Partagez | .
La Belle et le bête [terminé]
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: La Belle et le bête [terminé]   Dim 9 Sep - 15:23

Quel calvaire cette chaleur ça me fait transpirer comme un groret !... Je suis assis sur le bord du port les pieds surplombant la mer comme dans mon habitude. Par cette chaleur rien de mieux qu’une bonne boule de glace. J’avoue que la vendeuse et son Sorbouboul son tout à fait adorables… Surtout la vendeuse. Ah si seulement je trouvais une femme qui ai un peu d’importance, pas qu’une histoire d’un soir… Même si me faire passer les menottes dans une relation sérieuse m’effraie un peu, je pense que ça me ferait un peu de bien. Puis quoi de plus agréable que de se sentir aimer.
Je laisse sortir Spin pour qu’il vienne me tenir compagnie.

Et toi mon vieux copain qu’est ce que tu en penses ? Tu m’imagines posé avec une fille ? Continuer la ligné des Reece pourquoi pas. Et puis c’est toujours agréable d’avoir une personne qui s’occupe de nous, qui est là quand il faut non ?

Spin me regarde et me comprend même s’il sait tout comme moi que les relations courtes sont ma spécialité.

De toute façon, tu as entendu Henry faut se trouver une parfumeuse ! Et attention, il faut qu’elle soit suffisamment jolie pour qu'il soit dégoûté de m’avoir filé une si bonne idée.


Je fini ma glace m’essuie la bouche pour être un peu plus présentable et me relève avec l’aide de Spin.

Tu peux me faire une recherche d’un institut de beauté pas loin copain ?

Spin fonce au sein de mon portable de fonction et télécharge dans son esprit le chemin le plus court pour aller à la parfumerie ou le salon de beauté le plus proche. Il me fait signe de le suivre et me prend la main en me tractant à toute bringue.

Hey doucement garçon, on n’est pas pressé les jolies filles ça court pas si vite !

Il a l’air pressé, peut être se rend, il compte que derrière se masque de joyeux lurons y avait aussi un petit cœur en manque d’affection… Il me connaît depuis si longtemps en même temps, je peux plus lui cacher grand-chose. Je sais que je le montre que peu et notamment à mon entourage sur mes sentiments, mais en même temps ça me gêne d’embêter les gens avec mes états d’âme après tout, je préfère les voir aller bien plutôt que de les mettre mal à l’aise avec mes histoires de cœur solitaire.

Doucement Spin, laisse moi me brailler un peu je ressemble à rien à force de courir derrière toi. Même si tu sais que j’aime pas me sentir serrer dans mes fringues, je veux au moins avoir l’air de quelque chose.

Je replie mon col de chemise et ajuste ma cravate que je desserre juste après vue que je déteste la sentir contre mon cou. Ma chemise est sortie de mon pantalon parce que j’aime pas ressembler à un cow-boy ceinture apparente. Je remonte mes manches vu la chaleur qu’il fait dehors et me rapproche du centre qui est maintenant dans mon champ de vision.

Allons-y !

Je rentre dans le magasin dans lequel la clim est suffisamment froide pour me faire avoir un léger frisson. Spin retourne se mettre au chaud dans sa pokéball tandis que je me mets à errer dans les rayons. Je fais mine de chercher un parfum et essaye de me concentrer malgré l’odeur forte de tous ses parfums mélangés dans le petit établissement. Au détour d’un rayon, je vois deux longues jambes cachées par une paire de chaussette haute noire plongeant dans des chaussures de la même couleur une jupe patineuse sombre légèrement ornée de dentelle qui épouse très bien ses formes. Bien que mes yeux aient du mal à poursuivre elle porte aussi un joli t-shirt blanc faisant ressortir ses cheveux blonds dorés.
Elle, elle n’a rien d’une gamine pour une fois. La voyant sentir différents parfums et les remettre soigneusement à leur place avec délicatesse et attention, je m’approche d’elle et l’interpelle.

Excusez moi madame, j’aurai besoin d’un… Renseignement.

Elle se retourne alors vers moi l’air surpris, mais souriant. Elle a vraiment un visage d’ange. Je dois y arriver pour Henry ! Et aussi pour moi, mais bon le parie en vaut bien la chandelle !

Je cherche un certain type de parfum peut-être pourriez-vous m’aider…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate


Dernière édition par Edward Ceere le Lun 24 Sep - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Dim 9 Sep - 16:48

Déjà une semaine que je suis arrivée sur l'île et mes anciennes habitudes me reviennent en prenant mes marques en ville : faire toutes les petites allées et ruelles les plus cachées, trouver des postes d’observation où je peux me ressourcer au calme et surtout, aller dans les toutes parfumeries de la ville. L'été m'a permis de ressortir mes incontournables jupes que je ne peux quitter mais aujourd'hui j'opte pour un classique chez moi . Une jupe noire, un haut blanc, des chaussettes hautes noires et mes baskets. J'hésite encore à affirmer mon style car je n'aime pas me faire remarquer mais les gens ne me regardent pas et je commence à prendre mes aises avec ma nouvelle vie ici.
Toujours avec ma petite Rosy, je me promène dans les rues à la recherches de nouvelles découvertes. Rosy est adorable, elle est si heureuse de voir toutes ces nouvelles personnes et cet endroit magnifique ; elle zigzague mais garde toujours un œil sur moi au cas où je me perde ou m'arrête observer une devanture. Les chaleurs de l'été sont si agréables dans les ruelles et on se laisse surprendre quand une brise arrive du port.
En cette fin de journée, je pense à rentrer mais Rosy, toujours devant, me fait un grand signe et commence à sauter sur place. Je me dépêche donc de la rejoindre et stupéfaite, voit une dernière parfumerie qui avait échappé à mon radar.

Je me presse d'entrer à l’intérieur et me laisse transporter par ce mélange d'odeur subtile . Je quitte Rosy qui est émerveillée par la décoration à l'entrée et me précipite dans les rayons. Je remarque rapidement que les parfums sont différents de ce que je connaissais avant et que je n'en connais que très peu ; cela me donne une grande excitation et je commence à vouloir tous les sentir. Les emballages et les senteurs sont nouveaux et originaux ; je devine de la vanille, de la cannelle, de la réglisse , de la rose( c'est si nouveau!), et puis des fruits rouges et de la violette, mes odeurs préférées. Je me redresse un moment pour voir si l'on ne m'observe pas ou si les vendeuses ne me regardent pas bizarres mais je suis bien seule... je pourrais faire tout le magasins comme ça et revenir demain si je ne les ai pas tous senti !

Cela fait un moment que je suis dans le magasin, je n'ai pas la moindre idées de l'heure. Je vérifie que Rosy est toujours là et elle n'a pas bouger d'un cil, je me dirige donc dans la partie « homme » du magasin et recommence de plus belle mes activités. Les parfums femmes et hommes n'ont vraiment rien en commun... Soudain, une voix derrière moi me sort de ma bulle :

excusez moi madame, j'aurai besoin d'un... renseignement

je me retourne, surprise de cette demande mais si contente d'avoir été confondue avec une vendeuse que mon visage s'illumine d'un grand sourire . Il enchaîne :

Je cherche un certain type de parfum peut-être pourriez-vous m'aider...

vous cherchez quelques choses de précis ? Une senteur ? C'est pour un événement ?


Je le mitraille de questions et je vois sur son visage qu'il est un peu perdu et qu'il ne sait pas trop quoi répondre à la vitesse où je lui parle. Je m'arrête donc et le fixe en attendant sa réponse. Je suis si excitée que je n'entend même pas ce qu'il vient de dire mais je refuse de le faire répéter, je ne veux pas être prise pour une débutante... Je le regarde et commence à chercher dans les rayons, une légère boule au ventre, avant de lui dire :

Je sais ce qu'il vous faut...


Dernière édition par Lou Berry le Dim 9 Sep - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Dim 9 Sep - 18:10

Ce sourire radieux qui illumine son visage réchauffe mon corps entier en me donne un petit frisson. Elle commence à déblatérer de nombreuse chose sur les parfums mais tu n’écoute pas… Ses lèvres pulpeuses sont hypnotiques et tu te perds dans ses paroles qui rentrent par une oreille en ressortant par l’autre, mais à quoi bon elle n’attend même pas que je lui réponde pour continuer sa pluie de question.
N’ayant pas attendu que je réponde et n’ayant pas compris la moindre de ses questions car pendue à ses lèvres un petit moment de blanc assez gênant s’installe.

Je sais ce qu'il vous faut...

Finalement elle rompt ce silence en courant récupéré au bout de l’allée un parfum au deuxième étage d’un petit meuble. Elle m’amène un petit boitier contenant un flacon allongé et légèrement plus évasé sur le bas. Elle me le tend avec ce petit sourire toujours aussi charmant.

Haha c’est gentil vous êtes efficace ma parole, tellement que je n’ai même pas eu le temps de répondre à aucune de vos questions.

Elle devient rouge comme une baie Tamato. Une vendeuse arrive derrière moi et met sa main sur mon épaule.

Je peux vous aider messieurs dames ?

Je la regarde perplexe puis me retourne vers la blonde qui regarde au sol toujours plus rouge piétinant légèrement… D’accord ce ne doit pas être une vendeuse de parfum du moins pas dans ce magasin je présume.

Non c’est bon votre collègue s’occupe de moi.

La vendeuse regarde la jeune femme bizarrement et nous dit un peu hésitante :

Ah… D’a-d ’accord et bien si vous avez la moindre question n’hésitez pas…

Je me retourne vers cette petite blonde adorable.

Alors comme ça on me conseille madame la parfumeuse ?


Elle baisse les yeux rouges de honte. Mon dieu elle est adorable je n’avais jamais vue une femme aussi jolie… Cette fois c’est sur Spin validera complétement mon choix en termes de femme je peux en être sûr.

Ne vous en faites pas je ne dirai rien.

Elle me regarde les yeux légèrement brillant et je lui offre un clin d’œil malicieux. Elle rit silencieusement et tire la langue de malice. Décidemment elle me ressemble de plus en plus, maligne joueuse et surtout assez maladroite.

En tout cas vous avez l’air de vous y connaitre en parfum alors je cherche un parfum dont l’odeur pourrai facilement m’aider à séduire.


Je m’asperge légèrement une barrette de parfum et le renifle. Ce parfum est puissant, fort et enivrant. Elle est vraiment douée… Je ne sais pas comment elle à deviné que ce parfum été ce qui me fallait.

Vous êtes doué madame c’est pile ce que je cherchais. Au fait je me présente je suis Edward, Edward Ceere gardien de la paix pour le bien être du monde. Et vous ?

Je me retourne vers la charmante femme qui me rend mon sourire radieux.

C’est peut-être trop tôt pour vous vue comment vous avez l’air absorbé par tout ces flacons mais ça vous dérange si on continue cette conversation dehors ? Les mélanges de parfums trop concentrés me donnent vite mal au cerveau.

Je me dirige vers la caisse et paye mon flacon. Et me dirige vers la sortie en vérifiant si la jeune femme me suis.

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Dim 9 Sep - 19:20

Trouver le parfum qu'il faut. Je n'ai aucune autres informations. Réfléchir, regarder et espérer que ça lui plaise et pour moi j’aurai tout gagner. Je trifouille un peu les flacons mais je suis trop stressée pour vraiment réfléchir correctement, dans ma tête c'est le chaos. Il y a 10 minutes à peine, je les sentais tous et j'ai tout oublié... je me dirige vers le petit meuble en face de moi et regarde sur les étagères. Je me concentre du mieux que je peux puis m’arrête sur un boîtier très simple. Je me souvient alors que le parfum à l'intérieur était assez puissant sans être trop et que la rose rajoutait une touche de romantisme au mélange. Je me retourne, il est là devant moi. J'ai l'impression de jouer ma vie, que tout s’arrêtera pour moi s'il n'aime pas. Je lui tend alors le boîtier, légèrement tremblante mais je garde un petit sourire. Il l'ouvre et j'ai l'impression que le temps ne passe plus, que tout est figé. J’attends le verdict quand une voix brise le silence :

je peux vous aider messieurs dames ?

Oh non, une vendeuse... Une bouffée de chaleur me parcourt , mon secret est dévoilé. La pseudo vendeuse que j'étais devenue a disparu pour redonner place à la véritable Lou. Honteuse, j'ai viré au rouge vif et je regarde mes pieds comme une enfant que l'on gronde.

Non c'est bon votre collègue s'occupe de moi.

Je sent les yeux de la vendeuse se poser sur moi mais elle rajoute seulement :

ah... d'a-d'accord et bien si vous avez la moindre question n'hésitez pas...

je voudrais disparaître à tout jamais, moi qui déteste tant être le centre d'attention, j'ai tout gagné... L'homme n'est pas parti avec la (vraie) vendeuse, il est toujours face à moi, et mes jambes tétanisées m'empêchent de partir en courant .

Alors comme ça on me conseille madame la parfumeuse ?


Je redresse les yeux mais les baissent dès que nos regards se croisent. Mourir tel est mon désir dans une situation pareille.

Ne vous en faites pas je ne dirai rien.

Mon cœur se desserre légèrement, et je redresse les yeux, soulagée. Son clin d’œil me fait rire et je lui tire la langue. Lui tirer la langue : Lou, il te passe quoi par la tête ! Je me reconcentre donc sur ma « mission ». Le flacon en main, il attrape une barrette de papier et y asperge du parfum avant de le sentir plusieurs fois . Le petit sourire qu'il me renvoie me rassure et me calme totalement, j'ai réussi !

Vous êtes douée madame c'est pile ce que je cherchais. Au fait je me présente je suis Edward, Edward Ceere gardien de la paix pour le bien être du monde. Et vous ?

Aucuns sons ne peut sortir de ma bouche. Rien. En guise de réponse, je lui sourit et il rajoute :

c'est peut-être trop tôt pour vous vue comment vous avez l'air absorbée par tout ces flacons mais ça vous dérange si on continue cette conversation dehors ? Les mélanges de parfait trop concentrés me donnent vite mal au cerveau.


Il tourne les talons et se dirige vers la caisse. Je reste la planter dans le rayon, seule. Tout ce bouscule dans ma tête. Que faire ? Retrouver Rosy et partir en courant me réfugier après ce moment si gênant ou l'attendre ? Il est en train de payer, je n'ai plus beaucoup de temps si je veux m'enfouir...
Je retourne près de Rosy qui est toujours autant fascinée par la devanture, elle me fait sourire.
Arrivée à son niveau, je lui touche le haut de la tête pour lui dire que l'on retourne à la maison quand une voix que je reconnais me demande :

C'est une Roserade ?


Je me retourne, cet homme. Il passe sa main dans ses cheveux et me sort un sourire de coin. Je hoche la tête en guise de réponse. Il poursuit :

On y va ? Je connais un super endroit pour boire un verre...

Nous sortons du magasin avant de prendre une ruelle un peu plus loin, le couché de soleil est magnifique. Je décide de rompre le silence :

Lou Berry et voici Rosy...

Il me regarde bizarrement avant de comprendre et nous continuons de marcher avant qu'il ne dise à voix basse :

Enchanté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Dim 9 Sep - 20:44

Je donne la somme à la vendeuse et lance un petit regard au-dessus de mon épaule. Elle est là tourne la tête dans tout les sens elle semble perdue la pauvre. Surement le mélange de vapeur qui lui est monté à la tête, tient elle court jusqu’à la sortie… je ne peux pas laisser filer une telle merveille.

Gardez la monnaie ça vaux bien les yeux de la blondinette !

Je m’élance dehors, aller Ed c’est une parfumeuse et Henry t’as certes pas mis au défi mais… au et puis zut. Je la voie qui caresse un pokémon d’un violet sombre et mystérieux.

C’est une Roserade ?

Je n’en avais jamais vue de cette couleur elle est magnifique et embellie encore plus cette splendide femme. J’hésite légèrement et l’invite à aller boire un verre au petit bar que j’avais repéré en bordure de mer.

On y va ? Je connais un super endroit pour boire un verre…

Ok Ed tu la tient par le bout de ton hameçon il reste plus qu’a ferrer et le tour et jouer. Elle semble acquiescer de la tête et me suis. Ça y est la chance tourne mon ami !
Elle murmure lentement avec une voix timide et touchante, elle se nomme Lou Berry et sa partenaire chromatique c’est Rosy. Adorable, il n’y a rien d’autre à dire…

On peut se vouvoyer ? J’ai du mal avec la politesse et le vouvoiement…

Elle sourit et semble d’accord. Tout à coup une odeur me prend le nez, désagréable et pestilentielle. Elle n’aurait quand même pas fait ce que je pense… pas une lady quand même. Je la regarde avec un regard un légèrement troublé. Elle me lance légèrement :

Ce n’est pas moi… Quand même pas à ce point la… Je te présente Mimi.

Je vois derrière une petite moufouette très fière d’avoir failli ruiner le coup de sa dresseuse.

Haha j’ai eu peur l’espace d’un instant…

Ouf si ça avait été elle j’aurais subi.

Ça tombe à pic j’allais te demander si tu avais d’autre compagnon de route.

Je me baisse et salut le petit être puant mais qui à quand même une petite bouille bien mignonne.

C’est tout ou tu m’en cache un dernier ?

Je vois alors une jolie tritox sortir de sa pokéball et venir se mettre dans les bras de sa dresseuse un peu sur la défensive.

Voilà Ivy elle est un peu méfiante envers les gens mais je lui expliquerais ne t’en fait pas… Tu en as je suppose toi aussi…

Mes petits choux vous avez intérêt à m’aider à la séduire je compte sur vous. Je lance nonchalamment ma première pokéball puis mes deux autres. Viennent alors Spin Mad et Pic.

Je te présente Mad mon fidèle dynavolt qu’on m’a offert dans mon centre de formation à l’école de police, lui c’est Pic le motisma farceur toujours la à faire des blagues donc j’espère qu’il ne va pas être trop copain avec ton Mimi sinon on risque de se taper la honte au bar… Et enfin ce porygon Z c’est mon ami de toujours Spin.

Elle les regarde attentivement et Spin, à son habitude va aller « tater le terrain ». Il passe d’abord devant sa poitrine en hochant de la tête malgrès les petits grognements de la jeune tritox à son approche. Il fait le tour et une fois dans son dos passe un bref regard sur ses hanches en hochant la tête avec encore plus d’approbation… Sacré filou tu as des goûts de luxe dit moi…

Je pense que mon porygon Z t’apprécie déjà Haha. Tient on est arrivé.

Je demande ma table habituelle devant la fenêtre qui donne sur le coucher de soleil.

Alors, qu’est ce qu’on boit camarade ?

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Dim 9 Sep - 21:57

Cette ruelle me paraît vraiment longue, ou peut être qu'on ne marche pas aussi vite que d'habitude. Avec les inconnus d'habitude c'est plus du genre «  OK mais vite fait » quand on m'invite à boire un verre, alors que là, nous marchons tranquillement et je ne suis pas stressée, bizarrement d'ailleurs... Mais lui, je ne sais pourquoi, je le trouve différent... j'ai eu le temps de l'observer du coin de l’œil et je dois avouer qu'il a du charme, voir beaucoup de charme, mais sa demande dans la boutique me laisse sous entendre qu'il aime séduire donc je ne dois pas tomber de le panneau.

On peut se vouvoyer ? J'ai du mal avec la politesse et le vouvoiement...

Je valide de la tête. Après tout il n'a pas tord, on a pas 70 ans ! On continue à marcher doucement quand je commence à sentir une odeur qui m'est familière mais après une après-midi dans une parfumerie, j'ai un peu le nez en vrac. Pourtant l'odeur persiste voir même s’intensifie ; je me concentre alors puis commence à comprendre ce qui se passe. Le stresse commence à monter et je sais que Edward sent lui aussi l'odeur et son regarde en dit long. Alors je lui lance :

Ce n'est pas moi... quand même à ce point... je te présente Mimi...

je me décale alors pour laisser apparaître Mimi et je vois dans son regard qu'elle est heureuse de cette blague. Malgré ses nombreuses bêtises, je ne sais pas ce que je ferai sans elle... j'espère toute fois qu'elle ne va pas ruiner mon rendez-vous... enfin, est ce que c'est un rendez-vous déjà, je n'en sais rien, il m'invite peut être parce que je lui ai rendu un service ?

Haha j'ai eu peur l'espace d'un instant..

je sourit

ça tombe à pic j'allais te demander si tu avais d'autre compagnon de route
c'est tout ou tu en caches un dernier ?


Il commence alors à saluer Mimi qui ne dit rien et je lui présente Ivy sur la défensive comme à son habitude. Je l'a prend donc à bras et lui explique :

Voilà Ivy elle est un peu méfiante envers les gens mais je lui expliquerais ne t'en fais pas... tu en as je suppose aussi...

Il me sort alors 3 pokémons : Mad un Dynavolt qui est vraiment à croquer, Pic un Motisma farceur, idéal comme compagnon pour Mimi,et enfin Spin un Porygon Z, son ami de toujours. Mais je n 'écoute pas ses explications ; je le fixe lui et remarque des petits tics adorables comme passer la main dans ses cheveux ou desserrer sa cravate régulièrement, c'est vraiment très craquant... Je le fixe un moment et remarque que je suis en train de me mordiller la lèvre. ( ça va pas Lou ou quoi !? )
heureusement  il n'a pas remarqué et il fixe plutôt Spin qui me tourne autour... que fait-il ? Mais c'est mes fesses qu'il regarde ou je rêve ? Intriguée je regarde Edward :

Je pense que mon Porygon Z t'apprécie déjà haha. Tient on est arrivé.


Est ce qu'il était un peu gêné pour sortir ce petit rire très mignon ? Je ne sais pas et je n'ai pas le temps de réfléchir puisse qu'on est déjà assis et qu'il me demande ce que l'on boit. Je lui dit que je prendrais comme lui pour découvrir de nouvelles choses. Un petit silence s'installe et, stressée, je lui pose encore une mitraillette de questions :

alors que fais tu ici ? Tu travailles ? Tu es artiste ? Tu connais du monde ?

Je le voit qui me fixe et de nombreuses questions continuent de sortir de ma bouche sans que je puisse faire quelques choses... quand soudain, la question fatidique sort toute seule :

alors tu as quelqu'un dans ta vie ?

Il n'a pas eu le temps de répondre puisse que nos verres sont arrivés et qu'un groupe de musique commença à jouer. Le vacarme m'a permis de camoufler ma bêtise même si je sais très bien qu'il a entendu ma question, et j'ai avalé mon verre d'une traite sans même savoir ce qu'il contient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Lun 10 Sep - 8:11

Je vais prendre comme toi, c’est l’occasion de découvrir de nouvelles choses.

D’accord qu’est ce que je connais dans mon répertoire de boisson que henry m’a déjà fait goûter et qui était frais et fruité. Absinthe ? Non trop fort... Vodka ? Non ça fait trop soiffard… Bon on va partir sur un truc sobre pour commencer. J’attends que le serveur passe et lui demande deux cocktails Cacturne, c’est un mélange de jus de cactus de citron parfumé au piment et avec un soupçon de Tequila.
Je veux prendre une inspiration pour emboîter le pas à la vue du léger silence qui se créer quand elle recommence sa rafale de question.

Alors que fais-tu ici ? Tu travailles ? Tu es artiste ? Tu connais du monde ?


Et ben elle semble timide au premier abord, mais c’est une vraie pipelette quand on la lance…

Alors tu as quelqu'un dans ta vie ?

Wow et en plus d’être pipelette, elle est directe la blondinette… Mon cœur commence à battre la chamade… C’est bizarre ça faisait longtemps qu’une telle chose ne m’était pas arrivé, mais bon… Si ça se trouve, c’est son super parfum qui fait effet hé hé bon Ed calme toi et précipite pas les choses joue la fine parce qu’on peut pas la laisser filer elle !
De la musique commence à se faire entendre et je pense que cette question n’était pas attendu vue comment elle boit son verre cul-sec. Y a pas à dire sa maladresse me correspond parfaitement. Elle reprend une teinte un peu rouge, sûrement parce qu’elle se rend compte de ce qu’elle à dit. Mais non, bougre de Tiboudet c’est juste qu’elle attend ma réponse et que je la fais poireauter dans un grand blanc…

Ben écoute pour l’instant, je suis en mission plutôt tranquille même si un peu dégradante, je m’occupe surtout de la circulation et de l’aide publique, mais je viens aussi pour accompagner les habitants de Lansat qui ont récemment perdu leur île à la suite d’un accident enfin bon, on n’est pas là pour parler de ce désastre… Comme je te l’ai dit dans le magasin, je suis gardien de la paix et pour l’instant je ne connais que…

Oh non, pas tout de suite si je dis que Henry Reece est mon cousin je crame ma couverture devant elle, je le ferai que si ça devient sérieux entre nous mais pas avant…

Ah non, tu as raison, je ne connais personne…

Je marque un temps d’arrêt pour lui faire croire un peu que je n’ai pas entendu sa dernière question. Elle semble soulager, mais je m’approche d’elle et lui dit lentement de ma plus belle voix de charmeur :

Et non, j’ai personne, du moins pas encore…

Elle rougit de plus belle tellement qu’on pourrait voir sa petite tête fumer tellement elle doit avoir chaud. Son doigt fait le tour de son verre haut et je la vois, sous ses cheveux blonds qui me laisse pile une ouverture sur ses lèvres rouge, qui se les mordille légèrement. Mon dieu, elle est adorable… Elle doit sûrement souffrir de la même malédiction que moi, s’attacher vite au gens.

Et toi alors tu es vraiment parfumeuse ou c’était juste une passion pour jouer la vendeuse tout à l’heure ?

Je fini mon verre bien plus lentement et laisse juste une goutte sur le bord de mes lèvres pour voir si elle la fixe. Technique de vérification d’une drague fonctionnelle numéro 12 toujours trouver un moyen pour vérifier ce que la dame regarde. Si c’est la porte, c’est mort si c’est vous, il reste du chemin à faire, si c’est le moindre détail qui peut troubler une réflexion saine, c’est dans la boite.
Elle suit la goutte des yeux laissant un demi-silence. Au moment où la goutte tombe elle redresse ses yeux secouant sa tête comme pour se sortir d’un rêve. Je repose ma question et attends sa réponse.

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Lun 10 Sep - 16:38

Pourquoi ? Pourquoi cette question Lou ? Es tu obligé de gâcher chaque rendez-vous que tu as avec tes questions trop directes et trop personnelles ? Tu ne connais Edward que depuis 1h à peine et tu veux déjà tout connaître de lui sans même savoir si vous allez vous revoir un jour... En plus tu te ridiculise... La couleur de mon visage me trahi également mais Edward commence à répondre à mes questions, mais je n'écoute pas tellement et je prie pour qu'il n'ai pas entendu ma dernière question, la question. Il m'explique qu'il s'occupe des tâches banales de la ville, comme la circulation, et qu'il aide les habitants de Lansat qui ont perdu leur île. C'est terrible de perdre son chez-soi ma parole... Je retrouve mes esprits et suis soulagée qu'il ne réponde pas à ma dernière demande, il ne l'a sûrement pas entendu...
Il s'approche alors de moi et me dit près de l'oreille d'une voix charmeur, qu'il doit faire pour séduire ses conquêtes :

Et non, j'ai personne, du moins pas encore...

Il l'a entendu, et ça le fait rire vu son sourire de coin... J'ai viré au rouge intense et j’étouffe de gênes. Je réfléchie à comment sortir de cette situation mais mon seul échappatoire serait de m'enfermer dans une Pokeball pour ne plus jamais en sortir. J'ai l'impression que ma tête va exploser tant toutes mes pensées se bousculent. Je ne peux plus le regarder en face et pourtant je sent ses yeux posés sur moi...  Et je me mordille la lèvre : c'est sûr, maintenant il pense que j'ai un faible pour lui... Pour détendre l'atmosphère, ou du moins je l'espère, il relance :

Et toi alors tu es vraiment parfumeuse ou c'était juste une passion pour jouer la vendeuse toute à l'heure ?


Je me souviens alors que c'est ma deuxième gaffe de la journée, il va me trouver tellement nulle... Je baisse encore les yeux, de nouveau gênée, tandis qu'il finit son verre et beaucoup plus lentement que moi. Je n'ai pris d'ailleurs aucun plaisir à avaler ce verre et je garde encore la langue piquante vu que ne vient jamais dans ce genre d'endroit. Ce lieu est vraiment charmant ; les plantes, les lumières et même l'ambiance mais leurs spécialités sont bien loin de mon smoothie aux fruits des bois. Après m'être détendue un peu avec la musique, je décide de me tourner vers lui malgré la rougeur de mes joues. Je le fixe alors dans les yeux puis remarque une goutte qui pend à ses lèvres.
Elle commence à glisser sur sa lèvre inférieure puis sur son menton avant te tomber sur la table et de disparaître. Je suis donc encore en train de le fixer et il a toujours ce petit sourire sur les lèvres.
Il repose alors sa question et je m’élance dans mon explication :

Mon rêve est de devenir parfumeuse mais je viens à peine d'arriver sur l'île et je n'ai aucun contact encore. A vrai dire, tu es la première personne avec qui j'ai une vraie discussion... En ce moment je suis à la recherche d'un stage dans une parfumerie...  alors en attendant de trouver du travail, je découvre ma nouvelle ville, ses petits secrets et ses lieux insolites comme celui-ci.

Quand je me concentre à nouveau sur lui, il me regarde avec ses yeux noirs intenses qui doit en faire craquer plus d'une, mais tu dois rester forte Lou. On se regarde tout les deux un petit moment avant que je ne dévie le regard une nouvelle fois, intimidée... Et de nouveau un moment de silence s'installe et le groupe a arrêté de jouer, il était vraiment impressionnant. Je regarde l'heure et constate qu'il est presque 20h et qu'il faut que je me dépêche si je veux avoir le dernier bus. Je trifouille dans mon sac pour sortir de la monnaie, puis me tourne vers Edward :

Je dois y aller, il se fait tard et le bus ne m'attendra pas... j'ai été ravie de faire ta connaissance et de t'avoir aider toute à l'heure et merci encore pour ce moment, c'était super...


Je me lève alors, rassemble des affaires ainsi que Ivy, Rosy et Mimi, me dirige vers la porte et me retourne pour lui faire signe de ma main et descend dans la rue. Je repense à cette après-midi : j'ai trouvé une dernière parfumerie, elle est juste magnifique, et surtout j'ai rencontré Edward. Je continue à descendre la ruelle avec Rosy quand on m'attrape le poignet. Je me retourne, c'est Edward...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Lun 10 Sep - 17:56

C’était donc pas des conneries, elle s’y connait bel et bien en parfum, excellent je vais pouvoir clouer le bec d’Henry avec ce top model de la parfumerie qui en plus de ça à l’air d’être une femme de goût vue comment elle s’habille et s’orne de bijou brillant mais discret. Elle cherche un stage en parfumerie… Hum intéressant si ça se trouve comme elle est pas encore très fixée par son job elle pourrait venir chez moi quand j’en ai envie si il y a une parfumerie prête à la prendre là-bas… Ma parole Ed tu pense déjà à t’installer alors que tu l’as seulement rencontrée aujourd’hui…
Elle regarde sa montre et semble choquée par l’heure qui défile. Elle pose sa part sur la table et me lance.

Je dois y aller, il se fait tard et le bus ne m'attendra pas... j'ai été ravie de faire ta connaissance et de t'avoir aidé toute à l'heure et merci encore pour ce moment, c'était super...

Je suis seul devant les deux verres vide et je la voie gracieuse comme un Draco s’évader à travers les lumières tamisées de l’établissement. J’empoigne ma veste pose ce qu’il manque de l’addition et traverse un groupe de personne me freinant dans mon avancé.  Je sors et la vois dans la ruelle plus basse. Je me mets à courir derrière comme un fou elle est là, à portée de bras je lui saisis le poignet, essoufflé, peut être bien transpirant mais je devais le faire ! Elle me regarde ses petites pommettes
rouges trahissent sa joie et peut être même son envie de poursuivre cette fin de soirée à mes côtés.

Excuse-moi… Je reprends mon souffle et je suis à toi…

Note à moi-même arrête d’accepter les invitations clopes d’Henry sinon adieu ton souffle. Elle rigole avec légèreté en fermant un peu les yeux.

J’ai, et ce n’est peut-être pas réciproque mais bon je me lance quand même, très envie de finir la soirée avec toi…Oh faut que j’arrête les sprints si je suis pas échauffé moi ! Je te trouve vraiment adorable et j’avais pas encore ressentit de réelle attirance pour une femme, ou du moins pas une attirance que je voulais faire durer.

C’est le grand saut dans le vide sans élastique je voulais pas encore me caser mais bon je me sens bien avec elle, on se ressemble beaucoup et elle semble déjà bien accroché à moi. Rien qu’à voir comment elle me dévorait des yeux tout à l’heure j’ai ma chance.

Si ça te tente je monte sur la falaise regarder les étoiles ce soir et si tu as pas de bus j’ai toujours de la place chez moi, j’habite pas loin de la falaise…

Elle est là devant moi et j’ai l’impression qu’elle met deux cents ans à répondre. Je pense alors à toute les choses que je vais devoir changer dans mes habitudes et dans celle de mes compagnons… Plus regarder les filles qui passent ok ça devrait le faire, dire a Spin d’arrêter de me conseiller des nanas faudra lui expliquer… Et là je me rends compte que je devrais la confronter à ma vraie nature, celle d’un Reece, un mafieux… j’espère qu’elle ne le prendra pas trop mal et qu’elle m’aime pour qui je suis et non pour ce que je fait… Et oh réveil toi tu es même pas sûr qu’elle éprouve quelque chose
pour toi… j’en peux plus y a pas un bouton avance rapide sur ma vie…

Une soirée à la belle étoile, pourquoi je refuserai…

Oh mon dieu je sais pas si je dois être heureux, pleurer ou encore sauter de joie, c’est un volcan qui se réveil en moi et qui tambourine dans mon torse. C’est tout vue, c’est elle, c’est la bonne...

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Lun 10 Sep - 19:55

Edward est là, face à moi. Il dégouline de sueur et il est tout essoufflé, mais il est là. Des milliers de questions se bousculent et surchauffent mes neurones, même si la principale reste «  pourquoi ? ». A ce moment précis, je me rends compte qu'il est vraiment plus grand que moi et que son charme n'est pas si banal. Il m'a rattrapé dans cette ruelle. Et nous sommes là, seuls, comme si plus personnes n'étaient sur l'île et qu'il ne reste que nous. On se regarde encore avec le même regard de toute à l'heure, mais je ne dévie pas le regard, c'est trop intense. Remis de sa course, il dit :

J’ai, et ce n’est peut-être pas réciproque mais bon, je me lance quand même, très envie de finir la soirée avec toi…Oh faut que j’arrête les sprints si je suis pas échauffé moi ! Je te trouve vraiment adorable et je n'avais pas encore ressentit de réelle attirance pour une femme, ou du moins pas une attirance que je voulais faire durer.

Qu'est-ce qu'il vient de dire ? Il veut continuer la soirée avec moi, Lou Berry, la fille aux nombreuses gaffes ? Je n'y crois pas, c'est impossible. Et en plus, je lui plais ? C'est un rêve éveillé. Si un jour, on m'avait dit que je rencontrerais un homme comme Edward, j'aurais rigolé aux larmes.
Et pourtant, il a l'air vraiment sincère. Il me propose une soirée pour regarder les étoiles sur la falaise, que demander de mieux, ça risque d'être vraiment romantique... On se dévore des yeux de plus belle, j'aimerais rester comme ça pour toujours. Le temps s'est arrêté et la vie autour de nous aussi. Voyant qu'il commence à stresser ne sachant pas ma réponse, je lui glisse doucement :

Une soirée à la belle étoile, pourquoi je refuserai...

Lou Berry a un vrai de vrai rendez-vous et avec un gars bourré de charme, que demander d'autre. Mais bon, on ne s'emballe pas encore, rien n'est jouer. Et je ne suis même pas au point avec mes sentiments. On peut parler de sentiments à ce stade de notre relation ? Et est ce qu'on est dans une relation ? Trop de questions. Beaucoup trop. Mais je suis si heureuse et je suis sûre que mon sourire lui en dit long sur ce que je pense de ce rencard. Et vu celui qu'il me rend, on est tout les deux très excité de ce qui se passe.
Il me fait signe du chemin à prendre et nous prenons la route ensemble, l'un à côté de l'autre. L'espace qui sépare nos deux corps est plein d'électricité statique, et si on se touche, c'est l'explosion assurée. Nous marchons à la même allure que quand nous sommes allés au bar, mais là, c'est normal, rien n'est bizarre. On se lance des petits regards et on rigole quand on le remarque l'un l'autre. Notre attitude est tellement mignonne et je n'arrive pas à y croire. Et s'il se foutait de moi ? Est ce qu'il dit ça à toutes ses conquêtes ? Arrête Lou, tu te fais des idées toute seule, profite du moment et oublie le reste.

On arrive enfin à la falaise, et le dernier passage pour y accéder est étroit. Il faut passer au-dessus d'un tas de rondins de bois mis à plat. Je lui demande s'il faut vraiment passer ici et il me fait oui de la tête. Puis il escalade le tas puis une fois au sommet, me tend la main et me dit :

tu viens ?

J'attrape sa main et une décharge se fait quand mes doigts touchent les siens. On se regarde, gênés, mais on fait comme si rien n'étais. Une fois en haut, il descend puis m'attrape au niveau des hanches pour me faire descendre. Je deviens alors rouge (c'est bientôt une habitude) et je lui glisse un « merci » très léger. Nous arrivons enfin au sommet de la falaise et le ciel est splendide. Les dernières coulées de roses que laisse le soleil fait un contraste parfait avec les étoiles étincelantes qui arrivent doucement. Nous restons debout, un moment, puis nous nous asseyons. Nous ne me parlons pas et nous profitons de ce moment précieux. Et j'avoue ne pas savoir quoi dire après sa déclaration de toute à l'heure. Je décide donc de me lancer pour lui parler de ce que je ressens, mais nous parlons en même temps :

Alors...
Écoutes je...

On se regarde et nous explosons de rire. Je m'allonge sur le dos pour mieux observer ce spectacle de l'univers et il s'allonge également. Je tourne la tête vers lui et lui dit :

vas-y, commence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Lun 10 Sep - 21:02

Elle accepte de me suivre… Par les trois grands sages mille mercis ! On se dirige vers le coin de l’île que je préfère, celui où je n’ai encore jamais amené de fille avec moi. Le seul petit jardin secret que je cultivais personnellement et qui aurait dut être dévoilé à la seule, l’unique femme qui aurait fait chavirer mon cœur…
On se rapproche de plus en plus tout en marchant et je sens des petits picotements à chaque fois que mon bras essaye de passer autour de sa taille. Je la regarde et j’ai l’impression de me faire capter à chaque fois, je ris nerveusement, et elle rigole en retour.
On commence à arriver vers un passage plus étroit et je ne peu m’empêcher de vérifier que tout va bien pour elle, comme si elle m’était indispensable. J’entends son derrière frotter contre le mur dans lequel je me glisse et me contiens du mieux que je peux pour ne pas regarder, à tel point qu’une goutte de sueur perle le long de mon cou. Je passe les rondins et la vois hésitante au pied de ceux-ci.

Tu viens ?

Un petit côté princesse ressort d’elle ce qui est tout à fait craquant… Je lui tends la main et on se reçoit une petite décharge électrique. Simple coïncidence ? Coup de foudre ? On ne sait pas, on évite le sujet, je l’attrape par les hanches et pose cette petite tomate devant moi.
On s’assoit dans l’herbe et on commence à regarder le ciel qui nous offre ses derniers rayons de soleil laissant place à la mer infinie d’étoile. Je m’apprête à lui avouer ce que j’ai sur le cœur, mais on se coupe la parole…

Alors…

Écoute, je…

Et merde, c’est quoi ce cliché de film romantique, j’aime pas ce genre de situation ça fou une angoisse… Moi je vais la laisser commencer, je prends une inspiration pour m’élancer…

Vas-y, commence...


Et pourquoi ça m’arrive à moi… Bon ben je me lance !

Bon écoute Lou, je sais pas ce qui m’arrive, mais avec toi c’est pas pareil qu’avec n’importe quelle fille… Tu dois sûrement te dire que je suis un beau parleur qui sort ça à chacune des nanas que j’ai ramené dans mon antre, mais c’est faux et je te le jure après libre à toi d’en juger… Tu es d’ailleurs la première personne à m’accompagner ici et ce n’est pas du flan, je te le jure. Y a quelque chose de magnétique en toi comme si je ne pouvais me soustraire à ta présence malgré le fait qu’on ne se connaît que depuis cette après-midi… Comprends moi, tu es comme moi, un peu du genre à faire des gaffes toujours souriantes et enfin, tu aimes tes pokémon. Je sais pas d’habitude, j’ai peur de m’embarquer dans des relations parce que j’aime être libre pouvoir profiter, mais je me dis qu’avec quelqu’un comme moi ben, c’est logique de pouvoir faire ce que je veux puisqu’on risque d’avoir les mêmes envies… Dans tous les cas, je voulais que tu sache que je ne suis pas tout blanc non plus j’ai une partie un peu sombre de ma vie qui m’a souvent empêché de me fonder une réelle relation et je veux être sur de ce que tu ressens avant d’en laisser échapper plus et j’en suis désolé, mais c’est la règle.

Je la regarde alors les yeux brillant, CHIALE PAS, elle est magnifique dans cette teinte nocturne, CHIALE PAS ED ! Je lui demande la voix tremblante me trahissant légèrement.

Et toi, tu voulais me dire quelque chose en particulier… ?

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Mar 11 Sep - 18:40

Ce moment, j'en ai rêvé un milliard de fois. Le même scénario, et les mêmes paroles, mais un garçon différent à chaque fois. Un hipster, un prince, un fleuriste, un chimique, mais Edward Ceere, jamais. Il n'est pas comme les autres et il m'apprécie comme je suis, maladroite et différente des autres filles. Il commence à parler et mon ventre se serre, je ne sais pas ce qu'il va dire et ça m’inquiète. Je le regarde fixement et me mordille la lèvre, il est séduisant à mourir quand il est sérieux... Je reste sur ses lèvres, et je meurs d'envie de les dévorer (Lou, qu'est ce qui t’arrive?). Il me parle avec une intensité qui m’émut et que les larmes aux yeux me montent aux yeux... Lou, la fille timide, gaffeuse et trop émotive maintenant... je tourne la tête pour enlever ses foutues larmes et le regarde à nouveau, il semble également ému lui aussi, comment ne pas craquer...
J'ai bien compris qu'il était un peu coureur de jupons mais il m'explique que tout changerait s'il était avec quelqu'un comme... moi. Et je veux le croire. Il m'explique aussi qu'il a une partie sombre en lui mais, je suis bizarre et mystérieuse, pourquoi ça me gênerait ? Je me sent bien, je me sent moi avec lui et je n'ai jamais rencontré une personne qui me ressemble tant. Mes sentiments commencent à devenir claire dans mon esprit mais, suis-je prête à lui en parler et à m'ouvrir à lui... ?
Je suis perdue... Écouter ma tête ou écouter mon cœur ? Il faut que je fasse un choix...
Il a fini de parler, et un instant passe avant qu'il ne me demande ce que je voulais lui dire :

Écoute, je... Je ne sais pas par où commencer... Je voulais que tu saches que j'ai passé l'une de mes meilleures journées aujourd'hui et tu y es pour quelque chose. Je sais que tout n'était pas parfait, loin de là, et que je suis vraiment maladroite, surtout quand je suis intimidée... Mais je pense que l'on ne serait pas ici s'il n'y avait rien entre nous... Je n'ai pas l'habitude de m'ouvrir au gens mais peut-être que ça changera avec... toi.

Je me tourne vers lui et nos regards n'ont jamais été aussi ancrés l'un dans l'autre. Je crois même qu'il se mordille légèrement la lèvre mais je suis trop concentré sur ses yeux profonds pour me le confirmer. Il pose alors sa main sur ma joue et nous nous rapprochons mais je l'interromps :

Je n'ai pas fini... Je suis le genre de fille qui m'attache facilement et surtout trop aux gens, c'est l'un de mes pires défauts... J'aimerai donc être sûre que s'il y a quelque chose entre nous, ça ne soit pas l'histoire d'un soir... Tu es vraiment le style de garçon que j'aime : drôle, à l'écoute et tu es très charmant. Et tu verras en me connaissant plus qu'il y a eu des moments dures dans ma vie et que je garde certaines cicatrices... Tu dois me trouver pathétique et trop émotive mais, je voulais que tu sois au courant avant de t'embarquer dans du n'importe quoi ; et ce « n'importe quoi », c'est moi...

J'ai les larmes aux yeux, mais je ne dévie pas le regarde, je veux voir sa réaction. Tu t'es peut-être trop ouverte là, Lou, et tu lui as fait peur. Il pensait sûrement que j'étais une fille un peu légère, mais je ne peux n’empêcher de lui dire ma vraie nature : Lou la drôle, Lou la gaffeuse, Lou la mystérieuse et Lou la sensible.
Je le regarde toujours et mes larmes vont bientôt glisser sur mes joues s'il continue à ne rien dire... Il regarde un peu partout et quand on se regarde un peu, on se fait un sourire un peu forcé parce qu'il n'y a rien d'autre à faire. Je tourne la tête un moment pour laisser mes larmes glissées parce que je ne vois plus rien à cause de cette attente. Puis je le regarde à nouveau et il me fixe comme tout à l'heure, je lui souris. Puis je lui dit, avant de faire mon petit rire de fille émotive :

Alors... ? Qu'est-ce qu'on fait maintenant... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Mar 11 Sep - 20:39

Mon cœur semble s’arrêter un moment. J’ai la gorge serrée jusqu’à ce qu’un doux son qui n’est autre que sa voix qui commence à me conter ce qu’elle ressent également. Je ne peux m’empêcher de voir cette larme coulée sur sa joue, de bonheur, d’envie, de tristesse qu’un pauvre type comme moi lui fasse une telle demande… Je ne le sais pas, mais j’écoute attentif comme jamais, la moindre de ses paroles. Elle semble assez ouverte… Mais est-elle dans le même état d’esprit que moi… ? Bien que timide de prime abord elle s’élance dans une tirade des plus touchante… Voir même mignonne elle relève ses petits défauts qui me font fondre et assument de ne pas être toujours ouverte avec tout le monde ce qui me touche au plus haut point. On se fixe dans le fond des yeux les siens semble me crier de l’embrasser mais ses lèvres ne cessent de parler je ne peux me permettre de l’interrompre.
J’approche ma main de sa joue qui effleure sa peau douce comme un Farfaduvet, je m’approche et marque un temps de pause dans mon avancée pour vérifier qu’il n’y a pas que moi qui me rapproche, et en effet… Alors que je reprends mon avancée, elle m’arrête et continue son discours. Elle me lance des compliments en me disant de faire attention dans quoi je m’embarque elle s’attache vite au gens et ne veux pas en souffrir et qu’il me faudra aussi accepter une part de son histoire qui ne l’a pas laissé sans séquelle.
Ses yeux s’humidifient à nouveau… Il faut rester stoïque, un Reece ne pleure pas mon grand… Une seconde larme se profil et vient tracer son chemin jusqu’à son menton délicat. Son sourire vient sublimer ce soupçon de tristesse et d’allégresse…

Alors... ? Qu'est-ce qu'on fait maintenant... ?

Elle est marrante elle ! Je sais pas moi… Je m’approche donc doucement et l’embrasse passionnément. Elle aussi, n’attendait que ça. Ma main glisse sur ses hanches et nous rapproche. Je mets fin à ce baiser court, mais intense en lui proposant quelque chose qui, à mon sens est indispensable.

Que dirais-tu d’annoncer la nouvelle à nos compagnons ?

Elle acquiesce et je la vois plus souriante que jamais. Je commence par faire sortir Mad et Pic pour garder le meilleur pour la fin en libérant Spin de l’attente. Ce dernier reconnaît l’endroit et semble choqué de m’y trouver, il a dû penser que je mettais ramasser, mais il décale sa tête et vois Lou appeler son équipe. Vue où il regarde, je sais qu’il sait qui se tient de dos devant lui, sacré filou, on se demande qui t’a éduqué tient !

Les gars, j’ai un truc à vous annoncer, j’ai peut-être une touche TRÈS sérieuse… Et je vous aime et je voulais partager ça avec vous.

Mon Dynavolt me saute dans les bras jappant de plaisir pour moi, Motisma quant à lui fonce dans mon téléphone et déclenche une musique plutôt utilisable dans les occasions festive. Spin quant à lui se tient un peu plus loin et me fait un clin d’œil en essayant de retenir ses larmes pixélisées.
J’espère qu’elle vous plaira les gars parce que pour le moment, c’est la seule qui m’a fait autant chavirer.
Je me retourne et la vois toujours en train de discuter avec ses pokémons elle doit sûrement expliquer qui je suis à sa Tritox qui semblait se méfier tout à l’heure, on va la laisser tranquille et se poser sur le bord de la falaise assis, les pieds dans le vide comme j’aime tant le faire. Mes amis se joignent à moi et on regarde l’ascension de cette lune ronde, parfaite, tout comme la femme qui se tient à moins d’un mètre de moi…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Mar 11 Sep - 21:53

Un baiser. Notre baiser. Magique, intense, parfait. Je n'arrive pas à y croire, ça semble si irréel. Et qu'est-ce que cela signifie ? Nous sommes ensemble ? Ou c'est juste la tentation qui était trop forte pour que l'on résiste l'un à l'autre ? Je n'arrête pas de me refaire la scène en boucle... Et ses lèvres, on en parle ? Elles sont si absorbantes... Et son toucher est si sensuel, j'ai frissonné quand il m'a attiré vers lui par les hanches. C'est inimaginable... Pourtant il est toujours devant moi et tout ça est bien passé. Il me propose ensuite d'annoncer la « nouvelle » à nos compagnons respectifs. C'est officiel, nous sommes ensemble, je n'en reviens pas. J'ai mal aux joues à force de sourire de bonheur. Je fais donc sortir Mimi, Rosy et Ivy. Je commence donc mes explications, principalement à Ivy pour qu'elle se décontracte. Elles sont si heureuses pour moi et elles me sautent dans les bras.
Après les avoir prises une par une pour leur promettre que rien ne changera et que nos habitudes resteront, je me retourne et voir Edward au bord de la falaise. Je fais signe aux filles de rester là et je les quitte pour aller le retrouver. Je m'installe à côté de lui et pose ma tête sur son épaule. Nous restons un moment à observer le vide et l'immensité du ciel. Ce moment pourrait durer une éternité sans que je m'en lasse... Le silence disparaît au moment fait un énorme gargouillis. Je lui chuchote alors :

ça ne te dirait pas qu'on aille se chercher un truc à grignoter ?

Il rigole vu le bruit de mon ventre, puis se lève avant de me tendre la main pour m'aider à me relever. Je la saisis donc et, une fois debout, il me tire vers lui en passant son bras dans mon dos et il m'embrasse de nouveau. Un deuxième baiser. Toujours parfait. Et j'espère que chacun de nos baisers sera comme celui-là... Je lui souris, encore un peu timide, et il m'attrape la main. Nous quittons la falaise et je sais déjà que cet endroit sera notre repaire secret, à nous deux, là où tout a commencé...
Nous avons retrouvé la ville, et elle est bien plus vivante le soir que je ne le pensais. Des petits endroits comme le bar où nous sommes allés sont éclairés de magnifiques lanternes et guirlandes de toutes les couleurs. Des petits commerces sont restés ouverts, et de nombreuses odeurs se mélangent aux carrefours des rues ; cela donne une senteur délicieusement agréable. Nous nous tenons par la main comme un petit couple ordinaire même si nous sommes loin d'en être un. Nos doigts sont entrelacés et il est impossible de nous séparer désormais. Je le laisse me guider à travers les gens et les étalages, et nous arrivons dans une boutique. L'odeur est extraordinaire, je n'ai jamais rien senti d'aussi bon (mis à part le parfum de Gladys...). Je suis fascinée par les étalages colorés et les formes variées des mignardises. J’attends à l'entrée Edward qui part commander. Un instant après :

Et voilà madame, une crêpe fraise-chocolat avec supplément chantilly ! Goûte, c'est une tuerie...

Il a totalement raison, c'est un délice. Nous continuons de nous promener dans les ruelles illuminées, lentement, en profitant de chaque moment passé à deux... Les heures ont passé, il est bientôt 1 h du matin, presque toutes les boutiques et les bars sont fermés. Il me dit au creux de l'oreille :

On y va ?

Je fais « oui » de la tête. Nous prenons donc une ruelle qui nous amène au port que nous longeons, avant de prendre deux autres rues. Nous arrivons alors devant un porche orné de liane, c'est splendide. Puis je peux voir une grande porte en chêne noire qui ouvre sur une bâtisse. Edward passe devant pour ouvrir la porte avant de se tourne vers moi :

Je t'en pris, entre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Mer 12 Sep - 17:42

Elle revient vers moi comme une petite princesse, ses mains dans le dos retenant sa jupe. Elle s’assoit à mes côtés et elle vient délicatement avec sa tendresse sans pareille, poser sa joue sur mon épaule. On reste là, les jambes dans le vide quand son ventre se met à grommeler comme un Goifrex. Elle me demande alors :

Ça ne te dirait pas qu’on aille se chercher un truc à grignoter ?

Oh que si les sentiments ça creuse l’appétit ma parole, c’est la première fois de ma vie que j’ai une aussi grosse fringale… Sa remarque me fait sourire et lui propose mon aide pour se relever comme tout bon gentleman que je suis, mais j’en profite pour l’attirer et l’embrassé à nouveau. Dialga semble nous envier et fait durer ces moments une éternité pour pouvoir les regarder de là où il est.
Chacun de nous rappel ses pokémons et je la prends par la main afin de quitter cet endroit bien trop chargé en émotion. On retrouve peu à peu la civilisation de la ville qui même de nuit rayonne de petits stands vendant surtout des gourmandises et des babioles sans grandes importances. On s’approche et Oh… Des crêpes je fonce comme un enfant et part commander alors que miss m’attend devant la porte. Je lui rapporte une crêpe fraise-chocolat pour elle qui lui plaira sûrement et pour moi, ce sera une crêpe praline chocolat avec chantilly et coulis caramel. (non, je n'aime pas le sucre.) .
Et voilà madame, une crêpe fraise-chocolat avec supplément chantilly ! Goûte, c'est une tuerie...
Elle croque et je vois rien qu’à ses pupilles qu'elle adore… Fait gaffe, je pourrais être jaloux d’une crêpe, tu sais ! Je rigole à cette réflexion intérieure puis reprends ma marche main dans la main avec elle. Comme je m’en doutais les passages un peu vide d’émotion et d’intensité Dialga fait avance rapide, il est déjà 1 h du matin et tout est désert, on ne croise plus âmes qui vivent. Je me dis qu’on pourra emprunter le pied-à-terre habituel du « nettoyeur » j’ai vu passer un mail, papa avait besoin de lui sur Sinnoh donc la maison doit être vide.

On y va ?

Elle acquiesce et me suit jusqu’à la demeure qui me terrifier quand j’étais petit… même si le « nettoyeur » de l’époque a pris sa retraite ça reste quand même une bâtisse de mec qui font disparaître des corps mais comme papa le paye bien je sais que c’est pas mal vue d’empreinter sa piole pour une petite nuit, la prochaine fois on ira aux locaux que j’ai au poste ce sera déjà un peu plus chaleureux. Avec l’âge, je trouve que la demeure à vraiment du cachet ce porche noué de liane sa porte en bois massif, même si, quand j’étais gosse ce style de maison me faisait penser à des manoirs hantés, je me surprends de trouver l’architecture fine et raffiné. Je pousse la porte et laisse discrètement Spin désactiver les alarmes et les systèmes de sécurité pouvant nous nuire même si on a dû me voir sur les caméras, ils savent que c’est moi qui aie mis le système de sécurité sur pied donc pas de problème, on risque pas d’être dérangé.

Je t’en pris entre…

Elle s’avance apparemment émerveiller par ce qui l’entoure et je me doute que cela doit lui être familier, rien qu’en voyant ses bijoux je me doutais qu’elle devait être plutôt bien née. Mais je m’en fiche, bien que ça pourrait plaire à la famille.
J’allume la clim et nous amène dans le salon avec ses meubles sombre et son sofa brun. Je la laisse s’assoir et sort différente gamelle pur nos compagnons.

Tu veux faire manger tes petites copines ? Moi les miens vont vouloir se remplir la pense avant de dormir ?


Elle me dit que ce serait avec plaisir et fait sortir ses amis alors que les miens nous rejoignent aussi. Je remplie différentes gamelles de différentes poké-bloc, pofin et autre malasadas. Ils semblent s’entendre même si Ivy semble manger dans son coin. On s’en occupe légèrement moins puisque je nous sers un verre chacun d’un des alcools de la cave, un vin de baie fermentée dans un Caratroc, un des meilleurs vins que je n’ai jamais goûté.

J’espère que ce sera du sérieux, car tu es la première à me faire tant d’effet...

On rigole, on s’aime, mais on panique aussi un peu. Comme on pouvait s’y attendre Pic et Mimi ne sont plus avec les autres et doivent sûrement nous préparer à deux, un petit coup fourré comme ils en sont friands…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Jeu 13 Sep - 18:34

Magnifique. D'abord cette soirée puis maintenant cette maison, même si c'est loin d'être comparable. L'endroit où nous sommes est splendide : du bois, du marbre, des meubles sombres, une immense cheminée... Une maison très romantique. Je lui fait d'ailleurs la remarque, en lui disant que c'est génial ici et que l'on doit bien s'y sentir. Il me répond avec un sourire un peu gêné mais je n'y fais pas plus attention, et on part vers le salon.

Tu veux faire manger tes petites copines ? Moi les miens vont pouvoir se remplir la pense avant de dormir.


C'est très gentil de sa part et j'avoue que je les avais oubliées l'espace d'un instant ; je lui sors alors mon plus grand sourire pour le remercier. Je sors alors les filles qui se jettent sur les gamelles même si Ivy reste en retrait. Je les regarde un petit moment, elles et les garçons, et ils semblent déjà bien s'entendre tous et j'en suis ravie. Edward revient ensuite, accompagné de deux verres de rouge. Le vin est délicieux, autant qu'Edward... Nous discutons de tout et de rien, très légèrement, en nous dévorant des yeux. J'ai l'impression de le connaître depuis des années et pourtant, c'est si récent, mais ça compte peu pour moi car je sais, et j'espère, que ça durera... Il est vraiment adorable... La façon dont il me regarde quand je parle me donne encore des frissons et ses lèvres sont hypnotisantes...

J'espère que ça sera du sérieux, car tu es la première à me faire tant d'effet...

Je re-valide. Il est tellement adorable... Il veut également du sérieux, et ça me rassure. Et je lui fais de l'effet ? C'était si inimaginable et portant, je suis ici avec lui. Nous sommes Lou Berry et Edward Ceere, le couple mystérieux... Lou Ceere ça fait bien non ?? (tu t'emballes encore Lou...)
Du coin de l’œil, je vois Mimi et Pic partir tous les deux, mais je n'y prête pas attention, je suis trop intéressée par l'homme que j'ai en face de moi... Nous reprenons un dernier verre pour finir cette soirée magique. Nous nous sommes rapprochés sur le sofa, il pose alors sa main sur ma cuisse et je sursaute, un peu surprise.

Oh pardon, je ne voulais pas te brusquer...

Non, ne t’inquiète pas... J'ai juste pas encore l'habitude de ces « gestes » de couple...

Nous nous mettons à rire, puis nous nous embrassons passionnément... Ce baiser est encore une fois, exceptionnel et parfait. Il me prend alors dans ses bras, ma tête sur son épaule et nous profitons... Malheureusement, un bruit retentit dans la maison. Je regarde alors Edward, intriguée, avant de lui faire remarquer que Mimi et Pic ne sont pas revenus. De nouveau un bruit, puis un autre, et encore un. Nous décidons alors de monter pour voir ce qu'ils fabriquent... Le bruit provient de la chambre et la porte est entrouverte. On entre et voilà que les deux chenapans utilisent le lit comme trampoline, faisant tomber cadres et objets des meubles qui les entourent. Je rappelle alors Mimi à l'ordre avec mon regard sérieux qu'elle connaît bien vu toutes ses bêtises, et Edward fait de même avec Pic. Je redescends avec Mimi pour les coucher sur le fauteuil puis remonte pour aider Edward à ranger. Il remet les cadres aux murs et je commence alors à disposer les babioles sur la commode. Je reçois alors un coussin sur la tête. Je me retourne alors et le vois, son coussin à la main. Je le regarde en rigolant et il me regarde avec un air provocateur.
S'enchaîne alors une bataille d'oreillers sur le lit, où nous éclatons de rire comme des enfants. Je dois avouer qu'il me met la pâté mais je ne me laisse pas décourager. Je gagne le combat en réussissant à le neutraliser même si je sais qu'il s'est laissé faire. Tout essoufflés, nous nous allongeons l'un à côté de l'autre et je viens poser ma tête sur son épaule. Je sens sa main passée dans mon dos et dans mes cheveux, et il commence à me faire des papouilles. Il est si parfait...

Je t'aime...


LOU !!! Qu'est-ce qui te prend de dire ça ? Tu vas l'effrayer encore plus et maintenant la situation est gênante, encore une fois... alors prie encore plus pour qu'il n'ai rien entendu et qu'il se soit déjà endormi... Une petite voix brisa (encore) le silence :

Je t'aime aussi...

Je le regarde alors avec mes grands yeux, puis viens l'embrasser tendrement avant de me coucher à ses côtés et de m'endormir paisiblement et heureuse comme je ne l'ai jamais été...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Sam 15 Sep - 8:38

Je commence à m’approcher lentement, discrètement d’elle et vient poser ma main sur sa cuisse elle sursaute comme si je n’aurai jamais dû faire ça.

Oh pardon, je ne voulais pas te brusquer…

Rappel toi on vend pas la peau de l’ursaring avant de l’avoir tué si ça se trouve elle hésite encore sur ses sentiments et c’était le pas de trop vers elle, c’est vrai qu’en un jour, on n’a clairement pas chômé, mais bon…

Non, ne t’inquiète pas… J’ai juste pas encore l’habitude de ces « gestes » de couple…


On en rigole d’un rire un peu gêné, elle tend ses lèvres et je l’embrasse comme si ma vie dépendait du bout de ses lèvres. Soudain, on entend du vacarme au-dessus. Les deux compères, faut pas qu’ils mettent le bordel sinon le nettoyeur le verra ! Je fonce en haut pour arrêter le potentiel massacre alors que Lou me suit d’un pas délicat de petite princesse. J’ouvre la porte et voit Pic virevolter dans les airs alors que Mimi se sert du lit à ressort comme trampoline. Lou lance un regard sérieux à Mimi pour la rappeler à l’ordre, elle est vraiment trop mignonne, même quand elle fait sa tête sérieuse, on dirait un petit rondoudou ! Je rappel également Pic et range un peu la salle pour éviter de me faire trucider.
Alors qu’elle redescend avec sa moufouette je choppe deux oreillers et me dis qu’elle doit être très mignonne aussi en guerrière du polochon, je lui lance un coussin en pleine tête et s’ensuit une pseudo-bataille en bon prince, je la laisse me maîtriser alors quelle s’assoit sur mon dos et sur mes mains qui sont croiser derrière m’immobilisant de ce fait.
On s’allonge sur le lit et s’ensuit un long câlin puis je viens lui faire des caresses du bout des doigts dans le dos.

Je t’aime…

Wow ça, c’était inattendu, c’est puissant comme arme ça ma belle faut vraiment faire gaffe, tu ne connais pas encore mon côté sombre… Bon faudra bien me décider à la présenter au cousin… Mais il est vrai que…

Je t’aime aussi…

Et c’est vrai, je l’aime déjà comme un fou. On s’endort l’un contre l’autre. La nuit, froide, elle se sert contre moi, alors qu’elle dort profondément, j’entends la porte s’entrouvrir. Spin vient me voir pour vérifier que tout va bien. Je lui grattouille le dessous du cou et lui dit que tout va bien de mon côté, dans l’ombre de la nuit les yeux de Rosy se reflète aussi et vient de même voir sa charmante dresseuse.
Ne t’en fais pas ma jolie ton amie dort profondément. Elle me fait un sourire, j’ai alors une idée, ne trouvant pas le sommeil, je décide de remonter les différentes niches et coussin de la chambre du fond et les disposes pour qu’ils aient toute une petite place.

Si tu veux aller chercher les autres Rosy vous êtes les bienvenues, ça fera sûrement plaisir à votre dresseuse un petit réveil de câlin avec ses pokémon.


Rosy va chercher les filles et mes pokémons également et tout ce beau monde rentre sur la pointe des pattes pour ne pas réveiller la belle rêveuse.
Ils sont tous installés alors je me glisse le plus discrètement possible. Bien que Ivy semble me surveiller, je m’endors relativement vite.
Je me réveille alors que Lou s’agrippe à moi comme un dodoala, je chuchote à Spin de me filer un coup de main pour m’extirper de là. Il la soulève lentement, je sors du lit et la repose avec délicatesse pour qu’elle ne se réveille pas. J’enfile quelques vêtements et me dirige vers la porte. Une chose me retient, c’est Rosy qui me regarde un peu méchamment, elle doit croire que je suis un coureur de jupon qui les abandonne au petit matin, certes, je l’ai fait à plusieurs reprises, mais ça s'est fini.

T’inquiètes pas ma jolie, je ne suis pas ce genre de monstre, je vais chercher des viennoiseries, tu veux m’accompagner ?


Elle semble soulagée et informe le reste de l’équipe de ce que l’on part faire. Mad à son habitude vient avec moi pour se dégourdir les pattes.
Alors qu’on sort discrètement de la maison, les faibles lueurs du jour m’éblouissent déjà. J’enfile mes lunettes de soleil alors que Rosy s’étire, ses bouquets absorbant avec plaisir les rayons du jour.
Sache que ta dresseuse est une perle jolie petite Rose, je n’avais jamais rencontré quelqu’un de tel et ça fait du bien, d’habitude et tu l’as compris ce matin, je laissais les filles qui ne chercher rien de plus qu’une brève aventure, mais Lou, c’est différent…
On arrive vers ma boulangerie préférée.

Bienvenue à… Oh salut Ed…

La boulangère rougis, c’est la jeune stagiaire qui est à fond sur moi. Rosy la regarde d’un œil mauvais.

Wow ton Roserade est particulièrement coloré.

Je lui réponds gêné par son attitude a tout commenté chez moi.

Merci haha tu peux nous mettre deux pains au raisins deux croissant et deux pains au chocolat s’il te plaît ?

Avec plaisir !

Elle me fait un clin d’œil très révélateur et Rosy vient me piquer la cuisse d’une de ses épines du style « fait gaffe à ce que tu fais ».

Voilà ton due bonne journée.

À bientôt Ed !

Elle c’est vraiment une lourde. Je me dirige sur le chemin du retour.

T’inquiètes Rosy maintenant, c’est ta dresseuse que j’aime et ça ne changera pas de sitôt en tout cas de mon côté. J’ai changé, elle m’a fait changer. Et ce sera un plaisir de l’aider à développer son rêve de devenir une parfumeuse célèbre.

Rosy a les yeux qui brillent alors qu’on rentre dans la maison. Je pose le déjeuner en hauteur pour que Mimi et Pic n’aille pas tout manger. J’enlève mes chaussures remonte l’escalier et voit Lou endormi sur le ventre un léger filet de bave sur l’oreiller. Tellement mignonne même si elle fait un peu ronflex comme ça.
Je me glisse et lui murmure à l’oreille.

Debout ma reine, le petit déjeuner est servi.

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Sam 15 Sep - 23:08

Dormir. C'est vraiment l'une de mes activités préférées. Mais dormir à côté d'Edward, c'est un bonheur ultime. Cette nuit est la première nuit que je passe avec un garçon, avec ce garçon, et c'est notre première nuit à deux et je m'en souviendrai toujours. On s'est endormi l'un contre l'autre, pour se réchauffer et surtout parce que je ne pouvais plus me décoller de lui et je pense qu'il ne voulait pas non plus. J'ai senti son cœur bat et me bercer toute la nuit. Et en guise de rêve, j'ai retracé toute cette journée et cette soirée passée à ses côtés. J'ai senti sa main me caresser le dos et les cheveux et les petits bruits qu'il fait en dormant sont irrésistibles... Je ne me suis jamais senti aussi bien et heureuse de toute ma vie et j'avoue que, depuis la disparition de Gladys, ce petit bonheur me comble. Pourtant la nuit est passée tellement vite, et j'aurais tellement profité de cet instant indéfiniment.
Les premiers rayons du soleil qui viennent me chatouiller le visage me font entrouvrir un œil . Je remarque alors qu'Edward n'est plus là, monte alors l'angoisse qu'il m'ai laissé seule, comme si j'étais l'une de ses autres conquêtes. Les larmes de Lou Berry la sensible commence alors à glisser sur mes joues ; puis je me ramène et regarde autour de moi. Mimi et Ivy dorment aux pieds du lit sur les couvertures et des coussins avec deux des pokémons d'Edward. Rosy n'est pas là et Mad non plus... Je m'assois alors sur le lit pour réfléchir ; je sais très bien que Rosy ne me laisserait pas seule s'il y avait un risque ou quelque chose de bizarre, donc pas besoin de paniquer Lou... Je me rallonge donc et me rendors quasiment instantanément après cette première péripétie. Une petite heure après, une douce voix accompagnée une main fraîche vient me réveiller et me sortir de mon sommeil de plomb. J'ouvre les yeux et vois Edward assis à côté de moi. Je me redresse et me jette à son cou. Il me reprend, l'air intrigué en me demandant si ça va, et je le serre dans mes bras en l'embrassant.

J'ai eu tellement peur que tu m’aies laissée ce matin...

Il me regarde alors, puis passe sa main sur ma joue avant d'ajouter :

Debout ma reine, le petit déjeuner est servi.

Je me trouve tellement bête. J'ai fait une crise alors qu'il était parti chercher le petit déjeuner. Tu es vraiment nulle Lou... Je me lève alors du lit et remarque que je ne porte presque rien et ma timidité reprend le dessus sur moi. Je m'arrête et je croise les jambes pour cacher ma culotte rayée. Me voyant immobile, Edward se retourne et me voit me replier sur moi-même pour me cacher :

Tu es très belle Lou, et j'adore cette petite culotte tu sais... et si tu as besoin de quelque chose niveau vêtement, tu peux te servir dans l'armoire.


Je lui souris et je vais regarder dans les tiroirs. J'en sort un immense haut noir qui m'arrive aux genoux. J'attrape alors la ceinture de ma jupe et la passe autour de ma taille. Et voilà, Lou la pseudo styliste a transformé ce haut en une robe pull. Je passe mes chaussettes hautes et mes baskets, passe un coup pour ma coiffure et descend. Dans la cuisine, toujours aussi classe, une table est dressée : pains aux chocolats, croissants, raisins, jus, café, il y a de tout.

Waouh... Il ne fallait pas tu sais... un café et ça m'aurait suffit...

Il me tire alors la chaise tel un gentleman avant d'ajouter :

Finalement, je te préfère habiller comme ça c'est vrai...

Ce petit clin d’œil me confirme qu'il se moque de moi. Mais mon tirage de langue est ma réponse fatale. Nous commençons alors à déjeuner ; il est toujours aussi charmant, je ne rêvais pas hier... On rigole, on se taquine et on se dévore continuellement des yeux... Je l'aime de plus en plus... Je vois alors ma chère Rosy apparaître dans la pièce, elle chantonne, à sa manière. Je viens la prendre dans mes bras et lui chuchote de ne plus partir sans me le dire. Les autres filles et les garçons sont dans le salon et ils meurent d'envie de partir se promener.

On y va ? Il fait tellement bon dehors, c'est parfait pour promener en amoureux...

Il me regarde, étonné que je prenne des initiatives et que je nous définisse « d'amoureux » mais j'assume. Nous nous préparons tous et nous quittons cette maison. La ville est déjà bien vivante mais il est vrai que je n'ai aucune vision du temps depuis hier. Nous prenons des ruelles et des allées, et nous arrivons dans un parc. Tout est magnifique ici, les plantes et les chemins rendent le lieu très réservé et il n'y a presque personne. Nous nous asseyons sur un banc et laissons nos compagnons s'amuser dans l'herbe.

Alors, raconte-moi ta vie Lou...

Je commence donc par lui expliquer que mes parents sont séparés et que je ne connais presque pas mon père mis à part un ticket qui m'a permis d'avoir Mimi. Je lui raconte ma jeune enfance, et évidemment, Gladys. Ma gorge se serre et les larmes commencent à faire briller mes yeux. C'est encore très sensible et je n'en parle jamais. Je lui dis nos habitudes, lui dit qu'il n'y a qu'elle qui connaît tous mes secrets et qu'elle été comme une amie, comme quelqu'un de ma famille. Puis vient le moment où il faut que je lui disse, lui disse que Gladys n'est plus. Je ne peux plus retenir mes sanglots et je m’effondre devant lui. Je sens alors sa main se poser sur moi et son bras passer dans mon dos pour que je me blottisse contre lui. Je ne peux pas m'arrêter, ça fait trop longtemps que je garde ça pour moi et je sais qu'il me comprend... On reste un moment sans rien dire, en attendant que je me calme. Je ressuie mes dernières larmes puis me tourne vers lui, il passe sa main sur mon visage et me chuchote qu'il est vraiment désolé... Je m'avance vers lui pour l'embrasser et me repose dans ses bras...
Rencontrer  quelqu'un qui nous comprend, qui nous écoute, qui nous accepte comme on est, que nous fait rire et jamais pleuré, qui nous aime tout simplement, c'est rare. Pourtant, j'ai trouvé cette personne et elle s'appelle, Edward Ceere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Adulte Gardien de la paix
avatar
Adulte Gardien de la paix
Région d'origine : Sinoh - Vestigion
Âge : 23
Niveau : 11
Jetons : 714
Points d'Expériences : 152

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Dim 16 Sep - 16:22

Elle se lève comme un bouton éclot au matin, et se renferme, c’est vrai qu’elle est court vêtue… Je rougis et je lui dis :

Tu es très belle Lou, et j'adore cette petite culotte tu sais... et si tu as besoin de quelque chose niveau vêtement, tu peux te servir dans l'armoire.

Elle attrape un long pull léger qui lui arrive aux genoux, se pare de sa ceinture et se prend pour une petite styliste. Elle est adorable dans cette tenue ce que je lui fais remarquer. Elle se fait coquette malgré le fait que cette petite dormeuse c’est lever à 10h. en l’attendant je prépare du jus du chocolat et les viennoiseries que je viens de ramener. Un clin d’œil, un tirage de langue tout semble irréel. Alors que nos compagnons se réveillent elle rappelle à Rosy de ne plus lui faire ce genre de frayeur mais la serre dans ses bras frêle et fragile tel une sculpture de verre.

On y va ? Il fait tellement bon dehors, c'est parfait pour promener en amoureux...

D’accord… c’est la première fois que cette jolie fleur d’habitude hésitante me propose quelque chose. Et le terme d’amoureux me rappelle que c’est encore une petite princesse dans sa tête mais elle est adorable. Alors qu’on se pose dans un parc je lui demande de parler un peu d’elle.
Elle commence le récit d’une vie pour l’instant remplie de bonne humeur malgré l’écart qu’elle a avec son père… puis vint l’épisode de Gladys elle éclate en sanglot alors que je la prends dans mes bras. Tout m’éloigne d’elle sur ce point je n’ai jamais subi de déception d’une mort d’un proche, enfin ma cousine mais j’été pas assez proche et quand je vois l’état de Henry maintenant je me dis que j’ai eu une vie plutôt calme.

Tu sais moi, la famille je trouve qu’il n’y a rien de plus important, tu découvriras la mienne… un jour… mais bon t’attend pas à un miracle ils sont un peu sectaires…

Comment lui avouer ? comment lui dire que je ne suis pas ce petit Teddiursa qu’elle voit. C’est moi l’espion le traître de la nation, le Reece… Elle me regarde avec ses grands yeux hypnotisant et débordant d’amour…

Ecoute… je sais que ça ne va pas être facile pour toi mais je suis pas Edward Ceere…

Vue qu’il n’y a personne aux alentour je lui murmure :

Mon vrai nom est Reece, je voulais pas te mentir mais je suis sous couverture au sein de la police… Je suis un infiltré…

Son visage se tend de stupeur alors que Spin accourt vers moi avec son alarme d’urgence. Je reçois une notification… La poisse une avalanche, sérieux !Et où ça ?!!! A Auffrac les Congères à KALOS oh la poisse, c’est un ordre direct en plus pfff allez…

Désolé c’est le boulot on rediscute de… ça à mon retour tu as mon numéro hésite pas Lou, Je… Je t’aime !

Je prends mes jambes à mon cou car le prochain hélico démarre dans 15 min mon équipe me suit arborant des rugissements et des alarmes pour dégager la rue pendant ma course alors que je laisse la plus merveilleuse des femmes dans un moment de doute existentiel sur son nouvel amant… Merci le timing Dialga…

_________________
 
Boire à 8H00 c’est être
Un Pirate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7460-506-edward-reece-l-infiltre-chez-les-poulets-adulte http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7504-edward-ceere-adulte
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Kallos - Proche d'Illumis
Âge : 22
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 60

Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   Hier à 16:22

Est-il possible de louper un épisode dans sa propre vie ? C'est pourtant ce qu'il m'arrive à ce moment-là. On était tous les deux sur ce banc, l'un contre l'autre, et tout se passait bien. Et en une demie seconde, je me suis retrouvée toute seule sans trop d'explication. Edward vient de me laisser sur ce banc, le banc où je viens de lui dévoiler la plus grande douleur de ma vie, et maintenant, je suis seule. Seule à ne pas comprendre ce qu'il vient d'arriver. Seule et perdue face à la situation. Les filles viennent de me rejoindre, elles aussi intriguées et interrogatives. Elles s'amusaient tellement bien avec les garçons. Je reste là un instant et regarde autour de moi. Edward s'est volatilisé en un rien de temps, je n'ai même pas vu par quel côté il est parti, j'étais tellement choquée.
Les filles me fixent toutes et Rosy vient essuyer mon visage. Effectivement, je pleure. Mais je ne pleure pas de tristesse, enfin si un peu, mais je pleure surtout de rage. Pourquoi ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Je me lève alors pour quitter le parc, les filles me suivent sans rien dire. J'ai l'impression que mon cerveau s'est déconnecté de mon cœur. Mon cœur pleure de tristesse, je viens de quitter l'homme qui ne me trouve pas bizarre et qui m'aime pour ce que je suis. Mais mon cerveau, comme pour me protéger de tout mes sentiments négatifs, me fait pleurer de rage. Comme quoi je suis bizarre. Très bizarre. Trop bizarre. Je descends la rue puis traverse la ville. Je retombe sur tous les endroits où nous étions à deux. D'abord l'épicerie où nous avons acheté une crêpe, puis le bar et enfin, la parfumerie, cette parfumerie, là où tout a commencé. Une autre vague de larmes glissent sur mes joues à cause des souvenirs qui me viennent à l'esprit. C'était tellement bien, chaque moment était parfait et pour rien, je ne voudrais changer ça.
Je me dépêche donc de rattraper le bus pour rentrer chez moi. La musique dans les oreilles, je fixe le paysage et me force à ne plus pleurer pour ne pas attirer l'attention sur moi à nouveau. Je me sens tellement idiote et en même temps, je ne sais pas si je peux lui en vouloir vu que je ne sais pas pourquoi il m'a laissé comme ça. Dans ma tête c'est la pagaille, que faire? Comment interpréter sa disparition rapide ? C'est pour le travail, t'inquiète pas Lou. Je ne peux pas ne pas m'inquiéter ! C'est peut-être sa façon de rompre ou la façon dont il laisse toutes ses conquêtes? Je ne veux même pas y penser. Je suis si bête... Bête d'avoir espéré et de l'avoir cru. Arrête Lou. Tu te fais du mal pour rien. À peine descendue, je faire sortir les filles devant le portique de l'appartement. Elles restent à côté de moi, se collent à mes jambes pour me montrer leur réconfort. Je leur souris, faussement, mais je ne veux pas qu'elles s'inquiètent. Je leur donne à manger et part dans ma chambre pour enfiler la tenue de la dépression : ma combinaison Ronflex. Puis je m'installe dans mon lit et me cache sous la couette pour continuer de pleurer jusqu'au lendemain.



Plusieurs jours se sont écoulés depuis la "disparition" d'Edward, et encore aucune nouvelle n'a fait sonné mon téléphone. Je me suis un peu remise de cet abandon précipité ; en même temps, je n'ai pas trop le choix. Depuis hier, j'hésite à lui envoyer un message, juste pour mettre les choses au clair et savoir si c'est fini ou non... Mais malgré tout, ma fierté me retient. Et la petite voix qui me dit de ne pas fait la fille déjà attachée, pourquoi est ce que tu me compliques aussi la vie?? Il est 16h et je m'apprête à sortir prendre l'air. Soudain on frappe à la porte. Je trouve un homme avec un petit paquet dans les mains (j'avais tellement espoir que ce soit Edward...). Il me le tend, c'est bien à mon nom. Je le remercie et aussitôt il disparaît du palier. Je pose alors la boîte sur la table et la regarde fixement. Je n'ai rien commandé pourtant et il n'y a aucun expéditeur... Je l'entrouvre et je vois une lettre et une autre petite boîte. Délicatement, je prends la lettre. C'est Edward. C'est lui qui m'a envoyé ce colis. Je commence à lire la lettre:

" Ma Chère Petite Lou, encore désolé de t'avoir laissé au parc sans te donner des explications... C'était important, je t'expliquerai à mon retour. Tu peux trouver également dans cette boîte un petit boîtier rouge, ouvre-le. C'est en mémoire de cette soirée, là où tout a réellement commencé. J'espère que tu l'aimeras comme moi je t'aime...
Je reviens vite, Edward."

J'attrape donc la petite boîte en velours rouge et y trouve à l'intérieur un collier d'argent orné d'un pendentif représentant des étoiles avec plusieurs strass. La soirée des étoiles filantes... Il a raison, c'est là que tout a commencé, c'est là que l'on s'est embrassé pour la première fois...
Je passe le collier autour de mon cou. Avec les filles nous sortons faire un tour. Bizarrement, ou instinctivement, on repasse par la ville : la parfumerie, le bar, les petits commerces; cette fois-ci je suis heureuse et je ne pleure plus. Puis on regagne le parc, et notre banc n'est pas pris. Je m'installe donc et je laisse les filles jouer dans l'herbe. Je souris, je me sens tellement bien.
Il ne m'a pas oublié. Il pense même à moi. La vie me réussirait-elle enfin? Une chose est sûre, je l'aime, et il m'aime aussitôt. Et même si c'est une relation compliquée et qu'on sera parfois souvent séparé, on finira toujours par se retrouver. En cette fin d'après-midi, les oiseaux chantent, les gens se promènent, les filles s'amusent, et mon cœur, désormais ne bat plus que pour Edward...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: La Belle et le bête [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
La Belle et le bête [terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: L'Île Cobaba 3.0 :: Village-