>

Partagez | .
[Mission] Opération Smoothie au Ceri'smooth
avatar
Adulte Artiste Geisha

Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 29
Niveau : 26
Jetons : 1986
Points d'Expériences : 517

Sujet: [Mission] Opération Smoothie au Ceri'smooth   Mer 29 Aoû - 16:33


[Mission] Opération Smoothie

Le 17 Juillet 2018 à Cobaba,

La nouvelle vie sur Cobaba n’était pas des plus faciles. Plus de Théâtre où exercer, plus assez de matériel pour faire des spectacles de rues, les Geishas étaient au repos forcé. Bien entendu tout était mis en place pour reprendre au plus vite. Erika attendait patiemment, profitant de ses vacances obligatoires. Elle n’était qu’une simple apprentie et elle ne s’attendait pas à ce que l’on lui confie une mission d’importance avant un moment. Il lui est cependant déjà arrivée d’être surprise et que Kaede l’appel soudainement pour aller quelque part ou faire quelque chose au nom des Geishas. Bien qu’apprentie elle avait quelques privilèges, sans doute dû à son âge avancé. Si elle était quelque peu exaspérée de cette attente, elle en comprenait les raisons, bien que personne ne les lui a clairement expliqués. Connaissant Suzuki, la cheffe du Théâtre, il y avait des chances qu’elle lui laisse tout bonnement le temps de faire le deuil de sa vie de Reine de Kalos. Le monde des Geishas était nettement différent de celui plein de paillettes d’Artiste Pokemon. Il n’y avait peut-être pas les paillettes ni les couvertures de magazine, mais il y avait beaucoup d’élégance chez les femmes du Théâtre. C’était un monde qu’Erika avait appris à apprécier, même si ses débuts furent compliqués.

Aujourd’hui elle n’allait cependant pas rester à bronzer sur la plage, elle avait acceptée un petit boulot. Il avait été décidé d’un commun accord de diminuer le salaire des artistes du Théâtre pour que celui-ci soit reconstruit plus rapidement. Un choix qui ne la dérangeait en rien étant donné qu’elle avait encore de l’argent de côté. L’avantage de ne pas dépenser toute sa fortune durant les soirées de star. Tout cet argent lui permettait encore aujourd’hui de vivre aisément. Elle attendait toutefois le remboursement de l’assurance pour construire une nouvelle maison sur Cobaba. Elle avait déjà les plans en tête. De plus, le mois prochain elle voulait retourner à Johto pour voir son père, avoir un peu plus d’argent lui permettrait de profiter aisément de son séjour. Elle voulait également offrir un cadeau de voyage à Cloé. L’idée lui était venue depuis la soirée barbecue au bord de la plage. De ce fait elle allait embaucher ce matin au camion Ceri’Smooth afin de servir les clients en Smoothie. Le seul bémol était que les deux propriétaires, un couple charmant, étaient malade et qu’elle devrait se débrouiller seule. Par chance ils lui avait laissé le livre de recette et les clefs du camion, garé en face de la plage principal de Cobaba.

Elle était quelque peu stressé. L’enseigne était connue pour ses recettes originales et fraîches. Elle n’avait pas intérêt à se tromper ou prendre du retard. Elle avait toutefois prévues son coup et avait demandée l’aide de ses pokemon. Il faudrait cependant être coordonné et gérer les clients.

Elle arrive assez tôt sur la plage, aux environs de huit heure. Le soleil baignait déjà le sable de ses rayons et la jeune femme admire son lieu de travail quelques instants. Le camion est flambant neuf, d’un blanc encore pure, deux bandes roses sur les côtés sont en accord avec l’enseigne qui trône sur le toit. Ceri’Smooth écrit en néon rose pouvant s’illuminer, accompagné de la silhouette d’un Ceribou qui est sans doute la raison principal du nom du food truck. Elle se décide à passer à l’arrière et à ouvrir la porte lui donnant accès à son espace de travail. La cuisine se compose de plusieurs frigos et d’un plan de travail prenant toute la longueur du véhicule. La jeune femme décide d’actionner le mécanisme permettant l’ouverture du paravent du véhicule. La lumière du jour vient pénétrer la cabine et dévoiler le précieux livre de recette qui trône sur le comptoir. Il est de bonne taille et la Geisha s’inquiète de devoir apprendre les recettes par coeur. Elle l’ouvre, fait défiler les pages à bonnes cadence. Il y a au moins une bonne vingtaine de jus différents aux noms douteux : Sopo’smooth, Givra’smooth, Bulbi’smooth ou encore Sala’smooth. Autant de petit nom joyeux qui n’indique en rien de quoi est composé le smoothie. Il allait falloir les apprendres dans l’heure qui lui restait avant l’ouverture, ou trouver le moyen de se faire dicter la recette. Une tâche bien compliqué que l’adulte décide de mettre de côté quelques instants.

Avoir les recettes c’était bien mais avoir les ingrédients seraient encore mieux. Elle ouvre les frigos pour voir si tout est bon. Un rapide coup d’oeil lui suffit pour comprendre que à ce niveau là tout est ok. Elle se met à ouvrir les placards sous le plan de travail et en sort l’élément essentiel : le mixeur. Tout bon smoothie se faisait avec une tel machine, quatre lames aiguisés sur un retord puissant. Les propriétaires du Ceri’smooth ne faisaient pas dans la dentelle. Naturellement elle branche l’appareil à la prise la plus proche. Voyant également (avec une certaine évidence) que le comptoir était percé à de multiples endroit elle en déduisit qu’il s’agissait de l’emplacement des bacs qui se trouvaient dans les frigos. Morceaux de baies, glaçon, perle de tapioca ou encore perle de sirop de toute sorte, il y avait tout pour compliquer encore plus les choses et donner des goûts exotiques aux clients. La chance lui souriait sur un point : ces derniers ne pouvaient pas concevoir leur boisson à la carte. Le contraire aurait été une véritable catastrophe. Seule devant une foule qui s'amasserait bientôt devant le véhicule, la jeune femme espéra pouvoir travailler à la chaîne avec une certaine organisation.  

Prenant un tablier rose accroché à la porte du camion, elle redressa ses cheveux en une simple queue de cheval et se décida à faire appel à ses assistants pour organiser sa journée. Elle fit sortir Maiko, sa Pikachu, Dan, son Trousselin et enfin Hana sa Prismillon. Le trio de choc devrait encore une fois s’organiser dans un nouveau festival culinaire. Ils avaient de l’expérience en la matière que ce soit lors des épreuves pour obtenir les Clefs de la Princesse où encore, récemment, lors de la Johto Event. Cette fois la jeune femme était toutefois mieux préparée et elle avait fait troquer le Kimono de sa pikachu pour un tablier blanc. Hana avait elle aussi le droit à un vêtement de travail à sa taille et elle en était ravie. Erika se mit alors à expliquer au petit groupe l’organisation du jour.

Alors Dan tu va faire remplir aux clients des petits papiers que j’ai préparée pour aujourd’hui. Ce sera leur commande. Tu devra les mettres à tes bras et me les apporter. Je vais prendre le papier et trouver la recette qui correspond. Maiko et Hana vous serez chargées de trouver les ingrédients que je vous dicterai et de les mettres dans le mixeur. Je le ferais alors tourner et remplirais les verres. Je pense que c’est la meilleure organisation que l’on puisse faire.

Elle n’ajouta rien sur le fait que c’était surtout la seule organisation possible. Elle ne disposait que de peu de pokemon et aucun avait un aspect assez humanoïde pour pouvoir l’aider comme il convenait. Elle disposa sur le comptoir la petite liasse de papier numéroté que Dan devait prendre pour les donner aux clients. Ils avaient juste à marquer le nom du Smoothie souhaité. Bien évidemment la carte du food truck était largement visible, étant donné qu’elle prenait une bonne partie du fond du véhicule. Y jeter un oeil ne faisait que plus paniquer la jeune femme. Pour l’heure elle devait tout mettre en place et se concentrer sur le livre.

Elle disposa les bacs d’ingrédients et leurs louches respectives dans le comptoir. Elle montra les étiquettes, où étaient affichés les noms, à Maiko et Hana pour qu’elles puissent facilement repérer lesquelles prendre au moment venu. Elle installa alors la pancarte sandwich devant le camion pour qu’elle soit visible depuis la plage. Dessus y était inscrit à la craie rose “Smoothie frais et healthy juste ici !”. Pas certains que le terme “healthy” soit ce qui importe le plus aux baigneurs qui parfois se gavaient de beignet et de chouchou avec les vendeurs ambulants.

Heureuse de son installation, Erika s'assoit dans l'entrebâillement de la porte, le livre de recette sur les genoux, et commence son apprentissage express qui au lieu de durer une heure devra se contenir à trente minutes. Elle cherche des moyens mnémotechniques efficaces mais n’en trouve que très peu. Le Sopo’smooth à l’effigie du pokemon Soporifik était un concentré de caféine : café froid, lait, perle de tapioca et chantilly. Toutefois le Bulbi’smooth était juste un smoothie qui avait une couleur verte du au lait aromatisé à la menthe. Autant dire qu’il n’y avait aucun moyen d’associer un Bulbizarre et la menthe dans l’esprit d’Erika. Il lui faudrait donc apprendre à chercher rapidement dans le livre. Il valait sans doute mieux qu’elle se concentre dans l’ordre des titres plutôt que de chercher à apprendre le contenu de chacun. Cruel dilemme que de vouloir tout apprendre et devoir faire des concessions.

Bonjour !

Elle sursaute, surprise par la voix de l’inconnu. Elle se redresse et pointe le bout de son nez dans le camion. Un rapide coup d’oeil lui indique la présence d’un client et un autre lui apprend que celui-ci à dix minutes d’avances sur l'horaire d’ouverture.

Euh… Bonjour.

Sa voix est hésitante et le jeune homme, chemise à fleur, chapeau sur le crâne et lunette de soleil complétant le look du parfait touriste, semble perplexe face à cette entrée en scène.

Vous êtes ouvert ?

Vous avez un peu d’avance mais je vais vous servir. Vous souhaitez ?” d’un rapide et discret geste de la main, la jeune femme fait signe à ses pokemon de se mettre en place tout en attendant la réponse à sa question. Dan fait quelque peu la mou en voyant son poste momentanément occupé.

Un ceri’smooth.

Erika hoche la tête. L’évidence même voulait que l’enseigne possède sa boisson phare avec le même nom. La jeune femme n’eut aucun mal à trouver la recette étant donné qu’elle était sur la première page. Elle dicta les ingrédients à Maiko et Hana, baie ceriz, jus de baie framby et perle de sirop de grena. Les deux assistantes trouvèrent rapidement et Erika eu la satisfaction de mixer le tout. Elle plaça le tout dans le verre, mit son capuchon et planta la paille dans l’orifice destiné à l’accueillir. Elle encaissa son premier billet et c’est pour elle l’euphorie d’un travail bien fait.

Et voilà monsieur, passez une bonne journée !

Si toute la journée pouvait être ainsi, elle serait parfaite. Le premier client semblait heureux et la rapidité était bonne. Il s’agissait cependant que d’un coup d’essai. Elle était toutefois surprise de voir déjà quelqu’un vouloir un smoothie de si bonne heure. C’était sans doute un coup de chance de croiser un client à cette heure-là.

Très vite Erika comprit qu’il ne s’agissait en rien de la chance ou du destin. Le camion était placé sur l’unique voie d’accès à la plage. Une position stratégique qui proposait aux travailleurs locaux tel que les secouristes, les vendeurs ambulants, ou encore les gardes côtes de venir prendre un petit rafraîchissement avant le début des festivités. Par chance ils arrivèrent un par un, ce qui lui laissait le temps de faire ses recherches. Par contre le reste de la journée s’annonçait beaucoup plus compliqué. Il suffisait d’un couple avec enfant pour la mettre en retard pour l’heure qui allait suivre.

Jusqu’à onze heure tout allait bien, ses pokemons et elle arrivait à suivre la cadence, mais quand les premiers baigneurs se firent présent ce fut la catastrophe. Des familles entières venus se faire dorer la pillule s’arrêtaient devant son véhicule. Bien entendu les enfants criaient à leurs parents de leur acheter un smoothie. Heureusement qu’elle ne vendait pas des gaufres et des crêpes. Les commandes ne se faisaient donc plus pour une boisson mais trois voir quatre. Dan jouait parfaitement son rôle de serveur et distribuait ses papiers. Un premier passage pour les donner, un second pour les reprendre.

Erika récupéra les papiers remplies, et très vite elle en eut une pleine main. Cherchant désespérément dans son livre de recette, les ingrédients associés aux noms les plus farfelues. Ainsi le Bousti’smooth inscrit sur le ticket vingt-cinq était un smoothie dont la base principale était des baies citrus. Information au combien majeur car elle mit quelques minutes à la trouver. Elle avait été dans l’obligation de sortir un autre mixeur de sous le comptoir. Un seul n’étant maintenant plus suffisant. Maiko et Hana couraient dans tous les sens pour pouvoir aider leur dresseuse au mieux et cette dernière se demandait comment un seul duo de personne pouvait gérer ce cafarnahomme.  

C’est long môman, il y en a encore pour longtemps ?” dit un gamin à la voix plaignante et désagréable, avant que sa mère le rassure et lui intime le silence par la même occasion.

La tension est à son comble dans le camion. La jeune femme cherche, dicte et mixe avant de remplir les verres, encaisser et livrer. Une vrai routine de grande industrie, et elle se sentait beaucoup plus machine qu’humaine à l’heure actuelle. Elle avait cessée de réfléchir. Le pire n’était pas de devoir accomplir ses gestes avec précisions, c’était de rester tout bonnement humaine. Des clients lui demandait souvent ou était Fabien et Marlène, les propriétaires, et elle était bien obligée de répondre pour ne pas paraître impoli. Malheureusement ça lui faisait souvent perdre du temps. Si bien que la longue queue devant elle commençait à rétrécir, mais pas grâce à sa performance, mais à cause de la lassitude de l’attente. Chose au combien dangereuse pour une petite boutique comme celle-ci. Elle se devait de faire quelque chose, mais il fallait savoir quoi. L’idée lui vint en tête comme un éclair.

Son expérience de Reine de Kalos avait parlé, et si Ginji avait trouvé sa prestation culinaire “cool” lors de la Johto Event, il serait sans doute enchanté par l’idée qui venait de germer dans son esprit. Elle fit sortir Hitoe, sa Mucuscule, de sa pokeball et regarda tour à tour la nouvelle venue et chacun de ses pokemon.

On fait comme en concours les amis, il faut faire le show pour les faire patienter. Ok ?

Ils hochent tous la tête, tandis que Hitoe se place sur le comptoir, au-dessus du rebord de la vitre séparant les bacs d’ingrédients de la foule. Elle se met alors en position pour préparer une attaque Écume. De grosses bulles se mirent à apparaître au dessus de la tête des clients. Ceux-ci se demandèrent ce qu’il se passait et les enfants se mettent à vouloir attraper les sphères pour les éclater. Dan se met alors à utiliser son attaque Vent Féérique, tout en continuant de ramasser les commandes. Une traînée lumineuse suit chacun de ses mouvements et fait briller les bulles d’Hitoe de manière irréel. C’est un véritable plaisir pour les yeux et les gens oublient pourquoi ils attendent. Bien entendu Erika n’a pas le temps de souffler et de regarder le spectacle, elle continue inlassablement de préparer les commandes avec Maiko et Hana. Elle espérait qu’il ne lui faudrait pas créer des spectacles toute la journée. Par chance ses pokemon sont entrainés et savent ce qu’il faut faire, mais tout de même. Ce travail n’était définitivement pas aussi reposant qu’elle l’avait pensée. Vivement la fin de journée.

À midi, elle servait son dernier client, un Sopo’smooth. C’était maintenant sa manière de définir les gens avec leur commande, ainsi juste avant lui, il y avait eu une Bulbi’smooth. Elle était épuisée et ses pokemon aussi. Par chance elle n’allait rouvrir qu’à quatorze ce qui laissait le temps à son équipe et à elle de souffler un peu. Elle avait faim et bien entendu, elle avait oubliée de prendre son panier repas. Par chance il devait y avoir quelques vendeurs ambulants dans les parages.

Elle ferme le paravent et le camion tout entier, pour se lancer dans sa quête de nourriture. Elle n’a pas à marcher bien loin car un vendeur se présente à elle en criant “Chouchou ! Beigneeeeeeets !”. Elle lui demande alors s’il n’a pas un sandwich ou quelque chose de moins sucré. Il lui tend alors une demi-baguette emballé dans du cellophane et elle le lui en demande deux autres pour nourrir son équipe. Le vendeur blasé prend sa monnaie et elle se pose sur le sable chaud. Elle décortique son repas pour en donner des morceaux à ses pokemon à ses côtés. Son regard se perd alors dans l’immensité de la mer. Elle aime entendre l’eau frappé le rivage et n’apprécie pas tellement de voir tout ces baigneurs crier et gesticuler comme des Canarticho un jour de pluie. Fut un temps, elle aurait aimée ces bruits, elle avait aimée la foule et les grandes villes, mais aujourd’hui ses goûts avaient changés. Elle n’était plus la star d’autrefois, et même si elle rêvait encore de le devenir à nouveau ce serait une notoriété toute différente. Elle voulait être reconnue pour sa grâce et son élégance, comme une véritable Geisha. Suzuki et Kaede étaient toutes les deux des femmes extraordinaires, et elle n’était pas surprise de voir ses deux mentors devoir s’arrêter au milieu de la rue pour une photo ou un autographe. Cela se faisait cependant avec classe. On était loin des spectacles ou les stars devaient s’entourer d’agent et de garde du corps. C’était nettement différent. Il y avait un réel respect. On était bien entendu pas à l’abris du danger, et souvent Suzuki était la première à se faire escorter, même si c’était avec d’autres Geishas ou son Pyroli, mais c’était différent. Sans doute difficile à expliquer mais Erika savait qu’elle voulait suivre cette voie.

Les deux heures s’écoulèrent bien plus rapidement qu’elle ne l’avait pensée et elle dut revenir rapidement au camion pour tout remettre en place de nouveau. Elle eut tout juste le temps de remettre le panneau sandwich en place qu’un couple se présenta pour une commande. La demoiselle tenait son homme au bras. Elle semblait éperdument amoureuse et elle ne prononça aucun mot, sa moitié se chargent de tout. Le double Ceri’smooth n’eut pas beaucoup de temps à attendre avant d’être servis. Le duo était toutefois le prémice d’une vague de commande. Ce fut tout aussi épuisant qu’avant la pause repas et le spectacle du une nouvelle fois se mettre en place pour faire patienter la foule. Quelque chose disait à la Geisha que faire ce genre d’événement était peut-être une mauvaise chose, car certes la foule patientait mais les curieux venaient aussi voir ce qu’il se passait. Voyant Hitoe à bout de souffle et Dan aussi, elle décide d’allumer la radio pour mettre de la musique. D’un geste elle demande à sa Mucuscule de descendre de son pied d’estale pour qu’elle se repose et d’un regard elle demande au Trousselin de continuer son travail normalement. Sur le rythme de Hey, Soul Sister, la jeune femme se met à danser, à tournoyer sur elle-même et à chanter les paroles de cette musique qu’elle connaissait déjà. Maiko et Hana dansent également, accompagnant leur dresseuse tout en continuant à faire la tâche qu’on leur avait confier. C’était au petit trio de faire le show pour remplacer le premier duo. Les gens ne semblaient pas déçus même s’il ne s’attendaient pas à ce que la jeune femme réagisse ainsi. Elle perdit un peu le rythme des commandes mais se rattrapait sur son sourire, s’excusant de l’attente en donnant les boissons. Ses clients ne semblaient pas lui en tenir rigueur même si quelques ronchons continuaient à bougonner dans leur coin.

Elle continuait de chanter ce refrain entêtant tout en mixant les préparations.

“ Hey soul sister,
ain't that mister mister
on the radio, stereo
The way you move ain't fair you know
I don't wanna miss
a single thing you do tonight”


Un petit clin d’oeil pour monsieur Cara’smooth tout en s’excusant et la voilà de retour au livre de recette pour la prochaine préparation. Par chance certaine recette était déjà entré dans un coin de sa tête. Le Ceri’smooth étant le plus demandé et le plus simple à retenir. Elle tournoie sur elle même tandis que Maiko met le dernier ingrédient dans le mixeur. Elle se déhanche alors que les lames se mettent à tourner. Elle sent quelque peu le stress la quitter tandis qu’elle laisse le rythme l’envahir. Peu importe qu’elle ne soit pas la plus rapide, ce camion était devenu sa scène à elle. Ses pokemon bien que épuisés semblaient eux aussi ravi de ce petit moment de défoulement. Maiko se permet même une attaque Reflet tout en continuant de se déhancher, donnant l’impression de voir un véritable groupe de danseuse Pikachu.

La musique s’arrête et une autre reprend. La jeune femme ne connaît pas les paroles et elle ne fait que bouger dans le rythme, quand elle repère le refrain elle le reprend à son deuxième passage. La chance voulait que les musiques d’aujourd’hui soit facile à retenir. C’est donc en musique qu’elle termine l’après-midi. Quand le trio ne tient plus la cadence c’est au duo Mucuscule-Trousselin de prendre le flambeau.

À dix-huit heure, la jeune femme est contrainte de s’excuser auprès des nouveaux arrivants en disant qu’elle était sur le point de fermer. Il ne lui restait plus qu’à tout nettoyer. Les bacs vident d’ingrédients trônant dans l’évier. Ils avaient bien travaillé, plus qu’elle ne le pensait en vérité. Elle saisit l’un des bacs métallique et se munie d’une éponge pour le nettoyer. Elle sent la présence de quelqu’un derrière elle, côté client, et elle ne tourne même pas la tête pour voir de qui il s’agit.

Désolé, je suis fermé. Vous devrez repasser demain pour les Smoothies.

Elle entend un petit gloussement et se retourne pour voir le visage de Marlène, la propriétaire. Elle s’excuse de l’avoir confondu avec un client mais cette dernière l’arrête en levant la main.

Ce n’est rien Erika, c’est juste la preuve de votre succès. Il y a un petit moment que je suis là et j’ai vu votre “spectacle” vous avez trouvée une bonne idée pour les faire patienter. Je suis désolé de vous avoir laissée toute seule, j’ai un rhume, en plein été, vous y croyez vous ?” elle a un petit rire avant de poursuivre “ Merci pour votre aide, je vous donne tout de suite le fruit de votre travail avec un petit supplément. Laissez cette vaisselle tranquille aussi, je vais m’en occuper.

La petite femme dépose une enveloppe sur le comptoir et contourne le camion pour accéder à la cuisine. Erika dépose son éponge, prend l’enveloppe et regarde sa patronne du jour.

Vous êtes sûr que je peux vous laisser ? C’est moi qui ait mis tout ce bazar quand même.

La propriétaire du Ceri’smooth regarde Erika puis ses pokemon et avec un grand sourire lui dit “ Vous êtes épuisée, et vos petits amis aussi. Allez donc vous reposer et prendre un bon dîner.

La Geisha hoche la tête, ravie de cette fin de journée. Elle enlève son tablier, le remet à sa place dit au revoir à Marlène et part sur le chemin de sa résidence. Elle ravie de sa journée, bien qu’épuisée. Elle allait pouvoir acheter un cadeau à Cloé et profiter de ses vacances à Johto. Le mois prochain allait être fantastique.

Feniix

_________________
Man heals ambition by ambition itself.

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 10515

Sujet: Re: [Mission] Opération Smoothie au Ceri'smooth   Dim 9 Sep - 16:05

Modération Mission Erika

Appréciation
Alors, la maman du forum (Oui, c’t’officiel /sbaf), va donc nous mitonner de bons smoothies. Tout ça pour accélérer la reconstruction de son théatre, quand elle a un objectif, elle s’y tient dites-moi.
Première étape, l’organisation, rien à redire. Et les Pokemons sont utilisés de manière plutôt censés et originales pour être vraiment utiles (Ou comme le -dit Erika…’’La seule organisation possible’’ xD).
Note : Bulbizarre est vert...la menthe est verte...C’est déjà un début !
Je m’attendais à une description rapide du service, emballée c’est pesé, mais l’idée du show vient rendre tout ça bien plus intéressant d’un coup et alterne avec les pauses de la geisha et le fait qu’elle se prenne au jeu. Bref, c’est un RP tout mignon, assez simple mais bien mené et il y a très peu de fautes.
N.B : Petit oubli de mot dans la phrase ‘’Elle était épuisée et ses Pokemon aussi. Par chance elle n’allait rouvrir qu’à quatorze ---’’

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Mission Solo donc moitié des gains : 50 jetons et 10 points d’expériences.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Mission] Opération Smoothie au Ceri'smooth
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: L'Île Cobaba 3.0 :: Plage-