COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Sam 8 Mar - 14:26
Avachi sur sa chaise, l'étudiant brun écoutait le professeur de coordination parler. Pfuuuh... Il ne savait même pas pourquoi il avait pris la peine de s'inscrire à ce cours. Parce que le cours des Topdresseurs ne l'intéressait pas, celui des Pokéathlètes non plus, mais qu'il fallait quand même en participer à deux pour sa moyenne ? Mmh-mh. Bon, d'accord, peut être qu'il savait. Le professeur Heartnett ne ressemblait pas aux autres professeurs qu'il avait pu connaître. Il était... Indescriptible. Enfin si, on pouvait, mais il était tellement étrange que c'était bizarre de vouloir mettre des mots dessus. Tout ici reflétait l'excentricité du professeur. Trop rapidement, la classe se dispersa en petits groupes de trois, et quand il remarqua avec qui il se trouvait, il ne sut trop dire si c'était une bonne nouvelle ou non. Ambre et Adèle. Le conflit clair entre les deux jeunes femmes lui revint en tête, et il songea très rapidement que ce cours-ci risquait d'être le plus galère de toute sa vie, lui qui n'avait jamais eu de soucis. Oh là là. Il devinait déjà la tension qui allait monter, foudroyante et horrible. D'autant que s'il évitait Adèle depuis la Saint Valentin, il y avait une raison... Les deux jeunes femmes lui avait offert des Homnei Choco, et même s'il avait pu s'expliquer quelque peu avec Ambre, son cœur parlait pour lui : il avait accéléré de manière prodigieuse, et il n'était pas prêt de s'arrêter. Il n'en montra rien aux deux jeunes femmes, désirant garder cela pour lui, au moins pendant quelques temps, et se pencha davantage sur le cas d'Adèle. Il n'avait jamais plus osé lui parler, d'abord parce qu'il s'était douté qu'elle s'était faite emportée par les effluves de sentiments de ce jour-là, et parce qu'ensuite, Ambre n'aurait pas appréciée. Même, comment dire à la demoiselle qu'il savait que les chocolats offerts n'étaient même pas les siens et qu'il était peu probable qu'elle en connaisse réellement la situation.
Que des excuses pour oublier ton erreur à toi, hein...
Il grogna intérieurement. D'accord, d'accord, il l'avait un petit peu embrassé aussi. Alors qu'elle était jeune. Trop jeune. Lui aussi, mais c'était différent. Non sans mal, il laissa toutes ces pensées confuses débattre dans un coin de son esprit pendant qu'il se concentrait sur sa tâche. Habiller un mannequin. Il n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire pour habiller avec du goût un mannequin – même si une part de son esprit lui disait qu'il suffisait d'être excentrique pour ce professeur – et si la tâche risquait d'être amusante, il voyait déjà venir les conflits pour le choix des vêtements et du pokémon.
Tu oublies un truc, toi aussi tu es là, tu devines qui va trancher ?
La magnifique tête qu'il tira intérieurement parut légèrement sur ses traits. Ses yeux s'écarquillèrent légèrement, sa bouche se risqua à s'entrouvrir comme pour crier, et ses sourcils se haussèrent naturellement. Non. Pas ça. Pas une querelle de fille où il devait se mettre entre les deux, comme les tampons des auto tamponneuses. Tout mais pas ça !
Il lui était déjà arrivé une fois d'avoir à faire l'arbitre entre deux filles, et il se souvenait encore douloureusement du résultat. Deux gifles. Au moins, il avait réussi à les mettre d'accord. Peut être pas de la meilleure des façons. Il n'avait fait que leur dire en quoi elles étaient odieuses, et l'esprit de solidarité féminine s'était naturellement mis en place. Sa sœur avait pleuré toute la journée après ça, et il était resté à lui tenir la main en l'écoutant, les deux marques rougeoyantes sur ses joues. Sans broncher, ni pleurer, ni dire quoi que ce soit. Il savait être patient, quand il le fallait. Mais il s'était promis que ça n'arriverait plus jamais. Mais là, maintenant...
C'était déjà trop tard !

« Bon heu... J'imagine que vous en savez plus que moi sur la mode... Pour le pokémon qu'on va utiliser... … Plush peut faire l'affaire, si besoin... »

Plush aurait peut être la capacité d'apaiser les discordes des deux filles, surtout ! Il avait l'impression de marcher sur des œufs et se sentait horriblement intimidé. Les filles... Pourquoi est-ce qu'elles devaient être comme ça ?!
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Dim 9 Mar - 8:31

Adèle était en cours de Coordination. Son tout premier cours de Coordination, le seul qui devait potentiellement lui parler bien qu’elle ait choisi ce parcours un peu à l’aveuglette. Elle s’était vêtue de son habituel pull verdâtre et avait ramené l’aquarium de Mobydick. Sa partenaire aquatique et elle étaient devenues in-sé-pa-ra-ble. Le seul frein à leur tendresse mutuelle c’était le transport. La jeune Faust éprouvait toujours de très grandes difficultés pour utiliser ses Pokéballs et sans Causette pour jouer les nounous, la brune aurait probablement dû se trimballer tous les autres larrons. La gamine était assise en tailleur sur sa table, le professeur était en retard et les murs couverts de parures lui faisait de l’œil. L’opulence des accessoires et des textiles l’hypnotisaient, poussait son esprit de faible consommatrice au délit. Elle enfournait le plus discrètement possible tout un tas de ruban, des bijoux et des pierres qui lui semblaient prendre vie en touchant ses doigts fins. Quand Hearnett entra, la demoiselle passa au garde vous, littéralement debout sur sa table. Sauf que l’homme n’était pas Jackie et qu’il était vêtu comme une de ces divas masculine pour qui la frontière entre la virilité et la coquetterie a depuis longtemps était franchie. Il lui faisait un peu pensait à un artiste peintre en pleine période du bleu et du violet, totalement dépassé par son propre art.

Ses sourires aguicheurs, son clin d’œil, Adèle ne les manqua pas. Etaient-ils donc complice à ce point ? Toutes les filles tombaient comme des quiches à côté d’elle, soupirant de bonheur à la vue de cet acteur né. La Styliste se trouvait bien chanceuse d’avoir été choisi par son regard, en emmenant son hideux Barpau en cours, la fillette avait quand même pris un risque très important. Elle répondit à l’instituteur par un petit geste de la  main et un sourire auquel elle tenta d’insuffler un peu d’intimité. Un cours de mode ? Il la connaissait donc si bien ?! La brune en rosissait de plaisir, un cours en son honneur voyez-vous cela ! Il ne manquait plus qu’un exercice où on pouvait habiller un mannequin et cet homme la touchait au cœur ! … La cadette Faust était touché au cœur. Ah ! Enfin un homme qui avait un peu de considération pour ses talents dans la couture. Le jeu qui se jouait à trois l’amusait par avance.

Elle bondit de son pupitre et caressa la vitre de l’aquarium. Dedans le poisson violet au regard stupide faisait une bulle, puis deux, puis trois…  Ne pas se laisser distraire ! C’était plus soporifique que comptait les Wattouats ! Les deux jeunes gens de son groupe ne tardèrent pas à s’approcher. L’une était connue, c’était Ambre et… Elles s’étaient croisées à la fête du Nouvel An, non ? La Coordinatrice avait une mémoire des visages peu enviable et elle renonça bien vite aux souvenirs qu’elle avait pu partager avec cette grande brune qui circulait dans leur dortoir. Elle préféra attraper sa main avec chaleur.



    « Je suis enchantée ! Je m’appelle Adèle et toi c’est Ambre, non ? »


Ambre sentait une douce odeur de livres comme son frère. Ce devait sans doute être une camarade intelligente, Adèle maugréa intérieurement en espérant que la jeune femme n’exprimerait pas de condescendance à son égard. L’autre… La Givrali fronça les sourcils. C’était un homme, un grand brun très mince qui avait deux prunelles ambrées pétillantes de vie et de maturité. Une petite voix lui soufflait que le garçon ne lui était pas inconnu, que c’était important. Elle sentait dans son cœur une tendresse passée, comme si quelque chose d’extrêmement personnel et intime les avait tous deux unis de façon très brève. Il n’était pas blond comme son frère, impossible qu’il s’agisse d’un rapprochement douteux comme la gamine avait l’habitude de les faire. Interloquée, la jeune Faust lâcha la main d’Ambre pour toucher le visage de l’autre garçon. Le toucher était chez la brune un sens très développer qui la rendait rapidement envahissante mais dont elle ne pouvait faire abstraction. Elle redessina l’arête du nez du garçon, la forme de son arcade sourcilière, cherchant dans les reliefs de sa peau pâle une familiarité. La jeune femme s’était un peu approchée et le parfum boisé de son camarade ravivait quelque chose d’enfouie tout au fond de son crâne.



    « Dis, qui es-tu ? On s’est déjà vu ? Ah excuse-moi, je sais il ne faut pas tripoter les gens. »


Elle dit sa dernière phrase avec un haussement d’épaules et en roulant des yeux.  Elle avait sagement ôté ses dextres du minois du brun conformément à ce qu’aurait voulu sa nourrice, cette sainte femme. Adèle se tourna ensuite vers le mannequin. Finalement la réponse du garçon lui importait peu. Si elle le connaissait, elle devait probablement lui avoir laissé un mauvais souvenir car le jeune homme n’avait même pas fait semblant de la reconnaître. Le devoir élaboré par Hearnett à son intention était présentement, bien plus intéressant. La Styliste ne souhaitait en aucun cas décevoir l’homme qui avait quand même conçu un cours pour elle. Bon, s’il restait insatisfait ce ne serait pas un drame non plus… En plus du mannequin, le camarade avait parlé « d’utiliser » son Pokémon ? Plussch ? Un canari jaune avec des ailes en forme de nuages. Biiiiien, voilà qui s’annonçaient palpitant. Au moins l’animal n’avait pas l’air trop agressif. La Faust n’avait pas beaucoup mieux a proposé, Mobydick était peut-être le seul Pokémon supportable de l’univers mais ce n’était pas une raison pour imposer son physique… particulier au reste de la troupe. La brune fixa avec désespoir leur dernière chance.



    « Ambre, je t’en prie, dis-moi que tu es un Pokémon  bipède. C’est encore ce qu’il y a de plus habillable de nos jours. »

Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Dim 9 Mar - 15:11


L’attente… Habituellement, cela ne me dérangeait pas puisque j’étais relativement patiente. Sauf qu’il s’agissait d’un retard venant d’un professeur et non pas d’un élève. A vrai dire, je ne considérais vraiment pas le retard comme quelque chose de juste envers les autres. Selon moi, il s’agissait d’une forme de manque de respect. Je savais que les professeurs ou autre personnes adultes pouvaient se permettre ce genre de chose mais pourquoi ne les acceptaient-ils par lorsqu’il s’agissait d’élève ? Je fixais sans vraiment penser le tableau vierge juste devant moi dans l’espoir qu’il se produise quelque chose… Une révolte, n’importe quoi ! Assez pour que je puisse déguerpir d’ici. J’en aurais pu être la cause mais je n’avais pas la volonté. Je me contentais donc de soutenir ma tête avec ma main droite en soupirant lentement. Kuu était avec moi, ne pouvant plus quitter mes bras. Je m’amusais avec lui pour l’occuper aussi. J’avais choisi ce cours sans réellement de convictions. Je ne savais même pas à quoi celui-ci pouvait ressembler. La coordination ne m’avait jamais intéressée, j’étais juste curieuse de la découvrir…

L’entrée était… spectaculaire ? Le professeur tenait bien sa réputation… Son excentricité m’énervait déjà bien qu’elle m’attirait aussi. Je ne pouvais m’empêcher de le détailler sans même m’en rendre compte. Les couleurs dominantes de ses vêtements me faisaient rêver… A la fois douce et froide… Je suivais avec difficulté tous les mouvements du professeur avant de comprendre finalement l’intérêt d’un exercice qu’il nous proposait. On allait jouer au styliste. Intérieurement, je levais les bras sans réellement d’entrain et criait « Hip hip hip hourra ! » Où est-ce que j’étais atterri ? Je me frappais le front avec la paume de ma main et me concentrais sur les groupes qui se formaient. Je me retrouvais don avec … Noctis ? Mince, lui aussi participait à ce cours ?! Je le cherchais du regard, ravie de pouvoir partager cette torture avec quelqu’un que j’appréciais. Je ne connaissais pas le nom de ma deuxième partenaire, c’est un élève qui m’indiquait sa présence. Et quelle fut ma stupéfaction lorsque je découvrais qu’il s’agissait de l’énergumène du nouvel an. Je pouvais enfin mettre un nom à ce visage enfantin : Adèle. Nous revoilà de nouveau réuni comme à… la Saint Valentin. Je retenais mon souffle lorsqu’elle se saisissait de ma main.

« Oui. » me contentais-je répondre en la fixant droit dans les yeux, retirant ma main dans un geste brusque. Et en plus de ça, elle osait me toucher. Dégoutant.

Malheureusement pour elle, elle s’approchait trop bien vite de Noctis. Je restais de marbre en la voyant procéder. Je n’allais pas non plus faire un scandale devant toute la classe. Je me contentais donc de détourner le regard et de me concentrer sur ma respiration que je retenais de trop. Mon rythme cardiaque s’accélérait en conséquence. En tout cas, elle semblait oublier ce qui c’était passé le 14 février. Ou alors, elle faisait exprès de l’ignorer. La seconde option me paraissait la plus probable et je ne préférais pas m’y pencher pour le moment. On devait travailler. Je ne savais rien de la mode, comme pouvait le prétendre Noctis. Ce dernier proposait Plush pour l’habillage. Je rejoignais mes mains ensembles, heureuse de cette proposition puisque j’appréciais le volatile or.

« D’accord… »

Sauf qu’il fallait que cette Adèle ne le soit pas. J’observais un instant son aquarium om se tenait une créature aquatique bien étrange. Ce poisson n’annonçait rien de bon avec ses yeux globuleux, espérons qu’elle ne le propose pas. Il était hors de question que je pose la main là-dessus. Contre toute attente, c’est vers moi qu’elle portait son dernier espoir. Un Pokemon bipède… ? Je serais fermement le concerné dans mes bras, comme si je ne voulais pas que l’on me l’arrache.

« Hors de question, Kuu est bien trop fragile. Je ne te fais pas confiance. » Je lui jetais un regard noir pour bien lui faire comprendre que ce n’était pas négociable et reprenais. « Plush fera très bien l’affaire. Elle est déjà très jolie sans costume en plus. »

Et puis, il ne fallait pas penser au Pokemon. Il y avait aussi un mannequin à habiller. De quelle façon ? Je n’en avais aucune idée. Je jetais un bref coup d’œil au professeur qui regardait les groupes les uns après les autres pendant quelques secondes. Il devait évaluer notre façon de travailler. Et puisque nous ne faisions pas grand-chose pour le moment, j’essayais de précipiter les choses pour alerter mes deux camarades.

« Du moment qu’il y ait du bleu et du violet, je pense que ça passera. » décrétais-je sans réelle conviction. Autant jouer tactique.  « De toute façon, il va falloir choisir un thème pour que les deux se concordent… »

Je ne connaissais vraiment rien à la matière... Je n'avais même jamais regardé à la télévision les match de coordination.
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Dim 9 Mar - 16:36
Deux choses venaient de frapper Noctis. Premièrement, Adèle semblait avoir effacé toutes traces de lui ou d'Ambre de sa mémoire. Cela le rassura autant que ça l'effraya. Il ne s'offusqua pas du manque de manières de la jeune femme, il l'avait déjà suffisamment détaillé pour savoir qu'elle agissait... A sa manière. Il n'était pas vraiment certain de vouloir lui rappeler d'où ils se connaissaient, mais, puisqu'elle avait demandé...

« Je m'appelle Noctis Flavelle... Et oui, on s'est déjà vu... Au parc d'attraction, à la Saint Valentin. »

La deuxième chose qui le frappa, c'était qu'Ambre, elle, n'avait pas oublié, et gardait cette rancœur ancrée en elle. Il imaginait déjà le reste du cours. L'une qui balance des piques à l'autre qui ne comprend rien... Et lui, entre les deux. Si Plush fut immédiatement adoptée par Ambre, pour Adèle, ce n'était pas ça. L'oiseaucoton parut intimidé sous le regard de la plus jeune, mais Noctis la devinait beaucoup plus à l'aise avec la mode que lui ou sa Miss. Il souffla quelques mots au pokémon, qui accepta de servir de cobaye. Mais le temps filait, et eux, n'avançaient pas. Il soupira et répondit aux dires d'Ambre, qui avait refusé de prêter son Riolu :

« Le blanc s'associe sans difficulté avec toutes les couleurs. Le jaune va bien avec les couleurs primaires, le bleu et le rouge, avec sa couleur complémentaire le violet, les couleurs proches dans le cercle chromatique, tel que l'orange ou le vert clair. Sinon, le gris et le noir peuvent aussi faire l'affaire, mais on risque de rapidement tomber dans quelque chose proche d'un Dardagnan. »

Noctis n'y connaissait strictement rien. Néanmoins, il avait lu des livres sur les couleurs, et savaient lesquelles pouvaient se compléter les unes avec les autres et s'accorder. A en juger par l'excentricité de la pièce et de leur professeur, il valait mieux en effet rester dans un thème qui pourrait soit se fondre dans la masse... Soit être mis en valeur par différence. Il fallait accorder les couleurs entre elles, mais aussi et surtout, par rapport aux couleurs du Tylton. Vu qu'elle possédait une couleur particulière, c'était d'autant plus intéressant de la mettre en valeur, mais quant à savoir qu'est-ce qui irait le mieux avec quoi... Les couleurs, d'accord, les vêtements et le reste, heu...

« Pour ce qui est d'assortir le pokémon et le modèle, je vous avoue que je ne sais pas du tout comment m'y prendre. »

Autant leur dire la vérité et compter sur Adèle sur ce point là. La mode en général, ça lui passait au dessus de la tête. Néanmoins, un point du cours semblait retenir son attention : communiquer par les vêtements. Au moins, il saurait comment s'y prendre à l'avenir si le besoin s'en faisait sentir... Il ne devait pas être difficile de se faire passer pour quelqu'un, avec les vêtements adéquats. Son esprit réfléchissait tant et si bien que le monde sembla s'être refermé sur lui-même, alors qu'il divaguait sur différentes questions qu'il aurait jusque là jugées futiles ou stupides.
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Dim 9 Mar - 19:03

Il y avait des gens réfractaires aux bonnes initiatives. Souvent c’était un élan d’humeur qui se traduisait par une moue contrariée et un refus net, c’était un caprice. Adèle, elle connaissait le procédé par cœur. Limite si elle n’aurait pas pu être reconnue comme experte en la matière. C’est pour cette raison qu’elle fronça les sourcils en voyant les bras d’Ambre se refermer sur sa créature. « Cou-ouh » ? Ce n’était même pas un nom ça. Le faciès agressif de la jeune femme était familier à la cadette Faust. La gamine ignorait d’où lui venaient ses souvenirs de la Lawford mais ils ne s’étaient pas dérouler sous de bons hospices. Fragile ?! Mais elle se moquait en plus ! Les monstres de poches étaient utilisés depuis la nuit des temps pour s’entretuer de façon sportive et en toute légalité. C’était des machines de guerres, des combattants sanguinaires, pas des peluches. Ça lui revenait maintenant, la Styliste avait déjà été en conflit avec Ambre au sujet de l’éducation des Pokémons. Son expression faciale s’assombrit un peu plus en voyant sa camarade pousser le jeu plus loin en assurant que Pleusch convenait mieux à leur devoir pour ajouter ensuite qu’il leur fallait du bleu et du violet.



    « Si tu crois que le jaune pissenlit c’est facile à accorder tu te fourres le doigt dans l’œil très profondément Ambre, ça demande juste un minimum de goût pour s’en rendre compte. »


La caractérielle brunette continuait sur sa lancée. Adèle avait croisé ses bras sur sa poitrine, la moue boudeuse. Cette fille lui piquait son seul domaine de prédilection. Ces modestes prédictions sur l’orgueil des gens intellectuels se confirmaient, on ne pouvait rien leur faire entre puisqu’ils avaient « toujours raison ». Hearnett passait dans les rangs, il avait au moins la bonté de commencer par les autres pour leur laisser le temps de présenter quelque chose. Noctis, le garçon d’une sortie au parc d’attractions dont elle ne gardait aucun souvenir, tenta de reprendre les rênes de la situation. Il était clairement mal à l’aise ce qui eut le mérite de dérider l’héritière Faust. Il parla sur un ton aussi aseptisé qu’un Pokédex des couleurs ce qui transperça le cœur de la plus jeune du groupe. Enfin, mais quelle harmonie pouvait-il bien exister si on rationalisait la passion et l’intuition ? Comment le brun pouvait-il blasphémer avec temps de calme ? Il ne semblait même pas s’en rendre compte, s’excusant platement de son manque de connaissances en la matière. Ce cruel handicape dont souffrait le jeune homme au sujet de la mode suscita chez la brunette une vague de compassion. La Coordinatrice posa une main sur son épaule de façon camarade tout en lui adressant un regard de soutien.



    « Je vais t’aider Noctis. Mais tu dois me promettre de ne plus jamais parler comme le dictionnaire de ma grand-mère, d’accord ? »


Elle relâcha le pauvre garçon et se fendit d’un sourire, ses prunelles avaient de nouveau glissé sur les étalages de richesses textiles. Sans demander la permission, elle attrapa le Pokémon cotonneux qu’ils étaient contraints d’habiller pour faire plaisir à « Madame » et commença à tripoter ses ailes duveteuses pour en saisir la douceur et l’épaisseur. « Pleusch » qui ressemblait une grosse peluche ne lui faisait pas trop peur et la Faust s’enhardissait jusqu’à quelques caresses à son égard. Une fois son rapide examen terminé, la demoiselle se retourna vers les deux autres.



    « Il faudrait une tenue assez aérienne je pense, avec beaucoup de coton et un robe du même jaune que ses plumes… Une grande écharpe de soie mauve pâle ou… Non, il faut toucher, sentir, regarder avant de choisir quoique ce soit ! »


Malgré l’évidente rancune que lui témoignait Ambre, la fillette lui attrapa la main. Cette passion pour la mode qui se développait de jour en jour dans son atelier dépassait de loin leurs petites altercations. Et cela, la rancunière intellectuelle devait bien être en mesure de l’entendre. Adèle la tira en direction des frasques misent à leur disposition. La Givrali voulait obliger l’autre à s’émerveiller devant tant de choix et de splendeur, à trouver par elle-même ce qui s’accordait le miaux avec la bête légère et naïve. La Styliste dit en lui fourrant entre ses dextres une étoffe jaune et fluide :



    « Touche ! C’est exactement comme le plumage de… de Pleuch ! »


Un sourire d’enfant ravie ornait le minois de l’excentrique demoiselle.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Lun 10 Mar - 1:28
La pauvre créature était contrainte d’accepter la requête de son dresseur alors qu’Adèle l’avait jeté sans scrupule. Heureusement qu’elle ne m’avait pas fait de crise en voyant mon refus catégorique pour mettre Kuu à disposition. Je restais pour le moment en retrait après avoir proposé mon idée qui, selon moi, me semblait pertinente puisque c’était les couleurs que le professeur aimait actuellement. Noctis tentait de faire un effort en proposant quelques association de couleur que je m’embrouillais l’esprit. J’avais tellement de mal à m’imaginer toutes ces compositions différentes ! Adèle m’extirpait bien vite de ma réflexion par une remarque plutôt désobligeant vis à vis du pauvre petit oiseau qui avait eu la gentillesse de nous prêter main forte. Parce qu’elle croyait que son pull vert faisait l’affaire peut-être. Cela faisait juste penser à de l’excrément d’oie. Je la toisais du regard, ne pouvant m’empêcher de répliquer.

« Tu es simplement incapable d’ouvrir les yeux correctement et de voir la beauté naturelle des êtres. »

Il fallait bien entendu qu’elle en rajoute une couche. Je tournais mon regard vers le concerné avec lequel je n’avais pas encore osé me rapprocher... J’étais incertaine de l’avenir mais si je pouvais sauter à la gorge de la demoiselle, je le ferais sans hésitation. Je me contentais juste de me contenir et d’attendre patiemment que ce cours se termine le plus rapidement possible. Je retenais ma rage, enfuis depuis le nouvel an, en serrant le point discrètement.

« Puisque cela semble être ton domaine de prédilection, je ne vois aucun problème à ce que ce soit Plush. Au contraire, ce sera pour toi l’occasion de relever un défi surprenant et de nous prouver tes talents. » répliquais-je, un sourire aux lèvres. « Surtout aux yeux de ce cher Hearnett, qu’en dis-tu ? » rajoutais-je. Il fallait que ça touche là où ça blesse. Je n’avais pas omis son regard vers le professeur tout à l’heure. Elle était en admiration devant ce personnage et j’en profitais.

Et la voilà qu'elle examinait Plush, n’hésitant pas à la tordre dans tous les sens. Je la guettais d’un œil, prête à réagir à la moindre réaction du petit oiseau cotonneux. C’était finalement une analyse rapide puisqu’elle se retournait presque aussitôt dans notre direction. Sur le coup, je pensais qu’elle pouvait avoir raison puisque je ne savais rien sur la mode, surtout par rapport à la coordination. Je cherchais don du regard ce qu’elle nous dictait. Et pensant avoir mis la main sur quelque chose, elle me stoppait net en attrapant ma main. Je détestais ce contact.

« C’est Plush. Pas Pleuch. »

Je me retenais d’y ajouter un « idiote » car ce serait montrer de la mauvaise volonté. Adèle s’extasiait devant ces choses futiles. Je ne pouvais pas non plus l’en empêcher. Mais elle devait elle aussi se tenir à carreau et éviter de me pousser à faire des remarques désobligeantes. J’attrapais donc la fameuse robe qu’elle me proposait, la couleur et la texture similaire au plumage du petit oiseau. Adèle n’avait pas tort. Je souriais faiblement et commençais à habiller ce mannequin nu. Finalement, habiller le mannequin et le Pokemon de façon similaire n’était pas une idée en l’air puisque la demoiselle l’avait acceptée. Je ne m’étais pas trop égarée du chemin. Je me surprenais même à prendre du plaisir. Je me redressais d’un coup et attendais la suite avec impatience. Je me risquais d’ailleurs à attraper ce foulard blanc, presque transparent pour l’ajouter au cou du mannequin. Je revenais ensuite au côté de Noctis et lui donnais discrètement la main tout en souriant légèrement.

« Et ensuite ? »
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Lun 10 Mar - 12:17
Noctis était vexé. Très vexé. Vexé qu'on appelle son pokémon favori un jaune pissenlit – d'ailleurs le pokémon pinça doucement Adèle pour qu'elle ne commette plus l'erreur – et surtout vexé d'être un dictionnaire de grand mère. Et plus ils avançaient, plus Ambre et Adèle se disputait, donc il avait pris une décision très simple : il allait les laisser se débrouiller se se concentrer sur son pokémon, qui était passé de mains en mains. Il grattouilla la tête de Plush, pour la rassurer et se rassurer. Le mannequin et l'oiseau commençaient à ressembler à quelque chose, mais ça n'était plus son problème, désormais. Il n'interviendrait plus, puisqu'il était un dictionnaire de grand-mère.

D'autant qu'une partie de lui ne put s'empêcher de trouver la jeune femme idiote pour son mépris d'une connaissance qu'elle possédait de manière innée. Il était d'ailleurs plus probable que la possédant de manière innée, elle ne se doute même pas que c'était exactement la même chose... Il retint un soupir et les observa, toutes les deux, en train d'essayer de se mettre d'accord. A son tour, il toucha l'étoffe proposée par la plus jeune et Plush. Oui, c'était le même genre de textures. Cela dit, toute ces tensions furent effacées quand sa Miss vint plus proche de lui, lui tenant la même avec discrétion, comme si de rien n'était.

Il adorait ça. Il n'en dit rien, mais le sourire en coin qui se forma automatiquement sur ses lèvres voulait tout dire, de toutes façons. Et s'il l'embrassait sur la joue ? Juste un petit baiser ? Ils étaient en public, il le savait, alors il se retint, bien qu'il se jura de l'embrasser le plus tôt possible. Mais elle ne venait pas seule : elle venait avec une question dont il n'avait pas la réponse. Ensuite ?

« Je ne sais pas. Ça ressemble à un truc, mais je dirais qu'il manque quelque chose... Comme un détail. »

C'était une impression. Ou tout du moins, ça en avait l'air. Il avait lu quelque part que peu importe à quel point on est sophistiqué dans les vêtements, si on a pas le petit détail qui change tout, ça ne sert à rien. Bien sûr, il avait tourner sa phrase de manière à ne pas froisser Adèle, et donc, espérait éviter un nouveau conflit. Le garçon se demanda un instant ce qui lui avait pris de s'inscrire dans ce cours. Oh, il avait la réponse bien sûr, mais la question qu'il se posait plutôt c'était pourquoi s'était-il inscrit de manière à tomber avec ces deux-là ? Ambre ne le dérangeait pas. C'était sa Miss. Adèle non plus en théorie, tant qu'elle ne l'embêtait pas. Mais les deux ensembles, ça changeait tout. Il se souvenait vaguement qu'elle avait eu l'air de la connaître de d'avoir déjà une profonde rancœur, à la Saint Valentin. Mais quant au pourquoi du comment. Il tourna son regard vers la plus jeune.

« Selon toi, Adèle ? »

Il lui demandait son avis en se doutant qu'elle risquait de tout chambouler en une seconde. Il en soupirait d'avance.
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Mer 12 Mar - 22:16

Adèle se moquait pas mal du regard des autres. Elle était comme étrangère à leur dédain, leurs accusations moqueuses ou cette ambiance électriquement chargée dont elle était la cause. La brune vaquait à ses occupations et se permettait l’outrecuidance d’ignorer superbement les minois boudeurs ou contrariés. Ambre et son manque naturel de diplomatie qui l’a poussé à attacher naturellement des accents méprisants à chacun des mots qui lui était adressés avait fini de la perturber. Dans le tourbillon des tissus, la Faust en avait fait abstraction. Il lui venait même à l’esprit des pensées joyeuses en voyant l’esprit artistique de sa camarade – celui que sa propriétaire avait certainement décidé d’enfermer dans une petite boîte cadenassée au quotidien – s’ouvrir. Des idées étonnantes avec une écharpe cotonneuse qui venait enlaçaient avec grâce la silhouette de fer forgé. La plus jeune n’était pas en reste. Elle avait cisaillé l’étoffe de la couleur du canari en suivant un patron de sa création qu’elle connaissait  par cœur. C’était une robe assez sobre avec des manches très courtes, serrée au niveau de la taille mais dont la jupe large rappelait celle des fillettes.

La styliste la voyait déjà gonflée par le vent d’été, évoquant l’envol enfantin du Pokémon de Noctis. Elle posa sur le mannequin son œuvre, fière d’en contempler le résultat, un doux succès qui lui montait déjà à la tête. La brune se tourna vers son « public » le regard pétillant. Le brun était là, son visage contracté par une expression maussade que seul le contact de la main de la Lawford dans la sienne parvint à dérider. Sans trop comprendre leur complicité intime rendait la troisième mal à l’aise. C’était cet étrange sentiment, le même qui l’avait parcouru comme un frisson tendre en voyant le Flavelle arrivé dans son groupe. Elle enraya cette vague d’émotions à  l’origine non identifié en s’approchant du mannequin d’un pas vif. Le garçon parler de « détail » et de « truc » tout un vocabulaire lui échapper à l’évidence. D’ailleurs son manque de participation frustrait un peu la bourgeoise qui aurait voulu le voir jouer avec les motifs excentriques et la formes multiples. Raisonnable dans son art, la gamine se garda de le rabrouer et tenta plutôt d’observer les choses de son point de vu. C’était une charmante femme-oiseau qu’elle et sa camarade pleine de mauvaise volonté avait créé. Mais il manquait « l’éclat », sans doute celui que Noctis appelait « détail ».  Quand il lui demanda son avis, elle fut surprise. Adèle le regarda avec des yeux ronds peu habituée à ce qu’on lui « demande » son opinion, elle dévisagea alors avec une curiosité accrue et si la présence envahissante d’Ambre ne le lui avait pas interdit, la brunette se serait sans doute approché. Après avoir oscillé la tête sur le droite, pensive, elle s’insurgea vivement.

« Mais oui ! Oui, c’est l’éclat qu’il nous manque ! Il faut quelque chose qui soit l’essence même de Pleuch !  »

La cadette Faust ne réfléchit pas plus, n’attendit pas une seconde. La Coordinatrice se rua sur les boîtes d’accessoires, s’empara des perles, des plumes, des clous et fleurs en bousculant quelques malheureux au passage. Elle revint le visage illuminé d’un sourire en déposant bruyamment son chargement sur un pupitre face au duo. De ses mains habiles, elle attrapa un collier en chaîne dorée et avec pour pendentif un éclat de Pierre Nuit. La demoiselle le contempla avant de l’essayer sur Ambre pour finalement lui retirer. Non, non, non ! Il fallait mieux, un peu plus d’extravagance, une parure sage avec beaucoup de caractère à l’image de sa camarade de dortoir. Elle ne le réalisait que maintenant, mais la nature du canari et de la mauvaise tête était semblable. Cette révélation fit l’effet d’une bombe dans le cœur de la gamine.

« Ambre ! Ce doit être toi notre mannequin, tu porteras la robe mieux que la silhouette de fer. Il manque quelque chose de vivant de vrai dans l’œuvre et c’est toi qui l’incarneras. Tes cheveux bleu nuit s’accorderont à merveilles ! »

La styliste s’emporta un peu et commença à mettre des plumes dans les cheveux de celle qu’elle imaginait maintenant en train de défilé, Pleuch sur l’épaule. Sa pauvre victime se retrouva avec des touches jaunes dispersées entre ses mèches, prenant conscience de son erreur la novice en mode tourna un regard inquiet vers le seul homme du groupe.

« Je n’aurais peut-être pas dû mettre des plumes, hein ? Nanou dit toujours que j’en fais trop… Tu m’aides à réparer ? »

Dans ses prunelles sarcelles une lueur inquiète à l’idée d’être grondée.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Jeu 13 Mar - 15:41
Adèle se laissait emportée librement par son imagination. Cela ne me déplaisait pas tellement puisque je n’étais pas très douée dans ce domaine. Finalement, j’appréciais le fait de faire équipe avec elle dans l’unique but d’obtenir une bonne note et les commentaires agréables du professeur Hearnett. Elle nous mâchait incroyablement bien le boulot. Néanmoins, je tentais d’y intégrer mes quelques touches personnelles, me rendant compte qu’elle ne bronchait même pas. Malgré tout, je préférais m’arrêter là avant d’en faire de trop, attendant les directives de notre jeune patronne en rejoignant le jeune homme pour le décontracter un petit peu. Il était autant sur les nerfs que moi et cela ne servait à rien dans ce genre de situation. Le tout était de garder son calme bien que l’exercice était compliqué.

La question du détail était abordée. Je ne savais pas ce que Noctis attendait par-là alors je jetais un œil à la jeune fille pour observer sa réaction. Elle ne parlait pas de détail mais d’éclat. N’était-ce pas la même chose … ? Je mordillais nerveusement ma lèvre inférieure, réfléchissant à sa dernière proposition. De la même essence que Plush. Je riais intérieurement, pensant que ce n’était qu’une absurdité. Décidément, je ne connaissais vraiment rien à cette « mode ». Quand elle s’éloignait brusquement, je la suivais du regard sans même dire un mot. Elle vaguait ici et là à la recherche d’accessoire les plus loufoques soient-ils. Elle se servait même de moi pour en essayer certains. Je restais de marbre, immobile et le visage fermé. A chaque fois qu’elle revenait vers moi, je retenais ma respiration pour ne pas m’emporter.

« … Pardon ? »

Moi, un mannequin… C’était la pire des propositions que l’on m’avait faite depuis mon arrivée à l’académie ! Mes joues rougissaient néanmoins lorsqu’elle faisait cette offre, gênée d’être prise en si grande considération. Je m’imaginais alors un instant porter cette robe qui se dressait sur le mannequin immobile pendant que ma collègue s’amusait à me mettre des choses dans les cheveux. Je n’avais plus aucune réaction, le visage totalement pétrifié et le cœur commençant à faire des bons dans ma poitrine.

« Il n’y a même pas de vestiaire… » Soufflais-je entre mes lèvres entre ouverte. « Tu es sûre de toi ? » demandais-je pendant qu’ils étaient en train de retirer les plumes. Je lançais finalement un regard mélangé de désespoir et d’inquiétude à Noctis. Je restais encore perplexe face à cette idée même si il se pouvait que nous sommes le seul groupe à y avoir pensé. Après tout, ce qui comptait, c’était le résultat final…

_________________
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Jeu 13 Mar - 15:43
COURS 02. Coordinateur - communication : Fashion victim  



Andreas Heartnett
Professeur de Communication
accompagné de Smeagol, le Crapustule
Le professeur Hearnett regardait d’un œil amusé chacun des groupes. Certains étaient en désaccords total alors que d’autres s’unissaient comme les cinq doigts de la main. Il passait finalement entre les rangs pour observer dans les détails tous les travaux réalisés. Le voilà maintenant prêt du groupe d’Adèle, d’Ambre et de Noctis. Les mains derrière son dos, le sourire taquin suspendu à ses lèvres, il prenait le temps d’analyser leur comportement et l’ébauche de leur travail.

« Excellente idée Mlle Faust ! » s’écriait-il d’un coup en élevant ses bras vers le plafond. « Pourquoi n’y ait-je pas pensé plus tôt ? »

Il faisait bien sûr référence au fait que quelqu’un du groupe porte la tenue confectionnée. Un bon point pour eux bien qu’il tiquait légèrement en voyant le manque cruel d’originalité par rapport au Pokemon choisi et la couleur de la robe.

« Par contre, je suis déçu que vous concordez de cette façon l’être humain et la créature. Ils sont bien trop similaires ! N’importe qui pencherait pour cette option. Allons, du nerf. Je veux quelque chose de plus exceptionnelle ! »

Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Jeu 13 Mar - 16:04
L'éclat... C'était exactement la même chose, non ? Lui en tout cas ne percevait pas la différence. Un détail était un éclat. Qu'est-ce qui pouvait être l'essence même de Plush...? Plush était... Douce, dormeuse, câline, attentive... Elle aimait chantonner... Son essence transparaissait d'elle-même, dans la douceur et la grâce. Qu'est-ce qui pouvait bien coller à cela...? Il se mit à chercher dans ce qu'il y avait autour de lui, un peu nerveux. Mettre en valeur un Tylton... Des perles, des chaînes... Ne pouvait-il pas fabriquer quelque chose ? Il attrapa une petite perle, qu'il enfila maladroitement dans une chaîne argentée. Non, trop classique... Mais la chaîne argentée lui plaisait. Il en retira la perle, attrapant des plumes et et des fragments de pierres de toutes sortes, les essayant les uns après les autres. Peu convaincu par sa propre démarche, il se réveilla quand leur cadette proposa à Ambre d'être le modèle. Bien qu'Ambre ne sembla pas enjouée par cette décision soudaine et impulsive, le brun regarda tour à tour la robe et la demoiselle.

« Ne t'inquiètes pas, ça t'ira très bien. Quant au fait de pouvoir te changer... »

Le jeune homme fouilla un peu autour de lui, cherchant un tissu suffisamment grand pour masquer entièrement le corps de la jeune femme. Quant il trouva, il en tendit un bout à Adèle et expliqua :

« Tu n'auras qu'à te caler dans un coin, près d'un mur, et on s'occupera de garder ça devant, pour que personne ne voit rien. »

Même s'il fallait l'avouer, il était un peu gêné de savoir la jeune femme se changer de cette manière. Pour la rassurer, ou se rassurer lui-même, il n'en savait trop rien, il attrapa sa main et la pressa un peu, comme signe qu'il était là. C'est ce moment que choisi le professeur Heartnett pour débarquer et appuyer l'idée d'Adèle avec brio. En revanche, il n'appréciait pas la ressemblance flagrante entre l'humain et le pokémon. Il fallait le concevoir comme un tout, un duo de coordination ou quelque chose qui devait s'accorder sans nécessairement se ressembler. Il repartit dans ses réflexions. Un peu de tissu, par-ci, par-là...

« Ne pourrait-on pas coudre quelque chose...? Enfin... S'il veut quelque chose d'original, j'imagine que si ça vient de nous, ça le sera forcément. »

Il se garda bien de préciser qu'il savait coudre – grâce à un livre, bien sûr – parce que son manque cruel d'imagination en la matière risquait de ne pas l'aider. Plush s'impatientait, et lâcha un petit cri d'agacement, de manière si mélodique qu'il aurait pu en douter s'il ne la connaissait pas si bien. Tout cela était bien plus compliqué que ça n'en avait eu l'air.
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Jeu 13 Mar - 22:04

On n’eut pas le temps d’y songer, parce que le fauve à la crinière mauve pâle bondissait déjà derrière eux. Adèle se tue, scrutant dans un silence religieux les faits et gestes de cet homme au regard bleu incisif et étincelant. Il était satisfait, sur ses lèvres un sourire arrogant et dans son attitude la grâce féline des acteurs. Ses étranges habits qui suintaient l’art et l’excentricité le rendaient impérial, et la Faust se liquéfia en l’entendant se plaindre du cruel manque « d’éclat » de sa robe. Celle que la jeune brune avait confectionnée seule, guidée par sa très chère intuition. C’était pire qu’une déception, c’était une défaite personnelle. Refusant de céder à la facilité – autrement dit, à une crise de larmes suivie de la fuite de la salle - la petite brune se concentra mentalement sur son modèle : le général Jackie. Elle n’aurait rien abandonné, elle. Cette blonde rude aurait relevé le menton avec cran, accepté la brimade et recommencé, animée d’une volonté féroce.

La bourgeoise fit appel à toute sa volonté pour parvenir à un résultat similaire. C’est avec une pauvre tête de Caninos battue que la gamine s’en tira. Andreas les avait quittés, il en avait vraisemblablement finit avec eux. BIEN, car eux n’en avaient pas fini du tout. Plus forte, plus forte, plus forte… Noctis racontait des choses à côté. Adèle avait déjà une idée précise de la démarche à suivre. La Coordinatrice attrapa le vêtement avec brutalité, éclatant les petits boutons du col par la même occasion, avant de le déchirer. Le bruit du tissu qui cédait sous les dextres de la cadette Faust était semblable à l’ultime râle d’une pauvre bête. L’agonie de dura que quelques secondes avant que le bourreau ne relâcha l’habit qui s'affaissa sur ses baskets, désormais hors d’usage. Sur son visage un calme glacial, ses yeux fixaient un point invisible, son geste la répugnait aussi logique lui paraissait-il. Ses traits s’étaient durcis, la brune ne pouvait tolérer de rendre un travail manquant d’originalité, ça ne lui allait pas. Elle préférait encore ne rien rendre du tout. Heureusement, ils n’en étaient pas là. Il restait au groupe encore assez de temps pour trouver une nouvelle idée. Ce que la plus jeune jugea utile de souligner.



    « Biiiien. Nous ne sommes pas à un échec près de toute façon. Une idée va bien finir par  arriver. »


Mais malgré cette phrase innocente qui mettait surtout en valeur la naïveté du mode de fonctionnement de celle qui l’avait prononcée, l’idée n’arriva pas. Pas d’éclair de génie qui la poussait à s’emparer à nouveau des rubans. La vision de Pleuch ne faisait rien naître chez elle et seul le contact de la robe déchiquetée à ses pieds lui rappelait qu’il y avait eu une idée, autrefois. Un grand malaise l’envahit mais elle le rejeta de toute sa volonté de petite fille, cherchant un soutien dans ses équipiers.



    « Je… Nous… Je… Il faut observer… Différemment ! L’idée va venir si on cherche une autre façon de regarder. »


Elle avait beau brandir cette argument avec assurance, une angoisse inhabituelle asséchait sa gorge. Ne supportant pas très bien ce, très étrange, sentiment de culpabilité, la demoiselle fit quelques pas en retrait pour se réfugier près de Mobydick. Le poisson aux écailles violettes et aux nageoires bleues n’avait pas bougé, il « bullait », inconscient des tourments de sa maîtresse. La petite encercla l’aquarium de ses bras, en quête d’un allié dans ce qui était peut-être une bêtise finalement. Au sol était étendu le textile mordoré soyeux qui aurait épouser à merveille la gracieuse silhouette d’Ambre, tel un reproche vivant.

HRP - Petit coup de caractère d'Adèle, si le scénario vous parait bof ou peu exploitable, dites le moi je modifierais en conséquence.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Lun 17 Mar - 16:18
Noctis était d’accord et soutenait donc Adèle pour que je porte cette robe, m’assurant qu’il me cacherait à l’aide d’un énorme tissu. Mon cœur faisait un bon dans ma poitrine et je tournais mon regard vers ce que portais notre actuel mannequin. J’essayais de m’imaginer dedans pendant quelques secondes mais le professeur Hearnett me tirait de mes songes. Il semblait être totalement d’accord sur cette nouvelle idée mais chamboulait  tout. Il désapprouvait donc la couleur de la robe et demandait à ce que l’on soit orignal. Lorsqu’il repartait vers un autre groupe, j’observais mes deux coéquipiers l’un après l’autre. Le jeune homme avait déjà une solution, proposant de faire quelque chose par soi-même. M’apprêtant à répondre, je me stoppais en voyant Adèle déchirer tout notre travail. Je restais bouche bée pendant quelques secondes…

« Heu… »

Après tout, autant recommencer depuis le zéro. Cette robe n’allait pas nous aider et je n’allais pas m’apitoyer sur mon sort.  La coordination se révélait être une manière beaucoup plus dure que je ne me l’étais imaginée, j’étais bien plus à l’aise en science… Je soupirais légèrement et laissais voguer mon regard à divers endroits de la salle de classe. Adèle était totalement perdue, ne sachant plus quoi faire. Ces paroles débitaient sans même avoir de sens réel. Je respirais donc un bon coup et poussais les divers objets sur la table pour m’asseoir. J fermais par la suite mes yeux pour me concentrer. Je ne voyais que Plush dans ma vision et essayais de la concorder à un être humain. Plush était déjà spécial puisque ce n’était pas sa couleur « d’origine ». Je la passais sou tous les critères : ses capacités, son type, sa taille… Ce n’est qu’au bout de longues minutes que je me relevais en sursaut, pointant mon index vers le plafond. EUREKA !

« Et si… Enfin, c’est peut-être bête mais puisque personne n’a rien d’autre à proposer... Plush est de type vol et sa couleur dorée me fait même penser au soleil. Ces deux idées se rejoignent sur une chose : le ciel. Je pensais donc qu’une robe de cette couleur, dans la même forme que la précédente, serait appropriée. D’ailleurs, comme l’a dit Noctis, on pourrait la coudre nous-même. »

Ce n’était qu’une autre proposition. On pouvait la prendre comme la rejeter, je n’en serais pas vexer.

« Mais avant, il va falloir m’apprendre ! » riais-je nerveusement tout en attendant la réponse de mes camarades.
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Mar 18 Mar - 18:33
Le ciel. La vaste étendue au dessus de leur tête, bleutée et claire, parfois grise, d'autres fois noires. En un mot : changeante. Principalement à cause des nuages. Mais les nuages n'étaient pas le ciel, n'est-ce pas ? C'était de l'eau, avant tout. Il imagina une seconde un chapeau, un très large chapeau à plume, une plume faite de coton, un chapeau noir comme l'orage, et peut être bien qu'une eau mystique en collier irait avec ce thème. Il proposa un peu nerveusement son idée, surtout à cause d'Adèle. Bien qu'elle fut sa cadette, elle s'y connaissait beaucoup mieux que lui, et il redoutait déjà qu'elle balaye l'idée d'une seule main, d'un seul mot. Comme elle avait déchiré la robe, en fait. Pour le modèle de l'ancienne, il regarda scrupuleusement, et, remarquant qu'il n'avait pas vraiment le choix, se saisit de tissu, de fil et d'une aiguille. Bien, lui qui ne voulait pas que ça se sache...

« Je peux t'apprendre, Ambre. J'ai appris ça... »

Sans vraiment attendre la réponse de son aimée, il fit passer le fil dans l'aiguille, et se saisit du tissu. Il lui fallait reproduire le modèle de la robe. Il se souvenait assez vaguement des coutures de la précédentes, mais se sentait capable de les reproduire. Enfin, avec un peu d'aide. Il montra un premier geste à sa Miss, lui expliquant le principe et le fonctionnement. C'était une chose que Noctis ne pouvait s'empêcher de faire. S'il ne comprenait pas comment les choses fonctionnaient, il ne les retenait pas. Il lui était inconcevable d'espérer transmettre des connaissances à quelqu'un, si la personne ne comprenait pas plus que lui.

« Normalement, il faudrait un patron pour bien faire, mais on va manquer de temps, alors on va essayer de faire quelque chose. »

La couture était un art si précis qu'il était parfois improbable de le constater de ses propres yeux. C'était une discipline aussi stricte que l'architecture en matière de précision, ce qui n'était pas rien. Mais peu de gens le savait. Comme peu de gens savaient que le dessin était de la triche, les maths de la logique, et tant d'autres matières ou arts soumis à préjugés parce que ça ne les intéressait pas, c'était stupide, ou alors c'était pour les gens qui n'avaient rien à faire de leurs vies. Ironiquement, Noctis se dit qu'ils seraient bien mal lotis, tous ces gens, sans personne qui fasses les comptes pour eux. Il progressa un peu dans son œuvre, concentré, avant de tendre l'aiguille à la demoiselle, en lui demandant si elle voulait essayer. En fait, il ne lui laissa pas vraiment le choix, puisqu'il lui mit l'aiguille dans la main et poussa l'ouvrage vers elle. Un peu perdu dans ses pensées, le jeune brun se demanda un instant comment toute cette histoire allait se finir. Au moins, elles ne se disputaient presque plus, c'était déjà ça. Il regarda sa cadette d'un œil distrait, et Plush vint près de lui, anxieuse. Il lui gratta la tête en lui assurant que tout allait bien et que tout irait bien, ce à quoi l'oiseau répondit par une timide tentative de sourire. Pourvu que cet exercice se termine vite...
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Sam 22 Mar - 19:08

La petite était tassée près de son aquarium, pareille à une bête craintive poussée dans ses derniers retranchements. Les choses allaient pourtant sans elle, comme elles avaient toujours été d’ailleurs. Ambre avait trouvé une idée, Noctis de son regard d’homme transi l’encourageait se laisser gagner par cette inspiration amoureuse qu’il puisait dans la contemplation de sa muse. La brune les voyait s’agiter maladroitement, attrapant les tissus, les textiles avec des précautions qui différaient totalement de ses pulsions intuitives. Adèle n’aimait pas ce moment. Elle en était trop absente, l’attention dont elle était privée lui asséchait le cœur, semblait vouloir l’engloutir dans un néant morne et terne. Ses camarades employaient pourtant tout un tas de mots qui lui étaient familier : patron, couture, couleur… la brune avait appris à se servir de ce qu’ils désignaient mais dans la bouche d’autrui, ces mots perdaient de leur saveur. La Givrali aurait pu les laisser tourbillonner ensemble dans cette valse à laquelle elle n’appartenait apparemment pas, sans doute se serait-elle assoupie, fatiguée d’attendre une idée. Un jet glacial qui s’explosa en gouttes cristallines sur le visage pâlichon de la Styliste raya définitivement cette éventualité.

La victime laissa échapper un cri et sauta debout sur la table d’un coup, ses cheveux étaient trempés et son cœur battait à tout rompre encore affolé. Mobydick ?! La bourgeoise fixait le poisson avec un mélange d’incompréhension et de colère. Perchée sur la table, la Faust pointa son Pokémon du doigt.

    « Toi ? Tu oses ! »


Sa voix était grondante, elle résonnait dans la vaste pièce, arrêtant quelques élèves que la Mode n’avait pas réussi à charmé. La plus jeune se sentait trahie. Cet être d’écailles que la Coordinatrice traitait en ami depuis le début la défiait ouvertement. La gamine s’apprêtait à hurler tout un flot d’injures dont l’hideuse créature ne comprendrait, de toute façon, pas un mot quand elle comprit. Et cette illumination la mit littéralement à genoux. Adèle voulait dire un mot gentil, mais sa bouche s’ouvrait et se refermait devenant le miroir de celle du Barpau. Le brune renonça à parler et se contenta de sourire. La Givrali sauta souplement près ses acolytes, de nouveau il lui semblait régnait en maîtresse dans son empire de la mode. Le duo progressait, lentement mais surement, la benjamine en baillait. Négligemment, la Styliste attrapa un fil de fer doré qu’elle tordit pour en faire un arc circulaire. La demoiselle enroula un coton épais pour rappeler les nuages et accrocha des petits soleils dorés et des lunes argenté sur sa couronne céleste. Une fois que la Faust estima le résultat satisfaisant, elle déposa son œuvre sur le crâne d’Ambre et sourit largement.

    « Quelle belle femme mirage ! Noc, tu devrais faire le col un plus échancré, ça accentueras l’aspect « léger » du ciel. »



HRP - Désolé pour la longueur par rapport aux retard >w<
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Mar 25 Mar - 12:33
Noctis savait coudre… Au début, je pensais qu’il était notre sauveur et au final, je me demandais comment cela était possible. Ce travail manuel n’était normalement pas fait pour les garçons, du moins, selon les mœurs. Et je doutais que ce dernier ce soit intéressé pour ce genre d’activité ou alors je ne le connaissais pas assez. En le voyant travailler le fil et l’aiguille, j’arquais un sourcil. J’étais à la fois surprise et admirative, me concentrant sur ses gestes. Adèle attirait d’un coup l’attention sur elle, beuglant comme une idiote sur son Pokemon aquatique qui avait apparemment lancé un jet d’eau sur elle. Je ne pouvais m’empêcher de sourire légèrement, amusée de la scène. Malheureusement, tous les regards étaient posés sur notre groupe ce qui me mettait d’une certaine manière, mal à l’aise. Je jetais alors un regard anxieux vers le professeur qui semblait bien plus intéressé par ce que faisait un autre groupe que par nous. Je soupirais, espérant que nous terminions rapidement ce travail difficile.

« Il faudrait prendre mes mesures avant de faire ça à l’aveuglette… »

Bonne initiative pensais-je. Ainsi, je laissais l’autre fille s’en charger, tendant les bras de chaque côté. Puis, je me retrouvais très vite avec la fameuse aiguille entre les doigts. Je tremblais énormément au début, manquant de me piquer plusieurs fois. Je prenais petit à petit de l’assurance, guidée par les conseils sur jeune homme qui ne me laissait même pas le choix. Je m’appliquais à ma tâche, les sourcils froncés et le bout de la langue dépassant sur le côté de mes lèvres signe que j’étais relativement concentrée. Je posais aussi des questions, pour savoir si je devais continuer encore comme ça ou si je devais changer. Au final, on aboutissait à quelque chose de concret, sans oublié que Adèle avait elle aussi réalisé quelque chose. Une couronne qu’elle n’hésita pas une seconde à poser sur ma tête. Je me redressais, essayant de voir mais je ne distinguais rien. Je me levais et attrapais un miroir pour regarder. C’était un peu enfantin mais… Ça me plaisait. J’hochais la tête de façon positive et reprenais ma tâche. Je ne pourrais dire combien de temps cela avait duré mais au moins, c’était terminé.

« Et voilà ! »

Contente de notre travail, je m’empressais de l’enfiler pour vite terminer. De toute façon, nous n’avions plus le choix, le cours allait se terminer dans quelques minutes et je devais me dépêcher. Je me saisissais du grand rideau de tout à l’heure et donnais un bout de chaque à mes deux compères. Je les pressais légèrement alors que sans me rendre compte, je commençais déjà à me déshabillée. Je me faufilais directement derrière la toile, le rouge aux joues et guettais les alentours pour être sûre que personne ne pouvait poser le regard sur moi. Voilà qui était fait. Je n’omettais pas de placer cette « couronne » sur mon crâne. Derrière le rideau, je laissais ma tête dépasser et regardais les deux autres membres de mon groupe, hésitant à me dévoiler.

« Heu… Il me manque des chaussures. »

Je mordillais ma lèvre inférieure, anxieuse.
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Jeu 27 Mar - 19:36
Il exécuta nonchalamment l'ordre d'Adèle en modifiant le col. Sa Miss semblait comprendre ses explications et son premier essai était, à son sens, assez concluant. Elle pourrait se débrouiller, maintenant. Rapidement, les deux filles prirent des mesures et s'organisèrent, et plus rapidement encore, Ambre se changea. Le court instant durant lequel il aperçut un bout de chair de la jeune femme le fit frémir. La peau avait quelque chose de beau. Elle frémissait, elle était chaude et douce, parfois froide, glacée, mais d'une délicatesse sans pareille. C'était une partie du corps à la fois très sensible et essentielle. C'était ce qui l'enveloppe de l'âme. Cette pensée fut rapidement oublier alors qu'il tenait le rideau, perdu dans ses pensées. Toujours cachée, derrière son rideau, sa Miss signala qu'il lui manquait quelque chose : des chaussures. Noc songea que dans le thème de la légèreté, elle n'en avait pas vraiment besoin, mais dans un souci de confort personnel, il lâcha le rideau, en profitant pour dévisager de haut en bas leur mannequin.

La jeune femme était belle. Ses cheveux sombres se mariait dans un contraste agréable avec sa robe et sa couronne. Elle était légère, aérienne, avec une touche de frivolité qui lui plaisait beaucoup. Un sourire ravi naquit sur les lèvres du garçon, et il intima à sa demoiselle de ne pas bouger. Il craignait un peu que son idée enfantine ne soit l'objet du courroux de la cadette, mais la légèreté lui faisait penser à l'enfance, aussi, il ne tergiversa pas trop longtemps. Il attrapa du fil bleu, un tissu blanc, des ciseaux, une aiguille, un mètre mesureur et un bout de carton. Il s'attela à déterminer la longueur de son pied, avant de tailler deux semelles dans le carton. Il les fixa au tissu qu'il avait préalablement coupé en deux, et piocha dans le matériel à disposition pour rembourrer l'intérieur de manière à ce que la jeune femme puisse marcher confortablement. Une fois cela fixé, il enferma son pied à l'intérieur du tissu, et referma avec le fil bleu au mollet. Il s'appliqua à faire de même pour l'autre pied, et dans sa fantaisie, accrocha une plume au fil de la chaussure gauche. La semelle en carton n'était pas visible, ne restait que le blanc léger qui flottait quelque peu, la plume se balançant au même rythme que la demoiselle bougeait. Ce n'était pas si mal.

« … Je suis désolé si ça ne vous plaît pas... J'ai pensé... Enfin... J'ai fais avec les moyens du bord... »

Une partie de lui lui signalait néanmoins que c'était bien qu'il participe, et qu'au moins, on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas être débrouillard. Dès lors que les regards se détournèrent un peu, il offrit un baiser sur la joue de sa Miss, lui précisant :

« … Mais tu es quand même très jolie, comme ça... »

Et il se détacha tout aussi vite, attendant désormais que l'on juge leur travail.
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Mer 2 Avr - 18:36


Le petit groupe progressait avec une efficacité remarquable. Noctis s’affairait en vaillant soldat, ce qui était plaisant pour la brune. Elle était toute troublée qu’on l’écoute. Il lui semblait accéder à un privilège rare. Ambre était une femme pensante. Adèle songeait que cela devait être drôlement pratique de pouvoir énumérer les étapes dans l’ordre. Tout devait être clair sous sa belle chevelure brune, un ordre qui la fascinait sans qu’elle ne l’envie. Son capharnaüm personnel lui confiait, la Faust avait besoin de s’y perdre pour mieux s’y trouver. En attendant, les réflexes de son aînée venaient d’éviter une robe trop étroite ou mal ajustée. Il fallut l’emballer dans un rouleau de tissus pour cacher sa peau blafarde des yeux avides de la classe. La Styliste sourit en voyant un trouble étrange gagné l’homme du trinôme. Son cœur était-il fragile au point de céder à la confusion du bruit délicieux des nippes qui glissent au sol ?

La Lawford sortit enfin. Sa silhouette était fraîchement habillée par la robe claire et rêveuse. Il y avait dans les textiles tout une grâce de petite fille qui rappelait à la créatrice les robes de son enfance. Le bleu très doux rappelait de façon tactique le thème et la couronne lui donnait l’air royal d’une fille céleste. Adèle aimait la façon dont l’habit épousait les courbes du corps et don les cheveux bleu nuit de cette dernière contrastait avec les couleurs lumineuses. Chaussures ? La petite fronça les sourcils. Détail, qui portait des chaussures en robe ? Qu’elle étrange idée… Mais Noc avait déjà empoigné des ciseaux et du fil, il confectionnait avec fébrilité une paire pour sa dulcinée. La manière appliquée dont il le faisait n’enlevait rien à l’étrangeté de la scène. Définitivement, la Coordinatrice tenait à ses mœurs et voir ce garçon accroupi en train de coudre, c’était… troublant. Les plumes et le tissu étaient très élégants. La petite Faust tomba à genoux à côté de son camarade pour admirer la façon gracieuse dont les plumes se balançaient aux talons du mannequin de chaire.



    « C’est joli. Tu devrais faire plus de trucs sans réfléchir. »


Elle avait murmuré ses mots à l’intention du brun en lui tapotant la tête avec enthousiasme. Son cœur était ravi. Mr. Hearnett allait l’être doublement. Elle renifla un peu, il faut dire que sa douche impromptue l’avait laissée transie de froid. Quand quand le garçon embrassa discrètement leur modèle sur la joue, la gamine s’insurgea. Et puis quoi encore ?  Elle grimaça de façon expressive en tirant la langue.



    « Mais c’est dégoûtant ! Vous ne pouvez pas faire ça ailleurs ! Tu vas la salir, berk. »


Leur intimité la mettait mal à l’aise en plus. Elle se percha sur un table et mit sa main en visière. L’extravagant professeur avait cessé d’errer, il regardait paisiblement ses élèves faires les dernières retouches, s’évertuait dans quelques détails. La brunette trépignait sur le pupitre, mettant en péril l’équilibre du gros aquarium installé dessus. Une fois l’avis de l’homme donné, Adèle partirait. Elle prendrait le jugement avec désinvolture et prétexterait un besoin urgent de nettoyer l’aquarium de Mobydick pour s’éclipser sans s’attarder. La porte claquerait derrière elle et on l’entendrait marcher avec difficulté à cause de son chargement dans les couloirs.

Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Ven 4 Avr - 17:06
COURS 02. Coordinateur - communication : Fashion victim  



Andreas Heartnett
Professeur de Communication
accompagné de Smeagol, le Crapustule
Le cours était bienôt terminé et il était tant au professeur Hearnett de donner l'arrêt des créations. Il frappait don dans ses mains et expliquait simplement que l'exercice était terminé et qu'il allait maintennt passer dans les rangs pour donner ses avis positifs et négatifs. Certains groupes se montraient plus anxieux que d'autres, prenant la tâche très au sérieuse alors que c'était la première fois qu'un cours de ce genre était donné. Ils ne devaient pas se mettre une si grande pression !

Très vite, il arriva sur le groupe d'Adèle, d'Ambre et de Noctis. Il était toujours satisfait de voir que leur mannequin n'était plus cet objet laissé à part mais bien un membre du groupe. Le Pokemon choisit était un Tylton couleur or et la jeun femme abordait une robe non plus de couleur jaune -comme tout à l'heure- mais bleue. Le professeur avait d'abord un mouvement de recule, plaçant sa main sur son menton comme s'il était en train de réfléchir énormément.

« Mmh... Eh bien, si vous avez voulu faire de votre thème le ciel, celui-ci est plutôt bien respecté. De plus, vous avez suivi mes consignes et je ne peux qu'approuver votre travail. Attention cependant au fait-main, on voit d'un coup d’œil les quelques petits défauts. Néanmoins, cela ajoute une touche en plus pour la grande originalité dont vous faites preuve. Bravo ! »

Il leur adressa un sourire suivit d'un clin d'oeil et s'éloignait en direction d'un autre groupe.

Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Ven 4 Avr - 17:16
Lorsque je disais qu’il manquait des chaussures, je m’attendais simplement à ce que l’un des deux cours en chercher à travers les autres groupes d’élèves. Mais Noctis lâchait d’un coup le rideau et je ne m’y étais pas préparée. Instinctivement, je plaçais mes mains devant moi comme pour me cacher sauf qu’il n’y avait rien à camoufler puisque j’étais habillée. Le rouge montait rapidement à mes joues et je ne savais plus où me m’être. En effet, certains regards c’était tourné vers moi et le plus important : celui du jeune homme qui n’hésitait pas à analyser notre travail. Il me détaillait de haut en bas et je ne pouvais pas m’empêcher de détourner le regard. Son ordre ne servait à rien puisque j’étais déjà immobile comme une statue, ne pouvant pas faire un seul pas. J’étais paralysée… Ou plutôt tétaniser. De ses mains agiles, il était en train de me confectionner une paire de chaussure légère, s’accordant parfaitement au thème que l’on avait choisi. Je souriais, satisfaite de ce qu’il venait de réaliser et me baladais un cours instant pour voir ce que cela rendait.

« Moi, ça me plait bien… »

Au moins, Noctis avait eu des bonnes idées pendant ce cours alors que moi, je me sentais totalement à la ramasse. Je jetais un coup d’œil inquiet sur Adèle, me demandant si la gamine serait en approbation ou non. Après tout, c’était sa matière de prédilection. Elle félicitait le travail de Noctis en l’invitant même à recommencer. Je ne pouvais m’empêcher de sourire en coin face à cette remarque plutôt pertinente. Puis, le jeune homme profitait de me voler un baiser si rapidement que je n’avais même pas le temps de réagir. Enfin, si. Juste assez pour rougir une fois de plus. Je restais pourtant concentrée, attendant le verdict final du professeur. Je m’asseyais jusqu’à ce qu’il passe enfin dans notre groupe, le cœur battant à la chamade. Je tenais d’ailleurs fermement la main de Noctis, jouant de temps en temps en tapotant un peu partout pour oublier le stresse qui me submergeait.

« Ça devrait aller… Je pense que l’on peut se démarquer des autres. Enfin, si personne ne nous copie en enfilant à leur tour le fruit de leur labeur… »

Je soupirais longuement et fermais les yeux comme pour me couper de l’instant présent. J’essayais de m’évader, en vain. L’instant tant attendu arriverait et je n’aurais plus qu’à passer sous l’œil critique de l’expert. Le voilà même qui arrivait. Presque aussitôt, et peut-être même trop brusquement, je me levais pour qu’il puisse me « contempler » à son aise, attrapant Plush au passage Je le laissais tourner autour de nous. Vivement le verdict final pour que je puisse me changer et filer de la salle de classe. Au bout de longues minutes, le professeur Hearnett prenait enfin la parole en disant que c’était un travail plutôt réussi. C’est uniquement ce que je retenais, préférant rester sur le positif.

« Merci monsieur… »

Et il s’en allait sans rien ajouter de plus. Je souriais faiblement et me tournais vers mes compères, contente que cela soit enfin terminé. Je me pressais à leur rencontre, retrouvant soudainement ma joie de vivre et attrapais leur main, sautillant légèrement sur place.

« Bien joué ! Surtout toi Adèle… On n’y serait pas arrivé si tu n’avais pas été avec nous. »

Malgré les différences qui nous séparaient et le fait que je ne la portais pas particulièrement dans mon cœur, je le pensais sincèrement. Finalement, elle n’était pas si stupide que cela… Disons que nous avions tous notre domaine de prédilection. Un peu plus et je me jetais dans les bras de Noctis pour l’embrasser. Bien entendu, je me retenais car ce n’était ni le lieu, ni le moment. Et puis, j’aimais garder de l’intimité. J’embarquais mes vêtements sous mes bras et déclarait vouloir me changer pour retrouver mon apparence normal. Je retirais la couronne que je plaçais sur la table délicatement et descendais la fermeture éclair doucement. Je ne me sentais même plus inquiète.

« Tiens Adèle, gardes la robe. »

Je lui tendais l’objet, jugeant qu’elle lui revenait. De toute manière, je n’avais pas réellement d’utilité à la garder bien que je l’aimais bien et qu’elle était aussi le fruit de notre travail. Mais puisque c’était elle la styliste, je ne voyais pas d’inconvénient à la lui rendre. Je filais ensuite hors de la salle de classe, juste après que le professeur nous ait donné le signal. Je repartais en compagnie du jeune homme…

HRP :
 
Noctis Flavelle
Noctis Flavelle
Région d'origine : Kalos
Âge : 17 ans
Niveau : 52
Jetons : 1036
Points d'Expériences : 1540
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Lun 7 Avr - 9:56
Le garçon fut soulagé de voir que les deux filles soient satisfaites de son idée. Il ne put s'empêcher de ricaner devant la candeur d'Adèle. Il ne s'agissait que d'un bisou sur la joue, purement affectif. Ça n'avait rien d'étrange ou de dégoûtant à son sens. Il en faisait sans cesse à sa sœur, qui le lui rendait bien, et ses parent encore plus ! Le professeur Andreas Heartnett arriva sur ces entre-faits, et jugea leur travail. L'étudiant fronça les sourcils quant au défaut fait main. Il n'y avait rien qui pouvait allait mieux ! Il fallait bien se débrouiller avec les moyens du bord ! D'autant qu'il n'avait jamais appris à coudre à qui que ce soit auparavant, et que ce n'était pas aussi facile que ça en avait l'air ! Et sa Miss ne pouvait être que jolie, peu importe la robe. Cette dernière pensée fut vite enterrée dans son jardin secret, songeant que ce n'était peut être pas la meilleure des argumentations.

Ambre félicitait Adèle, et un regard amusé et tendre se posa sur elle. Dire qu'elles s'entendaient très mal était un euphémisme. Espérer qu'une collaboration soit possible relevait de l'utopie. Du miracle. Que le résultat soit aussi positif et réussi, c'était carrément improbable. Il retint ces petites affirmations, se contentant d'un signe de tête à la cadette du groupe. Sa Miss eut vite fait de se changer, derrière son rideau, et une fois correctement rhabillée, elle tendit la robe à Adèle. Elle l'avait sûrement bien mérité. Le brun farfouilla un peu dans les affaires et qu'ils avaient laissés traîner et s'affaira à ranger un peu. Une petite plume, semblable à celle qu'il avait accroché à la chaussure de sa Miss, vint se glisser dans ses doigts. Plush émit un petit cri, comme si on l'avait oubliée. Le brun grattouilla la tête de l'oiseau en la félicitant, et la remerciant d'avoir joué le jeu. Il fourra la plume dans sa poche, songeant à la poser sur son étagère à souvenirs – et quand bien même c'était ridicule, c'était devenu une petite manie – et se redressa.

« Eh bien, merci d'avoir travaillé avec nous, Adèle. »

Il lui adressa un signe de la main en guise d'au revoir, et aussi vite que le professeur donna l'autorisation de sortir, il fila, en compagnie d'Ambre. Il ne lui fallut que quelques secondes pour l'entraîner loin, très loin de la salle de classe dans laquelle il mettait déjà si peu les pieds. Plush suivait bon train, se posant sur l'épaule de son dresseur pour se mettre à roupiller paisiblement, épuisée par l'agitation autour. Il souffla un vague petite dormeuse, en frottant sa joue contre l'oiseau, qui roucoula une seconde de plaisir, et se mit à ronfler mélodieusement. Un jour, il enregistrait les ronflements de la Tylton. Au plus profond de lui, il était certain qu'elle composerait des mélodies juste avec ça. Libéré de son obligation de mode – d'ailleurs, ce n'était pas si déplaisant que ça – il embrassa furtivement sa belle, et loin du bâtiment désormais, adressa un regard au ciel. Bleu d'azur, avec une touche d'or en guise de soleil. Parsemé de blanc, virevoltant avec fougue par le vent. Le ciel si grand et vaste, d'un éclat sans pareil, celui que tout le monde voyait, peu importe la distance. Le ciel qui garde et protège...
Le ciel qui était leur victoire.


HRP:
 
Adèle Faust
Adèle Faust
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Coordinateur Mode
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Lun 7 Avr - 21:12

Il arriva. Poupoupoum, poupoupoum. C’était le petit cœur de la brunette face à ce géant maigre et décoloré. Ses yeux naïfs voyaient l’homme comme un modèle, fascinant et énigmatique. C’était un grand Dieu dont l’insolence vestimentaire clouait la fillette sur place. Il approchait, elle se taisait. Ce charme reptilien de bleu, de violet et de fleurs entrelacés la paralysait tout entière. La novice demeurait muette. Andreas ondoyait autour d’Ambre. De ses yeux clairs il jugeait et détaillait, c’étaient deux armes deux chasses aiguisées pour un assaut fatal. Adèle l’observait, nerveuse et silencieuse du haut de son pupitre. Elle fixait avec une profondeur tout particulière les lèvres rosées et épanouies de son instituteur, des lèvres d’orateur savamment exercées pour ne jamais fourcher sur un mot et pour mieux s’étirer dans un onctueux sourire. La Givrali redoutait et réclamer les mots qui risquaient d’en sortir. C’était la première fois qu’on évaluer l’une de ses confections. Les domestiques minaudaient souvent un compliment pour se débarrasser d’elle mais un avis raisonnable, jamais.

En fait, les paroles, la cadette Faust ne les écouta presque pas. Ses oreilles étaient trop concentrées sur le bruit à peine perceptible que faisaient les bulles de Mobydick pour identifier le moindre commentaire émis par Hearnett. L’académicienne n’était pas prête à entendre un jugement, le sourire charmeur du Coordinateur de renom lui suffisait. Quand il partit, une tension électrique qui semblait avoir crispé les visages de Noctis et Ambre se relâcha d’un coup. Une joie semblait naître de la fructification de leur travail et Adèle ne manqua pas d’y participer en revêtant la couronne que le mannequin avait reposée. La brune dansa joyeusement près de l’aquarium et manqua de s’étaler lamentablement. Elle fut toute étonnée de les entendre remercier. Ce la mettait si mal à l’aise qu’elle bafouilla de façon tout à fait inintelligible une envie pressante de ménage. La Givrali s’alourdit du poids de Mobydick et de son habitat et se hâta comme elle put vers la sortie. La Styliste faisait cela avec tant de précipitation que par maladresse, elle éclaboussa d’autres groupes qui ne manquèrent pas de la huer en criant au scandale. Leur colère amuse la gamine qui sortit de la salle dans un éclat de rire tonitruant.

HRP - C'est la fin de la fin alors, foooort contente d'avoir RP avec vous. J'espère qu'on aura l'occasion d'approfondir ces liens ~
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   Jeu 15 Mai - 19:43
COURS DE COORDINATION - ADELE ; AMBRE ; NOCTIS

Appréciations générales : Une mise en scène plutôt intéressante puisque l'on retrouve un trio particulier. Finalement, cela se passe plutôt bien et chacun fait des efforts. Les RP sont agréables à lire et fluides. Le cours a même été terminé dans les temps.

Adèle :
Je trouve que le personnage d'Adèle est le centre, voir même le pilier de ce RP. C'est elle qui est dans la mode et c'est vers elle que les autres personnages se tournent pour connaitre son avis. On retrouve très clairement le caractère du personnage, un peu loufoque et à la Luna dans Harry Potter ce qui ajoute un aspect comique au RP. (Sans oublier sa "relation" avec le prof xD) Adèle apporte aussi de l'originalité dans ses RP et même des choses auxquelles on ne s'y attend pas. Elle participe activement à l'activité et propose même quelque chose en plus : un mannequin vivant !
9/10 >> Tu reçois 36 XP.

Ambre :
On voit aussi clairement le caractère du personnage qui, au début, n'est pas très contente de se retrouver avec Adèle. Finalement, elle apprend à la connaitre voir même à l'apprécier. Au niveau du cours, Ambre essaie de participer comme elle le peut bien que ce n'est pas son domaine de prédilection sans compter que ce n'est pas vraiment quelque chose qu'elle aime. Elle cherche à donner ses idées mais se reposent trop vite sur ses compagnons et surtout sur Adèle pour avoir son opinion. Elle a d'ailleurs plus tendance à suivre leur avis plutôt que d'en proposer même si elle a du mal à les accepter pour certains.
7/10 >> Tu reçois 28 XP.

Noctis :
Noctis se retrouve entre deux filles qui ne s'aiment pas tellement. On ressent énormément sa gène. Finalement, il se laisse guider à son tour par les directives de la cadette et propose lui-même ses idées tout en soutenant Ambre de temps en temps. L'originalité est apporté par la possibilité de coudre des vêtements soit même. Un petit plus pour un garçon qui se retrouve dans une univers qui peut lui passer complètement à côté. Il partage aussi son savoir aux autres.
810 >> Tu reçois 32 XP.

_________________
COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ? 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?   
COURS 02 Coordinateur - Mode et trio, une entente ?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :