il est encore trop tôt pour parler de tout ça, hein ? D'abord faire ce qu'il faut avec Ana et puis après... on verra bien, déclara-t-elle finalement en un soupir, rebaissant la tête pour croiser le regard de Ranya, et puis... On a un fossile à trouver, non ? Je serais pas contre un Ptéra, ça serait pas mal pour voler, ça. Et tu m'as bien dit qu'avec un fossile, on pouvait avoir deux Pokemon ? Ca ferait un Ptéra chacune, ce serait parfait !

Elle se mit à rire.
Elle ne savait même pas s'il y avait des fossiles ici, et sur demande, cela paraissait encore plus improbable. Mais Salomé essayait juste de détendre l'atmosphère pour éviter de trop penser à Ana et tout ce qui suivrait.
Pourrait-elle un jour vivre une année calme et tranquille à la Pokemon Community ?
Spoiler : non.

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Lun 17 Déc - 13:21




Don't hug me
La blonde se sent envahie par cette incroyable chaleur qu’elle ne comprend pas bien. Elle n’est pas amoureuse de la rousse, où en tout cas elle ne le croit pas. Mais la scientifique ne peut pas nier qu’il existe une véritable attirance envers la Pokeathlète. Attirance qui avait commencé à prendre forme au moment de la mission de rue, plus précisément dans ce bar, aidée par l’alcool. Mais là, quand Salomé a dansé aussi près d’elle, c’est comme si tout ce qu’elle avait ressenti ce soir là était revenu au galop. Un sentiment inexplicable mais surtout incontrolable.

La blondinette s’est laissée guidée par ses instincts, succombant au baiser interdit, le baiser de la tromperie. Ranya sait parfaitement que sa camarade a une petite copine. Mais cette information pourtant essentielle a vite été mise de côté, l’espace de quelques instants. Après quoi la danseuse a été plus que claire. Elle ne se lancerait pas dans ce petit jeu avec la rousse tant que la relation factice qui l’unit à Ana ne prendrait pas fin. Au fond, cela peut paraitre très égoïste comme choix. Obliger quelqu’un à rompre en utilisant ce gage ridicule. Mais Ranya ne le fait pas que pour elle. Elle le fait aussi pour Ana. La jeune fille est très gentille, peut être même trop, mais elle ne mérite pas ce que lui fait subir Salomé, et ce qu’elle lui ferait subir de plus si la blonde acceptait d’entretenir cette relation secrète avec la rousse.

Salomé finit par la rattraper, saisissant avec force sa main pour l’obliger à se retourner. Elle va rompre. Elle va le faire. Peu importe la façon dont elle se justifie, cela n’intéresse pas la danseuse. Dans combien de temps, de quelle manière, tout ça n’a vraiment aucune importance. Elle se fiche du moyen. Elle ne regardera que le résultat final de tout ceci, et alors peut-être, elle se décidera à se laisser une véritable chance avec Salomé.

La Pokeathlète n’a pas tort. Ana risque de lui en vouloir sévèrement pour ça. Pourtant, la danseuse ne réagit pas outre mesure. Le visage parfaitement neutre, elle continue de fixer la rousse. Peut-être, mais ça ne me touche pas. Il lui faudra peut-être du temps pour l’accepter mais je pense qu’au fond elle sera heureuse d’avoir quitté ce mensonge tant qu’elle le pouvait, même si elle ne saura probablement jamais que c’est moi qui aurais mis fin à la mascarade.

Appuyées contre les murs humides, les deux filles se toisent du regard dans un silence presque effrayant. Ranya n’a pas peur de ça. Des mots qu’on lui adressera, de la réputation qu’elle y gagnera. Parce que depuis toute petite, elle vit constamment avec le regard des autres braqué sur elle. On l’a acclamé, mais on l’a aussi jugé. Elle est devenue un objet, tantôt de convoitise, tantôt de reproche incessant. Alors, la danseuse a appris à se défaire de cette emprise malsaine. Et ce n’est pas une bande d’adolescent avec deux neurones qui se battent en duel qui dépasseront la pression de tout un village.

Mais revenons au sujet principal. Une fouille. C’est bien pour ça à la base qu’elles sont là, dans cette crique délaissée. La blonde se détache de l’emprise de Salomé, décidée à faire abstraction de tout ça pour finir sa fouille. Effectivement, un fossile est en jeu et l’idée d’en trouver un ici permet à la danseuse de se détacher de tout ce qui venait d’être dit dans cette grotte, du moins pour l’instant. Ses pokemons reprennent leur place à ses côtés, plutôt en retrait jusque-là. Seul Fàfnir cherche le regard de sa dresseuse, cherchant à savoir si l’enfant n’était pas trop perturbée par tout ce qui venait de se dire. Après un hochement de tête négatif, la scientifique reprend sa marche. Saphira se contente de marcher dans les pas de la blondinette tandis qu’Amon semble de plus en plus agité à mesure où l’on avance dans les différents tunnels de la grotte. Ranya tente tant bien que mal de rattraper son retard sur la prise de note, complétant son carnet par de multiples dessins fait à l’arrache. A retravailler une fois rentrée.

La scientifique ne se contente pas uniquement des dessins et laisse ses doigts parcourir les murs de la crique pour essayer d’y déceler quelque chose de particulier mais rien. Juste de la roche, plus ou moins humide en fonction des endroits. Même pas de cristaux ou quoi que ce soit. A croire qu’il n’y en avait qu’au fond de ce lac improvisé un peu plus haut. Le groupe finit par arriver à un embranchement. Deux chemins qui se dégagent bien distinctement dans la roche. La blonde jette un œil à sa montre. Dans quelques minutes, il sera sage de faire demi-tour pour espérer ne pas se faire surprendre par la marée. Mais Amon qui s’est toujours montré plutôt passif, s’agite brusquement vers un chemin. Celui de gauche. La danseuse adresse un regard tantôt à son pokemon, tantôt à Salomé avant de déclarer.

Normalement on devrait commencer à faire demi-tour pour ne prendre aucun risque pour la remontée. Mais mon pokemon a l’air de vouloir aller plus loin, et j’avoue que c’est assez frustrant de s’arrêter là. Tu veux qu’on fasse quoi ?



©️BBDragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Salomé Cobal
Pokeathlète Médecin

Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 51
Jetons : 14494
Points d'Expériences : 1507

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Mar 8 Jan - 19:05

Ranya ou le parfait opposé d'Ana.
Difficile de savoir si l'Alolienne connaîtrait le fin mot de toute cette histoire. Tout se savait à l'académie, qu'il s'agisse de rumeurs réelles ou erronées, Salomé en savait quelque chose, elle qui avait si facilement répandu le bruit autour de Logan et sa perversion naissante. Alors la rousse ne serait pas aussi catégorique concernant Ana et son ignorance de tout ce qui pouvait concerner Ranya, de près ou de loin. Même si Salomé n'avait pas l'intention d'aller se vanter de cette journée de fouilles, ni même de la soirée autour de leur mission commune, il était bien trop facile que tout ceci parvienne aux oreilles de la Coordinatrice.
Et ce serait juste une blessure de plus qu'elle devrait affronter.

Le froid commençait à gagner Salomé et avec lui l'humidité qui la fit frissonner, laissant Django se coller un peu plus à sa dresseuse pour que cette dernière profite de ses flammes dorsales et de sa chaleur. C'était agaçant de crapahuter dans une grotte où la pneumonie les guettait au moindre pas et où la nuit paraissait permanente. D'autant plus agaçant que les filles étaient bredouilles pour le moment. Pas le moindre fossile en vue, ni même de pierres évolutives ou d'objets pouvant receler un soupçon d'Histoire et de souvenirs. Juste de l'eau, des cailloux et l'obscurité à perte de vue.
Mais la Médecin continua à avancer, quelques mètres à peine derrière Ranya désormais immobile face à un embranchement. Gauche ou droite, tel était le dilemme du moment. Un dilemme laissant quelque peu indifférente Salomé, visiblement pressée à l'idée de débusquer un trésor. Et si cela signifiait suivre le Zarbi de la Scientifique, alors soit. Plus qu'à espérer que les marées aient un tant soit peu de retard pour éviter une mauvaise surprise.

— On continue. De toute façon, on pourra pas être plus trempées que ce qu'on est déjà alors autant qu'on ait pas fait tout ça pour rien. C'est que j'y tiens, à mon Ptera !

Elle allait bientôt réfléchir à son futur nom, à force.
Elle se mit à suivre le Zarbi qui semblait savoir où aller, ou à défaut, donnait l'assurance nécessaire pour y croire. Il n'y avait peut-être même pas de fossiles dans cette grotte, il n'y avait peut-être rien à découvrir mais il y avait eu Ranya. Et c'était déjà beaucoup.

Un coup d’œil vers son chromatique lui apprit que le Feurisson était tout sauf rassuré face à la perspective de rencontrer les marées. Une peur légitime en soit mais Ranya n'aurait rien proposé de suicidaire.

— On va faire vite, promis.

Elle accéléra le pas pour finalement apercevoir le Zarbi s'arrêter face à un cul de sac. Difficile d'aller plus loin et pourtant, c'était bel et bien là que le Pokemon semblait vouloir les emmener. Il avait fini par se stopper, se refusant à continuer tandis qu'un amas de cailloux s'amoncelait au sol, faisant déjà le bonheur d'un Algernon qui avait quitté les airs pour la terre. Même pas le temps de dire quoi que ce soit que le Picassaut jouait déjà avec la caillasse, suivi de près par Django qui s'en mêlait avec son museau allongé, bien plus méthodique que le type Vol, et plus pressé aussi. L'heure n'était plus au jeu.

— On va bien voir si on a toutes les deux des âmes d'Archéologues... Enfin, j'ai pas trop de doutes pour toi mais pour moi, on sait pas, p'têt que ça sera ma nouvelle vocation et que j'aurais tout intérêt à me réorienter au prochain semestre ? rigola-t-elle, des Médecins-Archéologues, ça a déjà dû se faire, non ?

Si Salomé excellait en archéologie autant qu'en médecine, sa carrière risquait d'être plus que compromise. Mais la rousse laissa là son humour pour se concentrer à son tour sur la fouille, se baissant pour aider ses Pokemon déjà au travail. Elle releva la tête pour apercevoir la voûte immense la pièce circulaire composée uniquement de caillasses dans laquelle elles se trouvaient. La demoiselle ignorait tout de l'histoire de cette grotte mais avec un peu de chance, leurs trouvailles les aideraient quelque peu.

HRP:
 

_________________
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards !:
 


Dernière édition par Salomé Cobal le Mar 8 Jan - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Potiron
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1789

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Mar 8 Jan - 19:05

Le membre 'Salomé Cobal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'FOUILLE' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranya Iluzion
Scientifique Archéologue

Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 21
Jetons : 1411
Points d'Expériences : 472

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Jeu 17 Jan - 15:44




Don't hug me
Effectivement, si elles ne veulent prendre aucun risque, les filles doivent faire demi-tour dès maintenant. De cette façon, la marée n’aurait pas trop remonté quand elles sortiront d’ici, les mettant loin de tout danger. Mais l’idée même de passer à côté d’un objet important, refusant d’écouter l’instant de son Zarbi, cela mettait en rogne la blondinette, plus sensible aujourd’hui qu’un autre. Si ça ne tenait qu’à elle, la danseuse irait jeter un œil et courrait tout le long du chemin du retour pour ne pas se faire surprendre. Mais elle n’est pas seule. Elle est avec Salomé, qui elle peut être ne souhaite pas se noyer dans une crique délaissée comme celle-ci où clairement aucun secours ne pourra venir les chercher.

Finalement, sa camarade accepte de suivre Amon, désirant réellement trouver ce fossile. Après tout c’est leur objectif du jour non ? Ça serait dommage de s’en aller avant d’être sûr à 100% qu’il n’y en a pas. Jusque-là Amon ne s’est jamais trompé. La blonde a appris à lui faire confiance malgré son caractère très renfermé.  Elle veut lui laisser ses chances de faire ses preuves en tant que chercheur. Après tout, Ranya ne l’a pas sorti des Ruines Alpha seulement pour parader dans l’académie. Même si ça ne se voit pas spécialement, son souhait le plus cher est bien que l’ensemble de ses pokemons se sentent bien dans son équipe. Parfois, la danseuse doute d’elle et de ses capacités en tant que dresseuse. Elle espère que ses pokemons sauront lui montrer la voie à suivre.

Il semblerait que leur petit chemin supplémentaire s’arrête vite. En effet, les voilà face à un cul de sac. Pourtant, Amon ne désemplit pas et continue de s’agiter devant le mur de pierre, son œil unique toujours aussi près de la paroi comme à son habitude. Ranya n’a jamais trop compris ce qu’il y voyait en cherchant comme ça mais bon, il vaut mieux le laisser faire. Curieuse, l’enfant s’approche elle aussi du mur, à la recherche de ce qui a autant agité son Zarbi. Essayant d’entretenir la conversation bien que toujours perturbée par les événements de tout à l’heure, la danseuse répond à la rousse sans pour autant la regarder.

Je ne sais pas s’il faut vraiment une âme d’archéologue comme tu dis mais ce qui est sûr c’est qu’il faut des bons yeux, et un peu de chance à mon sens. Lance toi si tu t’en crois capable. Toutes les combinaisons de filière sont bonnes, enfin je pense.


Sans prendre la peine de protéger ses doigts, l’étudiante fouille à travers la caillasse en compagnie de Fàfnir, toujours là pour observer les moindres détails. La blonde sent déjà ses ongles se briser au fur et à mesure contre la pierre mais qu’importe. Elle est là pour trouver un fossile. Mais aussi pour oublier ce qu’il s’est passé entre elle et Salomé. Pourquoi l’a-t-elle embrassée alors qu’elle est en couple ? C’est mal de faire ça. C’est ce qu’on lui a toujours dit. Mais elle n’en a fait qu’à sa tête. Elle a écouté ses désirs sans prendre en considération ce que pourrait ressentir Ana. Pire, elle a demandé à la rousse de rompre, sur un simple coup de tête. Qu’est-ce qui ne va pas chez elle ? Pour autant, la danseuse n’a pas l’impression que ce service soit si mauvais. La rousse ment clairement à la coordinatrice. Et quand elle le saura, ça pourrait avoir l’effet d’une bombe. En une seconde, toute l’école serait au courant qu’en plus d’avoir un petit ami violent, elle a eu une petite amie menteuse qui ne s’est servi d’elle que pour se venger.
Finalement, elle n’a peut être pas complètement agi sur un coup de tête.



©️BBDragon

HRP:
 


Dernière édition par Ranya Iluzion le Ven 18 Jan - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Potiron
Annonceur

Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1789

Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   Jeu 17 Jan - 15:44

Le membre 'Ranya Iluzion' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'FOUILLE' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: [Fouille] Don't hug me...   

Revenir en haut Aller en bas
[Fouille] Don't hug me...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: L'Île Cobaba 3.0 :: Plage :: Crique Délaissée-