[520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]
Noah A. Knox
Région d'origine : Hoenn.
Âge : 15 ans.
Niveau : 0
Jetons : 1404
Points d'Expériences : 223
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mar 4 Sep - 23:05
noah abel knox
NOM. Knox. Court, concis, pas très facile à prononcer. (Hint: Le K est muet.)
PRÉNOM. Noah Abel. Ses parents avaient un truc pour les noms à 4 lettres.
ÂGE. 15 ans, et ce depuis fin Mai, pour être précis.
RÉGION D'ORIGINE. Hoenn. Il est né à Mérouville, puis a déménagé à Vergazon.
AMBITIONS FUTURES. Il est fermement décidé à se lancer sur un parcours Médecin, afin de devenir Herboriste plus tard.
Description
Selon Noah, on transmet bien plus par des actions que des mots.

C'est sûrement pour ça qu'il ne parle pas beaucoup. Les mots, ça s'efface — se dilue, s'oublie. Pourquoi ? Car les mots se falsifient, se déforment trop facilement. Il ne le sait que trop bien ; car il en a entendu tant, les a gardés sommeillants au fond de lui, lorsqu'on lui a dit qu'il s'agissait de promesses. Il s'y est accroché, comme si c'était tout ce qui lui restait.

(seulement pour être déçu)

Maintenant, Noah n'est plus aussi naïf. Il suppose que c'est ainsi que va la vie. On essaye, on échoue, on apprend. On fait confiance, on est désillusionnés, on a mal. Et on recommence. Il se demande, s'il s'agit vraiment d'une vie qu'il souhaite vivre, à constamment ressentir cette douleur, ce pincement au cœur qui lui est devenu si familier, à force.

Alors Noah a décidé de faire la différence.

Silencieusement, il oeuvre pour que le monde, ou du moins le sien et celui de ceux qui l'entourent, soit meilleur. Il veille, et tend sa main à ceux qui en auraient besoin, à ceux dont il pourrait, ne serait-ce qu'un instant, calmer les vagues de ténèbres qui font vaciller leur coeur.

Et pourtant, Noah est bien loin d'être un bon samaritain. Cette volonté, ce désir de sauver les autres n'était à la base pas grand chose de plus qu'une vengeance personnelle. C'était une manière de prouver — de se prouver — qu'il est meilleur que tous ces gens qui lui ont fait du mal. Mais ça, il ne parvient pas encore à l'admettre. Il se berce d'illusions, car il ne suffit que d'une fissure pour que toute son entreprise s'effondre.

Mais malgré cela, il cherche à bien faire. Il fait de son mieux... même si son mieux n'est pas toujours suffisant. Car Noah manque cruellement de finesse, de délicatesse — et de tact. Et ce, pas seulement parce que que les relations sociales n'ont jamais été son fort : il n'a jamais vraiment été en réel contact avec la réalité. A choisir, il ira rêvasser ou faire une sieste dehors, le corps sur terre mais la tête dans les nuages, plutôt que de devoir interagir avec des gens. Pourtant, il n'abandonne pas pour autant : si c'est indispensable, il ira toujours le faire. Il essaye, il tâtonne, même si ce n'est pas toujours concluant.

Noah est un conflit constant, une envie de donner un coup de main et d'ouvrir des portes, tout en creusant un fossé entre lui et le monde. Ce n'est pas parce que les autres ont besoin d'aide que c'est une nécessité pour lui. Noah sait se débrouiller seul.

Et il n'a besoin de personne pour accomplir ce qu'il a à faire.
Histoire
Isaac Knox n'a jamais été très doué avec les femmes.

Y'a des choses comme ça qui vous suivent toute une vie, des réputations desquelles on ne peut pas (ou difficilement) se défaire, aussi dommage que ça soit. Déjà gamin, les gaffes d'Isaac envers la gente féminine passaient difficilement inaperçues. De simples maladresses, pourtant innocentes, qui lui valaient d'être aussitôt réprimandé par ses parents. Aussi innocent que ça soit, dire à la fille des voisins que sa robe est trop serrée pour elle, ça ne se fait pas trop.

Adolescent, les choses ne sont pas réellement arrangées. Ses étourderies d'enfant se changèrent en taquineries, en blagues, parfois en piques. Rarement intentionnelles certes, mais malheureusement, le mal était souvent fait, et la réputation d'Isaac n'alla que de mal en pis. Non seulement dire bonjour à une fille n'était pas de tout repos, mais en plus, bon courage pour assurer aux brutes du lycée qui viennent vous voir en vous félicitant de votre « exploit », selon leurs termes, que c'était tout sauf intentionnel. Rien de tout ça n'était agréable ; il peut vous l'assurer encore aujourd'hui. Et le pire, avec ça, c'est que les amis n'étaient pas foison.

Mais qu'à cela ne tienne. Car si Isaac est étourdi et légèrement empoté, cela ne lui retire pas sa détermination sans faille. Il n'a peut-être pas beaucoup de chance, mais il a de l'énergie à revendre, et une envie intarissable de faire ses preuves.

(Ou peut-être juste qu'il est têtu comme un Tiboudet, aussi.)

Alors Isaac a continué. Il a continué à avancer, dans sa vie, sa carrière, avec toujours aussi peu d'adresse dans le domaine des relations sociales, mais avec beaucoup de ténacité. Après tout, lorsqu'on est membre de la famille qui se trouve à la tête d'une des plus grandes entreprises pharmaceutiques d'Hoenn, il est difficile de ne pas subir la pression qui vient avec. Et malgré qu'il fasse partie d'une des plus petites branches des Knox, ça n'a pas empêché Isaac de se battre bec et ongle pour prouver au monde qu'il pouvait s'en sortir. Et ça a marché.

Du haut de ses 27 ans, il serait presque un homme comblé...s'il n'y avait pas toujours ce petit souci avec les femmes. Car avant même d'être un bosseur, Isaac est avant tout un cœur d'artichaut. Aussi sentimental qu'il soit, lister le nombre de ses tentatives d'approches s'étant soldées par un échec serait une tâche difficile, et sacrément triste.

Ce, jusqu'à ce qu'il rencontre Mia, simple fleuriste dans une petite boutique de Mérouville. Il a fallu d'un simple regard pour que ça soit le coup de foudre — pour lui, en tout cas. A chaque visite, ses affections ne faisaient que progresser, et il a tenté, bon nombre de fois, de lui faire comprendre ses sentiments, souvent des manières les plus rocambolesques possibles. Mia ne voyait en lui qu'un simple client, jusqu'au jour où il est enfin parvenu à faire sa déclaration, après lui avoir demandé de composer un bouquet qu'il dédiait en réalité à elle. Ce qu'elle lui répondit, après qu'il lui ait avoué ses sentiments, fut de lui l'homme le plus heureux du monde...et aussi celui qui se sentit le plus arnaqué.

C'était réciproque.
Le hic, c'est que ça l'était depuis un moment.
Elle n'a juste jamais osé lui dire parce qu'elle trouvait ses tentatives très amusantes.

En fin de compte, c'était peut-être une des choses qui l'avaient fait craquer — et c'est ainsi que 2 ans plus tard, leur fils unique est né, après un mariage quelque peu tumultueux. Les Knox n'avaient pas l'air très satisfaits de cette union, préférant sûrement qu'un des leurs épouse quelqu'un d'un peu plus prestigieux, mais entre l'importance mineure de la famille d'Isaac et ses performances dans l'entreprise, les doyens avaient l'air de peu s'en soucier.

La famille avait de beaux jours devant elle.

***

Noah n'a jamais été très doué avec les gens.

Lorsqu'il a commencé à grandir et à aller à l'école, Mia et Isaac ont bien du se rendre à l'évidence : Noah ne s'avérait pas être l'enfant le plus sociable du monde. Pourtant, nombreux étaient les intérêts qu'il partageait avec les autres enfants de son âge, mais son approche était un peu moins...orthodoxe, disons. Ceci, couplé à son caractère tout aussi particulier (qui était par ailleurs la combinaison parfaite du tempérament de ses deux progéniteurs) ne l'a pas vraiment aidé à se faire des amis. Très peu de ses camarades venaient le voir de leur plein gré, et il était souvent celui qui avait à faire le premier pas. Cette solitude lui permit en revanche de développer une certaine maturité et un certain sens des responsabilités, quelque chose qui faisait la fierté de ses professeurs, tout comme de ses parents.

Cependant, toute la maturité du monde ne protège pas contre les aléas de la vie.

Aussi paisible la vie de la famille Knox semble être, une grande partie de leur quotidien était camouflée par des sourires. L'emploi d'Isaac était loin d'être tout repos et Mia, récemment embauchée dans la branche phytothérapique de l'entreprise familiale, avait tout autant de mal à tenir le coup. Bien plus que son mariage avec Isaac, c'était l'opportunité que son union avec lui avait offerte qui semblait poser problème. Beaucoup de ses collègues semblaient la jalouser, lui en vouloir d'avoir accédé à un emploi aussi bien placé aussi simplement. Bornée comme à son habitude, la pression psychologique et les messes basses ne l'atteignaient guère — mais en définitive, il lui fut difficile de continuer à tenir le coup. Il le fallait, pourtant. Pour le bien de sa famille, et de son fils.

En dépit des sourires gênés et des mines épuisées de ses parents, Noah n'a jamais réellement compris pourquoi son père rentrait toujours aussi tard du travail, ou pourquoi il entendait sa mère pleurer dans la pièce d'à côté, en plein milieu de la nuit.

Ce n'est que lorsque sa mère s'écroule devant ses yeux qu'il réalise que quelque chose ne va pas.

Noah prend alors conscience d'une nouvelle facette du monde ; une qui contient des notions dont il n'avait jamais compris la signification. Il découvre les lumières des ambulances, la couleur blâfarde des couloirs d'hôpital, les cris de son père qu'il entend alors pour la première fois, le visage blême de sa mère gisant faiblement sur un lit d'hôpital, son corps relié à des machines par des câbles qui lui paraissent innombrables.

Il est trop jeune pour comprendre, trop innocent pour saisir la gravité de la situation. Malgré toutes les questions qu'il pose à son père, il ne lui répond qu'avec un faible sourire qui parvient à peine à dissimuler les larmes qui perlent au coin de ses yeux. Alors Noah ne cherche pas à aller plus loin. Il écoute simplement ce qu'on lui dit, et patiente, gardant au creux de son cœur cette douleur qu'il n'arrive même pas à nommer.

Ce n'est que plusieurs mois après l'incident, lorsqu'il est envoyé à Vergazon avec sa mère, qu'il apprend le véritable nom de cette émotion.

De la rancœur.

Au départ, il est perdu. Il ne comprend pas l'air grave sur le visage de son père, son regard qui semble le fuir, lorsqu'il lui annonce qu'ils doivent déménager, dans l'espoir que sa mère aille mieux, et qu'il les rejoindrait plus tard. On lui a toujours dit que l'air de la ville était le plus pur de tout Hoenn — assurément, elle irait bien vite mieux dans ces conditions. Il l'espère, il y croit de tout son être, parce que les prunelles éteintes de sa mère le détruisent, petit à petit. Mais les jours, les semaines, les mois passent ; et, depuis la fenêtre de leur maison à Vergazon, il ne voit que les saisons défiler, la santé de sa mère stagner, et les lumières en lui s'effacer.

Jamais son père ne franchira le pas de la porte.

Il lui expliquera au téléphone, presque un an plus tard, que son travail l'oblige à rester à Mérouville. Qu'il fait tout ce qu'il peut pour les aider, lui et sa mère, qu'il les rejoindra quand tout ira mieux. Il lui promet qu'un jour, ils pourront vivre à nouveau comme avant, qu'ils pourront être à nouveau heureux. Et même si il hoche la tête, même si il comprend ce qui pèse sur les épaules de son père, le cœur de Noah restera sourd à l'entente de ces mots. Même ce sont les mots d'un adulte, qui plus est de son père, il ne parvient pas à les accepter.

Au fond de lui, il sait que ce ne sont que des excuses.

Le reste de son enfance, Noah la passera à s'occuper de sa mère, seul. Les conditions l'aideront à bien vite devenir responsable, débrouillard, et vif d'esprit. Malgré les regards peinés de ses voisins, Noah, du haut de ses 11 ans, insiste que les choses vont bien pour lui. Même l'arrivée d'une jeune femme, Abigail, employée par son père pour venir les aider, ne changera pas la donne. Aussi gentille et attentionnée soit-elle, elle ne lui fera jamais lâcher ce qu'il considère comme son devoir. Si son père, ainsi que la pourtant si influente famille Knox, n'ont rien pu — ou voulu — faire pour elle, ça sera à lui de leur montrer que les choses peuvent changer.

C'est à lui de sauver sa mère.
A lui, et à personne d'autre.

Et, au fil des années, ses efforts semblent porter leurs fruits.

Depuis son arrivée à Vergazon, Noah n'a presque plus pleuré. Ses émotions, il a décidé de les mettre de côté lorsqu'il s'est imposé sa mission. Lui préparer son petit déjeuner, l'aider à manger, l'emmener dehors pour qu'elle prenne l'air, accueillir son médecin ; c'était devenu son lot quotidien, quelque chose qu'il n'a jamais rechigné à faire. Il a décidé de tout abandonner pour elle, ses sentiments, ses amis, son éducation, sa vie toute entière. Et peu importe si rien de tout cela n'était sain. Mais lorsque Mia, lors de sa visite matinale habituelle, répond faiblement à ses salutations, quelque chose semble se briser en lui.

Pour la première fois depuis des années, des larmes viennent perler au coin des yeux.

Il fallut plusieurs mois à Mia avant de recommencer à pouvoir parler. Ses conversations étaient souvent brèves, n'avaient pas toujours de sens, mais Noah n'en avait que faire. Sa mère allait mieux, même si elle ne pouvait encore se déplacer ou agir réellement seule, et c'était tout ce qui comptait. Il avait enfin accepté l'aide d'Abigail, et avait même fini par se rapprocher d'elle. Comme si le mur qui existait entre lui et le monde avait enfin commencé à se fissurer.

Son père, en revanche, n'est jamais venu les voir suite au rétablissement de sa femme. Encore amer, Noah avait refusé de le contacter, laissant Abigail lui annoncer la nouvelle. La jeune femme évite le sujet une fois la conversation téléphonique terminée ; et Noah n'a pas besoin de demander pour savoir ce qu'il en tenait.

Il n'a pas besoin de lui, toute façon.

***

Plus le visage de sa mère s'illumine de sourires, plus le monde de Noah reprend des couleurs. Petit à petit, elle arrive de mieux en mieux à parler, est à nouveau capable de manger seule, même si ses membres parfois l'abandonnent, et elle demande même à sortir seule. Son fils ne cède en revanche pas à cette dernière requête, l'accompagnant à tous moments — à son grand mécontentement. Lentement, Noah se met à aimer de nouveau la vie qu'il mène, la famille dans laquelle il vit, aussi peu conventionnelle soit-elle. Il lui semble, un bref instant, que rien ne pourrait plus jamais aller mal.

Lorsque qu'un jour lui aussi s'effondre, il réalise que les choses ne sont peut-être pas aussi simples.

Il n'a jamais mis sa mère au courant, de peur de lui faire du mal. Il sait qu'elle est particulièrement sensible, et que le stress déclenche fréquemment ses crises. Leur ayant promis de garder le secret, seuls Abigail et le médecin de Mia sont conscients de ce qui lui arrive — la même chose que sa mère. Mais Noah tient le choc : même si il est malade, il refuse de se laisser abattre. Il ne peut pas baisser les bras, après avoir tenu le coup pendant aussi longtemps.

Il ne peut pas se permettre de l'abandonner, comme le reste de sa famille l'a si lâchement fait, malgré tous les moyens qu'ils avaient.

Pourtant, c'est Mia elle-même qui l'éloignera de Vergazon. Toujours outrée par le fait que son fils a abandonné ses études pour se consacrer à elle, elle insiste avec véhémence pour qu'il les reprenne. Il est grand temps qu'à 15 ans, il commence à savoir ce qu'il souhaite faire de sa vie ; et pour ça la Pokémon Community lui semble être un choix parfait — un changement d'atmosphère ne peut que faire du bien à son garçon, qui a bien besoin de s'ouvrir aux autres d'après elle. Noah essaiera d'objecter, évidemment — mais il oublie bien vite qu'il tient principalement son entêtement de sa mère. Il s'avoue vaincu, mais surtout inquiet. Il ne veut pas que quoi que ce soit lui arrive en son absence, mais il suffit d'un sourire de Mia pour chasser les ombres de son cœur.

Il lui sourit en retour.

***

Lorsqu'il voit les contours de l'île se dessiner au loin, Noah se demande si venir ici était réellement une bonne idée.

Mais si c'est pour qu'elle soit heureuse, il est prêt à tout.
SURNOM. Skull.
ESPECE. Sovkipou.
NATURE. Mauvais. Même si pour tout dire, il est plus hargneux que réellement mauvais, le petit.
DESCRIPTION. Noah n'avait pas d'attentes particulières lorsqu'il a pénétré dans l'antre du Collectionneur. Il était prêt à accepter n'importe quel Pokémon, peu importe son apparence, peu importe son caractère.

Il n'était juste pas prêt à recevoir Skull.

Skull est petit, Skull est nerveux et surtout, Skull est totalement stupide. Et ce, sans même être volontairement méchant : il n'y a juste pas vraiment d'autre mot pour le décrire. Malgré son apparence frêle, Skull est un réservoir de hargne et d'impulsivité, au grand dam de son pauvre dresseur (un peu flemmard) qui se retrouve souvent obligé de lui courir après. Parce qu'en plus d'être sacrément rapide avec toutes ces pattes, la grande passion de Skull est de chercher des noises à tous les Pokémon qui s'avéreront être plus grands que lui. Et croyez-moi, ça fait beaucoup. Noah n'est pas sûr de s'il possède un quelconque complexe d'infériorité, ou si il est juste suicidaire.

Peut-être les deux.
PSEUDO OU PRÉNOM. Luca, chef o>
ÂGE.. 24 ans.
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Je suis serial rerolleuse. (c'est mal pardon) (promis j'arrête après) (...j'espère) (mais je garde Caitlin sous le coude en attendant que ma motiv avec elle revienne !)
QUELQUE CHOSE À AJOUTER ? IM BRINGING ANGSTY BACK. Enfin ça va par rapport à mes moyennes en vrai. Je pense reprendre tout doucement le rp, donc je vais être assez chill, on espère que ça se passera bien ! PS: Celui qui trouve la chanson d'où vient mon titre de fiche reçoit des cookies.

_________________

before you call it convenient, please
heal my wounded heart
Camille Duval
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 3
Jetons : 1686
Points d'Expériences : 39
Todresseur Novice
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mar 4 Sep - 23:23
Luca !!!!!! Rebienvenue avec ce nouveau compte o/ Un herboriste en plus, j'aime ! Il nous en faut ! Very Happy

(P.S : la musique, c'est celle de Kagamine Rin ? 'o')
Bellamy Wallace
Région d'origine : Kalos.
Âge : 17 ans
Niveau : 36
Jetons : 1654
Points d'Expériences : 901
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mer 5 Sep - 0:32
[520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI] Hiiiiiiiii
Un nouveau perso de Luca ?

Rebienvenue ! J'adore toujours tes fiches et celle là ne fait pas exception, Noah à l'air tout soft et bien dosé ! Hate de lire son histoire et tout, et tout !
Noah A. Knox
Région d'origine : Hoenn.
Âge : 15 ans.
Niveau : 0
Jetons : 1404
Points d'Expériences : 223
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mer 5 Sep - 18:42
hhHHHH merci vous deux, vous êtes adorables ; v ; et vos commentaires me font heu, très le doki.  pika14

Desmond > LES HERBORISTES C'EST BIEN. rpz.
(Et oui, c'est bien How To: World Domination, héhé. /siffle le camion de cookies)

Bellamy > MERCI DE RECONNAÎTRE QUE MON PETIT EST SOFT, c'était vraiment ce que je voulais faire ressortir et que tu le remarques ça me touche énormément parce que ça veut dire que (fox voice) mission complete ehehe ; u ; (also ptn ce gif, omg.)

L'histoire devrait arriver sous peu, probablement petit bout par petit bout, mais SOON. ♥️

_________________

before you call it convenient, please
heal my wounded heart
Cael Joy
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 64
Jetons : 1091
Points d'Expériences : 2329
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Ven 7 Sep - 0:57
EDIT : ...C'est mieux quand le message part.

(Re)bienvenue à toi, créature...Noaesque (ça sonne pas tiptop mais on fera avec). J'ai déjà eu des hints mais on va dire que le fait qu'il n'y ai pas de drama d'office, c'est une nouveaut.. *se prend un sovkipou dans le genou...tombe...meurt*
On verra ce que donnera ce petit gars (soft d'après le poisson) du coup !

_________________
[520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI] 1529618029-cael
[520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI] Nrlv1q6

"You don't need a reason to help people...right ?''
Noah A. Knox
Région d'origine : Hoenn.
Âge : 15 ans.
Niveau : 0
Jetons : 1404
Points d'Expériences : 223
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mar 25 Sep - 15:58
Cael > WSH UN PEU DE RESPECT JE TE PRIE. bien fait pour toi, bouffe mon sovkipou
mais merci, keur keur. ♥️

ET C'EST FINI ça m'a juste pris 20 jours mais c'est pas grave ahahaha /looks into the distance
Bref heu. J'espère que mon fils vous plaira quand même.
Il est un peu awkward mais il est doux j'vous promets. ♥️

_________________

before you call it convenient, please
heal my wounded heart
Obéline Gauthier
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mar 25 Sep - 16:34
RE BIENVENUUUUE PAR ICI CUTIE Wee

Noah est doux, Noah est soft, Noah est un cutie, je l'aime déjà <3

Et c'est fou mais son passé est assez proche de celui d'Obéline au final, du coup j'imagine bien un lien entre ces deux là héhéhé

BREF. Contente de te voir de retour par ici avec un nouveau perso ♥️

_________________


 
she is just a little
snowflake
Enzo White
Région d'origine : Hoenn - Pacifiville
Âge : 23 ans
Niveau : 10
Jetons : 1120
Points d'Expériences : 171
Adulte Blogueur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mar 25 Sep - 19:28
MON ENFANT C'EST MON ENFANT !!! Bon, y'a pas besoin de s'éterniser des années, tu connais mon amour pour mon enfant, il est doux, il a cette tendresse brute, ce dualisme qui me touche énormément, ses réactions, sa relation avec ces parents est si réelle je ;w;
encore une fois je suis amoureuse de ton style, de tes mots, de tes tournures, clapclap !


Bienvenue dans le Dortoir Phyllali ♂ et bonne intégration parmi tes confrères ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux membres de ton dortoir (www).Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate !  Sache également que nous possédons un chan discord, si tu souhaites le rejoindre, contacte un modérateur. Tu repars aussi avec 2 Pokeball, données par le Collectionneur. Ton numéro étudiant est 520. Bon jeu sur Pokémon Community !

C'est les vacances d'été ! Tu peux retrouver toutes les informations à ce sujet dans ce topic www !

_________________


traveller
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   Mer 26 Sep - 10:09
Bienvenue officiellement au cutie ! (cael en fait le drama il se planquait dans la story)

On se poke en pv pour un rp Wee

_________________
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]   
[520] noah a. knox | i have to become a kind person [PHYLLALI]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :